AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 2
[Habitation] Common Ashes
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Luke Belt
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] Common Ashes

Message par : Luke Belt, Mer 13 Sep - 13:08


_________________________________


Voici l'habitation (Chalet) de Leo Keats Gold.

Il peut poster dès à présent.


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shae L. Keats
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Shae L. Keats, Mer 27 Sep - 20:46


Description a venir...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 40
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 40, Mer 27 Sep - 21:24


Autorisation de Leo Keats Gold pour poster
L.A. de Morgan Delaube
L.A. de MM91
[PV] w/ Mangemorts & Morgan Delaube (suite de ce RP)



CRAC

Son passager dans les bras, l’Ombre transplanit. De paysages en paysages, en faisant des détours qui auraient fait vomir n’importe qui. D’ailleurs, l’odeur de chair brûlé et les remous des transplanages intempestifs avaient complétement retournés son estomac. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’une autre sorte d’acide n’émane de ses orifices d’argile.

Enfin, cependant, sa forme et son prisonnier parvinrent à une destination. Au fond de l’Islande, où les cendres meurent à peine le brasier est-il allumé. Un endroit tout en poésie, dont son camarade lui avait parlé, un soir de confidence. De confiance.
Pour cela qu’il ne fallait pas abuser, et s’essuyer les pieds sur le paillasson avant d’entrer… Ah. Non. Pas de paillasson finalement.

Poussant la porte de la demeure, 40 traina son prisonnier, main sous les aisselles, de la neige et la boue jusqu’à un coin du salon, soufflant derrière son masque avant de le redresser en position assise du mieux qu’il le pouvait. L’oiseau de feu à l’aile cassée avait dû s’évanouir suite à la douleur et aux chocs des transplanages à répétition. Faut dire, y avait eu hésitation sur la demeure à habiter pour les temps qui allaient suivre.

La veste du prisonnier fut retirée et jetée dans un coin, du fait que de l’acide se trouva dessus. Profiter du fait que l’autre soit inconscient pour panser ses plaies dans les flammes.

De l’eau fut appliquée pendant de longues minutes sur les mains et le visage du combattant, puis, l’Ombre déposa méticuleusement de la pâte contre les brûlures sur les-dites brûlures, avant de terminer son travail par un #Incarcerem suivit d’un #Curo as Velnus sur la forme encore inconsciente.
Heureusement que l’application du liquide salvateur sur sa peau ne l’avait pas réveillé. Mais probable qu’il ne se sente pas au meilleur de sa forme au réveil.

40 partit finalement à la cuisine et revint afin de serrer autour des yeux du prisonnier un torchon, histoire de lui bander la vue. L’empêcher d’utiliser ses sens pour se repérer et ainsi, ne pas lui laisser l’occasion de s’échapper.
Ce geste fut presque oublié, mais le bon sens faisait partie du Masque.

Un souffle entre les interstices et l’argile fut quelque peu éloignée du visage, avant d’être remise en place.
Déglutition.

« - Tu m’aurais écouté, tu aurais compris. Mais certains ont besoin de la pédagogie de la Souffrance. J’espère que tu t’éveilleras, et que tu finiras pas comprendre le Chemin des Justes. »

Un silence.

Robe noire relevée sur l’avant-bras tatouée, le Novice des Ombres appela son Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Morgan Delaube, Mer 27 Sep - 22:38


Le Phénix se sentait valser. Un coup à droit, un coup à gauche, on tourne. Sauf que l'on tournait beaucoup plus vite que dans une valse. Mais il était imperturbable. L'inconscience le retenait dans ses bras et ne comptait pas le lâcher. Il ne saurait dire comment le temps passait. Si cela faisait une dizaine de secondes, de minutes, ou d'heures. Pourtant il était presque bien. Presque. Hormis des douleurs passagères sur ses différentes plaies, il ne laissa échapper que quelques grognements inaudibles d'insatisfaction. Enfin il fut au calme, tranquille dans un coin. Enfin, c'est ce qu'il pensait. Une voix parvint à ses oreilles mais il ne l'écouta pas. A quoi bon après tout ? Il était si bien dans cet endroit reculé de son esprit. Mais tout à une fin, et il se sentit arraché des bras de la douce insouciance. Des douleurs, moins fortes, lui démangeaient encore le visage et les mains. Quelque chose l'empêchait de relever ses bras. Et il ne voyait rien. Si la puanteur du chiffon qui entourait ses yeux ne s'était pas fait sentir, il aurait pu croire être aveugle.

