AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 24 sur 27
La Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
Elina Peterson
Auror en formation
Auror en formation

Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Sam 21 Avr 2018 - 15:01


@ chaton ♥

Je n'ai même pas encore avalée ma gorgée que tu me demandes si je parle du sexe. J'avale rapidement le liquide alcoolisé et regarde autour de moi. Je te fusille du regard. Je t'en prie parle encore plus fort pendant que t'y es... Je vois un homme se retenir de rire et deux commères chuchoter à voix basse en nous regarder et là j'ai vraiment, mais vraiment très envie de t'égorger.

Tu dois sentir mon envie de meurtre parce que tu éclates de rire. Un vrai rire, du genre pas du tout discret... apparemment la discrétion ce n'est pas vraiment ton genre... finalement tu reprends ton sérieux et reprends la parole. « Faut pas que tu t'en fasses pour ça. Les choses arriveront quand elles arriveront de la manière dont elles arriveront. Inutile de te mettre la pression, tu n'as rien à prouver à personne. L'amour est naturel et le sexe l'est tout autant. » Génial maintenant je suis presque sûre que les personnes, qui entendaient notre conversation, sont au courant que nous n'avons rien fait encore et que je suis nerveuse à cette idée. Fantastique...

Je commence à m'attaquer à mon assiette, je n'ai vraiment pas faim, mais je tiens à abréger ce moment de torture et pour cela il faut que l'on finisse nos assiettes afin qu'Azénor vienne prendre la commande des desserts. Je plonge mes yeux dans les tiens quelques secondes et j'y vois le plaisir que tu prends à me voir mal à l'aise de la sorte. Je t'assure que ce n'est vraiment pas drôle pour moi d'être dans ce genre de situation et surtout d'avoir cette discussion ici...

Très bien... On peut changer de sujet s'il te plait ? Je lâche ces mots dans un murmure, j'aimerais être capable de me transformer en souris pour pouvoir me cacher dans les murs et disparaitre...

Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 21 Avr 2018 - 18:05



   
Arty ♥

   

Je prends note : ils ne sont pas faits pour l'école. Donc pas de sentiment de regret ou de perte d'avoir été viré. Même un soulagement, selon Arty. Sentiment d'étouffement. C'est drôle. C'est un peu ce que j'ai pu ressentir, quelques fois. Sous le régime plus que strict de Kholov. Il paraît que c'est un peu mieux maintenant, avec le nouveau. Enfin... les couvre-feu, tout ça, je n'ai jamais su les respecter quand je suis arrivée à Poudlard. D'ailleurs, ça pourrait paraître assez contradictoire, cette impression d'étouffer quand on voit à la fois la taille de l'école et le décor dans lequel elle est implantée. Cependant, je peux comprendre ce que dit Arty. Le monde est si vaste en-dehors. Et Poudlard tellement renfermé sur lui-même. C'en est triste : on ne sait pas ce qu'il y a en dehors de l'école si on ne cherche pas un peu.
Après avoir secoué le nez, Arty reprend, sur le feu dans les cachots. Un petit, apparemment. Pas volontaire. Ca sonne pas tellement comme celui qu'ils ont déclenché dans le bureau de Peter. Quant au reste... le voilà qui parle d'incompétence. Je souligne le mot dans mon carnet. Un bon mot clé. L'incompétence du personnel et de la direction qui se réveille toujours trop tard.
Un rire amusé de ma part quand il pose l'hypothèse que l'autorité en question avait peut-être peur d'eux. Remarquez, des délinquants pyromanes, faut se méfier, hein. Bon, l'un d'eux est espion violet à paillettes, ça change un peu le portrait. Ca le rend... plus sympa, peut-être. Quoique les pyromanes sont sympas. Parce que le feu, c'est cool.
Finalement, Arty termine en demandant si j'ai d'autres questions. Je relis mes notes en diagonale.
La serveuse revient entre temps avec nos commandes. Je la remercie, d'un air distrait, toute à mon travail du jour.

-Qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant que tu n'es plus à Poudlard ? Comment tu envisages la fin de cette année scolaire non plus entre les murs du château mais -geste vague de la main- ailleurs ? Parce que je suppose que ce n'était pas prévu dans tes plans. Tu arrives quand même à retomber sur tes pattes ?

Question très importante, ça : l'avenir.
Peut-on avoir un avenir en s'étant fait virer de l'école ?
Peut-on continuer à envisager faire quelque chose, devenir quelqu'un même sans avoir fini son année dans la plus célèbre école de sorcellerie ?
Bien sûr que oui, serais-je tentée de répondre. Tout ne repose pas sur le système scolaire. Bien heureusement. Certaines personnes d'ailleurs ne font jamais leur septième année et s'en sortent très bien. Mais je veux avoir un témoignage concret. Histoire de faire comprendre aux autres que se faire virer, ce n'est peut-être pas un si grand drame.

