AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Ministère de la Magie
Page 7 sur 7
Conférence de presse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Harmony Lin
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Conférence de presse

Message par : Harmony Lin, Dim 8 Oct 2017 - 8:16


Alors que ma gorge semble bloquée tant le stress me ronge les entrailles, j'essaye d'oublier que je suis sur une scène, devant tout un tas de monde, j'essaye d'oublier que je suis là parce que le Ministre me l'a demandé. J'essaye juste d'être plus détendue, plus naturelle. Mais malheureusement c'est un échec total et je continue à lacérer l'intérieur de ma main avec mes ongles, priant pour redevenir la petite élève anonyme que je suis d'habitude.

Puis, une voix résonne, toute douce. Elle me dit que ça va aller. Elle me le murmure. Je regarde la personne à qui appartient la voix et souris doucement en voyant Amy. Je me détends légèrement. Un sourire apparaît furtivement sur mon visage tel un remerciement silencieux mais aussitôt qu'elle se détourne de moi, la peur me regagne. Je ne sais pas quoi regarder. Je sais que je devrais lever le regard mais je ne peux pas. Je suis comme bloquée. Un démon me ronge de toutes parts et je ne sais pas quoi faire pour m'en sortir. Un démon qu'on appelle appréhension. Qu'on appelle peur. Qu'on appelle timidité.

Mais dans l'océan de peur qui m'entoure, une nouvelle lumière apparaît. Un nouveau murmure. Un différent. Un contact en plus d'une voix. Une main sur mon épaule. Cette main m'aurait fait sursauter si la voix qui ne l'accompagnait ne sonnait pas comme une voix amie. Mais je ne sais pas pourquoi, je me sens en sécurité. Et lorsque je tourne mon visage vers la personne en question, je vois que c'est Elly. Je l'ai déjà croisée à quelques reprises. Je lui souri. Un sourire tordu et montrant clairement la peur qui me ronge.

Mais alors que je pensais que son attention allait se tourner à nouveau vers la foule, me laissant à nouveau seule dans ma peur, je sens ses mains prendre mon poignet. C'est doux. C'est délicat. Comme si elle avait peur que je me brise.

- Hey, ça va aller, t’en fais pas … tout ceci sera bientôt terminé et on pourra retourner nous assoir bien tranquillement …

Cette voix, elle atteint ma peur. Cette présence. Qui me rassure. Qui me montre que je ne suis pas seule face à cette foule. Que ce moment est provisoire. J'inspire. J'expire. Lentement j'essaye de me calmer, rassurée par les deux jeunes femmes à mes côtés. Et ma mâchoire se décrispe. Mes ongles arrêtent de se planter dans ma paume. Je desserre le poing tout doucement, faisant bien attention de ne montrer à personne l'intérieur de ma main. Elle porte les vestiges de mon stress. Personne ne doit voir ça, encore moins la foule ou le ministre.

- Tu sais, je crois que nous sommes nombreux à ne pas aimer être ici

Je soupire, acquiesce puis souris légèrement. Je suppose qu'elle n'a pas tord. Alors je prend une autre longue inspiration puis j'expire pour calmer le rythme de mon cœur qui bat à la chamade. Et je relève les yeux, fixant avec un léger sourire la foule en face. A vrai dire, j'essaye de raccrocher mes yeux à quelqu'un de connu. Je cherche Lïnwe dans la salle. J'espère qu'il pourra me donner la force dont j'ai besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Conférence de presse

Message par : Lorelaï Peony, Dim 8 Oct 2017 - 8:26


[LA de Eddy accordé]

Il parlait, il était beau quand il parlait. Lorelaï ne s'était jamais sentie si bien qu'auprès de lui. Leur rencontre dans la volière les avait tant rapprochés en si peu de temps.

Aujourd'hui, là, à cet instant, au milieu de cette foule mouvante, il n'y avait plus que lui qui existait. Plus que lui.

Et plus elle le regardait, plus elle se noyait dans ses yeux bleus, plus elle se perdait dans les mouvements de sa bouche, dans son sourire, plus elle savait que ce serait lui. Pour toujours lui.

Il bougeait, rougissait, répondait. Elle savait, elle savait qu'elle porterait ses enfants. Qu'ils auraient une maison au bord de la Manche, une belle maison blanche, avec un chien, un Golden Retriever, Épididyme. Ils auraient deux enfants, Julie et Sébastien. Julie sera une grande danseuse qui décrochera un doctorat en médecine à 25 ans, elle se mariera et aura elle-même deux petites filles, des jumelles qui auront les cheveux de leur grand-mère et les yeux de leur papy Eddy. Sébastien, quant à lui, hésitera longtemps entre une carrière de joueur de football ou d'ingénieur. Finalement il sera engagé comme Ministre des Sports et de l'Agriculture. Il aura deux garçons, des jumeaux, qui joueront au Quidditch tous les dimanches avec leur papy Eddy pendant que granny Lolly leur préparera des madeleines au citron.

Elle le voyait, elle voyait leur avenir se dessiner dans ses yeux. Elle le sentait. Il sera celui qui lui apportera la sérénité, le calme et l’apaisement dont elle a toujours eu besoin. Elle le présenterait à son père. Ça ne sera pas facile au début, ils ne s'entendront pas. Son père n'a pas l'habitude de partager sa petite fille avec d'autres hommes. Mais il verrait rapidement qu'Edward Éolienne Brock est l'homme idéal pour sa fille, qu'il lui apporte la sérénité, le calme et l’apaisement dont elle a toujours eu besoin. Même sa grand-mère, Joleen, dans les dernières années de sa vie, donnera sa bénédiction pour leur mariage.

