AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 1 sur 6
Cours N°7 : Mystère...
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Cours N°7 : Mystère...

Message par : Alhena Peverell, Mar 7 Nov 2017 - 21:19


- Cours N°7 : Mystère... -

***


Il était tard, la journée commençait à être longue pour toi. La pluie frappait fort contre les carreaux, les gouttes s'écrasaient avec violence contre le rebord. Doucement, tu observes l'extérieur de la classe. Les nuages sombres, le désert qu'est devenu le jardin. Peu de courageux pour passer l'après-midi dehors. Il était toujours préférable de se poser au coin du feu, bien au chaud.
L'orage hurlait, donnant des frissons aux plus peureux du château. Un temps splendide et angoissant, il y avait quelque chose d'attirant dans la tempête.

_Bientôt l'heure.

Tu te diriges lentement vers le bureau, tu regardes les tables, toutes en position. Un léger sourire s'étire sur tes lèvres bordeaux, tu déplaces une de tes mèches de cheveux derrière l'oreille. Le noir se fait dans ta salle, mais tu ne t'en préoccupes pas pour l'instant. Tu soupires, fermes les yeux et attends que les minutes s'écoulent.
Un énième cours qui s'annonce, le dernier de la journée, avec des élèves pas forcément faciles. C'était bien dommage pour eux, ils allaient perdre encore plus de points que d'habitude. Aujourd'hui, tu n'avais pas la patience pour quoi que ce soit. L'exclusion serait la première solution à venir, aucune décision intermédiaire.

Plume en main, tu grattes quelques lignes sur un morceau de papier. Il fallait bien que tu termines les dernières idées en pagailles de ton cours. Ce n'est pas toujours facile, surtout que parfois, tu n'as pas trop le temps d'être organisée. Alors, les choses n'avaient pas forcément de sens et tes propos non plus. Beaucoup d'impact pour peu de chose.

Ils vont arriver dans quelques minutes

Juste une lumière près du bureau, le reste dans le noir. Comme s'ils allaient regarder une petite pièce de théâtre. Mais qui sait ?
Personne ne pouvait prévoir ce qu'Alhena avait prévu pour ce cours, les idées loufoques étaient toujours dans le stock.

HRPG:
 



Dernière édition par Alhena Peverell le Ven 17 Nov 2017 - 18:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Azaël Peverell, Mar 7 Nov 2017 - 21:37


On a pas idée de faire un cours aussi tard. La fin d'après-midi, normalement, c'est la fin des cours. Tout le monde est content, on se barre des salles de classes absolument pas intéressantes et on fait enfin ce qu'on veut. Enfin en ce qui te concerne tu vas surtout prendre ton poste aux Trois Balais. Mais non, ta soeur a voulu faire l'originale, et te voilà à aller en cours à 17 heures. Enfin vous voilà. Parce que t'es accompagné d'Arty, bien évidemment. Sinon, ce ne serait pas drôle. Faut bien que vous arriviez ensemble, sinon ça fait bizarre, les gens n'ont pas l'habitude et se posent des questions. Et t'as pas envie d'y répondre, alors t'es assez sympa pour l'embarquer avec toi. Si c'est pas une preuve d'amitié irréfutable ça.

Vous arrivez dans la salle de classe les premiers. On va finir par croire que vous êtes des élèves modèles à ce rythme, ça devient une habitude d'être les premiers sur place. Cependant, la salle est plongée dans le noir si l'on excepte la lumière du bureau où se trouve ta soeur. Tu fronces les sourcils. Comme si le temps n'est pas déjà assez déprimant comme ça, il faut qu'elle en rajoute. N'importe quoi. Vous entrez donc, et tu ne prends pas la peine de la saluer. Non pas que tu l'aies vue plus tôt dans la journée, simplement tu lui en veux. Parce que t'as été plutôt sage à son dernier cours, t'as obéi quand elle t'a dit de la fermer et de t'asseoir, et t'as même pas eu d'encouragements ou quoi que ce soit. Non, t'as rien gagné du tout. A croire que même quand t'es sympa, ça change rien. Alors t'as décidé de ne plus l'être. Et puis c'est tout.

