AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 1 sur 11
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Kyara Blanchet, le  Dim 17 Sep 2017 - 1:52

La semaine était quasiment terminée. Attablée à la table des professeurs, Kyara fixait son assiette fumante de ragoût. Le regard vide, elle remuait la mixture depuis plusieurs minutes déjà à l'aide d'une fourchette. Elle n'avait pas faim. Elle n'était ici que pour faire un minimum acte de présence. Elle avait déjà évité les repas tout au long de la semaine, il fallait quand même tuer les espoirs des élèves et montrer à ses collègues qu'elle était toujours présente. Poussant un soupir, elle se força à avaler quelques bouchées avant d'abandonner. Elle savait que c'était bon et qu'en temps normal elle se serait régalée, mais c'était avant qu'elle ne devienne veuve à l'âge de vingt quatre ans et que son avenir sentimental s'écroule.

Se levant, elle adressa un signe de la main à ses collègues en se collant un faux sourire sur les lèvres et alla récupérer ses affaires dans son appartement. Lorsque ce fut chose faite, elle verrouilla la porte puis se rendit dans sa salle de cours. Après être restée seule chez elle pendant une longue période, elle avait ressenti le besoin de s'occuper au maximum pour ne pas penser à Liam. Elle avait repris le sport et passé de nombreuses heures dans la forêt interdite pour réunir des éléments pour son prochain cours, mais aussi pour refaire le stock de sa réserve personnelle. La reprise des cours allait aussi pouvoir l'aider. Entrant dans la salle, elle laissa la porte ouverte et arrangea la disposition des tables des des chaises. Elle fit cela comme une moldu, tout était trop facile à la magie, on gagnait trop de temps et on avait le temps de se plonger dans ses pensées par la suite. Changeant trois fois la disposition, elle se décida finalement en gardant un schéma classique. Il y avait donc quatre rangées de trois tables de deux personnes chacune. Cela faisait vingt quatre places pour vingt élèves, les premiers allaient avoir l'embarras du choix pour s'installer !

En début de semaine, Kyara avait laissé un mot sur le panneau d'affichage de chacune des maisons afin d'inviter les élèves participants à son cours à emmener leur animal de compagnie. Un par personne pour ceux qui en avaient. Elle ne voulait pas non plus transformer la salle de classe en zoo. Au fond de la classe se trouvait des cages pour le cas où les animaux ne soient pas assez bien dressés. Elle voyait déjà les élèves ramener leurs compagnons en les laissant librement gambader sur eux en oubliant qu'ils pouvaient se retrouver avec un prédateur en face. Haha. Il ne manquerait plus que ça que l'animal d'un élève en bouffe un autre. Hahaha, la rigolade que ça serait !  

Allant dans la salle d'à côté qui servait de débarra, elle vérifia que rien ne manquait. Il n'était pas rare de voir des affaires disparaître à tout jamais ou réapparaissant des mois plus tard dans un endroit improbable. Hochant la tête satisfaite, la Fourchelang alla s'installer à son bureau, attendant que la cloche sonne et que les premiers élèves arrivent.


---

Le cours débute enfin ! Vous avez jusqu'au 24 inclus pour faire arriver votre personnage après quoi vous serez en retard. Vous pouvez emmener votre animal de compagnie pour le cours ! Merci d'éviter les animaux trop imposants, du genre "j'ai un hippogriffe de compagnie" et de n'en emmener qu'un par personne. Bons RP ! Le cours se passe en début d'après-midi, Kyara n'est pas du genre à manger un ragout au petit-dejeuner !


Dernière édition par Kyara Blanchet le Dim 8 Oct 2017 - 23:20, édité 2 fois
Galway Lynch
Galway Lynch
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Galway Lynch, le  Dim 17 Sep 2017 - 8:36

Galway fut réveillé très tôt ce matin-là. Il aurait bien aimé pouvoir dormir encore un peu, s’étant couché très tard pour réviser ses cours de métamorphose, mais quelqu’un en avait décidé autrement. Il s’agissait de Craobhán, son hibou de compagnie, qui avait réussi à se faufiler dans les cachots et tapait avec insistance à la porte de son dortoir. Galway s’était levé en grommelant et l’avait laissé rentrer.

Son hibou petit duc déposa une lettre sur son lit, ainsi qu’un paquet très léger. Galway savait ce que contenait le paquet, il l’ouvra avant la lettre. L’été qui avait précédé sa cinquième année d’études, sa sœur et lui s’étaient mis aux origamis et ils avaient l’habitude de s’en échanger lors des lettres qui allaient de Poudlard à Lucan dans la banlieue de Dublin et inversement. Sa sœur était de plus en plus douée et il avait hâte de voir à chaque lettre le pliage qu’elle lui avait envoyé.

Il découvrit alors un magnifique phénix, peint avec beaucoup de délicatesse. C’était la première fois qu’elle lui envoyait une créature magique. C’était même la première fois qu’elle faisait référence au monde magique à sa connaissance. C’était la magie qui était responsable de sa paralysie, les pouvoirs que Galway n’avait pas pu maîtriser alors qu’il avait sept ans et qu’il avait tenté de la sauver de la noyade. Il supposait qu’elle avait peur de la magie et Galway la comprenait parfaitement, lui même avait été terrifié par ses propres pouvoirs pendant une grande partie de sa première année d’étude.

Mais alors pourquoi ce phénix ? Galway ouvrit la lettre en quête d’explication. Elle était plus longue que d’habitude, écrite par les trois membres de sa famille. Ce fut sa sœur qui avait écrit la première, lui expliquant que depuis un mois elle n’utilisait plus du tout son fauteuil, se reposant uniquement sur les dernières avancées en termes de prothèses qu’elle expérimentait depuis plus d’un an, et qui fonctionnaient à merveille.

Elle lui disait également qu’elle était fière de pouvoir porter ces prothèses auxquels leurs parents avaient beaucoup contribué en termes de recherche, ayant conscience de l’impact qu’elles auraient lorsqu’elles seraient diffusées à grande échelle auprès de ceux qui étaient paralysés. Enfin elle lui dit que pouvoir quitter son fauteuil était pour elle comme une seconde renaissance, et il comprit le phénix. Le fait qu’elle utilise une référence magique pour expliquer son état d’esprit le toucha profondément.

