AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 7 sur 10
Cours N°8 - Métamorphose le monde
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Artemis O'Toole
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle

Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Artemis O'Toole, Mar 12 Sep 2017 - 17:03


En plus, maintenant il avait terminé les premiers exercices, comme quoi il pouvait lui arriver des aventures improbables il se montrait toujours aussi sérieux. Il avait même été félicité par l’Auror, et on pouvait dire qu’il n’était pas peu fier. Je l’avais dit, en soi Arty n’est pas un mauvais sorcier, c’est juste qu’il est très souvent déconcentré par l’environnement ou par la peur, tout simplement. Il attendait donc calmement la réponse de son professeur en ce qui concernait l’adoption de Joséphine. Arty était sûr que c’était dans la poche, de toute façon, on ne pouvait rien lui refuser. C’est pourquoi lorsqu’il entendit les paroles de l’adulte il entrouvrit la bouche, légèrement. Il n’y croyait pas. Cet homme était un monstre, ni plus ni moins. Un individu sans pitié ni aucune autre émotion d’aucune sorte. Le Poufsouffle n’en revenait pas, on aurait dit qu’il venait de voir un dragon fantôme dans la pièce. Il avait refusé. Joséphine serait donc de nouveau transformée et on ne savait pas en quoi. Ah non non non. Jamais il ne pourrait accepter ça. Alors il reste là, le regard perdu devant lui, Joséphine toujours proche de son visage.

Pourtant quelque chose le réveille, il plisse les yeux et fronce les sourcils. Un air de « whaaat ? ». Il ne comprenait pas ce que sa relation avec Azaël venait faire là et on pouvait dire qu’il était parfaitement chamboulé. Il ne savait pas comment réagir, c’est-à-dire qu’il était content que ses camarades s’intéressent à sa vie privée, ça flattait un égo qu’il n’avait pas, et d’un autre côté il aurait bien voulu lui dire de se mêler de ses affaires. Mais en même temps, cette blague venait de lui, alors que Zaza n’était pas encore arrivé en classe, pourtant bizarrement, cette rumeur dans la bouche de quelqu’un d’autre, ça le chiffonnait. Ulysse n’avait pas demandé son accord. En plus, alors qu’Arty jette un œil sur le côté il sent son pote se raidir, brusquement. Il est loin d’apprécier qu’on lui prête une relation avec lui. Le Serpentard n’était pas un comédien, avec quelqu’un d’autre il aurait pu jouer le jeu, à faire semblant, juste pour rire comme ça. Mais là clairement, ce n’était pas possible, Aza allait exploser. D’ailleurs il avait même été prêt à lancer un sort au Gryffondor. Le Blaireau pose donc Joséphine devant lui, la tenant d’une main afin qu’elle ne bondisse pas hors de la table et se casse une patte, ce serait malencontreux. Il s’éclairçit la gorge et prend l’air le plus sérieux du monde.

- Non on est pas ensemble ! Quoi que, j’suis flatté qu’Ulysse puisse penser que je mérite quelqu’un comme Aza. Mais non, en vrai j’ai déjà quelqu’un. Sois pas jaloux va Ulysse !

Sur cette dernière phrase, le ton sérieux s’était envolé et l’espièglerie avait retrouvé toute sa place dans les paroles d’Arty. Essayer de détendre l'atmosphère avant que les vaisseaux sanguins de son pote à côté ne flanchent. Non, il n’avait aucun problème en fait, à parler comme ça de sa vie privée. Et puis bon, en même temps, c’était le prof qui avait posé la question, c’est qu’il voulait forcément savoir lui aussi, sinon il se serait contenté de jeter le papier à poubelle. Or non, c’était en fait un stratagème de la part du professeur, faire semblant de réprimander Ulysse et ses mots afin d’avoir une réponse à la rumeur colportée. C’était bien joué, il faut l’avouer. C’est-à-dire que peut-être qu’Evan n’était pas un homme sans sentiments, il devait avoir cette petite étincelle romantique pour prêter attention aux histoires d’amour de ses élèves.

Bon, le truc c’est que maintenant qu’Arty avait remarquablement réussi les exercices, il allait s’ennuyer. Et croyez-moi sur parole, vous ne voulez pas d’un Arty qui s’ennuie. Parce qu’alors là, je ne pourrais plus le retenir, déjà qu’en temps normal ce n’est pas facile. Il reprend donc sa lapine et la met devant ses yeux, il en profite pour tourner la tête vers son pote. Oui, en fait il se cachait le visage avec Joséphine afin que le prof ne le voit pas. Il essaie alors de chuchoter le plus possible afin de ne pas être entendu.

- C’est un homme sans cœur. T’imagines toi, ne pas vouloir garder une lapinou si mignonne ? Oui, il était revenu sur cette fameuse question. En plus, Arty n’avait pas l’habitude qu’on lui dise non, vraiment, c’était un enfant pourri gâté alors forcément, lui refuser quelque chose, pour lui, c’était phénoménal. Et il n’aimait pas ça. T’façon, j’m’en fiche, j’la garde. Quelle tête de mule quand même. Mais il se disait qu’il trouverait bien un stratagème à la fin du cours pour mettre Joséphine dans son sac et partir en courant comme jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Azaël Peverell, Mar 12 Sep 2017 - 17:23


Tandis que tu te contentes de tout faire pour garder ton calme, Arty reprend la parole. C'est qu'il se sent visiblement obligé de répondre à cette rumeur qui court. Non mais il peut pas juste la fermer, pour une fois ? Bon, tu dois lui reconnaître qu'il a au moins su faire preuve d'un minimum de sérieux. Parce qu'au fond, ça ne t'aurait même pas étonné qu'il disse tout l'inverse, juste pour s'amuser de la situation. Mais il a dû comprendre qu'il ne valait mieux pas jouer à ça avec toi. Mais franchement, un de ces jours, va vraiment falloir que les élèves de Poudlard cherchent à s'occuper d'autre chose que des histoires de couple des autres, parce que ça devient très vite lourd. Tu retiens quand même dans un coin de ta tête que ton pote Arty est en couple. T'étais même pas au courant. Tu lui demanderas peut être avec qui. Un jour. Ou pas d'ailleurs. Bref, tu verras.

Tu esquisses un sourire en l'entendant parler de Lival. C'est vrai que c'est pas très sympa de sa part d'avoir refusé ça à Arty. Après tout, une vitre, il doit bien en avoir une autre qui traîne, alors autant lui laisser Joséphine, il sera un peu moins capricieux par la suite. Tu hoches légèrement la tête pour confirmer que Lival n'a pas de coeur pour avoir dit non à Arty. Juste histoire qu'il ne se lance pas dans tout un argumentaire inutile. Et le voilà qui se met à bouder en disant qu'il la gardera de toute façon. Bah voilà, problème réglé. Si Arty veut son lapin, il aura son lapin. Avec sa tête d'ange, personne ne lui refuse rien. Par contre, si ça vient de toi, c'est le genre de truc qui passe pas. La vie est injuste. Tu lui réponds en chuchotant :

- T'as raison, te laisse pas faire.

Bah quoi ? T'as pas le droit de foutre le bordel, soit. Rien ne t'empêche de pousser Arty à le faire. En plus, t'es bien certain qu'il ne récoltera pas la moindre punition lui. Tu finis par reprendre ta baguette, pour la pointer un nouvelle fois sur ton lapin de verre. #Lapifors. Et le voilà enfin dans une consistance à peu près normal. Sauf les oreilles qui sont toujours transparentes. A croire que même lorsqu'il s'agit de magie t'as la flemme de faire les choses à fond. Tu lances un dernier #Lapifors, et ton lapin est enfin parfait. Un beau lapin noir avec le museau remuant et la queue en pompon. C'est vrai que c'est plutôt mignon comme bestiole. En plus, le tien est trop dark. Tu le caresses entre les deux oreilles avec un léger sourire.

- Salut Dagobert... Euh... C'vraiment moche. Dago, ça t'va ? Ouais, t'as raison, j'trouve que c'est mieux aussi.

Et te voilà en train de taper la discute avec ton lapin. Arty est contagieux, au secours !
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 12 Sep 2017 - 19:02


Je mentirais si je disais ne pas avoir envie de disparaître.

Et je mentirais encore plus si je disais que je n’ai pas tenté de transplaner. Au fur et à mesure qu’Evans parlait je m’enfonçais dans ma chaise. En plus j’entends derrière moi Olivia qui semble vouloir faire une blague. Plus jamais au premier rang. Plus. Jamais. En plus, si quelqu’un de ma maison le taquine, j’imagine que la Verte de la volière (Elhiya) va pas se gêner… Si je meurs pas tué par un autre vert avant. Je déglutis difficilement. Je me risque à lancer un regard derrière moi et tombe face à Azaël. Enfin sa baguette. Je fais les gros yeux et regarde le prof en hochant lentement la tête.

