AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 4 sur 18
La Salle Principale
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
Kyara Blanchet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: La Salle Principale

Message par : Kyara Blanchet, Mar 28 Mar - 21:07


Miom miom miom. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques se régalait avec son petit plat. De temps en temps, elle prenait une gorgée de sa boisson afin de faire passer le tout. Autour d'eux flottait une ambiance légère, typique de la part d'un tel établissement. Nostalgique, Kyara se rappela de sa jeunesse en tant que serveuse avant d'en être tiré par Charli. Amnésique peut-être, mais toujours aussi enquiquineur !

- Pour l'instant j'm'occupe d'essayer de retrouver des souvenirs. Le travail, c'est optionnel. J'trouverai toujours quelque chose pour arrondir les fins d'mois, j'me fais pas de soucis. Après, j'serais même pas ou chercher, genre j'sais même dans quoi j'suis doué ? J'faisais quoi avant ?

C'était du Charli tout craché ça. Le travail n'avait jamais vraiment été une priorité dans sa vie. Il avait eu quelques postes, mais il n'était pas réputé pour rester bien longtemps à un même endroit. Tandis que l'ancien Serpentard fermait les yeux, probablement pour entrer en méditation avec le seul neurone imbibé lui restant dans la cervelle, Kyara réfléchissait sur son parcours. Il y avait été gardien fut un temps bien qu'il était plus crédible en tant que fantôme. La Fourchelang ne se souvenait pas de l'avoir vu réagir un jour pour la protection du château, ou réprimander des élèves. Charli était plus du genre à intervenir dans une bagarre juste pour piquer l'objet de la convoitise et repartir comme si de rien était.

- Voyons voir ... tu as été gardien à Poudlard. T'étais un peu ... je sais pas trop en fait. Sur le papier tu devais assurer la surveillance du château et sa protection. Je ne suis pas sure de l'utilité d'un tel poste. Il n'y avait personne après toi jusqu'à peu.

Kyara ne savait pas ce qui ne tournait pas rond chez Kholov. Le sorcier n'était pas du genre à ajouter de bon cœur des membres à son personnel. Il devait avoir une bonne raison ou peut-être que Petrus avait fait forcing. Kyara ne savait pas comment ça se passait dans la stratosphère de l'administration, mais le Ministère de la Magie avait surement son mot à dire sur le château ou au moins une lettre. De ce fait, le directeur ne devait pas être totalement libre. Avalant une nouvelle gorgée de son verre qui était presque terminé, Kyara garda le silence pendant quelques secondes avant de reprendre.

- Je pense que tu aimes Poudlard parce que tu as aussi été professeur de Vol. Au niveau du Quidditch hein, mais tu as fait qu'un seul cours il me semble ... En même temps, t'es pas très pédagogue. Haussant les épaules, elle adressa un sourire au sorcier avant de reprendre. Ah et t'as aussi cultivé et vendu de la drogue.

Petit bombarba lâché comme ça. Bien que cela ne l'atteindrait probablement pas. Il restait le même, son amnésie étant surement passagère.

- Je ne sais pas si ça va plus t'aider que ça. Je te déconseille quand même de reprendre la drogue, vu ton état, ça ne risque pas de faire bon ménage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 29 Mar - 19:48


Jean P.

La verte prit place en face du jeune homme, attrapant au passage la carte. D'instinct, elle fut attirée par un whisky-pur-feu, quelque chose de fort pour oublier, mais alors qu’elle s’apprêtait à clore se sujet mentale, la brune se rappela que le mort d’ordre d’aujourd’hui était « sobriété ». Ou « méfiance ». Parce qu’on ne pouvait pas garder les idées clair en se laissant aller dans le chagrin et la tristesse. D’autant que Jean ne devait pas savoir, se rendre compte outre mesure. Non pas que c’était réellement important de garder tout ceci secret, mais ça ne regardait nullement le reste du monde. Elle avait toujours été seule, il n’y avait pas de raison que cela chance, même si elle y avait cru avec l’arrivée de Malicia dans sa vie. On voyait ce que ça avait donné d’ailleurs… Bon… Jambe de Bois ou Museau du coup ? Plouf, plouf, plouf, si ce n’est pas toi ce sera toi, au bout de trois, un, deux, trois. Museau donc ! Et pour Jean, une réponse en bonne et du forme. A part les problèmes de la vie courante…

- Ça va plutôt bien aussi. Cela dit, j’entends un peu trop parler du vieux barbu en ce moment, lança-t-elle comme une pointe d’humour. Il fait de moins en moins d’effort pour paraître moins con j’ai l’impression, mais ne parlons pas de ça !