Ouais, je pourrai juste dire que tu la boudes en fait. Mais bouder c'est pas hyper dark, alors tu lui en veux. Tu regardes la disposition des tables d'un drôle d'oeil. Tu détestes ce truc d'être tous sur la même ligne, même si c'est un arc de cercle. Trop de proximité avec trop de gens, tout ça tout ça. Alors tu vas directement à un bout de la rangée, suivi par ton pote. Tu t'assois à la dernière place, lui à tes côtés. Comme ça, t'es sûr que ton seul voisin est quelqu'un dont tu apprécies la compagnie. C'est futé, n'est ce pas ? Tu laisses tomber ton sac au sol dans un bruit sourd. T'as pas grand chose dedans, même pas ton manuel de HDM. Parce que les efforts, c'est terminé. Tu seras déjà chanceux si t'y trouves une plume, un parchemin et un encrier. Parce qu'il est surtout blindé de leurres explosifs et de poudre d'obscurité du Pérou en fait. Tu vas te venger. Elle aurait dû te féliciter.

Places:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Arty Wildsmith
avatar
Auror en formation
Auror en formation
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Arty Wildsmith, Mar 7 Nov 2017 - 22:29


Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville.
On se sent une âme poétique ce soir peut-être ? Du tout, ce serait malvenu. Mais c’est amusant. Parce que si Arty était d’une humeur banale – à comprendre d’excellente humeur à sauter partout mais c’est que ça devient répétitif. Ce n’était pas le cas de son camarade, que dis-je, de son ami. Puis le tonnerre grondait en dehors de Poudlard. Symbolique de l’acrimonie pointée d’Azaël ou présage funeste de cette heure d’histoire de la magie ? Allez savoir.

Mais déjà d’habitude c’est pas facile, il faut le supporter, compenser la darkitude le plus possible, là, c’était le pompon. Aza qui fait la gueule, ce n’est pas folichon. Arty ne comprend pas trop pourquoi d’ailleurs, mais il se contente d’hausser les épaules et de faire semblant de rien. Parce que son pote ne lui parle pas. Mais ça le chiffonne un peu, il se demande quoi. Il réfléchit, il y pense, se triture les méninges. Et s’il avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas. Non, otherwise le Serpentard ne serait pas là. Il ne sait pas. Alors il continue plus ou moins comme d’ordinaire. Puis c’est-à-dire qu’il redoute un peu le moment de passer la porte de la salle de classe d’histoire de la magie. Et cette heure maudite.

Les voici arriver, pouvant admirer la salle de classe plongée dans l’obscurité. Petite sieste autorisée semblait-il. Le noir permettait tellement de choses que ce n’était peut-être pas la meilleure idée du monde, mais tant mieux. Il salue la professeur d’un lumineux « Bonjour ! » - parce que la politesse c'est la base - qui marque un contraste à couper à la cisaille avec l’obscurité ambiante et le temps de l’extérieur. Cette luminosité le fait d’ailleurs trébucher, presque, il se retient, parfaitement en équilibre. Acrobate joyeux. Penserait-il à s’excuser ? Non. Alors, chiot attaché à son maître il suit le Vert & Argent qui sans surprise va s’installer sur une chaise à la toute extrémité. Le Blaireautin chasse de la main une pensée nostalgique pour sa vie sociale depuis qu’il connaissait Aza. Parce que ça valait le coup. Le seul problème était qu’ils étaient les premiers arrivés. Pas d’entrée en trombe donc. Personne ne les verrait, ça lui pince le cœur un peu, le touche dans son égo. Mais pas de retour en arrière possible. Il s’installe à son tour, calmement.

Un regard vers le son qui vient de non-résonner dans la salle par l’absence de contenu. Le sac d’Azaël. Arty ne peut réprimer une pensée pour la scolarité de son pote, il s’en veut un peu, est-ce que c’était de sa faute s’il avait mis de côté ses efforts, les révisions pour ses ASPICs ? Aucune idée, mais le Poufsouffle se sentait responsable. Même s’il s’en fichait. En fait. Parce que ce n’était pas important. Leur cause était plus noble, supérieure, glorieuse. Il y avait d’autres choses que l’école dans la vie, et puis c’est tout. C’est peut-être pour ça que le Blaireautin n’avait pas son sac de cours, après une certaine heure de toute façon, ce n’est plus humain. Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’avait pas de sac, effectivement, la troisième roue du carrosse était parmi eux, vous l’aurez compris, le fameux et magnifique Bélésaire. Les fans savent. Il le dépose doucement à ses pieds, c’est qu’il ne faudrait pas qu’il explose.

Alors est-ce qu’il y avait dans la tête du gamin une once de neurones prête à écouter et à participer au cours ? Cela dépendait en réalité, couci couça, du contenu de l’heure. C’est que la disposition des choses titillait sa curiosité, il n’était pas totalement déconnecté de la réalité. Mais coudes sur la table, tête posée sur les paumes de mains, il toise son voisin. Longuement, trop, à se poser des questions.

