AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
GETGO Set 6 boules de pétanque acier chromé
19.99 € 39.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 2
Galerie d'Art
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Galerie d'Art Empty
Galerie d'Art
Harmony Lin, le  Jeu 14 Sep - 23:45

Autorisation de Artemis Lhow pour l'ouverture de ce sujet

RP privé avec Kohane Werner

Aujourd'hui c'est une belle journée, une très belle journée même. Pas tant par le temps qu'il fait mais plutôt parce que je me sens d'extrême bonne humeur. Ne me demandez pas pourquoi, je n'en sais pas plus que vous. Mais quoi qu'il en soit, je souris plus que d'habitude et je me sens légère. D'humeur joueuse aussi. Alors je suis sorti de chez ma grand-mère pour me balader dans Londres. Je lui ai dis que je reviendrais pour le dîner. Elle n'avait pas l'air très d'accord mais je suis partie quand même. J'avais besoin de bouger. De m'enthousiasmer autre part que chez elle.

Et mes pas m'ont conduit dans un musée moldu. Pourquoi ? Bonne question. Mais pour l'instant, je m'amuse à dévisager ceux qui regardent les œuvres. Oui, je suis dans un musée pour voir les gens. Ça n'est pas très logique, je le sais. Mais autant la médicomagie m'intéresse, autant l'art ça n'a jamais vraiment été mon truc. Je préfère largement les relations humaines. Et je regarde chaque personne analyser à sa façon ce qu'il voit, raconter des bouts d'histoire, en apprendre plus, c'est fascinant.

Je souris, je rigole même intérieurement, me faisant toute une histoire dans la tête, à la fois avec ces personnes qui passent et avec les différents tableaux autour de moi. J'invente des histoires. Je fais vivre tout ça.

Et je reste, sur mon banc, ma bonne humeur visible sur mon visage. Et je souris à ceux qui me dévisagent curieusement. Je finis par en faire sourire quelques uns d'ailleurs. Peut être que c'est contagieux le bonheur ? Ce serait bien en tout cas...
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Jeu 21 Sep - 19:27


   
   

C'est marrant, quand même. Ces toiles peinturlurées et, surtout, figées. Avec le petit cadre autour. Mais bon. Le cadre, on a ça aussi chez nous. Et la peinture aussi, d'ailleurs. Non. C'est pas ça qui est marrant. C'est surtout le côté figé, en fait.
Je m'arrête devant le premier tableau.
A côté de moi, je vois une dame d'un certain âge, lunettes au bout du nez, qui observe avec grande attention. Elle hoche parfois la tête, comme pour répondre à une question muette ou se dire qu'elle est d'accord avec elle-même.
De mon côté, je regarde aussi.
Je plisse un peu les yeux, comme elle.
Me demandant si plisser les yeux changera quelque chose.
Puis je penche la tête un peu sur la gauche. Si ça se trouve, c'est plus intéressant comme ça.
Hum... Non.
La droite, alors ?
Même effet.
Ca ne bouge toujours pas.

Bon. Je vais vous avouer. Je sais très bien que ça bouge pas, chez les Moldus.
Malgré tout, c'est la première fois que je vais dans un musée de non-magiques et que je me retrouve réellement confrontée à toute une galerie de trucs sans son ni mouvement. Et, entre ce qu'on sait de façon théorique et ce qu'on voit avec l'expérience, y'a un gouffre. Ca fait pas le même effet, vous pouvez me croire !
La dame s'en va vers une autre œuvre.
Et je décide de faire de même.
Changeons de décor !
Les gens autour parfois échangent quelques commentaires que je ne saisis pas bien. En voilà un qui explique à son fils que le peintre a voulu faire ça, parce que ceci et qu'en plus, dans le contexte de l'époque... blabla... !
Je me demande si son interprétation n'est pas foireuse.
Bien sûr, il vous répliquerez qu'il a lu ça dans des manuels très scientifiques surl'Histoire de l'Art et qu'en plus, il est lui-même professeur émérite dans le domaine.
Il n'empêche... !
Vaudrait mieux demander au peintre lui-même son avis sur la question. Ou, à défaut, aux sujets de ses tableaux. Comme l'article de Rosie, dans le dernier Chicaneur.
Bon. Le type continue quand même d'étaler sa science à un fils apparemment peu emballé par la chose. Et moi, je continue mon tour.
Parfois, je m'arrête faire un petit coucou à un personnage. Toujours l'espoir secret qu'un tableau sorcier se serait glissé ici. Mais non. Nul ne me répond. Pourtant, je suis polie. Je souris. Je me compose un visage chaleureux. Que nenni, messieurs mesdames !



Eh bien, partons !
Regardons le reste !
Je continue donc ma déambulation. Jusqu'à ce que je passe devant une drôle de création. Elle est pas trop mal, d'ailleurs, elle change des autres visages figés et anciens. En plus elle sourit. Alors je lui fais coucou. Et je crois voir ses cils battre.
Oh... !
Elle est animée !
Merlin !
J'en ai trouvé une ! Enfin !
Je souris aussi.
Un sourire bien large alors que je m'approche.
Tout ça pour réaliser qu'en fait, la création n'est pas vraiment un tableau (elle n'avait pas de cadre, déjà). Ni une sculpture. En fait, c'est une fille. Assise sur un banc. Qui regarde passer les gens. Et elle a l'air bien heureuse d'être là.
En m'approchant, je crois vaguement la reconnaître. Mais je ne saurais dire pourquoi ses traits me sont familiers. Alors je plisse un peu les yeux. Comme devant le tableau de tout à l'heure. Histoire d'essayer de la reconnaître.
Quelques secondes.
Souffle coupé.
Et des images finissent par s'agencer peu à peu.



Y'a le bar.
Y'a moi.
Y'a elle.
Y'a la commande.

Alors...

sorcière ?

Je suis persuadée l'avoir croisée aux 3B. Je ne sais plus quand. Je ne sais plus dans quel contexte. Je ne sais plus avec qui elle était.
Possible même qu'elle soit venue plusieurs fois.
Me rappelle pas exactement.

Je me plante devant elle.
Et je souris.

-Toi. Je te connais.

Ton très affirmatif.
Qui ne pose même pas la question.
Mais je ne suis pas certaine qu'elle, de son côté, se souvienne de moi. Après tout, nous nous sommes très peu parlé. Juste pour une rapide commande.



