AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 2
Sur le chemin de Traverse
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur le chemin de Traverse

Message par : Maître de jeu, Dim 12 Nov 2017 - 1:04


Nombreuses sont les boutiques que l'on peut trouver sur le Chemin de Traverse : Ollivander's, la Boutique d'Animaux Magiques, les Halles Magiques, ... Vous pourrez même trouver chez Barjow & Beurk si vous vous aventurez dans l'allée des Embrumes, reliée directement avec ce Chemin si fréquenté. Si vous voulez vous restaurer, boire un verre ou aller voir un Cabaret, vous trouverez aussi votre bonheur avec l'Occamy Doré ou le glacier du coin. Et si tout ça ne vous intéresse pas et que vous préférez lire tranquillement, la librairie Fleury & Bott vous accueillera avec plaisir. Et si votre but est simplement de vous balader, il est certain qu'au milieu des quelques maisons longeant le Chemin de Traverse, vous trouverez un coin tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Rosie Peltz, Mer 15 Nov 2017 - 19:49


| RPG Unique
Tour de garde. |

Elle était assise dignement sur une chaise canée, sirotant sa menthe à l’eau de son air d’ingénue, parcourant des yeux les pages jaunies de ce roman dont la couverture, épuisée par le temps, ne permettait pas aux regards curieux d’identifier le titre, et ce ne fut qu’après quelques minutes de concentration épuisante qu’un inconnu parvint à déchiffrer cette pierre de Rosette : Les Pendules d’Agatha Christie.

Charmés, les jeunes hommes regardaient Rosalynn, et elle était en ce moment si animée, si vibrante de foi, qu’elle leur parut vraiment très jolie, malgré ses contusions et son cou trop mince, déjà fané. Aussi se trouvèrent-ils grands et bons d’avoir autorisé le bonheur de cette triste créature, que l’espoir d’un mari façonné dans le même bois qu’eux suffirait à embellir.

Un peu étourdie, Rosalynn feuilletait les pages du roman, examinait et réprouvait la faible structure narrative ; tandis qu’elle s’efforçait à voir dans cette histoire le De Bello Gallico qui lui était bien plus agréable, en ce sens qu’elle-même était charmée par la prose du Pontifex maximus.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Lun 20 Nov 2017 - 21:01


@Ebenezer
LA réciproque, inconditionnel et permanent

Bleu aurait été le ciel si j’avais pu le voir. Comme ce n’était le cas, on va dire qu’il était gris. Gris et lourd comme un couvercle de pot de confiture. Vous savez, le problème ne vient pas de moi, ce sont les raisins — les raisins ne sont pas assez mûrs. Ce genre de chose. 



Quoiqu’il en soit, le ciel était gris et j’attendais presque passivement l’arrivée de mon ami. Quelle idée l’autre fois que d’accepter qu’on envisage de tenter des expériences oculaires. J’ai pas envie de ressembler à un monstre, moi. Je suis sûre qu’il fait ça pour que les enfants ne puissent me regarder en face. Comme ça, il pourra les garder rien que pour lui.

Euh, non. Dans la vraie vie, Ebenezer peut faire bien des choses pour obtenir ce qu’il désire, mais je le vois mal vouloir choper mes gosses. Il est particulier, mais il est assez peu masochiste à ma connaissance.

Bref. Ebenezer va venir. Il est impossible qu’il résiste à la tentation de faire joujou avec des yeux humains, surtout des yeux auquel il est exposé de façon assez quotidienne. Brr, j’espère qu’il va pas développer un délire créateur.



Mais il est le mieux placer pour m’aider. Pour être franche, je crois que l’éducation enseigne surtout les certitudes. Il faut apprendre l’incertitude. Et pour cela, les expérimentations alchimiques, physiques, médicomagiques, sont cruciales ! On a le devoir de se rappeler que tout et son contraire sont possibles.

Personne ne le sait aussi bien qu’Ebenezer.

Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 20 Nov 2017 - 21:53


Réparation d'yeux au menu. Lizzie l'aveugle ne le serait peut être plus et il s'en réjouissait. Parce qu'il avait beau cracher dessus, elle était son amie depuis un siècle et demi et il n'aimait pas la voir maugréer dans le noir. Il n'aimait pas le fait qu'elle ne pouvait pas remarquer les grimaces, les expressions dégoûtées, les gestes de bras. Parce qu'avec Lizzie, il avait remarqué que 87% de ce qu'il exprimait était en langage corporel donc ça devenait vite compliqué.

