AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 1 sur 2
Près de Barjow & Beurk
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Près de Barjow & Beurk

Message par : Maître de jeu, Dim 12 Nov 2017 - 1:03


Vous êtes dans l'Allée des Embrumes, dans cette allée qui est le jumeau maléfique du Chemin de Traverse, bien connue pour une adresse : 13B Allée des Embrumes. Barjow & Beurk.

Dans ce décor peu agréable, vous ne pourrez faire que des mauvaises rencontres. Des mages noires, des adeptes de la magie noire, d'anciens prisonniers d'Azkaban ou bien des futurs résidents. La plupart des boutiques qui vous entourent sont faites pour cette clientèle peu recommandable. Leur fond de commerce est votre malfaisance. Leur bénéfice, le malheur des autres.

Si vous êtes ici, c'est soit que vous avez mal prononcé le nom de la rue dans la cheminée, ou que vous y êtes pour une bonne raison. Si vous êtes dans le premier cas, courrez aussi vite que possible. Le Chemin de Traverse n'est pas loin. Si vous êtes dans le deuxième cas, regardez autour de vous, faites attention qu'aucun Auror ne vous suive.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Liskuvo Kalsi, Dim 19 Nov 2017 - 0:26


Suite de ici
J'inaugure le sujet, j'fais ça en retard, je suis désolé, mais si vous avez zappé de réagir c'est le moment quoi. #Team2D'Tension.
Merci à Koko pour le boulot de recherche de messages parce que, pfiou, j'avais la flemme.


La dernière étape du parcours se fait dans l'allée des embrumes. Vous pouvez penser, mais à quoi ça sert de convertir des gens de l'allée des embrumes ? Ils sont déjà avec les Mangemorts, mais là n'est pas forcément le but, n'importe qui pourrait m'avoir suivi depuis le début et donc profiter de ce moment où je laisse mes derniers journaux pour tout récupérer, ce n'est qu'un exemple. Il y a aussi les personnes dans l'allée qui ne sont pas tombés sur les journaux et qui se feront donc un plaisir de les lire une fois qu'ils en auront pris connaissance.

Par contre je ne viens pas dans Barjow et Beurk, je suis déjà venu une fois je vais pas m'y risquer une nouvelle fois. Lizzie et ses yeux vides me font un peu peur. Surtout qu'ils sont pas vraiment vides, mais je préfère me dire ça plutôt que de penser à l'extrême, je pense que tout le monde peut le comprendre ça. Bon je laisse un peu partout par ici. J'espère que quelqu'un tombera dessus quand même. C'est un endroit plutôt fréquenté par ici alors ce serait bien qu'ils se réveillent.





L'Impardonnable


Le monde change. Dans les arbres le vent souffle plus intensément, comme sur les villes magiques qui murmurent l'air de la Liberté. Il est un Secret qui perdure depuis bien trop longtemps. Qui occulte tout ce que notre monde pourrait avoir sans se restreindre derrière de banales formalités. Il est temps d'ouvrir les yeux, de regarder en face les incohérences de la Justice, pour les rayer jusque dans les fondements des inepties qui la compose. Une nouvelle aube se profile, sans les chaines de la Restriction, et ce jour-là la seule question qui se posera est, quel est votre choix ?


Appel des Ténèbres



       

Murmures de l'Ombre

         Il y a des mots qui se déforment dans le creux d'une oreille, courant d'une bouche à l'autre et forcés parfois d'épouser la forme des pensées étriquées de ceux qui ne les comprennent pas. Nos idées ne sont plus celles de nos prédécesseurs, nous les avons modelées, pour les faire correspondre au besoin de notre temps. Ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui. Nous nous sommes adaptés, devenant une voix qui se bat pour la communauté magique et non forcément contre elle.

Le temps est venu que les mauvaises langues se taisent, que la vérité soit de nouveau établie, celle dont le ministère nous prive pour mieux s'enraciner dans sa bêtise. Nos idées ne sont pas le Chaos mais bien l'Ordre pour tous, une liberté absolue, sans chaînes nous privant de nos droits les plus fondamentaux.

À  commencer par le Secret Magique. Nous en voulons l'abolition. Réfléchissez, pourquoi aurions-nous à nous terrer dans l'ombre comme des indésirables alors que les moldus ne représentent désormais aucune menace pour nous ? Alors qu'il serait possible de cohabiter sans que l'on ait à se cacher d'eux ? Cette entrave à notre liberté ne peut plus durer, nous n'avons plus à nous soumettre à des idéaux d'un temps passé,  ancrés dans les peurs d'un ministère n'ayant plus lieu d'être.

Le ministère justement, qui n'a de cesse de nous prouver son incompétence au travers de nombreuses erreurs et approximations. Que dire de l'inefficacité des Aurors quand l'école a été attaquée aussi librement qu'un moulin au milieu d'un champ ? Ou encore au travers de ses lois les plus absurdes et de sa hiérarchie trop verticale, dominés par un ministre incompétent que peu de vous apprécient ?

Il est venu le temps de s'unir, de se défaire de ce système que l'on nous impose. Et ce par tous les moyens possible. Le pacifisme ayant depuis longtemps prouvé qu'il ne mènerait nul part, se perdant en discours ennuyeux ou en promesses illusoires. Il est grand temps d'agir, et non plus du subir.

