AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 2
[Habitation] The Beast's Farm
Aller à la page : Précédent  1, 2
Arty Wildsmith
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle

Re: [Habitation] The Beast's Farm

Message par : Arty Wildsmith, Mar 20 Fév 2018 - 11:46


Bon alors ce n’était pas tellement étonnant, que son sort s’écrase comme ça sur du rien. Qui était-il. Personne. Puis c’est qu’il n’était pas tout à fait concentré. Est-ce que l’autre essayait de… le vexer ? Arty plisse les yeux. Pas du tout humilié de l’échec de son Expelliarmus, juste amusé de la réaction de son hôte éphémère. Pour le moment. Il n’avait jamais été très bon dans les duels, jusqu’ici, pas tellement d’entraînement. Cette après-midi tombait à pic en réalité. Alors il rit. C’est tout ce qu’il trouve à faire. S’amuser, pourquoi pas, l’autre avait l’air plutôt drôle d’ailleurs. Après tout, il vivait dans une ferme quand même. Fallait pas se demander.
Mais le gamin n’a pas le temps de riposter verbalement. Ses yeux s’ouvrent alors que la baguette du Phénix fuse en sa direction. Ça ne présageait pas grand chose de bon, et les réflexes du Blaireautin n’étaient pas vraiment fameux. Surtout magiquement parlant. Le jeune homme voulait jouer à l’eau, visiblement. Or l’eau, Arty n’aimait pas ça, absolument pas, il en avait presque horreur. Il était un être de chaleur, lui.

Mais ce n’était pas que de l’eau. De l’eau glacée. Drôle de jeu. L’arrivée dangereuse de la vague sur lui lui arracha un cri de surprise. Mazette il ne fallait pas rester là ! Lève Odette, lève Odette ! Il n’y pense pas, pas tout de suite en tout cas. Non, il se jette et roule sur le côté. Évitant ainsi le plus gros de la vague mais non sans être quelque peu éclaboussé au passage. Il grogne. En plus ça devait être de l’eau dégueulasse d’une mare jamais lavée.
Ça se lave une mare d’ailleurs ? Certainement pas.
Il fait voler ses mèches emmêlées. Il avait perdu de vue son adversaire. « Vous êtes où ? V’nez vous battre là ! » Qu’il crie en direction de nulle part ou de partout. Odette le cherche de ses yeux boisés, sans succès.
Oh là, n’était-ce pas une silhouette. Arty se relève sans prêter attention à ses habits humides. Il allait attraper un maudit rhume à cause d’un oiseau enflammé. Si ce n’était pas l’incident le plus antithétique ça, j’vous le demande. Ainsi, pas très sûr de lui, il enchaîne, quand même, parce que c’était un peu le but de la démarche. Il tend Odette afin qu’elle laisse échapper un sérieux #Electrocorpus en direction de Morgan, du moins il croyait. Il ne sait pas trop pourquoi ce sort là exactement. A tout hasard. Il l’amusait. Il n’avait encore jamais vu quelqu’un se faire électrocuter. Ça pouvait être tout à fait joyeux. Des bzz bzz dans l’air à la manière d’une abeille cinglée. Puis c’était beaucoup mieux qu’un jet d’eau. Plus spectaculaire, claquant et remuant. L’autre comprendrait que ce n’était pas vraiment contre lui. Juste pour le show. En quelque sorte.

C’était ça Arty en duel. Il lançait des sorts hasardeux, sans vraiment réfléchir. Mais bon, il apprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] The Beast's Farm

Message par : Morgan Delaube, Mar 20 Fév 2018 - 12:21


Morgan agitait sa baguette, utilisant le maximum de concentration dont il était capable. La métamorphose, c'était SON domaine. Celui qu'il utilisait le plus souvent. Son p'tit chouchou, celui dans lequel il avait passé toutes ses études. Pour finir propriétaire de l'Occamy Doré, certes. Et pourtant, c'était pas si mal : même en cuisine, la métamorphose était un élément important chez le Blaireau. Vous pensez que les salades de fruits vont danser toutes seules ? Là il était question de s'occuper d'une botte de foin de la largeur d'une brouette et de la hauteur d'une botte en caoutchouc. Franchement, dans sa tête c'était super simple. Après, y'avait toujours le côté technique qui entrait en jeu, et ça c'était autre chose. Mais Morgan se sentait totalement prêt. Oh, il avait déjà utilisé ce sort alors qu'il n'avait que 16 ans et qu'il était à Poudlard. Par miracle ça avait marché. Pas super longtemps, mais ça avait marché. Comme quoi, il avait un p'tit don pour la métamorphose.