Et aujourd'hui, c'était réparation d'yeux. Il n'y avait pas assez de soleil pour brûler les rétines, juste du vague ciel gris monotone qui rendait les rues pleines d'ombres peu intéressantes. Ebenezer avançait à grand pas. De son pont au chemin de traverse, il y avait une demi-heure. Temps idéal pour réfléchir au plan qu'il n'avait pas tout à fait. Dans ses poches, il avait amassé tout ce qui lui avait paru pertinents sur le coup. C'était un bazar sans nom, rétréci et allégé, de couteaux, grimoires, parchemins et yeux réfrigérés piqués aux morts récents de l’hôpital sorcier. Il en avait pris de toutes les couleurs, comme ça, s'ils partaient sur la greffe, Lizzie pourrait choisir. Seules les potions manquaient à l'appel mais il se disait qu'en potionniste aguerrie, elle devait avoir tout et n'importe quoi.

Il glissa ses mains dans les poches par habitude et les y retira rapidement. Il avait frôlé le poignard à sacrifice, il avait frôlé l'amputation. Cela aurait été bête, il avait besoin de tous ses doigts. Il accéléra encore le pas, le Chaudron de Baveur n'était plus qu'à dix mètres, cinq, un. Il passa l'entrée et fila direct au mur de briques enchanté.

Il transplana jusqu'à Lizzie pour raccourcir le trajet. Il avait fini de réfléchir.

- Prête ?

A faire mumuse ? A ne rien risquer à part une cicatrice de plus ? Oh, ça allait être cool de chez cool. Mieux qu'à Ste Mangouste où on le surveillait sans arrêt. Il commença à vider ses poches et à aligner les objets dans un désordre tout stochastique.

- Tu veux quoi ? Quel œil ? Greffe, pas greffe ? Anesthésie à la Tequila ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Mer 22 Nov 2017 - 17:25


Toujours, mentis-je. Oh non, je l’avais pas toujours été. Clairement pas. Même aujourd’hui, j’étais pas sûre de l’être. Mais j’en pouvais plus d’avancer avec les deux pieds en arrière. J’avais décidé qu’ils n’y a que ceux qui ne font jamais rien qui ne font pas d’erreur. Que prendre une décision vaut mieux que ne rien faire du tout. Donc j’allais appeler ça, momentanément, un progrès massif et phénoménal, en espérant que ça dure plus que 3 secondes avant la rechute quoi.


Sauf qu’il a commencé à dérouler ses idées, et que bam, je suis retombée en arrière.
— Euh attends. Tu comptes faire ça en pleine rue, en mode spectacle urbain ?
J’ai vraiment le Dr Strange le moins éthique de cette ville, et pourtant, Londres en regorge quoi. Une anesthésie à la tequila ? Il comptait faire quoi, me lécher le visage après ? Mega glauque. Ah, j’aurais pas du le penser, maintenant j’arrive pas à retirer l’image de mon esprit. Brrr. Panique panique, pour être franche.

Non, se mettre des pensées positives dans la tête. Qu’est-ce qui est vert puis rouge ? Tu sais ? Tu sais ? Non, c’est pas des petits pois sur lesquels on met du ketchup, il resterait du vert. Tu veux la réponse ? C’est des grenouilles dans un mixeur. C’est pas mega cool ? Faudra qu’on fasse ça en rentrant. Un peu revigorée, je précise :

— Le gauche est le plus moche, j'crois qu'il fait peur à Squirtle, donc on peut commencer par là. Et à part la greffe, tu pensais à quoi ?
Parce que j'avoue que c'était un peu mon idée principale, aussi... Y avait bien autre chose, mais je l'obtiendrais jamais, autant oublier et se concentrer sur les ressorts pouvant nous être, véritablement, utiles.

