AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 23 sur 25
La Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: La Salle Principale

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 05 Avr 2018, 15:33


@ Ethan & Aidan
LA mutuel

Un peu de temps. Bien. Tu connaissais les un peu de temps qui devenait beaucoup de temps, puis des éternités complètes, avant de finir dans l’oubli total, mais pour le moment d’un signe de tête, tu accédais à ta requête, tu reposerais la question plus tard. Insister plus finirait par le braquer au final. Reprise sur les cupcakes, enfin il répondait à la suite de tes questions, car soyons clairs, c’était pour cela que tu l’avais amené ici à la base. Enfin, c’était le prétexte originel, donc, tant qu’à faire autant avoir quelques conseils pour tes futurs gâteaux. On t’avait limite déjà repassé commande, et tu préférais ne pas réitérer les erreurs possibles effectuées sur les constellations sucrées.

Par contre, impossible de comprendre ce que le bleu racontait en parlant de « gateau complet » en soit, un cupcake était déjà un gâteau complet. Tu pouvais juste jouer sur la taille de la base et du toping, prendre un moule a charlotte pour en faire un cupcake géant ne te serais même pas venu à l’esprit. Dodelinant de la tête, une moue circonspecte avait pris place sur tes lèvres pendant que tu tachais de comprendre ce que le brun disait. De toute évidence, il n’avait pas passé beaucoup d’heure derrière son fourneau, et tu ne pouvais lui demander de détailler plus que ça.

-Hum d’acc

Pas grand-chose à dire en plus, en même temps. Il avait répondu à tes principales interrogations, t’avais pu savoir pourquoi il avait une tête de déterré, et t’avais même glissé une échappatoire à sa dépression post-poufsoufflette. Une fois ta gaufre te ta boisson finie, il ne te resterais plus qu’à rentrer pour essayer de faire des étoiles plus grosses sans dénaturer le gout.

D’ailleurs, en reposant les yeux sur l’assiette du brun, tu remarquais l’absence du morceau de viande dedans. Finalement, l’appétit était revenu quand le larmoiement avait pris fin. Bonne nouvelle. Enfin, normalement. D’un léger sourire satisfait, tu finissais ta gorgée de chocolat et ta bouchée de gaufre avant de ranger tes affaires dans ton sac. Porte-monnaie extirpé, tu posais avec la monnaie d’Ethan les 4 Mornilles que tu devais pour ton gouter. T’en profita pour laisser un petit mot à Adain que tu pliais soigneusement en 4.

« Tu veux rentrer ? Faire un tour ? » Terminer de te déshydrater en chialant pour quelqu’un qui n’en a jamais valu la peine ? « J’vais voir ce que je peux faire avec ce que tu m’as dit, j’essayerai de voir avec Alexei et Loreilaï aussi. En tout cas merci ! Ca me sera utile et toi… ‘parait que le soleil brille dehors… lève le nez »

Tu lui avais adressé un clin d’œil tout en te levant et calant ton sac sur ton épaule. Passer des jours et des nuits dans le brouillard, dans l’ombre totale d’une personne disparue, tu l’avais assez fait pour ne pas réussir à le supporter chez les autres. Et même si le conseil semblait désuet, le poser au coin de ses œillères ne lui ferait pas de mal. Un raclement de chaise et t’abandonnait ta place, le piaf et sous peu les lieux. Un dernier bisou sur sa joue pour le faire râler, un sourire rayonnant un peu trop amusé et tu filais.

-A plus tard !

[Départ d’Elhi, merci Ethan, Merci Aidan :kiss: ]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Ethan Turner, Ven 06 Avr 2018, 08:18


Pv Elhiya & Aidan
L.A. Mutuel Elhi

Elhiya avait terminé son repas peu de temps après toi, et avait sorti de quoi payer son repas, ajoutant quelques pièces à ta pile de mornilles. Tu observas la somme totale que vous vous trouviez à donner à Aidan, en te disant que forcément tu devais avoir mis trop d'argent, même probablement beaucoup trop. C'était le jour de chance au serveur alors, puisque tu n'avais pas vraiment l'intention d'attendre que ce dernier revienne vers vous pour connaître le montant exact que tu lui devais. Et puis, l'argent pour toi ce n'était pas plus important que ça, tu n'avais pas de factures quotidiennes, et pourtant tu possédais un bon montant en banque.

La verte et argent te demandais si tu voulais rentrer au château, ou plus simplement faire un tour dehors, ou peut-être de Pré-au lard. Tu n'avais aucunement l'intention de t'éterniser ici, ou même où que ce soit qui n'était pas un lieu reclus de ta salle commune; tu avais besoin de réfléchir sur ces derniers mois, et tu avais besoin de silence et de solitude pour ce faire.

-Non ça va, j'vais rentrer au château moi.

Bref retour sur ta remarque concernant un éventuel gâteau-cupcake, te donnant les noms de deux personnes qui avaient probablement également reçu une offrande du même genre le jour de la St-Valentin. Alors Elhi connaissait Lolly? C'était... étrange, enfin, tu les avais entendu parler dans le passé, mais tu ne pensais pas qu'elles étaient assez proches pour s'envoyer des cadeaux à la St-Valentin. Quoique... tu ne te pensais pas assez proche de la blondinette non plus pour recevoir pareil cadeau, de là ta surprise lorsque tu avais lu la lettre qui accompagnait le délicieux présent.

La voilà qui finissait sa phrase avec un petit mot encourageant, c'était particulier de sa part de tenter de te remonter le moral, mais du coup l'effet était plutôt l'inverse, puisque ça te rappelait plus que jamais que tu avais une raison d'être triste, une raison de te sentir dans les ténèbres, même en plein soleil. Tu ne pouvais par contre qu'apprécier sa tentative, mais elle t'avait vraiment donné hâte de quitter les lieux. C'est d'ailleurs ce que la demoiselle avait entrepris de faire, à ta plus grande joie, mais pas avant de... te... donner un bisou?

Hein?

