AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 2
Un petit village de Grande Bretagne
Aller à la page : Précédent  1, 2
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle

Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Gabin Šprajc, le  Ven 13 Juil 2018, 13:48

Ainsi donc, le grand sorcier rouquin venait de la belle Irlande. Vu sa chevelure de feu, il ne faisait effectivement aucun doute sur son origine. Alors comme ça, Chad était venu ici pour faire affaire ? Drôle d’endroit qu’un vieux bar miteux moldu pour ça. Ces affaires devaient être… étranges. Mais le brun préféra ne pas lui poser de question maintenant sur ce sujet. Peut être un peu plus tard, quand l’alcool aura remplacé leur sang dans les veines.

Et ce fut autour du sorcier Irlandais de lui demander les raisons de sa préférence. Question camouflée par un trait d’humour. L’ancien Auror se laissa quelques secondes pour réflechir. Que pouvait il lui dire exactement ? Qu’il était tombé au plus bas ? Qu’il pourchassait l’Ordre Noire, tout seul, sans aucune aide ? Un rêve de vengeance que Matt préférait garder pour lui. Il prit encore quelques secondes pour monter un petit mensonge mais quand il allait l’exprimer à voix haute, Chad fût plus rapide que lui et enchaina.

« A nous, qui sait si nous avons un avenir réservé ! » S’exclama l’imposant sorcier en levant sa pinte pour répondre à l’appel de l’ancien Auror quelques secondes plus tôt.

Matt ne se fit pas prier et laissa encore l’épais liquide couler dans sa gorge et se repeindre dans son corps. Que c’était bon. Cette sensation enivrante qu’était l’alcool. Cela faisait déjà plusieurs années que le brun ne s’était pas laissé aller, à boire sans se soucier de futur.

« A te voir, un doit avoir plus ou moins le même âge. Tu étais à Serpentard ? Je ne me rappelle pas de toi. »

La question de Chad fit sourie le franco-américain. Poudlard. La plus réputée des écoles magie. Oui. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était plus plongé dans ses souvenirs pour revenir à cette époque où il était adolescent. Une belle époque, où on ne pensait pas aux conséquences de ses actes, au futur qui arrivait et qui nous donnait, quelques années plus tard, une énorme baffe dans la figure. Enfin, Matt ramena son esprit à l’instant présent et fixa des yeux la silhouette imposant de l’irlandais. Oui, ils devaient avoir environ le même âge mais Matt ne se rappelait pas l’avoir déjà vu en arpentant les couloirs de l’école.

« J’ai trente ans exactement et toi Chad ? Heureusement, je n’étais pas chez les fourbes de serpent, rigola Matt. Non. J’étais dans la meilleure des maisons, là où il n’ya que des sorciers d’exceptions : Serdaigle. »

Matt prononça ces quelques mots sur un ton solennel et un peu péteux, fier d’appartenir à la maison des érudits. Oui pour lui, les aigles étaient la meilleure famille que pouvait avoir un jeune sorcier. Après tout, la connaissance primordiale dans tous les domaines.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Mar 18 Déc 2018, 09:38


Douce Mélodie

ft. 87




Il ne faisait pas chaud ce jour-là. Le vent soufflait et dégageait les cheveux tombés sur mon visage au teint blafard. Resserrant mon écharpe, je m'étais décidée à m'aventurer loin de la population, loin des gens qui me regarderait de travers parce que mon look ou ma couleur de cheveux ne leur conviendraient pas. Loin de moi l'idée de m'éloigner définitivement. J'avais déjà fait cette erreur trois ans plus tôt et cela ne m'avait rien apporté de bon. Je voulais simplement avoir un peu de temps pour moi, pour profiter du talent que je m'étais trouvée durant ma convalescence.

Ainsi, mon synthétiseur sous le bras, je m'étais rendue dans un coin sombre et désert de Londres pour transplaner sans être remarquée par des regards curieux. Les effets négatifs de ce moyen de déplacement, je ne les ressentais plus. L'habitude, sans aucun doute. J'avais atterri dans un endroit calme qui sur-plombait la ville. Un endroit où la végétation dominait et ou la population se soumettait. Parce que c'était elle la maîtresse des lieux et je me plaisais à me trouver ici aujourd'hui.

