AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 1
Pays Baltes
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Pays Baltes

Message par : Crystal M. Ertz, Jeu 24 Aoû - 0:09




A la recherche de la Fleur de fougère

Feat. July Swann & Haplo Mitrium



LA de July et Haplo
Ils ont mon LA pour toute la durée du rp


L'heure était presque venue. Le temps n'était plus aux préparatifs et aux hésitations: c'était une occasion qui ne se présentait qu'une fois par an et il n'était pas question d'attendre un an de plus. Cela faisait maintenant quelques mois que ce voyage était planifié et qu'elle se faisait à l'idée de sa première vraie mission de recherche. Elle frissonnait d'excitation rien que d'y penser. Tout cela lui rappelait un peu ses premiers mois en tant qu'apprentie alchimiste, lorsqu'elle n'était guidée que par la soif de l'inconnu et l'envie de découvrir de nouveaux paysages. Elle avait bien changé depuis. Être confrontée au "monde des adultes" s'était parfois avéré plus difficile que prévus. Mais c'était dans ces passages ardus que l'on se découvrait vraiment et que l'on grandissait, il fallait donc les accepter et serrer les dents.

Habillée d'un long pantalon de toile large brun et d'une veste assortie par dessus un chemisier amble blanc, la sorcière relu une dernière fois les notes qui traînaient sur son bureau. Aller à l'aventure: oui. Y aller en touriste: non. Une fois les principales données en tête et des fleurs plein les pensées, la brunette regarda sa montre: 5 heures du matin. Il était encore tôt, mais il fallait bien ça pour voyager jusqu'à là. La brunette aurait vraiment préféré voyager en train à travers l'Europe, mais les trains moldus n'étaient visiblement pas très développés en Estonie et ils auraient perdus un temps fou. L'autre option était donc l'avion. Crystal détestait ça. Si elle avait pu, la sorcière aurait volé en balai jusqu'aux pays Baltes plutôt que de prendre cette boite en fer qui volait grâce à elle-ne-savait-quoi.

Heureusement pour elle, la sorcière ne serait pas la seule à faire ce voyage. Comme prévus, Haplo serait de la partie, ainsi que, surprise de dernière minute: July. Avec elle, cette première mission allait être d'autant plus magique. Rien que d'y penser, le cœur de la brunette s'affola. Une fois sur place, il leur resterait une vingtaine de jours avant la fête de la Saint-Jean et le solstice d'été qui sonnaient le début de la chasse à la fleur. Arrivés à l'aéroport, la brunette se sentit presque malade, entourée de tous ces contrôles de sécurité et de ces gens qui lui semblaient si différents. *Ce n'est qu'un vol, ils font ça tout le temps, il n'y a pas de danger* pensait-elle pour essayer de se rassurer.

Quelques heures d'un vol plein de turbulence plus tard, les trois sorciers mirent enfin les pieds sur le sol estonien. Il ne pleuvait pas et faisait même beau, ce qui était bon signe pour la suite. Heureuse de pouvoir enfin respirer à l'air libre, la sorcière sorti une paire de lunettes de son sac et les posa sur son petit nez fin. Ils étaient peut-être en mission, mais rien ne leur interdisait d'avoir la classe.

- On dirait bien que l'aventure commence maintenant! Déclara-t-elle en regardant ses deux compagnons de voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pays Baltes

Message par : Haplo Mitrium, Ven 25 Aoû - 21:29


- A vrai dire, répondit Haplo à voix basse, l’aventure a déjà commencé.

Tandis que l’Ombreuse souriait à ses compagnons de voyage, le sorcier remarqua un policier qui s’avançait vers eux. L’uniforme était différent des bobbies britanniques : plus cintré et plus clair ce qui lui conférait une allure presque civile. La matraque télescopique et les menottes accrochées à sa ceinture ne portait cependant pas à confusion ; il s’agissait bel et bien d’un gardien de la paix.

L’Ecossais tourna le visage vers ses deux collègues en découvrant ses dents dans un large sourire si peu caractéristique de sa personnalité d’habitude réservée.

