AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Ravensburger- Labyrinthe Junior – Jeu ...
Voir le deal
13.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 3
Tower Bridge
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tower Bridge Empty
Tower Bridge
Maître de jeu, le  Dim 12 Nov - 1:01

La Tower Bridge, cet emblématique pont de Londres dont la construction fut achevée en 1894, surplombe la Tamise. Vous pourrez vous installer sur les bancs le long du canal afin de profiter pleinement de la vue de cet édifice. Des boutiques et des marchands ambulants vous accueilleront afin de vous offrir un moment des plus agréables.

Si vous souhaitez profiter du pont plus directement, vous pouvez vous y balader à vélo ou à pied. Une exceptionnelle vue panoramique s'offrira à vous en haut de la passerelle piétonne. Petit conseil, le coucher de soleil y est formidable. Pour les plus passionnés d'ente vous, une exposition située à l'intérieur vous permettra de mieux connaitre l'histoire de ce fameux pont.

Mais attention, parfois les pans de la tower bridge se relèvent afin de laisser passer les plus grands des bateaux.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Hugh Dey, le  Dim 12 Nov - 20:02

[PV : Shae L. Keats]

Vous auriez pu vous jeter par-dessus son bord.

Mais non. Ce n’était pas l’objectif de votre visite au Tower Bridge. Parce que vous étiez vous et non je, ce soir, bien que vous ne portiez aucun masque. La dernière rencontre que vous aviez faite, dans les Transports en commun, avait enfin transformé votre morne routine dépressive. Ce soir vous étiez donc en haut du pont.

Vous auriez pu vous jeter par-dessus son bord.

Vous en étiez tout proche d’ailleurs. Accoudé à la balustrade, vous regardiez la Tamise et envisagiez même l’idée de piquer une petite tête. Puis…

M*rde. Mais pourquoi on dit piquer une tête en fait ? Je tournais la tête à droite et à gauche et je cherchais une petite tête. Est-ce que je pouvais en piquer une, comme ça ? Oh ce serait bien. Ca mettrait du piment dans ma routine. Là d’ailleurs, pas loin, y avait un petit bébé dans les bras de sa maman. Est-ce que si je piquais sa tête, et sachant que l’absence de tête nuit gravement à la vie, j’allais vraiment plonger ? Dans l’eau peut-être pas, mais à l’ombre sans doute…

Or, moi, je préférais le soleil. Le soleil oui. La liberté. Loin des grilles… de Poudlard, des salles d’interrogatoire, de la prison d’Azkaban, de l’hôpital, même si je n’avais pas tout visité dans cette liste. C’était pour ça que j’étais parti. Pour le soleil.

Et aujourd’hui je revenais, doucement. Et j’attendais mon rendez-vous du soir. Il arrivait d’ailleurs. Lui aussi il avait une petite tête, si y avait moyen qu’il me la prête pour… Non. Stop. Suffit les conneries.

« Wesh wesh poto »

Comme au bon vieux temps. Une accolade et ensuite un bisou sur la joue. Du vieux au jeune.

« C’était bien l’autre soir. Vous comptez remettre ça ? »
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shae L. Keats, le  Mar 14 Nov - 13:37

Rp with Hughie

Soir et nuit bleue.
Il fallut attendre 22h46 pour qu'un craquement digne d'un tibia ne nous laisse apparaitre au sommet de la tour. Non loin d'une silhouette qui nous était connue autant qu'elle l'avait un jour été au Je et plus anciennement au Ils qui sommeillaient encore ce soir. Mais nous ne pouvions nous en approcher dans l’immédiat. Parce que si le permis de transplanage était désormais notre, restait un petit desagrement auquel nous avions fini par nous habituer, mais qui en demeurait néanmoins pénible. L'envie et le mouvement consistant a courir vers le parapet avait été amorcée alors que la main amicale nous frappa les omoplates.

« Wesh wesh poto »

Salutations récurrente dont nous avions du mal a nous passer. Que nous retrouvions avec un plaisir nettement plus grand que celui que nous consacrions a l'accolade et la bise qui suivirent. Ce n’était point le contact physique ce cher Hugh qui nous déplaisait tant, bien au contraire,  mais plus cette incapacité a y répondre. Nous partîmes d'ailleurs en courant jusqu'au bord tandis qu'il posait sa question, car dans cette impossibilité de tenir.  Ce ne fut qu'une fois nos entrailles vidée par dessus le parapet que nous revenions vers notre ancien collègue,maudissant ce mal du transpla, le cœur ayant quittée le bord de nos lèvres, mème si il n'y avait littéralement jamais été. Nous n’étions pas de ces amoureux transis la bouche en cœur.
Même si ce cher Trente-Neuf, malgré ses tempes grisonnantes, réveillait en nous toujours le même émoi.

