AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 3 sur 5
Une ville écossaise
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 24 Aoû - 11:23


Demander la couleur de l'éclair lumineux ne lui était pas venu à l'esprit. Sûrement car la réponse était toute indiquée et qu'au final la seule chose qui etonna la blonde fut la rapidité avec laquelle Jace avait avalé son verre. Elle avait haussé un soircil en souriant. Il devenait un homme? Drôle de façon de voir les choses en tout cas. En tout cas, elle, elle avait pas besoin de devenir un homme, du coup, elle avait prit le temps de boire son verre, agrémentent chaque gorgée d'une grimace. C'etait vachement fort et pas super bon ce tord boyau et la tête commençait à se faire cotoneuse.

*merveilleux sinon soit boire un verre par information on va finir complément cuits..*

Ses joues devenaient chaudes et très certainement rouges, boire petit a petit était encore pire, Elhiya attrape son verre et le termina fin déc non sans un grimace de dégoût qui arracha un rire sonore au géant qui semblait voir quelque chose de marrant la dedans. Chacun des délire après tout...

Par contre, l'idéal aurait été d'aller voir le nom sur cette boîte aux lettres,  Jace lui avait adressé un regard qui semblait vouloir dire la même chose, a moins qu' en fait il n essayait de dire discrètement qu'il avait envie de vomir. Dur à dire quand les perceptions commençaient a se modifier lentement mais sûrement. Pourtant, inspirant profondément Elhiya tenta de garder le plus de contenance possible et demande doucement à son cousin s'il se sentait bien. Pas sur que lui aussi supporte plus d'alcool.

Du coup, Elhiya jugea qu'il était le bon moment pour poser le plus de question possible tant qu elle arrivait encore à être maître de son raisonnement


"Ah oui? Des éclairs verts? C'est bizarre comme truc. Et c'est la vieille qui a fait ca? Et c était qui ce type en noir, ca aussi c est bizarre quand meme. Dans un village aussi petit tout le monde doit se connaître non? Quelqu un a bien du savoir qui c'etait non? Et puis c'etait quoi ce verre que vous nous avez filé c'est franchement degeu..."

Ah.. ca y était.. l alcool venait à se mêler à la discussion, arrachant quelques éclats de rire aux villageois au tour d'eux. D'ailleurs dans savoir comment le verre des deux gamins était à nouveau rempli. S'en rendant compte, Elhiya s'exclama directement  

"Non mais vous êtes des sorciers!  Comment vous avez rempli ces verres aussi vite et sans bouger?"

La blonde avait rien en disant ca, mais soudaîment un silence oppresant s'installa dans le pub alors qu'elle avait vu ingurgité d un fil sec son verre. Levant le nez vers son cousin puis vers les clients du bar, elle remarque que tous les fixait, le malaise était soudainement palpable. Mais au lieu de paniquer, Elhiya pourra de rire de non xoeur

"Non mais vous avez vu vos tête! C'est à mourir de dire! Ca va ca existe pas les sorciers! Sinon comment expliqueriez vous qu' on doive réclamer de nouvelles cacahuète! Cacahouètes! '

Visiblement le spectacle plaisait vu que le géant se remis à rigoler en tapotant sur l epaule ses deux adolescents invitant à nouveau les autres à bavarder

"Ahah gamine tu me fais bien rire, tien pour la peine prens un autre!" D'un clin d'oeil à Jace, l'homme reprit avec amusement. "Bah alors tu laisses la petite demoiselle prendre les devant? Vous me semblez bien curieux tous les deux. Mais non le type en noir je ne sais pas qui c etait mais il était blond comme toi petite"

Elhiya haussa un soircil en prenant son verre entre les doigts, l'esprit noyé définitivement dans les voluptes doucereuses de l'alcool. Elle se marra avant de regarder le type qui leur parlait.

"Et alors?  C'quoi le soucis avec les blonds?"
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Lun 28 Aoû - 22:22


L'alcool commence à faire effet, j'ai chaud, je sens des picotements au bout de mes doigts. Je sens mes réflexes devenir de plus en plus flou, je n'aime pas cette sensation de faiblesse que procure l'alcool.
Voyant Elhi boire petit à petit puis, d'un coup finir son verre provoqua un rire chez le géant qui à mon tour me fit sursauter, faisant renverser légèrement mon verre.

-Oups...

Dis-je d'une voix triste, j'ai l'impression d'avoir commis un crime en renversant légèrement mon verre. En relevant la tête, Elhi me demande si je vais bien, je lui fais un petit oui de la tête.
Non pas vraiment, j'ai l'impression d'être dans du coton et tout tourne autour de moi, c'est très désagréable.

Après qu'elle ait posé sa question, j'entends quelques rires autour de nous, et par je ne sais quelque tour de magie, nos verres étaient de nouveaux remplis de la même boisson dégueulasse qu'on nous servait en boucle. Je regarde mon verre totalement ahuri, ne comprenant pas vraiment ce qui se passe autour de moi, c'est seulement, lorsque j'entendis le mots « Sorciers » provenir de la bouche de ma cousine, que je levai la tête vers elle.

Le silence complet, d'une ambiance festive avec des nombreux rires gutturaux, à un silence des plus oppressants.
Je lance un petit regard inquiet à Elhi, qui commença à pouffer de rire.
Et en hurlant de ramener des cacahuètes.

Le géant à côté de nous, nous donna une tape dans l'épaule, tape qui, malgré ma carrure a failli me faire valser de ma chaise.
Je pris mon verre dans une main, et lorsque l'homme dit à Elhi que l'homme était blond comme elle, je tournai la tête vers elle.
Je reconnais ce regard de défi, et ça ne manqua pas. « C'quoi le soucis avec les blonds ? »

J’allonge donc ma jambe pour lui donner un coup dans le pied. Avec un regard réprobateur. Moi qui lui lance un regard réprobateur alors que j'ai quinze ans et ivre ? Le monde ne tourne pas rond ma parole.

Je décide donc de me lever comme je peux en évitant de bousculer les gens autour de moi, et m'approche de ma cousine, et lui fait un câlin, en profitant de ce moment pour dire à voix haute pour que tout le monde puisse entendre.

-Il veut simplement dire que tu est une très jolie blonde, blondinette.

En rigolant grossièrement, avant de lui murmurer à l'oreille.

-Arrête ça, c'pas le moment de provoquer une bagarre.

Je me redresse, regarde l'homme qui était explosé de rire. En imitant le signe de trinquer.

-À la vôtre Messieurs Dames !

J'avale mon verre d'une traite, en compagnie de la plupart des gens du pub.