- Ne paniquez pas, mais je crois qu’un policier vient à notre rencontre…

Alors même qu’il le disait, Haplo se fit la réflexion que c’était précisément ce genre de conseil qui faisait paniquer les gens sans raison. Et maintenant qu’il y songeait, il y avait effectivement peu de raison de se faire du souci. Leur mission était effectivement entourée de secret, comme toute les activités de la Guilde, mais aux yeux de la Loi, ils ne commettaient aucun crime en venant enquêter sur la fleur de fougère. *de la Loi Moldue en tout cas…*

Ceci étant, le botaniste aurait préféré éviter que les autorités estoniennes ne mettent leur nez dans le contenu de son sac de randonnée… Ils trouveraient surement à redire s’ils venaient à découvrir les nombreux échantillons de racines, poudres de feuilles séchées et autres produits végétaux ressemblant fort à des drogues récréatives. De même que les sacs de congélation qui contenaient diverses graines et spores aux propriétés magiques : les pays baltes avaient une réputation d’intransigeance sur l’importation d’organismes vivants étrangers car leur flore autochtone était une fierté nationale qu’il cherchait à protéger des ravages qu’une espèce invasive pouvait occasionner.

Et il y avait sa canne en roseau. Fraîchement forgée dans l’atelier de chez Olivander’s, Harradas Spinner avait suivi à la lettre ses instructions pour la fabrication de sa baguette escamotable. *Roseau et Poil de barbe d’Homme-Racine, 45cm… le tout fixé au bout d’une canne en roseau de Provence taillée de multiples incises sur un coté de manière à servir de bâton de combat* Le tout avait été réalisé très intelligemment de manière à ce que la canne ressemble plus à une canne de marche qu’à une arme blanche. Et Haplo avec ses longs cheveux blancs passaient suffisamment pour un excentrique pour que le fait de le voir marcher avec une canne ne paraissait pas trop incongru.

*Néanmoins…* Il préférait que le policier ne vienne pas y fourrer sa moustache de trop près – laquelle était presque comiquement touffue, nota le jeune homme maintenant que l’autre n’était plus qu’à quelques mètres.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: Pays Baltes

Message par : July Swann, Sam 9 Sep - 19:24


Si July connaissait parfaitement les aéroports, pour y avoir maintes fois transité au cours de ses allers-retours Londres-New-York, elle n’avait jamais pris l’avion. Les sorciers avaient greffé leur réseau de portoloin sur les infrastructures moldues, pour plus de simplicité. Un peu comme pour le Poudlard express, caché au milieu de la gare King's Cross. Malheureusement, point de portoloin régulier vers l’Estonie. Il y en avait bien quelques-uns, mais les dates ne convenaient pas aux érudits. Il y avait toujours la possibilité de demander une autorisation spéciale, mais les corbeaux n’avaient pas voulu attirer l’attention sur eux. L’avion s’avéra donc être le moyen de transport le plus simple. Une grande première pour la rouquine qui redoutait un peu.
Cela faisait tellement longtemps qu’elle ne s’était pas frottée aux moldus. Tellement longtemps qu’elle n’avait pas enfilé de pantalon ! Elle avait dû retourner chez ses parents pour dénicher de vieux vêtements. Ceux qu’elle utilisait durant ses études aux États-Unis, alors qu’elle vivait chez les moldus. Un jean et un trench beige, voilà qui était indémodable. Et tout à fait inconfortable en comparaison aux robes de sorciers.

July était relativement à l’aise dans l’aéroport. Ses vieilles habitudes lui revenaient en tête. Contrôles en tous genres, voyageurs qui se pressent, attente … Crystal avait l’air bien moins sereine. La rousse tenta de se montrer rassurante en lui expliquant les choses et en racontant des anecdotes amusantes pour détendre l’atmosphère. Bizarrement, elle se ferma elle aussi dans un silence pesant lorsqu’il vint l’heure de monter dans le gros tas de ferraille.
Le plus effrayant fut le décollage et sa main gagna celle de Crystal à côté d’elle. Elle eut un haut-le-cœur lorsque l’avion quitta le sol. Son cerveau ne savait plus trop où il en était, l’oreille interne l’informant qu’il y avait du mouvement alors que les yeux lui disaient que tout était parfaitement immobile dans l’avion. Le voyage fut in véritable calvaire. Le commandant de bord annonçait régulièrement des turbulences. July n’avait jamais ressenti ce genre de malaise. Un peu nauséeuse, patraque. Lorsqu’elle regagna la terre ferme elle était encore plus pâle de d’habitude, si toutefois c’était possible.