Merlin, j'vais laisser Eb me dessiner. J'sais vraiment pas placer ma confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Ebenezer Lestrange, Sam 16 Déc 2017 - 17:10


Oh, elle flippait sa race la Lizzie avec son "Toujours" qui sonnait faux. On ne mentait pas à Ebenezer, enfin si, même souvent mais en général il captait. Ou il croyait qu'il captait, ou il partait du principe que tout le monde lui mentait. Ouais, en fait il était parano comme garçon. Lizzie avait peur et quelque part, il trouvait ça normal. Surtout qu'elle l'avait embauché lui comme médicomage et que, des idées plein la tête (et parce que la fille derrière l'écran devait comater), il n'avait même pas aperçu qu'ils étaient dehors et qu'il vidait ses poches sur le rebord d'une fenêtre d'un magasin. Oups.

- Ah oui... Montons à la coloc. On déblaie le salon et ce sera bon.

Et ils étaient partis, et ils étaient arrivés. En même temps, ils étaient à deux pas et trois volées de marche à grimper. Pas d'Izsa ni de Morgan en vue, cool. D'un geste de baguette, le salon/salle à manger/dépotoir fut dégagé de tous les bidules qui traînaient. Très pratique la magie quand on est bordélique. Il écoutait Lizzie en même temps et pas d'une oreille comme il avait l'habitude de faire. Il se disait que c'était un peu important aujourd'hui. En réalité, il avait la pression. Il n'avait pas peur de rater parce que la sorcière allait se foutre de sa gueule derrière, ou parce qu'il avait trop d'ego. Il avait peur de rater parce qu'il ne voulait pas esquinter l'aveugle davantage, parce qu'il l'aimait bien, tout ça tout ça et autres niaiseries qu'il n'avouerait jamais sauf si cuite de l'espace.

Elle voulait l’œil gauche parce que Squirtle flippait. Mais Squirtle flippait toujours, une vraie chochotte, capable d'avoir peur d'un boursouflet. Pff, une véritable arnaque ce filleul. L’œil gauche, c'était l'acidifié ou le crevé ?

- A part la greffe ? Je pensais à un genre de régénération mais ce serait moins simple. Un truc style potion pousse-os, ou alors un bidouillage temporel. On fait revenir l'oeil à l'état où il était juste avant l'accident et on verrouille. A la limite, pour le premier œil, on greffe, moins de risque. Pour le deuxième, on se prépare plus et on tente autre chose ?

La question suivante était : tu veux un œil de quelle couleur ?  Mais cela attendrait l'acceptation du protocole par Lizzie.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 18 Jan 2018 - 19:06


(post pourri pour garder le sujet : partie I)

Je haussais les épaules d’un air désinvolte. Déblayer l’appartement. Est-ce qu’il était conscient d’à quel point c’était galère d’aller ranger un appartement quand on y voit rien ? Et d’aller à son appartement quand on a pas pris le chemin habituel ? Y avait deux versions, le transplanage approximatif en croisant fort fort les doigts, et s’accrocher au bras d’Ebenezer pour trouver le chemin. Bizarrement, le choix fut vite fait. Je vous laisse deviner.

Bref, on arriva dans la colocation, vide comme d’habitude, faut dire que chacun avait son emploi du temps chelou et qu’on évitait de fouiller dans les affaires des autres de peur qu’ils fassent pareil chez nous, enfin, j’dis on mais je parle de moi, comme d’habitude, je me prends juste pour une généralité mais sinon c’est pas grave. Respire meuf, arrête de penser de la m*rde. Et surtout, réponds.


Oui, réponds, parce que le bleu il a posé une question. Plus d’une, je crois, même. Le planning médicomagique était un peu flou apparemment. Du coup, comme j’avais pas composé de potion pousse-oeil pour l’occasion et que ça n’existait tout simplement pas, on allait bien devoir se rabattre sur la greffe.
— …Chaude pour la greffe, pour commencer en tout cas. Pour le suivant, on verra oui. Il te manque quoi en terme de matos ?


Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 19 Fév 2018 - 15:25


Pas de prise de risque, la greffe bête et méchante. C'était compréhensible, Lizzie ne voulait peut-être pas se retrouver pire qu'aveugle. Quoique, y avait quoi dans l'échelle de la vision qui soit pire que la cécité totale ? Peut-être un niveau suprême avec un boss caché. Ou peut-être rien. Elle demandait ce qu'il manquait, il ne savait pas trop quoi dire. Il avait les yeux volés, il avait sa baguette, il avait des bidules non-identifiés...

- Des potions contre la douleur, pour après, à la limite... Sinon, j'ai tout.

