AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 2 sur 6
Le Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Nawuele Skadi
Serpentard
Serpentard

Re: Le Comptoir

Message par : Nawuele Skadi, Mar 5 Sep - 16:18


Il avait l'air troublé de ma question, partant se réfugier dans la carte du restaurant, Nawuele ne le quittait pas de son regard dur. Mais lorsque celui-ci passa commande, elle jeta un regard autour d'elle, vérifiant si un autre regard curieux n'avait rien remarqué, peut-être cette serveuse toute souriante, mieux vaut se méfier. Elle fut cependant troublée de la réponse du jeune homme lorsque celle-ci se présenta, buvant une gorgée de sa boisson afin de masquer son trouble, elle attendit quelques instants avant de répondre.

- Et bien, tu as l'air de bien savoir ce que tu veux.

Son trouble entièrement dissipé, elle le fixa d'un regard soupçonneux. Il était probable qu'il travaille pour le compte des aurors cherchant à piéger des adeptes de magie noir pour s'attirer leurs ferveurs. Deuxième possibilité, il était de l'autre bord, ou du moins bien déterminé à le devenir. Mais la dernière possibilité la plus plausible, était seulement celle d'un adolescent en quête d’adrénaline pour occuper sa soirée. Si c'était la première possibilité, il n'était pas malin en tout cas, mais valait mieux faire attention, elle choisit donc de répondre en parlant fort, histoire que tous les regards curieux ayant pu voir ce bouquin entendent bien.

- Ce n'est pas mon livre, on me l'a donné par hasard, navrée de ne pas pouvoir t'en apprendre plus.


Lui n'allait sans doute pas la croire, mais au moins elle était débarrassé des autres soupçons cherchant une preuve de sa culpabilité. Mais à présent il valait mieux en savoir un peu plus sur lui, il en savait un peu trop.

- Mais c'est vrai que ça attise la curiosité. Tu as déjà des notions de ce domaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Sam 9 Sep - 14:45


Après un moment de flottement, la jeune femme toute vêtue de noir prit place à mes côtés avant d’agiter le bras pour signaler sa présence à la serveuse occupée à faire sa vaisselle. Elle se tourne à nouveau vers moi pour en remettre une couche ...

« C’est tellement animé que la serveuse n’a pas le temps de s’occuper des clients, c’est tout de même incroyable. Elle reposa son bras sur le comptoir et se tourna davantage vers son voisin. Je suis Cara de Lanxorre, au fait. Enchantée. Qu’est-ce qui vous emmène ici dans ce lieu bondé ? Vous travaillez ic... »

Avant qu'elle ne puisse finir sa phrase, une nouvelle voix se fait entendre non loin de nous. La porte n'ayant pas claqué, je suppose que cette personne vient du chemin de traverse... je tourne la tête en sa direction et m'aperçois que son visage ne m'est pas inconnu. C'est une des vendeuses des Halles magique si je ne me trompe pas. C'est d'ailleurs même elle qui c'est occupé de moi la fois ou j'avais ingéré par erreur une potion de babillage... Je lui adresse un sourire et continue dans ma lancée.

« A boire dans une taverne ? Qu'elle drôle d'idée que celle-ci ... joignez vous à nous ! »

Prenant le tabouret libre qui se trouvait à mes côtés, je le décale du bar pour lui signifier de s'installer avant de me retourner vers miss de Lanxorre.

« Artemis Lhow, de même ! Je suis simplement venu me détendre après une journée de travail et ... non je ne travail pas ici mais au ministère de la magie. Et vous mesdames, qu'est-ce qui vous amène ici ce soir toutes les deux ? »

Finalement la soirée se révélerait peut-être plus agréable que prévue, moi qui pensais la passer seul à potasser quelques bouquins me voilà à boire un verre en compagnie de deux demoiselles. C'est pas comme si c'était habituel ou que la situation était particulièrement affriolante non, la seule chose qui m’intéressait, c'était d'avoir quelqu'un avec qui discuter, quelqu'un avec qui oublier un peu qu'elle est loin et peut-être même plus de ce monde ... une ombre passe sur mon visage l'espace d'un instant avant que mon sourire d’apparat ne reprenne sa place.

C'est à cet instant que la serveuse revint vers nous afin de prendre la commande des deux demoiselles. Elle en profita également pour prendre de mes nouvelles ce qui ne manqua pas de m'arracher un nouveau sourire bien plus franc que le précédent.

« Tout va bien je vous remercie, par contre ces demoiselles semblent totalement asséchées... »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Lun 11 Sep - 23:16


Elle avait été repérée. Mais même pas par celui qu'elle épiait discrètement non, par la femme qui l'accompagnait. La sorcière se sentit rougir d'un coup et détourna la tête d'une façon très brutale, trop brutale, qui lui froissa les muscles du cou. Nom d'une baguette, ce n'était vraiment pas sa soirée. Vivement qu'elle boive un coup pour oublier tout ça et sans doute ce qui allait suivre.

La brunette n'avait pas l'air comme ça, mais elle était plutôt du style à faire attention à son comportement en général. Même si elle n'était pas très féminine et qu'elle avait horreur de choisir des tenues assorties, la sorcière ne pouvait s'empêcher d'être vite atteinte par le regard des autres sur elle. Pour cette raison, elle se devait d'être toujours souriante, habillée correctement et encline à la conversation. Mais aujourd'hui, ce n'était vraiment pas facile.

