AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur
Page 5 sur 7
Le Foyer
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Mary Drake
Serdaigle
Serdaigle

Re: Le Foyer

Message par : Mary Drake, Mer 09 Mai 2018, 21:29


Oups, toujours du retard ><
J'ai le bébé LA de Pius

Koko ♥ (et Pius ?)

Ouverture.

Rideaux tirés. Une simple fente au début. Des malices. Plis en devenir. La salle est, pour ainsi dire complète. Zoom sur le bar. Les voix autour se transforment en murmures étouffés.

Nous sommes trois. Un être. Spécial ? Aux bouclettes merveilleuses. J'ai envie de plonger ma main entre toutes ces mèches plus farfelues les unes que les autres. Un sens qui part dans un autre, aucune frontière délimitée ; juste : l'art dans la splendeur du cuir chevelu qui n'appartient qu'à lui-même. Puis un radis. Qui rayonne. Tout le monde peut le voir, à sa tête, que c'est un radis. Son silence, un peu moins, mais moi, je sais. Je sais qui elle est. Je connais sa passion pour les potagers, son coeur entouré de fils d'or. Personne ne peut arriver à sa cheville. Pour terminer il y a mon illusion qui ne bouge pas d'un pouce. Deux yeux qui n'arrivent pas à quitter la forêt en gâteau posée sur le comptoir.

Plan rivé vers le plafond. Décrocher de la pauvre part. Il n'y a pas réellement de raison à cela, c'est juste... Une envie ? Comme ça. Un instant l'estomac s'est demandé si c'était l'heure de râler, la langue le lui a interdit. J'pense qu'elle a envie. De ces effluves sur les papilles. Je n'autorise plus que le chocolat chaud depuis un moment. Alors ce coup-ci, j'me suis retrouvée avec une explosion de sensations qui ne voulait que rencontrer à nouveau ce doux nectar et en terminer jusqu'à la dernière pépite - sourire de satisfaction. Bon sang, que c'est bon.

Une cuillère qui cogne contre le fond de l'assiette. Elle rencontre le vide pour mieux remonter vers la fin de la partie glorieuse de son existence. Les arcs-en-ciel finissent leur route vers l'estomac eux-aussi. Les tons deviennent à nouveau plus maussades, gris. Et à la fois pétillants - enfin, si c'est possible, pour des thons, euh, des tons. Ne parlons pas de poisson, à part dans les sushis, ce n'est pas très bon.

De quoi nous parlions encore ?
De complots pardi !
Et surtout, de la morts des comploteurs.
Aaaah. Doux parfum qu'est leurs non-saluts
doux goût qu'aura leur sang oui bon peut-être pas jusque là
En somme, ce sera très bien
très beau, très perlimpinpin
Sauf que ce ne sera pas une légende révolue
Mais bien une réalité
Loin des complots
des comploteurs
des malheurs
Nous serons...
En sécurité
Et n'est-ce pas dans les besoins de monsieur le pyramidier ?

De toi à moi, spectateur à nous - la caméra passe du radis, au serveur, du serveur, au radis, avant de se concentrer à nouveau sur le plafond qui, elle en est certaine, a la réponse à toutes les questions philosophiques sur les Ornithorynques.
-Oui, parce que en fait, je pense que "penser" lapin, n'était pas une bonne idée, piaf aurait été mieux approprié
- Oh ?
- Parfaitement. Des ignares ne comprendront pas la soupe aux choux, les autres, par contre, comprendront la nuance de l'ornithologie.
- Tout le monde la connait
- Voit ça avec les petits bonhommes de ton cerveau.

Bon peut-être qu'il n'est pas aussi malin que j'ai bien voulu le croire, ce plafond. Revenons à notre dragon.

Le problèmes, avec les coeurs, c'est qu'ils peuvent être bons ou mauvais. Je ne fais pas confiance aux coeurs depuis que je connais Alice ; avec elle j'ai compris que la reine n'était jamais loin. Je mets ma main à couper que c'est une sacré comploteuse elle aussi. Mieux vaut s'en méfier- ton de la confidence, plan rapproché du visage de Kohane. Air sérieux. Mais effort inutile.

Parce qu'elle dépose
comme un présent
Un patpat
Sur
les belles boucles
quelle chance elle a !
J'comprends qu'on dérive du sujet
avec une idée aussi belle que celle-là
Tout petit murmure une fois que c'est terminé
c'était rigolo ?
Pour savoir

Oups

Le voilà qui part
Ce sera pour une prochaine fois !
Ah non, c'n'est pas pour ça
Une peinture du dragon...
Moui moui, vraiment
Fin soit, peut être utile ça !

Enfin. Passons. Il va peut-être rater quelques infos capitales, mais bon. Il faut bien sacrifier des hommes aux combats. Lors de l'attaque de Zombie tout le monde ne survivra pas !

