AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 2
[Habitation] {Thiaville} Serendipity
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Luke Belt
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


[Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Luke Belt, Dim 17 Sep 2017 - 22:11


_________________________________


Voici l'habitation (Péniche) de Theophania Fitzgerald et Lizzie Bennet.

Elles peuvent poster dès à présent.


_________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Mer 22 Nov 2017 - 19:38





Serendipity

(Avec l’autorisation de Thia)

Thiaville est le repère
De ceux qui n'ont pas peur d'être
Autant que de ceux que leur ombre
terrifie
C'est un safe space britannique
Pour les adolescents incompris
Les collecteurs d'artefacts moldus
Les amateurs de space cakes
Pour les familles monoparentales
- Les losers en quête d'amour

Enfin, c'était pas écrit sur la pancarte
Mais c'était ma première impression
J'ai d'ailleurs réalisé un rêve d'enfance ici
Acheter une péniche
Ok, c'est un rêve que certains jugeraient incohérent
Oui, un incendie te fait partir en lambeaux
Tu déménages dès que s'approche un bateau trop gros
.
.
.
Mais ça ruisselle de possibilités
Tu ne vis pas ; tu voyages
Constamment entre deux flots
L'aménagement est pas fini mais j'ai l'espoir
Que bientôt les enfants pourront s'y installer
Une cache débordant d'amour et lorsqu'ils le voudraient
Je leur apprendrais à faire de la planche à voile
Oui sur la Tamise
Et alors
Ça gêne quelqu'un ?
Laissez nous nous repaître de nos envies de vie
De toute façon ici c'est pas pour vous
On a nos pics brandis partout
Contre les intrus et les agresseurs

Ici règnent les hérissons
Les coeurs de glace et les madeleines
Bienvenue dans l’antre des errances
Avec des sourires à mille carats



Protections de l’habitation

x Antitransplanage
x Anticatimini
x Cridurut
x Incartable


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Dim 31 Déc 2017 - 12:12


Autorisation pour poster


Cela faisait un moment, peut-être trop longtemps, que je n'avais pas rendu vu ma cousine. Un départ précipité de sa part et nous voilà éloignés. Pourtant, elle comptait pour moi. Avais-je besoin de me guérir de ce que j'avais pu prendre comme une trahison. Pourtant, elle n'avait pas été la première à partir... Mais c'était elle, celle, la seule pour l'instant, a qui j'avais ouvert mon cœur. Peut-être que la réponse était là, j'avais cru qu'elle serait toujours à mes côtés et pourtant... La vie doit suivre son cours et les chemins se séparent parfois pour mieux se retrouver... Masqué, robe noire, le symbole de notre rencontre mais aussi de sa fidélité. Je crois qu'il était important pour elle que je me montre sous les traits de Chef de l'Ordre noir. Pour lui faire comprendre que même sans masque, elle était encore des nôtres.

Un bocal rempli de sphères étranges dans la main, je trouvais, avec difficulté cette demeure dont j'avais entendu parler. Mais ce qui m'avait aidé était la filature de mon elfe personnel, elle avait suivi la jeune femme plusieurs fois pour me faire découvrir cette demeure atypique. Un bateau ? Je ne la savais pas adepte des eaux ni qu'elle avait le pied marin.

Monter sur la péniche ou annoncer son arrivée, la deuxième semblait être la plus judicieuse. Lizzie n'avait sûrement pas perdu de sa hargne, il serait bête que cette visite amicale commence par quelques blessures.

- Lizzie ? Dis-je d'une voix forte. Espérant que cela soit assez fort pour que la sorcière m'entende.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 1 Fév 2018 - 14:59


L’hiver s’avance et avec lui se dessine la promesse d’un demain ; d’un chez nous connu seulement des miens. J’ai pris garde à n’y inviter personne, pas même Max ou Beauden, les babysitters. L’adresse n’apparait nulle part. Mais elle est là, bien réelle, attendant que les dernières couleurs l’enlacent pour pouvoir prendre dans ses bras généreux les deux jumeaux. Pour les bercer au gré des flots.