Parce que notre liberté ne doit pas être un choix, mais un acquis.



       

La déchirure du monde

1/ La vie moldue a-t-elle la même valeur que la vie sorcière ? Accordes-tu de l'importance au statut sanguin de tes proches ?
La seule chose qui puisse différencier l’importance que nous accordons à un être humain est liée à ses actions, sa personnalité, bien plus que des notions comme le sang ou les pouvoirs magiques. En vérité, nous jugeons que les moldus et sorciers, tous sangs confondus, sont égaux. Technologie et magie ne sont que des bifurcations dans l’espèce humaine ; aucune n’est supérieure à l’autre. C’est précisément pourquoi le contraste entre le cocon dont jouissent les moldus, et l’asservissement auquel le Secret nous soumet, est intolérable.


2/ Que penses-tu de la séparation des mondes magique et moldu ? Est-ce l'option que tu juges la plus viable sur le long-terme pour les deux communautés ?
La séparation mise en place entre les mondes magique et moldu est, au mieux inefficace, au pire dangereuse. Nous pensons que la méconnaissance mutuelle développe des deux côtés haine, mépris, et peur. Une véritable aberration, on est pas du bétail à séparer chacun dans son enclos ! Pour cohabiter, il faut dialoguer, et non se laisser enraciner dans une ségrégation pluriséculaire. « Les mariages "mixtes" (sorcier/moldu) prouvent que cette acceptation et ce vivre-ensemble sont possibles. » Oui, mettre fin à cette séparation risque d’avoir un coût humain, mais c’est le coût de la liberté.


3/ Quel est l'équivalent moldu de la lutte contre le secret magique ?
Nous connaissons trop peu l’univers moldu pour tirer des conclusions hâtives. Cependant, nous trouvons des parallèles possibles entre les idéaux de l’Ordre noire et des mouvements comme la lutte pour la mixité sociale ou la transparence politique.


4/ Qui détient le monopole de la violence légitime ? Es-tu satisfait de cette répartition des pouvoirs ?
Nous ne sommes pas totalement d’accord sur la question, principalement parce que cela dépend du référentiel. Dans la communauté sorcière britannique, le Ministère détient la violence légitime. En effet, il est le seul à pouvoir user de violence (directement ou par délégation aux Aurors) sans avoir à subir de préjudice. Nous trouvons qu’il lui arrive d’abuser de cette impunité, de faillir à sa mission de protection.
Si l’on prend pour repère les communautés moldues et sorcières, certains d’entre nous sont tentés de songer que ce monopole est détenu par les moldus. Ce sentiment est surtout lié à l’asymétrie des jugements en cas de conflit entre moldus et sorciers.
De manière générale, cette répartition des pouvoirs ne nous satisfait pas vraiment. Le gouvernement devrait avoir moins de pouvoir, se fier à son peuple. « Ne sommes-nous pas prêts à nous assumer en tant qu’Etat-nation ? »


5/ Si le Ministère était un objet, lequel serait-il ? Le bureau des Aurors serait-il fait de la même matière ? (Si non, laquelle ? Si oui, d'autres différences seraient-elles à noter ?)
Clairement, ici on n’est pas deux à voir les choses de la même façon. Mais c’est normal hein, chaque cerveau fonctionne différemment, c’est ce qui fait la beauté de l’être humain. Soyons synthétiques, ne choisissons que deux métaphores ! Si le Ministère était un bateau en train de sombrer, ses Aurors en seraient la bouée défectueuse. Une autre image serait celle du Ministère comme une porte, une entrave, un non-lien, derrière laquelle le secret peut disparaître et les communautés se rejoindre. A une ouverture près…


6/ Si les deux principaux groupuscules (Ordre du Phénix et Ordre Noir) étaient des animaux, que seraient-il ? Pourquoi ?
Nous avons des avis mitigés sur la question.
Pour la plupart, nous voyons l’Ordre du Phénix comme un chien. Ils sont pour nous, un mélange de bons petits toutous qui peuvent montrer les crocs sans logique. Un animal donc en apparence de confiance, fiable et domestiqué mais qui peut très bien révéler un côté violent et dangereux. Cependant, d’autres voient cet Ordre comme un beau Paon, qui agite ses plumes pour paraître grand, mais qui n'a pas plus d'utilité que cela au fond, hormis faire mal quand on se fait pincer. Mais nous pouvons aussi voir l’Ordre du Phénix comme un moustique, un animal en voie d’extinction ou même un cheval qui se laisse dompter facilement. En somme, un animal qui ne serait pas exceptionnellement dangereux.
L’Ordre Noir, pour nous, s’apparente plus à une meute de loup ou à un serpent. Pour les premiers, ils chassent en meute et ont un Alpha pour pouvoir diriger cette vraie communauté. Pour les seconds, c’est un Serpent, patient et qui attend toujours le bon moment pour agir et qui instinctivement suscite la crainte. Dans l’ensemble, L’Ordre Noir ressemble à un prédateur tel que le dragon, l’ours ou même le crocodile.


