AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Histoire de la Magie
Page 4 sur 5
Cours N°7 : Mystère...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Anna Schomann
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Anna Schomann, Sam 25 Nov 2017 - 16:49


Mon regard encore perdu sur les yeux peu connus, sa propriétaire vint à dire mon nom et c'est avec surprise que je réagissais. Je n'étais pas la plus populaire ou la plus sociable de ma maison et sa mémoire avait éveillé un sentiment de joie. Un sourire se dessinait sur mes lèvres.

« C'est un prénom intemporel je présume. Ton prénom est original, je ne l'avais jamais entendu avant. »

Je fus, à mon grand regret obligé de détourner le regard des deux émeraudes pour venir rejoindre Aria. La rouge confirma mes dires, mais émit un doute quant à ma connaissance. Doute justifié. J'avais été tentée d'éclaircir sa mémoire en avouant mon poste au Chaudron Baveur, mais j'étais d'humeur taquine alors j'avais juste fait un clin d’œil à la Gryffondor.

« C'est vrai, mais je te laisse chercher encore un peu. »

Un léger rire s'affichait sur mon visage et regardant Mered une dernière fois, je concentrais ma pensée sur ma professeure qui nous présentait alors le thème d'aujourd'hui. D'un coin de l’œil, il m'avait semblé l'avoir vu rôder autour du couple vert et jaune, mais je ne voulais pas donner d'importance à ce qui n'en méritait pas, alors j'avais tout simplement ignoré d'incident. La Miss nous rappela alors certaines règles de bienséance et les sanctions si celles-ci venaient à ne pas être respectées, mais je ne me sentais pas concernée. Même si le cours ne me plaisait pas, je respectais la soif d'apprentissage de ceux qui le souhaitaient, en bonne Serdaigle.
Obéissant à la consigne donnée, je posais alors ma baguette d'Aulne devant moi et écoutais les diverses réponses de mes camarades. Les baguettes n'étaient pas mon sujet de prédilection, ni un sujet qui me passionnait, mais j'avais tout de même quelque chose à ajouter.

« Comme le soulignent Mered et Ethan, nous avons pour la plupart acheté notre première baguette chez Olivander. D'après sa devanture, il pratique cette activité depuis 382 avant J.C. »

L'avantage de passer très souvent dans la grande rue était de faire travailler la mémoire visuelle. Autant chercher l'inscription en lettres d'or  dans le souvenir datant de mes 11 ans relevait de l'impossible, autant ce souvenir de ce que j'avais vu le week-end dernier était plus que réalisable.

Mon regard repartait à nouveau vers les deux élèves à ma gauche.

« Une théorie pour la partie pratique du cours ? À part travailler les Lumos, j'ai du mal à imaginer ce que Miss Peverell va nous faire faire dans cette ambiance... tamisée. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Lorelaï Peony, Sam 25 Nov 2017 - 21:35


Le petit bleu de la bibliothèque lui adressa la parole avec le sourire doux qu'elle lui connaissait. Sa voix réveilla quelques paillettes dans le cœur de la blonde qui esquissa un petit sourire. Elle avait bien fait de s'installer près de lui, malgré la présence de l'agresseuse de l'autre côté.

La question qui sortie de sa bouche la surpris, elle inclina la tête à droite en le regardant dans les yeux. Il étudiait l'animagie... Ce qui expliquait le nombre de livres qu'il transportait avec lui à la bibliothèque la dernière fois qu'elle l'avait vu. Elle le regarda intensivement, se demandant en quel animal il souhaiterait se transformer. Elle l'imaginait bien en loutre. Une petite loutre toute douce et mouillée. Elle sourit à cette idée.
- Ben heu... Je pense que je serais une libellule mais je sais pas si c'est un animal qui compte pour l'animagie...

Lorelaï avait été tellement prise dans ses réflexion qu'elle avait à peine entendu les consignes de Mlle Peverell et se ressaisie en entendant Ethan donner une réponse. Jésus Christ de quoi ?!

La plupart des choses intéressantes avaient certainement été dites et Lorelaï ne s'y connaissait pas du tout en baguette. Par contre, elle se souvenait de ce que Aysha lui avait dit en septembre quand elle avait été acheter la sienne. Elle leva la main et pris la parole,
- Il me semble que ce n'est pas juste nous qui choisissons notre baguette. La baguette choisit également son propriétaire. Il y a un véritable lien à double sens, un échange, une histoire entre le sorcier et sa baguette.

