AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 2 sur 10
Cours N°8 - Métamorphose le monde
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Waldemar Wildo
Serpentard
Serpentard

Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Waldemar Wildo, Ven 11 Aoû 2017 - 13:44


Waldemar était déjà réveillé depuis longtemps quand il se leva, il n'avait pas beaucoup dormi, aujourd'hui était un jour un peu spécial, il allait assister à son premier cours de métamorphose, même si cela n'avait pas l'air si existant que cela, il était quand même très curieux de découvrir ce cours. Dans la grande salle, au petit déjeuner, il avait très faim, il s'empiffra un peu de tout, pleins d'autres élèves le regardaient les yeux grands ouverts tellement il avait manger, ce ne sont pas de simples regards qui allaient empêcher Waldemar manger, même si il n'était pas très gros, il avait un joli coup de fourchette pour bien dire.

Dès qu'il ait fini de manger, il se dirigea peu à peu vers sa salle de métamorphose, tout en prenant son temps, il était vraiment en avance. Sur son chemin, il admirait le château, tous ces tableaux, il aurait vraiment aimer parler à chaque tableau pour connaître son histoire, mais cela lui aurait prit une vie complète pour tous les faire. Il admirait les couloirs par lesquels il passait pour se rendre en cours, même si il savait à peu près où se trouvais la salle, il était quand même un peu stressé, il avait peur de se perdre dès son premier cours de métamorphose. Il reconnu un moment un couloir *Ah ! j'y suis presque ! * pensa t-il, effectivement, il se trouvait à deux pas de la salle de cours. Le cours allait commencer dans 10 minutes.

Il toqua timidement à la porte qui était fermée et entra, sa première impression fut la joie de voir enfin une salle de classe de Poudlard, cette salle, même si elle n'était pas immense, n'en était pas moins belle et illuminée. Il remarqua aussitôt que les tables étaient séparées, il n'aurai donc personne à qui faire la conversation en douce *Bon, ce prof m'a l'air sévère, je vais essayer de pas trop le provoquer*. Voyant le professeur à côté de son bureau, il lança un vif -Bonjour Monsieur ! Le prof avait un bonne tête selon Waldemar, même si il était déçu de ne pas avoir quelqu'un avec qui parler. Aussi il remarqua qu'il n'était pas le seul à être arrivé à l'avance, déjà quelques uns de ses camarades étaient présent, il n'en connaissait aucun.

Il posa ses affaires sur un table au dernier rang qui semblait ne pas être prise par un autre et continua à admirer la salle, il remarqua aussi, couché sur le bureau, un magnifique renard. Le renard semblait être gentil mais sa posture sur le bureau était protectrice, Waldemar ne voulait pas se risquer à aller le caresser de peur de se faire mordre. Il s'assit à sa table sans prêter attention aux autres, qui étaient tous plus âgés que lui, sa timidité ne s'arrangeait pas. Il avait vu un sorte de mot sur le tableau, il se leva pour aller voir de plus près et lu :

Je suis en tout être
J'étais Hier
Je serais Demain
Je suis ce que l'on voit
Comme ce que l'on fait
Comme ce que l'on ne voit pas
Mais avant tout
Je suis devant vous
Qui suis-je ?


*C'est pour un cours de métamorphose ça ? je ne m'attendais pas à devoir résoudre une énigme idiote* Waldemar était furieux, il retourna s'asseoir à sa table et sorti ses cahiers ainsi que sa plume. Même si il était furieux, il essayait de résoudre cette énigme. Au bout de quelques instants, il marqua dans son cahier en dessous de l'énigme : Le temps. Effectivement, pour Waldemar, cela ne pouvait être que le temps, le temps qui est derrière nous, le temps qu'on a devant soi, cela paraissais logique pour lui. ll prit un moment pour lui afin d'observer ces camarades, il y avait des élèves de chaque maisons déjà, il orienta son regard sur les serdaigles qu'il voulait connaître depuis un certains, sans connaître la raison, il voulait juste faire la connaissance d'un Serdaigle, il les regarda pour qu'ils le remarque, peut être avaient-ils le temps avant que le cours ne commence.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Olivia Delaine, Ven 11 Aoû 2017 - 14:00


Le matin était une épreuve pour Olivia. Peu importait l’heure, si elle se situait ante-meridiem, sortir du lit lui était difficile. Encore plus lorsque ses camarades de dortoirs continuaient sereinement leur nuit sans une pensée pour ceux qui devaient se lever tôt. Même s’extirper des draps lui semblait plus dur qu’à l’ordinaire. Elle réussit tant bien que mal à trainer son corps jusqu’à la douche.

Lorsque l’eau chaude l’aida enfin à émerger, elle songea qu’elle sauterait le petit déjeuner. De toute façon, elle n’avait jamais fin le matin. Elle enfila directement son uniforme, attrapa ce dont elle avait besoin pour son cours et fourra sa baguette dans la poche de sa robe de sorcier rouge et dorée.

Elle n’eut pas le temps de faire grand-chose avant de devoir se rendre jusqu’à la salle de métamorphose -ayant décidé que 20 minutes de sommeil en plus valaient mieux que n’importe quoi d’autre-, et se mit directement en route. Les couloirs étaient frais à cette heure de la matinée, la revigorant au fur et à mesure de son parcours.

Lorsqu’elle arriva devant la porte, qui était entrouverte, elle se rendit compte que plusieurs personnes étaient déjà assises. Elle vérifia l’heure, ayant peur quelques instants d’être en retard, mais se rassura lorsqu’elle se rendit compte que non. Elle soupira et poussa la porte.

Elle ne reconnaissait pas grand monde. C’était aussi la première fois que ce professeur lui faisait cours, et c’est un peu stressé qu’elle articula un « Bonjour » à destination du professeur et des élèves déjà présents.

Elle se dirigea vers une table vide à gauche du deuxième rang. Les tables étant espacées les unes des autres, elle n’avait pas besoin de s’assoir à côté d’un inconnu, ce qui la soulageait.

Une fois installé, elle remarqua la vitre face à elle, sur son bureau. Un regard autour d’elle lui apprit que toutes les tables en possédaient une. Elle ne savait pas trop quoi faire de ça. Elle apprendrait surement l’utilité de la chose plus tard. Son regard passa au tableau où quelques phrases étaient écrites.

Je suis en tout être
J'étais Hier
Je serais Demain
Je suis ce que l'on voit
Comme ce que l'on fait
Comme ce que l'on ne voit pas
Mais avant tout
Je suis devant vous
Qui suis-je ?


Mince, qu’est-ce que cela voulait dire ? Elle tourna la tête et vis que les autres sorciers se creuser les méninges également. La vie ? Le temps ? L’eau ou l’air ?

Un mouvement sur le bureau lui fit remarquer la présence d’un animal. Il ressemblait à un renard, bien que plus gros que tous ceux qu’elle avait pu croiser dans sa vie. Il possédait un pelage épais et une queue vraiment fournie. Il devait avoir chaud. Le plus impressionnant était qu’il ne semblait pas le moins du monde intimidé par la présence d’humains dans la pièce.

Est-ce que le professeur allait le métamorphoser ? Le pauvre. La sensation ne devait clairement pas être agréable.


Dernière édition par Olivia Delaine le Sam 12 Aoû 2017 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lina Park
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Lina Park, Ven 11 Aoû 2017 - 15:52


A force de fixer ce pelage envoûtant, je me sens de plus en plus fatiguée mais il faut que je reste éveiller, de un pour ne pas prendre une retenue par le prof mais surtout pour pouvoirs continuer de l'observer. Au bout d'un moment il fera bien une erreur qui le trahira. Une erreur qui me permettrait de prouver que ce renard est différent des autres. Je m’efforce de garder les paupières ouvertes. Un élève de serpentard débarque dans la salle. Comme tout les élèves avant lui, il salut le professeur qui lui répond naturellement. Mais là, la faute à été commise. La renarde la mordue et comme par hasard c'était juste après la phrase du professeur comme si elle pouvait comprendre notre langage. Je savais que cet animal n'était pas banal, un sortilège lui à certainement été jeté afin qu'elle comprenne mieux le monde qui nous entoure. Pour le moment c'est la seule explication que j'ai trouvé, peut être es ce la bonne ou pas. J’espère que le regard perçant que je lui ai lancé suite à cette découverte n'as pas trahis ma couverture. Il vaut mieux rester discrète pour le moment. Je reprend donc le rituel que j'avais commencé tout à l'heure à savoir, me perdre dans cet exquis paysage qu'est son pelage.