Rictus absolument pas assuré, elle pouvait pas voir, ouf. La pièce était rangée - comprendre que les moutons de poussière avaient rejoint l'abri du dessous du canapé - il n'y avait plus trop d'excuse pour pas entrer dans le vif du sujet. Parce qu'il stressait un poil, il racontait un peu tout ce qui lui passait par la tête. Qu'il allait enlever l'oeil en évitant de mettre du sang partout, qu'elle pouvait choisir la couleur de son futur globe mais veto sur le gris parce que c'était sa couleur à lui, qu'elle avait le droit à une rasade de rhum pour le goût puis qu'il lui demanderait si elle voulait une anesthésie pour la forme et que de toute façon il se foutrait bien de la réponse et l'endormirait parce qu'il voulait pas d'une Bennet réveillée pendant qu'il ferait sa tambouille.

Et pendant qu'il parlait, il avait foutu Lizzie sur la table à manger. Oui ça devait pas du tout être confortable mais, au moins, il n'y avait pas des pâtes sauvages qui traînaient, il avait nettoyé et même stérilisé. Tête de la brune vers la fenêtre pour avoir le max de lumière. Il lui vira les cheveux du visage, se lava dix fois les mains, puis débrancha le cerveau (la partie qui gérait les émotions et sentiments et qui l'embêtait bien parce qu'elle lui empêchait d'opérer Bennet sans flipper).

- Anesthésie ou pas ?

Ton un peu ironique, il sortit sa baguette et murmura l'Anesthesia.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Mar 27 Fév 2018 - 21:37


Ebenezer m’indiqua ne pas disposer de potions contre la douleur. Mh. J’croyais pas avoir non plus, mais j’avais des trucs contre l’anxiété et tout ça. A mon avis, une fiole de philtre calmant et une fiole de philtre de paix, ça devrait suffire à m’assommer un peu. Et comme on était chez nous, bah, ça prenait pas longtemps à choper.

— Ok, j’attrape ça !

J’commençais donc à tituber vers mes affaires, pendant qu’il parlait, beaucoup, beaucoup plus que d’habitude. J’essayais de ponctuer ça de légèreté, genre mes hésitations entre bleu et vert, non finalement vert, c’est moins classique, plus intense, ça rappelle les bois et le printemps, mais j’crois que mon index tremblait un peu.

Après, clairement, vu son débit de parole et le degré d'ineptie (depuis quand ça le stressait, un peu de sang sur le tapis ?), j’étais pas la seule à me dire que c’était peut-être une mauvaise idée. Mais en même temps, c’était ma seule idée. Y avait personne sur cette planète à qui j’puisse filer mon oeil, sinon lui. Même si c’était bizarre parce qu’il était si barré que lui faire confiance en soi était déjà une mauvaise idée.

Allongée sur la table, l’amertume du rhum encore plein la gorge, j’essayais de me détendre. De penser à une chanson. Aucun air ne venait — tant pis, il me faudrait composer. Une voix d’enfant, comme une comptine : « dis, dis, c’est quand qu’on crève ? paraît qu’on aura plus à visiter le pays des rêves. » Je secouais la tête, essayais de penser à quelque chose de plus léger, mais rien ne venait. Il était fucked up, j'étais fucked up, et on avait que l'autre pour veiller sur nous. En gros, on était très, très mal foutus.

J’essayais de me redresser un peu sur les coudes, pour choper une autre rasade de rhum, mais galérais un peu. Mes réflexes étaient un peu engourdis par le philtre calmant que j'avais entamé, et bientôt, il fut trop tard. Sans que je puisse répondre, il lançait le sort qui annonçait le début des opérations. Le sommeil avait pris les commandes, et mon rythme respiratoire ralentit progressivement, sans que je n’ai mon mot à dire dans l’affaire.

Ne m*rde pas, Ebenezer. Ne m*rde pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 7 Mar 2018 - 16:47


Il y aura une ellipse sous peu. au risque de décevoir, je ne connais pas grand chose en matière de greffes d’œil et encore moins lorsque la magie s'en mêle. Il suffit juste de souvenir qu'Ebenezer savait ce qu'il faisait et que quand il s'en donnait la peine, il faisait bien. On avait donc une Lizzie endormie et un médicomage qui s'affairait. Fallait : un) extirper l’œil acidifier, deux) faire mumuse des trucs techniques avec le nerf optique et les autres machins qui devaient venir avec l'orbite (genre les vaisseaux sanguins qui donnent le regard rouge en cas de conjonctivite), trois) greffer l’œil avec le sortilège le plus basique du monde càd un greffio ? Mais très certainement mais fallait le faire bien.

