AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 1 sur 1
[Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Luke Belt, Lun 17 Juil - 11:58


_________________________________


Voici l'habitation (Très grand manoir) d'Elliot West.

Il peut poster dès à présent.


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Elliot West
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Elliot West, Lun 17 Juil - 15:03


Le Bellagio
Rez de chaussée

Au rez de chaussé on retrouve un salon typiquement anglais avec des canapés en cuir accompagné d'un bar en bois massif. On peut même y voir une cheminée allumée en permanence qui augmente l'ambiance sereine qui y règne.Il y a également une superbe cuisine tout équipée qui ne sert malehreusement jamais du fait qu'Elliot ne supporte pas de faire la cuisine.

Premier étage

Le premier étage est composé uniquement de chambres, 5 au total toutes identique. Elles servent lors de soirées ou de vacances. Elles sont également toutes équipées de salle de bain pour satisfaire les convives.

Le sous-sol

C'est la partie la plus secrète du manoir. Elle est accessible par un escalier reservé aux invités triés sur le volet. Très peu de personnes y ont accès et il s'y déroule des parties de jeu clandestine. Il y a également un bar dans lequel les boissons sont illimitées et régulièrement approvisionnées. Le seul moyen d'y avoir accès est de posséder un jeton spécial qui vous offre le privliège d'être invité.

Les protections

Protego totalum, Cave inimicum, Salveo maleficia, Charme du Cridurut, Repello inimicum, Protego horribilis, Repello moldum, Maléfice antitransplanage, Sort d'impassibilité, Incartable, Fianto Duri

© Elliot West - 2017
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Jace Becker, Mar 18 Juil - 1:03


Autorisation d'Elliot pour utiliser son elfe. Le RP se déroule durant des vacances.

Le Bellagio. Surprise est la réaction que j'ai eue lorsque ma chouette m'a apporté ce courriel.
Je le prends en main et lit de nouveau les indications.
De toute évidence, le propriétaire des lieux ne manquera pas de faire sont entré en grande pompe. De l'argent... J'aurais opté pour de l'écriture dorée personnellement.

Après avoir effectué un brin de toilette et m'avoir coiffé comme il se doit, je décide d'effacer les cicatrices sur mes mains et mon visage.

#Aelusionem

-Mes cicatrices sont trop voyantes, après tout « Nous préférons garder l'anonymat ». Me dis-je en lisant la carte à voix haute.

Je décide donc de m'habiller convenablement, un smoking trois-pièces totalement noir, ainsi que des chaussures habillées que je venais de cirer la veille.
Enfin prêt. Non, il me manque le clou du spectacle. Mon masque de soirée.

-« Roi de trèfle » ce surnom sied à mon masque.

Je place mon masque sur mon visage. Et quelques instants plus tard.

-Bellagio.

Dis-je à voix haute et presque instantanément après un petit elfe de maison apparût en compagnie d'un crac sonore des plus reconnaissables.

Je le regarde et je tends mon carton d'invitation qu'il regarde un instant, et en retour il me donne un jeton.

-Veuillez vous tenir à moi pour que je puisse vous mener à l'adresse convenue Monsieur.
-Je n'ai pas le choix après tout.

Je décide donc de me tenir à son bras et presque instantanément plus tard dans un crac sonore accompagné d'une sensation désagréable, je me retrouve à l'adresse indiquée par le courriel.
Directement dans le hall d'entrée.

De toute évidence je suis légèrement en avance.
J'approche donc du salon en observant la décoration.
Agréable.
Et je décide de rester ici en attendant les autres inviter.

Tenue de J.Becker:
 

Edit Alhena : Bonjour Jace, comme spécifié dans le Règlement RPG, il vous est demandé de respecter une certaine cohérence chronologique. Merci d'éditer votre message en conséquence. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sean Balor
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Sean Balor, Ven 21 Juil - 1:30







Bellagio

Définition même de la surprise lorsque Tange lui avait apporté une lettre qui contenait un mot pour rejoindre le "Bellagio", visiblement un club privé de ce qu'il avait pu comprendre et après avoir longuement hésité à aller à ce rendez-vous, il avait pris la décision de finalement se rendre à cette petite fête poussée par la curiosité de connaitre mieux le lieu. Ce matin-là il avait fallu plusieurs tentatives de réveil par sa chère et tendre collocataire avant qu'enfin il abdique pour se lever et se accepter le fait qu'il allait voir de parfaits inconnus sous des masques, le lieu parfait pour se débarrasser de quelqu'un en toute discrétion au milieu de plusieurs invités. Pour l'occasion il avait même sorti Shaniprya et sa belle robe blanche et bleue pour l'accompagner. Finalement après un long moment à essayer des tenues devant Tangerine, et surtout des masques qui cachaient son tatouage au milieu du front, il trouva ce qu'il souhaitait provocant un délicieux sourire sur les lèvres de sa colloc.

