AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 1 sur 1
Au coeur de la forêt
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Au coeur de la forêt

Message par : Azaël Peverell, Sam 22 Juil 2017 - 12:07


Ouverture de sujet autorisée par Artemis Lhow


RP avec Liskuvo et Keira
Suite de ce RP
LA accordés


Alors que t’es tranquillement en train de régler tes comptes avec ton ancienne préfète (oui, lui dire d’aller se battre avec une acromentule tout en souhaitant sa mort, c’est régler les choses tranquillement), voilà un des préfets de Poufsouffle qui se ramène. T’as jamais beaucoup aimé les membres de directions de maison. Suffit de voit Sanders et McKinnon, anciens préfets de ta maison. Ou même l’autre crétin de Harper chez les Gryffons. Sans parler de Hurtson (quoi qu’avec lui ça va un peu mieux). Mais celui-là, tu le trouves juste… Insignifiant. Pourtant, vous avez vécu un sacré truc ensemble. C’est pas donné à tout le monde de se faire torturer par ta sœur et Evans en même temps. Bah à vous deux, vous avez réussi à tirer le gros lot. Par contre, c’était loin d’être une chance. Bref, tout ça pour dire que ce type, t’as rien contre lui. Mais tu ne le trouves pas très intéressant.

Et il squatte votre conversation au calme. T’as envie de lui dire de se barrer de là, d’aller se taper l’incruste ailleurs. Parce que c’est quand même important ce que tu fais là, t’es en train de prendre la tête à Sanders pour qu’elle décide d’elle-même d’aller se faire tuer dans la Forêt Interdite. C’est quand même pas le genre de conversation qu’on interrompt comme ça. Mais tu le laisses faire, parce que, étrangement, il la pousse dans ton sens aussi. Il joue avec sa fierté, s’amuse à la rabaisser en même temps. Tu esquisses un léger sourire. Il n’est peut être pas si inintéressant que ça finalement.

T’as bien vu au fur et à mesure de tes paroles que la colère de Sanders montait en elle. Et c’était bien ce que tu voulais. La piquer au vif. Et le Poufsouffle vient d’en rajouter une jolie couche. Si avec tout ça elle se montre une nouvelle fois lâche, elle pourrait carrément dire adieu à son honneur. Tu n’es donc pas plus surpris que cela par sa réponse. Tu te contentes d’étirer un sourire un peu plus large encore, à la fois moqueur et provocateur. Comme si tu doutais de son sérieux. Comme si t’étais persuadé qu’elle ferait machine arrière. Pour justement t’assurer qu’elle irait jusqu’au bout. Cependant, elle s’assure tout de même de ne pas y aller seule, en vous attaquant à son tour. Pas trop le choix. Tu lances un regard au Poufsouffle et finis par simplement hausser les épaules.

- J’te suis. Mais compte pas sur moi pour t’aider. Si tu t’fais bouffer j’serai du côté de l’araignée.

Et vous voilà tous les trois à contourner la maison du Garde Chasse pour pénétrer dans la Forêt Interdite. Ce n’est pas la première fois que tu y mets les pieds, loin de là. Mais tu dois bien avouer que ta première escapade ici t’a laissé de sacrées traces. Notamment la belle cicatrice qui orne ta tempe. Foutus centaures. Il faut absolument que vous restiez en dehors de leur territoire, t’as franchement pas envie de devoir leur faire face une nouvelle fois. Alors tu prends les devant en désignant une direction qui te semble à l’opposé de l’endroit où t’as rencontré les hybrides il y a deux ans de cela.

- J’ai bien envie de tester par là pour en trouver.

Alors effectivement, tu ne t’es basé sur absolument rien de concret pour dire ça. Parce que tu ne connais pas les habitudes de vie des acromentules, ni même quel genre d’endroits elles affectionnent tout particulièrement. Mais ce que tu sais, c’est que t’as de grandes chances d’y rester si vous croisez des centaures. Et ça, t’as pas franchement envie.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 3 Aoû 2017 - 2:15


Acte de bravoure de sa part, elle essaye de nous embaucher dans son oeuvre d'aller attaquer les acromentules, évidemment que je la suis, je vais pas manquer le spectacle. L'autre lui dit qu'il sera du côté des bestioles, évidemment que si Keira se fait attaquer je ne manquerai pas d’apprécier ce qu'il se passe, mais je vais pas la laisser se faire tuer non plus, y'a des limites.