Quelques jours avant que le cancer n'emporte Joleen, ils célébreront leur amour. Il lui passera la bague au doigt. Sa tant Olga sera présente, fière de les avoir réunis par son anniversaire. Ils se diront oui dans un des plus beaux parcs d'Ecosse, en une rare journée ensoleillée. Ils ont peu de famille chacun, peu d'amis. La cérémonie sera intime, comme leur amour. Entourés de leurs proches, ils passeront le plus beau jour de leur vie.

Plus le temps avancera, plus ils s'aimeront. Plus le temps passera, plus ils se connaîtront. Plus ils se connaîtront, plus ils s'aimeront. Loin de la vie de sorcier, au calme et dans la sérénité de leur petite maison en bord de mer, ils vieilliront. Lorelaï s'épanouira dans sa boutique de pâtisseries, Edward élèvera des chevaux sauvages, et quand le temps sera venu, ils prendront leur retraite bien méritée.

Ils feront le tour du monde, à leur rythme. Comme deux petits vieux amoureux. Ils se redécouvriront, ils s'aimeront encore plus, encore mieux. Ils redécouvriront leur intimité. Edward n'aura jamais trouvé Lorelaï aussi belle que dans ses vieux jours. Enfin débarrassée de toutes ses anxiétés, elle rayonnera à ses côtés, jusqu'à la fin de ses jours.

La foule parlait. Le temps s'était arrêté.

Lorelaï s'avança, se rapprocha, se colla à l'homme de sa vie.

Au milieu de la foule, elle passa ses mains entre sa cape et son t-shirt. Elle sentait sa chaire, sa chaleur qui réchauffait ses mains froides. Elle le serra, pleinement. Il ne bougeait pas, elle sentait sa chaleur, elle sentait qu'il savait lui aussi qu'ils étaient parfaits l'un pour l'autre.

Elle enfouie son visage dans son cou, il sentit son petit nez froid au contact de sa peau. Il la prit par la taille. Il se serra à la poitrine de la jeune femme, de sa future épouse.

Elle tourna la tête, elle était à deux doigts de sa bouche. Elle hésitait. Ce baiser serait le premier d'une longue série, elle ne voulait pas le gâcher, l'abîmer par l'empressement.

Elle embrassa d'abord sa joue, la douceur de ses lèvres contrastait avec la barbe du sorcier. Elle poursuivit son chemin de baisers jusqu'à atteindre ses lèvres.

Elle sentait ses mains s'agripper à sa taille, elle passait ses doigts dans son dos, et remonta jusqu'à la naissance de ses cheveux. Une caresse.

Autour d'eux, plus de de bruit, plus de foule, leur maison blanche, les vagues qui se projettent sur les rochers glacés de la Manche.

Et sa main qui s'agrippe à sa taille. Qui s'agrippe, de plus en plus fort.

Trop fort.

Son visage qui se crispe.

Ses yeux qui figent.

Son corps se raidit.

Elle tente de le rattraper, de le retenir. Mais il s'effondre.

Il tombe, lourd, dans ses bras. Elle veut le soutenir, elle veut le porte, mais elle n'y arrive pas, elle ne peut pas.

Elle est obligée de le déposer au sol.

Son cœur se fige.

Plus de bruit, plus de foule, plus de maison blanche, ni de vague sur les rochers glacés de la Manche.

Edward

Edward,
murmure-t-elle d'abord, agenouillée à ses côté.

Comme lors de leur première rencontre dans la volière.

Penchée au-dessus de lui.

Comme lors de leur première rencontre dans la volière.

Edward, Edward! commence-t-elle à crier, la voix brisée.

Car elle sait. Elle connait.

Elle le secoue. Elle l'agite.

Edward, non! Edward!

Elle dépose ses doigts froids sur sa nuque. Une dernière chaleur mensongère se repend sous ses doigts.

Mais pas de rythme, pas de vie. Pas de pouls.

Ses yeux, ses yeux bleus. Bleus et vides.

Edward.

Elle passe sa main sur ses paupières. Un dernier regard. Elle ferme ses yeux.

Elle dépose un dernier baiser, le dernier d'une si courte série, sur son front déjà refroidi.

Elle se relève.

La foule, le bruit.

Un papier, un parchemin attire son regard.

Elle le déplie.


"Testament

En cas de mort prématurée, je lègue Prépuce, mon hibou chéri, à la charmante Lorelaï Peony, car je sais que c'est la femme de ma vie et qu'elle s'occupera de lui mieux que personne.

Edward Brock"


[sortie de Lorelaï Peony, merci Eddy pour tes beaux rp, tu vas me manquer. Eddy mai - octobre 2017]
Revenir en haut Aller en bas
Petrus Sudworth
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Conférence de presse

Message par : Petrus Sudworth, Dim 8 Oct 2017 - 10:17


Un sourire sur les lèvres, Petrus attendit patiemment que ses invités viennent le rejoindre. Son sourire se fit plus grand en voyant Rosie Peltz faire son apparition. Il aurait été embêté de constater son absence. Lorsque tout le monde fut en place, il fit signe à Lena de le rejoindre. Son assistante portait un coussin rembourré sur lequel se trouvaient des objets. Se mettant devant la plus jeune des invitées, il prit un écusson doré et tout en parlant, l'accrocha sur la tenue de la jeune Serdaigle.

- Miss Lin, en tant que lecteur de la Gazette du Sorcier, j'ai remarqué que vous aviez été nommée lors des témoignages. Vous auriez pu vous mettre à l'abri afin de vous protéger, mais à la place vous avez décidé d'aider vos camarades. Pour cela, j'ai l'honneur de vous remettre la médaille pour services rendus à l'école. Merci à vous et continuez ainsi.

Adressant un sourire à l'élève qui semblait ne pas savoir où se mettre, le Ministre fit pour la suite faire un tir groupé. Saisissant les rubans pourpres ornés d'une médaille, il reprit la parole.