J’ai mis tant de précautions dans ce projet que lorsqu’un soir, une voix m’interpella, je me figeais, terrifiée. On m’avait suivie. Potion du traqueur sans doute, ou quelque chose de plus élaboré. Non, ce genre de potion aurait nécessité de venir de mon entourage proche, et ce dernier s’était tant restreint ces derniers mois que je ne voyais personne de compatible avec ce dessein. Ma première suspicion alla pour celui qui était proche sans l’être, qui voyait tout sans rien comprendre, qui vivait les yeux bandés. Jean.

La voix ne correspondait pourtant pas. Elle était plus grave que la sienne. Etait-ce quelqu’un que je connaissais ? Je ne savais plus, j’avais besoin qu’on me la repasse pour le déterminer. Si cela avait été le cas, on avait du se perdre de vue. Oh, les suspects ne manquaient pas. Qu'importe. Les cheveux en vrac, le pantalon de sport couvert de tâches de peinture ocre et de produits destinés à l'entretien du bois, je m'insultais intérieurement pour la perte de temps qu'avaient provoqué mes frémissements.

J'étais ici chez moi ; qui que l'inconnu soit, il avait intérêt d'avoir une bonne raison derrière son intrusion.

M’armant de baguette, maladresse et impatience, je passais sur le ponton.
— Qui est-ce ? Que me veux-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Jeu 8 Fév 2018 - 22:44


Le calme de l'endroit contrastait violemment, c'était le mot, avec la vie que ma cousine avait mené. Cela ne lui ressemblait pas, pas avec mes souvenirs, avec ce que j'avais imaginé, comme je la voyais. Pourtant, il fallait que je m'y fasse. C'était sa vie, elle la menait comme elle le souhaitait. Mais pourquoi dans un endroit aussi... Éloigné ?

Même famille mais pourtant difficile de se comprendre parfois. Puis, sa voix, qui interroge, méfiante. Comme un animal craintif mais pourtant mortel, ça j'en suis certain.

- C'est moi. Simplement, elle comprendra, pourtant, je ne veux pas l'effrayer comme une ombre trop grande pour elle, comme un souvenir du passé qui vient lui arracher son présent tranquille. "Ton cousin." Bien que mon masque couvre mon visage, accompagné de ma robe noire, ma tenue de Mangemort qui m'accompagne depuis tant d'années déjà. Mais ce soir, je viens en allié, elle doit le savoir. Ne pas craindre ma présence.

Je m'avance, gentiment.

- Je suis venu voir comment tu allais. Et aussi je t'apporte des yeux arrachés à certains russes. Mais ce détail attendra qu'elle se soit détendue.


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Lun 12 Fév 2018 - 9:33


Ses mots ne déchirent pas l’espace, ne zèbrent pas le ciel comme un orage. Ils sont calmes et fluides, s’insèrent en toute simplicité dans mes oreilles. Il ne veut m’effrayer — juste m’informer. C’est lui.

Lui, 67, mon cousin, mon mentor, celui qui m’avait donné une famille au moment où j’avais tout perdu, et pour qui j’avais rêvé être tellement plus.
Lui, 67, dont je n’avais de nouvelles depuis si longtemps. Dès que j’avais perdu ma vue, je lui étais devenue inintéressante.

Peut-être était-ce un procès sans concession, sans prise de recul. Peut-être avais-je fait une erreur écologique en me basant sur l’isolement agrégé que j’avais éprouvé. Je l’ignore. C’est ce que j’avais ressenti, en tout cas. Je me rappelle de l’amertume qui m’avait submergée quand il avait envoyé 33 au lieu de venir directement. Une claque. Et du silence ayant suivi plusieurs mois durant ; m’évitant même quand je me rendais sur son lieu de travail.

Au bout d’un moment, j’avais cessé d’espérer. M’étais emmurée dans leur rejet — à lui, mais pas seulement. Je les avais vu partir, chacun son prétexte, lorsque mon visage leur était devenu désagréable. J’émettais des mauvaises ondes, ma compagnie déplaisait. Si j’en avais peu fait cas par le passé, sans doute parce qu’avec mon caractère extraverti les gens venaient quand même, l’inversion de la tendance avait mené à un repli. Peut-être pas autistique, mais fuyant.