Une nouvelle fois, la demoiselle venait de semer le chaos dans ta tête. Pourquoi un bisou? Et pourquoi ce sourire amusé sur le visage? Elle avait aimé à ce point le retour que tu lui avais fourni sur ses cupcakes? C'était pour embêter son... ah! Elle jouait avec toi, mais bien sûr qu'elle jouait. Ton esprit était tellement occupé à tenter de ne pas penser à Alicia que tu en avais oublié que la blondinette adorait jouer avec tes émotions. Si, lors de votre rencontre dans le parc, tu n'avais pas particulièrement aimé ses gestes, en ce moment tu appréciais un peu l'attention qu'elle te portait de par ces agissements. Tu esquissas même un petit sourire, probablement le dernier avant quelque temps, puis la jeune femme quitta l'auberge.

Tu restas là pendant quelque secondes, le temps de remettre un minimum d'ordre dans tes pensées, et puis la demoiselle n'était plus là donc tu te sentais enfin un peu plus dans ta bulle. En même temps, si tu sortais tout de suite, tu risquais de te taper le même chemin qu'elle sur le retour, et ce serait particulièrement malaisant vus ton désir d'être seul. Tu finis bien sûr par te lever à ton tour, ramassant tes affaires au passage, et quittant les lieux pour prendre le chemin du château.

[Départ d'Ethan, Merci à vous deux]
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Ven 06 Avr 2018, 15:12


@ chaton ♥ & @ Azé ♥

Alors que j'ai le nez dans mon assiette je sens sa main se poser sur mon menton pour m'obliger à le regarder dans les yeux. Je retiens un mouvement de recul à son contact mais, déjà je sens que doucement je m'habitue à ne plus prendre peur à chaque fois qu'il pose la main sur moi. C'est déjà un bon début et je ne pensais pas que, j'en arriverais à ce stade tout de suite. On dirait que finalement les réflexes d'autrefois ne sont pas oubliés.

Tu sais, ce n'est pas poli de ne pas regarder l'autre après lui avoir posé ce genre de question. Si tu veux une réponse, il faudra soutenir mon regard chaton et, ne t'inquiète pas, je ferai attention à ne pas laisser mon esprit vadrouiller dans ton crâne.Je vois une lueur d'amusement dans ton regard. Je ne sais pas vraiment à quoi tu penses mais, apparement tu trouves ça très drôle. Je te fais donc confiance et laisse mon regard parcourir le tiens alors que tu deviens sérieux.

Bref, pour te répondre, non. Je n'ai ni les moyens, ni le temps, ni même l'envie de faire tourner quelques têtes que ce soient. Désolé de te décevoir chérie, mais tu es bien la première … Tu me sors ça comme cela et tu te concentres sur ton assiette. Attends tu vas me dire que Mr Lhow n'as jamais eu de femme dans son lit ? Et je ne parle pas de dormir hein sinon je peux confirmer qu'effectivement tu as déjà dormi avec au moins une personne. Je ne sais trop comment réagir face à tout ça. C'est carrément surprenant mais, après tout tu as surement tes raisons.

Je continue de manger dans le silence. Totalement mal à l'aise de savoir que toi tu n'as eu personne alors que moi... Bon ce n'est pas comme si j'avais couché avec cinquante mecs non plus mais bon... trois c'est déjà beaucoup surtout si on sait que les deux premiers ce n'était que... ''Physique'' ? Une simple histoire d'un soir ou d'une heure quoi que dans le cas du second je dirais plutôt une histoire de quinze minutes... et encore... Je suis gentille. (coucou Ian).

D'ailleurs en parlant de ça... À un moment donné tu vas surement... Enfin on va surement... Voilà quoi. Et je ne suis pas prête à ça... enfin j'ai envie mais, on ne peut pas vraiment dire que ça c'était bien passé les fois précédentes. Alors, il faut vraiment que tu sois patient avec moi et que tu ne te braques pas parce que ce genre de rapport me fait extrêmement peur...



Dernière édition par Elina Peterson le Dim 15 Avr 2018, 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 07 Avr 2018, 21:15




Pv Arty ♥

Au début, il s'agissait juste d'une nouvelle, entendue au hasard. J'me suis dit que mon acolyte espion, il y allait fort ! J'sais pas trop comment, il a réussi à sa faire virer de Poudlard. Je n'ai jamais entendu pareille histoire auparavant.
La nouvelle s'est envolée, comme la feuille dans le vent.
J'ai presque oublié.
Jusqu'au jour où il a fallu reprendre sa plume en vu d'un article. C'est que, depuis un moment, je traîne dans les locaux du Chicaneur pour ne rien faire. Alors, faut bien bosser, un jour ! En tout cas, je crois que c'était ça le message qui m'était envoyé.
Ok, ok, du calme, je vais m'y mettre.
Je pourrais faire une analyse sociologique sur les gens qui défilent aux 3B. Ca, c'est mon rayon. Mais bon. J'trouve ça un peut morne, monotone.
A la place, la feuille envolée dans le vent est revenue titiller mon oreille : eh, psssst, je suis encore là, moi.
Bingo !
L'idée était là. L'idée était à prendre.

Une lettre plus tard à l'adresse de mon acolyte espion, j'ai senti que j'étais sur la bonne piste. Paraît qu'en plus, ils se sont fait virer à deux. Mais le deuxième, le nom ne me dit rien. Alors bah, j'l'ai pas convié.
Surtout, ça fait un moment que j'ai pas revu Arty, j'ai l'impression.
Alors c'est faire d'une pierre deux coups. Je lui ai indiqué que j'avais appris, pour son renvoi, et que je voulais en discuter avec lui en vu d'un article. Je lui ai donc proposé une petite conversation-retrouvailles autour d'un verre à la Tête de Sanglier. Pourquoi ce bar ? Parce que c'est pas les 3B, que j'ai pas envie de le faire sur mon lieu de travail mais, en même temps, ça reste Pré-au-lard.
Pas trop d'attente, une lettre de retour, une réponse positive, l'affaire est entendue.

