AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 10 sur 18
La Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant
Mary Drake
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle

Re: La Salle Principale

Message par : Mary Drake, Jeu 3 Aoû 2017 - 2:28


Radon j'vais bientôt plus avoir de surnoms
♪ je doute que les paroles ont un rapport m'enfin bon ♫

Bon. On reprend au bon. Parce que bon c'est bon, mais bonbon c'est nul comme mot. Chez moi on dit chique. Et toc. Parce que bonbon c'est biscuit, mais dans tous les cas tout est bon. Mais pas tout est bon dans le cochon parce que déjà c'est trop triste puis en fait dans les bonbons fin les chiques fin les sucreries fin on m'a compris, bah y'a aussi du cochon et c'est triste mais ça nous fait un lien donc... Pouet. Pouet c'est une carotte et même que c'est ma copine sauf que moi je suis une super-carotte alors des fois on a des différents et elle est jalouse. La grande carotte aussi mais elle est un peu toujours akotédlaplak alors on la laisse dans sa misère et on vit notre vie. Vous savez, quand ça ne va pas, c'est toujours génial de pouvoir appuyer sur le ventre d'une carotte et qu'un petit pouet sort. Remonteur de moral, j'vous assure que ça change une vide. Et non j'essaie pas de vendre un produit, Pouet c'est patouche, ma copine je la partage pas. Nah. En tous les cas j'aimerai trop faire un petit pouet en mangeant des bonbons au chocolat devant le médiocre chewing-gum lamantablement inutile et vie, malheureusement, je ne l'ai pas à portée de main. On va pas se mentir, y'a que des situations fâcheuses pour le moment, et ça commence un peu à me faire c*ier. Un peu. Pas encore beaucoup beaucoup, mais pas très très loin non plus.

Elle est un peu nulle mon introduction mais au moins j'en ai une, j'suis certaine de ça tout comme j'suis sûre à nonante-neuf pourcent que lui bah il en a pas fait une aussi bien. Je ne me base sur rien mais c'est un nulos ce type. Est-ce que seulement il pense ? Sans doutes. Médiocre nulos chewing-gum lamentablement vide et inutile. J'y suis presque ! À part ça, il me parle. Je l'ai cherché, alors je vais pas me plaindre pour ça. Lui par contre il râle, vraiment un jamais content. Il a des abeilles dans le crâne vous croyez ? Pas que je m'inquiète pour lui, nan, mais disons juste que j'ai pas envie qu'elles sortent et me piquent, bah parce que du coup ça va piquer. Mais lui il s'en fiche un peu, trop concentré à me dire que je ne dois plus exister. C'est pas faute d'essayer bordel. Il parait que des personnes n'ont pas le droit de mourir, et que malgré les efforts, elles n'y arrivent pas. Donc j'existe pour mon grand malheur et le sien. Une chose en commun en plus. Faut commencer à s'inquiéter ? Après il me compare a une magicienne moldue mais ça je m'en fiche complètement. Ce qui compte c'est qu'il a accepté de boire. Je vais pouvoir l'assommer. Enfin. Il était temps quand même, j'ai pas que ça à faire moi, l'écouter dire des conneries, j'en ai un peu marre.

Je ne réfléchis donc pas trop, fait l'impasse sur le fait qu'il râle. C'est tellement devenu habituel que ça rentre dans une oreille et ça sort par l'autre. J'me suis toujours demandé si c'était possible ça d'ailleurs. Un fil qui fait le tour. J'imagine que ça chatouille un peu beaucoup passionnément à la folie. Soit. Le Whomping Whillow est vite préparé, je lui donne juste une teinte un peu plus colorée. Du jaune, c'est un poufsouffle, ça peut le faire. Et je change un peu le code de d'habitude, remplaçant le verre noir par un transparent. Faut pas que ça soit suspect. Il y a une bonne odeur qui se dégage. Tout est ok. Si il se défile, c'est qu'il est devin. Et là, chapeau bas, même si je ne le respecterai toujours pas. Fin au fond c'est pas possible, sinon il comprendrait notre malédiction, puis je serai  La maudite et c'est plutôt triste comme perspective. Autant être à deux, même si je ne l'aime pas. Bien que je préfère être seule que mal accompagnée, pour les situations telles que celles-ci, la première option est la bonne.

Je reviens donc avec la boisson redécorée aux couleurs d'une des maisons de Poudlard en la déposant devant lui cette fois. Pas envie de tenter la glissade. Si ça se concluait par un échec... N'y pensons même pas, tout est parfait, c'est là, solide, il ne va rien se passer de mauvais. Nouveau bâillement. De fatigue. Lui parler ça revient à boire la boisson que je viens de lui servir, le résultat est le même. Avec le petit mal de tête qui va avec évidemment.  Toujours 6 mornilles, finis-je par dire après un moment. Je les prendrai bien moi-même, cependant ce n'est pas très poli alors je bouge pas trop. Si je fais une connerie, avec lui, je me la prendrai en pleine face. Et toi, ça te dis rien de ne plus exister ? Histoire que je vois plus jamais ta tête de troll  ? Qu'on soit d'accord, si je dois partir définitivement, lui aussi. Il a rien à faire sur Terre non plus.

Tic tac tic tac
Le temps tourne et tu craques
Si je peux être celle qui fera une dernière fois crak
avec ce qui te sers de cou pour te tuer
Je dirais pas non
J'crois
Et ça me fait peur
Surtout
D'penser ça
Je sais pas pourquoi
Mais y'a ce truc entre nous
Une haine incomprise
Qu'on a pas envie d'éteindre

J'aime te détester


Commande :
 


Dernière édition par Mary Drake le Sam 26 Aoû 2017 - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 3 Aoû 2017 - 18:53


Maryyyy et son p'tit LA

Toujours aussi lent le service, ce qui est sûr c'est que pendant le laps de temps où j'étais là elle s'est pas vraiment améliorée, comme quoi qu'elle soit mise au défi ou simplement en situation normale elle est vraiment pas douée, je me demande ce qui est le pire entre les deux. Parce que être pas folichon de base quand on fait quelque chose ça peut se cacher par le fait d'être pas mauvais sous la pression, la contrainte, quelque chose, mais même pas, quoi qu'il arrive elle ne peut pas faire les choses bien, pourtant elle a plus 5 ans, elle doit en avoir 6 maintenant, et c'est ça le pire, elle grandit et rien ne change, elle reste plate, nulle, misérable, pitoyable, tout ce qu'on peut trouver de mauvais, tout.

