AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 1 sur 8
Soirée dans la Cabane Hurlante
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 1 Nov 2017 - 23:22


Soirée Halloween
sujet libre


HRP : attention, il y a quelques (très peu) règles à respecter tout de même pour le bien de tous !

Conditions d'entrée
- L'entrée est à 1 gallion (donnez pour des âmes charitables telles que nous) à donner à Lïnwe Felagünd.
- Pas de limite d'âge.
- Déguisement Halloween obligatoire pour être accepté.
- Lïnwe vous proposera de boire une gorgée de son cocktail spécial pour entrer (que vous pouvez toutefois refuser mais c'est pas cool).

>>> Vous avez (au moins) mon LA pour dire que vous entrez (si vous confirmez toutes les conditions). <<<

Mis à votre disposition
- La musique (jukebox magique) sera proposée par Azarty et/ou Linou au courant de la soirée, si vous avez des propositions : MP.
- Pas d'alcool proposé (seulement quelque cocktails spéciaux...), mais vous pouvez vous ramener avec vos propres bouteilles etc. (nous on s'ra pas responsable de vos conneries Ange).
- Des friandises mis à disposition + space cakes (avec effet spécial) goût potiron.
- Un elfe de maison (Grodoudou) pour les escortes (transplanages anti-bourrés) après la soirée (sous LA de Lïnwe, donc à demander l'autorisation avant).

BREF NO LIMIT.
___________________________


LA respectifs entre Azaël, Artemis et moi-même.
Ce matin d'Halloween, il avait eu une idée de génie. Quelque chose d'éclatant. Ce type d'illumination divine qui  aveugle le monde au lever du lit. La lumière qui agresse les yeux sensibles et habitués au noir. Le Felagünd avait établi tout ce projet dans la baignoire, l'eau chaude l'aidant davantage à méditer. Les vapeurs qui lui chatouillent les narines ; renifle le saint air. Il avait fini par trouver un ou deux gars idéaux pour son projet. — Le Projet H. [...]

Azaël Peverell. Il était aussi perché que lui, et pouvait être ambitieux dans son travail. Le principal atout, c'est qu'il ne jugerait pas le garçon pour son projet, et qu'il serait facilement partant pour ce genre de soirée. Une soirée des familles - pouvait-on dire. Le Gryffondor l'avait choppé dans la Grande Salle, en compagnie d'un blaireau, Arty. Il connaissait pas son vrai prénom, alors il l'appelait Arty comme tout le monde, histoire de faire au moins semblant d'être social. Ce Poufsouffle était du même gabarit qu'Azaël et c'était parfait. Trois étudiants accomplis et absolument pas responsables d'eux-mêmes pour organiser une soirée : vraiment parfait.

Des êtres incompris, et l'irlandais l'avait compris, lui. Ils avaient un concept de l'animation original, des idées farfelues et à foison. Des tonnes et des tonnes d'idées grandes, nouvelles et absurdes. Une soirée surréaliste, ça leur plaisait. Y'aurait pas d'alcool, oh ça non. Il voulait pas se retrouver avec des comas éthyliques sur les bras, même si l'occasion était excellente pour monter une soirée du genre. Parce qu'avec un Directeur qui n'avait pas encore pris ses fonctions, bah tout passerait tellement crème !... Bref, pas d'alcool mais des cocktails spéciaux. Des beaux mélanges de potions à de l'ananas ou encore de la citrouille.

Accord commun pour signer la plus grosse soirée étudiante de la décennie. En plus de la coolitude imposée par l'événement, ils se feraient du blé. Parce que, ça coûte des neurones tout ça, et pis des gallions aussi. Finalement, c'était aussi la gloire qui avait su animer leurs yeux. La notoriété sociale, tout ça. Les trois ado seraient bientôt connus pour leur festivité de l'horreur.

— Ils étaient partis du principe qu'aucune autre fête ferait rivalité avec la leur. D'abord, un lieu accrocheur et choquant : la Cabane Hurlante. Emblématique pour le thème d'Halloween. Pas vraiment de limites imposées. Simplement une manière de vie correcte et un déguisement obligatoire. Tout était libre, vraiment. Ils avaient commencé en début d'après-midi (parce que les cours après ça, c'est superflu) à placarder des affichettes un peu partout dans l'école. Lïnwe faisait les courses chez Honeydukes tandis que de leur côté, le couple Azarty s'occupait des cocktails, avec les potions qu'ils avaient déjà achetées. [...]

Une dose de philtre de paix pour l'un.
Une dose d'euphorie pour l'autre.

Des cubes d'ananas pour le premier avec de l'eau pétillante et de la menthe.
Du sirop de grenadine pour l'autre, et noix de coco.

Des space cakes concoctés par Arty. On disait qu'il avait un don en cuisine, hâte d'y goûter.

Des litres de jus de citrouille. Un jukebox magique vintage, récupéré au Chaudron Baveur lors de sa rénovation du mois passé. Bref, tout était là. Décorant à moitié la salle grinçante de la Cabane. - On va être famous, les gars. fit-il lorsqu'ils sortirent se les geler dehors pour accueillir les premiers arrivants. Il était vêtu de son pyjamas licorne préféré, Jessica* avait fait le nécessaire pour le maquiller d'une poudre blanche aux reflets fluorescents, de telle sorte que cette lin.corn ait l'allure maudite. Une choppe tête de mort dans ses mains, il attendait impatiemment de faire boire les invités, juste une gorgée de Paranoïa (qu'il avait formellement interdit d'y toucher pour les deux autres), avec du sirop de lavande (pour faire passer le tout). C'est excitant.

Musique d'ambiance qui se fait entendre un peu de l'extérieur.
Maquillage d'Azaël
Aza il est tout beau (vêtements)




*J'ai toujours son LA. Ange

Vous pouvez poster dès à présent !
-pour toute info, veuillez contacter Azaël, Artemis ou Lïnwe en privé-
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Arty Wildsmith, Mer 1 Nov 2017 - 23:24


L’intérêt des cakes, c’est qu’en principe ça se fait tout seul. On met les ingrédients, hop hop on mélange, surtout quand on ajoutait un ingrédient secret qui allégeait véritablement les sentiments et émotions, qui faisait rire et planer. Ça c’était grâce à Aza et ses prédispositions à se procurer ce qu’il appelait de la poudre d’Allégresse. Bon. Il y avait eu quelques problèmes lors de la cuisson et du démoulage, mais globalement, c’était un cake au potiron. Ou à la carotte. Il ne connaissait pas très bien ses légumes le gamin. En tout cas c’était plutôt orangé et donc particulièrement dans le thème du jour.