Je rentre donc d'un pas léger dans la salle principal du bar.
Dehors, c'est gris, c'est moche diraient certains -ça fait surtout espions, wai wai les nuages gris pluvieux et les espions violets à paillettes... longue histoire.
D'ailleurs, en me trouvant une place dans un coin, je me fait la remarque que j'aurais pu faire mon article sur les assassins de pancakes. Mais pas sûr que Rachel aurait accepté. L'est un peu trop... comment dire... terre à terre pour ça. Je soupçonne même qu'elle m'aurait regardée avec de grands yeux. Un peu comme Peter, quand il me prenait pour une folle. J'sais pas trop, d'ailleurs, si son avis sur ce point-là a changé depuis.

Je m'installe confortablement, tournée en direction de la porte d'entrée histoire de voir quand Arty arrivera.
Je suis venue avec près d'un quart d'heure d'avance. Parce que ça la fout mal si l'intervieweuse est en retard ! Du sérieux, voyons, du sérieux. Même si certains diraient qu'Arty et moi, sérieux, la bonne blague !
Mais j'vous promets : on est sérieux. Quand on chasse les assassins de pancakes, c'est avec la plus grande rigueur digne d'espions violets à paillettes.
Bref.
Je pose mon sac au sol, en sors un bloc note et une plume.
Faudrait que je pense un jour à m'acheter une plume à papote, tiens. Me rappelle, une fois, j'étais partie pour. Puis y'avait Crystal, la gérante des Halles à l'époque (proprio maintenant il me semble). Et j'ai pas du tout acheté ma plume parce qu'on a fait une manif peace and love à la place. C'était rigolo, d'ailleurs, cette manif. Y'avait du beau monde. C'est là que j'ai vu Alice, ma collègue aux 3B, pour la première fois. Y'avait des masqués, aussi, on aurait dit qu'ils sortaient du carnaval de Venise. Même que l'un d'eux m'a offert un coussin-coeur. Et l'autre je lui ai arraché le pantalon sans faire exprès. Mais pas ma faute : problème d'équilibre et d'attraction terrestre !

Plongée dans mes pensées et souvenirs, j'attends patiemment.
Je suis en avance.
Ca ne me dérange pas de patienter.
Dans le cocon d'un après-midi à la TS. Charmante concurrence !

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Dim 08 Avr 2018, 11:25


Avec Kohane ♥
LA un peu piqué pour le pat-pat

Ses yeux s’étaient illuminés brutalement, littéralement. La fierté, marque de l’ego attisé avait fait son apparition dans les rétines du Blaireautin. C’était à peine croyable. Ils allaient enfin être connus – et reconnus – à leur juste valeur. Leurs exploits allaient être relevés, écrits, lus – bonjour l’immortalité ! Chaque sorcier sain d’esprit et un peu curieux allait entendre parler d’Azarty. Leur célébrité dépasserait enfin les enceintes de la vieille Poudlard pour se faufiler dans chaque foyer magique – du moins il l’espère. Alors évidemment qu’il s’était empressé de dire oui, mille fois oui, à la requête de Kohane. Une interview. Comme une personne célèbre dont on veut tout savoir. Il devrait penser à prendre des lunettes de soleil, pour le style. D’ailleurs, il s’empresse d’en enfiler une paire qui trainait dans un tiroir mal rangé, débordant. Elles feraient l’affaire. C’est qu’il avait vraiment une réputation à tenir maintenant. Et en plus, s’il pouvait rendre service à l’ancienne Gryffondor, ce n’était que du bonheur. Rendez-vous donc à la Tête de Sanglier. Le lieu était symbolique, merveilleusement symbolique, vraiment. C’était là qu’avec Aza ils avaient fichu un bordel monstre, il y a longtemps, avant de briser les fenêtres et de s’enfuir en courant, en foufelle. Alors que ses pas frôlent les pavés de Pré-Au-Lard, il rit. Personne n’avait pris la peine de rapporter ce grandiose événement. Mais l’auberge était intéressante pour une autre raison, aussi. Un lieu assez peu fréquenté par rapport aux Trois Balais, et oui, c’est qu’il fallait préserver sa célébrité. Éviter d’être assailli par toutes sortes de fans qui pourraient vouloir des photos agitées ou des autographes, préserver sa vie privée, tout simplement.

Il s’y croit n’est-ce pas. C’est qu’il en faut peu pour gonfler l’ego d’un hyperactif-impulsif-jamais-ennuyeux. Ça s’embrase d’un coup, furieusement, et pas question que ça redescende de si tôt. C’est ce qui enthousiasme ses pas gambillants, ce qui fait chanter la porte de l’auberge de ravissement tandis qu’il pénètre dans l’établissement. Il aurait pu lever les bras en l’air, former un parfait Y avec un gigantesque sourire, l’air de dire, me voilà ! Enfin, en réalité, c’est un peu ce qu’il fait. Avant d’aviser son amie déjà assise, patiente, attendant. Tandis qu’il s’avance et se faufile parmi les tables, il salue d’un geste de tête exagéré chaque client au visage surpris de le voir débarquer de la sorte avec des lunettes de soleil alors même qu'il fait tout gris. La politesse quand on est famous, c’est important – essentiel. Il s’assoit alors en face de la jeune fille, non sans avoir adressé un pat pat amical sur la tête de Kohane, signe d’affection extrême entre deux espions violets à paillettes scintillantes. Les doigts frénétiques se mettent alors vivement à tapoter le bois qui se réveille, mécontent d’être ainsi dérangé par le mouvement. Aloooooors ? Tu vas nous rendre célèbres ? il aurait pu dire bonjour, mais le dodelinement de ses mèches folles l’avaient fait à sa place – toutes prévenantes qu’elles étaient. Azy j’suis prêt ! Pose toutes tes questions ! Avant de lever les yeux au ciel parce que le niffleur angélique imaginaire sur son épaule droite – ou gauche ? – venait de lui signifier que quand même, ça ne se faisait pas. Ah oui, ça va bien ? Et puis, remettre correctement les lunettes, ça aussi c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 08 Avr 2018, 17:53