- A boire dans une taverne ? Qu'elle drôle d'idée que celle-ci ... joignez vous à nous !

Crystal accepta l'invitation, toujours un peu gênée et osant à peine les regarder en face. Cela viendrait sûrement plus tard.

- Oh, vous vous connaissez ? Je ne voudrais pas déranger un rendez-vous.

AIE. Purée. Elle venait de retourner sa tête vivement dans l'autre sens. Aucun doute, si elle avait eu son cocktail en bouche quelques instants auparavant, le liquide aurait finit sur les pourtant si beaux visages de ses deux compagnons de bar. La brunette en rougissait de plus belle. Quelle idée bizarre.

- Un rendez-vous? Oh, non, vraiment pas! Répondit Crystal en criant un peu malgré elle

- Artemis Lhow, de même ! Je suis simplement venu me détendre après une journée de travail et ... non je ne travail pas ici mais au ministère de la magie. Et vous mesdames, qu'est-ce qui vous amène ici ce soir toutes les deux ?

Cela faisait bizarre de l'entendre parler dans un anglais correct. Il était beaucoup plus charmant ainsi. Il faisait moins peur au premier abord, en tout cas. Il devait sans doute avoir été sous l'emprise d'une potion de babillage, ou de quelque chose de la sorte. La sorcière était heureuse de voir qu'il ne parlait pas dans un langage inconnu dans sa vie de tous les jours. La serveuse venait de faire son apparition, lumière dans le phare de la gorge asséchée de la gérante:

- Oh mille merci, vous sauvez une âme en peine! Je prendrai un cocktail "The Shield's Pearl" s'il vous plait! Regard qui pétille vers la gentille serveuse.

Cela va sans dire qu'elle n'avait rien senti du ton un peu sec de celle-ci à son encontre. Mais bon, en ce moment, elle avait la gorge trop sèche pour se soucier d'interpréter correctement.

- Artemis, je suis contente que vous ayez retrouvé l'usage correct de votre langue. Cette phrase pouvait sonner mal dans certains esprits, mais Crystal n'en faisait pas partie. Se tournant vers la femme à côté d'elle, la sorcière ajouta: Vous êtes Cara si j'ai bien entendu? Je suis Crystal M. Ertz, gérante des Halles Magiques. Ravie de faire votre connaissance, ajouta-t-elle avec un sourire sincère. Je suis venue pour voir le nouveau Chaudron Baveur, et pour me déstresser un peu après une journée chargée sur le Chemin de Traverse. Il y a quelques années, je n'aurai jamais pensé que travailler pouvait donner aussi soif!

Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Anna Schomann, Mer 13 Sep - 17:20




Le Chaudron Baveur

pour Artemis Lhow, Cara De Lanxorre et Crysatl M. Ertz


Le brun auparavant seul avait répondu avec un sourire comme je l'avais fait encore une fois. Ce dernier semblait plus franc et plus agréable. Il paraît que le simple fait d'activer ses zygomatiques suffisait à déclencher les hormones du bonheur, ou un truc comme ça. Mon cœur se réchauffait à cette vue, alors cela ne devait pas être entièrement faux. Seulement sa remarque ne manqua pas de me faire lever les yeux au ciel une fois dos à lui.

La première à commander fut la deuxième arrivée. Choisissant un de nos cocktails, sa politesse à mon égard calma quelques-unes des mauvaises pensées qui avaient traversé mon esprit vengeur. *Toi tu n'auras ni sel, ni liquide provenant de ma bouche dans ta boisson*

« Très bien, je m'en occupe tout de suite ! »

Je tournais la tête vers la pire des impatientes pour espérer une réponse de sa part, mais la brune n'avait pas daigné dire mot pour commander. C'était bien la peine d'être aussi désobligeante et d'ouvrir sa grande bouche pour remettre en cause mon service si, pour au final, ne pas demander ce qu'elle voulait. Ridicule. L'envie d'agiter ma main devant ses yeux pour la réveiller ne me manquait pas, mais l'idée d'une plainte envers ma patronne avait éteint mes projets imbéciles. Haussant les épaules devant son silence, je passais devant le seul homme.

« Sourire vous va beaucoup mieux. »

Je préparais alors la mixture dans ma cuisine et une fois le rouge vif obtenu je posais le verre devant l'assoiffée.

« Et voici le Shield's Pearl, voulez-vous un verre d'eau avec celui-ci ? »

Attendant sa réponse, je me tournais vers la silencieuse en inclinant la tête, des fois que celle-ci ait connecté ses neurones pour m’annoncer son choix.  

Commande:
 


Dernière édition par Anna Schomann le Mar 26 Sep - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Dim 17 Sep - 23:46


    PV Artemis & Crystal + Anna
    (Ce RP se passe avant que Cara ne devienne professeure)

    Tout allait bien, Cara n’avait dérangé aucun rendez-vous galant. Le jeune homme s’appelait donc Artemis et travaillait au... ministère de la magie ? Ça alors ! Malgré elle, une sorte d’aura sembla briller autour de Cara, l’atmosphère s’adouci, la pièce paru plus douce et lumineuse. Mais ce n’était guère le moment d’utiliser ses atouts de vélane, qui semblaient se déclencher lorsque la Serpentarde était au contact d’hommes qui pouvaient servir ses ambitions. Cara se trouvait ici pour une activité qui flirtait avec l’illégalité, inutile donc de se faire remarquer par des membres du Ministère. Surtout si il s’agissait d’un de ces justiciers embauchés pour faire régner l’ordre sur le monde magique...