Sa mère lui expliquait que l’équipe de recherche dans laquelle elle travaillait était très contente des résultats obtenus, c’était le fruit de plusieurs années d’efforts. Enfin son père lui souhaita bon courage pour ses examens à venir, et lui dit également qu’il était fier de lui. Ce n’était pas grand-chose par rapport aux nouvelles que sa sœur lui annonçait, une phrase presque normale venant d’un père. Sauf que celui de Galway n’avait jamais pu accepter ses pouvoirs capable de blesser et de tuer des gens, ni le fait qu’il aille dans une école pour les développer.

Pour la première fois depuis l’âge de sept ans, il avait l’impression d’être en paix avec sa famille, et cela lui faisait un bien considérable, lui faisant oublier tout les soucis qu’il avait en ce moment, il versa quelques larmes en caressant son petit hibou, le lien qu’il avait avec sa famille. Puis, regonflé à bloc, il se prépara pour une nouvelle journée de cours. La matinée passa très vite puis le déjeuner, puis vint le premier cours de l'après-midi qui était un cours de soin aux créatures magiques et lors du dernier cours Mme Blanchet leur avait indiqué qu’ils pouvaient venir avec leur animal de compagnie.

C’est donc avec son hibou petit-duc sur son épaule qu’il entra dans la salle, et il se rendit compte qu’il était le premier étudiant arrivé. Cela avait était une habitude lors de ses premières années d’études, mais depuis quelques temps il était plutôt du genre à arriver pile à l’heure, étant très occupé avec toutes ces révisions de BUSE.

-Bonjour Professeur. Voici Craobhán, mon hibou petit-duc. Ça veut dire brindille en gaélique.

Le petit hibou lança un regard vitreux à l’enseignante. Maintenant qu’il avait rempli sa mission il semblait épuisé par son voyage à travers la mer d’Irlande. Galway s’assit au premier rang et sortit ses affaires, mettant son phénix en papier bien en évidence sur sa table, sa vue lui réchauffant le cœur.


Dernière édition par Galway Lynch le Dim 17 Sep 2017 - 17:30, édité 1 fois
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Elhiya Ellis, le  Dim 17 Sep 2017 - 9:36

Réveil vaseux ce matin. Les premiers bruits de couloirs resonnaient desagreblement jusque dans les dortoirs. Avoir un oreiller sur la tête pour étouffer le bruit n était pas fermement efficace, Elhiya avait même l'impression que ca reverberait encore plus le moindre bruissement de draps. A moins qu'en fait ce ne fusse la faute à son Boursoufflet qui commençait déjà à sautiller a côté d'elle. Ça aussi c'etait agaçant, il n'y avait pas moyen de faire en sorte que la boule de poils attende sagement? Non, bien sur que non. Pas plus que le flereur qui miaulait au pied du lit. De toute évidence essayer de dormir 5 minutes de plus était totalement exclus.

S'asseyant dans son lit et gratifiant les deux animaux de caresses un peu trop abrutes, la blonde, les yeux dans le vide regardait les premières agitations de chambrée. Il lui fallut attendre d'être toute seule pour réaliser qu' elle avait cours également.  Grâce au planning scolaire, c'etait des cours qui l'intéressaenit si sa mémoire était bonne. Par contre vu le mal de tête et les acouphènes persistant, pas sur qu'en fait ce soit bien le cours de soins aux créatures magiques qui était au programme ce matin, il était peut être prévu en début d après midi..

Tant pis, vu l'heure, pas le temps de chercher pourquoi elle avait du mal à émerger et si elle avait mis le bon livre de cours dans son sac. Passage a la douche rapide, uniforme enfilé a la va vite, petit déjeuner oublié, barettes dans les cheveux histoire de voir ou elle marchait et la blonde s'etait dirigée vers la salle de classe qui lui semblait la bonne.

Ce fut un cookie extirpé de son sac et bloqué entre les dents qu'Elhiya poussait enfin la porte de la classe du professeur Blanchet. Hum porté fermée, ce n'etait pas la bonne heure. La blonde avait fait l impasse sur son première cours de la matinée pour vérifier son planning. Le cours de soins aux bestioles était bien après le repas de midi.. mauvais timing. Reste de la matinée dans d autres salles de classe, pause dejeuner et retourne a la premiere salle, la porte s oivrait c etzit bon signe.

En passant la tête, son regard tomba sur son préfet de maison et l'enseignante, c était pas la cohue.. Elle pénétra dedans, cherchant ou se mettre


"Bonjour Professeur, bonjour Gal'"

Alors non, Elhiya n'était ni prise d'un soudain élan d'affection pour le rouquin, ni d'une envie de le taquiner, elle était juste trop feignante pour dire son prenom en entier. La blonde a installa au second rang, table du milieu, abandonnant son sac sur le bureau, apercevant avec horreur que Myrtille son boursoufflet s était invitée à la partie. D'un soupire, elle recupera l'animal, le calla sur son épaule en lui donnant un bout de biscuit et reporté son attention sur le hibou du préfet en grimaçant.

*pourvu qu'il vienne pas réclamer a manger lui aussi*


"Mignon ton hibou Gal!"

Même si en fait, Elhiya se demandait surtout pourquoi il l avait amené. Ça fait des câlins les volatils maintenant?


Dernière édition par Elhiya Ellis le Dim 17 Sep 2017 - 13:18, édité 2 fois
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Invité, le  Dim 17 Sep 2017 - 9:40

Après avoir terminé mon repas à toute vitesse, je m'étais levé d'un bond de la table de Serdaigle, avais empoigné mon sac de cours et sortais de la salle d'un pas joyeux. J'avais tellement hâte d'aller en cours de soin! Avec les potions et la botanique, il complétait le trio de mes matières favorites. Que rêver de mieux que de s'occuper de créatures magiques pendant des heures ? Rien qu'à l'idée de me retrouver entouré d'animaux en tous genres, mon cœur bondissait de joie.

J'avais bien lu la note sur le panneau d'affichage, comme quoi nous étions autorisés à amener notre animal de compagnie avec nous en cours. Cette nouvelle avait doublé mon enthousiasme à commencer ce cours le plus tôt possible ! J'allais me retrouver dans une pièce remplie de chouettes, hiboux, chats, crapauds et bien d'autres encore ! Et peut-être même des corbeaux, des fléreurs et des boursoufflets, qui sait ?