Vous verra. Plusieurs tour dans nos manches, Vous est bien placé pour le savoir.
Tu fais quoi ici ? Pas d'ennui ?


Après tout la masse grouillante n'avait pour nous moi que peut d’intérêt.
se repersonnaliser. Car 91 hantait les mots de plus en plus souvent.  
    
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Hugh Dey, le  Dim 19 Nov - 21:11

Leo n’avait pas changé d’un pouce. A peine m’avait-il embrassé qu’il alla lâcher une galette par-dessus bord. Je levai le bras et reniflai mon aisselle, histoire de savoir si c’était ma faute. Je ne sentais rien de particulier. Pas plus que cela n’avait été, lorsque les douches ne m’étaient pas coutumières. J’avais fait des progrès sur la propreté pour me fondre dans la masse.

Fondre… Oui. C’était réellement ce que j’avais fait. Comme une bougie. Les gouttes de cire étant les nombreuses larmes que j’avais versées en ne me reconnaissant plus. Je n’existais plus tel que j’avais été jadis. Cette révélation me glaça le sang. Avais-je tout perdu en souhaitant gagner l’anonymat ? Sans doute. Aussi sa réponse me parvint-elle de loin, et me sortit-elle difficilement de mon désarroi.

Vous verra. Plusieurs tour dans nos manches, Vous est bien placé pour le savoir.
Tu fais quoi ici ? Pas d'ennui ?


J’aurais bien aimé savoir ce qu’ils préparaient. Mais j’avais quitté cette identité là aussi. C’avait été le plus difficile, mais ça, mon poto ne le savait pas. Non. Il ne pouvait pas savoir. J’avais perdu 39. J’avais perdu mon nom. Mes facultés magiques, que j’avais encore une fois reniées. Ma capacité de métamorphomage. J’avais 39 ans, le plus bel âge, et pourtant je m’étais renié. A quand serait le moment de la rerererenaissance ? Encore une. Aurais-je le droit à une nouvelle chance ?

« Pas d’ennui autre que l’ennui lui-même. Je suis parti pour tout éviter. J’me suis évité moi-même. »

Lugubre constat que j’étais en train de faire.

Alors, pour me sortir de ma torpeur, je sortais de ma poche un mouchoir et le lui tendais. Parce qu’il n’avait pas vomi proprement et que la vue du morceau pendouillant à ses lèvres me révulsait.

« Essuie-toi que j’puisse voir comme t’es beau. Et toi ? Tout s’passe bien ou c’est la misère depuis l’attaque de Poudlard. S’est passé quoi, après ? J’ai rien suivi… »

Une déconnexion totale s’en était suivie. Je me rendais enfin compte de ce que j’avais perdu.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shae L. Keats, le  Dim 26 Nov - 21:05

J’étais content.e de le revoir. Le grand ours. Qui n'avait pour bide que la bière tant son humour et ses idées avait su attraper les miennes. Métaphoriquement parlant, je pense qu'il serait difficile d'attraper ce qui n'existe pas. Même si mon corps aimait bien attraper les rhumes que ces derniers n'avaient rien de physique. Trop petits pour mes gros doigts. Enfin bref, je me redressai sur ces pensées.

Et c'est alors que je me trouvais frappée.e en pleine conscience par ton age, comme un coup de poing mais pour de faux. Même si ce ne fut pas moins douloureux, de voir celui que Nous avait toujours considéré comme le messie se décrépir comme une façade, affichant désormais une face-fade. Grise et ternie par l'age. Avec un peu plus de rides, j'aurais presque pu retrouver mon chemin en lisant la carte de son visage.  

« Pas d’ennui autre que l’ennui lui-même. Je suis parti pour tout éviter. J’me suis évité moi-même. »

Je ne pouvais pas dire que ça me laissait insensible, mais les mots de Hugh avait un son touchant, une façon de jouer qui faisait que je n'en saisissais métaphoriquement aucun sens. Mal-a-l'aise de ne rien pouvoir y répondre, je dansais d'un pied a l'autre comme un.e enfant timide, avant que la réponse adéquate ne s'impose d'elle même.

C'est pas faux.

Mais un mouchoir sorti de nulle part qui m’était tendu et que je venais apposer religieusement sur mes lèvres. Peut-être était-ce une forme d’Ostie qu'il m'offrait la et je ne voulais en aucun point le décevoir. je m'essuyais la bouche alors qu'il continuait.

