AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 5 sur 5
Le Foyer
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle

Re: Le Foyer

Message par : Mary Drake, Mer 09 Mai 2018, 21:29


Oups, toujours du retard ><
J'ai le bébé LA de Pius

Koko ♥ (et Pius ?)

Ouverture.

Rideaux tirés. Une simple fente au début. Des malices. Plis en devenir. La salle est, pour ainsi dire complète. Zoom sur le bar. Les voix autour se transforment en murmures étouffés.

Nous sommes trois. Un être. Spécial ? Aux bouclettes merveilleuses. J'ai envie de plonger ma main entre toutes ces mèches plus farfelues les unes que les autres. Un sens qui part dans un autre, aucune frontière délimitée ; juste : l'art dans la splendeur du cuir chevelu qui n'appartient qu'à lui-même. Puis un radis. Qui rayonne. Tout le monde peut le voir, à sa tête, que c'est un radis. Son silence, un peu moins, mais moi, je sais. Je sais qui elle est. Je connais sa passion pour les potagers, son coeur entouré de fils d'or. Personne ne peut arriver à sa cheville. Pour terminer il y a mon illusion qui ne bouge pas d'un pouce. Deux yeux qui n'arrivent pas à quitter la forêt en gâteau posée sur le comptoir.

Plan rivé vers le plafond. Décrocher de la pauvre part. Il n'y a pas réellement de raison à cela, c'est juste... Une envie ? Comme ça. Un instant l'estomac s'est demandé si c'était l'heure de râler, la langue le lui a interdit. J'pense qu'elle a envie. De ces effluves sur les papilles. Je n'autorise plus que le chocolat chaud depuis un moment. Alors ce coup-ci, j'me suis retrouvée avec une explosion de sensations qui ne voulait que rencontrer à nouveau ce doux nectar et en terminer jusqu'à la dernière pépite - sourire de satisfaction. Bon sang, que c'est bon.

Une cuillère qui cogne contre le fond de l'assiette. Elle rencontre le vide pour mieux remonter vers la fin de la partie glorieuse de son existence. Les arcs-en-ciel finissent leur route vers l'estomac eux-aussi. Les tons deviennent à nouveau plus maussades, gris. Et à la fois pétillants - enfin, si c'est possible, pour des thons, euh, des tons. Ne parlons pas de poisson, à part dans les sushis, ce n'est pas très bon.

De quoi nous parlions encore ?
De complots pardi !
Et surtout, de la morts des comploteurs.
Aaaah. Doux parfum qu'est leurs non-saluts
doux goût qu'aura leur sang oui bon peut-être pas jusque là
En somme, ce sera très bien
très beau, très perlimpinpin
Sauf que ce ne sera pas une légende révolue
Mais bien une réalité
Loin des complots
des comploteurs
des malheurs
Nous serons...
En sécurité
Et n'est-ce pas dans les besoins de monsieur le pyramidier ?

De toi à moi, spectateur à nous - la caméra passe du radis, au serveur, du serveur, au radis, avant de se concentrer à nouveau sur le plafond qui, elle en est certaine, a la réponse à toutes les questions philosophiques sur les Ornithorynques.
-Oui, parce que en fait, je pense que "penser" lapin, n'était pas une bonne idée, piaf aurait été mieux approprié
- Oh ?
- Parfaitement. Des ignares ne comprendront pas la soupe aux choux, les autres, par contre, comprendront la nuance de l'ornithologie.
- Tout le monde la connait
- Voit ça avec les petits bonhommes de ton cerveau.

Bon peut-être qu'il n'est pas aussi malin que j'ai bien voulu le croire, ce plafond. Revenons à notre dragon.

Le problèmes, avec les coeurs, c'est qu'ils peuvent être bons ou mauvais. Je ne fais pas confiance aux coeurs depuis que je connais Alice ; avec elle j'ai compris que la reine n'était jamais loin. Je mets ma main à couper que c'est une sacré comploteuse elle aussi. Mieux vaut s'en méfier- ton de la confidence, plan rapproché du visage de Kohane. Air sérieux. Mais effort inutile.