Pressée de faire passer son envie d’alcool, la verte fit signe à la première personne susceptible de pouvoir les servir. Un Museau pour elle et pour Jean…

- Tu prends quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Jean Parker, Jeu 30 Mar - 15:07


Elle avait quelque peu changé mais la jeune femme était encore reconnaissable. Elle avait le même visage qu'auparavant, comme si la dernière fois qu'il s'étaient vus c'était hier. Après garder le même visage, ce n'est pas bien étonnant non plus. Grattant légèrement le bois de la table pour éviter de penser au besoin désespéré de nictonite, le sorcier écoutait son amie Rachel parler.

Ça va plutôt bien aussi. Cela dit, j’entends un peu trop parler du vieux barbu en ce moment, il fait de moins en moins d’effort pour paraître moins con j’ai l’impression, mais ne parlons pas de ça ! Tu prends quoi ?

De qui parlait elle ? C'était qui le barbu ? Aucune idée. Comme si Jean devait lire dans ses pensées chaque fois qu'ils avaient une discussion tous les deux, enfin bref une horreur. Mais bon c'était son caractère, il fallait faire avec. Un bref regard sur sa montre indiqua au sorcier qu'il était encore un peu tôt pour se mettre une mine aux degrés d'alcool mais bon. On ne change pas les mauvaises habitudes sans volonté donc on verrait plus tard pour devenir meilleur.

Hé bien... Je vais prendre un verre ou deux de vins, c'est toujours agréable dans ce genre d'endroits.

Le vin de la tête de sanglier était tout sauf exquis mais bon du vin ça reste du vin donc ça ferait l'affaire aujourd'hui. Enfin pour le moment. Cela faisait clairement alcoolique, mais bon Rachel ne lui en tiendrait pas rigueur, elle devait se douter que les gens ne changent pas comme ça du jour au lendemain. Alors certes cela faisait pas mal de temps à présent mais la volonté ne s'acquiert pas comme ça en ce monde. Le temps de vite changer un sujet qui pourrait arriver sur le tapis, le médicomage se tourna vers son amie.

Alors Rachel... Quoi de neuf depuis tout ce temps ? La vie est belle ?

Ironique comme question, dans le monde sorcier, on a bien l'impression que la vie est belle pour personne. Il y a juste des gens qui s'en sortent mieux que d'autres et qui ont toujours le moral. Pis y'a les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 1 Avr - 22:02


Il paraît qu’il en faut peu pour être heureux. C’était du moins ce qu’on avait essayé d’enseigner à Rachel lorsqu’elle était jeune et naïve. C’était plus difficile aujourd’hui, d’y croire et de baser sa vie sur ça. Qu’est-ce que quelques rayons de soleil dans une nuit sombre et épaisse ? Il n’y avait qu’à dormir, éternellement. Ou s’amuser, faire fi du mal, de la fatigue.

Alors non, la vie n’était pas belle. Il n’y avait rien de neuf à raconter. Juste de vieille histoire d’épouvante à remettre au goût du jour, un film sanglant que l’on mettait en boucle. C’était une sombre époque, tout simplement. Une époque idéale pour laisser sortir ses démons. Quels qu’ils soient.

- Toujours !

C’était en tout cas ce qu’elle essayait de faire croire à ses proches. Voilà ce qu’elle avait gardé de l’éducation de son père. Il ne servait à rien de se lamenter. De toute manière ça n’avait jamais arrangé aucune affaire, aucun problème. Il valait mieux essayer d’avancer, voir le bon côté des choses et essayer tant bien que mal de vivre là où d’autres se contentaient de survivre.

- Je ne dirais pas non à un peu d’occupation cela dit. J’ai du mal à me changer les idées en ce moment. T’as une idée de quoi faire ? D’ailleurs qu’est-ce que tu deviens toi ? T’es partie si soudainement de chez Raph’, je n’ai rien vu venir. Faut dire que je n’y suis pas souvent non-plus, j’y dors mal.


La verte observa Jean un petit instant, puis ajouta.

- T’as l’air d’avoir changé en tout cas. T’as l’air grandit.
Revenir en haut Aller en bas
Charli Proulx
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Charli Proulx, Dim 2 Avr - 23:27


Kyara prit quelques secondes de son temps pour réfléchir sur l'ancienne vie de Charli. Pendant ce temps là, le garçon sirotait son verre qui commençait à toucher à sa fin. Ayant peur de mourir de soif il essaya d'attirer l'attention d'un serveur afin qu'il puisse boire à nouveau tranquillement. Avec un peu de chance, il arriverait rapidement. Attendant patiemment, il scruta la française. Il regarda le moindre petit détail de son physique afin de voir si il ne lui pouvait pas faire resurgir un souvenir. Mais rien.

- Voyons voir ... tu as été gardien à Poudlard. T'étais un peu ... je sais pas trop en fait. Sur le papier tu devais assurer la surveillance du château et sa protection. Je ne suis pas sure de l'utilité d'un tel poste. Il n'y avait personne après toi jusqu'à peu.

