AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-60%
Le deal à ne pas rater :
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
39.99 € 99.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 1 sur 1
[Habitation] 13 Cambray Road
Anthony Adams
Anthony Adams
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Husky
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
[Habitation] 13 Cambray Road
Anthony Adams, le  Mer 15 Nov 2017 - 0:42

_________________________________


Voici l'habitation (Appartement) d'Henry Lloyd.

Il peut poster dès à présent.


_________________________________
Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Henry Lloyd, le  Jeu 2 Jan 2020 - 12:08

[La description pourra évoluer dans le temps, voici les grandes lignes]

L’appartement est situé au 3ème étage d’une petite bâtisse allée des embrumes. Il ne paie pas de mine et est bien loin du standing habituel pour un Lloyd, cependant ici Henry n’est jamais dérangé et peut étudier tranquillement.

Il y a deux chambres, une salle de bain, un salon et une petite cuisine. Une cheminée orne le salon dans laquelle un feu crépite en permanence pour maintenir la température même quand il n’est pas là.

L’ambiance y est chaleureuse, les couleurs dans les tons marron chocolat et bois clair. Il y a le strict nécessaire pour y vivre convenablement mais rien d’extraordinaire.

Il n’y a pas de protections particulières sur l’appartement à part deux serrures sur la porte d’entrée et les fenêtres fermées de l’intérieur.
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Mangemort 52, le  Jeu 2 Jan 2020 - 16:11

Autorisation d'Henry pour poster.


Dissection de méninges

Saison 29 - Hiver



Un gigantesque grand sourire sous le Renard, satisfaction de voir les serrures céder-exploser sous un simple #Portaberto. Les pétillements fébriles d’un pas tellement cambriolage guident les omoplates à l’intérieur de l’appartement. La baguette illuminée d’un #Lumos, le Masqué n’est pour le moment alarmé d’aucune présence – soulagé. Quelques courtes minutes pour une prudente vérification et c’est avec presque déception qu’il s’aperçoit que l’intérieur était d’une banalité chaleureuse. Henry Lloyd, malgré son nom écrit sur du papier glacé sorcier, n’était pas homme à fanfreluches. Nul danger dans les pièces qu’il visite rapidement avant d’aller s’installer négligemment dans un des fauteuils du salon, espérant que le propriétaire ne serait pas long.
Des pensées qui en profitent pour s’échapper sur le pourquoi du comment exactement de sa venue. Une curiosité avide, bien évidemment, d’un nom qui s’était accroché dans un coin du cerveau du Rusé, d’une certaine capacité aussi. L’Occlumencie et sa sœur, la Legilimencie avaient démangé l’intérêt du Mangemort, qui s’était demandé si c’était vraiment possible. Accéder ainsi aux méandres de l’esprit d’un Autre, s’en protéger. Il y avait là une ressource magique qui lui était complètement passé à côté et dont il était bien déterminé à en grappiller quelques secrets. Au détour d’une conversation, l’idée lui avait été chuchotée que ce n’était peut-être pas une mauvaise entreprise, l’aider à canaliser ses méninges trop souvent électrisées.

Ainsi le voici, assis allègrement, les jambes croisés et la veste du costume déboutonnée, attendant les réponses qu’il était venu chercher. Rencontrer ce Henry Lloyd, faire face à de telles compétences magiques, oui, le Renard ne pouvait être plus enthousiaste, s’interrogeant sur les potentiels déroulés de cette soirée déjà bien avancée. Peut-être aurait-il pu débarquer dans cet appartement avec son identité bouclée et civile, mais le Masque avait cette qualité d’être constamment pris au sérieux.
Des pas progressent alors jusqu’aux oreilles affutées, mais il ne se redresse pas. Une main poursuit de s’amuser avec les moustaches, l’autre est armée d’une Odette II méfiante, les muscles tendus, prêts à faire surgir les griffes,
je vous attendais Mr. Lloyd. La condescendance habituelle explosant ses papilles, le Renard absolument ravi d’avoir pu vivre une telle scène d’intrusion. Et l’impertinence dont il faisait preuve à prendre place sur un canapé qui n’était pas le sien, le rendait davantage triomphant. Je vous en prie, asseyez-vous. Parce qu’il ne pouvait empêcher une dernière insolence de la part de ses lèvres narquoises – une mauvaise habitude.


