AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 1
[Habitation] Hope property
Luke Belt
avatar
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


[Habitation] Hope property

Message par : Luke Belt, Ven 9 Juin - 16:06


_________________________________


Voici l'habitation (Appartement) de Elina Peterson.

Elle peut poster dès à présent.


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Hope property

Message par : Elina Peterson, Ven 9 Juin - 21:55


Hope Property

Joli 4 pièces situé dans un petit immeuble proche du lac ce qui offre pour certaines pièces une vue imprenable sur l'étendu d'eau.

Pièce à vivre:
 

Un peux plus loin une porte et un couloirs donne sur la partie nuit composé de deux portes sur la gauche et sur la droite ainsi qu'une dernière porte au fond du couloirs

Première pièce à droite:
 

première pièce à gauche:
 

Deuxième pièce à gauche:
 

La dernière pièce à droite est le bureau où la propriétaire c'est fait un petit coin tranquille, bibliothèque coin détente, espace de travail.


Défenses:

Sortilège de Sensorisation Furtive
Sort d’Impassibilité
Sortilège Repousse-Moldu
Maléfice Antitransplanage
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Hope property

Message par : Elina Peterson, Lun 24 Juil - 17:20


Douloureuses Retrouvailles

avec Ma Aze♥

Crac

Mon salon... Mes repères... Je suis perdu... Le père de Max... Ma mère... Pourquoi? Pourquoi il ne donnait pas plus de détails dans son carnet? Pourquoi elle et pas quelqu'un d'autre? Trop de nouvelles questions... Moi qui pensais qu'elle était un dommage collatérale non elle était la cible... Pourquoi...?

Les larmes roulent le long de mes joues pendant que je retire mes chaussures... Les crampes sont de plus en plus fortes il faut que je me calme... Ca devient urgent... Je me change j'ai besoin d'enlever ses vêtements qui me serrent... Une robe légère et je retourne dans le salon...

3 pas et je sens quelque chose rouler le long de mes cuisses... Non... Pas ça... J'ai peur de baisser les yeux... pourtant il le faut bien et lorsque je me résigne enfin mon coeur s'arrête... Du sang... je sais que c'est pas normal... Je m'écroule il n'y en a pas des masses non plus mais suffisamment pour qu'il n'y est pas de doute... Je ne sais quoi faire... Qui appeler? Ai-je vraiment envie de voir du monde...? J'ai envoyer balader mon mentor et mon oncle... hors de question de l'appeler Lui... Artemis... c'est un homme il me faut une femme... Qui? Sur qui je peux compter? "Azenor..." Me glisse ma conscience... Azenor? Mon ancienne directrice et amie... Oui pourquoi pas...

J'attrape maladroitement ma baguette que j'avais posé dans l'entrée et formule un « Spero Patronum » Un dauphin argenté apparait et je lui confie mon message. Il disparait ensuite et je tente de garder mon calme... Pourtant les larmes roulent le long de mes joues, la peine me submerge et je tombe à genoux... tampis pour le sol il y aura du sang mais je m'en fiche...

Ca fait très longtemps que je n'ai pas vue la directrice de mon ancienne maison... Des mois ce sont écoulée depuis la dernière fois... je ne sais pas ce qu'elle devient... Est elle encore directrice? Est elle encore à Poudlard...? Je n'en sais rien mais j'ai hâte qu'elle arrive... Elle sait gérer les crises, elle est d'une douceur sans pareil.. je n'ai personne sur qui me reposer elle est mon seul repère...

appel au secours:
 

Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: [Habitation] Hope property