-En revanche vous nous excuserez...-Je secoue la tête pour remettre mes idées en place- L'tord boyaux donne chaud, on va prendre un peut l'air, ça va nous requinquer ! Z 'avait ma parole !

Je levai Elhi comme je pouvais, en plaçant un de ses bras au niveau de mes épaules, et la soutenant par la taille pour nous aider elle et moi à marcher sans encombre jusqu'à la sortie.

Une fois à l'extérieur, je la fais s'appuyer le mur, et je me place à côté d'elle. Visiblement elle ne tenait pas seule, à peine installer je sentis sa tête contre mon épaule.
Moi en revanche je pris une grande inspiration d'air frais.

-C'est dégueulasse leurs trucs... Ça va toi ?

Nous étions tous les deux dans un état pitoyable. Si Aria ou même ma mère me voyait dans cet état, elles nous tueraient sur place...
Mais bon, Elhi est beaucoup plus qu'une cousine pour moi, elle est comme une sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Lun 28 Aoû - 23:08


Un coup de pied? Mais pourquoi donc? Elle avait rien dit de préjudiciable et au pire pouf nouveau coup d'oublier et c'etait réglé non? Surtout qu' en plus des cacahuètes, on lui avait rempli à nouveau son verre, alors le regard reprobateur que lui adressait son voisin pouvait bien attendre. Il allait pas se prendre pour son père quand même? Surtout qu' elle faisait que se marrer aux  blagues débiles des villageois même si elle les comprenait même pas. Et puis ce verre était deguelasse mais si gentillement offert, fallait pas gaspiller! Et hop cul sec.

Adieu le sol fixe, adieu les pensées claires, adieu vision nette et bonjour tête qui tournait, euphorie debile et discours franchement pas clairvoyant. La blonde aurait du craindre les répercussions du lendemain, mais en fait tout ce qu' elle voyait c'etait Jace qui s'était levé pour la prendre dans les bras.

Un câlin ... non vraiment? Jace qui lui faisait un câlin, de lui même?  Sans râler? Sans se crisper? Sans qu'elle ne fut en train de chialler? C'etait a ce moment qu'Elhiya aurait du se dire que l'alcool c'etait finirpour eux deux, mais à la place, elle avait avait enroulé des bras autour de son cousin pour répondre à l'étreinte. Elle disait jamais non à un câlin, enfin un câlin de sa part à lui!

Puis la traitant de blondinette, lui arrachant une moue boudeuse, il lui soiffait de ne pas créer de bagarre. Pourtant elle avait rien dit de spécial et tout le monde se marrait. Les fesses visées à sa chaise, la blonde refusait de partir, genant la manoeuvre du brun qui essayait de la soulever. Rester ici c était pas mal... pourquoi il voulait sortir? A oui l'air frais, retrouver leurs esprits, continuer leur recherches. Dr laissant traîner, Elhiya secoua la tête de gauche à droite. Mauvaise idée le monde tournait 2 fois plus vite. Heureusement que le mur la soutenait et qu'elle avait callé sa tête sur l'épaule de son cousin. Il demandait comment elle allait. Ca se voyait non? Elle voulait y retourner c'était que tout allait bien

Soupirant Elhiya lui adressa un sourire en coin vexé  


"T'es nul.. on aurait pu rester un peu encore....  même si c'etait le truc le plus immonde que j'ai bu.. par contre"

Alors, faire des phrases c était bon  ca fonctionnait, réalisée que leur amoureux respectifs leur en voudrait pour avoir oublié de rentrer le soir même, non.. même chose pour le fait que sa tante allait vouloir la crucifier sur place pour avoir laissé boire Jace, impossible que ce genre de pensee n'atteignaient son cerveau ce soir. Par contre..  avoir noté que d'un coup le brun n'était plus retissant a une certaine proximité, ca... elle l avait pas oublié!

Du coup lâchant son mur pour se remettre un tant soit peu droite, Elhiya sourit, grandement amusée choppa son cousin pour se blottir tout contre lui, enroulant des bras au tour de sa taille et se lovant au vrai de son epaule


"Par contre, toi t es pas frais pour pas râler à un câlin et pour en faire tout seul! Mais pour le coup ca me va, le sol tangue encore un peu trop pour moi la.."

Le sol, le sol... c'etait sa tête qui continuait à danser toute seule surtout..  impossible de fixer la porte sans la voir gigoter. La blonde ferma les yeux une seconde et inspirait profondément..  Ca marchait pas plus que l'air frais ce truc... du coup, relevant le nez vers son cousin, en s'appuyant avec ses deux mains sur son torse, Elhiya essayait de rassembler ses esprits, mais la seule chose qui lui venait en tête c'etait que pour une première vraie cuite, vallait mieux que ce soit avec Jace qu'avec quelqu'un d'autre. Par contre, realiser la proximité entre eux non.. pas vu .. de toute façon, Elhi n'aurait pas vu le  soucis.. jusqu'a ce qu'une tête sorte du bar pour leur demander en rigolant "Ça va les gamins? ".

Elle avait sursaute et instauré une distance plus convenable en ne s'appuyant plus sur son cousin. Bien qu'elle s'etait demandee d'un coup pourquoi elle avait prit des distances de la sorte face à un villageois. Toujours était il qu'elle avait acquiescé d'un signe de tête énergique lui donnant le tournis.


"Ouai on va voir cette boîte aux lettres et on revient! Gardez nous notre verre au chaud!"
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Mar 29 Aoû - 1:17


Des câlins c'est la seule chose que calculer mon cerveau.
Elhi me dit que j'ai était nul, et qu'on aurait pu rester un peu plus longtemps à l'intérieur du pub. Cependant je remarque qu'elle a un grand sourire amusé, qu'est-ce que tu...

Câlin. Encore, cependant, je ne sais pas si c'est juste moi ou l'effet de l'alcool, mais je n'étais ni gêné ni crisper comparé à d'habitude.
Je décide donc de placer à mon tour mes bras autour de ses épaules.

-Ouais ouais, tu es bien contente que je te fasse un câlin, ça se voit sur ta tête... Et puis sans moi tu tomberais.

Je la garde dans mes bras, pendant quelques minutes, je nous sentais tangué à cause de l'alcool, Merlin et moldus soient loués pour le mur qui se trouve derrière moi.
La seule chose qui nous sortis de nos pensées la tête d'un inconnu qui sort du bar nous demandant si nous allions bien.

En me frottant les yeux j'entendis les paroles d'Elhi.

-On en a pas pour longtemps !

L'homme rigola et dit.

-compter sur moi les jeunes !

Nous restions sur place quelques secondes, j’observai Elhi... Elle a une sale tête je trouve. Bon je pense que la mienne n'est pas mal non plus.
J'arrive à me redresser sans tenir au mur à peu près correctement.