U
ne tête qui m'est familière fait son apparition dans la salle. En reconnaissant cette personne, je me redresse et quand je la voie s'approcher de moi je lui souris. Il se dirige vers le banc qui est tout à gauche sur ma rangé et y dépose un petit papier. De là où je suis je peux y lire l’inscription '' zaza'' et y voir plein de petit dessin absolument trop mignon réaliser par ce dernier. Mais surtout y'as un arc en ciel et ça je valide complètement. J'adore les arc en ciel. Une fois son opération terminer arty le petit rayon de soleil viens s’asseoir à ma gauche. Je suis contente de ne pas avoir un inconnu à coté de moi, faire la connaissance d'autres personnes ne me dérange pas mais je suis plus à l'aise avec quelqu'un que je connais. En plus c'est arty un copain de maison alors c'est parfait.

-Coucou Lina ! T’es prête à te transformer en renard ?


Il s'est penché vers moi afin de murmurer cette phrase mais bon comme les tables sont malheureusement assez espacé, sûrement pour diminuer le bavardage, il hausse un peu la voix pour que je puisse l'entendre. A l'entende de sa phrase, je ne peux m’empêcher de laisser  s'échapper de mes lèvres un léger rire. N’empêche que Arty à peut être raison, avec un peut de chance ce cours portera sur la métamorphose en renard. Si c'est ça, cette leçon va très vite devenir une de mes préférée ! J'ai toujours adoré les loups ainsi que les renards, alors si on m'offre l’occasion de me transformé afin de pouvoirs voir ne serais ce que pendant quelque seconde leurs mode de vie, il y a très peu de chance que je dises non. A mon tours, je me penche vers lui afin de lui répondre.

- Hey Arty, je suis toujours prêtes surtout si c'est pour faire ce genres de choses ! Ha en fait très joli dessin je te félicite, zaza c'est ta petite amie ?

Je marque une légère pose et lui offre un sourire taquin. Je lance un rapide regard à la renarde et pousse un deuxième soupire. J'ai hâte de savoir ce qu'elle est réellement, en fait j'ai juste envie que ce cours commence maintenant afin d'avoir toute les réponses à mes questions. J'ai toujours été trop curieuse, mais quand elle commence à grandir en nous il est difficile de s'en défaire. L'énigme, le temps, la renarde, il y a trop de choses qui me sont inconnues. Mais es ce que tout cela est lié ? Il y aurait t'il de la logique pendant ce cours ? Peut être que Arty lui sais. Lui faire pars de mes doutes les résoudras peut être. Je me rapproche un peu plus de lui afin que seul Artémis puisse m'entendre. Après tout comme elle peut nous entendre, il vaux mieux être prudente.... Je lui murmure d'un ton légèrement plus sérieux la phrase suivante.

- Arty, tu ne trouve pas qu'il y a quelque chose qui cloche avec cette renarde ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Elhiya Ellis, Sam 12 Aoû 2017 - 2:40


S’en était suivit l’arrivée de plus autres élèves qui arrachèrent la contemplation du tableau à la blonde. De toute façon, plus elle lisait moins elle comprenait, autant attendre d’avoir plus d’explication, si jamais on leur en fournissait au bout d’un moment. Déposant ses lunettes sur la table, elle jeta un coup d’œil à la Poufsouffle qui s’était installé le rang derrière et adressa un sourcil interrogateur au Rouge et Or qui venait nonchalamment de lui faire un clin d’œil. Ils avaient élevé les poules ensemble pour qu’il se sente d’humeur aussi familière ?  Aux dernières nouvelles ils étaient pas potes, et à moins qu’il ne l’invitait à lui jeter encore quelque sortilège, la blonde ne voyait pas pourquoi Machin la saluait. Peut-être que Machin estimait qu’elle avait été trop gentille avec lui la dernière fois. Elle préféra l’ignorer et pivoter sursa chaise pour adresser un sourire amusé à son cousin en opinant d’un signe de tête.

« Je sais, ça change des autres matins.. »

Par contre y’en avait une qui ne semblait pas d’une humeur des plus cordiales, c’était la jolie renarde qui gratifiait leur professeur d’un coup de crocs dans le poignet, arrachant un sourire en coin à la blondinette. Soit il y’avait un sacré laxisme niveau éducation, soit l’animal avait compris ce que son supposé propriétaire avait dit. Ce qui n’était pas une supposition à exclure.

La valse des élèves se poursuivait, apportant dans son sillage Artémis, qui réservait une place pour Monsieur joie de vivre (Aza) et papotait gaiement avec Lina, simple signe de la main pour le saluer. Après tout, elle ne savait plus s’ils etaient en froid ou pas actuellement. Puis une Serdaigle, venue se caller devant la blonde, lui bouchant un peu la vue du tableau.  Un autre Vert, inconnu au bataillon, et une Rouge blonde qui s’installa à côté de Jace. Machinalement Elhiya se pencha pour voir qui elle était et si son cousin la connaissait. Visiblement non.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Evan, Sam 12 Aoû 2017 - 9:14







HRP : Pour les personnes arrivées APRES qu'Elly/le renard ait mordu Evan, il n'est techniquement pas possible que vous ayez assisté à la scène, puisque votre perso' n'était pas encore en classe au moment des faits Wink Merci Art' pour le plan !

~

Je ne fis pas le fier longtemps, à avoir espéré que ma belle subisse ma pique sans réagir comme je l'avais espéré. Puisqu'elle s'affaira à me planter ses crocs dans mon poignet pour me faire ôter ma main d'elle et me faire comprendre que ma blague était mal venue. Le geste me surprit et je réprimais difficilement un léger cri, crispant ma mâchoire entre la douleur qui m'avait furtivement traversée et un regard interrogateur que je lui envoyais.

Elle vînt finalement vers moi dans la foulée, frottant sa tête comme pour que je lui pardonne, alors qu'intérieurement c'était déjà le cas. Un léger sourire pour elle, et je la regardais reprendre place, laissant un dernière caresse entre ses deux oreilles avant de la laisser libre de mon emprise.

Évidemment, la scène n'avait échappé à presque personne de ceux qui étaient déjà présents, et je décidais de ne rien ajouter sur la quelconque docilité ou non de mon animal de compagnie Ange. Et je fis comme si de rien n'était. Reportant mon attention avec un sourire de circonstance sur les nouveaux arrivants.

Artemis fut le suivant. J'avais découvert le garçon à mon cours précédent, et j'accueillis son salut avec son geste de la main avec un grand sourire. J'avais toujours considéré mes élèves comme égal à moi, aussi ce genre de bonjour ne me dérangeait aucunement. Je l'accueillais avec un "Bonjour Artemis ! et l'observais prendre place à côté de Lina.

Je le vis qui sortit un papier et entreprit de faire un dessin, original. Aussi je m’avançais quelque peu quand il le posa contre la vitre de la table voisine, pour voir qu'en fait il réservait la dite place pour un dénommé "Zaza" que je devinais être Azaël. J'esquissais un sourire au garçon devant l'œuvre d'art quand lui-même me fit la réflexion du pourquoi il l'avait faite, m'avertissant un possible retard du jeune homme. J'affichais un regard surpris, même si au fond cela ne m'étonnait pas trop, espérant qu'il n'avait pas fait une conne*ie la veille au soir.