Nouvelle couleur pour la boisson, toujours le même prix, rien de bien dingue. C'est jaune, comme ma maison à moi, ça va peut-être être meilleur cette fois, qu'on puisse se soulager le palais et la gorge un peu mieux qu'avec son horreur. Elle m'insulte encore une fois en passant. Plus exister blablabla, tête de troll. C'est marrant comme insulte tête de troll, y'en a qui ont une tête bien stylée quand même, ça se voit qu'elle a jamais fait de face à face avec eux, elle dirait pas ça sinon, mais bon, quand on ignore on reste dans son ignorance, encore une fois elle changera sûrement, j'ai confiance en sa capacité à vaincre la débilité. Non c'est pas vrai j'ai pas confiance elle restera avec quelques neurones en moins toutes sa vie, mangés les uns après les autres par le vide de son cerveau.

- Contrairement à toi, certaines personnes ont besoin de moi. Alors non ça ne me dit rien de ne plus exister, je te laisse cette chance.

Bon j'ai aucune idée de si quelqu'un a besoin de moi, mais j'allais pas me laisser faire comme ça. Allez j'ai bien envie de voir ce que resserve cette chose. Petite gorgée. Aucune bonne surprise, c'est le contraire, c'est encore une fois pas buvable. Je lui recrache tout dans la tête, visant bien les yeux et les cheveux. Tant pis pour elle. Elle avait qu'à faire un truc bon.

- Vraiment pas possible par ici, garde tout, ça te fera un salaire, toi qui est bien pauvre. Je remets pas les pieds par ici, c'est vraiment trop nul.

Je me retourne d'un geste et prend la direction de la porte, elle l'a bien mérité de se prendre tout ça. Moi je m'en fous, ça m'atteint pas, elle est insignifiante. J'aurais plus de considérations pour un fantôme que pour elle, elle le sait j'espère, sinon elle est vraiment akotédlaplak, j'aimerai bien qu'elle suive un peu.

- Bon débarras espèce de médiocre nulos chewing-gum  lamentablement vide et inutile

Bah tiens, elle en a des surnoms pour moi. Bon débarras oui. Je m'arrête d'un coup, me retourne vers elle et lui lance un regard noir sans rien dire. Puis fait un geste de la main, c'est ça, adieu, j'espère que j'aurais plus à croiser son chemin, ça me fera du bien.


Départ de Lisk, fin du RP donc. Ange
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 12 Aoû 2017 - 15:05


Nyx amour
En retard, moi... ?

Si, elle était seule. Perdue dans un désert de glace, prise au piège par ce vent froid qui lui hurlait sans cesse qu'elle aurait dut mourir, que c'était de SA faute s'il était mort. Il lui rappelait sans cesse qu'elle avait fait une erreur. Parce qu'elle n'avait pas souhaité voir Kohane mourir. Parce qu'elle s'était dit qu'elle, au moins, aurait la force de se battre jusqu'au bout.

- Tu ne comprends pas... IL est mort pour qu'ELLE puisse rester en vie. Elle voulait vivre... et je la pensais assez forte.

Ester avait bien conscience que Nyx ne savait pas de quoi elle parlait, que tout ceci n'était qu'une suite illogique de mots qui n'avait aucun sens pour quelqu'un qui n'était pas là.

La verte était reliée à Kohane depuis un bon moment dans cette histoire. Elles avaient nagé ensemble dans cet océan de malheur. Longtemps elles s'étaient aidées, mais Ester ne se rendait compte que maintenant que sa sœur de combat avait coulé à pique et qu'elle l'avait entraîné vers le fond. Un lien qu'elles auraient dut défaire depuis longtemps. Un lien qu'Ester avait brisé ce soir et qui lui était plus douloureux qu'un endoloris.

- Je me suis trompée, agonisa-t-elle d'une voix à peine audible.

Et maintenant elle devait en payer le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Violet O'Toole, Mar 22 Aoû 2017 - 12:00



Le gras, c'est la vie.



Déjà quarante minutes. Je soupire. Je me sens minable, j'ai fais l'effort d'enfiler un jean taille haute un peu plus ajusté que ce dont j'ai l'habitude, et il me coupe l'estomac. Et en plus j'ai faim et j'ai soif. Je pense qu'on peut officiellement constater que je me suis faite lâcher. Un lapin quoi. "Suis le lapin blanc", par Merlin, mes fesses oui. Je sais même pas pourquoi j'ai accepté le rencard de ce type. Depuis mon retour je me sens un peu seule, ça doit participer.

...Ça A participé.