Ce n'était pas tellement le cas de tout le monde, en voyant Elhi vraiment mal, je lui tends mon bras pour qu'elle puisse s'appuyer dessus pour lui permettre de marcher approximativement droit, du moins je l'espère.

-Je pense que ton dernier verre était un petit verre de trop Elhi...

Je tourne la tête dans plusieurs directions, et je soupir.

-Ouais... La boîte aux lettres d'une maison avec un panneau à vendre. Sauf qu'elle est dans quelle direction ?

Je baisse très légèrement la tête pour voir Elhi qui semblait aussi perdu que moi.

-Une chance que ce soit un petit village.

Et nous nous mettons en route pour trouver la maison avec un panneau à vendre. Espérons que ça ne nous prenne pas trop de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Mar 29 Aoû - 8:36


Sa tête? Comment ca, ca se voyait sur sa tete? ca voulait dire quoi ca? Non franchement elle avait un écriteau sur la tête avec ecrit "Hug me and makes me happy"? Quoi que ca pourrait etre sympa comme truc, franchement pas pratique à Poudlard par contre, mais bon... enfin bref, pour le coup, la blonde avait rien dit et s'était pelotonner car visiblement c'était marquer sur sa tête. Autant que ca serve d'avoir des choses invisibles écrites sur la tête....

Par contre vu qu'elle avait du lâcher à contre cœur l'étreinte de son cousin quand le géant était venu s'enquérir de leur état, maintenant, elle scrutait -ou essayait- le village. Une dizaine de pauvres maisons typique de la campagne. Affreux, elle détestait la campagne et se mis à grimacer en cherchant le petit panneau à vendre. Quoi qu'en fait, la blonde ne savait pas vraiment ce qui lui avait faire une moue boudeuse, les espèces de fermes retapées, le panneau qu'elle ne voyait pas, Jace qui tentait de la soutenir par le bras, le fait qu'il était en train de lui faire la morale, ou juste qu'en fait il faisait déjà nuit noire.. Un mélange des deux très certainement.

Mais comme son cousin avait décidé qu'elle avait besoin d'aide pour marcher, alors que lui même tanguait dangereusement, Elhiya enroula ses deux bras au tour du sien, même si a bien reflechir c'était pas une super idée, s il trébuchait elle aussi. Enfin, pour penser à ca il aurait fallu que ses pensées arrivent à être cohérente, sauf qu'en fait son attention été restée bloquée sur la remontrance du brun par rapport au verre de trop. Elle avait pouffé de rire en le regardant malicieusement.


"Ouaip! Et toi non peut etre!"

En tout cas, Jace, lui il arrivait à tourner la tête de gauche à droite sans avoir la tête qui tournait, ou alors il le cachait vachement bien. Quoi que non, car il avait beau chercher cette fichue boite aux lettres et essayer de se donner un peu de contenance, mais il semblait pas mal paumé le petit. Ce qui arracha un nouveau pouffement de rire à Elhiya alors que le brun avait choisit une direction au hazard. Tout en suivant et en regardant les volets de bois fermés, la blonde bailla et posa la tête contre l'épaule de son cousin.

"Restera plus qu'à causer aux moutons si y'a plus de nom sur les maisons, j'suis sure qu'ils seront plus bavard et eux, à part du foin l'peuvent pas nous filer grand chose! De toute façon, j'ai pas mes lunettes, donc les boites aux lettres c'est toi qui va te les taper, moi j'peux pas trop là!"

Et de toute façon, or de questions de lâcher le bras pour aller lire un nom qui ne les avancerait même pas sur une barraque en friche. Mais comme leurs pas les guidaient tous deux vers un panneau de bois planté dans un bout de jardin, Elhiya montra d un coup de menton qui lui vrilla le cerveau avant d'ouvrir la bouche.

"Bordel de mal de crâne, on a pas un sortilège contre ca? Tiens, là c'est pas ce qu'on cherche?"

Les deux adolescent s'étaient approchés de la boite aux lettres, futur sésame de délivrance ou juste déception ultime une nouvelle fois, Elhiya s'en contre fichait et laissa Jace verifier si le nom était visible. Quand le géant du pub vint les rejoindre apportant avec lui les effluves du tort boyau qu'il avait en main. Avec quelques foullées, alors qu'il avait semblé à la gamine d'avoir mis un siècle pour rejoindre la battisse, l'homme rigola tout seul avant de boire sa pinte

-La baraque à coté les mioches, j'aurai pas cru que ca vous intéressait autant les vielles histoires de campagne! Alors petite, on a un peu de mal? Tu veux un coup de main?

Elhiya avait secoué la tête énergiquement de gauche à droite, ayant déjà oublié que c'était une mauvaise idée et se sentit embarquée par une grande main qui tirait doucement sur son bras. Même pas le temps de raler que l'homme la soutenait pour qu'elle défaille pas pendant que jace, l'appui pas bien sur, allait lire le nom sur la boite aux lettres

-Tiens, maintenant que j'y pense gamine, tu leur ressemble un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Mer 30 Aoû - 14:26


Malgré notre abus d'alcool, Elhi s'accrocha à mon bras que je lui présentais pour que nous puissions marcher dans le village à la recherche de la maison avec le panneau à vendre.
Ensuite, elle me fit une petite réflexion par rapport au fait que je lui ai dit qu'elle avait pris un verre de trop.

-Pour ma part tous mes verres étaient de trop, je suis mineur je te rappelle.

En pouffant de rire, et en posant sa tête sur mon épaule, Elhi me dit que s'il n'y avait plus de nom sur la boîte aux lettres nous pourrions toujours parler aux moutons.
Un petit rire s'échappa de ma bouche.

-Ne t'en fais pas Elhi. Je regarde la boîte aux lettres, et nous retournons au pub. -Je lève la tête vers le ciel, nuit noire- en revanche vue notre état, mauvaise idée de prendre le portoloin pour le retour, va falloir trouver un coin où dormir après...

Après quelques pas qui se firent très compliquer, je ne marche pas droit, et en plus de cela, je soutiens Elhi pour qu'elle ne tombe pas.
Me demandant si y a pas un sortilège contre le mal de crâne, j'allais donc lui répondre, sauf qu'elle me fit remarquer que ce que nous étions venu chercher à se trouver à peine à quelques mètres de nous.

Je me détachai d'Elhi pour pouvoir lire le nom sur la boîte aux lettres, et au même moment, j'entendis les pas lourds d'un grand homme, je tourne la tête et je vois le géant qui était avec nous au pub.
Je me lève d'un bon lorsque je vois Elhi qui commence à basculer et l'homme qui la rattrape.
Et au même moment, j'entends l'homme dire à Elhi qu'elle leur ressemble.