Alors qu'il entamait un bavardage avec sa voisine, Harmony arriva, une de mes plus anciennes élèves. (je dis pas que tu es vieille hein Razz) "Hey, bonjour Harmony !" la saluais-je, la voyant venir prendre place au premier rang. Elle sembla se perdre un instant dans mon énigme, avant d'être captivée par le renard elle aussi.

Une Gryffondor qui m'était inconnue (Yue) arriva ensuite, m'offrant un sourire entre le timide et la constipation occasionnelle auquel je répondis par un un peu plus enjoué. Je la vis prendre place au dernier rang où elle sembla contente de se réfugier. Son regard s'était baladé également entre l'animal et mon énigme.

Un Serpentard (Waldemar) arriva peu après, et lui aussi opta pour le dernier rang. Un "Bonjour à toi ! dans sa direction en réponse au sien et je l'observais un instant dans sa contemplation, tantôt sur ma belle près de laquelle il n'avait pas intérêt de s'approcher sous peine de me voir sortir les griffes. Tantôt sur mon énigme au tableau, qu'il était venu voir de plus près en se levant avant de retourner à sa place, passablement énervé. La réflexion de bon matin était rarement bien vu de la part des élèves, et j'aimais jouer avec cela.  

Une jeune élève (Olivia) fit irruption ensuite, m'envoyant un bonjour timide auquel je lui en renvoyais un plus confiant à même de la rassurer. La blondinette partit s'asseoir tout à gauche du second rang et se perdit comme ses camarades, tantôt aux mots accrochés au tableau, tantôt au renard sur mon bureau.

Quelques bavardages résonnaient faiblement en attendant que tout le monde soit arrivé et que mon cours débute réellement. Lina et Artemis échangeaient de même qu'Elhiya qui répondait à Jace. Quelques minutes de détente avant la concentration. Qu'ils en profitent...
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Artemis O'Toole, Sam 12 Aoû 2017 - 10:40


Arty aurait pu s’inquiéter de la réaction du professeur quant à la liberté qu’il avait prise de réserver une place pour son pote. Mais finalement tout se passa parfaitement bien. Le professeur quoi que surpris, avait acquiescé. Tranquille.
Dans le mouvement qu’il avait fait pour s’adresser à sa camarade jaune, Arty aperçut Elhiya, juste devant elle qui lui fit un signe de la main pour le saluer. Le Poufsouffle sourit largement à son amie Vert & Argent et répondit par un salut de la main exagéré, un geste grandiose, accompagné d’un clin d’œil. Il ne savait pas si la blonde lui en voulait encore pour ce qu'il s’était passé pendant le cours de botanique, il décida de faire comme si tout allait bien, cela lui semblait être la meilleure solution. Puis, la réponse de Lina ne se fit pas attendre, et Arty était ravi puisqu’elle semblait contente qu’il soit venu s’asseoir non loin d’elle. C’est alors qu’elle fit une remarque sur la pancarte qu’il avait placée sur le bureau d’à côté, avec un petit air malicieux. Il ne savait pas si c’était une blague ou pas, peut-être que oui, peut-être que non. Toujours est-il qu’il lui répondit sur un ton à la fois très sérieux & espiègle.

- Ouais c’est ma p’tite amie. Enfin, mon amoureux quoi, parce que c’est un mec. C’pour ça que j’ai mis des cœurs tu vois.

Il aurait pu dire TMTC mais ça ne fonctionnait pas bien dans cette situation, quand bien même c‘eût été particulièrement hilarant. Enfin, pour moi. Anyway. Clin d’œil envers sa camarade jaune. Zaza allait le tuer, genre vraiment. Mais après tout il n’était pas là, alors Arty avait bien le droit de s’amuser un petit peu, passer le temps avant de son pote n’arrive. Il ne savait pas si Lina allait le croire ou non, peu lui importait, tant que lui rigolait à ses blagues, c’est qu’elles étaient drôles. Et puis c’est tout. Il lança un regard sur les autres tout de même, peut-être avait-il parlé trop fort, peut-être qu’il venait de lancer un gros potin sans même le vouloir. Peu importe. Bien sûr, je vous vois venir parce que vous brûlez de savoir, eh non Arty n’oublie pas Mary. Jamais, mais un regard avait suffi pour qu’il voit qu’elle n’était pas là. Sinon il aurait été déjà niché contre elle, ou en tout cas non loin. Et non Arty ne trompe pas Mary avec Zaza, vous voyez tout de travers. C’était une blague j’ai dit.
Mais c’est vrai que sa pancarte était particulièrement jolie, un vrai talent de dessinateur, d’artiste de renommée mondiale. En plus, je trouve qu’Arty avait réussi à vraiment capter l’essence vitale d’Azaël pour réaliser cette affiche, cela correspondait particulièrement à l’aura que dégageait son ami, vous ne trouvez pas ? Surtout l’arc-en-ciel en fait.

- Comment tu sais que c’est une femelle ? T’as été voir en dessous ?


Par contre cette question était sérieuse. Évidemment, il n’avait pas entendu le professeur parler de son animal avec un « elle ». Du coup, vraiment, il ne voyait pas la différence entre un renard et une renarde. Peut-être qu’elle lui avait dit son prénom, allez savoir. Sauf que les renards ça ne parlent pas. Quoi que. Arty jeta un regard suspect à l’animal. Sortait-il d’un dessin animé pour enfant ? Nen. Ça n’avait pas l’air. Au contraire, il était trop splendide et faisait beaucoup trop peur. Il aurait été refusé au casting pour un dessin animé, les enfants se seraient mis à pleurer et à courir pour s’échapper de la salle de cinéma. Ça n’aurait pas fait bonne presse. Ou alors Lina avait un super pouvoir, elle pouvait déterminer si les animaux étaient mâles ou femelles à cette distance, des yeux qui, au lieu de voir les gens tout nus, leurs squelettes, comme Superman, observaient les genres des bêtes. Bon, c’est un peu nul comme superpouvoir mais pourquoi pas. Il se mit alors à contempler ledit animal, c’est vrai qu’il semblait différent mais il ressemblait quand même en tous points à un renard, alors du coup il ne comprenait pas trop où est-ce que Lina voulait en venir.

- Puis bon, j’ai juste l’impression qu’il va me manger quoi. C’est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Amy Jackson, Sam 12 Aoû 2017 - 17:49


La lumière du soleil agressa les rétines d'Amy qui se réfugia sous son oreiller pour grappiller quelques minutes de sommeils supplémentaires. Mais le mal était fait et malgré tous ses efforts le sommeil l'avait définitivement abandonné. En grognant la jeune fille repoussa les couvertures, faisant tomber son chat qui dormait tranquillement sur son lit. Elle était un peu déçu de s'être réveillée, elle aurait bien profité de son rêve quelques minutes de plus. Elle se prépara rapidement, encore somnolente, et son sac sous le bras et s'éloigna du cocon rassurant de son dortoir.

Pour la première fois depuis longtemps Amy était plutôt excitée à l'idée d'aller en cours. Elle avait l'impression de ne pas avoir été en classe depuis une éternité, et elle était pressée de découvrir le sujet de son cours de Métamorphose. Il faut dire que le dernier auquel elle avait assisté avait été plutôt... mouvementé, oui c'est le moins qu'on puisse dire. Entre les loups garous, les métamorphomages  et les disputes, elle n'était pas prête de l'oublier.

Elle entra dans la salle de classe le sourire aux lèvres, et salua immédiatement son professeur. Mais alors que son regard allait survoler la classe pour chercher des visages connus elle remarqua, installé sur le bureau... un renard. Un vrai renard... La jeune fille n'en croyait pas ses yeux, son animal préféré, se tenait juste là juste devant, à quelques mètres d'elle ! Il était absolument magnifique et sa fourrure brillante qui rappelait à Amy ses peluches, lui donnait très envie d'aller le caresser. Elle lutta contre cette pulsion mais n'arriva pas à détacher son regard de l'animal, complétement fascinée. Elle était tellement obnubilée par la bête qu'elle ne se demanda même pas ce qu'un animal sauvage faisait un Poudlard en plein milieu d'un cours de métamorphose.