- Oui monsieur, ça ne se reproduira pas.

Je sens le regard des autres sur moi et ne sait pas trop quoi faire. Je sais vraiment pas ce que j’ai fait de mal, ni pouvoir le vert se vexe. Enfin je suppose qu’il a le sang chaud, dans tous les cas c’est moi qu’on met sous le feu des projecteurs. Une sorte de silence s’installe mais ça me brûle les lèvres de demander la réponse à ma question. Non c’est vrai quoi, quitte à me faire afficher autant que je sache si c’est vrai ou non. Je me retourne à nouveau et cette fois c’est le préfet qui me regarde sérieusement. Par la barbe de merlin si même lui il est sérieux j’ai de fortes chances de mourir.

- Non on n’est pas ensemble ! Quoi que, j’suis flatté qu’Ulysse puisse penser que je mérite quelqu’un comme Aza. Mais non, en vrai j’ai déjà quelqu’un. Sois pas jaloux va Ulysse !

Ok ce mec a un don pour détendre les gens. Puis j’ai l’a réponse sans même avoir demandé. J’hésite à enchainer avec une pitrerie mais je crois que je vais juste me faire exclure si je fais ça. J’hoche la tête en faisant une sorte de sourire d’excuse. Le regard de tueur que me lance le vert juste à côté m’incite à ne pas m’attarder encore sur eux. Je retourne ma tête pour observer ma vitre. Bon donc j’en était à… lapifors ah oui. Je sors ma baguette mais mon esprit est bloqué sur la pensée que je vais me faire attraper à la sortie du cours par le Vert.  Je pousse un soupir et tente quand même.

- #Lapifors

Je regarde mon lapin se transformer et ne voit rien d’anormal au début. Puis j’écarquille les yeux en réalisant que mon lapin est totalement vert avec la tête grise. Je ne prends même pas la peine de le capturer pour le cacher avant de lancer un #Reparifagex et de voir la vitre redevenir elle-même. Je pousse un profond soupire et retente un #Lapifors.
Cette fois ci c’est un petit lapin tout blanc qui me fait face. Il est tout mignon. Je souris et approche ma tête de lui en lui chuchotant.

- Moh oui toi t’es tout gentil.

Je pose ma tête sur la table et caresse le haut de son crâne. Un peu de douceur dans ce monde de brute.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aria Morrison
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Aria Morrison, Mar 12 Sep 2017 - 22:33


D’autres questions se suivent et j’essaie de rester attentive à chacune d’elle, en notant les réponses données. Monsieur Lival nous annonce ensuite que nous allons pouvoir mettre des sortilèges de métamorphose en pratique. Avant d’en dire davantage, il fait une parenthèse sur les boulettes de papiers et les jeux enfantins de certains. Je regarde immédiatement Monsieur Boulette (Ulysse) en espérant que grâce à cette remarque, il se concentre plutôt sur le cours que sur le fait de vouloir missionner des personnes pour attacher notre enseignant. S’il continue comme ça, il va nous faire perdre des points. La parenthèse étant finie, Monsieur Lival poursuit en nous expliquant que nous allons devoir métamorphoser la vitre devant nous en animal. Mon visage s’illumine immédiatement et je suis impatiente de passer à la pratique. Je note rapidement les sortilèges écrits au tableau : Avifors pour l’oiseau, Lapifors pour lapin et Réparifagex pour le contresort. Je pose ensuite ma plume et attrape ma baguette, prête à m’exercer.

Derrière moi, j’entends un élève appeler Joséphine. Je me retourne immédiatement et rigole en voyant que le Poufsouffle (Artémis) essaie de rattraper son oiseau qui s’était envolé dans la salle. Quelle drôle d’idée d’appeler cet oiseau Joséphine. D’ailleurs, ce prénom me fait penser à la fille que j’avais croisée lors du festival sorcier de cet été. Une Gryffondor elle-aussi, comme quoi, le monde est petit. Retour à la réalité, ou plutôt au spectacle, le jaune vient de grimper sur la table pour rattraper son oiseau. Mais pourquoi il n'utilise pas le sortilège d'attraction ? Son copain Azaël a eu la même idée que moi puisqu’il jette un Accio, attirant aussitôt l’oiseau vers lui. L’animation étant finie, je me retourne et regarde Elhiya qui venait de réussir à métamorphoser sa vitre en moineau. Monsieur Lival intervient ensuite et décide de lire une nouvelle boulette qu’il avait intercepté de Monsieur Boulette en l’avertissant que la prochaine fois, il nous fera perdre des points. Par la même occasion, je découvre son prénom : c’est donc lui, le fameux Ulysse, celui qui se bagarre avec Dey et Elhiya. Je lève les yeux au ciel me disant que ce n’est pas possible d’avoir un boulet comme ça dans notre maison.

Allez, les distractions sont finis, je fixe ma vitre, pointe ma baguette sur la paroi de verre et prononce  :

- #Avifors

Je me penche légèrement devant moi : rien. Même pas une plume. Rien. La vitre est restée immobile telle quelle. Je soupire. Je n’étais pas concentrée. Je recommence donc avec un peu plus de conviction :

- #Avifors

J’ai envie de dire qu’il y a du progrès. La paroi de verre était toujours là, mais on pouvait clairement voir les différentes parties de l’oiseau. Le seul problème c’est qu’à la place des pattes, il y avait la vitre, fixée sur la table. Bon, j’y suis presque. Je lance un peu agacée un #Réparifagex sur ma semi-métamorphose pour pouvoir reprendre à zéro, mais rien ne se passe.

- Roh, mais c’est pas vrai ! J’ai dit : #Réparifagex !

La vitre reprend sa forme initiale, je lâche un : « Ah… bah voilà ! »

Je ferme ensuite les yeux pour me concentrer sur l’image d’un oiseau. Cette fois-ci, je dois réussir ! J’ouvre de nouveau mes yeux, prends une grande inspiration et lance une nouvelle fois le sortilège :

- #Avifors

La paroi en verre se transforme immédiatement en un oiseau qui commence à s’envoler, je me lève et me penche immédiatement pour le rattraper avant qu’il ne fasse comme le volatif du Jaune. Sourire aux lèvres, je me rassois avec l’oiseau dans mes mains, en admirant mon œuvre. Il a bien un corps, une tête, un bec, des yeux, des plumes ET des pattes ! Voilà, l’oiseau, c’est fait. Au lapin maintenant ! Je pose le piaf sur la table et lance aussitôt un #Réparifagex. Cool, cette fois-ci, le contre sort fonctionne du premier coup ! Je me concentre sur l’exercice suivant en visualisant un lapin. Lorsque je me sens prête, je pointe ma baguette sur la paroi en verre et lance un :

- #Lapifors

La vitre se modifie doucement, laissant apparaitre seulement un morceau du lapin. On peut donc voir une grande oreille et une patte. Bon… il n’est pas trop concluant ce lapin. Après avoir remis la vitre en place à l’aide du contresort, je recommence encore une fois :

- #Lapifors

Cette fois-ci, il n’y a que la tête du lapin qui apparait. Il me regarde, l’air de dire : bah, qu’est-ce que tu fais ? Désolée petit lapinou, je vais y arriver. Sois patient. Nouveau #Réparifagex lancé et la vitre se retrouve de nouveau devant moi. Le point positif dans l’histoire, c’est que je maîtrise parfaitement le contresort.

Allez, je me concentre et essaie de me focaliser sur l’image d’un lapin. Je retente donc :

- #Lapifors

Une tête, deux oreilles, deux pattes et une moitié de corps. Je place mes mains sur ma tête et commence à râler toute seule : « Arrrrghh » Mais c’est qu’il est plus compliqué ce sortilège ! Je vais y arriver ou quoi ? Je repointe ma baguette sur mon lapin raté et prononce un énième #Réparifagex, puis me lève et prononce cette fois-ci plus fort :

- #LAPIFORS

Un lapin apparaît ENFIN à la place de la paroi en verre et fait un petit bond vers moi. Je l’attrape dans mes mains et le regarde. Il est parfait. Contente, je me rassois et le couvre de bisous.

- Tu vois, petit lapinou, j’ai réussi !