-Est-ce que ça va Elhi ?

Elle n'a pas eu le temps de me répondre que l'homme qui la tenait répondit à sa place.

-T'inquiète gamin, regarde le nom si tu veux, je t'attends ici avec la demoiselle.

Méfiant, je tourne délicatement la tête en regardant l'homme, du moins de ce que je pouvais voir malgré la pénombre. J'en profite pour lui demander.

-Vous auriez un briquet ou des allumettes sur vous . Dans le noir ça va être compliqué de lire.

Je le vois fouiller dans sa poche, je m'approche donc de lui, et prends le briquet qu'il me tend.
En allant de nouveau face à cette boîte aux lettres, j'actionne le briquet et frotte légèrement la partie où se trouvent logiquement les noms.
Une chance j'arrive à lire le nom de famille.
Pas n'importe quel nom.

-Ellis...

Dis-je à voix très basse, je me relève, retourne vers le grand homme qui soutenait ma cousine, et en lui rendant le briquet, moi je récupère ma cousine.
Je passe un bras autour d'elle pour la soutenir, toujours.

-Bon je pense que nous pouvons retourner au pub !

Nous commencions donc notre petite balade, jusqu'au pub en compagnie du grand homme.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Mer 30 Aoû - 15:30


Comment ca elle leur ressemblait ? A la famille victime d’un sorcier fou ? Au sorcier fou ? Au deux ? C’était pas bien clair tout ça, mais la seule chose qu’Elhiya avait retenu c’était la remarque à cause de la couleur de ses cheveux, aussi elle avait fait une moue boudeuse en bougonnant à voix tres basse

« Ca va, y’en a plein des blonds sur terre, c’est pas une découverte »

De toute façon, personne ne l’avait entendu, Jace récupérait un briquet pour faire de la lumière, provoquant un haussement de sourcil dubitative à sa cousin. *Et Nox alors ?* Machinalement, elle voulait chercher sa baguette, mais avec l’espèce d’armoire à glace qui la soutenait, impossible de fouiller dans ses poches de vestes. Et puis, à bien réfléchir, venir balancer un sortilège lumineux devant ce type n’était pas judicieux, en tout cas, c’était ce que lui disait la petite voix de sa conscience complètement engourdie par l’alcool.

Pas le temps de demander quel nom était sur la boite aux lettres que Jace la récupérait déjà. Désagréable sensation d’être une balle qu’on se passait d’une main à l’autre, à force de gigoter autant, elle allait fini par rendre son repas… Quoi que non, elle n’avait rien mangé de plus que des cacahuètes…. Normal que son estomac soit tout retourné… Et avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, on lui annonçait retour au pub, de base, c’était bien ce qui était prévu, mais il y’avait le géant dans la donne qui avait reporté son attention sur le nom poussiéreux, le prononçant à haute voix.


-Ellis.. Ellis & McNeil, oui c’était ça, j’avais oublié leurs noms à tous les deux… Triste histoire.. Je ne sais même pas où est le gars… Ca vous sert à quoi d’avoir ces noms les mômes ? Vous pensez que la vielle a laissé le village pour le retrouver lui ? Depuis tout ce temps….

Elhiya avait sursautée en entendant son propre nom, et ses yeux clairs visés sur le villageois, elle essayait tant bien que mal de comprendre ce qu’il racontait. Pourquoi leur grand-mère serait partie soudainement à la recherche d’un Ellis, surement membre de sa famille si on se fiait à ces propos bizarre sur leurs deux familles liées depuis des siècles. Pourquoi maintenant ? Et pourquoi était ce à une Becker de s’occuper de ce genre de chose ? Plus elle essayait de réfléchir plus tout s’embrouillait inexorablement dans son esprit. D’un coup d’œil à son cousin trahissant son désarroi, la blonde lui adressa un sourire en coin réprobateur, Sous couvert d’un « tu aurais pu me le dire, a quoi tu joues ? ». Le seul souci en engeuelant quelqu’un silencieusement et en ayant trop bu, c’était qu’il était impossible de savoir si la personne avait réussi à comprendre ce dialogue mental. Mais plus que ce petit détail, Elhiya frissonnait aux dernières paroles de l’homme et sa pinte de biere qui les ramenait vers l’entrée du pub

- N’empêche... J’crois bien que le type en noir les connaissait personnellement.. C’est glauque.. ; Comme cette chopine vide ! Allé les moufflets, rentrez avant de choper la mort, la nuit est fraiche par ici !

Encore une chance que le type préférait sa boisson aux éventuelles questions qui auraient pu être relevées. En désespoir de cause, muette, assommée –par cette découverte plus que par l’alcool- Elhiya avait repris place sur sa chaise en bois, le regard dans le vide. Son cousin avait vulu reprendre sa place en face d’elle, mais elle ne lui avait pas laissé le temps de s’enfuir, laissant glisser sa main qui tenait son avant-bras sur son poignet, l’enserrant doucement, l’intimant silencieusement à rester à côté d’elle. Machinalement, elle allait lui prendre la main –simple reflexe de gamine qui avait besoin d’être rassurée-, quand deux nouveaux verres se posèrent sous le nez suivit des élucubrations joyeuses du géant. Bizarrement ce type gardait un œil sur eux, et pour le coup, Elhiya trouvait qu’elle avait besoin d’un remontant.

D’une profonde inspiration, elle avala le contenu, sans même demander ce que c’était et s’accoudant à sa table elle adressa un coup d’œil faiblard à Jace


« Pas de leçon de moral, pour le coup, je préfère me marrer bêtement à cause d’un surplus d’alcool qu’essayer de comprendre. Toute façon... on rentra  pas cette nuit, nos parents vont nous tuer si on arrive dans cet état »

Un léger sourire avait ourlé ses lèvres, ce n’était pas drôle du tout, mais pour tant la gamine commençait à rigoler car le pire dans ce qu’elle avait dit, c’était qu’en fait, leurs parents étaient réellement capable de les tuer si ça se trouvait. N’importe qui aurait eu peur de cette déduction, Elhiya, elle vola le verre de son cousin avant de lui donner un coup d’épaule, reprendant sur un ton amusé

« Et si y’a qu’eux on a du bol ! J’suppose qu’on va devoir s’trouver un coin pour s’pieuter.. si ca se sait on va être bien accueilli tu vas voir»

De toute facon, Elhiya n’avait même pas besoin de divulguer qu’elle allait passer une nouvelle nuit avec Jace pour savoir qu’une fois rentrée à Poudlard un brun ne se gênerait pas pour lui faire une leçon de morale couplé à une jalousie mal placée. Rien que pour ca aussi, un autre verre serait nécessaire !
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Jeu 31 Aoû - 17:13


Je ne voulais pas inquiéter Elhi à ce sujet, lui dire lorsque nous aurions décuvé, mais le géant en avait décidé autrement. Et voilà qu'il commence à balancer le nom sur la boîte aux lettres à voix haute.