Dernière édition par Mangemort 52 le Mar 28 Jan 2020 - 17:26, édité 1 fois
Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Henry Lloyd, le  Jeu 2 Jan 2020 - 16:33

DISSECTION DE MÉNINGES
PV Mangemort 52 - Saison 29 - Hiver

La journée avait été longue, déplaisante pour le jeune homme. Il avait dû faire des courses sur le chemin de traverse afin de parfaire quelques détails concernant ses études. Il n’avait guère vu la journée passer et à peine se posait-il enfin que le soleil commençait à faiblir. L’heure lui disait de rentrer, se mettre au chaud et ne pas trop trainer par ce froid hivernal.

Le bout du nez rougit, les mains engourdies, il arriva finalement devant la petite bâtisse qui cachait son appartement, monta les trois étages avec un peu de difficulté et arriva finalement devant sa porte. Il posa les mains sur la poignée, ouvrit et entra. Tout était éteint sauf la cheminée qui avait en son sein un feu ardent par une rude période hivernale quand soudain une voix qui venait du salon lui signifia qu’elle l’attendait.

Il n’avait pas de visite de prévu aujourd’hui, inquiet Henry avança encore un peu quand finalement elle l’invita à prendre place. Nerveux, tendu, le trentenaire s’exécuta. Quiconque se trouvait devant lui, il n’avait guère envie de s’engager dans un duel qu’il était sûr de perdre.

    « Que faites-vous ici ? »


Il n’avait pas posé la question habituelle demandant qui était-il puisque de toute manière il n’aurait pas eu de réponse satisfaisante. Si la personne s’était introduite ici ce n’était certainement pas pour faire des cookies.

Tentant de reprendre quelques peu ses esprits il se concentra sur la personne qui se trouvait maintenant devant lui. Masquée, habillée de noir il y avait fort à parier qu’il s’agissait d’un membre de l’Ordre Noir. Toujours en restant droit et en regardant le masque par les orifices qui laissaient deviner des yeux Henry continua de sonder la personne. Beaucoup de colère, énormément même et comme une odeur d’instinct primal. Comme si se trouvait devant lui un animal prêt à jouer avec sa nourriture.

    « Savez-vous qui je suis ? »


Quelle question idiote… Un simple cambrioleur aurait pris ses jambes à son cou, mais cette personne non, ce qui sous entendait qu’elle était là dans un but précis et qu’elle devait connaître au moins un minimum du serpent.

Première nouvelle, il n’était pas Legilimens, puisqu’Henry ne ressentait aucune tentative d’intrusion, et encore moins Occlumens parce que la pièce empestait cette nonchalance. A moins que tout ceci était prévu et avait pour but de déstabiliser l’homme.

Henry restait droit, ne laissait transparaître aucune émotion grâce à son entrainement. Finalement, il n’avait pas fait ça pour rien ou juste pour enseigner, voilà que pour une fois cela lui était utile. Impassible il attendit que l’Ombre poursuive ses demandes.
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Mangemort 52, le  Jeu 9 Jan 2020 - 10:54


Immédiatement les doigts autour d’Odette se détende, c’est que l’interlocuteur ne semblait pas animé d’une agressivité qui débuterait un duel, au contraire, il obéit et il s’assoit. C’était là la raison précise pourquoi il avait enfilé le Masque de Renard ce soir, la fierté de pouvoir dissuader les autres de s’opposer. Une question simple et précise qu’il adresse au Mangemort satisfait, c’est qu’il n’avait pas envie de se battre, simplement, de discuter, démêler des interrogations qui gambergeaient sous les boucles. Lentement, il hoche la tête, vous êtes Henry Lloyd, et j’ai appris que vous avez des capacités très, très intéressantes. Les mains se frottent l’une à l’autre, brûlantes d’enthousiasme d’en savoir plus, si c’était possible, vraiment possible, si un simple Sorcier pouvait autant contrôler son esprit et voyager dans celui des autres. Une arme redoutable pour Cinquante Deux qui ne peut s’empêcher de penser à ces super-héros moldus qu’il admire tant depuis l’enfance. Lui aussi, veut devenir un X-Men, ça avait été toujours été son but.
Le Rusé dissimulé sourit à cette idée avant de se présenter courtoisement. Cinquante Deux, enchanté, toujours d’une politesse exubérante, les doigts miment une révérence avant qu’il ne poursuive.
Vous n’êtes pas idiot, du moins il l’espérait, après tout, lui n’était pas Legilimens, il n’avait aucun moyen de connaître les capacités mentales de l’Homme, vous avez sûrement deviné que j’appartiens à l’Ordre Noir, et quelque chose me dit que vous et moi, allons pouvoir collaborer – nous amuser. Parce qu’il était toujours question d’amusement dans les propos joyeux du Renard.