Mais alors qu'il tergiversait, à se remémorer la forme exacte de ce qu'il imaginait, avec ses os, muscles et tendons. Un chatouillement désagréable dans les jambes vint le frapper, le faisant tomber à genou dans un râle douloureux. Ah oui, il était toujours là l'autre. Et il était pas content. Bah il allait regretter. Toujours à genoux le Blaireau vit clairement ce dont il avait besoin. D'un mouvement complexe de baguette, il murmura un #Draconifors. La moitié de la botte se couvrit d'écailles noires tandis qu'une partie se relevait, comme si c'était une couette tirée par magie. La tête du dragonneau fit surface et poussa un grognement satisfait. Petite pensée pour sa professeure, Miss Kyara Blanchet et son cours sur les dragons. Le Noir des Hébrides étaient un de plus agressifs, de ce qu'il se souvenait. Heureusement qu'un certain lien magique le liait et que le dragonneau devait obéir à ses ordres. Enfin, il espérait.

Tel un commandant face à ses troupes, l'ancien Jaune et Noir pointa d'un coup sa baguette en direction d'Artemis, hurlant un "A l'attaque !" tandis que sa créature de Morganestein s'envolait avant de fondre en direction du gamin. A la dure comme à la dure hein. Le sorcier en profitait pour reprendre son souffle. Il en profita pour boire une lampée dans sa gourde tandis qu'il profitait du spectacle. Le dragonneau lui, avait bien envie de se faire les dents sur le bras de l'exclu de Poudlard. Morgan ne pipait mot. Il avait même un petit sourire, assez fier de lui. Il se tenait prêt néanmoins à détruire sa créature si jamais elle blessait un peu trop le garnement. La demie-botte de foin restante formait une bonne place assise, pas de doute.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] The Beast's Farm

Message par : Morgan Delaube, Dim 27 Mai 2018 - 19:14


Suite de ce RP

Why do I feel this party's over ?

Un crac retentit. Le Blaireau s'écroule mais se relève rapidement, essuyant la boue de ses genoux. Ses habits avaient reprit leur aspect normal. Depuis quelques temps sa magie n'était pas au top de la forme. Ses sorts marchaient moins bien, quand ils marchaient. C'était tout juste s'il arrivait à se concentrer pour transplaner. Il entra dans sa propriété, sous le regard bienveillant de la demie Lune. La barrière qui faisait le tour de son habitation était un outil pratique pour ne pas choir à nouveau. Pourtant il tenta quand même de s'avancer. Echec. Le sol était un cuisant support. Au final, ce n'était pas si mal d'être allongé là. Mais l'herbe tendre formerait un lit plus confortable. Alors il rampa à l'aide de ses bras. Son visage couvert de saleté regardait droit devant. Il finit par atteindre le duvet tendre et moelleux du gazon qui n'avait pas encore été brouté par Lady ou Gaga.

Roulant sur le dos, une euphorie le prit. Il se mit à rire. C'était drôle, non ? Lui, le propriétaire de l'établissement le plus chic du Chemin de Traverse, couvert de terre à ramper comme un militaire, le corps couvert de boue. De la musique. Il aurait fallu de la musique. Bien sûr, il n'avait pas de radio avec lui. Et il ne connaissait aucun sort pour ce genre d'usage. De toute façon, il aurait sûrement juste eu le droit à une explosion ou à rien du tout s'il avait tenté quelque chose. Alors il se releva doucement. Le vent, tantôt lui caressa le visage, tantôt lui infligea une gifle glacée.

Mais il ne pouvait pas engueuler le vent, si ? L'écouterait-il de toute façon ?

I'm safe
Up high
Nothing can touch me


L'ancien Jaune et Noir réussit, par on ne sait quel miracle, à déboucher une nouvelle fiole de philtre calmant et la bue cul-sec. Un sourire béat sur le visage. Le tremblement de sa main se calma. Il fixa le ciel, se demandant si un jour il pourrait lui tomber sur la tête.

No pain
Inside
You're my protection


La fiole glissa de sa main et s'éclata par terre. C'était drôle ce bruit, non ? Il se mit à sauter sur les bouts de verre, écoutant l'éclat qui se produisait sous ses pieds. Un morceau transperça sa chaussure mais il ne sentit rien.

