AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 5 sur 8
Soirée dans la Cabane Hurlante
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Arty Wildsmith
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle

Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Arty Wildsmith, Jeu 22 Fév 2018 - 11:52


C’est pour ça que je refuse. Parce que ça va trop vite. Mais bon, essayons, un peu.
Cinquante, compter jusque cinquante. J’vais où. J’faisais quoi déjà. Il est où Ulysse. Parti. Faut que je remue là, tiens, toi belle mèche, remets-toi un peu et sois gentille. Tournée par le mouvement droite, gauche. J’regarde les autres. Ils savent ce qu’ils font eux, moi j’suis juste perdu. Complètement. Mes pieds s’emmêlent. Sous la pression de trouver rapidement une cachette ils ne s’entendent plus. Scène de ménage pédestre. On aura tout vu. En plus ce n’était pas comme si j’étais agent immobilier des maisons abandonnées et délabrées. Vraiment. Heureusement, dans l’agitation il y a comme quelque chose qui brille, pas loin. Une émeraude. Quel romantisme. Alors j’le suis, mine de rien, il ne faut pas qu’il voit que j’suis attaché à son beau costume sinon il va me dire d’aller voir ailleurs. Et j’ai pas envie. Lui est intelligent, il saura nous trouver une belle planque.

Le décompte tandis que je monte les escaliers, pas contents, pas l’habitude de se voir appuyés sur la gueule boisée. Ça doit faire mal. J’essaie d’ignorer leurs jérémiades, quand même, je leur glisse un chut, il ne faudrait pas qu’ils agissent en snitch. L’autre blondinet saurait, Azarty démasqué, Arty rouspété par sa moitié, non merci. Alors arrêtez de grincer, non mais.
Juste le temps de voir l’autre se faufiler quelque part, j’entends Lïnwe s’agiter, il a sans doute terminé. Rapidement. Éviter de se montrer essoufflé, quoi qu’avec un tel souffle j’pourrais déplacer la poussière endormie. Vite, Aza, attends-moi. C’est la paranoïa grandissante ça, de penser que le Gryffondor est juste derrière moi. Mes pieds se mettent d’accord, ils veulent juste se dépêcher, hop, hop grandes enjambées. C’était pas difficile d’aviser la couverture derrière laquelle il se cachait, l’atterrissage par contre s’annonçait désastreux. Mes jambes sont trop pressées, impossible de les contrôler.

Surprise. Que j’aurais pu crier alors que je débarque dans un magnifique dérapage endiablé qui va faire illuminer les étoiles dans les yeux d’Azaël. J’le vois bien alors que je le bouscule, pris par la vitesse de baskets qui font que j’cours vite – en plus si j’me souviens bien j’suis déguisé en ananas – il est absolument heureux que j’déboule presque dans ses bras attentifs. « Chuuut fais moins de bruit ! il va nous trouver ! » Alors évidemment je glousse, avant que mes mains ne se rendent compte de la bêtise et n’étouffent mon rire. C’est qu’elles sont réactives.
Je m’abaisse, me fais tout petit, discret ananas qui se cache dans son panier de fruits – hilarant quand on voit la taille d’une pareille plante xérophyte. J'pourrais peut-être même tenter de rentrer dans la poche de Zaza, brillante cachette. « Ça pue ici non ? On bouge ? J’m’ennuie. » Non mais c’est vrai que le cache-cache était tout de même le pire jeu du monde. Rester sans bouger, muet, avec Aza à côté. J’veux bien parier que jamais ça ne fonctionnerait.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Ven 23 Fév 2018 - 15:54


L.A. de la lune pour dire qu'elle est bourrée




Perché -
Perché sur la cheminée, qui est perchée sur le toit, qui est perché sur la cabane, qui est perchée sur la colline, qui est perchée sur Pré-au-Lard, qui est perchée sur la forêt.
Dans la forêt -
Dans la forêt il y a un chemin, au bout du chemin il y a Pré-au-Lard, sur Pré-au-Lard il y a une colline, sur la colline il y a une cabane, sur la cabane il y a un toit, sur le toit il y a une cheminée, sur la cheminée, il y a moi.
Autour de moi -
Autour de moi l'air, le vent, le froid, le ciel, les étoiles, la pleine lune, l'univers _ redescendre _ en poussière. L'étoile, les toiles, les araignées, les loups.


Les loups ? Les loups ! Ahouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu !
— Venez ! VENEZ BANDE DE LOUPS ! J'VOUS ATTENDS ! AHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !



Deux mains -
Deux mains en vasque provoquent la pleine lune. Deux mains battent la brise. Deux mains tirent sur les joues, font des grimaces. Deux mains dans le cou. Deux mains se meulent. Deux mains s'enfoncent. Doucement.  Dans le. Chaud. Du.


Oui.


Deux pieds -
Deux pieds collés, deux pieds pailletés, deux pieds qui sautillent sur la cheminée, deux pieds équilibristes. Deux pieds qui glissent. Deux pieds se rattrapent. Deux pieds frappent. Deux pieds joints en cœur sur la brique.
BAM !


BAM !


— BABABABABABABABA !
Deux pieds dérapent et ne se rattrapent pas, font trois petits tours et AÏE ! -


Rouge -
Les tuiles sont rouges, les mains sont rouges, l'enfant est rouge, le bout du nez est rouge, le menton est rouge. Rouge d'acier.


BA-BA-BA-BA-BAM ! Sauter, faire trembler le toit HAHA !
— RÉVEILLEZ-VOUS LÀ-DESSOUUUUUS !
BA-BA-BA-BA-BAM !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Alice Grant, Sam 24 Fév 2018 - 22:29


Tu fermes les yeux. Accrochée à cette idée idiote qu'ainsi personne ne pourra te remarquer. Tu es bien cachée, les monstres ne te trouveront pas cette nuit. Tu vas peut-être pouvoir dormir. Attends, Alice, tu te trompes de partie de cache-cache... tes paupières se relèvent. Les traits squelettiques peints sur ton visage ne sont plus si nets maintenant, et ta robe est tâchée. Mais la seule chose que tu remarques est le sang qui a cessé de couler sur ton poing. C'est rare que la colère te rendre violente, t'aimes pas ça, ça te rappelle trop bien la Reine de Cœur. Seulement ce miroir t'avait mal regardée.

Tu t'es carrément fondue dans les murs. L'espionnage amateur, ça a l'avantage de donner de sérieuses clefs pour remporter un cache-cache! Quand tu étais planquée avec Keira dans une maison, les mages noirs ne vous auraient jamais trouvés si le chat n'avait pas décidé de jouer au c... tes pensées s'interrompent. Des pas indiquent l'arrivée du chercheur. Déjà à l'extérieur? Tu ne crois pas avoir vu tout le monde sortir pourtant, il n'a pas dû fouiller la bâtisse. Mais pas de panique. Il va passer sans te voir. C'est impossible q... hey! Déjà qu'il se débrouille avec des cartes en main et sur un balais, il va quand même pas en plus te trouver en moins de vingt secondes?!

Et ben... ben si. Mauvaise joueuse, tu sors de ton coin l'air boudeur, en t'étirant alors que t'es pas restée bien longtemps... Mais ça ne dure pas. Quelqu'un crie sur le toit. A la Lune? Aux biftecks sans sel? Tu sais pas mais les gens qui crient sur les toits tu les aimes bien. Sûrement pour ce côté original.
- Venez ! VENEZ BANDE DE LOUPS ! J'VOUS ATTENDS ! AHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !
Tu veux bien croire que parfois la meilleure cachette c'est de pas se planquer, mais là... ton sourire gagne du terrain. En pointant du doigt la silhouette qui nargue le monde, tu tires la manche de Lïnwe:
- Hey, en v'là un
Tu meures d'envie d'aller rejoindre l'énergumène mais pour l'instant tu te contentes de regarder sa danse.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 25 Fév 2018 - 21:25


Aussi sérieuses que comiques, aussi burlesques que satiriques, aussi ironiques que sincères - son elfe pouvait l'aider en toutes circonstances. L'incroyable talent des Imaginés. Le cœur qui bat la chamade, parce que c'est excitant de chercher des demi-morts dans le noir, il fait le tour de la cabane. C'était comme... comme courir dans un champ de coton. La liberté éclairée dans le dos. Les cheveux un peu mouillés par le temps et l'instant. L'esprit embrouillé, lunatique mais plus raisonnable que tous ici.

— il arrive
à destination
sur le côté
juste-là

comme recroquevillée
sur sa personne
de honte

de pouvoir être
vue

par le
-Monde.

- Bouh.
Une de trouvée
c'était presque
comme
dix de retrouvé(e)s !


La Serdaigle fit une mine boudeuse. Un peu râleuse sur les bords. C'est que ceux de sa maison sont généralement bien capricieux de leur propre personne. Ils ne supportent pas leur défaite ni leurs erreurs, alors que pourtant : c'est la racine de l'évolution. A force de trop vouloir toucher la perfection, on n'atteint que l'ombre d'une immaturité. « Hey, en v'là un » - l'air plus rassurant, c'est qu'elle a trouvé un nouveau martyre.

