AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 11
Cours N°6 : C'est un secret...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
Kalén Bloom
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Kalén Bloom, Jeu 24 Aoû 2017, 22:42


La tablette toujours tendue en direction de son Préfet, Kalén aperçut du coin de l’œil un jeune garçon aux cheveux blonds, lorgner avec insistance sur son chocolat. D'après la couleur de sa cravate, il était à Gryffondor.

A cet instant, le garçon jaune et noir se retourna et cassa doucement un petit bout de chocolat de la tablette tendue.

"Oooh ! Tu es trop gentille toi ! Merci beaucoup ! Moi c’est Arty et lui c’est…", fit-il en se redressant.

Il s'était interrompu, le pousse pointé vers le Serpentard à sa droite. Ce-dernier semblait dérangé par un dialogue en japonais apparemment très perturbant et ne les regardait pas.
Arty se reprit et dévora le morceau de chocolat avec des airs d'écureuil gourmand, qui firent sourire Kalén intérieurement.

"Je m'appelle Kalén et... tu peux garder la tablette", répondit-elle en la lui tendant, impressionnée par la vitesse avec laquelle il avait enfourné le premier morceau.

La jeune fille souhaitait à tout prix éviter de donner l'image de la bonne samaritaine qui distribue des friandises à toute sa classe, surtout après avoir vu le Rouge et Or loucher ainsi vers elle, quand elle avait sortit l'or noir de sa poche.
La véritable raison résidait pourtant dans le fait qu'elle s'était trouvée touchée par l'état du grand Poufsouffle à côté d'elle. Elle n'aimait pas voir les gens malheureux, ou fatigués, ou tristes, ou perdus, ou...

Kalén s'interrompit dans ses pensées. Pourquoi soudain une telle empathie, elle qui n'aimait personne ?
Cette réflexion lui fit l'effet d'une claque.

Ce n'était pas elle qui n'aimait pas les gens, c'était les autres qui la fuyaient. Tiens, sans doute à cause de ça ! Kalén s'était remise à se balancer toute seule, une petite mélodie s'échappant même doucement de ses lèvres pour accompagner les mouvements discrets de son corps.

Mais elle s'en fichait. A vrai dire, elle ne s'en rendait même pas compte. Toujours bercée par sa chanson, elle avait repris sa contemplation furtive de la classe, amusée par la tournure que prenaient les choses.

Au bout d'un moment, la petite fille se tourna à nouveau vers Arty. Il avait l'air d'avoir repris du poil de la bête. Elle ne savait pas si c'était le chocolat, ou les piques envoyées par son copain qui lui avait fait cet effet, mais le voir ainsi lui fit plaisir.

A nouveau, un sentiment contradictoire s'empara d'elle. Le voir ainsi lui faisait plaisir. Le voir heureux lui faisait plaisir. Pourquoi ? Pourquoi, alors qu'elle ne connaissait même pas ce garçon, le voir gai lui procurait un sentiment de satisfaction ?
Ses pensées s'envolèrent et elle se retrouva à nouveau à se demander pourquoi son attitude différait tellement de celles des autres. Pourquoi elle ne s'était encore retrouvée en personne. Et pourquoi personne ne s'était jamais retrouvé en elle.

Personne à part lui. Il lui manquait énormément. Elle se mit à griffonner un hibou sur un coin de son parchemin, laissant ses pensées vagabonder vers son enfance, aux côtés de celui qui occupait son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Isolde Hawkes
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Isolde Hawkes, Sam 26 Aoû 2017, 23:49


Ce jour-là, Isolde était de fort mauvaise humeur. L'une de ses voisines de dortoir avait ronflé plus ou moins toute la nuit. Aux premiers ronronnements, la première année ouvrit l'œil et constata que minuit n'avait pas encore sonné. Lorsque les grognements s'intensifièrent, elle soupira et plaqua l'oreiller sur son visage pour estomper les bruits. Bien vite, ce fut elle qui étouffa. Elle attrapa de nouveau le coussin, songea à le lancer sur sa camarade, se ravisa et le replaça sous sa tête. Elle tenta de se racler la gorge, de tousser, de siffler, vaines méthodes destinées à réveiller la ronfleuse. Quand les premiers rayons du soleil commencèrent à traverser les fins rideaux, Isolde migra d'un pas traînant vers la salle commune pour tenter d'y trouver enfin le sommeil. Elle venait de s'assoupir quand les élèves les plus matinaux descendirent dans la pièce. Grommellements.

Autant dire que la jeune lionne, cheveux emmêlés, regard effacé, démarche nonchalante, trouva la journée particulièrement longue. Les heures de cours lui parurent des décennies – car Isolde était incapable de s'endormir en classe. Au déjeuner, elle avait avalé trois canettes de Coca pour se donner un peu d'énergie ; sa mère lui avait toujours conseillé d'en boire dans ce genre de situation.

Le dernier cours de la journée était celui d'histoire de la magie. Isolde n'appréciait ni l'histoire, ni la magie. La première année avait traîné les pieds jusqu'à la salle de classe, son sac à dos pendant mollement sur son épaule. Avant de pénétrer dans la pièce, elle prit une grande inspiration. Allez, courage, se motiva-t-elle en passant la porte.