Gardien à Poudlard. C'était déjà un bon début. Si il était chargé de la surveillance et de la protection du château c'est qu'il devait plutôt bien se débrouiller avec la magie sinon il aurait été totalement inutile. Il se doutait bien que pour surveiller une école pareille - il avait lu quelques mots sur ce château - il n'était pas seulement suffisant de regarder si la porte bougeait ou non. Il fallait être capable de la défendre en cas de soucis. Si il était bon avant, maintenant ce n'était plus vraiment ça. Il commençait à maîtriser les sortilèges de bases mais il n'arrivait pas à se souvenir d'autres sortilèges. Il allait falloir qu'il ouvre quelques grimoires afin de pouvoir réacquérir la totalité de ses capacités. Pour le moment, il avait déjà programmé un réapprentissage du transplanage. Il fallait y aller étapes par étapes.

- Je pense que tu aimes Poudlard parce que tu as aussi été professeur de Vol. Au niveau du Quidditch hein, mais tu as fait qu'un seul cours il me semble ... En même temps, t'es pas très pédagogue.

Charli allait répondre, voulant savoir ce qu'était le quidditch car ça ne lui disait plus vraiment quelque lorsque Kyara reprit.

- Ah et t'as aussi cultivé et vendu de la drogue.

D'un coup, les yeux de Charli s’écarquillèrent. De la drogue, il avait cultivé et vendu de la drogue. Il avait donc la main verte et qui plus est avait quelques talents dans la vente. Il ne s'attendait absolument pas à une réponse pareil quant à sa vie. Il pensait à quelque chose de banal, rien de vraiment extraordinaire mais pourtant il avait su trouver un petit gagne pain. Il ne savait pas si ça avait vraiment fonctionné mais si c'était le cas, ça valait peut-être le coup de reprendre. Surtout qu'il y avait de fortes chance si il avait cultivé que les plants soient dans son jardin. A voir si ils étaient toujours intacts.

- T'es sérieuse là ? Et ça marchait mon buisness ? Faut qu'tu m'en dises plus là, ça devient vachement intéressant. Il rajouta, l'air de rien, et au fait, c'quoi l'quidditch ?
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
DirectionSerdaigle
Direction
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: La Salle Principale

Message par : Max Valdrak, Lun 3 Avr - 17:39


Avec Asclé' et Eb'

Je regardais attentivement l'arbre généalogique qui venait d’apparaître sous mes yeux. Je fus assez surprise de voir une généalogie aussi fournit et complète. Mon regard se baladait sur les différents noms. Mon voisin m'ayant informé que le mien y paraissait, la curiosité avait prit le dessus. Allais-je découvrir une nouvelle branche de ma famille? Il ne fallait pas que je m'emporte de trop. Il y avait surement plusieurs personnes du nom de Valdrak qui existaient et Asclépius s'était peut être trompé en me contactant.

Soudain, un nom. Celui de Valdrak. Celui de mon père avec à la suite son prénom complet. Je me figeais un instant relisant plusieurs fois pour être sûre de ne pas m'être trompée. Non. C'était bien lui sur le portrait. En dessous, un portrait noir avec comme légende "Maximilia Benedicte Valdrak". J'ouvris de grand yeux à la lecture. Pourquoi est ce que mon nom figurait sur cette arbre et pourquoi le jeune vert et argent ne m'avait il pas envoyé une lettre personnelle? Puis mon regard se relevait doucement et mon doigt se posa sur le portrait d'une femme du nom d' "Adélaïde Underlinden".

-Qui est ce? demandais je simplement à mon voisin

Je ne savais pas quoi dire d'autre. J'étais perdue. Est-ce ma mère? Celle dont je cherchais l'identité depuis un moment déjà? Celle qui m'avais laissée? Tant de questions pour si peu de réponses. Je me contentais de regarder le jeune homme en espérant qu'il puisse m'éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Jean Parker, Lun 3 Avr - 23:47


Toujours !

Tout semblait aller bien comme d'habitude pour Rachel, souriante, et comme toujours, pleine de vie. Ce n'était pas plus mal après tout. Si elle avait annoncé que la vie était triste et qu'elle était malheureuse, cela aurait mit un blanc et il n'y avait rien susceptible de perturber cette journée. Enfin il y aurait bien l'alcool qui viendrait jouer et perturber les émotions et les esprits, mais ce n'était pas bien étonnant, vu la régularité de ce genre comportement impétueux

Comme d'habitude en somme. répondit le sorcier en souriant.

