AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 9 sur 10
Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Kalén Bloom
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Kalén Bloom, Mar 28 Nov 2017 - 20:29


Il était temps de passer à l'atelier suivant. Elle avait bien tenté de faire sortir quelques pics de glaces, mais sans grand succès : ils ressemblaient plus à des poils de brosse à dent qu'à des armes meurtrières.


Notice a écrit:
Atelier 5 : Gelata / Terra Soluenta
Mots explicatif : modifier la structure du sol à l'aide d'un des sortilèges cités. Une fois le Gelata maîtrisé, passez seulement au second sort. Faites disparaître l'effet de vos sorts à l'aide du finite incantatem. Ne piégez pas vos camarades !!


Modifier la structure du sol ?? Bon, elle espérait juste que la dalle sous ses pieds ne faisait pas un mètre d'épaisseur, auquel cas il lui serait difficile de transformer quoi que ce soit.
Kalén fixa la pierre en dessous d'elle, abaissa sa baguette et se concentra. Longtemps.
Il était probable que son premier essai ne soit pas concluant. Mais bon. Le deuxième le serait sûrement. Rouvrant les yeux, la jeune fille rassembla ses forces dans la main qui tenait sa baguette et :

"Gelata !"

Ah... non. Rien du tout. Quelle surprise, songea-t-elle ironiquement. C'était pas comme si elle devait s'y reprendre à deux fois - au moins - pour chaque sortilège lancé dans ce cours !
Bon, à nouveau, rassembler sa concentration. Réfléchir et...

Mais ! C'était quoi ça ? Kalén venait de sentir son pied droit glisser sur le sol. Elle leva la jambe et examina sa chaussure. Une moue de dégout vont tordre son visage : une substance gluante et visqueuse dégoulinait de sa semelle, tombant dans la flaque d'où elle provenait. Son précédent sortilège avait fonctionné... un peu. Un tout petit peu. Disons qu'il avait agi sur trente centimètres carré du sol et sur une épaisseur de... quelques millimètres. Un finite plus tard et la tache avait disparu. Pitoyable vraiment. Bref, où en était-elle ? Ah oui ! D'ailleurs, cette petite mésaventure venait de lui rappeler qu'elle devrait faire attention à la zone à transformer, à bien la délimiter dans son esprit.
Sa concentration revenue, elle tenta de délimiter un espace carré vierge de toute civilisation dans le sol et d'y projeter son sortilège.

"Gelata !"

Cette fois, la zone entière changea de consistance, mais toujours sur quelques millimètres d'épaisseur, peut-être un tout petit peu plus lors de son premier essai. Allez, encore un tout petit effort. Il lui fallait quelque chose... Ah oui, ce plat immonde qui trônait devant son assiette au petit déjeuner. De la Jelly. Kalén frissonna de dégout rien qu'en repensant à la seule fois de sa vie où elle en avait mangé. Plus jamais, ah ça non. Mais c'était une bonne piste. Fixant son carré délimité - à présent redevenu pierre à l'aide du contre-sort - elle le vit prendre la forme de cette substance qui la répugnait tant, flottante, molle, lisse et visqueuse et relança, pour la troisième fois, le sortilège.

"Gelata !"

Oui ! Cette fois-ci était la bonne ! Le sol changea immédiatement de texture, respectant toujours la zone délimitée dans son esprit. Bon, elle ne savait pas si le sort avait atteint la pierre en profondeur, mais elle pouvait clairement voir qu'il avait agi sur, au moins les dix premiers centimètres.
Toute sourire, elle mit fin à l'enchantement et enchaîna directement avec l'autre sort. Il était du même ordre et avait la même difficulté, aussi ne lui demanda-t-il pas trop de se remettre en condition.
Brandissant à nouveau sa baguette, visualisant toujours le carré délimité, elle le vit prendre la forme d'un sable-mouvant, tournant en spiral sur lui-même.

"Terra Soluenta !'

Rien. Moui, ce n'était peut-être pas la bonne image... Rassemblant une nouvelle fois ses esprits, elle visualisa, cette fois, une sorte de marécage meurtrier, duquel personne ne serait capable de sortir, pas même le cheval d'un jeune indien courageux ARTAAAX !. L'image était bien présente, tout comme la larme qui coulait sur sa joue, au souvenir du fier destrier perdu.

"Terra Soluenta !" lâcha-t-elle, peut-être plus fort qu'elle aurait voulu.

Ce fut instantané. Le sol se changea en un marécage sombre et sordide au fond peu rassurant. Attrapant un objet insignifiant dans la bassine, Kalén le jeta dans le marécage, et constata avec satisfaction qu'il disparaissait, s'enfonçant dans le sable humide qui le composait. Un autre finite lui permit de passer à autre chose. Le dernier atelier, celui qu'elle avait sauté tout à l'heure.


Notice a écrit:
Atelier 3 : asservo meto
Mots explicatif : prenez deux objets différents dans la bassine, obligez l'un à prendre la forme de l'autre, puis modifiez ce dernier en un autre objet, capable de blesser un adversaire potentiel. Soyez imaginatif. Si vous excellez dans cette exercice, attaquez-vous a des éléments naturels se trouvant autour de vous (cailloux, buisson, voire arbre si votre puissance vous le permet).


Bon apparemment ça ne serait pas gagné, d'autant qu'elle commençait à fatiguer sérieusement... Kalén saisit une pièce d'échec version sorcier ainsi qu'une carte de chocogrenouille et pointa sa baguette sur la carte. Le sortilège était plutôt simple à réaliser. Mais l'air sévère de Minerva McGonagall qui l'observait de la carte ne la mettait pas à l'aise. Faisant abstraction de ses yeux de hibou furieux, Kalén visualisa le cavalier dans sa tête et lança son sort.

"Asservo Meto !"

Parfait ! Elle avait réussi du premier coup. Bon, en même temps, le sort n'était vraiment pas d'une grande difficulté. Le visage outrée de l'ancienne directrice adjointe de Poudlard prit un air guerrier, et bientôt, toute la carte avait pris l'apparence du cavalier noir de l'échiquier.
Bien, maintenant, il fallait le changer en un objet dangereux... Plusieurs idées lui vinrent à l'esprit, un couteau d'abord, puis une lance, une machette, une hallebarde une masse, une masse d'arme, un... Oh wowowow ! Stop ! C'était pas non plus l'exposition de la galerie martiale médiévale ! Quelque chose capable de blesser son adversaire... Un souvenir douloureux lui revint alors en tête, sous la forme d'une lettre, reçue lors de sa quatrième année. Quoi de mieux que les mots pour affaiblir l'autre ? Sa mère avait eu les bons en tout cas... Et qu'est-ce qui servait à tracer les mots ?

