AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 5 sur 9
Cours n°7 : Examen
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Malicia Evans, Sam 30 Sep 2017 - 14:10


LA Leo accordé

Le premier élève ne tarda pas à arriver. Timide à l’entrée, il dégagea une bonne humeur déroutante lorsqu’il s’adressa à moi. Je n’ai pas l’habitude de voir des élèves de bonne humeur surtout lorsqu’ils viennent aux cachots. Je souris en retour et regarde les différents élèves s’installer dans la salle de classe. Je sens certains regards sur mon ventre mais je n’y prête pas attention. Les rumeurs parlent d’elles-même et de toute façon, je ne cherche pas à cacher mon état. Je n’ai rien à cacher.
Deux élèves entrent et contrairement à tout à l’heure, je les regarde s’installer à leur table comme persuadée qu’ils vont me poser problème. Azaël et un de ses amis que j’ai déjà aperçu dans les couloirs, plusieurs fois.

J’ai pas le temps de réagir qu’un autre étudiant entre et me félicite en regardant mon ventre. Je ne vois pas en quoi je mérite des félicitations pour ma grossesse. C’est pas compliqué de tomber enceinte, le plus dur c’est d’assumer le gosse pour les années qui suivent. Je le regarde s’asseoir interloquée et mon regard dévie pour se poser à la porte. Il manque encore deux élèves, tous les autres sont installés prêt pour l’examen. Mais il faut encore attendre que Leo m’apporte les trois chaudrons que les élèves devront identifier.

Je laisse les étudiants discuter entre eux et sors de la classe pour rester devant la porte. J’aperçois Leo qui sort de la réserve avec le premier chaudron (n°1) plus ou moins rempli. Lorsqu’il passe devant moi une odeur caramel.citron me chatouille les narines, il pose le chaudron sur la petite table devant mon bureau. Il repart tout aussi vite et je regarde rapidement pour voir si la potion est toujours claire et bleutée. Parfait. Le deuxième chaudron arrive tout aussi rapidement ; la potion est bleue marine et une odeur d’ortie séchée se dégage de celui-ci. J’attrape les copies d’examens quand Leo entre une troisième fois dans la classe avec le dernier chaudron. A l’intérieur de celui-ci, la potion est plutôt d’un gris bleuté, son odeur ressemble à du fromage fondu et des bulles éclatent à la surface de temps à autre.

Je murmure un merci à l’intention de Leo et me tourne vers la classe pour débuter. Les discussions se stoppent petit à petit lorsque la porte de la classe se referme dans un énorme fracas.

« Bonjour à tous ! Comme vous le savez aujourd’hui ce ne sera pas un cours mais un examen pour que je puisse évaluer vos compétences. Les cours ayant déjà commencé depuis un mois, vous avez quelques connaissances qui vous permettent de remplir la feuille d’examen que vous soyez en première ou en dernière année. La correction sera différente selon votre niveau d’étude, naturellement. »

D’un geste de la main, toutes les feuilles d’examens apparaissent sur les tables, faces cachées.

« Vous commencerez donc par une partie théorique. Pour la dernière partie, vous devrez venir à mon bureau pour identifier les trois potions qui se trouvent dans les chaudrons. Vous avez une heure pour remplir l’examen, pas une minute de plus. »

Je retourne à mon bureau en soupirant, il ne me restait qu’à observer les étudiants pendant une heure en espérant qu’ils ne mettront pas le bordel ou qu’ils ne tricheront pas.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Osvald Osborne, Dim 1 Oct 2017 - 12:43


Quand la porte se ferme d'un coup, je sursaute un peu malgré moi. Je fais un sourire à Aria, pour dire «Oh, dommage qu'on soit coupés dans notre conversation» J'aurais voulu avoir plus de temps pour faire connaissance avec elle, elle est gentille ! Mais je suppose qu'on aura de nouveau l'occasion de parler après le cours. Ou même à un autre cours, qui sait !

Mon attention toute tendue vers la professeure qui nous explique en quoi consiste l'examen que l'on s'apprête à passer. Des feuilles volent et se déposent devant chacun d'entre nous. La théorie. Je retourne la feuille dès qu'on nous donne le feu vert pour commencer et lis les premières questions avec attention. La première question était plutôt simple, mais c'est surtout parce que j'avais déjà préparé ou aidé à préparer certaines des potions proposées avec ma sœur. Pour la dernière proposition, que je ne connais absolument pas, même de nom, j'hésite. Puis je me dis qu'avec un nom comme celui-là je ne prenais pas trop de risques à la mettre dans le groupe des curatives.

C'est à la deuxième question, déjà!, que je bloque. Si on me demandait quels sont les ingrédients de la pimentine je saurais répondre mais qui l'a inventé ? ... pas la moindre idée ! Je parcours rapidement des yeux les questions suivantes, une autre du même style suivait. C'était un de mes gros points faibles : les noms et les dates... Je ne vois pas l'intérêt de savoir que Mr. B a inventé la potion de X en 1367. L'important c'est la potion elle-même, non ? Je laisse cette question-là sans réponse. Quant à la cinquième, je ne préfère même pas prendre le risque de laisser une chance au hasard. Et puis quand on ne sait pas, on ne sait pas. Si j'arrivais par chance à tomber sur la bonne réponse, ça fausserait mon évaluation.

Poisons et antidotes, je cite ce que je connaissais le mieux mais sans grande conviction pour les poisons. Pour Golpalott je laisse sans réponse également. Mais j'essaie de me rattraper dans l'explication. Même si je ne l'ai pas encore étudié en cours, j'en avais entendu parler et surtout, j'avais entendu ma sœur en parler. En écrivant ma maigre explication je suis bien conscient que c'est beaucoup trop flou et maladroitement formulé pour compter comme une réponse valable, mais je me dis que ça vaut quand même le coup de la noter.

Pour la question onze je me retrouve bien embêté. Pour moi tous les sens sont importants et j'ai bien du mal à en éliminer un ! J'essaie de m'imaginer en situation réelle, quel est celui que j'utilise le moins ? Je coche sans trop d'assurance ma réponse, une moue dubitative sur le visage.