The quiet scares me 'cause it screams the truth

Il hurla. Pas de douleur, mais plus de rage. Un long cri qui finit par un souffle court. Puis des éclats de rire. Fuir la réalité, c'était si simple.

Ah, the night is calling?
And it whispers to me softly come and play


Le sorcier retira la plupart de ses vêtements pour finir seulement en pantalon. Un pantalon déchiré par les différentes chutes. Il tenta de faire une roue mais s'écrasa lamentablement. Cela eu pour seul effet que de le faire vomir. Comme s'il allait y prêter attention, le voilà qui se met à courir. Il chasse les insectes invisibles mais pourtant si bruyant. Il finit dans la marre, faisant fuir crapauds et grenouilles qui vivaient là. Le contact froid du liquide lui donna envie de plonger totalement. Alors c'est ce qu'il fit. Il plongea, tête la première.

But I, I am falling
And If I let myself go I'm the only one to blame


Le temps était pour lui une denrée qu'il n'arrivait plus à mesurer. Il ne savait pas depuis combien de temps il était là, mais l'eau froide lui faisait du bien. Pourtant ses poumons criaient, hurlaient, le brûlaient. Il voulait de l'air. Alors il ouvrit la bouche, n'aspirant que de l'eau. Il s’étouffa. Il cherchait à remonter à la surface mais ses membres ne voulaient plus répondre correctement. Il s'agitait. Il voyait la lumière diffuse du satellite mais impossible de l'atteindre. Un bras fini pourtant par atteindre la surface et sa main sentit la brise la frapper de plein fouet, comme si le vent lui-même cherchait à l'aider à remonter.

When it's good, then it's good, it's so good 'till it goes bad
'Till you're trying to find the you that you once had
I have heard myself cry, never again
Broken down in agony just tryin' to find a friend


Une main finit par l'attraper puis par le tirer de là. Le ciel se rapprocha d'un coup et son visage s'éclata contre l'interface entre l'eau et l'air. Il inspira un grand coup tandis que sa vision, trouble, lui permit d'admirer cette personne qui n'était autre que son frère. Non. C'était impossible... Il était mort il y a quelques années déjà. De plus en plus net, il finit par découvrir que son sauveur n'était autre que son père.

-Qu'est-ce qui t'arrive, Morgan ?

Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end


Les yeux globuleux du lycanthrope se posèrent sur ceux de son père. Il y vit la mine inquiète de son géniteur. Qu'est-ce qu'il faisait là déjà ? Ah oui, c'est vrai. Il les avait invité à venir séjourner quelques temps chez lui. Mais pourquoi déjà ? Remarquez, fallait-il vraiment une raison pour voir ses parents ?

-Mais, tu saignes ! lâcha Aaron Delaube, le teint blafard. Le Blaireau ne savait pas si c'était du à la lumière lunaire ou à l'inquiétude. Il s'écroula alors dans les bras de son père qui appela à l'aide. Mais avant de perdre connaissance, il se souvint de pourquoi il les avait invité. C'était un cri de détresse. Un appel au secours. Avant qu'il ne soit trop tard.
 
Suite ici
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] The Beast's Farm

Message par : Morgan Delaube, Mar 3 Juil 2018 - 20:42


RP unique
https://www.youtube.com/watch?v=z0GKGpObgPY

Thomas Baker était le concierge du Refuge. Ses deux parents avaient été tués par des Inferi lors d'Halloween. Il vouait depuis ce jour-là une haine envers la magie noire et ceux qui l'utilisent. Il avait donc été facile pour Morgan de le convaincre de se joindre à l'Ordre du Phénix. Aujourd'hui il était le concierge du Refuge, rôle qu'il prenait très à cœur. C'était quelqu'un de bon vivant, aimable, et extrêmement gentil. Aussi le Blaireau le considérait maintenant comme un ami. Le concierge avait donc sans hésitation accepter d'aider Morgan pour une petite mission. Il l'avait amené à l'Occamy Doré, peu de temps avant de vendre son titre de propriétaire, et ils avaient déplacé l'Armoire à Disparaître jusqu'à la Chaumière du Jaune et Noir. Ce ne fut pas compliqué comme démarche. Mais ce n'était pas uniquement pour ça que le sorcier avait été convié.