Malgré tout, il tenta d'user de son ouïe affinée par sa malédiction, mais il n'entendit rien de flagrant. Rien qui pourrait l'aiguiller sur où il se trouvait, ni avec qui. Alors il laissa libre cours à son inconscient, qui dans un réflexe, laissa échapper une nausée devant lui. L'odeur était affreuse. Il avait du être bien secoué pendant qu'il était ailleurs. En tout cas, il pourrait sûrement savoir qui se trouvait là. Ca lui coulait sur les lèvres mais aussi sur le torse, car il n'avait pas pu se pencher en avant, ligoté qu'il était. Avec un peu de chance cela dissuaderait quiconque de l'approcher, ou du moins de le toucher. Il ne pouvait rien faire. Sa baguette n'était plus là, et il était incapable de lancer de sort sans. Alors il attendait. Après tout, il avait tout le temps pour ça, maintenant qu'il était aux mains de l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 40
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 40, Mer 27 Sep - 23:35



La baguette écartée du tatouage maudit, une odeur, encore plus immonde que la poussière, l’humidité, la chair brûlée et acidulée vint percer les orifices d’argiles, envahissant ses narines.
Le haut-le-cœur que son œsophage avait relevé tantôt, lors des déplacements magiques se faisait de nouveau sentir. Ou peut-être était-ce l’odeur ignoble, qui prenait l’intégralité de l’espace ?

Son cœur se remplit bientôt de cette odeur et était prêt à déborder.
Rapidement, l’argile du masque fut jetée au tapis, des pas précipités s’en allèrent et dans un évier, un « bweeeeuuuu » sonore trouva refuge.
Un halètement.

#Recurvite

D’un geste tremblant et d’un revers de manche, sa bouche fut nettoyée. Les placards furent ensuite retournés afin de trouver deux récipients pouvant contenir de l’eau. Un pour son gosier.
Le deuxième se trouva dans sa main, quand 40 retourna auprès de son prisonnier.

D’un second sort de nettoyage, le torse au moins fut débarrassé en partie. Et, bientôt, un #Voluptas Garden vola dans l’atmosphère, tandis que sa forme s’agenouillait, face à l’oiseau prisonnier, afin de le faire boire. Rien de tel que de s'hydrater, après cette confrontation forcée avec de l'acide.

« - O petit roi brûlé : le chemin de l’Expiation est long et tortueux pour les Pénitents. Puisses-tu trouver en toi le Courage d’atteindre ses tournants. »

Caresse ectoplasmique de ce doigt manquant contre la face brûlée.
Bol pressé contre les lèvres.

Une avancée de l’œil à découvert, scrutant.
Le visage était dissemblable de l’aperçu précédent, mais pas reconnaissable pour autant. Probablement qu’une métamorphose s’était opérée, en plus des blessures infligées.
Quoiqu’il en soit, l’état actuel ne permettait pas la reconnaissance.

Et savoir qu’on avait affronté un Roi plutôt qu’un larbin était toujours plus satisfaisant. 40 fera état de cette version à l’arrivée de son Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 91, Jeu 28 Sep - 13:54


Autorisation de Leo Keats Gold pour poster.
Accord de 40.


L'allée embrumée n'avait rien de sinistre à nos yeux dissimulés. Tout vient à point à qui sait attendre, des mots en l'air, bien trop futiles à notre goût, mais parfois vérifiable. Quelques heures et la trotteuse ne cessait toujours pas sa course. L'envie primaire de retrouver un compagnon de jeu, car 28 nous manquait. Nous avions troqué le Ils pour peut-être s'en rapprocher.Pour s'assurer de ne pas l'oublier. Les comptines tournaient toujours sur la platine, mais avec moi de saveur, moins de candeur, parce qu'il nous fallait désormais nous débrouiller par nous même, bien loin de l'esprit du groupe précédent dont ne restait que trois survivants. Et pourtant nous nous forcions à donner leur chance aux nouveaux, pour ne plus rien catégoriser. Nous aimions assez notre novice et ses idées et restions le plus éloignés possible de cette satanée 33. Les sorties se faisaient d'avantage en solitaire, et il faisait longtemps que nous n'avions rien eu de nouveau à signaler. Alors nous guettions, à chaque ruelle, un mouvement, une pulsion, un mouvement. Un oisillon à qui aprendre à voler ou un bec à clouer, mais ce soir, rien ne venait. L'allée restait déserte et seule la pluie résonnait encore sur les pavés. Et le silence pesait presque.