    - Le ministère, vraiment ? - répondit Cara en haussant un sourcil intéressé - et qu’est-ce que vous y faites ? Vous n’avez pas une tête à réguler le réseau des cheminées, je parie sur quelque chose de plus excitant... département des mystères ? Voire même, Auror ? Pourvu que ce ne soit pas Auror, pria la jeune femme en son for intérieur.

    Ah voilà que la serveuse s’intéressait enfin à ses clients. Pas trop tôt. Elle semblait un peu froide d’ailleurs. Cara qui ne voyait absolument pas où était le problème dans sa conduite ne se sentie pas visée. Elle n’avait d’ailleurs pas choisi quoi commander, elle se saisi donc de la carte que lui présentait la jeune femme et la parcouru en prenant tout son temps sans se rendre compte que la pauvre serveuse attendait un signe de sa part. Mais la nouvelle venue à sa droite l’arracha à sa contemplation avant qu'elle n'ai choisi quoi boire :

    - Artemis, je suis contente que vous ayez retrouvé l'usage correct de votre langue !

    Hein ? Bon, Cara ne voulait pas paraître intrusive et ne releva pas mais la relation de ses deux là paraissait louche.

    - Vous êtes Cara si j'ai bien entendu? Je suis Crystal M. Ertz, gérante des Halles Magiques. Ravie de faire votre connaissance. Je suis venue pour voir le nouveau Chaudron Baveur, et pour me déstresser un peu après une journée chargée sur le Chemin de Traverse. Il y a quelques années, je n'aurai jamais pensé que travailler pouvait donner aussi soif!


    - Ravie également de vous rencontrer – répondit Cara, tout sourire comme elle savait si bien le faire en société (sauf pour les serveuses du Chaudron Baveur) – A voir votre état je suppose que la boutique marche, c’est une bonne chose ! Depuis quand gérez-vous cet endroit ? Vos clients principaux sont les élèves de Poudlard j’imagine ? Quant à moi, hum, je dois... disons que je dois rencontrer quelqu’un – ajouta-t-elle de la manière la plus inaudible possible, le regard fuyant.

    La jeune femme fut sauvée par la serveuse qui revenait avec la consommation de Crystal. Pour une fois, elle tombait à pic. Mais le plaisir de la voir ne semblait pas partagé, la serveuse semblait passablement agacée par Cara. Pourquoi donc ? C’était étonnant.

    - Hum et bien je vais prendre ça aussi – annonça Cara en pointant le verre de sa voisine – s’il vous plait – ajouta-t-elle à contre-coeur en voyant les yeux de la serveuse lancer des éclairs.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 21 Sep - 23:22


« Un rendez-vous ? Oh, non, vraiment pas ! »

Bon d'accord, le but de cette petite escapade en taverne n'était pas spécialement de rencontrer qui que ce soit, mais la réaction de la demoiselle était tout de même rude à mon égard. J'ai un bouton sur le nez pour qu'elle ne vienne ainsi à crier d'effroi à l'idée que l'on puisse avoir un rendez-vous ? Non, mais c'est vrai quoi ... j'ai pas non plus le faciès d'un troll, si ? Je hausse doucement un sourcil et reprend une gorge de ma boisson tandis qu'elle passe commande auprès de la serveuse.

« Artemis, je suis contente que vous  ayez retrouvé l'usage correct de votre langue. »

Je manque de recracher sur le comptoir la gorgé poivrée mentholée de boisson que je viens d'avaler. C'est une blague ? Elle est paniquée à l'idée que l'on puisse croire à un rendez-vous et ose balancer ce genre de phrase ?! Bon quand on connait le fin mot de l'histoire ça n'a finalement rien de bien étrange, mais je n'ose pas imaginer ce qui peut en ce moment même traverser l'esprit des deux demoiselles nous entourant. Avalant à la hâte ma boisson je m'empresse de préciser le sujet.

« Oh ! Oui, ce n'était ni plus ni moins que l'effet d'une potion de babillage ratée, je peux à nouveau m'exprimer sans problème je vous remercie. »

Et voilà, l'honneur est sauf ! C'est que les rumeurs courent bien plus vite que les vérités alors ne leurs laissons pas le temps de se propager, ça vaut mieux... lorsqu'elle se présente, je ne peux m'empêcher d'être surpris. Ce n'est pas une simple vendeuse, c'est la gérante des Halles Magiques. Il est bon de voir que certaines personnes ne tiennent pas spécialement compte de leurs statut et n'hésitent pas à mettre la main à la pâte aux côtés de ceux qu'ils dirigent.

« Ravi de pouvoir mettre un nom sur un visage Crystal. Joli prénom d'ailleurs, peu répandu, original, mais joli. »

Tandis que la serveuse amenait sa boisson à Crystal, Cara prit la parole en spéculant sur le cœur même du métier que je pourrai exercer au sein du ministère. Je ne peux m'empêcher de sourire lorsqu'elle parle du réseau de cheminée, mais manque de m'étouffer lorsqu'elle prononce le mot Auror. Pas question que je commence ici et maintenant à crier haut et fort travailler au bureau des Aurors. C'est une information dont elle devrait pouvoir se passer, non ? Un moyen d'esquiver la question, vite...