« Essuie-toi que j’puisse voir comme t’es beau. Et toi ? Tout s’passe bien ou c’est la misère depuis l’attaque de Poudlard. S’est passé quoi, après ? J’ai rien suivi… »

Je gonflais la poitrine, afin de me mettre en valeur, non-content.e de le voir remarquer que je m’étais embelli.e. Les traits affinés n'y étant surement pour rien. Puis concernant les questions a propos des Justes... Bah le maitre ne m'en voudrait pas de tenir l'autre au courant. Donc je parlais un peu.

Y a eu des rejetons, j'ai un novice maintenant -fierté mal placée d'avoir su former, passant sous silence la raclée. - Puis les inferis tu sais déjà. On bouge, on fait du grabuge. Mais c'est moins drôle, trop classique. C'est un ennui mortel. Et il ne reste que 08 et 67. Les murs sonnent creux.      
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Hugh Dey, le  Dim 26 Nov - 21:55

C'est pas faux.

Et puisque ce n’était pas faux, c’était donc vrai. A moins qu’il n’y ait autre chose entre le faux et le vrai. Entre les deux, pour le moment, il n’y avait que « et le ». Et peut-être était-ce une manière de me dire qu’il fallait « héler » quelqu’un. Sans plus y réfléchir, je levais le bras et criais à l’adresse d’un passant « Est-ce que tu m’entends eh oh !? », mais son regard m’informa rapidement que ce devait être le cas. Et que bras levé, il devait aussi me sentir, comme dans la chanson. J’abaissais mon bras.

Y a eu des rejetons, j'ai un novice maintenant

Hein ? Je connaissais sa faculté à parler en Nous, je l’avais décelée quelques minutes plus tôt, mais il ne devait pas oublier la conjugaison… On dit des rejetés, pas des rejetons. Nous rejetons. Rooooh fallait tout lui expliquer. Et pendant ce temps là, je fronçais les sourcils, creusant un nouveau sillon en direction de mon nez, essayant de comprendre. No vis… Ca voulait dire qu’il n’y avait pas de vis ? Bizarre… Un pas de vis, c’était justement le truc dans lequel on mettait le tournevis nan ? Etait-une invitation pour que je lui colle mon tournevis dans le pas de vis ?

A cette pensée, je rougissais fortement. Heureusement, la nuit me cachait.

Puis les inferis tu sais déjà. On bouge, on fait du grabuge. Mais c'est moins drôle, trop classique. C'est un ennui mortel. Et il ne reste que 08 et 67. Les murs sonnent creux.

Oh. Je haussais les sourcils. Ca faisait peu de monde restant. Les meilleurs, certes, 08 mon poto, 67 le maître… Mais les choses avaient eu le temps de beaucoup changer. Mon départ en avait-il inspiré d’autres ? Qu’étaient devenus 28, 82, 87 ?

« Les cloches sonnent. Les murs murent, eux. S’ils sont creux il faut s’y cacher. »

Quoi que le mur n’était pas une très bonne cachette. Au cache-cache notamment, pour se cacher à l’intérieur d’un mur il faudrait au préalable le casser et se glisser dedans. Or, la présence d’un gros trou risquait de mettre la puce à l’oreille de celui qui cherchait. Ce qui n’était pas pratique tant la puce pouvait gratter. Et si jamais elle rentrait dans l’oreille, elle avait moyen d’aller jusque dans le cerveau. Or une puce dans le cerveau, ça grattait l’intérieur du crâne. Et pour ça y avait rarement de solution.

Peut-être en avais-je une à l’intérieur, moi aussi, car ça commençait sérieusement à démanger dans ma tête. Pour me sentir mieux je m’asseyais… Ca ne changeait pas tellement le mal de crâne qui me gagnait, mais au moins ça enlevait le mal de jambes. Et comme on dit que quand on n’a pas de tête, on a des jambes, je me préservais. Je tapotais la place à mes côtés, même si j’étais assis en plein milieu du passage et qu’il y avait en vérité plein de place partout autour de moi, et je détaillais Leo du regard.

« C’est ton visage habituel ? Il est joli lui. »

Plus joli que le mien, sans aucun doute.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shae L. Keats, le  Mar 2 Jan - 0:05

j'pouvais sentir l'adulte. enfin le plus adulte, celui qui rassurait un peu parce qu'il savait expliquer. alors j'aimais souvent les mots qui sortaient de sa bouche. il m'enveloppaient comme dans une bulle. une bulle chaude et chaleureuse. un truc qui flottait un peu et qui portait, qui me rappelait l'image de l'oiseau, de l'enfant et de la barque.  M'enfin la question n’était pas la. La barque, Dey la connaissait pas. Il connaissait peut-être celle dont tout le monde parle tout le temps, la barque au Bama. Même si je savais pas vraiment qui était ce Bama. Mais il avait été important il parait. Enfin bref. Hughie ne comprendrait pas grand chose, il avait beau avoir des mots parfois sage, il vivait dans un monde très différent.Fferent.