Il ne devait pas être loin de quinze heures car pratiquement toutes les places étaient occupées. Professeure Peverell avait disposé les tables en deux colonnes qui se faisaient face. La Gryffondor avait déjà expérimenté cet aménagement notamment lors des cours d'éducation civique où les élèves étaient amenés à débattre ensemble. Isolde n'avait pas du tout envie d'écrire, aussi espéra-t-elle que le cours se fonderait effectivement sur des échanges oraux. En revanche, sa fatigue engendrerait probablement un manque de réactivité. Et sa mauvaise humeur, une absence de participation.

Les élèves discutaient en attendant le début de la leçon. Isolde ne leur prêta guère attention, se contentant d'adresser un signe de tête à celles et ceux qui croiseraient son regard au moment de s'installer. Elle reconnut notamment deux garçons de Gryffondor, bien qu'elle n'eût pas spécialement échangé avec eux. La sorcière avisa un pupitre libre et situé vers le fond de la classe, loin du bureau de l'enseignante. Sur la table opposée il n'y avait encore personne. Parfait. Isolde pourrait donc regarder tranquillement droit devant elle sans se faire dévisager par le voisin ou la voisine d'en face. La première année posa son sac par terre et attrapa ses affaires avant de s'asseoir. À sa droite, la chaise était encore vide, mais à gauche, une Serpentard avait déjà pris place. Cette dernière, qui était plus âgée qu'Isolde, avait un visage neutre, un peu fermé, et restait silencieuse. Cela convint parfaitement à la rouge et or qui n'était pas d'humeur à faire la conversation, encore moins pour échanger des banalités.

Isolde s'aperçut soudain qu'elle ne s'était pas munie du bon livre. Le grimoire sur les sortilèges ne risquait pas de lui être utile pour ce cours. Et puis, il lui semblait bien que son sac était moins lourd que d'habitude. La Gryffondor se releva indolemment et attrapa un des ouvrages rangés dans l'armoire. Elle se rassit, croisa les bras et y posa sa tête. Un désagréable pouls fit battre sa paupière droite.

Isolde s'installe à la place n°7.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
avatar
Invité

Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Invité, Dim 27 Aoû 2017, 17:07


A l’air interrogateur du rouge, Aoi sut que le ver de terre n’avait pas eu le temps, l’occasion, ou encore l’envie de lui parler de leurs petits différents. C’était donc un allié contre son gré parfait, il suffisait juste de le garder. Il répondit donc à sa question par l’affirmative, et en japonais pour parfaire le tout. Petit ricanement intérieur, maintenant il n’y avait pas moyen que la verte laisse passer un tel pied de nez, elle allait forcément réagir, et sûrement pas gentiment. Adoptant à nouveau son air le plus innocent du monde, la japonaise répondit donc à son compatriote.

- きれいね、おめでとう。(elle est jolie, félicitations)

Et la cerise sur le gâteau, un sourire éclatant, dénué de toute méchanceté. Elle ne mentait pas vraiment, la bonde n’était pas vilaine, mais plutôt mourir que de lui dire. Et maintenant qu’elle s’était montrée si gentille, Daemon ne devrait plus avoir aucun doute sur ses arrières pensés. Le cours sur le théâtre qu’elle avait eu il y a quelques temps avait de multiples avantages. La réaction à sa droite ne se fit pas attendre, le visage plein d’hypocrisie d’Elhiya apparut de derrière leur voisine commune pour cracher son venin.

- C'est toujours un plaisir non contenu de pouvoir t'avoir non loin de moi Aoi, mais ca sert à rien de tenter de m'agacer encore plus, il sait très bien le faire sans toi. Cela dit, peut être que tu concéderas également a m’éclairer à nouveau de tes lumières sur un plan plus privé ce coup ci.

Au même moment, le voisin de droite de la verte se leva à moitié pour faire des gestes dans la direction de la brune. Des pouces en l’air et des hochements de tête qui provoquèrent un sourire en coin de la part de la japonaise, ils étaient sur la même longueur d’onde apparemment. Se reconcentrant sur la blonde, elle lui adressa son air le plus confus, comme si elle était étonnée de sa verve alors qu’elle avait tout fait pour la provoquer. Regard interrogatif à Daemon, pour paraître encore plus déconcerté par l’attitude agressive de la verte. Puis elle prit la parole, d’un ton doux, mais qui horripilerait sans aucun doute la serpente.

- Tu sais bien que je suis toujours partante pour t’aider, après tout tu es mon exception.

Petite référence à un hibou qu’elle lui avait envoyé, où elle lui disait que normalement, elle ne parlait pas aux idiots, mais qu’elle ferait un effort pour elle. Elle espérait que la blonde comprendrait le sous entendu, ça promettait d’être encore plus amusant que ça ne l’était déjà. Ressortant de l’échange avec l’image d’une gentille fille, elle se tourna vers le tableau, mettant fin à toute discussion. Après tout, elle était maligne, elle savait quand s’arrêter. Mieux valait en rester là que de pousser plus loin sa chance et  risquer d’y perdre des plumes.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Jade Wilder, Dim 27 Aoû 2017, 18:33


Ah les beaux jours... La chaleur du soleil venant réchauffer la peau, les rayons lumineux éclairant la vie de chacun par leur beauté, les fleurs dotées d'un parfum enivrant et surtout, l'ambiance toute particulière, pouvant donner le sourire à n'importe qui. Jade aimait l'été, les pays chauds, cela ressemblait à un monde à part. Un monde où tout ce qui peut vous briser semble loin, où l'on peut se permettre d'imaginer, de rêver mieux.