Finalement sa tenue prête et son invitation en main il partit à la quête de cet endroit qui lui était fort inconnu jusqu'à tomber sur le lieu qu'il recherchait, une demeure fort agréable, loin de beaucoup de choses dans un village rempli d'Anglais mais après tout, tout ne pouvait point être parfait en ce lieu sinon il se trouverait en Irlande et non ici. Une fois sur un des chemins de pierres menant à l'escalier principal, il observa de haut en bas la maison d'un style tout sauf victorien pourtant caractéristique d'un bon nombre de maisons ici. Défiant du regard ce lieu qui semblait à l'instar de la lettre qu'il avait entre les mains très sobres et très lisses. Rien ne transpirait la richesse à l'état pur si on omettait la taille et les quelques ornements par-ci par-là dont le jardin du chateau était décoré. Il aurait bien pu venir par diverses moyens mais il aimait connaitre la sortie d'un lieu dans lequel il se trouvait : Question de survie.

Montant les marches doucement il frappa lourdement la porte pour signifier sa présence jusqu'à ce que quelques instants plus tard un minuscule elfe de maison lui ouvre la porte et bien qu'il soit masqué il se contenta de donner son nom avant de lui donner sans le toucher l'enveloppe d'invitation. Alors même ces gens-là prenaient des elfes ? Certes ces choses étaient à la bonne place en étant soumise mais tout de même, il aurait bien pu offrir un poste à un sorcier, même un sang impur, au moins pour éviter d'être confronté à ces hideuses petites créatures au nez et aux oreilles crochues qui ne méritaient même point la vie et vivait aux crochets de leurs maitres.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Temperence Black, Sam 22 Juil - 15:52



Le Bellagio

With plein de gens


Le ricil se déposant avec délicatesse.
Le rouge traçant des lèvres pâles.
Le parfum embaumant son être avec douceur.
Assise devant le miroir, Temperence peaufinait sa tenue. Elle terminait son maquillage discret avec minutie et laissait quelques mèches sortir du chignon flou qui retenait ses cheveux pour laisser la peau de son dos apparaître. Son visage pâle était encerclé par quelques cheveux tombant avec souplesse contre sa peau froide tandis que ses yeux fixaient son reflet avec frivolité. Dans ces moments-là, Temperence regrettait d’avoir laissé son sommeil en activité secondaire, les légères cernes qui étaient tracées sous son regard étaient à peine visibles pour les autres mais bien trop pour la brunette soucieuse de son apparence lors de mondanité de ce genre. Étrangement, elle bénissait l’obligation de porter un masque alors qu’en temps normal porter ce genre de bijoux n’était pas ce qu’elle appréciait le plus, préférant toujours le pendentif discret au gros diamant ornant une bague pour étaler sa richesse aux yeux des autres.

Prête. Elle était prête. Ce fut les chaussures en main et ses pieds nus frôlant le sol avec discrétion que Temperence s’éclipsa de sa chambre d’étudiante. Cachée sous une cape noire pour ne pas attirer l’attention sur sa tenue trop habillée juste pour se présenter au repas qui touchait à fin tandis que le couvre feu était imminent. Des hommes commençaient déjà à tourner dans certains couloirs que les élèves ne devaient pas fréquenter à cette heure tardive alors la brunette jouait la prudence en évitant d’alerter les gens avec le claquement de ses talons sur le sol froid et de laisser l’écho d’un bruit peu commun à cette heure-ci trahir sa présence indésirable dans un couloir. Longeant le mur, se masquant dans les renfoncement lorsqu’elle croisait un élève se dirigeant vers la fosse aux serpents, la brunette pensait. Elle repensait à cette folle histoire qui allait la mener elle ne savait où.

