AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 7 sur 9
Le Comptoir
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Invité
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Mar 15 Mai 2018, 01:00


Le Chaudon Baveur
Pour Mered et Joséphine


Dans ce genre de moment, quand la jalousie étreint, touts les détails que le cerveau arrive à interpréter sont autant d’aiguilles plantées dans le cœur. Des aiguilles à tricoter au moins, à en juger par la douleur lancinante dans la poitrine maigre. Toutes ces allusions à demi-mots sur ce qu’elles partagent donnent le sentiment d’être à des années lumières d’elles, perdue dans le noir à nouveau. Voir sa flamme briller pour quelqu’un d’autre est vraiment un sentiment insoutenable. Ça fait grandir dans la poitrine, comme du chiendent, des pensées aux pétales noirs. Allons bon, les voilà à sourire. Grincer des dents pour ne pas leur faire ravaler les leurs. Se mordre la langue pour ne pas saisir la perche tendue.

Se noyer dans le visage de Mered pour ne pas perdre pied. Essayer de retenir du regard toutes ces expressions qui ne sont qu’à elles, qu’à elle d’ordinaire. L’entendre chérir les présents d’autres, la voir s’épanouir. Ça met en relief des choses trop enfouies, un peu ignorées. Alors c’est à ça que ressemble une amitié linéaire, normale. Entre les deux bleues, c’est un peu plus à sens unique, très accidenté, un chemin difficilement praticable. Elles ont du mérite, mais prendre conscience de ce qu’on fait porter comme poids à l’autre sans s’en apercevoir fait un choc.

Se retourner, attraper le pamplemousse, mettre toute la force des petits bras rachitiques dans le pressage alors que les oreilles tintent de la voix de plus en plus coupante. Demander n’importe quoi. Les frissons, mélange savant de peur et de colère, parcourent le corps, imprimant leur mouvement dans les membres. Le hurlement pulse dans la gorge, il ne fallait pas accepter ce genre de marché, jamais. Mais le verre se remplit en silence, les mains dansant au dessus de lui comme des oiseaux squelettiques trop habitués.

- Voilà pour toi, tendre le verre à la Française, retenir un avec tout mon amour qui menace de percer.

Toiser la brune, voire revenir l’ancienne azur, fière et cinglante.

- La maison ne sert pas d’alcool aux élèves de Poudlard.

Tourner les talons, sans un regard en arrière. Chercher refuge dans la salle à l’odeur acre. Le premier pourboire ne tombera sans doute pas aujourd’hui mais tant pis, laisser à Mered le soin de prendre la suite.

Consommation:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Mar 22 Mai 2018, 12:56


Pv celui/celle qui veut d'un Serdy.

Manteau noir habituel, démarche lente et regard observateur. Me voilà encore pris d'une envie de balade à Londres, surement pour effectuer un énième achat à la Boutique d'Animaux Magiques du chemin de Traverse? Je ne pense pas, j'ai envie de me poser quelque part aujourd'hui, j'ai besoin de réfléchir et de me détendre. Beaucoup trop de choses sont arrivées depuis quelques temps, j'enchaine les grandes aventures depuis deux ans, des rencontres très couteuse avec un Mangemort, des rendez-vous avec les Aurors, ma rencontre avec une membre de l'Ordre du Phénix, un pasteur moldu qui m'interpelle pour me demander si je suis intéressé par la religion... accompagnés de nombreux rendez-vous avec des amis.

Le Chaudron Baveur, cela me semble être le meilleur endroit pour m'arrêter et passer un bon moment, du moins je l’espère. Tout en passant par la porte et observant rapidement le décor, je ne prends pas la peine d'un Bonjour collectif, autant m'approcher directement du comptoir et m'assoir en attendant un serveur.