Elhi sursaute, ça ne m'étonne pas. De nouveau secret vienne se rajouter par-dessus celle que nous avions déjà, encore un poids pesant qui vient se rajouter sur nos épaules. Une cousine qui vient se rajouter à la liste. Mais... Où est-elle ?
Elle me lance un petit sourire réprobateur, je comprends très bien ce qu'elle veut me dire. Crois bien que j'en suis désolé cousine.

Le géant nous invite à retourner à l'intérieur du pub, nous disant que les nuits sont fraîches. Nous faisons donc ce qu'il dit, j'aide Elhi à se rasseoir à sa place, et au moment où j'allais moi-même retourner à ma place, elle m'attrape le poignet, je vois dans son regard qu'elle souhaite que je reste avec elle.

Je la regarde accompagné d'un grand sourire qui se veut chaleureux, et je lui dis à voix basse.

-Je prends ma chaise et mon verre, t'inquiète pas.

Une fois chose faite, je m'installe à côté d'Elhi, et je lui tends mon bras pour qu'elle s'y accroche. La connaissant, elle va le triturer toute la soirée.
Mais au lieu de cela, je la vois boire son verre cul sec, et elle ne demande pas de leçon de morale, et qu'il était préférable de passer la nuit ici.
Je pose ma main sur son épaule.

-Oui, je suis d'accord.

Après avoir retiré ma main de son épaule, elle me vole mon verre sous le nez.

-Hé ! C'est mon verre !

Je la regarde boire mon verre également d'une traite...

-Peut-être, mais on s'en moque non . Ce n'est pas comme-ci c'était la première fois que je te sers de coussin.

Le géant avec remplir mon verre, que je pris avant de le boire également d'une traite. Le goût désagréable était faible désormais.

-Et tu as une idée où on va pouvoir dormir ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 31 Aoû - 18:03


Un verre, deux verres, troisième verre être fois ci fraîchement rempli, arrachant des éclats de rires aux clients qui étaient bien plus imbibés qu'eux. La voix de Jace s'était élevé demandant si elle avait une idée ou dormir. Ouai bien sur, elle connaissait pas ce bled pourri mais elle devait savoir ou dormir! Logique quoi! Récupérant son nouveau verre et glissant l' autre qu' on leur avait fourré sous le nez vers son cousin elle haussa les yeux au ciel, sourire espiègle aux levres

"Ouep! sur toi je suppose!"

Un rire lui avait échappé. L'alcool, les nerfs, la contrariété ou autre chose s'exprimait. Et sincèrement la blonde préférait rigoler pour rien que se mettre à chialler. Pourtant, il y avait quand même un peu de quoi. Demain c'etait gueule de bois assurée, réprimander et regard desapprobateur a la clé. Si jamais on lui permettait de sortir encore le soir, elle avait du bol. Quoi qu' en fait, elle a en fichait pas mal, elle escaladerait la fenêtre de sa chambre, en douce, comme d'habitude.. Le seul truc qui arrivait encore à la perturber un tant soit peu s'était son Rouge et Or mais comme le géant ramenait des amuses gueules, son esprit l'avait chassé rapidement. En même temps, les biscuits aperitifs x'était comme les cookies, c'etait la base primordiale de la vie! Elle était en teain d'en picorer, écoutant en sourdine ce que le type racontait. Visiblement il les avait écouté

"Si votre grand-mère à pas laissé son double dans le pot de fleur, z'avez l'étable a côté au pire y'a encore l'ancienne place de qu' on appelait le palefronnier

Au top. Après dormir par terre dans l'herbe, dormir dans le foin! C'etait quoi la prochaine étape? Dormir sur le balcon de la salle d'astronomie? Trop romantique, sauf qu'avec son cousin y'avait pas besoin de ca. Machouillant un biscuit, la blonde opina du bonnet.

"Nickel! J'ai toujours rêvé de savoir si je savais parler aux moutons! Pas toi Jace?"

Y'avait pas à dire, l'alcool avait des avantages des qu'on occultait le goût infecte que ca avait. Il suffisait de secouer la tête pour amplifier les accouphene et ne plus entendre ce qui les gens disait. Même technique pour avoir l'impression de voir la terre qui tournait sans être sur un jamais. Et toujours le même processus pour rigoler d'un rien, comme par exemple la forme du biscuit qui ressemblait à un chat qui faisait le dos rond. D'ailleurs elle avait du rire trop fort car elle remarquz que l'homme s'était penché sur Jace lui conseillant de l'amener se reposer.

Gonflant ses jours en soupirant, Elhiya affichait une moue boudeuse en regardant son cousin.


"Pffff sont nuls! Fini ton verre et on cherche ou pieuter avant que ce type se prenne pour mon père ou mon copain"
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Jeu 31 Aoû - 19:10


Les verres fusaient à une grande vitesse, j'avais la tête totalement ailleurs, Elhi me dit qu'elle dormirait sur moi.

-Ce n'est pas pour te déplaire hein !

L'alcool... Et Elhi et moi rions à pleins poumons en harmonie. Le géant ayant ramené des amuse gueules, je commence à en manger, beaucoup.
Alors que je venais de finir mon verre, le géant nous indique que mémé planque un double dans le pot de fleurs, ou l'étable qui est juste à côté.

Elhi, en criant presque dit qu'elle a toujours voulu savoir si elle parle aux moutons.
Je la regarde avec des grands yeux, comme-ci je venais d'avoir une vision digne d'un voyant.

-Un bêlelang ! Ça à l'air excellent !

Pendant que Elhi était bloqué sur un biscuit qui avait la forme d'un chat, le géant se pencha pour me dire quelques mots.

-Tu devrais l'emmener se reposer.

Je tourne la tête vers Elhi qui gonfle ses joues au même moment, en faisant une moue boudeuse.
Bloquer devant sa tête qui me donne envie de mourir de rire, elle me dit que les gens sont nuls, et me demande de finir mon verre au plus vite.

Je m'exécute donc, je finis mon verre, prennent quelques cacahuètes pour la route, et je me lève.
Par chance, j'arrive à tenir debout sans devoir m'appuyer sur quelque chose.
Tournant la tête vers Elhi je constate que ce n'est pas tellement le cas.

D'une pulsion fraternelle, je me mets à genoux et aide Elhi à grimper sur mon dos.

