AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
18.02 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques
Page 5 sur 11
Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Artemis Wildsmith, le  Mar 26 Sep 2017 - 18:16

Il s’était assis de nouveau, ça me paraît important de le souligner parce que je ne l’avais pas écrit. Et il observe donc d’un air un peu fatigué ses camarades prendre la parole, à tour de rôle afin de présenter leurs animaux. Rien de bien intéressant quoi. Même l’animal de son pote en fait, oui c’est un Fléreur, trop génial, allez, au suivant. Mais c’est vraiment pendant la tirade du petit Serpentard qu’Arty faillit piquer du nez. En plus l’autre parlait d’un animal qui n’était même pas présent, aucun intérêt pour le Poufsouffle donc. D’un autre côté, ce n’était peut-être pas si mal que ça, Elius parlait d’un serpent, ce qui aurait littéralement fait angoisser Arty. Ni plus ni moins. Il est donc là, à manquer de s’endormir tranquillement, il réprime de justesse un bâillement. C’est alors que le tout débuta. Parce que oui, forcément, cela allait arriver, vous le saviez bien, vous attendiez d’ailleurs ce moment.

Arty observait les deux animaux sur leurs tables quand il vit Baal mettre une teigne à Newt, comme ça, pour le plaisir. Il devait avoir envie de jouer, lui aussi s’ennuyait avec tous ces discours inintéressants. Les poils du chartreux se contentèrent de se hérisser, seulement. Lui n’avait pas envie de bouger, c’était l'heure de la sieste, qu’on le laisse tranquille à la fin. Mais le Fléreur n’était pas de cet avis, il cherchait Newt, ça se voyait, de la pure provocation. Il se posta alors tout près du chat d’Arty et lui remit un coup de patte.
Cette fois, c’en était trop. Avec l’allure d’un chat ninja, Newt se redressa et s’attaqua à l’animal de Zaza. Arty laissa échapper un cri de surprise. Leurs chats se battaient ! Dans un premier temps, ce n’était pas cette bagarre qui le chamboula mais le fait que les deux animaux ne pouvaient pas s’entendre aussi bien que leurs maîtres. « Eeeh mais vous battez pas là ! »
Mais ils n’entendirent pas, ils étaient dans le feu de l’action, ils laissaient échapper des cris de bébés qu’on égorge et se roulaient dessus sur le bureau. Pas de doute qu’ils allaient finir par chuter.

Sur le moment, le jeune Blaireau ne réfléchit pas vraiment, il essaya de rappeler à l’ordre Newt mais ça ne fonctionna pas vraiment, pas du tout en fait. Voilà qu’il s’attaquait sans succès à la grande oreille du Fléreur.
Alors il y mit la tête, les yeux tournés vers son chat : « Arrête ! »
Parce que la main ça lui faisait trop peur, il se dit que jamais les chats n’oseraient s’attaquer à son visage. Fatale erreur de débutant, il n’avait jamais eu à retenir Newt, c’était une première fois. Et pourtant c’est de lui que vint le premier coup de griffe, là, juste sous son œil. Puis il ne s’arrêta pas là, avec une vitesse incroyable Arty reçut d’autre coups sur la joue et le nez. Ça lui arracha un cri de douleur, tandis que Baal lui passait au-dessus en n’épargnant pas ses cheveux soyeux. Il se redressa alors et essaya de chopper Newt avec ses mains cette fois. Mais ça bougeait beaucoup trop, pas moyen, et puis il hésitait, trop effrayé à l’idée de se reprendre un coup de griffe. Il ne savait pas qui menait le combat, pas moyen de discerner quelque chose, des touffes de poils s’envolaient brutalement.
La mine apeurée, Arty tira la manche de son pote afin qu’il essaie de faire quelque chose.

Nous pouvons estimer le temps de cette première manche à environ dix secondes.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Azaël Peverell, le  Mar 26 Sep 2017 - 18:40

Après l'avoir présenté, t'as plus trop prêté attention à Baal. Quelques caresses entre les oreilles de temps en temps, et c'est tout. Le truc, c'est qu'habituellement, il passe la journée dans le parc ou dans le château, à se balader et à faire ce qu'il veut. Et que même s'il peut être très sage et très calme, ça dure rarement longtemps. C'est qu'il a seulement un an, il est encore jeune, il a besoin de jouer ce petit fléreur. T'aurais peut être dû prendre une de ses balles pour qu'il se tienne tranquille. Parce qu'il a décidé de prendre Newt en joujou, mais Newt a pas envie.

Et ce qui devait arriver arriva. Une bataille de félin, magique contre non magique. Il est enfin temps de voir lequel des deux camps l'emporte ! Ou alors ce n'est absolument pas le moment. Parce qu'en plein cours, ça le fait moyen. Alors même si habituellement tu l'aurais laissé se battre, et que tu l'aurais potentiellement encouragé pour qu'il gagne, là tu te dis surtout que t'as plutôt intérêt à les calmer avant qu'ils ne foutent un bazar monstrueux dans la classe de Blanchet. Tu laisses ton pote essayer en premier. C'est qu'il a quand même l'air un peu paniqué le gamin. Toi, t'essaies de rappeler ton fléreur à l'ordre avec des "Baal, arrête !" et des "Non, fais pas ça !" mais ça n'a pas l'air de très bien fonctionner. On peut même dire qu'il s'en fout. On peut dire ce qu'on veut, les félin, ça choisit quand ça obéit et quand ça ignore...

Dire qu'à la base, il voulait simplement s'amuser, le voilà pris dans un combat sans merci avec le chat d'Arty. Tu les entends qui lâchent des miaulements et des grognements pour s'intimider mutuellement pendant qu'ils se sautent dessus. Arty ne parvient pas à les calmer, bien au contraire, il se fait simplement griffer à son tour. Les chats se fichent ouvertement de lui et continuent comme s'il ne s'était pas interposé. Et le voilà qui te tire la manche. Tu regardes les griffures qu'il arbore avec une grimace et essaie d'intervenir à ton tour. Tu n'a aucune envie de sortir ta baguette, alors t'y vas avec les mains. Mais que ce soit l'un ou l'autre, impossible de les saisir. Tu ne gagnes que des coups de griffes à ton tour tandis qu'ils continuent leur combat au sol plus loin dans un saut.

- Euh... c'était pas prévu ça. Il obéit d'habitude...

Tu paniques pas vraiment. Mais t'es un peu en colère contre Baal quand même. Il est sensé t'écouter, même en public ! Surtout en public même. Voilà la crédibilité que t'as maintenant, ça craint... T'oses pas sortir ta baguette cependant. Tu ne sais pas trop comment réagissent les animaux face à un petrificus totalus... Et voilà que Baal lance une attaque morsure en direction de la patte avant de son adversaire ! Oulala, ce combat promet d'être palpitant !
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Artemis Wildsmith, le  Mar 26 Sep 2017 - 22:42

Juste parce qu’il en avait envie, on aura tout vu, franchement, y’a des chats, ils n’ont aucune manière d’aucune sorte. Même les chats magiques, et c’est peut-être ceux-là les pires, ceux qu’on ne veut pas fréquenter. Ceux qui se croient meilleurs que nous parce qu’ils ont un air supérieur et des grandes oreilles. Ça ne pouvait pas continuer. En plus, j’étais là, parfaitement tranquille à observer les élèves parler de je ne sais quoi chacun leur tour quand mon voisin félin commença à me chercher. Au bout de deux fois, il m’a trouvé. J’ai pas réfléchi, j’ai sauté. Arty était au bord de la crise d’angoisse mais je ne pouvais pas faire autrement, mon honneur était en dépendant. Je ne vais pas dire que je ne l’ai pas fait exprès de le griffer, mais il était là, en plein milieu, là où l’autre Baal aurait dû se trouver normalement. C’est de la faute à pas de chance, voilà tout, je m’excuserai plus tard. Pour le moment, j’ai d’autres chats à fouetter, enfin, un en l’occurrence. J’entends aussi au loin la voix du pote d’Arty, il essaie de contrôler le Fléreur, ça marche pas non plus, normal, il essaie de se défendre tant bien que mal. Il est à fond dans le combat, il ignore son maître.