"Asservo Meto..." fit-elle la voix enrouée.

Peut-être était-ce à cause des souvenirs qui avaient ressurgi et qui gênaient sa concentration, mais la plume qu'elle avait voulu faire apparaître n'avait pas de mine. Elle tenta une nouvelle fois le sortilège, tâchant de rester présente dans ce qu'elle faisait et relança le sort.
La plume était entière cette fois-ci. D'une couleur morne, beige, mais entière. Elle ne savait pas vraiment si la métaphore plairait à son professeur. Mais au moins c'était quelque chose qui pouvait blesser.
Epuisée et à présent un peu mélancolique, elle décida de s'arrêter là. De toute manière, le temps imparti était presque achevé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Jade Wilder, Mar 28 Nov 2017 - 21:59


J'ai le LA de Yoomi et d'Artemis.
Apparemment, cette solution fonctionnerait pour les sables mouvants, si soucis MP.



Désormais, il ne lui restait plus qu'un défi. Cet atelier, échoué quelques minutes auparavant. On ne va pas se le cacher, Jade avait été déçue de cet échec aussi cuisant, il faut dire qu'elle avait rarement ce genre de résultat. Ses essais foiraient, souvent, mais au moins il y avait un petit effet de temps en temps. Là, rien.

Loin de se décourager pour autant, la blondinette se tourna vers la bassine abandonnée dans un coin de la zone, comme par dépit pur et simple. Un simple objet abandonné, le temps de retrouver un peu de confiance. Elle aurait pu laisser tomber, après tout elle avait commencé à s'exercer, si elle ne parvenait pas à appliquer l'Illusionis à un objet plus grand, cela viendrait sans doute à force d'essais. En effet, il aurait été si simple de laisser les choses comme ça, mais ce n'était pas dans le caractère naturel de la préfète. Elle était acharnée, voulait réussir et s'améliorer. Alors non, il était hors de question d'abandonner, même si ça s'avérait difficile. Il ne devait pas rester beaucoup de temps avant la fin du temps impartit, alors autant l'utiliser à bon escient, non ?

Prenant son courage à deux mains, Jade fixa la bassine des yeux. Elle avait réussit, plutôt facilement, sur son bouquin. Donc, elle savait le lancer. Le problème résidait sans doute dans la puissance de son sortilège, elle ne voyait que cette possibilité de prime abord. Il fallait donc qu'elle se concentre sur l'énergie allouée à cette action.

Plus facile à dire qu'à faire, néanmoins. Comme pour se rassurer, la jeune fille répétait le sort en boucle dans sa tête. S'en était presque ridicule, mais c'était sa manière à elle d'assurer le coup. Néanmoins question concentration, c'était pas trop ça, forcément. Son esprit dérivait vers tout un tas de choses extérieures à la situation présente et c'était tout pile ce qu'elle ne devait pas faire, à moins que son objectif soit d'échouer, purement et simplement. Se souvenant de son succès encore récent, Jade ferma les yeux, comme pour se mettre, à nouveau, en situation. Visualiser la scène, besoin d'un leurre capable d'attirer l'attention le temps d'une fuite.

- Illusionis.

Pas facile d'imaginer une bassine servant de leurre. Cette idée seule la déconcentra, donnant le résultat donc elle se doutait: aucun. Comme un peu plus tôt, la bassine n'avait pas bougé une seule seconde. Pas de double, rien, même pas un infime espoir de réussite. Laissant un petit soupir s'échapper de ses lèvres, l'adolescente essaya à nouveau, encore et encore. Malgré ses tentatives, rien ne se produisait et elle finit par baisser sa baguette, résolue. Décidément...

- Revigor...

Résignation, tandis qu'elle lançait le sort sur elle-même. Au moins, elle avait l'habitude de le lancer, elle ne pouvait donc pas le rater. Néanmoins, il y avait un fort arrière goût de défaite derrière ce simple mot. Peut-être qu'en ayant retrouvé un peu d'énergie, cela irait mieux, du moins elle l'espérait. Loin de se décourager totalement, la préfète attendit quelques secondes, jusqu'à être sûre d'avoir retrouvé un peu de cette énergie qui venait à manquer, et...

- Au secours là !

Concentrée sur son ouvrage, Jade n'avait pas vraiment fait attention jusque là. D'autant que les éclats de voix étaient courant autour, avec tous les sortilèges utilisés et les discussions entamées. Mais cet appel au secours, elle ne pouvait pas le louper. L'espace de quelques instants, ses prunelles affolées partirent à la recherche de l'élève qui, visiblement, s'était fichu dans une mauvaise situation. Et qui donc pouvait avoir réussit un tel exploit de bêtise ? Artemis. Bah voyons. Partagée entre inquiétude et dépit, l'adolescente ne tarda pas à changer de zone pour rejoindre le prisonnier des terres. Réflexe, peut-être qu'elle n'aurait pas dû, peut-être qu'elle aurait mieux fait de rester à sa place, mais elle ne réfléchissait pas. En tout cas, pas à la situation, mais plutôt à comment la résoudre. Les sortilèges qu'elle connaissait défilaient dans son esprit, sans parvenir à trouver une solution acceptable sans mettre en dangers la vie de son désespérant collègue. Jusqu'à ce que... Oui ! Saisissant au passage la main d'une autre jaune (Yoomi), parce-qu'elle au moins, elle la connaissait un peu, Jade pointa sa baguette vers le sable prêt à engloutir le corps impuissant face à la puissance naturelle.

- Si ça ne marche pas, lance le sort aussi, ok ?

Regard rapide vers sa camarade et tout en espérant ne pas se foirer, la préfète prononça le seul sortilège qui lui paraissait envisageable dans une telle situation.

- Gelata !

Sans doute que Yoomi avait lancé le sort, elle aussi. Très certainement même, parce-que Jade imaginait peu avoir réussit seule. Quoi qu'il en soit, le sable se transforma en gelée gluante et dégoulinante, tout ce qu'elle n'aimait pas quoi. Mais ça semblait avoir fonctionné. Par mesure de sureté, Jade prit un bras de son collègue tandis que Yoomi saisissait l'autre pour extirper l'idiot de sa prison. Beurk. Croisant les bras sur sa poitrine, le coeur battant encore à vive allure, la blondinette avait envie de lui gueuler dessus en Italien. Elle se retint, sans pour autant éviter une remarque qu'il méritait.

- Tu peux pas faire attention ? T'aurais pu mourir espèce de...