-Allez hop hop hop, on à pas toute la soirée Elhi.

Une fois sur mon dos, je me lève et sa tête tombe sur mon épaule droite.
Je trouve une position confortable pour qu'elle ne tombe pas pendant que je marche.
En faisant signe de la tête en guise d'au revoir à la population du pub.
Nous... Je, me mets en route pour l'étable avec Elhi sur mon dos.

-Si tu as envie de vomir préviens-moi à l'avance ce serait très gentil de ta part cousine.

Arrivant devant chez notre mémé, je me rappelle toutes les discussions qu'il y a eu à l'intérieur. Je décide de partir en direction de l'étable qui se trouve à quelques mètres à peine de là où nous nous trouvons.

Une fois à l'intérieur de celle-ci. Je pose délicatement Elhi au sol, pendant que j'essaye de nous faire une couchette convenable.
Je la regarde un instant avec un sourire.

-Tu veux que j'aille chez mémé pomme fripée pour ramener des couvertures où ça va aller ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 31 Aoû - 20:21


Pas pour la déplaire? Elhiya s'etait marré après lui avoir adressé un clin d'oeil complice. Ok ca la gênait pas, mais surtout, c'etait pas sa faute si a chaque fois il était le seul disponible sous la main. Peut être qu'elle devait fourrer une peluche dans son sac et jeter un amplificatum quand la situation l'exigeait au lieu d'avoir toujours recourt à son cousin. Oui c'etait une idée judicieuse, dommage qu'elle n'en aurait aucun souvenir le lendemain. De toute facon au mot belelang elle avait deja oubliee partant dans un fou rire incontrôlable.

Un peu comme ce biscuit chat, il avait la classe, elle voulait le garder en souvenir, mais elle l'avait avalée avant de se dire que ca aurait été bien de le mettre de côté. Et puis Jace s'etait levé, elle fit de même en adressant de grands signes d'aurevoir rayonnant à la foule du pub. La porte etait proche, heureusement, par contre l'air n'était pas suffisamment frais pour lui remettre un semblant d'idée en place.

Le nez vers le ciel, se perdant un instant sur le manteau de velours scintillant, Elhiya inspirait lentement et profondément. Quand la voix de son cousin la rappela a l'ordre. Baissant les yeux sur lui, elle le trouve à genoux, incapable de se réprimer, la blonde éclata de rire en s'agrippant a des épaules, se calmant sur son côté droit, nichée dans son cou, le regard vers le sol histoire de ne pas tanguer.


"Après l'oreiller, puis le mouchoir, la monture maintenant! Cousin multi-fonction! L'élément indispensable à chaque fille de 17ans! On aurait du te fournir plutot quand même!"

La blonde rigolait encore toute seule, fière de sa repartie alcoolise et regardant le sol bouger sans qu'elle ne le foulait. cette vision était etrabche et avant d'avoir un haut le coeur, elle fermait les yeux, s'agrippant un peu plus fortement. Se sentant glisser, la blonde reouvrit les yeux et se remit debout. L'étable. Et dans moutons en plus. Une moue boudeuse sur son visage pendant qu'elle croisent les bras, frustrée.

"Pffffff! Même pas d'herbivores! C'est de l'arnaque ce bled!"

Par contre, il était sur qu'elle ne voulait pas prendre le risque de dormir chez la vielle, trop peur d'être changé en animal de basse cours si elle rentrait dans la nuit. Du coup, se laissant tomber sur la motte de foin la plus épaisse et la plus éloignée de le porte d'entree, Elhiya posa les yeux sur son cousin. Son idée était pas bete, elle validant d'un mouvement de tête douloureux

"Yep! Prends une! Même si ca ressemble à des box ouverts, ca couvre pas des masses ces trucs."

Comme le brun commençait à partir vers la maison, Elhiya se laissa tomber en arrière, les bras levés en l'air et lui hurla une pseudo liste de courses.

"Prends de l'eau! Et des biscuits si tu trouves! Et un oreiller! Et à manger! Je sais pas si je l'ai dit mais j'ai faiiiiiiim!"

Et accessoirement elle avait chaud, mais pourca, son cousin n'y pouvait rien. Elle retira sa veste, oubliant que sa baguette aurait pu glisser sa sa poche, et scrutait le plafond de bois au dessus d'elle. A la lueur blafarde de la lune elle n'y voyait pas grand chose, vallait mieux pas que l'autre géant qe pointe pour vérifier qu'ils étaient arrivé à non port
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Jeu 31 Aoû - 23:02


Elle éclata de rire ce qui m'arracha un sourire chaleureux, rajoutant que je suis un cousin multifonction et qu'on aurait dû me fournir plus tôt.
Tout en la portant sur mon dos, je lui réponds.

-Oui... J'aurai aimez-avoir comme cousine bien avant.

Je venais de la poser à terre, lorsque je la vois sa relevée, faire une autre moue boudeuse.
Je m'approche d'elle, je pose ma main sur sa jolie tête blonde.

-Soit pas triste, on va les revoir au petit matin.

Lorsque je constate qu'elle se laisse tomber sur une motte de foin, je préfère ralentir légèrement sa chute pour pas qu'elle se face mal.
Lorsqu'elle souhaite que j'aille chercher une couverture, elle commence à me faire une liste de courses, ce qui me fait rire légèrement.

-Oui Elhi, j'ai cru comprendre, je te ramène ça tout de suite.

Je sors donc de l'étable, bizarrement seul dans le noir, le village avait quelque chose de peu rassurant.
Je me retrouve donc devant la maison de notre grand-mère, en fouillant en dessous des pots de fleurs je tombe sur le double des clés, j'entre.

Je n'allumai cependant pas les lumières, je cherchai pendant quelques minutes de quoi nous tenir chaud cette nuit s'il fait froid, ainsi que de l'eau, de quoi manger, ainsi que des coussins.
Malgré tout ça, j'arrive difficilement à refermer la porte à clés, et remettre celle-ci là où elle se trouvait.

Je retourne dans l'étable où ma cousine était restée seule, une fois à l'intérieur, je vois Elhi toujours allonger au sol, sans sa veste.
Je pose les couvertures et les coussins et tout le reste au sol, et je ramasse la veste ainsi que la baguette qui était à un cheveu de tomber, et je vais les poses près de moi, avec ma propre baguette et ma veste.

Je lui tends un coussin et une couverture qu'elle prit volontiers. En prenant l'eau, je la regarde faire un câlin au coussin, et en rigolant je la regarde.

-J'espère qu'il n'est pas aussi confortable que moi, sinon je vais mal le prendre.