Je relis mes réponses, il n'y avait pas grand-chose de rempli au final ... J'aurais de loin préféré un examen pratique ! Je vérifie qu'il y a le moins de fautes d'orthographe possible sur ma feuille avant de relever la tête vers le bureau de la professeure. Je prends une grande aspiration mais hésite à me lever. Aller à son bureau pour reconnaitre des potions ne m'angoisse pas tant que ça, c'est d'être le premier qui est stressant ! Je préfère attendre qu'au moins une personne passe avant moi...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Artemis O'Toole, Mar 3 Oct 2017 - 17:44


LA de Jace
Examen envoyé, tout ça tout ça



Dragomir le faisait rire, avec ses stratagèmes pour rester discret. Arty savait bien que c’était essentiel mais il se demandait vraiment si là, en cours de potions c’était vraiment utile. Toujours est-il que le jeune Poufsouffle se retrouve avec un parchemin sur les jambes, nette écriture de son ami qui veut se renseigner à propos de Jade. Arty hausse alors les épaules en sa direction, l’air de dire que pour l’instant, il ne savait pas trop où est-ce que ça en était cette histoire de recrutement. Il faudrait peut-être qu’il essaie de se renseigner davantage, qu’il envoie d’autres messages codés à la préfète histoire de savoir exactement. Parce que là il était au point mort. Mais pas le temps de penser à ça, il sent son pote remuer de l’autre côté. Azaël observe méthodiquement à la fois le Blaireau et le chaudron. Léger doute dans le cœur du gamin, il pensait finir la tête dans le récipient du Serpentard, avec déception. Mais non, il faisait carrément fausse route, Zaza voulait se lancer dans le concoctage de potions. La preuve en est, il venait de déposer magiquement des ingrédients sur sa table de travail. Arty observe et réfléchit, il n’y connaissait vraiment rien en potions, après toutes ces années, on pourrait croire que… mais non, absolument pas. Il n’y avait pas trop d’espoir de ce côté-là.

Alors il est prêt à imiter son pote, allumer le chaudron et faire chauffer quelques petits éléments sympathiques. Lui dire qu’il voulait fabriquer une potion tellement cool et dangereuse qu’elle exploserait tout dans une ribambelle de couleurs.  Malheureusement, ils sont coupés dans leur élan et leur sublime carrière de potioniste. Quelqu’un entre et ressort avec des chaudrons qu’il pose sur le bureau de la professeure. Intéressant, enfin non pas du tout, mais ça avait au moins le mérite d’attirer le regard du Poufsouffle, l’occuper pendant quelques instants.
Et l’enfer commença.
C’était bel et bien un examen aujourd’hui, Arty soupira, il n’avait pas la tête à ça. Son pote venait de lui proposer de mélanger des trucs dans un chaudron, pour le plaisir, et il ne pouvait penser qu’à ça désormais. Alors ce petit examen, franchement, il n’avait pas envie. De toute façon, il n’y avait absolument rien à évaluer chez le Poufsouffle en potions. Alors il jette un énorme soupir devant lui. Surtout quand il entend le temps qu’Evans leur donne. Une heure. Une heure entière à essayer de remplir une feuille blanche, non, il allait mourir, c’était obligé.

D’un autre côté, plus vite il avait terminé, plus vite il pouvait passer à autre chose, discrètement. Alors il retourne la feuille d’examen. Hop, il coche, écrit, répond des bêtises parce que de toute façon il n’y a aucune lumière qui s’allume dans son cerveau. Il remplit le tout de sa plus belle écriture, même s’il sait que sa copie est une vaste provocation, il s’en fiche. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Parce qu’en plus il n’avait réussi à écouler que cinq minutes de l’heure. Imaginez un peu un Artemis qui s’ennuie pendant cinquante-cinq minutes. C’est dommage, Evans ne connaissait pas trop ses élèves, elle devrait faire des efforts sur ça, anticiper l’ennui d’Arty et lui proposer d’autres activités plus drôles qui pourraient l’occuper. C’était ça aussi d’être enseignante. Mais il oublie tout une partie de l’examen. Il doit se lever pour aller observer trois chaudrons sur le bureau de la prof.

Bon, c’est tout, il faut bien le faire. Faire semblant d’être un peu sérieux. Il se lève rapidement et traverse la salle en sautillant et dansant, parce qu’il a plus la classe comme ça. Il observe alors les trois récipients différents et joue le jeu. Un élève exemplaire, modèle qui fronce les sourcils à la recherche de fabuleuses réponses coincées dans sa boîte crânienne. Il chuchote des « Ah oui, je vois, intéressant, d’accord, très bien, oui oui. » Il prétend s’y connaître parfaitement et retourne vite fait bien fait à sa place.
La comédie, c’était rigolo.
Il remplit les dernières questions et retourne le sujet d’examen. Il ne voulait plus le voir. Il repousse alors la feuille le plus loin possible de lui, c’était déjà qu’un mauvais souvenir.

Il observe la salle de classe, tout le monde est au travail, concentré. Sept minutes ou quelque chose comme ça venaient de s’écouler tout doucement. Alors lui aussi, il fallait qu’il fasse quelque chose de ses mains. Il s’empare d’Odette. Un petit #Aguamenti en direction de son chaudron, pour imiter Azaël. Mais il ne l’allume pas de suite, il regarde les ingrédients. Il n’arrive même pas vraiment à distinguer ce que c’est exactement. Un jour, il faudrait qu’il se montre plus sérieux tout de même, qu’il travaille à devenir un bon sorcier avec une tête bien remplie, et non pas juste une série de bêtises collée à son fameux dossier scolaire. Un jour donc, peut-être. Puis terminé de réfléchir, il choppe l’ensemble de ses ingrédients et les met dans son chaudron, pas de jaloux, ils étaient tous invités à la soirée. Pour l’instant ça ne fait pas grand chose, il ne mélange pas, il sent qu’il manque un ingrédient, quelque chose de plus, qui pétille et qui lui permettrait de faire une potion unique.
De nouveau un regard vers ses camarades, à côté de Mimir se trouve Becker. Arty déglutit, c’était le moment où jamais. L’heure de la vengeance, ou la seconde heure, on sait pas trop, ça se mélange.