Et lui, il ne sait pas ce qui est vraiment pire dans tout ça :
-si c'est Élius qui a été retrouvé à moitié ivre sur le toit
-ou si c'est Alice qui a été trouvé avant lui.


- Hey le p'tit Prince, redescends un peu sur Terre.
Tu t'es grillé.


Un regard ailleurs
réflexion
sur le côté
de l'oreille.

- Et si on se séparait pour retrouver les autres ?

Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Lun 26 Fév 2018 - 22:45






Des doigts plein la bouche. J'm'en gave les sillons de sucre et de sang. Un vrai fourneau dans mes joues ; la morsure du froid y est remplacée par une autre, acérée. La bave tiède ruisselle sur mon menton gelé.
Ploc
Ploc
Ploc sur les tuiles. Coule _ l'essence _ juteuse _ de l'enfance _ heureuse.


À la proue on appelle ma croupe. Mais T'AS CRUUUU QUOI ? - suspension - JAMAIS JE REDESCENDS ! Le trône est confortable, on peut y chasser les goules, provoquer les loups-garous et gratter les étoiles. Caisse de résonance parfaite. La cabane en tremble encore.


Comme mes lèvres. Bleues. On est sur un Picasso ici, La Femme au Béret peut retourner s'piquer l'c*l avec ses angles aigus. J'fais dans la percussion, dents qui claquent - pieds qui tapent - genoux qui s'entrechoquent ; la batterie est là.
BABABA
BABABABA
BABABABABA !


— ALLEZ ! SORT D'ICI SALE GOOOOULE !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Ellana Lyan, Jeu 1 Mar 2018 - 7:09


Je m'ennuie un peu dans mon coin, j'ai l'impression que le jeu n'apporte rien, c'était mieux quand il y avait la fée, le roi, le frère, la fête le monde un peu tout beau tout joyeux, heureux. Ça me manque moi. Faillir s'endormir plusieurs fois, il faut dire que le noir appelait à ça. Dans le noir je n'étais pas bien masquée, belle Chioné au visage immaculé, Lombrère aurait tôt fait de me repéré. Là-bas il y avait des voix, des cris ; des abrutis. Oui des plébéiens qui me manquait grandement. Alors c'est serpent que j'avance furtivement sous la lune qui me trahis dans ma robe blanche. Il fait froid. J'observe la scène de loin et vois sa majestée sur un trône étoilé. N'est-il donc pas mon rôle de le seconder - ou peut-être le faire tomber ?

Je fuis l'agitation des élèves pour l'autre côté de la cabanes avant de monter en m'accrochant aux prises sur le toit de celle-ci; Ombre blanche, je me glisse derrière le dos de mon souverain qui semble plus enfou que jamais avant de brusquement lui attraper les bras. Bouh ! Murmure au creux de l'oreille. Je venais sans doute de me faire démaquer mais qu'importe? c'est ici que je voulais jouer. Ma main salue royalement la plèbe en dessous de moi. Me voici reine prête à canaliser votre roi adoré.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Ven 2 Mar 2018 - 17:42


- Tout compte fait, pas vraiment nécessaire de se séparer. Il y a son Olumire qui se fait reine, il ne raterait ça pour rien au monde. Ils ont l'air d'être assez bien, là-haut. Mais Élius il semble pas vraiment remis de sa Parano. Il digère pas. Les invités sont bien imbibés, c'est pas faute de vouloir les calmer avec leurs cupcakes. Comme quoi, c'est tout de suite la picole qui attire les étudiants, plus que la bouffe. Le regard un peu béat face à ce trop plein de luxure. Tant de noblesse parodiée sur les hauteurs de Pré-au-Lard. Quelques tuiles qui tombent sous les mains et les pieds capricieux du danseur.

Y'a une goule dans le grenier.
Hein ?
Eh
quoi ?

- Ascendio !
Le v'là chancelier, chandelier
teneur de bougies
ou scalpel à la main
il étire
des sourires

c'est un bouffon
ou le nouveau roi
un Prince ?

Lui aussi il veut toucher les étoiles
mais avant
il doit capturer la goule.

- Hominum Revelio. pointé vers le bas
dans le trou
de sa baguette lascive
qui lui grille les tympans.

Ah ouais, y'a des gens.
Deux. Cachés là-dedans !