Je décide de pas épiloguer cent sept ans sur les évènements. Les sorciers présents ici ce soir ont du me remarquer, pauvre fille seule, à se redresser à chaque ouverture de porte et à se relâcher à chaque fois également. J'ai pas mangé depuis le matin, histoire d'être à mon plus bel avantage. Pas que mon confortable petit gras me dérange, moi, mais les autres, parait-il... J'ai même tenté le trait de liner sur mes yeux, bon, j'ai triché, la magie peut-être bien utile parfois. Souvent en fait ! Mes cheveux aussi en ont fait les frais, une couronne de tresses sur les reste de mes cheveux lâchés, hop hop hop, un coup d’œil dans le miroir, ajustement de top, un débardeur d'un groupe de rock moldu rentré dans cette saleté de jean, et j'étais partie à l’échafaud. Les minutes étaient passée et je me décomposais un peu plus à chaque fois que mon rendez-vous n'arrivait pas

Allez Violet, t'as connu pire que ça. L'ignorance est le meilleur des mépris, quitte à passer la soirée dehors, autant en profiter. Je me redresse, et cherche un serveur ou une serveuse des yeux. Apportez moi de quoi noyer mon échec ! Du gras, de la bière, et pour deux, s'il vous plait, j'avais prévu d'inviter ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 22 Aoû 2017 - 13:51




Violet & Ulysse
LA Violet


Ce qui est bien quand on est majeur, c’est qu’on va à peu près où on veut. C’est pour cela que j’avais profité de cette après-midi tranquille pour aller à Pré-au-lard. Je m’été posté en hauteur pour tenter de dessiner le village de la meilleure façon possible. Les heures passe et j’ai réussis à faire quelques esquives potables. Quand je regarde ma montre je constate que, effectivement, les heures ont passées. Plus de sept heures que je suis là, la nuit est presque tombée. C’est seulement quand je vois la lune au loin pointer le bout de son nez que j’hésite. Pré-au-lard éclairé par la lumière lunaire… J’ai vraiment envie de dessiner ça. Mais une autre de mes passions me pousse à descendre de mon perchoir : manger. Je descends la colline avec mon tee-shirt blanc, mon jean noir et ma pochette collée à moi. J’aurais pu transplaner juste devant la tête de sanglier mais beaucoup trop de nausées pour pas assez dans l’estomac, dommage.

J’arrivais sur place et me rendais directement au bar prêt à prendre à boire. A mon entrée, sur ma droite, une rouquine s’était redressée dans ma direction, puis rassise, visiblement déçu. C’est ça l’effet que fait sérieux ? Je déçois les gens quand ils me regardent, sympa. En plus l’établissement me semble bondé, vraiment, si bien que les serveurs ne semblent pas me voir. Je regarde vers la salle et observe. Moi qui avait faim en plus, je vois aucune table qui semble libre c’est bien ma veine. Il ne me reste qu’à attendre, de toute façon j’ai déjà manqué le repas de Poudlard donc pas le choix. Et hors de question de sauter un repas. La nourriture, c’est Sacré.

Du coup j’attends, debout. Cinq, Dix, Quinze minutes. J’observe les gens et commence à remarquer quelque chose qui ne me plait pas trop. Deux sorcières au loin semble rigoler d’une jeune fille apprêtée pour un rendez-vous semble-t-il. Elles m’énervent, à piailler comme des pouffes là. Je ne vois même pas ce qu’elles ont à redire.

Je regarde dans la même direction qu’elle et aperçois, seule à une table, la jolie rousse avec une couronne de tresses sur la tête, qui s’était relevée quand je suis entré et fronce les sourcils. Pourquoi est-elle seule ? Elle semble chercher quelqu’un des yeux. Quelqu’un qui ne viens pas. A ce moment-là deux choix s’offrent à moi. Aller balancer un sort bien lourd aux deux nanas qui arrêtent pas de faire le s**opes, ou saisir ma chance d’avoir un repas en bonne compagnie. Le choix est vite fait.
Je m’avance vers la table de la miss, tire la chaise et puis m’assois face à la miss. Je la regarde et balance comme si c’était naturel.

- Salut, j’m’appel Ulysse. J’ai assez faim pour pouvoir manger un bœuf mais comme tu le vois, toutes les tables sont occupées, ça te dérange si je me mets avec toi ?


J’ai l’air bien là, mais en vrai je flippe. Imaginez juste deux secondes qu’elle refuse, l’image que j’aurais. Le restaurant est bondé et il y a probablement des gens que je connais. Ou des gens qui connaissent des gens qui je connais. Ou des gens qui connaissent d’autres gens qui conn…. Bon ok j’arrête. M’enfin bref, je lance un grand sourire innocent pour mettre toutes les chances de mon côté. Par contre si je me fais mettre par terre par son copain, juste en retard, je vais moins sourire… bon je prends le risque.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Violet O'Toole, Mar 22 Aoû 2017 - 19:56


« Salut, j’m’appel Ulysse. J’ai assez faim pour pouvoir manger un bœuf mais comme tu le vois, toutes les tables sont occupées, ça te dérange si je me mets avec toi ? », et je relevait le nez du menu, mon rythme cardiaque faisant un petit bon dans ma poitrine.

Soit, la soirée prenait une tournure inattendue. Ce grand blond bien bâti -aux très bons gouts vestimentaires, en passant...- faisait partie de ceux et celles qui m'avaient remarqués visiblement. Je levais des yeux ronds comme des billes vers lui. Hauts, les yeux, il était plutôt grand ! Il fallait réfléchir vite, en attendant je bredouillait un « Euuh.. » entre surprise et perplexité. À cet instant, je n'avais plus la tête à la séduction, j'avais juste faim et lui aussi visiblement. Comme de fait, l'auberge était bien remplie, peut-être qu'il avait vraiment et seulement envie de s’attabler. Forcément, mes pommettes s'étaient empourprées, comme une marque de fabrique personnelle face aux évènements imprévus.

Mais en vérité, je n'étais pas aussi gênée que mes joues pouvaient le laisser penser, pour une fois. C'était peut-être bon signe. J'étais toujours seule, et j'étais toujours là, donc... ;
« Ok. Et tu sais quoi Ulysse ? Je t'invite même. », et oui, j'étais comme ça moi. Bon, en vrai, je l'étais rarement, mais il m'inspirait et la situation s'y prêtait. J'avais planté mes yeux, plissés et l'air toujours dubitatif, dans les siens, avec une moue entendue. Depuis que j'étais rentrée, j'étais seule, certes, mais j'avais cette impression d'être une inconnue totale, et ça faisait du bien quelque part, ce sentiment d'anonymat.