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Lun 23 Avr 2018 - 20:55


Kohane ♥

Ils s’étaient fait apporter à boire, parce que c’est éprouvant une interview et qu’il faut se désaltérer, pour éviter que le cerveau ne s’assèche. Il regarde Kohane souligner les mots importants, essentiels, ceux qui seront peut-être en gras dans l’article et qui ressortiront, lucky guys. Puis la fameuse question, qui le turlupine immédiatement, qui l’angoisse sûrement un peu. D’abord parce qu’il ne sait pas quoi dire, et quand bien il savait, il ignore s’il pouvait dire l’entièreté vérité. Question de principe, et surtout, de sécurité. Puis un plan, il n’avait pas d’autre plan que de faire ce qu’il avait envie de faire et de chasser les mages noirs, les vilains pas beaux qui réduisaient la communauté magique en un ténébreux brouillard. Être un détective-magique-super-héros. Voilà, c’était ça son plan, qui dit mieux ?
Il s’éclaircit la gorge, roule des yeux, dodeline de la tête. Il cherche une solution. Parce que mentir c’est mal. Mais il ne pouvait pas tout révéler. Non pas à Kohane, il lui faisait entièrement confiance, mais à ses lecteurs. C’est qu’il ne les connaissait pas.

En faaaait. Une pause, encore. J’vais passer mes ASPICs en candidat libre. Un clin d’œil vers l’ancienne Gryffondor avant de prendre une gorgée de la boisson payée. Oui, ça voulait tout dire. Pour lui en tout cas. Ses lèvres articulaient un fait, alors qu’en réalité, il n’en ferait rien. Ses yeux le disent : il frauderait, bien évidemment. J’ai pour projet de devenir Auror. Et oui mademoiselle ! Chasser les méchants, les mettre en prison, protéger les innocents, tout ça. C’était une noble cause, et il en était fier, ça se voyait dans ses rétines qui soudainement n’étaient plus menteuses. C’est ce qu’il souhaitait profondément. Faire le bien, tout en continuant quelques bêtises, bien sûr. On ne change jamais totalement. Donc oui, j’irai très bien, faut pas s’inquiéter pour ça, tout roule, parfaitement. J’ai pas peur. T’façon, c’est pas à l’école qu’on apprend des choses, c’est sur le terrain ! dans la vraie vie, là où il y a de l’action, là où ça bouge vraiment ! S’être fait viré n’avait pas été un couperet guillotineux annonçant un avenir funeste. Au contraire, ça l’avait libéré, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Artemis Lhow, Mer 25 Avr 2018 - 18:02



Elle pique un far en même temps qu'un morceau de viande dans son assiette. Il est vrai que le tout est délicieux et je reste agréablement surpris. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle tente de cacher sa gêne en piquant dans son assiette comme une affamée. Je serais presque tenté de continuer sur ma lancée histoire de la faire réagir vraiment, mais ça n'aurait pas grand intérêt si ce n'est la mettre mal à l'aise, alors je m’abstiens et commence moi aussi à vider le contenu de mon assiette. Il a beau réfléchir, le narrateur ne trouve pas de mot pour remplacer le mot assiette, parce qu'il est vrai que ça fait beaucoup d'assiettes tout ça, mais une assiette reste une assiette alors bon.


Tu ne m'as pas dit encore, depuis combien de temps es-tu revenue sur Pré-au-Lard ? J'imagine que tu n'es pas revenue ici de suite d'ailleurs, ce logement il a bien fallu que tu le trouve, où étais-tu avant aujourd'hui ? Cette viande est délicieuse ! Il faudra que je laisse un pourboire à la patronne et que je lui demande la recette à l'occasion. Enfin pas sûr qu'elle révèle les secrets de sa taverne, mais on peut essayer. Je termine mon plat (ah bah en voilà un synonyme) en écoutant attentivement mon amour me délivrer sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 27 Avr 2018 - 22:52