Il ne faut pas attendre longtemps pour que notre star du jour se pointe. Il est bien à l'heure, bon point. Il a l'air de rayonner, en plus, lorsqu'il passe le seuil de l'établissement. Air victorieux sous ses lunettes de soleil, il fait quelques pas, vient vers moi.
Je sors de mes songes et le regarde, le laisser venir sans rien dire, petit sourire en coin. Il passe entre les tables, salue chaque personne présente. Il se prend vraiment très au sérieux. Certaines personnes lui adressent un visage un peu interloqué de son arrivée, disons-le, pas banale. D'autre s'amusent doucement, comme moi. Puis une poignée sont juste indifférents. Y'a peut-être eu un léger creux dans les conversations, au moment où il est arrivé. Deux secondes plus tard, ce creux n'est plus et l'auberge paraît se remettre à tourner comme d'habitude.
Je me demande à quoi servent ses lunettes, d'ailleurs. C'est pas comme s'il faisait grand soleil. Après, remarquez, ça lui donne une certaine classe qui colle avec l'attitude qu'il a décidé d'adopter pour ce jour.

Un pat-pat gentil sur la tête en guise de salut.
Et voilà Arty qui démarre direct dans le vif du sujet. Ca, c'est un vrai espion violet à paillettes : il ne s'embarrasse pas de trucs inutiles pour lisser les angles. Non. Il y va, sans se poser d'questions, parce que faut y aller.
En tout cas, il est toujours aussi partant. Et l'enthousiasme dégouline de son être. Au moins, c'est bien, un interviewé aussi heureux : ça promet une bonne collaboration.

-J'sais pas si vous allez être célèbres mais vous allez bien m'aider, oui, je réponds dans un sourire.

Puis je me penche sur mon bloc-note, écrit consciencieusement la date du jour, le lieu et la personne interviewée. J'arrache la page sur laquelle j'ai quelques pistes de questions et réflexion, histoire de l'avoir à côté de moi sur la table tout en prenant mes notes.

-Sinon, ça va bien, oui. Toi, tu as l'air super heureux, je reprends en finissant de noter les données indicatives sur mon papier.

Relever la tête.
Fixer mon acolyte espion face à moi. Un index qui désigne subitement ses lunettes :

-Et ça, c'est pour quoi ?

Me demande s'il voit bien à l'intérieur avec ses binocles noires.
Après, comme je l'ai dit, ça lui va plutôt bien. Côté mystérieux de l'espion en pleine mission. Un peu bad boy sur les bords.
Puis il a pas besoin de voir. Juste de m'écouter. Et de répondre. Seule sa parole pourra potentiellement le rendre célèbre ! D'un autre côté, en tant qu'espion, je sais pas si c'est une bonne chose, d'être sous le feu des projecteurs. Ils pourra plus accomplir ses missions en toute catimini. Puis les assassins de pancakes connaîtront son visage et tout !
Ouais
Faut se méfier de la célébrité, hein. Si Harry Potter était passé inaperçu, si personne n'en avait parlé, s'il n'avait pas sa foutue cicatrice qui le grille direct dès qu'il va quelque part, il aurait davantage pu accomplir sa mission en toute discrétion. Et même que Voldemort aurait vachement galéré à le retrouver (oui parce que dans le plan, il change aussi d'identité) !
Franchement, les grands sorciers, faut tout leur apprendre.
Un sourire à Arty ; le sentiment qu'on va pouvoir aller au cœur du sujet. S'éclaircir la voix.

-Dans ma lettre, je t'ai rapidement expliqué ce pour quoi je voulais qu'on se voie -et pas pour des assassins de pancakes, cette fois. J'ai appris que tu avais été viré de Poudlard ?

Un petit rire étouffé.
Ca devait être quand même vachement drôle.

-Est-ce que tu peux me raconter ce qui s'est passé pour que ça en arrive là ?

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Mer 11 Avr 2018, 11:28



Service à Arty et Kohane

Je suis debout derrière le comptoir, la vaisselle lavée, j'essuie tranquillement les quelques verres qu'il reste à ranger lorsque, une fois de plus, la cloche de la porte sonne et carillonne dans la salle principale. Je relève la tête pour observer une jeune femme qui m'est totalement inconnue s'installer sur une table libre, dos au comptoir, face à la porte. J'attends un peu histoire de voir si quelqu'un la rejoins ou je vais prendre sa commande ? Disons que je vais terminer ma vaisselle et après j'irai la voir !

Je place le dernier verre sur son étagère lorsque la cloche de la porte d'entrée se fait entendre à nouveau. Ah bah celui-ci, je le reconnais ! C'est un des Aurors qui montait la garde à la conférence de presse avec mon chaton. Il m'en a brièvement parlé déjà, Arty si je me souviens bien. Visiblement c'est un illuminé et son entrée en matière me confirme la chose. Lunettes de soleil par un temps pluvieux, bras grands écartés à la YMCA, il entre en saluant chaque client d'un grand signe de tête démesuré. Je retiens un petit rire devant la scène et hausse un sourcil lorsque je le vois s'installer à la table de cette si calme jeune femme.

Après tout, les goûts et les couleurs ... je les laisse discuter un instant avant de passer de l'autre côté du comptoir. J'arbore un sourire rayonnant, l'apparence c'est important, et en deux trois enjambées je me plante à leurs côtés. Bonjour et bienvenu à la Tête de Sanglier ! Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? Mon regard oscille entre l'un et l'autre en attendant qu'ils me donnent le nom de leurs consommations à venir.