Ce fut un craquement semblable à celui d'un os qui les tira de leur litanie. Un craquement et un souffle chaud qui créait un nuage de fumée. La présence fortuite d'un être qui autait pu aider à nous identifier. Nous lui avions pourtant intimé de ne jamais se montrer. Il avait tout intérêt à avoir ses raisons.

George.

L'elfe de maison semblait un peu perdu mais nous l'avions habitué à pire. En quelques mots il résuma. Une présence étrangère dans le chalet, où personne n'était jamais allé. Dont une seule personne connaissait l'exsitence. Le novice qui semblait avoir encore à apprendre. Un ordre claqué et une série de crac plus tard en compagnie de l'elfe, nous nous materialisons devant notre petit chalet de bois au fin fond de l'Islande. Il ne nous fallu qu'une seconde pour rejoindre le salon, George avait déjà disparu. Nous découvrimes alors la scène, le novice qui cachait bien son jeu victorieux au milieu de la pièce, avec avachi sur un fauteuil un homme don il ne restait plus grand chose. Si il avait un jour eu une prestance ce n'était plus le cas, bien ligoté, du vomi au coin des lèvres, il n'avait plus que de visage une moitié.
Une pointe envieuse dans la voix nous nous tournons vers 40:

Explique nous.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 67, Jeu 28 Sep - 16:21


Autorisation pour poster

On m'appelait.

Cette douleur était annonciatrice de très bonnes nouvelles ou de catastrophes. Mes masqués ne m'appelaient pas pour rien. Soit ils voulaient me faire part de leurs exploits, soit m'annoncer leur défaite. J'appréciais ressentir ces picotements dans mon bras malgré tout. Il me rappelait à la vie, me sortait d'un quotidien banal. D'une vie calme et paisible. Faisant ressortir les démons enfouis. Ce masque rouge sang qui commençait à être connu dans les rues de Londres et ses alentours.

Robe noire, masque, baguette. L'essentiel pour rejoindre mes amis. Mon serpent ne m'accompagnerait pas. Elle avait tendance à se montrer caractérielle par moment. Son venin étant mortelle à souhait, il ne fallait pas qu'elle morde sous le coup de la colère ou d'un plaisir sadique quiconque se trouve en sa présence.

CRAC

Une habitation qui m'était inconnue. Sans tarder, mais baguette en main, j'ouvris la porte. Je découvris alors deux silhouettes qui m'étaient connues. Que faisaient-elles donc ici ? D'un pas rapide, je m'avançai pour découvrir ce qui pouvait être la raison de ma venue. Un inconnu aussi saucissonné qu'un ennemi capturé. Mon cœur se mit à battre de plus en plus vite. Avions-nous repris l'avantage ?

- Qui est-ce ? Demandai-je sans salutations. Puis je vis un elfe. "Qu'il dégage, lui ! Maintenant, hors d'ici ! Lui criai-je dessus en pointant ma baguette dessus. Bien qu'ils soient de loyaux serviteurs, la dernière fois qu'un de leur espèce était venu vers une prisonnière, celle-ci s'en était allé. Surtout que je ne connaissais pas cet elfe mais je ne tenais pas à voir un captif fuir alors que nous n'en avions encore rien tiré.


Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 40
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 40, Jeu 28 Sep - 16:50



Bol qui se presse puis qui s’abaisse en entendant un CRAC singulier, non loin. Sur le qui-vive : se redresser. Aviser l’entrée de l’inconnu. Soupire non-déguisé dû à l’absence de son masque d’argile, échoué dans un coin de tapis : c’est 91, celui qui l’a formé. Enfin. Oui. Oui, oui, c’était son formateur. Et pour cette Ombre, être son/a novice faisait un peu partie du package.

Bol délaissé, tandis que sa forme se redresse, prête à s’avancer. Mais nulle parole hors de ses lèvres. Seulement un souffle balbutié. Peut-être l’emploi de la première personne du singulier ? C’était tellement personnel comme emprunt… Tellement empreint des souffles éphémères et dévoilés de La Mariée d’Hollow.
Alors, retrait.