Pas vers la forêt, faudrait qu'on les trouve rapidement les bestioles sinon on va en avoir pour un long moment là-dedans, j'ai pas vraiment que ça à faire pour l'instant, enfin ça peut changer si c'est drôle, mais sinon j'ai d'autres choses à aller voir. Le doigt du gars est pointé vers une direction, il semble savoir où il est, je lui adresse un regard contrit et suit la direction sans trop me poser d'autres questions. Je suis déjà plusieurs fois venu ici, c'est là que j'ai rencontré Keira pour la première fois, un magnifique souvenir bien sûr. l'endroit pas où on passe ne m'est pas inconnu, mais cette fois-ci on va plus loin, plus profondément.

La marche semble durer quelque temps, je ne fais plus attention aux deux autres et m'occuper seulement de vérifier si il n'y a pas de ce que l'on cherche quelque part. Au bruit des pas surtout, avec ce nombre de pattes on devrait être capable de les reconnaître facilement, ce sont pas des centaures ni des ogres non plus, ça se voit, ça se sait.

- C'est long...je pensais que tu savais où on allait.

C'est adressé à Azaël, de toute manière quand c'est la faute de quelqu'un c'est la sienne, règle d'or. M'embête de marcher autant, y'a rien. D'un Lumos j'essaye de faire de la lumière pour attirer quelque chose, c'est pas une si mauvaise idée, au pire on tue le reste, ce qui est important c'est qu'elle s'occupe de l'acromentule, le reste on peut le faire au pire.

J'ai aucune idée de comment on trouve ce genre de choses, sûrement en avançant, à la recherche de...toiles ? Quelque chose comme ça. un peu plus loin sur le chemin un bruit sourd se fait entendre, je crois qu'on a trouvé notre trésor, pas loin. Ça m'a l'air bien peu ragoutant comme délire.

- Oh ! Et bien, c'est par là, Keira tu ferais mieux de passer la première, c'est ton combat après tout. Moi j'suis juste venu pour regarder.

Je m'arrête net, laissant la liberté à l'intéressé de faire ce qu'elle veut, si elle ne veut pas y aller finalement y'a aucun soucis, je tiens pas non plus à aller droit vers la guillotine, même si je vais rester un peu plus loin, question de sécurité voilà tout, moi j'ai jamais dit que j'en étais capable.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Keira Sanders, Jeu 31 Aoû 2017 - 22:09


La brune avançait d'un pas certain, talonnée par deux imbéciles qu'elle ne voulait prendre la peine de nommer, s'enfonçant progressivement dans la forêt interdite. Une petite voix intérieure lui demandait ce qu'elle était en train de fabriquer, au milieu de ces arbres sombres qui respiraient les ennuis. Elle s'auto-sermonnait, à vrai dire : elle aurait pu et du faire preuve d'un peu plus de maturité et retourner au château, à l'abris des sottises dans lesquelles ces deux-là allaient l'entraîner. Le Serpentard prit les devants, et elle se résolut à le suivre, continuant sa petite bataille intérieure - après tout, elle n'était plus préfète. Ce n'était pas comme si elle risquait plus gros qu'une retenue et quelques points en moins. Ah, si. Elle risquait d'être dévorée, parce que madame avait tenu à venger son ego.

Lorsque Liskuvo alluma sa baguette, agressant les rétines de la chinoise dont les yeux s'étaient habitués à l'obscurité, elle eut le réflexe de le maudire dans la langue de ses ancêtres. Heureusement que celui-ci n'était pas capable de la comprendre - enfin, elle l'espérait. Les insultes chinoises avaient au moins le mérite d'être insolites, même pour les plus distinguées d'entre elles. Du point de vue d'un étranger, cela devait sembler plus drôle qu'autre chose - et ce n'était pas le but.