Je continuais, baissant de nouveau les yeux sur le menu :
« Désolée pour le bœuf, je comptais juste commander deux Croustilles à la troll et deux pintes de Bièraubeurre. Pour celles là, ça fera trois du coup ; je garde les deux pour moi, et une pour toi, ça te va ? J'ai soif ce soir. ». Plus envie de faire d'efforts, si celui ci ne me prenait pas toute entière comme j'étais, tant pis pour lui, je tracerais mon chemin. Je préférais annoncer la couleur plutôt que de minauder.

Néanmoins, mon estomac se serra quand l'idée qu'il fasse ça par pitié me vint à l'esprit... Et si ? Je pense que j'étais, ce soir, le cliché même de la fille un peu hors normes qui se fait planter à un rancart. A cette idée, je me refermais un poil, il n'y avait qu'une façon de le savoir, de toutes façons.
« J't'en prie, installes toi, j'ai plus grand choses à perdre ce soir. », et je baissais les yeux sur mes baskets, avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 23 Aoû 2017 - 6:27




Violet & Ulysse
LA Violet



J’attendais patiemment la réponse pendant que la demoiselle se décidait. Je la vis devenir toute rouge pendant qu’elle cherchait. Mignon. Bon ça se trouve elle cherche comment me remballer mais je garde espoir.
Ah elle m’invite ? Mais est-elle folle ? Ou peut-être qu’elle est assez riche pour faire un prêt à la banque. Elle fait la moue et enchaîne sur son menu avant que je n’ai pu l’interrompre. Une fois qu’elle me laisse parler je lui réponds sans cacher mon amusement.

- Alors c’est très sympas pour l’invite mais je n’ai pas trop envie de te mettre sur la paille donc je paierais au moins ma part. J’appuyais bien sur le au moins. Par contre je ne peux pas faire l’impasse sur leur bœuf désolé


Je tends le bras pour lui piquer la carte avec un grand sourire innocent puis la regarde rapidement, cherchant ce qui pourrait ravir mes papilles. C’est seulement tout en bas de la carte des plats que je trouve ce qui semble faire briller mes yeux. Je repose la carte et reprends tout sourire.

- Je pense faire comme toi pour les Bièraubeurre. Par contre pour le plat je vais plutôt me prendre deux Vampireux.

Je repose la carte dans ses mains et en profite pour la détailler en attendant le serveur. Elle est plutôt mignonne avec ses cheveux roux, ses yeux verts et sa bouille pleine de taches de rousseur. Après je suis clairement en hauteur par rapport à elle qui est toute petite. Elle porte un débardeur aux motifs rock qui met clairement en valeur ses formes. Je vous ai dit que j’étais en hauteur ? Hm, je détourne le regard en réalisant ce que j’étais en train de fixer. De toute façon la demoiselle ne peut pas l’avoir vu car elle semble fixer ses baskets avec une moue toute triste collé au visage. Je suis de si mauvaise compagnie que ça ? Quand elle me parle de plus rien à perdre je me penche sur le coté, presque en dessous de la table pour chercher son regard

- Eh bien dans ce cas profite du repas. De toutes façon avec tout ce que je mange ça risque de durer un moment.


Je regarde la salle, les deux cagoles ont arrêtés de rire, mais il y a toujours autant de monde. Tant mieux une bonne excuse pour rester. Je regarde quelque part dans la salle pour qu’un serveur vienne prendre notre commande, mais personne. Bon bah tant qu’à faire connaissance.

- Ils ont pas l'air de vouloir arriver... Bon alors du coup faisons connaissance. Tu t'appelles comment déjà? Et t'es dans quelle maison? Je ne pense pas Gryffondor sinon je t'aurais vu, et tu as l'air d'avoir le même âge que moi donc tu dois être
Poudlard. Désolé je réfléchis parfois à voix haute. Sinon tu viens souvent ici?


Oui je me met en mode moulin à paroles. Quoi ? C’est pas de ma faute, c’est mon cerveau qui fonctionne comme ça. Bref de toute façon ma mission du soir est de faire sourire la rouquine en face de moi. Et de remplir mon estomac. Je ne sais pas encore quelle mission est la plus compliqué, mais je sais que j’arriverais au bout de mes objectifs. Foi de gryffond.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Violet O'Toole, Mer 23 Aoû 2017 - 7:32


Ce type a l'air d'être un boute en train, il sourit tout le temps. Ça me plait. Et honnêtement, il est beaucoup plus charmant que l'autre bouse de dragon que j'étais censée rencontrer ce soir.
Il refuse habillement mon invitation, soit, comme tu veux mon grand, je mangerais pour deux de toutes façons ! Cela dit, son bagout me met un peu mal à l'aise, je ne suis pas à la hauteur mais j'ai envie de tenter. Il me rend la carte après m'avoir fait part de son choix.

Je suis plus en rogne que triste, je n'ai pas envie d'être une petite chose fragile ce soir. Je comprends à son attitude qu'il a mal interprété ma conclusion ;
« Eh bien dans ce cas profite du repas. De toutes façon avec tout ce que je mange ça risque de durer un moment. », je ne suis pas triste, je suis surtout piquée dans mon égo. Je suis vexée plus que blessée, en somme. J'espère qu'il ne va pas me prendre pour ce genre de fille -contre qui je n'ai rien, c'est humain-, qui mettent les relations amoureuse en tête de leurs priorités et qui subliment en drame un échec. Je ruminais intérieurement, je n'avais pas envie qu'il me prenne pour ce que je n'étais pas.

Pas de serveur ou de serveuse à l'horizon, en même temps, vu le temps depuis lequel je poireaute, ils auraient presque pu oublier l'existence même de notre table. Notre table, je souris à cette idée.