- Miss Blanchet, Miss Evans, Miss Wildsmith, Miss Shields et Monsieur Lefebvre. Vous avez eu vous aussi un comportement irréprochable durant l'attaque. Protégeant les élèves,
dit-il en épinglant une médaille sur les habits de la professeure de Potions et du professeur d'Etude des Moldus, combattant nos ennemis, ajouta-t-il en remettant la récompense à l'Auror, et sauvant des membres de notre communauté, il accrocha une médaille à l'infirmière de Poudlard et la professeure de Soins Aux Créatures Magiques, j'ai l'honneur de vous remettre l'Ordre de Merlin de seconde classe. Vous êtes des exemples. Merci à vous d'avoir défendu Poudlard et de vous être battus pour la génération future. Normalement, c'est le Magenmagot qui s'occupe de la remise d'une telle récompense, cependant j'ai décidé d'user de mes droits. Je tenais à personnellement récompenser des sorcières et sorciers d'exception comme vous. Plus particulièrement celle à qui je dois la vie sauve. Miss Peltz, sans votre intervention je ne serais plus de ce monde. Nul doute que cela aurait fait plaisir à quelques personnes, mais je suis suis sincèrement reconnaissant de votre sens de l'honneur. C'est pour cela que j'ai le plaisir de vous remettre la Médaille de Commandeur de l'Ordre de Merlin. Prenant le dernier ruban, vert émeraude, il l'accrocha sur les habits de la sorcière avant de reprendre. Merci à vous, j'espère que vous resterez longtemps dans les rangs des Aurors. Merci à toutes et à tous !

Applaudissant les concernés, il leur fit ensuite signe de reprendre place au premier rang. Lorsqu'il ce fut chose faite, il retourna devant son pupitre et enchaîna.

- Poudlard a besoin d'un nouveau Directeur. Il n'est pas tolérable de laisser plus longtemps l'école sans dirigeant. Après une longue réflexion, j'ai décidé d'offrir le poste à une personne de confiance. Il a accepté d'adosser le rôle à une condition. Il vous en fera part dans quelques secondes. Vous l'aurez probablement deviné, j'ai le plaisir de vous apprendre qu'Aaron Jiménez devient à cet instant le nouveau directeur de Poudlard ! Je lui cède la place afin qu'il puisse s'exprimer.

Se retournant en adressant un regard complice à son ami, il lui sera la main et lui laissa prendre place devant le pupitre. De son côté, il alla s'installer sur un fauteuil afin de suivre le discours du Brésilien.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Jiménez
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Conférence de presse

Message par : Aaron Jiménez, Dim 8 Oct 2017 - 10:17


Comment les choses avaient-elles pu évoluer ainsi ? Lorsqu'il avait été envoyé en Angleterre avec la délégation internationale, présente pour représenter à la fois l'académie de Castelobruxo mais surtout le Brésil dans son ensemble, jamais le professeur n'aurait imaginé que cela se terminerait par sa nomination au poste de Directeur de Poudlard. Les machinations de Kholov avaient fait bouger les choses d'une manière que jamais le brésilien n'aurait pu anticiper. Lorsque Petrus l'avait invité quelques jours plus tôt pour discuter avec lui de toute l'affaire, Aaron savait au fond de lui ce que son ami voulait lui demander. Le Ministre voulait qu'il reste, il souhaitait avoir une personne de confiance à la tête de Poudlard, quelqu'un sur qui il pouvait se reposer sans avoir peur de se faire poignarder dans le dos.

La trahison de Kholov avait ébranlé Petrus. Les deux n'avaient jamais été amis mais Sudworth n'aurait jamais songé que l'ancien directeur pourrait attenter à sa vie pour prendre sa place. Non, il pensait plutôt que le russe userait de manipulation et autres stratagèmes politique pour le vaincre à la régulière. Mais tenter un coup d'état... Sans la réactivité éclair des aurors, que serait devenu le pays à l'heure actuelle ? Kholov avait visiblement l'appui des Mangemorts. Etait-il à leur tête ? C'était la conclusion la plus probable suite à tout cela. L'échec du plan était donc une bonne chose, le chef de l'Ordre Noir était tombé. Il leur faudrait sûrement du temps pour se remettre sur pied. A condition que Sergeï soit effectivement leur leader et non pas un simple opportuniste ayant décidé d'utiliser toutes les armes s'offrant à lui...

Aaron Jiménez était inquiet, la sécurité avait été renforcée et la vie de Petrus ne semblait plus être en danger immédiat, mais ses soutiens diminuaient de jour en jour. Combien de temps allait-il tenir le coup à ce rythme là ? Sa santé morale était tout autant en danger que celle physique, si ce n'était plus encore. C'était tout d'abord pour cette raison que le brésilien avait accepté le poste, pour aider son ami. Ensuite, il espérait bien évidemment redresser les torts causés par l'ancien directeur et rendre à l'école sa réputation d'antan.

La cérémonie se passait plutôt bien pour le moment, le Ministre invitant sur scènes les personnes devant recevoir une récompense. Le regard d'Aaron se posa sur chacun d'eux, la plupart étaient des professeurs, dont une qu'il connaissait plus que bien et à qui il devait la vie. Deux étaient des aurors, dont celle ayant empêché le coup d'état en tuant Kholov. Et enfin se tenait une élève, visiblement intimidée par tout ceci. Aaron lui adressa un sourire qu'elle ne remarqua sans doute pas, tant la pression devait être importante. Les médailles remises, Sudworth repris son discours, annonçant les changements à venir à Poudlard.

Lorsque Petrus annonça finalement son nom et sa prise de poste, se tournant vers lui pour le laisser faire son discours, Aaron se releva, avançant vers le pupitre.