Arty ♥

En attendant la réponse d'Arty, je trempe mes lèvres dans le breuvage qui nous a été amené. C'est qu'avec tout ça, la gorge s'assèche ! Vous savez, ça racle un peu, impression désagréable de poussière au fond du gosier puis, surtout, c'est presque comme roc au soleil, quoi. A force de laisser le passage aux mots. Puis la concentration, ça doit jouer aussi. Ca consomme beaucoup d'énergie, ce truc là. J'ai l'impression de n'avoir jamais été aussi concentrée de toute ma vie. Ou presque.
Arty roule un peu des yeux, paraît chercher ses idées. Peut-être qu'il ne sait pas comment les dire ? Ou qu'il n'a aucun plan d'avenir ? Arf... ça serait un peu triste, quand même. Enfin, il finirait par trouver, hein, je ne me fais pas de souci. Mais bon.
Nouvelle gorgée tandis que la douce voix de mon acolyte espion s'élève avant de retomber bien vite. Puis, enfin, il reprend. Sur les Aspic. Comme quoi, tout n'est pas perdu : il peut les passer en candidat libre. Bon à savoir, ça. Mais son clin d'oeil qui suit immédiatement sa déclaration faire sentir anguille sous roche. Après tout, c'est d'Arty, dont on parle, hein. Tenons nous en à la version officielle, voulez-vous. Faut qu'il fasse bonne figure, s'il veut entretenir sa célébrité. Laquelle n'a, d'ailleurs, pas vraiment commencé enfin, qu'importe.

J'arque légèrement un sourcil lorsqu'il m'annonce vouloir devenir Auror. Wuuuuut... Léger bug alors que ma plume gratte de façon mécanique. Auror ? Ministère ? Tout ça... ? Arty, dans une structure aussi carré, droite ? Soit il s'en mordra les doigts... soit c'est eux, là-bas, qui s'en mordront les doigts. A bien y réfléchir, je crois que c'est la deuxième possibilité qui aura lieu. On ne change pas un espion violet à paillettes.
Je cesse d'écrire quand il développe un tantinet sur les grands méchants à arrêter et mettre en prison. Bien un discours de justicier, ça. Reste à savoir qui sont les grands méchants, bien que j'en aie une petite idée. Mais je préfère ne pas y penser et, surtout, ne rien dire à ce propos, sait-on jamais. Un vent de pensées balaie les premières germes avant que mes lèvres ne s'étirent en un doux sourire :

-Pense aux assassins de pancakes, sont dangereux, eux. Faut s'méfier.

En tout cas, la fin du petit discours d'Arty peut me rassurer sur un point : il va très bien. Il a l'air on ne peut plus heureux d'être parti. D'avoir été viré avant l'heure.
Et je ne peux qu'hocher la tête à son dernier commentaire : oui, la vie, ne s'apprend pas à l'école. C'est le terrain, qu'il faut. Sortir de ses salles de classes, de ses livres et des belles paroles de professeur.e.s. Bien que tout ceci soit important dans une construction. Cela ne suffit pas. Et vient un moment où le petit bout d'humain en pleine évolution veut autre chose. Poudlard devient alors trop enfermant, restrictif. Il faut mettre les voiles. Et ciao bye bye, au revoir les ami.e.s, j'm'en vais très loin, à la découverte de moi-même !
Moi aussi, j'ai eu l'impression de réellement vivre et exister une fois partie de l'école.
Alors, je ne peux qu'approuver.
Boire une nouvelle gorgée. Puis un sourire à Arty :

-Je pense qu'on a fait à peu près le tour. Sauf si tu as quelque chose à ajouter ? Un petit conseil pour tes lecteurs et lectrices ? En tout cas, merci beaucoup de m'avoir accordé ce rendez-vous ! Je ne te promets pas la célébrité immédiate mais... au moins, tes actes grandioses seront connus.

Et un rire amusé pour ponctuer le tout.

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Dim 29 Avr 2018 - 16:29


Finalement, tu sembles lâcher l'affaire et ça me convient très bien. Je préfère que nous n'abordions pas ce genre de sujet dans un lieu public. Premièrement parce que je ne suis pas à l'aise avec ce style de conversation et deuxièmement parce que c'est extrêmement gênant de savoir que d'autres personnes puissent être au courant de notre vie intime. Nous mangeons en silence quelques minutes puis ta voix vient me sortir de mes pensées. Tu me demandes depuis combien de temps je suis revenue et où j'étais avant. Tu sembles beaucoup t'intéresser à mon passé alors que moi je souhaite l'oublier...

Je respire un bon coup avant de te répondre. Pas que j'ai besoin de courage non... Simplement cela ravive un peu trop de mauvais souvenirs et je n'aimerais pas fondre en larmes en plein milieu de la tête de sanglier. Axé serait fichue de débarquer en trombe en pensant que je pleure à cause de toi... Alors, une fois que je suis sûre que je ne vais pas m'effondrer je prends la parole.