Puis avant que je comprenne vraiment, on est par terre, je n’ose imaginer la tête des autres animaux et piafs qui se trouvaient dans la salle de classe, mais pour l’instant, ça se jouer entre lui et moi, personne d’autre. Cette affaire allait vite se régler. Mais ça, c’était avant que j’entrevois la gueule du Fléreur s’ouvrir grand pour venir chopper ma patte gauche, je hurle, je crie, je me débats. Une seule solution, j’essaie de lui arracher l’oreille gauche avec ma patte restante. Il desserre la mâchoire, je secoue ma patte et crache par terre, l’instant d’une petite seconde, c’est là que le fourbe décide de m’attaquer, il vise l’œil, direct, il n’y va pas de main morte, j’ai l’impression de ne plus voir que d’un œil, le deuxième s’embourbe de sang, je saute sur une des tables de ce qui semble être le deuxième rang. Non, je ne bats pas en retraite, au contraire. Je prends mon élan pour lui tomber dessus, hop, sur son dos, en mode rapide, je ré-attaque son oreille, pas de répit, mettre la douleur sous silence.

C’est là que j’entends la voix d’Arty, complètement paniqué, c’est qu’il me fait un peu de peine alors je me risque à le regarder brièvement, je le vois alors, debout les bras gesticulant de partout en train de crier « Mais faut faire quelque chose là ! Newt va mourir ! ». Tu rigoles ou quoi dude, c’est le meilleur moment de ma vie, j’savais pas qu’être un chat sauvage était aussi palpitant, se battre, en combat déloyal, comme ça. Je sursaute, me voilà sur le dos, glissant le long du couloir entre deux rangées, j’approche dangereusement du bureau central. Je me remets sur mes pattes, j’pense que je n’ai plus beaucoup de poils sur le flanc gauche, peu importe. J’me retrouve face à Arty, un peu plus loin, griffé sur le visage, Et parce que j’l’aime bien, j’arrête tout, je m’assois, au milieu, comme ça, les membres meurtris. Je m’apprête à me lécher la patte, le sang qui coule. Mais c’était sans compter la furie de mon adversaire, je le laisse venir, ça prendrait bien fin un jour. Je vole, littéralement, pas très haut mais tout de même, je me transforme et me mange un pied de chaise dans la gueule, comme si j’avais pas pris assez de coups pour la journée. Tiens, on me redemandera de venir en classe, franchement.

Je sens alors Arty s’accroupir non loin de moi et alors qu’il devrait être en train de me chuchoter des mots doux parce que j’ai l’impression d’être au bout de ma vie, il hurle. « Il est mort ! J’vous assure Newt est mort ! » Alors il me caresse avec fureur le ventre, je sens son visage tout près de mon museau, j’ouvre un œil, en même temps, l’autre, ce n’est pas possible. « Il respire ! Miss Blanchet ! Vite ! A l’hôpital ! Va-t’en toi ! Ouste ! Va voir ton Papa ! » Ça, ce n’était pas pour moi, Baal ne devait pas être très loin. Puis bizarrement, j’veux des papouilles. C’est ce qu’il fait, il me lève, me prend dans ses bras, c’est tout doux et tout chaud. « En fait Madame, j’aimerai changer ma participation de tout à l’heure, Newt a déjà été blessé, genre là maintenant tout de suite. »
Le pauvre, tout griffé là, à tous les coups il doit être en train de regarder autour de lui avec un regard suppliant absolument adorable pour adoucir le monde qui l’entoure.
Marjorie Lunas
Marjorie Lunas
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Marjorie Lunas, le  Mar 26 Sep 2017 - 23:56

Le professeur prit enfin la parole après avoir frapper des mains pour attirer notre attention. Le cours commençait enfin. Elle nous demanda de présenter nos petits compagnons et s'ils s'étaient déjà blessés. Je regarda mon petit monstre et ne pu m'empecher de penser : " Oh toi... Si tu continues de penser que tu peux voler, j'ai bien peur que tu perdes quelques os dans la chute !. C'est ma voisine qui commença en présentant Myrtille, puis ce fut le tour de toute une série d'animaux, pour la plupart des volatils. Cela m'avait d'ailleurs assez étonné à mon entrée à Poudlard : chez les moldus, les 3/4 des animaux de compagnie étaient des chiens ou des chats, ici c'est des bêtes à plumes. L'un attira particulièrement mon attention, un magnifique augurey. Enfin je crois que c'est comme ça que l'a appelée sa propriétaire Serdaigle. Je n'avais encore jamais entendu parlé de ce genre de spécimen et je n'étais pas déçue du voyage ! J'imaginais le vol de cet oiseau, cela devait être magnifique.

Quelques élèves passèrent encore puis ce fut le tour d'Elius. Qu'allait-il bien présenter le Serpentard.... Oh ben tiens tant qu'on en parle ! Des serpents ! Je ne pus m'empêcher de penser qu'une description d'Apophis suffisait largement, je voyais mal quel aurait été le déroulé du cours s'il s'était ramené avec son anaconda autour du coup...

J'attrapa Amon et entreprit de faire sa présentation, mon coude s'était à peine lever d'un demi-centimètre que je fus interrompue dans mon mouvement par .... une bataille de félin. Le pauvre chat d'Arty était assez amoché, et lui aussi d'ailleurs. Le jeune homme paraissait paniqué, j'espérait vraiment que rien de grave n'était arrivé à Newt. Je laissa Miss Blanchet s'occuper du problème suite à l'appel d'Arty et leva enfin la main, une fois le problème complètement résolu.

- Bonjour tout le monde ! Je m'appelle Marjorie et voici Amon, mon furet zibeline. C'est encore un jeune furet, je viens seulement de l'acheter afin d'avoir un petit compagnon pour ma première année à Poudlard. Il adore s'amuser et les câlins ! Pour l'instant il ne s'est jamais blesser.... Mais ça ne saurait tarder si Myrtille, le boursoufflet d'Elhiya, continue de le mordiller, ou s'il persiste à vouloir apprendre à voler. Je crois qu'il fréquente un peu trop les chouettes de la salle commune et il se prend pour l'une d'elle... Les plumes en moins... Voilà !

Je reposa le jeune furet sur mes genoux, en profitant pour lui gratouiller la tête. Il ne m'avait fallu que quelques jours pour tomber complètement dingue de mon Amon, et ses poils tout doux invitaient à la caresse. Cependant, je n'avais de cesse de me demander sur quoi porterai exactement le cours du jour.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Azaël Peverell, le  Mer 27 Sep 2017 - 12:34

Newt est parti se faire câliner et papouiller. Mais Baal ne l'entend pas de cette oreille. Il tourne en feulant autour d'Arty, alors même qu'il est dans un sale état. Son immense oreille gauche est à moitié déchirée en son centre, et saigne. Comme bon nombre des parties de son corps. A croire que ce sont deux fauves qui viennent de se battre. T'es pas mal fier de lui quand même. Il n'abandonne pas facilement, même face à la douleur. C'est un fléreur hyper dark. Tellement dark qu'il ne semble pas vouloir en rester là. Sa première victime étant à présent hors d'atteinte, il se décide à en trouver une autre, et peu importe l'espèce. Enfin, étrangement, il ne semble pas s'attarder plus que ça sur les chouette ou les hiboux. Sans doute son expérience à la volière. Le husky ne semble pas l'intéresser non plus. Il est joueur, pas suicidaire.

Cependant, quelques mouvement l'attirèrent sur la table juste à côté. de celle du husky. Non seulement, il y a un boursouflet, mais en plus, un furet. Que sa propriétaire présente alors que Baal est toujours en liberté. Et son regard est définitivement attiré par celui de la bête en question. Difficile de dire à ce stade là s'il joue ou s'il chasse. En tous cas, il a visiblement un trop plein d'énergie dont il doit se débarrasser. Et malgré de nouvelles injonctions de ta part pour qu'il revienne, il n'en fait qu'à sa tête. Et le voilà qui saute sur la table d'Elhiya et l'autre poufsouffle avec son furet pour... Sauter sur le furet en question. Et donc sur les genoux de sa propriétaire. Autant dire qu'il n'a pas eu la bienveillance de ranger ses griffes auparavant. Tu arrives devant la table des deux jeunes filles avec un sourire désolé tandis qu'il semble vraiment vouloir attaquer le furet.

- Euh... Désolé, j'le récupère hein !

Tes mains plonges en direction du félin, qui se contente de te filer un coup de griffe avant de détaler à l'autre bout de la salle. C'est qu'il a enclenché le mode enragé ! Tu le suis du regard tandis qu'il semble vouloir à nouveau faire le tour de la salle. Et lorsqu'il passe non loin de toi, tu te jettes sur lui. Ouais, de tout ton corps. Même pas peur de l'écraser. Quand faut y aller, faut y aller ! Et tes bras se referment sur lui tandis qu'il se débat et va même jusqu'à te mordre sciemment la main. T'attrapes directement un pan de ta robe pour lui mettre sur les yeux. Et étrangement, sans sa vue, le voilà qui semble se calmer peu à peu.