Message par : Azénor Philaester, Mer 26 Juil - 10:47


ft. la plus belle // LA de ian hein


J'étais chez moi, accompagnée de celui qui partage ma vie depuis quelques temps déjà. La tête sur ses genoux, on parlait de tout et de rien. Un peu comme d'habitude. Puis la discussion a viré sur nos avenirs. Mais on s'est rendu compte bien tôt finalement qu'il était question de notre avenir. On tournera les pages ensemble et on acceptera les erreurs. On est finalement sur la même longueur d'onde. Seul on est fort ensemble bien plus encore. Etre Professeur, être Directeur c'est bien c'est beau. Mais c'est quoi la suite. C'est quoi notre suite. Le temps passe mais mis à part les têtes rien ne change vraiment. Si je disparais quelques mois qui le remarquera. Ou plutôt qui s'en souciera. Prendre une pause dans le temps qui lui s'arrête. Revenir et n'avoir jamais rien laissé. Reprendre comme si de rien était.
Et puis alors je me suis levée pour allé chercher quelque chose dans ma chambre. Et à ce moment là, comme si Le Ciel avait voulu que je sois seule, un magnifique dauphin argenté a fait irruption dans ma maison pour s'envoler et flotter dans les airs jusqu'à ma portée. C'était le patronus d'Elina Peterson. Comment le savais-je, puisque quand elle était encore élève dans ma maison, Lina m'avait tapé dans l'œil. Elle était une de mes favorites, celle qui se différencie par son caractère et sa persévérance. Le genre prête à tout pour arriver à ses fins et certainement pas de nature à revenir sur ses mots. Elle était franche et c'était sa force. Mais à cet instant, je compris rapidement qu'elle avait besoin de moi.
Le magnifique dauphin argenté m'expliqua que Elina se trouvait à court d'aide; me demandant la mienne. Je devais faire vite.
Cette nouvelle m'a un peu bousculé. Ça doit faire plus d'un an que je n'ai pas vu Elina. Depuis qu'elle est sortit de Poudlard en réalité. Mais on s'est échangés quelques mots mélangés entre un petit nombre de lettres. J'avais le coeur serré, je m'attendais au pire, mais elle était tout de même chez elle. Je n'arrêtais pas de me demander ce qui avait bien pu se passer. Pourquoi m'appeler moi. Une femme, son ancienne Directrice, alors que depuis des semaines je n'avais pas eu de ses nouvelles. Je ne tarderais de toute façon pas à Le découvrir.

J'enfilais des chaussures fermées et je couru à toutes allures en bas, rejoindre Ian en expliquant brièvement la situation. J'ai du broder quelques mots sans nécessairement évoquer le prénom d'Elina. Tout ça pour dire que je suis partie aussi vite que j'ai pu, refusant l'aide de Benbow qui l'avait gentiment proposé.

J'avais reçu une lettre d'Elina il a quelques temps deja où elle m'avait annoncer qu'elle était l'heureuse propriétaire d'un nouvel appartement près d'un lac à Pré-au-Lard. Elle m'avait envoyé quelques photos, grâce auxquelles j'ai pu transplaner directement chez elle. Ni une ni deux, je suis donc sortie de chez moi, avec ma simple baguette en main, direction la belle qui avait besoin de mon aide.

poc

Et me voilà. Quelques minutes après avoir reçu son message illuminé, je me trouve chez Elina, une maison que je reconnais par les quelques photos que j'avais gardé en tête, par simple soucis pratique, pouvoir transplaner ou on me demande de le faire, c'est un peu un réflexe que je je dois pas être la seule à avoir. L'air de rien, ça sert.

J'arrive Le coeur qui bat la poitrine serrée, presque en sueur. Quelques secondes avant j'étais chez moi à Londres. Me voilà à Pre-au-Lard dans l'entrée de chez Elina. Je m'avance jusqu'à son salon et stupeur. Je la voix à genoux désespérée. Son chemin tracé par du sang qui gît au sol. Et de sa robe coule encore des gouttes rouges vif qui me font comprendre l'irrémédiable.
Je me précipite vers elle, pesant chacun de mes gestes. Je me positionne à genoux à ses côtés, et de mes mains fraîches je caresse ses cheveux et pose sa tête contre moi. La calmer avant de décider quoi faire. Un petit ange qui en perd un. Du sang qui nargue nos regards peinés et sa souffrance qui ne fait que commencer.
Elle a perdu son bébé.  