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Mer 11 Avr 2018, 23:03


Kohane & Elina

Elle a l’air d’être une véritable journaliste Kohane aujourd’hui, toute sérieuse avec sa plume et son bloc note. Du jamais vu. Enfin, c’est qu’il n’avait pas souvent eu l’occasion d’être interviewé non plus. Et d’ailleurs, c’était ça le principal, aider l’ancienne Gryffondor, dans sa magnanimité généreuse, ensuite, il deviendrait célèbre. Mais l’altruisme avant toute chose, on va dire. Il hoche la tête. Effectivement, il ne pouvait pas être plus heureux que maintenant. Son avenir commençait, sa formation d’Auror et son passé de brigand. Il avait tout pour que sa vie soit plaisante. Si on enlevait tout le bordel familial, l’illégalité complète dans laquelle il se trouvait, et les quelques Mangemorts tortionnaires dans le coin de sa tête, oui, il était plutôt heureux. Finalement, c’est la question sur les lunettes de soleil qui l’interpelle le plus. C’est pour être une vraie célébrité, éviter que les paparazzi ne me traquent tu sais. Un vocabulaire moldu qu’il ne prend pas la peine d’expliquer. C’était suffisamment clair, peut-être, certainement. Bien qu’il est vrai qu’il avait un peu de mal à discerner les traits de son amie, devait-il les retirer maintenant qu’il se trouvait à l’intérieur ? Pas pour l’instant, profiter juste encore de cet accessoire fabuleux de comédien professionnel.

De nouveau, son nez acquiesce. Oui, il avait été viré de Poudlard, avec Aza, et ça avait été absolument, titanesquement, merveilleusement, grandiose. Tout simplement. Même Kohane rigole, un peu, il la comprend, c’était l’événement de la communauté magique le plus important de ces dernières semaines, du mois, le croyait-il. Alors si ça pouvait faire rire les lecteurs, tant mieux. Il allait se lancer dans le fameux récit quand ils furent interrompus par une jeuen serveuse. Ah oui, évidemment. Un bref coup d’œil à la carte avant de lancer un majestueux Deux jambes de bois s’il vous plaît ! Parce qu’on est des pirates, nous, des vrais de vrais ! Yes M’am ! Bon, il n’avait pas son costume de pirate aujourd’hui, mais c’était tout comme, dans sa tête surtout. Puis bon, pirates - espions, c'est kif-kif bourricot.

Avant qu’il ne s’éclaircisse la gorge et qu’il ne saisisse ses lunettes de soleil de façon délicate entre ses doigts prétentieux. Si tu veux tout savoir, il s’est passé que Poudlard est devenue une école ennuyante. On ne peut plus rien faire. Enfin non. Il lève les yeux au plafond. C’est pas tout à fait vrai. On a fait plein de conneries avec Aza, parce que ça nous fait beaucoup rire, et on a jamais rien eu. Si ce n’est une exclusion temporaire mais nous allons passer cet épisode ténébreux. Alors, un soir, tranquillement, on s’ennuyait, on a décidé d’aller cramer le bureau du prof de divination, McKinnon. C'était awesome ! Des explosions, des flammes chaudes qui remplissaient nos cœurs de joie !  Sa voix avait pris des allures aventuresques, comme s’il racontait un épisode épique de sa vie d’adolescent, c’est qu’il était tout aussi heureux de raconter cette fabuleuse histoire. Bref voilà, Jimenez a pas apprécié. Et si tu veux tout savoir, il a dit que c’était à cause de toutes nos bêtises, mais j’le crois pas. Il devait montrer qu’il était un grand directeur, puis c’est tombé sur nous. Ouais, parce qu’ils étaient des victimes, c’est bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 13 Avr 2018, 16:46




J'sais pas si je dis à Arty que la grande célébrité où faut fuir les journalistes pressants style Rita Skeeter XXIIème siècle, c'est pas encore maintenant de suite. Devra sans doute attendre quelques années, hein. Quoique... si entre temps on sauve le monde de façon définitive des assassins de pancakes et qu'on nous récompense officiellement tant dans le monde sorcier que Moldu... ouais, peut-être que y'aura des versions modernes de Rita pour nous poursuivre partout où on ira. Mais pour l'heure, avec mon petit article même pas écrit, on en est loin.
Enfin, je ne vais pas gâcher son enthousiasme. Parce que j'aime bien son énergie. L'est toujours hyper positive. On a envie de dire oh yeaaaaah à ses côtés.
Mais on ne va pas le faire. Toutes façons, y'a une serveuse qui arrive. Je laisse Arty commander, je suis sûre qu'il commandera bien. On est des pirates aujourd'hui, il paraît. Ca me rappelle Eb, ça. Ce sale pirate d'eau douce qui abandonne ses compagnons sur la plage ! Mais que j'aime bien quand même, hein, faut pas s'tromper. A force de s'échanger des lettres puant l'hypocrisie, on finit par s'apprécier.
Un sourire poli à la serveuse.
Peut-être un éclat de reconnaissance au fond du cœur parce que je suis la concurrente d'à côté, du coup, je connais son boulot, un peu comme une famille professionnelle, quoi.

Finalement, Arty reprend, après s'être éclairci la gorge.
Les choses sérieuses peuvent commencer. Je me penche sur mon bloc note et commence à noter ce qu'il me raconte. Les bêtises d'avant qui n'ont pas trouvé répercussion sir grave. Et puis le bureau de
Jks*dpel*pmf
Je relève la tête de mes notes, regarde mon acolyte espion. Lequel finit de raconter son histoire sur un ton excité, joyeux, exalté, comme s'il revivait la scène et puis, no regrets, hein.

-Peter ? Vous avez cramé le bureau de Peter ?

Si je m'y attendais, à celle-là.
Bah dites donc. La vie est pleine de surprises !
Je tapote mon bloc note du bout de ma plume. Je n'ai pas encore totalement réalisé cette histoire. Il en a jamais parlé, l'autre McKinnon. En tout cas, pas à moi. Est-ce que Pius était au courant ? Même s'il l'a été, il a sans doute déjà oublié.
Je mets quelques secondes avant de sortir de mes pensées diverses. C'est pas le moment de penser à ça. Se demander qui savait, qui ignorait, on s'en fout. Il en a sans doute jamais parlé parce que c'est pas vraiment glorieux, se retrouver avec un bureau cramé par des élèves. Quoique l'un d'eux est un espion violet à paillettes, hein. Ca change tout.

-Bref... tu as dit que vous faisiez tout un tas de bêtises, avant ? Quel genre ? Et selon toi, ça n'était pas assez fort pour que vous soyez exclus définitivement ? D'ailleurs, y a-t-il des choses dans la liste que tu regrettes d'avoir faites ?