Le masque s’était épaissi, et derrière l’image de la sorcière aveugle et du soldat brisé, j’avais dissimulé ceux que je protégeais. Ceux qui avaient accès à une portion de cocon. J’évitais soigneusement qu’ils se connaissent, pour ne pas trop prendre de risque. Jean ne connaissait ni mon lien avec Ashton, ni l’existence de mes enfants — Beauden était là pour ça. Des mondes cadenassés les uns loin des autres. Pour ne pas laisser quelqu’un me connaître de trop près.

Pourquoi es-tu là, 67 ?

J’avais la langue sifflante et amère, et tentais de refréner mes émotions. Ne pas le laisser savoir combien son absence m'avait affectée. Ne pas le laisser savoir combien j'avais cru qu'on était unis par plus que nos idées communes. Taire l'espoir que j'avais placé en lui — la déception et le manque qu'il avait creusé. Rester de marbre, ou du moins neutre. La réussite fut plus partielle que je l'aurais souhaité.
— Ah. Parce que ça t’intéresse, finalement. Tu as besoin de quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Lun 12 Fév 2018 - 22:43


L'incompréhension... Pourquoi ce finalement ? Qu'attendait-elle de moi ? Avais-je échoué ? Pourtant, à aucun moment je n'avais souhaité son départ. Peut-être même que cela m'avait soulagé... Crainte de la perdre lorsqu'elle combattait à mes côtés. La déception avait saisi ma gorge à l'annonce de son départ...

Silencieux. Honteux ? Que répondre. Je baisse la tête, regardant le sol qui se trouve devant moi.

- Évidemment que cela m'intéresse... Dis-je, simplement. Tu es partie. Sans rien ne me dire de plus, alors que nous avions besoin de toi. Les torts ne sont pas que de mon côté. Ton soutien m'était important. Je l'affirme, le lui reprochant presque.

M'attacher aux gens m'était difficile. Les protéger était devenu une obsession. Pourtant, elle n'avait pas besoin que de ma protection. Ses crocs de féline habile le faisaient à ma place. Pourtant, la voir s'éloigner de l'Ordre lui permettait de vivre plus calmement. Mais avais-je été blessé d'un départ aussi soudain ?

- Je n'ai besoin de rien. Je viens vers toi, car je sais que tu souhaites agir pour l'Ordre. Je veux m'assurer que tu es prête pour ce qui t'attend... Je ne sais pas si elle comprendra que je crains pour sa vie, elle est ma famille. Loin des mensonges parentaux, loin du manque que la mort avait créé.

Je restais là... Sans bouger. Surpris mais je comprenais. De crainte de la perdre si elle restait à mes côtés, je l'avais laissée partir sans lui montrer que je tenais à elle.

Ne m'en veux pas cousine, j'avais peur pour toi sans même m'en rendre compte.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Lun 26 Fév 2018 - 15:29


Il me donne sa version des faits. Le sentiment que je sois partie sans explication. J’étais troublée par ce ressenti, ayant éprouvé son exact inverse. A mes yeux, j’avais cherché à m’expliquer, l’avais appelé à l’aide lorsque j’étais le plus affaiblie, mais il n’avait daigné répondre et m’avait envoyé quelqu’un d’autre. J’m’étais dit que sans doute, il était dans une colère telle que s’il m’avait vue, il m’aurait tuée. Car il ne tolérait pas ce genre de trahison, surtout venant de la famille. Car j’avais failli à ma mission — envers mes idées, mes projets de vie, mais surtout envers lui. J’m’étais dit que son refus de me voir était une manière de couper d’un coup sec tout lien nous unissant. 


Derrière le nous avions besoin de toi, tout ce que j’entends, c’est qu’il avait besoin de moi. Qu’il ne savait pas comment le dire, ou qu’il n’aimait le dire, car il était maladroit avec les verbes. Son « m’était important » me conforta dans cette position. Peut-être ne m’avait-il pas tant détesté. Peut-être était-ce un quiproquo d’épiques proportions.

