AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 3 sur 4
[Habitation] Manoir McKinnon
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Kohane W. Underlinden
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Kohane W. Underlinden, Mer 14 Fév 2018 - 23:46




C'est rigolo.
Devoir passer par l'Autriche pour se rendre en Angleterre alors que je travaille en Ecosse. C'est la magie de... ben de la magie ! Des sorciers ! Et de leur drôle d'appréhension des distances. Le nombre de kilomètres ne veut rien dire pour eux. Ils les traversent si facilement.
Ainsi, je me retrouve à passer de Pré-au-lard à Thermidor (non, ce n'est pas le nom d'une ville mais d'un chalet paumé dans les Alpes) en un clin d'oeil. Au moins, comme ça, je peux passer voir si
Oreo est toujours en vie. A mon avis, il roupille, comme si souvent.
Bingo.
Suffit d'ouvrir la porte, jeter un coup d'oeil dans le salon pour le voir avachi sur le canapé. Je m'approche à pas de loup.

-T'en fous pas une, toi, hein ?

Pas de réponse. Evidemment.
Je m'occupe rapidement de remplir de nouveau sa gamelle tout en me demandant si Pius est toujours dans les parages. Mais pas le temps de trop m'interroger ; je suis attendue !
Je ne fais généralement pas ou peu attention à l'apparence -chose bien futile.
Mais là, quand même, je me dis que je pourrais faire un effort.
Grimper deux à deux les marches et finir en s'enfermant dans sa chambre. Par la porte-fenêtre, je vois le jour décliner vitesse grand v.
Rapidement, je plonge au fin fond de mon placard pour essayer d'y trouver quelque chose d'autre qu'un pull d'hiver, une écharpe énorme ou un jean délavé. C'est une vraie chasse au trésor ; je n'ai jamais vraiment pris le temps d'ordonner cette garde-robe. J'y ai ramené la plupart des vêtements de chez mes parents qui n'ont pas fini à Yin Yang, je les ai entreposés là et n'ai jamais vraiment ordonné le tout.
Cependant, je finis par dénicher ce qui devrait convenir.
Une robe aux tons violets, ceinturée à la taille, évasée sur le bas. Quant à savoir d'où elle sort, mystère. Je retrouve parfois des vêtements oubliés qui donnent l'impression de tomber du ciel. Un peu comme les oiseaux apportant sa robe de bal à Cendrillon dans le conte des frères Grimm.
Bref, j'enfile ma tenue, passe rapidement un châle que je suppose aller bien avec et, chose exceptionnelle, en profite pour me donner un coup de brosse.
Le temps tourne et file.
Je ressors en trombe de ma chambre, descends quelques marches, me penche au-dessus de la rampe pour vaguement distinguer en bas la silhouette d'Oreo :

-Tu gardes le chalet, hein, grosse bestiole ?

Toujours pas de réponse ; le chat roupille. Ce qu'il sait faire de mieux.
Je vais pour monter au grenier quand je m'interromps, me retourne :

-Ah et surveille Pius, qu'il ne se noie pas dans sa baignoire, ça serait bête.

Ceci dit, je file comme le vent.
Un clac de porte refermée plus tard, y'en a une autre qui s'ouvre. Et plus sur le même décor. D'ailleurs je ne connais pas vraiment ce décor.
Alors que je sors, un « oh » surpris et muet se dessine sur mes lèvres. Ca change du bureau en bazar que j'ai vu la dernière fois.
Mon regard tombe sur le maître des lieux, qui m'a gentiment invitée. Je lui adresse d'un sourire et, sans même m'embarrasser d'un salut, attaque :

-C'est super joli ici. Dis-donc, t'as déplacé l'armoire exprès ?

Je fais quelques pas en direction de Peter, sourire toujours aux lèvres, yeux fouillant le décor.
Puis mon regard revient sur mon ami, assis dans un fauteuil. Je me penche et le colle une bise sur la joue.

-En tout cas, c'est sympa. Peut-être plus encore que ton bureau !

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Lun 19 Fév 2018 - 10:22


Apparemment, la mise en scène de Peter avait eu son petit effet. Lorsque la porte de l'armoire à disparaitre s'ouvrit découvrant Kohane, un petit air médusé apparu sur son visage. Cela fit sourire le maitre des lieux, pas peu mécontent de lui. Souhaitant continuer sa mise en scène jusqu'au bout, ce fut lui qui laissa la sorcière venir à lui pour le saluer d'un baiser sur sa joue. Tout le parfum de l'invitée embaumait déjà Peter, comme s'il était sur le point de partir à travers un voyage olfactif qu'il n'avait pas imaginé jusque là.

Rouvrant ses grand yeux, qu'il avait fermés lorsque la femme de son petit-cousin l'avait salué, il se noya un instant dans le visage immaculé et angélique de son amie. A la réflexion sur le fait que la serre, ainsi aménagée ou non, était plus belle que son bureau, Peter tira légèrement la langue à la sorcière. Il fallait dire qu'il aimait profondément sa pièce de travail. C'était qu'un bureau c'était à la fois un lieu de savoir, de travail mais aussi de pouvoir. Celui qui s'asseyait derrière le siège principal avait un avantage, une assise indéniable, par rapport aux autres.

