AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Enchantements
Page 3 sur 3
Bureau de la professeure
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Cara De Lanxorre
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Bureau de la professeure

Message par : Cara De Lanxorre, Jeu 07 Juin 2018, 00:10



    On a tous un petit quelque chose qui nous rend spécial, un talent bien à nous. Un don, parfois insignifiant, qui nous distingue. Celui de Cara, c’était de faire rosir les joues de Temperence. Et c’était un pouvoir délicieux. La professeure se délecte de voir la peau rougir, comme l’ultime preuve du trouble qu’elle crée. Observer le corps fébrile, entendre la justification timide. Elle le sait, au fond, que ce qui est écrit dans cette lettre est vrai. C’était flatteur, excitant et désespérément banal pour Cara, d’être l’objet du désir. Elle était habituée, à être le centre de l’attention, à générer l’envie et le fantasme. Pourtant, cette fois, le jeu allait plus loin. Car elle l’avait remarqué, cette étudiante discrète qui assistait à ses cours, qui l’épiait quand elle pensait que sa professeure regardait ailleurs. Dès le premier jour, Cara avait eu envie d’accrocher ce nouveau trophée sur son tableau de chasse, mais elle s’était montrée mesurée, l’avait laissée, poussée à la faute. Désormais seule dans ce bureau, Temperence assistait impuissante à son tourment, obligée d’attendre que sa professeure mette fin à ce jeu sadique. Au jeu du chat et de la souris, Cara était le chat ; elle aimait jouer avec la nourriture avant de la manger.

    Alors, quand la souris amorce une fuite, évoquant son départ proche, la professeure se redresse. Air faussement peiné sur le visage « Oh mais ne partez pas ». Elle le sait, qu’elle lui rend la vie difficile, à souffler le chaud et le froid. Mais penser à l’épargner ? Pas question. « On vient à peine de commencer » qu’elle prononce, plus bas, tandis que sa main libre se pose sous le menton de son élève, l’obligeant à relever la tête. Mais Cara ne la regarde pas, les yeux baissés sur les lèvres inconnues, nouveau sujet d’étude. Les doigts suivent, dérivent sur la bouche, l’index pressé doucement sur l’empreinte d’une morsure faite plus tôt. Elle sent le creux laissé par la marque, juste là sous son doigt, continue la découverte tactile, suit la courbe des lèvres. C’est leur seul contact, ces deux peaux fines qui se découvrent. Et autour d’elles, le silence essoufflé. Alors, toujours sans croiser le regard, la professeure achève le supplice, de ses lèvres contre la bouche de son élève.
Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Bureau de la professeure

Message par : Temperence Black, Mer 13 Juin 2018, 00:15


Le jeu du chat et de la souris. Du loup et de l’agneau. Du renard et de la poule. De Cara et Temperence.

Temperence esquisse un mouvement de départ et Cara bloque le passage, elle ferme l’échappatoire d’une mimique dessinée sur le visage. La mimique n’est que masque, Temperence le comprend mais elle tombe dans le panneau comme une bleue, comme une débutante alors qu’elle a déjà joué de cette méthode pour garder une personne à ses côtés. La professeure s’approche et, au bout d’un moment, le contact inévitable se fait.

Les doigts de Cara rencontrent le visage pâle de Temperence, ils caressent les traits, les traçant les lèvres de l’élève. Le contact est doux. Le contact est gênant. Temperence apprécie ce contact mais elle veut fuir avant que tout cela ne dégénère car c’est une fin inévitable maintenant que la professeure a commencé à activer les rouages des réactions en chaîne.

Le menton relevé, l’élève observe les traits de la dame qui la tourmente. Elle trace les contours de son visage du regard tandis que les yeux de Cara sont fixés sur un point que Temperence imagine être ses lèvres ou sur le bout de l’index posé là où les dents attaquaient la chaire tendre de ses lèvres quelques instants auparavant. Les yeux de l’élève retracent chaque trait du visage de la professeure. Un nez droit, des yeux sombres, des traits semblant avoir été dessinés avec une délicatesse impressionnante.