Dernière édition par Kohane W. Underlinden le Ven 31 Jan - 19:59, édité 1 fois
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Harmony Lin, le  Mar 26 Sep - 20:18

Alors que je regarde les gens passer avec un grand sourire sur le visage, m'amusant des différentes façons de voir les choses de chacun et profitant d'un moment seule passé à observer ce qui se trouve autour de moi, quelqu'un semble s'arrêter près de moi. Elle me regarde. Elle me fait coucou. Souriant encore plus, je lui rend son coucou tandis qu'elle s'approche de moi avec un sourire sur le visage. Mais plus elle s'approche, plus je demande quelque chose. Je me demande si je ne l'aurais pas déjà croisé quelque part...

Finalement, elle se place juste devant moi. Je protesterais presque mais elle sourit. Après tout, elle me gâche la vue... Mais finalement, je ne m'en formalise pas puisqu'elle m'intrigue. Son visage me dit quelque chose. Mais je n'arrive pas à me rappeler où je l'ai vu. Ni quand. Je fronce les sourcils, essayant de faire marcher ma mémoire mais rien n'y fait. Je ne vois pas.

-Toi. Je te connais.

J'acquiesce. Je souris timidement. Je rougis légèrement aussi. Je n'ose pas lui dire que je ne sais pas d'où je la connais. Enfin, il faudra bien lui dire à un moment ou à un autre. Mais pour l'instant, je l'invite juste à s’asseoir à mes côtés d'un geste et d'un sourire. Je la regarde. J'analyse son visage, cherchant à retrouver d'où je la connais encore une fois. Et finalement, j'abandonne. Je ne retrouverai pas. Alors autant lui dire.

- Oui. Je te connais aussi mais je ne sais plus d'où...

J'affiche une moue gênée. J'espère juste qu'elle sera compréhensive. Et qu'elle ne partira pas. C'est bien d'avoir une personne que je connais avec qui sourire. Ça fait toujours plaisir de retrouver une connaissance dans un lieu inattendu. Mais comme je ne me souviens pas d'elle, on va commencer par les présentations.

- Dis moi, comment t'appelles-tu ?

Je lui souris timidement, continuant d'observer les visiteurs du musée. Ils sont tous très intéressants. Ces tableaux aussi, quand on y pense. Ils ont une histoire, ils en racontent une. Mais moi, j'ai du mal à m'y intéresser. Dommage. Je suis sûre que je perds quelque chose. Mais de toute façon, je ne peux pas m'intéresser à tout. Il faut de tout pour faire un monde...
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Ven 3 Nov - 22:24



Un petit coucou de loin. Hochement de tête timide, à présent. Et le rouge aux joues -tout léger.
Je ne sais pas si je dois prendre ça pour un oui, moi aussi je te connais ou pour un oui bonjour mais je sais pas trop quoi répondre à ton affirmation parce que je te connais pas du coup je réponds rien.
Quand même, elle m'invite. Geste tout simple. Accompagné d'un nouveau sourire. Je n'hésite pas longtemps : me voilà bientôt assise à côté d'elle, sur ce petit banc encadré de toutes parts par des tableaux. Peintures sans vie, sans mouvement, sans parole. Et des gens qui déambulent, apparemment très intéressés par lesdits tableaux. Sauf quelques gosses soit turbulents soit tirant une tête de six pieds de long, qui semblent avoir été traînés là de force. En même temps, à cet âge, ils aimeraient mieux courir dans la rue, crier à pleins poumons que se retrouve coincés ici, devant des toiles qui n'évoquent rien en eux et à devoir faire chut, pas trop de bruit parce que y'a des gens autour, qu'on peut parler, oui, mais pas crier, c'est le respect, quoi.
Je fixe une œuvre accrochée en face de nous.
Visage de peinture qui ne bouge toujours pas.
Et la voix de la fille à côté de qui je suis assise s'élève. Ca me fait étrange, de l'entendre. Elle que j'ai prise, au début, pour une statue. Une statue enfin animée dans ce monde d'art figé ! Mais non, elle est bien humaine, de chair et d'os. Et elle parle.

Je ne pourrais pas dire reconnaître sa voix. Parce que, passer une commande, c'est rapide. Pas le temps de s'attarder sur le timbre, les cordes vocales qui vibrent et la mélodie qui se développe. Mais elle exprime une impression de familiarité qui me conforte dans mon avis premier : on se connaît bien de quelque part. Après, elle ne se rappelle plus où.
Moi, je crois savoir.
Je suis persuadée que c'est ça.
Regard en coin alors qu'elle me demande comment je m'appelle. Je plisse un peu les yeux, rides sur le front, comme si je réfléchissais. Je visualise de nouveau son visage parmi les tables, entre les chaises. Si ça se trouve, ce n'est pas vrai, je rêve tout ça, je me persuade que alors qu'elle n'est même pas sorcière, ce n'est qu'une coïncidence.



-Moi j'suis Kohane. Et toi ?

Même si son visage m'est familier, aucun nom ne me revient.
Je ne suis d'ailleurs pas sûre que l'avoir m'aiderait à réellement recontextualiser le moment de la première rencontre. Je ne demande jamais leur nom aux clients. J'suis pas là pour ça. Juste les servir. Discuter, parfois, avec eux. Sourire un peu, de temps à autres. Surtout, les aider à boire et boire et boire.
Mon attention revient sur la toile devant nous puis sur le mur blanc, derrière, sur lequel est posée l'oeuvre. Un blanc un peu moche, tout épuré, neutre. Vide, aussi. Y'a vraiment pas de vie, sur ces peintures, derrière ces peintures, autour d'elles...

-Je sais où je t'ai vue, je reprends lentement, sans lâcher des yeux le mur. Les trois balais, tu connais ?

Certains sauteraient au plafond de m'entendre déballer ça sans même être assurée que celle à qui je parle soit sorcière. Ils diraient que je ne suis pas prudente, la ramèneraient sur le secret magique qui se doit d'être maintenu et blabla. Je n'en ai strictement rien à faire de ça. D'autant que, selon moi, c'est plutôt l'inverse, qu'il faudrait. Ouvrir les mondes l'un à l'autre. Du coup, aucun scrupule à évoquer les 3B. Puis si ça lui dit rien, c'est pas grave. Je dirai juste que c'est un bar très chouette -avec une équipe de fous-furieux- et qu'elle ne sait pas ce qu'elle manque. Oui, j'peux faire de la publicité pour des lieux magiques à des Moldus qui ne les verront jamais, ça ne me gêne pas.