Finalement le sorcier se leva, découvrant la bouteille d'hydromel et les dragées aux yeux de son invitée. Il n'allait pas s'y prendre par quatre chemins pour lui faire comprendre les raisons de son invitation.

- Et euh ... il y a ça aussi !

S'éclaircissant légèrement la gorge, il reprit sur un ton mi-préparé, mi-improvisé :

- Ces cadeaux, ils me rappellent une très belle soirée, il y a longtemps ! Et, à vrai dire, j'avais envie de repasser une très belle soirée ... avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 22 Fév 2018 - 16:55




Peter finit par se lever de son fauteuil. J'arrête de me sentir plus grande que lui. Faut dire, je me sens rarement plus grande que quelqu'un. Voire jamais. C'est plutôt le sentiment inverse, bien que je finisse par m'y accoutumer. Après plus de vingt ans de vie, il serait temps !
Il me désigne, posé sur une table, le cadeau de nouvel an que je lui ai fait. Un vague goût des souvenirs d'autrefois. Sans salle sur demande, cependant. Juste une serre joliment préparée.
Un sourire en coin, mes yeux tombent sur la bouteille d'hydromel et les dragées surprises. Piquées aux 3B. Non, pardon, achetées. Ouais, ouais, je consomme dans mon propre bar, et alors, vous avez quelque chose à y redire ? Non ? Parfait. Parce que y'a rien à redire, en fait.
J'entends Peter s'éclaircir la gorge avant de poser des mots sur ce qui, pourtant, apparaît comme évident. Néanmoins, ce n'est pas trop mal. Dire.
Mes lèvres se retroussent un peu en un sourire énigmatique. Moi-même, je ne sais pas trop ce que je pense. Ou ce que je veux. J'aurais pu ne pas venir. J'aurais pu continuer d'égrainer ma solitude le long de la Tamise ou au milieu des montagnes, dans les Alpes.
Mais. Je suis venue.
Sans doute avec une bonne raison.
A cet instant précis, je ne sais plus très bien qui est Peter. Il était un inconnu à Pré-au-lard, avec Hanko. Un amant d'un soir dans la salle sur demande. Un ami solide et rassurant, par la suite. Un ami de confiance, qui m'a autant fait confiance en me racontant la découverte de son don.
Tiens. Son don, d'ailleurs.
Est-ce que là, à cet instant t, il sait déjà comment cette soirée va se terminer ?
Si tel est le cas, je ne veux pas qu'il parle. Je ne veux pas qu'il dise. Je veux goûter chaque seconde avec l'incertitude de la suivante. C'est bien plus palpitant.

D'un pas léger, je me dirige vers la table, sans demander l'avis du maître des lieux. Après tout, c'est moi qui ai offert la bouteille et les dragées. Je m'autorise donc à avoir un certain pouvoir sur eux.
D'un geste mécanique, dû à l'habitude, j'entame l'hydromel.
Après tout, si on est là pour ça, partager un toast et une soirée, autant y aller.
Des yeux, je cherche ce qui m'apparaît subitement comme manquant dans cette belle mise en scène. Fronçant légèrement les sourcils, je me tourne vers Peter :

-Est-ce que tu as des verres ? A moins que tu ne comptes boire directement à la bouteille, j'ajoute, sourire ironique et taquin au visage.

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Ven 23 Fév 2018 - 18:20


Le visage de la belle était énigmatique, tout aussi énigmatique que ses gestes étaient déterminés. La voilà qui se dirigeait déjà vers la bouteille d'hydromel. Ce soir, elle ne faisait pas de cérémonie, ne posait pas de question. Si tous deux ne se connaissaient pas aussi bien cette atmosphère aurait l'air bizarre, tendue. C'était qu'ils devaient avoir chacun une idée assez claire de comment tout cela allait finir. Peter en avait une en tous cas. Et voilà que Kohane avançait aussi sobrement que stoïquement vers l'inexorable. Il n'y avait nul besoin de talent de devin pour savoir où cette route allait les mener. Au contraire, valait-il mieux avoir une bonne mémoire, car c'était dans le passé et non dans l'avenir que toute cette histoire pouvait déjà être lue. Ainsi, la détermination de la belle à avancer de façon aussi tranchée sur les étapes de la soirée qui les mèneraient jusqu'à son apogée ne pouvait signifier qu'une seule chose pour Peter, elle avait en tête la même conclusion que lui.

Alors qu'il était censé avoir pensé à tout, voilà que l'une des bases de son plan semble soudain s'effondrer. Au-dessus de la petite table et de la question de l'invitée, qui resta en suspend, tout un château de cartes risque de s'effondrer. Pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt ? Où étaient ces foutus verres ? Et, surtout, où était cette furieuse envie d'appeler Ralf à la rescousse ? La venue de l'elfe risquait bien de briser leur instant, le rythme inexorable de cette soirée. Alors, Peter, en bon sorcier, fit la seule chose qu'il savait faire. Levant le nez au-dessus d'eux, le sorcier aperçu les deux colombes qui voletaient là. Il les avait fait entrer un peu plus tôt. Outre la quantité de symbole associés à la colombe, celle-ci signifiait, en effet, l'amour et le don de soi à son amant(e). Il n'avait pas imaginé s'en servir comme verre.