Fermeture du rideau seulement quelques secondes
Le temps
d'un
frisson

Un dragon qui dévore le soleil
Mais
mais
mais

Quelle infamie !
À moins qu'il le remplace
Parce que pour le dévorer
ça doit déjà être une sacré bestiole
Cependant je doute qu'il soit aussi productif
aussi lumineux
et surtout aussi stable
que notre étoile actuelle

Oui, clairement.
Il faut tous les exterminer
Nous sommes obligés, y'a pas l'choix

Bon. C'est l'heure de remettre tout ça au clair. Ouverture à nouveau.

Le poing fracasse le comptoir - avec une force de moineau, pas d'inquiétude pour ce serviable support. Sourcils froncés. C'est très sérieux. Nous ne sommes pas en conseil de guerre. Mais presque. Il suffit de peu. C'est grand, un dragon. Par contre s'il est invisible, les carottes sont cuites et ça me fait mal - tu sais, en tant que carotte - de le dire. Par contre si il est grand comme le soleil, c'est simple. La dernière option est la plus embêtante. Si ce dragon est tel un moke et qu'il grandit en fonction de tout, eh bien il peut se dissimuler en étant toutpetitminirikiki. Et là ce serait catastrophique. Nous pouvons toujours nous prendre un pleine face un dos invisible. Par contre un grain de poussière ça m'semble plus compliqué. C'est quoi La Machine ? S'il faut encore ajouter un ennemi à la liste il me faudra une autre feuille de papier. Néanmoins pour l'identité des comploteurs lambda j'ai une petite idée: les pingouins ! Ce sont de grands imposteurs ces terreurs-là.

Cependant il est HORS-DE-QUESTION (oui les MAJS sont nécessaires dans les cas extrêmement fâcheux ) que le moindre partisan de la bonne cause soit broyer par quelque chose de plus lourd que soi ! Je ne peux imaginer une telle catastrophe. N'oublions pas que dans cette bataille, les fours sont nos meilleurs alliés.

Hochement de tête
part de gâteau
soupire de joie

Fermons un peu les rideaux
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Sam 12 Mai 2018, 19:20


Entre bien et mal avec kohane

Fañch Guivarch rp numéro 124 tw:

Fañch était à Londre et comme une partie des sorciers, il utilisait régulièrement le magicobus. Cependant aujourd'hui le bus ne semblait pas décidé à apparaître et après plusieurs essais infructueux et une bonne demi-heure d'attente le sorcier abandonna l'idée d'utiliser ce moyen de transport.

"Le négatif" : Saloperie de transport en commun ils marchent jamais.

"Le positif" : Ne sois pas mauvaise langue il a toujours été fonctionnel jusqu’à présent.

"Le juge" : Le chaudron baveur est pas loin on va utiliser le réseau de cheminées.

"Envie" : Et prendre un verre, c'est important aussi.

Après une quinzaine de minutes de marche le jeune sorcier entra dans le pub et s'assit à une table au hasard. Il fit signe au serveur pour commander et pour lancer une discussion il lança à qui voulais bien l'entendre une interrogation.

Fañch : Le Magicobus il fonctionne plus ou quoi?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Foyer

Message par : Kohane W. Underlinden, Dim 13 Mai 2018, 15:30




Fañch
(Mary, je te réponds plus tard, je respecte ton retard ♥)
LA de Pius

L'éducation, c'est pas toujours facile. Pourtant, je croyais qu'on avait, depuis longtemps, passé les premières crises de désobéissance, Klaus et moi. Remarquez, pendant toutes ces années, il a plutôt été correct. Un brave petit, je n'ai jamais trop eu à me plaindre. Sauf, peut-être, la fois où il s'est échappé à Pré-au-lard et que je l'ai cherché pendant très longtemps. Jusqu'à tomber sur Elias, qui, lui-même, le cherchait pour quelque sombre dessein que je ne suis pas sûre d'avoir envie de connaître. Je crois que les Mokes peuvent fournir de bons éléments au fond d'un chaudron. En tout cas, connaissant Elias désormais, je me doute que c'était un plan dans ce genre qu'il avait en tête.
En tout cas, Klaus-le-Moke a été sauvé et tout s'est terminé comme un charme.
En bref, jamais eu trop de soucis avec cette bestiole.
Jusqu'à aujourd'hui.
Pourquoi, Merlin, s'est-il mis en tête d'aller goûter la douce saveur des végétaux ?!

Air pincé au visage, je traverse les rues de Londres que je connais par cœur. Une plante en pot à moitié mangée sur les bras. Il devait vachement s'ennuyer, le pauvre Moke, pour vouloir s'attaquer à cet être sans défense.
Après une engueulade bien dans les règles, je l'ai confié à Hope-la-grenouille dans son bassin sur le balcon puis CRAC, s'envoler, direction Londres.
J'aurais laisser la plante quelque part et attendre, tout simplement. Mais mieux vaut aller remettre directement à Asclépius sa plante en pot semi-décédée -priez pour elle, je vous prie.
Entrer, sans un mot, un peu agacée, au Chaudron Baveur. Klaus avait l'air tellement blasé, comme si souvent, que je lui suis tombée dessus, tout à l'heure, pris en flagrant délit, du vert encore au coin des lèvres. Il mâchouillait tout tranquillement près de la vitre, sous les derniers rayons de soleil.
J'sais pas trop comment on communique avec un Moke. Je ne sais même pas vraiment s'il a compris ce que j'étais en train de lui raconter comme quoi fallait pas y toucher.