-Dis, je reprends subitement, avant même d'attendre sa réponse, tu trouves pas que ces tableaux sont un peu plats ? Qu'ils manquent de... relief ? Ou de vie, peut-être... De dynamisme. Ils pourraient parler, commenter les gens qui passent, ça serait bien plus drôle.

Alors soit c'est une sorcière et elle comprend ce à quoi je fais référence. Elle comprend les tableaux et leurs particularités magiques que j'invoque.
Soit c'est une Moldue et elle me prend pour une perchée ou une folle ou une allumée ou une fille trop imaginative. Et c'est pas grave. Doit y en avoir beaucoup, qui pensent ça. Pas que les Moldus.

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Harmony Lin, le  Lun 27 Nov - 0:46

Elle me fixe. Elle a l'air de réfléchir intensément. Peut être se souviendra-t-elle de l'endroit où l'on s'est rencontré ? Sans doute dans le monde magique d'après moi. Mais je ne suis sûre de rien. Alors on commence par les présentations !

-Moi j'suis Kohane. Et toi ?


Kohane... Kohane... Non, ça ne me dit rien. Je grimace, continue de faire travailler mon cerveau. Mais rien. Le vide. C'est exactement quand je dois me souvenir de quelque chose que rien ne revient. C'est quand même frustrant ! Je soupire. Elle va croire que je ne l'aime pas. Donc je me rattrape vite. Je souris.

- Moi c'est Harmony !

Je regarde rapidement les gens dans le musée. Tandis que nous discutons, les gens passent. Des familles, des personnes seules qui restent plus longtemps que les autres devant ces œuvres d'art. Peut être y voient-ils plus de choses que nous autres ? J'imagine qu'avec un peu de connaissance dans le domaine, un seul tableau peut devenir bien plus intéressant. Les divers techniques de peintures, l'histoire du tableau... Il y a tellement de choses à mieux comprendre.

-Je sais où je t'ai vue, je reprends lentement, sans lâcher des yeux le mur. Les trois balais, tu connais ?


Je la regarde doucement. Souris. Je suis contente qu'elle ait trouvée. C'est sans doute là que j'ai du la croiser effectivement. C'est un bar où je vais souvent prendre mon goûter.

-Dis, tu trouves pas que ces tableaux sont un peu plats ? Qu'ils manquent de... relief ? Ou de vie, peut-être... De dynamisme. Ils pourraient parler, commenter les gens qui passent, ça serait bien plus drôle.

Je souris à nouveau. Elle n'a pas tord. Les tableaux comme ça, c'est un peu ennuyeux. Bon, je suis habituée vu que j'ai vécu toute une partie de mon enfance avec des photos figées mais il est vrai qu'un peu de dynamisme ne ferait pas de mal. Et ça amuserait sans doute beaucoup les enfants qui passent devant ces tableaux. Enfants qui n'ont souvent pas l'air de franchement s'amuser.

- Oui, je connais les Trois Balais. J'y vais de temps en temps. Je suppose que nous nous sommes effectivement croisé là-bas !

Sourire. Réflexions sur les tableaux qui bougent. Puis un ajout. Qui vient très rapidement après la dernière phrase. Juste le temps d'une pensée attrapée. Une pensée qui passait par là.

- Si, je suis d'accord avec toi. Ça se voit que les enfants s'ennuient en les regardant. C'est effectivement bien plus drôle quand ils bougent et parlent même si certains peuvent être vexants parfois ! Mais nous sommes dans un musée moldu. Ça ne risque pas d'arriver...

Je ne parle pas d'expérience. Mais je suis sûre que ça arrive. Comme une intime conviction. Après tout, si tous les tableaux parlaient, il y en aurait forcément un de grincheux ou de pas très agréable, non ? Je souris tout de même à ma voisine. Puis reporte mon attention sur les gens qui passent. Chacun est intéressant. Chacun a sa vision du tableau. Je peux beaucoup apprendre rien qu'en observant. En écoutant. C'est vraiment fascinant.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Mer 27 Déc - 0:42


   
   

Un sourire. Une présentation.
Apparemment, la fille s'appelle Harmony. C'est jolie, ça, Harmony. Bon. C'est sûr. Je ne connaissais pas son prénom avant. Parce que ces consonances, bien que douces à l'oreille, ne me rappelle rien du tout. Ce qui est assez rassurant, c'est qu'elle ne semble pas, elle non plus, avoir tiqué sur mon prénom. Parfait. Deux presque inconnues qui font connaissance, alors ? Quoi de plus banal ! C'est assez sympa, même. J'avais oublié quel goût ça pouvait avoir. La simplicité.
En tout cas, la fille qui s'appelle Harmony a un air sympathique. Elle sourit. Un grand sourire. Elle a presque un éclat brillant au fond de l'oeil qui se veut être contagieux. Elle doit avoir un genre de super-pouvoir qui fait passer de la bonne humeur. Quelque chose comme ça.
Je vois ses lèvres s'étirer à nouveau lorsque j'évoque les Trois Balais. Elle ne fronce pas les sourcils comme une jeune fille qui ne connaîtrait pas. Non. Cela paraît faire tilt dans sa tête. Une sorcière, alors ? Quelle coïncidence !
En effet, elle affirme bien connaître les 3B. Une cliente occasionnelle, alors. Puisqu'elle y vient de temps en temps. C'est chouette, ça, tomber sur des amateur.rice.s des 3B en plein Londres Moldu ! Déjà que se retrouver avec une sorcière est assez extraordinaire. Du coup, ça me met de bonne humeur. Même si je ne comprends rien à ces tableaux qui ne bougent pas. Et que certains personnes dévisagent pendant de bien longues minutes. Peut-être que les Moldus ont un pouvoir spécial ? Sorte de communication intérieure avec ces peintures figées ? Faudrait qu'ils m'enseignent ça, alors... parce que là, c'est assez hermétique, je trouve.