Moi, malheureusement, c'est seul que je marchais dans les couloirs pour me rendre en cours. Je n'avais pas d'animal de compagnie, ni oiseau facteur, ni félin affectueux, ni familier en magie. Malgré mon ardent désir de me trouver un compagnon à poil, à plumes ou à écailles, je me ravisais à chaque fois une fois arrivé dans l'animalerie. Dès que je passais la porte, la vision de tous ces êtres enfermés dans des cages et vendus comme des sachets de thé me brisait le cœur et je sortais de là en me disant une fois de plus qu'on devrait les laisser en liberté plutôt que de les considérer comme des objets qui nous appartiennent. Même si je sais que les animaux adoptés sont heureux comme tout et que les voir construire une relation avec l'humain qui les a adoptés est juste magnifique. Mais je n'arrive pas à le faire pour moi...
À la maison, chez mes parents, comme nous habitons près d'une forêt, j'ai largement de quoi m'occuper pour les animaux sauvages. Pour l'instant ce bonheur-là me suffit amplement.

C'est donc non accompagné mais le pas sautillant et le sourire aux lèvres que j'entre en classe. Il y a déjà trois personnes à l'intérieur. Je lance un "Bonjour !" enjoué à (la petite) assemblée. La professeure attendait à son bureau que tout le monde arrive. Elle avait des yeux vert clair qui rappelait la nature. Je lui souris en passant plus près d'elle puis en me demandant où j'allais m'asseoir je me retrouve face à la deuxième personne présente dans la pièce. Un autre élève déjà assis au premier rang. Un garçon au visage lunaire, couvert de taches de rousseur et avec des cheveux roux. J'ai toujours trouvé que les taches de rousseur c'était trop mignon, que ce soit sur un garçon ou sur une fille. J'aurais voulu en avoir moi-même.. Mais ce qui attire le plus mon regard est ce qu'il y a sur son banc.

Je me penche un peu en avant pour mieux le voir et m'exclame d'un air admiratif :
- OoOh ! Tu es doué ! Moi je n'arrive qu'à faire des petites fleurs en origami !
C'est vrai que je savais faire un lotus et une tulipe. Et une rose à moitié bien faite, mais il y avait encore des progrès à faire. Son phénix à lui était juste : waw ! Je suis impressionné !

Je me relève et adresse un petit "coucou" de la main à son petit hibou perché sur son épaule. Il était mignon mais avait l'air fatigué, la pauvre petite bête. Je décide de m'asseoir juste derrière le faiseur d'origami, au deuxième rang, en saluant d'un sourire la fille blonde qui était assise sur la même rangée mais plus au milieu.
Rose Artis
Rose Artis
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Rose Artis, le  Dim 17 Sep 2017 - 11:54

En passant devant le panneau d’affichage des lions quelques jours plus tôt, intriguée par l’apparition de nouveaux messages, Olivia avait trouvé une note de la professeur de soins aux créatures magiques précisant que les animaux de compagnie étaient les bienvenues.

Le cours de soins était de loin le préféré d’Olivia, mais savoir qu’elle allait pouvoir y amener un compagnon lui donna une raison de plus de l’adorer. Elle ne prendrait pas son chat – il était un peu trop peureux pour qu’elle puisse le trimbaler tranquillement jusqu’à la salle de cours. Finir défigurée ne lui donnait pas vraiment envie. Aussi, elle prendrait Noxie, sa petite chouette chevêche. Elle avait grandi depuis son acquisition, bien qu’elle reste encore toute petite, et elle savait se montrer calme et obéissante. Il ne devrait donc pas y avoir de problème avec elle. Enfin, sauf si quelqu’un se ramenait avec un animal énorme et mangeur de chouette. Mais qui avait ce genre d’animal de compagnie ? Personne, elle l’espérait. Dans le doute, elle attacherait un ruban à la patte de sa chouette, pour pouvoir la rattraper si l’oiseau décidait de s’envoler sans prévenir.

Le cours avait lieu après le repas. Elle avait retrouvé sa voisine de dortoir à la grande salle pour partager le repas avec elle, profitant de l’entre-deux cours pour passer du temps ensemble. Quelques rires et un plat avalé plus tard, elle se décida à rejoindre son dortoir, un peu en avance, pour avoir le temps de préparer son sac pour le cours et récupérer la petite Noxie.

Elle ne croisa pas grand monde dans les couloirs, les élèves étant certainement encore en train de profiter de la pause de midi. Elle avait mal évalué son temps, et elle allait surement être vraiment en avance. Elle n’aimait pas arriver en première dans la salle, et se retrouver en tête à tête avec les professeurs – trop intimidant pour elle. Elle ralentit sa cadence et prit le temps de déambuler jusqu’à l’entrée de sa salle commune. Quelques Gryffondors avaient choisi de se réfugier dans la salle, préférant surement le calme que l’endroit procurait à cette heure-ci à l’agitation de la grande salle. Elle passa à côté d’eux, un sourire pour salutation et monta les marches en pierre de l’escalier qui montait jusqu’aux dortoirs. Elle passa devant plusieurs portes lambdas avant d’arriver à la sienne. Elle poussa la porte doucement, mais personne ne se trouvait dans la pièce. Enfin, personne, excepté les animaux de compagnies qui restaient ici.

Olivia posa son sac sur son lit, en sortit les affaires des cours de la matinée et les remplaça par ce qui lui semblait utile pour le cours qui allait se dérouler cet après-midi. Elle réajusta sa robe de sorcier, passa son sac-à-dos sur son épaule droite et s’approcha de la cage de Noxie. La petite chouette était contente de voir sa maitresse et secouait son plumage dans tous les sens. La blonde ouvrit la cage, attacha l’habituel ruban rouge de la chouette à sa patte et tendit sa main pour que la petite tachetée puisse monter sur son épaule.
Lorsque l’oiseau eut trouvé sa place et s’y installa correctement, Olivia lança un « à ce soir » à son chat et sorti, prenant soin de bien refermer la porte du dortoir derrière elle.