Alors Arty se met en mode ninja. Il envoie un pouce dans la direction d’Azaël, pour le prévenir de ne pas s’inquiéter, aucune idée de pourquoi il ressent ce besoin de le prévenir, mais bon, néanmoins il n’a pas le temps de voir si son pote l’a vu ou pas. Il glisse de sa chaise tel un beau serpent, tout discret et silencieux. Et se met à ramper sur le sol, le plus vite qu’il peut. Et personne ne le voit, parce que c’est un ninja. Il arrive derrière la chaise de Jace, il se relève, un peu. Et d’un geste bref, rapide comme l’éclair, il arrache une mèche de cheveux au Serpentard. Puis il repart, exactement comme il était venu. Ni vu ni connu.
Il reprend place, grand sourire sur les lèvres, à tous les coups, personne n’a remarqué, peut-être, on ne sait pas.
Et c’est parti, il met la mèche de Becker dans son chaudron, il y avait peut-être moyen que ça lui fasse quelque chose, comme lui faire pousser des cheveux roses, des boutons, lui faire perdre les deux bras, sait-on jamais. Il fait chauffer son récipient, toujours avec l’aide d’Odette et mélange le tout.

Il s’impatiente, un peu. Il a hâte, comme si quelque chose d’absolument grandiose allait se déclencher. Puis ça commence à bouillir, ça fait des ploc ploc les plus discrets du monde parce qu’il ne faudrait pas attirer la professeure vers le fond de la salle. C’est alors qu’un gaz étrange commence à s’échapper de son chaudron, épais, il est d’une drôle de couleur en plus, un peu bleu et violet, pas du tout rassurant. Ça se propage, ça grandit, ça va bientôt déborder.
Mazette, il fallait qu’il arrête ça avant t’intoxiquer toute la salle de classe.
Alors mine de rien, dans une position la plus naturelle possible qui soit, il colle son torse à son chaudron, essayer de faire bouchon, les bras ballants et le regard un peu inquiet. Il lance un œil à Jace, voir s’il ne lui arrive pas des trucs bizarres, mais rien, pour l’instant.

Et ça commence à le chatouiller, en dessous, à le brûler un peu. Surtout, quelque chose lui dit qu’il venait de faire une bêtise. Allez savoir pourquoi. Épique.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Azaël Peverell, Mar 3 Oct 2017 - 18:16


Examen envoyé



Avant même que vous ne puissiez commencer à mélanger toute sorte d'ingrédients dans vos chaudrons, des feuilles d'examen apparaissent sur vos table. Tu pousses un soupir et éteins le feu sous ton chaudron. Au moins le temps de mettre quelques réponses. D'un coup de baguette, tu fais sortir son manuel de potion de ton sac jusqu'à tes genoux. Normalement, vu la disposition des tables, tu ne devrais pas être trop trop grillé. Enfin sait-on jamais.

Tu parcours l'examen des yeux, et décides de ne pas perdre trop de temps. Tu ne réponds qu'aux QCM avec ton manuel. Histoire d'avoir les bonnes réponses sans qu'Evans se doute de quoi que ce soit. Après tout, t'es peut être seulement très chanceux, elle ne pourra rien n'y redire. Quelques croix, et hop, le bouquin retourne dans le sac d'un coup de baguette. Maintenant, c'est autour des vraies questions. Arty a déjà fini, il est même allé au bureau. Et maintenant, il commence à mettre tous ses ingrédients dans son chaudron. Toi, t'as pas l'intention de te lever. Tu coches un noms de potion au pif à chaque fois, et voilà.

Tu esquisses un sourire tout en grattant quelques réponses rapides. Certaines logiques pour le Sang Pur que tu es, et donc plutôt justes normalement. D'autres demandant une certaine culture des potions de ta part. Que tu n'as pas. Donc tu réponds à côté de la plaque en espérant Emmerd*r Evans pour sa correction. Voilà, plume posée. Entre temps, Arty était parti en rampant pour une mission bien à lui. T'as pas cherché à comprendre. De toute façon, il est revenu. Et ton chaudron fait des siennes vu le gaz qui s'en échappe. Tu retiens un éclat de rire tandis qu'il le bouche de son corps. Ok, c'est à ton tour d'entrer en scène.

Le feu sous le chaudron revient. Et pouf, tous les ingrédients de ta table file dans l'eau que tu mélanges. Il faut absolument que ce soit tout aussi impressionnant que celle d'Arty. Sauf que toi, ta potion, elle est pas très discrète. Elle crépite. Un peu fort. Comme si elle était faite de plusieurs pétards claque doigts. Et plus tu mélanges, plus les crépitements accélèrent. Regard vers Arty, plutôt amusé, et tu chuchotes :

- Avec un peu de chance ça va péter pour de vrai... Tu crois que c'est toxique ton truc ?
Revenir en haut Aller en bas
Osvald Osborne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Osvald Osborne, Mar 3 Oct 2017 - 19:07


Je fixe ma feuille en attendant que quelqu'un se dévoue pour se rendre en premier au bureau de la professeure. Mon attente ne dure pas très longtemps parce qu'un garçon s'avance vers les chaudrons d'un pas sautillant. J'aimerais bien avoir sa confiance en lui pour ainsi danser entre les bureaux devant tout le monde. Il reste un peu devant les mixtures d'un air confiant puis retourne à sa place.

Je prends alors mon courage à deux mains et me lève à mon tour. Doucement, faisant le moins de bruit possible pour ne pas déranger les autres qui répondaient encore au questionnaire. Je serre ma feuille dans mes mains tandis que je me retrouve face aux trois chaudrons. Je fais un petit sourire gêné à la professeure sans vraiment croiser son regard, mon attention braquée sur les potions.

Quand l'odeur de fromage fondu du chaudron le plus proche m'attaque les narines, je grimace en fronçant un peu le nez. Oh celle-là je la connais malheureusement bien ! Même si elle me rappelle de mauvais souvenirs, le fait que je l'ai reconnue aussi facilement me détend un peu. Ça en faisait une sur trois ! Il y avait de l'espoir pour les suivantes !
Je me décale un peu pour regarder le deuxième chaudron. Mon sourire passe de gêné à amusé. Puis je passe au troisième et dernier chaudron. Je coche mes réponses avec entrain.