Ma compagne de banc et d'observation garde son sourire aux lèvres. Elle a vraiment l'air de bonne humeur. Ou est-ce son comportement naturel ? Est-elle toujours ainsi, le positif gravé sur ses traits ? Si c'est le cas, j'aimerais qu'elle aussi, elle m'enseigne ça. Ca me paraît parfois si dur. Etirer ses lèvres. Arracher un sourire.
Pourtant, aujourd'hui, aux côtés d'Harmony, tout me paraît si simple.
Suffit juste de...
D'un rien.
D'un regard, une présence, une remarque, un peu de pas grand-chose et pouf, un sourire naît. Avant, c'était comme ça pour moi aussi. Depuis longtemps, ça ne l'est plus. Mais là. Tout est différent. Cette journée est différente. Tout simplement.
La jeune fille répond à ma remarque sur les tableaux. Elle semble partager mon avis. Même si elle soulève également le point négatif des portraits sorciers : il est bien vrai qu'ils peuvent être énervants, à toujours parler et commenter. Voire chanter. Et quand ils ne savent pas chanter mais qu'ils s'obstinent... je vous raconte pas !
Mon regard passe d'Harmony à un tableau, là-bas, représentant une lady du XVIIIème ou XIXème corsetée dans une robe hyper grande et sûrement très lourde. Si elle bougeait, se plaindrait-elle du poids du vêtement ? Commenterait-elle les gens ici ? Se tairait-elle ?
Un instant, j'essaie de l'imaginer. Dotée d'une vie de peinture.
Puis, soudainement, une idée me traverse l'esprit. Je me lève sans crier gare. Un regard pour Harmony -t'en fais pas, je m'en vais pas. Un sourire un peu espiègle naît sur mes lèvres. Alors que je me dirige vers le tableau repéré.
Je franchis la distance de sécurité imposée par la ligne tracée au sol -personne pour venir m'en empêcher, pour l'instant. Puis me colle contre le mur, tout à côté du cadre.

-Oh, ces gens, aujourd'hui, ils ont une façon de s'habiller... mais tellement vulgaire!, je m'exclame tout fort, d'une voix faussement haut perché, brisant le calme de la pièce.

Les personnes s'arrêtent, me regardent, parfois amusées, parfois interloquées, alors que je continue, adressant un rapide et fugace sourire en direction d'Harmony :

-Les valeurs morales se perdent, de nos jours ! Plus aucune pudeur ni aucune dignité, fran-che-ment !

Je sens les regards peser sur moi alors qu'une femme s'avance, l'air visiblement pas content :

-Qu'est-ce qui vous prend de parler des gens ainsi ? Puis, vous n'avez pas le droit de dépasser la ligne !
-C'est pas moi qui ai dit ça. C'est elle.

L'index désigne le tableau et la lady représentée dessus.
Un sourire innocent adressé à la visiteuse mécontente.
J'vous jure. J'y suis pour rien.

-Vous savez, les tableaux, de nos jours, sont pas tout le temps très polis, hein.

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Harmony Lin, le  Mar 23 Jan - 12:06

Alors que j'observe tranquillement les gens et tableaux tout en discutant avec Kohane, je la vois se lever. Je la regarde, intriguée. Je fronce les sourcils. Mais que va-t-elle faire ? Elle me regarde. Me fait signe que tout va bien. Puis souris d'une manière qui ne me dit rien qui vaille. Elle se dirige vers un tableau. Passe la ligne que personne n'est censé franchir. Puis, elle se fige contre le mur. Et je la fixe, toujours aussi intriguée qu'avant.

-Oh, ces gens, aujourd'hui, ils ont une façon de s'habiller... mais tellement vulgaire!


Une voix forte retentis. Une voix un peu criarde. Une voix jouée. La sienne. Elle vient de parler. Imite-t-elle le tableau ? Je la regarde d'un air un peu embarrassé. La timidité revient rapidement. Les autres ont des réactions différentes. Tantôt l’amusement, pour d'autres c'est de l'indignement et une dernière catégorie de comprend juste pas. C'est assez amusant de voir les réactions des moldus face à Kohane. Ils ne comprennent pas la référence en même temps.

Elle me sourit et je lui répond par un sourire crispé. En la voyant me regarder, certaines personnes me dévisagent et je sens mon visage prendre une couleur cramoisi. Bon, c'est vrai que ça pourrait être amusant mais personnellement, je n'aime pas attirer l'attention. Alors même si je le voulais, je n'oserai pas me lever et faire comme elle. Je n'oserai pas briser les règles.

-Les valeurs morales se perdent, de nos jours ! Plus aucune pudeur ni aucune dignité, fran-che-ment !

Puis, ce qui devait arriver arrive. Une femme un peu plus courageuse que les autres s'approche de Kohane avec un air plus indigné que les autres.

-Qu'est-ce qui vous prend de parler des gens ainsi ? Puis, vous n'avez pas le droit de dépasser la ligne !
-C'est pas moi qui ai dit ça. C'est elle.

Index pointé vers le tableau. Sourire innocent de sa part adressé à la femme, rire étouffé de mon côté. Elle va vraiment loin là. Et même si je suis un peu embarrassée, je ne peux m'empêcher de trouver ça drôle.

-Vous savez, les tableaux, de nos jours, sont pas tout le temps très polis, hein.

De ma place, je ne peux qu'acquiescer. C'est vrai qu'ils ne sont pas toujours très gentils. Mais ce ne sont pas ces moldus qui vont comprendre de quoi elle parle. J'hésite. A aller lui prêter main forte. A moi même prendre la place d'un tableau. Mais j'ai peur. Peur de me faire jeter dehors. Peur du jugement. Peur des réactions que les autres pourraient avoir. Alors, toujours assise sur mon banc, je regarde Kohane d'un air désolé. Elle doit penser que je suis lâche. Elle n'a peut être pas tord. Mais je ne me sens pas capable de faire ça seule. Pas encore.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Mer 28 Fév - 18:33



LA piqué

Harmony reste assise. A regarder de loin. Témoin mais pas impliquée. Un petit sourire crispé de sa part alors que je parle. Et que je débats avec une femme mécontente sur la vie de ces tableaux, pas toujours de bonne humeur. C'est qu'ils ont une langue assez pendue quand il s'agit de critiquer et lancer des piques ! Ah mais vous connaissez pas ça, vous ! Vos bonshommes, ils sont silencieux. Pas chez nous. Certes, ça peut être agaçant. Mais c'est plus vivant. Ca donne un certain élan aux peintures et photos. Et ça égaie la solitude.
Alors que ça rouspète encore un peu de la part des visiteurs, je lance un coup d'oeil en coin à ma comparse sorcière. Elle n'a toujours pas bougé mais paraît rire, paraît trouver ça marrant. En même temps, ça l'est. Marrant.
La femme pousse un soupir d'exaspération face à mon sourire et mon air de petit ange innocent. Puis finit par laisser tomber, s'éloignant en bougonnant. Je serais tentée de lui tirer la langue alors qu'elle me tourne le dos. Mais ce ne serait pas très mature de ma part, j'en conviens. Alors je me retiens. D'autant que y'a encore quelques personnes qui me regardent ; faut que j'aie l'air d'une adulte responsable !
Certains murmurent entre eux, d'autres me lancent un regard courroucé en passant. Et moi, toujours, sourire.
Je n'ai que faire de leur courroux, leurs reproches.
L'important, c'est de s'amuser.
Faire de cette journée un moment inoubliable.