Parce qu'elle dépose
comme un présent
Un patpat
Sur
les belles boucles
quelle chance elle a !
J'comprends qu'on dérive du sujet
avec une idée aussi belle que celle-là
Tout petit murmure une fois que c'est terminé
c'était rigolo ?
Pour savoir

Oups

Le voilà qui part
Ce sera pour une prochaine fois !
Ah non, c'n'est pas pour ça
Une peinture du dragon...
Moui moui, vraiment
Fin soit, peut être utile ça !

Enfin. Passons. Il va peut-être rater quelques infos capitales, mais bon. Il faut bien sacrifier des hommes aux combats. Lors de l'attaque de Zombie tout le monde ne survivra pas !

Fermeture du rideau seulement quelques secondes
Le temps
d'un
frisson

Un dragon qui dévore le soleil
Mais
mais
mais

Quelle infamie !
À moins qu'il le remplace
Parce que pour le dévorer
ça doit déjà être une sacré bestiole
Cependant je doute qu'il soit aussi productif
aussi lumineux
et surtout aussi stable
que notre étoile actuelle

Oui, clairement.
Il faut tous les exterminer
Nous sommes obligés, y'a pas l'choix

Bon. C'est l'heure de remettre tout ça au clair. Ouverture à nouveau.

Le poing fracasse le comptoir - avec une force de moineau, pas d'inquiétude pour ce serviable support. Sourcils froncés. C'est très sérieux. Nous ne sommes pas en conseil de guerre. Mais presque. Il suffit de peu. C'est grand, un dragon. Par contre s'il est invisible, les carottes sont cuites et ça me fait mal - tu sais, en tant que carotte - de le dire. Par contre si il est grand comme le soleil, c'est simple. La dernière option est la plus embêtante. Si ce dragon est tel un moke et qu'il grandit en fonction de tout, eh bien il peut se dissimuler en étant toutpetitminirikiki. Et là ce serait catastrophique. Nous pouvons toujours nous prendre un pleine face un dos invisible. Par contre un grain de poussière ça m'semble plus compliqué. C'est quoi La Machine ? S'il faut encore ajouter un ennemi à la liste il me faudra une autre feuille de papier. Néanmoins pour l'identité des comploteurs lambda j'ai une petite idée: les pingouins ! Ce sont de grands imposteurs ces terreurs-là.

Cependant il est HORS-DE-QUESTION (oui les MAJS sont nécessaires dans les cas extrêmement fâcheux ) que le moindre partisan de la bonne cause soit broyer par quelque chose de plus lourd que soi ! Je ne peux imaginer une telle catastrophe. N'oublions pas que dans cette bataille, les fours sont nos meilleurs alliés.

Hochement de tête
part de gâteau
soupire de joie

Fermons un peu les rideaux
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Sam 12 Mai 2018, 19:20


Entre bien et mal avec kohane

Fañch Guivarch rp numéro 124 tw:

Fañch était à Londre et comme une partie des sorciers, il utilisait régulièrement le magicobus. Cependant aujourd'hui le bus ne semblait pas décidé à apparaître et après plusieurs essais infructueux et une bonne demi-heure d'attente le sorcier abandonna l'idée d'utiliser ce moyen de transport.

"Le négatif" : Saloperie de transport en commun ils marchent jamais.

"Le positif" : Ne sois pas mauvaise langue il a toujours été fonctionnel jusqu’à présent.

"Le juge" : Le chaudron baveur est pas loin on va utiliser le réseau de cheminées.

"Envie" : Et prendre un verre, c'est important aussi.

Après une quinzaine de minutes de marche le jeune sorcier entra dans le pub et s'assit à une table au hasard. Il fit signe au serveur pour commander et pour lancer une discussion il lança à qui voulais bien l'entendre une interrogation.