Jusqu’à ce qu’arrive le Maître.
Sursaut lors de la brutalité dans les cordes vocales, mais, impassibilité de la narration.
Docile, répondre tant à la question de l’un, que de l’autre :

« - Il s’appelle Reyes. Il semblait attendre à Pré-au-Lard avec son Etincelle. Selon ses dires, ses flammes brûlent et ses larmes guérissent. On s’est battus quand il a vu ma marque… J’ai supposé.e qu’il était de ceux qui s’enivrent de la lumière blafarde des néons… »

Un regard puis une baguette sortie de la manche. La baguette subtilisée à l’ennemi dont un « H » orne le manche. Probablement l’initial de son propriétaire qui ne devait être « Reyes », mais plutôt, « Hubert ».

Tendre la baguette du prisonnier au Maître : « - Je n’en sais pas plus concernant l'identité de ce roi abattu. Peut-être pourrions-nous nous aider de sa jumelle boisée. »

Gouttes d’eau dans l’évier.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Morgan Delaube, Jeu 28 Sep - 21:43


Morgan sentit les particules magiques recouvrirent son torse tandis qu'une odeur de rosée prenait place dans la pièce. Zut, c'était raté. Tant pis, il essayerait de trouver une autre occasion. De toute façon, foutu pour foutu... Il entendit la voix de Pot-De-Fleur articuler quelque chose qu'il n'écouta que d'une oreille distraite. Rien d'intéressant, comme d'habitude. Il savait pertinemment qu'il était très mal, et qu'il ne risquait peut-être pas de s'en sortir. Surtout qu'un tour à Saint-Mangouste devenait urgent s'il voulait pouvoir retrouver son visage d'antan. Mais l'autre, qui l'avait soigné, ne semblait pas vouloir en faire plus. Avec un peu de chance, il pourrait peut-être le convaincre...

Un crac retentit dans la pièce, faisant sursauté le Blaireau qui ne s'y attendait pas. Il releva la tête, humant l'air. Mais l'odeur de plante était assez entêtante.. Malgré tout cette autre odeur, assez fine comparée à l'autre, lui rappelait quelque chose. Mais il ne saurait dire quoi. Une voix qui ne lui disait pas grand chose comme ça demanda des explications, puis un autre crac se fit entendre. L'ancien Jaune et Noir allait avoir beaucoup de visites ce soir. La nouvelle voix était beaucoup plus autoritaire, limite flippante. Il déglutit. La voix réclamait que quelqu'un sorte d'ici. Mais qui ? Certainement pas le lycanthrope, vu l'état dans lequel il était il ne pouvait certainement pas bouger. Pot-De-Fleur reprit alors la parole, balançant son nom de code. Bon. Il savait que les autres n'étaient pas dupe et lui demanderait sûrement son vrai nom. Il était hors de question qu'il leur donne. Il fallait trouver autre chose, mais quoi ?

Pot-De-Fleur parla alors d'une jumelle boisée. Une jumelle boisée...

-Ma... Ma Baguette ? Articula-t-il, la voix tremblante. Co... Comment.. Comment avez-vous eu ma baguette ? Il n'y avait pas du tout songé, mais c'est vrai qu'elle lui avait échappé des mains. Bon, il pouvait sûrement y faire une croix dessus. S'il survivait, Izsa lui en ferait peut-être une nouvelle... Il ne pouvait rien faire de plus qu'attendre. Son gallion d'urgence était inaccessible, sa baguette hors de porté et aux mains de l'ennemi... Il ne lui restait plus rien que sa patience et le mutisme dans lequel il allait tenter de se murer. Mais pas de doute que les Mangemorts allaient tenter de faire sauter ce mur. Bon, bah il ne restait plus qu'à prier qu'il l'achèverait vite. Surtout si c'était la voix autoritaire qui devait s'occuper de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 91, Jeu 28 Sep - 21:50


Nous connaissons désormais l'enfant des contes. Ceux effrayants, murmurés par les anciens aux jeunes oreilles les soirs d'hiver, au coin du thé.
L'enfant Icare qui à force de voler avait fini par chuter.
À force de brûler il en était défiguré.