« Les cloches sonnent. Les murs murent, eux. S’ils sont creux il faut s’y cacher. »

C’était vrai, se cacher, c'etait peut être encore la seule solution. Se cachait des nouveaux qui effrayaient un peu, parce qu'ils savaient pas penser. Pas aussi bien que les autres. ils étaient bizarres et tranges aussi. Trop sérieux. La mauvaise ambiance. Mais c'etait pas très grave, j'avais retrouve Vous. contre toute attentes, il était la. vieux, croulant et difforme. mais il était bien la. j'avais eu un jour cette naïveté de croire que le messie ne vieillissait pas. Mais si finalement. peut-être m’étais-je trompé.e. Peut-être hugh dey n’était-il pas un messie, mais un ''mais si'', quelqu'un que l'on alise et réalise au fur et a mesure. Sans réellement des ceptions. Parce qu'il n’était qu'un homme.
Et donc accessible.

« C’est ton visage habituel ? Il est joli lui. »

et comme pour vérifier tu le touches. C'est vrai. Shae est la ce soir aussi. Tu fais même plus attention, a croire que t'es né.e ainsi. C'est pas impossible en soi, tu t'es toujours demandé si ton autre corps n’était pas d'emprunt, si t’étais pas juste bloqué.e dedans. T'en sais rien au final.

J'me suis découvert.e le même don que le tien, un peu après ton départ. Ce visage la est venu avec.
Quand j'me suis envolé.e.  


Et sans savoir si c'est pour prouver quoique ce soit a l'ancien presque-mentor, mais me voila sur le parapet a jouer avec le vide. Pour recommencer ou illustrer. La présence d'esprit de lancer un #Aranea Telam pour arrêter ma chut a peine deux mètres plus bas. L'envie de plonger dans l'eau glacée n'est pas non plus très présente. Un peu comme caEt te voila en train de sauter. La chute est brève. Rapidement stoppée par la toile. Mais trajectoire négligée ou mal calculée, c'est autour de ton cou que cette dernière se tend alors que tu tentes d'articuler l'ancien matricule de ton compère.  Non pas que l’étouffement ne te dérange.
Mais t'as pas l'envie de mourir si bêtement.
Manquerait plus qu'il te laisse car il pense l'acte volontaire.  


    
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Hugh Dey, le  Mer 10 Jan - 18:50

Fferent.

« Maréchal ? » Je penchais la tête sur le côté en le regardant dans les yeux. J’avais pas compris cet élan soudain. Mais à Ferrand la première réponse qui me venait, c’était Maréchal. Même si je trouvais que mare et châle s’accordaient plutôt mal. Une mare aux canards et un châle autour des épaules… C’était débile, si on était mouillé, fallait pas un châle mais une serviette. Maréserviette, ce serait beaucoup plus logique. Mais plus long aussi. En plus, on risquait de confondre, suffisait que quelqu’un s’appelle Ette et on aurait pu croire qu’on disait « Mar est servi Ette ! » et là c’était mort. Franchement, je comprenais pas pourquoi notre langage était si compliqué. Ca partait toujours en vrille dans ma tête.

J'me suis découvert.e le même don que le tien, un peu après ton départ. Ce visage la est venu avec.
Quand j'me suis envolé.e.


J’ouvrais la bouche, comme pour répondre, et je regardais ses doigts toucher délicatement son visage. Il me l’avait volé. Il m’avait volé mon don. Mon précieux. Moi, j’pouvais plus rien faire. Et c’était parti peu de temps après que je sois parti. Obligé c’était ça.

Et comme pour prouver qu’il savait bien voler, dans tous les sens du terme, il passa par-dessus le pont, bras écartés. Et je courus après lui pour le rattraper. Il nous le faut… Il nous faut le Précieux !

Je ne m’arrêtais pas à la balustrade, je passais par-dessus comme lui, et je découvrais le vide. Et le fin filet nacré qui le retenait déjà. Par réflexe, ma main droite se tourna vers moi, vide de toute baguette, et je pensais fort un Aresto Momentum qui sembla fonctionner quelque peu. Le sol se rapprochait moins vite, et j’eus le temps d’apprécier le vide. Et même d’avoir un frisson. Avant de me poser un peu plus délicatement que lui sur la toile. Ce qui permit de ne pas la déchirer.