Bonjour

Enfin, tout en m'asseyant je pris finalement la peine de faire un salut général. L'ambiance semblait bien différente de mon Rendez-vous à la Tête du Sanglier avec Helen Rose, quelque chose de moins festif, mais tout à fait joyeux. Un mélange assez étrange à vrai dire, j'en ai des petits frissons dans le dos. Il ne restait plus qu'à attendre un serveur et prendre ma commande, pourquoi pas discuter un peu avec, en passant?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Mar 29 Mai 2018, 23:13


Le Chaudon Baveur
Pour Arnaud

Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd’hui est un de ces rares jours avec. De ceux qui ne pointent le bout de leur nez que de temps à autres, au détour d’une saison. Enfin jour avec. A la mesure de la petite chose décharnée, c'est-à-dire que la moindre respiration ne lui donne pas envie de fondre en larmes ou le moindre son ne risque pas de la faire sortir de ses gonds. Il y a de plus en plus de jours avec ces derniers temps à bien y regarder, le plus souvent au Chaudron Baveur d’ailleurs. Ça devient une sorte de château fort, dont le comptoir est le rempart principal, Mered le dragon et elle la princesse. Une triste princesse mais une princesse quand même, une princesse qui sert des cocktails.

Une tête passe la porte. Le corps aussi bien sûr mais le plus important c’est la tête. Le visage est familier. Pas d’ici, pas de cette luminosité tremblotante de cheminée un peu tamisée, plutôt de celle plus claire de la salle commune. Petit aiglon sort du nid. Il arbore cet air des premières fois, celui qu’on observe surtout le jour. Partir à l’aventure, à la découverte. Besoin d’un guide ? Il s’assoit doucement, attire la petite serveuse curieuse.

- Je vous sers quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Peter McKinnon, Mer 30 Mai 2018, 11:43


Artemis & Aoi
Désolé pour le retard


C'est une étudiante stagiaire qui vint servir les deux messieurs ainsi attablés. Peter laissa l'Auror commander, tout en adressant un sourire encourageant à la jeune fille. La regardant s'éloigner, il laissa le sorcier reprendre le fil de leur conversation avec un curiosité qui commençait à poindre. Le voilà qui embrayait sur Josephine, jeune sorcière toujours fourrée dans des embrouilles, de petites natures cependant. Enfin, peut-être l'agent du Ministère allait-il lui en apprendre de belles sur le compte de l'élève de Gryffondor ...

- Rien, ne vous inquiétez pas. Voilà un bon moment que je ne l'ai pas revu d'ailleurs ... elle travaille toujours pour vous ?

Peter fronça légèrement les sourcils. A l'évidence, les nouvelles ne circulaient pas vite au sein de la bonne société magique. Voilà que le devin allait devoir apprendre à son camarade de comptoir qu'il avait quitté ses fonctions de propriétaires quelques temps auparavant.

- En réalité, je ne dirige plus l'Occamy Doré. J'en ai laissé la direction à Morgan Delaube, un sorcier épatant !

Ce fut sur ce court éloge que la serveuse bleu et bronze revint avec leurs verres. Peter laissa le soin à celui qui l'invitait de prendre l'initiative de sortir une phrase du genre "A la bonne vôtre". Il croisa ses doigts bagués et reprit à l'adresse d'Artemis, non sans rendre son sourire à la demoiselle :

- Mais, je vois encore Josephine à Poudlard, puisque j'y enseigne. Elle semble se tenir à carreau, la maturité sans doute. Et, en parlant de cela, qu'est-ce qui vous amène ? Une enquête ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Ven 01 Juin 2018, 09:21


Ce genre d'endroits me rappellera toujours la Tête de Sanglier, le bar où j'ai passé un rendez-vous qui fut un très bon moment en compagnie d'Helen Rose. L'un des rares souvenirs d'avant mon combat qui a laissé une trace positif au fond de moi.

Alors que mes pensées continuent de faire n'importe quoi, une jeune serveuse m'interpelle pour me demander ce qu'elle me sert, je suppose que c'était une stagiaire à vrai dire. Il me semblait la connaitre et l'avoir déjà croisé à Poudlard et j'en étais même certains au fond de moi.

Mmh, un café si vous avez. Sans rien dedans s'il vous plait.

Je ne savais même pas s'il en servait, mais il faut tenter au moins. Cependant, la serveuse m'intriguait toujours..