Se décaler alors aux bords du canapé pour avancer son museau le plus proche possible de l’autre Sorcier, mécanique chasseresse d’un Loup prédateur.
Pouvez-vous deviner mes pensées ?
Il y avait un risque certain à s’exposer de la sorte, mettre à découvert le Wildsmith qui se cachait derrière le déguisement, et à peine avait-il posé cette fameuse question que les méninges vagabondent sans qu’il ne puisse les arrêter, c’est idiot, il le sait, mais c’était comme si quelqu’un vous ordonnait de ne surtout pas penser à, imaginons, une plante carnivore, immédiatement, la silhouette végétale apparaît derrière les rétines pensives. Ici, processus similaire, le Renard songe à la Cause pour laquelle il vouait une dévotion sans bornes, l’intérêt des dons qu’abritait Henry Lloyd en face de lui, cette volonté qu’il avait de vouloir se concentrer, contrôler les pulsions colériques qui battaient constamment dans sa poitrine, et aussi, évidemment, ce désir d’ascendance sur tout le monde et n’importe qui – douce mégalomanie. Bizarrement, l’Amoureuse surgit aussi subitement derrière le front du Masqué, et brusquement, il se recule pour s’affaler de nouveau dans le fauteuil – essayer de se protéger.


Dernière édition par Mangemort 52 le Mar 28 Jan 2020 - 17:26, édité 1 fois
Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Henry Lloyd, le  Dim 12 Jan 2020 - 1:31

DISSECTION DE MÉNINGES
PV Mangemort 52 - Saison 29 - Hiver

L’ombre qui se trouvait face à lui semblait visiblement bien renseignée. Il connaissait son nom et ses aptitudes de Legilimens et Occlumens et c’était d’ailleurs probablement la raison de sa venue parce qu’il avait mis l’accent dessus. Il se présenta sous un matricule, Cinquante-deux et comme le serpent l’avait deviné il appartenait à l’ordre des sorciers connus sous le nom de Mangemorts.

Le masque reflétait une noirceur extrême, une folie incontrôlable et cela ne rassurait pas Henry. Si « 52 » était là c’était pour une collaboration, un amusement même d’après ses dires. Comment avait-il prévu de s’amuser ? En démembrant son corps pendant plusieurs heures ? En le suspendant par les pieds jusqu’à ce que la dernière goutte de sang du Lloyd ne tombe au sol ? Rien de tout ça. Il voulait qu’Henry devine ses pensées.

Les mains du sorcier commençaient à avoir un tremblement presque imperceptible. Son corps tout entier lui criait de partir en courant (typiquement le genre de situation où un transplannage est utile…) son esprit était tétanisé l’idée de pénétrer une âme aussi sombre.

    « D’accord »


Ces mots n’avaient aucun sens pourtant ils venaient de sortir. Henry venait d’accepter la requête du mage alors que tous ses indicateurs s’affolaient. Sans un mot de plus il plongea son regard dans les yeux qu’il entrapercevait et en murmurant la formule il fut aspiré.