Elle regarda l'objet posé en face d'elle,
- D'ailleurs, ça se ressent sur la magie pratiquée. Quand le sorcier change ou qu'il a vécu un traumatisme par exemple, la baguette peut ne plus lui correspondre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Megan K. Hayajân, Dim 26 Nov 2017 - 15:20


____________________


Ah, ces gens intelligents ! Meg les méprise. Elle mâchouille avec colère sa mèche de cheveux rouges en fixant le professeur Peverell. Elle, elle l'aime bien. De manière générale, elle aime bien les profs. Mais alors les je-sais-tout qui enchaîne les réponses... ça la gonfle, mais ça la gonfle ! Elle croise les bras et se laisse emporter par le flot de ses pensées, tant et si bien qu'elle ne sait même pas de quoi le cours parle. Elle est focalisée sur la couleur carmin de sa chevelure et de l'envie violente qu'elle a de faire exploser en milles morceaux le tableau. Ca ne lui ressemble pas, les émotions fortes. Elle est plutôt du genre fade. Comme son nom. Fade et Fânée.

Megan entends le mot baguette. Les baguettes, c'est surfait. La magie aussi. C'est tout nul. Ca obéit une fois sur cinq, ça en fait qu'à sa tête, ça palpite, ça crépite. Elle aimerait bien, comme Tina, jeter des sorts sans la baguette. Ca parait plus naturel. Parce que Meg elle les baguettes... Elle s'est assise sur sa première arme en bois, et la deuxième lui obéit aussi bien que Donkey, son chat. C'est vous dire. Elle n'ai pas sure de voir où veut en venir la prof d'Histoire de la Magie. Y en a un qui parle de la devanture d'Ollivander's comme si il l'avait lue des centaines de fois. Si c'est pas du je-sais-tout de première catégorie, ça.

Megan aime pas les gens aujourd'hui. Elle aime même pas les chats.

- La découverte de nouveaux matériaux est hyper progressive. balance Megan, comme si l'information allait être utile à qui que ce soit Avant y en avait très peu maintenant y a d'avantage de produits que les fabricants de baguette ont réussit à trouver et maîtriser. Evolution de la technique et mondialisation, faut croire.

Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Mered Adand, Jeu 30 Nov 2017 - 15:22


Anna et Aria me tiendraient compagnie pour ce cours. Deux prénoms en quatre lettres commençant par un A, deux filles, deux brunes, une connue et une inconnue, tout ne pouvait coller dans leur ressemblance. Enfin leur sourire ravageur était un point commun non négligeable non plus, avec peut-être même un avantage pour ma camarade de maison sur ce coup-là qui avait eu le don de me faire devenir gryffy de visage par sa remarque sur mon prénom.

« C’est pour Meredith, ma mère à une amie irlandaise qui porte ce prénom mais trois syllabes c’était trop long pour elle alors Mered. J’ignore si Anna est intemporel. Par contre je peux te dire que celles portant ce prénom sont de jolies femmes. », lui dis-je affichant un sourire plus qu’amical.

Troublée par cette Aigle, je ne prêtai pas attentions aux réponses des autres concernant leurs connaissances sur nos chers morceaux de bois. Rien à faire de nos baguettes posées devant nous. Mes doigts avaient bien mieux à faire que de tripoter l’ustensile sorcier, ils me formaient un socle pour y déposer ma frimousse et admirer la Miss aux prunelles grises. J’étais moi aussi une adepte du contact visuel, ce reflet de nos âmes délicat et caché. Vous en appreniez plus en scrutant trois secondes le regard d‘une personne qu’en l’écoutant blablater pendant des heures.

Anna compléta ma réponse et vint demander à ma sœur et moi si nous avions des théories pour la pratique. J’avais bien des idées de pratique correspondant parfaitement à cette ambiance tamisée mais je crois que ce n’était pas adapté à une salle de classe, du moins pas remplie de la sorte. J’avais plus sérieux à dire, oubliant mon côté chipie pour mon côté intello. Ce n’était que partie remise.

« Je sais pas trop. Peut-être nous demander les composants de nos baguettes et s’amuser à voir en quoi ils correspondent à nos caractères. Pétale de marguerite ça te fait penser à quoi toi ? Moi ça me rappelle un jeu moldu où on effeuille une de ces fleurs en pensant à une personne. Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… » lui expliquais-je en mimant les gestes autour d’une plante imaginaire tenu dans mes mains.