Après l'avoir quitté j'ai séjourné plusieurs jours dans un petit hôtel en France, non loin de la plage où je t'avais amené... Je venais régulièrement à pré-au-lard pour trouver un appartement. J'avais besoin de renouer avec ma vie de sorcière et surtout j'avais besoin d'être dans un lieu où j'étais sûre qu'il ne me retrouverait pas. Bref une fois que j'ai trouvé cet appartement j'ai tout de suite déménager. Cela a été assez rapide enfaîte... Le plus long a été de savoir où acheter... Et puis... Tu habites à pré-au-lard et je ressentais le besoin d'être près de toi... même si je n'avais pas le courage de venir te voir... Enfaîte j'avais peur de ta réaction face à mon départ et surtout j'avais peur que tu me rejettes en découvrant que j'étais enceinte...d'un autre. Ensuite, j'ai reçu ce message et j'ai été là où j'ai découvert qui était l'assassin de ma mère... Un transplanage plus tard et tout était fini... Plus de bébé... Plus rien. C'était il y a deux semaines. Après ça je n'ai plus mis un pied dehors jusqu'au jour où tu m'as vue.

Je pique du nez dans mon assiette de peur de lire des émotions qui ne feraient qu'aggraver ma honte... La perte de cet enfant est encore très douloureuse pour moi. Même si sa conception n'était pas volontaire, même si je savais que finalement c'était mieux ainsi. La douleur qui rongeait mon coeur et mon âme n'en était pas moins supportable, bien au contraire et je n'avais tout simplement pas la force de faire semblant d'aller bien devant les gens... Je préférais rester seule... Jusqu'à ce que tu rentres dans ma vie à nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Artemis Lhow, Lun 30 Avr 2018 - 11:26



Nos assiettes se vident tandis que tu avances dans ton récit des derniers mois précédant ton retour à Pré-au-Lard. Cet enfant que tu as perdu, tu m'en a déjà parlé et cet homme qui a assassiné ta mère et dont tu refuses catégoriquement de me parler, je n'insisterai pas dessus, après tout tu es la première concernée par l'affaire et l'homme semble avoir déjà rendu l'âme alors à quoi s'acharner. Je ne perd espoir d'avoir son identité un jour ou l'autre, mais laissons ça à plus tard. Tu n'as pas eu un retour aisé ... c'est le moins qu'on puisse dire. Je ne peux m'imaginer la douleur qui résulte de la perte d'un enfant. Quand bien même celui-ci n'est pas le fruit d'un amour pur ou désiré, ça reste la chair de notre chair alors ... je ne sais pas.


Ton visage fatigué et ton regard las sur ton assiette en dit long et me fait sourire. Dessert à la maison ? Tu n'as pas l'air affamée que ça et tu as déjà bien mangé comparé à tes précédents repas. La soirée touche à sa fin, mais je ne compte pas te laisser repartir. Ta présence me tiens bien trop chaud et j'aurai bien trop peur de te voir t'en aller encore pour te laisser retourner ne serait-ce qu'à ton appartement.

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Elina Peterson, Mar 1 Mai 2018 - 20:15


@ chaton ♥

Tu écoutes, sans faire un seul commentaire où sans même me questionner sur l'assassin de ma mère. J'apprécie que tu ne me poses pas plus de questions j'aurais bien trop de mal à te répondre... Même si je ne porte pas Valdrak dans mon coeur, je ne souhaite pas pour autant lui attirer des ennuis, surtout que cette révélation a été un choc autant pour elle que pour moi. Je ne pense pas qu'avoir en plus le ministère sur le dos à cause des choix de son père n'arrange bien les choses...

Tu commentes la fin de mon récit d'un simple Tu n'as pas eu un retour aisé... Alors que mon regard tombe sur mon assiette. Effectivement et ce n'est pas un euphémisme. Je soupire pour toute réponse à cela. Ta voix me fait pourtant lever la tête. Dessert à la maison ? Tu n'as pas l'air plus affamée que ça et tu as déjà bien mangé comparé à tes précédents repas. je te souris, je crois que c'est la meilleure proposition que tu puisses me faire à l'heure actuelle. Seulement à une condition.... Que ce soit Azé qui fournisse le dessert. Ils sont divins et le dessert c'est le meilleur moment du repas. Je ne pense pas qu'elle nous refuse cette faveur J'ai un peu de mal à être avec une personne trop longtemps pourtant avec toi c'est tout le contraire. Je n'ai pas envie que ce moment ce termine alors autant le faire durer le plus longtemps possible.

Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Arty Wildsmith, Lun 7 Mai 2018 - 23:42


Kohane  ♥

C’est vrai qu’il n’avait pas tout à fait penser à embêter le Ministère avec toute cette histoire d’assassin de pancakes, mais il y penserait, absolument. Il en parlerait à Artemis, une affaire urgente excessivement vraiment importante. Puis bon, Lhow, même s’il était exaspéré constamment, il faisait une bonne oreille à l’écoute, de plus, il avait plus ou moins l’habitude de faire face aux lubies d’Arty, ce n’était pas donné à tout le monde. Il hoche la tête. Bien sûr. C’était eux aussi les grands méchants, priver la planète des fameuses crêpes, il fallait reste tout de même au service des grandioses nuages cris, sait-on jamais. Alors il coince l’idée quelque part dans son cerveau continuellement en mouvement tandis qu’il termine son verre précédemment apporté. Il répond au sourire de Kohane. L’interview était terminée, c’était dans la poche, des millions de gens – ou presque – allaient lire ses aventures et se nourrir de ses superbes mots, tout cela grâce à la Gryffondor. Oui, j’voudrais dire à mes lecteurs et lectrices de s’amuser ! Y’a que ça de vrai dans la vie, le reste, c’est pas important. Se concentrer sur soi, et sur les rires à répandre, c’était tout ce qu’il voulait.

Puis finalement, il remet ses lunettes de soleil avant de se relever et de déposer un bisou sur la joue de sa partenaire espionne. Ravi d’avoir pu t’aider, t’es formidable comme journaliste, vraiment à l’écoute, bravo, sincèrement ! Puis il mime de véritables applaudissements, c’est qu’il ne s’attendait pas à ce que Kohane se montre aussi sérieuse, lui aussi d’ailleurs, était parvenu à rester assis plutôt longtemps. Il méritait un cadeau, joli, mignon et emballé. Et merci aussi à toi, maintenant, l’immortalité me tend les bras ! Tout fier qu’il était, il pouvait repartir en faisant sa célébrité, sous les regards inquisiteurs des autres clients, qui décidément, n’avaient rien d’autre à faire. Faudra qu’tu passes un jour à la Cabane ! Leur maison, sublime, dans les arbres. Ça c’était un projet aussi comme les autres, faire une fête, inaugurer leur demeure. Il y penserait, un jour.


Fin du RP, merci Koko amour
Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: La Salle Principale

Message par : Azénor P. Benbow, Sam 12 Mai 2018 - 11:57


désolée si je suis en retard lo
- Artemis & Elina -


En jettant un coup d'oeil à la table de mes chers amis, je remarque qu'ils ont terminé leur plat. Je m'empresse alors de les rejoindre, sourire aux lèvres, pour récupérer leur assiettes, histoire d'aller les nettoyer.
- J'espère que vous avez aimé dis-je en récupérant leur assiette comme une pro, une sur l'avant bras, l'autre dans la main, les couverts dans l'autre main.
- Je peux vous apporter un dessert? Je vais chercher la carte j'arrive.

Je file mettre les assiettes en cuisine au lavage, et revient vers mes amis la carte de la Tête de Sanglier à la main.
- Hop-là, voilà pour vous!

Et puis j'attends sagement qu'ils fassent leur choix, les bras croisés derrière le dos, un sourire éternel coincé sur mes lèvres. J'essaye de les faire se sentir le plus à l'aise possible, c'est un peu bizarre que ce soit une amie qui les serve, non? Je ne sais pas, je m'enlève cette idée de la tête et attend leur réponse.


hop: encore une fois vous avez mon LA pour vous apporter le dessert et le prendre à emporter si c'est bien ce que j'ai compris aha love
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Megan K. Hayajân, Lun 14 Mai 2018 - 21:48


pour Azé
et encore désolée du retard

____________________

C'est à ce moment précis qu'elle comprends, entre deux vagues : c'est pas du sang sur les murs, c'est du sel. C'est pas la violence, le plus dur, c'est pas l'acte et les coups. C'est l'immoralité qu'il y a derrière, la perversion de l'âme et la douleur du coeur. Quand on te frappe le dos, c'est ta tête qui explose. Meg n'ose rien dire. C'est un peu comme si elle avait encore l'eau de cette rivière dans les poumons, les yeux de son père enfoncés dans la peau. Le verre est propre maintenant. Pourtant, elle continue de le laver. Il finira peut-être par disparaître. Au lieu d'avoir les cheveux qui changent de couleur, elle aurait pas pu développer la capacité de devenir invisible ? Faut dire, ça lui aurait bien mieux été. Elle aurait enfin effacé ce corps tant détesté pour n'être que cet esprit mirage, cette âme bouleversée qu'elle rêvait. Son idéal à elle, c'était l’inexistence, le néant. Voir sans intervenir, continuer dans le mutisme à développer sa philosophie et sa thèse de l'homme sans jamais avoir à se pencher plus sérieusement que cela sur les besoins naturels qui la maintenait vivante : boire, manger, respirer. Respirer, surtout.

