AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 3
[Habitation] 6 Wellington Square
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Luke Peverell
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
[Habitation] 6 Wellington Square
Luke Peverell, le  Dim 2 Juil 2017 - 12:09

_________________________________


Voici l'habitation (Manoir) d'Azénor Philaester.
Elle peut poster dès à présent.


_________________________________
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Lun 3 Juil 2017 - 0:53




Azénor a reçu ce manoir. Oui oui reçu. Le genre de cadeau où tu dis " eh mais ça va pas? J'peux pas accepter, t'es fou " blablabla. Mais Elliot lui n'a trouvé qu'à dire "Je ne suis pas fou, je suis riche". Ah, et que voulez-vous répondre à ça. Et puis il est partit sans les clefs. La laissant presque seule dans cette maison immense pour une jeune femme comme elle. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est plus grand que les appartement à Poudlard où Azénor a passé pas mal de temps.
Sa maison, c'est le genre de truc où dès qu'on le voit, on fait "Woooaw". Et c'est un cadeau. Un cadeau. Vous rendez-vous compte. Des murs en pierre, des fenêtres à perte de vue, de la pelouse fraîchement coupée, des fleurs un peu partout et la piscine. Bien-sûr qu'il y a une piscine. Vous voulez voir la suite? Vous n'avez qu'à sonner.

dingdong
(malpoli)

Le manoir d'Azénor ne compte pas moins de cinq chambres. Une suite pour elle, bien entendu, une chambre d'amis, la chambre de Lydie. Et puis deux ou trois chambres qu'elle garde fermées parce qu'elle espère bien un jour avoir des minis elles pour partager sa grande maison. Il y a trois étages. Enfin deux, si on considère que le rez-de-chaussée n'en est pas un. Donc une salle de bain -plus la salle de bain de la suite- pour chacun. C'est sympa parce que le premier étage est une mezzanine. Alors on peut voir en hauteur presque tout ce qui se passe tout en bas. Les chambres sont en haut, sauf une, qui se trouve au rez-de-chaussée. La cuisine est d'une immensité déconcertante et même Azénor trouve cela presque grotesque. Disons qu'elle n'a pas grandit dans un lieu pareil, ça c'est sur.
Tout est moderne. Les couleurs dans les tons de gris, rouge (pas trop duh) et blanc cassé, mélangées à quelques murs en pierre. Quelques tableaux pas plus sont accrochés aux murs, quelques photos aussi. Il n'y a pas trop de meubles, pour plus d'espace. Bon, la maison n'est pas toujours rangée à la perfection, ça c'est sur. Mais vous pouvez croisez les deux chats d'Azénor. Francis, un chat roux tacheté de blanc, et Tatouine, un chat d'un blanc pur et incroyable. Ils s'aiment bien tous les deux, et heureusement. Qui sait, peut-être offriront-ils à Azénor des petits chatons.

On y accède comment à la piscine?
Par la grande baie vitrée pardi. Qui mène à l'autre côté du jardin. Une piscine creusée un peu trop grande, avec un fond plutôt vert kaki, plutôt que bleu perçant. Ça change, c'est classe, et c'est original. Ça rappelle la nature, alors Azénor aime bien ça. Elle a fait installer des fleurs, un cerisier, un pêcher, et bien sûr, un olivier, dans tout le jardin. Une petite cabane en bois rencontre tous les ustensiles au bon fonctionnement de la piscine, robot, produit pour le pH blablabla. Et puis il y a même une armoire au cas où vous auriez oublié votre maillot de bain. Bah oui, une piscine chauffée comme celle-ci, faut pas s'en priver. Oh et il y a des transat' à disposition pour toutes les petites fesses qui aimeraient s'y trouver aussi.

Voilà,
Welcome ~


>> Elliot West, Lydie Nouël ont le droit de poster quand bon leur semble. Parce que c'est comme ça, raison rpgique, et un grand merci


by Lydie
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Sam 8 Juil 2017 - 19:17

pv ft. Amy Shields


hello world

J'ai envoyé une lettre il y a quelques jours. A Amy. Une amie de Poudlard, quand on était encore gamines. Le paradoxe dans tout ça, c'est qu'on est collègues. Elle Infirmière au château, moi Directrice des Lions. On s'entendait bien à l'époque, on était un peu pareilles. Et puis on s'est perdue de vue. Maintenant on se contente de se sourire, presque gênées, dans les détours des couloirs. Alors j'ai fais ce que j'aurais du faire il y a bien longtemps. Je l'ai invitée à passer la journée chez moi, dans mon nouveau Manoir. Mon nouveau Manoir. Parlons-en. Une offrande, oui oui. C'est Elliot qui m'en a donné les clés, comme ça. Il est encore plus riche que ce que je pensais, duh. Je suis confuse, gênée. Puis je me suis finalement faite à l'idée, Elliot est quelqu'un de particulier. Je l'apprécie bien, malgré nos différents.