Je regarde encore une fois le tableau immobile.
La femme ne semble plus rien dire, figée sur cette toile à jamais. Elle a critiqué. Maintenant, elle se tait. Ses yeux immobiles, quelques touches de peinture, un peu de couleur et ce vague au fond de la pupille. Finis, les grands mots et les grands cris. Le tableau redevient Moldu. Terne.
Toujours postée à côté, puisque personne encore ne m'a délogée, je reste statique moi aussi. Harmony ne semble pas décidée à se lever. Sans doute n'ose-t-elle pas. Je ne vais pas le lui reprocher. Je sais bien que c'est moi qui suis dans le tort. Mais. C'est tellement amusant !
Les gens qui, tout à l'heure, chuchotaient ont fini par se taire et m'oublier. La plupart ont changé de salle, leurs pas menant d'une toile à l'autre. D'autres sont concentrés sur un nouveau tableau. Et plus personne ne pense au petit élément perturbateur.
Il ne suffit de pas grand-chose.
Juste un silence, immobilisme et pouf, vous n'existez plus pour les autres !

Je finis par me mettre en mouvement moi aussi, air innocent au visage.
Je fais quelques pas, comme une simple visiteuse. Coup d'oeil en direction du banc. Un sourire amical adressé à Harmony. Avant de reporter mon attention sur d'autres tableaux.
Hum..
Voyons-voir...
Et soudain, d'un pas un peu plus rapide, je reviens vers ma comparse sorcière. Sans lui poser de question ni lui demander son avis, je la saisis par le bras -pas trop méchamment, quand même!- et la force à me suivre.
Nous voilà devant l'image d'un fier jeune homme, en armure, épée au point, regard lointain et sourire de vainqueur aux lèvres.
Je me plante devant avec Harmony, bouscule un peu un type à l'air peu commode qui grommelle et marmonne que les jeunes, de nos jours, ils se croivent (oui, oui, croivent) tout permis !
Je lève la tête vers la peinture.

-Regarde, je commence, l'oeil rivé sur les couleurs sombres de l'armure du jeune homme. Regarde-le attentivement. Qu'est-ce qu'il te dit ? Qu'est-ce qu'il aurait envie de dire au monde ?

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Harmony Lin, le  Jeu 15 Mar - 18:58

De ma place, je vois d'abord Kohane faire son show puis, quand la dame moldue se rend compte qu'il est inutile d'insister, je la vois partir en bougonnant. Je suis simple spectatrice d'une mise en scène très bien faite. Si bien faite que tous les autres regardent l'autre sorcière avec un regard désapprobateur. Sur mon visage, juste un sourire. Mais après quelques secondes, quelques minutes peut être, tout le monde se désintéresse d'elle. Et reprend sa petite vie bien rangée.

Elle bouge alors et son expression ne me dit rien qui vaille. Elle regarde tantôt les tableaux, tantôt le banc sur lequel je me trouve, m'adressant un sourire au passage, sourire que je lui rend. Alors que je commence à me dire que je me fais des idées sur son comportement, elle s'approche de moi d'un pas vif. Je la regarde, méfiante, puis me demande ce qu'elle compte faire quand elle commence à m'entraîner loin de ce lieu ou j'avais fais mon nid.

Nous nous retrouvons devant un autre tableau. Toujours moldu, évidemment, il est impossible de voir nos amis les tableaux sorciers par ici. Celui-ci représente un jeune homme probablement vainqueur d'une guerre quelconque puisqu'il est en armure et a un sourire joyeux aux lèvres. Il regarde le lointain, observe une Terre qu'il vient sans doute de conquérir. Enfin, tout ça, c'est mon interprétation. Kohane bouscule un homme et je lui lance un regard qui veut tout dire sur ce que je pense de son action.

-Regarde. Regarde-le attentivement. Qu'est-ce qu'il te dit ? Qu'est-ce qu'il aurait envie de dire au monde ?

Je me détourne de mes mauvaises pensées pour regarder à nouveau le jeune homme du tableau. Je l'entend clairement parler dans ma tête. Et je me dis que ça ne me ferait pas de mal de m'amuser. De m'essayer à ce jeu qui semblait amuser quelques passants, moi la première. J'essaye d'imiter la voix qu'aurait une personne vantarde, aisée. Tout en essayant de rendre ma voix plus masculine.

- La guerre est gagnée. Ce territoire est nôtre. Je vais être couvert d'or et la gloire sera mienne pour cette conquête !


Je ne suis vraiment pas sûre du résultat pour le coup. Il se pourrait que ma tentative de voix différente soit plus drôle que la description des pensées de notre jeune homme en armure. Puis j'imagine la suite de l'histoire. Le tableau capturé quelques secondes après qu'il ait fait la constatation de sa victoire. Une pensée triste qui le traverserait. Car après tout, qu'est ce que la gloire, l'honneur et la richesse sans l'amour ?

- Si seulement je pouvais trouver quelqu'un avec qui partager tout cela... Je serais sans doute infiniment plus heureux.