Nous ne savions rien de lui. Ni qui il était ni d'où il venait, mais c'est visiblement dans notre salon qu'il avait échoué, visiblement soutenu par un.e novice qui n'en était plus un.e. Si le masque de pantin n'était pas fait pour tout filtrer, peut-être lui aurions-nous accordé un mince sourire.  Mais l'heure n'était plus aux felicitations. Le masque de la mort rouge avait fait son entrée et avec lui une volonté de se reprendre. De se tenir. Pour être un montant d'un groupe qui ces derniers mois s'était vu déserté.
Mais notre ancienneté ne nous effrayait guère. Parce qu'au fond les idées s'accrochaient. Comme une des rares empruntés du réel à laquelle nous pouvions encore nous accrocher.
Quelque chose qui ne changerait pour rien au monde
Le pressentiment que nous étions où il fallait.

Alors nous nous tenions au bord de la discussion, sans nous résigner à l'entamer. Un certain besoin de comprendre ce qu'il se tramait. Et notre question est reprise plus gravement par une voix qu'aucun de nous n'ose défier. Alors que du menton nous congédions George. Un simple oubliettes ferait sans doute l'affaire plus tard. Les regards convergeaient vers 40. Le désir de savoir pourquoi un presque humain haletait dans notre salon. Un chalet initialement prévu pour se faire oublier. Au final tout nous rattrapait. Il nous fallu presque nous tenir lorsque la réponse pleine de supposition tomba. Il nous fallu grands effort pour ne pas rire devant le spectaclé pitoyable qu'offrait cet homme se revendiquant être de feu.
Renaître de ces cendres demandait un effort que peu pouvait fournir. Nous même l'avions compris.

Une offre de la précieuse baguette et l'idée que peut-être nos relations pourraient enfin jouer. Ancien vendeur nous connaissions la boutique dont elle était issue sur le bout des phalanges. Alors le regarde s'attarde sur le corps presque trop endormi. Nous voulions depuis longtemps voir un ces badauds qui nous effrayants tant. Par leur conviction que leurs idées étaient les bonnes. Pauvres âmes. Vos mots résonnent encore ridiculement dans les fond de notre mémoire.

Notre ombre n'éteint pas le feu
Nous nous perpétuons.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 67, Lun 2 Oct - 18:49


La réponse fuse.
Elle est satisfaisante, très satisfaisante

Une large sourire se dessine derrière mon masque rouge. Une joie dont je serai le seul au courant. Nous détenons un ennemi. Peut-être que cela permettra-t-il enfin de faire pencher la balance dans ce conflit qui dure depuis des lustres ? Rien ne pouvait confirmer son appartenance à l'Ordre du Phénix, ces vulgaires justiciers inutiles. Mais, il s'était présenté comme étant un de leurs alliés, peut-être que je m'emballais mais il nous était opposé. Maintenant, il fallait voir ce qu'il pouvait nous apprendre.

Ma baguette glissa dans le fourreau prévu à cet effet, puis ma main blanche se saisit de l'arme magique. Ma connaissance dans l'art des baguettes n'était pas très grande. Impossible de dire quel fabricant l'avait conçue. Mais en Grande-Bretagne, les sorcières et sorciers ne juraient que par un expert en la matière, aurions-nous de la chance ?

Je rendis la baguette. Notre prisonnier avait attiré mon attention.

- L'avez-vous fouillé ? Il faudrait éviter qu'il ne nous fausse compagnie à cause d'une erreur de notre part. Mes yeux ne lâchaient pas l'inconnu au visage immonde. "Cette baguette vient de chez Ollivander's ?" La question était posée à personne et à tout le monde en même temps.

Je m'étais approché, doucement, de ce sorcier. Le peu qui lui restait d'humain ne me disait rien. Ma main gauche se posa sur sa tête, comme une caresse, dans cette chevelure grotesque. Puis d'un petit coup sec, je tira cette tignasse vers l'arrière pour que son visage me regarde. Ne lui laissant pas le choix que de me regarder.

- Alors qui es-tu ? Qu'as-tu à me raconter ? Une tentative plutôt gentille, qui n'aurait probablement aucun résultat. Mais il fallait tenter. Peut-être qu'à lui aussi je graverai mon matricule sur son torse. Lui aussi arborerait un 67 de sang.

Revenir en haut Aller en bas
Morgan Delaube
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Morgan Delaube, Lun 9 Oct - 17:36


Désolé pour le retard !