Accompagné d'un clin d’œil, je lui tends à boire pendant que moi je commence à manger les petits gâteaux que j'ai trouvé dans la cuisine de mémé pomme fripée. Puis je m'allonge à côté d'Elhi et je repense à notre soirée... Et également à notre retour à Teddington demain.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Ven 1 Sep - 14:23


Un coussin! Hiiiii un coussin! Et une couette! Summon du confort quasiment! A un détail prés... Elhiya avait prit l'oreiller entre les bras pour tester son moelleux, et il ne l'était même pas, par contre ca sentait.... la grand-mère. enfin l'odeur de chez sa grand-mère pour le peut qu'elle s'en souvenait, et accompagné d'une légère grimace, elle l'envoya dans la tête de jace qui se croyait marrant avec sa réflexion

"Tiens garde le! J'préfère éviter que tu sois jaloux d'un oreiller qui sent les plantes séchées de la vielle bique! File moi les biscuits au lieu de tout garder pour toi!"

Son estomac râlait, et comme la blonde ignorait ce qui en était la cause -l'alcool sans avoir mangé, l'alcool tout court ou le suplus d'alcool- elle préférait grignoter quelque chose. Le brun étant venu s'allonger à coté d'elle, elle lui vola le paquet de biscuit, vida le contenu sur la couette qu'elle avait préalablement mise sur eux et commença à les dispatcher suivant leur forme. manque de chance ils avaient tous été découpés de la même facon

"Pfff! faudra lui dire de faire des ptits gateaux en forme d'animaux! Elle sert franchement à rien! déjà qu'elle est même pas la ce soir!"

Un biscuit à la vanille se retrouva amputé de la moiter de son existence sans plus de prérogative, il ne ressemblait pas à un chat ébouriffé mais en tout cas il etait bon. C'était déjà pas mal. Machouillant sa bouchée, Elhiya se laissa lentement tomber en arrière, sur son cousin, vu qu'elle n'avait plus d'oreiller et qu'elle ne voulait pas se retrouver avec de la paille dans les cheveux. elle fixa le plafond sans rien dire pendant une seconde, attendant qu'il cesse de danser devant ses yeux et soupira doucement.

"Bon, au final, on sera pas venu pour rien! En puis le foin ca sent bon quand y'à pas de moutons! Tant que y'en a pas un qui vient bouffer notre matelas on pourra dire que dans l'ensemble on a pas perdu notre soirée! Même les biscuits d ela vielle sont bons!"

Elle avait enfourné le reste de son gateau, scrutant toujours le plafond de lambris poussiéreux. Son esprit se vidait, le sommeil la gagnait doucement maintenant que seuls les bruits de la nuit les enveloppait. Finissant sa bouchée, elle se pelotonna contre le flan de son cousin, calant sa tête contre son torse, écoutant les battement de son cœur qui la berçait. machinalement, elle enroula son bras autour de lui et soupira

"On va encore se faire engueuler si ça s'apprend... Mais en fait je m'en fou.... "

Elle le blottit un peu plus, oui, elle était contente que ce soit son cousin qui soit là ce soir avec elle et non son petit ami. Car le rouge aurait forcement fait virer les choses autrement ce soir dans ce bar, et devant cette boite aux lettres. Il aurait joué les moralisateur également, et l'aurait très certainement ouvert là ou Jace savait qu'il fallait se taire. C'était pour cette différence que la présence de son cousin se faisait de plus en plus indispensable, même si l'absence du lionceau lui pesait forcement.. Elle soupira à nouveau, enserrant son étreinte avec douceur
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Une ville écossaise

Message par : Jace Becker, Ven 1 Sep - 20:37


À peine ma petite réflexion comme quoi j'allais être jaloux du coussin faite, qu'Elhi me l'envoie en pleine tête.
Je n'ai pas eu le temps de dire « Quidditch » que je tombe à la renverse accompagnée dudit coussin. Et ses paroles arrivent jusqu'à mes oreilles. Elle me demande les biscuits.

Elhi ne s'arrête pas de parler, pipelette. Je pose ma main derrière ma tête, et elle pose sa tête sur mon épaule, elle me dit entre plusieurs biscuits avalés.
Me disant que nous ne sommes pas venues pour rien.

-Oui tu as raison, vachement bon, lorsque je ramènerai tout ça demain, je laisserais un mot pour lui dire que nous sommes passés.

Je mangeais tranquillement mon biscuit qui me rester, Elhi posa sa tête sur mon torse, je retire ma main qui est sous ma tête pour mettre ma main sur l'épaule d'Elhi.
Puis elle soupira, je baisse la tête pour la regarder, voir ce qui n'allez pas.
Et elle me dit qu'on risque de se faire engueuler si ça s'apprend.

Je lui donne un petit coup de menton en guise de signe affectif.

-On s'en fiche Elhi... Au pire c'est que nous deux quoi y a pas le feu au lac, comme disent les moldus.

Je sentais petit à petit, le sommeil me gagner. Je ferme les yeux, basculant lentement dans les bras de morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Une ville écossaise

Message par : Elhiya Ellis, Ven 1 Sep - 21:47


Le feu au lac? Quel lac? Y avait un lac ici? Si y avait un lac, elle allait se faire bouffer par les moustiques c'etait sur. Dis c'etait quoi cette expression? Un terme moldu quelconque encore? Fallait vraiment que le brun ne s'essaye pas aux expression moldu car ca voulait rien dire ou alors il les utilisait mal. Quoi qu' avec le taux de gramme d'alcool dans le sang ca avait peut être un sens qui lui échappait..

La blonde n'avait de toute façon même plus la force de composer une phrase avec du sens, encore moins la capacité de la prononcer. Un simple "hum"pour réponse, la couette tirée jusqu au menton et couvrant son cousin en même temps, Elhiya s'etait pelotonnee de façon le plus confortablement contre ce dernier. Les battements de son coeur la bercaient lentement, s'accordant siycelent a leur respiration calme et aux prémices d'une nuit de sommeil totalement vide.

Sans s'en rendre compte, ses yeux s'étaient fermés, son bras avait reprit sa position d'origine, éteignant doucement sa peluche vivante et le fil de ses dernières pensées avait disparu soudainement....

....

Un rayon de soleil glacial lui caressait doucement le visage, l'incommodant et la forçant à se réfugier sous sa couette. Cette couverture sentait les herbes medicinale séchée et sa main enserrait doucement un bout d étoffe de chemise -ou t shirt pas sure-. Drs brudes de souvenirs effleurelent doucement son esprit quand, d'un bond qui la positionna assise dans le foin, la blonde se rappella qu'elle était toujours en Écosse, et pas seule.