Son avis était peut-être faussé, après tout elle était née et avait vécu en Italie. Ce royaume lumineux et plein d'espoir, malgré tout, c'était là-bas qu'elle le trouverait. Néanmoins, voir le soleil pointer le bout de son nez à Poudlard faisait du bien et lui mettait du baume au coeur. Ce jour là il faisait plutôt chaud, la demoiselle avait donc décidé de sortir. Oui oui, de sortir, Jade Wilder a décidé de quitter sa tanière pour voir le Monde. Le Monde, pas DU monde. Il ne faut pas exagérer tout de même. Malheureusement, la jeune préfète était toujours dans une période assez solitaire où moins elle parlait, mieux elle se sentait. Autant dire qu'avec ça ET sa sévère habitude à s'isoler dans un dortoir, on était loin du stade de la sociabilisation. Ce jour faisait exception à la règle puisque la demoiselle s'était allongée dans un coin du parc, à l'ombre d'un arbre, pour lire. Bon oui d'accord, ça, ça ne changeait pas beaucoup de ses habitudes mais chaque chose en son temps.

Repue après un bon déjeuner dans la Grande Salle, Jade savait qu'elle avait un peu de temps avant son prochain cours, alors ses habitudes avaient pris le dessus tandis qu'elle s'était munie d'un livre d'Histoire. Bon, rien de très fantaisiste, l'ouvrage contant principalement l'histoire du château, mais la demoiselle n'était jamais lasse de ce genre de lecture. Plus elle en savait, mieux elle se portait et puis lire était une véritable passion depuis son plus jeune âge. On peut dire que cette "capacité" l'aidait pas mal en cours, du moins au niveau théorique. La pratique, c'est un autre sujet. Ignorant totalement sur quoi porterait le cours du jour, l'élève modèle ne pouvait s'avancer, pour autant ça n'était pas un luxe, elle avait pas mal de retard à rattraper. Sa période de solitude n'était pas due au hasard et ses notes en avaient souffert également. Il était temps de se reprendre.

Plongée à la fois dans ses pensées et dans sa lecture, Jade ne vit qu'à peine le temps passer. Déjà, l'heure du cours approchait. Hors de question d'être en retard, jouer avec le temps était bien trop risqué. Elle l'avait suffisamment expérimenté comme ça ces derniers mois, en arrivant à la limite du retard à ses différents cours.

Alors sans tarder, la blondinette rangea son livre et retourna au château, presque à regret. Finalement, rester dehors sans réel but précis n'était pas si désagréable. M'enfin de là à ce qu'elle se sorte de son isolement, il y avait un monde. Passons ce léger détail, allons à l'essentiel. Glissant l'une de ses mèches dorées derrière son oreille, la préfète entra dans le château avant de se diriger vers la salle dédiée au cours d'Histoire de la Magie. Elle était pensive la blonde, comment allait se dérouler ce cours ? A vrai dire, c'était une matière qu'elle appréciait beaucoup, à commencer par son côté théorique particulièrement présent. Néanmoins, cela aurait pu aussi être un revers si l'enseignante de cette matière ne parvenait pas à la rendre intéressante. On peut croire que Jade faisait trop de louanges pour être honnête, mais c'était sincère. Et si son avis se montrait un peu faussé, ce n'était pas par malhonnêteté, mais plutôt grâce à Miss Peverell elle-même. Lors de son premier cours avec elle, la professeure s'était montrée compréhensive envers les difficultés de l'Italienne, notamment linguistiques. Quoi qu'elle fasse, l'élève ne pourrait l'oublier. Raison de plus pour que son respect ne soit pas entaché par son retard ! Accélérant le pas, Jade finit par débarquer devant la porte correspondante, la poussant ensuite légèrement.

La salle de classe était déjà bien remplie. Elle n'était pas en retard, mais bien loin d'être la première non plus. M'enfin, on ne peut pas tout avoir dans la vie, parait-il. Humidifiant légèrement ses lèvres, la blondinette s'avança, cherchant une place libre des yeux. Voilà bien un des inconvénients quand on arrive pas dans les premiers, va choisir ta place. Oh miracle, il restait une place libre au premier rang, la préfète s'empressant d'y déposer ses affaires. Contrairement à tous ceux qui préféraient se placer loin du tableau pour éviter le regard inquisiteur des professeurs, Jade aimait à s'y installer, certaine d'être attentive au cours qui avait lieu. Ignorant un peu les différents bavardages ça et là, l'Italienne esquissa un sourire vers Miss Peverell.

- Bonjour professeure.

Toujours aussi simple, on ne change pas une équipe qui gagne. Plus qu'à sortir ses affaires en attendant que le cours ne débute. Elle, s'impliquer dans les bavardages environnants ? Pas de son propre chef, non. Quand on vous dit qu'elle avait bien changé...


HRPG: Si je ne me suis pas trompée, la Place 1 est libre, ce sera donc celle de Jade !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Mathilde Yawnez
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Mathilde Yawnez, Dim 27 Aoû 2017, 21:35


Un peu dans les vapes à midi, je lis en mangeant. 
Lire ça m'abrutit d'une certaine façon. Je suis plongée dans un roman moldu fantastique qui parle de sorcier et de super pouvoir. 
C'est banal dans ce monde où tout le monde à sa baguette, où tout le monde est sorcier.  