Je ne finis pas la réplique par le pas du tout. Fallait pas lui faire peur même si ce n’était qu’un exemple dénué de sens. Possible qu’il ne soit pas totalement innocent non plus…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Alhena Peverell, Dim 3 Déc 2017 - 18:22


Tu les écoutes tous, un à un. Il y a de très bonnes réponses, comme des moins bonnes. Parfois, certaines te font sourire mais pas plus que cela. Tu as presque l'impression qu'ils peuvent être intelligent pour une fois, mais ce serait peut-être trop espérer de certains perturbateurs de la classe.
Une fois la séance question réponse terminée, tu corriges et complètes le cours en leur demandant de prendre des notes. Tu parles de leur création, des plus grandes figures, des dates exactes. Cela leur sera bien plus utile qu'ils ne peuvent le penser pour l'examen. Ce n'était pas forcément un sujet passionnant, mais tu t'en fichais c'était ton travail. Rien de plus. C'était comme ça et il fallait faire avec, pour eux comme pour toi. Tu hausses des épaules avant de reprendre la parole, il est temps de passer au début de la partie pratique.

Bon, on a pu voir que vous saviez quand même pas mal de chose. J'espère que ça ne vous aura pas empêché de prendre des notes tout de même, connaitre sa baguette et son histoire, c'est très important pour un sorcier. Vous avez une relation très spéciale avec elle. Tiens, prenez donc une feuille, vous allez faire une petite rédaction en quinze minutes. D'après vous et à l'aide de vos connaissances, en quoi votre baguette vous a choisi ? Ensuite, on fera un truc un peu plus amusant.

Tu lances un sourire avant de marquer le sujet au tableau. Tu laisses alors tomber dans ton siège, tu ne sais pas pourquoi, mais la deuxième partie du cours risque d'être plus mouvementée que nécessaire. Tu fais une légère grimace.

____________________

HRPG :
- Désolée pour l'attente, quelques imprévus en cours de route.
- Vous avez jusqu'au Dimanche 10 Décembre 23h59 pour poster.

Amicalement,
Alhena


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Azaël Peverell, Mar 5 Déc 2017 - 16:58


LA Alhena


Tu t'ennuies. T'en profites pour faire redescendre totalement la pression. En ignorant soigneusement Arty. Tu lui expliqueras plus tard. Il faudra bien que vous ayez une discussion à ce propos à un moment donné, et le plus tôt sera le mieux. Mais pas en cours. Pas en public. Tout ce que tu peux faire pour le moment, c'est attendre. Tu n'écoutes pas les réponses des autres. T'as essayé. Mais tu t'en fous royalement. Tout comme des explications de ta soeur lorsqu'elle reprend tout depuis le début. Tu lui lances un regard à moitié suppliant. Du style "Par pitié, ferme-la, tout l'monde s'en contrefout". Tu veux bien que ce soit sont boulot, mais elle aurait pu trouver un peu plus passionnant quand même.

T'es totalement au bout de ta vie. Alors que tout ce que tu voudrais, c'est te changer les idées. Mais pour ça, faudrait que tu puisses sortir de cette salle de cours, de ce château qui ressemble de plus en plus à une prison à tes yeux. Tu pousses un profond soupir. Vu l'heure du cours, tu préférerais encore qu'il se déroule dehors. Au moins, vous auriez une chance d'apercevoir les étoiles qui vous sourient plutôt que de rester dans l'ombre de cette salle glauque et glacée de par son manque de vie. Tu passes ta main dans tes cheveux. Tu restes un peu nerveux. Un genre de trop plein d'énergie ou d'émotions à évacuer. T'es totalement instable psychologiquement dernièrement. A un tel point que tu t'en rends compte. Et ça te fait flipper.

Parce que tu sais qu'un jour, tu perdras totalement le contrôle. Tu finiras par faire à nouveau quelque chose que tu regrettes et avec lequel tu devras continuer à vivre. Mais t'es pas sûr de pouvoir supporter davantage de culpabilité. Peut être que ce sera simplement le moment de tout arrêter. De mettre une fin, quand tu ne te supporteras vraiment plus. L'idée traîne au fond de ton esprit. Lorsqu'elle surgira, tu seras prêt à répondre et à l'accueillir. Ce sera le plus simple. T'en as assez de toujours tout compliquer. Rien que d'y penser, tu te sens un peu apaisé. Il te suffit d'attendre le bon moment. Tu le sauras quand il sera là.

Tu poses ta baguette devant toi. L'observes un instant. Le sujet de la rédaction te parvient finalement. C'est pas trop compliqué. S'il y a bien une baguette que tu connais, c'est la tienne. Tu t'es un peu renseigné sur ses caractéristiques. Pour savoir à quel point elle pouvait te convenir, ou peut être espérer d'en apprendre davantage sur toi grâce à l'alchimie qui se fait entre vous. Tu t'apprêtes à prendre ce qu'il faut pour te mettre au travail pour te débarrasser de tout ça rapidement. Et tu te rappelles que t'as aucune de tes affaires. Ta voix s'élève, en direction de ta soeur.