Quand je me retourne pour regagner ma place un mince filet de fumée dans le fond de la classe attire mon attention. Le garçon qui venait de passer avant moi avait l'air de préparer quelque chose avec son voisin. Sur le moment je me demande s'il n'y avait pas une épreuve pratique, au verso de la feuille de théorie, qu'ils auraient déjà commencé à préparer. Je me rassieds et inspecte ma feuille. Rien. Au dos il n'y a que du blanc. Alors je relis pour être sûr que je n'avais rien manqué en allant trop vite mais non.

Je lance un regard par-dessus mon épaule. L'air confiant avait été remplacé par un air inquiet sur le visage du garçon et il se retrouve à se pencher au-dessus de son chaudron. Ce qui est tout sauf prudent. Quelle que soit la potion en question. Puis des crépitements commencent à se faire entendre. Je jette un coup d'œil à Aria, pour voir si elle avait aussi remarqué que quelque chose clochait dans cette histoire. Sauf qu'elle était concentrée sur sa copie pour le moment.

Machinalement je mets ma main dans ma poche, serrant dans mon poing le petit sachet de tissu renfermant mes runes.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Dragomir Orton, Jeu 5 Oct 2017 - 19:49



Évidement l'angoisse enserra la gorge de Dragomir. Face au questionnaire il se retrouva totalement désemparé. La potion était l'une des rares matières qu'il ne travaillait jamais. Il ouvrit donc son sujet avec circonspection et le lut.
Le français se laissa guider par les nom pour deviner les antidotes puis... magnifique! Il ignorait jusqu'à l'existence de la pimentine! Il essaya tant bien que mal de poser les bases de la dragoncelle. Citer les poisons et antidotes ça il sait faire. Il faut juste un peu de culture générale. C'est alors que le garçon buta sur un mot. La loi de quoi?! Ah oui c'est vrai! Il gribouilla un semblant de phrase scientifique chantournée et poursuivit. Il réussit les questions d'ordre pratique puis reposa sa feuille. Dragomir inspira à fond et repris sa canne. Avec un effort il se leva et rejoignit les chaudron. Il tourna autour avant de revenir à sa table. Artémis faisait le pitre, comme d'habitude me direz vous. Dragomir lui lança un bout de racine de pâquerette à la tête avant de se replonger sur sa fiche le plus calmement du monde.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Delaine
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Olivia Delaine, Ven 6 Oct 2017 - 0:38


Bien. Déjà, les Potions et Olivia c’était pas vraiment le grand amour. Mais en plus, il fallait qu’ils aient examen aujourd’hui, et elle n’avait pas vraiment prévu ça. Et donc n’avait pas révisé. Est-ce qu’il avait vraiment été dit qu’il s’agirait d’un cours examen ?

Elle avait quand même une bonne mémoire, alors si l’examen contenant des questions à choix multiples, elle réussirait bien à se souvenir deux trois trucs. Par contre, rédaction ou question ouverte, ça allait poser un problème.

Elle soupira doucement et lança un regard derrière elle : les autres élèves ne semblaient pas tellement plus réjouis qu’elle, c’était rassurant d’une certaine manière. Se ramasser à plusieurs, c’était mieux.

L’examen apparut sur sa table et Olivia détourna son attention du reste de la classe pour se concentrer sur la feuille.

Elle ne connaissait pas toutes les réponses à la première question, mais elle allait faire par élimination. Un des noms lui faisait penser à un acide … Alors non, pas ça. Pommade ? Peut-être … Elle griffonna sa réponse et passa à la suivante. Ça, elle se souvenait d’un nom. Pas vraiment certaine, mais rien d’autre ne lui venait.

Pour les poisons, c’était facile … les remèdes, moins. Bon, un peu d’imagination. Les questions d’après, elle ne savait pas tout, mais elle marquait ce dont elle se souvenait.

Maintenant, elle devait reconnaitre les potions. Elle était clairement meilleure en théorie qu’en pratique ! Elle n’arriverait jamais à les reconnaitre. Elle attendit que les personnes debout retournent à leur place, puis lorsque personne d’autre ne sembla vouloir se lever, elle y alla.

Ça sentait vraiment, vraiment le fromage. Et c’est tout ce qui lui venait. Elle ne savait pas du tout ce qu’était cette potion ! Autant le caramel et le citron, ça lui disait quelque chose, mais la troisième, aucune idée, elle séchait totalement. Et bien, c’est pas là qu’elle gagnerait des points. Elle se retourna, rejoignit sa table et nota le nom de la première potion. Le reste, elle répondit totalement au hasard, peut-être qu’elle trouverait comme ça.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aria Morrison
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Aria Morrison, Ven 6 Oct 2017 - 14:43


Examen envoyé


Je sursaute d’un coup lorsque la porte de la classe se claque. Le cours allait commencer et je ne pouvais donc plus discuter avec Osvald. Je lui rends son sourire et écoute attentivement la professeure. Examen aujourd’hui… Je lève les yeux au ciel, j’avais complètement oublié. Pourtant, je suis du genre à être sérieuse, à apprendre et réviser mes leçons régulièrement, à être à jour dans mes devoirs, mais cette semaine, je dois avouer qu’avec ce qui s’est passé dans la volière, je me suis laissée un peu aller et n’avais fait que le minimum de ce qui m’étais demandé. J’espère quand même que les questions se portent sur les cours d’avant cette semaine.

Le sujet devant moi, je parcours les différentes questions avant de commencer à répondre. Bon… il y en a, je connais les réponses sans problèmes. Par contre, pour d’autres, je vais devoir réfléchir un peu plus. J’attrape ma plume et commence donc à répondre à toutes les questions dont je suis sûre de la réponse, en prenant mon temps. Une fois terminée, je regarde mon parchemin et compte : j’ai répondu à huit questions. Avant de me pencher sur celles où je dois plus me concentrer, je me lève et me dirige vers le bureau de Miss Evans pour essayer d’identifier les trois potions.

Je me penche vers la première dont le liquide est clair avec des teintes bleues. Je sens une odeur de caramel mélangé avec un autre parfum. Mais lequel ? Il me semble qu’il s’agit d’un agrume : orange ou citron peut-être ? Une fois à ma place, en comparant avec les réponses proposées, je trouverais peut-être.