Rhaaaa. Trop de mots qui viennent en tête là. Trop de mots qu'elle pourrait regretter. Alors, cette phrase ne trouva pas de fin, juste des yeux revolvers, un regard qui tue, sur son collègue un peu tête en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aysha Brayd
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Aysha Brayd, Mer 29 Nov 2017 - 14:52


Aysha commençait à prendre confiance. Ce sortilège était plus difficile que celui qu'elle avait tenté juste avant mais sa réussite en serait également plus satisfaisante. Et il n'en restait pas moins très utile, elle s'en doutait, en cas de danger. Aysha songea soudain qu'elle en aurait besoin. Son désir d'agir face aux Mangemorts, la confiance qu'elle avait décidé d'accorder aux Aurors, son engagement la mèneraient sans doute dans des situations à risques. Elle devait se tenir prête à cette éventualité. Mais surtout maîtriser parfaitement les sortilèges car elle savait que le stress lui ferait perdre ses moyens. Elle aurait sans doute moins de puissance. Alors si elle avait du mal avec certains sortilèges, cela n'arrangerait rien.

Remotivée par cette pensée, et poussée par l'atroce idée du risque qu'elle encourait si elle ne maîtrisait pas suffisemment de sorts de défense et de fuite, Aysha se remit au travail. Une nouvelle fois, elle pointa sa baguette sur l'encrier. Elle se concentra du mieux qu'elle pouvait.

#Kaléidem

Le flacon de verre pâlit brusquement, presque invisible. On en distinguait à peine les contours. Euphorique, Aysha s'empressa d'annuler son sort et recommença. Le flacon disparut cette fois complètement. Aysha tendit la main et tâtonna dans le vide, attrapant l'encrier invisible avec un sourire ravit. Elle avait réussi. Après une bonne vingtaine de tentatives elle avait fait disparaître l'objet. On ne pouvait plus le voir du tout. Aysha jeta un oeil autour d''elle, par réflexe, et ne put s'empêcher de sourire. Ses progrès étaient plus que satisfaisants. D'un geste du poignet la bleue annula son sortilège et reposa l'encrier dans la bassine. Elle prit un plus gros objet, un bocal opaque rempli de liquide, et le posa devant elle. Sa réussite lui avait donné confiance et elle sentait qu'elle pouvait y arriver. Fixant le bocal, et prononça distinctement la formule.

Le bocal disparût. Aussi invisible que l'encrier malgré sa taille plus importante. Aysha avait réussi du premier coup. Elle savait que son mental jouait beaucoup. Elle avait de grosses facilités en matière d'apprentissage et de magie et adorait les sortilèges, mais se laissant facilement décontenancer. Devant une nouvelle formule, le stress d'échouer réduisait ses capacités. la confiance était primordiale pour qu'elle réussisse. Sur ce point là, elle se connaissait, elle savait comment elle fonctionnait. Et à ce moment là, elle avait confiance. Elle avait réussi à faire disparaître deux objets et savait qu'elle pouvait continuer dans ce sens. Heureuse, elle fit apparaître puis disparaître une fois encore le bocal foncé, puis décida de tenter le sort sur elle. Certes, entre un humain et un bocal il y avait une différence. La bleue se sentait pousser des ailes mais gardait en tête qu'elle n'allait pas forcément réussir cette fois. Elle décida de tenter quand même le coup. Au pire, il lui faudrait plusieurs tentatives. Elle était sur une bonne lancée et ne pouvait s'arrêter en si bon chemin, ni même ralentir.

Pleine d'espoir, Aysha pointa sa propre baguette sur elle ce qui lui procura une sensation étrange. Ce n'était pas commun. Légèrement anxieuse ( si elle se trompait ce pouvait être la catastrophe ) elle prononça la formule d'une voix forte.

Elle eut l'impression qu'un rideau d'eau glacée lui coulait dans le dos. La sensation était relativement désagréable. Elle frissonna et tendit son bras devant elle. Enfin, son bras était tendu, mais elle ne le voyait pas. L'herbe s'étendait devant ses yeux sans la moindre démarcation. La bleue tourna son poignet sans rien voir bouger. Elle baissa la tête vers le sol, sans pouvoir distinguer ses pieds du reste du sol, puis palpa son corps comme pour vérifier qu'il était toujours là. Elle avait réussi ! Une soudaine pointe d'envie s'empara de la bleue. Reste invisible et quitter le cours, déambuler dans le château dans cet état. ce devait être amusant. Elle doutait fort, cependant, que son sort ne tienne longtemps. Elle n'était pas des plus puissantes. Avec un grand sourire invisible, Aysha s'apprêta à saluer une bleue non loin de là et se souvint qu'elle ne la verrait pas. D'un coup de baguette elle annula le sort, et fut soulagée de voir qu'elle était de nouveau visible. Elle s'en sortait bien. Elle continuerait de pratiquer ce sort en dehors des cours. Désormais il était temps de passer à l'atelier suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Lorelaï Peony, Mer 29 Nov 2017 - 16:07


Aaaaaah ! Ce coup de poing américain dont elle avait toujours rêvé ! Quelle beauté ! Il reflétait la lumière juste comme elle voulait, mieux qu'un cristal, même mieux qu'un diamant, une décomposition des rayons lumineux en un milliers de tons différents. La beauté de la nature...

Lorelaï admirait son oeuvre quand elle commença à sentir ses doigts à l'étroit, ils semblaient changer de couleur pour passer au bleu. D'un coup vif, elle retira la bague de sa main et, quelques secondes plus tard, elle avait repris sa forme initiale. Lorelaï regarda la cuillère devant elle, fallait qu'elle apprenne à faire tenir ses métamorphoses plus longtemps. 'Fin, pas tout de suite. Là, il ne lui restait plus qu'un seul exercice et elle pourrait aller se promener dans le Parc avant de passer à la zone 2, ou pas. Elle savait plus s'ils allaient devoir faire les deux zones le même jour.

Elle jeta un œil vers la peluche maudite qui avait, heureusement, aussi repris sa forme et son odeur initiale.

Il était temps de se récompenser !

La jeune Serdaigle se dirigea vers les objets à animer. Elle prit quatre petits soldats de plomb qu'elle aligna en rang d'oignons. Après avoir passer sa langue sur ses lèvres, un grand sourire d'enfant sur le visage, elle leur lança un regard malicieux et pointa sa baguette. Pas besoin de plus d'effort, dès le sort prononcé, son imagination prit vie. Les soldats jetèrent leurs armes au sol et descendirent en rappel le long du rocher pour aller chercher des fleurs trop grandes pour eux. Ils se les échangeaient et Lorelaï les regardaient faire en riant de bon cœur.

