AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 6
Cours N°7 : Mystère...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Élius Askin
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard

Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Élius Askin, Jeu 16 Nov 2017 - 4:10






Posey, menton en main, j'entonne un refrain : mes pupilles éparpillent quelques notes sur ton doux minois de lilas quand - Whaaat ? Encore toi l'jaune_et_ta_ré_par_tie_de_mô_me... Bref, OSEF t'v'là Zeph' - mon poto presk barjot comme moi (_ _'fin _ _ j'crois). La carte glisse, regard complice _ ton enjoué de l'avorton excité :


— Owé ! Tin, c'est relou, pourquoi il est pas là ? Tu crois qu' - KRRRR ! - Woow ! - La chaise se fait plaiz, ___recule, se b.a.s.c.u.l.e. un peu - et là : TES YEUX. de serpent venimeux, mots complément vermineux, dans ta bouche ça grouille, tu m'touches_ ça sent l'embrouille. Un éclair plus tard, retour_à_la_case_départ. Une table, des stylos, et là - P*TIN - C't'impitoyable photo ! Occulter le reste, tomber sur la vision cauchemardesque. Besoin de déglutir. Zephir vers moi j't'attire, le front en rase-motte//chuchote :


— Vazy là, ...déjà en première année c'mec m'demande mon nom en Russe.. Maintenant y'a quelques semaines, il me coince dans un couloir en m'disant qu'on est cousins. Et aujourd'hui il me balance cette photo ...qui doit dater au moins d'avant ma naissance ! Tu vois, à droite c'est ma mère, à gauche mon oncle, et je connais pas la femme au milieu. P*t*in.. Tu crois que c'est vrai ? Tin Zeph, pourquoi cet enf**ré a une photo d'ma mère ? J'te jure ça commence à me chauffer son histoire là. Tempes bourdonnantes, j'range l'image - crampe montante//estampe entêtante - soudaine envie d'passer en mode braconnage.


La photo que Zack jette sur le bureau d'Élius :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Alhena Peverell, Ven 17 Nov 2017 - 18:39


Tu fermes les yeux un instant, tu essaies d'oublier le petit aparté qui vient de se dérouler. Tu soupires, croises tes mains l'une avec l'autre et baisses le regard sur ton bureau. Il est temps de commencer ton cours, tu fais une légère grimace avant de redresser soudainement la tête vers tes élèves. Tu frappes dans tes mains une ou deux fois, pour demander le silence. Tu te lèves alors et les contemples un à un. Il semblerait que tout le monde soit bien là.

Bonjour à tous, le cours va donc commencer. J'aimerais cependant faire un point sur un des derniers cours, si les débordements viennent à revenir, c'est l'exclusion directement de cours. Pause, Ceci étant dit, pour bien débuter les choses, j'aimerais que chacun pose sa baguette devant lui. Elles vont vous être utiles, vu que c'est le sujet du jour. Mais avant de nous attarder plus sur celles qui vous sont destinées, j'aimerai d'abord savoir ce que vous savez sur l'histoire des baguettes, ou un de leurs fabricants célèbres.

Tout en parlant, tu fais lentement le contour de ton bureau pour venir t'y assoir sur la tranche. Tu jettes des regards à gauche à droite, essaie de deviner lequel va répondre en premier. L'histoire des baguettes n'était pas forcément un sujet des plus passionnants, mais c'était comme ça. Tu ne leur laissais pas vraiment le choix. Toi, il te plaisait, toi ça t'intéressait toujours ce genre de découverte.
Et les artisans, qui avaient marqué le monde avec certaines des baguettes historiques, étaient quand même extrêmement intéressante à étudier.
Coeur battant, tu jettes un dernier regard à Azaël, pour savoir s'il s'est calmé. Tu scrutes alors Ulysse et Artemis, au premier mouvement suspect, c'était la porte, directe.

____________________

HRPG :
- Vous avez jusqu'au Samedi 25 Novembre 23h59 pour poster et répondre à la question.
- Vous êtes en droit de prendre mon LA pour dire que je vous interroge, s'il n'y a pas eu de débordement dans les postes précédents le vôtre. Cependant, pour des raisons de cohérence, Élius, Azaël, Zackary, Ulysse et Artemis ne sont aucunement autorisés à prendre mon LA, qu'importe les circonstances.
- Merci de laisser de quoi répondre à tous vos camarades, n'oubliez pas que vous n'êtes pas un livre.