C'est étrange. J'ai l'impression que ma vie est en train de prendre un tournent. Je change. J'ai de nouvelles idées, de nouveaux objectifs. Je grandis. J'ai même trouvé ma perle rare. Enfin, je crois que c'est ce qu'il est. On se connaît depuis un bon bout de temps maintenant mais notre relation a changé. Je veux pas aller trop vite, je veux pas tout gâcher. C'est nouveau pour Ian. Et j'y pense tout le temps. Je pense à lui, je pense à nous, le sourire aux lèvres, la peur au cou. Forcément, quand on sait ce qu'il est, un coureur de jupons. Mais il va devoir se contenter du mien, sinon c'est ciao, de toute façon. C'est vrai, je crois que je mûris. Ça me fait un peu peur. Enfant, je voulais à tout prix le rester, puisqu'il est bien connu que le temps passe trop vite. Je préfère encore rêver mes rêves futurs plutôt que de me remémorer mes souvenirs. J'ai encore plein de trucs à vivre, plein de choses à découvrir. Je ne serai pas Directrice de Gryffondor à Poudlard pour l'éternité, même si je ne compte pas encore partir. Loin de là. Mais c'est comme l'extase de la passion. On perd le contrôle. J'ai pas encore envie de perdre le contrôle.
Je regarde mes murs et mes meubles, peut-être même que c'est ici que vont grandir mes enfants. Bouh des enfants, ça fait froid dans le dos. Tout le monde -ou presque- veut des enfants, c'est évident. Mais le dire, le vouloir, le faire, c'est une étape de plus, un pas qui s'ajoute au chemin. Des mini Azénor, vous rendez-vous compte.


Je suis installée dans mon canapé, la salon est immense, si bien qu'il paraît un peu vide. Tatouine, mon chat aussi blanc que la couleur de la neige, me tient compagnie, elle s'est installée sur mes genoux. Je la caresse, mes pensées ailleurs. J'attends mon Amy qui ne devrait pas trop tarder. Un coup d’œil vers le dehors, par la baie vitrée. Le Soleil tape plutôt fort, on est bien à l'intérieur. Mais si elle est partante, je ferais bien un petit plouf dans la piscine qui ne demande que ça.
J'ai l'impression que l'on a des années à rattraper. C'est dingue ça, de ne pas oser aller à l'encontre d'une amie parce que voilà des années que je ne l'ai plus côtoyée. Enfin je parle pour moi bien sûr. Mais comme Shields a avec plaisir -j'espère- accepter mon invitation, je me dis que je en suis pas la seule à vouloir rattraper le temps que l'on a pas prit la peine de prendre.

Il fait chaud. Peut-être un peu trop. Enfin dehors. Alors j'ai enfilé une simple robe plutôt rose pâle qui va bien avec ma peau déjà halée de ces chaleurs abondantes d'en ce moment. J'ai aussi mis mon maillot de bain, caché. Parce que je compte bien faire ne serait-ce que quelques longueurs aujourd'hui. Une journée tranquille, que j'ai passée chez moi. Oh et puis j'ai préparé une salade de fruit frais, au cas où elle ait faim. Et puis je ne manque de pas grand chose dans ma grande maison. Je veux juste qu'elle s'y sente bien. Et que l'on retrouve notre complicité d'avant.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Amy Shields, le  Sam 8 Juil 2017 - 22:03

Rp with Azéchou

Impatience. Trop d'impatience. Amy était surexcitée depuis la veille. Du coup, impossible de dormir correctement évidemment. Du coup, obligation de passer par le maquillage pour essayer d'avoir une tronche potable. Mais bon pas grave, revoir sa vieille copine lui ferait du bien. Oui parce que rester enfermée tout le temps dans l'infirmerie c'était bien mais à la fin il y avait de quoi devenir fou. Pouvoir sortir et à nouveau se faire belle réjouissait la jeune femme au plus haut point. Pour l'occasion, la jeune femme était retournée à son appartement dans Londres pour pouvoir se préparer correctement.

A la vue de la chaleur, elle avait ressortie une jolie robe longue de couleur violette. Le dos étant nu, ça ajoutait un côté décontracté à la tenue qui plaisait beaucoup à Amy. Une bête paire de sandale enfilée, un coup de mascara, même si c'était un peu con si elle allait dans la piscine mais bon, un coup de brosse dans ses longs cheveux bruns et hop, c'était bon. La jeune femme s'occupa ensuite de prendre un sac dans lequel elle mit un maillot, une serviette et des lunettes de soleil. Voilà. Ca c'était fait. Une fois le sac sur l'épaule, la jeune femme pris un plat fermé posé sur la table du salon avant de se rendre dans le hall, de prendre sa baguette et de filer.

Une fois dans la rue, la boite en main, la jeune femme se mit à marcher pour fuir la population londonienne. Tandis qu'elle s'éloignait, des milliers de questions se bousculaient dans sa tête. Est ce que ça allait bien se passer ? Oui parce que même si étant petites les deux s'entendaient bien, rien ne dit que ça allait être encore le cas maintenant. Car les gens changent en grandissant. Ils mûrissent, grandissent, changent, pensent, vivent.. Trop de chose qu'Amy a elle aussi subites. Alors est ce que l'entente serait toujours la même ? Surement pas. Quelque chose va changer. Soit en bien, soit en mal. Mais jamais elles ne pourront être denouveau comme avant.

Le temps qu'elle pense à ça, Amy s'était déjà bien éloignée de son quartier. Sortant de sa rêverie, la brunette se faufila dans une petite rue vide. Quelques secondes de concentration, les yeux qui se ferme, le manoir qui apparait sous ses yeux, une dernière pensée pour la petite boite, que ce qu'il y a dedans ne casse pas. Puis plus rien. Juste un Chpok avant le silence. La ruelle à nouveau déserte. attention à l'atterrissage. Chpok. Les pieds qui heurtent le sol mais le corps garde son équilibre. Yay ! Transplanage réussi ! Trop douée.