Elle s'allongea dans l'herbe, sur le ventre, et leur tendit des fleurs qu'elle refusait de leur donner, s'amusant à les regarder sauter pour les attraper. Elle prit alors une des fleurs et l'anima à son tour, la faisant danser atour des soldats qui tentaient de l'immobiliser.

Sa baguette virevoltait dans l'air, rien n'était plus agréable. Elle en avait même oublié sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 30 Nov 2017 - 9:02


Faire obstruction de ce qui se passait à côté d’elle, les autres élèves, les quelques soucis que certains pouvaient rencontrer, du bruit ambiant, du temps qu’il avait fallu à son sac pour disparaitre complètement, se concentrer, se focaliser sur l’idée de ne être visible, inventer une nécessiter et se jeter le sort dessus. Tant autant d’étapes capable de dévier par manque d’attention… Mais ce n’était pas le moment de douter. D’une longue inspiration, Elhiya pointa sa propre brindille de bois en sa direction, et prononça la formule à intelligible voix. Impression désagréable sans pour autant se sentir plus légère. C’était étonnant, incapable de savoir comme ça si le sort avait réussi.

Baissant le nez pour vérifier ses pieds, la blondinette remarquait que comme pour son sac, sa transparence s’était faite hésitante, laissant entrevoir timidement l’herbe au travers d’elle avant de faire enfin effet correctement. Sentiment mitigé, comme pour le nuage de fumé, il ne fallait pas être pressé, en cas d’urgence ça pouvait être gênant. Ça mériterait de s’entrainer encore par la suite, car pour le coup, c’était quand même vachement pratique comme sort.

Curieuse, Elhiya aurait bien maintenu le sort pour voir combien de temps il durait et s’il n’était pas trop gourmand en énergie, mais il restait encore un atelier à effectuer, et vu que leur prof leur avait demander de se jeter un revigor à la fin, il y’avait fort à parier que les tentatives pour jouer au fantôme le plus longtemps devaient être écourtée. Sort annulé d’un coup de baguette, mains relever vers ses yeux pour vérifier que tout était de nouveau correct et lecture rapide du dernier exercice lui restant.

Ca restait dans le même principe que le reste : dissimuler toute trace de passage, dans du sable cette fois-ci. Récupérant une bassine, la blondinette dessinait, de l’index, un château fort aux trais grossiers assez profondément ancré dans le sable, pas envie de mettre le pied de dedans. Et puis, ça lui rappelait ses vacances à la plage, plus jeune. Se redressant un peu trop vide, un étourdissement naissant pointa le bout de son nez, la forçant à attendre un peu debout devant son dessin enfantin.

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Jace Becker, Jeu 30 Nov 2017 - 16:30


Je prenais un peu de temps entre l'illusionis et la suite des exercices. Plaçant un nouveau récipient face à moi, je préfère commencer directement par un gros objet que faire petit, grand, moi-même. Alors que je m'apprêtais à utiliser le Kaléidem je vois Elhi' reprendre forme physique et qu'elle tangue légèrement, je m'approche alors d'elle posant une main sur son épaule.

-Ça va aller cousine ? Tu ne sembles pas dans ton assiette.

Après avoir entendu sa réponse, je pointe ma baguette sur l'objet face à moi et prononce #Kaléidem. Réussite, il suffit de bien visualiser la totalité de l'objet pour qu'il devienne invisible un peu comme l'illusionis finalement. Prononçant alors le contre-sort, je fais un petit regard vers ma cousine et en pointant ma baguette sur ma propre personne, je prononce de nouveau #Kaléidem. Vérifiant que je suis bien invisible, je m'approche d'Elhi' et je lui fais sa propre technique secrète : le supplice des mille doigts.

La voyant qu'elle bouge dans tous les sens, je préfère éviter de me prendre un mauvais coup et reprend ma position d'origine avant de me lancer un #finite incantatem sur moi-même.
Voyant la moue boudeuse qu'elle tire, je la regarde avec le plus grand sourire qu'il soit.

-Qu'est-ce qui t'arrive encore ? Pourquoi tu gesticules comme ça, y a une acromentule sous ta cape ?

Je pouffe de rire, avant de reprendre ma concentration sur les autres exercices.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Legilimens


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Ian Benbow, Sam 2 Déc 2017 - 21:32


Une fois écarté du groupe composé par Adand et Morrison, je me dirige vers mon point de départ, c'est-à-dire l'endroit sur lequel j'avais décidé de mener la partie théorique de ce cours. D'ici, j'avais vue sur chaque élève, je pouvais voir chacun de leur mouvement et évaluer leur exercice. Je me tenais prêt à agir en cas de problème, mon regard étant surtout attiré par la zone occupée par Liderick, maintenant Peverell, sachant pertinemment que si soucis il devait y avoir, le jeune Serpentard ne pouvait que se trouver tout proche. Il l'avait prouvé à maintes reprises maintenant. Même si dans le cadre de mes cours, il restait tout de même assez calme par rapport à ce que je pouvais entendre de la part de mes collègues.

Apparement, il se tenait à carreau, travaillant sur certains sortilèges et moins sur d'autres. Je le suivais de l'œil quand mon regard fut attiré par le compère de Peverell, le jeune O'Toole. Fidèle à la vision que je me faisais de lui, le jeune homme avait réussi à se mettre dans le pétrin à nouveau. Pathétique. Je soufflais un bon coup alors que j'observais sa réaction. Le Poufsoufle s'était emprisonné dans son propre sort, se faisant aspirer par un sable mouvant dont il était l'instigateur. Je décidais de ne pas intervenir, laissant le gamin se débrouillé tout seul. Il devait apprendre que sa stupidité pouvait avoir des conséquences. Malheureusement, ces camarades ne semblaient pas partagés ma vision des choses vu que deux de ses camarades jaunes et or avaient décidé de le secourir. Ils auraient au moins pu le laisser galérer quelques minutes, et surtout lui laisser le temps d'avoir réellement peur. Histoire qu'il se rende compte de sa stupidité.

Je jetais un œil à ma montre et remarquait qu'il était temps d'échanger les zones. D'une simple formule Magique, j'amplifiais la porté de ma voix, pour être sur d'être entendu de tout le monde.

- O'Toole, essayez d'utiliser votre cerveau s'il vous plaît. Vous deux, prochaine fois laissez le se débrouiller tout seul, en situation réelle vous mettre en danger pour un idiot pareil ne pourrait que vous portez préjudice. Il est temps de changer de zone. Pour ceux se rendant sur la zone 2, utilisez le revigor en début d'exercice, vu que vous devez avoir usé pas mal d'énergie déjà. Faites vites, vous perdez du temps pour le duel de fin de cours.