Tout était sombre, froid cependant il voyait là un livre ouvert. Des sentiments contradictoires se présentèrent au serpent. D’un œil il regarda à droite, il pouvait observer deux mages noirs en tenue discuter sans comprendre ce qu’ils disaient tandis que devant lui le décor était tout autre. On pouvait distinguer deux silhouettes, dont l’une d’elle était « 52 », qui semblaient plus que s’apprécier, c’est comme si un panneau lumineux d’entrée de boite de nuit se mettait à clignoter en rose avec écrit « love » au-dessus. Il était amoureux. Voilà qui devait sans doute suffire pour montrer les capacités du serpent. Puis alors qu’il se concentra pour ressortir, quelque chose attira son regard. Non loin de là une masse noire se tenait dans un coin et la seule chose que l’on pouvait distinguer réellement étaient ses yeux d’un jaune vif. Un animal. Animagus ? Loup Garou ? Henry avait entendu des choses à propos de ces derniers sans vraiment avoir de confirmation sur leur présence actuelle. C’était assez, il ferma les yeux, se visualisa dans l’appartement et fut projeter en l’air.

Lorsque son esprit revint dans son corps il eut un mouvement de recul, comme si quelqu’un venait de le pousser au fond du canapé et annonça ce qu’il avait vu :

    « Vous êtes amoureux. Cela a l’air très sincère de votre côté. Et soit vous êtes un animagus qui refoule sa part animal soit vous êtes un Lycanthrope qui ne maîtrise pas encore bien la bête qui sommeille en lui. »


Il avait fait sa part de travail, reste à savoir ce que « 52 » allait faire de lui.
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Mangemort 52, le  Lun 13 Jan 2020 - 17:54



La bouille du Renard s’agite brusquement tandis que Lloyd recule sur son fauteuil – c’était fini. Attendre la conclusion de cette intrusion et émettre un bruit de succion sous le masque – contrariété. Plus que ça, en réalité, alors que l’Homme évoque Loredana, le Mangemort ne peut s’empêcher de se lever brusquement, l’échine tordue d’une étincelle flamboyante de colère.
T-t-t-t-t un avertissement tandis qu’il s’impose, debout, face au Legilimens, ma petite amie est une limite à ne pas franchir, Monsieur Lloyd. Lui qui avait déjà énormément de mal à faire la part des choses, à respecter le clivage entre son identité civile et ténébreuse ; mais qui voulait à tout prix protéger l’Amoureuse de ses activités nocturnes. Pourtant, son impulsivité se calme rapidement, réalisant qu’il était entièrement responsable de ce qu’il acceptait de montrer à l’esprit qui s’infiltrait en lui. Le Renard avait des progrès à faire afin de supprimer des faiblesses qui le rendaient vulnérable, un véritable problème. C’est tout de même incroyable, ce dont vous êtes capable. Se tourner vers le feu de cheminé, trépidant, il réfléchit. Vous avez un super pouvoir, vous êtes une arme de destruction massive, dangereuse. Songeur, les yeux plongés dans les flammes dansantes. Il se demande si un jour il serait capable d’une telle puissance.

Remuer le museau et d’un agile bond, retrouver le canapé pour s’y allonger tout à fait. De tout son long, s’imaginer en réalité dans le cabinet d’un psychologue moldu.
Loup-garou, qu’il précise alors, après tout, il n’avait rien à cacher, l’Autre pouvant le lire sans aucune résistance. Il croise les luxueuses chaussures sur l’accoudoir et se permet de poursuivre, de se dévoiler, ce n’est pas tant une question de maîtrise de la lycanthropie, si vous voulez tout savoir, même si le pauvre Henry n’avait posé aucune question – l’affabilité de Cinquante Deux était en passe de devenir légendaire – ma malédiction et moi nous entendons très bien, je ne tiens pas à la maîtriser, je tiens à … les yeux réfléchissent en fixant le plafond, une seconde deux secondes pour trouver le mot exact l’épouser. C’était ça, une harmonie entre lui et la Bête qui ne pourrait être qu’instrument du chaos qu’il adorait.
Les doigts saisissent alors pensivement les moustaches du Masque, et d’une voix d’un calme inquiétant, il continue :
le problème Monsieur Lloyd, c’est qu’avec les informations auxquelles vous avez accès grâce à votre don, vous représentez une menace. Une pause. Je ne suis pas sûr de pouvoir vous laisser gambader tranquillement ainsi. Une menace dissimulée, pas vraiment articulée, c’est qu’il était encore en phrase de réflexion. Pourtant, immédiatement, les propos font trépigner une Odette II toujours drapée dans la poche.



