AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 2 sur 5
Devant chez Derviche et Bang
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Lorelaï Peony
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle

Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Lorelaï Peony, Dim 30 Juil 2017 - 14:49


Il se passait une chose étrange pour Lorelaï: elle ne se posait aucune question.

Postés devant le vaisselier, papotant, discutant de tous ces objets magiques avec ce parfait étranger, elle se laissait porter par le moment s'en même s'en faire la réflexion. Peut-être est-ce la voix grave du jeune homme qui la calmait? Ou peut-être sa taille, si grande, si réconfortante? En tout cas, il semblait aussi à l'aise qu'elle, c'était surement là que se trouvait réponse à cet étrange bien être. Ils étaient bien tous les deux.

Tout en discutant, les deux Serdaigles se dirigèrent vers les horloges. Il y avait des coucous suisses qui ne se contentaient pas d'un simple "coucou" traditionnel, mais qui donnaient les informations importantes, comme un journaliste radio. On pouvait aussi voir des horloges qui indiquaient où se trouvaient chaque membre d'une famille, des horloges qui ne comportant aucun chiffre ni noms mais qui changeaient de couleur ou de texture, voire de forme. Lorelaï se demandait bien ce que celle-ci pouvait indiquer. Peut-être l'état interne de son propriétaire?

"Coucou, coucou!" firent les horloges suisses "Il est 18 heures!" Cette information sorti Lorelaï de sa rêverie, elle devait être à Poudlard pour 18 heures! Elle se tourna vers Hezreval, se leva sur la pointe des pieds et lui posa une bise sur la joue. "Merci de m'avoir accompagné dans la boutique, j'ai passé un merveilleux moment! Il faut absolument que j'y aille!" Et dans un mouvement empressé vers la porte, elle ajouta "A bientôt!"

[Fin du RP pour Lorelaï]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hezreval Nos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Hezreval Nos, Dim 30 Juil 2017 - 19:16


Il discuta un long moment avec elle , passant d'un sujet à l'autre , baignant dans un sentiment de légèreté.
Puis en arrivant devant les horloges magiques qui annonçait l'heure et bien plus . Quand il entendit l'heure de la part de l'horloge il entendit tout de suite après les remerciements de Lorelaï et sans s'en rendre compte il reçu une bise sur la joue qui le fit écarquillés les yeux puis il la regarda partir avec un léger pincement . Il répondit un "À bientôt" sur un ton enjoué un sourire au coin des lèvres .
Il se balada dans la boutique encore un moment repensant à ce moment privilégier .
Il ce décida au final a rentrer à Poudlard pour réviser .
Il plissa les yeux et pensa " Et si je la revois? Ce serais génial"


[Fin du Rp pour Hezreval]


Edit Artemis Lhow : Bonjour Hezreval Nos. Conformément au Règlement RPG les RPs doivent comporter un minimum de 600 caractères, formulaires et citations non compris. Merci d'étoffer votre message et de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Artemis Lhow, Jeu 24 Aoû 2017 - 11:34


Tour de garde | Août

avec libre

Le soleil tente doucement de réchauffer l'atmosphère de ses rayons, mais l'air mordant de froid ne semble pas tout à fait d'accord ... il est encore tôt et la rue est relativement calme, vide. La pluie ayant battue les pavés toute la nuit, l'air est encore humide et les quelques lèves-tôt du village ont sans doute préférés rester chez eux autour d'un bol de chocolat ou d'une tasse de café. J'y serai bien resté moi aussi, dans mon canapé, emmitouflé dans mon plaid, les doigts de pieds devant la cheminé, un bon bouquin entre les mains. Mais on ne choisi pas toujours ce que l'on va faire de sa journée voyez vous...

Aujourd'hui je suis de surveillance à Pré-au-Lard. Installé sur un banc devant la boutique d'objets magiques « Derviche et Bang » je scrute la rue dans son ensemble. L'avantage de cette position, c'est qu'on a une vue globale de la rue. Seuls le salon de thé de « Madame Pieddodu » et la « Tête de Sanglier » me sont invisible. Cependant, leur proximité est telle qu'une simple chaise qui racle le plancher m'est audible. Autrement dit, c'est la position idéale pour une journée de surveillance !

M'ébrouant pour faire fuir les gouttelettes de rosée venues s'installer dans ma chevelure garnie, je m'empare du livre que j'ai prit soin d'emporter ce matin histoire de passer le temps. Les quelques longues heures d'attente avant que cette rue ne retrouve sont activité normale seront mises à profit, pas question de rester oisif ...

Revenir en haut Aller en bas
Elina Peterson
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Elina Peterson, Lun 4 Sep 2017 - 12:12


Autorisation d'Artemis pour prendre le sujet

Me voila devant la boutique d'objets magiques "Derviche et Bang" mon paquet de prospectus à la main... Ce matin un hiboux attendait devant ma fenêtre... Une lettre de ma marraine en sa possession ainsi que ce tas de papiers... Je n'ai pas cherché à comprendre. Elle me demandait de déposer tout ça ici alors me voila... Par ce début de fraiche matinée... Entrain d'obéir aux ordres reçus... Je n'ai pas été en contact avec une personne autre que ma marraine... Pourtant il faudrait bien que je le revoie... Où peut être pas... Quelle idée j'ai eu de me lancer dans cette histoire... pas le temps de regretter... Je dépose le tas que m'a confié ma marraine dans un endroit visible et disponible pour tous afin que tout le monde puisse en disposer... Je repars ensuite aussi vite que je suis venue... Je ne tiens pas à me faire surprendre par qui que ce soit...