- Je suis là... Je suis là.

Des minutes et des minutes se passent alors que le coeur meurtri je la garde entre mes bras. Je n'ai pas besoin de lui dire grands mots pour qu'elle comprenne que je ne compte pas partir, que je serais là jusqu'à ce qu'elle aille mieux et même plus encore.
Délicatement je me lève déposant un baiser dans ses cheveux, pour aller chercher une serviette et l'imbiber d'eau. On s'occupera du sol plus tard. Je m'occupe d'essuyer son front du stress et du vide qui s'en est emparé, et tout doucement j'essaie de faire partir les coulées de sang de ses jambes. Lui laissant la serviette pour elle, je me ré-installe à ses côtés.
Nous voilà, deux jeunes femmes amies, posées maladroitement au beau milieu d'un salon. Sa vie va changer. Elle s'attendait à recevoir un petit ange, à le chérir et à l'aimer mais aujourd'hui Le Ciel a fait une bêtise. Et c'est elle qui en fait les frais. Et j'ai mal au cœur de la voir souffrante et impuissante face au pire scénario possible.
Les mots ne servent souvent pas à grand chose, chacun les perçoit comme il peut et comme il veut. Alors dire et parler n'est pas vraiment une obligation. C'est le fait d'être présent et d'être la qui est essentiel. Alors je suis là.

Ma main qui vient attraper la tienne, juste pour l'histoire du geste. Faire comprendre une présence par la plus douce des manières.
Et puis d'une voix légère, presque en chuchotement j'arrache la réalité:
- C'est finit Lina. C'est finit. Souffle maintenant. Il est partit. Ne te retiens pas, pleure cri danse ou ri. Aujourd'hui tu te fou du monde et tu lui rends la pareille. Évacue la tristesse de ton coeur, mais ne l'oublie pas.
Juste, souffle.

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Hope property

Message par : Elina Peterson, Mer 26 Juil - 15:29


Mon regard perdu dans le vide ce vide que j'ai hate de voir se combler par la présence rassurante de mon amie... Je la discerne à travers le brouillard de mes larmes... Elle est la... Enfin... Je suis à l'ouest... Je suis perdu... J'ai l'impression de pas être dans mon corps... Ce corps qui me trahis...

Sans que je ne m'en rende vraiment compte elle est là près de moi... Ses mains caresses mes cheveux. Je sens son parfum... Son odeur... Elle sens bon... Elle m'apaise par son calme... Comme toujours.

Les larmes ruissellent le long de mes joues ses paroles réconfortantes me parviennent... Elle est la... Je le sais elle a toujours été la... Même quand je sombrais elle était la... Douce... Bienveillante... présente sans être envahissante... respectant toujours les limites que je ne voulais pas franchir... Me guidant avec douceur dans la bonne direction pour ne pas que je me braque...

Le temps passe... Les minutes défilent et je pleure blotti dans ses bras... M'accrochant à elle comme à une bouée de sauvetage... petit à petit les larmes se tarissent... Je me sens vide... J'ai à nouveau tout perdu... A vouloir trouver des réponses à mon passé j'ai brisée mon présent et mon futur... Je suis désolé petit ange... Je n'ai pas réussi à te protéger...

Je sens Azenor bouger à mes cotés, elle se défait de moi avec douceur, elle dépose un baiser sur mes cheveux au passages et ce simple contact me fais du bien. Je ne sais pas combien de temps elle disparait de mon champs de vision... J'ai perdu la notion du temps... J'ai pas bouger non plus... Je suis la encore... toujours au même endroit... Dans la même position...

Un linge sur mon front... Rafraichissant... Elle me nettoie comme elle peux les jambes... Enlevant les traces de la perte que je viens de subir. Mon âme se brise une nouvelle fois... Elle me laisse la serviette et s'installe à nouveau près de moi. sa main s'empare de la mienne... Tremblante. Et enfin sa jolie voix qui brise le silence... Une voix qui me dit tellement plus que les simples paroles qu'elle prononce... On a tous besoin de quelqu'un pour traverser les épreuves... Quelqu'un pour nous relever quand la vie nous mets à terre... Je suis à terre... Et Azenor est mon salut.