Quand j'étais petite, je rêvais d'être une sorcière, et quand je regarde les conditions actuelles de notre monde je ne sais pas si c'est vraiment une chance. Un climat de peur règne dans le château. 

Je vérifie l'heure sur ma montre, 13h45. 

Je file à la salle commune récupérer mes affaires. Et je repars ensuite en direction de la salle où j'ai cours. 
 
Je crois que j'ai cours d'histoire de la magie. C'est le cours ennuyant, théorique où il faut prendre des notes. 
Moi je préfère la pratique. J'espère qu'il y'aura des débats. 

14h55. 
Tic Tac, le temps file à une vitesse. Je glisse des livres dans mon sac ainsi que mon nécessaire pour ce cours. 

14h57 
Je cours dans les couloirs. Je me dirige vers la salle et j'ouvre la porte. 
Je lâche un vague bonjour aux élèves, remarquant Arty. 
Les tables sont face à face. Cool on va pouvoir discuter! 

Les dernières tables disponibles sont au fond de la classe. 
Je prends la table de la rangée de gauche. Espérant que Galway vienne en face. 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Lorelaï Peony, Dim 27 Aoû 2017, 22:13


Plongée dans ses croquis, Lorelaï ne s'intéressa pas tout de suite à la personne qui s'installa près d'elle. Elle réfléchissait à ensorceler son dessin afin d'y ajouter un mouvement qui rappellerait celui du vent. Elle ajoutait quelques traits par-ci par là quand elle entre aperçu une chevelure rousse éclatante à sa droite. Elle se figea de suite, tel un animal en danger, les sens tout d'un coup complètement éveillés. Est-ce qu'il se pouvait que ce soit elle? Elle risqua un petit regard dans sa direction. Elle reconnu directement le visage de son agresseur. C'était bel et bien la Serdaigle qui l'avait attaquée par surprise au cours de défense contre les forces du mal. Elle ne bougeait plus, elle respirait calmement. A priori, elle n'avait pas à s'inquiéter, la fameuse Mered n'avait même pas l'air de l'avoir remarquée. Elle semblait obnubilée par la professeure. Néanmoins, Lorelaï restait sur ses gardes. Elle ne savait plus à quoi s'attendre avec cette fille.

Elle regarda un peu autour d'elle, les Gryffondors se chamaillaient toujours avec les Serpentards. Le garçon à côté d'elle échangeait des mots dans une langue d’Asie de l'est avec Aoi, ce qui semblait créer pas mal d'agitation. Quant aux Poufsouffles assis plus loin, ils s'échangeaient, eux, du chocolat. Rien qui puisse intéresser Lorelaï.

Elle tenait sa tête avec son bras droit, de manière à ce que ses cheveux cachent son visage de la rousse. Elle souffla, elle ne pourrait pas passer tout le cours dans cette position. Elle redoutait maintenant le début de la leçon. Pourquoi fallait-il que cette folle vienne s'installer juste là? Lorelaï avait tellement envie de pouvoir profiter de ce cours qu'elle considérait comme essentiel.


Dernière édition par Lorelaï Peony le Dim 27 Aoû 2017, 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Galway Lynch
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Galway Lynch, Dim 27 Aoû 2017, 22:24


Pfiouuuuuu, ce cours d’arithmancie lui avait retourné le cerveau. Galway avait de plus en plus de mal à suivre. Non pas qu’il se soit désintéressé comme dans certains cours où il était souvent distrait, mais la difficulté augmentait de cours en cours, et même les élèves les plus brillants semblaient un peu perdu. L’arithmancie était la matière préférée de Galway depuis qu’il l’avait prise en option lors de sa troisième année d’étude.

Et ces derniers temps il s’était renseigné sur le métier de briseur de sortilège, l’une des principales applications de cette matière dans le monde magique, et cela l’avait beaucoup intéressé. Mais le prof avait été très clair. Il n’accepterai pas dans son cours un élève ayant obtenu moins qu’un EE aux BUSEs, et un O était fortement conseillé. Galway jouait gros, mais plus l’examen se rapprochait, plus il était convaincu qu’il allait échouer, peu importe le temps et l’énergie qu’il consacrait à l’étude du lien entre les nombre et la magie.

Il avait besoin d’une pause. Le prochain cours était celui d’Histoire de la Magie. C’était sa matière préférée avant sa troisième année d’étude, elle lui avait permis de mieux comprendre la culture du monde des sorciers dont il ignorait l’existence avant d’avoir reçu sa lettre d’admission, et il était fasciné par la manière dont la magie avait évoluée au cours des siècles, fasciné par les conflits entre sorciers également, ou entre espèces.

Cette matière aussi il aimerait bien pouvoir la poursuivre l’an prochain, tout comme les cours de sortilège et de défense contre les forces du mal. Il fallait qu’il se concentre sur ces quatre matières pour les BUSEs, sans négliger les autres pour autant, et puis il y avait ses tâches de préfet qui lui prenaient beaucoup de temps.

Il regarda sa montre. Le cours allait bientôt commencer. Pour une fois il pouvait se permettre d’arriver dans les dernier. Il se dirigea vers la salle de classe et entra. Elle était presque pleine, il ne restait que deux places dans le fond, sur la colonne de gauche.