Amicalement,
Alhena



Dernière édition par Alhena Peverell le Ven 17 Nov 2017 - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Jade Wilder, Ven 17 Nov 2017 - 19:20


Sérieusement ? Elle était à peine arrivée, avait tout juste posé ses affaires et déjà... il y avait des embrouilles. Heureusement que les places encore disponibles ne se trouvaient pas juste à côté des perturbateurs, sinon elle aurait sans doute pété un plomb avant la fin du cours. Quelque chose semblait différent cependant, au lieu de se battre avec les autres, ils se battaient entre eux... Allez comprendre. En fait, elle ne voulait pas comprendre, parce-que chercher une quelconque explication lui vaudrait sans doute une engueulade, comme au premier cours partagé avec Azaël. Ouais, elle s'en souviendrait de ce cours.

Heureusement, Alhena semblait avoir le parfait contrôle de la situation. Espérons que ça dure en tout cas, elle n'avait pas suffisamment de patience pour supporter un cours comme celui de la dernière fois. Ignorant donc royalement l'altercation, la blondinette jeta un oeil sur ses dernières notes. Pas fameux, malheureusement. Mais si elle devait se concentrer sur quelque chose, c'était là-dessus, les deux à côté ayant une conversation qu'elle ne voulait pas écouter. Enfin, du moins jusqu'à ce qu'on s'adresse à elle après une croisade des regards.

- Train, oiseau, détraqueur, ministère, petite fille, ascenseur.

Ulysse avait formulé ces mots comme si ils avaient du sens. Ils n'en auraient pas eu normalement, pour quiconque. Mais pour elle, ils en avaient. Ce cauchemar, fait plusieurs nuits auparavant. Il s'était mal finit. Elle était morte, juste morte. Faisait partie du passé et n'était plus qu'une dépouille de plus. Beaucoup étaient morts dans ce rêve, beaucoup qu'elle connaissait. Pourquoi ces personnes avaient fait partie de son rêve ? Aucune idée. Mais le plus troublant était qu'Ulysse en faisait partie. Il était dans ce petit groupe, tentant de survivre à une aventure qui ne pouvait que mal tourner, emplie d'illusions et d'épreuves à passer. Elle avait échoué. Et abandonné tous ceux qui comptaient sur elle. Dans ce cauchemar, elle avait faillit à tous ses devoirs.

L'expression de la jeune fille s'était automatiquement endurcie. Comment pouvait-il savoir ça, ces détails ? Ce n'était qu'un cauchemar. Il n'était pas sensé le savoir ! Pour être honnête, Jade ne savait que dire ou que faire. Elle ne s'attendait pas à ce que ce genre de chose arrive. Pour elle, c'était un cauchemar, une honte à enterrer, une page à tourner. Non.

- Comment tu sais ça ? Ce n'était qu'un cauchemar.

Elle aurait voulu sa voix ferme et sans équivoque, mais celle-ci sonnait plutôt tremblante et incertaine. Le point serré, la blondinette tenta de calmer les battements de son coeur qui s'étaient accélérés. Ce n'était pas possible. Il allait falloir qu'elle parle avec Ulysse, vraiment. Néanmoins, le cours ne tarda pas à débuter. La conversation devait visiblement être remise à plus tard.

- Bonjour à tous, le cours va donc commencer. J'aimerais cependant faire un point sur un des derniers cours, si les débordements viennent à revenir, c'est l'exclusion directement de cours. Ceci étant dit, pour bien débuter les choses, j'aimerais que chacun pose sa baguette devant lui. Elles vont vous être utiles, vu que c'est le sujet du jour. Mais avant de nous attarder plus sur celles qui vous sont destinées, j'aimerai d'abord savoir ce que vous savez sur l'histoire des baguettes, ou un de leurs fabricants célèbres.

Merlin merci, peut-être pourrait-elle travailler correctement durant ce cours. Enfin encore fallait-il que les choses se passent correctement et ça, elle ne pourrait en être sûre qu'une fois le pas de la porte et l'heure de cours passés. En attendant, il fallait qu'elle travaille, mieux que la dernière fois et qu'elle remonte ses notes. Priorité absolue. Il lui fallait laisser de côté ce cauchemar pour se concentrer sur la vraie vie. Les vraies choses. Du moins, c'était ce dont elle essayait de se persuader en posant sa baguette devant elle, puis en levant la main. Elle n'y connaissait pas grand chose non plus, mais l'origine même des baguettes avait été l'une de ses premières curiosités en découvrant ses pouvoirs. Qui ne voudrait pas savoir d'où vient cette magie si fascinante ?

- Il me semble que les toutes premières baguettes connues venaient d'Europe. Je ne sais plus quand mais... à ce moment là il n'y avait pas de véritable fabriquant, leur puissance était du coup plutôt rudimentaire.