- Dis Aza, pourquoi tu boudes ? Tu veux voir ma morsure d’inferi ?

C’est que ça pouvait éventuellement lui remonter le moral. Parce que les cicatrices, c’est la classe, et ça fait rêver d’aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Alec Z. Dmitriev
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Alec Z. Dmitriev, Mar 7 Nov 2017 - 23:50


FICHE PAR SWAN -  bazzart & Azryel .
you can't believe in me
'cause my sunshine's trying to destroy my mind, i'm not very sorry....
La porte de ma chambre est baignée par la douceur de ce beau début de soirée, cette dernière à peine ouverte, je me plonge dans le ballet familier des élèves de ma chambrée qui s'empressent de quitter le dortoir pour vaquer à leurs occupations. Pas à pas et regard intransigeant que je me déplace sans difficulté autour de moi, je me rends silencieusement jusqu'à la salle de cours. Constatant que mon emplacement, non loin d'Arty, place n° 14 si on suit la logique des chaises, est encore disponible, une place qui ne me laisse pas de marbre... Quoi de mieux que d'avoir un emplacement de choix, directement auprès de lui, mmh ? Alors, lentement, je m'avance, m'asseyant à ses côtés, même si j'ai les traits tirés et que je n'ai pas bien su dormir, la nuit précédente. Lentement, dans le calme le plus absolu, je déballe mes affaires sans même jeter un coup d’œil ou un clin d’œil à mes deux collègues de bureau. Idées puériles ou cauchemars hostiles, un simple soupire me glace le sang, raidissant mes vertèbres jusqu'à que j'agrippe ma tête entre mes mains, baissant le regard, au final, sur mon parchemin. Ainsi, perdu dans mes pensées, j'ai du mal à me concentrer depuis ce qui s'était passé durant cet été. J'ai beau vouloir faire en sorte que ma folie soit discrète, que mes relations doivent rester secrètes. Cependant mon seul problème dans mon équation, c'est que je suis, doucement, en train de perdre la tête. Sans étonnement, dans un murmure continu, douce litanie qui dévoile dans des nuances plus que douteuse, mon flot de paroles s'échappent, sur un ton à peine audible, de ma bouche sans même que je puisse les retenir.

- « ....Nom ...d'un ...sang de b-.. »

Dans la quiétude que mes idées noires m'emmènent encore dans un autre monde que la réalité, elle - même, je ferme les paupières, croisant les bras devant moi avant d’enfouir ma tête tout contre ceux-là. Il ne me restait plus qu'à attendre, maintenant, que le cours commence parce qu'autant dire que pour l'instant... J'ai plutôt envie de retourner me maudire dans mes "appartements". Quelle chance, décidément !




Places:
 


Dernière édition par Zackary Slavski le Mer 8 Nov 2017 - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Mered Adand, Mer 8 Nov 2017 - 0:59


16h55 tapante ! La sonnerie venait de me libérer de cet enfer ! Adieu chaudron et maudite matière qu’on appelait potion et bonjour liberté. Ah non pas ce jour-là en fait. Miss Peverell en avait décidé autrement et avait placé son cours à 17h. Sur le coup, j’étais plutôt mécontente d’avoir une journée autant blindée par sa faute mais au final, revoir les émeraudes de la brune me fit changer d’avis. Sa leçon pouvait même durer des heures si elle le souhaitait. Jusqu’à tard dans la nuit, jusqu’à l’aube.

Je traversai les couloirs pour rejoindre la nouvelle salle de classe. Par chance les deux pièces n’étaient pas trop éloignées l’une de l’autre. En plus les élèves avaient rapidement déserté les dédales pour rejoindre leur salle commune respective voire la bibliothèque. Non pas le parc, sauf ceux voulant être malades. La météo grondait à l’extérieur, incitant les personnes à rester dans l’enceinte du château. M’y voilà, analysons les forces en présence car je n'était pas la première arrivée. Qui étaient les intrus ruinant un tête-à-tête éphémère avec ma déesse ?

Une disposition inhabituelle des tables, un arc de cercle comme dans un amphithéâtre. Au moins, je ne remarquai pas une séparation indiquant un possible travail de groupe. C’était déjà ça. Par contre, j’aperçus le duo infernal de l’autre fois, la nounou Azaël et son mioche Arty. J’avais un compte à régler avec ces deux énergumènes depuis le précédent cours. L’obscurité de la pièce me donnait des idées. Je savais être vicieuse et me mettre aux niveaux pitoyables de mes adversaires. Patience était de rigueur. Un autre serpentard était là, un inconnu assis à côtés du blaireau. Un de ses amis ? Possible. Dans le doute autant m’en méfier. Il était un homme aussi, pas de quoi arranger mon opinion défavorable.