Le brun était concentré sur sa tâche, il y avait un peu de sang (c'est pas drôle sinon) mais pas trop. En attendant, j'peux parler de l’œil camérulaire du Mammifère, que l'on peut comparer m*rde, m*rde, ouf rattrapé aux yeux composés des Insectes par exemple. Y en a pas vraiment un mieux que l'autre, c'est différent surtout. Pour expliquer l’œil, on peut faire une analogie avec un appareil photo. On coupe un truc et on prie pour que ça marche Avec l'iris qui sert de diaphragme, il l'a foutu où l'oeil vert ? la rétine de pellicule et le couple cornée-cristallin servant d'objectif. La lumière traverse deux milieux liquides avant de s'imprimer dans la rétines, ces deux milieux ont des indices de réfractions différents. y a plus qu'à connecter les fils maintenant, hahaha... Puis comme le cristallin peut se contracter, cela donne plein d'énoncés possibles ça tient ? ça tient, ça a l'air... et on rentre tout en optique et tout. Spoiler alert, faut réviser Thalès et la trigo.

Bandage bien serré, nettoyage des mains, des lieux, que cela fasse net même si Lizzie allait devoir un peu patienter avant d'ouvrir les yeux. Il réveilla l'assoupie d'un coup de baguette un peu tremblant. Il était fatigué, il était resté concentré longtemps, à croire que les greffes d'yeux ne se limitaient pas à un claquement de doigt. Il allait s'endormir là surtout. Son lit superposé lui semblait bien trop loin. Ultimes recommandations cependant.

- Tu touches pas, tu grattes pas, faut laisser la greffe prendre. Si ça se fait pas, tu le sentira vite... Potions anti-douleur mais pas trop non plus parce que faut que tu puisses sentir si ça commence à faire anormalement mal. Là tu traînes pas et tu viens me voir. Dans trois jours, j'enlève le bandage et on voit.

Pointe de triomphe dans la voix. Normalement, ça marcherait.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Mar 13 Mar 2018 - 21:01


C’est une étrange expérience que l’anesthésie. Certains disent qu’il y a des effets hallucinogènes et qu’ils s’imaginent danser et chanter dans des décors fantasques — sauter en parachute dans une arène pour époustoufler tout le monde avec leur art — marcher sur des piques sans éprouver de douleur — moi, rien.

J’ai du abuser des pilules et kiwicot dans ma jeunesse, son petit sort me permet pas de voyager et de m’oublier. Loin de là. J’sombre dans un sommeil lourd, comme une masse. Pas de son, pas d’image, pas d’odeur, rien. Le noir complet. Je n’ai pas même la force de conduire des réflexions dans des moments de somnolence plus légère, rien. J’ai pris l’habitude que le monde soit noir, même quand j’ai les yeux ouverts, mais là il est plus obscur et ouaté encore.

J’erre dans un trou noir.

J’sens juste rien. J’me rappelle de rien — d’où je suis, de qui m’accompagne, de ce que je faisais y a cinq minutes, cinq heures ? J’ai du avoir mal, je m’en doute, c’est logique. Je l’ai juste pas senti. Et même maintenant, alors que la conscience revient à demi, et avec elle l’appréhension du désastre, physiquement, je n’éprouve rien. Je dois être bien ankylosée par le sort ou la fiole.

Sa voix me parvient pourtant, peu à peu. Un peu cotonneuse au début, mais après les mots prennent un sens. Trois jours sans essayer de voir, alors que je n’en avais jamais été aussi proche. Allais-je être capable de ne pas toucher au bandage ? Je pense qu’il faudrait prévenir Aya que je prends quelques jours sous chaudron de sommeil.
Elle peut gérer Barjow & Beurk toute seule pendant trois jours, non ?

Mh. Probablement pas. Personne ne peut gérer cette boutique seule, d’autant que les Aurors, Phénix et autres licornes ont tendance à passer pour nous taper la discute, quelques sorts, etc. On peut pas fuir sa vie. Je peux pas fuir ma vie quand tout peut redémarrer, qu’un nouveau départ m’est donné. Alors m*rde, j’essaie de parler.