7/ Quelle émotion t'inspirent les Mangemorts et pourquoi ?
Nous éprouvons principalement de la crainte mais surtout beaucoup d’admiration, de fascination envers cet Ordre. Pour certains, nous y voyons une source d’inspiration, de justice, de savoir, de modèle qui nous pousse à nous surpasser. Leur force d’oser se lever face au pouvoir en place afin de défendre la liberté et lutter contre le Secret Magique, accroît notre détermination.


8/ Si tu portais un masque, que ferais-tu de différent par rapport aux Mangemorts actuels ? Au Seigneur des Ténèbres ?
Pour la plupart, nous n’agirons pas forcément différemment. Mais si nous devions réellement innover, nous pensons qu’attaquer de grandes personnalités moldues ou accentuer le côté discutions afin de faire mieux comprendre l’idéologie serait un plus. De plus, ce serait un bon point de contrôler les écoles de Magie afin de créer une nouvelle génération plus impliquée dans les débats politiques et soutenant notre cause.


9/ Que représente la technologie moldue pour toi ? Penses-tu qu'elle soit l'équivalent de la Magie ?
Pour nous, la technologie moldue est l’évolution même de leur communauté. Cependant, elle n’est absolument pas l’équivalent de la magie. Pour certains, nous la voyons comme une faiblesse, comme un substitut à notre magie en beaucoup moins bien. D’autres, pensent qu’elle pourrait être utile, que c’est avantage dont on pourrait tirer profit malgré le fait que la magie a un peu de mal à se mélanger avec les objets technologiques moldus. Cependant, nous y voyons aussi une certaine complémentarité puisque souvent la magie permet de faire des actions que la technologie ne permet pas et inversement.


10/ Si tu pouvais choisir le ministre de la magie, qui voudrais-tu ?
Nous voulons du changement, tout simplement. Quelqu'un qui soit là pour briser les codes malsains établis et ne pas plier sous le poids de ses responsabilités. Nous voulons voir cette barrière entre les moldus et les sorciers abolis, que le secret de notre existance soit enrayé pour toujours. Un seul sorcier au pouvoir pourrait-il vraiment y parvenir seul ? Nous voulons que la communauté soit justement représentée. Luttant fièrement contre le despotisme actuel, nous voulons voir monter au pouvoir un gouvernement apte à prendre les décisions qui s'imposent.

11/ Penses-tu qu'il faudrait réformer l'éducation magique ? Si oui comment et si non, pourquoi ?
Nous savons tous que l'éducation est un tremplin commun : c'est à ce moment que nous acquérons nos bases et apprenons à nous considérer comme de véritables citoyens magiques. Poudlard devrait être indépendant du Ministère - et pour cause, on nous enferme. Nous suivons des cours d'Histoire et de théorie sans jamais avoir le droit à des bribes d'informations concrètes et d'actualités. La faute aux professeurs ? Nous pensons que non. Mais nous contraindre à ignorer ne fait que renforcer notre colère. Les jeunes aussi ont le droit de savoir et de comprendre ce qui se passe réellement autour de nous.


12/ Que dirais-tu pour convaincre la communauté magique que la cause Mangemoresque est juste ?
Nous voudrions leur offrir la liberté dont ils ont été trop longtemps privés. Braves gens, voyez comme nous sommes prisonniers de leurs décrets néfastes ne visant qu'à les protéger, eux ! Cela fait des siècles que nos dirigeants se protègent par peur de se mouiller. Nous voulons simplement vous offrir un monde où vous pourrez sortir de chez vous et exercer la magie sans crainte de vous voir sanctionné ou pire, rejeté. Vous êtes des sorciers. Cela fait partis de votre identité - nous voulons simplement que cela soit reconnu de tous. A tous ceux qui critiquent nos méthodes parfois extrêmes : sachez que nous n'avons pas eu le choix. Il a fallut que nous nous défendions, que nous vous défendions, pour que nos voix soient entendues.


13/ En tant que partisan de l’Ordre des Ténèbres/des Mangemorts, as-tu un message à faire passer à la communauté magique ?
Vivez. Apprenons ensemble des erreurs du passé. Battons nous ensemble pour ce que nous jugeons juste. Parce que tout ce que nous voulons offrir à notre société, c'est la liberté de vivre en étant soi-même.




       

Éclats d'Ombre

Les messagers de la nuit,
Filent dans les ombres,
Ils sont le phare qui luit,
Et éclaire la pénombre.

Sonnent sonnent les heures,
Est venue celle de la délivrance
Chantent chantent les pleurs,
Entend les cris dans les silences.

Ils veulent abolir le Secret,
Pour le monde magique,
Un plus grand bien à créer,
Une communauté unique.

Sonnent sonnent les minutes,
Est venue celle du partage,
Volent volent les volutes,
Des sorciers sans esclavage.

Le Crépuscule porte sa lame,
Et se dresse comme l'Ordre,
Dans l'Obscurité il est flamme,
Ou se blesse le Désordre.

Sonnent sonnent les secondes,
Est venue celle du Temps,
Danse danse donc ce monde,
A ce parfum de dément.