Une fois dehors, le stresse de Crystal sembla avoir fait place à un enthousiasme débordant et contagieux. July sourit en la regardant parler. Elle avait l’air d’une de ces filles sexy, dans les films d’action moldus. Elle était belle.
L’enthousiasme ambiant fut rapidement refroidi par l’arrivée d’un policier, remarqué par Haplo. July se demanda bien ce qu’il pouvait leur vouloir. Se faire contrôler à peine sortis de l’aéroport, ce n’était quand même pas banal. Et surtout, pas très accueillants pour les touristes.
La rousse se doutait bien qu’un contrôle d’identité et une potentielle fouille des sacs ne feraient pas leur affaire. Ils pourraient toujours de débarrasser de lui avec la magie, mais cela ne serait pas discret. Alors elle décida de prendre les choses en mains avant qu’il les interpelle.

- Ah, Monsieur le policier !, s’exclama l’Anglaise en sortant une carte de sa poche. Nous sommes perdus. … Vous parlez anglais ?
- Huum, un pe-tit-peu, répondit-il avec un fort accent, apparemment pas très sur de lui.
- Nous cherchons à rejoindre Kotka, dit July en veillant à bien détacher les syllabes. Nous venons pour la fête de la Saint-Jean … La Saint-Jean, il paraît que ça vaut vraiment le détour … Il n’avait pas l’air de tout comprendre, et c’était bien le but de la manœuvre. July espérait le fatiguer en parlant trop et qu’ils les laissent tranquille. … Oui donc, Kotka, il y a un bus pour y aller non ? Sans les Smartphones, c’est vraiment pas facile de se repérer !, ajouta-t-elle en riant. On est perdu sans technologie.
- Bus … Par là, répondit l’homme de sa voix bourrue en désignant la voie à suivre.
- Oh, formidable !, répondit July avec un entrain démesuré. Merci beaucoup monsieur ! Se tournant vers Crystal et Haplo, July ajouta : Venez, c’est par là !
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Pays Baltes

Message par : Crystal M. Ertz, Ven 20 Oct - 16:21




Il en avait de bonne lui, à dire qu'il ne fallait pas paniquer. Tournant la tête vers le policier qui s'approchait de leur petit groupe, l'enthousiasme de la jeune fille fut éclipser quelques instants par une légère peur. Non pas qu'elle avait peur des moldus, elle en avait déjà croisés quelque uns au cours de ses voyages, mais elle se sentait toujours mal à l'aise lorsqu'elle devait interagir avec eux: Et si elle disait quelque chose qu'il ne fallait pas? Elle ignorait tout de leurs codes sociaux et culturels, ce qui ne l'aidait vraiment pas. Heureusement pour elle, July semblait beaucoup plus à l'aise lorsqu'elle décida de prendre les devants. Crystal cligna des yeux en la regardant parler avec aisance à ce moustachu à l'air un peu désorienté par leur anglais. En quelques secondes, ils étaient passé d'un groupe possiblement suspect à des touristes perdus qui se reposaient sur l'autorité locale. Il n'y avait rien à dire, c'était bien joué.

July, toute souriante et sûre d'elle, commença à mener la marche. Sortir de l'aéroport n'était qu'une première étape. Il leur faudrait ensuite trouver un endroit où se reposer. La jeune femme avait fait quelques recherches de son côté sur la communauté sorcière d'Estonie, et avait prit connaissances des quelques adresses conseillées. Comme dans chaque pays, il y avait toujours moyen de trouver quelques bars/auberges locaux inconnus aux moldus. Les trois guildiens sortirent donc de l'aéroport et se mirent en route. Il était encore tôt et pourtant, les rues grouillaient déjà de monde. La fête de la Saint-Jean était réellement populaire, et il régnait dans l'air une atmosphère de fête et une euphorie qui étaient contagieuses. Bientôt, tous les bords des rivières et des lacs seraient pris d'assauts par les habitants et les touristes. Mais s'ils voulaient partir à la recherche de la Fleur de Fougère, les Guildiens ne pourraient sans doute pas profiter des festivités. Il faudrait s'aventurer dans des coins sauvages et difficiles d'accès pour avoir une chance de la trouver.

- Je propose que l'on commence par vérifier si les informations que j'ai reçues sur la ville sont encore exactes, histoire qu'on ai pas de mauvaises surprises au dernier moment. Proposa la sorcière en sortant un parchemin de son sac recouvert d'une liste d'établissements sorciers. Il est encore un peu tôt pour aller à la recherche de la fleur...
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pays Baltes

Message par : Haplo Mitrium, Dim 26 Nov - 17:37


:
 