Tu retournes à ta place en le tenant fermement, toujours avec le pan de ta robe sur sa tête. Sa respiration se fait un peu plus lente. Lorsque tu retires l'étoffe des ses yeux, il semble avoir retrouvé son état normal. Et tu te rends compte que son sang macule un peu ton uniforme quand même. Super. Tu le colles directement sur la table pour l'observer sous toutes les coutures voir s'il n'a rien de grave. Plusieurs plaies sur tout le corps, mais c'est son oreille gauche déchiquetée qui est la plus impressionnante. Tu tires une légère grimace. C'est qu'il doit douiller un peu quand même le coco. Alors tu te racles la gorge.

- Euh... J'suis assez d'accord avec Arty sur ce coup-là, ce serait sympa d'faire quelque chose, ils sont un peu amochés là...

A dire vrai, à voir Baal comme ça, t'as même plus envie de l'engueuler pour sa connerie et le fait qu'il ne t'ait pas obéi. Non, tu veux juste qu'il redevienne aussi beau qu'avant. Parce que là, il fait un peu miteux quand même. T'espères qu'il ne souffre pas trop.
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Liskuvo Kalsi, le  Mer 27 Sep 2017 - 14:13

C'est pas beau le mauve prof ! :(

Tout le monde est là ? Bien loin du lit, un après-midi, d'accord la sieste c'est pas forcément pour tout le monde, le temps du sommeil après manger est bien loin dorénavant, pour moi comme pour mon petit animal de compagnie. Le soucis c'est que lui il est pas vraiment habitué à autant de brouhaha et de mouvement dans une journée, normalement on vient l'embêter le soir, pas à ces heures là, surtout pas avec autant de prédateurs et de grosses bêtes, j'essaie de le calmer avec des gratouilles sous le ventre, il doit pas avoir peur, surtout au vu de la petite bestiole de ma voisine, il va jamais venir l'embêter tout ira bien.

Moment des présentations, faudrait peut-être faire un petit écriteau pour s'annoncer. J'y écrirais un petit truc dans le style "Liskuvo et son ami noueux Milaid, pour vous servir mais pas trop non plus." comme ça pas besoin de plus de présentations, même si la question est un peu plus complète que ça, j'hausse intérieurement les épaules, c'est rien de bien compliqué au final, comme ça tout le monde saura enfin qui est mon petit noueux, faut l'afficher un peu partout pour qu'on soit au courant.

Au début ça va, tout le monde il est content de son animal, un boursouflet, bon d'accord c'est celui d'une serpente donc ça colle pas trop, mais en vrai rien à faire, chacun son délire, myrtille, oh que c'est meugnon. Un ado qui aime les pancakes, drôle d'animal de compagnie, mais bon, c'est vrai que les pancakes c'est pas mauvais. Oh c'est le petit garçon qui se prend des murs dans la tronche, je sais pas si il se souvient encore de moi, de mon côté j'en rigole encore à chaque fois que je le vois alors je risque pas d'oublier. Bon cet ado qui se présente alors qu'il faut présenter son animal a un chat, j'comprends pourquoi il a préféré commencer par lui-même, tout le monde s'en tape de son chat c'est nul comme animal, j'allais pas prendre le mien, on est pas dans le monde magique pour acheter des trucs...moldus...

Chouette, hibou, hibou, bon, ok. Ah un fléreur ! Trop cool, je me retourne direct un grand sourire, puis fait la moue en voyant que c'est le faux génie qui a parlé, dommage. Oh par contre ce qui est marrant c'est que son fléreur se met à embêter le chat de monsieur pancakes, c'est malin ça. Ça va mal se terminer, ça s'est mal passé en fait, voilà un chat bien mal en point, bravo bravo, c'est malin de venir avec un chat qui sait rien faire, tant pis pour les pancakes.

Ah le fléreur est tout aussi mal en point, on va devoir soigner tout ça, parfait on est en cours de soins, normalement miss Blanchet devrait savoir faire ça, ou alors direction infirmerie, enfin bref rien de grave. J'empêche à Milaid de regarder ce qu'il se passe, histoire qu'il prenne pas peur plus qu'autre chose.

- Déjà faut pas crier à la mort, il va rien se passer de grave c'est bon.

Ils vont se débrouiller comme des grands, à coup de baguette ou d'aide, moi je m'en fiche un peu, j'attends que ça se calme un peu, après la présentation d'un furet, encore un truc moldu ça, un furet qui essaye de voler, vachement intelligent comme animal ça, on est aidés par la nature. À moi maintenant.

- Voici Milaid, c'est un noueux que j'ai acheté à la BAM à Noël dernier pour me faire un cadeau à moi-même, chacun son truc hein. Ça lui est déjà arrivé de se faire mal quand une personne un peu débile se met à lui donner à manger en mettant de la nourriture dans sa main, se prenant pour quelqu'un de vachement sympa, pas de chance il vous saute dessus puis comme il est tout petit au final vous gagnez et lui se fait mal, voilà voilà.

Je me rassois, me demandant si quelqu'un ici aurait eu l'idée de lui donner à manger, au moins là ils sont tous prévenus qu'il faut absolument éviter de le faire.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Elhiya Ellis, le  Mer 27 Sep 2017 - 15:11

Bon, tout le monde y allait de sa présentation, « mon piaf s’appelle bidule, mon poney s’appelle machin, ma licorne elle fait des paillettes.. » Hum… Elhiya avait avait dû se déconnecter à un moment donné du cours car de toute évidence il n’y avait rien qui s’apparentait de près ou de loin à un cheval ici. Et puis en arrière, elle avait capté la voix du môme de sa maison qui parlait de… Serpent. Ok, y’avait pas de doute permis, c’était ce moufflet qui faisait flipper l’autre Rouge & Or. Et vu ce qu’il racontait, il avait besoin d’une légère thérapie, pas de bol, mauvais cours pour ça.

D’autres présentations, sans intérêt, dont Azael et son fléreur. Elle n’y avait pas prêté attention, en même temps, ce n’était pas comme si cela aurait mérité un coup d’œil. Sauf que visiblement le garçon, en plus de paumer ses animaux –ou du moins celui qui pouvait se rendre invisible-, ne savait pas les maintenir non plus. Rien d’étonnant en soit. Rien qui justifiait un quelconque gaspillage de salive, rien jusqu’à ce que le félin, tout aussi aimable que son maitre fasse un bond sur Marjorie la griffant au passage. Haussement de sourcil, léger cri de surprise tout en callant machinalement Myrtille contre elle,  alors que le brun se pointait enfin pour récupérer son fauve.

Rapide regard en direction de l’autre Vert avant de reporter son attention sur l’animal


« Y’a moins que tu le tiennes en laisse ton truc où faut le stupéfier ? »

Aimabilité ? Plus tard, le jour où le Serpentard le sera également, éventuellement. De toute façon, ce n’était pas de circonstance. Et en plus, il n’arrivait même pas à le récupérer sans se faire griffer… Désespérant… Un soupire lui avait échappé..  Il fallait peut être que quelqu’un lui dise qu’il était tout simplement pas fait pour avoir des animaux, vu que visiblement il n’arrivait pas à s’en rendre compte. Enfin…  Pour le coup, elle passait son tour, et regardait si le félin n’avait pas trop fait de dégât sur les jambes de la petite Jaune à côté d’elle pendant que le vert & argent galérait à récupérer son hystérique de matou.  

« Ca va ? Et Amon?”

Manquait plus maintenant qu’il demande de l’aide à la prof... A bah voilà… En train de chouiner car son fauve était blessé… Roulement d’œil aux yeux désabusé. S’il l’avait éduqué correctement il n’y aurai pas eu de soucis.
Kyara Blanchet
Kyara Blanchet
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Kyara Blanchet, le  Mer 27 Sep 2017 - 17:02

L.A des concernés


Kyara le savait, les premières réponses allaient fuser et c'était à elle d'être assez réactive pour donner la parole dans la foulée. La première à se lancer était une Serpentard. Elhiya Ellis qui avait emmené l'amuse gueule idéal pour serpent.

- Bonjour, pour ma part, avec moi j'ai Myrtille. Un boursoufflet femelle que j ai depuis les vacances d'été. Elle ne sert pas à grand chose, mis à part à être mignonne. Elle rentre dans les poches ou dans un sac ce qui est au final assez pratique. Et n'avait jamais rien eu d autre qu' une perte de touffe de poils à cause de mon Flereur qu'elle collait trop... Après tout le monde sait a quoi ca ressemble je suppose? Donc pas besoin de la lever en l'air pour la montrer à tout un chacun, elle risquerait de vouloir sauter... quoi que pour le coup on aurait une blessure...