Megan écoutait sagement. Le bonheur, la directrice l'avait donc trouvé auprès de quelqu'un. Si c'était ça, la mélopée de la vie, si le bonheur ultime ne pouvait s'atteindre que par le biais d'un tiers alors Megan y renonçait. De savoir que cet hallelujah dépendait d'une autre personne qu'elle lui semblait bien injuste et n'allait pas sans lui rappeler ces vieilles histoires d'âmes soeurs. Fallit-il donc être deux pour ne former qu'un véritable tout ? Meg trouvait cela bête. Aussi bête que les hommes ; non, cela ne pouvait être qu'une légende. Il était peu probable, tout de même, qu'il soit nécessaire de se lier pour exulter. La solitude était un élément clef de son équilibre. En présence des autres, les réactions s'enchaînaient, elle se permettait de vivre, d'exister autrement qu'en tant qu'esprit. Son corps réagissait lui aussi : et de fait, elle s'éloignait de cet idéal qu'elle voulait tant atteindre.

Mais la jeune métamorphomage ne voulait pas dire ce genre de chose à sa directrice. Elle ne voulait pas lui dire - alors qu'elle la trouvait tout simplement incroyable, tout simplement formidable, que ce bonheur était vain et irraisonné et que si elle avait du trouver quelqu'un pour combler ses vides, elle était sans doute d'avantage reliée aux choses du corps, aux superficialités humaines, qu'à la véritable essence de la vie : la pensée. Que cet être qu'elle considérait comme sa fontaine de jouvence n'était qu'un leurre et une basse faiblesse. Elle dit alors :

- D'accord, madame.

L'approbation était un mensonge mais le sourire timide était bien vrai. Même si elle se trompait lourdement, Azénor était de ces femmes-modèles que Megan vénérait à se manière.

- Merci. D'avoir prit le temps de discuter avec moi. une pause. J'ai finit il y a une demi-heure. Je peux rentrer au château ?

Elle demandait la permission parce qu'elle voulait se montrer sage et bien polie. En réalité, elle avait peur de s'exprimer d'avantage et de révéler à quel point sa psychologie complexe portait une douleur si intense qu'elle transcendait à la fois le corps et l'âme. C'était mieux ainsi : l'ignorer de pouvait que servir Azénor. Megan porterait seule ses fardeaux tout comme elle atteindrait seule le bonheur - si seulement il existait. Les autres n'étaient à près tout que des corps.

Revenir en haut Aller en bas
Azénor P. Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: La Salle Principale

Message par : Azénor P. Benbow, Ven 18 Mai 2018 - 11:39


Meg - don't worry


Elle acquiesce, la jeune fille. Un peu déçue de la figure adulte devant elle, enfin de sa réponse. Elle aurait peut-être voulu m'entendre dire qu'à partir d'un certain âge, le bonheur est donné à tout le monde, comme distribué au sortir du métro. Mais elle n'est pas folle, elle n'est pas naïve. Elle est simplement tourmentée, échouée sur la plage, le dos contre le sable, le bruit des vagues dans les oreilles, les joues humides de ses larmes, parce que rien n'est plus incompréhensible que les chemins sur lesquels nous faisons nos premiers pas. Alors couchée regardant les étoiles elle en veut au Ciel que tout ne soit pas plus facile. Attendez, c'est elle ou moi?
Megan n'est pas d'accord, elle semble avoir sa propre opinion. J'aime ça, on dirait moi à son âge. Je pensais tout le temps avoir raison. Mais moi je vivais dans une bulle. Je détestais le monde, je haïssais la vie, mais j'avais trouvée mon âme soeur, le petit garçon aux cheveux blonds platine, aux yeux bleus comme l'océan, au rire cristallin, à la main douce. Perchée sur son dos, on explorait le monde, la forêt interdite était notre deuxième maison, on pleuraient avec les loups, on dansait sur les étoiles, on adorait la Lune. Il était mon bonheur. Tout le reste, je ne pouvais le voir. Il était devenu la lumière de ma vie. Alors j'ai cru comprendre, que c'était autrui qui apportait le bonheur. Que je pouvais haïr le monde et l'exalter à la fois. Il n'avait qu'à rentrer dans l'équation et tout allait pour le mieux.
Mais Megan n'est pas comme ça, elle est plutôt solitaire je crois. Elle s'excuse trop d'être là.