Faisant quelques pas jusqu'à un bol de graines, le voilà qui, soudainement était occupé à les appeler à lui. Les colombes fusèrent élégamment vers lui et, deux Vera Verto plus tard, il put revenir à sa belle avec deux magnifiques verres à pieds. Qu'il lui présenta pour qu'elle serve son hydromel.

- Comme tu le vois, tes désirs sont des ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 25 Fév 2018 - 19:11




Un temps. Woups. On dirait que cet oubli embarrasse l'ex-sinople. Air calme et peu soucieux au visage, je patiente alors que Peter semble chercher une solution. Ou une porte de sortie, peut-être ? Si ça se trouve, dans l'instant, il va se mettre à déguerpir à toutes jambes, m'abandonnant là, avec la bouteille d'hydromel. N'oublions pas que les Serpentards, c'est fourbe. Et qu'Asclépius m'a déjà lâchement abandonnée face à un toutou en furie (et son maître encore plus furax alors que, par Merlin, je jure, on n'avait rien fait... bon, un peu de tapage nocturne peut-être mais... l'était pas si tard que ça, d'abord, et puis les gens y z'ont le droit de chanter dans la rue, non?!). Bref. Et comme Peter est, non seulement un Serpy mais aussi un bon ami de Pius... à tous les coups, il va aussi se mettre à déguerpir !
Finalement, il ne déguerpit pas trop loin.
Il garde surtout le nez en l'air.
Suivant son regard, j'aperçois les deux oiseaux qui volent. Peter semble se dire qu'il a la sa solution car il va vers un bol de graines, parfait appât, avant de... bah de lancer un sort.
Je le regarde faire de ma place, air un peu surpris.
Je n'y aurais jamais pensé.
J'suis peut-être pas assez sorcière ? Non, moi je serais allée chercher des verres. Ou essayer d'en faire venir d'un accio, on ne doit pas être très loin de la cuisine, ici, puis avec l'expérience, on arrive à faire venir à soi un objet qu'on n'a pas sous les yeux. Hyper pratique quand on bosse dans un bar, je vous ferais dire.
Mais c'est vrai.
Peter a jeté son tablier.
Abandonné son Occamy Doré.

Je le vois revenir, fièrement armé de ses deux verres. J'espère juste que le sort de métamorphose demeure. Ca serait bête qu'ils redeviennent colombe comme ma poêle à frire (que Peter a beaucoup apprécié, soit dit en passant) est redevenue gallion.
Mais bon. Cette préoccupation ne reste qu'une demie-seconde au fond de mon crâne et, bien vite, s'envole.
Peter me présente les verres et, délicatement, je verse un peu du contenu de la bouteille dans chacun d'eux.
Puis j'en saisis un, laissant l'autre aux mains de son propriétaire -si tant est que Peter était propriétaire des oiseaux.
Reposant la bouteille sur la table derrière moi, j'esquisse un sourire et lève mon verre.

-On trinque à quoi ?

Un silence de ma part.
C'est une bonne question, ça. Qu'avons-nous à fêter ? A souhaiter ?
C'est étrange. Si étrange. De me retrouver à ne plus savoir. Ce que je veux vraiment. Et pourquoi je suis là.

-Aux souvenirs ?


Pourquoi est-ce que je continue de vivre dans le passé ? Me rattacher aux souvenirs. Au lieu de me projeter dans l'avenir et tenter de le façonner.
Cette question me traverse, me revient -je me la suis déjà posée une fois, y'a longtemps, avec Alice. Et elle m'a dit. Je ne suis pas faite pour cette vie. Mais, quel que soient mes choix, je dois les assumer.
Une demie-seconde, je ferme les yeux, déglutis légèrement.
Chasse les pensées.
Qu'importe, passé ou avenir. Le présent compte. Ce fil qui se déroule sous nos pieds. Un verre-colombe à la main. Et moi, j'esquisse un sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Dim 25 Fév 2018 - 19:50


L'usage de la magie procurait des sensations de puissance et d'assurance. Peter pouvait donc, en toute confiance, revenir auprès de sa ravissante invitée, prêt à entamer l'"acte deux" de leur soirée. L'ancienne élève de Gryffondor s'acquitta de la lourde tâche de les servir. Et, une fois tout ce cérémonial accompli, elle délaissa la bouteille dans son dos. Il n'y avait soudainement plus rien qui comptait tout autour d'eux. Les oiseaux s'étaient figés, les présents étaient abandonnés sur la petite table, Ralf était parti se cacher. Il ne restait plus que l'imminence du grand basculement.

- On trinque à quoi ? Aux souvenirs ?

C'était une excellente question ! Et si tous deux décidaient de trinquer à l'abandon d'une certaine innocence ? De cette innocence qui pouvait s'absenter alors qu'ils s'enfermaient tous deux dans la Salle sur Demande, ils devaient s'en défaire. A la place, ils devaient recouvrer les parements de l'affection, seules réelles couvertures sur leurs corps entrelacés. Peut-être devaient-ils donc trinquer à l'affection ? Un océan de question s'était ouvert entre leurs deux verres en suspend.

- A nous.