Je me penche ensuite vers la deuxième potion. Celle-ci est bleu foncé. Son odeur par contre n’a rien à voir avec la précédente. Ici, ça sent comme de l’herbe sèche, mais impossible de savoir quelle plante exactement. Je reste quelques instants au-dessus de la potion pour essayer de voir si j’arrive à retrouver la plante, puis abandonne, ne trouvant pas.

Un pas sur le côté, j’examine la troisième potion, la dernière qui est d’un gris bleuté. De temps en temps, elle fait des bulles, comme si elle était en train de chauffer. Je reconnais immédiatement l’odeur de fromage fondu.

Je retourne ensuite à ma place et regarde les différentes propositions. Pour la première potion, j’ai trouvé l’agrume, il s’agissait du citron. Pour la deuxième et surtout par déduction, je pense que l’herbe sèche est en fait de l’ortie. En tout cas, ça colle pour cette potion, contrairement aux autres choix proposés. Pour la dernière potion, je n’ai pas trop de difficulté à trouver de quoi il s’agit.

Je me redresse sur mon siège et regarde l’heure. Il me reste encore vingt minutes pour répondre à quatre questions. Me concentrant, je me plonge sur les deux questions sur les inventeurs de la Pimentine et de la Dragoncelle. Pour la première, j’hésite entre deux noms, ne me rappelant plus lequel est officiellement l’inventeur. Après cinq minutes à réfléchir, je fais un choix et note… une chance sur deux. Pour la Dragoncelle, alors là, j’ai beau cherché dans tous les recoins de ma mémoire, aucun nom de me parle. Je coche donc au pif… une chance sur quatre.

Plus que douze minutes et deux questions. Expliquer la troisième loi de Golpalott. Oula… Alors, oui, je vois ce que c’est mais j’ai un gros doute… Est-ce que la somme doit être égale à plus ou à moins ? J'essaie de me souvenir de mon cours et de faire travailler ma mémoire visuelle. Allez, réfléchis ! Plus ou moins ? Après mûre réflexion, je me dis que ça me parait plus logique que ce soit plus en fait. Préférant suivre mon intuition, je note la réponse qui me parait être la plus cohérente à mes yeux. Vient enfin la dernière question, la 11. Il me reste cinq minutes, ça va. Quel sens il ne faut pas utiliser pour reconnaitre une potion ? Je me gratte la tête tout en réfléchissant parce que j’hésite entre le goût et le toucher. Je me dis que le goût est carrément plus dangereux que le toucher… Imaginons qu’il s’agisse d’une potion mortelle ? Après, le toucher aussi est dangereux, ça peut ronger la peau ou la brûler… Bon… une chance sur deux du coup…

Je relis vite fait les questions et mes réponses. Dans l’ensemble, je suis assez satisfaite de mes réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Marjorie Lunas, Sam 7 Oct 2017 - 23:53


Un homme entre, apportant 3 chaudrons, je comprends que le cours va démarrer d'une minute à l'autre. Je remercie une dernière fois Dey et regagne ma place. La professeur nous explique alors que le test portera sur nos connaissances acquises depuis le début de l'année et que le barème est adapté à notre niveau. Bon... Et bien c'est parti. Je trempe la pointe de ma plume dans mon encrier et écrit mon nom et ma maison. C'était au moins les seules réponses dont j'étais certaine.

Aller c'est parti, les potions qui soignent: l'essence m'inspire, la pommade aussi, le "cide" ça fait référence à la mort et la potion pare-feu, si c'est comme sur les ordinateurs moldus, ça protège donc ça soigne pas. Reste la pimentine... Pourquoi pas...
Bon l'inventeur par contre... Je connais déjà pas la potion alors l'inventeur...
Bon la dragoncelle je connais aussi mais pour l'expliquer là c'est autre chose... Bon bah ce sera avec mes mots d'enfants.... Bon encore une fois les inventeurs... Bon sang c'est de l'histoire ça, franchement quand on a un mec tout vert devant soit, on lui donne le remède, on lui demande pas qui l'a inventé...
Ouch ! Poisons et antidotes ! Je relève la tête et vois tout le monde autour de moi cocher et justifier leur réponse... Certains même se lèvent déjà en direction du bureau du professeur pour analyser les potions. Bon sang de bonsoir Marjorie active !
Je rebaisse les yeux vers mon parchemin. Attrape une petite goutte d'encre et me lance. Tant pis si ce n'est pas la réponse attendu, mais je tente des réponses moldus...
Bon on nous parle de Bézoard, tiens c'est bien ça aussi comme antidote ! Aller hop je rajoute ! Par contre les lois de..... De quoi au juste ? Je n'arrive même pas à prononcer le nom.... Si tenté que ça en soit un....
Question sur les sens, le goût me vient d'emblée, bon sang on va pas goûter une potion ! Imaginons que c'est une potion qui tue ! Non là vraiment...
Et pour le curieux sort énoncé.... Pas d'inspiration, je me contente de bêtement expliquer le nom...

Bon j'arrive enfin aux questions sur les potions ! Je me lève et tente ma chance en me dirigeant vers la première.... Mmmmh ! Elle sent super bon !  Ça sent le citron ! Et un autre truc mais ça ne me vient pas... Une épice peut-être ? La 2ème est bleue foncée et sent les plantes... La 3ème et grise et me rappelle le cheddar fondu des hamburger... Original... Mais aucun nom ne me vient spontanément. Je retourne à ma place et voit que c'est une sorte de QCM, ouf il n'y a que 4 propositions ! Et je me rend compte avec surprise que ce sont toutes des potions que j'ai lu avant de venir ! Bon... J'attrape une feuille de brouillon et note ce que j'ai retenu au bureau :

1 - bleue claire - citron
2 - bleue foncée - plante
3 - grise avec des bulles - cheddar fondu

Je choisi de m'intéresser à cette dernière potion, une potion qui sent le fromage, ça me parle.... En lisant les propositions, je trouve tout de suite la potion adéquate.
Je retourne à la 1. Ce citron.... Je relis les propositions plusieurs fois.... Oui il me semble que c'est ça.... Aller hop je coches. Merci la mémoire à court terme, demain j'aurais oublié..  
Et pour finir la 2... Alors là... Un truc bleu qui sent la plante...  ça pourrait être un bain de bouche à la menthe que ça n'a m'étonnerait même pas.... C'est à la lecture des réponses proposée, que dans un flash je visualise cette potion aux orties... Je me fais confiance, je n'ai pas pu l'inventer quand même c'est que je l'ai lu quelque part...