Les yeux qui se tournent vers la somptueuse demeure. Wouaw. Ca c'était du palais. C'est sur que comparé à son petit appartement, elle était pas très très crédible. M'enfin bon. La jeune femme s'avança vers la porte, le vent soufflant dans ses longs cheveux et dans sa robe légère. Appréhension lorsque vient le moment de frapper à la porte. Azénor serait elle vraiment heureuse de la revoir ? Bon elle l'avait invitée mais même, si ça se trouve elle voulait quelque chose en particulier. La ferme Amy et toque. Non mais parce que c'était peut-être un piège, elles avaient été amies mais peut-être qu'elle était pro-mangemort et qu'elle savait pour son identité. Tu raconte n'importe quoi, toque maintenant ! Nan elle voulait pas. Si. Non. Si. Non. Toc toc toc. Trop tard. Tais toi la voix.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Ven 14 Juil 2017 - 21:22


Je sens qu'elle n'est pas là, comme si mon cœur se réchauffait un petit peu, de savoir que bientôt un nom oublié referait surface. J'ai à peine le temps de me ronger la peau autour des ongles et de souffler un coup de plus que finalement, j'entends la porte qui toc trois fois. Amy est là.
Automatiquement je me lève, sourire aux lèvres, je suis heureuse à l'idée de la voir, de l'avoir pour moi toute seule. Une amitié qui a changée, depuis tant d'années. Ce ne sera pas comme avant, non, bien-sûr que non. On a grandit. On est plus des enfants, on fait partie des grands, on a opinions, décisions, choix. On a même un métier. Et puis nos pas se sont recroisés, seulement nos pas. Des sourires timides, presque gênés, c'est ce qu l'on a eu. Mais je veux plus. Je veux retrouver cette complicité d'antan, je veux retrouver ton sourire Amy, nos blagues et nos potins.

J'arrive jusqu'à ma porte d'entrée que j'ouvre à la volée. Et je découvre une Amy resplendissante, dans une jolie robe violette et longue, qui lui va sans doute mieux qu'à n'importe qui. Un sourire presque niais accroché à mes lèvres, je me décale, l'invitant immédiatement à entrer. Je la débarrasse de sa boîte l'air presque intrigué, et une pause. Je m'arrête pour admirer ses yeux.
C'est fou ce que tu m'as manqué. Mais tu sais je ne le savais même pas. Je te voyais, je te regardais te hâter dans les couloirs, mais t'apercevoir est devenu de plus en plus rare. Tu dois bosser dur à l'infirmerie j'imagine. Et puis zut. Je te prends doucement dans mes bras qui encerclent ton cou, légèrement. Je ne veux pas te bousculer, on ne sait jamais.
- C'que tu m'as manqué.

Je me retire de l'étreinte, et je t'invite à t'installer dans le canapé. Je reviens tout de suite. Je me dirige vers la cuisine, et je sors d'une frigo une carafe de thé glacé. J'espère que ça te plaira, je l'ai fais ce matin. Je prends deux verres et j'apporte le tout sur un plateau, avec la salade de fruits et deux petits bols. Comme ça si tu as faim ma douce Amy, tu pourras te goinfrer. Je m’assois devant toi sur le canapé après avoir posé le tout sur la table. Tu sais j'ai toujours ce sourire coincé au bord des lèvres, qu'est-ce-que j'ai foutu. Cela doit faire deux ans que je suis Directrice des rouges et or. Deux ans que l'on se re côtoie après l'oubli. Pas de nouvelles bonnes nouvelles, c'est ce que l'on dit. Finalement il ne fallait qu'oser.
Les coudes sur les genoux, les doigts liés, je ne te quitte pas des yeux. Tu n'as pas changé, tu es toujours aussi jolie.
- Je suis vraiment contente que tu sois là.
Du thé glacé ça te va? Sinon je dois avoir autre chose! Même de l'alcool. On est plus à Poudlard, ah! Enfin, t'as compris. Le temps où on se cachait pour une demi dose de whisky est bien révolu désormais.


Un petit moment de nostalgie.
Amy Shields
Amy Shields
Auror en formation
Auror en formation
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Fennec


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Amy Shields, le  Sam 2 Sep 2017 - 9:46

Peur. Stress. Angoisse. Et si leur relation avait changée ? Elle avait d'office changée, c'était clair. Mais Amy avait quand même peur que ce ne soit plus comme avant. Qu'il y ai un froid, un blanc, ce genre de truc bien gênant qui se passe quand ça fait longtemps que t'as plus vu une personne. Ce petit moment de blanc, ou personne ne sait quoi dire. Tant pis Amy, faudrait s'arranger pour qu'il n'y en ai pas. Elle devrait y arriver, bablute comme elle était. N'empêche que le stress était toujours là. Toujours en train de ronger l'estomac et donc le ventre de la brunette. Plus le temps de stresser. La porter s'ouvrit et laissa passer la silhouette d'Azénor. Silhouette connue mais pourtant changée depuis la temps. Un corps de femme quoi. Elle resplendissait. Toute belle dans sa tenue, son visage chaleureux se fend un sourire. Sourire beaucoup trop craquant. Amy se met à sourire aussi en s'avançant. Pas l'temps de dore bonjours qu'Azé la prend dans ses bras. C'était rapide mais ça ne dérangea pas du tout la brunette. Au contraire, elle répondit à l'étreinte en passant ses bras dans le dos de la Gryffone pour la serrer contre elle. Quand les mots doux sortirent de la bouche de la rouge et or, la jaune ne put s'empêcher de sourire et de souffler un léger " Mois aussi ".

L'instant ne dura pas plus de 10 secondes, sûrement trop gênée ce qui était compréhensible, Azénor se desserra et lui céda le passage. Amy entra dans la demeure et fut époustouflée par la taille de l'endroit. Bah quand on vivait en appartement, forcément ce genre de manoir paraissait énorme. Il l'était réellement, mais encore plus aux yeux de la jeune femme. Lorsque son hôte s'absenta, l'infirmière alla poser son sac dans le fauteuil et la fameuse boite sur la table tandis qu'elle s'asseyait près de ses affaires. Il ne fallut pas longtemps avant qu'Azénor ne revienne avec un plateau rempli. Amy sourit ravie et s'empressa de répondre lorsque son amie s'inquiéta de savoir si elle voulait bien tout ça.