- Eh oooh les affreuuux ? Z'êtes où ? une tête
absurde
dans la fente
béante.

Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Ven 2 Mar 2018 - 19:13






Un, deux, trois, nous irons au bois...


Ballotant ballet trimballant mon paquet d'un bout à l'autre de l'embarcation_la mienne_la tienne_la - AAH ! - nôtre. La-la-la-la-LALAA ! - Attends. Nez retroussé reniflant l'incertitude, le sang et, Mmh la morve aussi - C-c-c-c'e-c'est TOI ? Déglutition presque-parfum-tutti-frutti-youpi ! Substance tri-goûts ici.
Quatre, cinq, six, cueillir des cerises...


Et PAF ! Mes mains pas-trop-propres sur tes joues beaucoup-trop-blanches. M-m-m-m-mais, tapa frou-frou-frou-FROUA ? Ou alors, c'est moi. Qui suis congelé. Je sais plus trop bien/rien. Bâtonnet _ de poison. Son, en fait.
Son que font les tuiles maltraitées par tes sabots. Atterrissage maitrisé d'la LïnCorne affutée - HÉÉÉÉ-É-É-É ! Doucement là-àà-à ! - J't'en foutrais des pyjamas, tiens. À cause de toi, ils vont me trouver ! Heureusement t'as l'air si doux, piloupilou ♫ Jte touche par là, ou tu veux, un peu.


Sept, huit, neuf, dans mon panier neuf...
Neuf, avec neuf, sérieux ?


Qui déjà ? Ah oui, les loups-choux-hiboux-genoux MIAOU. Ah non. AHOUUUUU_AHOUUUUUUUU-HOUUUU - Bouh, BOUH, dans l'trou. AHAH ! - C'est vrai quoi - T'VAS LA MONTRER TA GOU-GOU-GOOOOOULE ?
Dix, onze, douze, elles seront toutes rouges...
Mes cerises givrées, saveur d'été. J'retourne d'ailleurs les poser, oklm, sur la cheminée. C'est la jupe qu'est pas pratique pour ça. Autant, pisser ça va. Mais le reste y prend un sérieux coup de froid. Poisson pané. Fin tu vois. Quoi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aewera Drabyssae
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Aewera Drabyssae, Ven 2 Mar 2018 - 19:45


Un deux trois soleil !
Dans son coin de la cabane,il n'y avait pas âme qui vive. Effrayé par les cris des fantômes et les portes grinçantes, les pas sur le toit et les épouvantables dans les placards, elle se roulait en boule échappant à la réalité.

Ne sachant vraiment plus pourquoi elle était la,elle ne voyait plus l'utilité de rester, alors pourquoi ne pas jouer, sauter dans la mêlée, appeler les monstres de l'ombre.
Perdue dans son coin désertique
La folie voulait jouer
Danser avec les grands
Rire au vent

Des couleurs plein la tête
Le retour de l'arc en ciel
Sa folie d'un instant
Guidait ses pas paranoïaques

Elle voulait rêver
Découvrir la nature
Sous sa couverture
De noir et d'ombres

Elle se croyait invisible
Disparaissant dans les coins sombres
Elle était pourtant évidente
Rouge brillant dans la nuit

Parcourant le chemin
Elle ne savait plus où elle allait
Suivant l'air froid
Elle entendu les appels des ados-loups

Elle se mit à courir
Manquants de tomber
Tant les couleurs battaient ses tempes
Elle ne voyait plus devant elle

Arrivant enfin dans la neige
Elle roula dedans
Laissant ses empreintes
Avant de s'en aller en courant

Une fois
Deux fois
Trois fois
J'avais pas déjà vu cette endroit ?

Tournant en rond autour de la cabane
Elle creusait une tranchée
Roulant sur le sol
Elle faisait l'enfant
Grimpant au mur
Elle tombait
Riait
Ou elle était déjà ?

Appel aux créatures étranges, venez je vous attends ! La neige me protégera de votre magie étrange sales méchantes bébêtes !

Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Alice Grant, Sam 3 Mar 2018 - 20:23


Tu continues d'observer le garçon. Il a dû trouver un de ces flacons avec l'inscription "Buvez-moi". C'est écrit en tout petit au début, en italique, avec une belle calligraphie. Puis les lettres deviennent plus grandes à chaque gorgée, plus tordues, se mettent à danser devant les yeux et puis on n'a plus besoin de lire pour comprendre qu'on appartient désormais à un pays bien étrange. Et que le réveil sera difficile. Peut-être que c'est la façon la plus rassurante de se retrouver à crier sur un toit, juste parce que c'est plus amusant que de le faire en-dessous. Quand on n'est pas en état de prendre un balai c'est la meilleure alternative pour quitter un peu la terre ferme. Le gryffondor lui dit de descendre, la réponse ne se fait pas attendre.