Au bout de quelques minutes Amy se rendit compte qu'elle était plantée en plein milieu de l'entrée depuis un petit moment et s'arrachant à sa contemplation elle s'avança vers le centre de la classe, histoire de ne pas passer pour une folle. Elle repéra avec soulagement, un de ses préfets Artémis ainsi que Lina une autre Poufsouffle assis côte à côte, enfin autant que le permettait les tables individuelles. D'ailleurs en s'approchant de ses deux camarades, elle se rendit compte que chaque table était équipée d'une vitre, ce qui l'intrigua bien plus que la présence de l'animal.

-Salut Artémis, Lina ! Vous allez bien ? Leur demanda-t-elle en s'installant.

Ce n'est qu'en posant ses affaires qu'elle remarque le message écrit sur le tableau

Je suis en tout être
J'étais Hier
Je serais Demain
Je suis ce que l'on voit
Comme ce que l'on fait
Comme ce que l'on ne voit pas
Mais avant tout
Je suis devant vous
Qui suis-je


Ouh là Amy n'était pas sûre d'être assez réveillée pour résoudre une énigme mais après quelques minutes de réflexion elle arriva à la conclusion que la réponse était : le futur !
En tout cas elle ne pouvait pas faire mieux et alors qu'elle réfléchissait son regard se posa de nouveau sur le renard.
Revenir en haut Aller en bas
Lina Park
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Lina Park, Dim 13 Aoû 2017 - 12:12


En attendant la réponse du rayon de soleil, je me mets à observer la classe ou plutôt les élèves. Il n'y a presque que des têtes qui me sont inconnues à l'exception de la bleu qui était là avant que j'arrive et de mon très cher voisin de classe. L'énigme, a par le temps je ne vois vraiment pas ce que ça peut être. L'amour ? Enfin, je doute que le prof choisisse une réponse autant... Heu... Cliché ? n tout cas en regardant la tête des autres élèves, on dirait que je ne suis pas la seule à ne pas partager cet amour fou que conçois notre professeur envers les énigmes. Peut-être qu'Arty lui a trouvé, si je lui posais la question est-ce que ce serait de la triche ? Ho et puis entre camarades de la même maison il faut bien s'entraider. Je décide de reporter mon attention sur lui afin de lui poser la fameuse question mais il me devance en me regard sérieux mais à la fois espiègle. Un arty sérieux ? C'est la première fois que je vois ça.

-Ouais c’est ma p’tite amie. Enfin, mon amoureux quoi, parce que c’est un mec. C’pour ça que j’ai mis des cœurs tu vois.

En disant cette phrase il a pris un style de lovers, là pour être honnête je ne sais pas si je dois rire ou bien pleurer. Après quelques secondes de réflexion je me décide à rire, parce que pleurer, ça plombe toute l'ambiance, et ça, c'est pas cool. N’empêche que je plains ce fameux "' zaza " en entrant dans la salle il va en apprendre des choses. Petit clin d’œil de sa part en ma direction, tss vraiment on ne peut pas faire pire. Mais bon, arty je l'apprécie quand même, parce que ce petit rayon de soleil à un humour qui me fait toujours sourire, et là en l’occurrence je dois certainement être en train de sourire comme une débile. Enfin, sourire comme une débile moi ça me dérange pas et je pense pas que ça dérange les autres, alors tant mieux non ?

- Ha ouais ? Bah alors j'ai hâte de voir ce fameux zaza qui est le chanceux qui sort avec toi.

Je lui offre un petit sourire narquois. Je retiens. J'ai envie de m'amuser un peu, et surtout avec Zaza et arty. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'ai envie de voir la réaction de zaza quand il va apprendre qu'il sort avec arty. Ce sera drôle, enfin pour moi. Parce que si Zaza c'est le genre de gars solitaire et qui râle pour tout et bah arty il va se faire taper dessus. À ce moment-là, ce sera extrêmement drôle pour moi mais pas pour arty, mais bon, on peut peut pas tout avoir dans la vie. Ho tiens, je n'avais pas remarqué mais en fait, petit rayon de soleil il dessine bien les arcs-en-ciel ! Faudrait qu'il m'apprenne à en dessiner des aussi beaux que lui. Les arcs-en-ciel c'est la base de la base. Encore mieux les arcs-en-cielc'est la vie. C'est dommage que je puisse pas en voir un de là où je suis... Pourtant j'en aie envie. Mon ventre se met à gargouiller. Oups. J'aurais peut-être dû prendre un petit déjeuner en fait. Mais là, je sais pas pourquoi mais j'ai envie de crêpe, je pense qu'il y en a dans le château. J'ai envie des crêpes, j'ai envie de voir un arc-en-ciel. Attendez... Mais oui ! Faut que je cuisine des crêpes arc-en-ciel ! Vu que mes qualités en tant que cuisinière ne sont pas extra, voire même inexistantes chez moi, pour bien faire il me faudrait un associé et je suis certaine qu'Artémis remplirait ce rôle à merveille. Puis, s'il n'est pas d'accord ce n'est pas grave, je le tirais par l'oreille jusqu'as la cuisine pour qu'on puisse faire notre recette. Chaque problème a sa solution.

-Comment tu sais que c’est une femelle ? T’as été voir en dessous ?


Je lui fait des gros yeux. Mais il est malade ou quoi. Peu à peu je sens que je vire aux rouge pivoines à cause de la gêne qui s'est emparée de moi suite à l'entente de la phrase de mon camarade de classe. Voir en dessous. Qu'est-ce qu'il essaye d'insinuer ? Je ne suis pas zoophile, parfois je me demande bien ce qui lui passe par la tête à arty, en fait, non je veux pas savoir, surtout pas, je tiens à garder mon innocence. Je lui donne une petite tape amicale sur la tête en espérant que ça lui remette les idées en place. Avec ma force légendaire, je parie qu'il n'a strictement rien senti, mais bon, c'est l'attention qui compte. D'ailleurs, la renarde en ce moment a un comportement des plus banals. Je ne vois rien d'anormal, enfin pour le moment. Je me demande bien dans quel endroit le prof l'a trouvé. À la boutique d'animaux magiques ? Je ne pense pas qu'il en vende. Donné par un ami ? C'est rare ce genre de chose mais c'est possible. Offert par l'école ? J'en doute, l'école ne fournit serait jamais d'animaux dangereux comme le renard au professeur, à moins que ce sois une nouvelle façon de punir les élèves à coup de griffures de renard.

- Mais non, je veux pas voir des horreurs moi. Le professeur à dit ''elle est particulièrement docile avec moi !'' donc en suivant la logique, c'est une femelle. D’ailleurs... Je me rapproche un peu plus de lui pour que seul lui entende ma phrase. Juste après que le prof à prononcer cette phrase, elle la mordu, comme si elle comprenait notre langage. C'est bizarre tu ne trouve pas ?

AAprès avoir fait part de mes soupçons aux rayons rayon de soleil, je me mets à contempler les parois de verre qui logent sur mon bureau. J'observe mon reflet dedans, je réarrange quelques mèches de mes cheveux et dirige mon regard vers la salle d'entrée. Je guette l'arrivée des autres élèves en espérant voir une tête familière pénétrer dans cette salle. La parole d'Artémis me tire de ma légère rêverie. En comprenant le sens de sa phrase, un léger rire s'empare de moi. Arty qui se fait manger par un renard, j’aurais vraiment tout entendu aujourd'hui. L'envie de lui répondre en me moquant légèrement de lui est trop grande, je ne peux pas résister très longtemps.

- Ho, arty le petit chaperon rouge va se faire manger par le méchant renard ? Comme c'est triste.