Une semaine auparavant, elle avait trouvé cette carte à l’allure singulière, une carte avec une note au dos, demandant à la personne qui la lirait d’inviter une personne de son choix pour se rendre à une sorte de soirée privée où elle ne connaissait aucune identité. La carte n’était pas nominative alors elle l’avait gardé pour s’y rendre et, par la même occasion, rompre avec la monotonie de ses jours et de ses nuits. Temperence avait hésité. Elle ne savait pas réellement qui serait assez fou pour la suivre à l’aveugle dans une aventure sans notice ni garde-fou. Il y avait quelques possibilité mais étrangement, elle ne voulait pas être avec une personne qui ne la connaissait pas un minimum alors son choix s’était portée sur le blond mélancolique, sur Coelio, sur l’homme au pied de blanc sur les joues. Lïnwe. Elle l’avait déjà croisé plusieurs fois, que ce soit en cours assit à un pupitre avec de la confiture, dans une salle introuvable à chercher ce que renfermait une boite in-ouvrable mais aussi lors d’une réception qui avait brillé par son inutilité aux yeux de Temperence qui aurait préféré rester dans son lit ou sur une balancelle à observer les étoiles.

Elle avançait toujours, posant un pied devant l’autre, laissant la peau de ses pieds s’imprégner de la fraîcheur du sol. Il faisait chaud mais là était l’avantage de ce genre de bâtisse qui conservait toujours le frais, que ce soit en plein hiver ou en plein été. Elle ne savait pas dans quoi elle s’embarquait et cela ne serait peut-être pas la dernière fugue qu’elle ferait pour cette stupide invitation anonyme. La lettre en main, le masque accroché autours du coup avec négligence et les chaussures à la main, elle arrivait enfin à destination. Un coup d’œil rapide autours d’elle lui permit de voir qu’aucune âme vagabonde hormis celle du blond ne traînait dans les parages, Temperence déposa alors ses chaussures au sol et les enfila, prenant quelques centimètres par la même occasion. Elle disposa le masque sur son visage et l’attacha assez difficilement, il fallait juste espérer qu’il tiendrait sans quoi elle se ferait bien vite démasquer.

Temperence relut brièvement l’invitation, durant cette soirée elle serait la dame de cœur, un rôle bien étrange. Peut-être y aurait-il d’autres dames pour lui tenir compagnie, la dame de carreau accompagnée de ses sœurs dame de pique et dame de trèfle ou bien serait-elle seule dame à bord de ce bateau... Elle n’en avait aucune idée mais elle connaissait une personne, une seule certes mais une seule suffisait. Le valet de cœur l’accompagnait et peut-être que sur place ils y retrouveraient le roi de cœur. Enfin il serait dur pour le roi de cœur de reconnaître ses suppléants qui, d’un commun accord, n’étaient plus dame et valet de cœur mais roi et dame de pique rouge.
La soirée ne faisait que commencer...

Tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 22 Juil - 19:14


LA mutuel.

Les bruissements des feuilles sur les joues mortes de la terre battue par l'orage de la veille. Les consonances avariées des pâles couleurs d'automne. Alors qu'il était l'été. L'éther — abondance jouissive jusqu'à la mer qui se fracasse contre les parois rocailleuses de la vie. Les flocons qui sèment la tempête à travers le vent de la nuit sur cette petite surface crânienne. Et on pourrait y voir, bien que subtilement, des racines de pommes de terre pousser à la va-vite, le temps d'une insomnie.

Les yeux globuleux et vitreux qui se reflètent à la surface obscure de l'eau nocturne. Profondeur nauséeuse et vide nuptial qui se tend devant lui - les portes d'un avenir éternel, le passé recalé. Une grappe de groseilles dans les paluches du garçon. Ses paluches longues et délicates, fines et squelettiques. Comme les jambes d'un mannequin anorexique. Il avait, peut-être, retrouvé le goût pour l'appétit, quelque bon soir d'été.

Et ses pieds qui prenaient racines, c'était un arbre. Un saule pleureur, douloureuse compassion pour les gens anormaux. Pas un bouleau, ça non ! Il travaillait bien, mais un vrai glandeur. Le gland, fruit du chêne. Celui-là était rouge comme le sang. Il se tenait là, sous l'ombre passagère du temps. Le temps qu'il attendait. Ce tempo. Cette Tempo. Elle lui avait promis une soirée, masquée qui plus est. Alors, il n'avait point refusé - de peur d'être lâche. Et puis, il y avait toujours moyen à s'amuser.