« Ah, vraiment ? Je suis curieux, à quoi ressemblent ceux qui travaillent à la régulation du réseau de cheminées d'après vous ? »

Avec un peu de chance, ça noierait le poisson... la voilà qui s'adresse à Crystal avant de se tourner (enfin) vers la serveuse pour lui passer commande. L'amabilité dont elle fait preuve avec la gérante et moi même semble s'être évanouie au moment même où ses yeux se posent sur la pauvre employée de comptoir. Étrange comme façons, tout comme sa façon de nous esquiver du regard lorsqu'elle a dit devoir rencontrer quelqu'un... un sourire au lèvre, je reprends sa suggestion.

« Vous devez rencontrer quelqu'un ? C'est que nous ne voudrions pas déranger un rendez-vous... »

C'est moi ou l'air semble s'être réchauffée ? Le feu qui crépite dans l'âtre n'a pourtant pas bougé plus que ça, mais j'ai comme une impression bizarre ... une sensation qui ne m'est pas inconnue, mais qui pourtant est différente de ce que j'ai pu connaitre puisque je ne parviens pas à faire le rapprochement. Pas sûr que ce soit bien clair ça ... il est vraiment sans alcool ce cocktail ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Crystal M. Ertz, Mar 26 Sep - 14:04


La serveuse prit sa commande, alors que la jeune femme avait déjà l'eau à la bouche. Non, il aurait été faux d'écrire ça. Justement, elle n'avait plus assez d'eau dans la bouche, ni de salive. Sa journée l'avait entièrement déssechée. Elle sentait même que si on ne la servait pas dans les minutes qui allait venir, elle aurait été capable de tomber en poussière au moindre coup de vent. Lorsque l'aimable serveuse réapparut et lui proposa un verre d'eau en accompagnement, la gérante des Halles Magiques ne pu s'empêcher de répondre avec un enthousiasme exacerbé qui lui ressemblait peu:

- De l'eau? Oui, s'il vous plaît!

Son regard était maintenant fixé sur l'autre liquide, délicieusement sucré et coloré, qui était le sien. *A MOI* songeait-elle avec une voix de dessin-animé avant de se saisir du verre et d'en avaler la moitié d'un seul coup sans même regretter son geste. Elle écoutait d'une voix distraite, mais toute de même curieuse les réponses des deux individus qui avaient eu la mal chance de tomber sur elle ce soir. Même si c'était elle qui était tombée sur eux, en l’occurrence. Ainsi, il travaillait au Ministère? Ce n'était pas tellement étonnant du coup que quelqu'un veille lui faire un sale coup. Crystal n'avait absolument rien contre le ministère, mais elle savait que beaucoup de gens n'étaient pas comme elle et que les représentants de l'ordre étaient dans ce pays bien loin de faire l’unanimité malgré tous leurs efforts. Artémis complimenta ensuite son nom, ce à quoi elle répondit qu'en rougissant légèrement. Elle se tourna ensuite vers Cara:

- Oui, je ne peux pas vraiment me plaindre, la boutique fonctionne bien et c'est le principal! Je gère cet endroit depuis environ 4 ans maintenant, le temps passe trop vite! Et à vrai dire, nous avons toutes sortes de clients, pour le meilleur et parfois pour le pire...

La brunette n'osa pas lui demander ce qui lui brûlait les lèvres (en dehors du cocktail): *Vous attendez quiiii?* et but à nouveau dans son cocktail. Celui-ci était vraiment délicieux, et le sucre qui y était présent lui donnait la petite dose de boost dont elle avait besoin. Puis Artémis posa finalement la question. En réaction et comme pour approuver son audace, la sorcière se mit alors à fixer Cara, comme pour l'inviter à en dire plus. Si on venait dans ce bar, c'était pour parler et pour récolter des ragots aussi, non?
Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Anna Schomann, Mer 27 Sep - 1:09




Le Chaudron Baveur

pour Artemis Lhow, Cara De Lanxorre et Crysatl M. Ertz


Les journées comme celles-là, j'avais juste envie qu'elle se finisse le plus vite possible, ou au moins avoir la possibilité de prendre de serait-ce que cinq minutes de pose histoire d'aller calmer mes nerfs avec ma dose de nicotine habituelle, seulement la simple idée de laisser la harpie seule avec mon bar ne me jouissait pas.
Soupirant intérieurement, je me répétais en boucle les douces paroles de mon dragon préféré : "Souri quoi qu'il arrive".
Enfin, j'enregistrais la commande de l'agréabilité personnifiée ainsi que l'acceptation de ma proposition de l'autre demoiselle avec un ton que je m’efforçais de rendre sympathique.

« Tout de suite mesdames. »

Un tour dans ma cuisine, travaillant mon cocktail avec autant de soin que je l'avais fait pour les précédents. Certes, je n'étais pas sur la même longueur d'onde que ma cliente, mais ce n'était pas une raison pour salir le nom de mon établissement d'une part et d'autre part car j'étais toujours consciencieuse dans ce que j'accomplissais. Une petite voix m'avait sifflé de lâcher un peu de ma salive dans les verres des non appréciés, mais s'envenimer pour si peu était digne d'un caractère de Gryffondor, pas vraiment mon genre.