Le livre de sortilège encore ouvert sur le sol, Thomas jeta de nouveau un coup d’œil à la formule tandis que Morgan attendait patiemment. L'ancien propriétaire sirotait son verre de jus de pomme. La cicatrice qui lui barrait le visage était bien visible. A quoi bon la cacher maintenant ? Néanmoins, c'était bien pour cacher quelque chose qu'il avait fait venir Thomas. Il regardait le ciel bleu, jetant de temps en temps des coups d’œil à ses animaux qui gazouillaient paisiblement dans le champ. Il entendait parfois ses hyènes ricaner au loin sans que ça n'inquiète personne. Hugo quant à lui jouait dans un coin avec un ballon que le benjamin Delaube lui avait rapporté. Le louveteau faisait maintenant la hauteur d'une table basse et ses dents de lait commençaient à tomber. Le ballon était un bon moyen pour qu'il s'y fasse les dents, plutôt que sur ses clôtures.

-Tu l'as déjà fait non, pour le Refuge ? Alors ça devrait être simple ici aussi, non ? Demanda gentiment Morgan
-Oui mais tu sais, ce n'est pas un sort que j'utilise régulièrement ! Répondit le Concierge avec un sourire. Allez, je suis prêt. On y va ?

Le sorcier se releva, abandonnant son verre, et acquiesça. Il tendait devant lui un papier avec l'adresse du lieu, bien visible pour Thomas. Celui-ci leva sa baguette et l'agita en articulant #Incarcera Mysta. Le bout de sa baguette s'illumina, attirant à lui un vent invisible. Dirigeant sa baguette comme un chef d'Orchestre, le Concierge dirigea la lumière jusqu'à l'ancien Jaune et Noir qui sentit la boule agréablement chaude traverser sa poitrine pour se loger dans son cœur. La sensation de chaleur se dissipa dans son cœur, pour sceller le secret. Il cria "The Beast's Farm, Thiaville !" à Thomas qui semblait totalement perdu, jusqu'à que le secret lui soit partagé. Morgan remercia mille fois son ami et l'invita à entrer prendre un autre verre et pourquoi pas un goûter. Quiconque se faisait inviter à manger par le Blaireau savait qu'il ne fallait pas refuser un si bon cadeau. C'était un excellent cuisinier, pas de doute là dessus.

Tandis qu'ils dégustaient tous les deux un Puits d'Amour à la confiture d'abricot, un toc toc toc retentit contre la vitre. L'oiseau semblait assez apeuré. Et il y avait de quoi quand l'ancien Jaune et Noir vit le amusé de son fils qui semblait avoir très envie de jouer. Il savait très bien que le loup-garou ne la mangerait pas, les loups-garous ne mangent que des humains, mais il pourrait sévèrement blesser la chouette. Morgan récupéra la lettre tandis que l'oiseau s'enfuit rapidement. Il retourna s'installer à table, s'excusant auprès de Thomas pour son impolitesse. Il ouvrit la lettre. L'écriture lui était familière. Il lut alors le message qui lui était adressé d'une traite. Quelques larmes coulèrent le long de ses joues. Est-ce qu'il s'y attendait ? A dire vrai, oui. Il savait qu'il avait mis Shae de côté à cause de ce qui s'était passé. Mais il n'avait pas pensé que ça l'affecterait à ce point. Cela n'échappa pas au Concierge qui lui demanda ce qu'il se passait. N'arrivant pas à trouver la force de parler, le Delaube fit juste glisser la lettre jusqu'à son ami qui se permit de lire avant de reposer la lettre....

Thomas se leva alors de son tabouret pour venir enlacer Morgan dans une étreinte réconfortante que le Blaireau appréciait beaucoup? Il se laissa bercer par les paroles réconfortantes de son ami qui décida de passer la nuit avec le sorcier. Il avait déjà un casier médical assez rempli, dont il y a peur par une nouvelle ligne dont l'ajout était du à un accident lié à une addiction. Il ne voulait pas que le nouveau célibataire fasse de bêtises. La présence réconforta Morgan qui, dans son envie de se changer les idées, fit découvrir à Thomas des films moldus d'une excellente qualité. Notamment Footloose, ou encore Charlie et la Chocolaterie. Morgan avait les larmes faciles. Mais les larmes guérissent. Non, les larmes guérissent les plaies physiques, pas les plaies émotionnelles. Par contre le chocolat était un bon début de thérapie. Enfin, si Thomas n'a pas tout mangé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Beast's Farm

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 [Habitation] The Beast's Farm

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.