Entrer à grands pas dans la première salle à portée de main. Là où, d'ailleurs, j'y avait trouvé Carotte, la dernière fois. Mais que je ne vois pas ce soir. Pas plus que je ne vois Asclépius, d'ailleurs.
Froncer les sourcils, repenser à Klaus, encore une fois. Peut-être qu'il ferait mieux d'aller gambader tout seul dans les Alpes et prendre le soleil sur les pierres, se rouler dans l'herbe, tout ça. Mais s'il ne rentrait jamais, après ? Et si je le perdais vraiment, cette fois ? Quelle catastrophe ça serait ! Je ne m'en remettrai pas. Elias non plus, d'ailleurs. Il aime beaucoup Klaus. Il est un peu son papa à temps partiel. Oui, il a été décidé que Klaus serait en garde alternée entre Elias et moi et ça a plutôt l'air de lui plaire. Et aujourd'hui, allez savoir. Ennui profond, envie de changement et bim, faut tester une nouvelle forme de nourriture !
Soupir.
Je finis par poser la plante en pot sur une table libre sans pour autant m'asseoir. J'pourrais la laisser là avec un mot et filer.
Tout à coup, une voix s'élève, plus forte que les autres. Hein ? Je tourne la tête pour voir qui a parlé et, surtout, à qui il s'adresse. L'ado ne semble parler à personne en particulier. Ou alors il se parle à lui-même. Ca arrive, vous savez. Se parler à soi-même. Interagir avec ses différentes personnalités.
Il parle du magicobus et, franchement, j'en sais rien. Je ne me suis pas trop tenue au courant d'autant que je ne l'utilise jamais.
Haussement d'épaules.

-J'sais pas. Pourquoi, y'a un problème ? je balance sans, pour autant, quitter ma table, la PeP, pour m'approcher.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Ven 18 Mai 2018, 16:51


Fañch Guivarch rp numéro 129 tw:

Fañch était assis confortablement, quelqu’un avait répondu à son interrogation lancée au hasard. La réponse fut formuler sous la forme d’une autre question.

“Le négatif” : Nonon il fonctionne super c’est pour ça que je pose la question … pff elle est vraiment c*nne celle-là.

“Le positif” : Arêtes elle est super gentille. C’est la seule à avoir répondu à notre question.

“Le juge” : Le plus important c’est de savoire si c’est normal.

Fañch : oui, j’ai passé une demie heure à essayer de l'appeler mais rien n’y faisait.

La serveuse arriva et demanda ce qu’il souhaitait consommer, après quelques seconde d’hésitations il fit son choix. Il croisait les doigts pour que la serveuse le prenne pour quelqu’un ayant l'âge de boire.

Fañch : un arnaqueur s’il vous plaît.

Comme si de rien était le géant se tourna vers la femme qui venait d’entrer.

Fañch : il y a une maintenance ou c’est encore un coup des terroristes qui ont détruit le heurtoir?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Héra Veluliah
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Héra Veluliah, Dim 20 Mai 2018, 18:28


RP Elly Wildsmith



Première fois que je viens par ici, on peut dire que c'était assez chaleureux. Pas beaucoup de bruit, ni beaucoup de vide, ça devrait le faire. Je m'installe sur une petite table près de la fenêtre en attendant son arrivée, je pique la carte du bar au passage, je n'allais tout de même pas rester la gorge sèche. Je m'affale donc sur ma chaise, et j’entreprends la lecture de cette carte. Je vais toujours commander quelque chose histoire de m'occuper. Avançant près du comptoir j'essaie tant bien que mal de lire le nom de ce cocktail, non pas que mes yeux étaient usés, mais je dois avouer que les noms n'avaient rien de commun.

- Bonjour bonjour, pour moi ça sera un Le Green Schizzie Fairy !

Je dois avouer qu'il avait l'air bien appétissant, mais j'allais m'en tenir à un seul verre d'alcool, je voulais tout de même garder les idées claires. Mais un petit verre ne faisait jamais de mal.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Lun 21 Mai 2018, 23:50


Fañch Guivarch rp numéro 132 tw vocabulaire + autre :

Réponse négative de la part de la serveuse cependant l'explication semblait un peu bancale, en regardant autour de lui le celte aurait juré voir des boissons alcoolisées.

"Le négatif" : Elle se foutrait pas un peu de notre gueule cette c*nasse.

"Le positif" : tu es trop paranoïaque soit plus confiant.

"Humour" : à ne pas confondre avec un c*n ch*ant si on a un seveux sur la langue.

"Le juge" : Le fait est que c'est étrange quand même, au faite cette blague est passable.

Fañch : Il vous reste de la bieraubeurre au moins?

la vente de cet alcool aux mineurs comme Fañch était tolérée par le ministère et si c'était le faite d'être à poudlard qui avait posé problème cela devrai pouvoir faire l'affaire.