Lumos !

Note d'information

Sorcières et sorciers de Grande-Bretagne,

Nous faisons aujourd'hui appel à vous pour nous aider à mieux vous protéger. Ces derniers temps, de nombreuses attaques ont eu lieu un peu partout sur notre territoire. Si certaines de ces attaques ont étés menées par des groupuscules mineurs, la majorité de ces actes restent au forfait de l'Ordre Noir ainsi qu'à ses partisans et ses sympathisants. Malgré toutes ces attaques, nous n'avons reçu que très peu de témoignages et de plaintes de votre part.

Nous sommes pleinement conscients de l’existence d'un second ordre répondant au doux nom de l'Ordre du Phénix et nous savons également que certaines et certains d'entre vous accordent davantage leur confiance à ses sorcières et sorciers plumés qu'aux membres du Bureau des Aurors. Pourtant, là où les flammes du Phénix repoussent temporairement la noirceur, la lumière de la Justice enferme à jamais toute obscurité. Donnez nous les moyens de vous protéger et nous saurons nous montrer digne de votre confiance.

Si au delà d'informations à nous transmettre ce sont nos rangs que vous souhaitez rejoindre, n'hésitez pas à vous rapprocher du Bureau des Aurors, nous sommes constamment en attente de sorcières et sorciers capables et dignes d'incarner l'Ordre et la Justice. Alors n'attendez plus, contactez le Bureau des Aurors !

Artemis Lhow

Règles de survie élémentaire

En ces temps troubles, la menace terroriste est plus que présente. Néanmoins, nous ne sommes pas tous préparés face à ces risques. Ce court guide vise à informer les plus vulnérables sur la bonne démarche à suivre en cas d’attaque de Mangemorts.

1) Mettez-vous à l’abri : la priorité étant votre sécurité, il est primordial d’assurer votre protection au moyen de la dissimulation ou de sortilèges de défense (le plus accessible étant ‘Protego’). Cependant, les sortilèges de protection sont éphémères.

2) Ne vous mettez pas en danger : les Mangemorts sont des sorciers surentraînés et très puissants. Les comportements à risque tels que des duels vous exposent à de très grands dangers. L’option la plus sûre reste la fuite.

3) Repérez les issues des lieux dans lequel vous vous trouvez : ce conseil semble inapplicable, mais, hélas, il est nécessaire pour pouvoir fuir rapidement et vous mettre en sécurité.

4) Contactez les Aurors le plus vite possible : le plus sûr est de le faire au moyen d’un patronus. Il y a toujours un Auror de garde qui peut intervenir. Mais ceci ne peut se faire que si nous sommes au courant qu’une attaque s’est produite. Ainsi, contactez-nous le plus vite possible une fois que vous êtes à l’abri.

5) Évitez les endroits à risque : cette règle n’est pas à appliquer durant une attaque mais pour l’éviter. En effet, au cours des années, les Aurors ont pu établir une liste de lieux à risques : l’Allée des Embrumes, les endroits environnants Pré-au-Lard (comme la Cabane Hurlante), les docks de Londres. Hélas, Poudlard est aussi un endroit à risques. Le plus sûr étant de vous réunir dans le parc de Poudlard en cas d'attaque accompagnés de vos préfets et professeurs.

Rosie Peltz

Ils sont là, parmi vous ...

Je n'ai jamais aimé les forces du mal. La moitié de ma famille, en exerçant la magie noire et en pactisant avec les forces obscures, a largement contribué à mon aversion pour cette part de la magie. A l'âge de six ans, je prenais ma décision : je servirai le bien et la justice. Je savais qu'entrer à Poudlard me permettrait de rencontrer du monde et de mettre en application ma volonté d'aider le Monde Magique.

Cependant, je ne pensais pas que cette opportunité se présenterait si tôt. J'ai eu la chance d'être acceptée parmi les alliés des Aurors. Ces garants de la justice, droits et incorruptibles. De véritables modèles. Rejoindre un jour leurs rangs constitue pour moi un objectif ultime et un accomplissement total.

Mais demain, demain je serai de ceux qui combattent corps et âmes dans la lumière, qui livrent les batailles et qui protègent le Monde. Demain je participerai à la recherche de cette paix que nous souhaitons tous. Si, grâce à mon humble contribution, des gens peuvent être sauvés des griffes du mal, alors je dormirai tranquille. Alors j'aurai le sentiment du devoir accompli. Alors, j'aurai la sensation d'avoir fait reculer les ténèbres.

Pour moi, Auror n'est pas seulement un titre assigné à quelques personnes. Ce n'est pas seulement un insigne brillant sur une robe de sorcier. Non, l'Auror est l'incarnation même de la lumière, le symbole de notre liberté et de notre foi en l'humanité. Il est le lien qui unit les êtres magiques et non-magiques, indifférent à leur sang ou à leur nom. Il est l'intégrité et le courage dont nous avons besoin.