La proximité entre les deux êtres, la chaleur que prodigue la main posée sur son visage, le tout semble se réunir pour lui faire perdre contenance. Les joues de Temperence se parent de rose pâle, une couleur qui ne semble vouloir quitter son visage depuis la lecture de la lettre et la chaleur de la pièce semble avoir été augmentée pourtant rien n’a changé dans la pièce, seulement les positions des protagonistes. Elle sait d’où vient cette chaleur, elle vient d’elle, pas de la pièce mas il n’est pas chose aisée que d’avouer être sous le charme de son aînée, de sa professeure.

Le supplice de Cara s’achève dans un baiser. Un contact aussi fort et insignifiant à la fois. Deux paires de lèvres qui se rencontrent, les yeux de Temperence qui se ferment et ses mains qui se décident enfin à bouger. Temperence laisse courir ses bras sur le corps de Cara, la droite traîne sur la taille de la dame avant de trouver une place dans son dos, pour le tirer un peu plus contre elle, pour restreindre l’espace les séparant. L’autre, quant à elle, s’éclipse vers le visage. Elle touche tendrement la joue et se mêle dans une mèche de cheveux.

Les yeux clos, la jeune femme se laisse aller et laisse le contact durer un instant avant de le couper, de faire terminer cet instant de la même manière qu’il était arrivé, sans prévenir. Temperence laisse ses yeux bleu nuit clos un instant avant de les rouvrir et de se reculer un petit peu, quittant l’étrange étreinte de quelques centimètres avant d’être bloquée par le dossier du canapé. Elle veut fuir, se cacher mais elle veut assumer et affronter. Elle veut jouer sur les deux fronts mais elle ne le peut, elle n’a le droit qu’à une seule reponse sur toutes celles s’offrant à elle.

Je… Désolée, je me suis laissée emporter je crois…

Son regard fuyard la trahit, elle regarde des points dans le vide mais ne lève les yeux vers Cara, elle n’y arrive pas, elle a peur. Peur de se heurter à une moue dégoûtée, peur de voir la colère de la dame qui désirait peut-être voir son élève la repousser plutôt que de la toucher.

Je pense que je devrais partir… Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Cara De Lanxorre
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Bureau de la professeure

Message par : Cara De Lanxorre, Sam 30 Juin 2018, 22:57



    Il y a juste ça, ses lèvres pressées sur les tiennes, juste ce contact infime, alors comment ça peut faire autant de choses ? Si tu voyais, derrière les yeux fermés de Cara, comme c’est chamboulé à l’intérieur. L’éternelle quête de séduction dans laquelle elle s’était lancée toute entière avait ce but ; à chaque fois, ressentir ce coup dans le ventre, à en tordre les boyaux d’excitation. Et dans le cœur, le doux opium de l’égo, la satisfaction d’avoir soumis l’autre à ses caprices. Elle t'avait voulu au moment où elle t’avait vu, et ce soir, elle possédait une partie de toi. Victoire au goût de fleurs séchées et d’abricot, se gaver du contact parfumé de ta peau.

    Elle n’avait pas vraiment imaginé se faire refouler, toute sûre d’elle qu’elle était, mais tes mains sur son corps sonnent comme un ultime consentement. Sous tes doigts, sa peau frissonne, excitante chair de poule au contact inconnu. Et elle bascule doucement contre toi, emportée par l’impulsion que tu lui donnes, ses mains qui viennent heurter tes jambes croisées, paumes contre ta cuisse comme une bouée. Et ses doigts s’enfoncent un peu dans ta chair quand vos lèvres continuent de se toucher, juste une pression douce sur la jupe plissée.

    Mais déjà le contact se rompt, déjà s’évapore le souvenir de vos corps enlacés et de tes mains sur son visage. Elle te regarde, toute empêtrée dans ta gène, et son sourire s’élargit au fur et à mesure que ton embarras s’étend. Elle te trouve touchante, désirable, petite silhouette entravée par son désir. Et Cara a envie de continuer de jouer, de te garder au moins pour la nuit, prolonger le passe-temps. Pourtant, elle accepte ta reddition d’un « Comme vous voulez » prononcé d’une voix amusée. Elle se lève, t’ouvre la voie, sans se retourner, imagine ton petit corps embarassé derrière elle. Et quand la porte est entrebâillée, capter une dernière fois ton regard, et te murmurer « A demain ».
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Bureau de la professeure

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Bureau de la professeure

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Enchantements-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.