Assise sur une pierre, mon instrument sur les genoux, je n'attendis pas plus longtemps pour entamer une mélodie que je ne connaissais que trop bien. Durant mon séjour à l'hôpital moldu, loin de la civilisation sorcière, j'avais eu l'occasion de m'occuper et de me découvrir une nouvelle passion pour la musique. La piano, plus particulièrement. En trois ans, j'étais parvenue à apprendre assez pour reconnaître les notes à l'oreille. Tout semblait plus simple, plus léger au son de cette douce mélodie.

Je fermais les yeux, pensant à des choses positives, accompagné par ces quelques notes. La solitude faisait du bien parfois. A vrai dire, elle était omniprésente dans ma vie. Sans Theya, c'était simple, je n'aurais simplement personne. J'avais fait la pire des erreurs avec mon meilleur ami, la destruction avait suivi et aujourd'hui, il me manquait. Il me manquait terriblement.

J'inspirais
Expirais
La légère bris dans mes cheveux
Un léger frisson
Une dose de vie
Je me croyais seule
Je le croyais.


Dernière édition par Loredana Sparks le Ven 11 Jan 2019, 17:49, édité 2 fois
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Sam 29 Déc 2018, 23:06

Nous allons nous retrouver aujourd’hui. J’ai hâte. Peur aussi, sans doute, car cette réunion sera la cause de toutes les impermanences possibles. C’est le risque dès qu’on imagine de pouvoir être l’un des commensaux ; il faut plonger et faire fi de nos appréhensions. Toute en proie à une nouvelle crise existentielle quant à LA rencontre qui allait changer ma vie, ou du moins ma journée, je fus soudainement aspirée par un son qui m'arracha à moi-même...

Cette musique ne lui était pas familière, et pourtant, elle avait une façon de s’inviter en elle qui la bouleversait toute entière. Sur ses lèves se peignait le plaisir des notes. Ses oreilles fredonnaient la mélodie, accompagnant les mains du jeune homme. La musique a parfois une façon de s’insérer dans le coeur des gens, de faire vibrer les moindres de leurs pores… C’était un de ces moments-là. Ses bras se couvraient de poils hérissés par la stupéfaction. Oh, il lui semblait n’avoir jamais rien entendu de plus beau.

Quand la musique s’interrompit, elle porta ses deux avant-bras à hauteur de visage et claqua des doigts avec entrain. Il lui paraissait avoir lu quelque part que dans le monde de la musique, c’était plus respectueux d’agir ainsi. En tout cas, applaudir à mains pleines, comme lorsqu’un poursuiveur parvient à marquer sur le terrain de Quidditch, lui aurait semblé déplacé, trop grossier face à la grâce de ses doigts arachnéens.

Pleine de malice, elle s’avança vers le synthétiseur, volontiers hypnotisée et pourtant incapable de le toucher, de peur de rompre la magie de l’instant. Quand elle fut assez près pour reconnaître l'artiste, elle fronça les sourcils. Elle ne s'attendait pas à ce que ce soit elle. Je n'étais pas prête au face à face avec Loredana. Là était le claquement de doigt qui me tirait de l'hypnose, de la transe en laquelle ses frêles doigts m'avaient propulsés. N'était-elle pas l'une des dernières à avoir entrevu le masque ? Saurait-elle sentir qu'il était de retour ?

L'affaire ne sera pas si simple pour la jeune Gryffondor. Je lui corse considérablement la chose, puisque les affaires que je porte hors de Hollow ont subi un Maléfice de l'objet disparu. L'idée était que les inconnus me rencontrant puissent interagir, se rappeler de la scène, des mots échangés, mais pas de qui j'étais véritablement ; mais en démarrant ainsi, les retrouvailles de nos énergies et de leur mélancolique symbiose semble compromise. La mélodie s'estompe, à nouveau. D'un soupir, je lâche :
— Voilà qui est d'une terrible somptuosité !
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Jeu 03 Jan 2019, 18:47




Je ferme les yeux. Je goutte chaque note et les savoure. C'est là mon seul lien avec les moldus. Cet instrument que j'ai mis du temps à apprendre et qui m'a aidé à me tirer de ce cauchemar dans lequel j'ai volontiers plongé. Je n'avais été qu'un pantin. Tiré par des ficelles, incapable de maîtriser mes gestes. Je m'étais infligée des blessures qui resteraient marquées. Malgré tout, je tentais encore de me défaire des bras de cette personne qui me contrôlait.