Avant que je puisse rétablir la vérité quant à mon humeur il enchaine ;
« Ils ont pas l'air de vouloir arriver... Bon alors du coup faisons connaissance. Tu t'appelles comment déjà? Et t'es dans quelle maison? Je ne pense pas Gryffondor sinon je t'aurais vu, et tu as l'air d'avoir le même âge que moi donc tu dois être
Poudlard. Désolé je réfléchis parfois à voix haute. Sinon tu viens souvent ici?
», les grands esprits se rencontrent ! Il parle beaucoup, mais j'aime bien, ça me permet de préparer mentalement mes réponses. J'ai relevé la tête vers lui, vu sa stature de quarterback du lycée -j'ai eu ma période séries moldues-, ça ne m'étonnes pas qu'il soit Gryphy. Quant à moi, je suis loin d'avoir le look d'une capitaine des cheerleaders.

« Non, en effet, il y a du monde ce soir ! Violet, je m'appelle Violet, je suis chez les Aigles, en septième ! », je suis pas douée pour les présentations en fait. J'admets que son état civil m'intéresse, son prénom est plutôt peu commun déjà, mais c'est donnant-donnant, il va falloir que je me livre un petit peu. Et pour l'instant, sans rien à manger ou à boire devant nous, c'est la meilleure option à prendre. Je continuais :
« Ça fait un bail que je ne suis pas venue, je viens de revenir au Royaume Uni. J'pense que tu l'avais compris, j'attendais quelqu'un qui n'était pas toi... », je lui lance un sourire moqueur en le regardant. « Et, il n'est pas venu. Et je pense qu'il ne viendra pas ! », cette idée me rassurait finalement. « J'ai même plus envie qu'il se pointe et j'suis bien décidée à faire sauter au moins le premier bouton de mon jean-de-sortie. » disais-je, avec un coup d’œil sur mon ventre. « Euh, je fais référence à la bouffe, évidemment ! Enfin, je crois. », me hâtais-je de rectifier. Nouvelle gêne, mais c'était habituel.
« Et toi du coup ? Qu'est-ce que tu fais là ? Tu es en quelle année...? J'aime beaucoup ton prénom. »


Dernière édition par Violet O'Toole le Mer 23 Aoû 2017 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 23 Aoû 2017 - 9:27




Violet & Ulysse
LA Violet


Violet donc. Chez les Aigles. Du coup on peut dire que c’est un… aigle violant ! Ahah… Faut vraiment que j’arrête de réfléchir le soir. N’empêche c’est jolie comme prénom, ça lui va bien.  Elle me dit qu’elle vient juste de revenir. C’est peut-être pour ça que j’ai l’impression de la connaitre, peut-être que ça date d’avant qu’elle parte. Je n’ai même pas le temps de poser la question qu’elle enchaine sur le rendez-vous raté qu’elle vient d’avoir.

- Ce garçon est un imbécile.

Sec. De toutes façon y’avais rien d’autre à dire. Quand elle me parle de faire sauter les boutons de son jean, je lève un sourcil et fait un sourire en coin. Je résiste fortement à lui faire une remarque sur le double sens de ses paroles quand elle semble s’en rendre compte toute seule et se justifie. Mademoiselle, on ne se justifie pas avec un « je crois ». Je fais une mine clairement amusé par la miss devant moi qui ne semble faire que s’embourber encore plus dans ses explications. Je pourrais l’arrêter mais c’était presque mignon de la voir se dépatouiller comme ça. Au lieu de ça je me penche en avant et pose mes codes sur la table.  De toute façon elle décide de changer de sujet.

- J’aime bien ton prénom aussi, c’est joli, ça te va bien.

Ok c’était pas du tout supposé être ça qui devait sortir de ma bouche. En fait j’ai répondu à ses dernières phrases sans même réfléchir. Décidément j’ai un problème avec la nuit, dès qu’il est un peu tard je fais n’importe quoi. Je me gratte la barbe, presque géné mais répond aux autres questions sans mal.

- J’étais un peu plus loin pour dessiner mais je n’ai pas vu l’heure passer, l’heure du repas est passée mais j’ai faim donc me voilà. Je hausse les épaules. Sinon je suis en septième année aussi. Bon du coup chez les rouges t’aura deviné mais voilà. Rien de bien foufou quoi.

Je croisais mes mains sur la table et la regardais dans les yeux. Je dois avoir l’air d’un poisson rouge. J’avais une question à lui poser mais j’ai complètement oublié ce dont il s’agit. Du coup me voilà à la fixer en essayant de me souvenir. C’est seulement en voyant le vert de ses yeux que je pense à l’Irlande et au voyage. Ah oui le voyage. Faut que je lui demande avant d’oublier à nouveau.

- Tu viens de revenir en dans les environs.. Tu étais où ? Un tour du monde ou un déménagement ? Un peu des deux ?


J’aime bien les voyages. Bon d’accord j’aime surtout tester l’alcool des pays que je visite mais ça c’est autre chose bref. Je penche légèrement la tête sur le côté attendant sa réponse.


Dernière édition par Ulysse Daiklan le Mer 23 Aoû 2017 - 19:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Nyx Spero, Mer 23 Aoû 2017 - 10:21


@Rachel amour
On va y arriver à boucler ce RP, t'inquiètes Ange


Je regardais Ester sans vraiment comprendre. Elle n'avait vraiment pas l'air bien et je m'inquiétais de plus en plus. Surtout quand elle commença à raconter une chose dont je ne comprenais pas grand chose. Qui est mort ? Elle... sûrement Kohane... Il est mort pour qu'elle reste en vie ? Je ne comprenais pas... ou peut-être, que je n'avais pas envie de comprendre.

Je m'approchais d'elle, prenant une chaise, avant de m'assoir à ses côtés. Je pris sa main, avant de la regarder dans les yeux. Je l'observais sans vraiment savoir quoi dire. Je regardais autour de nous, il n'y avait plus grand monde, fort heureusement. Je n'avais jamais dû faire face à une telle situation, mais... il fallait que je sois là pour Ester. Elle avait besoin de moi, sinon je ne serais pas là. Je serra sa main pour lui faire comprendre que je serais toujours là pour elle, dans n'importe quelle situation. J'avais une question sur le bout de la langue, que je n'allais pas tarder à la laisser sortir...