Je ne dirais pas non à un peu d’occupation cela dit. J’ai du mal à me changer les idées en ce moment. T’as une idée de quoi faire ? D’ailleurs qu’est-ce que tu deviens toi ? T’es partie si soudainement de chez Raph’, je n’ai rien vu venir. Faut dire que je n’y suis pas souvent non-plus, j’y dors mal

C'est vrai que bouger, faire un truc pour une fois, changer d'air et de mode de vie le temps d'un instant fugace ne serait pas désagréable pour une fois. Encore faudrait il trouver quoi faire et surtout trouver ou aller. Mais bon on verrait ça un peu plus tard, en attendant, ils profiteraient du fait de se revoir au bar, le tout derrière un bon verre.

C'est vrai que je suis parti assez rapidement de là bas, c'était un peu précipité, mais j'avais envie de changer d'air, ce n'était plus vivable. J'en avait marre de ne rien faire de mes journées.


T’as l’air d’avoir changé en tout cas. T’as l’air grandit.


Héhé merci. Tu as également bien changé également, tu sembles plus grande, mais tu sembles avoir gardé la même expression dans le regard.

Etait il en train d'essayer de la charmer ? Peut être. Enfin c'était même pas sur en fait, c'était juste un peu d'improvisation pour essayer de combler les blancs et que la discussion reste ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Ariana Hastings, Jeu 6 Avr - 17:01


Réponse à Loredana


HRPG:
 


La fatigue du voyage commençait à se faire ressentir, les jambes d'Ariana étaient lourdes, ses pieds lui faisaient mal, elle avait besoin de manger, de boire, de se reposer. Elle était arrivée à Pré-au-Lard en plein boum du week-end, et les rues étaient bondées d'étudiants de Poudlard qui avaient fait le trajet jusqu'au village pour se vider la tête et oublier les cours. Ariana ne voulait pas spécialement avoir affaire à eux – ni à qui que ce soit d'ailleurs – mais son ventre commençait à gronder un peu trop bruyamment, et elle savait qu'elle allait devoir affronter la foule pour se sustenter. En quête du moindre mal, elle choisit donc d'entrer dans La Tête de Sanglier plutôt que Les Trois Balais, les élèves de Poudlard y seraient peut-être moins nombreux – ou en tout cas c'était le cas de son temps.

Heureusement, le bar était peuplé, mais moins qu'elle ne le redoutait. Ariana scanna des yeux la salle principale. Il était hors de question qu'elle aille s'asseoir au bar, et quelques tables étaient libres dans le fond. Celle à côté de la fenêtre aurait été la préférence de la jeune fille, mais elle était déjà prise, alors Ariana s'installa à celle d'à côté, dos au mur pour pouvoir observer les clients. Elle avait toujours été curieuse, et aimait essayer de deviner l'identité et les histoires des gens qu'elle croisait. Mais aujourd'hui elle n'avait pas la tête à ça, elle avait trop faim – et soif.

Elle poussa un long soupir et étira ses jambes sous la table avant d'essayer d'attirer l'attention d'un serveur – ou d'une serveuse, peu importe qui la verrait en premier du moment que la commande arriverait vite. Une fois son petit geste discret – mais, elle l'espérait, assez clair pour être compris par le personnel du bar – effectué, elle tourna la tête dans la direction de la personne qui avait pris sa place à côté de la fenêtre. Enfin sa place… Ce n'était pas comme si Ariana était une habituée, elle aurait juste aimé pouvoir s'asseoir là, mais elle n'en ferait pas une affaire d'état.

C'était une fille, probablement un peu plus jeune qu'Ariana, et – l'ancienne Serdaigle l'aurait parié – toujours élève à Poudlard. Elle avait de longs cheveux roux, et la tête tournée vers l'extérieur. Elle était belle, et semblait étrangement calme – enfin, de dos – et, sans vraiment s'en rendre compte, Ariana se retrouva à fixer cette inconnue sans réellement la regarder, laissant la fatigue s'emparer de son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: La Salle Principale

Message par : Phoebe Monroe, Lun 10 Avr - 15:12


[Désolé pour l'attente]

[Rachel & Jean]

L’erreur est humaine quand elle est imprévisible, ou du moins, quand elle ne peut être prévue que sous l’hypothèse que l’homme est historiquement prévisible mais se projette comme imprévisible.

Ayant regroupé mes idées, je fus satisfait face à la clarté somptueuse et au panache de mes pensées qui s’étaient élevées aussi haut que le personnage de Clarin entre les monts espagnols – homme de foi d’où s’échappait le souffle chaud de la conquête du sommet phallique ; posant ses mains rugueuses sur les hauteurs rocailleuses afin de goûter au plaisir de la contemplation divine. Cette conscience de la miroité entre mon caractère et celui d’un ecclésiastique espagnol éveillait en moi la reconnaissance de mon amour pour la masturbation.