Bon aller fin du test. Ma tête surchauffe, je crois que les cours théoriques de potions ne sont pas pour moi ... Je pose ma plume et retourne ma feuille, comme si, symboliquement, je voulais éloigner au maximum ces potions de malheur...


Examen envoyé !


Dernière édition par Marjorie Lunas le Dim 8 Oct 2017 - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Lorelaï Peony, Dim 8 Oct 2017 - 0:58


Lorelaï entendit les consignes et se mit au travail. Elle alla humecter les potions présentées par l'enseignante. Les odeurs étaient assez caractéristiques, pas trop de difficultés à trouver. Lorelaï a un bon flair et une bonne mémoire.

Elle retourne sur sa chaise, la feuille d'examen est retournée. Les questions se suivent, pas de difficultés. Lorelaï a une bonne mémoire, les questions sont faciles.

La flemme de réfléchir, dès qu'une question la bloque, elle la passe ou écrit une réponse qui l'amuse.

Arrivée à la moitié elle pose sa plume. Elle s’ennuie. Elle regarde autour d'elle. Les élèves écrivent, grattent sur la feuille.

Bon, pas le choix, faut bien finir le test. Encore quelques mots, une réponse, une bêtise.

Fini!

Plus qu'à attendre la sonnerie.

[Examen envoyé]
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Artemis O'Toole, Dim 8 Oct 2017 - 21:25


Bon. C’est que ça ne s’annonçait pas super bien cette histoire de potion magique. Il regarde autour de lui sauf qu’essayer d’avoir l’air tout à fait serein dans cette position, ce n’était pas hyper facile. Il voit bien que son voisin de devant n’est pas rassuré non plus, Arty tente de lui sourire mais ça ressemble plus à une grimace qu’autre chose. Et puis c’est au tour de Dragomir que de lui lancer quelque chose à la figure, sans aucune aide. Seriously dude ? alors il soupire, puis il entend les crépitements du chaudron d’Azaël. Bizarrement, d’un coup, il se sent beaucoup moins inquiet, l’autre avait aussi une drôle de potion qui allait faire des dégâts. Awesome. Il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre.
C’est donc un mélange de panique et d’amusement qui s’empare d’Arty. Bientôt, il ne serait plus capable de retenir sa potion, il faudrait faire quelque chose, et pas question de demander de l’aide à la prof, il valait mieux que ça.

Après, la question était de savoir si c’était toxique ou non. Je ne vous cache pas que l’envie le prit de s’enfuir de la salle de classe et de tous les laisser là, crever à cause d’une fumée bleue. Mais il pense connaître la réponse dans le fond, parce qu’il sent bien, là que c’est extrêmement toxique et dangereux parce que ça lui brûle la poitrine, et il n’en peut plus. Alors il se redresse pour constater que son uniforme était particulièrement dégradé. En effet, un cercle brûlé particulièrement bien dessiné avait pris place au milieu de son pull, s’il était resté davantage au-dessus de sa fabuleuse potion, on aurait pu voir à travers et admirer son joli ventre. Il regarde son chaudron, la fumée continue de sortir, puis il regarde Azaël. Difficile d’agir sous l’effroi mais une solution lui vient.
Il retourne son chaudron, balançant ce qui le faisait chauffer par terre. Hop. Lors du retournement un peu de fumée s'était certes un peu évaporée, mais on pouvait tout de même considérer cette opération comme réussie. Il secoue ses mains qui avait pris un coup de chaleur au contact du récipient. Ni vu ni connu, effectivement, il avait un chaudron à l’envers, mais au moins l’épaisse fumée était contenue, pour le moment.

Il se lève ensuite pour aller admirer la mystérieuse création de son pote. Discrètement bien sûr, parce que les autres étaient en train de composer, et qu’il ne fallait surtout pas déranger le reste de la classe, quand même, il avait des manières. Arty met sa tête au-dessus du chaudron du Serpentard, mauvaise idée, la potion crépite vachement fort, ça commence même à gicler un peu partout. Il se recule brusquement. Il chuchote en paniquant : « Mec, ça va exploser là ton truc ! » Et quelque chose lui disait que ça n’allait pas exploser en des millions de confettis bien inoffensifs. « Sinon moi, ben, j’pense que ça va, j’ai étouffé l’affaire. » Si on omet l'uniforme un petit abîmé quoi. Il se retourne vers son bureau laissé à l’abandon. Ses yeux s’écarquillent tandis que ses mains s’élèvent au-dessus de sa tête. « Aza ! J’pense que ma table est en train de fondre ! »
Plutôt de cramer mais bon, on va pas jouer sur les mots. Parce que oui, effectivement, c’est que ça pouvait devenir gênant, éventuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Agrat Ghilsofi
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Agrat Ghilsofi, Lun 9 Oct 2017 - 20:27


Le Gryffondor qui se trouvait juste à côté d'elle la salua. Tournant lentement la tête pour le toiser de son regard, elle lui répondit sans entrain, restait à voir s'il l'avait entendu. Du moins il avait dû voir ses lèvres bouger. En tout cas, elle ne tenait pas spécialement à faire la discussion. Elle croisa les bras sur sa table et posa la tête dans le creux de sorte à ce qu'on ne puisse plus voir son visage. C'était vraiment le timing parfait pour faire une sieste. N'empêche que le jeune homme ne lui était pas si inconnu, finalement. Elle aurait juré lui avoir déjà parler. C'était chose fréquente qu'elle ne se souvienne plus des prénoms, mais elle savait qu'ils s'étaient déjà rencontrés, sans forcément avoir appris son le sien. Elle tourna la tête, lui lança un regard. C'était certain, mais sa mémoire semblait lui jouer des tours.