Le monde des sorciers me manquait cependant. Même si la découverte du monde moldu avait été une belle expérience, j'étais sûre maintenant que ce n'était pas vraiment dans ce monde que je voulais vivre. J'aimais la magie, blanche comme noire, sa facilité, sa complexité. Je ne voulais pas passer ma vie loin de ce que j'étais vraiment : Une sorcière. Certes élevée dans une famille de sang-pur aux idées archaïques que je ne partageais guère, mais une sorcière tout de même.

La mélodie s'estompe jusqu'à se taire complètement. Je ne suis plus seule, je le sens. Pour le moment, je ne cherche pas à savoir.
J'attends.
Une voix parvient à mes oreilles. Je ne réagis pas tout de suite. Un oxymore pour désigner cet art si mélodieux. J'en conclus que ça plaît. Je me retourne et une vague étrange me traverse. Une impression de déjà vu, un étrange souvenir me traverse. C'est dans le flou, comme un rêve que j'aurais fait. Tout semble lointain, je paraîs plus jeune, plus innocente. Bien loin de ce que je suis maintenant.. Je ne réponds pas à sa remarque, je me contente d'un On se connaît ?
Tout simplement.



Dernière édition par Loredana Sparks le Ven 11 Jan 2019, 17:40, édité 2 fois
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Ven 11 Jan 2019, 16:23

On dit que les fleurs n’arrêtent pas les coups mais parfois, assujetties à la magie suffisante, elles peuvent n’être qu’une illusion. Des boucliers inébranlables sous l’apparence d’une réminiscence naturelle. Il nous faut des symboles forts pour lutter contre les sachets de plastique balayés par le vent, contre les déchets qui voltigent sous nos mirettes.

Est-ce un tort si c’est de la poudre aux yeux ? Le spectacle n’a-t-il pas souvent été l’apanage du politique ? Je crois que les lois du réel peuvent être pliées quand c’est nécessaire. Un peu comme une gelée, on appuie dessus deux secondes et pouf, elle reprend sa forme. Rien ne sert de toujours y aller de grands coups... Une simple inflexion suffit parfois. De la main, de la voix ; le choix s'adapte aux besoins.

Lasse, la musicienne m'observe. Elle semble me reconnaître sans trop savoir si elle est dans le vrai. Le sommes-nous jamais ? Ne passons nous pas l'ensemble de notre vie à nous embourbée dans une buée opaque en la prenant pour du solide, parce qu'il est plus simple de se raccrocher aux nuées que de reconnaître que nous n'avons pas de repères ?

Flottante, je m'approche.
— On s'est connues, plutôt. Mais à t'entendre aujourd'hui, je dois admettre que tu me sembles être une toute autre personne. Peut-être n'écoutais-je pas assez...
L'Aelusionem dissimule l'invalidité de mon oeil, et curieuse, je l'examine.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Mar 15 Jan 2019, 18:53




Ce que je voyais était flou, diffus, comme un film en accéléré. Je ne parvenais pas à remettre un nom sur cette femme brune. Pourtant, je savais que nos routes s'étaient déjà croisées. Ses mots confirmes mes pensées. D'où vient-elle ? Que me veut-elle? S'était-elle rendue ici par pur hasard ou parce qu'elle désirait réellement venir à ma rencontre ?
Mon regard est perplexe, perdu dans le vide. Je veux en savoir plus. En sait-elle davantage ? Je passe ma main dans mes cheveux d'un air légèrement gêné. Mes doigts se coincent légèrement dans quelques nœuds que les mains délicates du vent avaient formés.

- J'ai tiré un trait sur les gens de mon passé, difficile pour moi de me souvenir de tout.

Je sens son regard tenter de percer mon for intérieur. Je le vois m'examiner. Quelle réponse cherche-t-elle dans mes prunelles ? Je n'avais rien à lui montrer. Méfiante, je fais semblant de m'intéresser à ce qu'il se passe au loin, au niveau du village qui se trouve en bas. Pourtant, une question me brûle les lèvres. Tout simple. Je la pose d'une voix monotone, le regard rivé sur le paysage qui s'offrait à moi.

- Peux-tu me dire qui tu es ?
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Dim 03 Fév 2019, 21:36

Elle est perdue, vous le sentez. Vous ignorez comment la guider. Il y a un passé sur lequel elle a tiré un trait, et vous en faisiez partie. Comment apporter une solution présente lorsque l’on a été effacé ? Et lorsque l’on compte, en outre, raturer cette rencontre, flouter les contours de votre visage, le souvenir de votre voix, cela ne laisse pas beaucoup de place auprès d’elle.