Je restais un moment allongé là, respirant fort, tentant d’arrêter les battements frénétiques de mon cœur, tandis qu’une scène me revenait en tête. Noah Alniott, poussée accidentellement du haut de la tour d’Astronomie, et moi sautant à sa suite, nous arrêtant tous deux grâce à ce sortilège, la toile d’araignée, l’un de mes préférés. Ce souvenir illumina mon visage d’un sourire. Avant de disparaître progressivement pour, en me tournant vers lui, le regarder sérieusement et tendre la main vers son visage.

« Rends-le nous. »

Un ordre. Sec. Froid. Des yeux durs, glacés. Une main crispée, une respiration haletante, une envie irrépressible. Métamorphomage. Je voulais récupérer mon don. « Donne le secret, donne le précieux, donne. A moi ». Et comme un écho soudain d’un univers fait d’un petit poisson orange et blanc, je répétais, inlassablement « A moi » en un croissement improbable.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shae L. Keats, le  Dim 18 Fév - 18:03

L'autre ne tarde pas à se poser doucement aux côtés, il a un regard bizarre, ce genre de regard qui fait peur, qui casse les tripes en deux et libère l'adrénaline. Mais j'aime bien Hugh, j'ai la trop grande candeur qui me pousse à le voir comme l'adulte-guide plus que comme l'agresseur. Grave erreur, y a la main qui se tend, et l'air beaucoup moins amusé d'un coup. L'air sérieux et ravageur qui effraie un peu, alors j'ai envie de reculer, mais je suis collée, moucheron pris dans le filet. Mais j'essaie alors que les mots m'atteignent sans que leur sens ne percute quoique ce soit.

« Rends-le nous. »

Lui rendre quoi ? Je cherchais un instant ce que j'avais pu lui voler un jour, lui dérober, sa place peut-être. Mais bon fallait pas non plus tout retourner, c'est lui qui était parti sans rien dire. Et qui avait disparu. Ou peut-être était-ce son travail. J'vais non seulement dérobé sa place de mangemort le plus classe, mais également celle d'agent à tout faire au château. Comment avit-il su si vivait reclus ?
Puis les mots revinrent en mémoire et la compréhension se fit. Le don, Hugh n'avait plus son don ! Sauf que j'y étais pour rien moi, j'arrivais déjà pas souvent à contrôler le mien. Fallait pas non plus pousser le bouchon trop loin, et alors que Hugh s'égosillait, j'lui mettais un coup de pied pour le faire reculer. On ne touchait pas mon visage. Alors comment fait-on pour annuler un don, un corps, et le rendre ?
J'en savais rien, mais je voulais qu'il croit que je n'y étais pour rien.

Je me concentrais, fermant les yeux pour reprendre l'ancien moi, le corps inconfortable, les épaules qui s'écartent, le visage qui s'épaissit et un membre qui apparaît pour devenir l'autre. Celui de naissance, l'assigné homme qui n'avait plus de raison d'être, mais je me dissimulais en lui.
Parce que je ne voulais pas de Messi en colère pour me coller aux basques,
j'avais déjà trop à faire.

« Tu vois c'est pas moi. Il est parti je te l'ai rendu, promis ! »

J'gardais ma jambe pas loin, au cas où. Fallait pas qu'il essaie de m'arracher ce visage, aussi hai soit-il. Il était du passé, mais je voulais le garder dans un coin, la possibilité de le récupérer. Ne plus jamais rester coincé homme
quand il n'y avait aucun écho avec ce qui m'habitait.
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shela Diggle, le  Ven 6 Avr - 19:02

1. Ronde
with Ariana Hastings, RP ouvert

L'on attend, désormais affublée d'un badge fort reconnaissable, une demoiselle dont on ne sait que la vocation partisane; le domaine est vaste, un brin moins occupé qu'en pleine journée, soleil dardant ses rougeurs. La longue cape subtilisée à Keira masque un peu le treillis, les grosses chaussures, bientôt bientôt l'on pourra acheter de quoi ressembler à une personne de l'ordre sans plus être prise pour une vagabonde, une étrangère, une chose décalée dans un paysage si défini. Il va falloir parler, il semble, pourtant la discussion n'est pas une aisée action, pas plus qu'appréciée. Une écharpe au bout des doigts, hein ? quelle idée quelle façon peu formelle de s'avancer dans le monde désordre, mais avoir saisit la première discrète manière étant venue à l'esprit - il va falloir faire avec l'écharpe au creux de la main. Personne, jusqu'ici. Elle devrait la porter. Et l'horaire donnée, si clairement énoncée, pas d'à peu près, pas d'environ au hasard, comme cela change, et sa propre ponctualité d'ailleurs d'ailleurs
une montre au poignet
attrapée dans un sac, on l'avait crue abandonnée