Entre-temps, la prof annonça le programme : examen. Comme par hasard. Elle n'était pas du tout en condition de passer n'importe quelle évaluation que ce soit. Tant pis, elle n'avait pas le choix et après tout, dans cette matière elle se révélait être assez compétente sans forcément se faire fumer les méninges. Elle grattait la feuille de sa plume, la feuille blanche noircissait à vu d’œil. Elle eut un trou pour une ou deux questions mais dans l'ensemble elle estimait s'en être plutôt bien sortie. Surtout pour ce qui est de la reconnaissance des trois potions. Elle s'en était plutôt bien sortie considérant le fait que ses camarades de devant la déconcentraient. Elle pouvait quasiment entendre toutes leurs discussions si elle tendait l'oreille. Leur agitation la déconcentrait. Et qu'est-ce qu'il lui prenait, au Poufsouffle, de ramper à même le sol tel une serpillière ? Troublée, elle le suivit du regard et le vit arracher des brins de cheveux à un Serpentard. Ils étaient en train de faire une potion. Elle sourit.

Les deux de devant étaient bel et bien en train de faire une connerie, elle n'avait qu'à attendre que tout cela mijote bien et pète. Pour que la prof aussi puisse péter un câble. Sinon elle allait s'endormir, la digestion suivait son cours. Les deux chaudrons fumaient, crépitaient, trop intensément pour qu'Evans ne remarque rien. S'adossant à la chaise, elle attendit impatiemment de voir le résultat de leurs potions qui, au vu de ses coups d’œil n'avaient pas l'air fameuses. Agrat devinait qu'ils avaient mixés différents ingrédients au hasard. Un peu de divertissement, Dieu merci.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Daemon Stebbins, Lun 9 Oct 2017 - 22:13



Cours n°7 : Examen

 Pour tous





Voilà le cauchemar va durer une heure. Je sens déjà des perles de sueur coulaient sur front. Je vais voir les trois potions en premier. Je les observais, les sentais mais rien ne vient à l'esprit. De plus en plus, je me disais que finalement la voie d'auror ne m'était pas accessible vu ma nullité en potion. Jamais je ne m'en sortirais. Les choses étaient devenues beaucoup trop compliqués. Cette fois, c'était sûr, je deviendrais archéomage. Je trouverais un autre moyen de lutter contre les événements néfastes qui se produisaient.

Dépité, je retournais à ma place. Je regardais le question. La théorie n'était pas trop complexe, je savais de quoi, on parlait. Mais les trois dernières, c'était la pratique et là, je ne coulais pas. Je me noyais direct. Bon désespéré pour désespéré, tentons le hasard. Je cochais comme je le sentais le QCM. cet examen était de la torture pure.

Je regardais ma feuille, j'avais fini. Mais bon, je n'étais pas convaincu plus que cela...

Sortir devenait vital. Jamais jamais je ne ferai à cette matière... Même les cours d'Alex ne pouvait plus rien pour moi. Même en priant Merlin Morgane ou je ne sais quels autres sorciers, je devenais un cas désespéré totalement

*booouuuummm*

hrpg:
 





by Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 10 Oct 2017 - 0:54


Le cours commençait interrompant par la même occasion notre charmante discussion à propos de queue.
L’examen était long et… pénible . Bon j’suis plutôt bon en potions, j’ai de la chance je ne mets pas longtemps à finir l’examen. J’ai juste du mal à retenir les remèdes et les poisons j’ai pas trop compris la question. Il est temps de se lever pour analyser les potions. Ca normalement je devrais avoir tout juste, c’est visuel. Mon point fort. Par rapport à certaines question théoriques… Si ça porte pas une image forte de toutes façon, c’est inutile.

Je note tranquillement mes réponses, pose le formulaire sur le bord de la table du professeur et reprends mon dessin. Seulement voilà. La fin de l’heure est longue à venir et ce centaure court à terminer. Je tourne la tête vers la bleue qui n’avait pas totalement finis d’écrire puis me retourne dans la classe. Oh. Mon duo Jaune et Vert préféré semble vouloir mettre un peu d’animation, mais ce qui m’intéresse c’est Daemon.

Un sourire en coin nait sur mon visage tandis que je me rappelle le contenu de mon sac. Enfin un des contenus. Une bombabouse. Je regarde par-dessus la classe et constate que tout le monde a finis, ou pose son stylo. En même temps voilà 55minutes de passés depuis le début de l’examen. J’attends encore une minute d’être assez près de la fin du cours et que toutes les copies soient sur le bureau arme mon bras et…

- M*rde.

Et oui. Dois-je vous rappeler l’épisode Métamorphose ? Mh ? Et bah voilà : je suis nul en lancer. Pas genre nul la bombabouse va s’écraser sur le mur ou le bureau au lieu de s’éclater sur sa tronche. Non non. Plutôt qui va s’écraser dans le chaudron d’Azaël.

Chaudron d’Azaël qui était déjà chancelant.

Tout se passe au ralenti. Le chaudron entame sa chute et par réflexe je me mets entre le chaudron et Lorelaï n’ayant juste le réflexe de lancer un #Protego. Par chance le sort grossit assez vite quand le mélange tombe sur le côté et explose dans un fumet puant sur le reste des élèves dans la lignée qui va d’Azaël vers moi.

Je relève les yeux une fois le brouhaha passé je me relève et constate les dégâts. Ohlala. Quel carnage. Heureusement que les copies n’ont pas été touchées. J’aurais été très mal. Très, très mal. Bon on va pas se mentir. Je suis mal.

Très, très mal.


POUR TOUT LE MONDE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Azaël Peverell, Mar 10 Oct 2017 - 13:25


La potion d'Arty lui a à moitié cramé l'uniforme. Bonjour la discrétion avec son cercle brûlé sur le pull. Tu ne peux t'empêcher de lever légèrement les yeux au ciel. Il aurait vraiment pu se faire mal ce crétin, faut qu'il arrête avec ses idées stupides. Il doit se dire la même chose puisqu'il se retrouve à retourner son chaudron sur la table. Bon, au moins, la fumée est bloquée, c'est toujours ça de pris. Toi, tu t'occupes toujours de ta propre potion. Avec énormément de précautions, parce qu'elle commence à crépiter un peu trop fort à ton goût. C'est que ça risque de mal finir tout ça. Petite grimace contrite lorsque ton pote te fait remarquer que ça va exploser.