Une main agrippa la tignasse de Morgan pour lui tirer la tête, comme pour exposer sa gorge à la vue de tous. De toute façon il n'y voyait rien avec ce bandeau sur les yeux. C'était donc Monsieur autorité qui allait s'occuper du Blaireau. Super. Bon, au moins il y allait en douceur, même si le Jaune et Noir savait très bien que ça n'allait pas durer. Après tous, les Mangemorts n'étaient pas connus pour être doux comme des agneaux. Une question fusa et, s'il avait pu, le prisonnier aurait ricané. Non mais vraiment, l'autre s'attendait à ce que le Phénix lui déballe tout sur un plateau d'argent ? Et puis quoi encore. Il s'attendait à un grand spectacle, à de la souffrance pure et dure, et là qu'est-ce qu'il avait ? Une mignonne petite caresse sur la tête ? Surtout qu'en plus, le captif avait l'habitude de la douleur, suite aux nombreuses transformations liée à sa condition de loup-garou. Le preneur d'otage serait-il rivaliser avec ça ?

-Appelle moi Reyes... Mais ta maman ne t'as jamais appris la politesse ? Le Blaireau reprit un peu sa respiration, tentant de cacher un peu la douleur que lui offrait son visage brûlé. Remarquez, quelqu'un qui kidnappe des gens est rarement quelqu'un de poli...

Il ne restait plus beaucoup de force à Morgan, mais s'il arrivait assez à provoquer son adversaire pour qu'il le torture au point de retourner dans l'inconscience, ça serait tout bénef pour lui. Inconscient, il ne lâcherait aucunes informations volontairement. Encore fallait-il y arriver. Un nouveau soubresaut le prit tandis qu'un jet de bile partit droit devant lui sans qu'il ne puisse rien voir. Ce n'était pas prévu ça... Mais ça ferait peut-être son effet, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 67, Jeu 12 Oct - 17:56


Je ne lâchais pas du regard cet avorton qui était dans un état plus que pitoyable. Je ne le lâchais pas des yeux, je voulais être certain qu'il resterait là tant que je le voulais. Il était hors de question qu'on se fasse avoir une autre fois. C'est pourquoi, pour l'instant, personne ne quitterait la pièce pas même mes masqués. Puis je le relâchai, tout en écoutant sa réponse. Que c'était prévisible. On aurait dit qu'ils avaient tous le même fonctionnement : la provocation. Comme s'il y avait besoin de ça pour qu'on leur fasse mal.

Ses propos étaient plus qu'inutiles, comme s'il s'agissait de son vrai nom... En tout cas, ce qui était bien vrai fut ce qui sortit de sa bouche, décorant le sol d'une substance immonde. J'avais envie de le suspendre par les pieds pour m'assurer qu'il n'avait plus rien dans l'estomac et qu'on pouvait avancer. Mais son état ne me permettait pas de jouer avec lui, pas pour l'instant.

- Fouillez-le, sans tarder. Et assurez-vous qu'il soit soigné un minimum. Si on veut tirer quelque chose de lui, ce sont des mots qui doivent sortir de sa bouche, pas du vomi. Dis-je, avec un air de dégoût.

Il fallait que je reconnaisse que ce "Reyes" avait de l'endurance. Vu ce qu'il semblait s'être pris dans ce duel, il arrivait à être conscient. Dommage, pour lui, qu'il ait choisi le mauvais camp.

- Mettez tout ce que vous trouvez sur la table. N'oubliez rien ou vous le paierez. Puis je me reculai. Pour laisser à mes Mangemorts le soin de faire le boulot que je venais de leur ordonner. J'avais déjà quelques idées quant à ce que j'allais lui faire subir. Qu'il se rétablisse vite, son sang doit couler.





Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 40
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 40, Dim 15 Oct - 17:08


L.A. de Morgan

Ols attendent sur le côté, semblent connaître, reconnaître la baguette. Peut-être une expertise passée. Un lien au-delà de simplement la formalité d’un formulaire uniforme à l’âge canonique de 11 ans. Peut-être.
Reprenant la baguette, ce Mangemort la pose sur la table non loin, sous le bon regard de 9&1, et observe, lointain.e, la suite des événements. Les questions du Maître, la réponse régurgitée de l’Icare déchu. Sa couronne fondue lui prend une bonne partie du visage et des mains. Il sera peut-être bientôt temps de lui faire ingurgiter de nouvelles potions. Ou lui administrer de nouveaux sorts de soins. Au moins pour le garder conscient… Et en vie. Oui, ce matricule s’en voudrait et aurait une quarantaine de peines d’avoir causé la mort de quelqu’un. Directement, tout du moins.