Dernière édition par Mangemort 52 le Mar 28 Jan 2020 - 17:25, édité 1 fois
Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Henry Lloyd, le  Mar 14 Jan 2020 - 1:45

DISSECTION DE MÉNINGES
PV Mangemort 52 - Saison 29 - Hiver

Alors qu’Henry venait de finir sa phrase que le mage noir s’était levé immédiatement en expliquant qu’il y avait certaines limites à ne pas dépasser. A l’instant même la tête du serpent était en train d’exploser, il savait que chaque parole déplacée pouvait lui être fatale. Après tout, il n’y avait aucune sécurité ici et « 52 » serait bien libre de faire ce que bon lui semble.

Contre toute attente il se calma aussitôt et alla s’allonger dans le canapé comme on s’allonge devant un médecin tout en lui expliquant que le trentenaire avait des pouvoirs dignes d’un « super héros » (aucune idée de ce que c’est) et qu’il était une arme de destruction massive. Très honnêtement entre les deux protagonistes, l’arme de destruction était plutôt l’homme masqué. Puis il enchaîna sur un monologue concernant la lycanthropie et le fait qu’il désirait l’épouser plutôt que la dominer. Charmant, en plus d’être visiblement instable mentalement il pouvait, à la pleine lune, devenir instable physiquement.

    « Le problème M. Lloyd c’est qu’avec les informations auxquelles vous avez accès grâce à votre don, vous représentez une menace. Je ne suis pas sûr de pouvoir vous laisser gambader tranquillement ainsi. ».


Ces mots résonnaient dans la pièce tel le son d’une cloche un dimanche de funérailles. Henry Lloyd représentait une menace pour « 52 » et on sait très bien ce que font les Mangemorts aux menaces. Puis lui vint l’idée totalement folle de prendre cette situation à son avantage, il pouvait très bien montrer réellement sa puissance au mage et le dissuader de faire quoi que ce soit. C’était stupide, dangereux mais obligatoire vu la situation. Il plongea de nouveau ses yeux dans ceux de « 52 ».

Tel Picasso devant une toile vierge, Henry leva les mains et les fit danser dans les airs créant ainsi une scène complètement neuve dans l’esprit du mage. A mesure que ses bras fendaient l’air dans une chorégraphie millimétrée la fumée créée prenait forme. On y pouvait y distinguer deux hommes masqués, dont l’un était 52 et l’autre Henry, se tenant face à une personne dans un hangar désaffecté.

La dite personne ne désirait pas révéler ses plus sombres secrets qui pouvaient être cruciaux pour l’avancée des Mangemorts dans leurs plans, « 52 », malgré de nombreuses tentatives de torture ne parvenait toujours pas à soutirer quelconque information.  C’est à ce moment là qu’Henry, de noir vêtu et doté d’un masque de brume épaisse et grise prit le dessus et fit chanter la personne comme Pavarotti à un concert. Absolument toutes les informations s’offraient à lui et à « 52 », tout ce dont il avait besoin. Finalement, le chef d’orchestre de cette représentation prononça quelques mots qui se mirent à résonner comme un sermon dans une église catholique un dimanche matin :

    « Vois. Regarde. Observe tout le potentiel que tu gagnes à me garder en vie et près de toi. »


C’était quitte ou double.
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Mangemort 52, le  Mar 28 Jan 2020 - 17:23



Il ne s’attendait pas vraiment à des supplications, à la sollicitation de la pitié, non, ses menaces n’avaient eu que pour effet de le faire réfléchir longuement, il hésitait. Le Lloyd pouvait renverser les secrets des Masqués d’un coup de méninges intrusives, et vraisemblablement, le Renard ne pouvait pas lui faire confiance quand bien même il obtenait de lui une promesse de ne rien divulguer. Mais le Mangemort n’eut pas le temps d’argumenter ses hésitations que ses yeux sont comme brutalement voilés par une rêverie qu’il n’avait absolument pas convoquée.
La précision des images le fait grimacer, comme une envie de griffer violemment celui qui osait épingler derrière son front un indésirable songe. La colonne vertébrale frissonne sous l’obligation de la scène qui se dessine dans sa tête, le Rusé s’agite.