Non sans peine, Haplo du bien concéder à l’alchimiste qu’ils devaient prendre le temps de se préparer avant de faire face aux obstacles magiques et naturels qu'ils ne manqueraient pas de rencontrer au cours de leur expédition. Dans un premier temps, il était resté en retrait, conquis par l’ingénu enfumage de leur nouvelle consœur érudite. Sa bouche en cerise, égrenant d’une voix séduisante d’innocence un chapelet de semi-vérités, n’avait fait qu’une bouchée du policier qui les avait appréhendés, lequel s’éloignait désormais du dépose-minute en même temps que l’inquiétude du jeune sorcier. A eux trois, ils semblaient former une bonne équipe : July apportait sans conteste des compétences humaines qui faisait défaut au sauvage botaniste Ecossais qu’il était, tandis que Crystal avait semble-t-il judicieusement préparer une liste de pied-à-terre sorciers où ils pourraient trouver refuge et soutien logistique le cas échéant. Si cela n’avait tenu qu’à lui, ils auraient pris directement la direction des bois, sans parler à personne, cherchant à lire la voix à suivre dans la chute des feuilles et le murmure du vent… Oui, heureusement que ses collègues l’accompagnaient !...
Depuis leur première rencontre au Locus Scient, les trois aventuriers n’avaient guère eu le temps de débattre de la marche à suivre. Chacun avait probablement réfléchit à la question entre-temps mais la promiscuité du voyage en avion ne leur avait pas permis de parler librement. Et les rues encombrées de la capitale prise dans les préparatifs de la Saint-Jean ne s’y prêtaient pas plus. Pour cette raison, Haplo rejoignait l’Ombreuse : Ils leur faillaient trouver un endroit tranquille où débriefer. Alors il incita les autres à faire halte sous le contrefort d’une maison à colombage, profitant de l’alcôve protectrice formée par une benne à ordures d’un côté et une camionnette de livraison de l’autre avant de tendre une main silencieuse mais polie vers la liste griffonnée que l’alchimiste avait sortie de son sac :

Kahvatud keel, auberge malfamée du port de Tallin, renseignements ?

Radka ja tema siga
, rôtisserie moldue des beaux quartiers de Tallin, la tenancière est la sœur d’une Serdaigle diplômée… Reka quelque chose…

Kotka varjupaik, magasin à potion au cœur des bois à l’est de Tallin. Fournisseurs, chasseurs/cueilleurs ?

Grimoiree rida
, livres et grimoires, quartier universitaire, Tallin…

Merineitsi pisarad
, poissonerie la journée/trafic de stupéfiants moldus et magiques la nuit… dans les faubourgs, à l’Ouest de la baie de Tallin


La liste était courte. Mais avant tout, la liste était d’une richesse d’information impressionnante. Et Haplo ne put réprimer un sourire incrédule avant de faire passer le manuscrit à la médicomage avec un regard appréciateur. Qui eût cru que Crystal était si bien informée ? Lors de leur dernier entretien, elle avait semblé avoir une connaissance limitée de la région et de son folklore… Visiblement, elle avait mis le temps qui s’était écoulé à profit pour combler cette lacune. Loin de lui de demander où elle avait bien pu pêcher des renseignements aussi judicieux que, pour certains, de toute évidence bien gardés. Il se contentait d’apprécier la manne d’informations qui jetait un jour nouveau sur ses plans. "Kotka varjupaik...?" Kotka ? Kotka ?
- July, lâcha-t-il de but en blanc, Kotka… c’est le nom que tu as donné au policier, n'est-ce pas ? C’est dans le parc naturel à l’Est de Tallin... précisa-t-il bien que tous le savaient apparement,. Tu penses donc que notre cible pourrait s’y trouver ?
C’était plausible en effet, et un début de piste tout cas. Mais l’Ecossais ne pouvait se résoudre à quitter Tallin aussi vite et ainsi exclure les autres pistes. En particulier…
- Je sais pas vous mais j’ai une petite faim, moi. Un poulet rôti, ça vous tente ? Peut-être que ça nourrira notre réflexion autant que notre estomac ?
La Serdaigle ou sa soeur pourrait certainement leur fournir des informations supplémentaires de premier choix, s'ils savaient poser les bonnes questions sans en susciter de malvenues chez les locaux...
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: Pays Baltes