Pourtant, vous tenez à elle. Votre distance n’est pas un manque de confiance à son égard : c’est une dépersonnalisation vouant à lui faire rencontrer un idéal et non une personne. Vous hochez la tête avec une relative douceur face à son aveu. Vous appréciez qu’elle s’en rende compte, qu’elle le formule de façon explicite. Vous voulez trouver une autre façon de lier avec les êtres vivants.

Aussi, vous préférez les énoncés factuels : par exemple, plutôt que de dire « tu es toujours en retard », qui véhicule l’idée d’un reproche, vous reformulez en disant « on avait rendez-vous à telle heure et il est telle heure ». Vous avez lu que dans ces circonstances, votre interlocutrice ne peut que s’excuser. Vous ignorez si cela peut être utile à la cause, mais vous êtes prête à essayer. Car pour l’Ordre, vous êtes prête à tout.

S’il s’agit de votre identité, cependant, il est plus complexe d’offrir une réponse pouvant la satisfaire.
— Je ne peux te dire qui je suis, mais je peux te dire ce que je suis. Je suis une sorcière qui a cessé de croire en la légitimité du secret magique.

Vous marquez une pause pour qu’elle digère l’information avant de reprendre :

— Est-ce assez pour que tu saches qui je suis, ou cela alimente-t-il ta curiosité ?

Car si le port d’un masque est la seule caractéristique par le biais de laquelle elle détermine la valeur d’une personne, vous n’avez guère de temps à perdre avec elle. Si au contraire elle désire exposer sa propre opinion sur le sujet, vous pourriez vous surprendre à l’écouter…

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Mer 13 Fév 2019, 12:59




Le mystère planait sous ses cheveux bruns. Je ne la connaissais pas et pourtant, j'avais l'impression, un léger souvenir nébuleux, de l'avoir rencontré. Des bribes d'images qui apparaissaient ça et là dans mon esprit, mais dont je ne saurais reclasser dans le temps. Cette femme très secrète m'intriguait davantage. Pas de nom à me donner, elle ne « pouvait » pas. Voilà une bien drôle de façon de voir les choses.

Je ne comprends pas tout de suite où elle veut en venir. Je fronce les sourcils. Une présentation vague, qui pourtant me donnait un indice sur des idées, un avis qu'elle avait et qu'elle souhaitait, peut-être, partager. Une envie d'attiser sa curiosité, je le sens et elle le confirme via ses mots. Je baisse la tête, le temps de lire entre les lignes.

Cherchait-elle à connaître mon opinion ? Je ne parlais jamais de cela. N'y avait jamais réfléchi et pourtant, quelque chose me dit qu'elle voulait savoir. D'un simple haussement d'épaule, je dis simple Évidemment que ça aliment ma curiosité... c'est une opinion que je partage. Néanmoins, j'avais désormais envie d'en savoir davantage. Elle avait visé juste sans même le vouloir, ou peut-être que si, au final. Rien de mieux qu'une personne restant dans l'abstrait pour m'attirer comme un aimant. J'étais ainsi faite.

- Pourquoi penses-tu cela ? Et sans vouloir insister, pourquoi ne pas pouvoir me dire qui tu es ?
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Jeu 07 Mar 2019, 19:32

Moins mystérieuse qu’à l’accoutumée, Loredana me répond. Elle se dit curieuse des idées Mangemoresques, ce n’est pas si mal, mais surtout très partante pour une chute du Secret. Voilà qui me séduit plus que vous l’imaginez. Si aujourd’hui nous pouvions quitter notre mysticisme et entrer dans du concret ! Si seulement je pouvais rentrer chez le Maître et lui conter combien cette sorcière est merveilleuse, combien son potentiel n’attend que d’être dévoilé !

Pour passer le cap et être véritablement perçue comme une partisane, elle va devoir faire ses preuves, accomplir une mission ou deux, mais je suis convaincue que cela ne tient qu’à un fil. Ensuite, sur la route d’un même Chaos qu’est la magie de la Liberté, c’est-à-dire la liberté de la Magie, nous danserions ensemble. Nous pourrions alors reprendre nos discussions immatérielles car notre sécurité ne serait plus menacée de la même manière ; car l’ordre des priorités aura changé.