La revue d’effectif terminée, je m’installai en plein centre pour ne rien rater du spectacle que donnerait la brune. Et si elle pouvait me distinguer, ça serait parfait ! Dans les ténèbres tombantes dans la pièce, je saluai ma professeure d’un « Bonsoir Miss Peverell ». Je sortis mes affaires et dévorai d’un œil et demi le magnifique soleil devant moi. Mon dernier quart s’occupant de scruter sur ma droite. Ma baguette n’était pas sur le bureau cette fois-ci. Bouge ne serait-ce que le petit doigt Azaël… Vas-y essaye qu'on rigole !

hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ethan Turner, Mer 8 Nov 2017 - 7:30


Le froid, la pluie, ça devait être là dernière tempête marquant le passage de l'automne à l'hiver, après ça, le château revêtirait sa robe blanche pour quelques mois. Ethan avait hâte, car la neige signifiait l'arrivée du temps des fêtes, alors que la pluie signifiait pour lui de tomber malade au moindre centimètre passé les portes du château. En plus, il s'était décidé à s'entraîner à voler en balai en pleins hivers, et il avait très hâte de commencer, mais les grands froids hivernaux se faisaient encore attendre...

Le bleu et bronze était assis sur le rebord d'une fenêtre, dans le couloir, près de la salle de classe; il observait les gouttelettes de pluie faisant la course jusqu'au bas de la vitre, pour disparaître dans les ténèbres grandissantes. La nuit tombait de plus en plus tôt ces jours-ci, pas qu'aujourd'hui elle allait faire une quelconque différence. Il y avait effectivement quelque temps maintenant que le Serdaigle n'avait pas goûté au soleil, et il en aurait eu bien besoin, si tard dans la journée, pour faire le plein de motivation.

Des bruits derrière lui se firent entendre, des gens qui entraient dans la salle de cours, c'était donc signe qu'il était là depuis près d'une heure, le temps passait vite en compagnie de la mélancolie. Il mit sa main droite sur la vitre, comme s'il saluait quelqu'un de l'autre côté de celle-ci, la tempête peut-être, avant de sauter de son perchoir et de se diriger vers la salle de classe. Un autre professeur qui avait réaménagé sa salle de cours, ça n'avait pas fonctionné à l'avantage de la dernière qui avait essayée ça, mais cette configuration-ci semblait déjà plus attrayante et fonctionnelle.

Le bleu et bronze s'avança dans la pénombre de la classe, voyant au passage le duo Azarty installé à une extrémité des tables, excellent! Qu'ils restent à bonne distance, histoire de pouvoir observer leurs conneries sans pour autant devoir en faire parti. Il y avait également un inconnu de Serpentard avec eux, et une consœur de la maison d'Ethan assise à une place de choix. Bon, ça serait malaisant d'empêcher ses amies de s'asseoir avec elle, alors va pour s'asseoir à une place de distance d'elle, et du côté le plus loin d'Azarty, merci beaucoup.

Le Serdaigle salua sa professeure, juste avant de s'asseoir. Il se força pour avoir l'air le plus cordial possible, espérant en son fort intérieur ne pas avoir trop d'interactions sociales passé ce point.
-Bonsoir, professeure.


Il déposa son son sac sur la table devant lui, puis il se calla bien profondément dans sa chaise et se mit à observer d'un air blasé ce qui se passait autour de lui. Il n'osait pas se l'avouer, mais il avait grand besoin d'une bonne distraction en ce moment.

Hrpg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 8 Nov 2017 - 12:06


Se lever se préparer tranquillement, faire so… non je déconne, j’ai pas eu l’temps aujourd’hui en vrai. Des cours toute la journée à n’en plus finir, j’en peut plus. Heureusement là c’est le dernier j’suis totalement sur les nerfs. A tout moment je peux péter un câble. Quoi que ça va, là c’est histoire de la magie. Mon encre parfum fleur d’oranger, mes plumes parchemin et livre dans le sac, je me dirige vers la salle. Pour une fois que j’ai toutes mes affaires.