Je retournais au bar, un peu calmée par le calme que m'avait procuré la cuisine. Je fis une pause pour remplir le verre d'eau à celle qui l'avait demandé ainsi que deux autres au cas où. Je n'avais pas envie de faire un aller-retour en plus. Posant alors mes quatre verres aux personnes concernées, je souris une dernière fois avant d'aller retourner un peu plus loin à ma vaisselle, laissant le trio dans leur discussion qui avait l'air de trouver passion à leurs yeux.

« N'hésitez pas à m'appeler si vous avez besoin d'autre chose. »

Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Cara De Lanxorre, Dim 8 Oct - 23:25


    Artemis vint éclaircir dès qu’il le pu, après avoir manqué de s’étouffer, la raison pour laquelle sa langue lui avait fait défaut lorsqu’il avait rencontré Crystal la fois précédente. Hum, la réalité était moins croustillante que ce que laissais présager l’exclamation de la gérante des Halles magiques, dommage. Mais était-ce Cara, ou le jeune homme semblait très mal à l’aise lorsqu’elle avait parlé du métier d’Auror et des employés du département des mystères ? En tous cas, il ne rebondit pas sur cette partie de la question et préféra lui demander à quoi, selon elle, ressemblaient les personnes travaillant à la régulation du réseau de cheminées. L’image qui lui venait en tête était celle de vieux croutons recouverts de suie mais elle préféra une réponse plus politiquement correcte :

    - Possiblement moins charismatiques que des Aurorsmoins malins aussi, non ne dis pas ça. Mais il s’agit probablement de personnes respectables. Je n’en ai jamais rencontré, à vrai dire. La poudre de cheminette n’est pas vraiment mon moyen de locomotion préféré. Trop... sale, poussiéreux étourdissant.

    Cara se tourna ensuite vers la jeune gérante des halles magiques qui lui expliqua qu’elle tenait le lieu depuis déjà quatre ans ! Et elles ne s’étaient jamais croisées... Bon, il était vrai que Cara était du genre à se reposer sur ses parents lorsqu’il s’agissait d’aller acheter des fournitures sur le chemin de Traverse. Elle ne mettait par conséquent que rarement les pieds dans les boutiques magiques. Mais Cara se promit de passer bientôt aux Halles. Sa curiosité avait été aiguisée lorsque Crystal avait mentionné les clients très variés qu’elle rencontrait. Peut-être que certains pourraient devenir ses clients à elle... ?

    La serveuse revint assez rapidement avec la commande de Cara. Cette dernière la remercia et trempa ses lèvres dans la boisson. C’était vraiment bon, fort et sucré à la fois. La jeune femme en but quelques gorgées, profitant de cet agréable moment, jusqu’à ce que la voix d’Artémis résonne pour poser une question fort désagréable :

    - Vous devez rencontrer quelqu'un ? C'est que nous ne voudrions pas déranger un rendez-vous...

    Houla. Cara leva les yeux vers le jeune homme qui la regardait également, en souriant. Elle se tourna vers Crystal qui la fixait carrément. Elle s’était mise dans une position délicate. Hors de question de parler de ses petites affaires avec une femme connaisseuse des artefacts magiques et un homme qui travaillait au Ministère. Tentant de garder une contenance, la jeune femme lança un sourire un brin crispé à Artemis avant de répondre :

    - Oh non, ce n’est pas vraiment un rendez-vous... Enfin, pas un rendez-vous galant je veux dire... Mais de toute façon je ne dois pas le rencontrer ici.

    Elle avait déjà donné trop d’indices : elle ne côtoyait personne de manière romantique et elle devait rencontrer un homme. Bien, pour une petite pause incognito au Chaudron Baveur c’était râpé. Il était temps de s’éclipser avant que tout le chemin de Traverse connaisse la raison de sa présence. Elle jeta un regard à sa montre avant de reprendre d’un air pressé :

    - Justement, je dois y allerCara finit son verre en deux gorgées et l’alcool la fit tressaillir – C’était un plaisir de vous rencontrer, Artemis, Crystal. – Elle sorti onze mornilles qu’elle jeta négligemment sur la table : dix pour le verre et une pour la serveuse, par habitude. A bientôt peut-être !

    Et la jeune femme descendit de son tabouret puis, après un dernier signe de main vers ses deux nouvelles connaissances, elle sortit du bar, côté Chemin de Traverse.

    [Fin du RP pour moi, merci à vous trois !]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Dim 15 Oct - 14:09


Tandis que Cara commande un cocktail, Crystal demande un grand verre d'eau à la serveuse qui s'empresse de le lui servir. La curiosité semble autant dévorer la gérante des Halles que moi. Mais je n'ai pas le temps de rebondir que Cara prononce le mot magique qui manque de me faire m'étouffer avec mon cocktail. Ainsi voyait-elle les Aurors comme des personnages charismatiques ? Le rouge me monte aux joues et je cache ma gêne au fond de mon verre que je vide d'une nouvelle traite.

Lorsque j’évoque toutefois le rendez-vous de la demoiselle, je ne manque pas de remarquer son embarra et la curiosité à peine voilée qui habite le regard de Crystal. Ce qui m'intrigue, c'est surtout la réaction de Cara, son sourire se crispe, elle termine son verre à la hâte, reste grandement évasive sur ce fameux rendez-vous et s'empresse de quitter la taverne en déposant sur le comptoir onze mornilles pour régler sa consommation. Je hausse les sourcils et lance un regard interrogateur à Crystal. Peut-être devrais-je la suivre ...