« J’vous sers quelque chose ? » dis-je aux deux fourmis ignorées de mon intérêt porté au genre humain. Ou peut-être que mon regard les avait survolés comme le milan entre les monts espagnols, le dos luisant sous les rais libres du soleil ibérique.

[Loredana & Ariana]

Je suis grandement soulagé d’apprendre que nous sommes enfin en mesure de connaître tous les recoins mystérieux de l’univers. Il me tardait d’étendre au-delà de mes bras mon savoir qui, me semble-t-il, bouillonnait au sein de ma carcasse sordide, cherchant par tous les moyens à s’attacher aux choses que mes yeux pouvaient – ou ne pouvaient pas – observer.

Dans cette ambition de connaître l’ensemble de la création, je niais les nécessités définissant la condition humaine ; l’endormissement me fit défaut, la nourriture fut oubliée, la soif ignorée. Seule une envie ponctuait toujours l’arrangement quotidien de mes pensées et mes actes. Cette envie qui, pour les freudiens, éclos à l’instant même où nous arpentions de nos jambes tremblantes ce monde trop grand. En somme ; si ma connaissance s’arrêtait à ce que j’apercevais, en dépit des outils disponibles aujourd’hui, c’est en raison de mes organes génitaux dont le désir ardent troublait le fondement-même de l’idée de la prolongation de mon existence.

« Mesdemoiselles, vous désirez ? », fis-je avec cet accent écossais plus sonore que les cornemuses durant l’été à Édimbourg.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Crystal M. Ertz, Jeu 13 Avr - 22:27



{Rp libre}

C'était franchement bizarre. Un jour on clame haut et fort qu'on ne vient jamais dans un bar sans une bonne raison et le lendemain: pouf, on y est de retour. Pourquoi elle était là déjà? La brunette poussa la porte de l'établissement sans se presser. L'endroit sentait l'alcool, mais était ce vraiment si étonnant? Cela devait faire longtemps qu'elle n'était plus venue ici. La dernière fois devait remonter à l'époque où elle était encore au château. Il était agréable de voir que certains établissements conservaient leur charme au fil des années, ils formaient des points d'ancrage, des lieux de repères pour âmes égarées.

Était-elle une âme égarée? C'était une question qui méritait sans doute d'être posée. Arriver seule, sans vraiment savoir ce qu'elle foutait là, méritait qu'on pose la question. Elle s'avança de quelques pas, le regard absorbé par le plafond. Il était fort beau ce plafond. Elle se demandait quand même comment diable il faisait pour ne pas s'effondrer. Non pas qu'il était en mauvais état, ça, elle ne pouvait pas juger. Mais il l'était quand même non? On ne pensait pas assez aux toitures des établissements. Ils mériteraient un peu plus de considération. Regarder en l'air était certes très amusant, c'était aussi plutôt risqué pour une tête en l'air comme elle. C'est ainsi que quelques secondes plus tard, elle se retrouva forcée d'embrasser le sol.

- Non mais quel jaloux celui-là, soupira-t-elle en se laissant aller contre le parquet.

Aurait-elle bu une de ses potions ratées dans son manoir avant de venir? Peut-être. Peut-être pas. C'était vraiment important de préciser ça? Ne pouvait on pas se contenter d'apprécier le moment présent? Le sol était confortable. Est-ce que les serveurs venaient trouver les clients qui n'étaient pas aux tables? Y avait-il une discrimination envers les sans-chaises? C'était ce qu'elle allait voir.

Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Vhagar Meraxès, Ven 14 Avr - 1:04


Réponse à Crystou
Peu m'inscruster ? Razz



La journée fût finalement bien moins dérangeante que ce début de soirée. Vhagar, qui d'habitude partait se rafraîchir avec un verre de finesse pour faire échanger son taux de fatigue avec celui d'alcoolémie, avait croisé la mauvaise timbrée au mauvais moment. Le voilà qui grimpait dans le rouge son facteur couroux en plus de son facteur tension. Revenant d'un saut de transplanage vers Pré-au-Lard, il délaissa les trois serpillières pour tenter sa chance à la tête de sanglier. Espérait-il juste ne pas recroiser cette folle furieuse à la crinière rouge. Toujours plus de rousses d'ailleurs, et elles étaient plus folles les unes que les autres. Mais celle-là, O'Neal, bah! Elle aura bien mérité son séjour à Ste Mangouste, si elle s'en sort vivante. Quoiqu'il en soit il passa la porte du bar, épousant l'atmosphère nauséabonde de mauvais souvenirs. En fuir une pour se retrouver face au serveur infâme de ces lieux, quelle était réellement la meilleure option?