Bon t’façon pour se cours y’a pas trois tonne de possibilités. Soit on va parler d’évènements bien sympas et ça va être cool, soit on va parler de date. Et là je vais avoir un mal de tête énormissime au choix. J’ouvre la salle plongée dans l’obscurité. Ca va être quoi notre sujet ? Le sommeil ? Quoi que ce serais-drôle d’avoir une dissertation sur un sujet comme ça. T’es là, t’arrive devant ta feuille et BIM. « Voldemort était-il détesté à cause de ses crimes ou à cause de ses ronflements ? Vous avez 4h. » Là ça en jette. Si. Si c’est obvious, Voldemort ronflait. Sérieusement, vous avez vu la tronche de Lestrange sur les photos ? Obligé elle a pété un boulard à force de pas dormir, je vois que ça pour avoir ce tête.

Bref j’évalue la pièce devant moi, et je vois Azarty et Acky à les uns à coté des autres. Je pourrais me mettre à coté d’eux mais non, faut la jouer autrement. Je traverse la demi-lune avec un sourire et lève la main faisant un léger signe.

- Salut les gens.

Je tourne la tête et voit deux bleue. Mh, la rousse, Mered c’est ça ? Ah je connais son nom du coup désormais. Puis un mec que je connais pas, mais pas grave, j’ai le droit d’être poli quand même. Un sourire, signe de tête parce que bon… flemme de parler quand même. Je m’assois bien de façon à n’avoir qu’un voisin et Azarty en face. Parchemins et encre parfumée sur le bureau, il faut attendre le début du cours.

Et pour attendre y’a rien de mieux que dessiner. Et dessiner, ça je connais ! D’ailleurs je m’amuse à tester un encrage avec mon truc parfumé. Très parfumé. Une bonne odeur de fleur d’oranger. Mon ventre gargouille. J’ai faim. L’heure va être longue.

”Place”:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aria Morrison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Aria Morrison, Mer 8 Nov 2017 - 12:27


LA d’Ulysse et de Mered


Mais quelle idée de faire un cours à cette heure-ci ! Je suppose que Miss Peverell devait avoir une bonne raison mais bon, moi en attendant, ça m’embêtait un peu. J’aurais préféré aller me poser, bien au chaud, dans un coin près de la cheminée de ma salle commune, en me plongeant dans un de mes nouveaux romans. Surtout quand je vois le temps dehors, ça me déprime complètement. Du vent, de la pluie, des orages… On ne pouvait pas espérer mieux. Je soupire me disant que de toute façon, je ne peux rien y faire, c’est comme ça et c’est tout.

Prenant sur moi, je rentre dans la salle de classe qui est plongée dans les pénombres. A l’exception des éclairs qui illuminent ponctuellement le ciel, la seule source de lumière visible se situe près du bureau de mon enseignante où cette dernière est d’ailleurs déjà assise. Passant à côté d’elle, je la salue en accompagnant mon "bonjour" par un sourire.

Les tables étaient disposées en arc de cercle. Etonnant comme disposition. Allions-nous faire une sorte de débat ? En tout cas, je trouve que c’est conviviale de faire un cours comme ça. Je regarde les élèves présents et souris en apercevant Mered, assise en face du bureau de notre professeure. Elle n’aurait pas pu être plus au centre. Je vois aussi Ulysse assis à l’autre bout de l’arc de cercle. Je fais un signe à Mered pour lui indiquer que j’arrive et m’approche du Gryffondor.

- Hey, salut ! ça va ? - Je lui dépose un bisou sur la joue – je vais m’asseoir là-bas près de Mered – je pointe mon doigt dans la direction de la Serdaigle – t’as qu’à venir si t’as envie.

Puis, je passe derrière lui pour aller retrouver ma rousse à qui je fais également un bisou sur la joue et m’installe à sa droite. Je chuchote : "ça va ?". Je retire ensuite mes affaires de mon sac et les pose sur ma table.


Place:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Dragomir Orton, Jeu 9 Nov 2017 - 12:51


LA Du Paris-Brest

La fatigue.

On aurait pus dire la gène, la douleur, l’inconfort ou la faiblesse mais c'était vraiment la fatigue qui accablait Dragomir. Depuis l'attaque, le français avait par tout les moyens tenté d'écourter son séjour à St Mangouste. Pourquoi? D'une il y avait ses ASPIC, ils ne faut pas les oublier, mais surtout... Il n'avait aucune nouvelle de personne. Arty pouvait être mort ou dans un coma total, il se rongeait les sang.

Le chemin était flou jusqu'à la salle. Dragomir n'aurait jamais du quitter l’hôpital, il s'affaiblissait beaucoup trop. En boitant dans la salle, il eut à peine le temps de marmonner un bonjour à la professeure qu'une rafale de vent lui sauta dessus. Quelqu’un lui faisait un câlin si fort qu'i en perdait le souffle. Dragomir sentit, la larme à l’œil, le parfum chocolat-mandarine de son meilleur ami.