Alors qu'elle s'apprêtait à le sommer d'éteindre ça, un bruit animal se fit entendre. Comme des cliquetis. Et des cris caractéristiques. La créature n'était pas loin. Evidemment, elle devait passer en tête de groupe. C'était elle qui devait l'affronter. C'était son défi. Elle n'était pas lâche. Elle pouvait le faire. Elle avait fait pire. Elle avança d'un pas lent, misant sur la prudence. Sa baguette était pointée vers l'avant, prête à faire le nécessaire. S'il y en avait une seule, ce serait probablement un jeu d'enfant.

Sauf que la créature surgit brusquement, sautant dans les airs. De nature très agressive, elle avait directement sauté sur le torse de la verte et argent, déchirant un morceau de son uniforme avec les crochets de ses pattes. Enfin, l'uniforme, on s'en fichait cordialement. Ce qui l'inquiétait le plus, c'était la griffure sous-jacente. Il fallait réagir avant de finir tranchée comme un morceau de viande dans l'assiette d'un enfant. Baguette dans la bonne direction, un #Repulso, et la créature vint valser quelques mètres plus loin. Sans attendre, elle enchaîna d'un #Bombarda qui explosa le roc à cet endroit, emportant la bestiole avec. Décidément, elle aimait bien ce sort de bourrin. Elle avait tendance à préférer la délicatesse, mais certaines situations nécessitaient les grands moyens.

Ce que Keira n'avait pas prévu, c'était le bruit de détonation, qui attira trois autres acromentules, encerclant le trio lié par la haine.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Azaël Peverell, Lun 11 Sep 2017 - 11:16


Vous marchez dans la forêt depuis quelques temps, vous enfonçant toujours plus loin dans ses ténèbres. Etrangement, t'as passé tellement de temps dans cette forêt qu'elle ne t'effraie plus. Au contraire, tu t'y sens bien. Tout le monde parle de créatures dangereuses, mais les seules créatures croisées ici qui t'ont posé problème, ce sont les Centaures. Sinon, tu trouves que le voisinage est plutôt sympa. Enfin, t'as sûrement eu pas mal de chance durant toutes tes escapades. Et encore une fois, rien ne semble vouloir briser la quiétude de l'instant. Pas moyen de trouver la moindre acromentule. Et le préfet pouffy semble s'impatienter. Tu hausses légèrement les épaules.

- T'es au courant que c'est pas le genre de bestioles qu'on trouve à tous les coins de rue ? Faut juste continuer de chercher.

Il te paraît juste crétin avec ses réflexions en fait. Et le voilà qui allume sa baguette magique. C'est franchement pas intelligent non plus. Certes, ça risque d'attirer une acromentule. Mais ça peut attirer tout un tas d'autres bestioles. Et c'est pas franchement le bon bail. Mais tu ne dis rien. Sanders a tiqué aussi. Enfin, elle a juré dans sa langue d'asiatique à laquelle tu piges que dalle. De toute façon, y'en a pas un pour rattraper l'autre. T'es entouré de deux imbéciles, tu ne dois pas t'attendre à grand chose venant de leur part. Pas besoin de les surestimer de la sorte.

Enfin, un son se fait entendre. Ta main se resserre autour de ta baguette. Les cliquetis sont caractéristiques, le doute n'est pas permis. C'est à Sanders d'y aller et de s'en occuper. C'est son défi. Toi, tu restes pas trop loin du préfet des jaunes, histoire d'avoir une vu imprenable sur le combat qui allait se dérouler. Tu vois l'araignée géante sauter sur ton ancienne préfète, prête à la lacérer. Tu la vises de ta baguette, prêt à intervenir. Mais elle se débrouille parfaitement toute seule. Tu dois bien avouer qu'elle ne s'en est pas trop mal sorti, malgré le manque de discrétion total dont elle a fait preuve. Et en voyant les autres acromentules sortir d'entre les arbres pour vous encercler, tu comprends que vous êtes un peu mal. Si elles se baladent à plusieurs comme ça, vous êtes pas sortis d'ici.

- Bon bah j'crois qu'on a encore du boulot... Tu pouvais pas faire ça plus discrètement, non ? On va se taper toute la famille qui va débarquer avec tes conneries !