Effectivement, les boursoufflets n'étaient pas réputés pour leur utilité. C'était plus ... un truc "mignon" de compagnie qui ne grandissait jamais. Une alternative à l'abandon des créatures ? Peut-être. Avec un boursoufflet, plus besoin d'adopter un chaton et le laisser une année plus tard à la porte. Peut-être que ça n'était pas si inutile que ça. Cela dépendait du point de vue.

- Merci miss Ellis. Tenez le bien si vous ne voulez pas qu'il se blesse. Un accident est vite arrivé.
- Bonjour à toutes et à tous, j’espère que vous allez bien, moi c’est Arty, j’ai 16 ans et j’aime les pancakes. Alors moi j’ai ramené Newt. C’est mon chat, un chartreux, normal, basique, pas magique. On est ensemble, enfin, c’est mon copain depuis cinq ans maintenant, je l’ai eu quand j’étais un tout petit sorcier, il était trop choupinou, un petit chaton comme ça. Oh ! J’ai pas ramené de photos ! Zut ! J’vous les enverrai Madame, sans faute. En tout cas, il n’a jamais été blessé parce qu’il passe son temps à manger et à dormir et il déteste les gens. Voilà. Déclara Artemis plein de vitalité.

Souriant devant l’enthousiasme de l'élève, Kyara regarda son animal. Au moins il y en avait un qui ne semblait pas manquer d'amour. Elle espérait pour lui qu'il aimait les papouilles, pauvre bête sinon. En tout cas, s'il détestait les gens, il ne devait pas forcement apprécier cela.

- Merci monsieur O'Toole. Je vous conseille de surveiller tout de même son alimentation s'il a tendance à beaucoup manger.

Se levant et allant se placer à côté du bureau de Kyara, Mered présenta son compagnon.

- Bonjour à tous et à toutes, je vous présente Rainbow. C’est un Augurey autrement appelé phénix irlandais et je l’ai depuis cet été. Il ne me sert pas de facteur, je l’ai acheté en l'honneur de ma mère qui adore le vert et l’Irlande. Par chance il n’a jamais été blessé malgré quelques légers affrontements avec d’autres volatils… Il est à mon image, adorable mais faut pas l’embêter sinon gare à vos doigts…

Caressant Rainbow, Mered retourna ensuite à sa place. Il fallait l'admettre, elle avait un bel animal. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques était contente d'apprendre qu'elle ne s'en servait pas comme messager. Si elle l'avait acheté en l'honneur de sa mère, nul doute qu'elle devait en prendre soin. En tout cas, au premier coup d’œil, la brune ne décelait pas de maltraitance particulière. Parfait. Remerciant d'un hochement de tête la demoiselle, Kyara nota la participation sur son parchemin avant de porter son attention sur Violet.

- Et ben... moi je suis venue avec mon seul animal de compagnie -je les préfères en liberté- ma chouette chevêche, ma factrice et ma compagne depuis mon premier Noël à Poudlard il y a......bientôt six ans ! Elle s'appelle Noctua, rapport au nom scientifique de son espèce. Elle a déjà eu quelques soucis, notamment de collisions, mais jamais grave. Par contre elle a déjà été attaquée par un autre volatil, surement un faucon ou un épervier, et cette fois là j'ai vraiment eu peur pour elle en la voyant rentrer blessée. Elle a du subir une légère convalescence et elle garde une petite cicatrice au dessus de l’œil gauche. Voilà pour Noctua... et pour moi du coup !
- Merci miss O'Toole !
- Bonjour, moi c'est Galway et voici Craobhán, mon hibou petit-duc. Comme Violet, il m'a été offert en cadeau à Noël lors de ma première année à Poudlard.  A l'époque, j'avais hésité entre une chouette chevêche et un hibou petit-duc, en effet les deux ont les mêmes proportions et ne peuvent porter que des lettres et des colis très légers, comme cet origami. En revanche ils peuvent parcourir de grandes distances. C'était ce dont j'avais besoin, car mes parents habitent en Irlande et que l'on a pas spécialement besoin de s'envoyer des colis. Craobhán n'a jamais été blessé mais il rentre souvent de voyage fatigué, comme aujourd'hui, car il doit traverser la mer d'Irlande et doit donc faire face au vent d'une forte intensité.

Il était vrai que les vents pouvaient être assez violents en Irlande. La Fourchelang était contente d'être une sorcière et non pas un hibou voyageur. Il ne fallait pas être frileux en tout cas.

- Alors bonjours à tous. Je vous présente Kowl, un Hibou Grand du que je connais depuis au moins, pwouaaaah… quatres heures. Oui bon, je l’ai pris ce matin parce que j’ai pas un très bon feeling avec les oiseaux de l’école donc voilà. J’ai décidé de l'emmener à ce cours pour passer un peu de temps avec lui.

Qu'il avait depuis quatre heures ? Fronçant légèrement les sourcils, face à cette présentation particulière, Kyara nota tout de même la participation. Il y avait des endroits plus appropriés qu'une salle de cours pour nouer des liens avec un animal, mais bon. A chacun de faire les choses, si ça marchait ainsi, c'était parfait pour eux !

- Lui c'est Baal, mon Fléreur. Je l'ai depuis... sept ou huit mois. Il est déjà revenu blessé plus d'une fois, surtout quand je venais tout juste de l'avoir. Il s'est battu avec d'autres animaux du château. Mais à chaque fois, c'était des plaies plutôt superficielle, rien de bien grave.
- Merci monsieur Peverell. Dit-elle avant de donner la parole à Kalén.
- Bonjour. Voici Lyra, ma chouette chevêche. Je l'ai depuis un peu plus d'un an. Je l'ai acheté le jour où je suis venue sur le chemin de traverse faire mes achats avant mon entrée en première année. J'ai toujours voulu avoir un hibou ou une chouette, et quand je suis entrée dans la Boutique d'animaux Magiques, je l'ai vu et ça a été... Une sorte de coup de foudre. Un jour elle est revenue de voyage avec une aile en sang. Je l'avais envoyé au Pays de Galles pour porter une lettre à mes parents et lorsqu'elle a tapé contre le carreau de notre salle commune, son aile était tendue et ensanglantée. Je ne sais pas comment elle a fait pour revenir, en tout cas elle était la. Par chance, nous venions d'étudier en cours un sortilège destiné à soigner les blessures bénignes. Je l'ai soigné et, après quelque jours de repos, elle était de nouveau sur... Pattes. Je pense que ce n'était pas grand chose, mais sur le moment c'était assez impressionnant. Je ne sais pas du tout comment elle a pu se faire ça.

Il ne fallait jamais sous-estimer la détermination d'un messager. Kyara avait eu l'occasion de l'apprendre rapidement durant sa carrière. Elle avait déjà dû traiter des graves blessures et plus d'une fois, elle s'était demandée comment l'animal avait fait pour revenir à bon port. C'était dû à une volonté hors du commun qui ne pouvait qu'imposer le respect.

- C'est bien d'avoir soigné vous-même votre animal, mais cela aurait pu être bien plus grave et en prodiguant les mauvais soins, il y a un risque d'aggravation de l'état. N'hésitez pas à l'emmener à l'infirmerie ou à moi même si cela devait se reproduire.


Kyara ne disait pas cela sur un ton de reproche, mais plus comme un conseil. Elle n'était pas responsable des animaux des élèves, mais de ceux appartenant à Poudlard et se trouvant dans la forêt interdite. Souriant à la Poufsouffle tout en notant sa participation, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques donna ensuite la parole à Théo.

- Bonjour ! Euh je n'ai pas d'animal de compagnie mais je peux vous parler de notre chouette familiale, Wendy. C'est une chouette effraie à laquelle ma sœur et moi sommes très attachés. Wendy a été blessée quelques fois, jamais rien de très grave heureusement ! Comme ma sœur est très douée en potion elle préparait elle-même les potions de désinfection et onguents cicatrisants pour soigner ses petites blessures. Wendy est assez âgée maintenant, on ne lui fait plus faire de trop longs trajets pour ne pas la fatiguer.
- C'est une bonne chose, il faut savoir les ménagers quand ils commencent à prendre de l'âge. Merci monsieur Osborne.
- Pour ceux qui ne le savent pas, je m’appelle Élius et j'ai 11 ans. Je n'aurais pas le plaisir de m'avancer au tableau parce que mon animal n'est pas ici. Ma famille tient un cabaret où toutes sortes d'animaux participent à des démonstrations devant le public. Les serpents sont ceux qui ont le plus de succès ! Nous avons un couple de cobras ainsi qu'un magnifique anaconda de trente ans qui s’appelle Apophis. C'est une femelle de presque 8 mètres de longueur et pas loin de 200 kilos, elle ne voyage pas beaucoup et préfère souvent rester dans la grande serre où les spectateurs viennent directement la voir. Apophis pourrait manger tous les animaux de cette pièce...  Et même ce chien ! Mais d'abord elle planterait ses crocs acérés dans sa chair pour le harponner et s'enroulerait autour jusqu'à l'étrangler fermement. C'est comme ça qu'elle tue ses proies, elle les étouffe. D'abord ils convulsent puis ils deviennent immobiles et elle les mange. Enfin, ne vous inquiétez pas, elle est suffisamment nourrie au cabaret. D'ailleurs, elle a parfois des indigestions. Une fois, elle a mis plus de deux mois à retrouver l'appétit, malgré nos potions pour l'aider à digérer. Voilà !