Le géant commençait a sortir sa bourse pour sortir les galions de la consommation en espérant bien évidemment être servi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kathleen Gold
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Kathleen Gold, Ven 01 Juin 2018, 00:29


RP avec Ebenezer Lestrange


Donc donc donc
Tu en perds tes mots,
A essayer de se concentrer sur les projets que ton esprit embrumé à pondu
Pondu ?
Nope, ne pas aller vers ces sujets, ils vont entacher la tête comme l'atmosphère, et ce bien trop vite.
Tu t'es laissée aller à être trop bruyante pour un lieu tel que celui-ci,
Très -trop ?- publique.
Tu imagines déjà les regards, les sens se poser sur toi, te juger alors que tu les déranges dans leurs agendas bien arrangés, organisés, la tête en ordre ou déjà retournée,
Tes beuglements impudiques
Source de honte demain matin, gueule de bois en prime, mais...
Qui c'est ?

Tu oublies le sens des verbes et autres erreurs de syntaxes,
Quelqu'un s'est manifesté alors que tu hurlais presque,
Et tes yeux se posent sur celui qui s'est manifesté.
Il était debout et il dansait aussi.
Ca datait des belles années, les mouvements brusques amputés à des gigues
Parce que tu n'aimes pas l'image du bâteau
Trop facile, des excuses que la mère aurait sorti
Et ivresse trop agréable pour être mise sur le compte de vagues - idées.

Y a du rouge par ci par là
Et tu vois que ça flotte déjà
Hum,
Les aventures ont déjà commencé par ici, il semblerait
Un esprit dérangé avec un autre
Mais l'un qui semble avoit déjà dérapé.
Tant mieux,
Tu ne seras pas la plus barrée ici.

Tu approches et souris,
Le genre avec toute la bouche, et les gencives, et c'est pas beau
Tu aimes pas quand on voit le rouge au dessus du blanc,
Pas de place pour plus de couleurs, seulement le noir et le froid
Des cheveux, des yeux et des dents.
Ca t'enlaidit, ça rend gamine, ça plait aux autres des fois mais pas à toi
Comme on dit, il faut que tu sois beurrée pour être agréable
Trop de rose qui mâche les bonbons à ton goût.
Mais t'es contente le voir, ça te rassure,
Et puis tu aimes bien sa tête,
Ses yeux
Et pis ses cheveux,
Ils ne sont pas comme toi,
Et pour une fois, trop proche du goulot pour te rappeler les marins que tu ne veux pas accepter,
Ceux que tu as rencontré au milieu des valses,
Tu trouves que c'est joli la couleur terre.
Ca rassure, oui.

- Oh oui ! Merci, ça va être biiiien -

Se souvenir du public, et que la piste est remplie. Peut-être vaudrait-il mieux essayer de se limiter.
Se racler la gorge et essayer.

- Hum, je suis ravie... contente ! Tu en as déjà vu ?

Tu approches encore un peu, mais tu essaies de lui donner de l'air pour respirer.
Tu ne veux pas lui faire peur, tu sais que tu es très effrayante
Et il y aura déjà assez de terreur pour ce soir alors n'en rajoute pas.

-Ca ressemble à quoi ? En vrai j'ai bien envie de savoir.

Il y a le grenier de chez toi, mais aussi la forêt,
Les coins sombres et les petits escaliers,
Plein d'endroit pour les trouver
Suffit de sortir et de chercher
Mais faut bien apprendre à parler avant.
Tu es qui ?

Et poser les questions à voix hautes aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Foyer

Message par : Kohane W. Underlinden, Lun 04 Juin 2018, 19:09



   
Fanch & Mered

   

La réponse ne se fait pas attendre et le gamin balance qu'il a passé une demie-heure à essayer de l'appeler. Sans succès. Du coup, le voilà. Dans un bar. A trainer sa peine de ne pas voir le Magicobus. Enfin, je suppose. Peut-être que dans ses nombreux itinéraires, ce fameux moyen de transport a fait un saut en Franc et a été contaminé par leur culte de la rève ? De retour en Grande Bretagne voilà que l'équipe décide de tester. Ce serait un plausible explication, je trouve.
Tandis que je réfléchis, mes yeux se reportent sur le port que j'ai apporté. Va falloir que je fasse quelque chose de lui. J'entends, d'une oreille distraite, qu'on vient prendre la commande du garçon. Relevant la tête, je reconnais la chevelure rousse.
Et si j'restais un peu ? Et si j me posais en attendant de voir quoi faire de cette plante ?
Moue pensive. J'pourrais m'asseoir là où j'ai posé mes bagages -c'est à dire le végétal. Ou rejoindre le garçon qui rencontre apparemment des difficultés avec le Magicobus. Pourquoi ? Parce que tout ceci est un complot, pour sûr. D'ailleurs, coïncidence ou non que ce soit ici même que super-carotte et moi avons parlé de ça, il y a quelques temps ? Les complots qui nous entourent ! Le dragon rouge mangeur de soleil et les pingouins sont forcément derrière tout ça. Solution : un four, vous dirait Mary. Se cacher dans un four.