Trop grande, il faudra en acheter, aussi. Faire propre sur soi, faire Ministère, l'image impeccable, toute cette mascarade. Histoire de. Parce que se sont les règles, bien avoir saisit le regard du chef Lhow, pour gagner son pain mieux vaut correspondre à la tête de l'emploi, pas vrai. Même si l'on ne sait se reconnaître dans les reflets des miroirs, partout dans les immenses bâtiments souterrains.
Pourrait-elle pointer son nez, la demoiselle, que l'on puisse marcher, policer un peu, que je ne perde pas de temps aveugle en ne faisant point le boulot. Œil au poignet, il manque quatre minutes avant l'heure huit, l'étonnement vague, ç'aurait été préférable un retard, de quoi feindre la colère pour n'avoir à parler. Pour dire quoi, au juste ? bonjour marchons observe et si tu vois, si tu vois, saisis nous, allons combattre. Le désordre. Ne plus se reconnaître, bordel qui es-tu ? où est le toi-même ? où sont les miroirs d'antan ?

Le lieu est magnifique, au soir, pas vrai
demoiselle Hastings, s'il vous plaît, courrez vers moi, faites porter mon regard ailleurs


Dernière édition par Shela Diggle le Mar 10 Avr - 11:10, édité 1 fois
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Ariana Hastings, le  Dim 8 Avr - 4:23

Une écharpe à la main, c'est si facile. Un petit signe de reconnaissance entre deux jeunes femmes qui sont censées représenter la Justice. Enfin, jeunes femmes… Ariana ne la connaît que de nom, Shela Diggle. Elle assume qu'elle est jeune, elle n'était pas là il y a quelques années, quand Ariana s'était engagée auprès des Aurors. Il n'y a plus d'Elly ou de Nyx maintenant, mais Shela. Qui es-tu jeune Shela ? La réponse ne saurait tarder.

Londres, vingt heures. Les enfants sont couchés, un bisou sur le front d'Esmée avant un peu de poudre de cheminette, de Manchester au Chemin de Traverse, puis un tour dans le métro, et voilà le pont, solide et lumineux dans cette nuit d'exception. Ariana n'était pas sûre de revenir vers les Aurors après la Chine, mais finalement pourquoi pas ? Ça s'est fait naturellement, sans qu'elle ne le choisisse vraiment, juste parce que c'était comme ça avant. Et maintenant voilà qu'on la contacte pour une ronde officielle. Elle n'est sûre de rien, hésitante sur tout. A-t-elle fait le bon choix ? A-t-elle choisi le bon camp ? Mais elle est là, pile à l'heure, une écharpe à la main – celle en laine rose qu'Emily a tricoté pour Esmée - sa baguette d'or et de rosier est glissée dans sa manche, comme à son habitude, l'amulette alchimique effleurant son poignet. Elle s'approche d'une jeune femme – oui, jeune en effet – qui tient elle aussi une écharpe entre ses doigts.


« Shela ? »

En espérant ne pas se tromper. Même si ce ne serait pas si terrible. Et puis, le pont n'est pas si peuplé, ça ne peut être qu'elle.
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shela Diggle, le  Mar 10 Avr - 20:05

Une jeune femme détonne un peu, un grand rose à la main, mais pas assez pour éveiller l’œil inattentif, l’œil sommeillant. Un physique banal, des traits comme partout souvent, sans le tissu vif à sa main il n'y aurait eu aucun indice me permettant de la différencier du reste, du paysage monde. C'est elle qui s'approche, de façon plutôt naturelle et c'est ce qu'il faut, détailler du regard pendant qu'elle s'avance, peut être y trouver un quelque chose, un déjà vu, qui sait. Elle ne ressemble à rien de familier. Elle lance le nom et vivement d'abord s'étonner de sa connaissance, comment comment, mais se souvenir de la lettre de la signature et s'ébrouer, il y a logique à sa connaissance, cesse de traquer l'inquiétude alors qu'elle n'a lieu d'être. Hocher la tête, tendre une main à serrer, c'est ça. Et tu dois être Ariana ici le tutoiement peut être parce qu'ici n'avoir de supérieur.
Entamer une marche en se souciant désormais de la future conversation, rien ne sert de s'accompagner s'il n'y a pas d'échange, pas d'informations à chasser. Mais n'être très à l'aise dans cette situation où il ne faut pas répondre, mais questionner et même diriger les mots.