Message par : July Swann, Sam 9 Déc - 19:00


Le policer écarté, Crystal proposa d’entrer dans le vif du sujet. Elle avait apporté avec elle une liste d’adresses qui pourrait leur être utile dans leurs recherches. Haplo parcourut les quelques notes avant de les passer à July. Les traits de cette dernière se crispèrent à la vue des mots « malfamé » et « trafic ». Elle n’avait absolument aucune envie de mettre les pieds dans de tels lieux, même si elle savait que la connaissance valait parfois quelques sacrifices. Le Grimoiree rida était l’endroit qui l’intéressait le plus. Mais pour un lieu de savoir comme celui-à, il faudrait sans doute plus se faire passer pour des historiens que pour des botanistes. Dans le cas contraire, les gérants des lieux risquaient de leur rire au nez.
- July, l’interpella Haplo, Kotka… c’est le nom que tu as donné au policier, n'est-ce pas ? […] Tu penses donc que notre cible pourrait s’y trouver ?
- Oui, répondit la rousse. Quand j’ai fait mes recherches j’ai pensé que les endroits où on avait le plus de chance de trouver des fleurs c’était dans les lieux préservés type réserves naturelles. La magie ne se développe pas toujours très bien dans les lieux trop pollués par les technologies moldues. Kotka est l’endroit qui me semble le plus approprié. D’autant plus qu’il y a une zone marécageuse. Les fougères ont besoin de beaucoup d’eau pour pousser, non ?

Les connaissances en botaniques de July étant très limitées, elle comptait surtout sur Le Simple pour trouver l’endroit idéal. Ce dont elle était sure, en revanche, c’était qu’il leur fallait un endroit isolé. Si la fleur de fougère poussait à la vue de tous, cette plante n’aurait plus le statut de mythe mais d’élément magique.
- Il y a certains lieux que je préférerais éviter, ajouta-t-elle en rendant la feuille à Crystal. Je ne pense pas qu’il soit judicieux de nous mêler à des trafics. Ils ont peut-être des connaissances que nous n’avons pas sur des produits rares locaux, mais est-ce qu’on ne risque pas de payer cher notre association avec ce genre de personne ?
Et tant pis si elle devait endosser le rôle de froussarde ou de rabat-joie. Elle pensait qu’il fallait écouter son instinct et justement, ce dernier lui disait de ne pas y aller.
- Je suis partante pour la rôtisserie, répondit-elle dans un sourire enthousiaste. On essaie de se faire passer pour un groupe d’amis friands de chasses aux trésors et qui ont jeté leur dévolu sur la fleur de fougère ?
Le trio repris donc la route, guidé par une carte papier d’un ancien temps.

Ils traversèrent plusieurs quartiers de la ville. Certains avec une architecture plus moderne, d’autres avec de vieux bâtiments. La vieille ville était vraiment belle, avec ses remparts agrémentés de hautes tours rondes.
Le restaurant se trouvait au cœur d’une rue piétonne où se pressaient les touristes. Il était entouré de boutiques de souvenirs aussi divers que variés. Cela aurait pu faire envie à July, si elle avait eu l’impression qu’il s’agissait d’artisanat local. Mais cela ressemblait plus à ces objets industriels dont raffolent les moldus.
La rousse ne s’était pas attendue à un lieu aussi touristique et surtout avec autant de moldus. Il risquait d’être difficile pour les trois sorciers d’enquêter sans attirer l’attention. Quoi que, peut-être qu’avec un petit sortilège ni vu ni connu, ils pourraient éviter les oreilles indiscrètes.
- Vous pensez que la propriétaire est une sorcière ?, demanda July à mi-voix. Si ce n’est pas le cas et que ça sœur n’est pas là, elle risque de ne pas pouvoir nous apprendre grand-chose …
Informations ou pas, le lieu aurait au moins l’avantage de leur remplir le ventre. Ils entrèrent donc.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Pays Baltes

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 7 Avr - 20:33



HRP: Désouléée

La jeune sorcière avait du mal à retenir son excitation. Si elle avait l'habitude de voyager pour ses recherches, c'était en revanche plutôt rare qu'elle soit accompagnée. C'était comme si d'un coup, elle se retrouvait en pleine sortie scolaire et retrouvait son regard d'enfant curieux qu'elle n'avait pourtant jamais quitté. Seule différence avec les sorties scolaires: l'envergure de l'aventure et le fait de devoir se débrouiller par soi-même. July fut de l'avis d'éviter le lieu de trafic, ce à quoi Crystal ne pouvait qu’acquiescer. Non pas qu'elle était du genre trouillarde (si) mais il fallait toujours partir du principe vieux comme le monde que ce qui pouvait mal se passer se passerait mal.