Il se posa sur une table, laquelle présentait un des derniers exemplaires de la Gazette du sorcier. Excellente opportunité, le Nordique s'installa sur la chaise la plus proche et balaya la première page du journal. Un vieux numéro en fin de compte. Il décrocha un petit sourire lorsqu'il vit l'annonce pour les postes au Heurtoir. Cela faisait quelques mois maintenant que cette nouvelle n'était plus d'actualité. Enfin bon, il tourna la suivante. Un genre de publicité pour il-ne-savait-quoi occupait toute la page. Une grande image mobile d'un homme assez bien accompagné. Le sorcier s'arrêta quelques secondes sur le visage de la sorcière. Elle lui rappelait clairement quelques chose. Son attention fût alors une fois de plus coupée.

- Non mais quel jaloux celui-là


Un cri de stupéfaction s'extirpa presque de la bouche béante et surprise de Vhagar. Non mais quel toupet, depuis quand lisait-elle par dessus son épaule, il ne la connaissait même pas. La jeune femme à la critique visiblement facile ne savait pas de quoi elle parlait! Il posa brusquement le journal sur la table, se tourna vers elle qui regardait alors le sol, et lui répondit, toujours l'air étonné.

- Je vous demande pardon? Non mais de quoi je me mêle?
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: La Salle Principale

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 17 Avr - 19:55


Max & Asclé
Mes excuses pour le retard

Deux Museaux et deux parts de tarte à la mélasse. Ebenezer hocha la tête, commande enregistrée. La boisson était d'un chic, à boire avec le petit doigt en l'air et le "ma chère" en tic de langage. Cela ne l'étonnait pas trop du blond en fait, ce mec était perché à en regarder de haut les étoiles. Puis l'autre, la sorcière aux cheveux courts, il ne la connaissait pas donc pouvait juger qu'à la gueule, plaisir presque trop rare. Il la dévisagea un peu, conclut ce qu'il avait à conclure, amorça l'esquisse d'un sourire avant de s'en retourner à son antre: le comptoir.

Si la TS était un palais, Ebenezer en serait le prince. Il laissait le rôle de souverain au grand manitou des lieux mais à force d'y traîner les pieds, les traces de ses chaussures étaient imprimées dans le sol, la marque de la tasse de son habituel café décorait le comptoir, parfaitement circulaire, et les verres eux-mêmes semblaient le connaître. Plus grand chose n'avait de secret pour le brun, pas même la recette des cocktails de fragiles comme le Museau ou l'art de décongeler la tarte à la mélasse pour la faire passer pour un produit de la toute première fraîcheur. Après avoir sorti deux verres de forme conceptuelle, il était parti en cuisine pour revenir avec deux assiettes lévitantes.

Cocktails réalisés d'un tour de bras et de trois coups de baguettes, les assiettes ne s'étaient pas enfuies pendant ce temps. Il n'avait plus qu'à servir, ce qu'il fit. Sourire automatique, main qui s'avance pour récupérer l'argent.

- Sept mornilles chacun.

Puis il repartit jouer à la statue derrière son bar, option roi du silence contre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Loredana Sparks, Mar 18 Avr - 12:01


Réponse à Ariana


Le bar se remplissait petit à petit, mais il y avait moins d'élève de Poudlard qu'aux Trois Balais et c'était ce qui lui plaisait en fin de compte. Elle en avait déjà assez d'entendre les élèves jacasser dans lorsqu'elle était à Poudlard, ce n'était pas pour en entendre davantage lorsqu'elle était à Pré-au-Lard, sinon elle finirait par transplaner à Londres ou même dans un autre pays pour boire ses coups. Elle regardait pas la fenêtre les gens qui passaient et repassaient devant le bar. Certains faisaient uniquement du lèche-vitrine, d'autres avaient mes mains pleines de sac. Des adolescents se disputaient, rigolaient, se racontaient leur journées. Certains portaient des sacs entiers de bonbons provenant de chez HoneyDukes probablement la boutique que Loredana préférait. Une boutique aux couleurs pastels, et aux aires enfantin, ce qui plaisait beaucoup à la jeune femme. Sans parler de ses odeurs sucrées que l'on pouvait parfois sentir avant même de rentrer dans le village.

Elle secoua la tête pour revenir à la réalité, elle ignorait depuis combien de temps elle était restée là, à regarder simplement par la fenêtre, à contempler la beauté que dégageait le village de Pré-au-Lard. Elle ne prenait pas assez le temps d'observer les choses et de rêver, elle était bien trop occupée pour ça, mais ça ne lui faisait pas de mal de temps en temps alors elle s'accordait quelques minutes ici et là pour se consacrer à ce passe-temps. Elle se retourna pour vérifier qu'un serveur n'était pas dans les parages. Elle ne le remarqua pas tout de suite, mais c'est en se retournant de nouveau qu'elle s'aperçut que quelqu'un l'observait assez intensément. Elle ignorait si c'était volontaire ou non, mais ce n'était franchement pas très agréable. Elle se retourna de nouveau, la jeune femme l'observait encore. Cette fois-ci Loredana se pencha sur sa chaise et s'adressa à la personne.