En prononçant cette phrase j'ai faits une petite bouille toute triste, je passe même en doigt délicatement en dessous de mon œil pour faire comme si j'essuyais une larme. Avec lui, on s'ennuie jamais, ça c'est certain. Soudainement, un autre élève entre dans la salle de classe. En voyant la couleur de son uniforme, j'en déduis qu'ont dans la même maison. Lorsqu'elle tourne sa tête en ma direction, un air surpris apparaît sur mon visage. Je ne pensais pas la voir ici ! Lorsque je vois la voit s'approcher de moi et s’asseoir à ma droite, mon air surpris laisse place à un sourire amical. Amy a été la vendeuse qui s'est occupée de moi lorsque je suis allé à la boutique d'animaux magiques. Grâce à elle, j'en garde un très bon souvenir ! À l'entente de sa phrase, je n'attends pas plus longtemps et lui répond directement avec enthousiasme.

- Hey amy, je ne pensais pas te voir ici ! Je la vois se concentré sur l'énigme et dire '' le futur''. Ha bon ? Tu crois que c'est le futur ? Moi je me disais que c'était peut être le temps. T'as trouvé quoi toi arty ?
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Riri Vacuitas, Dim 13 Aoû 2017 - 13:19


Me voilà donc en classe pour une nouvelle journée, celle-ci, je la passerais en étant à la ramasse. Pour un cours d’Evan en plus. Ça va, il y a pire dans cette école. Comme les cours sur les bestioles, je n’en raffole pas. Mais faut que je vous raconte pourquoi je serais à la ramasse durant ce cours !

Je n’avais pas beaucoup dormis, ce n’était parce que j’en avais envie mais plutôt parce que j’ai pas mal subis. La dernière nuit à été un gros défi, j’avais été affreusement surpris mais je m’en étais miraculeusement sortis. De retour à Poudlard malgré ma difficulté à bien avancer. J’avais fini par me soigner de manière primaire. De l’eau, des bandes présente dans mes affaires, des sortes de trucs qui ressemblait à des crèmes. Tout ça en essayant de faire le moins de bruits possible. Fallait éviter l’infirmerie, fallait éviter d’être vus aussi ! Éviter les questions, éviter les réflexions, éviter les interrogations, éviter les inspections, éviter tout ce qui peut être perçus comme une mauvaise action. Dans le lit j’essayais de dormir même si je ne réussis pas vraiment. Alors j’attendais le moment qui ne venait jamais même après un long moment. Pourtant je fermais les yeux, j’évitais de bouger pour ne pas avoir trop mal. Essayer de guérir le plus vite possible, c’était illusoire. Seul dans le noir je ne pouvais qu’attendre que mes questions se résolvent toute seules. Puisque des questions, j’en avais 10 par inspiration, et 0 réponse par expirations.

Le jour avait fini par se lever, les élèves aussi. La mâtiné ne sera pas brève, cours sans trêve, nuit sans rêves. Alors je me lève au rythme des secondes qui crèves. Vérifie les petit bandages, ce n’est pas des blessures fréquentes à mon âge. La grosse blessure présente sur mon torse me fait vraiment, mais ce n’est plus atroces. Je peux réussir à ne rien montrer si je me force. Alors je m’efforce de me lever, prendre des vêtements et foncer dans la salles de bain des préfets l’air de rien. Pourtant je ne suis pas complètement serein mais pour masquer ce nouveau refrain je peux remercier mon expression blasé qui continue de jouer l’ancien.

Dans cette salle de bain je diminue les risques de croiser qui se sois. D’affronter les questions d’un éventuel autre simple pion de Poudlard. Une fois sortis je ne vais pas manger je me contente d’aller dans le parc et d’attendre l’heure, seul, les yeux rivé au ciel la peau réchauffée par le soleil. L’heure passe et il faut que j’aille en classe. Alors j’avance d’un pas lent, les pensées s’enchaînent et le cœur se déchaînes avant de se calmer juste avant mon arrivé. Je n’arrive pas à fixer mes pensées sur autres choses que cette nuit, sur ce … Sursis que j’avais eu ?

J’entre en classe, fait mine de rien malgré mon visage éraflé. Je vois qu’il y a un renard dans la salle ! Voilà qui n’était pas trop banal. Mais vus l’intitulé du cours, c’était presque normal. On avait déjà vus ses loups, habituellement ils étaient moins en avant. Il y avait également la possibilité que se sois un animagus comme il nous avait déjà montré dans un cours. Justement, il l’avait déjà montré, alors c’était probablement un sort où une potion qu’il allait nous présenter aujourd’hui. Alors après un salut de la tête au prof, je vais m’asseoir dans la dernière rangée. Je fut étonné de voir du verre sur ma table. Ensuite, je vois l’énigme au tableau, mais seulement, mes pensées sont bien trop occupé par autres choses. La réponse me semble être « La vie et la mort » mais cette réponse est complètement biaisé par ce qui s’est passé la veille. J n’arrive pas vraiment à pensé autrement, à voir autre choses. Alors je décale un peu le verre pour poser la tête sur la table. Je cherche du regard et voit la personne qui est apparemment, le nouveau préfet de Poufsouffle (Arthemis). Décidément, les préfets chez eux, changent souvent. A croire, qu’ils sont tous trop faible pour supporter la charge de travaille, et trop peu courageux, pour affronter les différent, rouage de poudlard. Je me demande combien de temps il vas tenir avant de … Mourir ? Mince, encore ces pensées qui revienne. Mon corps me fait toujours mal, mais je ferme les yeux, en attendant, le début du cours. j’espère, que ce jour, ne sera pas trop long, j’ai bien envie de dormir, ou de fuir cet instant, qui dur un long moment, malgré tout, je dois être présent. Mes pensées, elles, sont ailleurs pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Ulysse Daiklan, Lun 14 Aoû 2017 - 6:06



Je mettais mon dos accolé au mur en attendant que le cour commence. J’ai aperçu les gens qui sont présent de loin dans les couloirs mais je ne leur ai jamais parlé. Ils rentrent les uns après les autres. Le professeur nous parle de sa renarde avant de se faire mordre.

C’est quand même bizarre. Il dit qu’elle est docile, puis elle le mord. Bon ça c’est drôle. Mais le truc c’est qu’il ne réagit pas. Je sais pas mais moi quand mon chien me mort je lui donne une petite tape sur le haut du crâne. Rien de méchant mais juste question qu’il comprenne que ce n’est pas bien. Mais le Mr Lival non, lui il la laisse faire sans rien dire. Il sourit même quand elle revient lui faire un câlin. Soit ce prof n’a aucune autorité sur son animal, soit ce prof n’a aucune autorité sur son animal. Je vous laisse choisir.
Du coup, j’observe les gens.  Peu de personne parlent donc sans même le vouloir j’écoute les conversations. Bon en le voulant un peu j’avoue. Surtout celle entre les deux pouffsouffle. Non parce que les deux Serpentards, si je les écoute la blonde est capable de m’envoyer valser pour rien. Autant m’abstenir.

De toutes façon la conversation des Jaunes et Noir est beaucoup plus intéressante. La salle est plutôt petite donc même en essayant de me concentrer sur l’énigme  je ne peux m’empêcher d’entendre. L’un demande à l’autre si elle est prête à se transformer en renard. Puis l’autre répond que ça lui plairait mais que la renarde est louche. Et elle a raison. Mais en même temps les deux sont louches.
Puis y’a cette histoire de baguette juste à côté de la renarde. Genre la renarde elle mord la main du prof mais elle ne va pas se faire les dents sur la baguette juste à côté ? En plus je suis quasiment sûr que le prof ne laisserait pas sa propre baguette comme ça tranquillement.

Et cette énigme-là ! Ca me perturbe au plus haut point. Je la relis encore plusieurs fois en attendant l’illumination.

Je suis en tout être
J’étais Hier
Je serais Demain
Je suis ce que l’on voit
Comme ce que l’on fait
Comme ce que l’on ne voit pas
Mais avant tout
Je suis devant vous
Qui suis-je ?