Pourquoi oeuvrer pour faire choir le secret ? Quelle question ! Le profil type des partisans est le même sur ce point. C'est le plus universel, et contagieux, n'allons pas nous mentir.
– Parce que je suis une amoureuse de la liberté avant tout…

Secouer la tête, mue par le réalisme d’une vie emplie de désillusions. Le pragmatisme n'est pas absent de mon idéal.
– Et aussi car je sais que ce jour viendra, avec ou sans notre accord. Face à leur technologie, leur degré de communication et de surveillance, quelle chance a-t-on de rester cachés ? Le jour viendra où ils sauront.


L’adrénaline est là. Ce jour, je désespère de le voir enfin arriver. Et en même temps, je ne peux oublier que connaître la nature sorcière de ma soeur est bien ce qui a poussé mon beau-frère à la tuer. Tout est dans le dosage.
– Mieux vaut qu’on se révèle de nous-mêmes ; c’est un peu comme quand on a trompé en amour, à choisir, c'est mieux que le partenaire l’apprenne de nous que de son entourage. C’est notre vérité, et il nous appartient de la livrer. A nous seuls. Je n'aime pas être gouvernée par les dires des autres ; je veux être de ceux qui soufflent sur le déroulement de cette découverte. Je veux l’anticiper, poser les jalons d’une approche pacifiste.

Quant à mon identité... J'approche de la sorcière, louvoie à ses côtés, un sourire ambigu aux lèvres. Expirer, avant de préciser :
— Pour répondre à ton autre question... Je ne veux pas qu'on me suive pour qui je suis mais pour ce que je représente. Le système sorcier repose trop sur les jeux d'influence ; je me refuse à manipuler les émotions de ceux qui m'entourent. Je veux être une incarnation de la liberté. Comme ça en plus, si je me trompe d'idéation, ils ne risqueront pas de me suivre. Juste de développer leurs propres pistes de réflexion.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Lun 11 Mar 2019, 12:46




Les mots justes, elle les avait et j’acquiesçais à ce qu’elle me disait. Elle avait cette manière de procéder qui me donnait envie de l’écouter. Peut-être était-ce un stratagème ? Après tout, que faisait-elle ici ? Est-ce que sa venue était due au fruit du hasard, où est-ce qu’elle m’avait suivie jusqu’ici ? Dans tous les cas, elle voulait que les choses changent, que le secret ne soit plus et que les moldus soient au courant de notre existence. En soit, j’étais plutôt d’accord, mais je faisais partie de ceux qui avaient vécus pendant des années, entourés de sorciers et qui ignoraient de la façon dont les moldus pourraient réagir face à tout cela. Comment faisaient ceux, qui se mariaient avec un sorcier ?

Se cacher devenait compliqué. Depuis que j’avais développé mon don de Métamorphomage, il devenait compliqué de me cacher aux yeux des autres. Ma difficulté à contrôler mes émotions commençaient à devenir problématiques, la moindre once de colère, de tristesse ou de surprise changeait la couleur de ma chevelure habituellement brune. L’on m’avait bien dit, évidemment, je finirai par contrôler tout cela. Pour l’instant, ce n’était pas le cas et j’ignorais à cet instant que c’était simplement parce que je ne l’acceptais pas. C’est…un poids. Lourd. La même sensation que ce poids que l’on peut avoir sur le bout de la langue lorsque l’on doit annoncer une mauvaise nouvelle, mais que l’on ne sait pas comment s’y prendre. La presque inconnue semble passionnée par ce sujet. Je peux sentir ce désir de tout dévoiler aux yeux des autres.

- Ça faciliterait les choses pour tout le monde.


Une réponse quelque peu laconique, mais je n’avais rien à ajouter. Seulement, j’avais toujours eu peur de la réaction des moldus à notre sujet. Bien sûr, nous vivons dans un monde moderne où les choses ne nous semblent bien moins choquantes. Néanmoins, malgré ce léger goût amer, il était temps de mettre un terme à tout cela, de regrouper les deux mondes. Je savais que nous n’étions pas les seules à penser de la sorte.

- J’apprécie ta façon de penser. Mais…J’aurais simplement aimé savoir où nous nous sommes connues, dans quelles circonstances. Je dois avouer qu’il n’est pas dans ma nature d’accepter d’être dans le flou.