Je crois en la magie... Je crois aux anges gardiens... Je sais que de la ou elle est ma mère est impuissante à calmer la douleur et la peine qui submerge mon coeur et mon âme... Alors elle m'a guidée vers elle... Cette femme merveilleuse que j'admire depuis le premier jour ou je l'ai rencontrer... Mes yeux croisent les siens et je sers un peu sa mains.

Merci Aze... d'être venue... D'être la... D'être toujours toi... Et je suis désolé de te faire vivre ça... Désolé de t'infliger ce spectacle... Ses retrouvailles... J'aurais préféré qu'on se retrouve autour d'un verre... J'aurais préféré t'annoncer une bonne nouvelle... J'aurais préféré....

Ma voix se perds... J'aurais préféré quoi? Avoir une meilleure vie? Tomber amoureuse de la bonne personne...? traverser les épreuves avec une personne qui ne me brisera pas plus que je ne le suis...? Je ne sais pas ce que j'aurais préféré mais surement pas ça... Pas cette situation. Les larmes se remettent à couler... Je suis épuisée part tout ses mois de calvaires, par cette vie qui semble s'acharner à me mettre à terre quand je suis entrain de me relever... Est-ce trop demandé que de vouloir être heureuse et en paix? apparement oui... Je baisse les yeux sur ma main dans celle de mon amie... On discerne encore les cicatrices laisser par les éclats de verre sur mon avant bras... je n'arrive pas à la regarder en face j'ai peur qu'elle ne me pose la fameuse question...

Je dois me ressaisir... Je n'ai pas le droit de rester prostré comme ça... Je ressens le besoin de faire disparaitre tout ce sang... Je me dégage doucement de l'étreinte de mon ancienne directrice, un simple Recurvite sur le sol et ma robe pour faire disparaitre toute trace de ce qui viens de ce passer. Plus de preuve... Peut être arriverais-je à faire comme si rien ne s'était passé... Effacer les traces... Comme pour effacer la douleur de la perte...

Je me tourne vers Aze et lui propose qu'on s'installe sur le canapé... On sera mieux... Je me lève doucement... Je sens encore les crampes... Je m'excuse auprès d'elle et disparait quelques secondes le temps de prendre les mesures nécessaires... Lorsque je reviens j'ai du mal a croisée son regard... pourtant je tente de trouver un sujet pour pensée à autre chose... Exercice très difficile quand mon ventre me rappelle régulièrement la perte que je viens de subir.... Je me tourne enfin vers mon amie et je ne trouve rien d'autre à lui dire....

Que veux-tu boire...?

Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: [Habitation] Hope property

Message par : Azénor Philaester, Ven 4 Aoû - 15:54


J'ai froid. J'ai mal au ventre. Paradoxalement. Mal au ventre du Ciel qui fait que des conneries. J'ai la chair de poule un peu partout. Sur les jambes les bras et puis je me sens mal finalement. Comme dégoûtée. Fatiguée de l'injustice qui règne. Je l'ai accepté bien sûr mais quelques fois je m'autorise à soupirer. À vouloir autre chose. Et puis je m'autorise même à me demander pourquoi. À jouer avec si, à refaire le monde autrement. Dans la vie dans la peau d'un autre. Les choix le caractère le physique les regrets beaucoup de choses auraient été différentes si on pouvait diriger les si. Si la haut ils n'avaient pas merdé, Elina serait tranquillement dans son canapé dans l'attente d'une bonne nouvelle. Un mini elle qui aurait changé sa vie. Et me vient une question fatidique. Qui est le père. Avec qui a-t-elle plus ou moins prévu de donner la vie. L'homme aussi ressent. À sa manière. Comment va-t-il réagir. Le sait-il seulement. Tant de questions que je ne m'autorise pas à poser si tôt.
-Merci Aze... d'être venue... D'être la... D'être toujours toi... Et je suis désolé de te faire vivre ça... Désolé de t'infliger ce spectacle... Ses retrouvailles... J'aurais préféré qu'on se retrouve autour d'un verre... J'aurais préféré t'annoncer une bonne nouvelle... J'aurais préféré....