Le son est à peine audible, bien noyé dans l’anesthésie. Je tente une autre fois ;
— paix… phi… paix… phi de…

Allons, sois sympa, comprends et je retourne dans les bras de Morphée. Comme ça si ça se fait pas, je le sentirais pas. Aujourd’hui. Demain, j’y retourne. Promis. Juste quelques heures de répit, d'oubli, de disparition. C'est doux, la disparition. De toute façon, je suis comme la dernière lettre de l'alphabet, je peux ne jamais être utilisée sans que qui que ce soit s'en aperçoive.

Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 11 Avr 2018 - 19:51


Il avait réussi, hein ? Hein ? Il ne voulait pas trop rater ça, il en serait presque triste. Cela ferait beaucoup d'énergie dépensée pour rien si ça ne marchait pas. Il était vide. Il enviait Lizzie allongée sur sa table. Lizzie qui se prenait pour une princesse à demander des philtres de paix sans même dire s'il-te-plaît. Pfff, regard dédaigneux à l'aveugle qui le serait bientôt plus.

- J'te bouge ?

Il était sympa parfois. Il la traîna jusqu'au canapé un peu défoncé et alla fouiller dans les potions. Philtre de paix, philtre de paix... Et les étiquettes qui ne se déchiffraient pas en trois secondes et lui qui voyait un peu flou parce qu'il était resté trop longtemps concentré. Ça avait quelle couleur d'abord cette potion ? Se souvenir de ses cours de potion de médicomagie... Une couleur bizarre. Pas du vert. Une non-couleur. Blanc ! Il dévissa la fiole d'un coup de dents et en bu trois longues gorgées avant de s'affaler à côté de son amie. L'aider à boire pendant qu'elle était dans les limbes et qu'elle s'en foute de partout. Puis s'avachir encore plus et somnoler. Il était bien là. Et pour la réussite, ils verraient bien plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Lizzie Bennet, Mar 1 Mai 2018 - 11:04


Semi-consciente, je buvais ce qu’on me tendait. Molle poupée de chiffon, n’attendant que d’être déplacée par l’autre. En fait, si j’avais eu le choix, j’aurais carrément demandé à ce qu’on m’implante un truc qui fasse ma vie à ma place. Mais pour l’heure, j’allais me contenter de retrouver la vue, espérant que cela accompagne une appétence pour la vie.

Il me parla, je crois. Je hochais la tête, il me semble. Tout était flou, comme ouaté. Ma douleur avait la douceur du coton, et son côté lancinant rappelait ces cauchemars dont l’on ne parvient à se souvenir au réveil. On cherche pourtant — il y avait un truc en eux, un truc un peu unique, un peu différent, qui valait la peine de forcer la mémoire. Et puis l’éveil prenait le dessus.

Pas aujourd’hui, cependant. Aujourd’hui, on pouvait s’abandonner au sommeil, à l’opacité des songes. Ou plutôt il le fallait, pour résister à l’urgence d’expérimenter sur l’efficacité des manoeuvres de Lestrange. Dormons, donc. C'est ce que je fais de mieux, de toute façon.

(Fin de RP je suppose ?)
Revenir en haut Aller en bas
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Arty Wildsmith, Lun 11 Juin 2018 - 9:50


Évidemment, possibilité de venir chambouler tout ça, mais prévenez par MP.
avec
Rachel

Quelque chose comme une contrainte professionnelle. Non pas que la déambulation le dérangeait, mais c’est que ce n’était pas l’activité la plus prenante ni flamboyante. Nul besoin de sortir l’Artymobile pour surveiller un Chemin de Traverse à peine encombré en cette fin d’après-midi. Les mains dans les poches, espion-justicier tout à fait discret, le Blaireautin se cale entre deux boutiques renommées, attendre sa coéquipière du jour. C’était étrange d’appeler Rachel pour l’accompagner, bien qu’il n’ait pas eu vraiment le choix. Une petite lettre envoyée à la jeune femme pour la prévenir, tout simplement. Lui savait, la connaissait entièrement pour ce qu’elle était, comme s’ils partageaient ensemble un certain passé commun. Mais le chef Lhow ignorait que la propriétaire de Waddiwasi était une Phénix, membre actif de ce réseau de sorciers contre lequel ils devaient combattre, en principe. Ce qu’il y avait de gênant, aussi, était l’éventualité d’une mauvaise rencontre animée et conflictuelle. Dans un tel cas, Rachel serait plus à même de le protéger que l’inverse. Même Arty ne pouvait pas le nier, la sœur d’Azaël était une brillante sorcière, bien plus performante que lui. Il soupire, parce qu’il connait la déception à venir. Il a beau imaginer des scénarios qui rendraient l’utilisation d’une Odette belliqueuse nécessaire, rien ne se produirait. Il ne se passe jamais rien. Les événements intéressants, pétillants et explosifs avaient toujours lieu lorsqu’il était tranquillement en pyjama en train de jouer aux legos dans sa chambre.  