- Euh... J'peux avoir de quoi écrire s'te plaît ? J'ai oublié mes affaires...

Enfin t'avais plutôt prévu de ne rien faire de constructif durant ce cours. Bref, le résultat est le même. Par chance, elle accepte de te filer une plume, un encrier et un parchemin. Comme quoi, elle peut être sympa des fois. Après un vague remerciement, tu te mets au travail.

Rédaction d'Aza :
 

Pour rien au monde tu ne voudrais changer de baguette. Avant, tu avais celle de ta mère adoptive. Elle n'était pas très puissante. Elle n'était pas faite pour toi et obéissait à tes ordres, mais ton pouvoir a quasiment doublé depuis que tu as celle-ci. Elle est ton amie la plus fidèle, tu as toujours un mal fou à t'en séparer lorsqu'on te la confisque. Elle est devenu une extension de toi-même. Tu relis rapidement ta rédaction. T'aimes pas ça. Ta baguette en dit trop long sur toi. Et en plus tu as couché certaines de tes facettes par écrit. Personne d'autre qu'Alhena ne devra jamais lire cela. Et encore, tu as l'impression de t'ouvrir à elle pour la première fois sans que ce soit pour craquer totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Troisième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Élius Askin, Ven 8 Déc 2017 - 2:01






Aïe - Peverell direct t’assassines ma cervelle, éjectes ta doctrine mortelle - PAF ! Ton psaume m'assomme, le môme griffonne mais toc.toc y'a personne, cherchez moi plus loin - encore un peu. Là, perdu dans le g.r.a.i.n. d'une photo énigmatique/d'un étau statique_outch_ça pique. ça perce un peu en dedans, traverse le palpitant, renverse l'enfant /MAIS CHUT_a_vant_la_chu_te/ J'dois faire taire c't'affaire, j'ravale - gloup - c't'amer. Wémé_C'd'ma mère_dont on parle aussi, brutale prophétie. Bon - Aller ! - penser à la baguette_remettre ma tête dans les paillettes, retourner à la fête, à la plume violette. FLASH_ j'allume le projecteur en dedans, costume l'humeur en écrivant :


Rédaction d'Élius :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Aria Morrison
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Aria Morrison, Ven 8 Déc 2017 - 11:08


Au fur et à mesure que chacun d’entre nous apportait des renseignements différents sur l’origine des baguettes et sur les fabricants célèbres, je prenais des notes pour ne rien oublier de ce qui se disait. C’est important pour moi de noter le maximum d’informations données dans un cours. A la limite, si je pouvais enregistrer l’intégralité du cours et tout réécrire ensuite calmement le soir, je crois que je le ferais.

Miss Peverell intervient et nous demande de faire une petite rédaction sur « En quoi votre baguette vous a choisi ». Le souvenir de mon premier jour au Chemin de Traverse me revient immédiatement en mémoire. Ce jour-là, je m’étais rendue chez Ollivander’s avec mes parents pour acheter ma baguette, celle que je possède encore aujourd’hui. J’étais plus jeune et ce monde était tout nouveau pour moi. Je me souviens être émerveillée devant le ruban magique ou devant tout objet ensorcelé. Le vendeur, que j’avais déjà vu, m’avait alors vendu cette magnifique baguette.

Je me sentais inspirée et je savais quoi écrire. Je prends une feuille de parchemin vierge, attrape ma plume et rédige le travail demandé par Miss Peverell.


Rédaction:
 


Une fois ma rédaction terminée, je pose ma plume et attends que mes camarades finissent la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Dragomir Orton
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Dragomir Orton, Ven 8 Déc 2017 - 16:42


Le sujet était décidément passionnant. Dragomir avait toujours été très intrigué par les baguette et vu l’attention de toute la classe il n'était apparemment pas le seul.

En entendant le devoir à faire, le garçon regarda sa baguette. Il l'aimait bien (pas au point de lui donner un nom hein! Comme une certaine Odette...), elle était en quelques sorte un prolongement de son bras. Dragomir senti pour la première fois sa gorge se nouer à l'idée de la perdre. C'était comme une partie de lui même. Le français griffonna les réponses du devoir avec facilité, il l'a connaissait par cœur sa baguette.