Excusez-moi, nous ne sommes pas déjà croisé quelque part? A Poudlard par exemple? Je suis certains de vous avoir déjà vu plusieurs fois.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Lun 04 Juin 2018, 15:38


Le Chaudon Baveur
Pour Arnaud

Petit hochement de tête à l’entente de la commande. Quelque chose de basique, indémodable. Enfin un élève qui n’essaye pas de commander de l’alcool frauduleusement, rafraîchissant. La question parvient aux oreilles alors que le dos est tourné, les mains affairées à la préparation du breuvage. Attire un sourire, mi-flatté mi-peiné. On ne peut pas lui en vouloir de douter quand on met tant d’énergie à disparaître aux yeux du monde.

- Oui on se connait, faire glisser la tasse fumante vers le jeune garçon. On est de la même maison, et on s’est croisés en cours. A la bataille d’eau organisée par la direction et à la journée d’information des Aurors aussi.

Petite grimace à l’évocation de ce souvenir pas forcément des plus agréables. Franchement désagréable pour être honnête. Douloureux tant physiquement que psychologiquement. De plus, elle ne s’est pas illustrée par son sang-froid ou ses capacités magiques hors du commun à cette occasion. En somme, un souvenir à placer dans la section « à effacer ».

- Je m’appelle Aoi. Regard hésitant, Arnaud si je ne m’abuse ?

Commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Lun 04 Juin 2018, 19:22


Ambiance

Et c'était bien cela, une camarade Serdaigle par-dessus, il est assez surprenant de ne pas la reconnaitre, surtout que je ne suis pas un première année qui ne connait personne dans ma maison. Le café servi, je m'empresse alors de le saisir de ma main droite et de souffler légèrement dessus pour le refroidir avant de jeter un rapide coup d’œil dans les yeux de la fille tout en l'écoutant pour être certains de ne pas l'avoir reconnu directement.

Cette désastreuse réunion des aurors...

Suivi d'une gorgée d'un café brulant coulant tout le long de mon corps, le sentiment de brulure sur tout le long, je repensais en vitesse à cette désastreuse organisation de la part des aurors.

Enfin, oui c'est ça Arnaud, tout à fait, je me permet de te tutoyer pour l'occasion, tu peux faire de même avec moi Aoi.

Je repose la tasse pour la laisser refroidir légèrement, je n'ai pas envie de me bruler les doigts de la seule main qui me reste, ce serait assez ironique comme situation.

Dis-moi, je suis venu passer un peu de temps loin de Poudlard et de chez moi, je risque de t'embêter un peu avec mes questions, mais j'ai l'impression de croiser beaucoup d'élèves dans des boutiques ou bars à Londres. Poudlard vous autorise à pratiquer un métier hors des cours?

Remarque assez intéressante, je ne me voyais pas forcément faire un métier pour ramener un faible salaire, mais il est parfois bon de voir que des élèves se préparent à la vie adulte et gèrent mieux leurs avenirs que moi, je devrai peut-être m'inspirer pour l’occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Ven 08 Juin 2018, 15:47


Le Chaudon Baveur
Pour Arnaud

Étouffer un ricanement à l’entente de la critique, se contenter d’un regard entendu. Visé dans le mille pour le prénom, il faut dire qu’après l’avoir tant entendu, il n’y avait pas tant de mérite. Passer au tutoiement attente au professionnalisme, mais un regard alentours assure qu’aucune règle en métal gravée du mot big boss ne viendra lui taper sur les doigts. Les épaules se détendent légèrement, soulagées de ne plus avoir à supporter autant de gravité.

- C’est ça, pour se faire un peu d’argent ou se préparer à entrer dans la vie active, se faire un carnet de contacts, les élèves ont le droit de faire des stages dans des resto ou des boutiques.

Regard fuyant, se remémorer qu’aucune de ces bonnes raisons n’est applicable à son cas. Mais avouer à un presque parfait inconnu être passée par la petite porte parce qu’une certaine rousse veut la garder à l’oeil, inenvisageable. Les secrets ont bien souvent de bonnes raisons d’en être. Attrapper un verre et commencer à le frotter avec un torchon pour se redonner une contenance.

- Puis ça permet de prendre un peu l’air aussi, décompresser en quelques sortes.