Il salua le Professeur Peverell, et passa par l’allée centrale le temps de jeter un regard contrarié à Elhiya qui semblait se disputer avec une Serdaigle. Il allait devoir surveiller cette fille d’un peu plus près, même si ça ne lui plaisait pas du tout de jouer les policiers, c’était le rôle qu’on lui avait confié. Si sa camarade causait des troubles, il serait tenu pour responsable par Ian Benbow, et il ne valait mieux pas que ça arrive. Puis il alla s’installer à la place la plus éloignée du bureau, face à une autre Serdaigle qu’il connaissait très bien et appréciait également beaucoup.

-Salut Mathilde. Je serai content quand les BUSEs seront passées, pas toi ? Particulièrement l’arthmancie.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Elhiya Ellis, Lun 28 Aoû 2017, 07:45


Être l'exception de l'autre emplumee d'asiatique de Serdaigle devait être aussi gratifiant qu'être celui qui se retrouvait à finir les plats en fin de repas. Autant dire que ca ne servait qu'a flatter l'ego de la bleue, lui faisant croire qu'elle avait plus de valeur qu'il ne fallait. Toujours avec le même sourire sur fait, Elhiya s'était a nouveau penchée vers son interlocutrice éphémère. La gratifiant de quelques mots avant de se remettre sur sa chaise.

"Mais c'est trop d'honneur, tu devrais me prodiguer des cours particuliers pour atteindre ton niveau d'hypocrisie. J'arrive pas encore à ton niveau. C'est bien dommage d'ailleurs."

Par contre ce qui était dommage -dans un certains sens- c'etait d'avoir loupé le regard reprobateur du rouquin qui était entrée dans la salle de cours. Elhiya le lui aurait très certainement rendu, ignorant royalement son blason de préfet et lui demandant de quoi il se mêlait. Mais comme ce dernier s'était contenter d'un simple coup d'oeil, ce genre d'échange attendrait. Ulysse lui, avait visiblement opté pour un autre intérêt, lui indiquant que quelqu'un en face semblait pas très bien.

*un pote? Quel pote?*

D'un regard rapide en direction de l'élève supposé être mal, Elhiya remarquait que Artelis devait etre le faux sujet d'inquiétude de son voisin. D'un dodelinement de la tête, elle soupira doucement


"Ca ira, il a l autre Vert comme baby sitter, t'occupes"

Comme le flot de derniers élèves semblait s'etre enfin arrêté, Elhiya supposait que le cours n'allait pas tarder à commencer. Par ailleurs se mêler du couple Azael-Arty lui avait suffit une seule foispour peferer ester observatrice quitte à claquer un "je t'aurai bien prévenu mais t écoutais pas "  par la suite. Aussi, le reste du programme devait être une longue sieste, a moins qu'Aoi n'arrive à la tenir éveillée avec une de ses eniemes remaques condescendantes. Mais avec la prof sous le nez, il y avait de forte chance pour que l'aiglonne revetisse son costume d'éleve model.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Kyle
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Lucie Kyle, Lun 28 Aoû 2017, 21:42


Presque immédiatement après avoir posé ses fesses sur la chaise en face de son pupitre, elle entendit avec précision les conversations à ses côtés. Rien de bien intéressant, Lucie espérait que ces discussions futiles allaient rapidement s’arrêté quand le cours commencera. Elle ne s’était pas mise au premier « rang », mais ce n’est pas pour ça que la jeune fille ne voulait pas suivre le cours non plus. Elle jeta des regards autour d’elle, mais certaines places restaient encore vides, ce qui signifiait qu’on attendait d’autres élèves encore… Et bien, elle allait mettre à profit les minutes qui les séparaient du début du cours pour, hum… Déjà sortir ses affaires ? Puis écouter les conversations aller, ça avait l’air amusant. Joignant la parole à l’acte, la Serpentard sortit ses affaires de son sac pour les poser sur la surface de sa table avant de croiser les jambes, s’appuyer contre le dossier de la chaise et écouter attentivement ce qui l’entourait. Elle n’en avait pas vraiment quelque chose à faire, toutes ces petites histoires lui passaient par-dessus la tête, mais il n’y avait rien de mieux à faire, alors bon… Quitte à s’ennuyer !

Alors, deux rouges et au milieu une verte, Lucie pourrait presque se sentir désolé pour sa camarade, presque. Elle se rappelait encore de son excursion dans ce bar moldu… Bon, d’accord ça avait été sympathique, mais ce n’était vraiment pas sa tasse de thé non plus. Oh ! Des histoires de petit-ami apparemment, non mais quelle idée d’être en couple aussi. Ça n’apportait que des emmerdes après tout.

Laissant son regard vagabonder encore un peu, elle aperçut les regards que jetaient une Serdaigle de dernière année à Madame Peverell. Il fallait avouer que c’était une jeune femme très jolie qui prenait soin d’elle et surtout, elle avait de ces yeux !! Enfin, Lucie se reprit rapidement, elle ne voulait pas que quelqu’un la voit admirer une personne tout comme elle avait remarqué cette bleue. Elle préférait largement admirer de loin et ne pas se faire prendre dans une situation aussi cocasse que celle-ci.

C’est sur ces bonnes paroles mentales qu’une nouvelle jeune fille vint faire son apparition dans la salle de classe, pour venir s’asseoir à côté d’elle. C’était une rouge et or, sûrement de première ou deuxième année. Cette dernière avait l’air toute timide, enfin non peut-être pas. Seulement, plutôt assez à l’écart, voulant s’éloigner de toutes choses superficielles. Ou peut-être pas après tout. Ce n’était que l’impression de la Serpentard, mais elle n’avait pas non plus l’envie de l’observer plus que ça et retourna rapidement à ses occupations. C’est-à-dire, attendre.