Rédaction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ethan Turner, Sam 9 Déc 2017 - 8:30


La jeune femme de Serdaigle avait finalement répondu à la question d'Ethan. Lolly lui avait effectivement révélé que si elle aurait à être un animagus, elle serait probablement une libellule. La réponse de sa consœur avait étonné le bleu, ce n'était pas quelque chose de commun, une libellule; en même temps, la jeune femme ne semblait pas être comme les autres, alors ça lui collait quand même bien à la peau.

L'enseignante reprit finalement la parole après que la presque? totalité des étudiants eurent donné une réponse à la question précédemment posée, certains les graciant d'informations complètement dénuées d'intérêt. Le garçon de Serdaigle prit quelques notes lorsque Miss Peverell apporta de nouvelles informations à ses connaissances sur le sujet. Elle fit suite au cours en leur donnant un exercice écrit : une petite réflexion sur le lien unissant les étudiants à leurs baguettes. C'était particulièrement inutile comme exercice, songea le bleu, puisque cette réflexion, il se l'était déjà fait il y avait longtemps; il désirait du neuf, du concret, mais plus le cours avançait et plus il se résignait à n'avoir droit qu'à des informations réchauffées. Il s'exécuta néanmoins, sortant plume, encrier et vélin de son sac, commençant la rédaction d'une réflexion depuis longtemps formulée.

Rédaction:
 

Puis, ayant terminé avant le temps donné par Miss Peverell, Ethan prit un deuxième bout de parchemin, beaucoup plus petit, sur lequel il écrit :

Petit mot:
 

Il attendit que l'enseignante porte son attention ailleurs pour glisser le mot à sa voisine de table, Lorelaï. Celle-ci n'ayant pas encore terminé le travail demandé par l'enseignante, le bleu et bronze reporta son attention sur sa baguette... Il ne l'avait pas inscrit dans sa réponse, mais le crin de licorne était également réputé pour offrir une puissance très limitée aux baguettes, et donc aux sorciers qui les maniaient. C'était une des raisons qui le poussait à désirer s'en procurer une nouvelle, aussi tôt que lorsqu'il sortirait de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Megan K. Hayajân, Sam 9 Déc 2017 - 15:03


____________________


Professeurs impitoyables et cruels, allez au diable ! Megan voit la Peverell descendre rudement dans son estime. Elle qui la trouvait jolie ! Elle se sent trahie par l'inconnue. Une dissertation, mais quelle plaie ! Aucun intéret puisque de toute façon, les vingts élèves vont répéter les mêmes banalités en boucle pour se coltiner des sales notes... ah monde injuste : Pourquoi nous forces-tu à de telles épreuves ? Meg grommelle dans sa barbe en sortant un parchemin neuf. Elle remet un peu d'encre sur sa plume et gratte quelque chose comme :

Da parchemin:
 

Meg griffonna son nom dans un coin et repoussa le papier. Une fois son oeuvre terminée, la brunette croise les bras et se cache la tête dedant, position autruche, pour oublier les sévices de cette infamie. Les profs sont tous des succubes et mourront tous dans d'atroce souffrances !

Heureusement que Megan avait de quoi raconter avec cette étrange aventure sur le Marché de Noël; quand elle avait croisé la route de Nebulosa. Avant, son autre baguette faisait sans faire, était la sienne sans lui appartenir. Nebulosa, elle,  s'était faite entendre et l'avait clairement appelée alors qu'elle tirait une ou deux bièraubeurre en toute discrétion. Un petit miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Lorelaï Peony, Sam 9 Déc 2017 - 23:35


D'autres élèves prirent encore la parole après la blonde, puis l'enseignante proposa un exercice qui laissa Lorelaï bouche bée. Le sujet portait exactement sur ce qu'elle venait de dire ! Par quel miracle avait-elle été si perspicace ?! Un sourire fière sur le visage, elle prit sa plume et commença à rédiger sa rédaction. Elle se souvenait parfaitement de comment sa baguette l'avait choisie, c'était arrivé à peine quelques mois plus tôt aussi...

Ma baguette & Moi:
 

Trop concentrée par son texte, Lorelaï ne remarqua la présence d'un petit mot près de son plumier qu'une fois sa rédaction terminée.
Elle regarda Ethan en souriant et prit le morceau de papier qui la fit devenir rouge pivoine. Ses yeux devinrent aussi ronds que des balles de golf et elle se cacha derrière ses cheveux. Comment, pourquoi l'imaginait-il en papillon ?!