- Bonjour à tous, je pense qu'il est inutile que je me présente à nouveau. Comme Mr. Sudworth vient de l'annoncer, je vais dès à présent prendre les fonctions de directeur de l'école de Poudlard. Avant toute chose, je tiens à féliciter et remercier une fois de plus l'ensemble du personnel de l'école ainsi que Miss Lin. De part vos actions et votre réactivité lors de l'attaque, vous avez fait honneur à Poudlard. C'est des personnes comme vous dont ce monde à besoin. Je remercie tout particulièrement mademoiselle Blanchet, sans qui je ne serais certainement pas présent ce soir.

Je tiens ensuite à remercier Mr. Sudworth de la confiance qu'il place en moi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour effacer le mal laissé par Kholov au sein de cette école. Toutefois, je n'ai passé que peu de temps à Poudlard et je n'ai donc pas la prétention de connaître cette école aussi bien que je le souhaiterais, que je le devrais. C'est pourquoi j'aurais besoin d'aide dans ma tâche. Je choisirai personnellement un directeur adjoint, ou une directrice adjointe, afin de me seconder. La sécurité et le bien-être des élèves, de la génération à venir, est de notre responsabilité. Il est hors de question de répéter les erreurs que nous avons laissé le précédent directeur commettre. Les actions de cet homme ont causé bien des blessés, peut-être même des morts, certaines disparitions restant bien mystérieuses. Je rachèterai les fautes qu'il a commises.

Sur ce, je vous remercie pour votre attention et je rends la parole au Ministre.


Il balaya la salle du regard et remarqua un peu d'agitation vers le fond. Un sorcier avait peut-être fait un malaise dans la foule, ce qui ne serait pas étonnant. Laissant les agents chargés de la sécurité s'occuper du problème, si problème il y avait, Aaron recula et retourna s'asseoir, laissant le mot de la fin à Petrus.


Note : Si vous souhaitez devenir Directeur Adjoint, le recrutement (HRPG) se trouve ici.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
Fondateur AdjointHarryPotter2005
Fondateur Adjoint
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Conférence de presse

Message par : William West, Dim 8 Oct 2017 - 10:36


L'ancien auror sembla se raidir très légèrement à l'arrivée de West. Toujours parfaitement sur ses gardes, la présence de l'ancien mage noir ne semblait pas le rassurer, de quoi amuser le serpent. Avec le temps, William avait appris à éprouver un certain respect pour celui qui fut son adversaire de nombreuse fois, sans doute son côté ultra compétitif qui reprenait le dessus dans ses moments là. Non pas qu'il aimait se faire malmener mais voir quelqu'un capable de lui résister avec tant de brio était quelque chose qu'il ne pouvait ignorer.

- William West ! Je suppose qu'il n'est pas étonnant de croiser ici deux fervents défenseurs de Sudworth.

L'ancien maître des potions ne retint pas un sourire en coin, inutile de préciser qu'il ne se considérait pas spécialement comme un fervent défenseur du Ministre et vu la tournure de la phrase de Scott, celui-ci ne comptait pas non plus parmi les fan de Petrus.

" Je n'irais peut-être pas jusque là ! Mais à choisir, je préfère tout de même Petrus à Kholov, de loin. J'espère qu'on en saura un peu plus sur tout ça d'ailleurs, la gazette s'es montrée particulièrement avare en détail... A votre avis, une idée de qui pourrait remplacer Kholov ? Je mettrais bien une pièce sur Stewart, elle dirige déjà l'académie magique, elle serait parfaitement à sa place à la tête de l'école... Ou ce mec là, Jiménez c'est ça ? S'il n'est toujours pas retourné à Castelobruxo c'est sans doute pas anodin... "

Pendant ce temps, Petrus venait de débuter son discours, souhaitant la bienvenue à tout le monde avant de revenir sur l'attaque de Poudlard. Il passa bien vite sur les détails pour féliciter personnellement plusieurs personnes qu'il invita sur l'estrade. Voici donc ce pourquoi les VIP étaient présent, ceux-ci s'étaient démarqués lors des derniers événements. Un sourire sincère illumina le visage de William lorsqu'il entendit le nom de Kyara.

Une fois tous les invités présents, Petrus repris son discours et commença a distribué les récompenses. La première allait à une gamine que William avait déjà vu, longtemps auparavant, elle avait bien grandit. Le sourire du jeune homme grandit légèrement, ressentant une légère fierté. Peut-être le fait qu'elle ait vu la mort en face l'avait préparé à affronter ce que le monde aurait à lui opposer à l'avenir, l'avait préparé à ce qu'elle avait vécu lors de l'attaque de Poudlard. L'influence qu'il avait eut n'était que minime, peut-être même inexistante à vrai dire, mais son égo le força à en prendre tout le crédit et la fierté qui accompagnait cela.

Quant à Kyara, elle reçu carrément un ordre de Merlin, deuxième classe, sacré récompense. Toutefois ce qui suivit laissa le mage bouche bée. Ordre de Merlin première classe pour Rosie Peltz pour avoir sauvé la vie du Ministre. C'était donc elle qui avait tué Sergeï Kholov.

*Tu m'as volé ma proie... Bien joué.*

William aurait bien évidemment souhaité faire tomber le russe lui-même, mais il ne lui en tenait pas rigueur. Un tel parasite devait être éradiquer, la personne s'occupant du nettoyage importait peu.
Vint ensuite l'annonce que beaucoup attendait, le nouveau directeur de Poudlard.