Ses mots… Ses mots changeaient tout. J’aurais du insister, sans doute. Revenir à l’assaut. Oui, bien sûr que j’aurais été inutile en combat dans un premier temps, mais peut-être que lui, il aurait pu me former. M’apprendre à gérer autrement mon handicap, plutôt que ce repli sur soi. Et qu’en attendant, j’aurais pu m’occuper de partisans. J’avais toujours eu la langue agile avec les partisans, c’était déjà mieux que cette disparition.

Moins cinglante tout à coup, je balbutiais.
— J’ai cru que… J’ai cru qu’aveugle, je te devenais inutile. Et quand tu n’as pas répondu à mon patronus, j’ai cru que c’était ta façon de me dire au revoir.


Je m’avance vers lui, lentement.

— Je souhaiterai toujours agir pour l’Ordre. Enfin, sauf s’il y avait une mutinerie et que les Mangemorts décidaient de s’en prendre à tes fesses,
fis-je avec un sourire taquin, pour détendre l’atmosphère. Je crois qu’avec le temps, je m’étais moins battue pour les Mangemorts que pour lui. Et que sous le couvert de l’humour, c’était aussi quelque chose que j’avais besoin de lui dire.

— Quant à être prête…
Je fis une moue maladroite. Sans ma vue, je sais que je ne le suis qu’à moitié. Mais j’ai essayé de travailler dessus, d’approfondir mes talents de manumage…
Je pris une pause, et hésitais. Peut-être que si l’on était dans les révélations, il fallait aussi avoir cette discussion là.
— Je ne veux pas être un maillon faible pouvant permettre à qui que ce soit de remonter jusqu’à toi. Tu veux bien rentrer ?

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Jeu 22 Mar 2018 - 16:07


Deux êtres handicapés des sentiments, peur de l'attachement mais qui est pourtant présent. Quelque part... Dans ces cœurs meurtris par la vie, vidés petit à petit. Sans vraiment chercher à s'attacher mais qui le faisaient quand même. Deux âmes en peine, qui avaient finalement besoin l'une de l'autre mais si difficile de l'admettre.

Oh oui que c'était pénible de l'admettre. Certain que mon cœur asséché se passerait d'attachement... Et pourtant, Lizzie, entrée dans ma vie, bien plus vite et fort que n'importe qui depuis lui. Et ce que nous avions partagé. J'aurais dû agir différemment mais comment faire lorsqu'on ne sait pas ?

- Nous aurions trouvé un moyen ensemble. Je crois que je perdais pied à l'époque. Proche de la Victoire mais aussi loin en même temps. L'Ordre a subi plusieurs départs mais ils me sont fidèles. Des nouvelles têtes sont venues combler les rangs d'ailleurs. Je ne crains pas que mon déclin viendra de l'intérieur des Masqués.

C'était sans prétention que d'affirmer que j'inspirais respect et fidélité. Étonné au début, habitué à présent.

- L'Ordre se prépare dans l'Ombre, nous rassemblons nos partisans et cela me réchauffe le cœur que d'entendre que tu souhaites toujours agir pour la cause. Nous avons besoin de tes compétences. Dis-je en venant vers elle, répondant à son invitation à entrer. "Je me suis chargé de faire récolter des informations sur les commerçant du Chemin de Traverse.Savoir si qui nous pouvions compter puis les autres, à éliminer. J'ai confiance en toi, et si je me fais prendre, c'est que j'aurais trouvé quelqu'un de plus fort que moi mais ce n'est pas encore prêt d'arriver." Léger ricanement. Les blessures des duels s'accumulaient mais aucune n'avait encore eu raison de moi. Mais pour combien de temps encore ?

Je découvre l'intérieur de cette demeure originale. C'est étonnant de voir Lizzie dans cet environnement qui semble si calme et serein. Loin de toute l'agitation et problématiques du Monde.

- Tu avais besoin de temps pour toi... Comme un murmure, une conclusion pour moi-même qui sort de ma bouche masquée... Peut-être l'a-t-elle entendue, cette phrase qui voulait peut-être me rassurer d'avoir pris mes distances alors que je n'aurais pas dû.




Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Mer 4 Avr 2018 - 10:04


Il ne comprit pas ma blague, au lieu de quoi il insista sur le groupe soudé que les masqués formaient sans moi. J’émis une sorte de glapissement incontrôlé. J’essayais de ne pas me vexer, mais en fait, si. Nous le rejoignions pour servir la cause, pour le servir lui, et n’en démordions que sous les pires difficultés. Qu’il juge si aisé de nous remplacer avait quelque chose, sinon d’insultant, du moins de blessant.
— Elles sont fines, tes nouvelles recrues. Y en a une qui m’a empartisannée,
raillais-je.

Il se rattrapa rapidement — insistant sur l’utilité de mes services et compétences, sa confiance en moi. J’avais envie d’y croire, à ces farandoles de mots, mais une part de moi était plus réservée. Elle s’insurgeait : tu parles. Il ne venait pas pour moi : il venait car il faisait le tour des commerçants du Chemin de Traverse. Pourquoi étais-je si prompte à tout prendre à coeur, quand j’étais celle qui était partie ?

Je devinais péniblement les derniers mots qu’il avait proférés : quelque chose sur le temps dont j’avais eu besoin. Un frisson agita mon menton : de peur ? de désaccord ? de froid ?
— Ce n’est pas vraiment pour moi que j’avais besoin de temps. Enfin, si, mais pas au sens où tu l’entends. Je… Tu te souviens de la première fois où j’ai failli envers toi, la nuit où Bianca m’a échappée ?
J’aurais préféré ne pas avoir à reparler de ce malheureux événement, et là, trop de trucs allaient sortir, trop tard. J’espérais qu’il comprendrait que, malgré mes maladresses, j’avais fait de mon mieux. C’était juste trop.

— Je sais pas si tu te rappelles, mais j’avais pas mal vomi cette nuit-là. J’étais en fin de grossesse. Mais je voulais pas la laisser filer ainsi, et l’ai poursuivie les jours qui ont suivi. J’ai même réussi à mettre la main sur elle. Je voulais te la ramener, morte ou vive, et te prouver que j’étais digne de ta confiance. A nouveau, cela ne s’est pas passé comme prévu. Elle était coriace, et plus forte que moi. Dans le combat, elle a détruit l’habit qui dissimulait l’état de mon ventre. Je pense que c’est la seule chose qui l’a retenue de me tuer.

Je marquais une pause, honteuse. Même aveugle, je n’avais le courage de garder la tête droite, comme si nos regards pouvaient se croiser.
— C’est pour ça que j’ai commencé à aligner les Polynectars : je voulais pas qu’on puisse m’identifier, qu'on puisse remonter jusqu'à toi. Le jour où j’ai accouché, plus que jamais, je suis devenue le maillon faible de l’équipe, alors qu’avec notre lien de parenté j’étais censée être inébranlable. Les jumeaux… je les ai cachés au monde, et j’ai voulu continuer au sein de l’Ordre.

C’était long, cette histoire, et pénible, car à chaque phrase, je le trahissais un peu plus. Je n’avais jamais été digne de lui.
— Le jour où j’ai perdu la vue, c’en était trop. Je savais que chaque jour où j’étais sur le terrain, je compromettais la cause. Je te mettais en danger. J’aurais voulu en faire autrement, t’expliquer, que tu me guides. Quand t’as envoyé 33 à la place, je me suis dit que tu avais raison : il valait mieux me tenir à l’écart, quelques temps. Attendre de devenir assez forte pour m’investir à nouveau auprès de l’Ordre.

Les yeux clos et le souffle court, j’attendais son verdict avant d’en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Sam 7 Avr 2018 - 10:07


Impossible de ne pas sourire devant la pique acide de ma cousine. Elle avait laissé son emprunte dans l'Ordre, c'était une chose certaine mais les nouvelles recrues ne l'avaient pas forcément connue ou n'accordaient pas plus d'attention aux anciens masqués aussi prestigieux soient-ils. J'imaginais un Mangemort fraîchement arrivé manquer de respecter à 70 ou 26...