Mon sang ne fait qu'un tour : faut que j'explique au grand gaillard encore ado comment tout ça fonctionne. Ne voulant pas laisser la plante toute seule sur une table, seule face à l'adversité dans un milieu hostile, je l'emporte avec moi et rejoins le duo formé par la serveuse rousse et le jeune homme. La serveuse me regarde, regarde mon pot et me demande si je promène ma fleur. Avant d'y aller de son petit conseil. J fais un sourire rêveur en regardant le végétal dans le pot. Du soleil, ça lui irait sans doute bien. Si elle avait été en meilleure forme.

-C'est pas à moi, je réponds d'une petite voix. C'est à 'Sclépius. Mais elle a été sauvagement attaquée par un Moke qui s'ennuyait, j'ajoute en tournant le pot pour montrer le partie des feuilles mangées. Triste histoire. J'pense qu'elle survivra quand même.

Petit rire perdu, haussement d'épaules. Pourquoi j'suis là, moi, déjà ? Ah, oui. Je voulais remettre à Pius sa plante. Mais bon, je suppose que je peux attendre un peu et tout raconter du Magicobus et des complots à l'ado d'à côté. Lequel demande d'ailleurs un arnaqueur avant d'enchaîner demandant s'il y a maintenance ou attaque terroriste sur le Magicobus.
Pingouins et dragon rouge, vous dis-je. Et tous aux abris dans les fours (éteints évidemment) ! Quoique... y'a peut-être d'autres explications...? Comme...
Avant même que je puisse dire quoi que ce soit, la rousse balance d'un ton piquant une histoire de terroristes et de bouteilles d'alcool. Elle m'accorde un regarde qui se veut complice, -p'tit clin d'oeil, tout ça. Sans rien dire mes yeux volent tels un papillon, d'elle au garçon qui finit par abdiquer. Donnons raison aux terroristes de l'alcool, et demandons de la bièraubeurre !
Au fait, quel.le.s terroristes s'en prendraient à de pauvres bouteilles sans défense ? C'te cruauté. Je repense soudainement à Whisky.
WHISKY !
L'amour de ma vie ! La bibine de mes rêves ! Que j'avais sauvée du froid, de la nuit, des loups, des chiens bruyants et des gens mécontents. Whisky, ce brave type perdu et oublié depuis des années. Acheté dans une taverne sans nom. Enfin, d'ailleurs, Whisky n'était pas vraiment mien puisque c'était Asclépius qui l'avait acheté. M'enfin... il me l'a confié et j'en ai pris soin. L'une des plus belles histoires de ma vie. Alors, imaginez que des terroristes aient pu s'en prendre à lui ?! Quelle cruauté ça serait !

Avec un micro soupir je sors de ces vieux souvenirs. Et je me reconnecte avec le monde alentour. L'ado et la serveuse. A laquelle j'adresse un sourire. Je ne vais sans pas m'éterniser ici. Mais boire un coup peut me faire du bien.

-Une bièraubeurre aussi pour moi, si le coeur des gens a bien voulu lui laisser une chance de survie.

Les pensées sautent et tressautent. Comme dans un jeu de saute-mouton, voyez. Passant d'une chose à l'autre. Détour par la PeP victime de Klaus-le-Moke. La pauvre quand même. Que je la plains. Avant de revenir sur ce qui semble davantage intéresser le jeune ici présent. Sur lequel, d'ailleurs, je pose à nouveau mon regard.

-Tu vois, j'ai réfléchis et en fait, j'pense ça n'a rien à voir avec les "terroristes" quels qu'ils soient. Juste le Magicobus en a eu marre de la grisaille londonienne et s'est barré aux Seychelles. On peut pas lui en vouloir. Moi aussi, je partirais bien des fois. Remarque, j'suis pas toujours en GB, j'ajoute, plus pour moi-même que pour l'autre. J'vois quand même les Alpes chaque matin. Et les Alpes... bah c'est pas en Angleterre.

Hochement de tête convaincu. Je suis d'accord avec moi-même. Bon point.
Puis, le plus naturellement du monde, je m'assois. Sans gêne. Sans même avoir été invitée par le jeune homme. La plante posée sur la table, entre nous.  

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gabrielle Phoenix
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Gabrielle Phoenix, Sam 23 Juin 2018, 20:41


PV avec Lorelaï et Lydie

Gabrielle détourna les yeux d’une tasse pleine qui venait de fuser du comptoir, pour les reporter sur la demoiselle installée en face d’elle, de l’autre côté de la table.

- Alors, les Halles… ça te plait? Tu y travailles depuis combien de temps?