*Aaron Jiménez donc, j'avais raison de penser qu'il n'était pas encore présent pour rien...*


" Mince... J'aurais perdu mon pari... J'aurais vraiment misé sur Stewart. "

Le brésilien s'avança alors pour faire son premier discours en tant que directeur de Poudlard, charge qui semblait lui peser un peu. Quoi de moins étonnant ? L'homme avait quitté son pays natal quelques mois plus tôt pour un voyage diplomatique et se retrouvait propulsé à la tête de la plus prestigieuse école du monde. Du point de vu anglais en tout cas.
Il assura vouloir réparer les torts causé par Kholov, rendre sa réputation à Poudlard et surtout assurer l'avenir et la sécurité des élèves. Basique, mais William sentait qu'il était particulièrement sincère. Il émanait de lui quelque chose de chaleureux, de bienveillant. Une aura totalement contraire à celle dégagée par l'ancien directeur, le russe ressemblant plus à un iceberg qu'à un véritable être humain.

Une fois le discours terminé, William se leva alors de son siège et se mit à applaudir. A la fois le nouveau directeur mais aussi le Ministre et surtout l'ensemble des personnes récompensés ce jour.
Bien des années plus tôt, il se levait de son siège également, lors d'un autre discours du Ministre, à Poudlard, pour l'invectiver et affirmer qu'il ne faisait rien pour ce pays. Aujourd'hui, le serpent se levait encore mais pour le féliciter cette fois. L'applaudissant chaleureusement. Petrus tomberait bientôt, il ne dirigerait plus longtemps ce pays mais pour une fois, il méritait un peu de répit.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Conférence de presse

Message par : Nyx Spero, Dim 8 Oct 2017 - 11:32


Le temps semblait s'écouler de plus en plus lentement dans cet endroit insupportable. Ma seule hâte était de partir. Partir au plus vite. Quelque chose qui ne m'était toujours pas possible tant que le Ministre ne mettait pas fin à cette conférence. Pourquoi prendre autant de temps pour annoncer le nouveau directeur d'une école. Certes, une école importante, Poudlard. Mais, était-ce vraiment nécessaire ?

Au loin, la foule commençait à s'agiter, ce que je pouvais parfaitement comprendre. Mon regard balaya la pièce, jusqu'à ce qu'il s'arrête sur une jeune femme penchée sur un jeune homme au sol. Je ne savais pas vraiment ce qui se passait. Sûrement un malaise ? L'émotion du nouveau directeur ? Un bel homme après tout.

Soupire. Je fis signe à deux hommes de la sécurité qui ne tardèrent pas à s'approcher.

- Un garçon semble être malade au-devant de la foule. Un malaise sûrement. Pourriez-vous le sortir de la salle, s'il vous plaît ?

Je regardai les deux hommes s'exécuter, et emmener le garçon resté à terre, hors de la salle. Quelques minutes plus tard, je focalisai  de nouveau mon attention sur les devants de la scène, où le nouveau directeur s'y tenait. Toujours les mêmes discours, sans un brin d'originalité. Bras croisés, je regardai ma Chef sur le devant de la scène, petit sourire aux lèvres. Pourquoi ne pas lui proposer un petit verre lorsque tout cela sera fini ? Un peu de détente, ne faisait jamais de mal après tout.

J'attendais, encore et encore, impatience que tout cela se finisse.
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Conférence de presse

Message par : Azaël Peverell, Lun 9 Oct 2017 - 5:02


En entendant la réflexion du rouge qui s'éloigne, t'as envie de lui sauter dessus et de lui éclater la tronche. Mais vous devez finir votre job de jury. Donc, tu verras pour faire ça un peu plus tard. Tu lances tout de même un regard blasé à Arty en entendant sa réponse. C'est pas avec de telles répliques qu'il va bien vouloir croire que vous ne sortez pas ensemble... Tu pousses un léger soupir. Peu importe ce que cet imbécile peut penser de toute manière. C'est pas comme si beaucoup de gens accordaient du crédit à ce qu'il racontait. Tu te concentres donc à nouveau sur la scène et ses occupants. Tu finis par hausser légèrement les épaules.

- Ouais, elle passe. Mais je trouve que 5 c'est ce qu'elle mérite, alors rien n'est faussé finalement.

La note est ajoutée à côté du nom. Voilà, tout le monde est passé. Le grand gagnant de cette épreuve est donc Lefebvre. Faudra sans doute aller le féliciter. Il sera content d'apprendre ça. La grande perdante, c'est Evans. Et t'as bien envie de lui dire aussi. Juste pour l'embêter un peu. Même si t'es persuadé qu'elle, elle va s'en foutre royalement. Tu lances un regard à ton pote. Vous pouvez être fiers du travail que vous venez d'accomplir tout de même, ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir un rôle si important lors qu'une conférence. Mais il n'a pas l'air de vraiment s'en rendre compte puisque l'ennui le frappe à nouveau. Quelle poisse, t'es sensé faire quoi pour l'occuper maintenant ?

T'as pas le temps d'y réfléchir réellement. Parce que la conférence continue son cours. Le blabla des félicitations habituelles. Qu'est ce qu'on s'en fout ? Il croit qu'en récompensant des gens on va oublier son incompétence en tant que Ministre de la Magie ? Il peut toujours rêver. Tout ce qu'il s'est passé est de sa faute. Il n'avait qu'à pas laissé Kholov à la tête de l'école. Tu pousses un soupir. C'est que tu commences à t'ennuyer aussi toi. T'en as rien à faire des récompenses de ces gens, c'est juste de la poudre aux yeux pour vous détourner du véritable problème qui se trouve bel et bien sur l'estrade. Et enfin, enfin, le nom du nouveau directeur tombe. Tu écarquilles un instant les yeux. Cette poisse...

Jiménez. Tu ne l'as pas beaucoup croisé. Une fois a suffit. Cet abruti draguait ta soeur ! Ou du moins, t'en es persuadé. Et t'as aucune envie de le voir traîner dans l'école comme ça, en pleine liberté. Et si jamais il essayait encore ? Tu vas lui faire regretter d'accepter ce poste. En plus, le type admet lui même qu'il est pas à la hauteur et donc qu'il veut quelqu'un pour l'aider. Non mais, il est sérieux là ? Il est pas sensé rassurer tout le monde, dire que tout va très bien se passer dès à présent et qu'il n'y a pas de quoi s'en faire ? C'est quoi encore cette blague, ce type n'a même pas le courage d'assurer sa fonction tout seul. C'est déprimant.