Parce que oui, sublime coïncidence qui avait fait rencontrer Arty et Lïnwe alors que le Blaireautin accompagnait Azaël pour je ne sais quelle aventure quotidienne. La vie de tous les jours quoi. Le Gryffondor leur avait exposé sa brillante idée d’une fête grandiose en ce jour d’Halloween. Le Poufsouffle ne le connaissait pas tellement, mais rapidement il sut qu’ils s’entendraient remarquablement bien, probablement quoi, peut-être. Ainsi, ils formeraient le fameux trio qui présenterait la soirée de l’année aux élèves de Poudlard.
Le tout était de proposer des mets et boissons qui donnaient envie et qui permettraient de mener cette fête au paroxysme du awesome. Et c’était ça qui faisait absolument trépigner le gamin, ces petites touches personnelles qu’Aza & lui s’étaient efforcés d’apporter aux délicieux cocktails prévus, c’est qu’ils avaient fait ça avec beaucoup d’amour et d’inventivité. Il s’était senti tel un petit scientifique en herbe, non potioniste en herbe – parce qu’on connaît tous les facilités d’Arty en potions - en cette après-midi de préparation. Ils n’avaient pas été en cours, mais ça, finalement, ça relevait du banal pour l’Azarty. Ça pétillait dans les récipients, gazouillait, c’était parfait. Les sorciers partiront crazy ce soir. Puis bon, il ne fallait surtout pas oublier les basiques que Lïnwe avait acheté, sucreries en tout genre. Non vraiment, bel horizon joyeux devant eux.

Et en ce début de soirée ils s’étaient rendus à la Cabane Hurlante, Arty s’était déguisé, parce qu’il était adorable, mais il avait évolué, un peu, par rapport à cette soirée au Chaudron Baveur. Ce soir, il ne serait pas une citrouille, mais un ananas. Magnifique chapeau haut, de forme feuillages du fruit exotique, tenue de rigueur anananesque à laquelle il avait ajouté un pantalon noir parce que quand même, il faisait froid. Sans oublier les lunettes de soleil qui lui donnait cet air si classe et cool. Le tout était saupoudré de paillettes, ce soir, il était un ananas étincelant.
Quant au décor, il était de lui-même absolument parfait, stupeur et tremblements créés par le plancher, les murs défoncés, la saleté et les fondations désormais brinquebalantes.

Tout était prêt, les fameux cocktails disposés sur des tables, les bonbons, le cake qu’il avait fait dans une quantité illimitée parce que sinon ce n’est pas drôle. Sans oublier le jukebox que le Gryffondor avait ramené. Non vraiment, on pouvait prophétiser le tout comme gigantesque. Arty applaudit et vérifie tout une dernière fois avant de sortir sur les talons du pyjama licorne customisé. Parce qu’il avait raison. Ils allaient devenir famous. Et riches qui plus est. Nobles organisateurs de l’admirable. Respectables, qui plus est car ce soir ils étaient les non-responsables des convives. Vous allez me dire, les pauvres fous qui viendraient, être sous la responsabilité d’Azarty & Lïnwe. On aura tout vu. Pourtant c'était comme ça, ce soir, c'était eux qui avaient le pouvoir. Puis tout de même, ça envoyait un message clair & époustouflant à ceux qui se risqueraient de venir : l’éclate, tout simplement.

- Ce soir les copains, c’est la gloire qui nous attend !


Parce qu’on s’en souviendrait absolument de cette soirée, obligé. Le Blaireautin ne put détacher son sourire en attendant les premiers élèves. Il jeta un œil au cocktail de bienvenue de Lïnwe, lui ne s’y risquerait pas, après tout, il était de ceux qui recevaient ce soir. Un peu de tenue. Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Aewera Drabyssae
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Aewera Drabyssae, Jeu 2 Nov 2017 - 22:37


Amusement

Divertissement

Distraction

Un pas après l'autre, mes jambes avançaient seules.
Le regard dans le vague je vis au loin la cabane.

Fabuleux endroit

Maison hanté

Halloween

Fête des monstres, monstre de fêtes.

Habillée, costumée, maquillée, j'avançais rapidement vers la fête tant annoncée.

La journée avait été compliquée. Les cours étaient de plus en plus barbants, les profs aussi, les a.s.p.i.c.s arrivaient à grands pas, la fatigue s'accumulait, fin' voilà quoi.

Mais bon, un petit rayon de soleil avait éclairé ma journée. Petit lïnwe était un organisateur de cette soirée qui s’annonçait plutôt amusante.

Aza
rty et Lïnwe, un petit mélange de folie à l'horizon...

En partout de notre lin' national, je l'avais encore maquillé, en espérant que je n'ai pas trop foiré... Il m'avait quand à lui aidé pour choisir mon costume ! Franchement, un coup de main mutuel de temps en temps ça ne refuse pas. J'ai quand même énormément eu de mal pour nos deux maquillages, surtout pour la coloration de mes cheveux...


Boum

Bam

Brrr


Litanie de sons

Litanie de couleurs

Musique


Folie

Vue perturbée, sons mélangés, odorat curieux

Enfin arrivée, les sons m'assourdirent mais avec un grand sourire j'avançais et sautais sur lînwe le faisant tomber au sol. Au passage je donne 1G à l'entrée*, et boit une gorgée du cocktail que linou m'a proposé avant que je le fasse tomber...Je dis bonjour de loin au peu de monde déjà présent puis me dirige vers le bar pour gouter à un de leurs fameux cocktails.