Fañch : Le Magicobus il fonctionne plus ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Foyer

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 13 Mai 2018, 15:30




Fañch
(Mary, je te réponds plus tard, je respecte ton retard ♥)
LA de Pius

L'éducation, c'est pas toujours facile. Pourtant, je croyais qu'on avait, depuis longtemps, passé les premières crises de désobéissance, Klaus et moi. Remarquez, pendant toutes ces années, il a plutôt été correct. Un brave petit, je n'ai jamais trop eu à me plaindre. Sauf, peut-être, la fois où il s'est échappé à Pré-au-lard et que je l'ai cherché pendant très longtemps. Jusqu'à tomber sur Elias, qui, lui-même, le cherchait pour quelque sombre dessein que je ne suis pas sûre d'avoir envie de connaître. Je crois que les Mokes peuvent fournir de bons éléments au fond d'un chaudron. En tout cas, connaissant Elias désormais, je me doute que c'était un plan dans ce genre qu'il avait en tête.
En tout cas, Klaus-le-Moke a été sauvé et tout s'est terminé comme un charme.
En bref, jamais eu trop de soucis avec cette bestiole.
Jusqu'à aujourd'hui.
Pourquoi, Merlin, s'est-il mis en tête d'aller goûter la douce saveur des végétaux ?!

Air pincé au visage, je traverse les rues de Londres que je connais par cœur. Une plante en pot à moitié mangée sur les bras. Il devait vachement s'ennuyer, le pauvre Moke, pour vouloir s'attaquer à cet être sans défense.
Après une engueulade bien dans les règles, je l'ai confié à Hope-la-grenouille dans son bassin sur le balcon puis CRAC, s'envoler, direction Londres.
J'aurais laisser la plante quelque part et attendre, tout simplement. Mais mieux vaut aller remettre directement à Asclépius sa plante en pot semi-décédée -priez pour elle, je vous prie.
Entrer, sans un mot, un peu agacée, au Chaudron Baveur. Klaus avait l'air tellement blasé, comme si souvent, que je lui suis tombée dessus, tout à l'heure, pris en flagrant délit, du vert encore au coin des lèvres. Il mâchouillait tout tranquillement près de la vitre, sous les derniers rayons de soleil.
J'sais pas trop comment on communique avec un Moke. Je ne sais même pas vraiment s'il a compris ce que j'étais en train de lui raconter comme quoi fallait pas y toucher.

Entrer à grands pas dans la première salle à portée de main. Là où, d'ailleurs, j'y avait trouvé Carotte, la dernière fois. Mais que je ne vois pas ce soir. Pas plus que je ne vois Asclépius, d'ailleurs.
Froncer les sourcils, repenser à Klaus, encore une fois. Peut-être qu'il ferait mieux d'aller gambader tout seul dans les Alpes et prendre le soleil sur les pierres, se rouler dans l'herbe, tout ça. Mais s'il ne rentrait jamais, après ? Et si je le perdais vraiment, cette fois ? Quelle catastrophe ça serait ! Je ne m'en remettrai pas. Elias non plus, d'ailleurs. Il aime beaucoup Klaus. Il est un peu son papa à temps partiel. Oui, il a été décidé que Klaus serait en garde alternée entre Elias et moi et ça a plutôt l'air de lui plaire. Et aujourd'hui, allez savoir. Ennui profond, envie de changement et bim, faut tester une nouvelle forme de nourriture !
Soupir.
Je finis par poser la plante en pot sur une table libre sans pour autant m'asseoir. J'pourrais la laisser là avec un mot et filer.
Tout à coup, une voix s'élève, plus forte que les autres. Hein ? Je tourne la tête pour voir qui a parlé et, surtout, à qui il s'adresse. L'ado ne semble parler à personne en particulier. Ou alors il se parle à lui-même. Ca arrive, vous savez. Se parler à soi-même. Interagir avec ses différentes personnalités.
Il parle du magicobus et, franchement, j'en sais rien. Je ne me suis pas trop tenue au courant d'autant que je ne l'utilise jamais.
Haussement d'épaules.

-J'sais pas. Pourquoi, y'a un problème ? je balance sans, pour autant, quitter ma table, la PeP, pour m'approcher.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Foyer

Message par : Mered Adand, Mer 16 Mai 2018, 17:25


Le Chaudon Baveur
Pour Fañch & Kohane


Je suis une serveuse automate même si je ne cultive pas de tomates. Mes gestes sont identiques chaque jour, tout comme les clients d’ailleurs, ils se ressemblent tous, c’est triste. La plupart ont leur boisson préférée, j’ai pas besoin de venir les voir que je sais déjà ce qu’ils vont commander. Les gens sont si prévisibles que ça en devient ennuyeux, vivement la fin de mon service que je me rentre. Mais avant, une petite animation, un type inconnu vient de faire son entrée dans l’établissement. Un type du genre louche.