Le trio se dirigea donc d'un pas plutôt léger vers la rôtisserie, se frayant un chemin tant bien que mal parmi la foule moldue. La Guildienne ne pouvait s'empêcher d'avoir l'impression que tout le monde les regardait. Non, plus précisément, elle avait l'impression que les moldus sentaient qu'ils étaient là. Mais c'était idiot. Bon, c'était aussi peut-être parce qu'elle sautillait un peu partout et s'enthousiasmait pour un tout et pour un rien. July et Haplo semblaient savoir mieux se tenir qu'elle, c'était un fait. Et enfin, la rôtisserie apparût sous leurs yeux. Une délicieuse odeur en échappait et venait chatouiller leurs narines de voyageurs affamés.

- Vous pensez que la propriétaire est une sorcière ? Si ce n’est pas le cas et que ça sœur n’est pas là, elle risque de ne pas pouvoir nous apprendre grand-chose … Demanda July à voix basse.

- Je suis sûre que même si elle est moldue, elle saura nous aider. Après tout, la légende de la Fleur est aussi connue par les moldus je pense... Lui répondit Crystal en poussant la porte d'entrée d'une façon quelque peu hésitante.

Il fallait tenter, après tout. Et la brunette préférait commencer cette aventure sous le signe de l'optimisme. La rôtisserie était petite et très chaleureuse. Des petites tables en vieux bois étaient disposées aux seuls endroits possibles et d'une façon désordonnée. Un serveur était d'ailleurs en train de se faufiler entre celles-ci, une pile d'assiettes sales en main. On aurait dit qu'il dansait entre les clients plus qu'il ne marchait. Il y avait quelque chose d'assez poétique dans cet anarchisme qui sentait bon. Alors que les guildiens avançaient, ils virent une table se dégager. Sans hésiter, la brunette y fonça et s'installa. Si quelques ils posaient, ce serait après manger. Ils avaient leurs priorités après tout. En s'installant, la sorcière observa la longue file des clients qui faisaient la file pour commander la viande à emporter. Le rythme des personnes travaillant dans cet établissement mixte, entre restaurant et rôtisserie, était impressionnant. Elle aurait été incapable de travailler aux Halles à ce rythme.

Une fois la carte parcourue, ils passèrent commande et en profitèrent pour demander si la soeur de "Reka" ou sa soeur étaient là, prétextant être de vieux amis de la famille (simple, mais efficace), ce à quoi le serveur leur répondit que malheureusement, la soeur ne venaient que quelques fois par mois à la rôtisserie et il ne savait pas quand elle reviendrait. En revanche, Reka était dans les parages et il se dit d'accord de lui demande de passer.

- J'étais sûr que notre voyage allait bien commencer... Commença la sorcière une fois le gentil serveur parti. Je suis certaine qu'on sortira d'ici avec le plain dans notre estomac et dans nos recherches d'informations! Termina-t-elle en brandissant sa fourchette, maigre substitut de sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Re: Pays Baltes

Message par : July Swann, Dim 6 Mai - 10:12


Haplo m'a dit de poster avant lui, il est un peu débordé en ce moment.

Le restaurant était tellement bondé que les plats mirent longtemps à arriver. Pourtant, July n’eut pas le temps de s’ennuyer. Elle s’imprégnait de ce lieu si particulier. C’était tout à fait dépaysant et c’était bien agréable. Ce boui-boui surpeuplé était un plaisir pour les sens. Elle humait, écoutait, regardait. Bientôt, un plat viendrait compléter ce feu d’artifice de stimulis.
Les Guildiens échangèrent quelques banalités sur le voyage et leurs premières impressions sur le pays, guettant l’arrivée de Reka. Mais les plats leur furent présentés avant elle. Des odeurs de sucs et de légumes grillés s’élevaient des assiettes et venaient activer des papilles plus désireuses que jamais de se rendre utile. Ce premier repas promettait d’être réussi. Les saveurs étaient tout aussi remarquables que les odeurs. Cela rappela à July les banquets de Poudlard et les repas dominical en famille. Des moments heureux.

Le repas passa. Des desserts furent commandés puis avalés. Le restaurant se vida peu à peu. Le brouhaha du début finit par se transformer en un ronronnement. Tous étaient rassasiés et prêts à aller faire une petite sieste digestive.
July s’étira dans un soupir de plaisir.
- Mmmmh, c’était délicieux ! Laissant retomber ses mains sur son ventre elle ajouta : Je suis repue.
- Ravie que cela vous ait plu, s’éleva une voix avec fort accent.
La rousse se retourna surprise. Une femme forte aux trais carrés et aux cheveux noirs relevés en un chignon un peu ébouriffé se tenait à côté de leur table.
- Vous avez demandé après moi ?, questionna-t-elle.
- Oh, oui, répondit July en se redressant sur la chaise. Vous avez vraiment un bel établissement. Et votre cuisine … Un régal !