Un cabaret ? Kyara n'aimait pas vraiment le concept. Exhiber des animaux en les faisant faire des tours. C'était abject de céder à la facilité de soumettre des espèces et de leur apprendre des tours sous prétexte qu'ils ne pouvaient faire autrement pour vivre. Il avait l'air d'être tout fier de son anaconda, il aurait dû l'emmener que la Fourchelang lui montre que ça n'est pas si fun que ça. Se gardant de répondre, elle hocha la tête et marqua la participation. Un cri la tira alors de son parchemin. Apparemment Baal et Newt venaient de débuter une sacrée bagarre.

Se rapprochant légèrement, la Française décida de ne pas réagir dans un premier temps et de laisser les propriétaires s'en occuper ou de voir s'ils arrêteraient d'eux-mêmes. Elle se rendit rapidement compte qu'elle aurait dû s'en mêler. Artemis tout comme Azaël se prirent des coups de griffes en tentant de mettre fin au combat. Baal envoya alors valsé Newt et Artemis se précipita pour le récupérer.

- Déjà faut pas crier à la mort, il va rien se passer de grave c'est bon. Répondit Liskuvo en réponse au boucan.
- Il respire ! Miss Blanchet ! Vite ! A l’hôpital ! Va-t’en toi ! Ouste ! Va voir ton Papa ! En fait Madame, j’aimerai changer ma participation de tout à l’heure, Newt a déjà été blessé, genre là maintenant tout de suite.

Bah au moins ça n'était pas l'humour qui manquait. Rejoignant le Poufsouffle, Kyara récupéra le chat et alla le poser sur son bureau pendant qu'Azaël était en pleine course poursuite. C'était parfait pour garder la classe au calme ça !

- Euh... J'suis assez d'accord avec Arty sur ce coup-là, ce serait sympa d'faire quelque chose, ils sont un peu amochés là...
- Merci pour cette constatation pertinente monsieur Peverell.

Sortant sa baguette, la Française stoppa les saignements. Ouvrant son tiroir, elle farfouilla quelques secondes pour sortir un onguent qu'elle comptait présenter un peu plus tard durant le cours. Tant pis, il fallait savoir improviser ! Dévissant le couvercle, elle prit un peu de pâte entre ses doigts et en appliqua sur les griffures. Concernant l’œil, elle préférait ne rien faire pour le moment. Caressant doucement une zone non blessée de l'animal, elle fit léviter une cage et le plaça en douceur dedans.

Au tour de Baal maintenant ! Azaël l'avait posé sur le bureau, tenant sa baguette d'une main, l'onguent de l'autre, elle renouvela l'opération et préféra ne pas toucher à l'oreille. Cela serait ludique, mais c'était le meilleur moyen pour donner des mauvaises idées aux élèves qui pourraient jouer inconsciemment au petit infirmier par la suite. L'opération terminée, il alla aussi dans la cage.

- Edwin !

Dans un craquement sonore, l'elfe de maison fit son apparition le nez collé au sol.

- Très bien, Baal et Newt vont faire un petit séjour à l'infirmerie. Il va sans dire qu'ils ne reviendront pas dans le cours. Messieurs Peverell et O'Toole, vous pouvez les accompagner, mais juste pour le trajet. Il vous faudra revenir après. Je doute qu'un public soit autorisé pendant la promulgation des soins. Si vous souhaitez rester, Edwin s'occupera de transporter les cages, dans tous les cas, il vous accompagne.

Attendant quelques minutes qu'ils se décident, Kyara rangeant l'onguent. Le calme revenu, elle continua le cours comme si rien venait de se produire.

- Au suivant !
- Bonjour tout le monde ! Je m'appelle Marjorie et voici Amon, mon furet zibeline. C'est encore un jeune furet, je viens seulement de l'acheter afin d'avoir un petit compagnon pour ma première année à Poudlard. Il adore s'amuser et les câlins ! Pour l'instant il ne s'est jamais blesser.... Mais ça ne saurait tarder si Myrtille, le boursoufflet d'Elhiya, continue de le mordiller, ou s'il persiste à vouloir apprendre à voler. Je crois qu'il fréquente un peu trop les chouettes de la salle commune et il se prend pour l'une d'elle... Les plumes en moins... Voilà !

A la suivante en fait. Un furet ayant des envies de voler. C'était particulier, amusant, mais il fallait qu'elle le garde tout de même à l’œil. Nul doute qu'un jour il ferait un petit saut depuis la volière s'il ne se rendait pas compte rapidement qu'il n'avait pas d'ailes.

- Voici Milaid, c'est un noueux que j'ai acheté à la BAM à Noël dernier pour me faire un cadeau à moi-même, chacun son truc hein. Ça lui est déjà arrivé de se faire mal quand une personne un peu débile se met à lui donner à manger en mettant de la nourriture dans sa main, se prenant pour quelqu'un de vachement sympa, pas de chance il vous saute dessus puis comme il est tout petit au final vous gagnez et lui se fait mal, voilà voilà.


Un cadeau de soi à soi, quoi de plus normal ?

- Pourquoi avoir choisi un noueux monsieur Kalsi ? demanda Kyara avec curiosité.
Liskuvo Kalsi
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Liskuvo Kalsi, le  Jeu 28 Sep 2017 - 18:53

À peine rassis qu'on m'adresse la parole, bah c'est pas très cool ça je comptais prendre le temps de regarder les autres encore un peu, au moins pour avoir matière à rigoler, encore plus qu'avec les deux animaux du duo magique. Eux ils sont parti depuis tout à l'heure, ouai, à plus les animaux qui se bagarrent entre eux, du coup c'est cool comme ça Milaid se calme un peu, ça a fait beaucoup d'agitation pour pas grand chose. En vrai si un chat se fait attaquer, c'est un peu sa faute, il est moldu, forcément qu'entre un magique et un moldu y'a des rivalités, fallait y penser avant.

La question, pourquoi un noueux, ouai c'est vrai que y'a mieux, le fléreur c'est la classe, mais c'est pas vraiment mon style. Je trouve que ça fait un peu pompeux pour une école, le type risque de se faire confisquer son animal par le concierge si ça se passe mal. J'irai pas donner mon noueux au concierge perso, j'ai un peu peur de comment il finirait. Euh ouai du coup, je l'ai choisi parce qu'il était tout mignon déjà, puis il allait bien avec Mimoche, son pote, je trouvais qu'à deux ils formaient la paire, et c'est le cas totalement, en cas d'attaque c'est un escadron à eux deux.

- En même temps j'ai fait l'achat d'un malagrif tacheté, j'ai préféré prendre le noueux pour le cours parce que c'est moins embêtant si il s'attaque aux autres.

C'est un sous entendu vachement pas caché, mais bon fallait le placer à un moment où à un autre, faudrait peut-être réellement répondre à la question avant que miss Blanchet s'énerve ou ne perde patience.

- Quand je suis allé au magasin j'avais pas non plus 50 gallions à dépenser, je voulais des animaux un peu plus originaux que ceux qu'on voit habituellement, puis les deux vont bien ensemble je trouvais, ils se défendent l'un et l'autre sans arrêt, alors qu'ils sont plutôt petits et pas très fortiches, du coup j'ai pris le lot, c'est tout.

Rien d'autre à rajouter, l'explication est pas fofolle même, mais je sais pas moi, c'est compliqué d'expliquer comment on est arrivé à être ami avec quelqu'un d'autre, encore plus difficile d'expliquer l'amour, là c'est un peu pareil, je l'ai vu je l'ai bien aimé j'ai pas cherché plus loin, une fois que la vendeuse m'a donné ses conseils pour mon petit Milaid, comment le nourrir etcetera et bien il était mon coupain animal voilà, pareil pour le malagrif. J'aimerai bien savoir pourquoi les autres ont acheté tel ou tel animal moi, le botruc surtout parce que c'est vachement cool, encore les hiboux et chouettes ça se comprend facilement, les chats, oui, le fléreur, totalement, le furet j'aimerai bien savoir aussi, c'est rigolo un furet.
Rose Artis
Rose Artis
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Rose Artis, le  Lun 2 Oct 2017 - 17:35

Les élèves étaient arrivés dans un flot continu, apportant avec eux leurs mascottes.