- C'est parfait ne t'en fais pas Azé. Je t'ai aussi apporté quelque chose.

Sur ces mots, elle pris la cruche contenant le thé et en versa dans les deux verres. Elle ouvrit ensuite la fameuse boite et la déposa devant son amie. Elle était remplie de petits brownies au chocolat, c'était pour accompagner le verre si elle en voulait. Amy se redressa ensuite et sourit pour répondre à la provocation.

- Tu étais la pire de nous deux avec le Whisky. J'étais raisonnable moi.

Clin d'oeil complice avant de prendre le verre et de le tendre vers la rouge, un grand sourire heureux sur les lèvres.

- A nos années perdues et à nos retrouvailles. Je suis hyper heureuse de te revoir. Tu as des choses à m'expliquer il me semble.

Sourire en coin signifiant qu'elle ne lacherait pas l'affaire. En même temps si il fallait qu'elles se racontent mutuellement leurs vie depuis ces dernières années, ça allait durer. Mais tant pis elles étaient là pour ça. S'amuser, se connaitre, se dompter,.. Ca allait être bien. Très bien.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Mer 9 Mai 2018 - 7:40

sorry Amy... ♡
ft. Ian, LA mutuels tout le long du rp


Petit week end paisible, à la maison, loin de la capitale, loin du château, loin du stress de la vie quotidienne. Allongée sur mon lit, j’ouvre les yeux au monde, réveillée par la lueur du jour qui passe par la fenêtre de la chambre. La fenêtre mal fermée laisse passer un courant d’air un peu frais, qui fait vaciller le rideau en toile transparente. Ian dort encore, couché sur le dos, tête légèrement dirigée vers la fenêtre lui aussi. Comme une échappatoire. Comme si elle avait senti mon souffle s’évaporer des rêves, Tatouine rentre dans la chambre et monte sur le lit, pour venir se blottir entre nous deux. Mes doigts viennent se perdre dans ses poils d’un blanc toujours immaculé. Elle ronronne si fort qu’on se croirait dans le Poudlard Express, je ne suis pas la seule à me sentir tranquille alors. Cependant quelque chose me tracasse, depuis deux trois jours. Quand on y pense, j’ai tout ce que je n’osais même pas imaginé avoir, un job qui a du sens, un bar avec des clients aussi extraordinaires les uns que les autres, des collègues dont je suis la boss, des relations intéressantes et enrichissantes avec mes élèves, un magnifique petit chat, des amis que je prends pour une véritable famille, une belle maison, l’Ordre du Phénix et sa confiance, Lydie, Mered, et puis un amour inconditionnel pour le mec endormi à ma droite. Mais j’ai compris maintenant, cet espèce de vide que je ressens depuis quelques temps. Je pensais avoir tout, tout ce que le monde s’est senti obligé de m’accorder. Mais j’en veux plus, je veux être maman. Mais je suis pas vraiment la seule à décider, m’voyez. Il a son mot à dire, parce que ce sera lui ou personne d’autre.
Sauf que monsieur n’est pas prêt, monsieur a peur, je le connais. Donner son amour, sa confiance et s’autoriser une faiblesse c’était déjà beaucoup. Lui en demander d’avantage, c’est un peu comme aller à son encontre. Mais tout ce que l’on est, tout ce que l’on a, je veux le transmettre, je m’en sens presque obligée. Les yeux rivés sur la lueur du soleil qui essaye tant bien que mal de prendre possession de la chambre, je me surprends à sourire dans le vide, à la perspective d’un mini nous qui grandirait dans ces murs. C’est alors que je sens sa main glisser sur mon dos, je m’octroie un soupir, et puis je me retourne pour trouver ses yeux éveillés, qui me regardent comme si j’étais la huitième merveille du monde, rah la chance. Mais ça ne dure pas, ce regard entêtant, parce que Ian est legilimens, et qu’il peut lire dans les pensées les plus en surface, et donc il comprend ce que j’ai en tête depuis ce matin. J’adopte un regard presque désolé, je n’y peux rien, il n’y peut rien, on est devant une impasse, mais je ne changerai pas d’avis. Le fera-t-il, pour moi, pour nous, mais surtout pour lui.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Invité, le  Mer 9 Mai 2018 - 14:11

Un sommeil troublé par de nombreuses pensées qui se succèdent. Se parler à soi-même des heures durant, alors qu'on ne cherche qu'à s'endormir, ça nous est tous déjà arrivé. Coucher sur le dos, le regard figé vers le plafond, qu'on ne voit même plus. On s'imagine ailleurs, dans une autre vie. Celle d'un joueur de Quidditch pour certains, ou celle d'un puissant sorcier pour d'autres. Chez moi, ce n'est aucune de ces solutions. Je m'imagine face à un berceau. Azénor a côté de moi, tout sourire. Elle est heureuse, et il y a de quoi, non ? Et moi aussi, j'ai la pêche. Je regarde cet enfant, mon enfant, et l'observe se dandiner, tendre un petit poing vers le haut pour aussi vite s'échouer contre le matelas. Et je semble subjuguer par ce spectacle.