L’homme me fait signe et je sors de l’arrière de mon comptoir pour m’approcher. Attablé seul, j’entends vaguement son interrogation lancée en plein vol. Le Magicobus, je crois pas me souvenir l’avoir pris hormis peut-être lors d’une sortie scolaire. Il faut dire que je balade soit en transport moldu dans leur monde soit à pied après avoir usé de transplanage si nécessaire. De toute façon, rien qu’à sa gueule, j’ai pas envie de lui répondre et de me lancer dans une conversation avec lui. Je préfère mon ennui. Je me contente de lui rétorquer un sourire commercial de circonstance et de feinter l’ignorance.

« Bonjour Monsieur, désirez-vous quelque chose ? »

Ça sonne faux, tellement, les obligations du métier. Il semble un poil énervé et peu commode, enfin je lui déconseille d’essayer de calmer ses nerfs sur ma personne sous peine de le regretter. Peut-être que Kohane lui apportera des réponses, je la vois se pointer dans le coin. J’ai pas vu arrivé ce Soleil-nuage sinon j’aurai été papoté avec. Du haut de son perchoir, la femme du chef sait rompre la monotonie.


Dernière édition par Mered Adand le Dim 20 Mai 2018, 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Ven 18 Mai 2018, 16:51


Fañch Guivarch rp numéro 129 tw:

Fañch était assis confortablement, quelqu’un avait répondu à son interrogation lancée au hasard. La réponse fut formuler sous la forme d’une autre question.

“Le négatif” : Nonon il fonctionne super c’est pour ça que je pose la question … pff elle est vraiment c*nne celle-là.

“Le positif” : Arêtes elle est super gentille. C’est la seule à avoir répondu à notre question.

“Le juge” : Le plus important c’est de savoire si c’est normal.

Fañch : oui, j’ai passé une demie heure à essayer de l'appeler mais rien n’y faisait.

La serveuse arriva et demanda ce qu’il souhaitait consommer, après quelques seconde d’hésitations il fit son choix. Il croisait les doigts pour que la serveuse le prenne pour quelqu’un ayant l'âge de boire.

Fañch : un arnaqueur s’il vous plaît.

Comme si de rien était le géant se tourna vers la femme qui venait d’entrer.

Fañch : il y a une maintenance ou c’est encore un coup des terroristes qui ont détruit le heurtoir?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Héra Veluliah
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Héra Veluliah, Dim 20 Mai 2018, 18:28


RP Elly Wildsmith



Première fois que je viens par ici, on peut dire que c'était assez chaleureux. Pas beaucoup de bruit, ni beaucoup de vide, ça devrait le faire. Je m'installe sur une petite table près de la fenêtre en attendant son arrivée, je pique la carte du bar au passage, je n'allais tout de même pas rester la gorge sèche. Je m'affale donc sur ma chaise, et j’entreprends la lecture de cette carte. Je vais toujours commander quelque chose histoire de m'occuper. Avançant près du comptoir j'essaie tant bien que mal de lire le nom de ce cocktail, non pas que mes yeux étaient usés, mais je dois avouer que les noms n'avaient rien de commun.

- Bonjour bonjour, pour moi ça sera un Le Green Schizzie Fairy !

Je dois avouer qu'il avait l'air bien appétissant, mais j'allais m'en tenir à un seul verre d'alcool, je voulais tout de même garder les idées claires. Mais un petit verre ne faisait jamais de mal.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Le Foyer

Message par : Mered Adand, Dim 20 Mai 2018, 20:07


LA de Koko

Le Chaudon Baveur
Pour Fañch & Kohane


J’ai les yeux rivés sur Kohane, plutôt sur ses mains, sur ce qu’elle tient. C’est quoi ce truc ? Une plante en pot ! Vous m’en direz tant ! Quelle lubie lui a traversé l’esprit ? Cette femme est un véritable mystère, j’ai arrêté de chercher à la comprendre depuis un moment, j’ai pas le décodeur adapté. Je sais juste qu’elle est perchée, gentille bien que trop proche des Mangemorts et surtout la femme du chef. Et quand on tient à son boulot, on fait pas de remarques sur la compagne de son boss. Voilà que l’homme seul se retrouve à une table de trois.