Les talons engourdis, il s'étirait comme le ferait un flamand rose au bord d'un lac bien chaud avant la pêche. Mais ce n'est pas les siens qu'il entendait s'approcher. Ceux d'une silhouette bien élégante pour une étudiante à la peau d'écailles verdâtres. Un « Bonsoir, chère amie. » amical, parce qu'il ne savait pas quoi dire d'autre de toute manière les plus délicates pour une révérence courtoise.

Et puis, ils marchèrent discrètement jusqu'à sortir du domaine, s'écarter le plus possible de l'école. De cette bâtisse empoisonnée par les maîtres qui y habitent. Ces ombres monstrueuses qui se meurent au fond d'un cachot. Les carreaux écarlates dans les toilettes. Les vitres brisées. Le regard tortionnaire. Les pensées non-libres. Les gestes insensés.

Pour l'occasion, il ne s'était pas habillé n'importe comment. Le smoking détaillé, appliqué. La patte de loup argenté pendant au cou. Et le masque encore dans sa poche. Ce masque fait d'encre et de bronze. Des chevaux ailés, conquérants. Remportant maintes victoires de la vie grâce à cette lyre belligérante.

« Pourquoi moi ? » fit-il lorsqu'ils arrivèrent à la bordure de Pré-au-Lard. Une dernière petite pente à descendre, et la chute.


Lïnwe - Masque
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Temperence Black, Sam 29 Juil - 2:36


L.A Mutuel w/ Lïnou
Ses pas la guidèrent à l’extérieur, à la recherche du roi de pique rouge. Le regard balayant les environs il ne lui fallut pas un temps monstre pour se retrouver à ses côtés. Le garçon passait d’un pied à l’autre, détendant ses jambes d’avoir sûrement trop attendu la brunette qui avait mis plus de temps que de raison pour se préparer mais pour une fois, n’était-elle pas excusable ? N’était-ce pas normal de vouloir passer avec minutie des vêtements habillés pour une soirée dont le but était camouflé par un brouillard des plus épais ?

Un salut amical. Un sourire tendre. Un retour de salutation par une simple « Bonsoir ». Sans plus de cérémonie et de paroles inutiles, ils partirent tous les deux côte à côte. Le pas léger et les sens en alerte. Ils devaient faire vite. Ils devaient faire bien. Se sauver de l’école n’était pas une chose bien simple mais pour une fois il le fallait, il fallait fuir ces murs quelques jours avant que la cloche ne sonne pour annoncer les grandes vacances et la libération des pensionnaires qui, depuis dix mois, vivaient entre ces murs de savoir et de devoir.

« Pourquoi moi ? » Silence rompu. Calme troublé par cette question qui ne faisait que demander une réponse depuis que la brunette avait demandé au jeune garçon de lui servir d’accompagnateur lors cette soirée si trouble. Elle aurait pu y aller avec quelqu’un d’autre, avec une fille. Elle aurait pu inviter Ellana ou proposer cette folle aventure à sa petite sœur, sa sœur de songe bien aimée mais non. C’était lui qu’elle avait désiré et c’était lui qui la suivait dans cet acte de folie pure.

Haussement d’épaule. Elle n’avait pas de réponse valable mis à part la même interrogation que lui. « Pourquoi toi, je me le demande encore... Peut-être était-ce pour se moquer un peu plus du temps qui tourne en allant vivre la nuit alors qu’elle a été faite pour que nous nous reposions... Trop d’hypothèses et peu de certitude, tu m’en vois navrée de cette question qui, sûrement à jamais, restera sans réponse parfaite... »

Tous deux descendirent jusqu’au petit village de Pré-au-Lard. Village que la brunette n’avait jamais pris le temps de visiter malgré ses heures d’ennuies à brasser plus d’air qu’un lion attendant que sa lionne ne lui rapporte son repas en lézardant sous le soleil étouffant de la savane. Prenant un peu de son temps et volant quelques secondes de celui de Lïnwe pour observer la ville dévorée par la nuit.

On pouvait voir la lumière traverser les fenêtres et entendre les sorciers riant, pleurant et buvant dans les rues. Ils se promenaient, déambulaient entre les différents bars et pub, buvant un verre dans l’un puis un seconde dans le deuxième jusqu’à boucler la boucle de ce barathon pour en entamer une nouvelle puis encore une autre jusqu’à ce que les poches et les bourses d’or soient vides et les hommes trop ivres pour se rendre compte que les étoiles s’étalaient le long de la voûte céleste en un milliard de perles scintillantes.