Kalén Bloom

L'aurore

L'Aurore se lève sur Londres,
Berce la ville de ses lumières,
Des lueurs qui sont secondes,
Scintillent sur les belvédères.

Le jour dessine à son sein,
Le refrain d'une plénitude,
Née à l'abri des desseins,
D'un chant que rien n'élude.

De mille éclats brille le soleil,
Qui haut et fort carillonne,
Sur son trône posé dans le ciel,
Où il est le Juge qui fredonne.

~

Les Aurors eux aussi se lèvent,
Se dressant tous ensemble,
Un rempart pour que les rêves,
Toujours vivent et s'assemblent.

Ils sont la lance de la Justice,
L'épée à la main du Ministère,
De la paix ils sont les complices,
Les Gardiens des Mystères.

Ils sont garants de la sécurité,
Les piliers face aux Ténèbres,
De la magie ils sont la pérennité,
Qu'ils tissent tels des orfèvres.

Evan

Horoscope

Vous êtes mangemorts, ascendant psychopathe : ne dormez pas sur vos deux oreilles ! Vos ennemis veillent, tapis dans la nuit, prêts à vous bondir dessus à la moindre erreur. Les masques sont durs à porter par les temps qui courent, prenez garde, lorsque vous l’enfilez ... qu’un agent ne soit pas derrière vous, baguette à la main.

Vous êtes phénix, ascendant justicier : si vos intentions peuvent paraitre louables au plus grand nombres, certains (les Aurors) ne seront pas dupes et tenteront par tous les moyens à leurs dispositions de vous arrêter. Prenez garde lorsque vous sortez, ils seront discrets, marcheront sur vos pas, deviendront votre ombre.

Vous êtes civil, ascendant même-pas-peur : vos pères et mères disaient sans doute que la peur n’évite pas le danger. Néanmoins cessez de prendre des risques inutiles et inconsidérés ! Vous pourriez être amené à le regretter par la suite.

Vous êtes civil, ascendant g-la-trouille : vos pères et mères vous disaient très certainement que prudence est mère de sureté, mais attention à ne pas tomber dans l’excès ! L’ombre veille, mais les Aurors aussi ! Vous finirez par regretter de ne pas être sortis pour aller chercher vos chocogrenouilles.

Elly Wildsmith

Merci à Lïnwe Felagünd pour les bannières
Merci à nos contributeurs pour leurs articles
Merci à l'ensemble des Aurors pour leur implication
Journal des Aurors - Première édition



Info HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Lancaster
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Roxane Lancaster, Dim 15 Oct 2017 - 13:30


On prépare un mauvais coup ?
feat. Lïnwe Felagünd

Descendant l'allée d'un pas déterminé, son sac en bandoulière, Rox regardait droit devant elle, en direction des grilles de Poudlard. Dès qu'elle les eu franchies, elle s'arrêta pour sortir son lecteur MP3 et visser les écouteurs dans ses oreilles. À Poudlard, ce pouvait être mal vu d'utiliser des objets moldus, mais en dehors, personne ne pouvait rien lui dire. Un vieux rock du siècle dernier - Last Resort de Papa Roach, pour les connaisseurs - braillant dans ses oreilles, Rox reprit sa marche vers Pré-au-Lard.

La journée était claire, ce qui n'était pas négligeable : quel intérêt y avait-il à sortir le week-end si c'était pour se prendre la pluie ? L'agitation, dans le village, était palpable. La plupart des élèves avaient profité du beau temps pour se rendre à Pré-au-Lard et faire des emplettes ou siroter une bonne vieille Biéraubeurre aux 3B.

Rox passa devant la devanture de Honeydukes sans lui prêter la moindre attention - elle avait passé l'âge des confiseries rigolotes - et entra dans le pub surpeuplé. Lïnwe ne devait arriver que dans une heure, aussi avait-elle largement le temps de se détendre en buvant un coup. Toujours avec la musique résonnant sous son crâne, elle commanda et savoura son cocktail maison, avant de consulter sa montre. Son pote n'allait plus tarder. Elle l'avait attiré avec des paroles alléchantes, auxquelles elle savait qu'il ne saurait résister : "Y a du nouveau chez Derviche & Bang. C'est un incontournable et il me le faut à tout prix." Sans rien ajouter d'autre. Avouez qu'il y a de quoi avoir l'eau à la bouche, pas vrai ?

Elle paya sa consommation et sortit des trois balais d'un air nonchalant, comme à son habitude, puis prit la direction de la boutique tant convoitée. Rox s'immobilisa devant la vitrine, sans se départir de son masque d'indifférence destiné au public. Mais sous la surface, elle bouillonnait. La cape était là, exposée telle un vulgaire torchon. Les gens qui travaillaient là savaient-ils seulement la valeur qu'elle avait, dans le monde moldu ? Lïnwe ne comprendrait sans doute pas tout de suite où elle voulait en venir, mais elle se ferait un plaisir de lui expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 15 Oct 2017 - 20:08


PV Roxy.