Je tapais dans les mots, comme le faisait les coach de football moldus après leur discours. J'avais entendu dire que ça marchait bien pour motiver les troupes. Je me mettais à nouveau en mouvement, me rapprochant du groupe d'élève afin d'apporter des précisions, si nécessaires.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Elhiya Ellis, Lun 4 Déc 2017 - 13:44


Quelques mot en arrière lui rappelant qu’un revigor lui ferait du bien alors qu’elle intimait son premier et seul #Oblitesco dont elle n’avait pas eu le temps de voir l’effet car on venait la chatouiller vicieusement, la faisant rire et se tortiller bêtement.  « hey, Hey, mais stop » alors ouai, demander à un invisible d’arrêter de la chatouiller ça ne faisait pas très sérieux, mais en même temps, il n’y avait pas 15 personnes différentes dans ce cours qui serait venue l’embêter comme ça.  Moue boudeuse à l’attention de son cousin, il méritait bien un aguamenti dans la tête pour se permettre des airs aussi innocent. Un simple « T’inquiètes pas, tu verras chez Lucy.. »et une langue tirée plus ou moins en menace et Elhiya écoutait Benbow qui avait repris la parole et avait demandé un inversement de zone sans plus attendre. Tant pis pour essayer de supprimer des traces dans du sable. En même temps, pour prendre la peine de s’arrêter et effacer ses traces, il ne fallait pas avoir quelqu’un derrière soi.

Changement de coin, nouveaux petits mots explicatifs pour les nouvelles activités : animer un soldat, faire fondre un objet, changer les formes, faire des pics de glaces et changer la structure du sol. Ce n’était plus trop des sortilèges pour se cacher cette fois-ci. Nettement plus intéressant. Un #revigor jeté sur soi-même pour éviter de défaillir et la blondinette se postait à l’atelier numéro sans tarder, vérifiant ce qu’elle avait à faire.

Remplir un récipient d’eau, la geler, et faire des pics de glace. Amusant bien que là aussi, il fallait avoir le temps de jeter 3 sorts à la suite, dans l’urgence, ça pouvait montrer quelques défauts. Récupérant la bassine, un #aguamenti connu depuis longtemps pour la remplir de moitié en prenant soin de ne pas éclabousser les autres élèves, suivit d’un # glacio qui formait une petite patinoire. La partie facile était effectuée rapidement, et puis, comme pour le reste, ce le contenant n’était pas bien grand, donc pour faire la fière, la blonde attendrait encore un peu.

Maintenant faire sortir des mini pics gelés pour encercler un ennemi illusoire…. Un soupire, un sourire en coin désabusé, autant elle pouvait passer des heures à dessiner avec ou sans modèle, autant s’imaginer un agresseur fantôme lui était compliqué. Les réactions seraient forcément différentes une fois face à un réel danger… Mais bon, autant tenter.

Premier # Circumglacie décevant : les pics étaient tous petites, ca ne risquait pas de gêner grand-chose quand même. Un chat, à la limite et encore…. Second # Circumglacie c’était déjà beaucoup mieux. Une 10aines de pic en cercle. C’était bien ce qui était voulu non ? Satisfaite, la blondinette partait vers un autre atelier : l’animation de petits objets ou comment jouer à la poupée toute seule –enfin aux petits soldats-
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Mered Adand, Mar 5 Déc 2017 - 16:50


toujours LA mutuels avec Aria dans cette zone

Aria me suggéra de rappeler le prof. Deux fois en une poignée de minutes c’était trop, non tant pis, je resterai sur mon échec mais je réessaierai dès ce soir lors de ma nouvelle sortie auprès des étoiles. Dépitée par mon résultat, je me trouvais ridicule devant celle à qui je devais montrer l’exemple. Doute confirmé après sa nouvelle tentative, son clone était pas parfait néanmoins il était plus ressemblant à l’original que le mien. Satisfaite de son travail, la brune me souriait et je la félicitai sans y mettre beaucoup de bonne volonté. Elle n’y était pour rien si j’éprouvais des difficultés, Mered reprends-toi !

« C’est super Aria, en quatrième année j’étais pas capable d’en faire autant » lui dis-je affichant un large sourire. « J’ai pas envie de relancer ce sort, on change d’atelier ? »

La petite acquiesça et nous nous dirigeâmes vers l’exercice du brouillard. En chemin Benbow prit la parole, le temps nous avait joué des tours. Il gagnait toujours ce fourbe et malheureusement nous n’avions réalisé que deux entrainements sur cinq. Épuisées malgré tout, nous ne pouvions changer de zone dans nos états. Je proposai à Aria de lui lancer un Revigor et qu’elle en fasse de même à mon égard une fois ses batteries rechargées. Elle accepta de suite et, deux sortilèges plus tard, nous étions prêtes à en découdre avec les nouveaux ateliers de la zone 1.

Nous fîmes le tour des exercices afin de définir l’ordre de passage le plus adéquat, du plus simple ou plus complexe, pour emmagasiner de la confiance. Je voyais déjà un point commun positif à tous les sorts inscrits : aucun n’était à lancer sur soi-même. Celui-là me paraissait à ma portée et surtout à celle d’Aria. On allait pouvoir s’amuser tout en développant nos capacités.

« Donner vie aux objets. Je commence Aria et dès que chacune de nous contrôle un soldat, on leur fait faire la course. Le premier soldat qui arrive au plot fait gagner une friandise à sa propriétaire ! Sauf si t’as peur de perdre bien sûr… », lui dis-je en pointant du doigt un plot délimitant le périmètre de l’atelier se situant à un mètre sur notre gauche.

J’pouvais pas rester totalement sérieuse en sa présence. On était en cours, c’était pas forcément le moment pour ça mais tant pis. Je respectais les consignes au moins, je risquais pas de me faire gronder. Je sortis un soldat de plomb de la bassine, pas le plus grand, un type trapu qui avait une belle tête de gagant et le déposai à mes pieds.

#Piertotum Locomotor

La mini statue s’anima comme moi au réveil. D’abord rouillée et endormie, elle s’étira et commença à vouloir gambader. Pas facile en sortant de son sommeil, elle ne voulut n’en faire qu’à sa tête dans ses déplacements. Cependant c’était moi le maître et elle m’obéit sans broncher. Je la gardais à mes côtés, lui faisant faire le tour de mes chaussures en guise d’échauffement.

« A toi Aria. Mon champion à l’air d’être en forme, t’as intérêt à en choisir un bon. »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Jace Becker, Mar 5 Déc 2017 - 23:24


Toujours LA mutuelle entre Elhiya et moi.