- T'AS CRUUUU QUOI ? JAMAIS JE REDESCENDS !

C'est à dire, jusqu'à-ce qu'il dessaoule. En supposant qu'il soit toujours en vie à ce moment-là. Apparemment, il est attaché à une importante mission, le genre de mission qui n'a plus de sens une fois sobre, comme la guerre avec les fourmis: chasser la goule qui se cache sous le toit de la cabane. Noble combat. Il frappe le sol instable du pieds comme s'il pouvait l'atteindre à travers. Qui craquera en premier, le vieux toit où la goule imaginaire? Hum, tu as un peu peur de la réponse. Lïnwe souffle une idée, tu hoches distraitement la tête quand tu vois la princesse se hisser dessus à son tour. Le jeux est interrompu, ou alors il devient plus amusant...

- Tout compte fait, pas vraiment nécessaire de se séparer.

Et voilà le lion qui disparaît dans un trou, sûrement pour chasser la goule, ou au moins voir si y'a un peu de vérité dans l'imaginaire. Une autre joueuse quitte sa cachette. Le toit t'attire, la hauteur t'appelle. La nuit est belle, ton maquillage n'a plus aucun sens. Tu te mets à grimper sur le vieux mur pour les rejoindre, ravalant ta paranoïa: si elle a tenue jusque là, elle pourra bien supporter ton poids en plus! Enfin, tu cries au tapage:

- MAIS ENFIN QU'EST-CE QU'ELLE A BIEN PU TE FAIRE CETTE GOULE ?!
Revenir en haut Aller en bas
Jacob G. Kenway
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Jacob G. Kenway, Mer 7 Mar 2018 - 1:55



Soirée dans la Cabane Hurlante

Je vous présente l’ode à l’hérésie. L’appréciation souillée et la colère de l’inconscient. Cette ode trouve son rythme sur les notes basses d’un piano sombre. Ces mots se puisent dans les espoirs, les ébauches et les idées qui ont toujours demandés à être exploitées. Je vous écris un air nouveau pour mon personnage.


– PLEINE LUNE NUMERO QUATORZE  –
Piano mal accordé. Close-up sur la forêt de Pré-Au-Lard.
La silhouette d’un énorme loup courant face à une lune de toute évidence trop grande.
Le coeur d’un homme qui bat comme un tambour mitraillant à  bout portant.



Allongée sur son dos, les lèvres nichées dans le creux de  l’oreille de l’animal, Dame Lune gardait contrôle de son amant. Elle régissait le venin coulant dans ses veines de mots sans syllabes et insinuait dans sa tête milles contrastes incolores. Elle lui faisait perfusion pour rendre ses démons indolores. Cet échange malsain métamorphosait à chaque lune l’Homme prisonnier du corps animal mais le résultat était d’une insidieuse bonté. Elle prenait l’homme qui sommeillait en cuillère et à travers l’atrocité qu’elle faisait subir à sa forme physique, elle le préservait dans la cruauté de l’inconnu. Jacob ne pouvait qu’accepter les images, désirs et commandes de l’amante dont il s’était fait prisonnier.

Cela fait un an. Un an qu’il est lié à cette amante. Un an que le fantôme de Sullivan s’est refermée sur lui, formant une chrysalide céleste dans laquelle il est emprisonné à chaque mois. Jacob n’assiste à la vie qu’à travers les ombres qu’elle agite devant les flammes de son inconscient. Si son âme est emprisonnée, son corps lui répond et obéit. Il court et frappe le sol terreux des alentours de Pré-Au-Lard. L’odeur et l’instinct le mène vers le temple de la lycanthropie. Dame Lune lui chuchote les directions. S’il parvient à trouver un semblant de force pour lui tenir tête, la froideur de ses doigts osseux entourés autour de son museau beaucoup trop court sait l’orienter selon ses bons vouloirs. C'est une marionnette faite de fourrure et de rage.

Dans ses yeux couleurs argent souillé par le sang, on observe au loin le reflet d’une des plus célèbres cabanes de l’Angleterre. Il y a de la lumière. De l’agitation. Le loup  s’arrête et observe. Dame Lune se redresse sur son dos et constate le chaos dans le temple qu’elle voulait pour elle seule. Son corps se convulse et son visage se tord sous la tristesse et l’outrance. La créature se blesse du mal de sa maîtresse. Elle pleure, la bouche de la maîtresse s’ouvre mais le son traverse la gueule du loup qui hurle à la mort qui venait.