Je m'endors là-dessus, sans réellement me rendre compte d'avoir sombrer dans le sommeil. Et ce qui me semble être quelques minutes plus tard, j'ouvre les yeux. La pièce n'est plus sombre, elle est bercée par une douce lumière. La boule de poil d'Azé se tient entre-nous, ronronnant comme rarement. J'ai l'impression qu'il me nargue, il me fixe de ses petits yeux, comme fière d'être le centre d'attention de ma belle. Sauf que ça ne dure pas, parce que très vite, au contact de ma main, Azénor se désintéresse de l'animal à mon profit. J'affiche un sourire satisfait et dégage le chat d'un geste brusque. Apeuré, il s'enfuit d'un bond, non sans signaler son mécontentement d'un sifflement.

Finalement, mon regard se pose dans celui d'Azé. J'y vois des doutes. Et ce n'est pas mon don de legilimens qui m'en donne l'impression, je n'en ai pas besoin, je la connais. Puis, je me suis promis de ne pas en faire usage sur elle, tout comme elle sur moi. Même si depuis cette promesse, je suis devenu occlumens, et donc protégé. Je sais à quoi elle pense, parce que notre discutions est assez récente. Ma fuite est encore récente. Je suis gêné. Premièrement, de ma réaction lors de sa demande. Deuxièmement, de devoir lui refuser ce qu'elle semble souhaiter.

Car, oui, si la vision d'hier soir ne m'a pas déplue, je ne peux lui donner ce qu'elle veut. Pour le moment. Ce qui était un non définitif il y a quelques jours est devenu un peut-être, dans quelques années. Peut-être ne comprend t-elle pas, je me dois de lui expliquer. En espérant qu'elle accepte ma position, et sois d'accord pour patienter quelques années.

Je pose une main sur son ventre, que je commence à caresser. Le regard fixé sur les allées et venues de mes doigts, je commence à parler.

- Azé.. je suis désolé pour ma réaction de l'autre jour.. j'ai.. j'ai pris peur. Ce n'est pas une excuse, c'est exactement ce qu'elle doit se dire, et pourtant.. Je.. C'est nouveau pour moi.. tout ça. Je n'ai jamais vécu ça. Il y a un an encore, je passais de bar en bar, de filles en filles.. Maladroit, vous dîtes ? Ce que je veux dire, c'est que.. je ne pense pas être prêt, Azé. Un bébé c'est.. c'est énorme. Je.. me tais, parce que je ne sais pas trop quoi ajouter d'autres.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Jeu 10 Mai 2018 - 10:39


Nous restons quelques minutes, comme ça, à nous regarder dans le blanc des yeux, situation délicate, mais on est amoureux tous les deux, on ne se laissera pas tomber, jamais. Il amène sa main jusqu'à mon ventre et cela m'octroie un sourire, j'attendrai s'il le faut. - Azé.. je suis désolé pour ma réaction de l'autre jour.. j'ai.. j'ai pris peur.  Je.. C'est nouveau pour moi.. tout ça. Je n'ai jamais vécu ça. Il y a un an encore, je passais de bar en bar, de filles en filles.. Ce que je veux dire, c'est que.. je ne pense pas être prêt, Azé. Un bébé c'est.. c'est énorme. Je..
Et puis il se tait, ne sachant plus trop quoi dire. Parce que bien sûr qu’il se pose la question. Moi je lâche un petit rire presque nerveux, mais oui enfin Azénor, tu peux pas comprendre toi, tu ne t'es pas tapé les trois quart du château enfin mais quelle imbécile. Oui un bébé c'est énorme… C’est le but d’une vie presque, c’est bateau à dire, presque dérisoire, mais j’ai pas envie de me retrouver là, dans quelques longues années, complètement seule. Avec des si on referait le monde, oui je sais. En étant maman aussi je referais le monde.
Mais c'est la continuité Ian. Contre toutes attentes toi et moi c'est évident, c'est tout ce que je pouvais imaginé, en termes d'amour. Je veux que tu y réfléchisses. Que tu prennes ton temps. Moi je crois que je suis prête à faire ça avec toi. T'imagines un mini-nous? Il aurait des parents incroyables, bien mieux que les tiens bien mieux que les miens! Petite pensée pour maman; oh pauvre maman, c'est pas sa faute. Elle nous aimait bien sûr, mais elle était incapable d'agir, trop soumise. Quelle drôle de famille je me suis tapé. J’sais pas trop si on peut appeler ça comme ça. Puis j’en ai appris des bien bonnes récemment, comme par exemple le fait que l’élève en stage dans mon établissement est ma cousine, sa défunte mère étant la soeur de mon père qui lui pour le coup devrait être mort. Je sais même pas où il est, ce qu’il est, ce qu’il fait. S’il est toujours en vie ou non. Et est-ce-que ça m’intéresse? Pas vraiment.
Je prends un long soupir, et vient entrelacer mes doigts à ceux de Ian, sa main toujours sur mon ventre arrondi (mdr c faux). Je suis sure que tu ferais un excellent père hein.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Invité, le  Mer 20 Juin 2018 - 13:02

Mon silence est suivit d'un regard en direction d'Azénor. Je quitte des yeux ce qui m'a servi de refuge jusqu'à maintenant. Fini de fuir ses regards, fini d'éviter cette conversation compliquée. J'ai mit les deux pieds dans le plat, et il est temps pour moi d'assumer ma position. Azénor ne mérite pas d'être menée en bateau. Est-ce réellement le genre d'homme que je veux être ? Celui qui, perpétuellement, navigue entre deux eaux, dit une chose à l'un et l'inverse à l'autre ? N'est-il pas temps de se remettre en question ? D'être sincère avec les autres, d'être une personne qui se fiche de ses relations ?