Dernière édition par Jade Wilder le Lun 20 Nov 2017 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aria Morrison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Aria Morrison, Ven 17 Nov 2017 - 20:49


Miss Peverell frappe dans ses mains, je tourne immédiatement la tête dans sa direction. Il s’agit sans doute du signal qui marque le début de son cours.

Elle débute par avertir chacun d'entre nous que s’il y a un quelconque débordement dans son cours, les personnes concernées seront directement exclus. Cela peut paraître sévère mais je trouve que c’est juste, surtout quand je sais que je me trouve dans la même pièce que certains éléments perturbateurs. J’espère qu’ils vont bien se tenir. De toute façon, comme elle l'a dit, s’ils commencent à faire n’importe quoi, ils devront quitter le cours.

Ma professeure nous indique ensuite que nous devons poser nos baguettes devant nous. Pour ma part, elle y est déjà, puisqu’en arrivant, j’avais sorti mes affaires de mon sac. Je me demande ce que nous allons faire d'ailleurs. Elle continue ses explications et je comprends que nous allons parler de l’histoire des baguettes ainsi qu’un de leurs fabricants célèbres.

Une Poufsouffle intervient rapidement pour mentionner que les premières baguettes connues venaient d’Europe. Je hoche la tête, c’est vrai que j’avais lu ça quelque pas. Mais tout comme elle, je ne connais pas la date exacte. Elle indique aussi qu’à cette époque il n’y avait pas de véritable fabricant.

Je me souviens également avoir lu quelque chose par rapport à l’importation des baguettes. Je lève la main pour prévenir Miss Peverell que je souhaite intervenir. Après qu’elle m’ait donnée la parole, je partage une information supplémentaire :

- Elles ont été importées plus tard en Amérique du Nord par Miss Syre ou Sare... Je ne sais plus trop comment elle s'appelle. Mais il me semble que c’était au 16e ou au 17e siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Dragomir Orton, Ven 17 Nov 2017 - 20:51


Jade à coté de lui? Ô mes dieux! avait elle bien lui le petit message? Ferai t’il d'une pierre deux coup durant ce cours? Se pourrai t’il qu'ils soit un peu plus de trois à la tête de sanglier? Ulysse sembla perdre ses moyens devant Jade. Et bien quoi! Elle est joli mais quand même...

La professeure commença sa litanie. Dragomir était partagée à son sujet. De prime abord elle était cultivée, froide mais sur d'elle. Mais le français ne pouvait s’empêcher de ce souvenir de cette nuit ou elle l’avait surpris dans la bibliothèque. elle l’avait à peine aidé. De plus elle semblait avoir une certaine affinités avec le verdâtre et ça c'était pas bon.

Le sujet en revanche intéressa le garçon. Il aimait entendre parer de l'art occulte des baguettes magiques. Dragomir sorti sa baguette de poirier et leva la main avec lenteur, toujours aussi épuisé il murmura d'une voix faible.

Le principe même d'une baguette est de canaliser la puissance magique afin que le sorcier ou la sorcière puisse utiliser ses pouvoirs avec un maximum d’efficacité.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Azaël Peverell, Ven 17 Nov 2017 - 22:20


Arty a eu peur. Toi aussi en fait. T'as eu peur d'être capable de lui faire du mal. De ne pas parvenir à te contrôler. T'en as marre d'être comme ça. De laisser toujours tes émotions prendre le dessus. D'être incapable de te maîtriser au point d'en venir à des gestes que tu regrettes par la suite. Il faut vraiment que ça cesse. Pourtant, tu ne t'excuses pas. Même après l'intervention d'Alhena. Mais ses mots t'apaisent légèrement. Tu sens la haine glisser hors de toi, aussi facilement que ça. Parce que finalement, elle l'avait remarqué. Et t'as envie qu'elle soit fière de toi. Bien que tu ne le montres pas toujours. T'as peur de lui faire honte. A un tel point que tu préfères le faire volontairement pour t'y préparer. Mais pas cette fois.

Tu gardes le silence, mais ta respiration se calme. Ton humeur est loin d'être bonne, mais elle n'est plus massacrante. Tu lances un regard vers Arty. T'espères vraiment ne pas être allé trop loin. Mais ton amour propre t'empêche de t'excuser pour le moment. Alors tu restes à l'écart. Le temps d'être sûr de te calmer. Le cours commence. Sauf que t'y connais rien en baguettes magiques toi. Tu ne t'es jamais intéressé à ça, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. Mais il y a bien une baguette qui t'as longtemps fait rêver. Que t'as toujours voulu posséder. En te disant que si elle était à toi, ton père n'aurait jamais pu se comporter comme il l'a fait avec toi. Parce que tu aurais été le sorcier le plus puissant qui soit.