Il semble qu'une certaine agitation se déroule vers le devant de la foule. Un type qui fait un malaise, ou une attaque cardiaque, ou un truc du genre. Tu m'étonnes, vu l'identité du nouveau dirlo, c'est un coup à ce que le coeur lâche d'un coup. Mais autant dire que tu te fous royalement de cette histoire. Tu donnes un petit coup de coude à Arty.

- Le nouveau dirlo là... On va lui en faire voir de toutes les couleurs. Il va pas rester longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Conférence de presse

Message par : Azénor Philaester, Mer 11 Oct 2017 - 7:28



Je suis en retard. Complètement. Et le pire c'est que je le sais. Je voulais juste passer au château récupéré un document et j'ai surpris deux élèves se jetant des sorts dans les couloirs. Je pouvais pas laisser faire ça, quoi. Une bonne demi heure plus tard j'étais toujours pas partie alors que la conférence avait sans doute déjà bien débutée. L'Attaque de Poudlard, les drames qui s'en sont écoulés. Plus de Kholov au château, et tout le monde s'en porte mieux, je crois. Mais il faut bien que quelqu'un le remplace. Mon nouveau boss va faire son apparition et je suis en retard pour y assister. Paye ta première impression. En espérant que personne ne remarque la petite demoiselle et sa "panne de réveil".

J'arrive au Ministère coute que coute finalement, un léger coup d’œil sur ma montre. Aïe c'est pas bon. Des agents de sécurité contrôle ma baguette, effectue leur fouille obligatoire, et puis un gars lambda vérifie que je sois sur les registres ou je ne sais pas trop quoi. J'évite bien évidemment de les regarder dans les yeux histoire d'éviter le moment gênant. J'imagine bien un 'Mais c'est déjà finit madame". Bref, en silence, je continue mon acheminement et je me place à un endroit qui semblait presque m'attendre.
Quand je reprends finalement mes esprits après la précipitation tout juste arrivée, je remarque un homme devant le pupitre. C'est pas Petrus. C'est...Le nouveau Directeur de Poudlard. Woaw. Le brésilien? J'affiche des yeux ronds, Aaron Jiménez n'est alors autre que le nouveau tout puissant du château. Je sais pas trop quoi en penser, en fait je le connais que de nom celui-là. Mais j'imagine que ça ne saurait tarder.

...prendre les fonctions de directeur de l'école de Poudlard. Avant toute chose, je tiens à féliciter et remercier une fois de plus l'ensemble du personnel de l'école ainsi que Miss Lin. De part vos actions et votre réactivité lors de l'attaque, vous avez fait honneur à Poudlard. C'est des personnes comme vous dont ce monde à besoin. Je remercie tout particulièrement mademoiselle Blanchet, sans qui je ne serais certainement pas présent ce soir.

Je tiens ensuite à remercier Mr. Sudworth de la confiance qu'il place en moi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour effacer le mal laissé par Kholov au sein de cette école. Toutefois, je n'ai passé que peu de temps à Poudlard et je n'ai donc pas la prétention de connaître cette école aussi bien que je le souhaiterais, que je le devrais. C'est pourquoi j'aurais besoin d'aide dans ma tâche. Je choisirai personnellement un directeur adjoint, ou une directrice adjointe, afin de me seconder. La sécurité et le bien-être des élèves, de la génération à venir, est de notre responsabilité. Il est hors de question de répéter les erreurs que nous avons laissé le précédent directeur commettre. Les actions de cet homme ont causé bien des blessés, peut-être même des morts, certaines disparitions restant bien mystérieuses. Je rachèterai les fautes qu'il a commises.

Sur ce, je vous remercie pour votre attention et je rends la parole au Ministre.


Un espèce de frisson. Est-ce-que l'on peut croire tout ce qu'un Homme nous dit simplement parce qu'il a l'air de penser et lui même de croire, à justement ce qu'il dit. Je ressens comme une aura chaude autour de moi, comme si elle émanait de lui. Et si il allait remettre sur pieds le château. Et s'il avait la carrure pour. C'est tout ce pourquoi je donne ma vie. Pourquoi je suis rentrée dans l'Ordre, pour mes élèves bien-sûr. Parce que l'on est tous plus ou moins touchés par la noirceur que prend notre monde. Et moi j'aimerais y apporter lumière. La sécurité et le bien-être des élèves, de la génération à venir. P*tin c'est beau. On en aurait les larmes aux yeux. Plus sérieusement. J'ai envie d'y croire. J'ai envie de me dire que tout est possible. Finalement je suis arrivée au bon moment, le blablabla c'est pas mon truc. Je préfère le vif du sujet. Quel personnage se cache derrière Aaron. On peut que se méfier je crois, regardez l'obscurité de l'avenir. Des promesses qui j'espère seront tenues.
Affaire à suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Conférence de presse

Message par : Kyara Blanchet, Mar 17 Oct 2017 - 17:38


William ne semblait pas être perturbé par le regard fixe de Kyara sur sa personne. Pfupfupfu, il était tout pourri. Se penchant une nouvelle fois afin de vérifier qu'Harmony n'était pas en pleine crise de panique, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques songea que l'attente commençait à être longue. Au même moment, comme pour lui donner tort ou accéder à ses désirs, la dernière personne rejoignit l'estrade et Petrus enchaîna. La Française ne s'attendait pas à grand chose, mais elle fut surprise lorsque le sorcier s'approcha d'Harmony afin de lui attribuer la médaille pour services rendus. Comme Tom Jedusor, trop chouette ! Elle le fut d'autant plus en recevant l'Ordre de Merlin de seconde classe. C'était la première fois qu'elle recevait une distinction du genre. En guise de réaction, elle se contenta de cligner des yeux, le regard fixé sur sa récompense.