Et tu ne perds pas plus de temps pour asperger le monstre qui s'approche le plus de toi de morve de dragon à l'aide d'un #Atshum Draconis. Et t'enchaînes avec un #Incendio. Avec ça, la bestiole devrait faire moins la maligne et cramer dans les règles de l'art, jusqu'à devenir un cadavre rabougri et ratatiné qui sera bientôt réduit en cendres. Et ça, c'est plaisant. Même si, l'araignée cramée, ça pue. Tu le savais pas jusqu'à aujourd'hui, mais faut bien le dire. Et en plus, peut être que foutre le feu à une araignée en pleine forêt, c'était pas non plus hyper futé. To be continued...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 20 Sep 2017 - 17:57


D'abord je sais qu'on en trouve pas à tous les coins de rue, sinon on serait déjà tombé dessus. Ensuite, c'est bien sympa de parler dans d'autres langues, mais ça n'a franchement aucun intérêt quand personne ne comprend. Je lance un regard à l'autre gars pour voir si il a capté quelque chose, il a pas l'air de s'esclaffer de rire alors je pense qu'il a pas compris non plus, elle se tape un délire toute seule, tant mieux pour elle si ça l'amuse, ce qui doit moins amuser c'est la petite bestiole pas vraiment petite qui vient d'arriver, comme par magie.

Elle s'en défait facilement, elle était prête, bon elle y perd un bout d'uniforme et elle doit sûrement avoir un peu mal là où la chose lui a sauté dessus mais ça aurait pu être pire, je me dis que je peux essayer de la soigner si je suis sympa, mais moi je l'aime pas elle, puis les cliquetis qui suivent me passent l'envie de m'épuiser sur quelqu'un d'autre. On a des trucs à gérer, et c'est pas Keira qui va s'en sortir toute seule contre trois, puis elles sont pas toutes dans sa direction alors y'a pas beaucoup de solutions, je pointe une acromentule de ma baguette.

- Bon bah j'crois qu'on a encore du boulot... Tu pouvais pas faire ça plus discrètement, non ? On va se taper toute la famille qui va débarquer avec tes conneries !

Tout à fait, elle saoule sérieux on avait dit une et puis s'en va, pas la colonie qui est sûrement en train de rappliquer. Faut qu'on passe rapidos et puis qu'on l'engueule après, parce qu'elle abuse en vrai de faire des choses comme ça, on va crever tous les trois et personne pourra faire le fier.

- On tue les trois et on se tire vite fait avant que la mère débarque, t'es vraiment nulle dans ton genre.

Je regarde du coin de l'oeil Azaël qui incendie la bête, bon il y va pas de main morte, mais au moins c'est fait, je regarde ma petite adversaire, en la tuant ça fera un espace par derrière vu que Keira en a une devant les yeux, on va pouvoir repartir par l'endroit d'où on est venus. C'est simple en plus parce qu'on apprend des sortilèges contre les acromentules, le sort part de ma baguette quand je prononce le Arania Exumaï. Elle s'enfuit bien vite en sentant la brûlure contre elle, même pas besoin de la tuer, tout en finesse.

- Par là !

Et hop direction là d'où l'on vient, je m'en fiche que Keira s'en sorte pas, c'est son problème la colonie qui nous attaque alors elle règle ça toute seule, moi je l'attends plus loin. En plus vu le feu qui se propage au niveau du cadavre de la pote d'Azaël va falloir s'en aller encore plus vite avant de terminer en plat grillé.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Keira Sanders, Sam 18 Nov 2017 - 12:14


Evidemment, ça ne pouvait que mal tourner : c'était une idée des deux imbéciles. Rien de ce qui sortait de l'une de leurs bouches ne pouvait bien tourner ; c'était bien l'une des raisons pour laquelle la brune préférait rester à l'écart. Désormais, elle regrettait d'avoir laissé son ego l'entraîner dans de tels ennuis. Elle serait beaucoup mieux au coin du feu de la salle commune, à feuilleter un bouquin quelconque ou réviser ses examens terminaux qui approchaient plus vite qu'on ne le pensait. Enfin, réviser, elle n'appréciait pas cela plus que de se trouver dans cette forêt. Quel genre de personne aimait cela ? Sans doute pour ça que le choixpeau ne l'avait pas envoyée chez les bleus et bronzes. Elle avait beau avoir la prétention d'être excellente dans certains domaines comme les potions, c'était au détriment de certaines autres disciplines qu'elle laissait traîner dans ses affaires jusqu'au dernier moment.  