Difficile de dire si cette baguette n'est qu'une légende ou si elle a vraiment existé. Mais elle a une histoire bien particulière. Et si ta soeur demande le nom d'un fabriquant de baguette, celui qui a fabriqué celle-ci est bien plus impressionnant qu'Ollivander. Tu attends que tes camarades finissent de répondre. Et tu jettes quelques mots, sans demander la parole. D'un ton indifférent. Comme si rien ne s'était passé avant ta prise de parole. Alors que la peur que tu as lu sur le visage d'Arty te tord à moitié les entrailles. Mais t'as remis ton masque. Aucune faiblesse. Aucun remords.

- Paraît que la Mort elle-même a fabriqué une baguette. La baguette de sureau. La plus puissante qui soit.

En vérité, tout ce qui tourne autour des Reliques de la Mort t'intéresse. T'as envie d'y croire, à cette légende. Ce conte pour enfant. Parce que la Mort est la plus grande faiblesse humaine. Et même si elle ne te fait pas peur, que tu en es déjà venu à accepter la tienne plus d'une fois en croyant la voir arriver, tu ne peux t'empêcher de penser à la classe que ça impliquerait que d'être le Maître de la Mort elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Donovan Draconile
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Donovan Draconile, Ven 17 Nov 2017 - 22:26


Alors que les élèves qui se connaissaient discutaient, se taquinaient, Donovan pensait. Il se demandait à quelle sauce allait-il être mangé pendant ce cours. Il ne savait pas du tout sur quel sujet allait porter ce cours. Il ne savait même pas s'il avait bien fait de courir autant pour arriver pile poil à l'heure meme avec des chaussures inversées alors que le monde ici continuait de discuter. Mais, décidément il avait eu raison d'être à l'heure, il respectait toujours quand il le pouvait la ponctualité. Il détestait être en retard. Il se rappela ses cours par le passé. Il n'avait été que rarement en retard.

Tiens, la professeur se mit à parler, le sujet allait-être les baguettes magiques. Pas totalement passionnant mais sans être défini d'ennuyant. Elle leur demanda de lui dire ce qu'il savait des baguettes. Certains disaient qu'elles venaient d'Europe, puis importé en Amérique, qu'elles servaient à canaliser les pouvoirs des sorciers, que la Famille Ollivander était une famille de fabricant et la dernière personne à avoir participer avait mentionné que la Mort avait fabriqué la Baguette de Sureau.

Donovan de son côté ne connaissait pas grand chose aux baguettes mais décida de participer avec quelque chose qu'il savait. Il leva timidement la main, la professeure le vit et l'interrogea.

"Alors, c'est pas une information très culturelle ou qui démontre une grande intelligence mais je dirais que les baguettes peuvent-être faites d'un bois, d'un coeur et possèdent une flexibilité et une longueur différentes. Chaque baguettes est unique et je dirais qu'il doit y avoir une baguette différente pour chaque sorcier."
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Arty Wildsmith, Sam 18 Nov 2017 - 1:10


Le cours venait de commencer, Arty lève légèrement la tête, l’autre à côté est toujours en retrait et lui ne bougerait pas. Au moins, la situation ne pouvait être plus claire. Il regarde Peverell lancer le début de la séance qui porterait apparemment sur les baguettes magiques. Lueur d’interrogation dans ses yeux clairs, c’était que le sujet n’était pas si inintéressant que ça. Mais son cœur est toujours tordu, totalement à vif. Il pose tout de même Odette devant lui et se redresse, menton dans le creux de la paume de main. Comme quoi, il savait se taire parfois, il pense que si d’autres avaient fait ce que le Serpentard venait de lui faire il aurait littéralement explosé, capricieux et effronté qu'il était. Pourtant là, ça l’avait tout à fait calmé. Ses yeux sont rivés devant lui, il ne se risquerait pas à les faire dériver sur le côté, jamais. Une question simple fuse sur l’histoire des baguettes magiques. Les élèves sérieux s’emparent tout de suite de la parole.

Le Blaireautin les écoute à peine parce qu’en réalité il est à l’affût de tout ce qu’il se passe sur sa droite, malheureusement pas grand-chose. Alors qu’il en savait des choses, à l’époque, il s’était renseigné sur Odette, après tout, c’était sa plus fidèle amie et puis elle n’allait pas lui mettre son poing dans la figure, elle. Ainsi les baguettes, ce n'était pas un sujet inconnu. Il lui semble alors que ses camarades parlent de l’histoire des bâtons de bois, d’autres s’intéressent à leurs caractéristiques tandis que Mered se lance sur la famille de grands fabricants. Puis Aza. Il participe au cours, comme si tout était tout à fait normal, Arty n’en revient pas. Comment osait-il ? Comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le bougre. Le Poufsouffle lève les yeux au ciel, et c’était censé être son pote, tseuh. Il parle de la baguette de Sureau. Il connaissait cette légende, si c’en était vraiment une, elle faisait partie de l’histoire la magie commune, pas cachée, diffusée dans les livres les plus récents pas encore recouverts d’une triste poussière.