Marcher avec un sac sur l’épaule et une chouette sur l’autre n’était pas vraiment évident, mais Noxie restait calme, rendant l’avancée plus facile. Elle redescendit les escaliers de la salle commune, en sortit, et enchaina sur plusieurs couloirs avant d’arriver devant la porte du cours de soins. Il faisait frais dans le château, et Noxie secoua toutes ses plumes et rentra sa tête dans son cou. C’est donc avec une chouette recroquevillée qu’elle entra dans la salle.

Trois élèves étaient déjà installés, chacun seul sur une table de deux. Olivia s’avança, et salua la professeur d’un « Bonjour » enjoué. Elle repéra Elhiya au centre, l’abordant d’un « Hey, salut Elhiya » et d’un sourire pendant qu’elle s’installa derrière le jeune Serdaigle (Théo), sur la chaise de gauche. Elle avait déjà croisé le brun en cours de Potions, et elle savait qu’il était agréable. C’était donc une valeur sûre que de s’assoir près de lui. Elle lui sourit en passant à côté de lui.

Puisque personne n’était encore à côté d’elle, elle déplaça son sac sur la chaise libre à sa droite et étendit son bras sur la table. C’est qu’elle commençait à être lourde, la petite chouette. Elle murmura à son encontre.

- Noxie, tu ne veux pas changer de bras s'il te plaît ?

L’oiseau s’était détendu depuis qu’Olivia s’était installée, et elle s’amusait à marcher en crabe le long du bras de la blonde, ouvrant parfois ses ailes mais sans jamais tenter de partir. Elle ne semblait pas vouloir changer de côté, et continua son petit manège faisant mine de ne pas l'avoir entendue. Elle s'amusait trop pour l'écouter, de toute façon.


HRP:
 
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Invité, le  Dim 17 Sep 2017 - 12:38

J'ai le LA d'Olivia (et de Noxie)

J'avais décidé de sortir quelques friandises pour oiseaux de mon sac en attendant le début du cours. Le garçon du premier rang ne sera sans doute pas le seul à amener le sien. La plupart des élèves avaient leur hibou ou chouette pour l'envoi du courrier, c'était plus facile que d'utiliser un oiseau de la volière. Personnellement, comme je n'envoie pas tant de lettre que ça, ça ne me dérangeait pas vraiment? En plus mes parents m'envoyaient régulièrement Wendy, la chouette familiale, que je réquisitionnais de temps en temps pour des correspondances personnelles.

Je dépose donc sur mon banc la petite boîte en bois qui contient les biscuits. Si jamais un de nos amis à plumes avait un petit creux, j'étais paré ! Je me penche de nouveau vers mon sac pour y prendre le manuel de cours, j'avais envie de feuilleter un peu les pages avant le début du cours. Entre-temps quelqu'un entre et salue tout le monde avant de s'asseoir à la place juste derrière moi. J'ouvre le livre à la page des créatures classées XX. Et dire que certaines d'entre elles vivaient juste à côté de nous, dans la Forêt !

- Noxie, tu ne veux pas changer de bras s'il te plaît ?

Alors que j'étais en train de tourner une page, je stoppe complètement mon mouvement. *Noxie ?* Ce nom je le connais bien, et pas qu'un peu ! Mon cœur se met à battre un peu comme si j'étais sur le point d'ouvrir un paquet cadeau dont j'espérais que le contenu soit exactement ce que j'avais demandé. Un sourire grandie sur mon visage alors que je veux me retourner pour voir de mes yeux si c'était bien de la petite boule de plumes qui m'avait tant de fois rendu visite il n'y a pas si longtemps. Sauf qu'avant que j'ai pu faire quoi que ce soit je sens une force qui se cogne contre mon cou !

La petite chouette s'était ruée sur moi et frottait sa tête dans le creux de mon épaule. Marque d'affection à laquelle j'étais habitué. Elle était tellement adorable ! Et toujours aussi énergique que le premier jour où elle était arrivée chez moi, ayant prise le relai d'un hibou bien fatigué et au sens de l'orientation un peu émoussé.

Sans hésiter j'ouvre la boîte d'une main tout en caressant sa petite tête de l'autre. La vision - ou l'odeur ? - des friandises la fait quitter mon épaule pour aller picorer droit dedans. Je me retourne alors vers la personne derrière moi avec un sourire ravi. Une blonde à l'air surpris. Effectivement, ça devait lui faire tout drôle de voir sa chouette faire des câlins aux inconnus ! Je l'avais déjà vu au cours de potion, ceci dit. Mais il semblerait que l'on se connaisse depuis plus longtemps que ça, bien qu'on ne le savait pas encore.

- Ah comme elle m'avait manqué !
Puis dans un acte de connivence, je réutilise la formule que j'avais écrite lorsque j'avais renvoyé la lettre perdue à son expéditrice :
- Content de te revoir, douce inconnue
Violet O'Toole
Violet O'Toole
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Violet O'Toole, le  Dim 17 Sep 2017 - 13:38

Sans trop savoir pourquoi, c'était un jour sans. Ce matin Mered avait disparue du dortoir avant que je n’ouvre douloureusement les yeux de mes trois heures de sommeil de la nuit. Enfin, de la matinée, du coup. Impossible de fermer l’œil avant quatre heure. Matinée qui avait été rude, forcément. Ce midi je ne m’étais pas pointée à la grande salle pour manger, j’avais décidé de rattraper quelques heures dans les bras de Morphée. Après avoir dormi deux heures comme une masse, roulée en boule sur l’un des fauteuils de la salle commune, je m’étais éveillée encore plus douloureusement que le matin même. Je grognais. Décidément… La tête renversée, fixant le plafond étoilé en clignant des yeux pour lutter contre l’endormissement, je refaisais mentalement le parcours que j’allais devoir effectuer dans quelques minutes pour me rendre à la volière. Je soupirais et m’étirais, passant une main dans mes cheveux. Je chaussais mes baskets et reprenais mon sac laissé au pied de mon couchage de fortune.

J’arrivais aux perchoirs et cherchais des yeux la petite chevêche. J’étais réconfortée de savoir qu’elle serait avec moi pour le cours. Une fois la petite boule de plume repérée –elle avait ses habitudes et ses collègues facteur-ices préféré-es- je la sifflais. Elle ouvrait les yeux, s’ébrouait rapidement puis volait jusqu’à ma main que je lui offrais pour pied à terre. Un ver de farine pour la petite et quelques caresses. Je collais mon front au sien et fermais les yeux. Humpf. C’était trop dur. Allez, du nerf, il restait quelques escaliers –surement récalcitrants- à grimper et des couloirs à traverser. Je plaçais Noctua sur mon épaule.