La poussière s’envole, ses babines se retroussent. Il sent les ongles invisibles de sa maîtresse frotter son ventre, et à chaque grattement la faim se fait ressentir. Rapidement elle devint douleur et l’apaiser devint une nécessité. Ces mots sans sons lui demandait de courir et se nourrir de la chair de ces gens qui avaient osé profané cette terre sacrée. Sacrée pour sa maîtresse, sa malédiction, pour lui.

« Appel aux créatures étranges, venez je vous attends ! La neige me protégera de votre magie étrange sales méchantes bébêtes ! »

Matthieu 7:7

Il y eut un aboiement rauque, puisé à la charrue au fond du coeur que Dame Lune tenait de sa main gauche. Le gros loup cendré se positionna face à cette jeune sorcière qui s'apprêtait à subir les sombres effets d’une loi de l’univers bien trop injuste. Il retroussa les babines. Grogna. Saliva. Et finalement fit un bon vers elle.


Slow-motion.
Le loup cendré bondit sur sa proie.
L’ataraxie se lit sur le visage de Dame Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Élius Askin, Mer 7 Mar 2018 - 15:12






— C'parsskeuh si inlouchou arrive, il mang'ra sa-sa-sa saaale goooooooule, pas nous. Clin d’œil assuré, on ne fait pas semblant d'être capitaine ici MADAME, on réfléchit. OUI ! Et fièrement, alors que les mirettes sont branchées direct dans l'c*l gelé du ciel. Énergie scintillante.


Il n'y a que la silhouette tranchante du loup-genou qui puisse découper le clair de lune avec tant de précision.
— Opitinopitinopitinopitinopitinopitinopitinopitinopitinopitin - les gars. Y'a un loup HIBOU ! Et les doigts, qui dansent, d'impatience/croissance des babines asséchées qui s'allèchent, flammèches. J'ai soif.


AHAHAHAH ! Diversion sur le rougeoyant jambon.
- COUUUURS ! MAIS COOOOURS J'TE DIIIS !
L'appât carapate, essoufflée, sac de viande_rattrapée. //


Y'a comme l'excitation qui jute de partout là. Débordement sous la jupe. Envie d'hurler comme une envie de pisser/d'uriner des rugissement, de glapir tout jaune. Alors, j'm'approche de l'angle d'la pyramide, grand vide attirant, proue du navire vacillant. HÉÉÉÉÉÉ ! TOOOI ! LE LOOOOOUP CAILLOU LÀÀÀ !


Armé de l'unique baguette à ma disposition, j'engage le combat.


— J'TE PIIIISSE DESSUS ! AHAHAHAH !


Moi aussi j'peux marquer mon territoire t'as cru quoi ? AHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUU ! Jusqu'à la livide rondeur flottant aux cieux frileux. TU VEUX VOIR MA LUNE ?


Nan, parce que j'suis cap hein.
Tu m'crois pas ?
.
.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ellana Lyan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Ellana Lyan, Mer 7 Mar 2018 - 16:58


C'est une jolie nuit
et je vis dans un autre
--------------------infini

c'est que s'en est étrange
de jouer au chat et à la souris

le petit roi reconnaît - enfin
à peu de chose près oui
parce que c'est bien moi

et les doigts viennent
tapoter un peu les cheveux
de l'enfant couronné
j'aime bien le voir jouer.

Mains qui se collent
après avoir un peu trop trainé
est la tête qui oscille en réponse
de gauche à droite puis
de droite à gauche

il fait frais
pas froid - je crois
danger de l'insensibilité
regard sur mes poignets
la maigreur qui rappelle
qu'il faudrait trembler

alors
je tremble
d'effroi.

Il y a Lombrère qui rejoints
en apesanteur et tout est bien
mission unique : trouver la goule

haussement d'épaule parce qu'au final
ça dérange pas de ne pas voir le jaune.

L'envie prend d'attraper le bras
du frère, puis d'un doigt poser sur les lèvres
proposer de continuer
en les laissant dans leurs cachettes
les deux trouble-fête

mais c'est égoïste
et la neige est a tous le monde
alors Chioné laisse
les évènements suivre leur cour.

Il y a la rouge qui se traine
criant d'étranges absurdités
elle va nous attirer des ennuis
c'est qu'en fait tu aimais
ou non
-------perte du juste milieu

une main se tend
pour aider la fée
qui monte rejoindre
elle, est aimée.