Je hausse les épaules, un air désolé sur le visage. Je suis consciente que je ne suis pas la meilleure pour trouver les bons mots, que je ne suis pas non plus le genre de personne à cacher le fond de mes pensées et cela n’avait rien à voir avec le fait que je sois devenue temporairement transparente depuis de la Métamorphomagie s’est installée à l’intérieur de moi.
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Jeu 14 Mar 2019, 19:15

Tu la sens se rétracter dans sa carapace. Elle aime les mystères, mais pas les secrets. Cela te paraît paradoxal, car il te semble que le premier ne peut faire l’économie du second. Tu devines cependant qu’à trop maintenir cette approche, tu pourrais bien finir par la perdre. Ce n’est pas ton objectif aujourd’hui. Tu es venue l’écouter d’abord parce que sa musique est belle, mais aussi parce que sa voix a toujours eu une importance particulière pour toi. Et puis, une fois qu’elle sera acquise à la Cause, il ne restera plus qu’à convertir Osvald pour officialiser que l’intégralité de la boutique est rentrée dans les rangs.

Avec le gamin, le pari semble plus risqué. Il faut encore qu’il grandisse, qu’il se forge sa propre opinion. Tu ne veux pas le brusquer. Tu sais que ton chemin vers les ténèbres a été laborieux – ta première rencontre avec l’un d’eux a failli te laisser pour morte, et la seconde t’a contrainte à commettre ton premier, tes premiers, meurtres. Tu ne veux pas de ceci pour lui. D’autant que les lois se font de plus en plus répressives : oui, il faut que vos partisans le soient par conviction. Une conversion à la fois, donc. Revenons à celle qui occupe tes pensées aujourd’hui, à l’objet de ton passage dans ce village esseulé…

Il lui faut de la confiance ? Après tout, quel est le mal à lui en accorder un peu ?
– Nous étions sur des quais, ou des docks peut-être. Tu avais déjà cette mélancolie, mais elle avait la main sur toi. J’ai le sentiment que l’inverse s’est précisé et que tu as appris à ressentir l'entièreté de tes émotions pour en faire quelque chose après.

Tu laisses planer un silence. Tu pourrais en rester là, cependant tu es bien certaine qu’à sa place, cela ne te serait convenu. Plus jeune, en arpentant les chemins du partisanat, tu acceptais tout ce que l’on te disait. Tu croyais que c’était la seule voie pour qu’ils ne se détournent pas de toi, et tu recherchais tellement leur attention qu’il fallait bien te soumettre à leur autorité.

Avec du recul, tu t’interroges sur l’origine de cette position de soumission. Ils sont bien les seuls à avoir su te placer ainsi – tes enseignants et parents étaient bien en mal, à l’époque, d’obtenir les mêmes marques de respect de ta part ! Tu aurais aimé avoir la sagesse de Loredana, cette distance intelligente, cette méfiance rationnelle. Elle la mènerait loin… Tu espères cependant qu’elle ne l’emmène pas loin de toi.

– J’avais aussi un autre visage, l’autre fois. Plus masculin. Est-ce quelque chose que tu puisses comprendre, le besoin d’en changer ? Le besoin de changer ?

Car il s’agit de plus que d’une bête apparence ; c’est ton approche du monde et d’autrui qui a basculé, et que tu cherches à refléter par cette nouvelle apparence. Plus proche du toi profond, tout en faisant l’abstraction de tout ce qui te ressemblait vraiment.
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Loredana Wildsmith, le  Ven 22 Mar 2019, 10:57




J'avais pensé qu’en me donnant des indices de lieux ou de temps, j’aurais fini par me souvenir, par avoir des flash de cette rencontre fortuite. Je pensais d’abord à un mensonge, une histoire inventée de toute pièce pour des raisons qui m’étaient encore inconnues. Pourtant, mon esprit, lui, savait pertinemment que nous nous étions déjà croisées dans un autre monde et à entendre ce qu’elle était en train de dire, je ne pouvais que la croire. Longtemps, j’avais laissé mes émotions prendre le dessus, laissé ce sentiment désespoir le plus total s’emparer de toutes les particules de mon corps. J’étais prise dans un tourbillon qui ne cessait de tourner à m’en donner la nausée. J’étais…faible et vulnérable. Une âme perdue dans un monde qui la rejetait, livrée elle-même avant même d’être pleinement considérée comme une adulte.
Cette époque était révolue, loin, bien loin derrière moi, laissée à l’abandon comme ces vieilles maisons où plus personne ne vit. Le passé me rattrapait de temps en temps, mais la maturité gagnée à aujourd’hui vingt-et-un ans me permettait de prendre du recul et de ne plus me reposer sur mes échecs passés. Allez de l’avant, une devise que je me devais de suivre. Le seul sentiment que je ne parvenais toujours pas à maîtriser était celui de la colère, longtemps refoulée.