Bon, point par point. C’était hier et demain donc en gros, on le reçoit à notre naissance quoi pas le choix. On peut le voir, on peut le faire et c’est en nous. Mais aussi on ne le voit pas. Donc en gros on le voit que quand on décide de le faire. Et c’est devant nous. Devant nous il y a une vitre, la renarde et le prof. Et le tableau. Je doute qu’une vitre ou un tableau soit en moi. Et Mr Lival n’est clairement pas en chacun d’entre nous. Puis surtout pas depuis notre naissance. Erk.

Le problème c’est que je bloque sur l’idée du patronus depuis toute à l’heure. Je n’ai jamais vu le sort agir, on m’a juste dis qu’il pouvait prendre la forme d’un animal. Surtout avec ce qu’on dit les deux Pouffy sur l’attitude du renard etc. Peut-être que le renard c’est le patronus du prof ?  Ca expliquerait pourquoi la renarde a l’air intelligent, c’est le prof qui la contrôle. Et il s’est mordu lui-même pour garder la mascarade. Et il laisse sa baguette parce que ça ne craint rien.  Bon je ne vois que ça, je note sur ma feuille : patronus. On verra bien.

Je me remets en position pour observer  les gens autours.  Surtout les filles, peut-être y avait-il d’autres inscrites. Puis un autre Serdaigle était arrivé. UN serdaigle.  Déception. Mais bon, il ne devait pas rester beaucoup de gens à attendre. Hâte que le cours commence.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Jace Becker, Lun 14 Aoû 2017 - 9:05


Le professeur Lival s'approche du renard en me répondant à mon bonjour, la dernière fois que je l'ai croisé, ce n'était pas vraiment une rencontre normale entre un élève et un professeur vu que ça a presque fini en bataille d'eau.
En me parlant de la renarde il me dit qu'elle est particulièrement docile et à peine quelques secondes après elle lui mordent la main.
Je regarde le professeur.

-Docile hein...

Avec un sourire narquois, et je tourne la tête vers ma cousine qui venait de me dire bonjour à son tour et m'expliquant que ça change de d'habitude.

-En effet, te connaissant... Tu aurais tendance à envoyer chier les gens qui te parle. Vu que tu n'es pas du matin de base, mais ça fait plaisir à voir quand même, et puis c'est moi. Incapable d'envoyer balader ton cousin préféré... Et le fait que je sois ton seul cousin ne change rien.

Avec un petit sourire amusé.
Le temps que je dise quelques mots au professeur ainsi qu'à ma cousine, une petite Gryffondor vient s'installer à côté de moi, au même moment ma cousine tourna la tête également en çà direction, au vu de sa tête, elle ne doit pas être du matin. Cependant je la reconnais tout de suite, je l'avais rencontré la veille. Je me penche un peux pour lui adresser un petit bonjour

-Salut blondinette, et bien ma parole... Tu as l'air vraiment endormie.

Accompagné d'un petit sourire moqueur en sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Olivia Delaine, Lun 14 Aoû 2017 - 19:04


Le professeur répondit à la salutation d’Olivia de façon rassurante, ce qui eut pour effet de la détendre un peu. Il se tenait proche du bureau, non loin du renard, saluant tour à tour les nouveaux arrivés. Le canidé était assis et n’avait toujours pas bougé.

Elle se demandait un peu dans quel genre de cours elle avait mis les pieds. Entre le renard pas du tout craintif, les inscriptions au tableau qui n’avaient pas beaucoup de sens et cette étrange vitre sur les bureaux … Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre.

En attendant le début du cours, quelques élèves commencèrent à discuter, dont un groupe de trois Poufsouffle derrière elle. Il y avait aussi trois Gryffondors déjà installé, mais elle ne se souvenait pas les avoir déjà croisés.

Elle remarqua que son voisin parlait avec une fille à sa droite, tous deux Serpentards. Mais celui-ci finit par se tourner vers elle, et lui lança un bonjour. Elle fut surprise quelques secondes, avant de réaliser qu’il s’agissait du garçon qu’elle avait rencontré la veille. Peut-être qu’elle s’était assisse ici inconsciemment, à côté de la seule personne qu’elle connaissait.

- Oh, salut Jace. Désolée, je n’avais pas fait attention.

Elle ne savait pas si c’était son visage qui la trahissait, ou si c’était toute son attitude, mais il devina clairement qu’elle n’était pas réveillée. En même temps, elle ne faisait pas tellement d’efforts pour paraître plus réveillée qu’elle ne l’était. Et attendre le début du cours ne l’aidait pas à émerger.

- Effectivement, je ne suis pas trop du matin. Je dois avoir une sale tête, non ?, dit-elle, un sourire amusé sur les lèvres.

Elle ajouta quasiment instantanément, sans lui laisser le temps de répondre

- Ça va depuis hier ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Elhiya Ellis, Mar 15 Aoû 2017 - 4:24


C'était facile de se moquer, surtout quand les tables étaient séparées et avec une petite vitre qui les forçait à les contourner pour abattre une quelconque répercussion sur son voisin. Elhiya avait gonflé les joues en soupirant tout en adressant à Jace un regard réprobateur. Il était certes son seul cousin connu à l'heure actuelle, mais cela ne lui octroyait pas beaucoup plus de droit que quiconque, surtout de bon matin.

"Pffff, ca te donne pas un passe-droit jeune homme, enfin pas tout le temps. Et puis c'est pas sympa, prochaine fois que j'arrive pas à dormir j'irai te réveiller, comme ça tu verras si c'est marrant les courtes nuits de sommeil"

Elle lui tira la langue, faussement vexée, regrettant de devoir se décaler pour le pincer ou le chatouiller en signe de mécontentement. A la place, la blonde s'était accoudée sur son bureau, posant sa tête entre ses mains en regardant le tableau noir une nouvelle fois. Après tout, peut être qu'une idée lumineuse l'atteindrait alors qu'elle relisait les mots que leur enseignant avait collé dessus. Mais rien de plus que ce qu'elle avait déjà noté sur son parchemin. D'un soupire elle écoutait Jace à sa gauche qui prenait soin de s'enquérir de l'état de fatigue de sa voisin Rouge alors qu'il n'avait même pas adressé la parole à Aria depuis qu'il était arrivé. Haussement de sourcil de stupeur. Qu'est ce qu'il lui prenait à partir en élan de sociabilité sur la blonde d'à coté? C'était le contact avec les 3 Poufsouffles de derrière qui lui montait à la tête. Et l'autre Rouge et or qui commencer à bavasser tranquillement....

Glissant les yeux sur Aria pour voir sa réaction, puis sur le brun, Elhiya hésita un instant à s'en mêler, surtout qu'il y'avait ces deux stupides vitres qui la gainait. Aussi, se penchant un peu sur le coté pour pouvoir tapoter les cotes de Jace avec sa baguette, elle lui adressa un sourire en coin objurgateur.


"Tu veux que j't'aide peut-être? T'as même pas été fichu d'adresser la parole à Aria et tu fais la conversation à cette fille? Ton sens des priorités me dépasse pour le coup" Léger mouvement pour regarder la Rouge et Or "Non pas que tu as pas l'air sympa hein, mais bon..."