Et, sans crier gare, Peter fit entrechoquer son verre avec celui de la sorcière. Il avait pris l'initiative. Pour une fois dans sa vie, il ne comptait pas conserver ses désirs pour lui seul et prier pour qu'ils rencontrent ceux de son partenaire. Il allait prendre les devant. Et tant pis pour les conséquences qui finiraient bien par émerger de cet hydromel dans lequel il plongeait ses lèvres alors que son regard se noyait dans les yeux de celle qu'il aimait.

- En fait, je ne veux pas que l'on devienne des souvenirs. J'ai besoin de vivre, ou de revivre, certaines choses, des moments de ma vie où je me suis senti ... quelqu'un à part.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Kohane W. Underlinden, Mar 27 Fév 2018 - 23:08




Une ouverture et une faille aux questions. Peter demeure coi -un temps. Lui aussi. S'interroge. Sur. A quoi. Pourquoi. Trinquer.
Et finalement, il apporte la réponse. Simple. Légère. Banale. Et belle, pour ces mêmes raisons.
Une étoile au fond de ma pupille, alors que deux mots s'échappent, comme l'évidence même, celle qu'on aurait dû voir depuis le début mais qui était tellement là qu'on ne la voyait pas :

-A nous.

Les verres s'entrechoquent aussitôt sans même que je n'aie eu le temps d'esquisser un geste. C'est Peter qui a pris les devant et j'entends clairement le doux bruit caractéristique provoqué par cette rencontre annoncé par ces deux simples mots  "a nous ".
Dans le geste, quelques goutelettes s'échappent et ça me rappelle cette histoire, on m'a raconté que la tradition de trinquer était pour prouver à l'autre que la boisson n'était pas empoisonnée puisque les deux breuvages devaient se mélanger dans cet élan. Aujourd'hui, ça devient surtout un signe de complicité et de partage, tout simplement. Un partage léger, souriant.
Je vois Peter goutter à l'hydromel et je décide de faire de même. En silence.
Il n'y a plus grand chose.
Juste nous.
La serre est muette. Les oiseaux ne volettent plus -normal, ils nous servent de verre. Et il n'y a pas d'autre vie que nous ici. Pas d'autre souffle ou d'autre cœur qui bat.
Une bulle cocon, bulle colorée comme une bille de verre qui roule doucement sans pouvoir s'arrêter le long d'une table. L'impulsion du début, il n'y a plus qu'à attendre que l'énergie s'épuise d'elle-même.
On est peut-être cette bille. A deux. Poussés dans le dos par une force invisible -et on boit, et on ne cesse pas, juste quelques gorgées, il y a cette énergie qui anime le corps sans qu'on n'y fasse rien, on ne peut rien y faire, juste attendre que ça passe et continuer de rouler, jusqu'à tomber de la table, tomber au sol, qui sait.

Et la voix de Peter reprend.
Ses mots. Moins banals que tout à l'heure. Ce n'est pas juste pour trinquer, qu'il parle. Mais pour poser quelques phrases sur son ressenti.
Trempant à nouveau mes lèvres dans le breuvage, je l'écoute en silence. Le laisse terminer.
L'atmosphère est étrangement douce, je trouve. Ni tendue, ni exaltée, ni d'une joie à couper le souffle. Non. Juste. Douce.

-Revivre, n'est-ce pas déjà être dans le souvenir ?

Un sourire de coton à l'image de l'atmosphère.
Et je fais un petit pas en avant.

-Contente-toi de vivre. L'instant présent. C'est déjà bien.

Si tu y arrives.
C'est déjà merveilleux.
Tu sais.
Le verre toujours tenu dans ma main droite, j'étreins doucement Peter de mon bras libre et pose mon menton sur son épaule.

-C'est déjà beaucoup. Après. Tu peux peut-être exister.

Murmure
Et la bille continue de rouler sur la table.

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Mer 28 Fév 2018 - 23:04


Tout à coup, le sol semblait se dérober. Peter avait prononcé les mots fatidiques qui annonçaient la suite incontournable de la soirée. Ainsi, tout doucement, presqu'insidieusement, quelque chose se mettait en marche. Et, si l'on avait l'esprit musical, on pouvait alors entendre l'une de ses marches militaires qui, à coup de tambours, venaient progressivement vous approcher de l'inéluctable, du conflit. Et pourtant, entre les deux sorciers, point de combat en vue, point de stratégie avancée. Il y avait peut-être deux être qui tentaient de se jauger, là, derrière leurs verres.

Et, finalement, cette frontière physique, que représentait l'hydromel pendu à leurs lèvres, finit elle aussi par tomber. Après quelques mots de sa sagesse bien à elle, voilà que Kohane s'approchait tout doucement du torse de son hôte, qui se laissa faire. L'avoir soudainement contre lui lui procurait une sensation de chaleur intérieur inattendue. C'était comme s'il sortait d'un blizzard dont il n'aurait pas eu conscience auparavant. Avec la petite tête de la sorcière sur son épaule, Peter pouvait à présent déceler le souffle de la sorcière au creux de son oreille.

- C'est déjà beaucoup. Après. Tu peux peut-être exister.

Etait-ce une invitation ? Peter n'attendit pas de le savoir pour déposer un bisous sur le front de la femme de son petit-cousin. Paradoxalement, le sorcier, qui n'avait que rarement été aussi proche de vivre un instant de bonheur avec la sorcière, ne pouvait s'empêcher de la sentir désespérément loin de lui, elle qui avait lancé l'étreinte réconfortante dans laquelle tous deux étaient entrainés.