Lorsque chacun eut rejoint sa place du jour, la professeur prit la parole et proposa à chacun de présenter l’animal qui l’accompagnait. Olivia jeta un coup d’œil circulaire à la salle et remarqua les choix hétéroclites des élèves. Il y avait de tout, du boursoufflet au chat.
Artemis justement choisit de présenter sa boule de poils, et l’investissement du garçon ainsi que sa capacité à passer du coq à l’âne fit pouffer la blonde. Elle mit sa main devant sa bouche pour ne pas déranger le Poufsouffle qui continuait de parler de pancakes et de photos de chaton.

Il y avait une élève qui avait amené un phénix. Olivia n’avait pas souvent eu l’occasion de côtoyer les animaux magiques en général, aussi fit-elle particulièrement attentive lorsque la Serdaigle présenta son animal .. Même si elle restait perplexe sur le choix du nom. Bon, les gouts et les couleurs, ça ne se discute pas … Mais c’est vrai que Rainbow, ça faisait un peu simplet.

Y avait qu’à regarder sa nouvelle voisine de classe et son tatouage de dauphin. Est-ce qu’il existait quelque chose de plus niais ? Elle jeta un coup d’œil à la blonde, toujours assise en tailleur. Elle n’avait pourtant pas l’air d’être du genre à aimer les dauphins. Elle avait l’air sûre d’elle et plutôt désinvolte.

Elle haussa les épaules pour marquer la fin de son raisonnement et reporta son attention sur les présentations, qui étaient toutes sur des hiboux et chouettes. C’était un animal facilement accessible, normal que beaucoup en possèdent. La preuve, c’était bien la seule chose magique qu’Olivia possédait.

Certains n’avaient pas amené d’animaux. Elle ne savait pas trop si c’était parce qu’ils n’en avaient aucun, ou s’ils en avaient des trop dangereux. C’était possible. Mais avant qu’elle ne puisse aller plus loin dans sa réflexion, un chat et un hibou décidèrent de prouver qu’ils n’avaient pas besoin d’être un dragon ou quelqu’animal dangereux pour foutre le boxon. Et contrairement à ce que la chaine alimentaire avait prévu, c’est le chat qui finit propulsé. Étonnant. Un sourcil levé, Olivia se demanda pourquoi la professeur n’intervint pas. Enfin, ce n’était pas grand-chose, une réaction exagérée aurait peut-être compliqué les choses. Arty se précipita vers son chat, et sans que son humour ne le quitte, ajouta à sa participation une nouvelle blessure à son animal.

Deux personnes suivirent avec leurs propres présentations, dont un noueux qui attira l’attention de la professeur.

Olivia attendit que l’élève réponde, puis intervint à son tour, ajoutant sa petite histoire à celles déjà fournies des animaux ici présents. Elle leva sa main droite pour prendre la parole. Elle devait être dans les dernières à intervenir.

- C’est à mon tour, j’imagine … Alors voici Noxie, c’est une petite chouette chevêche. Elle est encore toute jeune, je l’ai adopté il y a un peu plus d’un mois. Malgré tout, elle apprend très vite et est obéissante, la plupart du temps.Elle tendit le bras et le volatile descendit en crabe jusqu’à se placer sur sa main. La blonde serra ses petites pattes entre son index et son pouce et leva la main pour que les élèves puissent la voir. Enfin, pas trop longtemps, c’est qu’elle pesait son poids la petite plumette. Elle n’a pas encore été blessée, même si elle sait très bien jouer la comédie pour avoir un peu plus de miamhiboux.

Elle n'avait pas vraiment envie de décrire les qualités de son oiseau, parce qu'elle imaginait que chacun pensait plus ou moins la même chose de son compagnon - il est si gentil, affectueux ... Pas besoin d'en rajouter, leur relation parlerait pour elles.
Trystan J. Harper
Trystan J. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Trystan J. Harper, le  Lun 2 Oct 2017 - 17:44


Care of Magical Creatures
— cours n°15 de SACM



J’avais jeter mon sac sur la table tout au fond de la classe, près des fenêtres, avant de m’installer nonchalamment dos au mur, les jambes étendues sur la chaise libre à mes côtés. Ainsi, j’avais une vue d’ensemble sur la classe et pouvait constater par moi même que pratiquement tous les élèves étaient venus accompagnés. Parmi les sorciers, il y a avait des chats, des chouettes et des hiboux, mais également quelques animaux moins commun tel qu’un Augurey, un Brotuc, un Noueux et un Fléreur… Whiskers allait avoir beaucoup de plaisir à se divertir avec cette marmaille ! D’ailleurs, le petit rongeur venait de bondir sur le rebord de la fenêtre et remontait tranquillement les rangées, un bond à la fois et le museau en l’air, humant fort probablement les friandises pour oiseaux que Théo avait apporter en classe. Whiskers avait beau être un écureuil et non un volatile, il mettait la patte sur tour ce qui était comestible… Un vrai estomac embuant !

Professeur Blanchet se leva, tapa quelques fois dans ses mains afin d'attirer notre attention, avant de lancer le cours en nous invitant à présenter notre compagnon. La première élève à prendre la parole fut la Serpentard (Elhiya) bien aimée de Dey. Elle présenta alors Myrtille, son boursouflet, nous expliquant combien cette créature, mis à part être mignonne, ne servait pas à grand chose. Artemis enchaîna à sa suite et y alla avec un brin d’humour qui me fit sourire. Ce dernier présenta son chat chartreux, Newt. Puis les élèves se succédèrent. Une bleu et bronze (Mered) présenta son Augurey, un phénix Irlandait au plumage vert, une autre y alla avec sa chouette chevêche, puis le prochain présenta un hibou petit duc… j’avais déjà cessé d’écouter, préférant surveiller le actions de mon écureuil roux qui venait de passer au côté d’Elrin et s’approchait maintenant dangereusement de la petite boîte de miam-hibou déposé devant Théo

«– Lui c'est Baal, mon Fléreur, la voix d’Azaël, me fit me retourner dans sa direction. Je l'ai depuis... sept ou huit mois. Il est déjà revenu blessé plus d'une fois, surtout quand je venais tout juste de l'avoir. Il s'est battu avec d'autres animaux du château. Mais à chaque fois, c'était des plaies plutôt superficielles, rien de bien grave.
– Pfff… si le Fléreur est aussi désagréable que son maître, je ne suis même pas surpris d’apprendre qu’il s’est battu avec d’autres animaux du château…» avais-je chuchoté à moi-même alors que je lançais un regard empreint de ressentiment au Serpentard.

La parole fut ensuite donnée à d’autres élèves qui présentèrent encore des chouettes et des hiboux… Heureusement que je n’avais pas choisi d’apporter Thor avec moi, ou on se serait cru dans une volière ! Puis, un Serpentard (Élius) s’engagea dans un exposé sur sa famille qui tenait un cabaret où toutes sortes d'animaux participaient à des démonstrations devant le public. Selon ses dires, les serpents étaient ceux qui avaient le plus de succès... Il parlant ensuite fièrement de son anaconda :

«– Apophis pourrait manger tous les animaux de cette pièce... Et même ce chien ! Mais d'abord elle planterait ses crocs acérés dans sa chair pour le harponner et s'enroulerait autour jusqu'à l'étrangler fermement. pendant qu’il parlait, j’étais littéralement pétrifier sur ma chaise à le dévisager. S’il y avait bien un animal que je n’appréciais guère, c’était les serpents… Ils étaient si froid et sinistre… C'est comme ça qu'elle tue ses proies, elle les étouffe. D'abord ils convulsent puis ils deviennent immobiles et elle les mange. Enfin, ne vous inquiétez pas, elle est suffisamment nourrie au cabaret. D'ailleurs, elle a parfois des indigestions. Une fois, elle a mis plus de deux mois à retrouver l'appétit, malgré nos potions pour l'aider à digérer. Voilà ! »

Un cri capta soudain mon attention et celle de toute la classe. Apparemment Baal et Newt venaient de débuter une sacrée bagarre. Me levant de chaise pour me rapprocher de l’action, je vis un enchevêtrement de poils se bondir l’un sur l’autre et rouler au sol dans des bruits de grognements étouffés et de couinements de douleur. Artemis, tout comme Azaël, se prirent chacun des coups de griffes en tentant de mettre fin au combat. Lorsque Baal envoya alors valsé Newt, Artemis du se précipiter pour récupérer son chat. Pendant que l’enseignante rejoignait le Poufsouffle afin de poser l’animal blessé sur son bureau, Azaël était en pleine poursuite autour de la classe pour rattraper son Fléreur.