Puis soudain c'est se figer
le corps tendu sans expliquer
un hurlement qui déchire
l'obscurité.

Deux yeux terrorisés
qui se tourne vers le rouge
L-l-lombrère ?
ça faisait partie du programme ?
j'en doute de plus en plus

puis dans l'obscurité
deux yeux qui se détachent
regard acéré, meurtrier
mon cœur ratte un battement

je crie
comme une gamine
à qui on tire les couettes
strident hurlement
pour m'en casser la voix

le temps s'affole
les muscles du loup se tendent
#Protego

je sais pas s'il arrivera à temps
je sais pas s'il servira à quelque chose
je sais pas si c'était une bonne idée
encore moins le plan numéro deux à adopter

l'héroïne descendrait se battre contre le loup
sauverait la lionne de la mort
on couronnerait son front de laurier

mais, j'suis serpentard
catégorisée chez les lâches depuis
bientôt sept ans alors je plaque
mes deux paumes
contre mes yeux - cri étouffé

et je serre
si fort
je tremble
encore

le cœur bat
si vite - encore
respiration saccadée
j'ai envie de chialer
quand l'autre fait son show
oh mon roi j'ai honte !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 7 Mar 2018 - 17:20


-S'attendait pas à voir un loup-garou. Le genre de membre V.I.P dont on se passerait bien à Halloween. Non, il y avait toujours cette tête de fouine perchée à l'envers du toit au lustre d'un plafond à moitié déglingué par les clairs de lunes. Un peu albinos sur les bords, c'est vrai. Mais plus conscient que lui tu meurs - excepté les deux goules ici. « Wsh montrez-vous, c'est relou. Vous avez gagné, faites pas ch*ier ! » L'avait la flemme de continuer, et puis c'était pour les faire sortir de leur cachette. L'appât du gain, du pouvoir, de la victoire.
— Un goût d'horreur, de miel et de lune sur les lèvres.
Une p*utain de tarte au chèvre.

Reprendre
l'air
un bond sur le toit

c'est qu'il met du temps
à réaliser ce qui s'passe
dans les nuages des arbres

en une fraction de secondes
y'a au moins trois scènes différentes

alors ça va du comique à la tragédie.

1. l'autre qui pisse un peu partout
il a plus aucune notion
le pauvre

2. une être chère qui pète un gros
gros gros boulon
le mécanisme
de l'automate
est rompu

(oh y'a un loup énorme d'ailleurs)

3. une amante qu'est tellement torchée
qu'elle se fait des tranchées
au lieu de grimper

Et l'instinct de survie qui gueule un peu trop fort
→ FAUT TOUS LES SACRIFIER.


...
..
.



Revenir en haut Aller en bas
Aewera Drabyssae
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Aewera Drabyssae, Mer 7 Mar 2018 - 23:53


Où suis je ?
Neige ?
Sol ?
Froid ?
Oups

Je crois que encore une fois j'ai pas trop fait attention à ce que je faisais. Mais en même temps tout de mélange dans ma tête, je sais pas ce qu'il ce passe à cette fête mais je le sens mal très mal.

Sur le toit
Les princiers
Le royal

Un petit être étrange, jouait avec la lune, jouait avec le feu, semant la pagaille dans le cœur des autres. Ce n'était qu'un enfant, un enfant passionné, un enfant amusé, amusant.

Face à moi
Des arbres
Une forme

Peu sereine, je ne bougeais pas, le corps posé sur la neige. Je regardais au loin, cachant dans un coin de ma tête les cris de l'enfant roi.
Cette forme devenait plus grosse, plus imposante plus effrayante.

Immobile
Apeurée
Nerveuse

Elle ne savais que faire, coincée dans son propre corps, ayant l'impression d'halluciner. Un loup, grand, imposant, aux babines retroussée me regardait, et s'approchait d'un pas agile et pesant.

Acculée
Perdue
Incompréhension

Elle vit sa gueule s'entrouvrir, ses muscles se contracter et ses pattes commencer à quitter le sol pour bondir. Mais elle ne savait que faire, elle était figée.

Suprise
Enfant
Étrange

Le roi des cieux, descendu sur terre, arrosait la plante pas assez grande. Il me permit de bouger, jeune fille paniquée qui se mit à grimper.
Je me dépêche, n'essayant de pas glisser, voulant rejoindre mon bien-aimée dans les cieux et quitter la terre hantée par le grand méchant loup.