Mais rapidement, mon visage se renfrogna aux mots prononcés par la jeune femme. Comme pour montrer mon air dubitatif ou parce que porter ce masque ne servait à rien avec elle, ma main le retira. Laissant apparaître mon visage blanc manquant de sommeil et de soleil. Tout en ne la quittant pas des yeux un seul instant. Silencieux, je redoutais ce qu'elle allait m'avouer. Car Lizzie savait, me connaissait... Elle qui avait subit ma colère qui aurait pu mettre fin à ses jours. Je ne devais pas m'emporter. Le masque rouge sang trouva sa place à côté de moi.

Bien que la mage noire ne pouvait voir mon visage, je me rendais compte à quel point cela était irrespectueux de me présenter masqué, comme si nous n'avions rien partagé alors que c'était tout le contraire. Mais mon esprit oublia vite cette erreur pour se concentrer sur ce qui allait arriver, sortir après tant de temps. Souvenirs d'une ennemie coriace, sans aucun doute. Lizzie me rappela que mes masqués pouvaient me cacher plein d'aspects de leur vie. Même si leur fidélité n'était plus à prouver, Zéro-Huit m'avait bien avoué sa liaison avec une Auror. Ils avaient besoin de mon approbation, d'être bien vus.

Mais là... Ma cousine qui me dévoilait tant de choses. Mes poings se serrèrent, mon envie d'hurler. Inconsciente, elle l'avait été. Sa dévotion aurait pu lui coûter la vie. Et c'était ma faute... Pourtant, je savais que la Cause était exigeante et affamée. Pouvant dévorer tout ce que nous possédions jusqu'à la moindre parcelle de notre corps et de notre âme.

Son discours continue.

Jumeaux.

Polynectar.

L'Ordre.

La colère bouillait chaque seconde un petit peu plus. Mais il fallait la laisser finir. Ne pas être impulsif, ne pas commettre d'actes incontrôlés. Si j'avais su tout ceci à l'époque. Il aurait été certain que j'aurais retiré le masque à ma cousine. L'éloigner pour elle, pour ses gosses, pour l'Ordre. S'éloigner, la cacher pour éviter que nos ennemis ne profitent de la situation.

- Que croyais-tu en agissant de la sorte ? Les mots sifflèrent entre mes dents serrées, une fois qu'elle eu terminé. La marque sur ton bras aurait pu te permettre de m'appeler et d'en finir avec cette sorcière qui pensait pouvoir nous atteindre. Cela faisait longtemps que son chemin et le mien ne s'étaient pas croisés... Était-elle morte ? Avait-elle fuit ?

Le silence s'installa quelques instants. Me laissant le temps nécessaire pour remettre de l'ordre dans mon esprit.

- Pourquoi agir de la sorte ? Me cacher tant de choses. Seigneur des Ténèbres mais aussi ton cousin... Des reproches mélangés aux regrets.

Une relation familiale qui avait failli être dévorée par les Ombres dont la faim ne pouvait être satisfaite. Il était tellement facile de baisser sa garder et se perdre dans cette Pénombre mortelle... Alors que nous croyions marcher main dans la main, les tentacules ténébreuses s'étaient glissés pour nous séparer. Elle et moi, elle et les autres, les autres et moi. À chaque pas, nous pouvions nous perdre, je commençais seulement à réaliser le danger et la fragilité de tout ce qui m'entourait. Maintenir notre lien pour renverser ce Monde.

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Mar 10 Avr 2018 - 18:57



Ses mots changent de couleur. J’imagine sans peine que son visage aussi. Il s’emporte à créer dans son esprit les dessins de mon imprudence et mes mensonges — car malgré la forme arrondie de l’omission, mon silence avait ici la valeur d’un mensonge. Et il avait été prêt de me tuer pour moins que ça. Quand il mentionne l’utilisation de la marque, je l’interromps, plus terne :

— J’étais sidérée ; et puis, le temps que tu arrives, je serais morte. Avec ses trucs d’éthique, elle pouvait pas tuer une femme enceinte, mais si elle avait su que d’autres arrivaient, si elle avait imaginé que toi, toi qui l’avais marquée arrivais… Personne n’aurait pu être assez rapide.