Une tarte aux poires, avec une tablette de chocolat made in Honeydukes fondue sur le dessus. Il prenait goût petit à petit, à l'appétit, le temps où il avait une voix de soprano encore. Son estomac qui, depuis quelques années maintenant, avait sûrement rétréci de quelques centimètres. Son esprit était devenu hanté, corrompu, et noyé par l'ivresse qu'il collectait au moins un ou deux soirs par semaine. Il avait remplacé le solide par le liquide. C'était une manière de dire f*uck à la vie ! De leur montrer, à tous, qu'il était étrangement perdu. Qu'il en avait marre de tout ça. Sa-saturation optimale. Et la lune, il l'emm*rde un peu plus, chaque soir.

Mais depuis qu'il était avec Jessica, y'avait quelques anciennes habitudes, qui, comme ça, reprenaient le dessus. Sur ce présent absurde et décidé. La grande horloge fait des siennes. Il est l'heure de sortir, rapidement. Rendez-vous oblige. Et puis, ça lui changera un peu les idées. Alors il laisse la part de gâteau sur la table, à moitié entamée. Un elfe finira bien par la manger ou du moins, c'est une idée.

Une affaire professionnelle
entendue après une heure de cours
dans le réfectoire ou dans la salle commune

— exode épisodique.
Mémoire défaillante qui, parfois
récupère des données au hasard
juste des bribes
des passages
et met les mots bout à bout
comme une vieille machine
à taper, linéaire.

Il dévale les dernières marches qui séparent le domaine du village. Et trouve derrière un petit passage, une canette de bière pas encore ouverte. Evidemment, c'était une bonne planque. Il en pris une deuxième, glissée dans sa poche droite. Pshhhit. Douce mélodie résonnant comme un ostinato de politicien véreux ; avant de rejoindre son amie en plein milieu d'une rue.

S'lut. Une cervoise ? fit-il en lui montrant sa poche ouverte.
Sourire — d'une amitié hallucinée.
Roxy.

Revenir en haut Aller en bas
Roxane Lancaster
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Roxane Lancaster, Dim 15 Oct 2017 - 22:55


On prépare un mauvais coup ?
feat. Lïnwe Felagünd

Tournant la tête sur un pressentiment, Rox aperçut son ami arriver depuis le bout de la rue. Elle ne changea pas de visage pour autant. À le voir, il semblait que Lïnwe était encore à moitié soûl. Il faudrait vraiment que la lionne lui en touche un mot. Ce n'était plus possible, à présent, avec les BUSE qui approchaient à grands pas. Elle ne le laisserait pas gâcher sa vie pour de l'alcool.

Lorsqu'il fut arrivé à sa hauteur, il la salua brièvement et lui proposa une bière. Haussant un sourcil en louchant sur la poche du jeune homme, Rox finit par accepter. "Ouaip. Merci." Puis elle reporta son attention sur la vitrine de Derviche & Bang. Ses yeux s'attardèrent quelques minutes sur la vieille cape, tandis que ses doigts décapsulaient la "cervoise" avec adresse. Portant la cannette à ses lèvres, elle bascula la tête en arrière et avala une gorgée. Elle déglutit, s'essuya la bouche avec sa manche, puis regarda Lïnwe. "C'est pour ça qu'on est là. Tu sais c'que c'est ?" demanda-t-elle avec un signe de tête en direction du vêtement abîmé.

Bien sûr qu'il n'en savait rien. Personne n'en savait rien. Pas même les employés de cette vieille enseigne décrépie. Rox en était convaincue. "Cette cape appartenait à Isaac Newton. Mec, tu peux même pas imaginer le prix qu'elle vaudrait, n'importe où dans le monde moldu." Laissant son esprit dériver à la surface de l'Histoire, Rox garda le silence en espérant que son ami mesurait l'importance de ce qu'elle venait de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Lïnwe Felagünd, Lun 16 Oct 2017 - 14:19


Le picotement qui parcourt les rivages dentaires, papilles aériennes et gorge abyssale... Comme une pincée de sucre qui croustille sur la langue. Un arrière goût de liège, au fond du théâtre bouteille vermeille. Et puis, le salut amical. Sa pote n'est pas là par hasard, et elle accepte sa bière. Après tout, ce n'est pas à tout le monde qu'il en ferait l'offrande. Elle était un peu spéciale, excentrique, franche — qui ne mâche ses mots pour rien au monde, parfois un peu hautaine. Mais c'est une idée, simple et non conformiste, à ne pas juger en tant que telle. Et puis, elle a les cheveux clairs, un peu comme lui. Et ça lui plaît.

Ils sont tous les deux là, devant la vitrine. A observer niaisement l'inactivité des objets ; belle nature morte. « C'est pour ça qu'on est là. Tu sais c'que c'est ? » lui dit-elle à propos d'une vieille cape abîmée. Comme celle d'un vieil acteur il y a quelques siècles. Celle d'un ingénieur ou d'un savant fou. Celle d'un carabinier. Celle d'un sorcier illustre ou d'un enseignant, ici à Poudlard. Et elle continue, avec quelques explications précises :

Cette cape appartenait à Isaac Newton. Mec, tu peux même pas imaginer le prix qu'elle vaudrait, n'importe où dans le monde moldu.

Isaac. Isaac. Ce nom résonne comme un écho cristallin dans sa grotte crânienne. Ce n'est pas Charles. Ce n'est pas Joanne. Isaac. Isaac. Il hausse les épaules. P't'être un cours d'Histoire de loupé ou quelque chose comme ça que la culture générale ne peut rattraper. Euh ouais, ouais. Un regard discret en sa direction avant d'analyser l'apparat. Le rictus à moitié amusé par son jeu de paroles ironiques.