"T'es vivant! Mimir est vivant! Alleluia!  

-A moi aussi tu m'as manqué. La voie du français était si faible.

Dragomir desserra son étreinte et regarda le Paris-Brest en face. Il avait bonne mine! Avec un sourire qui se passait de mot il alla donc s'asseoir mais lui murmura avant.

-Pour Ulysse rendez-vous à la tête de sanglier, je vais lui en parler.

Dragomir s'avança jusqu'à la place à droite du Gryffondor (2) et s'installa avec précaution.

-Salut! Content de voir que tu t'en est tiré.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Élius Askin, Ven 10 Nov 2017 - 1:58






Yey. T'en a pas marre, Poudlard - d'me voir_marteler tes couloirs ? En grand écart _au goûter - j'prends tes pavés, m'enjaille dans ton poitrail, tambourine ta pierre fatiguée. Soyez prêts ! Quatre heure&demi, battre l'ennui à coups de pieds_à coups de bruit. Pire qu'une lobotomie_ j't'Askin , t'piétine_ Quoi ? Ooh, t'as besoin d'une aspirine ? Wémé désolé, j'ai rien entendu, tu peux répéter ? T'sais quoi laisse tomber d'façon je suis d'jà parti, TMTC Histoire d'la magie. Sac à l'épaule, cape - changement de rôle. Élève modèle ? Un jour, c'serait peut être drôle. BON - Peverell 17 heures - sérieux - t'as pas peur ? T'es cruelle, même le ciel pleure la tristesse d'mon cœur pour ton cours. Pis arrête de me détester, j'suis pas encore arrivé.


— Bonjour ! - pénombre et reniflement sonore - Mais ça sent trop la sueur ici Madame ! - Là, tu peux. Han, nan attends - Omé j'disais pas ça pour vous hein... - sourire angélique - J'suis sûr que vous sentez très bon ! - Tu peux plus en fait. Wémé tu croyais quoi aussi ? Enfermer des adolescents en fin de journée dans une pièce, et obtenir une odeur de fleur d'oranger ? - Fleur d'oranger ? - Ulysse_oui_avec_toute_ma_chasteté_je_viens_te_sniffer :


— T'as changé de parfum ? Trop tard pour la réponse, d'jà un nouveau cap : à l'autre bout d'la table j'm'échappe. En chemin, devant le bureau je pivote, pirouette, véritable starlette. C'pas d'ma faute Madame si j'm'enflamme _ mais vous m'offrez la scène que mon corps réclame ! ALORS - Ici clairement ça sent la psychose et la vanille, mononucléose et mandari.. ambiance morose et soi-disant famille. Toi le Russe, si je pouvais t'assassiner d'un vis-à-vis voici c'que tu sentirais :


— Assis à côté de ton goûter ? Encore une sssucette à c'que j'vois. Avec un regard vers le blaireau pour éclaircir le tableau. Bon, da s-vidania ! Sans stress, derrière vous je passe, et dans la lumière basse, me penche avec souplesse près de ton oreille pour susurrer un express :


— ssSSSss, toujours bien entouré l'ananasss... Oh, mais c'est toi qui sens la trans' ! avant de glisser sur une place providentielle. Iris espiègle vers toi, l'aigle au visage d'ange. Attention, bouge pas trop, ou j'te mange.




Place :
 


Dernière édition par Élius Askin le Mar 14 Nov 2017 - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tris Chase
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Tris Chase, Sam 11 Nov 2017 - 13:17


J'étais en train de rêvasser en métamorphose, je regarde l'heure: 16h58, qu'est-ce que c'est long, en plus après j'ai cours avec miss Peverell, je sens que la journée va encore être longue. Dring Dring! Ouf enfin la sonnerie, je prends mes affaires dis en-revoir et sort pour aller à la salle du prochain cours. Quand j'arrive, je vois que la salle est disposée de façon à ce que ça fasse un arc-de-cercle. comme dans un amphithéâtre.

J'entre et dis:

Bonjour, miss Peverell.

Je part m'asseoir à la place numéro 4, je regarde qui est déjà là est je vois trois Serpentard, deux Gryffondor, deux Poufsouffle et deux Serdaigle. Je reconnais Ethan, Artémis, Azaël, Mered, Ulysse et Elius qui étaient aussi au cours de sortilège. Je reconnais aussi Aria que j'ai croisée un soir dans la salle commune. Par contre les autres je ne les ai jamais vu ou croiser. Je m'installe confortablement et pique un petit somme en attendant que les autres arrivent et que le cours commence.