- Merci. D'avoir prit le temps de discuter avec moi.
J'ai finit il y a une demi-heure. Je peux rentrer au château ?


Un sourire.
-Bien-sûr. Il est un peu tard, hâte-toi, je ne voudrais pas que tu rencontres de mauvaises fréquentations... J'ai encore quelques trucs à régler ici.

Un soupir, je regarde l'élève d'un oeil attendri, heureuse d'avoir pu découvrir ne serait-ce qu'une petite partie de sa personnalité. Je me promets intérieurement de veilleur sur elle, de garder un oeil discret sur son parcours. Ce petit ange mérite bien plus que ce qu'elle ne le croit, c'est évident.
Avant qu'elle parte définitivement pour aujourd'hui, je lance un dernier mot, que je l'espère, elle n'oubliera pas.
- Chacun a sa propre définition du bonheur Megan. Et souvent, il arrive lorsqu'on s'y attend le moins. Ne le cherche pas, ne l'attend pas. Je ne sais pas si tu connais Shakespeare, mais ce moldu disait:
J'adopte un ton adapté à une citation d'homme respectable.

- Je me sens toujours heureux, savez-vous pourquoi ? Parce que je n'attends rien de personne; attendre fait toujours mal. Les problèmes ne sont pas éternels, ils ont toujours une solution, la seule chose qui n'a pas de remède est la mort. Ne permettez à personne de vous insulter, de vous humilier ou de diminuer votre estime de soi. Les cris sont l'instrument des lâches, ceux qui ne pensent pas. Nous rencontrerons toujours des gens qui nous considèrent comme coupables de leurs problèmes, et chacun aura ce qu'il mérite. Nous devons être forts et ressusciter des chutes que la vie nous impose, pour nous rappeler qu'après le sombre tunnel plein de solitude, de très bonnes choses viennent "Il n'y a pas de mal qui ne passe pas au bien".
N'attend rien de personne Megan, même si j'ai trouvé le bonheur en quelqu'un, ça ne veut pas dire que je ne serais pas déçue.
Bonne soirée.




fin du rp - wow ♡
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: La Salle Principale

Message par : Artemis Lhow, Jeu 31 Mai 2018 - 11:07



Avec Elina & Azénor (et leurs LA)


MA douce acquiesce à condition que le dessert provienne des cuisines de l'endroit. Pourquoi pas après tout, le plat était délicieux alors j'imagine que le dessert le sera tout autant ! La table est débarrassée, la carte des desserts présentée et notre choix se porte sur l'Explosion de surprise. Nous verrons bien ce qu'il en est de ce fameux coulis non identifié et puis ... les fondants y'a pas à dire c'est extra. La commande est passée et après quelques minutes seulement revoilà Azénor qui se présente à notre table, les desserts soigneusement emballées et protégés par un petit bac cartonné.


Merci Azénor, c'était excellent vraiment ! Je lui adresse un sourire avant de récupérer notre commande et de payer la note auprès de la patronne. Un petit signe de tête vers ma douce et nous voilà debout traversant les quelques mètres qui nous séparent encore de la rue principale et du petit vent frais qui doit la traverser à cette heure de la nuit. Direction le domaine ?  Un sourire, un signe de tête et nous voilà parti direction domaine gris !


La soirée n'est pas terminée...


Fin du RP, merci à vous deux :kiss:

Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: La Salle Principale

Message par : Evan, Sam 7 Juil 2018 - 8:23





Une demande particulière
With Finrod


Il y a des journées dans une vie, qui résonnent dès le matin venu, tel celles accompagnées par une fanfare d'oiseaux qui s'extasieraient joyeusement dans des branchages embués par la délicate rosée du matin. Qui font fleurir un sourire sur les lèvres, quand bien même l'aube timide ne s'est encore décidée à montrer son vrai visage, parce qu'elles sont inévitablement cochées, sur le calendrier du cœur de par leur importance.

Cette journée rayonnait ainsi, auréolée à peine tu avais ouvert les yeux, par un soleil sur tes lèvres qui dansait d'une façon presque théâtrale. Outre l'extase que de te réveiller encore et toujours près de Celle rythmant les battements de ton cœur, c'était en ce jour que tu avais décidé de convier un vieil ami.

Vous n'aviez pas toujours été en bon terme, la faute, sans doute, à une vision des choses un tantinet différente à une époque pas si lointaine, mais le Temps avait fini par gommer quelques pensées amères, et aujourd'hui tu lui avais donné ce rendez-vous, c'était en quelque sorte, comme un remerciement, comme une page qui se tourne d'un livre, pour passer d'un chapitre brumeux à un solstice joyeux.