Ce Masque s’en va dans la cuisine inoccupée, chercher une bassine et ce qui ressemble à un autre torchon propre. L’humidifie, rempli la bassine d’une eau de volcan ramolli, et retourne dans le lieu des festivités. A temps semble-t-il, car le Maître s’écarte, donne un ordre. Ce matricule est prêt à son exécution.

Il s’approche, nettoie d’un #Recurvite les traces de vomi. Heureusement que le Voluptas Garden lancé précédemment fait toujours son effet. Pauvres cœurs sinon. Avec cette odeur, le concert des estomacs aurait eu tôt fait de se jouer.
D’un autre #Curo As Velnus, il tâche de rendre l’autre un peu plus conscient, avant de lancer un #Revigor afin de lui faire ouvrir les yeux sur sa situation.

Faudra vérifier les potions disponibles. Ne pas être parti en pensant jouer au St Bernard. Ne pas être un St Bernard. Préférer les poisons.

Fouiller le corps encore ramolli de douleur, le temps que les sorts fassent effet. Tâter, tâtonner, trouver un paquet de mouchoir en papier dans une poche de pantalon. Ouvrir la chemise, sans pudeur, et trouver un petit pendentif avec quelque chose ressemblant à une fiole de liquide. La prendre en la faisant passer autour du cou. Tâtonner encore, pour finir par trouver une excroissance : y plonger la main gantée de noir et tirer dessus, encore, jusqu’à en sortir un portefeuille. Finir, enfin, par retirer chaussures et chaussettes, histoire de vérifier qu’une baguette supplémentaire ne se trouva pas dans le coin.
Mettre dans une poche le barda trouver sur le prisonnier avant de lui lancer un #Revigor Maxima. Le temps de trouver une autre potion à lui faire ingurgiter. Quelque chose qui pourra le remettre d’aplomb, en entendant la suite des festivités. Ça semblait être un coriace : c’était appréciable. Mais il n’était pas particulièrement à son avantage, avec Le Maître, Le Pinocchio et ce matricule en face. Surtout que les soupçons aiguilleux de l’ennemi sont plantés dans sa chair et ne se sont pas dissipés sous l’acide. Ça se voit, ça se sent, ça se sait.

Ce Masque repart et dépose sur la table ses trouvailles, à côté de la baguette arborant un « H » à l’extrémité. Très belle baguette, sois-dit en passant.
Un paquet de mouchoirs en papier. Rien de bien intéressant. Même si cela laisse à penser que leur prisonnier s’y connaît côté Moldus. De ce que ses yeux ont pu constater à son arrivée dans le monde magique, les sorciers préfèrent les mouchoirs en tissu. De toute façon, s’il faut en croire la loi des clichés qui régit les actions et pensées de tout à chacun, un partisan de l’Ordre du Phénix est nécessairement un adorateur des moldus, question de tradition.
Haussement d’épaules, paquet mis de côté.

Fouille du portefeuille : la photo d’un garçon. Un vague sentiment de familiarité. Comme une personne que l’on peut croiser régulièrement dans un bus. Soupçon, mais sans plus, direction le paquet de mouchoir. Suivit bientôt d’un petit tas de gallions et de monnaie sorcière. Une carte d’identité et quelques papiers au nom de « Reyes ». Et c’est tout. De faux papiers, probablement.
Le porte-feuille est mis de côté.

Ce qui l’intéresse bien davantage, par contre, est la fiole trouvée autour du cou. Sa forme ombrée se détourne du prisonnier, écarte son masque du visage et retire ses gants.
La fiole est étrange, comme faite d’une brume de ténèbres. La forme est assez unique, assez peu courant pour un conteneur de liquide magique. Généralement, le basique est efficace, donc, préféré.

Approcher le contenu de son visage. Pas d’odeur particulière, par contre, l’aspect du liquide l’est. Suffisamment particulier pour glacer son sang dans ses veines. Suffisamment particulier pour se souvenir de cette potion unique, très peu créée…
La fiole est refermée et posée à côté de la baguette. Le Masque remis, de même que les gants, sa forme se retient de trembler.