Le regard se fait distant, dans l’espace et le temps. Après avoir déchiré le voile de l’illusion, suivre les cours au château a cette saveur de vaste plaisanterie chronophage. Se maintenir dans la représentation théâtrale d’une vie normale. Ici, s’éloigner de tout ce qui rappelle cette soirée, ces gens, ces événements. Prendre une bonne bouffée d’oxygène.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Jeu 14 Juin 2018, 11:25


Aoi

Des explications plutôt clairs, il faut avouer que c'était ingénieux et profitable pour tout les partis, l'école qui envoie ses jeunes bosser un peu, les commerces qui ont des employés payés moins que d'autres et des élèves qui se font de l'expérience ainsi que de l'argent. Je devrai peut-être y songer, mais l'idée ne me plait pas vraiment, l'argent n'est pas un problème et je me vois mal jouer au parfait serveur alors que je n'ai plus qu'une seule main pour travailler...

Je vois, c'est bien ce que je me disais. J'imagine que les places doivent être assez prisées par les gens.

La camarade de maison qui attrape quelque chose pour s'occuper et qui semble être partis dans des pensées assez profondes, je ne sais pas si je devrai l'en sortir, mais après tout, je suis bien venu pour discuter un peu et me changer les airs, je ne peux que valider sa phrase.

Je suis désolé si ça ne me regarde pas, mais tu as l'air bien pensive en parlant ainsi, Poudlard ne te plais pas? Je n'ai croisé que des personnes enthousiastes là-bas.

Se remémorer sa discussion avec Tom sur les élèves de Poudlard, c'est assez louche que tout le monde soit si heureux là-bas et être le seul à se poser des questions sur l’utilité de l'école et ce qui se cache derrière tout cela.

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Le Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Ven 15 Juin 2018, 23:50



Peter


Un froncement de sourcil, aurais-je loupé quelque chose ? Où alors j'ai mal compris la dernière fois et il n'est pas propriétaire du restaurant. En réalité, je ne dirige plus l'Occamy Doré. J'en ai laissé la direction à Morgan Delaube, un sorcier épatant ! J'avais donc bien compris, mais il a quitté ses fonctions. Au moins, je ne suis pas tout à fait à côté de la plaque et c'est déjà ça !

La serveuse revint avec les consommations et, tout en lui rendant son sourire, je lève doucement mon verre en direction de l'ex-patron de restaurant. Je me demande tout de même ce qui l'a poussé à revendre son affaire. Aux dernières nouvelles l'Occamy est un restaurant toujours apprécié et la clientèle n'a pas l'air de manquer dans l'établissement. Mais, je vois encore Josephine à Poudlard, puisque j'y enseigne. Elle semble se tenir à carreau, la maturité sans doute. Et, en parlant de cela, qu'est-ce qui vous amène ? Une enquête ?

Il y enseigne ... et bien c'est parfait tout ça ! Voilà qui me donne la mesure de l'ensemble du retard accumulé en ce qui concerne mon niveau d'information des mouvements de la société magique. S'il était devenu vendeur aux halles je ne dis pas, mais là il était tout de même devenu professeur dans l’académie de magie. Vraiment, c'est pas sérieux.

Je prends une gorgé du liquide bleu étrange qui se révèle être particulièrement savoureux. Et quelle matière enseignez-vous ? Il n'est jamais trop tard pour se tenir au courant ! Une question en retour, le jeu est équitable et puis ce n'est pas comme si je venais effectivement pour une enquête. Que nénies, je viens simplement me vider la tête ... lorsque mes parchemins comptent plus de ratures que de phrases correctes, c'est qu'il est l'heure de laisser la paperasse de côté.

Jusqu'à demain, petit répit durement gagné, mais répit quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Peter McKinnon, Ven 22 Juin 2018, 15:49


Artemis Lhow


Cette scène, Peter l'avait déjà jouée mille fois. Et il était prêt pour une nouvelle représentation. Il allait capter l'attention de son interlocuteur en expliquant qu'il enseignait désormais à Poudlard. Mais, lorsque viendrait le moment d'expliquer dans quelle matière, tout l'intérêt de l'Auror allait soudainement disparaitre. Le devin ne lui en voulait même pas. Après tout, c'étaient des réactions logiques de sorcier moyen. Lui-même n'était-il pas particulièrement intolérant vis-à-vis des loups-garou, des fourchelangs, et de tout un tas d'autres sorciers cultivants les bizarreries magiques ?