Elle aurait probablement rit au nez du premier lui disant qu'elle aurait un jour cette médaille. La stupéfaction partagea rapidement la place avec l'incompréhension. La Fourchelang ne trouvait pas qu'elle avait spécialement aidé des gens lors de l'attaque ... d'autres méritaient probablement plus cette distinction qu'elle. Se souvenant qu'il y avait un public en face d'elle, Kyara releva la tête et se fit violence afin de ne pas froncer les sourcils face à tout cela. Elle aurait dû être honorée, joyeuse, débordante de gratitude, mais ça n'était pas le cas. Peut-être plus tard lorsqu'elle aurait digéré tout ça. Tandis que la sorcière était en plein bug mental, Petrus avait continué d'attribuer les récompenses. L'auror lui ayant sauvé la vie avait d'ailleurs eu la plus haute distinction. La classe. Peut-être qu'elle aurait aussi une promotion avec ça. Adressant un dernier remerciement, le Ministre fit ensuite signe afin qu'ils retrouvent le premier rang.

Se mettant en mouvement, Kyara lui adressa un mouvement de tête au passage en signe de remerciement. Elle en avait oublié les bonnes manières, ça donnait une belle image ça ! Retrouvant son fauteuil, elle toucha du bout des doigts sa récompense. C'était bien réel. Ouah. Ouahouh même. Sentant ses joues se réchauffer légèrement, elle se racla légèrement la gorge, adopta une mine sérieuse et se força à se concentrer sur la suite du discours.

- Poudlard a besoin d'un nouveau Directeur. Il n'est pas tolérable de laisser plus longtemps l'école sans dirigeant. Après une longue réflexion, j'ai décidé d'offrir le poste à une personne de confiance. Il a accepté d'adosser le rôle à une condition. Il vous en fera part dans quelques secondes. Vous l'aurez probablement deviné, j'ai le plaisir de vous apprendre qu'Aaron Jiménez devient à cet instant le nouveau directeur de Poudlard ! Je lui cède la place afin qu'il puisse s'exprimer.

Comment ? Aaron directeur ? Mais ça n'allait pas lui faire avec son autre poste ? A moins qu'il avait décidé de lâcher son poste, mais elle ne voyait pas de raisons de quitter le soleil pour vivre sous la pluie. Avait-il fait cela pour elle ? Non. Il ne fallait pas qu'elle se fasse des parchemins. Il fallait être fou pour dire non à un tel poste. De plus, Petrus et Aaron étant amis, peut-être qu'il avait fait cela au nom de cette amitié.

Prenant la place du Ministre, Aaron prit alors la parole pour la première fois de la conférence. Dans un premier temps, il prit la peine de remercier une nouvelle fois Harmony, ainsi que la Française en disant que sans elle, il ne serait surement pas présent. Les connexions s'enclenchèrent alors dans le cerveau de Kyara. Ça devait être pour ça qu'elle avait reçu l'ordre de Merlin. Pourtant Aaron l'avait déjà remerciée ... et à choisir, elle préférait de loin sa manière de le faire que celle du Ministère. Quoi qu'elle n'aurait pas dit non à Petrus non plus. "Hum, on ne se calme ma fille" Pensa t-elle. En tout cas, elle se demandait comment serait leur relation étant donné qu'il était à présent son supérieur. Il faudra qu'elle lui en touche deux mots à la première occasion. Elle préférait être claire avec lui au plus tôt pour éviter de se faire des idées ou de ressentir une gêne ou quoi que ce soit d'autre.

- [...] Je tiens ensuite à remercier Mr. Sudworth de la confiance qu'il place en moi. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour effacer le mal laissé par Kholov au sein de cette école. Toutefois, je n'ai passé que peu de temps à Poudlard et je n'ai donc pas la prétention de connaître cette école aussi bien que je le souhaiterais, que je le devrais. C'est pourquoi j'aurais besoin d'aide dans ma tâche. Je choisirai personnellement un directeur adjoint, ou une directrice adjointe, afin de me seconder [...].

Donc il ne laissait pas tomber son poste. C'était ingénieux, mais allait-il vraiment réussir à combiner deux emplois aussi importants l'un que l'autre ? Il le verra assez rapidement de toute manière. Se mordillant la lèvre songeuse, Kyara s'enferma une nouvelle fois dans sa bulle afin de divaguer avec elle-même. Un poste était à pourvoir ... important ... en présence d'une personne qu'elle connaissait assez, tout du moins sur le plan physique ... tentant ... mais risqué. Une fois son discours terminé, le sorcier laissa la place à son ami. Entendant du bruit venant du fond de la salle, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques se retourna et constata qu'il y avait un petit attroupement. Haussant un sourcil, elle vit alors Will faire clap clap dans ses mains. Trop de politesse en lui.

Se remettant droite sur son siège, elle décida de rester jusqu'au top départ de Petrus histoire de montrer l'exemple vu qu'elle était médaillée. Elle rentrerait ensuite au château et enverrait Hou-Hou à Will en lui demandant de lui faire une belle crotte sur la tête pour le fun. Il ne le fera bien évidemment pas ou pas en obéissant à l'ordre de Kyara en tout cas. Mmmm. Peut-être que ça marcherait en lui donnant un bon petit repas avant qu'il prenne son envol. Poursuivant son mordillage de lèvre, la Fourchelang resta dans ses pensées en attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Conférence de presse

Message par : Evan, Jeu 19 Oct 2017 - 15:46







Je me demandais quelle idée avait bien pu passer par le crâne du Ministre pour qu'il fasse monter autant de monde sur la scène près de lui. C'était les genre de remerciements qui pouvaient être fait entre quatre yeux, ou devant un comité réduit. J'avais l'impression qu'il avait envie de se faire bien voir et que c'était là une belle opportunité qu'il avait saisie, faire semblant d'être utile.