L'Ombre étend son emprise,
A son souffle frissonnant,
Rejoignez cette douce brise,
Devenez leurs partisans.
         




Les journaux de propagande et celui de la Vérité.

Parler au nom du peuple est donné à tout le monde, mais connaître réellement ses attentes, ce n'est pas le cas. Nos ennemis ont cru bon de publier des ramassis de propagandes pour vous rassurer, alors que leur but premier était de veiller à ce que les chaînes attachant votre liberté soient encore bien en place ! Il est grand temps que votre esprit s'ouvre sur un monde meilleur où nous n'avons plus besoin de nous cacher. Laissons la Magie s'exprimer.



©MM87
         
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Mangemort 08, Dim 25 Fév 2018 - 1:06





Détresse, Jour 5


Rp unique. 5/8

~

... Je venais d'assassiner deux personnes il y a quelques minutes. Et je marchais dans la nuit, couvert sous un sortilège de camouflage, dans des rues que je connaissais très bien. L'adrénaline coulait dans mes veines, alors que la rage que j'avais accumulé ces derniers jours s'était un peu atténuée.

Du moins je le croyais. Je trouvais l'Allée des Embrumes, suivant le chemin qui me reconduirait à ce chez moi, à ce... Chez nous. La maison que je lui avais offert. Mon cœur loupe un battement, et je m'arrête le temps de m'appuyer contre le mur non loin. Un haut le cœur me prend, et l'espace d'une seconde je sens la gerbe me venir.  

Tout se chamboule à nouveau, les flashs reviennent comme autant de frissons qui saisissent ma chair. Je m'agenouille dans la ruelle, contre ce mur puant l'humidité ambiante. Je vois une façade non loin, d'une célèbre boutique à l'apparence lugubre.

Et mes pensées volent en tous sens, et mes émotions lâchent. Un sanglot au milieu de la nuit noire, sous le masque d'émeraude, ma baguette glisse de mes doigts sur les pavés. Je venais de tuer, pour oublier son absence qui rongeait mes entrailles.

Et à nouveau je suis éclaté en lambeaux de peine, là, si près de chez moi, si près de chez nous. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Si ce choix que je venais de faire avait réellement servi à quelque chose. Je me perdais dans cet abîme qui semblait ne plus finir, et qui pourtant m'avait accueilli comme un frère.

Je savais qu'en poussant cette porte, qu'en retrouvant ce foyer, je repartirais pour une nuit ou j'aurais seulement la folie pour combler le manque dans les draps. Ou j'aurais seulement les tic tac de la pendule comme écho à mes mots, et que je n'aurais plus ses sourires pour peindre le ciel de millier d'étoiles qui me suffiraient.

Je ne l'avais plus. Je n'étais plus, qu'un esprit dans la détresse...

~

4/8 - 6/8
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Daemon Stebbins, Ven 6 Avr 2018 - 16:00






On doit avoir peur du noir...

Mangemort 91
    Daemon Stebbins

“ On ignore ce qui se cache dans l'obscurité. ”
♫♫♫
Une nuit qui aurait dû être semblable aux autres. Une soirée où j'avais fini un peu tard à la boutique de Barjow et Beurk. De longues heures encore entouré de magie noire qui tentait de s’incruster sous ma peau frêle de mon corps arasé par les heures de travail fournies. Même si j'avais trouvé une autre raison pour faire ce job, je ne débarrassais nullement de ma conscience qui me tourmentait chaque fois que je laissais partir un objet qui pouvait blesser, nuire ou détruire l'existence d'un innocent. Certes je remplissais un but qui donnait un sens à ce que je faisais mais je savais que je ne tiendrais pas éternellement à faire ceci. J'irai le plus loin que mon âme pourrait me le permettre, espérant ne pas la déchirer complètement.

Mes pas résonnaient sur le pavé de la ruelle sombre, déserte et abandonnée. Car cette heure, nul être vivant doué d'un peu de bon sens, ne trainerait dans ce coin désert. Où même un chat noir ne s'aventurait pas sous peine d'être avaler par l'obscurité et ses ombres. Toutefois, j'avais bien d'autre chose en tête cette seconde. En faisant les stocks, je m'étais rendu compte qu'une grande partie de polynectar avait disparu et en comparant avec le registre de compte. Je n'en trouvais nul part la trace de la transaction. Sachant tout ce qu'on pouvait faire avec cette potion, cela n'augurait rien de très bon.

Après tout, je venais d'apprendre une partie du passé de ma patronne. La gentille prioritaire n'avait pas toujours flirté avec la limite mais l'avait bien dépassée puisqu'elle avait eu droit à un séjour à Azkaban ce qui n'était pas le lieu où on vous enfermez pour avoir dérobé trois ou quatre bonbons. Non, il fallait avoir trempé dans quelque chose de plus sombre pour avoir droit à son petit tour la-bas.

Le vent soufflait un peu plus fort brusquement. Je resserrais les bords de ma cape. Ma baguette à porté de main car le lieu n'en était que plus sinistre et angoissant. J'aurai pu transplaner mais j'étais trop épuisé et je craignais de démantibuler si je tentais l'action. La seule solution avancé jusqu'au coin afin d'appeler le magicobus qui me déposerait non loin de la grille de Poudlard. Puis une sensation étrange me vrille le ventre. Celle que je n'étais plus seul. Je retournais mais ne voyait rien.