Je regarde Kohane, me demandant si elle est satisfaite de mon petit exercice. Je suis loin d'avoir fait aussi bien qu'elle mais j'espère que ça ira quand même ?! Pas d'esclandre par ici par contre. Juste un chevalier victorieux en manque d'amour.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Lun 30 Avr - 18:22



LA d'Harmo

La demoiselle, bien qu'un peu méfiante et réticente au début paraît se laisser peu à peu aller. Se laisser prendre dans la vague et s'incliner face au jeu.
La voilà qui regarde le tableau que je lui présente. Je crois qu'elle me prend au sérieux. En tout cas, elle prend ce que je lui demande de faire au sérieux car elle observe, paraît chercher. Je suis suspendue à ses lèvres, à son souffle, à ses idées.
J'attends de voir ce qu'elle va donner. Ce qu'elle va nous donner. Comme spectacle. Comme paroles. Comme partition.
Inspiration
Elle gonfle sa voix
Emprunte le ton qu'elle imagine à merveille coller au personnage et se lance. Je ne l'interromps pas, l'observe uniquement, l'oeil brillant, sourire aux lèvres. Oreille aux aguets. Écouter ses paroles. S'en délecter.
La voix donne étrange sur elle. Ça ne colle pas à ce qu'elle est. Mais sans doute que ça colle à qui est son personnage. Néanmoins, cela reste étrange et je ris d'un air de gamine heureuse. Alors qu'elle termine, j'applaudis légèrement, prête à la féliciter. Mais la voilà qui reprend, après un court temps. A croire que son imagination se déroule telle une pelote de laine sur le sol.
La suite de l'histoire vient et j'imagine cet homme conquérant pensant à son avenir et se lamentant de n'avoir personne à qui tout transmettre.

Une mère et son gamin se sont arrêtés sur la prestation d'Harmony. Le gamin nous regarde avec de grands yeux et la mère a un sourire en coin. Elle ne dit cependant rien et, après que j'aie adressé un petit coucou au gosse qui ne nous lâche pas des yeux, elle continue son tour. Au moins, elle, elle n'a pas rouspété. On commence enfin à apprécier l'art pour ce qu'il est : vivant. Car il immortalise du vivant. Des scènes d'autrefois et d'ailleurs. Des scènes fantasques ou réelles. Mais du vivant avec des sentiments, un cœur, un ressenti. Ce n'est pas qu'un amas de rien. Même les tableaux auxquels je pige que dalle entre couleurs abstraites et matières étranges sont susceptibles d'être vivants. Parce que les couleurs parlent. La matière aussi. Tout murmure à qui sait tendre l'oreille.
Harmony et moi ne faisons que rendre justice à cela.
A cette peinture que les Moldus n'ont pas su animer.

-Roh, c'est trop bien ! je m'exclame, sincèrement joyeuse.

Je trépigne un peu à côté de ma camarade avant de chercher, des yeux, une autre attraction. Un autre endroit où redonner vie à ce morne musée.
Je repère, dans la salle d'à côté, une sculpture d'une femme drapée, tête tournée sur le côté.
Attraper la main d'Harmony.

-Viens, on va aller voir autre chose ! On va bien s'amuser !

Sans lui laisser le temps ni de protester, ni d'acquiescer, ni de reculer, je l'embarque.
L'après-midi promet de belles choses.
A remettre de la couleur vivante sur le mort.
Et briser le silence quasi religieux qui règne ici. Mais qui donc a décrété que tous devaient se taire dans un musée ? Qui a dit qu'on appréciait mieux l'art en silence ? Au contraire ! C'est fait pour bouger. Pour rire, pour pleurer, pour chanter. C'est fait pour animer et entraîner dans une spirale folle comme savent si bien le faire les portraits de Poudlard.
Alors, viens.
On va
S'amuser !

Et je m'éloigne avec Harmony, démarche de gamine dans les jambes. Ca va être bien drôle tout ça.
Je crois que je viendrai plus souvent dans les musées, maintenant.



Fin du RP
Merci à toi ♥
Max Karter
Max Karter
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Max Karter, le  Dim 6 Mai - 14:42

Chapitre 1: Il était une fois...
avec Kohane


Il était une fois, dans une ville anglaise vivant au rythme des jours et des artistes. Dans cette capitale, traversé par un fleuve, au chemin entre deux mondes. Une affiche dans le rue. Un papier sans prétention. Attirant l'oeil des curieux qui ouvraient le bon. Notre héro faisait parti de ceux là. De ceux qui remarquent les détails et qui s'émerveillent. De ceux qui ont un but mais qui s'en détournent de temps en temps pour profiter de l'instant.

Ce jeune homme, appelons le Max, car tel est son prénom, avait le regard vif et curieux. Ses yeux tels ceux d'un enfant avait ce petit quelque chose d'innocent. Ce sportif était aussi quelque part au fond de lui fleur bleue. Aimant se plaire à croire que quelque part, sa moitié l'attendait. Et même si actuellement sa quête principale était de retrouver sa soeur, rien ne l'empechait d'écrire un conte à côté. Un conte doux. Mais il ne le savait pas. Son coeur toujours dans sa poitrine personne ne lui avait encore volé.

Est ce qu'il restera encore longtemps à lui? La vie est faite d'imprévus. Et un nouveau avait croisé son chemin. Il s'avançait vers le lieu de l'exposition. Curieux. Naïf. Chantonnant. Qu'allait-il se passer une fois la porte franchie?

Un nouveau livre s'ouvre tout comme la porte face à toi. Un nouveau chapitre pour la plume. Tu commences son écriture sans le savoir. Tu t'avances vers le hasard. De la musique. Entrainante. Des enfants qui chantent. Des plus jeunes des moins jeunes. Mais dans leurs coeurs aucun n'avait grandit. Des images animées projetées sur les murs. Des affiches des posters. Des casques proposant d'écouter des musiques et reportages.

Tu ne savais pas où donner de la tête. Alors tu entras dans une petite pièce donc le nom te plaisait bien. "Oliver et Compagnie". Des captures du dessin animé. Des extraits. Un bouton. Trop curieux. Après un regard aux alentours. Tu appuyais. Et seul tu chantais à la seconde écoute. T'aidant des paroles sur l'écran

-Le rythme de la vie quand l'a dans les pieds, ce n'est pas difficile et t'es le roi du quartier...et pourquoi m'en faire dis moi?
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Dim 6 Mai - 19:44