Ayant laissé son verre derrière lui, Peter referma les bras sur celle qu'il aimait et lui murmura à l'oreille :

- Il n'y a plus que nous, Kohane. Le reste du monde s'en est allé, pour une nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Kohane W. Underlinden, Ven 9 Mar 2018 - 20:39




Exister,
Pouvoir Exister,
Sans doute une des plus belles choses qui nous soit donnée. Quand on sait s'en saisir. Quand on sait comme l'attraper. En faire bon usage.
C'est long, c'est lent comme apprentissage. Ca demande beaucoup d'énergie, de force, de persévérance. D'abord, on apprend à vivre. Puis, peu à peu, on grimpe, on gravit la montagne, on contourne les obstacles ou on les affronte, on se forge à coup de larmes et de sueur.
Et un jour.
On sent ses muscles crier à n'en plus pouvoir.
Le corps vivre à n'en plus vouloir.
Le cœur battant pour signe d'être toujours là. On se ressent pleinement, on cesse d'être fantôme sur Terre, on cesse de errer en vivotant.
On a enfin le sentiment
D'Etre
D'être soi, pleinement
D'Exister.
Je ne suis pas sûre d'avoir encore vraiment pu trouver ce sentiment de plénitude. Pas totalement. Mais un jour, je sais, j'ai confiance, ça viendra. Et j'espère que pour toi aussi, ça viendra.

Je sens ses lèvres se poser sur mon front.
Ca tourne et ça tourbillonne. C'est un peu le même sentiment de perdition que la dernière fois, il y a longtemps, dans la Salle sur Demande. Le sentiment de ne plus rien contrôler, les billes de verre sur la table, qui roulent et roulent et roulent sans pouvoir dire oui ou non.
Les bras de Peter se referment sur moi, autour de mon corps.
L'étreinte. Chaude. Presque brûlante. L'étreinte que j'avais oubliée. Ca faisait longtemps. Qu'on ne m'avait pas serrée ainsi contre soi. Le seul qui me prend souvent dans ses bras, c'est mon frère. Mais son étreinte à lui n'est pas animée de cette même flamme brûlante. Il y a Ellana, aussi. C'est encore différent.
Oui. Différent.
Chaque personne est unique.
Chaque embrassade l'est tout autant.

Le menton posé sur l'épaule de Peter, je réfléchit encore -un peu- à mes raisons qui sont, en fait, sans raison. Je suis là, voilà tout.
La dernière fois, je me disais que loin d'Ellana, j'étais peut-être en mal d'amour.
Ou peut-être suis-je aussi en mal d'amour d'un homme ?
Est-ce vraiment si différent ? Je ne sais pas... je ne pense pas. Ce n'est pas être serrée dans les bras d'un homme ou d'une femme qui fait la différence. C'est l'identité de la personne qui étreint qui enlève les similarité.
Chaque être humain a sa manière, sa façon, son amour.
Et peut-être que ce soir, c'est le regard de Peter posé sur moi dont j'ai besoin -envie. Regard individuel, particulier, à nul autre pareil.

Un sourire et, doucement, je relève la tête, me recule, me dégage de la chaude embrassade.
Un pas en arrière presque félin, le verre toujours à la main.
Un regard à la dérobé alors qu'en reculant, je me cogne rapidement contre la petite table d'où j'étais partie. Justement, je la cherchais. Je pose à mon tour mon verre dessus, sans lâcher Peter des yeux.
La subite envie de jouer et de rire et
Les yeux se plissent un peu, malicieux, sourire toujours aux lèvres.
_ Attrape moi si tu le peux_
Et pourtant, je ne bouge pas. Me contente juste de me dérober sans aller trop loin, l'eau de la rivière coulant entre les doigts mais continuant de serpenter aux pieds. Elle s'échappe et, pourtant, demeure présente.
Tu me suis je te fuis et si je te suis tu me fuis
Alors
Tu joues ?

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Ven 13 Avr 2018 - 9:14


Cette soirée n'était pas qu'un remake d'une soirée passée à deux, longtemps auparavant. Il y avait un autre décors, et ils avaient changé. Mieux, ils avaient appris à se connaitre et à compter l'un sur l'autre. Et on avait même vu poindre des sentiments entre eux, surtout du coté de Peter. Pourtant, planait toujours au-dessus d'eux l'ombre du passé, d'une nuit qu'ils n'avaient pas oubliée. En tous cas, la pensine, présente dans le bureau de Peter avait fait en sorte qu'il puisse la revoir encore et encore cette nuit-là. Bien malsaine était pourtant la vie de celui qui s'enfermait dans son passé. Mais Peter n'avait jamais affirmé qu'il était particulièrement sain d'esprit. Il avait eu le malheur de se trouver un immense manoir, où il vivait seul avec une soeur Cracmol et un elfe de maison, alors il avait pris l'habitude de plonger la tête dans ses souvenirs pour y trouver un peu de compagnie.