Sautillante

Pétillante

Trépidante


Les yeux dans le vague, je lâchais un petit rire face à la tête scandalisée et offensée de mon petit-ami. Je faillis lâcher mon verre devant cette expression magistrale. Avec un petit regard désolé je décidais tout de même de m'approcher de lui pour l'embrasser sans qu'il ai envie de bouder. Voyant l'étincelle de folie dans ses yeux je le laissais retourner à l’accueil. Sentant soudainement qu'ils avaient prévus que cette soirée deviennent la plus connue de l'école. Prenant un brownie magique je lançais "Hum, vous avez prévu de nous droguer dès les cinq premières minutes ? Je vois pas d'alcool, vous avez prévu que je reste sobre c'est ça, bande de fous !"

Léger sourire


Regard curieux

Magie



*= vous prenez vous même où on doit vous faire un "don" ?

Déguisement:
 


Rappel: J'ai le LA de linou :3







Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Ven 3 Nov 2017 - 2:00


L.A. de Jessica et de la Lin.corn




Snapback blanche en arrière, nœud pap'_otage d'ma gorge pamphlétaire, ce soir - t'peux pas test - c'est moi l'pompomboy des enfers : en un clin d’œil, je deviens ton pire supporter. Range ta rage devant mon allure parfaite_baskets-paillettes-chaussettes-jupette, bref tu me connais, une vraie petite starlette. Regarde mon joli camaïeux de gris qui sourit aux oreilles de ton ennui, je suis la groupie d'un pianiste sans répit.


Élius:
 


— Lala_la ♫
Dégouline le crépuscule sur ma bouche _faussement_ sanglante.
— Lalala Lala_la ♫
Le vent huuurle, la cabane chaaaaante.
— La_lala Lala ♫



- Yey ♫ - Allure sautillante, ça balance déjà dans mes hanches, pas de côté, roulement d'épaules, j'approche et - Han ! - la narration regrette que j'sois un sang pur inculte parce qu'avec les Totally Spies (comprenez un vert, un jaune et un rouge) j'avais mon intro oversize. Tant pis ce sera une banale courbette, jupe pincée entre les doigts, secouage de pompon (celui qu'est au bout de ma main, nahmé_kestucroi ?) et joyeuse expulsion d'un :


— Dopidop les gens ! J'peux pas m'empêcher Lïn, de toucher la corne de ton accueil viril. Échange d'un liquide doré (1G) contre un liquide violet ; une gorgée plus tard, mon regard glisse sur l'élégant Serpentard et tombe sur... TOI Artemis O'Toole - autrement dis, toi Monsieur-je-me-crois-cool - déguisé en quoi ? LA MAISON D'UNE ÉPONGE ! Comment ça je suis pas censé connaître Bob non plus ? Bon d'accord, en ananas absolument trop mign..ridicule. D'ailleurs, tu la vois, ma plus belle mine incrédule ? Est-ce que je suis en train de te dévisager ? Mais non, t'as sûrement rêvé - là je suis déjà rentré - et la bise à toi, poétesse ensanglantée ; fidèle spectatrice de nos duos endiablés :


— Jess ! - mouvement de pompon en l'air - Ce soir, c'est peut être à mon tour de te voir danser ? Sourire taquin envoyé, verre agrippé.. Oh, vous voulez savoir lequel ? J'ai décidé que je détestais les ananas cette année...


Dernière édition par Élius Askin le Dim 5 Nov 2017 - 3:21, édité 1 fois (Raison : Ajout d'un dessin représentant Élius)
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 3 Nov 2017 - 18:31


Y'avait le Poufsouffle (Arty), qui n'avait rien trouvé de mieux que de se déguiser en ananas maudit dont personne n'a encore entendu l'histoire, qui louchait dangereusement sur les mains de Lïnwe. Non, pas d'esprit attenté à l'amour et l'amant trépidant dans la vallée. Mais il tenait le cocktail spécial de l'entrée. Un nectar mortuaire pour pénétrer dans la fameuse Cabane Hurlante, rien de mieux qu'une dose de psychose pour passer une soirée en apothéose.

Il y avait de ces élèves prétentieux d'apprendre à mettre la gloire en bouteille. Lui, on pouvait dire qu'il était fier de contrôler la Paranoïa dans ses mains. C'est que ç'avait l'air presque appétissant, comme ça. Mais il avait refusé d'en donner au couple d'organisateurs, pas ce soir — avait-il dit. Ils seraient sains d'esprit ce soir, trois seuls et uniques dominateurs de la fête. Si quelques alcooliques avaient ramené leur bouteille, ils diraient pas non à deux ou trois verres. Mais pas de parano, c'était pas pour eux.

Sourire d'un enfant
face à une sucrerie
qu'on admire devant
la glace ; le désir
de croquer.

Là-bas, un voyageur d'une route égarée arpente le chemin jusque là. C'est sa petite amie (Jessica), au regard de flamme et à la lèvre palpitante. Juteuse vénusté d'une nouvelle vie étoilée. Tout un tas d'espoirs et de croyances au-dessus de la tête qui éclaireront bientôt la nuit noire. Le coucher de soleil flamboie dans le ciel, des flammes plein les nuages en enfer.

Gallion (car même à elle, il ne céderait pas) - Baiser d'amourette superflu, un peu trop à son goût (il avait besoin de tendresse violente) - Politesse oblige un instant - Coupe de parano qui lui traverse la gorge et se répand dans les veines comme un vilain narcotique - La main collée à la sienne, ils se dirigent à l'intérieur...

Véritable fusion de parfums à la fleur
rose et violette un coup de lavande
quand elle l'embrasse

c'est ce qu'il lui fallait.

Moment intime et rapide
entre les deux lions

avant que le jeune homme retourne sur ses pas
y aller à reculons
avec ce regard charmant charmé et malin
d'un hôte malsain.

Pas d'alcool officiellement,
juste un cocktail mortuaire
la parano dans ses mains.

[...]

A s'entêter
A s'entêter
il se paye la tête contre un rebord

c'est ça d'être grand
c*on et grand
à marcher à l'envers.

A peine les pieds dehors que le petit Askin fait son apparition. C'est cool qu'il soit là, ça fait plaisir. Il pourra danser pour l'irlandais, ce soir. Quand il aura goûter, goûter ce nouveau vin de maison et un de ses cupcakes adoucissant les neurones meurtries d'adolescents.