La dernière fois que je suis allée rendre visite à ma cousine Sarah -c'était il y a deux jours- elle m'a attaquée avec un flyer. Un truc Moldu pour une expo qu'elle m'a filé en me disant, d'un ton très enthousiaste, qu'il fallait ab-so-lu-ment que j'aille voir. Elle y a été en famille -avec James son époux et leur fille Lisa- et apparemment, tous en sont ressortis ra-vis.
J'ai promis que, oui, j'y ferai un tour. Même si je comprends pas trop ce que c'est, cette expo. Enfin, au moins, avec l'adresse, je sais où elle se trouve. Londres Moldu, je connais et avec un plan en poche, je m'en sors on ne peut mieux.
J'ai parcouru deux fois le petit tract de pub. Une expo sur un certain Disney. Allez savoir. Un dessin de château avec paillettes et feu d'artifice. À l'arrière, quelques explications avec une photo qui ne bouge pas. D'après la légende, c'est lui, le fameux Disney, mort et enterré depuis un bon moment. Mais qui a donné son nom à un studio qui a racheté d'autres studios bref, véritable usine dans ce que les Moldus appelles le dessin-animé notamment enfantin. Ce monsieur a l'air d'avoir marqué des générations, en tout cas. Les sorciers n'ont pas vraiment été impacté par lui mais je suppose que ça ne coûte rien d'aller voir. Histoire de forger un peu sa culture hors Merlin-Dumbledore-Potter. Hors Gryffondor-Serpentard-Poufsouffle-Serdaigle, aussi. Parce que l'histoire des quatre fondateurs, on en mange tout plein à l'école. Mais Disney, que dalle. En même temps, l'est pas un sorcier. Et je suppose qu'à l'inverse, les Moldus ne connaissent pas notre quatuor préféré. Etant un fervente partisane du mélange des cultures, j'ai donc décidé d'y faire un tour. C'est toujours chouette, les expos.

Telle une gamine, je m'élance sur le bord du trottoir et court, bras tendus sur le côté pour faire équilibre ; le but : aller le plus loin possible et le plus vite sans mettre un pied dans le caniveau. C'est drôle, hein. Jusqu'à ce qu'une voiture manque de m'arracher le bras gauche et que le chauffeur ne me fasse un geste agacé derrière sa votre. Oups. Je crois que pour mon intégrité physique, je vais marcher au milieu du trottoir, maintenant. Ouais, mieux, sans doute.
J'arrive sans me perdre au lieu indiqué sur le flyer. Payer son ticket d'entrée et, un peu perdue, entrer dans le sanctuaire. Il y a quand même pas mal de monde. Des écrans qui diffusent des images -dessins, pas de vrais gens. Et puis des casques ; certaines personnes en porte sur leur tête et semblent écouter un truc. Des salles avec des noms. Qui ne me disent rien. Aladdin, Pocahontas, Blanche-Neige -si, ça je connais, enfin je connais l'histoire- La Belle et le Clochard...



Je fronce les sourcils, ne sachant trop par où commencer.
Au hasard, je pointe le nez dans une salle aux motifs orientaux. Des images muettes à l'écran montrent une demoiselle aux yeux bridés qui se traîne sous la pluie. Quelques panneaux textes explicatifs. Un vague recap de l'histoire. Des images figées accrochées au mur, tirées apparemment du dessin-animé. Et puis un bouton, avec un écriteau qui invite à appuyer. Un peu suspicieuse aux premiers abords, j'obéis néanmoins. Et soudain, la salle si vide et si calme s'emplit d'une musique et d'une voix qui se met à chanter. Wuuut
Puis je me rappelle que le texte présentation de l'expo mettait un bon accent sur les dessins animés chantants dont Disney est un des meilleurs représentants. Eukééééé...
J'écoute la courte chanson en continuant de regarder les diverses choses exposées ici.

Quelle est donc cette image, ce mirage, sans visage, miroir pourquoi réfléchis-tu sans me voir...

Je l'aime bien, cette chanson. Elle me correspond. Un peu. Sur les bords.
Lorsque les dernières notes s'achèvent, je ressors de la salle, d'un peu guilleret. Allons voir plus loin ! Je me demande quel espace choisir. Et j'entends soudainement un fond sonore émaner de quelque part, là-bas.
En effet, quelqu'un d'autre est en train de nourrir ses oreilles de musique. Un jeune d'homme, d'à peu près mon âge, qui chante en plus en lisant les paroles qui défilent. Je m'approche à petits pas. C'est un fan ? Qui vient ici pour célébrer son héros ? Comment certains sorciers célèbres... euh... des gens comme Lockhart.
Je reste quelques instants silencieuse, un peu en retrait, l'oeil perdu. Alors que le garçon chantonne. Puis, sans même attendre la fin, je lance :

-Tu connais ce morceau ?

Je me demande soudainement si j'ai l'air bête. Peut-être que je suis la seule à m'être ramenée ici sans rien connaître. Disney, c'est peut-être le FCC (fond culturel commun) des Moldus, et si tu connais pas, t'as vraiment raté ta vie.
Enfin, moi, j'suis pas Moldue, et j'assume totalement mon ignorance sur ce bonhomme d'il y a deux siècles et ses œuvres !
J'adresse au jeune homme un sourire pas du tout complexé ou gêné de ma question qui pourrait s'avérer être totalement bête. Plutôt un sourire amical. Parce que j'suis de bonne humeur. Ca a l'air assez chouette, ici.

Max Karter
Max Karter
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Max Karter, le  Mer 23 Mai - 10:22

Musique. Tu la suis. Tu l'écoutes sans te rendre compte que tu es écouté. Troisième écoute. Tu chantes comme su tu la connaissais depuis petit. Chien qui a vraiment du chien. Et le rouquin te donne presque envie d'en adopter un. Tu te promets alors de le nommer Oli...Ollivander...non Oliver comme ce petit roux qui vient de prendre l'eau. Tu souris. Soudain une voix te tire de ta rêverie. Tu te retournes. Tu replonges. Un battement de raté puis un second. Tu sens ton cœur se serrer.

Le jeune héro ressenti pour la première fois quelque chose d'intense. Pour les yeux attentifs l'ombre d'une coeur ailé venait de quitter sa poitrine. "Déjà? Cela ne va pas un peu vite en besogne?" Nous sommes dans un conte. Je suis le conteur laissez moi raconter mon histoire. Mais oui je me suis peut-être un peu emballé dans le feu de l'action et du moment. Où en étais-je déjà?
Nous disions donc... Le jeune homme venait de faire une rencontre imprévue avec ce que certains pourraient qualifier d'amour. Un coup de foudre en bonne et due formes. Mais même si le coeur de ce petit rattait maintenant des battements, il lui faudrait un peu de temps. Il était timide notre héros. Il n'avait eu qu'une histoire avant. S'était juré de ne plus sombrer de nouveau. Et pourtant, dans ce cas présent seul le temps nous dira si entre ces deux là cela passera. En attendant revenons à notre petit lion qui venait de prendre la parole.