Je décide de le garder encore un peu dans mes mains, en le caressant comme une petite peluche.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Olivia Delaine, Ven 15 Sep 2017 - 12:52


Le rouge devant Olivia sembla vraiment gêné. La remarque du professeur ne lui avait apparemment pas fait plaisir, et malgré la tentative de la blonde pour faire rire Ulysse, il semblait bien trop occuper à vouloir disparaître. La réponse d’Arty n’arrangea rien. En tournant sa tête vers le jaune, Olivia remarque qu’Azaël ne semble pas non plus enchanté par le déroulement des choses. Elle déglutit, espérant que les choses ne dérapent pas. Elle avait une part de responsabilité après tout. Il faudra qu’elle s’excuse correctement plus tard. Si son voisin de devant accepte encore de lui adresser la parole après ça. Et s’il n’est pas attrapé par le Serpentard entre temps.

Elle soupire bruyamment, pas vraiment satisfaite d’avoir provoqué le malaise du rouge. Elle essaye de se reconcentrer quand même, d’arrêter d’y penser le temps de finir l’exercice demandé. Bien, l’oiseau, c’était fait. Elle se retrouvait de nouveau face à une vitre – cette insupportable et insolente vitre. Il ne lui restait plus qu’à faire apparaitre un lapin à la place. Elle avait déjà eu un peu de mal avec le premier sort, elle aurait surement plus de difficultés avec le second.

Elle fronça les sourcils, pointa sa baguette vers la vitre.

- #Lapifors, articulat-elle. Mais rien ne semble se passer. Peut-être une subtile vibration.

Elle recommença une seconde fois, mais parlant plus fortement et plus clairement.

- #Lapifors ! La vitre commença sa transformation, Olivia fut soulagée. Mais pas pour longtemps. Elle se retrouva avec un lapin en verre. Qui ne bougeait pas du tout. Un genre de statue. Mince.

- #Reparifagex !

Elle attendit que la vitre reprenne sa forme originale. Elle jeta un coup d’œil nerveux autour d’elle pour voir si les autres réussaient plus facilement qu’elle. Apparemment, d’autres avaient aussi quelques difficultés. C’était rassurant. Elle retentat encore une fois.

- #Lapifors !

Peut-être que c’était par manque de patience, ou parce qu’elle avait fini par comprendre qui commandait ici, mais la vitre finie par se transformer en un vrai lapin – oui, elle pensait vraiment que cette vitre avait essayé de lui rendre la tâche plus difficile. Le rongeur était marron, avec des oreilles tombantes. Pas très gros. Elle était incapable de faire apparaître un truc un minimum imposant hein ? Mais au moins, elle avait réussi. Elle n’avait pas eu beaucoup plus de difficultés qu’avec le premier sort, et pour ça elle était plutôt fière. Enfin, elle n'avait pas réussi du premier coup, pour aucun des deux, mais c’était déjà bien. Elle était satisfaite. Elle tapota ta tête du lapin et caressa ses oreilles. Est-ce qu’elle devait vraiment lui faire reprendre sa forme originelle ? Cette vitre était bien plus agréable sous forme de lapin. C’est à contre cœur qu’elle murmura un #Reparifagex et observa le lapin disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Yue Tsukaï
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Yue Tsukaï, Sam 16 Sep 2017 - 12:00


Yue se balançait nonchalamment sur sa chaise de bureau ; bras croisés, tête renversée, yeux clos. Comme toujours, elle appréhendait l'utilisation prochaine de sa magie et retardait l'inévitable le plus longtemps possible. La gryffondor releva une paupière et jeta un rapide coup d’œil autour d'elle. La plupart des élèves avaient commencé l'exercice imposé quelques minutes plus tôt par Mister Freeze. La métisse esquissa une grimace nerveuse en visualisant l'objet de ses préoccupations devant elle. Transformer une vitre en oiseau puis en lapin ? A ce rythme là on va fonder un zoo au sein de l'école ! ricana t-elle intérieurement, remarque on a déjà pas mal de singes et même un yéti ! pouffa t-elle en manquant de renverser sa chaise. Heureusement que la rouge et or avait de bons réflexes, elle se rattrapa à temps sans empêcher un bruit aigu de pieds raclant le par terre résonner dans la pièce. Oups, laissa t-elle échapper. Heureusement pour la jeune sorcière, personne ne semblait lui prêter attention, ils étaient tous bien trop concentrés sur la tâche donnée.

Yue soupira, agacée. Il allait bien falloir qu'elle s'y mette ! Après tout, ce n'était qu'un foutu bout de verre, qu'est-ce qu'il pouvait arriver qu'elle ne saurait gérer ? Lentement, la gryffondor sortit sa baguette de son sac à dos. A peine l'eut-elle effleurée qu'elle sentit sa magie affluer doucement le long de ses veines, provocant de faibles courants électriques qui la firent frissonner. C'était toujours impressionnant de voir ce simple bout de bois reconnaître son propriétaire, comme si il était imprégné de son être. La métisse resserra sa prise et prit une grande inspiration, il fallait qu'elle vide son esprit avant de tenter toutes manipulations. Alors, elle ferma les yeux et s'enfonça dans les abysses de son esprit. S'imprégnant des pensées déversées par son cerveau, la rouge et or finit par ressentir un courant plus fort que les autres. Ses battements de cœur accélérèrent soudainement, muent par un sentiment profond de solitude et toute la colère qui en découlait. Sa magie était ainsi, solitaire et sauvage. La jeune élève se concentra, recréant imaginairement l'incarnation de son pouvoir et quand il se tint enfin face à elle, elle lui murmura "Wǒ zài zhèlǐ"*. Ainsi, son pouls reprit un rythme normal et la puissance qui bouillonnait en elle calma ses ardeurs. Comme lui avait expliqué une bonne amie, "la bête farouche qui dort en toi n’est ni ton ennemi, ni ton ami, il réagira donc en fonction de toi et pas contre toi." Yue en avait donc déduit que si elle était calme et expliquait clairement ses intentions, il n'y avait aucune raison que sa magie se retourne contre elle.

Prête à lancer son premier sort, elle rouvrit les yeux non sans ébaucher un début de sourire et pointa sa baguette en direction de la vitre d'un geste sur. La gryffondor fixa intensément le panneau de verre, l'effleurant du bout des doigts avec son autre main, ressentant le moindre détail pour finalement y projeter son énergie.

- #Avifors, articula t-elle avec conviction. Sous ses yeux attentifs, la vitrine se déforma, le verre devint malléable brisant les lois de la physique. La métisse retint un cri de victoire. Elle avait réussie ! Sans bavures, sans dérapages, elle était restée maître de la situation ! Son soulagement était palpable alors que, devant elle, se tenait une magnifique Mésange bleue. Son pelage bleu et or étincelait et ses yeux pétillaient d'intelligence. Mu par une volonté propre, l'oiseau se déplaça jusqu'au bout du bureau et décolla tant bien que mal pour aller se nicher dans le cou de Yue. Attendrie par ce geste de confiance, la rouge et or se détendit totalement et laissa la Mésange s'installer entre son sweat à capuche trop large et le creux de ses clavicules. Et voilà qu'elle devait retransformer l'oiseau en une vulgaire vitre alors que celui-ci vivait et respirait tout comme elle. Ce dilemme lui tira une grimace de dépit et la gryffondor retira à contre cœur le petit être ailé de sa couchette.

- #Réparifagex, tenta t-elle une première fois. Mais évidemment rien ne se passa. Au fond d'elle, elle n'avait pas envie de condamner l'oiseau et sa magie le ressentait. Tu sais, si la vie m'a bien apprit un truc, c'est que l'on ne fait pas toujours ce qu'on veut, murmura t-elle comme pour essayer de se convaincre.

♫ Like a bird on the wire,
Like a drunk in a midnight choir
I have tried in my way to be free. ♫


"Wǒ zài zhèlǐ" = "Je suis là" en chinois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Jace Becker, Sam 16 Sep 2017 - 19:14


L'idiotie du rouge face à Olivia ce répète. L'expression "Apprend de tes erreurs" ne doit pas s'appliquer à lui. Aucune envie de se faire discret, surtout face au prof et à Elly.
En parlant de ça, je vois le papier s'envoler en direction d'Elly qui passa le mot à M. Lival, qui nous partage d'ailleurs l'écrit de cet Ulysse.
Je me frotte le visage des deux mains en soupirant.

Après avoir repris ma concentration pendant que plusieurs élèves s'exécuter à la mise en pratique des sortilèges donnés par notre professeur, je pointe ma baguette face à ma vitre. Au moment de lancer le premier sort qui va métamorphoser la vitre en un oiseau, Olivia me fit sursauter en criant presque.
Je la regarde avec des yeux ronds, lorsque je vois sa vitre se changer en un petit poussin fraîchement sorti de son oeuf.

Le petit manège de la vitre d'Olivia me rappelle les dires que Nyx m'a dite il y a quatre ans. Il ne suffit pas de dire les mots, il faut la volonté qui va avec. Je souris bêtement à ce souvenir, puis je pointe de nouveau ma baguette sur la vitre face à moi.
Et d'une voix distincte.