P*utain de m*erde. J'dois aller aux Trois Balais.
Faut surtout pas que j'arrive en retard. C'est mon nouveau job ! A plus tard, dis-moi si tu t'en sors avec ta cape dégeu. Ok ?


La réalité le rattrape à chaque minute
lorsqu'il respire l'absurde et l'instant chassé.

Désemparé, il la laisse plantée là sur le bord du trottoir.
Lui, il a deux trois clients à servir.

Le casse de l'année ?
Pas pour cette fois.

Une cape qui valait de l'or ?
— Elle avait pourtant l'air si sale.


Départ de Lïnwe — fallait que j'avance, désolé. A plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Josephine Campbell, Dim 7 Jan 2018 - 21:41


Avec Louis Varik
L.A. mutuel pour tout la durée du RP


La ponctualité. Quelque chose d'inné chez certaines personnes. Et quelque chose de très compliquée pour d'autres. Pourtant, c'était assez simple à comprendre. Se donner rendez vous à un endroit et à une heure précise. Jo avait bien compris cela, mais elle était incapable d'y arriver. Pas qu'elle y mettait de la mauvaise volonté, mais son esprit rêveur l'empêchait tout bonnement d'y arriver.

Elle devait en fin de journée rejoindre ses amis à la Tour Gryffondor. Ils avaient prévu de faire des jeux pour clôturer le week-end tranquillement dans la joie et la bonne humeur. Elle devait y être depuis bientôt une heure, mais elle s'était laissée absorbée par son appareil photo qu'elle venait d'acheter il y a peu de temps aux Halles Magiques. Elle s'en était servie un peu, mais avait décidé de sérieusement s'y mettre cet après-midi.

Elle avait mitraillé tout ce qu'elle pouvait, faisant des tests de lumière, de prise de vue. Les passants avaient été à leur insu des models, tout comme les arbres, les nuages, la neige. Neige qu'elle détestait toujours autant... Mais elle devait bien avouer que cette dernière était assez photogénique, surtout lorsque le soleil la faisait briller comme une rivière de diamants.

Bref. Jo était en retard, et elle courrait aussi vite que possible pour honorer son rendez-vous. La neige ne lui facilitait pas la tâche, d'autant que ce n'était pas une grande sportive. Elle n'avait pas fait deux cent mètres qu'elle était déjà à moitié sur les rotules. Mais elle devait accélérer la cadence. Elle ne laisserait pas une occasion supplémentaire à ses amis pour se moquer encore une fois de son manque de ponctualité. Elle accéléra sa course quitte à y laisser ses poumons. Elle traversa une rue et tourna à l'angle.

C'est là qu'elle fut face à un mur. Enfin... Un drôle de mur. Il n'était pas fait de brique ni de bois et surtout, elle en était certaine, il n'était pas là encore la semaine dernière. De toute façon, elle n'eut pas eu le temps de le regarder (ni de le voir), elle fonça dedans avant de pouvoir s'arrêter et s'écroula par terre sur le dos. La neige avait amorti sa chute, mais tout de même, c'était assez rude comme atterrissage... L'arrière de sa tête, elle, n'avait pas apprécié le pied du réverbère.

- Oh.... Je vais mourir...

*Ton côté " j'en rajoute un peu".*

Elle avait lâché ces mots les yeux clos, toujours allongée. Elle ne prêta pas attention au mur qui était en fait une personne. Une personne qui n'était pas fait de brique ni de bois (mais c'était tout comme) et qui grâce à sa carrure imposante, n'avait sûrement pas bougé d'un poil.


Dernière édition par Josephine Campbell le Mar 16 Jan 2018 - 17:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis Varik
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Louis Varik, Lun 8 Jan 2018 - 13:25


Encore une de ces froides journées d'hiver, un manteau blanc recouvrait le village de Pré-au-Lard, l'air y était vivifiant et rien ne semblait pouvoir entacher cette journée idyllique. Du moins, c'était comme ça que Louis le ressentait, mais en balayant du regard les rues du village, il s'amusa à voir les quidams emmitouflés dans de lourds manteaux, des capes épaisses sur leur dos et des bonnets vissées sur leur tête.
Décidément, il semblait être le seul dans les environs à être touché par la beauté immaculée de l'hiver. Il aurait voulu voir les gens lever leur tête, ne plus regarder leurs souliers pour se concentrer sur les lueurs du timide soleil se reflétant dans la poudreuse fraîchement tombée.
Les mains dans les poches, le jeune garçon respira profondément. Il releva les essences des commerces aux alentours, la Bièraubeurre chaude des Trois Balais, de l'Hydromel aux épices, de la tarte à la mélasse, toutes ces odeurs, cette atmosphere particulière, le bruit de ses pas dans la neige, l'air glacé lui emplissant les poumons, tout cela lui enivrait les sens. Il n'y avait rien à dire la-dessus, pour lui,  l'hiver était la plus belle des saisons.