Elle plia le papier et pris sa baguette en main pour chipoter à quelque chose en attendant que ça passe, mais la baguette fit quelques étincelles et elle préféra la reposer sur la table. Fixer le parchemin, c'était plus sûr.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Jade Wilder, Hier à 10:17


Jade écoutait les différentes réponses, malgré qu'elle soit plongée dans d'autres pensées. Ce cauchemar lui revenait sans cesse en tête depuis des jours, pour autant le fait qu'Ulysse en connaisse tous les secrets la dérangeait. Le train, le Ministère, la petite fille qui chante... Comment était-ce possible qu'il sache tout ça ? Il était Legilimens ou quoi ? Nan, pas possible, il n'avait pas l'âge... Quoi que. Là pour le coup, elle en oubliait toutes les règles de possibilités ou pas, tout ce qu'elle voyait, c'était qu'il savait. Ce n'était pas normal de savoir ce genre de chose, on ne connait pas le contenu du rêve d'un autre. Alors, se pourrait-il que ça ne soit pas un rêve ?

Non. Impossible. Elle était là, bien vivante, bien présente, lui aussi d'ailleurs. Elle respirait, n'avait pas échoué comme dans ce fichu cauchemar qu'elle aurait préféré oublier ! Alors il avait dû... deviner. Peut-être. Mais comment ? Soupir, elle pensait trop à tout ça, écoutant distraitement les réponses des autres élèves alors qu'elle aurait dû suivre le cours avec bien plus d'attention pour ne pas récolter la même note pourrie qu'au dernier. Il était temps de se reprendre.

- Faut qu’on en parle.

Regard noir. Elle n'avait pas envie d'en parler en fait, c'était un trop mauvais souvenir pour qu'elle y pense en permanence comme c'était le cas, précisément. Non, ce n'était pas un souvenir. C'était un cauchemar. Haussement d'épaules vers le rouge, lui signifiant que quoi qu'il en soit, elle n'en parlerait pas maintenant. Secouant la tête légèrement pour se concentrer à nouveau, la jeune fille faisait abstraction du reste. Du moins, elle essayait, et ça n'était pas la plus simple des choses pour le moment. Parfois, elle maudissait son esprit trop apte à la réflexion. De temps en temps, elle aurait préféré être simplement bête.

Après les différentes réponses des élèves, de la plus simple à la plus poussée, l'enseignante ajouta plusieurs informations à ce propos, reprenant certains termes énoncés, ajoutant d'autres informations que l'adolescente s'empressa de noter. Elle connaissait assez peu de détails là-dessus au final, s'étant contentée des informations de base lors de ses premières recherches, quelques années auparavant. Peut-être qu'elle se replongerait dans ce genre de bouquin du coup, histoire de perfectionner ses connaissances et de ne pas se retrouver cruche dans ce genre de situation. Elle avait pour habitude d'aller au bout de ses sujets, dans tous les cas, alors il était évident qu'elle n'en resterait pas là, notant les points les plus importants et ceux qu'elle pensait ne pas pouvoir retenir. Pour le reste, sa mémoire faisait très bien l'affaire, Dieu merci.

- Bon, on a pu voir que vous saviez quand même pas mal de chose. J'espère que ça ne vous aura pas empêché de prendre des notes tout de même, connaitre sa baguette et son histoire, c'est très important pour un sorcier. Vous avez une relation très spéciale avec elle. Tiens, prenez donc une feuille, vous allez faire une petite rédaction en quinze minutes. D'après vous et à l'aide de vos connaissances, en quoi votre baguette vous a choisi ? Ensuite, on fera un truc un peu plus amusant.

Une rédaction ? Cool ! Jade n'aimait pas parler devant les autres, ça avait toujours été sa hantise, même en classe. Alors passer à des choses écrites, c'était bien plus pratique pour elle. Néanmoins, elle resta un moment plantée devant sa feuille alors que les autres s'affairaient déjà sur les rédactions, les plumes grattant les parchemins frénétiquement. Pourtant, elle aurait dû être à l'aise, comme souvent à l'écrit, mais le sujet s'avérait plus compliqué que prévu. Elle savait ce qui pouvait bien la lier à sa baguette, néanmoins étant donné la difficulté avec laquelle elle s'en servait, elle avait presque l'impression que celle-ci ne lui convenait pas. Ou alors, elle était tout simplement nulle, c'était un paramètre à prendre en compte également.

Soupirant doucement, Jade finit par se mettre au travail pour faire une belle présentation. Au moins, ce serait déjà une chose de faite. Heureusement, le reste vint tout seul, lui permettant de sortir les mots voulus d'une manière plus fluide qu'elle ne l'aurait cru. N'ayant pas toutes les connaissances, la jeune fille jeta tout de même un oeil dans son manuel pour en savoir plus sur le bois composant sa baguette, mais le reste fut plus simple. Après quelques minutes à gratter ses pensées, la blondinette observa sa feuille avec contentement. Bon, finalement elle s'en était plutôt bien sortie non ?