Son envie de sieste l’avait immédiatement quitté, July était à nouveau mue par le désir d’accomplir leur quête.
- Nous avons connu votre rôtisserie car nous étions dans la même école que votre sœur. Nous sommes venus pour la fête de la Saint-Jean. Elle est très réputée. Est-ce que vous sauriez nous conseiller un lieu où l’ambiance y est folklorique et les traditions préservées d’un trop grand nombre de touristes ?
- Ma sœur ne vous a pas conseillé là-dessus ?
- Oh, euh …, répondit July un peu déconcertée. Nous n’avons fait que la croiser très brièvement, elle n’a pas vraiment eu le temps de nous conseiller. Elle nous a simplement transmis votre adresse.
L’Anglaise espérait être convaincante, elle n’était pas sure d’être très douée pour les mensonges.
- Je vois. Dans ce cas je vous recommande le village de Vasknarva. Ou Lihula.

Tandis que Crystal prenait des notes, July enchaina :
- Nous avons entendu parler d’une légende, la fleur de fougère, qui ne pousse qu’à cette période. Est-ce que vous sauriez nous conseiller un endroit où nous pourrions faire une randonnée intéressante pour faire un genre de chasse au trésor ?
La tenancière contempla le trio l’air quelque peu sceptique. July eut peur, un moment, qu’elle les jettent dehors. Mais elle répondit finalement :
- Ces légendes sont surtout présentes à l’est. Il y a pas mal de mythe autour du parc national de Lahemaa. Les alentours du lac Peipus sont très beaux également. Après une brève pause elle ajouta : Il y a un conteur qui fait le tour des villes au moment de la Saint-Jean, pour raconter des légendes et autres histoires folkloriques. Sa spécialité est la fleur de fougère. Il se fait appeler Jutuvestja.
- D’accord, répondit la sang-mêlé. Merci pour ces informations. Et si on veut passer la nuit à Tallinn ? Vous connaissez une petite auberge rustique ?
- L’auberge Maagiline, dans les vieux quartiers. Elle n’est pas très loin d’ici.
- Parfait. Je pense qu’on a tout ce qu’il nous faut, conclut July en demandant confirmation du regard à ses compagnons de voyage. Merci beaucoup !

Ils payèrent et sortirent de l’établissement le ventre et la tête pleine. Crystal avait très bien fait ses recherches car cette première adresse s’était révélée utile. July était plus motivée que jamais et elle aurait été prête à partir directement à la recherche de ce Jutuvestja. Ils avaient cependant d’autres pistes à explorer avant de quitter la capitale.
- Qu’est-ce que vous diriez de visiter la vieille ville cet après-midi, puisqu’on est là, et demain d’aller au Grimoiree rida ? On trouvera surement des informations complémentaires. Ou contraire …
Revenir en haut Aller en bas
Haplo Mitrium
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Pays Baltes

Message par : Haplo Mitrium, Mar 22 Mai - 10:07


HRP:
 
- Vous pensez que la propriétaire est une sorcière ? Si ce n’est pas les cas et que sa sœur n’est pas là elle risque de ne pas pouvoir nous apprendre grand-chose.
- Je suis sûre que même si elle est Moldue, elle saura nous aider. Après tout, la légende de la fleur est aussi connue par les moldues, je pense, repondit Crystal sagemment.

Ils entrèrent dans une pièce petite et bondée, où un serveur se déplaçait avec agilité malgré l’encombrement.



*Ne pas…*

*Respirer … tranquillement …*


Au fur et a mesure des minutes qui passaient, Haplo retrouvaient ses esprits… lentement mais surement. A peine le pas de la porte passé, il avait été submergé par l’atmosphère des lieux : la rôtisserie, bruyante et exiguë, l’oppressait au plus haut point. La vie monastique qui avait été la sienne à la sortie de Poudlard, une vie de réclusion, de frugalité et d’érudition l’avait renforcé dans son tempérament misanthrope. S’il parvenait à établir un contact libre de toute entrave avec les guildiens, une relation profonde avec certains, même, aimait-il à penser, il en etait tout autre avec le reste du monde qu’ il préférait tenir à distance autant que faire se pouvait. C’est donc dans un mutisme absolu que l’Ecossais se fraya un chemin à la suite des deux guildiennes et s’assit sur un tabouret en bois étroit tout en essayant tant bien que mal de ne pas toucher le dos de clients hauts en couleur installés derrière lui.