En quoi est-il déguiser celui-là...
J'opte pour le gigolo.


Un fond de théâtre là-haut,
il laisse le Serpentard lui toucher
la corne — si ça lui fait plaisir
et pis, c'est pas si désagréable que ça.

Le p'tit passe toutes les étapes avec brio, autorisé à pénétrer dans l'antre des enfers.
- Attention à la diablesse, une fois là-bas ! petit commentaire
innocent mais coquin, du cinquante-cinquante.

Les autres regardent d'un air un peu outré, et il comprend pas vraiment non plus : il était déguisé en quoi, d'après vous ? question posée là par hasard entre un nuage et une chauve-souris. S'remet la corne bien en place. Costume millimétré.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Azaël Peverell, Ven 3 Nov 2017 - 19:23


La soirée s'était un peu organisée comme ça. Linwë a soumis l'idée, et Arty et toi étiez totalement partants. En même temps, lorsqu'il s'agit de passer outre le règlement et faire la fête, vous êtes un peu toujours partants. Alors le blondinet ne pouvait pas essuyer de refus de votre part. Vous avez tout organisé, comme les grands professionnels que vous êtes. Et faut bien dire que votre soirée s'annonce absolument géniale. Sans doute parce que vous êtes géniaux. C'est ça qui est cool avec Arty et le gryffon cinglé : pas de jugement, pas de prise de tête, que du fun. Et des caprices du Pouffy de temps en temps, mais ça se règle plutôt facilement.

Bref, une fois vos quelques règles décidées, tout est allé très vite. T'as juste eu la flemme de te trouver un nouveau déguisement, alors tu t'es contenté d'un maquillage stylé avec des fringues classes que tu mets jamais habituellement. Et hop, le tour est joué. Tu serais bien venu habillé normalement, mais si tu ne respectes pas l'une des seules règles alors même que tu fais parti des organisateurs, ça aurait été un peu difficile. Une fois la Cabane prête et aménagée pour l'occasion, des boissons et de la nourriture à foison, il n'y a plus qu'à attendre les invités. Les deux sont tous fous. Ils parlent de gloire et de célébrité. Voilà qui te plaît bien. Léger sourire de circonstances.

- Parlez pour vous, moi, j'suis déjà famous et ma gloire est reconnue par le château entier !

La première invitée arrive alors. Visiblement la copine du gryffy. Tu savais même pas qu'il était maqué, faudrait que tu songes à te renseigner sur les relations de tes potes de temps en temps, histoire de tenir une mise à jour régulière. M'enfin, tu ne relèves pas, tu restes un peu en retrait. Vaut mieux que ce soit Linwë qui accueille les invités, parce que toi tu risquerais de les faire raquer vachement plus qu'un pauvre gallion. C'est que c'est a crise, t'as besoin de sous !

Et c'est au tour d'Askin, le morveux de se ramener. Déguisé en... Euh... Enfin déguisé quoi. Tu supposes. C'est un peu indescriptible comme truc. Tu te demandes vaguement s'il a l'intention de vendre son corps durant la soirée. Si c'est le cas, tu devrais lui proposer un marché. Genre 50-50 sur les revenus. Après tout, en tant qu'organisateur, ce serait normal que tu touches un pourcentage. De la pure logique ! Tu hausses légèrement les épaules à la question de Linou sur le costume du gosse. T'as pas envie de trop t'avancer. Le truc cool avec tes deux potes, c'est que leurs costumes sont faciles à décrire. Genre une licorne et un ananas, tout le monde sait ce que c'est. Même si tu saisis pas trop le côté effrayant du truc.
Revenir en haut Aller en bas
Aewera Drabyssae
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Aewera Drabyssae, Sam 4 Nov 2017 - 1:26


Amusement fou, folie amusante.
Perfection des sensations
Le retour du parfum exotique
Mélange de saveurs
Gout parfumé

Un rire à gorge déployée, accomplissement de l'instant.

Tristesse du moment d'après, il est reparti. Oh, voyageur solitaire.

Je lève les yeux, endroit délabré, endroit magnifique, contraste.

Règle de l'endroit inconnu, exploration du regard, pieds vagabonds, solitude instantanée.

Une impression de déjà vu, des planches en bois légèrement craquelés, le plancher qui grince, infâme bruitage, lumière tamisée, décoration amusante. Souvenir d'enfance, petite cabane en bois au fond du jardin, pensée amusante, sourire revenu.

Tabouret attirant, fatigue assiégeante.

Assaillie, encerclée, accablée.
Fatigue fatigante.
Pieds lâches.

Corps traitre.
Assise.
Yeux dans le vague.

Pensée pensive.

Bruit, pieds trainés, sautillements. Oh, un enfant !
Il semblait se dérouler un dialogue dehors, rire échangés, paroles communiquées. Message doux, drôle, inconnu. De loin, je l'entendis, petit marcheur solitaire. Mini-linou, mini-copie, fou rire attendus, sourire esquissé.

J'entendis au loin , cette voix d'ensorceleur, petit sorcier des temps modernes, "Attention à la diablesse, une fois là-bas !".

Inattendu, amusant, vif. Avec une voix faussement scandalisée je lançais de loin "Qui ressemble s'assemble mon cher."
Je les entendais de loin, ces amis blagueurs, qui avait l'air de bien s'amuser.

Les voix s'arrêtent, les pas reprennent.

Les yeux entrouverts, je le vis. Ce garçon costumé, ce garçon étrange. Petit ponpon, costume amusant.

Ploc, ploc, ploc.

Temps stopé, petit saut, pieds dans le vide, regard de danseur, le cygne des cygnes me regardait.

Temps recommencé, amusement qui se faisait ressentir.

Le garçon face à moi me dévisagea avec son regard curieux et me dit en faisant un mouvement de son ponpon "Jess !Ce soir, c'est peut être à mon tour de te voir danser ?".

Sourire croqué, je le fixais, le dévisageais le détaillais. Ce jeune danseur invétéré me laissais ma chance de prouver ma faiblesse. Peu importe, nous devons nous amuser, je suis ici pour changer d'air.