Ah, une Poufsouffle très assidue se metant au premier rang, puis une Serdaigle qu’elle avait déjà vu dans l’équipe de Quidditch de sa maison, très bien. Ah, ça c’était le préfet de sa maison, un type bien, assez sympathique, enfin il en avait l’air de loin. Lucie ne lui avait jamais vraiment parlé, enfin pas plus que « bonjour », « merci », « au revoir » et peut-être « bonne nuit » ou « bon appétit » un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Amy Jackson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Amy Jackson, Lun 28 Aoû 2017, 23:44


Amy avait eu un peu de mal à se réveiller ce matin et c'est en traînant les pieds qu'elle avait commencé à se préparer. Elle était d'ailleurs presque sûre d'avoir enfilé son t-shirt à l'envers mais ça n'avait aucune importance puisqu'elle avait mis un pull par-dessus. L'arrivée du courrier dans la Grande Salle acheva de la réveiller lui rappelant par la même occasion qu'il fallait vraiment qu'elle se décide à s'acheter un "facteur". Elle y penserait la prochaine fois qu'elle irait travailler. Quand à l'autorisation de son père... et bien comme elle était sûre de ne pas l'avoir elle n'avait qu'à s'en passer.

Les cours de la matinée et le repas de midi se passèrent plutôt rapidement et se fut bientôt l'heure du cours d'histoire de la magie. Mais alors qu'elle s'y rendait d'un pas guilleret, heureuse d'assister à ce cours qu'elle affectionnait tout particulièrement, Amy se rendit compte qu'elle avait oublié son livre dans sa chambre. Pestant contre elle-même et contre sa négligence la jeune fille se dépêcha de faire demi-tour. Elle traversa la salle commune des Poufsouffles au pas de course et se rua dans sa chambre où l'attendait son livre, sagement posé sur le bureau. Le précieux sésame en main elle fit le chemin inverse se dépêchant, de peur d'arriver en retard en cours.

Heureusement si son cerveau l'avait abandonné, la chance semblait au moins être de son côté et elle arriva devant la salle quelques minutes avant l'heure fatidique. Elle salua rapidement la professeure avant de poser son regard sur la salle. Tout les élèves étaient déjà assis, presque que des visages connus et il restait une place derrière une jeune Poufsouffle qu'Amy avait croisé à la boutique. La jeune fille s'empressa de s'y asseoir et sortit ses affaires avant de saluer sa camarade jaune et noire.

- Salut Kalén, comment ça va ? Et comment va ta petite chouette ? Lyra c'est ça ?

Bon bah du coup place n°15 ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 30 Aoû 2017, 18:13



Sous mes yeux déconfits je regarde le pouffsoufle reprendre du poil de la bête et le chocolat. La tristesse. Par contre l’échange entre la métisse et la blonde attire à nouveau mon attention. J’écoute l’aiglonne parler. « Mon Exception ? » Oula trop bizarre. Mais du coup ça pourrais expliquer pas mal de choses ! En fait Stebbins essaie de reconquérir Elhiya qui l’a quitté pour Aoi ! Du coup Elhiya est jalouse car elle veut pas que sa copine parle avec son propre ex. C’est tout à fait logique !

Ah non. Au vu de la réponse pas du tout même. Bien bien au contraire en fait. Aoi est décidément un possible allié. Mais elle a l’air de pas trop mal s’entendre avec l’autre truc là… Rhaaaaa. J’aimerais trop voir la suite de cet échange mais c’est le moment qu’elle choisis pour me répondre.

Evidemment au moment où le préfet Pouffy va mieux sinon c’est pas drôle. Et commençât en baby-sitter ? C’est pas le vert qui avait fait esclendre en métamorphose ? Quoi que c’est vrai qu’ils étaient à coté cette fois-là aussi. Bon de toutes façon pour mon chocolat c’est foutu.

- Mh ok.


Je me mettais contre mon dossier en observant à nouveau les autres élèves. Je sais pas à quoi ils jouent mais les Serdaigles sont vraiment bizarre dans ce cours. Y’en a une qui bave sur la prof, et une qui a décidé de se cacher. Quelqu’un pour lui dire que mettre ses cheveux devant son visage ne fait pas disparaitre quelqu’un ? Non personne pour lui dire ? Bon tant pis.

Ce cours prenait vraiment sa vie à commencer. Ou alors j’étais juste arrivé beaucoup trop en avance, allez savoir. Je laissais ma tête tomber sur mon bureau. Tout le monde est arrivé mais ce n’est pas encore l’heure.

- Vous êtes bonnes dans cette matière ?

Oui je m’adresse clairement à mes voisines pour savoir si je vais pouvoir compter sur elles. Bon y’en a une je me doute que même à l’agonie, au fond d’un caniveau, elle voudrais pas m’aider. J’exagère à peine. Mais bon peut-être que je pourrais compter sur la solidarité Gryffondoresque. Peut-être. Ou pas. Bref, on verra bien, le cours va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Daemon Stebbins, Ven 01 Sep 2017, 20:47



Cours d'histoire n°6

 Pour tous






Soudain mon voisin, un serpentard d'après son écusson, m'apostrapha faisant part de sa mauvaise humeur. Je répondis sans attendre.