- Aller Daemon ! Tu es un grand garçon. Tu ne vas pas trembler dans le noir à ton âge...

Je reprenais ma marche....

Code Daemon

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Mangemort 91, Sam 28 Avr 2018 - 14:47


Il y avait une odeur âpre dans l'air, quelque chose de gênant, qui restait dans la bouche comme uen couche d'amertume. Peut-être parce qu'il y avait une colère certaine contre soi même alors qu'elle n'avait pas lieu d'être, la peur peut-être d'échouer ce soir, car la nuit ne s'annonçait pas bonne. Les demi-portions avaient été confiées à la demie-adn, par prévention. Car il y avait une responsabilisation forcée qui s'opérait. Alors quel meilleur endroit pour broyer du noir que l'allée des embrumes ? Parce qu'être méchant c'était toujours traîner dans les endroits sombres et poussiéreux. Quoiqu'il en soi, nous étions dans l'ombre, le masque sur le visage à regarder les gens passer.

Puis il y eu un aura troublé, un truc gênant qui nous renvoya au passé, à autre chose. Alors les jambes s'activèrent et suivre l'enfant jusqu'à un lieu plus désert devint nécessité.Pour le bonheur d'une vengeance froide et mal orientée. Fort heureusement la ruelle était déserte, et il était temps de laisser échapper la colère viscérale qui avait réussi à se contenir un peu. On est perdu? comme un petit rire. C'est pas pour les gosses ici. Puis un #Obscuro suivi d'un #Terorim. Parce que ce soir, nous mettons notre propre spectacle en scène. Il était temps d’impressionner, d'effrayer.il était temps de transmettre ses peurs à d'autres.
Et malheureusement la tête du petit jeune ne nous revenait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Daemon Stebbins, Sam 28 Avr 2018 - 17:38






On doit avoir peur du noir...

Mangemort 91
    Daemon Stebbins

“ On ignore ce qui se cache dans l'obscurité. ”
♫♫♫
Brusquement j'entendais une voix. Je n'avais pas eu le temps de voir d'où cela venait en me tournant ni de répondre que je prenais un sort. Soudain tout était devenu noir autour de moi. C'était le résultat de l'Obscuro. La peur de tout à l'heure pointait le bout de son nez. Je me devais de rester calme. Je tentais de me dire que c'était que pour un court instant. J'avais à peine eu le temps de saisir ma baguette que ma peur s'amplifiait irrationnellement quand le terorim me frappait. Cependant je connaissais ce sort parce que je l'avais utilisé moi-même sur Ulysse quand je l'avais surpris avec mon ex dans la cuisine du château dans une situation qui ne me laissait aucun doute.

Cependant là c'était différent. Je n'étais pas le lanceur mais bien la victime. Soudain je me sentais perdre le contrôle. La peur s'insinuait dans chaque parcelle et atome de mon corps, de mon être à une vitesse folle. Mon sang se glaçait dans mes veines. Mon cœur frappait dans mes tempes. J'avais l'impression d'être complétement submergé surtout que j'étais toujours aveugle. La panique s'accentuait de ce fait. Je ne pouvais nier que j'étais terrifié. Cela m'avait semblé une éternité alors que ce n'était pas le cas. Ma vue était revenue. Néanmoins je voyais pas réellement car mon cerveau ne fonctionnait plus correctement. Le sentiment de peur voir même de terreur était omniprésent en moi. Cependant je ne pouvais me laisser aller. Malgré tout, il m'était impossible de me concentrer. Je sentais le sol froid sous moi. Il était aussi dur que chacun de mes membres car rien ne voulait plus m'obéir. J'avais l'impression de devenir dingue. Je gigotais au sol, me roulant comme pas possible. Ma main était crispée sur ma baguette.

* Il faut que tu sors de ça Daemon. Aller réagi par Merlin ! *

Mais rien. J'étais prostré sur moi-même. Alors j'ai commencé à remuer ma baguette pour faire n'importe quoi. Je lançais la seule chose qui m'était passé par la tête.

-#Peri...culum.

J'ai entendu un léger bruit au loin. Ma voix s'était éteinte. Le choc avait pris le dessus. Mon état était toujours aussi complexe, je ne pensais pas avoir réussir vu le peu d'energie que j'avais. Mon espoir était que quelqu'un vienne. Même si je savais que c'était une illusion. J'allais servir de punchingball à cet être sombre. Il pouvait faire tout ce qu'il voulait de moi. Je n'avais aucun moyen de riposter. Je n'étais plus qu'un tas de nerfs pétrifié et remplié sur moi-même.