La salle en vue, j'entrais. Tiens, la petite rousse avait fait sa réapparition ! A coté d’elle le préfet des Serpents. J’adressais un «Bonjour» neutre à Miss Blanchet et envoyais un baiser à Mered avec un clin d’œil et un mouvement de menton en direction de son phénix. Il était superbe. C’était mignon de voir ces bestioles avec leurs propriétaires respectifs. J’avais hâte de voir le reste malgré la lassitude qui dégoulinait littéralement de tout mon être aujourd’hui. Allez, ce soir, c’est le week-end.

Je décidais de m’exiler de l’autre côté de la classe, premier rang, à côté du mur. Je m’installais mollement sur ma chaise, sortais mes affaires en étouffant un bâillement. J’incitais Noctua à quitter mon épaule, elle s’exécuta, prenant place à coté de mon bouquin de soins aux créatures. Je posais mon coude sur la table et écrasais ma tête dans ma paume, caressant doucement la tête de la chevêche, perdue dans le jaune de ses yeux mi-clos. Je n’avais qu’une seule envie, là, tout de suite, c’était de me lover au chaud contre Ulysse et de m’endormir dans ses bras pour une durée indéterminée. Cette histoire de cicatrice m’avait remuée plus que je l’aurais voulu, je crois.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Invité, le  Dim 17 Sep 2017 - 14:55

Le déjeuner était toujours un moment qu’Aoi tentait d’écourter autant qu’elle le pouvait. L’agitation qui régnait dans la Grande Salle, les odeurs de tous les plats qui se mêlaient, tout cela lui donnait mal à la tête si elle restait trop longtemps. Et le temps qu’elle usait à manger, à traîner parmi ses condisciples, était un temps où elle n’étudiait pas. Alors elle se contentait d’entrer, se frayer un chemin jusqu’à la table des aigles, engloutir son repas et ressortir alors que les derniers prenaient place. Aujourd’hui, elle s’était régalée d’un poulet rôti. Il fallait dire que, bien qu’elle ne prenne pas le temps de les savourer comme il se devait, les repas de Poudlard étaient délicieux. Sans perdre plus de temps encore, la brune prit la direction de la sortie, puis de la tour des Serdaigle. Juste après la pause de midi, elle avait cours de Soins aux Créatures Magiques, et miss Blanchet les avait autorisé à amener un animal. Aoi ne savait pas si c’était une obligation ou non, mais dans le doute, elle avait décidé de le faire quand même. Dans un premier temps, elle avait pensé amener Tsubasa, sa chouette hulotte, mais à bien y réfléchir, Midori lui avait semblé être un meilleur choix.

Une fois dans le dortoir, elle n’avait pas mis longtemps à trouver le petit Botruc. De nature boudeur, il s’était caché sous la couverture du lit de la jeune sorcière. Délicatement, elle l’avait saisi pour le poser sur son épaule. Ensemble, ils étaient redescendus jusqu'à la salle de cours. Quelques élèves étaient déjà installés, concentrés vers l’avant de la classe pour la plupart. Avisant le bureau du milieu, toujours libre, la japonaise prit place sur la place de gauche, non sans avoir salué la professeure d’un poli bonjour. Sortant ses affaires, elle fit aussi descendre la petite créature de son épaule, en prenant bien garde qu’il ne se soit pas entortillé dans ses cheveux. Un sourire attendri au lèvres, elle s’attela à jouer avec la petite plante en attendant que la classe se remplisse.

HRP:
 
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Artemis Wildsmith, le  Dim 17 Sep 2017 - 16:34

LA de Zaza, pour votre plus grand plaisir ! MDR
Le RP est écrit du point de vue de Newt, le chat d’Arty, parce que ça faisait longtemps.  :mm:  



Non mais c’est quoi encore que ces conneries ? Franchement, quand on est un chat, on ne vous force pas à aller à l’école. C’est de la logique, un chat, ça dort, tout le temps, ça ne se rend pas en classe, tout simplement. Mais là si, bizarrement, il n’y a que dans cette école de … allez soyons gentil, gens anormaux qu’on propose ce genre de choses. Et forcément, puisqu’Arty était mon maître, enfin, mon copain quoi, il n’allait pas passer outre l’occasion de m’emmener avec lui. Fichue vie de chat compagnon de sorcier, j’vous l’dis. Quand Arty m’en avait parlé, plusieurs choses étaient passées dans mon esprit de félin. D’abord la fuite. Se cacher quelque part où il ne pourrait pas me trouver avant la fin du cours, les cuisines par exemple, il n’y penserait pas. Ensuite, le griffer, lui montrer ma désapprobation la plus totale et le faire regretter d’avoir ne serait-ce que penser pouvoir m’emmener dans un cours. Puis j’ai vu sa bouille, devant mon air ahuri et mes yeux ronds grands ouverts. Il allait pleurer si j’lui faisais ce coup-là, c’était obligé. Et s’il y avait une chose que je détestais encore plus qu’aller à l’école, c’était rendre triste Arty. J’y pouvais rien, c’était intrinsèque à ma personnalité, gravé dans mes os souples. Puis bon, il est trop adorable le petit.

Il était donc venu me chercher peu après le repas, j’étais prêt, j’avais dormi toute la matinée pour me préparer à d’éventuelles demandes physiques en cette après-midi, sauter dans un cerceau, combattre d’autres chats, lire. Bon, la lecture allait se révéler difficile mais y’a moyen que je fasse des efforts. Le fait qu’il y ait d’autres animaux dans la salle ? Non, ça ne me dérangeait pas tellement, plus que ça en fait, je m’en contrebalançais. Je me voyais déjà, pénétrer dans la salle de classe le pas léger et dansant propre au chat et me coucher sur une table. Magnifique programme. Puis quand il voulut me prendre dans ses bras, j’ai craché. No way, j’étais plus un bébé, je sais marcher tout seul quoi. Alors il hausse les épaules avec un sourire, me fait une papouille, j'aime ses papouilles, mais seulement à lui, et me laisse tranquille. Je le suis calmement, dans les couloirs. C’est là que j’me rends compte qu’en fait, j’habite dans une école, tous les jours, tout le temps, c’est mon lieu de vie et que je ne m’étais jamais rendu en cours. Après tout, ça pouvait être marrant.