-#Avifors.

La vitre tremble légèrement pendant que je vois la transformation s'effectuer, petit à petit, un plumage noir commence à se faire voir. Une fois la transformation achevée, un magnifique corbeau d'un noir de jais se tourne vers moi, me regarde puis croasser légèrement avant de s'envoler pour faire le tour de la classe et se poser sur mon épaule.
Je le fis descendre où il reste à croasser sur la table.

-#Reparifagex.

Le magnifique corbeau, se transforme de nouveau en une vitre, je regarde autour de moi, je remarque Olivia avec son petit lapin en verre qui m'arracha un petit sourire amusé. Et je la regarde lancé de nouveau le sort, et vois un petit lapin marron.
Je pointe ma baguette sur ma vitre, bizarrement, j'ai l'intuition (pas du tout à cause du narrateur) que je vais avoir un peu plus de mal pour ce sort.

-#Lapifors

La vitre tremble, beaucoup plus que tout à l'heure et... Rien, ha ! Si, la vitre a rapetissée...
Je soupir.

-#Reparifagex.

La vitre reprend sa taille normal, puis je me concentre un maximum, j'essaye de visualiser un petit lapin. Allez, je peux réussir ! (sans que le narrateur face une allergie)

-#Lapifors !

La vitre rapetissée à vue d'oeil, prenant petit à petit le corps d'un bébé lapin nain noir et blanc. Le prenant complètement d'une main, j'approche mon visage du sien et l'observe dans les yeux.
Puis j'essaye d'imaginer la réaction de mon corbeau face à cette petite bestiole... Pas beau à voir.
Je le repose ensuite sur la table.

-#Reparifagex.

En quelques secondes le bébé lapin nain reprend sa forme d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Aoi Baskerville
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Aoi Baskerville, Sam 16 Sep 2017 - 23:22


Le sérieux revint à son tour planer sur la classe et le cours reprit son cours. Sans attendre, Mr Lival répondit à la question de l’azur, et ladite réponse fut accompagnée d’un sentiment de gêne. Aoi fixa son regard gris sur la jeune femme. Vu son âge, c’était sans doute là une question qui risquait de la concerner sous peu, si ce n’était pas déjà le cas par ailleurs. Quoi qu’il en fût, pas le temps de s’appesantir sur ces détails, le ballet des réponses continuait. Méticuleuse, la brune retranscrivait les réponses des deux adultes sur son parchemin, qu’elle n’allait pas tarder à devoir changer tant elle avait écrit dessus. Une dernière question lui vint à l’esprit au moment où le professeur annonça qu’ils allaient passer à autre chose. Malgré tout, la japonaise la nota sur son parchemin, et lassa un peu de place afin de pouvoir retranscrire la réponse lorsqu’elle l’aurait. A la suite, elle inscrit les trois sortilèges cités, ainsi que les consignes puis, après avoir tout relu, elle rangea ses fournitures et sortit sa baguette.

Ils entraient à présent dans la phase qu’Aoi aimait le moins. Elle n’avait jamais été une lumière en lancé de sortilèges, alors si là elle devait en lancer au minimum quatre à la suite, elle ne savait pas comment elle allait s’en sortir. Mais elle n’avait pas le temps de s’apitoyer sur ses faiblesses, déjà ses camarades lançaient leurs sorts, avec plus ou moins de succès. Serran sa baguette entre ses doigts pour éviter de trembler, elle fixa la vitre devant elle. S’obligeant à respirer calmement, elle visualisa un oiseau sans rien d’extravagant, un simple moineau. Mobilisant toute sa concentration, elle prononça #Avifors. Evidemment, comme il fallait s’y attendre, rien ne se produisit. Sans se laisser démonter, elle relança le sort. Une fois. Deux fois. Quatre fois. Rien ne se produisait. Pas l’ombre d’une plume ou d’un cui-cui, alors que certains en étaient déjà à l’étape suivante et donnaient des surnoms à leur lapin. Des larmes montèrent aux yeux de la japonaise. Elle était folle de rage de ne pas parvenir à exécuter un simple charme après cinq années d’études plus qu’appliquées et intensives. Les sourcils froncés, les dents serrées, elle jeta brutalement son #Avifors en un ultime essai. En une fraction de seconde, un aigle miniature déploya ses ailes sur le bureau de bois. Les yeux écarquillés, la bleu et bronze eut tout de même le réflexe de l’attraper avant qu’il ne prenne son envol. La colère l’avait aidé à réussir, et pour couronner le tout, elle avait produit une réplique miniature de l’emblème de sa maison. Elle ne put retenir un rire alors qu’elle caressait le petit rapace qui tentait de s’échapper. Doucement, elle invoqua un #Réparifagex qui fonctionna du premier coup, bien qu’il fût quelque peu lent à l’exécution.

Posant sa baguette à côté de la vitre, elle prit un instant pour reprendre son souffle. Cinq essais pour réussir à transformer le verre en volatile, un seul pour effectuer l’opération inverse. Il lui fallait se rendre à l’évidence, le calme qu’elle s’imposait était contre-productif, c’était lorsqu’elle était animée d’émotions fortes qu’elle parvenait à lancer ses sorts. C’est le regard empli de détermination qu’elle se saisit à nouveau de sa baguette et fit face à la glace. Fermant les yeux, elle tenta de faire remonter les souvenirs de sa fin d’été. Le déchirement qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait dû quitter encore une fois sa maison, sa culture, son pays, les siens, laisser derrière elle ses liens, ses origines, sa langue. Rapidement, ses yeux gris se remplirent de larmes. La voix tremblante, elle tenta alors de transformer la vitre en un lapin. #Lapifors. Il ne lui fallut que deux essais pour que la métamorphose ait lieu, bien que l’animal qui trônait à présent sur le pupitre ait l’air légèrement rigide, comme un bibelot. Néanmoins satisfaite, la bleue entreprit, après avoir essuyé les larmes qui avaient fini par couler sur son visage, de redonner à la vitre son apparence initiale.

Toutes ses tentatives se soldèrent par des échecs, de plus en plus cuisants. L’azur eut beau se remémorer toutes les émotions qu’elle put, rien n’y fit, le lapin-bibelot resta planté là, la défiant de ses yeux de verre. A bout de force, la jeune sorcière abandonna, baissant sa baguette. Se retournant à demi pour repérer les deux adultes dans la salle, elle leva la main, attendant que l’un des deux ne s’approche. Lorsqu’elle sentit derrière elle une présence, elle prit la parole, la voix tremblante de fatigue.

- Je n’arrive pas à lui faire reprendre sa forme initiale… Et j’avais une autre question, à propos du sortilège de tout à l’heure, si je peux avoir une réponse maintenant, sinon j’attendrai la fin du cours.

De son sac, la japonaise ressortit son parchemin, quelle déroula délicatement pour qu’on puisse y lire, rédigé de son écriture appliquée « existe-t-il un sortilège contraire à l’Humanum Iterum, qui permet de forcer un animagus à se transformer de sa forme humaine à sa forme animale ? ».

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Riri Vacuitas, Dim 17 Sep 2017 - 19:26


Le cours me semblait lourd. Pas que le prof était inintéressant. Plutôt que chaque élément me semblait perturbant. Tout semblait lent et tout semblait important. J’essayais de suivre mais ça ressemblait plutôt à survivre. La tête dans une main, les yeux plissé pour essayer de suivre. Je comprend qu’il faut lancer des sorts dans un ordre précis. Ça va, je devrais y arriver. Rien de compliqué, une boulette de papier avait pourtant traversé la pièce. Caresse insouciante au milieu d’un cours aux responsabilités grandissante. Un cours c’est peut-être faire le choix entre rester enfant ou accepter le présent. Le temps est lents, constamment poursuivis pourtant. Métro de retard, j’ai un métro de retard, je dois prononcer des mots, des sorts. Repense à la veille ? Des remords ? On s’en veut encore ? La vie dehors est différente mais on est pas mort. Hors du temps lent et lamentant.

M
e redressant lentement je prend ma baguette noir. Le regard lourd sur cette vitre. Je prend quelques secondes pour respirer. Secoue un peu la tête pour me réveiller. Repositionne bien la vitre au milieux de ma table et d’un geste sec pour ne pas être lamentable je prononce le premier sort. « #Avifors » Sans vraiment de surprise la vitre se transforme en oiseau. Comme expliqué par le prof. Je le regarde alors, je me dis que lui au moins, il est là pour quelque chose d’aussi précis qu’inutile et que se sera fini lorsque j’en aurais eu l’envie. Il n’a pas à patienter durant l’éternité de ses battement et de ses tourments. Il n’est l’amant que d’un instant et ça doit être aussi frustrant qu’intéressant  mais ça nous rend dépendant. Les yeux mis clos je prononce le sort pour le remettre en vitre. « Rép … #Réparifagex » Voici la vitre, froide et morte. Elle me reflété, défaite.