Harmony n'avait l'air des plus rassurée sur la scène, et le Ministre l'afficha en premier lieu devant tout le monde, avec un semblant de discours taillé sur mesure pour qu'elle soit érigée en héroïne le temps de la cérémonie, avant d'accrocher une médaille sur le vêtement de la demoiselle.

Puis il en remit cinq tour à tour, continuant de jacter en même temps passant des membres du personnel de Poudlard à Elly, et j'affichais un sourire le temps de la voir récupérer son ornement, bien que c'était le genre de bibelots pour lesquels je ne prêtais habituellement que peu d'intérêt. Puis il remercia une Auror qu'il disait qu'elle lui avait sauvé la vie. Elle avait peut-être pas fait exprès après tout. Quand il les applaudit je me joignais à cette coutume, ne serait-ce que pour ceux qui avaient participé à ce qu'il n'y ait pas trop de dégâts.

Ironie vue de ma position, mais ça ne m'empêchait pas de saluer le courage de certains. Puis après tout, je n'y avais pas participé à cette attaque, j'avais moi aussi aidé à mettre des élèves en sécurité. Il reprit la parole, repartant sur ce que tout le monde attendait, le plat de résistance. Ou qui remplacera Sergeiounet à la tête de Poudlard.

Et, comme si ce n'était pas une surprise pour moi, il balance le nom de Aaron Jiménez, une personnalité qu'on avait vu en début d'année mais qui, selon moi, avait encore tout à prouver. Puis autant Sergeï respirait un peu la corruption, autant lui avait une tête de lèche-cul qui me revenait pas.

Il arrive sur scène, évidemment les photos volent de toute part dans le cercle journalistique. Le mec se présente vaguement, remercie Kyara. Décidément tout le monde se faisait sauver la vie au Ministère. Il parle d'un directeur adjoint, poste intéressant avant de blablater sur une pseudo sécurité qui n'était qu'une illusion qu'il donnait pour calmer les élévations de la plèbe depuis l'attaque de Poudlard. Il balance que Kholov a commis des erreurs, lui mettant sur le dos des faits opaques et je me demandais de quoi il pouvait bien parler.

Mais alors que je commence à m'intéresser au récit il coupe brutalement son intervention, rendant la parole à Pétrus. Super... Au pire, si je voulais des réponses, je pourrais toujours essayer de m'en faire un pote une fois à Poudlard. Peut-être aime-t-il le whisky... Ou la magie noire...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Conférence de presse

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 20 Oct 2017 - 7:34



Il reste assez passif, la plupart du temps. Passif dans l’écoute. Qu’a-t-il à dire, de toute façon ? Rien. Il se contente d’attendre, observe d’un air morne les personnes qui défilent sur la scène. Des récompenses pour des actes de bravoure. Oui. Du pain jeté à la plèbe pour lui dire « regardez comment on traite bien les héros ici ». Ce n’était pas vraiment quelque chose qui pourrait lui soigner son mal de cœur, mais, après tout, il s’en fichait bien. Si le Ministre voulait continuer à prouver à tous les citoyens qu’il n’était qu’un pantin ridicule, bon à sourire devant les appareils photo et à faire quelques prestations sans grand actes derrière… Bah qu’il le fasse. Ça ne lui changera pas sa vie à lui et, très certainement que tout ceci sera bien vite oublié. Tout comme Sergeï et son élite, ou bien les attaques des Mangemorts. Comme si la communauté magique était en perpétuel état d’amnésie collective. Ou était-ce simplement la bêtise ? Ce ne serait pas très étonnant.

Un sourire caustique sur le visage, il attendait donc quelque chose de bien plus intéressant que ce jeu de l’âne. Vous savez, celui où vous avez les yeux bandés, et que vous devez remettre la queue de l’âne au bon endroit. Bah là c’était pareil. Sauf qu’à la place de la queue, c’était des médailles brillantes.

Le directeur-adjoint de Castelobruxo fit son apparition. Il n’avait de lui qu’un vague souvenir d’un cours d’Histoire de la magie particulièrement ennuyant, qui avait bien tiré en longueur. Heureusement que Riri avait été là. Sinon, il n’en aurait rien tiré. Comme quoi, le Serdaigle était finalement bien meilleur professeur que la plupart. Faut dire, il a le sens de la dialectique et de la réflexion. Quelque chose qui tend à se perdre au profit de la manipulation et de la diffamation dans cette société refermée sur elle-même, incapable de supporter la moindre critique ou la moindre manifestation de désaccord.

Lui et Petrus semblent proches. Ainsi, ça ne l’étonna pas plus que cela de le voir être investit au poste de feu Sergeï Kholov. Comme quoi, la loi du copinage est universelle. Simple constat, rien de plus à dire derrière, tant c'est navrant de vérité.

Ils jouaient au tennis verbal, à se renvoyer constamment la parole. Amusant, mais sans plus.
Il en avait marre de voir des spectacles de marionnettes et des agitations de mouchoirs parfumés. Il espérait juste, simplement et sincèrement que ce nouveau directeur ne serait pas comme l’ancien : un corrompu sans scrupule prêt à mettre des élèves sous un Impero pour parvenir à ses fins.

Oui, il voulait bien lui laisser une chance, au brésilien. Malgré le copinage.

Mais bon sang, qu'est-ce que ça peut traîner en longueur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Conférence de presse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 7

 Conférence de presse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Ministère de la Magie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.