Code Daemon




Edit Elhiya : Bonjour Daemon . Vous ne pouvez vous défaire aussi simplement d'un Terorim jeté par un Mangemort. L'esprit est paralysé et nécessite de passer par plusieurs étapes avant de pouvoir s'en détacher. Nous y voyons là un souci de cohérence RPGique. Cordialement.  
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Artemis Lhow, Dim 29 Avr 2018 - 15:00



Intervention dans le cadre du Tour de Garde commencé ici


Cette petite pause à l'Occamy Doré t'avait faite le plus grand bien ! Après une journée à tourner en rond sur une allée aussi ténébreuse que celle-ci, on ne pouvait que te comprendre. Tu ressortais donc ragaillardi du restaurant, le sourire aux lèvres, impatient de voir s'écouler les quelques heures qui te séparaient encore d'une fin de journée bien méritée. Reprenant tranquillement ton chemin pour l'allée des embrumes, tu salut ici et là quelques badauds qui font de même d'un aimable signe de la tête. Quelques réprimandes au cours de la journée, mais rien d'exceptionnel n'était venu troubler la quiétude toute relative de l'endroit alors, autant le dire, tu es de relativement bonne humeur. Après quant à savoir si ça va durer, c'est une autre histoire !


Ton regard est attiré par une gerbe d'étincelles qui vient illuminer le ciel à quelques rues de ta position. Tu grommelles un juron et, baguette à la main, prends la direction du signal de détresse. Si c'est encore un gamin qui joue à faire des feux d'artifices, tu te feras un plaisir de tirer les oreilles des parents !


HRPGJ'ai ouï dire que Daemon devait terminer à Sainte-Mangouste au terme de ce RP, je vous laisse donc un tour à tous les deux pour faire en sorte qu'il soit en état d'y entrer avant d'intervenir. Mangemort 91, agissant l'un et l'autre pour des SA opposées, le combat à venir se fera aux dès !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Mangemort 91, Dim 3 Juin 2018 - 19:39


Nous déballions d'abord les pantins de sang, lâchant les anguilles de terreurs dans l'esprit du gamin, pour ne plus qu'il bouge, pour ne plus qu'il pense. Parce qu'il y avait quelque chose d'étrangement amusant à détacher quelqu’un du monde comme on nous l'avait fait. Et pourtant nul désirer de brusquer. Traumatiser, malmener mais ne jamais blesser avec séquelles, ne jamais amputer, et surtout ne plus tuer. Parce que le but était de créer la vie. De fomenter un monde, pas d'en anéantir les bourgeons. Et pourtant ce soir les mots avaient sonné comme une obligation, désintoxication forcée et l'esprit dérangé s'était enflammé, trouvant le masque, la cape, et une potentielle victime pour lui affliger les maux que nous ne pouvions plus contenir. Qui débordait comme une bile noire le long du nez, des yeux et s'épaississait sur les lèvres.

Alors symphonie macabre et dépôt de l'enfant sur le parvis de l'hôpital si il n'y a d'autre choix.  Alors nous dessinions sur son dos d'un #Scios de la même façon que nous l'avions fait dans nos veines une ou deux fois auparavant. Sans trembler. sans hésitation. D'un coup sec et précis.
Pour que sa peau se fende dans un sourire.

Alors nous nous redressions et d'un coup de pied dans le visage nous achevions notre besogne pour que ses cris se taisent le temps du transport. Pour que sa voix n'attire pas plus que le sort qu'il avait déjà pu lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Daemon Stebbins
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Daemon Stebbins, Dim 3 Juin 2018 - 20:12






On doit avoir peur du noir...

Mangemort 91
    Daemon Stebbins

“ On ignore ce qui se cache dans l'obscurité. ”
♫♫♫
J'étais prisonnier dans mon propre esprit ne comprenant pas comment en sortir. Je sentais le sang se glaçait toujours plus se figer dans mes veines. De la sueur froide glissait le long de mon échine et puis soudain une douleur pire que la mort avait envahi mon être. Comme si j'avais été ouvert en deux brusquement. La sensation de peur n'était plus rien à côté. Je n'étais plus que souffrance violente et ardente. Je ne savais pas si j'hurlais ou non. Parce que je n'avais plus conscience de la réalité. L'odeur du sang se rependait dans l'air.  Le liquide se répendait lentement chaud et poisseux.

Puis un choc tel un mur que j'aurais percuté de plein fouet augmenta encore plus dans tout mon corps. Je croyais que j'étais au-delà de toute peine. Tellement submergeant que je percevais une telle intensité que je ne me pouvais pas supporter. Une vague de désolation dont je ne me doutais pas l'existence. Ma conscience s'était éteinte puis ce fut le noir totale.

Je n'étais plus rien...



Info RP:
 
Code Daemon



Dernière édition par Daemon Stebbins le Ven 22 Juin 2018 - 13:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Artemis Lhow, Sam 16 Juin 2018 - 23:20



Au détours d'une ruelle, malgré l'obscurité cachant les détails, je ne peux manquer le coup de pied que reçoit le jeune homme en pleins visage. Je ne peux pas non plus manquer de reconnaître le masque qui cache le visage de l'agresseur. Un masque déjà croisé avec l'une de nos soutiens, un masque qui visiblement aime à s'attaquer aux sorciers jeunes et inexpérimentés. Notre dernière rencontre n'avait pas été de bonne augure pour moi ... la maladresse et la malchance c'étaient joués de moi et j'avais du prendre la fuite pour sauver ma peau et celle de la demoiselle. Le fourbe avait utilisé un maléfice coriace qui m'avait amené à me poser bon nombre de questions idiotes.

