AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 1 sur 3
Entre cabanes de pêche et coquillages
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Entre cabanes de pêche et coquillages
Shae L. Keats, le  Sam 18 Nov 2017 - 11:16

Autorisation d'Artemis Lhow



Pv Aya
Pour toi


Je crois
que j'avais comme un besoin
viscéral
d’être la.

Un rebirth ordinaire en une inspiration saline.
Le sel qui colle a mes lèvres
-invisible.
Seul endroit sur Terre ou l'air ne brule pas.

Le vent qui glisse sur l’épiderme
comme la caresse d'autrefois
les doigts effiles sous
lesquels
même la vie se pâmait.

J'aimais le vide de la lande
L'absence de bruit
Celui des vagues
qui caressait l'oreille
qui massait le tympan
et apaiser les maux.

Lever de lune
avant l'implosion diurne.
Lune mère et l'image d'une barque
qui tangue
l'image de soi
la chaine brisée
qui coule juste en dessous.
Gratte le sable et
s'y écorche les genoux.

J'avais besoin de la mer.
D'une trace
d'une caresse
d’immensité ou me perdre.
Tester l'envie fortuite
de m'y perdre.

Le fond de l'air est frais
la plage est déserte
naissance des mots
de l’étranger.

Les vêtements joignent le sol
Drapé oublie au lendemain
d'une soirée de rire
d'oubli de soi
de dignité
pour des bras long comme une seconde.

Le sable vole,
Suivi des gouttes.
L'eau est froide.
Mordante
mais c'est ce que je voulais.
La morsure non-complaisante
D'un début d'hiver.
La sensation
de milliers d'aiguilles
entre chaque cellule
de ma peau.

De mes os.

La peau rougit
le corps tremble
mais contre toute attente
je ris aussi.
Je ris de l'oiseau
de l'archer
albatros
naufrage sans rivages
les grandes ailes ne m’empêcheraient pas de marcher
parce que je n’arrêterais jamais de voler
sous l'orage
sous la pluie
dans l’œil
de l'ouragan.
Pour tout voir
tout sentir
tout maudire.

Le froid a raison
de toutes mes intentions
retour a la berge
et les yeux qui se ferment
étendu sur le sable
regagner le rivage
perdre les sens
le monde
les mots
s'enfoncer dans ses lieux
pour y rester toujours
dans un sommeil
sans rêve
ignorer la tempête.
Sariel Fawkes
Sariel Fawkes
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Sariel Fawkes, le  Dim 10 Déc 2017 - 11:14

Y avait-il
ne serait-ce qu'une logique
dans cette fuite ?

Y avait-il
un message
quelque chose
à faire perdurer ?

Ou peut-être que c'était du hasard
du total hasard
se retrouver là comme ça
parce que quelque part
on en avait envie

échapper à tout
sauf à soi
échapper à tout et se retrouver là

J'avais oublié
la sensation du sable sur mes pieds nus
J'avais oublié que
je ne sais pas
la coupure était profonde sur la plante des pieds
j'imaginais la gerbe de sang et en relevant
sous mes yeux
l'image avait disparue
mais pas la sensation

Ce n'était pas un spectacle
auquel j'étais habituée
C'était plutôt un souvenir un peu las
un souvenir qu'on regardait avec bénédiction
puis venait le haut-le-coeur
le mal de mer
l'impression de noyade imminente
les deux pieds sur terre

Sable volage
ma vie en fuite
au travers de mes doigts
Est-ce que c'était ça ?
Au final
Condamnée à y retourner

Il y avait quelqu'un d'autre
peut-être que
je devais y aller
qu'est-ce qu'on me demandait exactement ?

Extension linéaire sur la plage
savais-tu à quel point tu étais incroyable
sous l'éclat de la Lune sur le sable

Je n'oublierais jamais ce spectacle
- La goutte de pluie au milieu du torrent.
Je me souviens de toi.


De la plus banale des ruelles
au plus profond des océans.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Shae L. Keats, le  Mer 20 Déc 2017 - 2:20

l'eau-cean
je crois
q ce rien de mystique
qui élève les sens
au divin
au dessus
des courants
des embruns
des tempêtes.

je ne suis pas éraflé.e par le
chant de la mouette
qui ricane au bord du vide
les huées ne m'atteignent plus
mes ailes ont rétréci
je pense pouvoir voler

ça ne durera qu'un instant
qu'une seconde
-vraiment
le temps de revenir
au vivant.
j'ai pris ma première vraie inspiration
depuis la première vague
depuis la seconde
et toutes les infimes
qui m'ont fait couler
a penser me noyer
avant de me laisser
remonter
toucher terre
une respiration
et recommencer.

j'aime
quand
l'eau dessine les contours
d'un corps
que je ne sens plus
qui ne m'appartient plus.

je l'ai brulé
asphyxié
noyé
pour en sentir les limites
les détours
sans comprendre qu'il me suffisait juste
de les dessiner
a la craie
sur du goudron vieilli.
reprendre sa possession
et
l’épouser sur l'asphalte
pour le sentir de nouveau  
l'emplir
de tous mes mau-ts.

j'ai senti l'orage
avant même que t'arrive
la mémoire cruelle
qui t'avait gravée au fond de mes rétines
le jalouse
-des champs de mines.
l'orage qui calme la pluie
quand même le soleil
ne sait plus la manger.
je t'ai senti arriver
et j'ai souri
bêtement
pourquoi toujours te croiser
dans un même élément ?