Avec un regard légèrement moqueur, je me levais doucement, faisais une légère courbette et en lui montrant ce sourire narquois habituel j'expliquais "P'tit lius est de retour, tu veux me voir danser malgré mon peu de talent ? Bon, la musique est entrainante, je te laisse ta chance, mais, à une seule condition, tu danses avec moi !".

Le regardant fixement, je le laissais prendre un verre et boire puis agrippais sa manche et le tirais au milieu de le pièce.
Musique assourdissante mais entrainante, pieds jumeaux, corps se balançant. Instant momentané. Sensations soudaine. Joie, rire, amusement.

Je posais ma main sur une de ses épaules, volait son ponpon, et l’agitais en dessus de ma tête. Lâchant un sourire maladroit, je bougeais, tournais, riais. Mon cerveau incompris bougeant trop, vision caléidoscopique, image multicolore, ralenti, accélération. Mon cœur et mon corps s'amusaient. Mes joues rosies par l'excitation je lui fis un léger signe de tête pour l'inciter à danser.

Promesse d'inattendue chuchotée.
Clin d'oeil.
Petit saut.
Folie ?
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 7 Nov 2017 - 12:40


La pleine lune brille au-dessus de Poudlard en cette merveilleuse nuit d’halloween !

Nan en vrai je n’en sais rien. Je suis trop concentré sur mon nouveau déguisement. Ma chemise blanche avec cravate. Pantalon noir, ceinture. Tout du parfait maire. A un détail près. La magie du maquillage a fait disparaitre la moitié de mon crâne. Une chair brûlée, calcinée. Petit sortilège d’illusion et magie ! Mon œil ressort de l’orbite. Les fans du chevalier noir ne sauraient s’y tromper. Ce soir, les deux faces de Harvey Dent sont dans la place.

La rumeur courrait dans le dortoir des rouges depuis quelques jours. L’un des plus populaires de la maison organise une soirée, et à la cabane hurlante s’il vous plait ? Y’en a qui ont vraiment le sens du contexte. Je termine de parfaire mon maquillage, et crée une dernière touche au tout : une fausse pièce avec un côté face, et un côté face. Non, non pas d’erreur. Un sourire naît sur mes lèvres. Tellement de possibilités. Je récupère les dernières choses, que j’ai à amener : un véritable gallion, une bouteille de jack Daniels et une autre de Jägermeister. Sans oublier le philtre de paranoïa que j’ai gagné, ne faut pas déconner.

Je prendrais bien ma sacoche mais je vais me débarrasser de la majorité des trucs en arrivant donc pas de soucis. Je sors de Poudlard le plus discrètement possible, évitant professeurs et concierge. Quoi que, j’suis sûr que si Mister Dame savait pour la soirée, ça l’éclaterais de venir. Bon j’arrive quand même à mon but, en dehors de l’école, et je transplane directement devant la cabane des malheurs. Je regarde les trois garçons devant.

- Salut les gars, j’me trompe pas d’endroit ?


Un sourire déformé sur mes lèvres. Evidemment que je ne me trompe pas. Aucun doute, voir Azaël en squelette, Arty en… Ananas ? Sérieux ? Et Linwë en… Ah ok, une licorne parfait. J’adore l’horreur vraiment. N’empêche, je n’imagine même pas ce que ça va donner. Je fais passer mes deux bouteilles dans une seule main et donne mon véritable gallion à la licorne. Il me propose un cocktail apparemment « Spécial » huhu ? Par-fait. Je le récupère de ma main vide et en bois une gorgée, l’air méfiant.

- Mh… j’aime bien. Bon je vais poser tout ça.

Un sourire de nouveau avant d’entrer. Deux personnes sur la piste en train de danser. Je ne m’attarde pas plus que ça, je préfère placer les bouteilles. Je regarde mon cocktail puis capture la pièce truquée. Je fais directement mon cul sec.

Mon philtre de paranoïa toujours dans ma poche, je souris. Après tout, j’aurais tout le temps de m’amuser des autres. Plus tard.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lorelaï Peony, Jeu 9 Nov 2017 - 23:51


[LA d’Ulysse]


Lorelaï, assise en tailleur sur son lit, avait fermé les baldaquins. Elle devait réfléchir. Ce moment était décisif, fatidique, elle était au tournant de sa vie.
Elle fixait intensément l'affiche qu'elle avait dénichée après le cours de potion, le matin même, sur le mur des toilettes. Elle avait entendu deux filles parler d'une soirée d’Halloween qui aurait lieu dans la Cabane Hurlante. En temps normal, elle n'y aurait pas prêté attention. Or, elles avaient prononcé un nom. Et c’est ce nom qui avait attisé son attention. Il serait présent à la soirée.

L'hésitation était grande. Pour avoir une chance de le rencontrer, elle devait sortir de sa zone de confort. Et pas qu’un peu. Cette soirée impliquait de se mêler aux autres, de supporter leurs choix musicaux, leur bonne humeur et même leur dynamisme. Cette simple idée la fatiguait et la révulsait.
Mais s'il était là... Lorelaï se mordit la lèvre. Elle le verrait certainement sourire, comme la dernière fois. Et ce sourire valait bien toutes les atrocités collatérales qu’elle devrait endurer.

Allez, pourquoi pas après tout ? La dernière fois qu'elle avait été à une soirée Halloween ça s'était si bien passée.
Bon, elle avait agressé un moldu, écopé d'une amende, s'était retrouvé à la rue sans moyen de rentrer chez elle, mais la soirée s’était terminée dans une étreinte. La sienne.

Lorelaï hocha la tête, prit une grande inspiration et se leva sur son lit. La décision était prise. Elle allait sociabiliser !  Elle esquissa quelques petits bonds qui firent grincer le lit, elle alluma ses écouteurs qu’elle posa sur sa table de chevet pour donner un effet baffle. « I gotta feeling that tonight's gonna be a good night »

Lorelaï soupira longuement, un frisson parcouru ses épaules. L'invitation mentionnait un déguisement obligatoire. Elle déglutit en se dirigeant vers sa penderie. Où allait-elle bien pouvoir trouver un déguisement de dernière minute ?
Lorelaï agrippa une robe de couleur pêche qui traînait dans sa garde-robe. Elle l'enfila. La sensation de la fermeture éclair qui serait la robe contre son corps lui donna du courage. Elle était maintenue. Ne serait-ce que par sa robe.