Je respire un peu, c’est le moment du deuxième sort. Pas de sortilège de la mort, comme hier soir. Pourquoi finir ça comme ça ? C’est fou ça, tout reste là comme ça, rien ne change ça doit être pour ça. On aimerait être ça mais on doit d’abord passer tout ça et pour le moment je suis là et comme ça … « #Lapifors » et voilà un lapin. Pour certain signe de paix, pour d’autres, proie et peau de bêtes. Pour paraître et être ce que nous ne sommes pas. Mais c’est comme ça, le plus fort est celui qui à le plus tord ? Mais ce n’est pas celui qui finira mort. Suite à cette pensé je fronce les sourcils et prononce rapidement un « #Réparifagex ». Le lapin peut-être malin disparaît.

Mais me voilà prit de folie. Je lance alors un autre sort, que dis-je ? Je l’invente ! Je lance un « #Lamantifors »et voilà un gros Lamantin sur ma table qui fait des cries de … lamantin ? Ça crie ces trucs là ? Il est énorme et moche ! Comme un lamantin en fait ! Je suis trop content, je viens d’inventer un sort comme ça, sur un claquement de rêve ! Rêve ? Je secoue la tête. Les yeux mis clos et le regard vers le prof je me rend compte que c’était dans ma tête ce dernier sort. Je n’ai rien inventé, rien crée, je l’ai juste imaginé. Pas de lamantin sur la table. Juste cette vitre qui reflète mon reflet comme une punition divine. Puis j’entends un bruits de fond constant. C’est l’autre débile d’Azaël et visiblement le nouveau préfet de Poufsouffle. Ça doit être un débile aussi alors. Pourquoi Poudlard choisit des gens aussi stupide pour ce poste ? Je dois être une exception … Mais j’en peux plus de l’entendre. Alors je prend ma baguette, la pose sur la table en direction d‘eux. Croise les bras dessus et y range la tête. Comme ça, si jamais ils me saoulent vraiment, je suis près à les faire terre mais pas à les envoyer si pieds sous terre. Aujourd’hui je n’ai pas envie, aujourd’hui je suis excédé, aujourd’hui je suis encore plus blasé. Laissez moi me soigner, laissez moi récupérer, laissez moi respirer, laissez moi penser, laissez moi être moi. Mais pourquoi ? Je n’ai pas la réponse alors je lance une question en direction du prof.

« Monsieur, vis à vis du sort … vus juste avant pour forcer la transformation de madame l’Auror ... Ce sort fonctionne t-il si la personne est stupefixée ? »

Sur une voix lente, grave et un regard neutre voir fuyard. Qu’est-ce que je fais là aujourd’hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Jade Wilder, Dim 17 Sep 2017 - 21:39


La plume grattait le papier sans sommation. Comme quoi, avoir lu tant d'informations dans les bouquins n'apportait pas forcément toutes les réponses et étant donné que leur interlocutrice avait une réelle expérience de ces transformations, chacun pouvait obtenir une réponse en situation réelle. Elle, avait fait le choix de poser une question plus centrée sur le sortilège. C'était un peu bateau mais mieux que rien et la plupart des informations qu'elle voulait avaient déjà été énumérées. Quoi qu'il en soit, le professeur de Métamorphose ne tarda pas à répondre aux différentes questions, dont la sienne.

- Tout à fait ! Le sortilège provoquant une transformation non voulue, il est nécessaire que la cible soit parfaitement immobile. Si elle est en mouvement, même qu'elle ne se déplace qu'un minimum, le sort ne marchera tout simplement pas !

Bon, pas d'effet secondaire ou quoi, c'était bon à savoir. Pas qu'elle aurait à soupçonner qu'un animagus puisse la suivre et qu'elle doive utiliser ce sortilège pour en être sûre, mais bon. Avec tout ce qui avait pu lui arriver les mois passés, la jeune fille préférait s'attendre à toutes les possibilités. Même les plus improbables. Hochant donc simplement la tête pour signifier qu'elle avait compris, Jade écouta les dernières réponses avant d'en noter les notions. Tout était déjà gravé dans sa mémoire, mais là aussi il valait mieux se montrer prévoyante. Le rythme des questions/réponses s'amenuisait doucement et la préfète étant une habituée de ces cours, elle se doutait que la prochaine étape serait un exercice. M'enfin étant donné les différentes surprises qu'Evan avait réservé à ses élèves lors des derniers cours, on ne pouvait être sûr de rien au final. Et puis, quels exercices ? Aucun d'eux n'était animagus déjà, impossible de centrer quelque chose là-dessus. Elle avait un indice avec la vitre devant chaque table mais c'était assez... vaste, disons. Bref, de toute façon le professeur de Métamorphose termina ses explications et arriva à la partie qui attira plus amplement l'attention de Jade.

- Bien. Nous allons mettre l'animagie de côté pour nous concentrer maintenant sur des sortilèges de métamorphoses animales où vous allez pouvoir vous exercer librement ! Ce qui évitera je l'espère, le jet de boulettes de papier à travers la salle ou autres jeux enfantins qui pourraient passer par l'esprit de certains.

Héhé, ce sous-entendu pas discret.

- Nous allons donc voir quelques sortilèges permettant de métamorphoser un objet en animal ! Il en existe plusieurs et ne sont pas compliqués à réaliser. A savoir que pour toute métamorphose d'un objet en animal, le contresort est #Réparifagex ! Pour le coup je vais vous demander de tester sur la vitre devant vous, le sortilège #Avifors qui est destiné à transformer un objet en oiseau. Ainsi que le #Lapifors, qui permet avec ce dernier de transformer un objet en lapin, légèrement plus complexe que le premier ! Évidemment, l'idée est de vous essayer aux deux sortilèges tout en redonnant la forme originale à votre vitre entre temps !

Okay, pas mal d'informations là. Enfin, pas tant que ça au final, le soucis étant plutôt que Jade avait buté sur un seul et unique mot. Répaquoi ? Voir le sortilège affiché au tableau fut déjà un peu plus simple, il n'empêche que prononcer cela ne serait pas des plus aisés. C'est dans ce genre de situation que la demoiselle voyait qu'il lui restait quelques lacunes, notamment au niveau prononciation. Humidifiant ses lèvres, la préfète attendit la fin des explications avant de se concentrer plus amplement. Peu à peu, les autres élèves autour s'attelaient à l'exercice, notamment... Artemis, son collègue préfet qui avait décidé de se faire remarquer. De nature discrète, Jade n'aurait pu imaginer se donner en spectacle de cette façon, ça l'horrifiait rien que d'y penser. D'ailleurs, elle aurait pu trouver ça bizarre si elle ne connaissait pas un minimum le jeune Poufsouffle. Quasiment aucune discussion échangée pourtant, que des bribes de temps en temps, ce qui changerait rapidement. N'empêche qu'en peu de temps, elle lui avait trouvé une innocence presque... ouais non, carrément touchante. Alors elle resta muette, espérant simplement qu'il ne serait pas blâmé. En revanche, elle ne put retenir un petit sourire en coin face à la réaction d'Azaël. C'était mignon. Comme quoi, elle avait raison de ne pas rester sur l'image qu'il avait l'air de se donner, ce serpy. S'en était presque touchant mais là encore, l'adolescente fit preuve de discrétion. Ce qu'elle pensait, elle le gardait pour elle et les vaches étaient bien gardées. Enfin les ennuis étaient évités plutôt.

Bon, finies les bêtises. Jade tâcha de se concentrer sur les exercices demandés, rien de très difficile normalement. M'enfin avec elle, on ne sait jamais, un truc tout simple pouvait virer à la catastrophe en un claquement de doigts. Nouvelle lecture du premier sortilège à utiliser et finalement, la blondinette prit sa baguette, sagement restée dans sa poche jusque là. Après tout, ce n'était pas spécialement celui là qui risquait de lui poser problème alors autant prendre les choses dans l'ordre. Inspirant légèrement, Jade concentra toute son attention sur la vitre de sa table, faisant le vide pour ne pas penser au reste du Monde. Et ça n'était pas forcément facile entre bavardages et autres... bizarreries qui se déroulaient dans la salle de cours. Elle qui se déconcentrait facilement ne pouvait que difficilement faire face à l'intérêt du vaste Monde dont il lui restait tant à découvrir. Pour le moment, il lui fallait apprendre et se montrer plus sérieuse que ces dernières semaines. C'est parti.

- Avifors.