« Coucou Kohane, tu promènes ta fleur ? Elle serait mieux proche d’une fenêtre pour attraper la lumière tu sais. » Oui, je donne des conseils, des vrais, car l’avoir dans la poche c’est utile pour garder son job mais aussi car je l’aime bien cette rêveuse même si on est pas d’accord sur tout. « Je te sers quelque chose ? »

J’entends la réponse du type, un Arnaqueur, parfait. Je me demande s’il est encore scolarisé ou pas pour étudier sa commande. Il a le bénéfice du doute et j’ai pas envie de lui adresser davantage la parole, sa tête me revient pas. Je m’apprête à partir préparer les cocktails quand il fait une erreur. Il parle des déboires du Heurtoir, il évoque les rumeurs et le saccage de l’établissement par un Phénix. Manque de pot pour lui, je suis dans l’Ordre, je sais qu’il a tort. Pas d’alcool pour un détracteur de l’organisation. Et qu’il s’estime heureux de pas se manger un sortilège avec ses c*nneries.

« Désolé Monsieur, les terroristes s’en sont pris au Chaudron Baveur et ont dérobé toutes nos réserves d’alcool. Vous allez devoir prendre autre chose. »

Je souris poliment tout en lançant un clin d’œil au Soleil espérant qu’elle comprenne la supercherie. La brune peut me demander ce qu’elle veut, elle. Elle est n’est plus à Poudlard et puis c’est la conjointe du patron aussi, ça aide à outrepasser mes mensonges faits pour punir les inepties d’un mâle.


Le Chaudon Baveur
Pour Héra & Elly


Savez-vous quel est mon moment préféré au travail ? Mon départ. Trop facile hein ? En vrai détrompez-vous, j’adore mon boulot de serveuse. L’équipe est top et j’ai pour m’accompagner en salle, celle que j’aime en secret et ma meilleure amie. Je peux pas rêver de meilleure compagnie. Malgré ma dévotion, j’apprécie mes pauses. L’établissement est souvent bondé et je cours de partout, c’est le côté le moins fun du travail.

Oh il a y aussi les relou.e.s, comme ces élèves qui se sentent pousser des ailes et commande de l’alcool. Enfin, en repos, j’y pense plus, je les laisse à mes collègues. A un moment, il faut revenir en salle, justifier son salaire par sa présence. Un coup d’œil dans les environs, tout le monde est servi, j’ai gagné un extra de détente. Ou pas, une fille s’approche du comptoir et passe commande. Les yeux au ciel, elle me désespère, pourquoi les jeunes désiraient tant boire de l’alcool ? Ils se croyaient aux Trois Balais ou quoi ? Ici on avait du style, pas de la débauche.

« Bonjour Miss. Je ne peux accéder à votre requête désolée, le règlement est formel : pas d’alcool pour les élèves. On a plein d’autres choses à boire. Si vous voulez un remontant sans subir les ravages de l’alcool, le Triple T est parfait ! »

Je lui offre un sourire pour compenser son manque. J’irai pas contre les règles pour risquer une réprimande du chef qui finirait par le savoir. Puis ça serait dommage que l’ivresse n’abime la bouille de cette demoiselle. C’est pour ton bien, crois Mered. De toute t’as pas le choix, sinon tu t’en vas et je me repose.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Hier à 23:50


Fañch Guivarch rp numéro 132 tw vocabulaire + autre :

Réponse négative de la part de la serveuse cependant l'explication semblait un peu bancale, en regardant autour de lui le celte aurait juré voir des boissons alcoolisées.

"Le négatif" : Elle se foutrait pas un peu de notre gueule cette c*nasse.

"Le positif" : tu es trop paranoïaque soit plus confiant.

"Humour" : à ne pas confondre avec un c*n ch*ant si on a un seveux sur la langue.

"Le juge" : Le fait est que c'est étrange quand même, au faite cette blague est passable.

Fañch : Il vous reste de la bieraubeurre au moins?

la vente de cet alcool aux mineurs comme Fañch était tolérée par le ministère et si c'était le faite d'être à poudlard qui avait posé problème cela devrai pouvoir faire l'affaire.

Le géant commençait a sortir sa bourse pour sortir les galions de la consommation en espérant bien évidemment être servi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Le Foyer

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 Le Foyer

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.