Sortant sa baguette, professeur Blanchet stoppa les saignements des deux créatures avant d’appliquer un onguent sur leurs blessures et de les placer en douceur dans des cages. Elle appela ensuite son elfe de maisons, Edwin, qui, dans un craquement sonore, fit son apparition le nez collé au sol. Elle invita Peverell et O'Toole à accompagner leur animal respectif à l’infirmerie, avant de revenir prendre part au cours, s’ils le souhaitaient.

Le calme revenu, le cours repris comme si rien ne venait de se produire. Marjorie présenta Amon, son furet zibeline qu’elle venait seulement de l'acheter en début d’année scolaire. Ce dernier n’avait jamais été blesser, mais ça ne saurait tarder si Myrtille, le boursoufflet d'Elhiya, continuait de le mordiller de la sorte… Un autre Poufsouffle (Liskuvo) présenta son noueux, puis Olivia sa chouette, avant que je me décide enfin à prendre la parole :

«– Bonjour ! Pour ceux qui ne me connaisse pas déjà, je m’appel Trystan et voici Whiskers j’avais pointé l’index dans la direction du petit rongeur qui, profitant de  la diversion créé par le combat entre Baal et Newt, avait plongé le museau dans la boîte de friandise pour hibou de Théo. C’est un jeune écureuil roux, non magique, qui se prend actuellement pour un hibou… à ces mots, j’avais contourné la table d’Olivia pour récupérer l’animal avant qu’il ne devienne obèse à force de s’empiffrer de gâteries ! Whiskers a eut deux ans cet été et je l’ai trouvé, la première année, dans la forêt près de chez moi, alors qu’il était minuscule et encore tout rose ! Il était abandonné au pied d’un arbre, sans aucune trace de la mère, alors que ses frères et sœurs étaient déjà morts dans le nid… J’ai donc décidé de le ramener avec moi pour tenter de le sauver et visiblement, j’ai plutôt bien réussi ! Il est débordant de vie !»

Comme pour me donner raison, l’écureuil bondit gracieusement sur la table de Marjorie et Elhiya… D'un air enjoué — peut-être un peu trop ? —, il alla faire plus ample connaissance avec le furet et le boursoufflet des deux filles...


Dernière édition par Trystan J. Harper le Lun 2 Oct 2017 - 20:54, édité 1 fois
Katylise McAdams
Katylise McAdams
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Katylise McAdams, le  Lun 2 Oct 2017 - 20:14

Katylise observait tranquillement ces camarades passer un par un. Elle détestait passer première car elle ne voulait pas se ridiculiser. Elle pris en notes toutes les paroles des élèves, en jetant de temps en temps de vif coup d'oeil à son chat posé sur ses genoux. Plus elle regardait et plus elle regrettait son choix de passer en dernier. En effet, même si certaines personnes n'avaient pas d'animaux, d'autres avaient de superbes espèces et Katylise avait peur de paraitre ridicule avec son chat à côté du magnifique fléreur et de l'Augurey. Quand vint son tour de passer, Katylise stressée, mais sans le montrer dit:

-Bonjour à tous, pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Katylise. Et voici ma chatte Skatty. Il s'agit d'une femelle de la race Angora et elle possède un pelage blanc comme la neige. Elle est âgée de 5 ans. Mes parents me l'ont offerte pour ma première rentrée à Poudlard. Elle m'accompagne partout ou je vais. Cependant elle est capricieuse et un peu tête en l'air. Du coup il m'arrive de la chercher partout pendant des heures. Je me rappelle d'ailleurs d'une fois, où elle avait disparu pendant deux jours et quand je l'ai retrouvé elle boitée. Du coup on a mis un bandage autour de sa patte pendant quelques semaines puis quand on lui a enlevé, elle était guéri. Bref, c'est mon chat.

Sur ces paroles, la jeune fille alla se rassoir, plutôt contente de ce qu'elle venait de dire.
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Invité, le  Lun 2 Oct 2017 - 21:11

À trop me poser des questions sur la potentielle Être de la Forêt à côté de moi, je ne faisais plus trop attention à ce que disaient les autres. C'est l'agitation des deux garçons au fond de la classe qui me ramena sur terre. Les deux chats ne semblaient pas tellement apprécier la compagnie de l'autre et en étaient venus aux griffes. Les feulements me mettaient assez mal-à-l'aise. Je trouve qu'il n'y a pas de sons plus terrifiants et crève-cœur que ceux d'un combat de chats. Heureusement la professeure intervient rapidement et sépare les boules de poils. Après l'incident les présentations continuent et je ne tarde pas à replonger dans mes pensées.

Je finis par ne plus être discret du tout à scruter la petite jaune à côté de moi. J'essaie de me rappeler le visage que j'ai vu en Forêt et de le comparer avec celui-là. C'était bien les mêmes boucles brunes. Ça j'en étais sûr. Pour les yeux bleus, il faudrait qu'elle me regarde... mais ça y ressemblait quand même vachement. Les lèvres aussi et la voix ...

Quand celle d'Olivia résonna dans mon dos je me retourne instinctivement pour la voir, elle et Noxie. Pendant les quelques secondes qu'il m'a fallu pour lancer un sourire et un regard attendri à l'amour de petite chouette de mon amie, je sens comme un chatouillis contre mes doigts. Sans aller jusqu'à sursauter, je suis surpris et me retourne d'un coup. Au moment où je découvre une petite boule de poils roux à moitié penchée dans ma boîte à biscuit, son humain de compagnie prend la parole.

Je ris doucement en caressant la fourrure de l'écureuil, accompagné d'un petit « Coucou toi ❤ ». Apparemment tant qu'il avait à manger dans sa bouche il se laissait caresser sans soucis. Un bébé sauvé d'une mort certaine, et le voilà vigoureux et gourmand ! Quand le garçon, Trystan, se retrouve près de moi pour essayer de récupérer son petit compagnon, je lui adresse un grand sourire. J'avais amené ces biscuits pour dans ce but, ça me faisait plaisir qu'ils semblent plaire autant à Whiskers ! Cependant le concerné s'échappa non seulement de mes caresses mais aussi de Trystan lui-même en sautant d'un coup sur le bureau voisin ! Il était mignon !

Je regrette un peu de ne pas avoir de compagnon à poils ou à plumes avec moi. Tous les élèves ici présents avaient l'air très proches des leur, avec des relations différentes mais pourtant très profondes puisqu'ils y étaient attachés. Même quand ils ne se connaissaient pas depuis plus de quelques heures. Quelque part je les envie ...
Jade Wilder
Jade Wilder
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Jade Wilder, le  Lun 2 Oct 2017 - 21:46

Calme, comme à son habitude, Jade observait le manège des autres élèves. Il était assez impressionnant de voir à quel point les gens pouvaient être différents lorsqu'ils avaient leurs animaux avec eux. En même temps, elle croyait totalement au fait que nos boules de poils, de plumes ou d'écailles pouvaient être incroyablement réconfortantes et changer le caractère de quelqu'un en un tour de main. Elle-même se montrait plus sous son véritable jour avec ses animaux qu'avec les humains qui l'entouraient. Voilà pourquoi elle les aimaient tant et voulait travailler auprès d'eux un jour, si elle en avait la possibilité. Car de ce côté là, rien n'était moins sûr.

Doucement, les doigts fins de l'Italienne vinrent rassurer Praline à l'aide de quelques caresses. Elle n'était encore qu'un bébé, se retrouver dans cette salle entourée d'élèves agités et d'animaux variés ne devait pas être franchement rassurant. Jade était là pour ça également, lui offrir la sécurité dont la petite chatte avait besoin pour l'heure. Elle grandissait, deviendrait plus indépendante sans doute, alors autant en profiter !

Enfin, la salle finit par totalement se remplir, ou presque. Mordillant sa lèvre, Jade se demandait qui et où était le dernier Poufsouffle. Car oui, c'était bien un jaune qui manquait à l'appel. Ahlala je vous jure, il avait intérêt à avoir une bonne excuse... peut-être était-il tout simplement malade ? Ce n'était pas ses affaires en même temps... Bon, espérons que le cours se passe bien, c'était la priorité. Étant donné le désastre de plusieurs d'entre eux ces derniers temps, Jade en était presque dégoûtée d'assister à ces... bazars ambulants. Merlin sait qu'elle était studieuse hein, mais dans une telle ambiance, ça lui était presque impossible. Croisons les doigts !