Elle ponctua son interrogation d’un joli sourire qui traduisait bien le plaisir qu’elle avait de retrouver la jeune fille. Tomber sur sa camarade en plein Londres, à la sortie de la journée de travail de celle-ci était en effet une belle surprise. La Canadienne quittait de son côté la bibliothèque sorcière, où elle avait passé l’après-midi, anticipant déjà son ultime rentrée scolaire au château, lorsqu’une interjection lancée de l’autre côté de la rue l’interpella. Elle vit s’approcher une chevelure blonde, rassurante aussitôt qu’elle fut identifiée malgré l’absence d’un volatile cousu sur sa poitrine. Lorelaï. Quelques civilités et dizaines de pas plus tard, les deux jeunes filles pénétraient dans l’ambiance calfeutrée du foyer, sur l’initiative de la blonde donzelle. La brunette avait approuvé avec vivacité sa proposition, s’étant justement demandé quelques jours auparavant quelles circonstances s’entacheraient de les réunir.

Cela faisait longtemps que Gabrielle n’avait pas fréquenté une taverne sorcière, elle n’avait pas de bonne raison de s’y trouver, ni de mauvaise d’ailleurs. Pas de famille en Angleterre, pas d’ami avec qui aller boire un verre… La présente situation semblait être l’exception qui confirmait la règle. En s'installant, le jeune fille se tint d'abord bien raide sur le tabouret de bois, lustré par les nombreux fessiers qui s'y étaient reposés avant le sien. Elle eut besoin d'un instant pour s'imprégner de l’atmosphère, de la forte odeur de bière et des fumets montant des cuisines, du ballet de vaisselle, aussi ensorcelant visuellement qu'ensorcelé. La découverte des lieux effectuée, Gabrielle offrit toute son attention à celle qui lui tenait compagnie.


Dernière édition par Gabrielle Phoenix le Sam 30 Juin 2018, 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fañch Guivarch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Fañch Guivarch, Lun 25 Juin 2018, 14:43


PV Kohane et Mered
Fañch Guivarch rp numéro 187 tw :

L’inconnue qui avait répondu à la question commanda à son tour une bièraubeurre et exposa son point de vue sur la disparition du magicobus. Fañch ressentit une légère pointe d’agacement dans son discours.

La serveuse aux cheveux de feu arriva avec les deux boissons plus un verre d’eau qu’elle destinait à la plante mal en point qui était posée sur la table.

“Le négatif” : Je suis sur la grognasse de serveuse est capable de facturer le verre d’eau.

“Le positif” : Ne dis pas de bêtise elles ont l’air d’être ami.

Sans trinquer le vert et argent bu la première gorgée de sa boisson, appréciant le goût de ce liquide alcoolisé. Puis une fois la gorge déshydratée et le verre reposé, le breton répondit à la personne en face de lui.

Fañch : C’est quand même bizarre, le heurtoir se fait attaquer par l’ordre du phénix et peu de temps après c’est le magicobus qui disparaît, il y aurait de quoi penser que c’est pas une coïncidence, non?

Finissant sa phrase le serpentard leva son coude dans le but de boire à nouveau quelque gorgées de bièraubeurre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Autumn Barrows
avatar
Serpentard (DC)
Serpentard (DC)
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Autumn Barrows, Lun 25 Juin 2018, 20:42




RP avec Ellana

Il n'y eut aucune différence lorsque la porte de la salle s'ouvrit sur elle, les conversations continuèrent leur cours, les verres à se remplir, et à se vider, le tout en simultané. Aucun regard ne se releva, parce qu'un bar n'est pas ce genre d'endroit où l'on remarque les nouveaux arrivants. Parce qu'ici, personne ne l'attendait, elle n'était pas une conférencière tenant un public dans l'attente de son arrivée, ni à une de ses réunions de familles où ses parents et aïeuls se félicitaient de la jeune femme qu'elle avait pu devenir. Non. Ici les mondanités allaient bon train, et les sourires ne lui étant pas destinés qu'elle put percevoir sur les visage de chacun eurent vite fait de la prendre que le maître mot du lieu serait très certainement "chaleureux".

Alors elle ne s'attarda pas à se demander ce qu'elle pouvait bien faire ici, c'était encore une histoire liée à ses romans qui avaient bercé toute la solitude de son adolescence. Mais l'entrée dans la monde adulte apportait avec elle les désagréments de l’asociabilité dans laquelle l'avait enfermée sa mère. Il avait fallu couper quelque peu couper le cordon pour finir par comprendre que le monde extérieur n'était pas si mauvais. Alors l'appartement à Londres et désormais ce besoin de faire des rencontres, de se forger ce cercle de relation qu'elle avait tant observer chez les autres à Poudlard. Et pourtant quitter ce rôle d'observation n'était pas aussi simple qu'escompté, car si le lieu s'y prêtait, il restait compliqué de s'immiscer dans l'intimité d'une soirée entre toile sociale déjà tissée.