Louis arriva au coin d'une rue, à peine s'était-il engagé qu'il fut heurté de plein fouet. Le choc ne l'ébranla qu'assez peu, mais ce ne fut pas le cas de l'autre personne.
Non sans un certain style, il aperçut ce qui ressemblait à un enfant, valdinguer dans la neige. A cela s'ajouta un assez peu rassurant "Bong" suivi d'un :

- Oh.... Je vais mourir...

Louis accouru vers l'endroit de la chute, il identifia tout d'abord la source du bruit entendu quelques instants auparavant. C'était en fait la tête de la jeune fille qui venait de se cogner contre le réverbère derrière elle. Il prit enfin connaissance de sa malheureuse victime. Il s'agissait de Joséphine, la serveuse de l'Occamy Doré qu'il avait rencontré l'autre soir et qui était partie précipitamment sans demander son reste.
Il la regarda amusé, approcha son visage à quelques centimètres de celui de la jeune fille, elle avait les yeux fermés mais il lui murmura :

- Mourir je ne pense pas, mais tu auras sans doute une jolie bosse dans quelques minutes... Je t'aide à te relever?

A moins qu'elle ne s'enfuit à nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Josephine Campbell, Lun 8 Jan 2018 - 14:29


Elle entendait encore le bruit sourd qu'avait fait sa tête en percutant le réverbère, ça raisonnait dans son crâne comme un écho et envoyait des vibrations dans tout son corps. C'était assez étrange... Elle retira son bonnet pour que la neige apaise la douleur qu'elle ressentait juste au-dessus de la nuque. Elle allait avoir les cheveux dans tous les sens et complètement trempés, mais ça n'avait aucune importance.

Mais qu'est-ce que s'était passé ? Qui avait bâti ce mur en plein milieu de la rue ?

- Mourir, je ne pense pas, mais tu auras sans doute une jolie bosse dans quelques minutes... Je t'aide à te relever ?

Elle ouvrit soudainement les yeux et pu se rendre compte alors de la proximité assez déroutante entre elle et une paire d'yeux qu'elle avait déjà vu quelque part. Elle resta un instant figée, fouillant dans sa mémoire à la vitesse de la lumière. Ça ne prit pas longtemps avant de trouver.

- Louis ? Qu'est-ce que tu fais ici ?

Elle s'était redressée sur ses coudes pour mieux le voir, histoire de voir si sa tête qui avait méchamment été mal traitée lui jouait des tours. Mais il semblait que non. En revanche, elle n'avait pas pensé qu'en adoptant cette position, elle se rapprocherait encore plus de son visage.

C'était assez drôle parce qu'en règle générale, c'était à elle qu'on reprochait d'envahir trop facilement l'espace vital des autres sans aucune gène et pour une fois, c'est elle qui en faisait les frais. Elle sentit ses joues rougir et se relaissa tomber dans la neige en se cachant le visage dans ses mains gantées. Elle ne voulait pas qu'il voie l'effet qu'il venait de lui faire et puis elle se demandait pourquoi il avait fallu qu'elle tombe sur lui. Lorsqu'ils s'étaient quitté la dernière fois, elle avait pris la fuite, prétextant beaucoup de travail. Bon en soit, ce n'était pas faux... c'était juste qu'elle était partie un peu vite, frôlant légèrement l'impolitesse. Elle était partie chercher du réconfort dans les bras de sa meilleure amie prétextant un verre qui n'arrivait pas à passer.

- ça fait mal

* Jolie diversion.*

Maintenant, elle ne savait pas comment faire et comment réagir. Est ce qu'elle devait s'excuser ou faire comme si rien ne s'était passé ? De toute façon, elle ne pouvait pas rester comme ça indéfiniment. Elle lui tendit la main et lui lança un regard suppliant :

- Oui, je veux bien que tu m'aides s'il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Varik
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Louis Varik, Lun 8 Jan 2018 - 15:15


Jo était toujours allongée dans la neige. Une main tendue vers lui elle accepta son invitation à se relever.

- Oui, je veux bien que tu m'aides s'il te plaît.

Louis se pencha, ignorant la main tendue, passa ses bras sous la jeune fille et l'éleva dans les airs avant de la déposer délicatement sur le sol.

- Excuse-moi, je ne t'avais pas vu arriver. Pas trop mal?

Bien qu'il ne se sentait pas vraiment responsable de la chute de la jolie brune, à la vue du choc reçu par Jo, il était plus logique qu'il s'excuse de l'avoir envoyé valdinguer dans la poudreuse. D'un sourie mutin, il ajouta

- Ou bien je ne suis pas encore assez visible? Je devrais peut-être me concocter une potion d'Enflure.

Il ramassa l'appareil photo tombé lors de leur collision, le déneigea et passa la sangle autours du cou de la Gryffondor avant de s'apercevoir que la lentille de celui-ci était brisée. Il sorti sa baguette et la pointa sur l'appareil :

- Attend, je vais réparer ça, "Reparo"!

Le verre brisé se reforma et l'objet semblait à nouveau comme neuf.

- Tu semblait bien pressée, je ne voudrais pas te retenir...
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Josephine Campbell, Lun 8 Jan 2018 - 17:01


Contre toute attente, il ne lui prit pas la main. Trop simple. Il la prit dans ses bras pour la lever et la reposa doucement sur le sol. Elle n'avait pas quitté son visage des yeux pendant toute cette petite manœuvre et gardait un air impassible.