Alors que je reprenais une apparence physique pour tous, Elhi me dit que je vais subir le même châtiment chez Lucy. Petit rire amusé avant de lui répondre un petit "oui bien sûr" des plus sarcastique, puis Monsieur Benbow nous indiquent que nous devons changer de zone. Il en profita pour dire quelques mots à Artémis, cet idiot a réussi à se mettre en danger lui-même visiblement.

Pointant ma baguette contre moi, je me lance un #revigor pour pouvoir faire la suite en compagnie de ma cousine qui se trouver toujours à côté de moi. Prenant à mon tour un récipient je le remplis avec un #Aguamenti puis gèle le tout avec #glacio. C'est à ce moment que je me rappelle que je maîtrise déjà le circumglacie je m'en étais servi lorsque nous étions dans la grotte avec Nyx, Elly et Evan. Tournant la tête vers Elhi, je vois qu'elle s'y prend à deux fois pour faire apparaître des pics.

Visualisant un serpent ainsi que tous les petits détails, je pointe ma baguette sur la glace et lance un #Circumglacie. Prenant mon temps pour que le serpent soit comme je le souhaite, je pense être rester les yeux fermers pendant plusieurs secondes tout en lançant le sort.
Ouvrant les yeux, je constate que toute la glace qui était dans le récipient s'est transformé en un cobra de taille moyenne.

-Parfait.

Je me dirige vers un autre exercice, celui de l'Asservo Meto me semble bien. Préparant donc les deux objets différents prêts à être transformé celui que je viserais en son opposé. Le prof demande de transformer un objet en une arme donc... Pourquoi pas. À cette idée, un petit sourire narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Aria Morrison, Mer 6 Déc 2017 - 16:45


Après m’avoir félicitée, Mered m’indique qu’elle souhaite changer d’atelier. Je hausse les épaules, c’est elle qui voit. Nous nous dirigeons vers l’exercice du brouillard lorsque Monsieur Benbow nous annonce que nous devons déjà changer de groupe. Le temps est vraiment passé trop vite ! Ma Serdaigle me lance alors un Revigor et aussitôt, je me sens plus énergique. Je l’imite et lui lance également ce sort pour qu’elle recharge ses batteries.

Je fais le tour des ateliers de la zone 1 avec Mered et je la laisse choisir notre prochain exercice. Il s’agit de donner vie aux objets. Cool, cet atelier me plaisait bien ! Elle m’annonce que nous allons faire un petit jeu : faire une course avec nos bonhommes. Pour la taquiner, je lui réponds :

- Ok, mais prépare tes mouchoirs, tu vas perdre !

Elle sort un soldat de plomb de la bassine et après l’avoir posé à ses pieds, elle l’anime par le sortilège adéquat. Aussitôt, sa statue se met à bouger, d’abord au ralenti, puis plus normalement. Sous le contrôle de Mered, il fait le tour de ses chaussures le temps que j’anime aussi ma petite figurine.

A mon tour alors ! J’attrape une autre statue miniature qui se trouve dans la bassine. Celle-ci était plus fine que celui de la Serdaigle. Après l’avoir déposé à mes pieds, je pointe ma baguette sur mon soldat et prononce #Piertotum Locomotor. Ma figurine commence alors à s’animer mais que partiellement. En effet, seuls ses bras se balancent en avant et en arrière. Aussitôt, j’entends Mered s’exclamer avec un petit rire amusé : "Hé ben il risque pas d'aller bien loin ton soldat ma pauvre. On dirait bien que j'ai gagné cette course par défaut." Je grimace, déçue de n’avoir pas réussi du premier coup comme elle. Mais se rendant très certainement compte de ma déception, elle m’encourage en me disant : "Aria pense à ton réveil le matin. D'abord tu ouvres les yeux, étires tes bras puis tes jambes et ensuite tu te lèves. Ben là c'est pareil, visualise le tout et anime ce bonhomme !"

Je soupire et tente de me motiver. Elle avait surement raison, je devais essayer de me concentrer et d’imaginer ce qu’elle venait de me dire. Je ferme alors les yeux et fais le vide dans ma tête en imaginant cette figurine marcher et bouger. Puis, lorsque je me sens prête, je fixe mon soldat en prononçant de nouveau #Piertotum Locomotor. Un énorme sourire s’échappe alors de mon visage, j’avais réussi ! Ma statue était animée et s’agitait fièrement devant moi. Je regarde Mered, ravie, et lui demande dans un air de taquinerie :

- Alors, on la fait cette course ?

J’étais prête pour la compétition. Comme je maîtrisais maintenant mon soldat, je suis persuadée que j’avais toutes mes chances de gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Mered Adand, Jeu 7 Déc 2017 - 0:49


Aria n’était pas du genre à se laisser impressionner ni à refuser un petit défi. Faut dire qu’elle avait gagné le dernier en métamorphose mais celui-ci était le résultat d’un effort collectif. Seule j’étais bien plus efficace et j’allais lui montrer que malgré ses talents, les années nous séparant jouer en ma faveur là-dessus. Rien qu’à la voir animer son soldat,  je m’aperçus que la victoire ne pouvait m’échapper. Comment voulait-elle gagner une course si sa statue ne pouvait courir ? Peut-être en courant sur les mains ? Un peu de sérieux.

« Hé ben il risque pas d'aller bien loin ton soldat ma pauvre. On dirait bien que j'ai gagné cette course par défaut. », lui lançais-je amusée.

A vaincre sans combattre, le triomphe n’est rien. Cherchez pas un proverbe connu là-dedans, il n’y en avait pas. L’idée était qu’elle réussisse à manipuler l’objet de plomb, qu’il y est au moins bataille. Je pouvais pas la laisser dans sa déception, je l’aimais trop.

« Aria pense à ton réveil le matin. D'abord tu ouvres les yeux, étires tes bras puis tes jambes et ensuite tu te lèves. Ben là c'est pareil, visualise le tout et anime ce bonhomme ! », lui ordonnais-je presque.

Fallait la secouer un peu la petite aussi et ça avait marché ! Deuxième essai et hop la vie fut ! Ah ok, elle me provoquait cash l’autre ! Je l’aidais amicalement et en remerciement elle me taquina ! J’étais pas l’ainée pour rien, elle suivait mon exemple.