En même temps qu’il est tout à fait surpris. Il n’avait pas pris conscience que l’Homme pouvait aussi insérer dans l’esprit des autres des images, leur faire voir et croire tout et n’importe quoi ; entraver leur liberté d’imaginer. A cette pensée, le Masqué se dodeline davantage, tente en vain de ne pas prêter attention aux silhouettes fumantes qu’apercevaient ses rétines rêveuses.
Pourtant, il comprend, immédiatement, le message passé par cette prise de contrôle. Le potentiel des dons que possédait Henry Lloyd, et c’est peut-être ce qui le fait davantage grimacer sous la tête de renard ; il pourrait effectivement, délier les langues insondables des Réfractaires, un véritable outil pour que la Cause en ressorte plus grande, plus connaisseuse, moins vulnérable.
Finalement, le Museau gigote brusquement en entendant les mots résonner dans ses tympans bourdonnants.

L’Ombre se lève alors pour se débarrasser de la brume qui continuait de lui entortiller le cerveau, il veut secouer les boucles mais ces dernières restent emprisonnées sous le Masque. Finalement, une seule réaction : un sourd grognement, plus jamais ça. Les muscles du dos sont tendus, crispés de l’intrusion non anticipée ; se balader dans le salon pour dissiper la tétanie.
Évidemment, ribambelles de questions affleurent les lèvres serrées de Cinquante-Deux, mais c’est dans un mince sourire qu’il parvient à plaisanter jaune : Et vous serviriez la Cause de cette façon ? En participant à la torture d’innocents ? La malice lui enroulait la voix, une provocation comme une autre. Parce qu’après tout, il s’était incarné comme acteur de l’arrachage violent d’informations dans la songerie qu’il avait inventée. Mais qu’est-ce qui me prouve que vos convictions balancent vers l’Ordre Noir ? Car c’était bien beau de faire mumuse avec des capacités incroyablement spéciales, mais vers quoi penchait vraiment le cœur du Sorcier ?

Les membres du Renard arrêtent de fourmiller, il se rassoit enfin. Une brève pause où la révélation se fait évidente sur la langue impatiente : Apprenez moi. C’était la porte ouverte à une puissance dont il était avide de goûter.


Henry Lloyd
Henry Lloyd
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens
Vampire


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Henry Lloyd, le  Mer 29 Jan 2020 - 22:09

DISSECTION DE MÉNINGES
PV Mangemort 52 - Saison 29 - Hiver

Visiblement « 52 » n’avait pas vraiment apprécié l’intrusion d’Henry dans son esprit de manière aussi brutale. Il s’était immédiatement levé pour parcourir le salon comme s’il cherchait à se débarrasser d’un voile poisseux collé à lui tout en lui indiquant qu’il serait bon pour le serpent de ne jamais recommencer ceci.

Puis vint une question, assez ironique en soit, demandant à Henry si c’était de cette manière, en torturant des personnes, qu’il aiderait la cause. Torture d’innocents qui plus est.

    « La fin justifie les moyens vous ne pensez pas ? »


Et puis était-ce de la véritable torture si, l’intrusion une fois effectuée, la personne n’en gardait aucun souvenir ? Parce que oui, il est possible de changer le souvenir de cette séance en quelque chose d’agréable qui n’éveillerait aucun soupçon.
Alors certes Henry n’était pas quelqu’un qui serait capable de torturer physiquement quelqu’un, mais la Legilimancie offrait justement cette distance nécessaire au trentenaire pour ne pas sombrer. C’était comme un écran protecteur lui permettant de se dire qu’il ne faisait pas réellement de mal. En outre il partageait la volonté de « 52 » et ses confrères pour lever le secret magique et enfin rétablir une certaine hiérarchie dans la chaîne alimentaire.