Un regard dans la glace. Il fallait absolument faire quelque chose pour ses cernes. Elle sortit un vieux numéro d'un magazine féminin qu'elle avait acheté quelques temps auparavant sur le chemin de Traverse, dans lequel des sorcières jeunes et jolies expliquaient à d’autres sorcières, comment masquer les défauts de leur jeune et jolie peau. Lorelaï pointa sa baguette sur sa tête, et après plusieurs tentatives, elle parvint à obtenir un résultat probant. Quelques touches de rouge à lèvre et de fard à paupière plus tard, le visage était enfin satisfaisant. Il ne restait plus que les cheveux et elle pourrait passer aux choses sérieuses.

Elle se lissa tout d’abord les cheveux, ce qui ne fut pas difficile étant donné leur texture naturelle. Ensuite, elle saisit trois mèches qu’elle entrelaça pour former une longue tresse dans laquelle elle vint piquer quelques fleurs de pivoine de couleur pêche qu’elle fit apparaitre grâce à un Orchideus qu’elle maîtrisait parfaitement.

La jeune femme se regarda dans la glace. Le costume était bluffant. Personne n’aurait cru qu’elle nageait en pleine dépression depuis des semaines. Elle avait parfaitement maîtrisé le déguisement de la jeune étudiante de dix-sept ans heureuse de vivre.
Et pourtant, ce déguisement, bien trop convaincant, ne lui permettrait pas d’intégrer la soirée. Il fallait jouer le jeu jusqu’au bout.

Lorelaï sortit deux grandes feuilles de carton de blanc de dessous son lit et les découpa en deux grandes ailes pointues qu’elle perça de trous et de lignes pour leur donner un effet dentelles des plus raffinés. Elle y saupoudra quelques paillettes. Ce soir, elle serait une fée.

Deux ficelles d’élastiques, et la créature enfile ses ailes.
Lorelaï se regarda dans la glace. Longuement. Elle ajusta doucement sa robe. Il était temps.

***
Plus que quelques pas avant d’atteindre la cabane. Quelques notes d’une musique chaude viennent déjà caresser les oreilles de Lorelaï qui se laisse bercer.  Une jeune licorne lui offre un verre au goût fleuri en échange d’une pièce d’or.

Lorelaï atteint enfin la soirée tant redoutée. Un scanne rapide des environs, plusieurs têtes connues. Pas particulièrement appréciées. Dont une à laquelle elle se souvient soudainement devoir une danse. Elle sourit à cette idée, peut-être n’y a-t-il pas qu’une seule personne qui pourrait l’accompagner dans la réussite de cette fête d’Halloween.

Il va falloir qu’elle s’enfonce plus dans la foule si elle désire trouver celui pour qui elle est venue.
Mais avant, un détour vers le buffet de bonbons pour se donner du courage.

***
Costume:

Lorelaï est déguisée en fée.

Coiffure

Robe

Elle a également des ailes coupées dans du papier de carton blanc et saupoudrés de paillettes.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 10 Nov 2017 - 23:21


Y'a qu'à voir ses yeux pour être effrayé. Le reste, ce n'est que du détail. Du superflu. De l'ornement. Comme des dentelles style baroque ou quatre doubles qui valent une noire -broderie. Tapisserie musicale. Une belle peinture. Portrait gothique. Le maquillage qui le fait. Bref, des yeux effrayants. On y voit toute la souffrance, misère du monde. Un mal-aimé. Ou celui qu'on aime trop, qu'on étouffe. Des iris sombres, très sombres. Noires comme la peste. La maladie. Alors que tout autour, c'est clair. Du gris du bleu du vert. Des points jaunes qui rappellent la folie. Enfance. Joie passée. Des dizaines de vaisseaux rouges qui ont pété. Le sang pénètre les pensées. Effrayant, l'enfant.

Ses deux acolytes sont pas très bavards ce soir ; ce doit être le temps d'immerger ou de s'dire qu'ils vont voir du monde. Gestuelle essentielle, parfois simplement le regard. Pas b'soin d'en savoir plus.

Plop
Plop

Deux gouttes
qui tombent
la pluie charme
la nuit ce soir.

Un être assez fugace dans son genre surgit du chemin qui mène à Rome la Cabane Hurlante. Ulysse, un bon camarade de sa maison. Il le connaît pas plus que ça, à dire vrai. Mais de loin, il a pas l'air si terrible. De près, c'est autre chose. Le reflet des peurs humaines sur une partie du crâne et le visage, flippant. Dans le thème, c'est parfait. Deux bouteilles à la main, le gars qui a prévu le coup. On reconnaît bien les lions pour ça. Un vrai de vrai, cet homme qui prend la parano dans sa bouche. Agréable.

Le confort de tenir l'univers dans sa main,
sourire aux lèvres il fait entrer le nouvel invité.

Une autre goutte
puis deux qui font
ploc et ploc
exactement.

Comme elle, sur le chemin. La voie lactée.
Celle qui sombre dans ses pêchers
d'étudiants morts
-vivants.

Le Felagünd aimait bien sa tenue qu'il qualifierait de féerique d'abord, et de remarquablement marginal pour la fête. Une douceur malsaine. Quelque chose qui cloche, qui ne va pas sous ses ailes pailletées. Un monstre qui se cache sous le lit ; le même effet. L'originalité, c'était son truc. L'élégance. Le manque de tact. L'absurdité et l'étrange.

Même schéma pour
tous, ce soir

ils passent à la casserolle
sous les épices
paranoïaques
d'un fou.