-Je...enfin...c'est que...Max

Tu ne sais pas quoi faire. Main tendue. Mots absents et vocabulaire réduit. Tu ne sais pas ce qui t'arrive. Alors tu te concentres sur la musique. Elle est bien la musique. Un signe  à l'inconnue de s'approcher. Si tu n'arrivais pas à aligner trois mots tu allais faire autrement. Tu pris le casque et tu demandas d'un signe la permission de lui mettre. De relancer la musique. De la partager avec elle. Cette chanson qui donne la pêche. Une chanson que tu corresponds bien. Tu as surement un foulard rouge dans un coin. Tu risques de la garder en tête un bout de temps cette chanson.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Kohane W. Underlinden, le  Mar 19 Juin - 0:36



Une rencontre. Impromptue. Au détour d'une vie. D'un angle.
Il suffit parfois de pas grand-chose, un regard, une parole, un geste, pour que ce dérapage à l'angle du mur vienne colorer le monde d'une autre façon.
Je regarde, intriguée, le jeune homme tout à l'heure plongé dans sa musique. Lui aussi, me rend mon regard lorsqu'il me remarque, me sourit et au début, il n'y a rien. J'attends, suspendue à ses lèvres, sa réponse, première approche, question sincère : tu connais ce morceau ?
Lorsqu'il ouvre, la bouche, il paraît se perdre, patauger, barboter dans une mer trop grande. Quelques mots alignés et hachés, des mots qui n'arrivent pas à signifier.
Je ne le brusque pas, je n'aime pas brusquer les gens. Patience. Alors que je me demande ce qu'il lui arrive. Finalement, le dernier mot qui surgit d'entre ses lèvres ressemble davantage à un prénom qu'à une réponse à ma question.
Max.
Il s'appelle Max ?
Il tend la main, comme une banale présentation. Je suis un peu prise au dépourvue. Si bien que, quelques secondes de suspend, regarder la main tendue, lui-même ne semble plus trop où savoir se mettre, sur quel pied danser.

-Ah euh ben Kohane, je réponds, après un temps, pas très sûre de moi.

C'était ça ?
Il voulait faire les présentations ?
Les mots ne viennent pas en complément. A la place, il esquisse un autre geste vers moi : proposer le casque et même me le mettre sur la tête pour partager cette chanson qu'il se faisait une telle joie de chanter au moment où je suis arrivée.
J'écoute un peu la mélodie, fais moyennement attention aux paroles.
Alors que la chanson court son fil de vie, je suis surtout concentrée par le geste qui a été esquissé : partage. Sans trop savoir pourquoi, l'initiative m'a touchée. Il m'est inconnu autant que je lui suis inconnue. Et pourtant. Il a voulu partager.
Je sens mon cœur battre un peu plus fort en me rappelant que, souvent, les partages désintéressés de cette façon sont à l'origine de rencontres merveilleuses.
Coup d'oeil en coin.
Peut-être est-il ma rencontre merveilleuse ? On en fait peu, dans sa vie. Mon frère étoilé était l'une d'elle, ce frère que j'aime inconditionnellement. Et lui, Max... compte-t-il lui aussi parmi ces rares rencontres ?
Je lui fais un sourire muet. Ne sachant que dire. Puis, surtout, je suis censée écouter.

Le morceau s'achève et je retire le casque.
Mes yeux se relève sur le jeune homme prénommé Max.

-C'est gentil de m'avoir fait écouter, je prononce d'un ton doux. Tu... tu as vu toute l'exposition ?

Passer sa main dans ses cheveux pour les ramener en arrière. Tic nerveux. J'suis nerveuse ? Pourtant, ce n'est pas mon genre. C'est peut-être lui qui m'influence. Il a tellement bredouillé tout à l'heure...
J'ai bien envie de le connaître un peu plus. Il a l'air gentil. Avenant. Alors... pourquoi pas voir une ou deux autres salles ensemble ? Sauf s'il attend quelqu'un mais il avait plutôt l'air seul, quand je suis arrivée.

Max Karter
Max Karter
Gryffondor (DC)
Gryffondor (DC)
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Max Karter, le  Jeu 19 Juil - 20:17

Tu es un peu déboussolé. Tu ne sais pas quoi dire. Tu ne dis rien. Tu la laisses profiter de la musique dans ses oreilles. Tu chantonnes à côté d'elle. Cette mélodie qui t’entraîne dans un cercle de notes qui volent et qui dansent autour de toi. Tu oublies un instant la timidité. Tu l'oublies pour chanter. Regardant la vidéo. Plus besoin des paroles. Juste la vidéo. Le chant résonne. Tu profites de ce moment, de cet instant. Tu danses légèrement. L'a-t-elle remarqué? Tu ferme les yeux. Tu as peur de les ouvrir. Te sentir gêné si son regard croise le tien. Pourquoi se sentir gêné? Tu ne sais pas tu ne maîtrises rien.

La chanson arrive à sa fin. Demoiselle retirant son casque. Tu l'observe discretement. Timidement. Tu n'oses pas lui proposer de voir la suite avec toi. Les mots se sont envolés de nouveau. Mais sur son cheval elle vient te sauver. Te proposant ce que tu comptais lui proposer. Tu souris. Sourire sincère. A la fois timide et ravie. Un sourire jusqu'au yeux qui suivent le mouvement. Quelques étoiles s'égarant en eux. Attention à ne pas te laisser tomber dans l'illusion...Une petite courbette aux allures théatrâle. Un petit quelque chose qui te sauve quand les mots manquent.

-C'est avec plaisir. Je viens de commencer si tu veux on peut avancer ensemble qu'en penses tu?

C'est mieux à deux et plus on est de fous plus on rit, penses tu pour toi. Tu avances à petits pas vers la pièce adjacente. Tu te laisses bercer par un nouvelle univers. Un ciel étoilé. Une chanson comme un rêve bleu. Un rêve à deux. Une coïncidence? Un hasard? Tu ne sais pas. Tu te retournes, la regarde, lui souris...Cette journée sera belle
Contenu sponsorisé

Galerie d'Art Empty
Re: Galerie d'Art
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 2

 Galerie d'Art

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.