Nouveau regard assassin à son cousin, est-ce que elle, elle était aller bavasser avec Machin (Ulysse), ca ne serait pas venue à l'idée d'aller le voir et lui demander s'il avait bien dormi. Et pourtant y'avait quand même de quoi, si elle avait été un tant soit peut aimable elle lui aurait même demandé si il avait pas eu trop de mal ses derniers jours avec le sortilège qu'elle lui avait jeté. En se penchant un peu plus vers le brun, elle lui adressa quelques mots à voix basse

"Va falloir qu'on parle après"
Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Anna Schomann, Mar 15 Aoû 2017 - 13:39


Les nuits s’enchaînent et les journées suivent comme un tracé linéaire. Ma dernière année, celle qui déterminera mon avenir, ce que je vais devenir. Le début de la fin de cette scolarité entre les murs et j'avais appris bien plus que ce que j'avais espéré. Le soleil venait caresser mon visage dans ces dortoirs de bleu recouvert et ne prêtant aucune attention à l'heure qui tournait, je pris quelques minutes pour admirer la vue de ma fenêtre depuis mon lit. L'école était isolée de tout, des bruits, des mouvements de la ville et apportait ainsi une part de sérénité chez la plupart ds élèves.  Attachant mes cheveux en chignon contrairement à mon habitude, je prenais cependant soin de porter mon uniforme à la perfection. La cravate bien nouée, la chemise rentrée dans ma jupe, le sac sur mon épaule et ma baguette sanglée à ma cuisse, j'étais prête à descendre les longs escaliers me séparant de ce cours que je prisais. Ce matin avait lieu le cours de Métamorphose et comme le dernier court avait été plein de surprises, j'étais définitivement impatience de découvrir ce qu'Evan nous avait préparé.

Un regard qui s'était perdu sur le réveil moldu d'une de mes camarades de dortoir me fit prendre conscience du temps que j'avais perdu. Pas le temps de déjeuner, je n'avais plus que quelques minutes pour retrouver la salle de cours. Sautant quelques marches avec habileté, j'arrivais de justesse avant le début du cours, légèrement essoufflée.

Beaucoup d'élèves étaient déjà arrivés et ne prenant pas vraiment le temps de tous les reconnaître, je me pressais juste d'aller trouver une place au dernier rang aux côtés de ma relation épistolaire (Yue) dont la tête était encore effondrée contre le bureau ainsi que Riri dont les griffures sur le visage me rappelait un cours d’Histoire de la Magie. Un regard inquiet se posa sur lui. Je ne savais pas quoi lui dire malgré le fait que ma tête se remplissait de questions. Peut-être trouvais-je une opportunité plus tard, mais il n'avait pas vraiment l'air d'une personne prête à déballer son histoire pour le moment. Je posais alors mon sac sur mon bureau tout en me demandant ce que faisait une plaque de verre ici. Mon regard alla se poser cette fois sur mon professeur, laissant dessiner un sourire au coin de mes lèvres. Un signe de tête en guise de salutation, je portais alors mon attention sur l'habituelle énigme.

Je suis en tout être
J'étais Hier
Je serais Demain
Je suis ce que l'on voit
Comme ce que l'on fait
Comme ce que l'on ne voit pas
Mais avant tout
Je suis devant vous
Qui suis-je ?

Le présent. Cette réponse était venue presque instinctivement et sonnait comme une évidence. Seulement ma petite voix de bleue et bronze me murmurait à l'oreille que cette réponse avait été trouvée presque trop facilement. Mais nulle autre réponse n'avait trouvé le chemin de ma pensée, alors pour passer le temps en attendant qu'Evan nous sonne le début du cours, je décidais de m'approcher du bureau pour aller voir de plus près ce renard qui semblait bien trop sage.

« Bonjour Mr Lival, fis-je avec un sourire amusé par cette appellation. Comment se nomme-t-il ? À moins que ce ne soit "elle". »
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Jade Wilder, Mar 15 Aoû 2017 - 14:59


HRPG: Étant un peu perdue, je n'ai pas tout lu, du coup Jade pose ses fesses à un endroit indéterminé !


Étrange... C'est fou. Parfois, des choses ayant une importance capitale deviennent soudain... comment dire... secondaires. Oh cela excluant sans doute le principal, la famille par exemple, ça c'est sacré non ? Mais le reste. Tout le reste semblait tellement dérisoire depuis quelques temps. Pourtant Jade n'avait jamais eu ce genre de mentalité. Elle avait toujours fait passer Jake et Jasmine avant tout le reste, là n'est pas la question ! Sauf que depuis quelques temps, la jeune fille ne parvenait plus à tout prévoir. Être sur tous les fronts en permanence, passer son temps dans ses révisions pour progresser, travailler les week-ends, les vacances ou tout simplement à chaque fois qu'elle en avait la possibilité. Nan, elle n'arrivait plus à gérer tout cela.

Malheureusement, ses notes en avaient pris un coup. Un sérieux coup. Sa moyenne presque excellente - jamais assez à ses yeux - avait fait un magnifique piqué en chute libre... et ça la terrifiait. Certes, elle ne parvenait plus à gérer. Certes, elle avait laissé couler en espérant que les dégâts seraient minimes. Mais il lui était impossible de continuer dans cette direction. Elle n'était pas comme ça.

Bonne élève depuis la maternelle - en exagérant à peine - Jade avait toujours visé l'excellence et plus encore après la mort de ses parents. Sans autre raison qu'un besoin de prouver au Monde qu'elle était capable de mieux. Très nombriliste comme souhait n'est-ce pas ? Malheureusement, la blondinette préférait se voir par les yeux des autres, par leur avis, et non par ce qu'elle-même pouvait penser, pouvait vouloir. Être la meilleure, voilà ce qui lui semblait important. Ce voeu s'était renforcé en découvrant le Monde magique. C'était tellement nouveau, tout ce dont elle avait toujours rêvé sans jamais avoir le droit d'y croire. Alors elle avait travaillé, tenté de rattraper ce retard incompréhensible. La magie lui avait toujours plus ou moins échappé, elle avait dû lutter pour pouvoir progresser. Alors COMMENT ? Comment avait-elle pu se laisser aller aussi facilement, laisser ce statut d'excellente élève lui filer entre les doigts ? Ça ne pouvait pas durer. Hors de question. Depuis le début de la semaine, Jade s'était reprise et essayait de se rattraper. A chaque cours, elle donnait le meilleur d'elle-même et espérait voir ses notes remonter au plus vite. L'un d'eux échappait encore à la liste: la Métamorphose. Voilà bien un des cours où elle avait progressé depuis son arrivée. Pas fichue de prononcer correctement un sortilège, la demoiselle revenait de loin. Pourtant à ses yeux, le cours précédent était resté en demi-teinte. Elle ne s'était pas impliquée autant qu'elle l'aurait voulu, c'était pour elle un manque de respect quant au travail du professeur de Métamorphose. Il faut dire qu'elle respectait particulièrement cet homme, sans trop savoir pourquoi. Quelques échanges, certains l'ayant aidée dans son apprentissage. C'était sans aucun doute la raison d'ailleurs. Cela faisait un moment qu'ils se côtoyaient lors des cours et la jeune fille avait vivement progressé. Raison de plus pour prendre les choses en main et retrouver sa motivation passée.

Jade s'était donc préparée rapidement avant le cours de Métamorphose. Rien de sensationnel, un ruban doré nouant ses longues boucles blondes voilà tout. Puis finalement, elle avait récupéré son sac de cours déjà près depuis la veille, pour prendre le chemin de la salle de classe.

Quelle surprise leur avait-il réservé aujourd'hui ? La dernière fois, le cours dans la Salle sur Demande avait été une surprise pour tout le monde, y compris pour elle. En y réfléchissant bien, cela faisait un moment qu'ils n'avaient pas eu de cours "classique". M'enfin si on peut utiliser ce terme pour désigner l'enseignement du Serpentard. Il avait sa patte spéciale, comme dans d'autres cours, celui-ci la marquait également. Sachant qu'une énigme l'attendrait certainement, Jade humidifia légèrement ses lèvres. Elle n'avait jamais été très douée pour ça, ayant un esprit bien trop... terre à terre. Malheureusement. En apprendre la solution était toujours sa partie préférée. Ainsi, elle pouvait réfléchir autrement, tenter d'observer un autre Monde dans lequel elle avait bien du mal à se faire une place.