- Bonjour à vous. Pour ceux ne me connaissant pas, je m'appelle Kyara Blanchet, professeure de Soins Aux Créatures Magiques. Je traite aussi des créatures non magiques dans mes cours, mais c'est un détail. Je vois que quelques élèves ont emmené un animal, c'est parfait ! Nous allons commencer par faire les présentations. Vous devez présenter votre compagnon, préciser depuis combien de temps vous l'avez et s'il a déjà été blessé. De quelque manière que ce soit. Pour ceux n'ayant rien emmené, vous pouvez aussi présenter l'animal de votre famille par exemple, en suivant les mêmes consignes que les autres. C'est à vous !

Plusieurs élèves prirent rapidement la parole. Il était franchement agréable de voir les histoires de chacun des animaux présents, ce qu'ils pouvaient représenter pour leurs humains et on pouvait voir un peu plus encore l'attitude de chacun envers l'autre. Comme ce n'était pas prévisible, après quelques minutes, les choses finirent par virer au désastre avec deux des animaux présents. Ah décidément, jamais elle n'aurait la paix... Soupir. Heureusement, Miss Blanchet prit bien vite les choses en main et rétablit la situation ainsi que l'animal blessé d'Artemis. Bon, au moins une bonne chose. Elle en tout cas ne s'était toujours pas exprimée. C'était toujours quelque chose d'assez difficile pour elle qui était incroyablement timide et surtout, elle n'aimait pas s'exprimer en public. Si son langage s'était amélioré, lui permettant de parler quasiment parfaitement anglais, la préfète avait encore un accent marqué. Tant qu'elle se faisait comprendre, c'était l'essentiel, malheureusement ses galères précédentes l'avaient marquée. Néanmoins et qu'elle le veuille ou pas, il allait falloir parler. Elle n'allait tout de même pas rester sur la touche et garder sa petite protégée invisible quand même ! Alors, prenant son courage à deux mains, la blondinette se leva doucement, sa boule de poils lovée dans ses bras.

- Alors hum... voilà ma petite protégée, Praline, qui a environ quatre mois. Comme vous pouvez le voir, c'est une chatte toute grise avec le bout des pattes blanches, je ne crois pas qu'elle soit racée. A vrai dire je l'ai trouvée il y a quelques semaines près de l'appartement de mon frère à Londres. Elle n'était pas particulièrement en bonne santé à ce moment là, je l'ai emmenée chez un vétérinaire qui l'a aidée à reprendre des forces ! En soi elle n'était pas blessée mais ça affectait tout de même sa santé alors j'imagine que ça rentre en ligne de compte... Depuis elle va bien mieux et j'ai décidé de l'adopter. J'avais déjà pour projet d'avoir un autre compagnon mais j'ai eu un véritable coup de coeur pour elle ! Et puis, je ne pouvais pas l'abandonner. J'ai la chance qu'elle s'entende bien avec mes autres animaux, c'était une de mes craintes, elle aime jouer mais surtout dormir. Et.. voilà !

Après tout, ça aurait pu très mal se passer avec Aurore par exemple, un "truc qui vole", c'est rigolo pour un chaton. Même avec Plume, une boule toute douce, quel jeu fabuleux ! Faites que ça dure ainsi... Quoi qu'il en soit, la jeune fille se rassied, souriante, caressant à nouveau la fourrure soyeuse de Praline.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Elhiya Ellis, le  Lun 2 Oct 2017 - 22:31

L.A. de Whiskers

Épisode des deux idiots de derrière clos. Pas plus mal. En premier lieu, Elhiya aurait du se demander depuis quand elle collait l'annotation d'idiot sur Artemis, mais au final elle s'en moquait. Actuellement l'état du furet l'intéressait bien plus. Elle le gratouillait doucement pour voir s'il réagissait normalement, et s'appretait à calmer sa jeune maitresse en cas de soucis. Coup de bol, le félin d'Azael avait juste du flanquer la frousse à Amon et Myrtille, rien de plus.

D'autres élèves avaient profité du retour au calme pour continuer leurs présentations. Un jaune reprit la parole. La blonde ne tendit même pas l'oreille. Puis une rouge: Olivia. Haussement de tête pour voir ce que "blondinette" avait avec elle. Celle-ci avait ramené sa chouette, qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à Crumble, bien que cette dernière paraissait bien plus sage. Si Elhiya avait ramené son propre petit facteur, l'oiseau aurait passé son temps à piailler pour rien en sautillant sur le bureau. Autant dire que ça aurait agacé les autres bestioles très rapidement -et leurs humains de compagnie aussi d'ailleurs..-

S'en etait suivit un garçon, un Rouge aussi, pas intéressant jusqu'à l'évocation de son prénom. Déjà entendu au cours d'une discussion avec.. son-petit ami. Bon, dans le doute autant écouter un instant ce qu'il avait à raconter histoire de s'éviter une quelconque eventuelle remarque de la part de son brun. En plus pour le coup, il présentait un écureuil. Voilà qui aurait beaucoup plus à Eury, même si l'histoire de l'adoption n'était pas toute rose. Connaissant sa douce comparse, elle aurait voulu approcher l'animal de plus près.

Alors soit la bestiole était suicidaire, soit elle lisait dans les pensées car d'un bond agile elle avait atterit sur le bureau. Refrenant un cri de surprise, Elhiya avait plaqué à nouveau Myrtille contre elle, -simple réflexe- et regardait dubitativement le rongeur. Mignon, mais certainement pas apte à copiner avec un furet.. L'image d'Eury chutant d'une branche pour essayer de caresser une de ces peluches rousses effleura doucement son esprit. Tendre caresse aussi légère que la queue doubeteuse de la bestiole..

*tu devrais pas traîner comme ca petite boule de poils*

Avoir été élevé par un humain avait très certainement dû lui faire perdre une bonne partie de son instinct animal, sans quoi il ne resterait pas planté là, risquant une morsure. D'un soupire, la blonde avait bloqué la bestiole entre ses deux mains avec délicatesse et se levait pour le ramener à son maître. D'un sourire en coin et d'un rapide regard au prénommé Trystan, Elhiya avait rendu l'animal


"Toi aussi, tiens ta boule de poils.. il risquerait de finir en encas ou en balle pour chien. Ce serait dommage, il est mignon"

Une gratouille à l'écureuil avant de regagner sa place. Pasde menace pour ce brun, lui au moins n'avait pas un animal capable d'en bouffer un autre
Invité
Anonymous
Invité

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Invité, le  Mar 3 Oct 2017 - 0:30

Rapidement, la japonaise se retrouva avec un voisin, qui ne fit pas mine de vouloir lui parler. Tant mieux, Aoi ne se sentait pas d’humeur bavarde de toute façon, comme souvent. Le jaune avait apporté un hérisson, drôle de choix pour un cours de soins aux créatures magiques, bien que Miss Blanchet ait précisé qu’ils ne devaient pas forcément l’être. La salle se remplit plutôt vite, et la professeure débuta son cours par une brève présentation. La bleue la connaissait déjà, même si elle n’avait eu que peu de contact avec elle lors du cours commun avec la Métamorphose. Les consignes étaient données, simples et précises. Chacun son tour, les élèves élevaient la voix pour répondre aux questions. Evidemment, le préfet jaune et son copain grincheux se firent remarquer, c’était leur signature, ils ne pouvaient pas s’en empêcher. Aoi n’avait pas vu l’action qui causait tous ces cris, et ne voulait pas le savoir de toute façon, alors elle attendit sagement que la leçon reprenne. Son voisin et l’enseignante eurent un échange que l’azur suivit avec attention et qui lui apprit que le hérisson était en réalité un Noueux, puis, lorsqu’elle décela un petit temps de pause, une respiration dans le rythme effréné de ce cours, elle se leva.

- Bonjour, je m’appelle Aoi Baskerville. Et lui, dit elle en se saisissant de la petite créature, c’est mon Botruc, Midori. Ça veut dire vert ou verdure en japonais. Quoi qu’il en soit, je l’ai depuis quelques semaines seulement, donc il n’a pas eu vraiment le temps de tomber malade ou de se blesser.

Une fois sa phrase terminée, la brune se rassit, déposant le petit feuillu sur le pupitre.

HRP:
 
Contenu sponsorisé

Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ? - Page 5 Empty
Re: Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 11

 Cours de Soins Aux Créatures Magiques n°15 : Comment soigner un animal ?

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Soins aux Créatures Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.