Ah bah non. J’avais oublié ce détail incongru. Les gens. Y’avait d’autres gens-là qui se baladaient. Et voilà t’y pas qu’Arty croise un copain à lui. Je pense que je le connais, le petit m’en a déjà parlé, plusieurs fois, de leurs bêtises surtout. Je m’arrête, m’assoit et l’observe. C’était donc lui qui entraînait Arty dans des situations beaucoup trop dangereuses pour lui. Je le fixe, le gamin me présente avec des grands gestes et des grands sourires. Newt. Je ne bouge pas, je continue de regarder ce garçon aux couleurs vertes. Ce ne sont pas les mêmes qu’Arty, lui est en jaune, ça lui va bien le jaune. C’est alors que je remarque un chat, enfin, une espèce de chat. J’en ai déjà vu, un jour dans le train. Bouarf. Il est là comme moi, il attend un peu, le pauvre, lui non plus ne devait pas être emballé à l’idée machiavélique d’aller à l’école. Mais il ne me perturbe pas le moins du monde, ça ne m’intéresse pas. Ce qui m'intéresse c'est l'autre là, le grand brun. Ils se mettent en route, côté à côte. Ils ont l’air de bien s’entendre mais j’le surveille, le Vert et son chat un peu bizarre. Un pas de travers, un mauvais geste envers Arty, et j’en fais mon quatre heures. Il était prévenu. Finalement c’est pas si mal de l’accompagner comme ça, en classe, je peux le surveiller étroitement, le défendre, le protéger. Pourtant je ne les écoute pas, leur conversation ne déconcentre pas mon regard fixé sur le copain du gamin, au cas où.

On arrive dans la salle de classe, il y a quand même pas mal de monde, mes poils se hérissent, un peu. Finalement, je secoue mes moustaches, j’aperçois à peine quelques oiseaux. C'est quoi leur truc exactement aux sorciers avec les volatils ? Ça n'a aucune espèce de classe les chouettes. Ouais, les oiseaux c’est pas mon truc, ça laisse des plumes partout, c’est même pas bon. Parce que rien ne vaut les friandises d’Arty, d’ailleurs, ça se voit un petit peu. Devant moi le jeune Blaireau fait une révérence, datant d’il y a six siècles, oui j’suis un chat qui s’y connaît en histoire, aux personnes déjà présentes accompagnée d’un jovial « Bonjour tout le monde ! ». Si je connaissais bien le langage humain, je lèverais les yeux aux ciel. Son copain, lui, avait dû les saluer froidement, mais après tout, qu’est-ce que j’en sais moi. Le jour et la nuit ces deux-là. Les garçons choisissent alors de s’installer vers le fond de la salle de classe, plutôt sur la droite, je les suis sagement. Et tandis qu’Arty s’assoit sur l’une des deux chaises, je saute sur sa table, et m’étend, la tête toujours tourné vers le fameux Azaël. Je ne vois pas son chat bizarre, mais il ne doit pas être très loin. J’entends alors la remarque du petit : « T’inquiète, il est pas méchant, il a juste du mal avec les gens. » Understatement of the year. Encore des papouilles de sa main enfantine. Je le vois sortir des trucs de son sac, mais je reste concentré sur ma cible, son voisin. Les gens oui, mais là, ça va encore, à croire que j'étais plutôt de bonne humeur, puis d’ici que le cours commence, ma sieste de l’après-midi aura déjà commencé, alors tranquille.
Ulysse Daiklan
Ulysse Daiklan
Maitre de JeuGryffondor
Maitre de Jeu
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Panthère de Chine


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Ulysse Daiklan, le  Dim 17 Sep 2017 - 17:43

Donc cours de soin aux créatures magiques.

Bon bah profitons, j’ai acheté Kowl ce matin, c’est le bon moment pour voir s’il est docile et créer des liens avec lui. J’aurais bien amené ma petite jorbabille toute noire mais bon, ce sera pour une autre fois. J’ai transplané devant Poudlard vers l’heure du repas. Juste le temps de déposer mes achats dans le dortoir, de manger et d’aller en cours. Le tout avec ce Hiboux Grand Duc sur l’épaule.

En vrai, j’ai l’air normal mais je fais trop le fier, avec mon Hiboux blanc là. Pas de marron, que du blanc, du noir, et quelques fois du gris. La classe. Enfin je pense. J’ai quand même pris sa nourriture avec moi, question de pas le laisser mourir de faim. En plus je crois vraiment avoir choisis le bon, vu qu’au lieu de partir n’importe où et de s’enfuir, il reste bien sagement sur mon épaule à se frotter la tête sur la mienne.  Bon du coup ça casse un peu l’image de la classe que j’avais, mais pas grave, au moins il ne me mange pas.

La moitié du château franchis avant que je ne me rende compte qu’il ne suffit pas d’un hibou pour suivre un cours. Je tourne les talons pour aller récupérer mes affaires, comme un blaireau. Enfin pas un Pouffsoufle, le blaireau, l’animal. Bref, je vous explique pas, il faut que j’aille récupérer mes parchemins, encres, et autres choses pouvant me servir, comme mes feuilles de dessin. J’adore dessiner les créatures que l’on voit dans ce cours, c’est toujours bien cool. Une fois ça fait, je retourne vers la salle de classe.Je franchis la porte de la classe, passant près du professeur.

- Bonjour Madame Blanchet.

J’observe la classe autour de moi et fait un signe de coucou à Olivia et Artémis, trop loin pour que je m’amuse à leur lancer un bonjour vocal, puis mes yeux retombent sur Elhiya. Elle a l’air… Sobre ? C’est déjà ça de gagné, au moins elle viendra pas faire des câlins surprise devant tout le monde. Sans plus de cérémonies, je vais m’assoir près de Violet. Violet à qui je devais expliquer le pourquoi du comment. Violet à qui j’ai complètement oublié d’expliquer le pourquoi du comment. Je m’assois à côté d’elle, dos au reste des gens et lui fait un bisou sur la joue. Mission ne pas mourir : challenge accepted.

- Coucou toi, désolé pour hier j’suis partit et j’ai complètement zappé de t’expliquer… Si tu veux je fais ça après le cours, ça te dit ?