« Curieux comportement vous ne trouvez pas ? Elle me semble ne pas avoir envie de parler de ce rendez-vous et je doit bien avoué être de nature curieuse ... c'est sans doute ce qui m'a valu le mauvais coup de la dernière fois d'ailleurs. »

J'éclate de rire à l'évocation de se souvenir, mais mon regard se perd néanmoins sur la petite arche qui mène au Chemin de Traverse. Celle-ci c'est déjà refermée et la demoiselle doit déjà s'être perdue dans les ombres de l'endroit. Étrange tout de même ... mais bon, je suis venu ici pour me détendre, pas pour faire des heures supplémentairement alors bon, ça attendra bien quelques jours et, si ça se trouve, je me fais une idée et ne souhaite peut-être juste pas en parler à de parfaits inconnus. C'est une possibilité.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Comptoir

Message par : Kohane W. Underlinden, Sam 16 Déc - 20:29



   
   RP unique (ou libre si vous voulez parler à Koko)

Après-midi pluvieux. J'ai le corps qui frissonne rien qu'en entendant le splouitch-splouitch sur le trottoir. J'ai de la chance : les gouttes ont décidé de la mettre un peu en veilleuse. On ne va pas pousser jusqu'à dire qu'il y a un rayon de soleil, mais quand même. Ca pourrait être pire.
Enfoncée dans un manteau sombre, les mains dans les poches, j'ai la sacrée impression que mon jean colle à la peau. Pourtant, je me suis pas pris la flotte. Ca doit être l'humidité de l'air qui fait ça. Sentiment de rhume alors même qu'on n'a rien du tout. Je vais finir hypocondriaque, à la fin.
Alors que je marche, je repense à la dernière fois où je suis passée un peu en coup de vent chez ma cousine Sarah. Enfin, le coup de vent s'est finalement éternisé, faut jamais accepter quand elle propose une tasse de thé, on en a pour des heures après ! Mais je ne dis rien parce que je l'aime bien. Puis que c'est sympa, chez elle -chez eux. Son mari James aussi, était là, il y avait toute la famille réunie autour d'une table en bois sculpté. Tasse fumante à la main. Dans le fond, j'aime retrouver ces petits rituels simples de la vie. Les conversations légères, les phrases banales, les sourires sincères.
D'ailleurs, les conversations légères ne l'ont rapidement plus été, cette fois-là.
Je ne sais pas à quel moment ça a basculé.
Qui a parlé de quoi.
Pourquoi on s'en est mis à parler de la société, du monde en général, pourquoi j'ai parlé de mes incompréhensions face aux discours officiels tenus, ces paroles où je ne me retrouve pas et dans lesquels on s'autorise à parler pour moi. Je ne sais pas non plus pourquoi j'ai posé ces questions de cases trop étroites, d'oppression, de différence et de liberté. J'sais pas bien à quel moment je me suis mise à tempêter contre ces corsets sociétaux qui veulent nous asseoir sur une chaise, à une place, pour ne plus jamais nous faire bouger. J'sais pas quand j'ai dit que je n'aimais pas cette place qu'on m'attribuait, que je ne la voulais pas, que je ne voulais pas rester là, figée dans l'éternité, que je voulais du mouvement et du changement, non plus être définie par un seul biais et surtout à travers les paroles des autres qui se disent capable de me comprendre et m'analyser de leur œil extérieur.
Partis sur ce terrain, la conversation a été bien longue.
Mais j'ai apprécié leur écoute.
J'ai apprécié leur compréhension.
Même si, je l'avoue, je me sentais moi-même perdue et confuse dans mes pensées et mes paroles.
Puis le soir est arrivé.
Et après. Je suis rentrée. Point. Final.



Sauf que Sarah m'a recontactée. Disant qu'il fallait qu'elle me voie.
Et me voilà donc, à traîner la patte sur un trottoir brillant de pluie. Sous un ciel gris menaçant. Brr...
Je rentre au Chaudron Baveur. Où elle m'a donné rendez-vous. Elle m'a dit qu'elle passerait, entre deux trucs j'ai pas très bien compris quoi. Toutes façons, Sarah est une femme très occupée, vous comprenez. Elle fait toujours trente-six-mille trucs à la fois. Je me demande parfois comment elle fait.
En tout cas, quand j'arrive, elle n'est pas là.  Elle n'est généralement pas en retard sur l'heure donnée mais jamais en avance. Du coup, je suppose que je suis en avance. En même temps, avec ce temps, mieux valait mettre le nez dehors tant que la pluie ne se faisait pas de nouveau reine.
Salut salut aux gens parce que je suis polie.
Et en attendant, je m'installe au comptoir, là où elle me verra. Elle a une bonne vue, elle repère facilement les gens. Je commande un chocolat liégeois -ne sachant pas trop ce qu'elle boit, elle. A part du thé à outrance.
Et tic
et tac
J'attends. Jusqu'à ce que la porte s'ouvre en grand, un courant d'air froid à glacer les os et la tête blonde de Sarah qui émerge. Comme souvent, elle sourit. Elle dit un bonjour à la ronde, vient vers moi. Je remarque le gros sac en bandoulière qu'elle porte contre son flanc. Tiens, je le connaissais pas celui-là.
Elle ne prend même pas la peine de s'asseoir. Quelque chose me dit qu'en fait, elle a eu un rendez-vous impromptu quelque part dans son emploi du temps mais qu'elle a quand même fait l'effort de venir et qu'elle va disparaître aussi rapidement qu'elle est arrivée. C'est l'art secret de Sarah : disparaître sans même user de transplanage ! Juste... elle s'éclipse à petits pas rapides puis pouf, plus personne.
Elle me salue avec un entrain que je lui reconnais bien.