Lorsque le serveur vint prendre la commande, Haplo fut prit de court et montra precipitement du doigt la première chose qu’il vit sur la carte. Le menu n’était pas d’une grande aide de toute façon, étant en letton… Heureusement, July et Crystal semblaient être plus à l’aise que lui pour communiquer, en général, et avec les locaux. Le serveur semblait penser qu’il était peu probable que la Serdaigle soit en ville en ce moment mais proposa d’aller chercher la maitresse des lieux.

Ce fut cependant sans elle qu’il revint à leur table, mais muni de trois assiettes habilement équilibrées sur son avant-bras. Haplo ne pouvait même pas dire que c’était une maigre consolation. Il n’avait absolument pas faim ; il désirait seulement assouvir sa soif d’information et quitter les lieux pour retrouver la tranquillité relative des rues de la capitale côtière. Il se saisit cependant de ses couverts, imitant l’enthousiasme de sa collègue du mieux qu’il pouvait, c’est-à-dire mal, et entreprit de tailler quelques tranches de ce qui était de toute évidence un pied de porc rôti. Il aurait pu tomber plus mal. Difficilement… mais il aurait pu.

Le temps passant, les autres clients de la rôtisserie quittèrent les lieux, laissant les trois sorciers finir leur dessert en paix (enfin). Lorsque qu’il ne resta finalement plus qu’eux dans le restaurant et que quelques miettes dans leur assiette, la tenancière les rejoint enfin à leur table. July fit une nouvelle fois preuve d’une remarquable habileté à mener la conversation sans trop en dévoiler de leur organisation secrète et obtint de leur interlocutrice non seulement le nom d’un informateur mais aussi l’endroit où le trouver à cette période de l’année et le nom d’une auberge pour passer la nuit en attendant de reprendre la route.

Satisfaits de l’issue de la conversation, les trois chasseurs de tresors s’aventurent donc de nouveau dans la capitale lettone. Il devait être entre 2h et 3h de l’après-midi, et Haplo remarqua a son grand soulagement que peu de gens étaient dehors malgré le soleil radieux qui brillaient sur les rues pavées du centre historique. Les locaux étaient probablement de retour au travail a cette heure ci, songea le botaniste.

- On devrait peut-être poser nos sacs a l’auberge avant de visiter, non? suggéra Haplo en réponse a la proposition de la medicomage.

Heureusement, un badaux passait sur l’autre trottoir et Haplo s’empressa de traverser pour lui demander le chemin. C’est-à-dire qu’il répéta a plusieurs reprises en articulant nettement et lentement le mot “Maa-gi-li-ne”, tout en gardant une mine implorante et sérieuse pour ne pas offusquer le pauvre bougre. Apres un nombre limité de tentatives, le message sembla passé car celui-ci indiqua d’un geste explicite de la main de descendre la rue en direction de ce qui semblait être le port au vue des mouettes qui tounaient dans le ciel, puis de prendre la troisième à droite. Esperant que l’auberge aurait une enseigne reconnaissable, Haplo remercia son guide et s’empressa de rejoindre ses deux comparses pour les conduire à bon port.

Au grand soulagement du jeune sorcier, les aubergistes de Maagiline avait misé sur la visibilité plutôt que sur la sophistication : la façade de l’auberge lisait en grande lettres violettes sur fond jaune pétant le nom de l’établissement. Le prix des chambres était également annoncé sur la devanture, inscrits au marqueur blanc sur l’unique vitre. Derrière, une jeune femme, Moldue à en juger par sa dextérité sur son smartphone, jouait a un jeu pour tuer le temps mais s’arrêta aussitôt pour les inviter à entrer à grand renfort de sourires chaleureux et de gestes exuberants. L’Ecossais aurait volontiers fait marche arrière, mais ils avaient fait tout ce chemin… Apres un dernier coup d’oeil aux insciptions sur la vitrine, Haplo se concerta donc avec July et Crystal sur ce qu’elles voulaient comme type de chambre, car il avait l’étrange sentiment qu’ils finiraient dans trois suites présidentielles s’ils ne faisaient pas front uni contre l’enthousiaste aubergiste.

- Qu’est-ce que vous pensez de partager une chambre a trois? Ce serait nettement moins cher que de prendre des chambres séparées et si l’ un de nous ronfle les autres peuvent toujours se mafiato-iser…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Pays Baltes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Pays Baltes


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.