Je fais des yeux de labradors, question d’être sûr qu’elle accepte ma proposition. Je tire sur sa manche comme un gamin qui demande des bonbons. J’espère qu’elle me fait pas la boude, j’aurais l’air con. Quoi que j’ai déjà quelque chose pour me faire pardonner.

Patience.

HRP:
 
Violet O'Toole
Violet O'Toole
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Violet O'Toole, le  Dim 17 Sep 2017 - 19:01

Une voix familière me tire de ma somnolente contemplation. Mon estomac creux de ne pas avoir mangé depuis le matin -oui, ça va, je tiens mal la faim.- se serre. Je me tourne vers Ulysse, il s'assoit à côté de moi et j'ai même le droit à un baiser. Le déplacement d'air provoqué par son arrivée transporte son odeur jusqu'à moi. Hum. Définitivement, si je pouvais comater sur lui, je serais au paradis. Bon, même si son silence est en partie responsable de mon manque de sommeil.
«Coucou toi, désolé pour hier j’suis partit et j’ai complètement zappé de t’expliquer… Si tu veux je fais ça après le cours, ça te dit ?», oulà, doucement. Je suis vraiment au bout du rouleau, j'ai du choper un truc en plus de tout ça, c'est pas possible. Je m’avachis contre son épaule en prenant son bras en orage. Tant pis si d'autres se posent des questions à notre propos. Je ferme les yeux.
«Hey... T'excuses pas, t'as pas de comptes à me rendre.», même si je crève d'envie qu'il s'ouvre un peu plus, j'estime pas qu'il me doive quoi que ce soit. Et puis j'ai pas envie de le faire fuir, accessoirement. «Si toi tu veux, tu m'expliqueras après le cours. J'ai rien de prévu.», à part peut-être m'enterrer dans un trou et dormir jusqu'à la fin du monde.

Je lève les yeux vers lui et me décale un peu, constatant la grosse bête qui se tient fièrement sur son épaule. «Joli accessoire... C'est quoi son petit nom ?», lui dis-je avec un clin d’œil. Je baille encore une fois ; «Je fais dans le gabarit du dessous, perso, mais, c'est pas la taille qui compte, hm ?», grand sourire innocent sous mes yeux fatigués.
Elrin Eredin
Elrin Eredin
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Elrin Eredin, le  Dim 17 Sep 2017 - 19:22

Une senteur aux tonalités farouches envahit les narines d'Elrin avant même qu'elle n'ait eu l'idée de quitter son perchoir. Les animaux de la forêt s'exprimaient. Et quelle nuance ! Comme quoi, s'encombrer d'un volatile - sales zozios là ! - pour les messages n'était pas nécessaire. Le vent et son hymne suffisaient. Suffisaient à lui rappeler le début imminent du cours de Soin aux Créatures Magiques, qui comptait parmi ses favoris. Sans l'ombre d'un doute, ce rapprochement entre humains et nature lui plaisait. Eux qui avait si odieusement quitté leur Mère pouvaient trouver, le temps d'un enseignement, les bases d'une vie perdue, faire corps avec elle. Et surtout, il y avait les créatures magiques. Pleines de grâce, tant par leur difformité que par leur symétrie ; pleines de mystère, tant par leur complexité que par leur simplicité ; mais aussi pleines d'humanité, tant par leur sauvagerie que par leur sensibilité...

Elrin observa le ciel avec enthousiasme, confrontant azur et azur, puis se laissa glisser de branche en branche jusqu'à prendre appui sur la pelouse. Elle y posa un long doigt blanc et savoura la fraîcheur corsée de la terre. Molle mais aérée, un peu humide... un bon petit mix pour les champignons, ça ! Peut-être bien qu'elle se laisserait tenter par une soupe faite maison, ce soir, miam !

Non loin, la jeune femme perçut un flux d'élèves qu'elle estima rejoindre le cours du Professeur Blanchet. Aussi se mit-elle à leur suite d'un pas léger mais rapide, quittant un peu à regret le confort de son chêne préféré. Une fois passé la haute porte qui délimitait l'entrée du château, Elrin ralentit, portant son regard autour d'elle avec une curiosité habituelle. Même si, inhabituellement, elle avait envie d'un rythme... calme, aujourd'hui. De toute façon, ses rangers trempées et ses petites jambes ne l'aideraient pas à avaler les marches. Autant jouer les petites mémés.

Quelques minutes plus tard, Elrin ouvrait la salle de classe d'une poussée nonchalante de la main. Passant son nez en pointe par l'entrebâillement, elle jeta un coup d’œil. Comme la blonde s'y attendait, certains camarades l'avaient devancée. De plus, elle comprit bien vite que les animaux étaient autorisés - sérieux, elle avait oublié ? - tout en se réjouissant intérieurement de ne pas avoir réussi à tirer Sören de son panier. Pas de regrets ! Ses boucles dorées dansèrent tandis qu'elle contemplait avec un sourire les familiers de ses voisins et se retenait à grand-peine de les torpiller de questions. La présence de rapaces divers acheva pourtant de l'en dissuader.

Y en avait trop là, brrr...

Elrin adressa un bonjour clair et sonore au Professeur Blanchet puis laissa son sixième sens opérer tandis qu'elle vadrouillait dans la pièce en quête d'une place. Elle reconnut certains élèves, mais ça ne l'intéressait pas de les choisir alors qu'il y avait peut-être des inconnus plus intéressants. Am... stram... gram... là !

Pouf ! Elle écarta un sac, le posa sur son bureau et s'assit en tailleur sur une chaise, déclenchant un véritable concert de bracelets et de chaînes aux parures d'argent. Puis Elrin s'étira, le dauphin tatoué sur son bras gauche frémissant en même temps que ses muscles. Une fois installée, la Gryffondor opéra un léger volte-face et tomba sur une crinière blonde dont la propriétaire semblait manifestement occupée... par une chouette !

Pfouah, bonne pioche.