- Excuse-moi, mais t'aurais-je fait quelque chose pour que ton regard soit aussi fixé sur moi ? dit-elle avec une certaine douceur, inutile d'être agressive, elle ne semblait pas méchante et Loredana avait déjà donné l'agressivité gratuite... Elle se souvenait très bien de cette petite querelle gratuite avec Amortencia.

Certaines personnes seraient parties, d'autres l'auraient simplement ignoré, Loredana voulait savoir, c'était dans son caractère, elle n'était pas du genre à vouloir rester dans l'ignorance. Après tout, peut-être que cette personne la connaissait mais qu'elle préférait être sûre avant de l'aborder. Ou alors, elle avait peut-être croisé Loredana dans un état second et celle-ci ne s'en souvenait plus, ce qui était fort possible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 18 Avr - 22:10



~ Vhag ~
Hrp: Permission accordée ♥ Merciii

En plus d'être jaloux, le sol n'était pas confortable. Si elle devait un jour choisir un amant, il serait bon dernier sur la liste, la chose est certaine. Du coup elle se releva, frottant la poussière de son pantalon et remettant ses cheveux sagement derrière ses oreilles. Mais alors qu'elle se relevait, la jeune femme se rendit compte que quelqu'un lui adressait la parole. Parce que c'était à elle qu'il parlait non ? Quoi que vu la mauvaise humeur que l'on pouvait présager dans sa voix, il pouvait très bien se parler à lui-même ou à son journal. Mais vu qu'il se tournait vers elle, le doute n'était plus permis.

- Non mais de quoi je me mêle?

Hein? Il était sérieux là? Il avait rien d'autre à faire?

- Euh, excusez-moi, mais de quoi vous vous mêlez serait plutôt la question! Maintenant, excusez-moi, j'avais une discussion très intéressante, enfin, plus intéressante que celle-ci en tout cas, avec le plancher et le plafond. Termina-t-elle en le lâchant du regard le malotru et s’asseyant en position indienne sur le plancher, juste derrière lui.

Puis, posant ses deux bras derrière elle, elle releva la tête vers le plafond et ferma les yeux, histoire de retrouver cette connexion avec le bois qu'elle venait de perdre. Tous les clients de cet endroit étaient-ils comme ça?

- Je comprend pourquoi je ne viens plus dans les bars, marmonna-t-elle dans sa barbe inexistante. Parce qu'elle était une femme. Et une femme n'a dans la majorité des cas pas de pilosité faciale.

Revenir en haut Aller en bas
Mary Drake
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Salle Principale

Message par : Mary Drake, Mer 19 Avr - 19:05


Vhagar & Crys' ♥

Pour être honnête, ça commence vraiment à aller. Je dis pas non plus que j'suis une experte, mais au moins, je me débrouille et j'arrête de me tromper pour tout et n'importe quoi. C'était vraiment décevant, mes débuts. Mais au moins là je commence à reconnaître les différentes boissons. Et ne plus avoir peur d'entrer dans la cuisine. Et ça, ça c'est bien. Je reste froussarde, j'ai toujours peur d'aller vers les clients. Ça finira par venir, avec le temps. Quelqu'un m'a dit un jour qu'il fallait prendre le temps. Pas un grand homme celui-là, que se soit au sens propre, ou au figuré d'ailleurs. Conclusion : J'suis pressée, un peu comme le lapin de la fille imaginaire. Ou non. Mais je l'ai déjà dis, pas de mauvais souvenir quand on travail. Sinon, ça va pas le faire. Vous saviez que j'étais du genre répétitive ? Je crois bien que oui. Mais si je ne fais pas ça, je craque, et si je craque, la bombe explose, et si la bombe explose -attend la suite (qui est mal placé) - bah ça fait boum. Étonnant non ? Sauf que si j'explose, ce qui arrive d'ailleurs de moins en moins, je vais faire n'importe quoi. Et j'ai pas envie que ça arrive. Je me sens bien ici. Si jamais au grand jamais, je venais à tout détruire, je crois que je serai renvoyée directe. Un de mes nouveaux pire cauchemars en fait.