Tracer un trait sur le bloc-note.
Parce qu'on passe à une autre série de questions.
Alors. Séparer. Voilà. Ca donne un air sérieux organisé. Comme si je l'étais, en vrai... !

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Sam 14 Avr 2018, 09:02


Kohane ♥


On entrait dans les choses absolument très sérieuses. Les questions fusaient, allaient chercher le détail qui n’en est pas vraiment un. La Gryffondor avait été interpellé, sa plume en avait presque couiné de surprise avant que le nom du professeur de Divination ne surgisse. C’est vrai que le choix du bureau avait été quelque peu aléatoire, enfin, du moins pour Arty. Il s’en contre fichait de McKinnon en réalité, il adorait juste les choses enflammées. C’était Aza qui avait décidé du dit bureau, mais bouche cousue, il n’était pas du genre à balancer ce genre de choses. Alors juste un Hein-hein acquiesateur pour signifier qu’il parlait bien de ce Peter là. Du moins, il le croyait, parce qu’en réalité il ne le connaissait absolument pas. Les yeux d’Arty vagabonde alors sur la plume qui s’agite, danseuse sur le bloc note sérieux de Kohane. La jeune femme devait être en train de réfléchir à cent à l’heure. Il rattrape alors ses pensées tandis qu’elle reprend la parole, il hoche la tête sérieusement, se demande s’il devait tout énumérer, vraiment, parce qu’ils en avaient fait des conneries. Mais en même temps, il avait déjà la réponse à la toute dernière question.

Parce qu’ils n’avaient jamais fait de mal à personne. Ou presque. A peine une Adand blessée – presque morte – mais elle l’avait incroyablement cherché celle-là. Ils ne pouvaient pas regretter ça, ni l’un ni l’autre. Puis ça avait été un moment important de leur histoire d’amitié-amour, alors bon. Non. Absolument rien ! I regret nothing ! Et il lève les bras en l’air. En fait, il faut nous comprendre, Poudlard, c’est trop petit pour nos cerveaux agités, en s’ennuyait souvent. Après, j’te l’cache pas qu’au bout d’un moment, c’était de la provocation. On se demandait au bout de combien de temps les profs allaient réagir, et j’vais t’dire un truc, ils ont mis looooooongtemps ! Alors ça, y’a pas photo. C’était l’équipe enseignante la moins dégourdie du monde, pourtant prenant place dans la plus grande école de magie, allez savoir. Puis ses doigts s’agitent, il se met à compter. D’abord on a mis un peu le feu aux cachots, c’était y’a perpette ça, notre première rencontre, romantique hein ? Un doigt, le pouce. Ensuite heeeu, on a saccagé la salle des profs. Deuxième doigt, l’index. Puis on fait du kart dans les couloirs, ça, Kohane, c’était épique ! Une vraie course et tout ! Troisième doigt, le majeur. On a aussi brûlé les tableaux d’un couloir, j’sais plus lequel, ils avaient pas été très gentils. Quatrième doigt, l’annulaire. Et puis enfin je pense le bureau. Auriculaire. Bon alors, là c’est vraiment les gros trucs, parce qu’après y’avait les cours, mais ça c’est une autre histoire.

Très longue histoire d’amour avec Evan, De Lanxorre, Benbow et Peverell qui avaient été marqués à vie par Azarty ou Arty seulement. Epiques moments de leur carrière d’enseignants.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Artemis Lhow, Dim 15 Avr 2018, 17:04



@Elina


Son visage se fige un instant puis elle se met à piquer dans son assiette en même temps qu'elle pique un fard. Gênée ? Il n'y a pourtant pas de raison de l'être, d'après ce que j'ai compris elle n'a pas eu des tonnes de conquêtes non plus alors bon ... je pique dans mon assiette en laissant le silence s'installer et la gêne se dissiper petit à petit. Je ne vais pas relancer un sujet tout de suite et puis, c'est impoli de parler la bouche pleine.


Nous terminons notre entrée sans un mot lorsque Azénor s'en viens débarrasser notre table pour y déposer les plats. Un remerciement soufflé de part et d'autre et je pose ma main sur celle de ma compagne alors qu'elle observe son assiette avec une sorte d'appréhension. Attendons un peu pour la suite ... tu sembles gênée, je me trompe ? Clairement, je ne me trompe pas. Où alors je ne m'appelle plus Artemis Lhow. Explique moi ce qui te travaille.


Si c'est vraiment le fait que je n'ai eu personne avant elle qui l'étonne, elle n'a pas fini d'être surprise. Non seulement elle est ma première relation, mais en plus on ne peut pas vraiment dire que je sache y faire avec les personnes du sexe opposé. Alors des situations « gênantes » tu n'as pas fini d'en vivre mon amour ...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 15 Avr 2018, 18:32




Arty ♥

La prise de notes reprend. Parce qu'Arty répond à ma nouvelle vague de questions. Et, comme je le pressentais : no regrets. Au contraire. Il a l'air enchanté de tout ce qui lui est arrivé.
Le voilà qui lève les bras en l'air. On dirait qu'il fait un V, tout rayonnant et victorieux qu'il est. Il explique que toutes leurs bêtises, c'était un peu de la provoc'. Pour voir jusqu'où ils pourraient aller. Intéressant, ça. Je note, je note. Déjà, de nouvelles questions germent dans mon esprit.
Puis mon acolyte à paillettes se met à énumérer les principales bêtises. Me voilà à mettre des tirets sur mon bloc note, pour mettre quelques mots sur chacune d'elles.
Un petit rire de temps en temps.
Ils ont l'air d'avoir un sacré coup de cœur pour le feu. En même temps, je les comprends. C'est vraiment chouette comme élément. Moi aussi, j'aime beaucoup. C'est lui qui m'a permis d'avancer, me relever, toujours, continuer. Combative. Face à la vie.
Je me dis que, quand même, foutre le feu aux cachots, c'est un peu dans le même style qu'enflammer le bureau de Peter. Pourtant, ils n'ont pas été virés la première fois.