Alors il décide de faire comme l’autre. Le gamin tente de faire croire qu’il n’est pas touché, que son estomac n’est pas sans dessus sans dessous après le renversant accrochage. Excepté que lui ça se lit dans ses yeux, bien loin. Pourtant il secoue la tête et prend la parole, comme ça. « Comme fabriquant de baguette il y avait aussi le mec là, qui vient de l’Europe de l’Est, machintrucrovitch. Il me semble qu’il avait, à un moment, la baguette de Sureau dont parle mon voisin. » Et oui, comme si son voisin était n’importe qui et qu’il ne le connaissait pas plus que ça. Sauf que ça se sent, que sa voix tremble, qu’il ne s’est pas encore remis, pauvre enfant. Alors il a honte, bizarrement, c’est un sentiment qu’il ne connaît pas tellement, il se réfugie dans ses bras croisés. Allez, rester digne.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alec Z. Dmitriev
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Alec Z. Dmitriev, Sam 18 Nov 2017 - 1:54


Every angel had dirty hands.Je claque des ongles sur le bureau fait de bois. Dans ma tête, ma colère gronde. Mon coeur bat comme mon sang bouille dans mes veines. Douleur éphémère, réflexion sévère, ma folie s'use dans ma langue de vipère. Je dégringole. Je m'envole. Je m'ennuie encore, comme d'habitude, à chaque fois que je vais en cours. J'écoute les autres en les ignorant, comme d'habitude. Monotonie maladive, effet secondaire, j'ai envie de vomir. Les mots d'une silhouette, elle me tétanise et pourtant, derrière ce masque invisible, je reste muet. Derrière les agressions de ce gamin, je me tais. Je l'entends et pourtant, cette fois, je ne bouge pas. Les paroles de la prof' me viennent jusqu'aux tympans. Je pouffe silencieusement avant de rouler du regard. Cette silhouette, du temps passé, n'avait pas tort. Je ne suis "qu'un Enfant". Dire que j'en ai marre de faire partie de ses clones. Toujours la même rengaine, toujours la même chose. Je me lève, je me force à manger, je vais en cours, je vais me coucher. Et c'est comme ça toute la semaine... C'est comme ça toute l'année. Cette année, la dernière. Bordel, vivement qu'elle soit terminée. Je ne suis qu'un Ange déchu avec du sang sur les mains, de la Noirceur dans l'âme et le cœur gelé comme une pierre tombale. On peut toujours essayer de me mettre dans une cage, m'enfermer dans une cellule capitonnée, essayer de me faire taire. Pourtant, je trouverais toujours la force de me relever, de me battre pour ce que je suis et pour ce que je rêve d'être. Alors, pour faire bonne figure, j'ouvre ma bouche, parlant sur un ton neutre lorsque ce fut mon tour de parler.

- « ...Hm... Il semblerait que certains sorciers peuvent être capable de lancer des sortilèges sans baguette aussi, enfin... Ce ne sont que des rumeurs... Je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est possible, ce genre de chose. »

Alors, d'un soupire, je regarde ailleurs, portant mon regard sur ma voisine de gauche, puis mon voisin de droite. Superbe ambiance morbide, quelle torture. Finalement, je remets mes bras sur le bureau, les croisent avant de venir enfuir ma tête contre ceux - ci. Juste le temps de pouvoir éviter de croiser le regard de certains ou de mourir d’ennuis.
© 2981 12289 0 & Azryel
Revenir en haut Aller en bas
Zephir Riley
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Zephir Riley, Lun 20 Nov 2017 - 22:20


Alors qu'Élius réagit à mon dernier butin, un taré vient le bousculer, et profaner ce qui ressemble à des menaces pour des raisons que j'ignore, je le regarde d'un mauvais oeil, mais déjà il s'éloigne. Venir agressé un garçon qui a 4 ou 5 ans de moins que lui, c'était vraiment pitoyable, en plus de la faire en cours sans aucune gêne.

Mon pote commence à me raconter que c'est pas la première fois qu'il se fait harceler par l'autre timbré, et me faire remarqué la photo qu'il a déposé censé être un cliché de sa mère et du frangin de celle-ci avec un inconnu.

- C'est trop bizarre ton histoire, faudrait le surveiller, il doit cacher quelque chose, faut qu'on essaye de lire son courrier pour connaitre l'identité de ses parents et voir s'il dit la vérité.