- Es'... il est mort pour qu'elle reste en vie...?

Je ne savais pas vraiment comment je devais interpréter cette phrase, mais elle me faisait peur. Peur de savoir ce que Ester avait dû affronter seule, alors que j'étais juste à côté...

- Tu... tu l'as tué... ?

J'avais chuchoté. Je ne voulais que personne entende ce que nous disions. Je garda sa main dans la mienne, la cherchant du regard. Je voulais quelle comprenne que j'étais là.

- Quoi que tu aies fais, je serais à tes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 23 Aoû 2017 - 13:12


Qu'il était amer de penser qu'il ne pourrait plus sourire. Ni danser ni chanter. Aimer lui serait désormais à jamais refusé. Et ceci parce qu'il avait souhaiter aider deux sorcières prisent au piège. Il aurait été facile pour Ester de mettre ce mort sur le dos des monstres, celui-là même qui lui avait demandé de commettre cet acte. Il aurait été facile de se dire qu'elle n'avait pas eu le choix. Pourtant, ce soir, maintenant que toute l'atroce vérité c'était montrée à elle, Ester comprenait qu'elle était l'unique responsable. Le choix elle l'avait eu, elle l'avait choisi. Et à jamais elle devrait payer pour ce crime.

Et les mots de Nyx sont là, comme elle l'avait espéré. Ils se veulent rassurant, consolant. Rien, pourtant, n'arrive à atteindre le cœur de la brune qui reste seule dans son désert de glace. Elle n'aurait pas dut en dire autant. Elle n'aurait jamais dut se plaindre comme cela. Cette douleur elle l'a méritait. Il était temps d'assumer.

Ester grogna alors, sans répondre aux questions qu'on lui posait. Nyx en savait trop. Et à partir de ce soir il y avait trois personnes qui savaient ce qu'elle avait fait. Quel monstre elle était devenue. Trois personnes qui pourraient la trahir, volontairement ou non. Ester ne s'était pas imaginée que Kohane puisse le faire. Nyx le ferait peut-être un jour aussi ? La verte en tremblait. Priait, alors qu'elle ne croyait en pas grand chose. "Pas ça..."

Elle essuya ses larmes d'un revers de manche, ravalent ce qu'il y avait à ravaler. Plus jamais on ne l'a verrait pleurer. La douleur devrait faire partie d'elle. A partir de ce soir elle devrait encaisser avec le sourire, vivre, aimer, danser et se battre pour rendre hommage de toute les manières possibles à cet homme qui était mort pour avoir voulu se rendre utile.

- Merci Nyx.

FIN du RP
Et voilà Ange
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Violet O'Toole, Jeu 24 Aoû 2017 - 7:29


Le grand blond confirmait ma pensée vis à vis de celui qui aurait du être à sa place. C'était un imbécile. Pas seulement parce-qu'il n'était pas venu, avec le recul il l'était de A à Z.

« J’aime bien ton prénom aussi, c’est joli, ça te va bien. », charmant, bis repetita. J'affichais une moue de fausse modestie en réponse à son gentil compliment. C'était peut-être seulement de la politesse, mais ça flattait mon égo et j'allais pas cracher là dessus ce soir !
« J’étais un peu plus loin pour dessiner mais je n’ai pas vu l’heure passer, l’heure du repas est passée mais j’ai faim donc me voilà. Sinon je suis en septième année aussi. Bon du coup chez les rouges t’aura deviné mais voilà. Rien de bien foufou quoi. ». Je prenais un temps pour analyser ce qu'il venait de dire, son regard fixé au miens, moi fuyant discrètement le sien. J'essayais d'avoir de l'aplomb mais ce n'était pas ma spécialité. Il dessinait, donc ? Très intéressant ! J'allais réagir à ses paroles quand il ajouta :
« Tu viens de revenir en dans les environs.. Tu étais où ? Un tour du monde ou un déménagement ? Un peu des deux ? »

Haha, si il savait ! Il saura peut-être cela dit. Ou pas, je n'étais pas spécialement fière de mon passé scolaire...
« J'étais en Irlande, chez moi. Enfin, chez mes parents, côte ouest, sud-ouest... », raclement de gorge, à boire, vite... « Tu connais peut-être ? Avant ça j'étais en Estonie chez ma sœur... », pause suspense. Enfin, suspense avec moi même ; est-ce que je reste évasive ou est-ce que je titille sa curiosité ? Allez, de toutes façons je le reverrais peut-être jamais ce beau blond :
« ...pendant cinq ans. », dans ma tête l'effet était très théâtral.
« Tu m'as dis que tu dessinais ?! Enfin, c'est une question rhétorique, puisque tu sais ce que tu m'as dis, j'imagine. », je baisse les yeux en me rendant compte de l’absurdité de le préciser, bien sûr, affiche toi en te répondant à toi même, Violet. Rapide enchainement histoire de ne pas épiloguer là dessus, je me redresse et me penche moi aussi légèrement en avant :
« C'est cool, et tu dessines quoi ? Ce sont tes œuvres dans ton sac là ? », lui demandais-je en désignant de la tête avec un petit sourire interrogatif, la sacoche à ses pieds.




[HRPG pour faciliter la commande ; Croustille à la troll x2 = 10 mornilles, Bièraubeurre bock x6 (3 pintes) = 12 mornilles pour Violet
Vampireux x2 = 10 mornilles, Bièraubeurre bock x2 (1 pinte) = 4 mornilles pour Ulysse
]
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Ulysse Daiklan, Ven 25 Aoû 2017 - 10:09




Violet & Ulysse
LA Violet


Ah l’Irlande.. Très bien ça très très bien ! Ca c’est une bonne destination. C’est là que j’ai rencontré Fleur et Pépito donc forcément, j’appréciais la destination. Après elle me parle de l’Estonie. Alors, c’est quoi ce truc ? Enfin un pays évidemment, mais où ? Ça c’est une autre histoire. Non parce qu’apprendre par cœur les noms de pays voilà quoi… Bref. Son air grave totalement exagéré me fait rigoler avant que je ne réponde.