« Mes conneries ? » interrogea-t-elle alors que les bestioles s'approchaient d'un pas menaçant, qui semblait ralenti. C'était comme si elles s'apprêtaient à bondir au moment propice. « De qui venait cette idée, si je ne m'abuse ? » Si ses yeux n'étaient pas rivés sur une créature dangereuse, elle aurait jeté au concerné un regard noir comme il n'en avait jamais vu auparavant. Le comble, c'était que le Serpentard lançait à présent un feu en pleine forêt. Le summum de l'idiotie était atteint. C'était à se demander s'il savait reconnaître une matière combustible. La tierce personne fit fuir une autre araignée à l'aide d'un sortilège astucieux, même si Keira n'allait pas le reconnaître à haute voix - il ne restait plus que la sienne, alors que les deux garçons commençaient à fuir un peu plus loin, prouvant que les lâches, c'était eux. #Duro. Jamais auparavant elle n'avait utilisé ce sortilège sur du vivant. C'était un spectacle agréable, que de voir la créature aux huit grandes pattes s'immobiliser comme une statue. Si son sortilège était solide, elle resterait ainsi pour longtemps. Comme un trophée de chasse. Cela lui donnait presque envie de la rapporter dans les dortoirs. Abandonnant son oeuvre sur place, elle rejoint au pas de course ses camarades qui n'étaient pas bien loin derrière. « C'était du gâteau. » Ou pas - ils avaient juste été chanceux, sur ce coup. « Je vous signale que c'est vous deux qui vous êtes enfuis... Et après, je suis la lâche ? » souleva-t-elle d'un œil moqueur. « Je vous propose une tâche plus aisée que la mienne, puisque vous êtes plus faibles : trouvez du polygonum. Sinon, je raconte à tout le monde comment vous êtes partis. » Trouver cet ingrédient de potion pouvait sembler être un travail de bambin ; néanmoins, Keira savait que la plante avait tendance à vivre près des terrains des centaures, qui n'aimaient pas que d'autres foulent leur territoire.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Azaël Peverell, Mar 12 Déc 2017 - 17:31


Au moins, le Pouffy est d'accord avec toi. La technique de Sanders laisse clairement à désirer. On n'a pas idée de rameuter toutes les créatures de la forêt en un sort si peu discret. Dans tous les cas, lui ne s'en sort pas trop mal tandis qu'elle est en train de rejeter la faute sur vous. Tu ne cherches même pas à comprendre, tu suis Kalsi en courant pour t'éloigner de la zone de combat. Et de la zone de l'incendie aussi, soit dit en passant. Elle gère la dernière Acromentule avec un peu plus de tact. Comme quoi, finalement, ça fonctionne un peu de l'engueuler. Sauf que Madame se sent obligée de vous rejoindre et d'être méprisante. Tu lui réponds d'un simple haussement d'épaules.

- Alors oui, j'estime qu'un Bombarda, c'est de la connerie puisque ça ne sert qu'à rameuter toute la famille. Et ensuite, on a déjà été bien sympa de gérer les deux autres bestioles. C'était à toi de le faire, pas à nous. T'aurais pas été si stupide en lançant une explosion, tout aurait été bien plus simple. Mais bien sûr, il faut que tu aies la folie des grandeurs !

Tu ne t'arrêtes pas tout en lui exposant les choses d'une manière froide et cassante. Faut vraiment que vous partiez de cette partie de la forêt avant que toute la famille arachnéenne ne débarque. Ou que le feu vous rattrape. Parce qu'il faut bien avouer que ce n'était pas non plus l'idée la plus brillante qui soit. Mais ça a fonctionné, et c'était la première qui t'es venue, alors faut bien faire avec. T'espères juste que personne ne vous aura vu pénétrer dans la forêt, t'as pas envie que l'incendie vous retombe dessus. Dans tous les cas, ta camarade de maison ne semble pas vouloir en rester là. La voilà qui vous lance un défi à son tour. Tu lui lances un regard méprisant.