- Mec,

Repris-je sans que cela me ressemble avec insistance et ajoutant envers l'intéressé.

- Ce que tu désires, n'est pas mon problème. J'ai échangé trois mots et même si c'était plus, c'est pareil. Si cela ne te convient pas,  tu n'as qu'à demander à quelqu'un d'échanger de place avec toi. Moi je suis très bien ici.

C'est juste après mon échange avec le vert que je vois ma blonde me lançait un regard qui ne m'indiquait rien de bon.

*Qu'ai-je fais encore ?*

A ce moment, je la voyais apostropher Aoi avec qui je viens d'avoir un échange. Et visiblement, il n'est pas tendre. J'étais surpris de constater la mésentente des deux filles. Je me tournais vers Aoi, essayant de déchiffrer ses intensions et on constatent qu'elle répliquait une fois de plus en japonais. Je n'ai plus de doute. Elle s'est servi de moi pour faire rager ma petite amie. C'est le genre de chose que je détestais le plus. Qu'on se moque de moi. Je saurai m'en souvenir et lui faire payer cet affront. De ce fait, je ne réponds pas à cette dernière réplique. Je sortais mes affaires. De toute façon, le cours ne devrait pas trop tardé.

Je ne prêtais aucune attention à ce qui se passe autour de moi car je suis hors de moi. Je croisais juste le visage de Elhiya et articule silencieusement  :

- Désolé. Tu m'expliqueras.

Je la fixe attendant qu'elle me fasse un signe. Je tente de vider l'esprit pour savourer le cours. C'est la seule chose qui m'aidera à rester calme. Je commençais à griffonner sur mon parchemin afin d'évacuer la mauvaise humeur qui ma saisit à cause du mauvais tour de la bleue.

* Vivement que la prof commence *

Décidément ce n'était pas ma journée...




by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Azaël Peverell, Ven 01 Sep 2017, 21:27


Léger sourire pour répondre à Arty lorsqu'il annonce qu'il se sent un peu plus lui-même après que tu l'aies appelé "crétin". Comme quoi, il suffit parfois de peu. Et le voilà qui accepte le chocolat de l'autre Poufsouffle. L'empoisonner serait finalement plutôt simple pour quelqu'un d'aussi parano. Bref, attention reportée sur le gryffy asiat' à tes côtés. Voilà qu'il te répond en t'envoyant promener. Il devrait faire gaffe à pas confondre le courage légendaire des rouges avec la stupidité. Ah non, une petite voix te dit qu'en fait, ce courage n'est que pure légende, et qu'ils sont tous juste bêtes. Au temps pour toi. Tu lui adresses un petit sourire moqueur qui en dit long sur le reste de ta pensée.

- J'ai pas l'intention de changer de place. En revanche, méfie-toi, toi, tu pourrais regretter de rester ici.

Mais tu ne t'attardes pas plus sur lui. Il n'en vaut pas la peine. Il verra bien ce qu'il se passe si tu décides qu'il te prend trop la tête. De toute façon, Arty est plus important que lui. Tu voulais l'aider en lui lancer un sort qui lui rendrait de l'énergie, mais il souhaite visiblement te rendre la pareille. Sauf que t'as moyennement confiance en ses capacités magiques. Parce que la dernière fois, il a failli foutre le feu aux cachots simplement en voulant faire un dessin sur le mur. Alors merci, mais non merci. Même s'il s'est sûrement amélioré depuis le temps, t'es pas suffisamment confiant pour accepter un deal pareil. Après tout, c'est son problème. Mais il a déjà l'air d'avoir repris des forces avec le chocolat de toute façon. A moins que ce soit simplement le fait de parler à des gens. Ce ne serait pas plus étonnant que ça venant de lui.

- On fait sans le sort alors. Toi qui voit !

Et tu jettes un coup d'oeil vers ta soeur. Parce que tu voudrais bien qu'elle commence le cours rapidement, histoire que vous soyez sortis d'ici au plus vite. Mais voilà qu'une serdaigle rouquine (Mered) qui va ramasser un parchemin aux pied d'Alhena. Jusqu'ici, rien de bien étonnant. Sauf que tu ne peux pas manquer son temps d'arrêt devant elle. La façon dont elle la fixe. Non mais c'est quoi son délire à elle ? Elle peut pas mater quelqu'un d'autre ? C'est sa prof, ça se fait pas. Et puis, c'est ta soeur. Et t'aimes pas l'idée que d'autres essaient d'attirer son attention. Surtout d'une manière aussi... Futile. Regard vers Arty en la désignant du pouce.

- Non mais t'as vu ça ? Elle est en train de mater ma soeur ! Elle a cru que c'était la fête ou quoi ?

Et tu n'attends même pas sa réponse pour te lever. Tu te diriges directement vers la rouquine qui s'est rassise. A sa place, tu ne peux pas la voir de la tienne. Mais une mise au point s'impose. Tu fais le tour de la rangée pour aller te planter juste devant elle, lui adressant la parole de façon plutôt basse pour que toute la classe n'en profite pas. Alhena risque de mal le prendre sinon, et t'as pas envie de te retrouver avec une nouvelle heure de colle. En plus t'as cru remarquer qu'elle la regardait encore quand t'es arrivé. Inadmissible.

- Dis donc, tu veux pas trouver quelqu'un d'autre à mater ? Genre quelqu'un de ton âge ? Ma soeur a trop de goût pour toi, ça sert à rien d'espérer.