- Oui l’Irlande je connais un peu, j’ai fait un voyage là-bas l’été dernier. Je fronce les sourcils. Bon je peux pas rester totalement dans l’ignorance.  L’Estonie, c’est là ou y’a les dragons c’est ça ? Désolé j’suis totalement nul en géo.

Après réflexion, je ne pense pas que ce soit en Angleterre. Estonie… logiquement c’est à l’Est. Ca doit être un pays Asiatique ! Oui voilà. Par contre du coup je me demande comment elle a fait pour les cours.

- Au moins ça explique pourquoi je ne t’avais pas encore vu dans les couloirs. Clin d’œil. Et tu faisais quoi là-bas ? Je suppose que t’es pas resté cloisonnée chez ta sœur pendant cinq ans.


Sans m’inviter. Mais bon ça je le garde dans ma tête, ça va juste lui faire peur. Je lève un sourcil quand elle se parle à elle-même. Enfin à moi. Enfin, j’ai pas tout suivis mais en gros elle me parle du dessin. J’hésite à lui montrer parce qu’à la vérité je m’entraine et j’aime ça mais le talent ne suit pas forcément. Pour aujourd’hui, les seuls choses que j’ai réussis à faire consiste en une quizaine de croquis en noir et blanc des maisons. J’en ai même pas trouvé un assez satisfaisant pour le rendre plus réaliste. Bref c’est pas ce que j’ai fait de mieux.

- Oui je dessine mais rien de bien glorieux. Aujourd’hui c’était pour dessiner le village, et oui c’est là-dedans.

Je haussais les épaules espérant justes qu’elle passe à un autre sujet. En fait non, je vais passer à un autre sujet comme ça pas de soucis. Puis si je peux apprendre des choses sur la demoiselle, je ne vais pas me priver.

- Et toi tu as des passions ? A part passer tes nuits la tête plongée dans des bouquins comme toute bonne Serdaigle je veux dire.

Bon la taquinerie était gentille. Surtout lancé avec un sourire innocent. Par contre si elle fait vraiment ça, ça peut vexer. Moarf de toutes façon c’est un des traits de leur maison l’intelligence, on y peut rien. C’est pas comme si c’était une insulte quoi. Puis si elle se vexe j’aurai qu’à me faire pardonner ça peut être un bon plan.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mary Drake
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Mary Drake, Ven 25 Aoû 2017 - 12:27


Violet et Ulysse
Oh ça fait le drapeau de la France

Soupire. Encore. Toujours. Après les sourires, les bonnes manières, les sempiternelles mêmes actions, on retourne dans la cuisine, pour souffler. Pour ne pas se laisser avoir par les gens chiants, ceux qui veulent te pourrir l'existence avec leurs exigences. Ils savent pas commander un truc simple, c'est trop compliqué pour eux. Pourtant, notre carte elle est pas faite pour être modifiée. Il est pas noté modifiable à souhait dessus. Promis juré. Vingt minutes que je la regarde, je peux totalement assurer que ce n'est pas proposé. Pourtant, comme une imbécile, je continue à faire ce qu'il demande, puis à me plaindre à divers objets variés. Hier c'est la casserole qui s'est pris un coup, aujourd'hui je fixe mon reflet déformé par une louche en lui racontant mes problèmes de stagiaire. Elle répond pas grand chose ceci dit, c'est un peu décevant. Je la balance de l'autre côté de la pièce, en lui tirant la langue. Une semaine plongée dans le noir ça fait beaucoup, même pour elle, tant pis si je ne l'utilise pas. Allez, respire Jamie. C'est censé te faire garder le pied cette tête de sanglier, pas te faire glisser. Puis les sols que tu aimes tant sont aux Halles, ici tu n'en as rien à faire. Debout.

Sage décision petite voix

Je sors de l'antre pour retourner dans la salle. J'sais pas si je préfère ça ou le comptoir, c'est très flou dans ma tête. Ils me font tous de la peine, avec leurs visages gris. Nouveau soupire. Que je transforme vite en sourire. En me baladant entre les tables - parce que faut bien se débrouiller comme on peut pour la cohérence - j'entends des gens parler. Jusque là tu me diras que c'est logique, je suis dans un bar, les gens vont pas rester silencieux à déguster un truc qui ne les fera plus se relever. Quoi que ce serait pas si mal pour les maux de têtes un principe comme celui-là. Si je pouvais signer, je le ferais. En attendant, on se débrouille comme on peut. Où j'en étais déjà ? Ah oui, les deux petits gens que j'ai entendu. Malheureusement je ne retiens pas tout, j'ai une petite cervelle. Va falloir répéter. Je reconnais une des deux personnes d'ailleurs, j'crois qu'elle est a serdaigle. Ou était. Je sais jamais ce genre de choses moi. Haussement d'épaules. Une voix qui se veut aimable se prépare. Allez Mary, on y va !

- Bonsoir, bienvenue à la Tête de Sanglier. Je vous ai entendu parler de votre commande, malheureusement je crois avoir raté un morceau, pouvez-vous répéter ?

Crayon et bout de parchemin en main, j'attends patiemment, assez fière de moi je dois bien l'avouer. Tout d'abord, je commence à choper le truc qu'on appelle politesse, naturellement en plus. Deuxièmement, j'ai l'impression d'être une simple moldue, dans un bar, avec cet attirail. Bon, ok, ça dégouline de simplicité, mais ça me manque un peu parfois. Alors si ça me fait plaisir de perdre du temps, je défie quiconque de me le reprocher. J'ai toujours un morceau de bois pour me défendre si je suis pas contente de toute manière. Je tourne la tête, regarde par la fenêtre. Envie de m'échapper. Hé non. Je peux pas. Tic tac tic tac. Pas trois heures hein, j'ai une louche à saouler moi.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Azénor Philaester, Ven 25 Aoû 2017 - 18:42


Linwe - pas encore proprio TS


Des fois je ne comprends pas trop ce qui m’arrive. Je me permets d’imaginer des scénarios horribles et je me pose plein de questions basées sur des si des hypothèses. J’aime la couleur sombre et les visages endormis – paradoxal – quand on entend battre mon cœur plein de paillettes et de blancheur in-salie.