- La prochaine fois on se barrera vraiment comme des lâches et on verra comment tu te débrouilles face à trois Acromentules en même temps. On t'a sauvé la vie, Miss Maniaque du contrôle, tu devrais nous remercier.

Sauf que quand même, niveau amour propre, tu te vois mal lui avoir donné un défi qu'elle a réalisé et refuser le sien. Tu dois lui prouver que t'es largement meilleur qu'elle. Qu'elle peut aller se coucher avec son Bombarda sur des araignées. Tu vas lui montrer, toi, comment on relève les challenge avec panache. Sauf qu'il y a un léger problème. T'es une daube en potions et en botanique. Du coup, t'as pas la moindre idée de ce qu'elle vient de te demander. Elle pourrait faire des demandes un peu plus claires quand même, elle abuse.

- Si y'a que ça pour te faire plaisir, j't'en ramène quand tu veux. Sauf que je sais pas ce que c'est ton Poly-machin.

Regard vers le Pouffy. Il peut peut être éclairer ta lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au coeur de la forêt

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 21 Jan 2018 - 12:21


Oui totalement, des conneries, on va pas le dire cinquante fois non plus. L'idée qu'elle a eu était plutôt nulle dans son genre. Enfin bon, elle peut bien dire ce qu'elle veut maintenant le mal est fait et elle s'est ajoutée du travail en plus à faire. C'est bien malin comme idée.

La voilà qui continue de se plaindre, comme quoi on est lâche et tout ce qu'elle peut bien raconter de plus intéressant que ça, bon ça fait pas grand chose mais il fallait au moins souligner le fait qu'elle disait des trucs pas intéressants quand même, histoire de, à un moment où à un autre.

Je vois pas grand chose à rajouter à la tirade méprisante du vert, c'est plutôt clair ce qu'il dit. Je me contente d'un hochement de tête approbateur dans sa direction et d'un regard mauvais dans l'autre. On a dit qu'elle devait le faire, pas qu'on l'aiderait, elle n'a fait qu'un tiers du boulot au final, bon on a vu plus malin comme façon de tuer une acromentule que tenter de brûler la forêt mais pour l'instant je vais pas commencer un autre débat, surtout que l'actuel est déjà bien embêtant, faut qu'on récupère quelque chose qui commence par poly mais qui n'est pas nectar. Autant dire que je compte sur lui pour se débrouiller.

- Si y'a que ça pour te faire plaisir, j't'en ramène quand tu veux. Sauf que je sais pas ce que c'est ton Poly-machin.

Ah...bon on est pas super biens, y'a plusieurs solutions qui s'offrent à moi. Soit je le dis aussi que je sais pas ce que c'est et là on passe pour des imbéciles soit on y va quand même et on réfléchit en chemin, j'ai un peu trop d'égo et marre d'entendre le mot faible dans la bouche de celle qui peut pas se débrouiller pour faire quelque chose de bien, alors on va opter pour la solution numéro.

- Super facile, on y va ? Même cinq polygonum si tu veux, pas de soucis.

Je pars dans une direction, celle opposée de là où on a faillit y passer bien sûr. Puis je me dis qu'il faudrait prévenir aussi l'autre là que je viens de le mettre dans la même histoire débile que moi et qu'on va avoir du mal à trouver quelque chose.

- Hé...euh...j'ai aucune idée de ce que c'est non plus, mais ça doit être une plante ou un truc comme ça, suffit de prendre tout ce qu'on trouve ça va le faire. J'suis sûr qu'elle saura pas faire la différence.

Plein de sûreté feinte, si ça se trouve c'est une espèce d'animal super rare, comment je suis censé savoir ça ? Eh bien aucune idée. Mais ça va le faire c'est obligé, on est pas plus débiles qu'un Gryffondor quand même. Je m'arrête un instant sur la dernière pique lancée par Keira, c'est quand même très enfantin de dire ce genre de choses, c'est pas vraiment le truc qui fait le plus peur au monde. "Ouai je vais le raconter nananinanère !". Oui bah d'accord, c'est quand même triste de se dire qu'elle sait pas dire grand chose de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au coeur de la forêt

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Au coeur de la forêt


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.