Mais Peter n'eut pas le temps de répondre tout de suite, car l'agent du Ministère devait, au même moment, déployer des trésors d'explications pour le rassurer sur sa présence dans le bar. Amusé, le Professeur porta son verre à sa bouche. A vrai dire, il n'avait aucune idée de ce que pouvait bien représenter un horaire de bureau pour un Auror. A titre personnel, il les avait toujours trouvé particulièrement incompétents et n'avait jamais cru qu'ils étaient capables de passer de longues heures sur leur lieux de travail. Mais il garda cette pensée pour lui.

- Eh bien, buvons à votre pause dans ce cas !

Il enchaina, sur le ton de la conversation, avec une réponse à la question qui avait précédé :

- Oh, et j'enseigne la Divination ! Vous n'avez pas lu mon livre sur la visionomie ?

Le voilà qui, tout à sa vexation naturelle lorsque l'on parlait de son ego, détournait prestement l'attention de l'homme d'action sur lui pour mieux la rediriger plus tard sur les actions en cours du Bureau des Aurors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Le Comptoir

Message par : Invité, Mar 26 Juin 2018, 23:28


Le Chaudon Baveur
Pour Arnaud

La voix presque familière maintenant sort des pensées, attrape par la manche pour ramener dans la réalité vainement fuie. Une question trop innocente, qui tire un sourire. On a envie de répondre que oui, fourrer son nez dans les affaires des autres est impoli, en plus d’être dangereux. Mais le sens du commerce prime. Avec un peu de chance, il prendra une deuxième tasse de café ou laissera un pourboire pour « histoire triste comme on en voit des centaines ». Et surtout parce qu’à la mention de ceux qui coulent encore des jours heureux alors que le monde des autres s’écroule à chacun de leurs pas, on sent l’agacement monter. Si les ignorants ne voient que des visages souriants, c’est bien car ceux qui pleurent le font à l’intérieur. Pour l’œil inattentif, le château regorge de joie. Pour les autres, la vérité brûle comme l’acide.

- T’as dû tourner en boucle dans le même couloir alors, parce que l’enthousiasme n’est pas vraiment le sentiment dominant au château. Poser le verre, puis les deux mains sur le comptoir, se rapprocher, baisser le ton, ça t’es déjà arrivé de te promener la nuit dans les couloirs ? C’est la période d’errance des âmes brisées. Se redresser, prendre un air désabusé, mais pour répondre à ta question, si, Poudlard me plaît, c’est juste le reste qui laisse franchement à désirer, petite sourire aux accents ironiques, contente pour toi que tu ne partages pas ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Re: Le Comptoir

Message par : Loredana Sparks, Ven 29 Juin 2018, 09:00




Mered
Elle n'avait pas eu l'intention de sortir aujourd'hui. L'été était là. Le ciel bleu, une chaleur qu'elle ne trouvait pas désagréable et un soleil radieux qui avait déjà laissé de légères marques rouges sur sa peau pâle. L'inconvénient d'avoir hérité du côté anglais de son père. Ce qu'elle avait d'Italien ? Son fort caractère et elle parlait la langue couramment même si elle n'avait pas vécu dans ce pays. Née à Venise, elle était partie très jeune à Cambridge en compagnie de son père et de sa tante avec qui il s'était marié un peu de force. Une histoire si compliquée que même elle avait du mal à comprendre. Ce dont elle était sûre, c'était qu'elle n'était absolument pas aimé par sa famille italienne. C'était un fait. « Tu as tué ta mère » qu'ils disaient, alors qu'elle ne la connaissait même pas...