Dernière édition par Tris Chase le Sam 11 Nov 2017 - 13:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zephir Riley
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Zephir Riley, Sam 11 Nov 2017 - 13:24


17 heure, est-il légal d'imposer ça à de jeunes gens ? La justice mériterait d'être sérieusement réévalué, c'est du grand n'importe quoi. Je marche en traînant du pied, plus j'y pense et plus cette heure tardive m'obsède : 17 heure ... Le cours terminera à 18 heure, ... 18 heure : six heures après l'heure du repas, deux heures après l'heure du goûter, et surtout une heure seulement avant d'allé manger à nouveau.

C'est avec un goût prononcé d'amertume que je passe le seuil de la porte qui disparu aussitôt au même moment. Avec ce jeu de lumière chaleureux, même la noirceur environnante à elle semblait accueillante. Tout est homogène, même la météo est propice à l'ambiance actuelle. J'ai toujours beaucoup aimé le bruit de la pluie, et encore plus celui du tonnerre, elles jouent une mélodie agréable et reposante, changeant parfois de rythme ou d'intensité. Je m'avance dans la salle pour m'installer avec un sentiment de plénitude.

Je balaye du regard le demi-cercle à la recherche d'une personne familière auprès de qui m'asseoir, de dos je crois alors reconnaître Élius,   et une chaise libre à sa gauche. Accélérant le pas, je me jette presque sur la chaise avant qu'on ne me la vole, c'est moi qui l'ai vue le premier !

- Salut Élius - simultanément nos deux poings se sont levés pour venir se cogner l'un à l'autre sans bruit -
Regarde ce que j'ai eu hier dans un chocogrenouille.

Je sors de ma poche le portrait animé de l'ancien directeur de Poudlard Sergei Kholov et le fait glisser dissimuler sous ma main de ma table vers la sienne avant de le découvrir pour le laisser admirer.

- Ca devait être un paquet fabriqué avant qu'il ... enfin tu vois quoi, j'parie qu'elle vaudra cher dans pas longtemps.

Je regarde mon pote avec une certaine fierté dans le regard, fier de mon petit trésor. Dommage que Sergei ne soit pas dans son cadre, seul le nom permet d'identifier la carte du sorcier à collectionner, moi même je n'ai pas encore eu la chance de le voir sortir sa tête depuis hier soir.

Place:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Lorelaï Peony, Sam 11 Nov 2017 - 15:01


Le soleil était déjà bien bas dans le ciel quand Lorelaï quitta la Salle Commune de sa maison pour rejoindre le cours d'Histoire de la Magie. Elle traversait les couloirs du château tel un fantôme qui, ayant errer dans ces murs durant des siècles, ne pouvait plus en percevoir la beauté. Or, ce n'était pas le temps qui lui masquait la vue ce soir. Lorelaï manquait d'air depuis trop longtemps. Et les poumons essoufflés, il lui était impossible de déceler la magie qui régnait dans le château.

Je ne vous parle pas de la magie des sortilèges et des potions, ni de celle qui donne vie aux toiles et aux armures. Non, la magie que Lorelaï ne pouvait plus voir était plus subtile, plus discrète. Elle se cache dans les rayons du soleil couchant qui traverse les arbres du Parc déjà endormi. Elle imprègne les rires des élèves qui, dans leurs capes virevoltantes, illuminent les couloirs du château. Je vous parle de cette magie qui tisse les liens, qui permet doucement à deux cœurs de se rencontrer.

Pourtant, distinguer cette magie, celle qui donne vie, celle qui anime les âmes, la peindre, la dessiner au quotidien, était ce qui constituait la jeune femme. Son carburant, son kérosène, son combustible.

Lorelaï poussa la porte de la salle de classe. Elle arrivait tard, elle avait peu de choix.

D'une part du long banc, Arlequin et Pierrot installés gentiment, avec en prime le garçon de la nuit sous les étoiles. A l'autre bout de la classe, Ulysse, et ce qui semblait être le jeune homme qu'elle avait soigné quelques jours plus tôt. Au centre, quelques étudiants, dont un qui attira son attention.