Voix posée et calme, sans aucune once d'hésitation. Le résultat ne se fit pas attendre puisqu'un petit oiseau prit la place de l'objet inanimé présent auparavant. Automatiquement, un petit sourire prit place sur les lèvres de l'Italienne, comme un réflexe étrange. Ce n'était pourtant qu'un oiseau, mais sa présence lui donnait du baume au coeur. Elle ne pouvait cependant pas s'attendrir puisqu'il ne serait bientôt plus là. Seulement voilà, il fallait désormais s'occuper du sortilège qui lui donnait un peu plus de fil à retordre. Bougeant à peine les lèvres sans un bruit tout d'abord, Jade essayait de prononcer le sort correctement. Honnêtement ça n'était pas des plus simples, elle inversait sans cesse deux voyelles et ça la frustrait. Plus les secondes passaient et plus la demoiselle mordait sa lèvre, un réflexe idiot affichant au grand jour un stress qu'elle tentait pourtant de masquer au quotidien. Bon. Augmentant le volume de sa voix pour pouvoir entendre ce qu'elle baragouinait, Jade se concentra.

- Répa... Réparife... Non. Ré... pari... fagex. Ça doit être ça...

Coup d'oeil vers le tableau, c'était bien ça. Restait à voir si elle arriverait à le prononcer correctement au moment nécessaire mais pour ça, il n'y avait pas trente mille moyens. Il fallait bien se lancer après tout ! Il n'empêche qu'elle n'était pas du tout confiante, se rappelant parfaitement de ce cours de Métamorphose où elle avait décapité une souris par inadvertance. Rien que d'y penser, ça lui donnait envie de vomir... Raison de plus pour ne pas se planter cette fois-ci, hors de question !

- R-Réparifagex...

La baguette pointée vers l'oiseau... la jeune fille ne vit rien de plus que ce même oiseau. Elle avait raté, pour autant aucun bain de sang. On peut dire qu'il s'agissait d'un mi-échec ? Nan, elle n'avait pas réussit alors pas de pitié, c'était un échec total. Fermant les yeux quelques secondes, la blondinette prit le temps de se concentrer correctement avant de prononcer la formule.

- Réparifagex...

Prononciation très lente, mais elle n'avait pas trébuché cette fois. Le résultat ne se fit pas attendre puisque l'oiseau redevint vitre en un tour de main. Un soupir de soulagement pas discret s'échappa de ses lèvres. Dieu merci, elle ne lui avait pas fait de mal. Le reste de l'exercice lui paraissait presque dérisoire après ce stress qui avait tendance à la paralyser par moments. Un coup d'oeil au tableau pour vérifier le troisième sortilège et déjà, elle se lançait.

- Lapifors !

Sûre de pouvoir y arriver, la blondinette fut déçue de voir qu'à nouveau, elle n'obtenait pas de résultat. Il lui fallut réessayer cette entreprise deux fois pour qu'un lapin remplace la vitre. On était loin de la perfection mais au moins elle y était arrivée, on n'allait pas lui enlever ça. Sourire de nouveau, alors qu'elle observait le lapin sur la table. Il semblait tout à fait normal, un lapin banal quoi. Quand on sait qu'il s'agit d'une vitre de base... Ressentait-il la même chose que n'importe quel animal ? En re-transformant ces animaux, les emprisonnaient-ils dans des murs de verre ? Pour le coup, la blairelle ne savait plus trop quoi penser. C'était de la magie, beaucoup de choses ne s'expliquaient pas... Et puis si elle commençait à se montrer trop sensible, elle n'y arriverait pas et relâcherait toutes ces petites bêtes dans le parc. Pas sûr qu'Evan apprécie l'entreprise. Sans grande conviction, Jade retransforma peu après l'animal en vitre, avec presque autant de stress et de difficulté qu'auparavant. Décidément, il y avait encore un long chemin avant un réel changement...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Amy Jackson, Dim 17 Sep 2017 - 22:56


Le temps passe vite quand on fait quelque chose d'intéressant et en ce moment Amy, pendue aux lèvres de son professeur et de son invitée, avait l'impression qu'il ne s'était écoulé que quelques petites minutes depuis son arrivée. Et pourtant c'était déjà la fin des questions et le début des exercices ! La jeune fille écouta attentivement les instructions, en gardant un visage impassible alors qu'à l'intérieur elle bouillonnait. Transformer une vitre en oiseau ou en lapin ! C'était sûrement la chose la plus excitante et la plus folle qu'elle ait faite depuis son arrivée à Poudlard et elle était impatiente d'essayer.

Une fois que le professeur eut donné son feu vert, la jeune fille se détourna complétement du tableau et se focalisa sur la vitre en face d'elle. Bien tout ce qu'elle avait à faire c'était prendre sa baguette et prononcer la bonne formule et dans quelques instants elle aurait un petit oiseau en face d'elle. Enfin si elle réussissait ce qui n'arriverait sûrement pas au premier essai.

La jeune fille se redressa et tendit sa baguette en direction de la vitre avant de murmurer un petit #Avifors. Elle attendit quelques secondes mais la vitre ne bougea pas, restant une vitre. Déterminée la jeune fille réitéra l'opération et cette fois-ci la vitre se couvrit de plumes qui s'effacèrent aussitôt. Encouragée, Amy recommença, obtenant exactement le même résultat. A son cinquième essai elle eut l'impression que la vitre avait un peu rétrécit et à son septième elle eut le bonheur de voir apparaître un petit oiseau devant elle.

-Ooooh j'ai réussi, ma vitre est un oiseau ! Tiens ça c'est une phrase que je n'aurais jamais imaginé dire. S'amusa Amy en souriant. Salut toi, ajouta-t-elle en s'adressant au volatile qui avait l'air un peu déboussolé, j'espère que tu as aimé l'expérience mais maintenant tu vas redevenir une vitre.

La jeune Poufsouffle se concentra et lança un #Réparifagex sur le petit oiseau qui ne bougea pas d'un iota. La jeune fille poussa un soupir exaspéré et lança le sort une nouvelle fois parvenant cette fois à redonner à l'oiseau sa forme de vitre.

*Bon maintenant il faut la transformer en lapin... C'est pas gagné*

D'après le professeur, transformer la vitre en lapin était plus compliqué que de la transformer en oiseau et il allait surement lui falloir une dizaine d'essais avant de réussir. Comme prévu ses dix premières tentatives furent totalement infructueuses, mais au bout de la onzième Amy aurait juré que de la fourrure était apparue sur le coin gauche de la vitre.

*Allez je ne suis plus très loin*

Elle se concentra et lança pour la douzième fois un #Lapifors sur la pauvre vitre qui final n'avait rien demandé et qui devait en avoir marre de toute cette agitation. Cette fois-ci c'était sûre de la fourrure était belle et bien apparue sur la vitre. Persévérante Amy jeta de nouveau le sort et une petite queue de lapin apparut sur sa vitre. Sans se décourager la jeune fille qui approchait du but continua l'exercice, et alors qu'elle avait perdu le compte de son nombre d'essais, un petit lapin apparu devant elle.

-Eh bah enfin !!!! Tu t'es fait désirer toi, lui fit savoir Amy en soupirant de soulagement. Bon toi aussi tu es très mignon je t'assure tu l'es encore plus en vitre. Allez hop !

Elle n'eut pas trop de mal à transformer le rongeur en lui lançant un petit #Réparifagex et satisfaite elle se laissa tomber sur sa chaise en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Anna Schomann, Dim 17 Sep 2017 - 23:59


Les yeux virevoltent de droite à gauche sans pour autant me laisser décoiffer par la tempête Azaël ni les moutons qui suivaient stupidement le mouvement. Je posais donc royalement mon coude sur ma table, annonçant la couleur à tous ceux qui me verraient. La téléréalité, très peu pour moi. Mais c'est toujours dans ses moments là qu'une parole venue du ciel vous tombe dessus et vous dévoile l'ultime réponse, sous la forme d'une... boulette ?

« Saches que je ne me fatigue jamais inutilement, je n'ai aucune sympathie ni intérêt pour Azaël mais je ne pouvais pas me décider à laisser Artemis se faire réprimander. Peut être ais-je un cœur après tout ? »

Touchée par ces douces paroles évangiles, je voulais répondre soigneusement à ma douce mais je fus prise d'une de ces absences mystérieuses où nos pensées s'envolaient sans que l'on puisse y faire quoique ce soit. Le mot glissé entre mes cuisses, les deux mains posées sur mon pupitre et un regard plus que jamais vide de vie, j'avais passé une bonne dizaine de minutes absentes de tout ce qui s'était passé autour de moi.