Quel…
Formidable invité…


Un regard pour Icare et le voici qui s’approche du Maître, afin de lui livrer dans un murmure les informations découvertes, loin des oreilles de leur invité encore groggy de douleur…

« - Maître, notre roi fondu n’a sur lui que des papiers faussés, de la monnaie… Une photo qui ne lui ressemble pas, de quoi se moucher et… Un appel à la lune contenu dans une fiole. Montrer cette dernière entre deux doigts. Il semblerait qu’il porte en lui une malédiction lupine... Ou en soit dépourvu et ait prévu un suicide original. »

Ça ne donnait pas une identité, mais ça permettait au moins de dégrossir les possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Mangemort 91, Mer 25 Oct - 17:33


LA de Morgan


Le regard attiré comme un aimant par le corps branlant et maladroit, attaché et taché. Le regard fixe, mais les oreilles ouvertes, nous ne tournions plus les yeux. L'homme avait l'air malsain. Mal en point. Mais familier, comme l'odeur de la soupe dans la cuisine au début de l'automne. Comme une chanson entêtante qui revenait du passé. Quelque chose de presque vitale, et un gout trop connu qui nous claquait sur la langue. Et pourtant le lien ne se faisait plus.
Nous ne comprenions rien.

Alors notre attention se focalisa sur la baguette tandis que Quarante fouillait, lavait, et récapitulait. C’était une bonne baguette.       De bonne main. La meilleure même. Nous pensons y retrouver la patte d'une ancienne collègue, au cheveux courts dont le nom nous échappait, mais rien était moins sur. Peut-être pourrions nous jouer de nos relations pour accéder au livre des comptes. Passer pour naïf et demander a retrouver le propriétaire d'une baguette égarée.
Ou agir de pression pour jouer la sûreté.
Nous glissions la baguette dans notre poche pour remettre a plus tard, pour voir avec 67 si les idées le séduisait.
C’était encore a lui de décider.

Un lupin selon les dires du novice, un loup maudit, bestial dont l’idée séduisait. Mais nous préférions notre corps changeant, La liberté des vents. Nous jouions a la rose quand tu jouais au manteau.
Si nous avions seulement su que sous ce visage qui n'en était plus un, c’était toi qui te cachait...

Nous n'aurions pas dit a 67 que nous pouvions aider a t'identifier, que nous avions des idées. Nous n'aurions pas vérifier la fouille méticuleuse de 40 avant de se redresser. De s'approcher de nouveau du portefeuille et de la table et d'y poser la baguette.
Nous allions repartir. Nous tourner vers toi. Vers le maître et le disciple, nous trois forant une belle hérédité incestueuse, mais nos yeux s’arrêtèrent sur le ''H''
Au bas de ta baguette.

L'image familière, la certitude de l'avoir déjà vu. Mais on ne sait plus ou. Au coin d'un lit. A même le sol. Détail sans importance a cote des scènes qui se déroulaient a ses cotes, mais qui trouvait aujourd'hui son sens.  Et le déclic. La bouche qui s'ouvre en un ''O'' muet, dissimule par notre masque. Nous n'avions pas réalisé tout a l'heure. Le H n'avait rien évoqué.
Mais tout prenait son sens, et nous bénissions l’idée de porter un masque, pour dissimuler notre désarroi

Comment était-ce seulement possible. Nous te savions parfois naïf. Mais de la a rallier leurs idées. De la a lutter contre nous... Trop de questions pour seulement pouvoir y voir clair. Nous regardions la scène. Sachant que nos mots étaient attendus. Qu'il nous faudrait      parler, donner des informations tirées de la baguette. Nous savions qu'ils attendaient un nom. Et notre loyauté s'en retrouvait grandement partagée. Nous ne pouvions tourner le dos a aucun des deux. Nous n''en trahiront qu'un, par une bête omission. Celle du nom.

Du Sapin, le cœur vient d'un phénix. Nous ne savons pas ce que c'est exactement, c'est dur a déterminer, par conséquent dur d'identifier le propriétaire pour l'instant. Elle vient d'Ollivander's, assurément.  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Common Ashes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 [Habitation] Common Ashes

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.