Place:
 
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Megan K. Hayajân, Dim 12 Nov 2017 - 22:02


____________________


En pleine méditation dans un couloir, à oublier que le temps passe. Un livre posé sur ses jambes croisées, Megan garde les yeux fermés. Elle se concentre sur les paysages naturels qu'elle voit dans le creux de son esprit. Des montagnes, des fleuves pour calmer sa colère. Mais en vrai, ah en vrai, elle boue sa colère, elle lui donne des envies de violences comme jamais elle n'en a connu. Tout ça parce que sa maladie prends le pas sur le réel. Elle aimerait l'égorger cette maladie, mais elle ne peut pas. Elle est bloquée dans un cadre par des règles de bonne conduite... ah comme il serait doux de la voir se blesser toute seule, s'auto-détruire... ! Megan ouvre brusquement les yeux, une lueur sanguine dans le regard et les cheveux rouge écarlate. Elle se lève et arpente son petit chemin.

Cours d'Histoire de la Magie. Une matière agréable, calme, sans baguette magique pour tout gâcher. Les baguettes magiques c'est clichey; on dit que ça aide, mais la métamorphomage refoulée n'en était pas si sure. Elle échouait tout le temps. Elle aimait les cours de savoir, de théories, où elle était bien meilleure... en théorie. Elle poussa la porte et lâcha un "Bonjour professeur" avant de se trouver une chaise.

Elle prit un parchemin, une plume et de l'encre et se mit en mode veille. Il fallait bien faire passer le temps en attendant que le cours commence et que le professeur entre véritablement dans la danse. Au loin elle vit Mered et la salua et à côté, un type. Ok. Elle ne s'énerverait pas aujourd'hui. Elle triturait sérieusement l'une de ses mèches ardentes mais personne n'aurait à souffrir de sa colère - a part elle-même, bien entendu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Anna Schomann, Lun 13 Nov 2017 - 20:40


L'horreur de devoir se taper à nouveau la matière la moins mouvementée de toutes et ce à la toute fin de la journée. Fatigante et longue journée avec seul le mauvais temps pour remonter le moral. Encore une stupide convention que d'appeler "mauvais" une chose différente. J'avais profité de ma pause juste avant ma classe pour aller faire un tour du côté de l’extérieur et ainsi profiter de deux choses qui me faisait aimer les petits moments simples. Une cigarette sous la tonnelle martelée de gouttes de pluie. Le son incroyablement agréable à mes tympans et qui avait pour remède de faire s'envoler toute l'anxiété... Pourquoi appeler cela "mauvais".
Je rentrais dans la salle de cours dans les derniers apparemment et découvrais à mon grand regret deux visages que je ne voulais pas trop croiser. Le premier était le squelette de la soirée d'Halloween (Ulysse) qui avait eu l’indécence de voler mes lèvres et ensuite le vert (Azaël) dont la réputation ne faisait que de se noircir cours après cours, connerie après connerie. Son partenaire (Artémis) du cours de Métamorphose était là aussi, mais pour une raison assez obscure, sa tête me revenait mieux.

En parlant d'obscurité, la salle tout entière avait été plongé dans une ambiance tamisée assez agréable. L'idée de piquer une sieste effleura mon esprit, mais ce n'était pas très Serdaigle de se laisser corrompre par de telles inepties. Je fonçais non loin des gens de ma maison et posais mon sac sur lequel les restes de la pluie se laissaient apprécier. Quelques gouttes s'échappaient et ruisselaient sur mon bureau, mais sans aller gêner l'espace personnel de ma voisine (Aria).
Une fois bien assise, je regardais ma professeur pour lui offrir un sourire en guise de salutation. Cette femme était à chaque fois plus impressionnante, plus grande et il était chaque fois plus dur pour moi de détourner les yeux d'une telle création de la nature, mais c'était ce que j'avais fait. J'avais détourné le regard pour le placer sur le vert et argent à l'autre bout de l'arc de cercle. J'étais calme, j'étais attentive et parfaitement sereine, mais un seul faux pas susceptible de m’agacer et l'élément perturbateur se verrait bien reçu.

« Bonsoir, Aria c'est ça et Mered je crois ? »

Ma voisine, je n'avais eu que très peu d'occasion de lui parler et bien que son nom m'avait été donné par mon emploi de stagiaire, c'était une personne que je ne connaissais que très peu. De la même manière, la belle rousse (Mered), je l’avais croisée quelques fois dans notre salle commune et même si son charme n'égalait pas celui de Miss Peverell, j'avais déjà remarqué les deux émeraudes qu'elle avait reçus. La plus rare des combinaisons que ces yeux et ces cheveux, mais n'était-ce pas de là qu'elle prenait toute sa valeur. Mon regard était resté bloqué sur ma camarade bleue pendant quelques secondes, peut-être trop.

Place:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 6

 Cours N°7 : Mystère...

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.