Avoir jeté un œil à son dossier en grande intelligence avant de venir, et y trouver désormais quelques premières pistes. Madame bosse à Poudlard, il y a possibilité d'apporter connaissance. Avec la facilité de contact que tu as avec des élèves, tu n'es pas sans savoir que les influences partisanes peuvent commencer par là, et donc que tu as possibilité d'intercepter des informations. Si tu apprends quoi que ce soit qui te paraît notable, il ne faut jamais hésiter à prendre contact avec nous. Ton très trop ? formel, du blabla plus que de la recherche, ce n'est même pas tenter, c'est lancer ce qui doit lui être déjà parlant. D'un même temps observer les alentours, attentive, sur mes gardes qui ont été très trop usées depuis longtemps. C'est l'anguille qui se faufile aisément dans l'estomac, c'est l'absence de quiétude les nerfs étirés désormais longs comme le monde. Peut être qu'il faut davantage de détails dans les dossiers, peut être qu'il faut s'aventurer et briser le silence qui s'est installé - confortable pour soi, peut être bizarre pour elle. Le but n'étant pas de faire fuir des alliés, mieux vaut faire comme si, pas vrai, mieux vaut prétendre une immense amabilité avec l'inconnu, si j'avais souri ç'aurait été mi-figue mi-raisin
parle-moi un peu de toi, tes desseins, ta façon de voir la politique actuelle
trace mille lignes de paroles, abreuve moi de ta connaissance de ton propre toi, permet moi de zieuter ailleurs que le reflet déformé, dix mètres plus bas, d'une femme qui ne sait plus qui elle est.
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Ariana Hastings, le  Mer 9 Mai - 17:34

Elles se serrent la main, et tout serait très formel si Shela n'avait pas décidé de tutoyer Ariana dès le départ. C'est presque mieux ainsi, moins de tension, elles sont d'égale à égale malgré leur statut différent au sein du Bureau des Aurors. Alors elles commencent à marcher, le long de ce pont dans cette nuit fraîche et étoilée. Pendant un instant, Ariana se remémore tous ces films moldus que sa mère regardait en boucle à une époque. Il y a toujours une scène où le couple se retrouve en soirée, à marcher sous un pont, à Paris, à Londres, ou à New York. Ariana a trop peu de souvenirs romantiques pour que sa vie ressemble à un de ces films. À part une ou deux soirées avec Nel il y a déjà plusieurs années, rien ne se rapproche de près ou de loin à ce cliché cinématographique. Et encore moins cette soirée. Certes, elle est sous un pont à la nuit tombée, mais sa compagnie est une jeune Auror qu'elle connaît à peine et, loin d'être une balade, cette soirée est un tour de garde où vigilance constante est le maître mot.

Quand Shela parle, on sent bien qu'elle a collecté toutes les infos possibles sur Ariana. Cette dernière sourit, elle se doutait bien que ce serait le cas. Et puis, Shela lui demande d'intercepter des informations et faire travailler son influence auprès des élèves. Ariana est moins à l'aise avec ça.


« Parle-moi un peu de toi, tes desseins, ta façon de voir la politique actuelle. »

La question sonne comme un piège. Si Ariana était dans le doute au moment de son engagement il y a cinq ans, aujourd'hui elle est seulement là par manque de meilleure option, par peur peut-être de faire un choix radical.

« Je ne suis pas sûre d'être la meilleure placée pour juger la politique actuelle. J'ai été absente du pays pendant trop longtemps pour être vraiment à jour. »

Elle essaye de ne pas laisser sa voix la trahir par trop d'hésitation, mais ce n'est que la vérité après tout.

« Et mes desseins… » Elle hésite. « Ce qui compte vraiment pour moi, c'est de protéger ma fille. Certes, je me suis engagée auprès des Aurors, mais si j'avais à choisir, ce serait ma fille avant tout. »

Ce qu'elle ne dit pas : sa loyauté envers le Ministère, déjà fragile, disparaîtrait complètement si ce choix venait à se présenter.

« Et toi ? » elle retourne la question. « Qu'est-ce qui t'a fait choisir cette voie ? »
Shela Diggle
Shela Diggle
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Shela Diggle, le  Sam 19 Mai - 20:34