Maison de paille
Maison de bois
Maison de brique

La cheminée me cachera, ainsi que lïnwe. Les larmes au bord des yeux, de frayeur sans doute, que vis l'enfant seul face au long et le regard perdu du blond. Le second je lui dis "Lin va l'aider, sauve l'enfant roi ..." d'une voix implorante.

Panique
Perchée
Fuite

Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Azaël Peverell, Jeu 8 Mar 2018 - 11:20


Et voilà Arty qui débarque sous ta superbe couverture miteuse. Pas moyen de s'en débarrasser de celui-là, un vrai pot de colle ! En plus, il n'a pas l'air de comprendre les règles du cache cache vu comment il glousse de façon absolument pas discrète. Tu pousses un soupir, en manquant de t'arracher les poumons par la suite en avalant beaucoup trop de poussière et d'air renfermé.

- Ferme-la Arty ! J'te jure, si tu fais encore du bruit, j'me barre et tu te caches tout seul !

Et tu ne blagues pas. T'es énervé là. Tu veux gagner. Surtout vu les autres participants, t'es un peu obligé de montrer ta supériorité. D'autant plus que t'entends déjà le Morveux qui gueule comme si il devait mettre au courant absolument tout le monde qu'il est sur le toit. Juste au dessus de vous. En train de sauter comme un taré et de faire tomber des bout de poussière et des... Tuiles. Non mais il est complètement à l'ouest lui ! Il va tout faire s'écrouler sur vous avec ses conneries ! Mais tu ne bouges pas. Non mais c'est vrai, quoi, t'es vraiment décidé à gagner sur ce coup-là. Histoire de rattraper un peu toute cette soirée passée à pioncer. Alors le blondinet peut bien dire que vous avez gagné pour vous faire sortir, c'est bien à lui de venir vous trouver !

Et d'un coup, t'entends un nouveau cri. Le Morveux fait à nouveau des siennes, il hurle à la lune et au loup, il se met à pisser le long du toit. Et le problème, c'est que t'as comme l'impression qu'il y a vraiment un loup. Parce qu'il a l'air totalement chaud pour montrer sa lune. Chose qu'absolument personne n'a envie de voir, soyons bien d'accord. Tu pousses un soupir. Regard vers Arty, et tu finis par jarter la couverture. D'un simple coup de baguette, tu élargis un trou dans le toit pour pouvoir t'y hisser et te trouver non loin d'Askin qui fait pipi au clair de lune tandis qu'un loup se dirige vers vous à toute vitesse. Même qu'il ressemble vachement plus à un loup-garou qu'à un loup normal.

Baguette levée, te voilà qui lance un #Silencio vers le Morveux pour qu'il songe enfin à la fermer. Bon, il est sans doute un peu trop tard, vous êtes repérés. Et y'a les gens en bas. Ceux qui ne sont pas très importants. Mais que tu ne peux pas laisser comme ça. Tu ne sais pas quoi faire. Peut être rester là ? Un loup ça grimpe pas sur les toits, pas vrai ? Tu élèves suffisamment la voix pour que les autres t'entendent.

- Mais restez pas là, il va vous bouffer !

C'est quoi le meilleur plan ? Se barrer en courant ? Essayer de se planquer dans la Cabane en fermant toutes les issues et en espérant que ses murs délabrés tiennent suffisamment bien pour vous protéger ? T'es pas du tout en état de prendre une quelconque décision. Tu refuses d'avoir une responsabilité sur la vie des gens. Surtout que cette soirée, c'est bien votre idée à Arty, le blondinet et toi. Pas moyen que des gens y crèvent comme ça. Tu veux pas te prendre la tête avec tout ça. Et puis, une illumination. Quelqu'un qui t'a dit que tu pouvais l'appeler quand il le fallait. C'est sans doute le genre de situation dans laquelle il le faut. Tu prends une profonde inspiration.

- Rlacénacé.

T'as fermé les yeux en le prononçant. Comme une prière muette pour que ça fonctionne. Pour qu'elle se souvienne de toi. T'as besoin de l'aide d'un chat pour foutre une raclée au loup. Et protéger le troupeau. Même s'il est composé d'un ananas, d'un Morveux qui pisse, d'un blondinet perché et de deux filles inintéressantes. Y'a Grant aussi. Elle a essayé de te sauver. Tu lui en veux toujours pour ça. Mais t'as aucune envie qu'elle y passe.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Soirée dans la Cabane Hurlante

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 8

 Soirée dans la Cabane Hurlante

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.