Rédaction:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Donovan Draconile
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Donovan Draconile, Hier à 13:24


Alors que tout le monde venait de participer. Chacun avait dit une réponse plus ou moins pertinente. Donovan ne savait pas s'il avait eu bon, qui sait peut-être qu'il avait fait gagné des points à sa maison. Maintenant, il fallait faire une rédaction en 15 minutes sur sa relation entre lui et sa baguette. Il ne savait vraiment pas quoi dire. Il se rappela sa visite Chez Ollivander's il y a 6 ans, il était encore jeune, 11 ans, il ne savait pas quelle baguette allait-il avoir et pourtant il se retrouva avec une baguette qui lui correspondait parfaitement et qui lui permettait de s'entraîner à faire ses sorts de feu. Il avait la nette impression qu'ils se complétaient lui et sa baguette. Bon il venait de se rendre compte que 10 minutes étaient déjà écoulées et il ne lui restait plus que 5 minutes pour faire sa rédaction. Vite il attrapa sa plume, sa feuille et se pencha sur la table.

Rédaction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Artemis O'Toole, Hier à 13:40


LA de Jade & Élius


Parce qu’il est plus simple de dire qu’il n’a rien suivi du cours. Ah si, si ce n’est que l’autre gamin vert qui le remettait à sa place en donnant le nom précis, exact et complet de ce fameux fabricant de baguettes. Un petit soupir d’exaspération s’était échappé de ses lèvres, mais rien de plus. Le Poufsouffle était trop tétanisé en lui-même pour jeter des regards aux alentours, surtout vers sa droite. Mais il allait falloir que ça remue davantage, que ça bouge, qu’il se passe quelque chose parce qu’il sent que ça commence à bourdonner. Malgré son humeur orageuse et la désagréable boule qu’il avait au fond de lui, il demeurait tout de même cette nécessité de gesticuler. Et il faut dire que les paroles rébarbatives et magistrales de Peverell n’allaient pas être celles qui allait le sauver de l’ennui. Bien au contraire. L’activité qu’elle leur avait préparée non plus d’ailleurs. Arty faillit passer à travers le bois de sa table quand il entendit ce qu’ils avaient à faire. Une rédaction. Quinze minutes. Quinze longues minutes durant lesquelles il devait attendre, se concentrer, écrire consciencieusement sa relation avec Odette.

Il la regarde. Odette. Ouais ok elle est jolie, elle lui sert beaucoup mais il n’avait pas besoin de quinze minutes pour lui déclarer sa flamme. De toute façon, c’est comme le jour de la Saint-Valentin. Ça ne sert strictement à rien, on est censé faire des cadeaux, des bisous, des dîners romantiques tout au long de l’année. Ici, c’est pareil. Il était plutôt du genre à lui dire merci every single day. En plus c’était une déclaration d’amour involontaire. Ou alors il n’avait pas bien compris le sujet, sûrement, peut-être.
Il se redresse légèrement. Voit Aza aller chercher de quoi écrire, pour travailler sérieusement. Grosse déception, même pas il lui enverrait un bisou soufflé, vous parlez d’un ami. Excepté que lui non plus n’avait rien pour écrire, Bélésaire regorgeait de choses rigolotes mais certainement pas de parchemins, d’encre, ni de plumes. Alors il se balance, regarde à gauche, tout à gauche. Il fallait qu’il trouve de quoi écrire. Il observe ses camarades déjà au travail.
Ça balance trop fort.
Parce qu’une chaise a en principe quatre pieds, et qu’Arty n’est pas quelqu’un avec le sens de l’équilibre. La maladresse le rattrape.
Il chute.
Heureusement qu’il n’est pas très lourd et que les autres élèves sont concentrés à en faire pâlir la réalité. Le bruit ne fut pas si assourdissant que ça. Surtout, il se relève brusquement, rapidement comme si de rien n’était. Remettre les cheveux correctement ainsi qu’un merveilleux sourire. La contenance avant tout, en fait. Il remet sa chaise mais ne s’assoit pas. Le plus discrètement possible, à la manière de ceux qui se lèvent pendant le film au cinéma et passent devant l’écran le dos voûté, il se déplace et se rend derrière sa collègue Préfète, Jade.