Je laisse Arty finir le compte de leurs plus grosses bêtises.
Après, apparemment, y'en a eu d'autres en cours. J'imagine comment les prof ont dû s'arracher les cheveux avec eux. Quand j'étais encore scolarisée, ça allait. Quelques excentricités de temps en temps mais jamais rien de bien méchant. On a pu, par exemple, essayé de déshabiller Esteban pour son cours d'EDM, en vue d'habiller notre projet de statue en bouteilles plastiques. Je me rappelle aussi d'une fois où Asclépius s'est pointé vêtu d'une toge improvisée dans un drap d'infirmerie. C'était... bah original.
En somme, ma scolarité s'est quand même passée de façon tout à fait banale.
J'étais une élève plutôt sérieuse, maintenant que j'y repense. Même s'il m'arrivait, surtout en dernière année, de somnoler pendant quasi tout le cours. En même temps, je ne dormais pas la nuit. Fallait bien rattraper !
Mais jamais eu d'énergumènes style Arty en cours.

-Vous avez quand même fait pas mal de bêtises, je reprends, avec un sourire en coin, tout en relisant mes notes.

Lever de nouveau les yeux sur mon acolyte espion.
Poser les coudes sur la table, croiser les doigts entre eux.
J'ai un air trop professionnel, je trouve ! Pour une fois. Profitez, profitez.

-A ton avis, pourquoi vous n'avez jamais été renvoyés jusque là ? Ce n'était pas assez grave ? Pourtant, mettre le feu aux cachots c'est quand même sensiblement la même chose que mettre le feu à un bureau... enfin... presque. En plus, dans les cachots, vous auriez pu cramer des Serpentards passant par-là alors... Pourquoi pas de renvoi cette fois-là ?

Une micro-pause.
Puis

-Etre viré de Poudlard, ça fait quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Lun 16 Avr 2018, 22:56


Kohane ♥


C’est rare d’avoir une oreille si attentive pour leurs méfaits, attentive et qui ne juge pas, qui ne critique pas, et qui ne s’arme pas de leçon de morale sans intérêt. Non, Kohane se contentait d’écouter, de dodeliner calmement de la tête en prenant des notes sérieuses. Toutes les conneries étaient maintenant le sujet de quelque chose d’extrêmement sérieux, si c’était pas magnifique ça. Il acquiesce joyeusement à son affirmation, effectivement, ils avaient fait pas mal de bêtises, un palmarès dont ils étaient extrêmement fiers, pour lequel ils avaient travaillé vraiment dur, ils avaient risqué énormément, leurs vies, la vie des autres. Un travail herculéen. Tout à fait. Et de nouveau le voici jouant avec les branches de ses fameuses lunettes de soleil, écoutant la voix de son amie lui poser de nouvelles questions, s’interrogeait sur un pourquoi du comment, notamment leur premier méfait, les cachots.

Avant d’être replongé par la question suspendue, qu’est-ce que ça faisait d’être viré de Poudlard. Il lève les yeux vers ses mèches folles qui ont la réponse, certainement. Sauf qu’il n’y trouve rien, ça ne lui avait rien fait. Il l’avait cherché, désiré ce fameux renvoi, alors forcément, à part des petits pas dansants, il n’en était rien sorti. Si ce n’était de quitter son amoureux, oui, mais bon, ça n’avait pas l’air de l’avoir chagriné à l’époque, alors bon. Il hausse les épaules, commence par là. Pas grand chose. On le savait hein. On était pas faits pour l’école, trop peu pour nous, ça ne fonctionnait pas. Puis les gens là-bas sont tellement pas rigolos. Alors, j’sais pas, ouais, j’étais p’tet un peu soulagé de quitter tout ça. J’étouffais. Il épargne la bataille intérieure qui s’était jouée en lui, le fait qu’il voulait absolument passer à l’action et chasser les mages noirs. Il secoue le nez. Et dans les cachots c’était un tout petit feu, un accident en plus ! Puis personne n’a su qu’c’était nous j’crois. Quant aux autres bêtises, j'sais pas, parce qu'ils sont incompétents là-bas ? Ils voient rien, ou alors ils avaient trop peur de nous. D’où le besoin de célébrité d’aujourd’hui, que tout le monde sache à quel point ils formaient un duo formidable. Alors, mademoiselle la journaliste ? Encore autre chose ?
Il pouvait continuer comme ça toute la journée, raconter sa vie, ses sentiments. Peut-être devrait-il embaucher quelqu’un pour raconter ses mémoires, ce serait une excellente idée ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Mar 17 Avr 2018, 13:32


Service à @ Arty et @ Kohane

J'ai à peine terminée ma phrase qu'Arty le jeune Auror me donne la commande Deux jambes de bois s'il vous plaît ! Parce qu'on est des pirates, nous, des vrais de vrais ! Yes M'am ! Je le regarde et me retiens de rire, vraiment il est complètement perché ce gamin... Je plains mon cher et tendre qui doit le chaperonner... Mais bon il ne doit pas s'ennuyer avec lui au moins. Son interlocutrice me lance un sourire poli et je lui souris en retour il me semble la connaitre, mais je ne sais plus d'où, s'est extrêmement frustrant.

Ne m'arrêtant pas là-dessus je retourne immédiatement derrière le comptoir pour préparer la commande de ce duo improbable. Une fois les deux "jambes de bois" prêtes je retourne à la table et dépose les consommations devant chacun d'eux, me faisant aussi discrète que possible pour ne pas interrompre leur conversation. Après la question du jeune Auror je glisse tout de même un Voilà pour vous, si vous avez besoin d'autre chose n'hésitez pas.