Certainement pas ! Vous y avez cru ? Mettons de la nuance là-dedans. Je peux être cet homme, mais seulement avec elle, pour elle. Cette dernière année m'en a appris beaucoup plus que toutes les autres sur les relations humaines. Cette romance, vécue avec Azénor, m'a appris ce qu'est l'amour, ce qu'est une relation entre deux personnes. Jamais, je n'ai noué ce genre de contact auparavant. Une relation se repose sur un socle précieux, la vérité. Elle est tout. Lui mentir, c'est se diriger dans un mur, inévitable. Alors oui, je reste Ian Benbow, et oui je continuerai de mentir à quiconque croisera mon chemin. Si ce n'est à elle. Parce que j'ai appris, et que je continue d'apprendre.

Affrontant son regard, je m'apprête à lui refuser son enfant. Elle me parle d'envie, de temps et de parents. Je pense aux miens, ces misérables. Des moldus pathétiques, incapable d'aller gagner suffisamment d'argent pour éduquer leur enfant dans des conditions favorables. Pauvres, c'est ce que j'ai été la majorité de ma vie, et que je ne suis plus. En mourrant, ils ne m'ont rien laissé. Si ce n'est de la haine, et l'envie de ne jamais leur ressembler. Si nous avions un enfant, pour ensuite mourir, que lui laisserais-je ? Rien. Il n'aurait pas assez d'argent pour grandir comme il se doit. Il n'aurait pas de foyer où s'épanouir. Serais-je capable de l'aimer ? Je déteste les enfants, pourquoi serait-il l'exception ?

Tant de questions auxquelles je ne trouve aucune réponse. Et prendre une décision sans être certain de ce qu'il adviendra, c'était tout sauf ce que j'avais prit l'habitude de faire.

- Je ne le suis pas. L'image que j'ai d'un père est loin d'être positive, je ne sais pas comment être père. Nous sommes tellement différents.. Sur mes lèvres nait un sourire. Première fois que ça me saute aux yeux, et c'est pourtant si évident. Tu es parfaite. Je.. Tu seras une excellente mère.

Un nouveau sourire, plus douloureux cette fois. Une prise de conscience qui fait mal. Et si j'avais fermé les yeux ? Sur qui je suis, ce que nous sommes ? Sur la vie que je veux mener et qui n'est pas compatible avec ce que recherche Azénor ? Et si notre amour n'était pas suffisant ? Elle souhaite quelque chose que je ne peux lui offrir, une vie paisible remplie de tendresse et d'amour. De jeu dans le jardin, de câlin. De fleurs à la Saint-Valentin, de pique-nique dans les bois. De mariage et d'enfants. Le genre de quotidien sur lequel je crache depuis tant d'années. À nouveau, je fuis. Mon regard se perd sur un placard, mes yeux se ferment. Le constat est là.

Je ne suis pas l'homme qu'il lui faut. Une larme qui coule.

- D'accord.

Je le deviendrai.
Nos regards se croisent.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Jeu 21 Juin 2018 - 12:41


Est-ce-que c'est pas le naturel qui reviendrait au galop finalement. Ian hésite, un peu déboussolé. Il ne contrôle pas la situation et bien-sûr qu'il préfèrerait. Moi je reste silencieuse, jusqu'à ce qu'il trouve quoi dire. Je sais que c'est pas facile, et peut-être suis-je égoïste de vouloir lui faire entendre raison. Mais de quelle raison on parle. La mienne, évidemment. Cette idée me traverse l'esprit depuis bien longtemps, c'est vrai, mais elle m'obsède depuis peu. Mais avoir un bébé c'est bien, avoir un bébé avec Ian c'est mieux.
Nos regards se croisent et je le vois tout à fait perdu, anxieux et ne sachant quoi répondre. C'est compliqué, tellement compliqué.
- Je ne le suis pas. Nous sommes tellement différents.. Tu es parfaite. Je.. Tu seras une excellente mère.

Et là je le vois venir, et j'aime pas ça. Oui on est différents, mais c'est comme ça, et puis on y arrive très bien malgré tout, hein. Benbow fuit mon regard, ferme ses yeux. Quel constat est-il en train de se faire, avec quoi se torture-t-il cette fois. J'aime pas cette atmosphère, je préfère quand on se dit tout, c'est bien plus facile. Un long soupir, je déteste le voir comme ça. Et puis tout s'éclaircit,
- D'accord.

En regards croisés, je lui sourie, laisse tomber sa larme de trop. Je me rapproche un peu de lui, comme si nous n'étions pas déjà serrés. J'ai ce sentiment qu'il le fait pour moi, et ça m'inquiète. Je veux qu'il le fasse pour nous et pour lui. Une main qui vient caresser ses cheveux.
Eh! On fera ça ensemble. J'aime que tu sois différent, ok? Et puis je t'aime toi. Comme tu es.


Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants aha c'est faux a+ fin du rp!
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Invité, le  Jeu 21 Juin 2018 - 13:39

Deux semaines ce sont passées depuis ma prise de conscience. Au tout début, j'avais été contrôlé par la peur. Celle de ne pas être à la hauteur, de ne pas me sentir capable d'être père, d'être la personne dont Azénor ait besoin. Ensuite, je me suis essayer à la lâcheté. J'ai voulu lâcher prise, abandonner et lui laisser l'opportunité d'être mieux, avec un autre. Au cours de cette discution, j'ai été percuté par l'idée de ne pas être celui qu'il lui fallait. Et c'est pour cette raison que j'ai voulu renoncer. Parce que, durant une poignée de seconde, je ne me suis pas senti capable de quelque chose. De changer. Juste pour elle, avec elle. Être plus démonstratif, moins froids ou distants, accepter l'idée que je ne suis plus seul au monde, qu'elle est avec moi. Lui donner la place qu'elle mérite dans ma vie, au lieu de lui claquer la porte au nez à chaque moment difficile.