Ses yeux virevoltent sur les pavés. Au moins il connaissait la jeune femme, pas de timidité ni de malaise, peut-être même qu’ils trouveraient de quoi se divertir un peu. Puis il en profiterait pour lui demander, le pourquoi du comment exactement se retrouvait-elle à accompagner un Auror durant sa ronde ? Qu’est-ce qui l’avait poussée à prendre contact avec Artemis pour devenir un de leurs soutiens ? S’agissait-il d’une mission d’espionnage de la part des oiseaux de feu ? Alors que ces questions se bousculent sous le front préoccupé du gamin, il se doute que finalement, la conversation n’allait pas être si amusante que ça. A souhaiter même l’arrivée hasardeuse d’un masqué pour leur éviter de discuter.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Rachel Ester Pasca, Sam 16 Juin 2018 - 20:34


Ester quitta son bureau au Chicaneur un peu en retard. Avec cette réduction de personnel imprévue, la charge de travail avait été multiplié par deux ou trois, ce qui ne l'arrangeait pas vraiment. Elle considérait qu'elle avait beaucoup plus important à faire que de faire tourner un journal qui n'était peut-être même plus lu. Ou peut-être par quelques derniers fidèles. Ester le trouvait elle-même trop... joyeux, au vu du contexte politique actuelle, mais elle ignorait comment faire pour apporter convenablement des changements au Chicaneur. Sans que cela lui nuise encore plus et sans que cela lui nuise à elle. Quoi qu'en fait, les Mangemorts devaient bien s'en foutre qu'elle soutienne les Phénix et peut-être même que cela n'avait jamais fait mouche auprès des Aurors, mais elle avait à plusieurs reprises maintenant, dévoilé publiquement ce fait dans son journal.

En tout cas, l'avenir du Chicaneur sortie bien vite de son esprit lorsqu'elle se mit en route pour retrouver Arty. Un fin sourire s'était dessiné sur son visage depuis qu'elle avait reçu sa lettre et ne disparaissait pas depuis. Le pauvre avait dû être surpris d'apprendre qu'elle serait dorénavant une sorte de "coéquipière". Comme au bon vieux temps ! Ester aimait bien le gamin, assez pour ne pas s'offusquer lorsqu'il lui arrivait de dépasser les limites. Aussi était-elle curieuse de voir comment il allait se comporter aujourd'hui.

Une fois sur le chemin de Traverse, la sorcière accéléra le pas. Elle n'était si en retard qu'elle ne l'avait pensé, quelques minutes peut-être. Mais tout de même, elle n'aimait pas ça. Ester vînt donc présenter ses excuses au jeune homme au moment même où elle fut assez proche pour le faire.

- Désolé, c'est le boulot. En tout cas... je t'avais bien qui qu'on pouvait travailler ensemble !

Grand sourire, c'était une situation qui l'amusait assez. Tant qu'il n'y avait pas de danger, pourquoi se coller une mine sinistre ? D'autant que la Phénix espérait bien obtenir quelques infirmations de la par d'Arty, mais pas pour le compte des Phénix. C'était plus à titre personnelle. Elle avait besoin d'aide. Ester décida donc d'être sincère avec lui, puisqu'elle appréciait vraiment cette collaboration, mais elle fit tout de même le choix de le flatter un peu. Toujours avec un beau sourire.

- Je suis bien contente d'être ta Robine ! Alors... c'est quoi le programme ? Observer et surveiller ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sur le chemin de Traverse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Sur le chemin de Traverse

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.