Un regard vers sa montre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Alice Grant, Dim 12 Nov 2017 - 21:11


En r'tard mais présente :mm:

H-30 minutes. Tu te regardes dans la glace de la salle de bains: ton déguisement pour la Santa Muerte est franchement pas mal. Maquillage plutôt réussi, robe bleu sombre t'arrivant aux genoux agrémentée de dentelles noires, ballerines que tu risques de pas garder aux pieds longtemps, mitaines courtes pour un semblant d'élégance et c'est tout. Cette soirée s'annonce bien, dès que t'as été mise au courant t'as crié sur tout les toits. Halloween, fête des morts, de la peur et des sombres légendes... t'avais rien de prévu pour l'événement, alors autant faire plaisir à ta curiosité... pourvu qu'il y ait du monde et de l'ambiance. Ou de l'alcool à défaut. Lïnwe fait partie des organisateurs, tu lui fais confiance, il sait s'amuser. C'est un pote à Aza. ...

Tu viens de percuter. Le lavabo et aussi l'info: ton collègue a 99% de chances d'être présent. A moins qu'une mini armée d'accromentules n'envahisse sa chambre, ou qu'il soit frappé d'une maladie rare immobilisant la jambe droite des contaminés pendant une semaine. Autrement dit, 1% de malchance. Malchance pour lui. Un autre regard au reflet: soudain, tu doutes de tout, rien ne va, il faut tout refaire, tout changer! Mieux: ne pas y aller, prétexter un rendez-vous chez une cétologue, ou une maladie de disparition des ongles extrêmement  transmissible! Oups, t'es en train de te défiler. Vite, trouver du courage, se reprendre... retour aux chambres. Là, sous ton lit, l'éclat d'une bouteille salvatrice! Une gorgée. Tu vas pas y aller. Deux gorgées. Il est pénible ce mec. Trois. T'as pas à l'éviter. Quatre. Tu t'en tamponnes le coquillard de lui. Cinq. Tu vas y aller.

Nickel, t'es prête. En retard, mais t'es prête. Tu trottines, sweat sur le dos, vers la Cabane Hurlante. T'es déjà entrée plusieurs fois, et pas un seul fantôme à déclarer. Mais tu as quand même des frissons quand tu aperçois la bâtisse légendaire. Un lieu parfait. La musique qui en émane n'est pas très flippante (enfin tu parles pas espagnol), l'endroit suffit. Les trois génies sont à l'extérieur: une licorne lugubre, un... euh, vénérable fruit, et un squelette atrocement chic. Ignorer ignorer ignorer Tu t'approches avec un sourire d'excitation, dégainant le gallion de ta poche:

- Bonsoir, super idée les mecs! On te tend une chope. C'quoi c'truc?

Tu avales ta gorgée de Boisson Non Identifiée -glups, lavande- et files à l'intérieur. Y'a des gens (plus précisément une fée, une demie-tête, un pompom girl et une fille aux cheveux rouges), des cocktails, des bouteilles, de l'ambiance... tu jettes ta veste sur une chaise, en priant pour penser à la récupérer à la fin, et part rôder près des bonbons. La fée (Lorelaï) a eu la même idée. Tu devrais en profiter pour lui demander des conseils de vol. Si elle sait s'en servir. Tu lui souris:

- Sympa les ailes. Elles sont vraies?
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Arty Wildsmith, Ven 17 Nov 2017 - 15:50


Ça commençait tout doucement, certains arrivaient, à vrai dire Arty se contentait d’hocher la tête, il ne les connaissait pas plus que ça. Visiblement la petite amie de Lïnwe, c’est bien, y’en qui se font plaisir, à aller s’embrasser impunément pour revenir tout près. Ils étaient là pour faire la fête, pas pour fricoter. Quoi que. C’était peut-être synonyme plénoastique, qu’est-ce qu’il en savait. D’ailleurs voilà le petit Serpentard qui débarque, le Blaireautin tique. Est-ce qu’il serait une pompom girl ? C’était mysogyne de dire ou de penser ça d’ailleurs ? Mais ses pompons étaient sympas, il aurait dû y penser, aux pompons, en plus, ce mot résonne, c’est agréable. Un instant suspendu, Arty plisse les yeux devant le regard du gamin, il ne comprend pas. Mais il ne s’attarde pas, il entre déjà dans la demeure défoncée. Haussement d’épaule, il était sûrement passé à côté de quelque chose le Poufsouffle, mais il ne savait absolument pas quoi.

Déguisé en quoi ? Il regarde le Gryffondor, lui non plus n’avait pas saisi apparemment. « Sais pas, mais ses pompons sont chouettes. J’veux les mêmes. » Un ananas à pompons. Il aurait la classe.
Le défilé continue. Ulysse. Arty lève les yeux au ciel. Quand est-ce que les gens comprendraient que l’horreur, c’était juste moche ? Aucun respect. En même temps, le Lion n’avait pas besoin de faire des efforts pour paraître mignon, il l’était déjà, mais quand même, s’appliquer pour aller en soirée, c’est le minimum. Alors il fait une moue boudeuse, il aimait bien quand les gens étaient beaux, tout simplement. Pas de réponse à sa question, il n’y en avait pas, le Rouge & Or devait bien savoir que c’était ici, d’ailleurs, comme affirmation il y avait le fameux cocktail d’entrée. Puis disparu le brûlé d’un côté.

Mais c’est que ça l’a plus retourné que prévu, cette arrivée. Comme s’il s’ennuyait jusqu’ici, il avait besoin de piment. Alors il laisse passer les deux jeunes filles venues s’amuser elles aussi, il aurait pu remarquer qu’elles étaient un peu jolies, aériennes, mais même pas, ça ne l’intéresse pas.  Il entre à leur suite. « Les gars, j’vais surveiller à l’intérieur » Ouais, on y croit. Il avait d’autres choses à faire aussi. Traverser la soi-disant piste de danse, il retient au dernier moment un geste pour s'emparer des pompons du Serpenteau. Mais non, on se concentre. Il passe par le buffet, choppe quelques bonbons au passage et boit d’une traite le liquide à la grenadine. Se donner un peu de courage, bien qu’il n’en manquât pas, sans doute. S’infiltrer entre ceux déjà là, les effleurer, puis passer son chemin, friandises dans la bouche. Verre vide à la main. Il a verrouillé sa cible. Quand bien même ce soir elle était répugnante. Vraiment. Il faudrait qu’il se place du côté du beau profil, sinon, ça n’allait pas le faire. « Tu me sers un verre ? » Posté devant Ulysse, il lui sourit, c’était un peu son seul objectif de la soirée, nostalgie d’un fameux cours d’histoire de la magie. C’est qu’il avait prétexte, l’autre avait amené de l’alcool.