Bien entendu, je ne suis pas un homme différent. Pas encore. Rome ne s'est pas fait en un jour. Malgré tout, la première étape d'un long chemin venait d'être faite : prendre conscience du problème. Alors, comme je l'ai dit, ne comptez pas sur moi pour changer vis à vis des autres. Azénor était la seule à avoir réussi à entrer dans ma bulle, et je ne comptais pas laisser entrer quelqu'un d'autre. Sauf peut-être cet enfant que nous avions décidés d'avoir. Mes doutes étaient toujours présents, serais-je un bon père ? pourrais-je lui fournir l'amour dont un enfant a besoin ?.. néanmoins, j'étais de plus en plus en paix avec cette décision. Les trois premiers jours, j'avais douté énormément, remettant en question cette décision que j'avais prise, avouons le, dans l'idée de faire plaisir à ma belle. Très vite, l'intensité de nos rapports s'élevant - tout autant que leur fréquence - mon cerveau ne pouvait plus se permettre d'y penser. Nos journées étaient assez simple : sexe, sexe et sexe ! S'il y avait bien une chose à ressortir de cette expérience, c'était l'augmentation drastiques de nos rapports sexuelles. Jamais je n'avais été si rassasié.. et fatigué !

Installé confortablement dans le canapé du salon, je lisais un livre parlant d'Occlumancie. Azénor, elle, se trouvait encore à Poudlard. Les réunions liées à sa fonction pouvait la tenir au château jusque très tard dans la nuit. Alors que j'entamais un chapitre décrivant les différents niveaux de maîtrise de l'Occlumancie, j'entends la porte d'entrée s'ouvrir. Sourire aux lèvres, je ferme le livre, prêt à accueillir Azénor d'un baiser. Quelques coups de talons au sol, et la Directrice-Adjointe apparaît face à moi. Elle se penche en avant et retire ce qui lui sert de chaussure.

Je le vois à son regard. Encore.

Elle me fonce dessus, attrapant ma ceinture en ne s'embarrassant pas des diverses questions que peuvent se jeter un couple qui se retrouve après une journée de travail. "Comment etait ta journée ?" Ou "Et quoi ce cours sur l'esprit que tu donnais aujourd'hui ?". Ho non. Légèrement blasé, je lui lançais quelques phrases..

- "Bonsoir mon coeur", "Ho Ian, je suis heureuse de te retrouver, comment était ta.. a a a

Jamais je ne pus terminer cette phrase. Jusque là animé par l'envie de résister, sa main se faufilant dans mon boxer et attrapant mon intimité eut raison de ma volonté.

Let's go for another run, babe.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Jeu 21 Juin 2018 - 14:51

le vilain a oublié de dire qu'on a nos LA mutuels
et que c'est un nouveau rp quoi
et que je suis pas nymphomane


Et voilà deux semaines, deux semaines que j'ai ce petit sourire permanent, une idée bien en tête. Décidément c'est complètement ce que je veux, le genre d'objectif en plus, qui fait plaisir et qui donne plus punch dans la vie. Ah. Avec Ian en ce moment, c'est assez électrique. Dans le meilleur sens du terme, je veux dire, on passe pas par quatre chemins et on est enfin sur la même longueur d'onde: on veut un pvehvztain de bébé.
Toujours à Poudlard, mais plus pour pour longtemps, je regarde ma montre, encore quelques minutes et je pourrais rentrer dans les bras de mon prince charmant. M'enfin c'est un peu moi la boss au château, alors je prends mes clic et mes clac, direction la maison! C'est limite si je gambade pas, les soucis à l'école s'envolent de ma tête à l'instant même où je passe le pas de la grande porte. Même le regard vers les sabliers ne m'atteint guère, voir que ma maison est dernière eh bah ça leur fait une belle jambe (blague très appropriée à ma situation irl n'est-ce-pas Ianou), aux concurrents. J'men fiche puisque j'ai quelque chose qu'eux n'ont pas, la joie de vivre.

Alors que j'entre dans ma belle et grande maison, j'aperçois mon cher et tendre sur le canapé, lunettes de grand-père au nez. Je me mets face à lui, sourire satisfait, oh embrasse-moi grand fou. La suite? Torrrrrrride. Pas de formules de politesse requises, je commence ma petite affaire tranquillement, et même s'il "ronchonne" au début Benbow s'en contente rapidement. I knew it.

Sourire coquin à l'appui, il se prend vite au jeu et retire nos vêtements superflus. Main derrière mon dos, il m'allonge sur le canapé pour à son tour entreprendre la chose. Quelle subtilité. Vous avez compris. Petits ricanements, puis je me pince les lèvres, alternant avec diverses expressions de bien-être charnel. Ah, il était temps de rentrer. Enfin je veux dire, moi de rentrer dans ma maison hein, pas lui de rentrer dans euh, ma, tu sais? J'vais pas faire un dessin, ça serait mal vu déjà, et puis je sais pas vraiment bien dessiner, enfin sauf avec un modèle. MAIS JE PEUX PAS UTILISER DE MODELE. Comment expliquer aux gens qui pourraient tomber sur moi en train de faire ce fameux dessin, avec le modèle? Enfin je serais confuse, m'voyez? Bref. Il était temps pour moi, de rentrer.

Quelques minutes passent, minutes explosives, intenses, exaltantes, orgasmiques?
Ah, sourire éternel qui traîne sur les lèvres, je reste allongée sur mon canapé les yeux bloqués au plafond.
Serait-ce la bonne cette fois?


fin du rp
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Invité, le  Mar 17 Juil 2018 - 16:43

Avec ma magnifique moitié.
Prise de LA autorisée.