Mais aujourd'hui, pas question de lui laisser l'avantage. Avant même qu'il ne s’aperçoive que je soit là, je lui lance silencieusement un Silencio, avec un peu de chance il sera déstabilisé une seconde de trop et je pourrais en tirer avantage. Décidément tu n'aimes pas les enfants toi, hein ?! Trois pas dans la ruelle et avant même qu'il agisse deux nouveaux sortilèges qui fusent dans l'air, le premier formulé, mais pas le second. Exteo Stattiga ! Hostium Halitus Maxima ... Les flèches cacheront peut-être les ondulations de l'air ...

[Statistique Destruction : 70 + 5]
Utilisation du Bonus : Rancœur Tenace
Réussite critique (1-10) : Le souffle du vent vient le heurter en pleine poitrine, il est projeté contre un mur avant de glisser face contre terre.
Réussite (11 - 75) : Le souffle du vent vient le frapper à l'épaule, voilà qui devrait l'incapaciter un petit moment !
Echec (76 - 95) : Le souffle du vent vient heurter un mur quelques mètres derrière lui, dommage ...
Echec critique (96 - 100) : Le souffle du vent vient heurter un mur à quelques mètres de moi, des débris de la cheminée viennent s'écrouler sur ma trogne ... dommage ...
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Maître de jeu, Sam 16 Juin 2018 - 23:20


Le membre 'Artemis Lhow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 44
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Mangemort 91, Mer 20 Juin 2018 - 23:58


Il ne faut pas longtemps à l'enfant pour perdre pieds. Et te voilà exultant de tout ton saoul d'avoir pu gagner un combat, oubliant ton honneur au détour d'une ruelle. C'est un gosse que tu frappes, un gosse comme on en fait plus. Un gosse parce que t'es sûre de gagner. Parce qu'il fait trop longtemps que tu ne tolères plus les échecs. Ce n'est ni une question de gêne, ni une question de pression. L'échec constitue une dévalorisation de soi même que certaines ne peuvent plus se permettre.

Puis du mouvement au coin de la rue et un sourire franche sous le masque. À croire qu'il va finir par te connaître aussi bien avec le masque que sans. Un vieille ami, toujours le même. Pour qui ta rancœur a fini par céder. Ce n'est pas de la gratitude non plus, non, mais une forme de respect. Parce que c'est un homme qui a su écouter. Sauf que du côté du masque où tu te trouves. Tu n'as plus à ressentir d'état d'âme.

Sauf qu'il se trompe, l'enfant, parce que tu aimes les enfants, t'as envie de les aider, de les pousser, vers l'avant. De les sortir des chemins tordus. Fragiles. Et c'est la flèche dans ta cuisse qui te rappelle quelques zig zag au final, c'est pas si mal. Un cri de douleur alors que tu l'en arraches aussitôt, Satisfaite de ne sentir que peu de sang, garantissant le bon état de ton artère. Puis l'onde de choc arrache un deuxième cri, épaule droite, fort heureusement pour toi. A croire que cette épaule attire les traumatismes. Mais fort heureusement, il y a l'autre, celui que tu fais chanter. Qui te répareras. Alors tu romps son sort de silence pour sortir un « Comme on se retrouve » provocateur dans lequel transparait la douleur.

Et comme on ne change pas une équipe qui gagne. Ango Nubes en espérant pour te déstabiliser, Mentum Confusem pour que t'achèves le gosse


   
[Statistique Esprit : 65 – Pas de Bonus/Malus]

   Réussite critique (1-10) : Le sort fait parfaitement mouche. Parce que 91 pourrait presque se faire les ongles tant l'auror est desorienté.
   Réussite (11 - 65) : Le sort touche sa cible, voilà qui déstabilisera suffisamment l'adversaire pour qu'il ne soit plus sur de qui attaquer.
   Echec (66 - 95) : Toujours ce même défaut d'articulation, et c'est mort.
   Echec critique (96 - 100) : Tu crois qu'il l'avait vu lui, l'éclat de verre sur le sol ? Non ? et bien toi non plus, retour à l'envoyeur.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Maître de jeu, Mer 20 Juin 2018 - 23:58


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 47
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Marjorie Lunas, Sam 23 Juin 2018 - 2:02


En binôme avec Mr Lhow pour le tour de garde, me voilà !


Repas terminé à l'Occamy Doré, je marche silencieusement au côté de Monsieur Lhow. Rien de bien mouvementé dans cette journée, le plus éprouvant aura été mes leçons de Patronus. Et puis ce repas aussi. Gourmandises qui prennent place dans mon corps et dans mon esprit, je me sens lourde, rassasiée. Envie cruelle d'une sieste. Mais ça n'a pas l'air d'être au programme. Et je peux même pas trainer les pieds, parce que ça semble être une belle journée pour mon compagnon de marche, alors il avance, saluant les passants. Bah si on doit dire bonjour à tout le monde à chaque fois on est pas sorti. Mais je me plains pas. Déjà je veux faire bonne figure devant Chef, j'ai ma fierté. Et puis bon, j'apprend des sorts badass en prime. Enfin j'essaie. Parce que c'est pas une grande réussite pour l'instant. Le jour où je réussis ce foutu patronus, je fais une kermesse.