Elle avait trop de chose en tête. Elle pensait à l'occlumencie qu'elle essayait d'apprendre avec un sorcier qu'elle avait croisé par hasard dans l'Allée des Embrumes, en pleine nuit. Elle pensait à sa famille malgré elle, même si elle aurait préféré les oublier complètement. Puis à toutes les choses qui étaient arrivées récemment. Elle n'avait donc pas pu rester à l'intérieur, mais n'avait trouvé personne pour lui porter compagnie. Pourquoi ne pas se saouler dans un bar ? En pleine après-midi, ce n'était peut-être pas une très bonne idée. Ses pieds la traînaient vers Londres cependant. Elle marchait sur le trottoir, regardant le sol d'un air morose. Lorsqu'elle était seule, elle n'essayait pas de faire beaucoup d'effort sur son humeur.

Levant la tête, elle vit qu'elle se trouvait devant le Chaudron Baveur. Il s'agissait d'un hasard et celui-ci faisait bien les choses. Elle poussa cette porte pour la première fois depuis un long moment. Elle se demandait même si elle était déjà venue ici. Elle n'aimait pas spécialement cet endroit. Préférait le côté chaleureux des Trois Balais. Sans faire attention aux clients qui se trouvaient déjà sur les lieux et se dirigea vers le bar et s'installa sur l'un des tabourets qu'elle trouva fort inconfortables. Elle comprenait maintenant pourquoi elle ne venait jamais.

Elle ne dit pas un mot attendit que la serveuse qu'elle avait aperçue s'approche pour prendre sa commande. Elle ou quelqu'un d'autre, bien évidemment. Elle ne savait même pas ce qu'elle voulait boire. Un rhum ou une téquila ? Ou peut-être l'un de ces cocktails qui lui faisaient tout de même envie. Indécise, elle poussa un léger soufflement.
Et elle se contenta d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Meula
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Comptoir

Message par : Arnaud Meula, Dim 01 Juil 2018, 10:03


Aoi


Un légèrement étonnement m'emporte, je ne m'attendais pas vraiment à cette réponse, la collègue Serdaigle connaissait donc des choses sur Poudlard ou devait ne pas spécialement aimer sa scolarité.

Mmmh, en général, je regarde les gens et je discute avec certains, certains sont pleinement content et "aveugle" sur Poudlard, c'est quelque chose que je trouve louche à vrai dire.

Je me stoppe quand elle aborde les promenades nocturnes, à vrai dire, je me vois mal lui dire "Ah, oui oui, je sors toutes les nuits sous la cape d'invisibilité de la sous-directrice pour aller placarder des affiches phénix un peu partout et faire de l'espionnage." cependant, il faut avouer qu'il n'est pas rare de croiser des gens qui ne sont pas préfets ou dans le personnel de Poudlard la nuit et ce ne sont pas des somnambules pour autant.

Il m'est arrivé de sortir quelque fois la nuit, rien de bien intéressant à vrai dire, si l'on se fait prendre par quelqu'un, on risque de passer un mauvais moment donc en général, je me fais discret.

Tout en finissant ma tasse de café, j'écoute les derniers paroles de la serveuse sur Poudlard.

Disons que je ne suis pas vraiment partisan du calme à Poudlard, mais à vrai dire je ne me glisses pas trop dans les affaires des autres, surtout quand ils vadrouillent la nuit en quête de quelque chose. Chacun à ses raisons et sa loyauté vers un groupe je suppose?

Léger clin d’œil à son égard, je sors donc mon porte-monnaie afin de payer ma consommation et laisser un petit quelque chose à la serveuse derrière moi.

Enfin, Madame Aoi la serveuse, je vous remercie pour la conversation et pour m'avoir servi, tenez pour la consommation et prenez ses 5 Gallions en pourboire pour avoir discuter et aider un aigle un peu perdu, vous êtes plutôt cool en serveuse, j'espère vous recroiser un jour. Bonne fin de journée à vous!

Histoire d'une petite heure qui était assez agréable, je me diriges vers la porte en ayant déjà en tête l'endroit précis où j'allais me rendre dès-à-présent, cette petite clairière non loin d'ici qui allait me relaxer un peu et me faire profiter de l'air frais de Grande-Bretagne.


Je clos aussi ici - Merci pour le RP non-prévu Aoi Salut - Départ d'Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 9

 Le Comptoir

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.