Alors, elle alla s'asseoir non loin de la cheminée, et ce malgré ce mois de juillet. Ce n'était pas un besoin quelconque d'observer la pièce, ou encore de s'éloigner des autres, non. C'était un de ces usages du langage corporelle. Témoigner de l'absence de connaissances dans les lieux environnant pour tenter, l'air de rien, d'en créer de nouvelles. Et la curiosité également, de voir quel genre de personne pourraient bien remarquer la blonde assises à l'écart. Car elle persistait à croire que certains, ou certaines, faisaient encore attention à ce genre de détails.     
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Le Foyer

Message par : Lorelaï Peony, Mar 26 Juin 2018, 23:51



@Gaby
@ Lydie

Bâillement, long. Étirement, en large. Lorelaï s'ébroua une ou deux fois, la mâchoire, les bras, les jambes. Elle craqua sa nuque et ses doigts, leva les bras, se mit sur la pointe des pieds.
- Aaaaaaaah ! Dit-elle enfin souriante en reprenant un peu d’énergie.

La journée avait été longue à la boutique. Beaucoup de clients, peu de temps pour souffler entre les demandes et les réassortiments. La stagiaire avait hâte de sortir prendre l'air afin de se promener dans les rues du Londres magique. Néanmoins, la remarque de Galway, préfet des Serpentard, résonnait dans sa tête. La période n'était pas des plus propices à une balade de soirée sur le chemin de Traverse.

Lorelaï secoua la tête au moment de fermer la boutique. Elle devait quand même se laisser vivre un peu, elle ne pouvait vivre que dans la peur des Mangemort et de leurs partisans.

En parlant de se laisser vivre, elle remarqua en traversant la rue une très jolie jeune canadienne avec qui elle avait eu la chance de partager une tasse de thé dans la tour des aigles quelques temps plus tôt. Lorelaï n'hésita pas une seconde et interpella la jeune fille pour lui proposer de partager une nouvelle tasse chaleureuse.

Sa camarade bleue répondit par l'affirmative et se dirigea automatiquement vers le Chaudron Baveur. Or, depuis Halloween, Lorelaï ne passait que tête baissée dans l'établissement. Suivant timidement Gabrielle qui entra et s'installa sur les tabourets usés du bar. Lorelaï regarda autour d'elle, il ne lui semblait pas voir le patron du bar. Le visage caché par ses cheveux, elle posa son attention sur sa camarade qui l’interrogeait sur sa présence à Londres.
- Oui, les Halles, ça fait quelques mois maintenant ! J'aime beaucoup, l'ambiance y est très bonne...

Surtout les jours où il est présent...
- Et la patronne est vraiment gentille ! Madame Ertz nous donne plein d'opportunité de mettre en place nos idées, c'est très chouette. Et toi, qu'est-ce que tu fais à Londres ?


Dernière édition par Lorelaï Peony le Sam 30 Juin 2018, 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kohane W. Underlinden
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Le Foyer

Message par : Kohane W. Underlinden, Jeu 28 Juin 2018, 23:45



   
Mary ♥ (et Pius)

 

Habituels bruits d'un bar -tasses qu'on soulève, repose, les cuillères qui cognent et s'entrechoquent, quelques discussions alentours et, au milieu de toute cette agitation banale, un groupe qui tient une conversation un peu moins banale. Parce qu'il en va de la survie de tous, et de l'avenir de l'humanité. Si on se laisser vaincre par ces complots, c'est foutu. On se fait broyer. Par la Machine puis la Machine au-dessus de la Machine etc. Cercle infernal, quoi.
Enfin, pour l'heure, instant de pause dans le scénario
Parce que pat-pater n'a rien à voir avec les complots. Mais fallait que ce soit fait. Et ça ne reçoit pas spécialement un très bon écho de l'autre côté. En même temps, l'est jamais content celui-là. L'aime pas : les câlins, les pat-pat, les coups de poêle... y reste quoi, à la fin ? Remarquez, la poêle, j'ai jamais trop testé sur lui, il était même plutôt pote avec mon arme improvisée lorsqu'il l'a pressée sur les lèvres de Peter...
J'entends Mary me demander si c'était rigolo tandis que Pius se redresse subitement, soit-disant pour aller chercher une illustration du dragon rouge en question, mais oui, c'est ça, on y croit, y va surtout aller bouder, j'suis sûre, comme la dernière fois aux 3B, ouais bah tant pis, j'irai pas le chercher, puis il va louper des trucs dans l'établissement du plan d'attaque, tant pis encore une fois, ça sera sa faute puis de toutes façons, je doute qu'on réussisse à le faire monter en première ligne face aux complots alors bon, il restera à l'arrière et comme il aura rien écouté des règles de sécurité, il saura pas comment se défendre lorsque le front arrière sera aussi touché et il regrettera d'être allé bouder tout ça pour UN PAT-PAT et comment ça, ma phrase est beaucoup trop longue, elle est très bien !

Mon attention se reporte lentement sur Carotte, alors que Pius disparaît.
J'ai un air un peu pincé, un peu pensif.
Puis

-Ouais... j'sais pas... non c'était pas rigolo, il va bouder.