* Encore une fois, tu crois qu'en le fixant comme ça, tu vas trouver des réponses?*

- Excuse-moi, je ne t'avais pas vu arriver. Pas trop mal ? Ou bien, je ne suis pas encore assez visible ? Je devrais peut-être me concocter une potion d'Enflure.

C'était donc lui le mur ? Elle ne put s'empêcher de laisser échapper un sourire en repensant à sa méprise. S'il savait... En tout cas, il n'était pas fait de brique ou de bois, mais c'était tout comme. Enfin, c'était l'impression que son corps avait eue en rentrant contact avec le sien. Elle se massa l'arrière du crâne. Elle pouvait sentir déjà une bosse se former.

Jo le vit se pencher pour ramasser quelque chose par terre. Son appareil!! Avec tout ça, elle l'avait complètement oublié. Louis lui repassa la lanière autour du cou et c'est là qu'elle constata que le verre de la lentille était brisé. Elle n'eut pas le temps de partager son désarrois, qu'il ajouta :

- Attends, je vais réparer ça, "Reparo"!

Cet objet, elle y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Ce n'était pas tant à cause de sa valeur pécuniaire, mais surtout qu'il représentait en quelque sorte son indépendance. C'est avec l'argent qu'elle avait gagné en temps que serveuse qu'elle se l'était offert, et non avec les gallions que lui donnait son père.

- Tu semblais bien pressée, je ne voudrais pas te retenir...

Pour tout dire, elle avait la folle envie de lui sauter au cou pour le remercier, mais pour une fois dans sa vie, elle s'en tint à ce que lui dictait sa conscience : ne pas faire la sauvageonne !

- Non ça va pas trop mal, je crois. J'ai l'habitude. C'est plutôt à moi de m'excuser. Et... Je ne suis pas sure qu'une potion d'Enflure changerait grand chose. Je suis assez ... Maladroite et... il parait que c'est peine perdue. En plus, tu es déjà bien assez grand non ? Tu pourrais bientôt toucher le ciel.

* Oui deux têtes de plus que toi !*

Elle lui sourit et prit l'appareil photo entre ses mains.

- Merci. S'il avait été cassé définitivement, je ne m'en serais jamais remise.

Un vent glacial fit voler ses cheveux, si bien qu'elle se rendit compte qu'elle avait oublié de remettre son bonnet. Elle se pencha pour le ramasser par terre et le secoua pour enlever la neige.

- En fait, je rentrais au château, je suis étudiante à Poudlard. Je devais rejoindre un groupe d'amis, mais je pense qu'il est préférable pour tout le monde que je me contente de marcher... Et puis de toute façon, je suis trop en retard maintenant...

Elle leva un peu plus la tête pour le regarder dans les yeux. Ses yeux clairs qui ne lui laissaient rien voir. Elle prit une inspiration et se lança.

- Écoute, je suis désolée pour la dernière fois. Peut-être que je n'aurais pas dû boire ce verre entièrement finalement.


* C'est ça, joue la carte de la fille qui ne tient pas l'alcool.*

- Tu veux boire un vin chaud ? je t'invite. Pour me faire pardonner...


Elle désigna d'un mouvement de tête un marchand ambulant un peu plus loin qui était derrière sa petite charrette de laquelle s'échappaient des odeurs agréables d'épices.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Varik
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Louis Varik, Mar 9 Jan 2018 - 11:31


- Écoute, je suis désolée pour la dernière fois. Peut-être que je n'aurais pas dû boire ce verre entièrement finalement. Tu veux boire un vin chaud ? je t'invite. Pour me faire pardonner...

Louis repensa effectivement au cocktail préparé par la serveuse. Elle n'avait rien dit ce soir là, mais il était persuadé qu'elle avait eu elle même beaucoup de mal à apprécier le breuvage.
Il se retrouvait aujourd'hui face à la jeune fille, au moins il n'était pas le seul à avoir trouvé son départ anticipé légèrement spécial. Mais bon, après tout, il ne la connaissait pas vraiment, peut-être agissait-elle toujours de la même façon.

*Allez boire un vin chaud? Oui pourquoi pas, mais elle semblait vraiment pressée, va-t-elle à nouveau me laisser en plan? Bah après tout, pourquoi pas...*

- On dirait que ton empressement a disparu, mais pourquoi pas?

Il ajouta, un sourire narquois au coin des lèvres :

- Au pire, si tu t'enfuis à nouveau, je sais à quoi m'attendre.
Plus sérieusement, tu n'as rien à te faire pardonner, aucun souci pour moi.


Il regarda la jeune fille, elle était encore couverte de neige, ses cheveux ébouriffés par le vent lui fouettaient le visage, ça lui donnait un air farouche qu'il appréciait particulièrement. Le jeune homme écarta cette pensée...

- Comment va ta tête? Pas trop mal?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Josephine Campbell, Mar 9 Jan 2018 - 21:09


- On dirait que ton empressement a disparu, mais pourquoi pas. Au pire, si tu t'enfuis à nouveau, je sais à quoi m'attendre. Plus sérieusement, tu n'as rien à te faire pardonner, aucun souci pour moi.