« T’as l’air pressé de perdre. A ta guise Mademoiselle, je peux même te laisser vingt centimètres d’avance si tu veux. Top départ quand tu veux. »

La maitresses de l’embêtement c’était moi ok ?! Tu attendras tes dix-sept ans Aria. Occupe-toi de faire un décompte plutôt. Trois, deux, un, c’était parti ! Que la meilleure gagne ! Plutôt le meilleur, Alfred ou Albert, faites vos paris.

Alfred, le soldat d’Aria prit le départ sur les chapeaux de roues, il avait mis le turbo et avait bien pris douze pas d’avance. Pauvre rouge et or, elle avait mis trop d’énergie d’entrée, la clef était l’endurance et la maitrise. Albert, mon champion, allait moins vite mais gambadait à une vitesse régulière, un véritable métronome rythmé par le balancement de ses bras. Animer un objet c’était si simple pour moi. Leur esprit n’était pas doté d’une conscience comme un humain alors le dominer était d’une facilité déconcertante grâce à mes entrainements à la legilimancie avec Azénor. Un mètre c’était long pour une première, la brune en fit les frais et son athlète ralentit à mi-chemin. Le mien le doubla et je l’observais filer vers la victoire. Alfred étaient en panne d’essence, il avançait par à-coups jusqu’à s’immobiliser et planter son nez dans le sol.

Je me retins de rire pour franchir la ligne d’arrivée fictive, le plot. Mon succès fut incontestable, Aria avait une drôle de tête. Compétitrice la petite, elle détestait la défaite. Énième similitude entre nous, par contre il fallait une gagnante et une perdante. A charge de revanche frangine, admets que là j’ai été meilleure.

« Tu t’es bien battue Aria mais la friandise sera pour môaaaa. », me vantais-je en me massant le ventre à l'idée de manger une gourmandise de chez Honeydukes.

Incorrigible, j’étais incorrigible. Peu de mérite à avoir vaincu une quatrième année pourtant. Allez, l’échauffement terminé, Albert fit une sieste méritée, place à nouveau challenge. En plus, ça pouvait faire rire la gryffy. Je vidai la bassine de tous ces encombrants et la posai sur la pelouse.

« T’as déjà vu une bassine danser Aria ? », lui demandais-je avec un sourire en coin.

« Non jamais. », me répondit-elle d’un air songeur.

# Piertotum Locomotor

Les anses du bac commencèrent à s’agiter comme les bras d’une marionnette. Progressivement, le mouvement se propagea à l’ensemble de son corps et ce dernier se mit à onduler. Je sentais le plastique essayer de résister à mes ordres. Peine perdu l’ami, j’étais dans ton esprit, tu étais un trop mauvais Occlumens pour me rejeter. Alors danse ! Il avait un déhanché anarchique et pas vraiment le rythme dans la peau. Comme je l’avais souhaité, Aria se mit à rire devant ce spectacle. Je libérai la cuvette de mon emprise et elle fut prises de spasmes pendant encore trente secondes après.

« Je réitère Aria, t’as déjà vu une bassine danser ? », l’interrogeais-je.

« Oui et c’était magnifique ! Et toi Mered, t’as déjà vu une bouteille faire le pingouin ? », me répliqua-t-elle.

« Pas encore. », lui dis-je affichant un rictus.

J’avais compris ses intentions et c’était plutôt ambitieux. Ma foi, pourquoi pas ! C’était pas n’importe qui cette fille, c’était ma sœur adoptive. Elle en était capable. Concentre-toi.


Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 7 Déc 2017 - 10:32


Petit coup d’œil rapide à la tentative de Jace à coté, lui il avait des pics mais… un serpent. Haussement de sourcil dubitatif, on leur avait demandé des pics et non une ménagerie reptilienne, mais pourquoi pas, d’autant plus que le Vert semblait ravi. D’un simple haussement d’épaule, la blondinette ne chercha pas à comprendre et se dirigeait également vers l’atelier de fonderie de métaux. Ça développerait peut-être des vocations en ferronnerie de genre de sortilège. Allez savoir.

Dans un premier temps réduire à l’état liquide les pauvres objets de plomb qui n’avaient rien demandé. Une cuillère, c’était petit quand même comme truc. Et puis de base ça restait utile quand même, qui voudrait faire fondre un couvert ? Enfin, surement qu’il ne fallait pas chercher là une logique quelconque et rester sur le principe de l’exercice. D’un #terasectum jeté dessus, la blondinette regardait l’arme tueuse de yaourt se liquéfier. Même chose pas besoin d’être fière sur ce coup-ci. Avec la petite voiture sortie digne d’un article chiné aux puces, peut être que ce serait un peu plus complexe vu la taille de l’objet.

Tout comme pour le sortilège d’invisibilité, sans grande surprise, Elhiya avait dû s’y reprendre à deux fois pour que le jouet en vienne à bien vouloir se liquéfier entièrement. Décidément, la concentration c’était toujours pas ça en cours. Alors s’atteler à quelque chose de plus grand une fois un amplificatum jeté sur un autre petit objet de métal ne risquait pas d’être une mince affaire si elle n’était pas capable de se focaliser correctement.

D’un soupir, Elhiya regardait le nouveau jouet de métal grandir, gagner la taille de son fléreur avant de le scruter longuement. Se concentrer hein ? Longue inspiration, nouveau #terasectum sans quitter l’objet des yeux, penser qu’il devait à tout prix bouillir, fondre, ne plus garder sa forme originale, le laisser dégouliner lentement –un peu trop lentement à son gout- pour n’être plus qu’une flaque fumante sur le sol.

Et bah, ça non plus ca ne serait pas quelque chose qu’elle garderait en mémoire en cas d’urgence. Ça fonctionnait mais pas vraiment rapidement

Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Aria Morrison, Jeu 7 Déc 2017 - 12:28


Et la course commence.
Sous mon contrôle, mon petit soldat se met à courir en dépassant celui de Mered. Je jubile intérieurement en imaginant ma victoire mais malheureusement, tout comme l’expression moldue le disait si bien « il ne faut jamais mettre la charrue avant les bœufs ». Je m’étais réjouie trop vite. La figurine de la rousse était en train de rattraper la mienne. Je me concentre pour qu’elle essaie d’aller plus vite mais c’est sans succès. Le soldat de Mered venait de gagner. Déçue, je baisse la tête pendant que cette dernière se vante aussitôt en réclamant une friandise. Mauvaise perdante, je réplique aussitôt :

- Mouais, je suis sûre que t’as triché… et puis, on n’a jamais parié une friandise !