Parce qu'au delà de l'acceptation faite, l'homme avait aussi fait preuve de clémence, de compréhension, et de respect. Bien loin était le temps où tu avais voulu le tuer, même si tu savais que cette possibilité n'était à exclure pour personne qui osait s'approcher d'un peu trop près de ta belle, mais aujourd'hui le temps était au beau fixe, les signaux au vert, pour que les étincelles de Demain dorment dans un lit doucereux et paisible.

Tu te dirigeais dans les rues londoniennes, bercé par un soleil chanteur et quelques cotonneux blanchâtres, d'un pas presque nonchalant. Les pensées s'évadant sans te soucier un instant des gueules des sorciers croisés, le voyage léger dans tes sourires.

Midi résonnait presque, l'heure de l'apéro en somme, et c'est pour cela que tu avais choisi un bar pour convier l'homme à venir. Arrivant dans le célèbre établissement au charme atypique, tu allais te hisser sur une chaise haute près du comptoir, après avoir scruté vainement la salle en quête du sorcier invité, mais il n'était pas encore arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: La Salle Principale

Message par : Finrod Elensar, Mer 11 Juil 2018 - 10:21


Rôle surprise


PV Evan



Depuis que le presque géant avait quitté la BAM, ces journées étaient plutôt calmes. Il attendait des réponses suite à différentes conversations mais cela semblait prendre plus de temps qu'il n'avait pu imaginer. Mais qu'importe, cela lui permettait de souffler et de récupérer de ces courtes nuits.

Ce fut en fin de matinée, grasse matinée non attendue, que le trentenaire émergea dans ces draps confortables et ce lit trop grand pour lui seul. Cœur qui se resserre à la pensée de celui qui il ne pourra plus jamais partager un seul instant. Mais, il avait rendez-vous avec une personne qui l'appréciait particulièrement aujourd'hui, bien vivante. Il chassa ses lugubres pensées tout en soulevant son drap qui couvrait jusqu'alors son corps nu et marqué par la vie et ses combats. Il fila sous la douche sans faire attention à Saïca qui s'était enroulée parterre au bout du lit. L'énorme reptile ne réagit qu'au bruit de l'eau qui coula lorsque Finrod ouvrit le robinet. Elle rampa alors jusque dans la salle de bain pour saluer son Maître mais ne resta pas longtemps et fila dans les égouts de Londres laissant au sorcier le libre plaisir de se préparer tranquillement en avalant une banane et enfilant une longue robe d'un rouge éclatant. Étonnamment visible pour quelqu'un qui aimait être discret. Mais en ce jour, il avait envie de porter ce rouge puissant et criant de vie. Sa couleur préférée.

Onze heure cinquante-cinq, transplanage en bonne et due forme pour Pré-au-Lard. Un village plutôt bien connue du presque-géant. Pas de coiffe de perles ornant son crâne chauve, uniquement ses marques de brûlures, présente depuis maintenant au moins vingt ans. Un détail qu'il appréciait chez lui sans vraiment savoir pourquoi. Il passa la porte de l'établissement et reconnu rapidement son ami voûté contre le comptoir comme un alcoolique protégeant son verre contre quiconque oserait le lui enlever. Le Fourchu avança dans sa direction et posa une main dans son dos.

- Bonjour, comment vas-tu mon cher ami ? Pas de verre, pas encore du moins, entre les mains du sorcier. Finrod savait que cela n'allait pas tarder.

Se posant sur la chaise de libre à côté d'Evan, Finrod s'assura que sa robe ne traînait pas au milieu du passage, manquerait plus que quelqu'un l'endommage en marchant dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Aidan Cray
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Aidan Cray, Mer 11 Juil 2018 - 16:06




Evan

2 Whisky Pur-Feu = 10 Mornilles


L'homme plonge son regard dans la pancarte, j'attend patiemment, regardant derrière lui si un client franchit la porte, finalement le choix est pris, le même pour les deux clients. Je hoche la tête avant de leur tourner le dos pour préparer leurs boissons. 2 Whisky Pur-Feu. Facile et rapide à faire ! Une très bonne boisson, je crois bien que c'est ma préféré, mais maintenant qu'il y a le Géridan je pourrais très bien hésité... Et oui, un cocktail à son nom ! C'est pas trop cool ça ?! Me retournant, je pose les deux verres en faces des clients.

- Cela vous fera 10 Mornilles Monsieur.


Dernière édition par Aidan Cray le Ven 13 Juil 2018 - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 24 sur 27

 La Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.