Le blondinet appela un être magique. Un elfe de maison nommé Grodoudou qui, par un tour de passe-passe dont seul les elfes possédaient le secret, les fit transplaner tous les deux à l’adresse indiqué sur le petit bout de carton que Temperence tenait fermement entre ses doigts fins. Fermant les yeux, elle se laissa guider par la magie de l’elfe. Heureusement qu’elles étaient là ces petites créatures... Sans elles, plus d’un sorcier se retrouverait dans des situations bien délicates un peu comme le duo d’étudiants qui, sans l’aide magique de la créature, n’aurait pu se retrouver ici. Dans ce jardin majestueux.

Aussitôt furent-ils arrivés que Temperence lâcha le petit bras de l’elfe sans oublier de lui envoyer un remerciement ponctué par un délicieux sourire. Ils étaient là. Ils y étaient, le temps des grandes révélations s’approchaient d’un pas vif tandis que les talons de la jeune fille foulaient l’herbe pour gravir les marches en pierre de l’édifice impressionnant se trouvant devant eux. Grimpant l’escalier marche par marche, elle observait les lieux qui l’entouraient avec lenteur avant de donner trois coups fermes sur la lourde porte d’entrée qui s’ouvrit dans un léger grincement pour laisser apparaître la tête d’un petit elfe de maison. Temperence lui tandis son invitation en soufflant un timide « Bonsoir » tandis qu’il la laissait passer pour qu’elle puisse rentrer dans l’établissement et se mettre à l’abri de l’obscurité en se réfugiant dans le hall illuminé de la maison luxueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 30 Juil - 18:02


Dans l'attente d'une réponse convenable, il appela son elfe de maison. Il suffisait de peu de choses pour que cette créature vous sauve la vie. Un simple nom, et elle venait. Pour vous distraire. Offrir une vie, offrir votre vie. La sauver. L'arranger. Vous servir du mieux qu'elle le pouvait. Et peu de reconnaissance à la fin, même aucune. Aucune reconnaissance. Et elle n'en attendait point en retour de ses loyaux services. C'est ce qui était le plus honorable, et très surprenant que le plus commun des sorciers puisse mépriser ce petit être. Qu'il soit indigne et impure à ses yeux. Dommage qu'un humain soit doté d'une idiotie pareil.

La petite haussait les épaules, de quoi se poser autant de questions que précédemment, sur le chemin escarpé. M*erde. Elle ne savait pas non plus, super. Comment fallait-il le prendre, en réalité ? « Pourquoi toi, je me le demande encore... Peut-être était-ce pour se moquer un peu plus du temps qui tourne en allant vivre la nuit alors qu’elle a été faite pour que nous nous reposions... Trop d’hypothèses et peu de certitude, tu m’en vois navrée de cette question qui, sûrement à jamais, restera sans réponse parfaite... » de quoi éclairer que très peu son petit crâne d'irlandais qui pourrait mieux servir de lanterne dans la nuit noire.

« A dire vrai... c'est ça, la perfectio- » commença-t-il avant d'être aspiré par la terre avoisinante. Les pavés délavés qui se projettent devant ses yeux. A une vitesse fulgurante, non — vertigineuse. En un mouvement de cil, ils se retrouvèrent tous les trois devant une grande bâtisse et son jardin de luxure nocturne. C'est que la lune leur offrait un bien beau spectacle. Jeu des lumières et des ombres. Le regard attachant. Le sourire délicieux, c'est ainsi que son amie remerciait Grodoudou.

« Monsieur ! Monsieur ! » disait-elle, ou disait-il comme il le pensait. C'était une femelle, mais lui croyait que c'était un mâle. Surprenant ? « Ravie d'avoir pu vous conduire jusqu'ici ! » fit-elle en un dernier câlin gênant pour Lïnwe. Heureusement pour lui, Temperence n'avait rien vu. Sa silhouette se hâtant déjà à la porte du petit manoir. Le Gryffondor sur ses pas et se retournant au dernier moment. Le masque en main, le positionnant comme il le pouvait sur ce visage blafard. Et il était prêt, un elfe de maison les accueillant jusqu'au salon.

« Pssst. C'est un bal masqué ? » chuchota-t-il, espérant
comprendre ce qu'il se tramait ici
à part une entrevue de libertins
— la voix cachée, travestie
par ce masque
excitant
qu'est cette nouvelle vue.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 [Habitation] 3627 S Las Vegas Boulevard


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.