Mais elle en avait un. Si elle était partie vite fait bien fait, ce n'était pas seulement à cause de sa pause qui s'était terminée, ni de tout le travail qu'elle avait à faire, mais il y avait eu autre chose. Elle devait l'avouer, elle trouvait Louis séduisant. Il était grand et beau et son air sombre lui donnait beaucoup de charme.

Elle n'avait jamais eu le béguin pour personne jusque-là et une partie d'elle refusait que cela change. Son coté enfant sans doute. Et puis, elle ne le connaissait pas, et peut être qu'au final, il ne lui plairait pas du tout. En revanche, elle avait apprécié son coté gonflé en lui proposant un verre, alors qu'il ne la connaissait pas. Et puis... il l'avait fait rire à bafouiller comme un petit garçon lorsqu'elle lui avait demandé sa commande, ça contrastait vraiment avec l'image froide et distante que son visage pouvait renvoyer.

- Comment va ta tête ? Pas trop mal ?


Elle replaça une mèche derrière son oreille.

- Un peu, mais ça va aller. Je survivrais, je suis forte !

Puis elle contracta ses muscles, imitant un bodybuilder qui prenait la pose. Faire le guignol ça lui arrivait de temps en temps, mais il lui avait fait tellement plaisir en acceptant qu'elle ne pût s'en empêcher. Elle s'approcha du marchand ambulant en remettant son bonnet sur la tête et lui demanda deux verres de vin chaud. Une fois les deux verres en main, elle rejoignit lentement Louis en prenant garde de ne pas en renverser par terre.

- Tiens.

Elle lui mit un verre dans la main ( décidement...) et lui indiqua d'un mouvement de tête un banc un peu plus loin.

-Viens, on s'installe là bas ? On pourra parler un peu.

* Ouais et mater !*

Vilaine conscience...

- J'étais en retard pour rejoindre des amis et ça fait une heure que je devrais être là-bas. Ils ont dû commencer sans moi depuis le temps.

Elle souffla sur son verre et lui ft un clin d'œil, comme pour répondre à la petite attaque justifiée, qu'il lui avait lancé juste avant.

- Je ne m'enfuirais pas cette fois, promis.

Elle le fixa un petit instant puis continua.

- Alors, je sais que tu t'appelles Louis, que tu es grand, que tu es un obstacle pour les gens qui veulent courir librement dans les rues, que tu invites les serveuses à boire des verres, que tu répares les appareils photo et que tu as des origines danoises. J'ai tout juste pour le moment non ?

Elle affichait un petit air mutin sur le visage. Ce n'était pas parce qu'elle avait mis un terme à leur conversation précédente qu'elle n'avait pas écouté.

- Pourquoi tu es venu en Angleterre ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis Varik
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Louis Varik, Mer 10 Jan 2018 - 12:48


- Un peu, mais ça va aller. Je survivrai, je suis forte !

Jo prit la pose de manière si spontanée que ça surprit Louis, il n'était pas habitué à voir la jeune fille si décontractée, elle qui avait plus l'habitude de se cacher le visage ou de s'enfuir dès qu'une situation devenait plus embarrassante. Ou bien ça n'était qu'avec lui? Après tout il ne la connaissait pas vraiment.
Au moins la situation eu le mérite de le faire rire.

Après s'être installé avec la jolie brune sur un banc un peu plus loin, il ne s'attendait pas de suite à être questionné par cette dernière.

- Alors, je sais que tu t'appelles Louis, que tu es grand, que tu es un obstacle pour les gens qui veulent courir librement dans les rues, que tu invites les serveuses à boire des verres, que tu répares les appareils photo et que tu as des origines danoises. J'ai tout juste pour le moment non ? Pourquoi tu es venu en Angleterre ?

Plutôt que lui répondre de suite, Louis but une gorgée de son vin chaud. Il appréciait particulièrement les effluves de cannelle et le goût légèrement fruité de l'orange. Puis il tourna ses yeux couleur de givre vers la jeune fille et l'observa en silence. L'instant censé ne durer qu'un fragment de seconde prit plus de temps que prévu, le jeune homme sourit avant de basculer sa tête hirsute en arrière et inspira profondément l'air frais de la journée hivernale.

Le regard lointain, perdu dans la blancheur immaculée de la poudreuse s'étendant devant eux, il murmura de manière presque inaudible :

- Oui, pour le moment tu as tout bon.

Une brèche apparut dans la couverture nuageuse qui recouvrait le ciel, le soleil laissa échapper ses rayons, se reflétant dans la chevelure blonde de Louis. Il ferma les yeux, pensif avant d'ajouter :

- Pourquoi je venu en Angleterre? Ce n'est pas vraiment un choix en fait.

Il but une nouvelle gorgée de son vin chaud.

- Pour faire court, on va dire que les pratiques de chez moi ne correspondaient pas vraiment à la vision que ma mère avait de l'éducation qu'elle souhaitait nous inculquer.

Il ferma les yeux un bref instant...

*je pense que c'est assez pour le moment*

- Bref, assez parlé de moi. Ce n'est pas trop mon truc après tout. Et toi? Tu viens d'ici? Tu as des projets? Parle moi un peu de toi, ça sera sans doute plus intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Devant chez Derviche et Bang

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5

 Devant chez Derviche et Bang

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.