Seuls, nous sommes seuls. Le petit Cole est absent, il prends des cours de balai pour enfant, c'est un genre de stage d'été. Ça nous permet de profiter du calme dans le manoir, voir même d'une certaine intimité de plus en plus compliquée à trouver. Mon regard est plongé dans les pages d'un journal, un long article sur la question du secret magique s'y trouve. J'en arrive bientôt au bout. Au moment de tourner la dernière page, je me permets une brève pause, posant mon regard sur Azénor, elle aussi plongée dans la lecture, mais d'un livre elle. Je l'observe quelques instants, un sourire accroché aux lèvres, mesurant la chance de l'avoir à mes côtés.

Dire qu'il y a quelques années, par peur de devenir faible, j'avais essayé de la repousser, de l'éjecter de ma vie au moyen de mots acerbes. Bizarrement, elle s'était battue pour moi, et de cette manière m'avait ouvert les yeux. Pas un jour ne passe sans que je l'en remercie. Tout ce que je vis, tout ce que je suis, aujourd'hui, c'est un peu grâce à elle. Ce petit bout de femme avait chamboulé ma vie, avait écrasé tout ce en quoi je croyais pour m'ouvrir les yeux. Un simple sourire de sa part suffisait à me rendre dingue. Un mot, un geste, une caresse pouvait avoir le même effet. L'amour, sentiment que j'avais toujours essayé de réprimer, était maintenant ce qui me motivait à avancer, à changer les choses. L'amour pour mon fils et l'amour pour ma femme.

J'efface ce sourire idiot de mon visage alors qu'Azénor redresse son menton, me prenant sur le faite. Elle sourit, bêtement elle aussi, puis me lance un petit "quelque chose d'intéressant là-dedans ?". Je me crispe un peu, ce sujet était plus ou moins tabou, car nous savions être en désaccord sur ce sujet.. mais à quel point ? Peut-être était-il temps de le découvrir ?

Je ferme le journal et le dépose sur la table basse. Très bien, essayons d'avoir une discutions d'adulte, il est fort peu probable que ça tourne mal, hein ?

- Je lisais un article sur le secret Magique. Le journaliste exposait les arguments pour et contre des deux camps, même s'il ne me semble pas très objectif. Il met en avant l'Ordre du Phenix, comme s'il s'agissait d'un groupe de Saint-Esprit. Un rictus. Ce sont des criminels, comme les autres.

Les autres faisant référence aux mangemorts. Et bien entendu, je me garde bien de mentionner mon attrait pour l'Ordre Noir. Pas suicidaire non plus, le Benbow.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Azénor Philaester, le  Mer 18 Juil 2018 - 0:14

love ya même si t pas beau en vert hihi


Entendez-vous dans nos campagnes les tic tac du silence qui prône alors que les yeux rivés sur mon livre, je lis pour la cinquième fois la même phrase. Les aiguilles qui se mélangent au battement de mon coeur, un rictus coincé sur les lèvres. Je ne sais pas trop si c'est ce livre qui est ch*ant ou si je devrais juste m'occuper à autre chose. Aller nager, marcher, courir. Je sens son beau regard peser sur mes yeux qui dépassent en haut du livre, alors je lève le menton, et on se comprend bêtement, fous l'un de l'autre. Je lui demande vaguement si son journal lui plaît, sans m'attendre à cette suite douloureuse.
- Je lisais un article sur le secret Magique. Le journaliste exposait les arguments pour et contre des deux camps, même s'il ne me semble pas très objectif. Il met en avant l'Ordre du Phenix, comme s'il s'agissait d'un groupe de Saint-Esprit. Ce sont des criminels, comme les autres.

Le sourire éternel qui s'estompe au fur et à mesure qu'il commet.. Allais-je dire l'irréparable? Mon coeur se serre, je ferme mon bouquin sans prendre le temps de garder la page. Un frisson envahit mon petit corps pendant que le temps s'arrête. Je laisse mon regard se perdre dans le vide un moment. Et s'il savait, que j'ai des envies de pluies violentes dont il ne verrait jamais une goutte, qu'il y a des montagnes qui pleurent et que je ne dis rien malgré mes yeux qui mentent. Le dédain dans sa voix et la violence de mon mensonge, j'étouffe de ne pas pouvoir lui dire. Mais il n'y a pas d'amour sans toi Ian. Comment pourrais-je prendre le risque de te perdre. Parce qu'on sait bien que c'est le sujet à ne pas aborder, le sujet tabou, le sujet qui titille.
Mmmh, des criminels... Enfin eux ne s'en prennent pas aux innocents, j'imagine.

Voix éraillée, du mal à trouver mes mots. Les ongles qui se fraient un chemin jusque dans ma paume dissimulée. Je voudrais lui crier que c'est tout ce qui donne un objectif à ma vie, cet Ordre du Phénix. Je voudrais lui dire pourquoi j'y crois autant qu'en notre amour, que je veux laisser grandir notre enfant et les futurs dans une société saine et sécurisée. Mais le comprendrait-il. Mes traits se baissent, c'est peine perdue, je le sais bien. Ça fait des années que je me cache derrière ce rideau de non-dits. Mais comment dire à l'homme de sa vie qu'on a choisit une voix totalement différente de la sienne. Alors je choisis de mentir, par omission. Parce que parfois on doit prendre des petits risques qui sont faciles, et d'autres fois on doit en prendre des plus gros parce qu'on en a besoin. Comprend par là que je ferai tout pour te garder près de moi. Choix égoïste, choix facile, choix évident.

Contenu sponsorisé

[Habitation] 6 Wellington Square Empty
Re: [Habitation] 6 Wellington Square
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 3

 [Habitation] 6 Wellington Square

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.