Toujours en train de bouder, Mered me demande si j’ai déjà vu une bassine danser. La tête encore dans la course, je lui réponds : « Non jamais ». J’attire alors mon attention sur la bassine qu’elle venait d’animer et qui se mettait à danser. Les anses du bac s’agitaient et l’ensemble bougeait au rythme d’une musique imaginaire. Elle venait de me faire oublier ma défaite d’il y a quelques minutes et je me mets à rire devant ce spectacle rigolo. Elle m’interroge de nouveau pour savoir si j’ai déjà vu une bassine danser ce que je m’empresse d’affirmer : « Oui et c’était magnifique ».

J’avais envie de faire la même chose qu’elle et avec la même facilité qu’elle. J’aperçois un objet qui pourrait convenir et demande : « Et toi Mered, t’as déjà vu une bouteille faire le pingouin ? » Rentrant dans mon jeu, elle répond « pas encore ». Souriante, je fais un pas en avant ferme les yeux et imagine l’objet en train de s’agiter. Toujours concentrée, j’ouvre les yeux et la baguette toujours à la main, je prononce #Piertotum Locomotor. La bouteille se met alors à se mouvoir mais seule la partie haute semblait être animée, comme si elle bougeait sa tête mais pas le reste du corps. Je soupire. Mais c’est pas possible ! Je n’arriverais donc pas à réussir du premier coup ?!

Avant que Mered ne dise quoique ce soit, j’interviens en lui disant : « Nan attends, je retente ! Je vais y arriver ! »  Ce n’était pas une bouteille qui allait gagner quand même ! Je prends une grande inspiration et imagine l’objet devenir un pingouin. Mentalement, je le vois bouger d’un côté puis de l’autre. Dès que je me sens prête, je lance le sort #Piertotum Locomotor. Immédiatement, la bouteille s’anime et cette fois-ci totalement. Comme je l’avais imaginé, elle s’agite et se met à marcher de droite à gauche en imitant l’animal que j’avais mentionné. Soulagée et fière d’avoir réussie, je m’exclame : « Alors Mered, t’as déjà vu une bouteille faire le pingouin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Ellana Lyan, Jeu 7 Déc 2017 - 13:50


Nouvelles consignes, atelier suivant, je n'avais pas eu le temps de faire le dernier exercice mais qu'importe il semblait plutôt temps de se rattraper avec les suivants et puis de toute façon je n'avais plus trop le choix - soupire -les pieds tous seuls s'activent vers la zone qui me permettra de reprendre quelques forces et si c'était vraiment possible avec d'autres chose, d'un sortilège retrouver la volonté de se battre, de lutter encore et encore contre ces démons invisibles qui plantent leurs griffes dans mes bras pour me retenir vers l'arrière __ la fatigue de se battre quand je sens la saleté me coller à la peau peu à peu #Revigor l'arme cette fois dans ma direction - soupire entre soulagement et plaisir - une douce énergie se repend dans la moindre parcelle de mon corps et j'esquisse un petit sourire satisfait, atelier suivant ~

Ne pas changer d'habitude et repartir sur une marche arrière vers l'avant, paradoxe amusant, les pieds à la pâte, directement dans le sable, une jolie empreinte quand je recule et que mon arme sur les traces déjà un peu moins nettes se pointe #Oblitesco pas de volonté spéciale mais directement mes traces s'évanouissent avec une facilité presque déconcertante, serais-ce donc grâce au sortilège précédent ou simplement à un simplicité particulière ? ignorance je recommence #Aguamenti et le sol humidifée, le pied une nouvelle fois se pose, un peu de réticence se retrouver coincée dans des sables mouvants ? ne fais donc pas l'enfant... jolie marque bien dessinée dans le mélange pâteux #Oblitesco aussi vite effacée - haussement d'épaule - passons donc ~
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Mered Adand, Sam 9 Déc 2017 - 19:52


Échec prévisible petite sœur. Tu avais réellement cru pouvoir animer cette bouteille ? Seulement le haut, comme ton soldat. Tes difficultés te suivaient tout comme ta détermination à réussir. A peine le temps de rire que tu réessayas par contre pour un bien meilleur résultat. J’adorais la voir comme ça cette fille, jouer, me taquiner comme deux amies. Ça m’avait manquait Aria. T’avais intérêt à ne pas jamais me refaire une fuite pareil.

« Pas mal Aria. Tu apprends vite c’est bien. » lui répondis-je souriante.

Bon je menais facilement cet atelier depuis la course, tout se passait à merveille avec ce sortilège. En même temps les objets n’avaient qu’une piètre volonté comparée à celle des humains. Il me fallait un défi, il avait écrit quoi Benbow sur sa pancarte ? Essayez d’animer une plante du parc si vous excellez. Ouais c’était déjà un autre niveau ça, s’attaquer à la flore sauvage. Les plantes possédaient-elles une âme ? Miss Lynch rétorquerait probablement que oui, moi j’en doutais fortement. La confrontation allait être intéressante. Qui du rosier ou de la rousse avait le plus de volonté ?

J’l’avais repéré au fond du périmètre. Je m’approchai de celui qui arborait de jolies fleurs rouges ainsi que des épines acérées. Bien enraciné dans le sol, la tâche ne sera pas aisée de le sortir de sa zone de confort et de m’accompagner jusqu’à la brune. Enfin je voulais l’offrir à Aria, alors il allait obéir sans broncher et se plier à mes ordres. C’était du moins ce que j’espérais.

#Piertotum Locomotor

Il était mécontent qu’une personne tente de l’extraire de sa terre. Il était bien animé mais pas vraiment sous contrôle. Il se débattait et balançait ses branches de gauche à droite frénétiquement. Le vilain garnement me griffa les bras et je lâchai mon emprise. Ok sale gosse, tu veux te la jouer rebelle ?! J’en ai maté des pires que toi ! Je te rappelle que l’Homme est au sommet de l’échelle chez les êtres doués d’intelligence ! En plus je suis une plus jolie plante que toi, rien que mon charme devrait suffire à t’amadouer. Fais un effort.

#Piertotum Locomotor

Encore réticent à se laisser soumettre, il remua dans tous les sens. Cette fois je n’abandonnai pas et je gagnai la bataille de la volonté. Le soumis face à son dominant, il était devenu calme. Sage plante, je te rendrai ta liberté sous peu ne t’inquiète pas. En attendant viens saluer ma petite sœur, tu vas voir qu’elle est belle, elle aussi. Vous partagez une couleur en commune, elle avait tout pour te plaire. Regarde-moi ce sourire ravageur.

« Aria, le Rosier ; le Rosier, Aria. » lançais-je pour faire les présentations.

« Cadeau Aria, tu peux le toucher. Il ne te fera aucun mal, il est sous mon contrôle. Attention à tes doigts quand même. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 10

 Cours N°5 : Méli-mélo de sortilèges

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.