Une douce étreinte et moi je lui offre un sourire de compassion. Le calme après la tempête n'est pas toujours apaisant. Bien au contraire. Il est le temps qui fait réaliser. Il est la période où l'on choisit de mentir ou d'assumer la vie qui a de toute façon changée.
-Merci Azé... d'être venue... D'être la... D'être toujours toi... Et je suis désolé de te faire vivre ça... Désolé de t'infliger ce spectacle... Ses retrouvailles... J'aurais préféré qu'on se retrouve autour d'un verre... J'aurais préféré t'annoncer une bonne nouvelle... J'aurais préféré....

Tu aurais préféré que tout se passe d'une autre manière. Évidemment. Tu aurais préféré qu'il vive, qu'il continue de grandir. Tu aurais préféré qu'il voit le jour et qu'il pleure pour montrer sa présence. Tu aurais préféré l'aimer plutôt que de combler son absence. Mais c'est une tâche en plus que l'on va ensemble essayer de faire disparaître. Sans que la trace ne s'en aille pour toujours.
Moi aussi tu sais, j'aurais préféré plein de trucs. J'aurais préféré aimer la vie, j'aurais préféré ne pas avoir peur la nuit, des fois mêmes je me prends à vouloir être quelqu'un d'autre. Mais chacun ses peines chacun sa façon de les surmonter. Et puis chacun son temps d'adaptation.

Puis Elina tu te desserres un petit peu de moi. Un sort par ci un sort par là pour nettoyer le surplus de l'irréparable. Et tu me proposes de m'installer sur le canapé plutôt pour être mieux installée. Tu t'en vas faire ce qui doit malgré tout être fait. Et moi songeuse les bras croisés je me demande comment on peut en arriver là. C'est amusant cette chose qu'est l'espoir. Ce sont ces rires, ces sourires, ces douleurs d'estomac tellement l'on plaisante, ces petites attentions, ces petites discutions calmes et ces jeux d'enfants; qui nous font tenir le coup. La vie n'est rarement que noire. Je veux dire, il suffit d'ouvrir les yeux. C'est bien trop facile de s'en remettre à l'espoir. C'est à nous d'avancer. Et puis ça ira mieux, le jour où là haut ils en auront marre de s'acharner.
Et puis Lina ma douce amie tu reviens. Mais je te sens légèrement distante, tu ne veux pas croiser mon regard alors que je ne t'offrirais que réconfort. Je ne suis qu'une présence apaisante, une maman, une épaule sur laquelle s'appuyer. C'est fait pour ça les amies après tout.
-Que veux-tu boire?

Le sens et la politesse avant tout? Pourquoi pas. Si tu veux te changer les idées, rire à en pleurer, pleurer à en rire, discuter toute la nuit, boire beaucoup trop je suis là. Je suis comme faite pour toi, à ta disposition. Parce qu'aujourd'hui c'est la journée de m*rde. La journée qui ne figure pas dans le calendrier. C'est la journée ou tu niq*e la vie aussi fort qu'elle t'a trahit.
- Je prendrais comme toi. Merci!

Ce que je veux boire. Qu'est-ce-que j'en sais. J'ai pas envie de grand chose la. Je suis juste affectée. C'est marrant cette façon que j'ai de ne rien ressentir. Peut être parce que trop amochée. Trop forte. Je ne suis pas triste. J'aime Elina c'est tout. Alors je veux être la pour elle parce que c'est une douleur qui arrache que celle de se retrouver seule finalement.
Un coeur de pierre qui déçoit souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Hope property

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] Hope property


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.