Bon, il a pas dit ça mais si, si, il va bouder, pour sûr, il boude tout le temps pour rien.
Boire, distraitement, une gorgée de chocolat chaud. Puis se racler la gorge, pour faire passer l'instant un peu bancal : temps de passer à autre chose !
D'ailleurs, Carotte paraît du même avis puisque son petit poing s'abat sur la table. Pas fort, certes, mais l'effet de surprise suffit à faire sursauter. Ooops, y s'passe quoi, la réunion reprend ?
En effet, elle reprend, et avec on ne peut plus de sérieux. Je l'écoute avec attention ; elle a raison, les plans de lutte dépendent de la taille de dragon. Parce que suivant comment il est, faudra adapter sa stratégie. Ca aurait été utile que Pius nous ait dit à peu près comment il était, avant d'aller faire la tête ailleurs. Mais bon. Trop tard.

-Ah, la Machine, je reprends lorsqu'elle me pose la question, c'est... comment dire... cette chose dans laquelle on vit sans le savoir et qui nous enferme et nous corsète et régit tout ce qu'on est -ce qu'on devrait être. Les apparences, les soit-disant bonnes conduites sociales, les traditions étouffantes, les régulations qui privent de son libre arbitre, tout  ça en font partie. Pour être libre, faut réussir à en sortir. Et le mieux, c'est la détruire pour libérer les autres et être sûr de plus jamais se faire prendre au piège.

Petit haussement d'épaules.
Et j'écoute la suite : les pingouins ! Puis les fours. En soi, elle a pas tort : les pingouins doivent pas aimer les fours parce que c'est chaud et eux, ils aiment le froid. CQFD.
Cependant, j'vois pas trop encore comment ça se met en place concrètement.

-On leur balance des fours dessus ? Et le dragon, tu crois qu'il protège les pingouins. Si c'est le cas, ça va pas être si simple parce qu'un dragon c'est un animal du feu du coup, les fours, il doit être habitué.

Doucement, la conversation dérive. Vers des rivages inconnus aux gens terre-à-terre et pragmatiques. Horizons que seuls les lointains et les perchés ont la chance de connaître.
L'esprit dérive en même temps.
Mais la perdition est bonne.


________________
Fañch et Mered
LA de Mered


Mouais. Je sais pas si Pius en voudra beaucoup à Klaus. Bon, okay, il a un peu mangé le feuillage de la PeP; Mais ça va. Elle est pas morte, hein. Bref. Je ne m'inquiète pas tellement à ce sujet. Parce que y'a toujours moyen de s'arranger.
J'esquisse un p'tit haussement d'épaules, assez indécis.

-Ca devrait pas déboucher sur une crise, je me contente de répondre.

Puis la serveuse finit par s'éclipser, parce qu'il paraît qu'il y a de la bièraubeurre et ça, c'est une bonne nouvelle.
Profiter de son départ pour exposer sa théorie au jeune ado. Théorie que je trouve très bonne, en plus. Plausible et tout. Mais au visage de mon interlocuteur, je comprends rapidement qu'il n'est pas aussi convaincu que je le suis. Pourtant...
La rousse revient, chargée d'un plateau, deux chopes et un verre d'eau. Anticipant mes éventuelles questions, elle explique que c'est pour elle -la plante.

-Ah, merci, je lâche, un peu surprise.

Elle pourrait en avoir besoin, ouais. Pour la réconforter d'avoir été si violemment attaquée. Pauvre petite. J'adresse à la serveuse un sourire. Laquelle finit par tourner les talons et repartir vaquer à ses occupations.
Et le jeunot reprend, encore avec son histoire de terroristes. Il y tient. Pourquoi y'aurait forcément des terroristes ? Y sont pas partout, hein. Pis d'abord, c'est qui, qu'il appelle comme ça ?
Il interroge les coïncidences et franchement, j'aurais jamais pensé ça ainsi. Après tout, il se passe toujours pleins d'évènements en même temps, ou aux enchaînements improbables, partout dans le monde, pas pour autant que parler de coïncidences soit pertinent.
Après avoir bu une gorgée de bièraubeurre, je pose les coudes sur la table -quelle malpolie !-, croise mes doigts, pose mon menton dessus, les yeux plantés dans ceux de l'ado, comme en plein entretien ou je ne sais quoi. Non, en vérité, j'essaie surtout de comprendre ce qu'il essaie de dire.

-P't'être qu'après leur truc au Heurtoir, ils ont voulu aller prendre le soleil aux Seychelles et ont utilisé le Magicobus comme moyen de transport.

Pour aller dans le sens des coïncidences. Mais tout en casant mes Seychelles. Parce que j'y tiens.
Tout en réfléchissant, je verse un peu d'eau à la plante mal en point. Allez, elle va se reprendre, j'en suis sûre. C'est une plante forte.

-Pis pourquoi tu tiens autant à ce que les terroristes soient quelque part dans cette affaire ? C'est qui, d'ailleurs, les terroristes ?

Vaste question.
Parce que suivant le point de vue, n'est pas terroriste la même personne. En plus, c'est assez violent comme terme. Tout ça pour désigner des débats d'opinion, j'suis sûre.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Le Foyer

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 7

 Le Foyer

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Le Chaudron Baveur-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.