Aussi, alors que la sorcière se détachait lentement de son corps en lui lançant un regard pétillant de défi, il ne pouvait s'empêcher d'entrevoir le nouveau souvenir potentiel qu'il aurait à s'extraire de la tête le lendemain. C'était la règle du jeu, une nuit avec celle qu'il aimait, pour pouvoir profiter de son fantôme nu pour le restant de ses jours. La sorcière venait de déposer son verre. Comme la dernière fois, ils avaient délaissé bien vite l'hydromel pour ne plus se concentrer que sur eux.

En heurtant la petite table basse, Kohane avait distillé dans l'esprit de Peter le fait que celui-ci était un prédateur, ayant fini par acculer sa proie. Aucun d'eux ne faisait mystère de ce qui allait bien pouvoir se passer ensuite. Combien de temps passèrent-ils à mêler leur regard en attendant que le Destin ne les réunissent à nouveau tous les deux ? Toujours était-il qu'ils finirent bien par se rapprocher, lentement, au point que l'on ne pouvait dire qui avait lancé le début des hostilités.

Tendrement, Peter déposa un baiser sur les lèvres de la belle. Subitement, les mille et une nuances de son parfum venaient frapper le sorcier au visage. Et celui-ci ne put réprimer l'envie de récupérer la sorcière dans ses bras alors qu'il prolongeait, le plus longtemps possible, son embrassade.

*C'est bien plus vivant qu'un souvenir, hein ?*
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Rachel Ester Pasca, Dim 10 Juin 2018 - 19:39


LA, accord pour poster et RP avec Peter.
Suite de ceci.

Elle ne savait pas exactement s'il était tard ou non, juste qu'elle avait mit longtemps à arriver. Alors elle resta sur le seuil de la porte un instant de plus, le temps de remettre ses idées en place et d'être certaine de la marche à suivre. Elle ne voulait pas faire un choix et elle espérait bien qu'elle n'en aurait pas à faire, pour autant, uns discussion sérieuse était de rigueur. Ester frappa donc par trois fois à la grande porte, même si elle dormait ici depuis quelques jours, elle ne s'était encore jamais permise d'entrer sans autorisation. Tout ceci était trop neuf. Trop rapide.

C'est l'elfe de maison qui vînt lui ouvrir, s'inclinant légèrement pour la laisser entrer. Il ne fit aucune remarque, mais Ester sentit ses grands yeux se poser sur elle et sur la flaque d'eau qu'elle rependait déjà dans le hall du manoir. Elle avait longtemps marché sous la pluie et elle devait sans doute avoir une allure misérable. La brune demanda alors à la créature d'aller chercher son maître et c'est ce qu'il fit gentiment, tandis qu'elle s'appliquait à se donner une allure plus humaine.

D'un coup de baguette, elle sécha ses vêtements et le sol qu'elle avait mouillé en entrant. Elle remit de l'ordre dans ses cheveux mouillés pour qu'ils ne partent pas dans tous les sens, passa ses doigts sous ses yeux pour effacer un possible reste de maquillage. Après avoir quitté Azaël, elle avait encore pleuré. Alhena lui avait dit, Azaël lui avait dit, pourtant elle ne croyait toujours pas que sa présence dans cette famille était la bienvenue. C'était plus comme une sorte d'obligation, parce qu'il fallait assumer les actes des parents, se faire bien voir par la société. Ou alors ils avaient espéré retrouver Galatéa, ne trouvant que Rachel. Mais surtout, il y avait cette petite voix en elle qui lui criait de fuir les ombres des Peverell, mais finalement... elle n'avait aucune preuve mit à part quelques impressions et vieille rumeur qui -comme l'avait si bien dit Azaël- n'était dut qu'à la cruauté de leurs géniteurs.

Lorsque Peter arriva dans le hall -d'où elle n'avait pas bougé-, il l’accueilli avec un sourire heureux avant de ralentir le pas pour mieux l'observer. Elle vu dans son regard qu'il ne comprenait pas très bien ce qu'il se passait et peut-être même qu'il hésitait sur la bonne marche à suivre. Alors elle répondit à ses questions muettes. Elle était si fatiguée de continuellement devoir se battre contre la douleur. De se battre pour faire croire qu'elle était encore vivante. Si fatiguée de toutes ces guerres et ces histoires.

- J'ai vu Azaël. Il faut qu'on parle.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Dim 10 Juin 2018 - 20:15


Rachel Ester Pasca


Confortablement enfoncé dans un fauteuil de bibliothèque, Peter revoyait sous ses yeux, au fil des mots, la confrontation entre Gilderoy Lockhart et le Spectre de la Mort. Il en était arrivé au coeur du propos, au moment où l'on se demandait quelle force caractérisait plus l'ancien Serdaigle : l'aventure ou l'écriture. Un petit condensé de talent, voilà ce que le devin tenait entre ses mains. Mais il dut bien vite s'extraire de sa lecture, car Ralf venait l'en tirer. Qu'est-ce que l'elfe pouvait bien lui vouloir à cette heure là ?

Une visiteuse, et pas n'importe laquelle, venait requérir sa présence de toute urgence dans le hall. Refermant son livre d'un coup rapide et sec, Peter se leva et abandonna là sa lecture que son laquais se ferait un devoir de remettre en place. D'un pas svelte, il descendit dans son bureau avant de prendre le chemin du grand hall. A peine le Professeur eut sa petite amie dans son champ de vision qu'il commença à déchanter. Ce n'était pas une visite de courtoisie, ou alors la demoiselle avait pleuré de joie.