Nouvelle personne qui entre, nouveau client, nouveau stress. Je la regarde, je la reconnais. Et je rigole. Comme ça. Je sais pas si des sorciers font attention à ça, mais y'a comme un petit ricanement nerveux digne d'une hyène qui sort de ma bouche.  C'est idiot quand même, mais ça me fait tant paniquer. Il ne reste plus qu'une personne, et l'entièreté de l'équipe des Halles se sera réunie ici en très peu de temps. C'est plutôt sympathique, surtout en ce qui concerne la gérante. Mais qui sait les personnes qu'ils peuvent ramener. Parce qu'au fond, je ne les connais pas ces petits vendeurs moi. Je la suis des yeux ;  elle s'assied par terre. J'aime pas trop. C'est froid, un peu dur. Puis je me suis ramassée tellement de fois sur lui que nous n'avons plus les mêmes rapports entre nous. Je le déteste. Enfin, c'est son choix. Les sols doivent sûrement lui plaire vu que celui de son magasin aime mon postérieur à tel point qu'à chaque fois que je reviens, même rengaine : espoir et puis bam. Je tombe. Non, franchement. J'peux pas. Mais ce n'est pas pour ça que je vais l'ignorer, je l'aime bien cette Crystal moi. J'veux aller lui parler, pour lui demander ce qui l'amène. Prendre sa commande, si il y en a une. Faire la bonne serveuse. En plus, elle est bien tombée. Y'a la loterie pour le moment.

Mais non. C'est bien trop demandé. Je le savais, il faut pas partir avec un si grand espoir en premier. Non non non. On y va doucement, et après on monte l'enjeu si ça devient intéressant. Je fais donc de nouveau le piquet, parce qu'on ne change pas une équipe qui gagne, puis j'attends. Pas trop non plus. Faut juste que j'aie le temps d'analyser la situation. Avec tout ça, la gérante a réussi à se faire un ami. Enfin, Ami ou Ennemi, la frontière est vague. Je crois que ça tient plus du deuxième, vu qu'en m'approchant un peu plus, j'ai l'impression de comprendre que ce n'est pas la plus belle des ententes entre eux deux. Je vais faire le boulet, je le sens, mais il ne faut pas être idiot pour se rendre compte qu'une dispute dans un bar, c'est pas la meilleure des choses à laisser en plan. Donc, adieu les chewing-gums que nous laissons collé contre les chaises et bonjour la... Diplomatie. C'est le bon terme, je ne suis pas folle ?

Ah bah tient, là revoilà assise sur le plancher. A côté de... De l'homme qui se faisait engueuler, mais au moins, elle a retrouvé le sol. Je m'avance vers eux. Un peu plus proche. Oui, voilà. C'est la bonne distance. Un effort surhumain plus tard -histoire de chercher le regard de Crystal- je fais la serveuse. C'est pour ça que je suis là en fait. J'ai tendance à l'oublier. << Bonjour Crystal ! Ça me fait plaisir de te voir ici !>> à quoi bon parler de vouvoiements et de tutoiements, nous sommes plongés dans l'anglais ici. Ce que ma narratrice à souvent tendant à oublier. Puis je poursuis : Tu veux quelque chose à boire ou à manger ? En fait, je ne sais même pas si il y a des menus ici. Je lui lance un sourire, parce que je l'aime bien. J'ai l'impression qu'elle a sa part de folie mais à sa façon. C'est plutôt sympa. Puis je me tourne vers le type qui l'a infortunée. A moins que se soit le contraire, qui sait. Bon, je le connais pas. Mais la première chose qui me vient à l'esprit, c'est qu'il est assez imposant.

-Et vous, vous voulez quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Salle Principale

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 22 Avr - 18:53


L'étudiante releva les yeux de ses mains et observa Jean, un petit sourire au bout des lèvres. Le regard moqueur, joueur. Elle n'était pas certaine de ce qu'elle avait cru déceler dans sa voix. Ce jeu, ni l'un ni l'autre n'y avait jamais joué. Pas même lors de leur rencontre, pas même lors de cette nuit qu'ils avaient passé ensemble.

- Tu te souviens de cette nuit dans la tente ? J'ai l'impression que c'était hier.

La verte se demandait s'il était toujours comme ce jeune homme qu'elle avait rencontré ou si le temps l'avait changé. Pour son bien, avait-il tourné la page ? Était-il allé de l'avant ? S'était-il perdu lui aussi ? A l'époque Ester était encore capable de lâcher prise. Faire la fête et faire confiance. Se perdre dans les montagnes et avoir encore la capacité de croire que l'on était capable de faire 5 heures en balais à 4 heures du matin alors qu'une soirée riche en alcool venait de se finir. Voilà qui elle avait été. Qui ils avaient été.

- On devrait remettre ça, lança-t-elle d'un coup, taquine avant d'ajouter : Tu revois encore les autres ? Lilou, Malicia, JB ?

Nostalgie quand tu nous tiens ! La complicité qu'Ester avait eu avec Malicia lui manquait aujourd'hui. Difficile pourtant de rejeter la faute à l'une ou à l'autre. Du bien elles en avaient fait toutes les deux. Du mal aussi. Et si la complicité était partie, heureusement l'amour leur était resté.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Salle Principale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 18

 La Salle Principale

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.