Prise d'une panique assez grandissante, je regarde autour de moi pour voir un déluge de lapin et oiseau se balader autour de la pièce. Mon regard se pose sur mon pl... sur mon camarade de classe (Riri) dont la voix pourtant très endormie était parfaitement audible de ma place. Je l'observais discrètement, délicieusement, son visage amoché qui lui ajoutait un air de bad boy. Lui poser une question, ou au moins lui donner une preuve que mon épaule pouvait devenir une aide, devenait un sujet important dans mon esprit. Cependant, je pris le temps de noter les sorts qu'il avait murmurés sur mon parchemin avant de glisser ma main sous ma jupe.

Trouvant ma baguette à l'endroit laissé, je lisais ce que mes notes me livraient.  #Avifors.   #Réparifagex #Lapifors #Réparifagex
Le merle et le lapin nain s'étaient suivis et avait marqué dans mon esprit une courte page de rose, de cœur et de paillette. Peut-être trop pour moi... L'exercice fini pour moi, je posais ma baguette sur ma table avant de reprendre ma plume et de continuer ces lignes sur ce parchemin pour ma douce brune.. (Yue)

« Tu es gentille et très affectée par l'injustice. J'aime beaucoup cette facette de ta personnalité Yue. Y a-t-il d'autres injustices que tu méprises? »
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Evan, Mar 19 Sep 2017 - 1:06







HRP : J'ai arrangé comme je pouvais avec tous vos posts qui se croisaient parfois Razz

~

J'espérais que ma parenthèse sur le petit mot qui avait certainement dû mettre mal à l'aise les deux noms figurants dedans, saurait dissuader d'autres élèves de se livrer à ce genre d'amusement. Entre Azaël qui faisait sa tête de cochon, Artemis qui semblait avoir bien des cases en moins, en plus d'un goût immonde pour le choix de prénom, et le Rouge qui avait l'air de davantage s'intéresser à l'accouplement de ses camarades plutôt qu'à exécuter les sortilèges, j'étais pas aidé...

Ulysse eut au moins le mérite de s'excuser, tandis qu'Artemis s'occupa de mettre fin à la rumeur aussi vite qu'elle était apparue. J'espérais ce passage clos et que mon intervention aurait au moins suffit à ramener ce cours vers autre chose qu'un foutoir. Même s'il me restait encore à régler le problème Artemis qui n'affichait pas une mine résolue à se séparer de sa nouvelle compagne poilue.

Une fois que l'épisode du couple gay #Poudlard2017 eut trouvé une fin prématurée, chacun se remit tranquillement sur ses exercices avec plus ou moins de réussite. Azaël, qui semblait ne pas avoir apprécié la fameuse discussion, changea le destin de son oiseau vitre en le faisant redevenir de verre, avant de s'exercer au Lapifors. Si sa première tentative lui donna un lapin transparent, sa seconde continua davantage la transformation. Et sa troisième tentative fut une pleine réussite.

Elhiya semblait s'être décidée à s'atteler de nouveau à la tâche suite aux mots d'Elly, et je la vis également s'essayer à la métamorphose en lapin qu'elle réussit sans trop de difficulté, hormis son premier essai qui avait manqué de concentration. Olivia éprouva elle aussi quelques difficultés de son côté. Sa vitre semblait vouloir s'opposer à sa volonté et elle dû s'y prendre à quatre reprises pour arriver à la transformer en un petit poussin.

J'entendis peu après les mots qu'Artemis eut à l'égard d'Azaël au sujet de son lapin, et j'étais toujours partagé entre le dépit et la pitié. Quelque part, j'avais envie de transformer moi-même ce qu'il prenait pour une peluche en vitre pour qu'il revienne à la réalité et se concentre sur la suite des exercices. Mais d'une autre part, je me disais qu'offusquer cet enfant de cinq ans d'âge mental pouvait me valoir une crise de nerfs en plein cours. Et celui-ci avait déjà eut son lot d'égarement.

- Artemis... Vous pouvez garder votre cher compagnon à quatre pattes si le cœur vous en dit. A condition d'avoir un autre objet sous la main à transformer pour la suite... Cependant, gardez à l'esprit qu'il n'est que magie...

Un instant j'adressais un regard à ma belle, comme me demandant ce qu'elle pensait de l'envie étrange du garçon. Ulysse qui avait (enfin) décidé à s'atteler sérieusement aux sortilèges plutôt qu'à l'écriture, arriva à transformer sa vitre en lapin en deux essais. Au moins, le garçon avait de bonnes possibilités quand il ne cherchait pas à s'occuper davantage de ses camarades que de suivre.

Aria eut toutes les peines du monde pour s'en sortir de son côté, laissant quelques mots d'agacement sortir de ses lèvres à mesure de ses tentatives. Il lui fallut trois essais pour arriver à transformer sa vitre en oiseau, et quatre de plus pour arriver à faire apparaître un lapin devant elle. Je souriais à l'élève pour sa persévérance. Sa camarade Olivia, qui s'était résolue à faire disparaître son poussin, eut aussi quelques difficultés pour arriver à transformer la vitre en lapin. Son deuxième essai lui avait offert un lapin en verre, et il lui en fallut un troisième pour réussir complètement le sortilège.

Tout au fond de la classe, Yue fit preuve d'une adresse et d'une concentration exemplaire. De son premier essai elle fit apparaître une mésange bleue qui alla se poser sur son épaule un instant avant qu'elle ne lui rende son apparence originelle. De son côté, Jace qui semblait très préoccupé par ce que faisait Olivia, démontra lui aussi qu'il était capable de réussir le premier sort avec facilité. En revanche, il lui en fallut deux pour pouvoir obtenir un lapin avec le second.  

Mon regard se posa alors sur Aoi, que j'avais eue pour la première fois à mon cours précédent. L'élève éprouva beaucoup de difficultés dans ses divers essais et sembla profondément affectée. De la frustration s'emparait d'elle, mais elle arriva finalement à réussir l'Avifors. C'est larmoyante qu'elle entama le second exercice, et je regardais avec attention ses tentatives. Quand elle leva la main, j'étais non loin d'elle aussi je m'approchais pour la voir, constatant de plus belle son état que j'avais entraperçu.

- Hey, ce n'est pas grave, calme-toi... fis-je d'une voix sereine pour la rassurer. Ce n'est pas grave, tu dois arriver à évacuer tout ça pour pouvoir te concentrer suffisamment. Tu dois faire abstraction de tes émotions négatives, essaye de penser à quelque chose qui te rend heureuse, pour te détendre ! Je vis ensuite une question écrite sur son rouleau de parchemin à laquelle je répondis. Non, ce sortilège n'a pas de contraire, il ne fonctionne que dans le sens où vous l'avez vu ! Il n'existe pas de sortilège qui transforme un humain en animagus.

J'offrais un sourire compatissant à l'élève, comme pour qu'elle comprenne qu'il n'y avait rien de grave à échouer un sort, que l'important était de persévérer. Riri, qui sembla soudainement décidé à s'intéresser au cours plutôt que d'être le sosie officiel de Peeves, se réveilla pour exécuter les sortilèges demandés avec un soupçon de nonchalance. Il réussit du premier coup les deux sortilèges, et lança derrière une question en rapport avec l'animagie.

- Le sort fonctionnera en effet ! Puisque la personne sera immobile. Seulement son état restera le même. Elle sera un animagus stupéfixé voilà tout !

Jade qui semblait avoir fait des progrès pour s'habituer à l'anglais depuis la première fois que je l'avais vue, réussit la transformation en oiseau du premier coup. Cependant, elle eut quelques difficultés pour arriver à prononcer correctement le contre-sort et elle dut s'y prendre à plusieurs fois pour retrouver l'éclat de sa vitre. Derrière, il lui fallut trois essais pour, elle aussi, arriver à avoir un lapin devant elle avec le second sort.

Amy eut pour sa part, besoin de biens des tentatives pour arriver à ses fins. Mais elle eut tout le mérite de ne jamais baisser les bras et d'enchainer les phases de concentration et d'essais pour obtenir le résultat souhaité. Si au final il lui fallut une vingtaine de tentatives pour tout réussir, elle les avait exécutés sans rechigner. Anna de son côté, suivit la voie de Riri, réussissant les sortilèges comme si elle les avait toujours utilisés depuis bien longtemps. Je repris alors la parole tout en retournant vers mon bureau.

- Bien ! Maintenant que vous tous réussi plus ou moins facilement ces deux sorts, nous allons en voir deux autres du même principe ! Puisqu'ils sont dans la même famille que les deux précédents ! A savoir, le Volatilors et le Draconifors ! fis-je tout en faisant apparaître les deux nouvelles formules sous les deux précédentes. Le premier sort sert à transformer votre objet en poule, là où le second en un dragon qui sera sensiblement aussi grand que votre poule ! A vos baguettes !