L’heure était grave, si les sorciers ne tenaient pas les moldus, ces derniers finiraient un jour ou l’autre par faire imploser leur planète et ça aucun politique sorcier ne semblait s’en préoccuper. Encore moins de la part de ce qui combattent les Mangemorts. Henry ne s’était pas détendu d’un poil et, à peine assis sur le canapé comme prêt à bondir en dehors de l’appartement, il se lança dans un monologue :

    « J’ai vu ce que les moldus sont capables de faire, ils détiennent des armes capables de réduire à néant la planète sur laquelle nous vivons tous. Il est impératif d’enrayer cette machine infernale et cela passe par la révélation de notre existence. Et cela, ni les politiciens ni quiconque ne semble réellement s’en soucier. Vous désirez lever le secret magique ? Je le désire tout autant. Nous n’avons peut-être pas les mêmes méthodes ni les mêmes moyens mais la même finalité. »


Puis finalement, l’Ombre lui demanda quelque chose qu’Henry avait l’habitude d’entendre. Il voulait apprendre.

    « Cela ne se fait pas comme ça, et qui me dit qu’une fois que je vous aurais enseigné la discipline et ses bases vous n’en profiterez pas pour me faire disparaître ? »


L’un comme l’autre n’avait aucune garantie concernant les véritables intentions de l’autre.
Mangemort 52
Mangemort 52
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Mangemort 52, le  Lun 10 Fév 2020 - 18:41

Le Masqué se crispe, souvent, il avait pensé ça. La fin justifie les moyens, les conséquences n’ayant aucune espèce d’importance pour son esprit hyperactif impulsif. Mais désormais, il réfléchissait, beaucoup, essayait de voir au-delà des actes. De peser le pour contre le contre, les faire discuter se rencontrer pour finalement prendre une décision qui soit absolument parfaite, qui hisse la Cause défendue au sommet des désirs. Les moustaches rient presque des propos du Cambriolé, sa tirade sur les pouvoirs non magiques des moldus l’amuse – beaucoup. C’est que Cinquante Deux possédait à lui tout seul des capacités bien spéciales en réalité, lui aussi, sa connaissance des moldus n’avaient pas d’égal, qu’il pensait du moins. Il était rejeton absolu de la communauté non magique, l’espion véritable qui connaissait les mécaniques sur le bout des doigts. Alors certes, il n’était ni Occlumens, ni Legilimens, mais il demeurait un atout incroyable.

Mais qu’est-ce que vous croyez Monsieur Lloyd ? Que vont faire les moldus une fois les sorciers dévoilés ? Ils se serviront des armes dont vous parlez, il évite les mots les termes techniques précis qu’il connaît par cœur mais qui le dévoilerait en tant que né-moldu ; une langue moldue qui a grandi dans ce monde ultra technologique. Il n’est pas seulement question d’enrayer la machine, mais de la dompter. Et pour cela, la torture d'innocents en veux-tu en voilà n'était pas une solution brillantissime. Car si le Renard se gargarisait du feu de la violence du chaos, la destruction massive des deux communautés, moldue et sorcière, n’était clairement pas son but ultime. Briller en haut de la hiérarchie, oui, utiliser la beauté magique, oui, mais les génocides, non, ce n’était pas tellement son truc.Mais le Lloyd avait raison sur un point d’une importance capitale : tout était curieusement, absolument, politique. Le Renard fait craquer le cou et l’échine, laissant l’Homme réfléchir à ses propos tandis que lui se laisse aller à un nouveau mouvement – une menace.  

Encore une fois, les interlocuteurs s’embourbaient dans des interrogations qui n’étaient pas tellement adéquates, dangereuses même. Le Mangemort se lève, s’avance alors, davantage encore en s’appuyant sur les accoudoirs du fauteuil de l’Autre. Se retrouver nez à nez avec la blancheur de l’Adulte, si proche qu’il pourrait presque entendre le cœur battre le sang à l’intérieur des veines bouillonnante, si proche qu’il était à un coup de mâchoire fatale avant de se régaler. Peut-être que Cinquante Deux n’avait pas été suffisamment assez clair dans sa sommation, il voulait apprendre. Qu’est-ce qui vous dit que si vous refusez, je ne vous ferais pas disparaître ? C’était ça, la véritable question, la vie contre l’apprentissage. Peut-être même qu’ils finiraient par bien s’entendre au cours des leçons, qui sait. Le Renard étant d’une affabilité sociale franchement charmante.
Contenu sponsorisé

[Habitation] 13 Cambray Road Empty
Re: [Habitation] 13 Cambray Road
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 1

 [Habitation] 13 Cambray Road


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.