C’est pas du chocolat bien-sûr que non. C’est nous le chocolat c’est les bonbons immatures et rêveurs ça se voit regarde c’est écrit sur nos fronts. Mais alors tandis que mon ami me charrie et que j’en fronce mes sourcils en gardant ce petite sourire sur mon joli minois, je ne cesse de me demander ce qui pourrait bien remplacer le chocolat.

- HAHAAAAAAAAAAAAAAAA
J’ai pas pu retenir mon rire strident. Une potion de beauté pour une beauté -lol-. C’est moi qui devrais apprendre à la potion comment devenir belle.
Juste pour rire
Je m’accapare du flacon armée d’un immense sourire qui me donne des crampes aux joues. Un joli bisou sur la joue de Lïnwe qui me fait décoller mes fesses de ma chaise, où je me rassois quelques secondes après, en tailleur cette fois. J’admire la fiole.
Je m’interroge. Devant qui voudrais-je paraître d’une beauté convoitée. Je ne vois pas grand monde à part Lïnwe. Pour qu’il soit fier et content de passer la journée avec une petite fille qui ressemble à de l’or. Mais je crois comprendre dans ses yeux que je lui suffis amplement.

On finit nos verres dégueu, on papote des heures, on rigole à n’en plus pouvoir et le temps passe à une vitesse déconcertante. La nuit pointe le de son nez si vite qu’on penserait que quelqu’un a simplement éteint la lumière. Il faut que l’on rentre au château. Alors on s’en va, sans remercier pas parce qu’on est malpoli simplement parce qu’on est trop intéressé par l’Autre pour penser à être bien élevé. Mes mains sur ses épaules, hop je me retrouve sur son dos, direction la grande prison connue sous le nom de Poudlard.


the end ♥ ~
Revenir en haut Aller en bas
Violet O'Toole
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Violet O'Toole, Ven 25 Aoû 2017 - 20:05


LA de Mary et de Ulysse accordés


Petit point géographie pour le Rouge et Or :
« Mes parents vivent en Irlande, et j'y ais grandi, tu as de bons gouts en matière de voyage, en toute objectivité. », évidemment, je n'étais pas objective pour deux mornilles.
« L’Estonie c'est en Europe de l'est, à la frontière de la Russie... , je l'observe avec un petit sourire moqueur. En réalité, je ne trouve pas sa question idiote, j'aurais été incapable de cibler précisément ce pays avant d'y habiter.
« Il y a des Dragons là bas, ouaip, ma sœur est dragonologiste, ça en jette, hein ? », je lui lance un regard genre "eh ouais mon p'tit pote".
« Bon, en vérité c'est vachement moins badass que ça en a l'air, mais c'est vraiment intéressant ! », j'étais plutôt enjouée, fière de ma sœur, mais je ne comptais pas passer la soirée là dessus, j'enchainais :
« Et, oui. Elle m'a enfermée pendant cinq années. Longue histoire, très douloureuse. », je hochais la tête lentement. Il comprendrait le second degré, de toute évidence. Bon, ça ne répondait pas à sa question, mais si il voulait vraiment savoir, il insisterait, et dans le cas contraire, ça m'arrangeait plutôt bien de ne pas évoquer Durmstrang et tout le reste.

« T'es un gars sensible sous tes airs de Dieu des terrains de Quidditch en fait ? », je lui lançais un regard de défi. Je commence à me détendre, j'ai presque oublié que le grand blond devant moi n'est pas officiellement mon rancard de ce soir. Je ne lui demandais pas de me montrer ses dessins, je trouvais ça trop intime et je ne voulais pas le mettre mal à l'aise. Je doutais de sa neutralité concernant la qualité de ces derniers, j'étais quand même curieuse de me faire mon propre avis, j'espérais en avoir l'occasion...
« Mon truc à moi c'est la bota, et, désolée de te décevoir, mais contrairement aux Serdaigles que tu côtoies visiblement, quitte à pas dormir, je préfère franchement passer mes nuits à la belle étoile que le nez dans un bouquin ! ». Je lui disais ça en riant doucement, il avait raison, beaucoup étaient très -trop- studieux. Pas que je sois une boute en train du style des Rouge et Or, mais j'aimais mieux l'air du dehors que celle de la bibliothèque.

J'allais enchainer en lui demandant ce qu'il avait aimé en Irlande -j'avais un peu le mal du pays, il faut l'avouer, même si j'en revenais- quand une serveuse que je n'avais même pas vue arriver, concentrée sur mon providentiel compagnon de tablée que j'étais, s'adressa à nous :
« Bonsoir, bienvenue à la Tête de Sanglier. Je vous ai entendu parler de votre commande, malheureusement je crois avoir raté un morceau, pouvez-vous répéter ? »
Je déballe ma commande et Ulysse à ma suite. Cette fille me dit quelque chose, c'est marrant tous ces visages inconnus connus, j'ai l'impression d'être un genre d'espion du Ministère sous couverture. Toujours est-il qu'elle note la commande et tourne les talons, nous laissant en tête à tête.

« Il est temps de passer aux choses sérieuse, j'espère que notre rencontre t'as pas coupée l’appétit...? », je me passais inconsciemment la langue sur les lèvres en le regardant dans les yeux. J'avais faim.




[HRPG pour faciliter la commande ; Croustille à la troll x2 = 10 mornilles, Bièraubeurre bock x6 (3 pintes) = 12 mornilles pour Violet
Vampireux x2 = 10 mornilles, Bièraubeurre bock x2 (1 pinte) = 4 mornilles pour Ulysse
]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 18

 La Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.