- J'ai vu Azaël. Il faut qu'on parle.

Au fur et à mesure qu'il s'était rapproché d'elle, Peter avait ralenti le pas. A présent qu'ils se faisaient face, Peter avait perdu le sourire qu'il avait affiché un peu plus tôt. Plus encore, l'évocation du nom de celui qui avait mis le feu à son bureau avait fini de crisper le Professeur de Divination. Interloqué, le sorcier emmena sa compagne avec lui vers la serre, où ils seraient plus à même de discuter. Et puis, le chemin qui les distanciait de l'issue fatale de leur conversation avait l'avantage de permettre à Peter de cogiter.

Après une traversée de couloir sans mot dire, le couple déboucha sous la grande verrière. Peter tira une chaise pour que la sorcière puisse s'y installer, avant qu'il ne prenne place à coté d'elle. Elle ne semblait pas souhaiter engager la conversation. Elle attendait ses explications vraisemblablement. Mais qu'est-ce que son crapaud de frère avait bien pu lui dire ? Dans ce genre de situation, il valait toujours mieux éviter de s'auto-incriminer. Avec un peu de chance, ce crétin avait eu l'élégance d'éviter de répéter l'envie de meurtre qui avait surpris Peter lorsqu'il l'avait trouvé dans son bureau.

- Alors ... Azaël t'a parlé de son renvoi ? Enfin, je présume que c'est de cela qu'il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 11 Juin 2018 - 21:40


Le trajet jusqu'à la verrière parut être une éternité. Elle ne souhaitait pas vraiment parler d'autre chose qu'Azaël et de ce qu'il s'était passé avant son renvoie. D'ailleurs, Peter de son côté ne semblait pas vouloir parler du tout et ce n'est qu'une fois installé sur sa chaise qu'il brisa le silence. Ester observa un peu le ciel lorsqu'un éclair le transperça. Elle n'était pas certaine qu'il ait choisi le meilleur endroit pour parler, vu le temps.

- Il s'agirait plutôt de ce que tu lui as fait.

Ton calme, le regard vidé par la fatigue. Pour être franche elle ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, elle imaginait assez bien Azaël en rajouter une couche pour se faire plaindre. Ou quelque chose comme ça. Puis de toute manière Ester s'imaginait mal en vouloir à Peter bien longtemps. Il était bien trop important dans sa vie. Cependant, la sorcière sentait qu'il était temps de mettre à plat tout ce qu'il n'allait pas dans sa vie. A commencer par sa relation avec Peter, qui mettait visiblement un frein à sa relation avec son frère. Puis Kohane, qui devait sans doute l'a détester maintenant. Et surtout, cette famille qui battait de l'aile, handicapé par trop de secrets sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Mer 13 Juin 2018 - 14:37


Peter n'en menait pas large. Et pour cause, à coté de lui sa petite amie avait l'air d'avoir rarement été aussi atteinte. Pourtant elle en avait surement vu d'autres en se battant pour l'Ordre. En fin de compte, elle était comme tout le monde, c'étaient ses relations qui l'affectaient le plus et cela devait être particulièrement compliqué de voir son frère et son petit ami se prendre la tête. A la réception du Ministre, ils avaient fait étalage de leur désamour réciproque. Et Peter n'avait réussi à se sauver de la discussion que par le don d'une énorme pierre, qui avait alors paré le cou de la demoiselle le reste de la soirée.

Mais là, ils n'étaient plus à cette fête. Et, même si Azaël n'était pas là, son ombre venait gâcher ce moment que le couple partageait. En temps normal, Peter aurait bien essayé toutes les feintes du monde, mais là il n'en avait pas l'envie. Parce que Rachel était spéciale pour lui. Il n'était pas sur qu'il l'aimait d'un amour pur, mais elle avait comblé quelque chose en lui et il avait commencé à passer quelques journées ça et là sans penser à Kohane. Il avait besoin de sa petite amie et il avait besoin de l'avoir pleinement avec lui, dans une relation sans tricherie.

- Je ... je ne sais pas par où commencer. Rachel, ton frère et moi on se déteste depuis si longtemps ... Il n'a jamais été ne fut-ce que poli avec moi, déjà à Poudlard. Il a passé sa vie à essayer de me mettre en rogne. On en est venu aux mains une fois, quand j'étais en dernière année ...

Le regard voilé, Peter revoyait le parc de l'Ecole devant ses yeux. Et les deux Serpentard, pauvres imbéciles, s'y étaient lancé dans l'une des bagarres les plus pitoyables de l'histoire du Château. Le devin cherchait ses mots, pour expliquer la suite de l'histoire, dont l'issue n'allait probablement pas faire plaisir à la sorcière.

- Et puis je suis revenu à Poudlard comme enseignant et là il m'a fait comprendre que rien n'avait changé entre nous. Je pense que j'ai été un peu dur avec lui en cours, il faut dire qu'il se plaisait à ne rien y faire. Et il a décidé de détruire mon bureau. C'est là que je l'ai trouvé et j'avoue que j'ai ... perdu mes nerfs.