Ce n’était pas que je ne croyais pas en lui. Juste que j’avais tutoyé la mort de si près, et que notre dernière entrevue s’était passée dans de si mauvaises conditions que je connaissais les limites factuelles et objectives de ce que je pouvais espérer et attendre de lui dans ces circonstances-là, à cet instant T. J’pouvais pas le dire comme ça, mais c’était ainsi que je le ressentais, à l’époque.

Il ne répondit pas, un temps, puis reprit, parlant de toute évidence à titre plus général.
— Un jour, 39 a découvert que j’étais enceinte. J’me rappelle de son regard, de son dégoût. Il m’a dit que je m’étais taillée une faiblesse dans le ventre toute seule. Le lien rompu avec mon mentor n’avait jamais vraiment été rétabli ; les fois où nous nous étions retrouvés, cela s’était souvent passé toutes dents dehors ou un couteau sur la gorge.

— Moins que ta rancoeur, ce que je craignais, c’était d’étendre cette faiblesse jusqu’à toi. Que quelqu’un puisse apprendre leur existence et les utiliser pour te faire chanter ou souffrir ; si tu n’en savais rien, ils ne fragilisaient pas ta carapace écaillée. L’idée que je sois — que l’on soit — tes maillons faibles est devenue absolument obsédante. Mais…


J’hésitais. Je ne savais pas trop si c’était le moment pour dire cela. Cependant s’il faisait référence à notre lien familial, aux espoirs qu’il avait placé en moi, je lui devais la vérité. Toute la vérité. Y compris celle qui sonnait tant comme une utopie, à une fiction de gamine après tout ce que nous avions vécu ensemble, que cela en sonnait ridicule.

— Au fond de moi, je n’ai jamais renoncé à l’espoir que tu les connaîtrais un jour. C’est aussi pour ça que Braeden n’a pas de parrain ; je rêvais que quand le temps viendrait, tu accepterais de l’être.
Redressant mon regard aveugle vers lui, j'attendais son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Sam 21 Avr 2018 - 14:07


La peur faisait faire des choses stupides. Sans savoir si c'était ce que j'inspirais à mes ennemis, entendre dire que ma venue aurait pu la tuer me rappela la crainte présente dans mon esprit. Mettre en danger les personnes auxquelles je tenais. Ma cousine avait plongé dans les Ténèbres et savait sur quelle voie elle s'était engagée mais savoir que je pouvais la perdre, cette famille qui pouvait me comprendre complètement et qui m'apportait un soutien considérable.

Puis, Trente-Neuf est mentionné. Lui aussi avait ses secrets... Je commençais à me demander quelles étaient les limites de la fidélité de chacun. Était-ce trop exigeant de rien me cacher dès que cela concernant l'Ordre et l'un de ses membres ? Évidemment qu'un enfant naissant de un tel chaos aurait été un point faible pour l'Ordre mais nous aurions trouvé une solution... Sauf si la colère que j'avais dirigé contre la jeune femme avait pris le dessus...

Tous deux avions peur de voir nos proches êtres blessés parce que nous avions fait, par ce que nous étions.

- Qui est le père ? Une question, simple à poser, complexe à répondre, certainement. Rien n'était simple de notre situation, dans celle de Lizzie encore moins.

Je ne comptais rien faire au père, le but était uniquement de savoir. Peut-être que cette information aurait une certaine valeur dans quelques temps.

Puis... Une demande qui me tétanisa. Heureusement que la sorcière ne pouvait voir. La surprise avait pris possession de mon visage. Était-ce raisonnable ? Comme si ce que nous faisions l'était... Mais nous n'engagions que notre personne. C'était un être qui n'avait rien demandé. M'avoir comme parrain...

- Tu... Tu penses que c'est une bonne idée ? Évidemment qu'il fallait que je partage ma crainte, je voulais qu'elle comprenne l'impact que je pouvais avoir sur son enfant, sur sa vie. Que les Ténèbres m'entourant pouvaient en demander toujours plus...