Arty & Kohane

2 "La Jambe de bois" 10 mornilles


@ chaton ♥

Je n'ose plus le regarder et je termine mon assiette sans un mot. Toi non plus tu n'es pas du genre très bavard tout à coup. La gêne présente se dissipe au fur et à mesure que les assiettes se vident. Azé vient nous débarrasser et dépose quelques minutes plus tard à peine, deux belles assiettes devant nous. Un Merci soufflé et la voilà qui s'en va. Cela a l'air très appétissant hein mais j'ai vraiment le ventre plein la tout de suite. Je savais qu'il ne fallait pas que je prenne de plat, mais tu m'as obligée. Maintenant j'appréhende chaque bouché que je vais devoir mettre dans ma bouche de peur que mon estomac ne supporte pas toute cette nourriture.

Ta main se pose sur la mienne et ta voix vient rompre le silence qui s'était installé entre nous. Attendons un peu pour la suite ... tu sembles gênée, je me trompe ? Explique moi ce qui te travaille. Je lève le nez de mon assiette et te lance un sourire lorsque tu me dis qu'on peut attendre avant d'attaquer... Mais bien vite je suis de nouveau mal à l'aise quand tu me demandes ce qui me travaille... Je prends une nouvelle gorgé de la boisson alcoolisée qu'Azénor nous a servie. Prions pour que l'alcool me donne du courage parce que la clairement je ne sais pas comment je vais bien pouvoir t'expliquer tout ça... Je laisse le silence s'éterniser entre nous. Le temps de trouver les bons mots, enfin surtout pour trouver les mots tout simplement.

Et bien... Tu n'as jamais rien fait et... on ne peut pas dire que mes dernières expériences à ce niveau soit de bons souvenirs donc... J'appréhende en effet beaucoup le moment où nous deux on... voilà quoi. Je montre l'espace entre lui et moi. Je suis monstrueusement gênée d'aborder ce sujet d'autant plus ici... On ne peut pas dire que ce soit très intime où même que l'on soit seul et j'ai l'impression d'avoir parlé si fort que je suis sûre que toute la Tête de Sanglier m'a entendu. Je pique un fard monumental et avale une grosse gorgée de ma boisson... je ne sais pas si c'est une bonne idée de rajouter l'ivresse, mais au point où j'en suis... Je suis plus à ça prêt si ?

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Artemis Lhow, Jeu 19 Avr 2018, 17:55



Chaton


Contenu sensible


La gêne semble s'accentuer chez elle et elle prend une première gorgée de sa boisson, tente d'avancer ses arguments et reprends une seconde gorgée de se boisson. Une longue gorgée, très longue même ! Elle veux se bourrer la face pour oublier qu'elle est rouge pivoine là où c'est moi qui me fait des idées ? Quoi qu'il en soit je ne suis pas sûr de bien comprendre où se trouve le cœur du malaise. Alors tout naturellement je lance une hypothèse.


« Tu parles du sexe c'est ça ? »


Elle manque de s'étouffer ou de me recracher le contenu de son verre à la figure, je ne sais pas trop. J'ai peut-être parlé un peu trop fort, mais c'est pas comme si les gens écoutaient se qui se disait à droite à gauche. Chacun est occupé à discuter, lire ou boire à sa propre table ! Enfin sauf ce type là qui a un petit sourire en coin et le regard rieur. Et cette jeune femme qui pouffe avec son amie en lançant des petits regards vers nous aussi. Mais les autres s'en fichent royalement hein ! Alors pas besoin de s'en faire.


Je ris ouvertement devant sa réaction, désolé, mais c'est trop tentant. Elle est n'est plus rouge, mais cramoisie ! Je pose ma main sur la sienne à nouveau en attendant qu'elle se reprenne. C'est tout de même fou de se mettre la rate au court bouillon pour quelque chose d'aussi ... naturel ? Que le désir sexuel et ce qui en découle, non ? J'imagine bien qu'avec son histoire il faudra être patient et doux, mais de là à angoisser non merci. Si quelque chose d'agréable devait devenir désagréable à cause de l'angoisse, autant laisser tomber, non ?


« Faut pas que tu t'en fasse pour ça. Les choses arriveront quand elles arriveront de la manières dont elles arriveront. Inutile de te mettre la pression, tu n'as rien à prouver à personne. L'amour est naturel et le sexe l'est tout autant. »


C'est marrant comme tu peux réagir à ce simple mot. Il n'a pourtant rien de gênant ou de ridicule ?! Et tu devrais savoir que je n'ai pas vraiment de tabou alors ... va falloir t'y faire !

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Sam 21 Avr 2018, 15:01


@ chaton ♥

Je n'ai même pas encore avalée ma gorgée que tu me demandes si je parle du sexe. J'avale rapidement le liquide alcoolisé et regarde autour de moi. Je te fusille du regard. Je t'en prie parle encore plus fort pendant que t'y es... Je vois un homme se retenir de rire et deux commères chuchoter à voix basse en nous regarder et là j'ai vraiment, mais vraiment très envie de t'égorger.

Tu dois sentir mon envie de meurtre parce que tu éclates de rire. Un vrai rire, du genre pas du tout discret... apparemment la discrétion ce n'est pas vraiment ton genre... finalement tu reprends ton sérieux et reprends la parole. « Faut pas que tu t'en fasses pour ça. Les choses arriveront quand elles arriveront de la manière dont elles arriveront. Inutile de te mettre la pression, tu n'as rien à prouver à personne. L'amour est naturel et le sexe l'est tout autant. » Génial maintenant je suis presque sûre que les personnes, qui entendaient notre conversation, sont au courant que nous n'avons rien fait encore et que je suis nerveuse à cette idée. Fantastique...

Je commence à m'attaquer à mon assiette, je n'ai vraiment pas faim, mais je tiens à abréger ce moment de torture et pour cela il faut que l'on finisse nos assiettes afin qu'Azénor vienne prendre la commande des desserts. Je plonge mes yeux dans les tiens quelques secondes et j'y vois le plaisir que tu prends à me voir mal à l'aise de la sorte. Je t'assure que ce n'est vraiment pas drôle pour moi d'être dans ce genre de situation et surtout d'avoir cette discussion ici...

Très bien... On peut changer de sujet s'il te plait ? Je lâche ces mots dans un murmure, j'aimerais être capable de me transformer en souris pour pouvoir me cacher dans les murs et disparaitre...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 23 sur 25

 La Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.