- Ouais, j'ai bien remarqué, mais qu'est ce que tu veux que j'y fasse ?

Et voilà que ton pote se vante d'avoir réussi à gérer sa propre mixture. Grand bien lui fasse. Toi, tu lances vainement un #Evanesco sur ce qui bouillonne au fond de ton chaudron. A croire que t'as réussi à confectionner quelque chose qui est totalement insensible à ce sort. La poisse... Et comme si le problème d'un chaudron qui risque d'exploser à tout moment ne suffit pas, voilà que la table d'Arty se retrouve à moitié rongée par ce qu'il a créé. Mais en mode rongée brûlée. C'est à dire qu'elle est en train de noircir, de faire à moitié des braises, et que tu ne serais franchement pas étonné que de grandes flammes finissent par se montrer. Nouvelle grimace.

- On est mal là...

Tu t'apprêtes à lancer un Aguamenti sur la table de ton pote, histoire d'éviter qu'elle ne prenne totalement feu, mais ton attention est vite détournée. Parce qu'un truc vient d'atterrir dans ton chaudron. Et le seul type à avoir fait un mouvement, c'est le gryffon débile vecteur de catastrophes. Alors tu cherches même pas à comprendre. Tu chopes Arty par le bras et le forces à venir de ton côté tout en t'abaissant à moitié de l'autre côté de ta table. Et grand bien t'en as pris. Parce que ton chaudron choisit cet instant pour exploser. La bombabouse, et la mixture. Autant dire que l'explosion est loin d'être discrète et fait un sacré boucan. En plus, ça en colle un peu partout. Heureusement que c'est parti dans une trajectoire opposée à là où vous vous trouvez.

Tu finis par tout simplement t'asseoir au sol en passant ta main dans tes cheveux, relâchant Arty au passage. Tu observes les dégâts en te disant que là, vous êtes vraiment mal. Mais d'un autre côté, c'est pas entièrement de votre faute sur ce coup là. Alors t'es bien chaud pour accuser totalement le gryffon. Tu ne peux t'empêcher de rire. D'abord doucement, puis un peu plus fort. Faut dire que c'est vraiment pas mal ce que vous avez fait là. Reste plus qu'à s'occuper de la table d'Arty. Tu te relèves et balances un #Aguamenti. Sauf que, certes, ça évite à la table de trop cramer. Mais ça fait aussi ressortir toute la fumée bleue de son chaudron en un pshhhhhhhht relativement étonnant. Oups. Faut que t'arrêtes d'essayer d'arranger les choses, parce que visiblement, tu ne fais que les empirer...

POUR TOUT LE MONDE AUSSI :
 
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Artemis O'Toole, Mar 10 Oct 2017 - 14:00


Ils étaient tous les deux très perspicaces aujourd’hui. Effectivement, ils étaient mal, et c’était loin d’être terminé c’t’affaire. La potion d’Azaël continuait de faire des siennes tandis que la table d’Arty était en train de brûler vive. On avait vu mieux comme fin de vie parce que franchement, le bûcher, c’est moyen. Le Poufsouffle était là, un peu paniqué, en plein milieu du champ de bataille, entre la potion qui crépite et celle qui détruit tout sur son passage avec son nuage de fumée épais tout bleu. Alors forcément, il n’avait pas vraiment eu le temps d’anticiper la suite des événements. Il entend tout de même quelque chose atterrir dans le chaudron de Zaza, juste le temps de marmonner un simple « Qu’est-ce que. » qu’il se sent attirer par le Vert & Argent, d’un coup, comme ça, par le bras. Il réprime de justesse un aïe, vas-y, tu me fais mal. Mais il comprend, il se baisse aussi tandis que la bombabouse et le chaudron explosent dans la salle de classe. Magique. Azaël venait tout simplement de lui sauver la vie. Il se retient de l’étreindre, bien trop occupé à constater les dégâts de la salle. C’était le pompon, une belle œuvre d’art, mais quelque peu inquiétante tout de même.

C’est-à-dire qu’Arty n’était pas bien sûr de gérer tout à fait ce qui était en train de se produire. Pas du tout en réalité. Ça prenait de trop grandes proportions. Ils allaient le regretter, sûrement, un jour. Quoi que.
C’est là qu’il voit son pote lancer un sort à sa table brûlée par la fumée toxique. Vraiment, ses réflexes impressionneront toujours le Blaireautin. Jamais lui ne pouvait réagir avec autant d’intelligence et de rapidité. C’était soit l’un, soit l’autre, mais jamais les deux en même temps, ce qui pouvait parfois poser problème. Sauf que non. C’est encore pire là. La fumée fait un boucan d’enfer alors qu’elle commence à se répandre avec la vitesse d’une brebis affolée. C’est pour dire comment cette fumée allait vite.

- Aza. Faut faire quelque chose. Tout le monde va crever !

Même pas il pense à prendre Odette qui pourrait éventuellement lui filer un coup de baguette. Non, il faut qu’il maîtrise cette fumée acide qui allait tous les assassiner. Faire quelque chose, trouver une solution. Et parce qu’il était rapide, il enlève son pull et se précipite vers son chaudron, le retourne. Mais j’ai dit qu’il ne pouvait pas non plus se montrer intelligent. Alors il essaie de le boucher avec son pull gris, tout beau et déjà un peu cramé. Ça durera le temps que ça durera. Il se met à parler à sa potion « Mignonne, évite de tuer tout le monde s’il te plait, hein, sois gentille, tout douce la potion. » Parce qu’une fumée toxique bleue qui se répandait partout dans une salle de classe devait avoir une conscience, c’était obligé.
Et parce qu’il faut protéger les autres, il plonge dans la fumée qui commence à prendre du terrain, il fait du vent avec ses mains, ses bras, ses pieds, sa tête, tout. Une girouette en folie. Mais ça le pique, trop fort, sur sa chemise, son pantalon, apparaissent des trous. Alors il crie, un peu comme ça, essaie de tapoter là où des trous se forment sur le tissu. Mais il y en a trop.

Franchement, il s’imaginait mourir jeune. Mais à cause d’une fumée de Schtroumpf, pas du tout.

POUR TOUT LE MONDE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°7 : Examen

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 Cours n°7 : Examen

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.