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Lizzie Bennet, Mer 25 Avr 2018 - 13:28


Après un léger silence, le Seigneur des Ténèbres posa une question qui, quoiqu’évidente, ne m’avait jamais été posée par les rares personnes ayant connaissance de l’existence de Braeden et Squirtle. L’identité du père. C’était compliqué, car il était plus géniteur que père, en vérité. Et qu’il avait été beaucoup plus que géniteur avant. Quand je repensais à tout ce que nous avons traversé ensemble, entre Poudlard, Azkaban, Barjow & Beurk…

C’était assez aberrant que sur le coup, je n’ai même pas su qui il était. J’tournais trop en rond, à l’époque. J’crois que ça a été le déclic en vrai. J’ai plus trop su, plus trop pu, en qui me fier ; j’avais l’impression que mes aventures d’un soir pouvaient finir de façon bien plus terribles par la suite. Que tout avait des conséquences. Enfin, j’dis ça, mais l’une des rares exceptions je l’avais faite avec ma soeur, Emily, alors que Bianca avait révélé ses liens avec l’Ordre du Phénix. Tu parles de tourner en rond…

— C’est 49. J’ai fini par savoir qui se trouvait derrière le masque, mais il y a bien longtemps que je n’ai vu ni son visage ni sa marque.


Je ravalais l’amertume et l’inquiétude et la colère que l’idée de son départ me faisaient ressentir. On était pas très raisonnables, vraiment, quand on avait vingt ans. Dommage qu’il ne le soit pas plus cinq ans plus tard. Le portrait craché de son père qu’il abhorrait tant. Je suppose que l’on échappe pas à son destin. Qu’est-ce que ça prédit du tien ? Du mien ?

On en sait trop rien, pour l’heure. Mais j’ai une certitude. C’est que s’il accepte que l’on entre à nouveau dans la vie l’un de l’autre, je vais pas le lâcher. La cécité, la solitude, ça va bien quelques mois, enfin non en fait, mais y a un moment où on ressent le besoin impérieux de sortir de tout ça. Et lui, lui je savais que je pouvais me fier en lui.

— Je ne sais pas si c’est une bonne idée. Juste qu’il n’y a pas personne en qui j’ai autant confiance qu’en toi pour prendre soin d’elle s’il venait à m’arriver quelque chose.
Et c’est déjà pas mal, comme certitude. Moi, ça me suffit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Mangemort 67, Sam 5 Mai 2018 - 15:01


Un matricule fut mentionné. Était-ce étonnant ? Lizzie avait un don pour se mettre dans des situations compliquées. Elle venait de me demander d'être le parrain d'un de ses enfants. N'était-ce pas leur faire prendre un risque ?

Je souris en attendant ce quarante-neuf. Je l'avais connu, avant d'être à la tête de l'Ordre, je crois même me souvenir d'un échange les trois dans un cimetière... Des années auparavant.

- Je n'ai pas eu de nouvelles depuis qu'il est parti. Je l'appréciais bien même si nous n'avons pas développé d'affinité particulière.

Les masqués quittant l'Ordre ne m'intéressaient pas. Du moins, tant que la trahison n'en était pas la raison. Alors Parker n'avait pas attiré mon attention plus que tant. Focalisé sur mon objectif, je ne voulais compter que sur des personnes de confiance et prête à se battre.

Soufflant, comme si je m'apprêtais à faire basculer le cours de ma vie, comme une expiration qui me permettait de chasser mes craintes.

- J'accepte. Peut-être aussi difficile que mes premières missions pour les Mangemorts, lorsque je n'en étais pas encore un.

Je venais d'accepter la responsabilité d'un être qui n'avait rien demandé. Une mère à l'instinct de survie incroyable mais bien trop souvent sollicité et un parrain qui oubliait parfois les limites corporelles que la nature lui imposaient... Voilà que la petite avait un chemin semée d’embûches pour atteindre l'âge adulte.

- Et qui est sa marraine ?

Toujours connaître les cartes jouées. J'étais toujours assis, détendu que la tension du début s'en était allé. Deux êtres qui s'étaient blessés mutuellement sans le vouloir, une guérison silencieuse et solitaire. Maintenant c'était vers l'avenir qu'il fallait se tourner.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 [Habitation] {Thiaville} Serendipity

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.