Je m'imagine déjà parfaitement en espion infiltré pour connaitre le contenu des lettres du nouvel ennemi. La professeure impose le silence avant qu'on puisse échafauder les détails du plan, tant pis, je prendrais mon mal en patience. Le sujet : les baguettes magiques. A la demande de l'autorité de cette pièce, je pose ma baguette à plat et en profite pour reprendre ma carte à collectionner que j'avais presque finit par oublier. J'ai pas trop d'idée à ce sujet et c'est déjà presque mon tour, je m'efforce de réfléchir rapidement pour ne pas laisser de blanc quand mon tour viendra. Comme par hasard, c'est à chaque fois au moment où j'ai vaguement une idée qu'une personne me la vole dans les grandes lignes, ce qui se produit notamment avec une grande bleue. Mon tour approche à présent, je dois vite trouver un truc à dire avant qu'on me vole tout et que je passe pour un idiot. Au moment où le grand méchant termine sa phrase je m'empresse de m'imposer :

- "Il paraît que selon les matériaux d'une baguette, elle est plus ou moins forte dans certains domaines." - Bon ok c'était court comme récit, mais au moins j'ai dis quelque chose c'est l'essentiel.

Je m'adosse lourdement à ma chaise, serein pour le moment et laissant la parole aux personnes n'ayant pas eu le droit à la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ulysse Daiklan, Jeu 23 Nov 2017 - 12:46


Je vois le visage de Jade se durcir. COMME MA… volonté de comprendre ce qu’il s’est passé. N’empêche, oups, préfète en colère. A mes mots. Qui n’ont aucun sens. Elle réagit, du coup elle voit de quoi je parle, ou alors c’est très étrange. Vous imaginez si elle réagit sans avoir aucune idée de ce que je baragouine ? C’aurait été drôle.

- Comment tu sais ça ? Ce n'était qu'un cauchemar.


Mouais. Dans ce cas on fait les mêmes cauchemars. Et si c’est ça faudrait que je trouve un truc pour le préfet vert. Et la prof. Puis vu comment le cours a commencé je pourrais me lever et…

- Bonjour à tous, le cours va donc commencer. J'aimerais cependant faire un point sur un des derniers cours, si les débordements viennent à revenir, c'est l'exclusion directement de cours. Ceci étant dit, pour bien débuter les choses, j'aimerais que chacun pose sa baguette devant lui. Elles vont vous être utiles, vu que c'est le sujet du jour. Mais avant de nous attarder plus sur celles qui vous sont destinées, j'aimerai d'abord savoir ce que vous savez sur l'histoire des baguettes, ou un de leurs fabricants célèbres.

Ne rien faire. Ok c’est bon j’ai compris, ça va. J’suppose que les débordements et l’exclusion me concernent personnellement. M’enfin, je sors ma baguette et la pose devant moi. Un soupire j’attends que Jade parle avant de récupérer le chuchoteur en lui murmurant « Faut qu’on en parle ». Je le lâche seulement quand l’attention est reportée ailleurs, question de ne pas être vu et ne pas trop déranger le cours.

J’attends quelques minutes que les gens répondent. Je vois pas trop quoi dire, a part être en mode « j’aime les baguettes, j’en ai trois » voilà quoi. De toute façon, tout le monde peut voir mon nouvel achat fièrement posé sur la table. Bref, en parlant des trois baguettes, ça me fait penser à celle que j’ai gagné. Heureusement que je me renseigne un minimum sur les trucs que je gagne. Peut-être le moment de dire quelque chose. J’attends qu’il y ait un silence avant de prendre la parole de moi-même.

- Je m’étais renseigné sur la baguette d’Hermione Granger et elle aurait été faire par un certain Garrick Ollivander. D’après les livre c’est lui qui a équipé Voldmort, Mr Potter et Mr Weasley.

Je hausse les épaules et regarde mon crayon à papier posé sur la table. Puis ma baguette. Puis mon crayon. Puis ma baguette. Puis mon crayon. Mh. Une idée nait dans mon esprit mais je secoue rapidement ma tête de droite à gauche. J’ai pas l’argent pour faire ça. Enfin. Pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Élius Askin, Ven 24 Nov 2017 - 18:29






J'te jure, t'as d'ces idées Zeph, j'te nommerais bien espion-en-chef mais pas vraiment envie d'sourire_ nan plutôt besoin d'rugir - CLAP-CLAP - Quoi ? Y'a du dressage de Croup dans l'coin ? - Ah nan - OK - c'est nous qu't'appelles comme ça Peverell... Tu m'prends pour les fox-terriers du cabaret ? Tsss - Aucun respect. J'suis pas ton elfe de maison, t'peux la manger ton exclusion. rrrr-rrrr_roule la baguette d'ébène contre la table, sous ma main vaurienne_in_fa_ti_gable...