Enfin, la préfète poussa la porte de la salle de cours, déjà entrouverte. De nombreux élèves étaient déjà présents, néanmoins elle savait qu'elle n'était pas en retard. Ni même au bord du retard, ce qui changeait grandement de ses derniers cours, légèrement catastrophiques en terme de ponctualité, comme de concentration. Ahem, n'en parlons plus. Inspirant doucement, la blondinette s'avança dans la salle de cours, cherchant une place libre des yeux. Prenant la place la plus proche possible du tableau - voilà les bonnes habitudes qui reviennent - l'Italienne y posa ses cours avant de sourire à l'enseignant, comme à son habitude.

- Bonjour professeur !

Rien de plus simple, elle ne préférait pas s'étendre plus que cela. D'autant qu'elle arborait un ton un peu plus hésitant qu'habituellement, honteuse de ses dernières notes. Par la suite, la demoiselle s'assied sur sa chaise et comme un réflexe, dirigea son regard vers le tableau. Enfin, c'est ce qu'elle tenta de faire avant que ses prunelles ne soient happées par un drôle d'invité. Elle ne l'avait pas remarqué en entrant, pourquoi ? Un renard en plein milieu du bureau, ça s'voit non ? La voilà plus qu'intriguée, que faisait un renard dans ce cours ? Jade avait déjà vu les deux loups du professeur, ça c'était une habitude même et si elle s'écoutait, l'élève irait leur dire bonjour à chaque visite. Peut-être Evan avait-il acheté ou... trouvé un nouvel animal ? Après tout elle ne connaissait rien de la vie que menait cet homme. Si c'était le cas, il avait un goût prononcé pour les animaux sauvages, loups, renards... Bref. Sans pouvoir s'en empêcher, la jeune fille observait le renard en résistant à cette envie folle de s'en approcher. Elle était comme ça elle, trop impulsive, surtout avec les animaux. Néanmoins cette fois elle n'osait pas, sans trop savoir pourquoi. Ce renard avait une présence, quelque chose qu'on ne saurait expliquer.

Inspirant un grand coup, Jade tenta de se reprendre. Il fallait qu'elle se concentre un peu. Alors, ses prunelles se posèrent cette fois bel et bien sur l'énigme du jour. Habitude. Et comme toujours, ces quelques mots suffirent à la rendre perplexe. Le futur ? Nan, ça ne fonctionnait pas. L'amour ? Trop bateau, peut-être. Devant vous... Ah ouais, y'a une vitre, devant elle. Elle avait à peine remarqué à force de contemplations diverses et variées. Sceptique, Jade laissa échapper un soupir. Décidément, elle n'arriverait jamais à comprendre par elle-même les énigmes posées par Evan...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Artemis O'Toole, Mer 16 Aoû 2017 - 7:27


C’est fou ça, pourquoi personne ne le prenait au sérieux. C’est vrai que ce n’était pas souvent, mais il pouvait avoir des élans de calme vous savez. Du coup, là il ne comprenait pas pourquoi Lina souriait, elle semblait rire et penser à une blague. Effectivement, elle n’avait pas tort, du tout même, mais c’était vexant, un petit peu. Comme s’il ne pouvait pas avoir d’amoureux. Il avait tellement une bouille de fripon que personne ne lui faisait confiance, c’est dur la vie quand même. Mais bientôt il la voit se décomposer devant son allusion aux parties génitales du renard. Elle ne s’attendait pas à ça, il réprima un fou rire. Évidemment, il avait lancé ça comme ça, il savait bien qu’elle n’avait pas été observé le renard d’aussi près. Il faisait beaucoup trop peur. Elle lui explique alors. Arty laisse échapper un Aaaah en balançant sa tête en arrière, effectivement, si le professeur avait dit « elle ». Il hocha ensuite la tête.
Elle fit alors une remarque sur la trouille qui l’avait emparé devant le renard. Non mais, c’est vrai que ça pouvait paraître inquiétant de ramener un animal sauvage dans une salle de classe. Pas très prudent même. Par conséquent il ne comprenait pas trop pourquoi il était le seul à être inquiet. Instinct de survie développé chez Arty, sûrement. D’un autre côté, ils étaient peut-être en sécurité. Eh oui, il se pouvait que ce renard eût peur du vide, voilà la raison pour laquelle il restait sur le bureau. Cet espace était un piège pour la bête.

Arty allait répondre alors à sa camarade jaune lorsqu’il vit une autre camarade s’asseoir de l’autre côté de Lina, Amy. Il la salua en retour d’un grand sourire et acquiesça. Oui il allait très bien, aujourd’hui était une très belle journée. Il fut alors question de l’énigme et non plus du renard, ni de l’amourette d’Arty. Tout de même, comment les gens pouvaient réfléchir à cette maudite devinette ? Le jeune Blaireau soupira. Il aurait voulu dire à Lina qu’il s’en fichait, que ça ne l’intéressait pas du tout. Mais il n’était pas là pour la rembarrer, bien au contraire. Il prit alors une grande inspiration en jetant un œil à la vitre devant lui. Devant lui justement.

- Tu sais, le fait que le renard ait mordu le prof ne prouve rien d’étrange, si ce n’est que c’est un renard cannibale. C’est tout. Et c’est davantage inquiétant.

Il réfléchit. Un peu tout de même, il essaya du moins. Il ne voyait aucun lien tangible entre le renard et l’énigme, et encore moins avec la vitre. Alors bon, essayons de faire une petite histoire. Un renard enfermé dans une vitre ? La peur la plus profonde du renard : une vitre ? Nen. Rien ne lui venait. Mais le prof n’avait pas choisi tous ces éléments par hasard, c’est qu’il y avait quelque chose en dessous de tout ça, anguille sous roche on pourrait même dire. Ça commençait à lui brûler le cerveau, parce que là, comme ça, spontanément il aurait répondu comme réponse à l’énigme : notre reflet. Mais dans un cours de métamorphose c’était bizarre, on n’allait pas apprendre à se maquiller. Donc, un grand doute envahit Arty puis finalement il lâcha tout. Non, c’était trop compliqué pour lui, il y avait des choses mille fois intéressantes à faire. Regarder derrière par exemple, regarder qui venait d’arriver, attendre Zaza. Guetter son pote du coin de l’œil, sait-on jamais.
Finalement, il se retourna vers Lina.

- Au fait, c’était pas une blague inh. Zaza est vraiment chanceux de m’avoir comme amoureux ! Tu peux même demander à Elhiya devant toi ! Elle sait, elle que c’est mon amoureux ! Il marqua une pause, essayer de se montrer comme un petit élève modèle, tout ce qu’il n’était pas en réalité, quand bien même il tentait tant bien que mal d’avoir des résultats corrects. Comme ça, la réponse, j’aurais dit, j’sais pas notre reflet, notre double, notre moi intérieur, non mieux ! La projection astrale ! Tu sais comme la sorcière dans Charmed, celle qui peut se dédoubler, j’sais plus laquelle.

Bon alors, évidemment, là il partait trop loin, parler de cette vieille série moldue avec trois sorcières, Lina n’allait pas comprendre. Mais lui oui, alors bon, le reste ne comptait pas. Puis bon, sa réputation n’était plus à ça près, il pouvait très bien assumer d’avoir adoré regarder cette série qui présente une perfection audiovisuelle parfaite. Voilà, c’est dit. En plus ça le faisait rire, cette référence obscure. Il revint sur cette énigme. Sauf que techniquement on est pas censé voir vraiment la projection astrale de quelqu’un d’autre, si ce n’est la nôtre. Alors ça ne marchait pas, ou pas vraiment. Mais c’était ce qu’il avait de mieux à proposer. Finalement il tenta de croiser ses bras sur sa table et attendre. Il se demandait si en métamorphose on pouvait apprendre à créer sa propre projection astrale. Arty trouvait cette idée excellente, à quoi pouvait bien ressembler son soi astral ? C’était une vraie question intéressante, le genre de question qui lui faisait lever les yeux comme s’il essayait de regarder à travers les neurones qui s’allumaient dans son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 10

 Cours N°8 - Métamorphose le monde

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.