Apprécier ses réponses, dépourvues d'intérêt politique, de penchant tout du moins - peut être qu'elle ne souhaite s'avancer qu'elle ne souhaite, délivrer à l'ordre public une information sensible. Mais choisir l'absence d'idéologie, pour se reconnaître en elle; soi non plus, ne pas avoir touché pendant trop longtemps aux actualités sorcières et bien que l'on ait été dans le même pays, cela aurait pu être l'autre bout du monde. Approuver aussi, silencieusement, le détachement de l'obsessionnel de la justice l'honneur le devoir, savoir qu'elle choisirait sa fille, sa subjectivité
que choisirai-je exactement, quelle subjectivité affectionnée ai-je encore, ici ? il n'y a plus je crois que les nécessaires et matérielles valeurs, de quoi vivre dans l'aujourd'hui et les quelques jours suivant. Il n'y a pas de personne adorée, de groupe auquel l'on voue une attention toute particulière, rien qu'une suite d'événements qu'on appelle banals pour se rassurer
peut être qu'il ne reste alors que le travail, auquel l'on doit toute notion de loyauté - pourtant n'être sûre d'y donner une loyauté si grande, peut être qu'il n'y a besoin d'avoir de loyauté envers personne

et moi et moi, est-ce une question à laquelle répondre à laquelle répondre sincèrement ? j'ai été militaire c'est la première fois que l'on annonce cela de but en blanc, sans trop y réfléchir j'ai voulu retourner dans le monde sorcier et alors j'ai perdu toit boulot revenu, et alors il m'a fallu trouver quelque chose qui corresponde au trajet au vécu aux compétences, pas vrai, mais c'est le genre d'information que l'on ne donnera pas, à personne. Je n'ai pas d'orientation sociale particulière il fallait remplir le poste, mes poches c'est un métier une façon de passer les jours de trouver quelque chose à chercher, tout en marchant déposer le regard sur chaque chose en mouvement. Baguette au creux des doigts camouflée par la longue cape, une danse entre le pouce et l'index, les doigts invitent
à d'autres danses

Je n'ai pas l'ambition héroïque, avoir envie de lui glisser mais parfois il vaut mieux laisser miroiter une image, peut être que la jeune femme a un idéal, ne pas souhaiter le casser, après tout Lhow a probablement l'ambition héroïque : il y ressemble. Etre un peu hors du cadre ne doit pas permettre la perte d'espoir de ma compagne. Je suis contente si je peux aider de façon arbitraire, juger selon la loi et les éléments subjectifs des affaires pas selon une idéologie, je comprends, pour ta fille vraiment ? puisque n'avoir de loyauté affective. Une fois arrivées au bout du pont, bifurquer vers la droite en avertissant Ariana du changement. Tu es libre d'aller et venir comme tu le souhaites, en tout cas. Tu peux avoir les opinions haut parlé, ça n'aura pas de conséquences, c'est bon pour toi. Et tu n'as pas besoin non plus d'avoir d'opinion. Moi, si, presque. Regretter cette position facile de l'absence de parti pris. Au fait, tu as des questions sur le bureau ? ne pas assez connaître les membres de la brigade pour savoir s'ils sont déjà bien briefés, tenter le coup, converser plus aisément.
Ariana Hastings
Ariana Hastings
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Ariana Hastings, le  Lun 28 Mai - 18:23

Elles continuent à marcher, allées et venues en rythme, comme une danse parfaitement chorégraphiée. Shela a été militaire, et dans le monde moldu apparemment, et Ariana ne sait pas trop quoi faire de cette information. Elle est contente de ne pas être face à une sang-pur conservatrice, mais elle ne s'imagine pas non plus tout abandonner de sa magie pour un emploi aussi dangereux et ingrat que la fonction militaire.

Et puis la discussion se dirige vers les opinions politiques, les croyances et les convictions. Shela veut  vraisemblablement se montrer ouverte, elle donne l'autorisation à Ariana de pas suivre l'idéologie du ministère, ou du moins, cela y ressemble. Mais est-ce un piège ? Une façon de découvrir les traîtres ? Ariana n'est sûre de rien, mais surtout elle n'est pas sûre de connaître ses propres opinions. Elle sait qu'elle n'adhère pas entièrement aux idées des Aurors, mais cela ne l'empêche pas de les supporter sur certains points. Elle est incapable de répondre aux interrogations de Shela car elle est incapable de répondre à ses propres interrogations. Mais peut-être est-ce mieux ainsi, ça la met moins en danger.


« Au fait, tu as des questions sur le bureau ? »

Si elle devait élire la question la plus facile de cette soirée, ça serait celle-ci. Non, elle n'a pas de question. Elle secoue la tête.

« Non. Je sais que ça fait un moment, mais Elly m'avait bien briefée à l'époque. »

Elle sait qu'Elly n'est plus en poste, et il est fort possible que Shela ne l'ai jamais croisée, mais peut-être la connaît-elle, de nom ou de réputation. Et même si ce n'est pas le cas, peu importe.

« Je n'ai jamais fait de tour de garde par contre. Est-ce toujours aussi calme ? »

Elle ne dirait pas non à un peu d'action, ne serait-ce que pour échapper à la conversation.
Contenu sponsorisé

Tower Bridge Empty
Re: Tower Bridge
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 3

 Tower Bridge

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.