Allant me rasseoir un instant contre mon bureau, j'adressais un sourire radieux à Elly, m'évadant quelques secondes avec elle loin de ce château. Avant de revenir à la réalité et d'espérer que ces deux nouveaux sorts n'allaient pas se transformer en un lâcher de volatiles dans la salle.

HRP : Vous avez jusqu'à dimanche soir pour poster et vous amuser Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Elhiya Ellis, Mar 19 Sep 2017 - 9:22


Rapide coup d’œil au professeur Lival qui jugeait bon d'aller reconforter Aoi de quelques mots rassurants, le tout accompagné d'un poufement de rire. Bah voilà que Miss je sais tout sur tout (Aoi) avait du mal à faire apparaitre un piaf ou un lapinou. D'un coup, son air supérieur d'aiglonne  qu'elle lui balançait au visage dès qu'elles se croisaient aurait du mal à être crédible. Déjà qu'Elhiya aimait bien ce cours, d'un coup, il passait même devant les potions désormais. Pour peu, elle aurait même jeté quelques mots à la Bleue discrètement, lui demandant si elle ne craignait pas de perdre un peu trop de sa magnificence dont elle était si fière en continuant à s'acharner. Mais la voix de l'enseignant s'était de nouveau élevé pour répondre à un élève qui semblait s'être soudainement réveillé, stoppant la blonde dans son idée.

Puis, nouvel énoncer. Devoir dire adieu au petit lapereau pour en faire une poule, mouai pourquoi pas, et enfin un dragon. Autant la poule ca se rapprochait du piaf qu'ils avaient du faire et c'était innocent comme bestiole, autant le briquer sur patte.. Ce prof voulait avoir un incendie dans sa salle.. la blonde ne voyait que ça... Baissant son sourcil dubitatif aux consignes, elle grattouilla sa boule de poil pour lui rendre sa forme de vitre d'un "#Réparifagex"  qui ne fonctionnait pas. Forcément, un lapinou c'est plus mignon qu'une plaque de verre, il fallait s'il attendre.. Roulant des yeux au ciel agacée par son propre manque de conviction, Elhiya reitéra son "#Réparifagex"  pour voir le rongeur reprendre forme initiale.

Bon.. La poule, un machin capable de pondre des œufs, pratique et utile en soit, enfin si on aimait les oeufs. Jettant un coup d’œil alternativement à son cousin, et à aria pour voir s'ils s'en sortaient, Elhiya décida de s'occuper de sa poule avec le "#Volatilors". Nouveau soupire d'irritation... Elle voulait une poule elle avait eu un poussin.... Tout petit tout jaune en train de sautiller bêtement sur le bureau pour finir à s’aplatir par terre, inerte sous les yeux désabusés de la blonde qui se leva pour le ramasser.

Hum.. Il bougeait plus le machin, il avait du s’assommer dans le meilleur des cas, du coup, une question lui vint à l'esprit. Elle leva la main,  poussin amorphe dans l'autre pour essayer d'avoir une precision


"Excusez moi! Si un objet une fois transformé en être vivant en vient à etre blessé ou dépossédé de ce qui l'animait de sa fausse vie... L'objet initial est impacté? En gros, si la bestiole qu'on crée avec le sort a un accident, la vitre se retrouve en mille morceaux?"


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 19 Sep 2017 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Anna Schomann, Mar 19 Sep 2017 - 19:04


LA de Yue

Je tapotais mes joues pour me réveiller. Mon manque d’attention soudain n'était pas une première, mais de la part d'une septième année, on attendait un peu plus de sérieux. J'avais eu une chance inouïe d'avoir réussi les deux sorts du premier coup. Au moins cela compensait avec mon échec en potion de la dernière fois, à croire que plus j'étais destinée à une matière, moins la réussite était au rendez-vous. L'absence de remarque tant positive que négative de la part d'Evan m'avait laissé un goût un peu amer, mais je n'attendais rien de bien constructif de sa part depuis qu'il avait déposé ses sentiments dans la forêt interdite et m'avait laissé seule dans mon agonie. Comment devais-je considérer ses sentiments à mon égard désormais... Pour moi, il était resté celui qui m'avait apporté lumière et mots capables de donner espoir à la fille de 15 ans que j'étais, qu'est-ce qui avait bien pu changer, avais-je fait quelque chose de répréhensible pour m'attirer un tel déni de sa part ?

Soupirant sur cette dernière pensée j'avais, sans m'en rendre compte, gardé mes yeux braqués sur le professeur de Métamorphose. Déviant ce regard bien trop concentré, je notais sur mon parchemin en vrac les deux nouveaux sorts qu'il nous faudrait essayer. Tout en soulignant la partie "fors" de chacun des sorts. La racine commune de ces mots semblait indiquer de multiples possibilités, mais gardons cette idée dans un coin de la tête.

« Peut-on obtenir une poule avec un Avifors ? »

Non parce qu'une poule, sauf erreur de ma part, c'était un oiseau donc je ne voyais pas vraiment l’intérêt d'avoir créé un sort rien que pour une poule, les faisans c'était beaucoup plus classe. En attendant la réponse, je reprenais ma baguette pour lancer à nouveau les sorts demandés. #Volatilors La vitre était mignonne en plume, un joli mur de plume dressé devant moi, opaque, dont la légère chaleur animale rendait la caresse très agréable. Me levant de ma chaise pour atteindre ma vitre avec la joue, je fermais les yeux sur ce nouvel oreiller vertical qui semblait être fait pour moi. Le bonheur à l'état pur. Sortant le livre de métamorphose, je feuilletais le livre jusqu'à tomber sur un des fameux sorts en "fors". Quelle riche idée, mais pour celui-là, il me fallait un cobaye, une personne qui, je le savais, ne risquait pas de trop m'en vouloir et en même temps, avec qui cela serait de toute beauté !
Pointant ma baguette sur ma Yue, cachée derrière ma paroi opaque de plumes, je testais le sort en "for" qui m'avait tenté, la voix chuchotante. #Herbifors


Dernière édition par Anna Schomann le Mer 20 Sep 2017 - 2:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Olivia Delaine, Mar 19 Sep 2017 - 21:22


Tout le monde semblait avoir réussi les exercices demandés, avec plus ou moins de difficultés. Olivia laissa dériver son regard dans la classe pour observer l’avancer des autres. Elle avait vraiment un niveau en dessous. Beaucoup y arrivaient du premier coup, voir du deuxième. Il lui avait fallu trop d’efforts pour y arriver. Elle se sentit vexée un instant, mais surtout particulièrement déçue. Il allait falloir qu’elle travaille plus que ça si elle voulait pouvoir mériter ne serait-ce qu’un peu son statut de sorcière. La magie ne lui semblait toujours pas naturelle, pour dire la vérité. Peut-être qu’il fallait qu’elle le devienne, pour que ses sorts deviennent efficaces. Il faudra vraiment qu’elle songe à remettre en question sa vision des choses. Son côté moldue prenait vraiment trop de place en elle.

Elle jeta un coup d’œil à sa droite. Jace lui ne devait pas connaitre ce problème. Il était né dans le monde magique, il avait vécu, ressenti et respiré la magie depuis sa naissance. Olivia ne connaissait son existence que depuis 4 ans. Même si ça ne devait pas lui servir d’excuse, elle se sentait un peu soulagée en pensant comme ça. Avec un peu plus d’expérience et d’entrainement, elle rattraperait peut-être son niveau. Et peut-être aussi qu’il voudrait bien l’aider à pratiquer. Elle lui chuchota, en ce penchant discrètement vers lui.

- Dis Jace, tu accepterais de m’aider à pratiquer plus tard ? J’suis vraiment trop nulle …

Le prof dut remarquer que les élèves avaient terminé et enchaina sur deux nouveaux exercices. Volatilors et draconifors. Super. Un sort pour faire apparaitre une poule. Elle venait déjà de faire apparaitre un poussin, ça ne pouvait pas compter pour les deux sorts ?

Toute la motivation initiale avait déserté. Elle décida d’attendre un peu, voir ce que les autres faisaient. Elhiya était aussi tombée sur un poussin, c’était rassurant. Enfin, à moitié, c’était plus justifiable d’avoir un poussin avec ce sort que le premier, à coup sûr.

Une Serdaigle réussi aussi du premier coup. C’était déprimant. Bien, il fallait surement qu’elle s’y mette, les autres ne semblaient pas prêts à commencer.

- #Volatilors.

Elle avait parlé sans entrain. Et bien sûr, rien ne s’était passé. Elle soupira, et retourna son attention vers le Serpentard, appuyant son menton sur son poing, coude sur la table. Peut-être que le voir faire l’aiderait un tant soit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°8 - Métamorphose le monde

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 10

 Cours N°8 - Métamorphose le monde

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.