C'est à ce moment que, perdu au milieu d'une foule de souvenirs de rivalité, que Peter fit un lien qu'il n'avait pas réalisé jusqu'alors.

- Rachel, je ... je crois que ton frère a travaillé pour les Mangemorts !
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Rachel Ester Pasca, Ven 15 Juin 2018 - 23:10


Elle frissonna après la dernière annonce du professeur et se leva pour observer le ciel en silence. Elle ne savait toujours pas ce qu'il était advenu exactement entre son homme et son frère, mais elle en savait assez pour savoir qu'un ou plusieurs sorts avaient été lancé. La sorcière oscillait donc entre peine immense et colère. Elle eu envie de lui dire que c'était lui l'adulte, que c'était de sa faute, qu'il n'avait pas eu le droit d'agir de la sorte, que c'était injuste qu'Azaël ait été viré et lui non, mais elle resta silencieuse. Elle eu aussi envie de parler du passer de son frère, mais resta silencieuse sur ça aussi, se disant qu'elle n'en avait pas le droit. Pas encore. Elle resta silencieuse et tacha d'enfuir toutes ces émotions négatives bien au fond d'elle, là où ils ne poseraient plus aucun soucis. Car elle avait besoin de Peter, plus que de n'importe qui d'autre en ce moment. Ester n'avait plus que lui, il était le seul à pouvoir comprendre. Il était le seul qu'elle pouvait aimer sincèrement, à défaut de pouvoir vouer un amour pur.

Pourtant, elle continuait d'entendre cette petite voix insolente au fond d'elle. Pourquoi Peter lui disait-il cela ? Pour qu'elle face un choix et abandonne son frère ? Pour échapper à la conversation ? Ou peut-être pour lui faire mal ? Ester essuya alors une larme, essayant de se convaincre que ce n'était que pour son bien, que parle qu'il l'aimait qu'il avait voulu lui en parler. Pour comme elle tacherait de se convaincre plus tard que ce qu'elle allait lui dire, elle ne le révéla que par amour. Non pas par colère ou par jalousie. Ester se tourna vers son amour, le regard toujours aussi fatigué et triste.

- Tu as des preuves ?

Parce qu'elle en voulait vraiment pour être capable de se faire une idée plus juste et raisonnable de ce qu'il convenait de faire. Car elle venait de promettre à Azaël qu'elle serait là pour lui, mais qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas l'être -conformément à sa promesse- si les dire de Peter était fondé. Et s'ils l'étaient, Azaël en était-il toujours un ? Devrait-elle le trahir et le perdre lui aussi ?

- Les ombres rodent tout autour de nous et j'ai peur de ce que je pourrais encore découvrir si je continuais à chercher. Tu ne t'ais donc jamais demandé pourquoi j'ai débarqué chez toi avec mes valises du jour au lendemain ?

La voix était douce, Ester s'était approchée puis assise pour prendre la main de Peter, le regarder dans les yeux. Elle savait que la vérité lui ferait mal. Tout autant que ça lui en avait fait à elle. Plus même, car elle avait eu la chance d'avoir eu huit ans pour se préparer à ça.

- Kohane travaille pour les Mangemorts. En tout cas elle les soutient. Depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Peter McKinnon, Mar 19 Juin 2018 - 9:29


Finalement, la serre de Peter n'était pas un si mauvais cadre pour cette discussion. Voilà que la belle se levait pour profiter de la verrière. Mais le maitre des lieux ne s'y trompait pas, elle espérait simplement soustraire son regard au sien pendant un moment. C'était tout à fait compréhensible. Lui-même se sentait un peu bête de lui avoir lâché ça comme ça. Encore une fois il avait réussi à sortir de la discussion sur Azaël, mais à quel prix ? C'était à sa petite-amie d'encaisser la rudesse du comportement de son frère et non plus à lui de devoir faire face à sa propre attitude. A vrai dire, Peter s'en voulait un peu et voyait ce dos tourner comme une punition bien à propos.

- Tu as des preuves ?

Oui, il en avait. Dans le cas contraire, cela aurait probablement été le plus macabre coup de bluff de leur relation. Mais, ce ne devait pas être le bon moment pour les sortir. Rachel avait manifestement une relation compliquée avec son frère et c'était tout sauf le moment d'en rajouter. D'autant qu'elle revenait s'asseoir près de lui et lui prendre la main. Arrivait-elle vraiment à passer au-dessus de tout ça ?

- ... Kohane travaille pour les Mangemorts. En tout cas elle les soutient. Depuis longtemps.

Et voilà qu'une nouvelle vérité s'abattait, comme un couperet, sur le Manoir. Qu'est-ce que ce couple avait bien pu faire pour mériter un tel déchainement de noirceur parmi leurs fréquentations ? Le devin resta interloqué, incrédule, quelques instants. Il épargna la phénix d'une question sur ses preuves, elle non plus ne se serait pas avancée sur ce terrain-là sans en avoir de sévères. Peter se sentait soudainement particulièrement idiot. Comment avait-il pu la fréquenter autant et ne pas s'en rendre compte ? Il se passa une main sur le visage.

- Mais ... Enfin ... Comment tu ... C'est complètement dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Manoir McKinnon

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 [Habitation] Manoir McKinnon

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.