Il lui souffle doucement à l’oreille. « Jaaaaade, tu peux me prêter de quoi écrire là ? S’il te plaît ? » Alors effectivement il aurait pu demander à Zack, son voisin, ou trouver quelqu’un de plus proche, mais ce n’était pas rigolo. Puis Jade avait cette lumière de gentillesse qui brillait en elle, - ha ha - sans compter qu’elle lui avait déjà sauvé la vie. La Blairelle se retourne en lui lançant, je cite un regard noir venu des du fin fond des Enfers. Mais il ne flanche pas, à peine il grimace. Parce qu’elle finit par lui tendre le nécessaire. Tout joyeux, il s’empare du tout avant de lui faire un bisou sur la joue. « Tu gères ! Merci ! ». S’il savait qu’elle devait le détester ? Oui, mais il faisait totalement abstraction des sentiments des autres à son égard.

Sautillant, il retourne à sa place beaucoup moins rapidement qu’à l’aller. Il regarde les productions des autres par-dessus leur épaule, discrètement, ou du moins il essaie. Jusqu’à Askin. Plusieurs possibilités. Lui arracher son parchemin, découper en tout petits morceaux jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien. Il l’avait mérité, largement. Les deux d’ailleurs. Arty méritait une vengeance correcte, Élius d’en être la victime, pour une fois. L’écriture violette le frappe, franchement, aucune dignité le gamin, mais bon, il a treize ans, en plus il dessine des oiseaux sur sa feuille. « Mec, t’as pas compris l’exercice ou quoi ? T’es pas en cours de dessin. Il s’abaisse légèrement à côté du Serpentard. S’accoude à la table. Quoi que, chez les moldus on a ça, des cours de dessin. C’est p’tet fait pour toi. J’aimerais bien t’y voir, t’sais, dans une salle de classe moldue, à dessiner des petits oiseaux tout mimi. » C’était peut-être de la provocation. Allez savoir, mettre Élius chez les moldus, il en ricane. « Tu permets, j’t’emprunte ça. » Il s’empare de la plume violette à froufrous. Enfin, de la plume quoi, je suppose qu’une plume a toujours des froufrous tout doux.

Pas le temps de réagir, pas tout de suite, Arty regagne sa place.
Quel était l’intérêt de demander à Jade le nécessaire pour la rédaction alors qu’il venait de voler – en quelque sorte – la plume du Serpenteau ? L’insolence, probablement. Alors il se met au travail, tout doucement. Et c’est la chose la plus laborieuse qu’il n’ait jamais eu à faire depuis longtemps. La jolie plume violette en main, le restant d’encre violet se mélange au noir que Jade lui a filé.

Rédaction ?:
 

Il a mal à la main. Il s’arrête. Le problème avec les plumes c’est que ça rappe toujours un peu. C’est moins fluide que le stylo moldu. Alors, il n’a pas le courage.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Ulysse Daiklan, Hier à 19:23


Le cours continue, s’enchaine. Le regard noir de la préfète me glisse dessus comme du fromage à raclette sur une patate. J'ai faim. Je suis pas vraiment la réponse des autres après la mienne, j’ai vite fais compris que l’autre nain, troll des montagne essayait de me provoquer mais à part ça.. Rien. J’écoute les consignes données par Mme Peverell, d’un air absent. Une dissertation, oui d’accord. Je me penche devant mon parchemin et remarque qu’il est déchiré et à moitié grignoté. Non. J’ai pas fait ça ? Non mais je vais faire comme si je n’avais rien vu et commencer ma dissertation tranquillement hein.

J’ignore rapidement le préfet qui viens demander un truc à Jade. Puis c’pas à moi qu’il demande un truc donc j’ai aucune raison de m’en mêler. Mon encre aux parfums de fleur d’orangé commence à courir sur le papier, j’y laisse couler ce que j’y pense sans retenue.

Rédaction:
 

Je relève la tête de mon papier, le glissant sur le bord de ma table. Mes yeux tombent sur les deux Serdaigles qui ont l’air de bien s’entendre. Et de bien s’amuser. Et de bien rigoler. Je sais pas pourquoi, je détourne le regard en soupirant. Ils veulent pas se faire des câlins devant tout le monde aussi ? J’sais pas y’a d’autre lieux que ça pour le batifolage. Oui. Batifolage. J’ose utiliser ce mot. Non mais sérieux c’est agaçant. Vivement que le cours se termine du coup, pas envie de subir ça pendant trop longtemps non plus.

Mon dos accolé à mon dossier, bras croisé j’attends la fin en fixant un point imaginaire. T'façon j’ai rien de mieux à faire, pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°7 : Mystère...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 5

 Cours N°7 : Mystère...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Histoire de la Magie-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.