Il rigole, c’est que ça fait vite effet ces trucs-là. Il n’était pas encore habitué – bientôt. Il lève la tête, la taille de l’autre l’y oblige. « Pourquoi t’as voulu être moche ce soir ? » autant poser la question directement. Évidemment qu’il avait reconnu le personnage, lui qui avait grandi avec les bandes dessiné mais pour l'ananas qu'il était, Ulysse était plus un Batman qu’un Double-Face. Et le fait que ce soit Halloween n’y changeait absolument rien.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Sam 18 Nov 2017 - 0:37


Un magicien sorcier n'arrive jamais en retard. Ni en avance d'ailleurs, mais il arrive précisément à l'heure prévue. :kiss:

Pensée maladive qui lui prend aux tripes. Il regarde sa montre, encore et encore. Comme un lapin tardif. Paranoïaque sur les bords et à jeun de toute substance étrange (et pourtant si familière, dans ce godet chaleureux). Verre d'intégration. Pénétrer dans l'antre des démons pour y perdre des neurones. Penser à un au-delà, un irréel, une vie chimère. Boire un coup, en échanger son âme au passage. La laisser sur le perron, pour la garder intacte le lendemain. -Trois petits cœurs se déchaînent sousses pieds.

En parlant de timing aliéné, en voilà un spécimen précis. Grant qui s'avance vers eux, l'esprit dérangé. Comme on les apprécie précisément. Hochement de tête amical. Il aime bien la Serdaigle. Un genre de connaissance appréciée. Parce qu'en réalité, il la connaît pas tant que ça. Juste que son comportement naïf, et d'une innocence provocatrice lui plaît vraiment. L'esprit un peu décalé et sa présence satisfaisante.

Un des trois videurs lâchent ses potes et rentre à l'intérieur. V'là l'esprit d'équipe. Moue boudeuse. Bras croisés. T'façon lui, il le connaissait pas. Et il voulait pas le connaître. Sale ananas. — Regard neuf sur sa montre. On va pas tarder à rentrer.

La fête
venait de commencer.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lorelaï Peony, Sam 18 Nov 2017 - 21:52


La bouche et les mains pleines de dents de vampires goût fraise, Lorelaï ne vit pas sa camarade de maison arriver devant elle; camarade qu'elle ne reconnut d'ailleurs pas derrière son charmant maquillage de squelette latin.

Le squelette lui adressa la parole, des drôles de mots qui font bizarre à l'oreille. Est-ce que ses ailes étaient vraies ? Vraies comme dans des vraies ailes de fée ? Lorelaï fit la moue et s'imagina, habillée d'une tunique d'exploratrice, chapeau et veste à poches, filet de chasse aux papillons en main, dégageant les feuilles, lianes et autres végétations sur sa route pour trouver le nid de fées dont elle aurait connu l'existence dans un vieux grimoire caché au Ministère. Elle repousserait une dernière grande feuille avant de voir apparaître de magnifiques créatures resplendissantes, virevoltants dans les airs, laissant de fines couches de paillettes derrières elles. Des créatures ayant presque taille humaine, comme de jeunes filles pré-adolescente. Lorelaï l'exploratrice s'avancerait alors entre elles, n'éveillant nullement leur attention, car trop belle pour être considérée comme dangereuse - c'est évident - pour mieux les observer. Elle passerait des heures entières à les dessiner, et s’attardant longuement sur leurs ailes. Belles et longues ailles aux milles couleurs, brillants de mille feux, reflétant la lumières mieux que n'importe quel diamant. Petit à petit, une envie naîtrait en elle, discrète, chuchotant une idée. Simple, mais grandissante. Un désir, qui prendrait forme, qui prendrait de la place, jusqu'à envahir complètement son esprit. Des ailes. Une fée à l'écart, qui cueillerait des fleurs, des marguerites jaunes. Quelques pas discrets, un couteau dans la main. Un coup sec, tranchant, un cri. Lorelaï disparaîtrait dans une fumée ensanglantée, ses ailes, les siennes à présent, comme trésor.

Un sourire sur le visage, ce squelette est vraiment charmant avec ses questions stupides !
- Oui, ce sont des vraies ! Tu veux toucher ? Je suis née avec, j'y peux rien malheureusement. Mais à Halloween je peux les montrer sans que les gens me jugent, du coup j'en profite.

Hop, encore quelques dents de vampire dans le gosier. C'que ch'est bon chez trucs !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Lun 20 Nov 2017 - 22:41


L.A. de Jessica




Babines grenadine, tempo coco/musique latino - je dandine, taquine_devant toi, Jess-l'enchanteresse - frit_frit_frotte le guiro_ et MOI j'suçote le sirop - ding_ding_la campana s'agite dans tes pieds, palpite dans ta salsa improvisée. J'te regarde, et j'sens que j'vais pas traîner à m'laisser entraîner... alors - tik_tik_les claves armes blanches esclavagent mes hanches - Tu secoues mon pompon, je joue du jupon. - tok_tok_les congas tambourinent, se fracassent dans mes rétines. Ta main sur mon épaule, ton bassin sous mon contrôle. - Brrr, vlà qu'on me frôle, hé meh.. j'trouve ça drôle//Et soudain, fendre un peu plus le plafond d'un rire pailleté. Euphorie réveillée. - zif_zif_se_trim_balle_la_tim_bale_fa_tale_mar_tingale_cavale_fron_tale et mes yeux qu'ont la dalle sur ton corps illégal. bong_bong_les bongos et plus loin, un complot ? - Naaan, j'dois être parano... b'soin d'un autre diabolo_ Mais - ksss_ksss_les maracas embrassent notre face-à-face, j'me marre, m'égare, reviens, repars_sous ton regard, sous ton rythme, lévite/gravite_autour de tes contours.le.non.retour.accourt alors je souris et - RAVI, m'enfuis. J'suis à découvert_vite_me faut un verre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 8

 Soirée dans la Cabane Hurlante

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.