Sa tête lui fit un mal de chien, vengeance des verres englouti la veille... désagréable sensation.. et il fallait prendre un porte au loin.. d'un mouvement doux Elhiya secoua doucement son cousin pour le réveiller.


"Allez Jace, on doit rentrer"

La tête ensommeillee, les cheveux ebourrifes, des morceaux de foin dedans, le brun s'etait exécuté en gromellant vaguement. Il avait posé les affaires chez la grand mère, laissé un mot et l avait rejointe au vieux journal qui les menait dans sa demeure familiale.

[Fin du RP pour nous 2 -merci l'cousin :kiss:]
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Une ville écossaise

Message par : Daemon Stebbins, Jeu 28 Sep - 18:28






Toi, Moi & Nous...

Elhiya Ellis - Daemon Stebbins
L.A mutuelle

" La seule chose que je peux dire, c'est qu'il faut croire à son destin. J'ai toujours su que j'avais une bonne étoile dans ton regard. "


• ♫♫♫ Choix de Dey









Je n'avais pas laissé l'hésitation m'envahir et me distraire. J'avais saisi la main d'Elhiya en lui donnant ma réponse affirmative. Et j'avais alors transplaner en lui disant juste avant :

- Respire.

Je l'avais entrainée dans un bon à travers le pays et nous étions passés du décor classique de ma chambre à Londres au paysage des falaises des Highlands en l'espace de quelques secondes. Le vent balayait la lande recouverte de bruyère. Je l'emmenais sur le petit sentier, à travers l'obscurité de la nuit, qui menait vers la chaumière qui se dressait non loin devant nous. J’attrapais la clé caché au-dessus du linteau, toujours en lui tenant la main, et ouvris la porte afin de nous engouffrer dans la maisonnette proche du bord. Nous pouvions entendre les vagues se fracassaient au pied de la parois abrupte. Accentuant le côté surréaliste de notre situation et du choix que nous avions fait.

Je lançais un sort vers la cheminée pour que le feu s'alluma immédiatement et réchauffa l'habitation. Je m'emparais de la couverture sur le divan, la déplia pour en recouvrir ma verte et argent afin qu'elle ne soit pas frigorifiée le temps que l'atmosphère soit à une meilleure température.

- C'est un de nos lieux de vacances. Mon préféré en fait depuis que je suis enfant. Il n'y a personne à la ronde et encore moins à cette période de l'année. J'ai pensé que nous serions plus à l'aise et tranquille ici.

Etrangement, j'étais nerveux. Je frottais le dos de ma blonde pour lui procurer un peu plus de chaleur alors que je la collais à moi.

- J'espère que cela te convient.

Je l'avais posé cette question en la fixant dans les yeux alors que mon cœur cognait dans tout mon corps comme si ce dernier allait lâcher à tout moment.

Le décor qui nous entourait était très différent du manoir. Les lieux étaient beaucoup plus simples. Je m'étais toujours senti en sécurité dans cet endroit. Il y avait deux pièces en bas.  L'une était la cuisine et l'autre un coin salon, salle à manger. Un escalier étroit permettait de monter à l'étage où se trouvait trois chambres avec une salle d'eau. On était loin du luxe. Mais c'était intime et cosy. Ce qu'il nous fallait pour cette étape importante de notre relation. Les flammes de la cheminée faisaient danser leur lumière sur les murs. La pièce, où nous étions, avait une grand âtre devant lequel un tapis épais et moelleux était posé. Au fond il y avait un divan simple et robuste qui pouvait accueillir trois personne. Sur le côté gauche se trouvait une table carré avec quatre chaises. Les murs étaient couverts de tableaux et de bibelots sur une étagère. Une horloge égrainait le temps par son tic-tac

Un silence léger se fit alors malgré les bruits du dehors et de l'intérieur tandis que je me penchais lentement pour l'embrasser. J'avoue que même si j'avais de l'expérience. C'était la première fois que je m'apprêtais à découvrir cette communion ultime entre deux êtres avec quelqu'un que j'aimais réellement par dessus tout mais surtout à jeun. Puis, j'avais surtout peur que cela ne soit pas à la hauteur de ma serpentarde. J'aurai voulu tout organiser pour que ce soit une soirée inoubliable et romantique pour elle. Où tout avait été soigneusement choisi et étudié. Cependant, si on y réfléchissait, cela ne nous ressemblait absolument pas. Tout avait été décidé par la destinée que ce soit notre rencontre dû à l'attaque de son animal, en passant par notre premier baiser quelques heures plus tard et la déclaration de ses sentiments qui avait fini de faire de nous un couple. Cela avait dicté sans jamais aucun calcul. Nous nous étions laissés porté par le mouvement de nos émotions et étrangement, c'était cela qui faisait notre force.

Néanmoins quand mes lèvres touchèrent les siennes, cela n'avait plus eu vraiment d'importance. J'avais compris au fond de moi que ce n'était pas le décor qui était essentiel en cette seconde mais bien ce que nous éprouvions l'un pour l'autre. Je profitais pour approfondir l'échange entre nous. Je n'avais pas envie de me presser comme les autres fois où je m'étais emballé et où ma blonde avait du ralentir les choses. Non, je voulais savourer chaque seconde de cet instant unique qui nous était donné de partager. Me mains se posèrent sur sa taille afin de faire disparaître le moindre distance entre nous. Je sentis alors la couverture glisser de ses épaules. Cependant je n'y prêtais pas plus d'attention que cela. Ce qui comptait, en cet instant, était l'amour que je désirais faire passer à travers chacun de mes mouvements.

Je me sui détachais au bout de quelques instants. Ma respiration était courte et saccadée. Je retirais alors le pull qui m'entravait, laissant ainsi apparaître une partie de mon torse sous le débardeur que j'avais. Je le jetais sans ménagement au sol. L'air était plus agréable. Je fis descendre la veste que portait ma petite amie. Je ne voulais pas la brusquer. Je me demandais si il fallait rester ici ou monter. J'avais envie de lui poser la question. Toutefois je ne voulais pas briser la magie du moment. Je faufilais une de mes main sous son pull pour entrer en contact avec sa peau dont je connaissais la douceur et la finesse. Je me mis à faire tomber une pluie de baisers dans le creux de son cou, lieu si sensible de son être et qui lu provoquait des frissons et puis je lui soufflais :

- C'est toi qui donne le tempo ainsi tu garderas le contrôle de la situation.

J'avais continuer à balader mes mains alors que ma bouche remontait lentement vers la commissure de se lèvres. La lueur du feu la rendait irréelle. Elle était si belle en cet instant...





by Daemon



Dernière édition par Daemon Stebbins le Dim 26 Nov - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Une ville écossaise

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Une ville écossaise

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.