Le ballet des répliques commence ; une dorée rapplique sa science _suivi d'un oisillon vermillon. Et - Heuuuu, madame - PARDON ? - qui a balancé un Sourdinam à ce maigrichon ? Enfin pour dire de telles évidences, t'pouvais garder le silence... _Elle est marrante _la suivante, parce que si j'ose_la prose_j'pose_l'ultime rime entre mauve et chauve... lapis-lazuli et dégarnie ou azurée et déplumée /// bref, la meuf-crâne-d'oeuf ne clame rien de neuf - Moi, j'ricane en sourdine tandis que la serpentine voix d'Aza aborde un sujet que j'kiffe déjà. Puis y'a ce jaunasse-un-peu-trop-perspicace suivi de - Oh ! keskya l'préfet, t'as pas l'air enjaillé_ impossible d'te voir - aussi quelle idée, d'bosser dans l'noir_mais - me demande pas pourquoi - j'comprends qu'ça va pas. Ta prononciation au goût de provocation me ferait presque oublier qu'j'ai eu ma dose de Russie pour aujourd'hui. - d'ailleurs - TIN ! le slave tu m'gaves, sérieux dès qu'tu baves j'sens la rage _pire_qu'une_hémorragie_ PIS - j'y crois pas - toussa_pour la manumagie ? Bien ouej_Zeph_tej'_moi cette mauvaise greffe... Bon, bon, bon, du côté-qui-sent-la-fleur ça reparle d'Ollivander, dans un souci d'équité, je m'empresse d'ajouter :


— Gregorovitch. C'est Gregorovitch, pas "machintrukovitch". Il a équipé Monsieur Grindelwald. D'ailleurs, c'est même Grindelwald qui lui aurait volé la baguette de Sureau. Un chic type, avec de chic idées...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ethan Turner, Sam 25 Nov 2017 - 7:01


Le cours commença avant que Lorelaï, qui semblait étonnée de la question d'Ethan, n'eut le temps de répondre à celle-ci. L'enseignante annonça que le cours allait porter sur les baguettes, un sujet qui fascinait grandement le bleu et bronze, cela eut donc l'effet d'illuminer quelque peu son visage. Il ne se berçait pas d'illusions; c'était peu probable que le cours en vienne à tourner autour de la fabrication des baguettes, et des propriétés des différents bois et cœurs, mais avec de la chance, il allait apprendre quelque chose qu'il n'avait pas déjà lu sur le sujet. Il avait en effet du mal à trouver des informations très concrète sur le mode d'emploi pour fabriquer une baguette, comme si les artisans de ce domaine gardaient leurs informations bien secrètes histoire de conserver le monopole du marché.

Reportant son attention sur sa camarade de maison assise à son côté, la regardant réfléchir, ce n'est que d'une oreille distraite qu'il écouta le reste des consignes de miss Peverell. De ne pas suivre un cours de manière complètement absorbé, c'était une première pour lui, si on oubliait les cours de divination évidemment, qui n'était pas vraiment une matière digne de mention. Cela eut pour effet de déstabiliser le bleu quelque peu lorsqu'il entendit les élèves commencer à répondre à une question que son cerveau n'avait manifestement pas enregistrée. Le jeune homme de Serdaigle attendit quelques instants, analysant les réponses une à une afin d'identifier la question d'origine, qui devait être assez vague compte tenu de la diversité de ces dernières. Il était manifestement question de l'origine des baguettes, et de donner un maximum d'informations sur leur apparition dans la vie quotidienne des sorciers. C'est dans cette optique qu'il jugea bon de mentionner une information qui n'avait toujours pas été donné par ses pairs; restait à prier que l'enseignante n'avait pas mentionné ce fait lorsqu'elle avait posé sa question , auquel cas il aurait l'air particulièrement ridicule:

-De ce qu'on sait, la production de baguettes de manière professionnelle a débuté quelques siècles avant Jésus-Christ, il y a environ 2500 ans de ça.