Bon, elle a quand même eu le mauvais goût de coucher avec Lival et Benbow d'après ce que t'as pu comprendre. Donc en fait, elle a sans doute un peu mauvais goût quand même. Mais même, pas à ce point là. Et puis c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Arty Wildsmith, Ven 01 Sep 2017, 22:59


LA des deux-là pour recevoir une boulette



Oh. Une tablette entière, rien que pour lui, décidément, il était sacrement gâté. Ce n’était pas donné à tout le monde de se voir offrir du chocolat comme ça, c’est pour ça qu’il remercia d’un sourire la première année. C’était une brave petite, ça se voyait. D’un mouvement de la tête il s’était reconcentré sur Azaël qui s’était détourné de sa cible du jour, son voisin le Gryffondor. C’est bien, il n’aurait pas à faire un effort surhumain pour réparer ses emportements envers les autres élèves. Il n’empêche, ça aurait été cool de se lancer des sorts pour essayer d’être plus vif en histoire de la magie, dommage que le Serpentard ne soit pas si téméraire. D’un autre côté, ça pouvait éventuellement se comprendre étant donné son état actuel. Avec la fatigue, il ferait n’importe quoi et lancerait le mauvais sort. Finalement, Zaza était quelqu’un de très prudent, good to know.

Arty croquait un nouveau morceau de chocolat lorsqu’il entendit son pote parler de sa sœur, et de quelqu’un d’autre visiblement, en train de la regarder. Le Poufsouffle leva les yeux vers la salle de classe. Il n’était pas tout à faire sûr de tout comprendre. Quelle sœur ? Qui était en train de mater ? Quelle fête ? Mais pas le temps de poser des questions, Zaza était déjà debout, il avait bondi avec une vitesse qui avait complètement abasourdi le jeune Blaireau qui se mit à grogner légèrement. Qu’est-ce que c’était encore que cette histoire. Il vit son pote se diriger vers une élève rousse. Arty haussa les sourcils, il aurait voulu crier non ! ne fais pas ça ! c’est un panda ! Cours ! Fuis ! Il aurait pu faire un sauvetage express, se jeter sur Zaza pour le tacler au sol, en mode scène d’action au ralenti pour sauver le héros du film. Mais en plein milieu de la salle de classe ça le faisait moyen, tout le monde l’aurait pris pour un cinglé. Il avait l’habitude mais tout de même, pas en public. Mais il comprenait que le Vert & Argent était en train de se mettre de nouveau dans une situation compliquée, de conflit avec une autre élève. C’était donc elle qui avait maté la sœur d’Azaël ? C’était qui sa sœur d’ailleurs ? Il n’entendit pas son pote parler, mais il n’avait pas l’air content du tout, Arty soupira donc et se laissa retomber contre le dossier de sa chaise. Intenable ce gamin, intenable.
Mais il n’avait pas la force de se lever.

Non mais c’est vrai quoi, c’était Zaza qui était censé être son protecteur, pas l’inverse. Or  il avait l’impression d’être constamment à l’affut de le tirer d’un mauvais pas. Alors évidemment, il n’y arrivait jamais, parce que c’était Arty et que son pote ne l’écoutait pas de toute façon. C’est pourquoi il ne prit pas la peine de le ramener à sa place. Non c’est bon, il avait assez donné, il n’était pas sa baby-sitter non plus, puis il n’avait pas assez d’énergie. Mais tout de même, comme il était un ami parfait et qu’il ne voulait pas qu’Azaël ne s’attire trop d’ennui, il devait faire quelque chose. Surtout que la rouquine semblait s’agiter un peu. L’oreille toujours tendue, il posa sa tablette de chocolat et arracha un bout de son parchemin pour en faire une petite boulette de papier. Enfin, plusieurs, histoire d’avoir des munitions, sait-on jamais, toujours se préparer au pire. C’est dommage qu’il ne pût entendre ce que Mered venait de dire, sans quoi, il se serait sûrement écrié que non, Zaza était très beau, elle disait absolument n’importe quoi. Mais il savait quand même que ça ne sentait pas bon, que ça laissait présager une petite dispute. L’important était donc de faire rasseoir son pote, et puis c’est tout. La boulette dans la main, il était prêt à la lancer. Attention c’est parti.  Il se releva un peu de sa chaise, pour avoir la vue parfaitement dégagée. Juste avant, il chuchota fortement un « Dude ! », histoire de rappeler son pote auprès de lui. Puis La boulette quitte sa main, prend de l’élan, se dirige doucement mais sûrement vers Azaël, on l’entend transpercer l’air de la salle et paf. Elle atterrit dans la chevelure rousse de la Serdaigle. Dommage c’était pas passé loin.  

Vous allez me dire, mais c’est pas du tout la même trajectoire de boulette, Arty ! Ouais mais c’est comme ça, on va dire qu’il y a eu un courant d’air, soudainement, brusquement, qui avait fait dévier la boulette de papier du Blaireau afin qu’elle tombe le moins délicatement possible dans les cheveux de Mered. Quel bonheur. Heureusement qu’il avait fait des munitions d’ailleurs. Après avoir articulé un petit « Oups », il lança une deuxième boulette qui atterrit, cette fois, sur la bonne cible, la tête d’Azaël. Peut-être que cela allait fonctionner, allez savoir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°6 : C'est un secret...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 11

 Cours N°6 : C'est un secret...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.