Elle me parlait d’un autre visage qu’elle aurait porté, un visage masculin. Cette révélation me fait lever un sourcil, un air interrogateur. J’avais presque envie de toucher son visage, par pur réflexe, parce que tout cela m’intriguait réellement. J’avais commencé à lever légèrement le bras d’ailleurs, mais m’étais ravisée en me rendant compte que ce n’était pas vraiment approprié de toucher le visage d’une inconnue de la sorte. Utilisait-elle la magie ? Ou était-elle comme moi ? Sa question me fait sourire.

- Changer de visage à chaque rencontre, ne jamais laisser les mauvaises rencontres bouleverser mon quotidien. C’est quelque chose qui me parle, que je suis incapable de faire sans magie…pour le moment.

Je la regarde dans les yeux en me concentrant. Elle pouvait voir le changement s’opérer, je ne le voyais pas, mais je le sentais. Mes yeux avaient pris une couleur blanche, comme ceux des aveugles, avant de repasser à mon bleu naturel. Je continue de la regarder, toujours avec cet espoir de la retrouver dans mes souvenirs lointains. Une question vient alors chatouiller le bout de ma langue.

- Es-tu ici par hasard ? Où savais-tu que je serais là ?...Tu m’espionnes ?
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Mangemort 87, le  Mar 26 Mar 2019, 23:03

Loredana semble hésiter à toucher ton visage. Tu voudrais presque la laisser faire… Pourtant, si elle récupérait un de tes cheveux, elle pourrait le mettre dans une fiole de Polynectar et ainsi découvrir ton identité. Tu n’as jamais compris pourquoi les membres de groupuscules, toutes factions confondues, ne protégeaient pas plus leurs cheveux. Le goût du risque, peut-être ? C’est aussi ce qui meut l’apparence revêtue aujourd’hui…

Presque honnête, presque là, et pourtant si distante, lointaine et absente. Tu es là sans l’être, tu es toi sans l’être. C’est sans doute cela, incarner une idée. C’est du moins la vision que tu t’en fais. Un visage quelconque, dépourvu de traits spécifiques pouvant marquer le cerveau. Un visage-support, un corps-matière, seulement présent pour véhiculer les pensées de ton maître.

Elle parle, et indique une volonté de se passer de magie pour réaliser ces changements. Pense-t-elle seulement aux sortilèges, ou est-il aussi question de se priver de potions et artefacts pour modifier son apparence ? Quels moyens souhaite-t-elle mettre en œuvre ? Tu as lu en compagnie d’Elhiya que les moldus développaient des prothèses de plus en plus abouties… Tu souris donc à son évocation.
– De quelle autre façon voudrais-tu le faire ? Avec de la chirurgie moldue, des prothèses et ajouts ?


Tu écarquilles les yeux face à sa réponse. Silencieuse, elle passe plutôt par les gestes, et modifie alors la couleur de ses yeux. Tu vois alors le miroir de la femme que tu avais dû être il y a quelques années. Tu ne savais pas exactement ce à quoi tu ressemblais à l’époque, mais le blanchiment de son regard te fila un frisson le long des bras et jusqu’au creux de la nuque. Tu souffles, à peine audible :
– Impressionnant.


Elle reprend alors la parole, et de toute évidence, tu te dois de clarifier un point.
– Non, je n’étais pas là pour toi. Je venais chercher Remi l’adoré des dames, il joue parfois du violon dans le coin. Je dois t’avouer ne pas être mécontente que tu as été à sa place. Si ma présence te dérange, je peux partir. Il y avait dans ta façon de jouer…

La phrase reste en suspens, et tu expires.
– Le peu que j’ai vu de toi ne cesse de m’intriguer.

Contenu sponsorisé

Un petit village de Grande Bretagne - Page 2 Empty
Re: Un petit village de Grande Bretagne
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 2

 Un petit village de Grande Bretagne

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.