-Bon, je reste pas...

Ca, je l'avais deviné.
Pour peu, elle sauterait sur place pour ne pas perdre le rythme, un peu comme les joggers arrêtés à un feu rouge.
Elle a l'air tendue. Quelque chose me dit que sa journée n'a pas été -ou ne va pas être- de tout repos.

-... mais fallait que je te voie. Enfin, c'est James qui m'envoie. Il n'a pas vraiment de temps non plus en ce moment. Ses travaux et ses cours l'occupent beaucoup... enfin bref ! Il m'a chargée de te remettre quelques trucs.

Et paf, le sac en bandoulière posé sur le comptoir. La voilà qui fouille dedans, sous mes yeux intrigués.

-Il a dit que notre conversation de la dernière fois lui avait rappelé certaines choses et que ça pouvait t'intéresser, ajoute-t-elle à mesure qu'elle fouille dans le sac.

Enfin, je la vois sortir une chemise en carton, épaisse comme pas possible, remplie de feuilles.
En un bruit de choc sourd, l'objet retombe sur le comptoir, devant moi. Eeeeeh... ! Du calme !

-C'est qu...
-J'sais pas trop. Des textes Moldus, qu'il m'a dit. Un peu vieillots mais il pense qu'ils pourront t'intéresser. Il te conseille d'y jeter un œil quand tu en auras l'occasion, certaines de ces idées feront sans doute écho aux tiennes.

Puis elle consulte sa montre. Je suis sûre que ça fait cinq minutes top chrono qu'elle est ici. Mais ça paraît déjà être un peu trop.
Je comprends pas comment ils peuvent s'occuper de leur fille Lisa alors qu'ils sont toujours autant débordés.

-Bon, allez, je file, j'ai un rendez-vous. Bonne lecture et à l'occasion, repasse nous voir !

Elle me pose un baiser sur la joue et la tornade-Sarah s'en va, après un au revoir collectif.
La porte se referme sur sa silhouette et moi, je reste immobile, assise au comptoir, la chemise en carton posée devant.
Un soupir alors que, du bout de l'ongle, je tapote l'objet. C'est amusant, le bruit que ça fait. Puis je me décide à l'ouvrir. Juste jeter un coup d'oeil rapide. Vu la pile de feuilles qu'il paraît y avoir dedans, c'est pas aujourd’hui que je vais lire tout ça !
En premier lieu, je découvre un petit post it jaune -très important, la couleur !

Pour toi, quelques textes et pistes de réflexion qui pourront t'intéresser.
Peut-être que ça te rassurera de savoir que les questions que tu te poses et face auxquels tu sembles tempêter, d'autres avant se les sont posées et ont essayé d'y poser des mots et des phrases.
Je t'embrasse.
James


En dessous du post-it, c'est une feuille blanche et une écriture manuscrite. Je reconnais celle de James. Ca a l'air d'être vieux, ça. Peut-être datant de ses années d'études, qui sait ? En haut, en rouge, souligné postmodernisme. Un gribouillage à côté illisible puis des lignes et des lignes de note.
J'arque un sourcil interrogateur.
C'est quoi ça, encore ?
Bien un truc de Moldu !

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Mar 19 Déc - 23:24





Le Chaudon Baveur
Pour • Kohane Werner

Réponse suite à une concertation par mp !

Première journée, à travailler officiellement, première journée en tant que stagiaire déclaré pour le Chaudron Baveur, première journée à travailler pour gagner un salaire et non le contraire, cela faisait bizarre, mais c'était aussi le meilleur moyen pour remplir un nouveau carnet d'adresses, un nouveau style de clientèle, de nouveaux jouets. Mais avant cela, il me fallait déjà faire une clientèle ici-même, apporter quelques sous pour le patron, de multiples sourires, sans oublier de  jouer des hanches devant les autres stagiaires.

J'astiquais quelques verres présentant des traces tout en bougeant des fesses, chantonnant, oubliant presque les clients, ou pas. Quand même il était préférable pour moi, pour une première journée à jouer derrière le bar de ne pas oublier les clients souhaitant m'avoir pour serveur, ou plus pourquoi pas.

Un nouveau parfum me fait quitter des yeux le verre présent devant moi, levant la tête, une demoiselle, plus vieille que moi, mais sympa. Elle s'avance vers moi, ah, non vers le comptoir, pour s'y installer. Commandant un Chocolat Liégeois que je m'efforçai d'apporter à la demande de la dame, assez rapidement avant de m'occuper de nouveau de mes gobelets en verre, observant du coin de l’œil elle et une autre, arrivée quelques minutes après.

Elles ont alors une rapide discussion, puis l'autre la quitte, la laisse avec une chemise remplie de papier, je suppose. Elle m’intrigue finalement, même si ce n'est pas mes affaires, faire l'homme qui s'inquiète pour son prochain n'est pas plus mal. « Re-bonjour, quelque chose vous tracasse ? Besoin de discuter ? » Les barmans font des psys d'enfer à ce qu'il paraît.