Puis Monsieur Lhow lève la tête. Alors je fais pareil. Etincelle rouge. On en a parlé plus tot dans la journée. J'ai dit au Chef que c'était le seul truc que je savais faire pour appeler au secours. Et semblerait que je sois pas la seule à avoir ce genre d'idée. Mais le temps que je comprenne ce qu'il est en train de se passer, Chef est devant, vachement devant.

- Eh ! Attendez-moi !


Mais il s'en fiche le bougre ! Il avance en direction des étincelles, baguette en main, me laissant derrière lui. S'il y a un problème, je dois prévenir sa team. Super… Allez allez, on prie pour que tout aille bien hein. Je serre ma baguette dans ma main et court dans les ruelles sombres, tentant de rattraper mon tuteur. A gauche à droite ? Je tente une rue, fais demi-tour, en tente une autre, revient sur mes pas. Mais il est passé où !? Je continue, tourne un peu plus loin. Et je sens que c'est là. Simple pressentiment, ou peut être cette étrange fumée. Je fonce vers la zone, parce que je réfléchis pas, et c'est une étrange scène qui s'offre à moi. Un mec par terre qu'à pas l'air de lécher les fourmis pour le plaisir, Lhow et une autre personne… Une personne ou une ombre masquée. Pas la peine d'avoir ses ASPICs pour comprendre que cette ombre n'est pas ma nouvelle meilleure amie.


- Mentum Confusem

Premier réflexe, je me baisse, main sur la tête pour me protéger. Et puis je comprends qu'il aurait mieux valu que le sort me touche moi et non pas mon copain de balade. Résumé de la situation en un quart de seconde. Un méchant pas gentil lance des sorts qui ne font pas pousser des fleurs, un gars mange le sol et le seul apte à nous sortir de ce m*rdier va certainement pas s'en prendre aux bonnes personnes. Là je pourrais faire un truc super courageux comme attaquer le méchant, ou super protecteur en essayant de protéger le garçon à terre. Ou je pourrais me barrer. Mais je bouge pas. Je reste plantée là. Mes jambes ne répondent plus, je serre ma baguette devant moi, et je me sens incroyablement petite, parce que j'ai pas 1 mais 2 ennemis devant moi. Un chef Auror et ce que je comprend être un Mangemort.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Auror
Auror
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Artemis Lhow, Dim 1 Juil 2018 - 14:41



Touché ! Il reporte son attention sur moi et laisse un peu de côté le gamin. Je n'ai pas le droit à l'erreur, il faut que je sois rapide et efficace sur ce coup là. Il lance une petite vanne, rigoles l'ami, tu ne seras pas content de me revoir très longtemps va. Une épaisse fumée prend doucement possession du terrain et j'entends une voix s'élever derrière moi Eh ! Attendez-moi ! Des renforts ? m*rde ... j'ai pas prévu de combattre deux adversaires ce soir moi !! Fustigeaflamma !

La silhouette qui venait en notre direction s'écroule sous le coup de fouet qui laisse en suspens dans l'air un cri de douleur étouffé. Une bonne chose de faite, le second maintenant, pas de temps à Imbécile ! Ma tête tourne, mes idées s'embrouillent, je manque soudainement d'air, comme étouffé par une main que je ne saurais voir. Je peux presque entendre les rires de l'homme masqué tandis que le jeune garçon est toujours étalé face contre terre. Ma vision se brouille, je porte les mains à ma gorge, cherchant à me défaire de l'emprise étrangleuse.

Des larmes brouillent davantage mon regard tandis que mes yeux incrédules se posent sur la silhouette écroulée au sol derrière moi. Marjorie ?! pu*ain mais qu'est-ce que j'ai foutu ?!! Dans un mouvement de panique, je transplane quelques mètres en arrière pour venir me poser à côté de la jeune fille inconsciente. Mes voies respiratoires se libèrent soudainement tandis que la brume étrangleuse se dissipe. Mon esprit semble encore embrouillé et une douleur atroce me lance dans l'épaule.

Un rapide coup d’œil constate une légère désartibulation de mon épaule gauche. Pas le temps de m’apitoyer pour le moment, je lève ma baguette en direction de ... de ... pu*ain mais reprends toi ! Me secouant la tête comme un chien s'ébroue en sortant de l'eau, je pointe mon arme sur l'homme portant un masque avant de scander avec autant de force que de désespoir Sectumsempra !

[Statistique Destruction : 70 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Deux profondes entailles viennent marquer le corps de l'être masqué. S'il ne fuit pas rapidement, c'est la mort qui lui tends les bras.
Réussite (11 - 70) : L'une entaille de belle telle vient marquer le corps de l'être masqué. Ajoutez à cela sa blessure à l'épaule...
Echec (71 - 95) : La magie ne parvient pas à se matérialiser, j'ai sans doute perdu trop de sang ...
Echec critique (96 - 100) : Touché ! Que ... NON !!! Le gamin se vide de son sang, mon esprit vacille, suis-je devenu fou ?!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Près de Barjow & Beurk

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Près de Barjow & Beurk

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.