Elrin frissonna mais elle prit son écœurement à deux mains et interpela l'inconnue :


- Coucou, tu es donc ma voisine du jour ? Je ne crois pas t'avoir jamais vue, pourtant tu es à Gryffondor ! Désolée d'avoir bougé ton sac comme ça, j'étais un peu à l'Ouest. Moi c'est Elrin, en tout cas.
Katylise McAdams
Katylise McAdams
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Katylise McAdams, le  Dim 17 Sep 2017 - 21:08

Katylise était en train de déjeuner avec ses amis à la table des Gryffondors. Elle adorait les repas à Poudlard, car elle pouvait manger ce qu'elle voulait. Et puis, les repas étaient si délicieux.  Ses amis n'avait pas cour après mais la jeune fille devait se dépêcher. Elle avait cour de ''soins aux créatures magiques''. Elle avait vu sur le panneau d'affichage, plus tôt dans la journée, qu'il fallait ramener un animal de compagnie pour le cour. Ça tombe bien, elle en possédait un. Elle a une chatte prénommée Skatty. Il s'agit d'un beau chat angora, d'un blanc pur comme la neige. Malheureusement, cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait pas vu son chat et elle avait beau le chercher, elle n'avait pas de nouvelles. De plus il était hors de question pour elle d'arriver en classe sans elle. Elle était prête à tous pour retrouver son animal. Elle mangea en grande vitesse, quitta ses amis et se précipita dans sa salle commune.

Elle prit les affaires dont elle avait besoin pour le cour de soins aux créatures magiques, enfila sa cape puis elle regarda l'heure. Il lui restait une bonne demi-heure pour retrouver son chat et ne pas arriver en retard en cour. La jeune fille sortit de la salle et chercha dans tous le château. Elle marchait très vite, bousculant les gens autour d'elle et regardant partout. Impatiente, elle demanda à quelques personnes si ils n'avaient pas vu un chat blanc. Elle était tellement agressive en leur demandant, que les élèves ne lui répondaient pas. Il ne lui restait plus que un quart d'heure avant le début du cour. Elle marchait de plus en plus vite et elle décida au bout d'un moment de prendre un couloir, se situant sur la droite. Au moment de tourner, elle faillit bousculer un professeur. Puis elle s'aperçut qu'il y avait des poils blancs sur le sol. Elle avança puis elle remarqua qu'il y en avait de plus en plus. C'était forcément son chat. Elle vit que les poils se dirigeaient vers les toilettes des filles. Elle y courut puis trouva enfin Skatty. Celle-ci ronronnait comme ci de rien était. Elle savait que son chat adorait  la narguer et qu'elle était maligne, mais elle était aussi très bien élevé. Elle ne la disputa pas car elle n'avait pas le temps mais la prit sévèrement dans ses bras et marcha jusqu'à la salle de cour.

Arrivé dans la salle, elle aperçut qu'il y avait déjà pas mal d'élèves dans la classe, et que son escapade l'avait empêcher d'arriver première. Katylise n'était pas beaucoup apprécié par les autres et elle n'allait jamais vers les personnes en premier. Elle reconnu quelques gryffondor, qu'elle avait déjà croisé en salle commune mais ne les connaissait pas plus que ça. La jeune Gryffondor aperçut qu'une table était libre au troisième rang.Elle s'assit, son chat sagement allongé sur ses genoux et commença à sortir ses affaires.

Hors RP:
 


Dernière édition par Katylise McAdams le Jeu 21 Sep 2017 - 18:22, édité 5 fois
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Liskuvo Kalsi, le  Dim 17 Sep 2017 - 21:25

C'est compliqué de savoir où est tout le monde sans plan :( MP si je suis pas bien !
Les noms des animaux sont en français pour Lisk, du coup il sait pas ce que ça veut dire. Razz

Pourtant manger du ragoût au petit déjeuner ça ferait un petit charme, mais c'est plus sympa l'après-midi, ça se comprends. Mais dans tous les cas, vaut mieux pas que j'offre à manger à Milaid sinon il va mal le prendre, mon pauvre noueux que je sors pas beaucoup va voir du pays aujourd'hui.

Ça doit faire six mois que je l'ai acheté à la boutique d'animaux magiques et à part user de stratagèmes pour essayer de le nourrir correctement sans qu'il m'attaque je m'en suis pas beaucoup occupé, c'est peut-être l'occasion avec ce cours de soin aux créatures magiques auquel on peut apporter un de nos animaux, j'ai préféré lui à son petit pote Mimoche le malagrif parce qu'il est plus sympatoche à porter sur la paume de la main, en évitant évidemment les épines. Alors que Mimoche il mord pour un oui ou pour un non et ça devient rapidement fatigant dans les dortoirs, heureusement les deux s'entendent bien, parfois ils vont la java ensemble, de vrais teignes. J'espère que ça se passera bien l'un sans l'autre le temps d'un cours.

J'arrive dans la salle de classe, noueux sur la paume, le protégeant de toutes les aggressions sonores de la salle. Y'en a des animaux par ici, surtout des animaux usuels comme des chats ou des hiboux, j'espère que les chats ne mangent pas les noueux, si ça se passe comme ça je vais faire un machacre (appréciez le jeu de mot) digne des plus grands massacres de l'histoire des sorciers, tous les chats y passeront, tous, oui même le vôtre, rien à faire.

- Bonjour Miss Blanchet, voici Milaid mon noueux.

Recherche rapide de visages connus dans la salle, l'infatigable préfet Galway toujours au rendez-vous, il a fait un truc en papier, c'est dingue comme ça peut ressembler à quelque chose quand on y met de la bonne foi, je crois que j'ai pas envie de faire preuve de bonne foi cependant, alors je vais dire que c'est un origami, très joli si il me demande, rien d'autre sinon. Après le premier rang m'intéresse, parce que y'a des places et que je veux que mon petit noueux puisse tout voir à ce qu'il se passe, alors je me mets au centre, c'est encore plus simple comme ça.

Des petites chatouilles sur son ventre pour essayer de calmer la nervosité qu'il a sûrement à sa trouver dans cette salle pleine d'animaux étranges, je veux pas qu'on lui fasse de mal, même si je m'en occupe pas trop je l'aime bien moi, ce serait bête qu'il se fasse manger, ou virer parce qu'il est pas cool.


Du coup Lisk premier rang tau milieu. Celui qui donne à manger à mon noueux ou qui fait en sorte que son méchant chat le mange, je l'étripe, quarante fois, puis je vais chercher mon malagrif pour qu'il vous morde. Nah.
Contenu sponsorisé

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 11

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.