Commande:
 

~ ♠ ~

Revenir en haut Aller en bas
Tasmin Meyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Tasmin Meyn, Mer 20 Déc - 18:16


RP avec Matt Jayer



Une petite visite Londres pendant les vacances, de quoi échapper quelques instants à ses gardes. J'arpente les rues l'air jovial et décontracté, je m'y sentais bien,  cette grande ville était si belle, rien à voir avec les patelins pommés où j'ai l'habitude d’être traînée. Bon par contre niveau température, cette ville n'avait rien a envier à l'Ecosse. J'ai beau être emmitouflée des pieds à la téte, je sent toujours ce vent si agressif et tenace, je me frotte rapidement les mains avant de me décider à trouver un endroit où me réchauffer avant de partir.  Voyons voir...Je ne connais pas vraiment cette ville, mais sais que dans une ville de cette ampleur, ce n'est pas les cafés et restaurants qui manquent. Continuant donc de m'avancer en accélérant le pas pour me réchauffer, j'arrive au niveau d'un bâtiment, semblant être ce que l'on appelle un bar.  Je soupire. Je sais que dans le monde des moldus, ce genre d'endroit est rempli d'ivrognes insupportables, mais bon je ne vais pas faire ma difficile, je suis tellement frigorifiée que je ne veux pas affronter ce froid une seconde de plus.

Je pénètre donc dans ce bar..."le chaudron baveur" il semble assez calme au premier abord, les sorciers sont visiblement plus civilisés que les moldus. Je cherche rapidement du regard  une table où m’asseoir, près de la fenêtre de préférence, j'aime bien observer. Cette table près de la cheminée semble parfaite, mais avant je vais aller prendre quelque chose à boire. Je consulte rapidement la carte sur le comptoir, avant de décider d'opter pour une boisson chaude.

- Un chocolat chaud pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Mer 20 Déc - 18:45





Le Chaudon Baveur
Pour • Tasmin Meyn

Nouvelle journée, beaucoup de clients passaient par ici, les vacances amenaient pas mal de clients, par spécialement de gros consommateurs, mais clients quand même. Des personnes loin du stresse, plutôt prédisposé à la discussion, cela m'aidait dans mon travail.

Une nouvelle tête passait par ici, observant le coin rapidement avant de s'avancer vers moi. Humm belle enfant... Elle souhaitait consommer. « Un chocolat chaud pour moi. » À voir sa commande, cette demoiselle semblait plutôt jeune. La saluant, j'acquiesçai à sa demande avant de m'occuper et m'atteler à la préparation du chocolat chaudement divin. « Voilà pour toi miss ! Cela fait 3 mornilles. »

J'arborais un doux sourire avant d'amener mon regard sur le coin qu'avait repéré la jeunette avant de demander sa boisson. Je n'y avais pas fait attention. « Je t'amène ça à la table là-bas histoire que tu te réchauffes, en échange permets moi de boire un café avec toi, tu ne sembles pas connaitre, je ne suis pas mauvais pour les renseignements, ou juste pour apporter ma compagnie. » Il n'y avait pas beaucoup d’affluence pour le moment, cela me permettait d'être plus proche avec les clients et bien m'en occuper.


Commande:
 

~ ♠ ~

Revenir en haut Aller en bas
Tasmin Meyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Comptoir

Message par : Tasmin Meyn, Mer 20 Déc - 20:13


LA de Matt


Je plongea la main dans mon sac afin sortir mon argent sorcier, en espérant ne pas me tromper avec l'autre. J'attends ma boisson adossée au comptoir, le regard dans le vide, et dire que cette journée se termine bientôt et que je vais devoir rentrée "chez moi', bon la rentrée arrive bientôt, ça aura moins le privilège de m'occuper l'esprit. L'arrivée soudaine du serveur m’arracha à ma rêverie, et sa proposition qui en suivit me déconcerta quelques instants. Je n'avais pas pour ainsi dire, l'habitude qu'on vienne vers moi. Mais au fond de moi j'en suis assez touchée, un peu de compagnie est toujours très plaisante.

- Mais avec plaisir. Répondis-je avec un sourire au coin des lèvres.

J'observe alors mon interlocuteur de mes yeux violets, il avait un un physique avantageux, celui-ci devait se faire se plaisir avec les dames, il avait l'air aussi assez jeune cela-dit. Un élève de Poudlard ? Très certainement, peut-être faisait t-il un job de vacances. En tout cas je ne l'avais jamais croisé auparavant, mais je lis dans son regard qu'il doit avoir beaucoup de choses intéressantes à raconter, ou peut-être est-ce seulement une intuition. Je m'avance vers la table que j'avais repéré suivit de ce jeune homme.

- C'est une coutume de tenir compagnie aux clients seuls chez les sorciers ?

Peut-être après tout, les deux mondes étaient si opposés. Je bus une gorgée de ma boisson, c'était délicieux, je sens immédiatement sa chaleur requinquer mon corps.

- Vous êtes élève à Poudlard, pas vrai ?

Je ne pus m’empêcher à ces mots de passer la main sur le petit blason de Serpentard que j'avais cousu sur le coin de mon sac blanc. Un simple petit réflexe inconscient, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 6

 Le Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.