Ce n'est qu'après coup qu'il remarqua que bon nombre d'étudiants avaient déposé leur baguette sur la table devant eux. Il décida de faire de même, déposant sa baguette en citronnier devant lui, essayant d'imiter l'orientation générale dans laquelle ses voisins avaient placé la leur, ne sachant absolument pas pourquoi cela pouvait bien être nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Tris Chase
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Deuxième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Tris Chase, Sam 25 Nov 2017 - 12:11


Je me réveille et vois que tout le monde là. Miss Peverell frappe dans ses mains pour réclamer le silence et nous regarde. Elle dit:

-Bonjour à tous, le cours va donc commencer. J'aimerais cependant faire un point sur un des derniers cours, si les débordements viennent à revenir, c'est l'exclusion directement de cours. Ceci étant dit, pour bien débuter les choses, j'aimerais que chacun pose sa baguette devant lui. Elles vont vous être utiles, vu que c'est le sujet du jour. Mais avant de nous attarder plus sur celles qui vous sont destinées, j'aimerai d'abord savoir ce que vous savez sur l'histoire des baguettes, ou un de leurs fabricants célèbres.


Vite plusieurs réponses fusent. Où il est question d'une baguette que la Mort aurait fait en gros la baguette de Sureau, de célèbres fabricants de baguettes tel que Garick Ollivander et Gregorovitch, que apparemment des sorciers arrivent à utiliser leur pouvoirs sans baguette. Je pense que le serpentard qui a fait cette remarque fais allusion à Voldemort et surement d'autres personnes. Il est aussi question de différents matériaux qui auraient une influence sur la puissance de la baguette, que les baguettes viennent à la base de l'Europe et quelles ont été importées plus tard en Amérique du Nord et aussi il est question de la composition des baguettes. Il y a pleins de réponses encore. Ils n'ont pas encore dit quelque chose je peux tenter le coup, on c'est jamais. Je lève la main et Miss Peverell me donne la parole.

Je dis:

-D'après se que je sais la baguette de Potter et celle de Voldemort sont jumelles. Et quand les propriétaires de baguettes jumelles forcent celles-ci à s'affronter en duel il peut arriver qu'il y a un fil d'or est que la baguette de l'un force l'autre à recracher les derniers sorts lancer et vice versa. C'est ce qui ces passer quand Potter et Voldemort se sont affrontés en duel à la fin du Tournois des Trois sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Schomann
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Anna Schomann, Sam 25 Nov 2017 - 16:49


Mon regard encore perdu sur les yeux peu connus, sa propriétaire vint à dire mon nom et c'est avec surprise que je réagissais. Je n'étais pas la plus populaire ou la plus sociable de ma maison et sa mémoire avait éveillé un sentiment de joie. Un sourire se dessinait sur mes lèvres.

« C'est un prénom intemporel je présume. Ton prénom est original, je ne l'avais jamais entendu avant. »

Je fus, à mon grand regret obligé de détourner le regard des deux émeraudes pour venir rejoindre Aria. La rouge confirma mes dires, mais émit un doute quant à ma connaissance. Doute justifié. J'avais été tentée d'éclaircir sa mémoire en avouant mon poste au Chaudron Baveur, mais j'étais d'humeur taquine alors j'avais juste fait un clin d’œil à la Gryffondor.

« C'est vrai, mais je te laisse chercher encore un peu. »

Un léger rire s'affichait sur mon visage et regardant Mered une dernière fois, je concentrais ma pensée sur ma professeure qui nous présentait alors le thème d'aujourd'hui. D'un coin de l’œil, il m'avait semblé l'avoir vu rôder autour du couple vert et jaune, mais je ne voulais pas donner d'importance à ce qui n'en méritait pas, alors j'avais tout simplement ignoré d'incident. La Miss nous rappela alors certaines règles de bienséance et les sanctions si celles-ci venaient à ne pas être respectées, mais je ne me sentais pas concernée. Même si le cours ne me plaisait pas, je respectais la soif d'apprentissage de ceux qui le souhaitaient, en bonne Serdaigle.
Obéissant à la consigne donnée, je posais alors ma baguette d'Aulne devant moi et écoutais les diverses réponses de mes camarades. Les baguettes n'étaient pas mon sujet de prédilection, ni un sujet qui me passionnait, mais j'avais tout de même quelque chose à ajouter.

« Comme le soulignent Mered et Ethan, nous avons pour la plupart acheté notre première baguette chez Olivander. D'après sa devanture, il pratique cette activité depuis 382 avant J.C. »

L'avantage de passer très souvent dans la grande rue était de faire travailler la mémoire visuelle. Autant chercher l'inscription en lettres d'or  dans le souvenir datant de mes 11 ans relevait de l'impossible, autant ce souvenir de ce que j'avais vu le week-end dernier était plus que réalisable.

Mon regard repartait à nouveau vers les deux élèves à ma gauche.

« Une théorie pour la partie pratique du cours ? À part travailler les Lumos, j'ai du mal à imaginer ce que Miss Peverell va nous faire faire dans cette ambiance... tamisée. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 6

 Cours N°7 : Mystère...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.