Aya.

Les yeux clos
au bord de l'eau
je laissais mon corps
s’enivrer de l'air frais
des gouttelettes dorées
qui parsemaient ma peau.
j'avais laissée
mon corps
s'exprimer.

La goutte au milieu du torrent
et l'orage qui balayait la plage.
ils ont tué les oiseaux
depuis la dernière fois
les poètes
des nuées
ont été retrouvés
sur une plage au Pérou
le ventre a l'air
les pattes brisées.

Tu es la
et je me souviens
ton rire a la couleur du vent
quand ma gorge
s’étouffe des feuilles d'automnes.
Mais peu importe
le pécheur avait mal attache sa barque
il n'y a pas de vent
la mer est calme
la lune est pleine
et si on ferme les yeux
on peut me voir dessus
dépasser l'horizon.

Alors j'ai ouvert les yeux
que j'ai posé
sur toi
une question dans l’âme
habitais-tu ton corps
ou toi aussi
les nuits blanches
que ton âme tapissait d'insomnie
tu te voyais flotter
a tes propres cotés ?
l'enveloppe était-elle
ton reflet ?

Aya
tous les jours
de pluie
d'orage
de grêle
de mer
ou de soleil infantacide
que vois-tu dans le miroir ?

Sariel Fawkes
Sariel Fawkes
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Sariel Fawkes, le  Jeu 11 Jan 2018 - 23:09

Nous étions né·es
Entre cabanes de pêche
et coquillages amassés

Ils prenaient forme sur le sable
et passait la vague
pour tout emporter

J'ai longtemps pleuré sur mes paumes
tout se répandait dans la mer
larmes de sel, bile aux lèvres
c'était toujours au sommet de moi-même
que je m'effondrais
pour mieux sombrer dans ces eaux trop calmes

J'ai toujours eu cette image de la mer agitée
et jamais celle d'une immensité calme
sous une lune qui se contentait de protéger

A aucun moment
l'océan ne me semblait familier

Est-ce que ça veut dire
que je suis condamnée à y retourner ?
Peut-être que je ne suis pas faite
pour rester ici et attendre que l'écume n'emporte le reste
tout le reste

filaments de vie
une obsession juste pour satisfaire
un intense sentiment de morbidité

Longtemps j'essayais d'évoquer
ce qui remuait en moi
je ne savais pas s'il s'agissait
d'un intense sentiment de nausée
ou simplement d'une chose qui s'agitait
qui me forçait à agir

J'ai plongé dans la mer
les yeux fermés
lorsque je les ai ouverts
lorsque j'ai osé
je n'ai rien trouvé

Les draps étaient propres
et le reste du monde continuait
comme si de rien était

Etais-je longtemps restée sous l'eau ?
Si longtemps que dans mes cheveux
du corail aurait poussé

Je n'appartenais pas vraiment à ce monde
je n'appartenais pas vraiment
à ce qu'ils essayaient de dessiner en moi

C'était peut-être pour ça
Rien.
Est-ce que c'est possible, de ne rien voir ?
Comme si rien n'avait jamais été.
Shae L. Keats
Shae L. Keats
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Shae L. Keats, le  Lun 12 Fév 2018 - 5:01

t/w


je tremble.
l'eau s'est éloignée,
le silence assourdissant aussi.
je tremble
écrasée dans l'absence
de tout ce qui effraie-réveille-palpite-agite.

il n'y a que le poids de l'angoisse
les semelles de plombs.
il n'y a plus raison et sentiments,
ils sont partis avec l'envie.

je suis un corps vide
monté en ligne de failles
dont les écrous tanguent
et rouillent
sous les saisons immergée.
je ne sais plus m'en occuper.
ni d'eux, ni de quoique ce soit,
j'ai perdu tout ce qui
me faisait exister.

j'erre. entre montagne et mer.
lieu de vie, d'espoir d'antan,
je pouvais desserer les dents
personne ne m'avait
attrapée encore
blessée
et désormais
même les rares lieux de vie ont achevé de se ternir.
je redoute les autres jusque dans mon lit
quand vient le soir,
que quelqu'un passe.
j'ai peur
d'essayer
j'ai peur
de recommencer.

j'ai le rire cassé
en mille éclat de verre
qui ont ouverts ma peau
quand j'suis tombée à genoux.
j'ai martelé le pavé,
donné un sens, un rythme
espéré que le cœur palpite
mais il n'y a trou béant
dans lequel les sanglots
n'ont que pu faire écho.

j'ai peur du vide de l'absence du rien y a rien qui me terrorise autant que l'absence de sentiment j'i peur de jamais revenir de ces pensées horribles sans aucune logique pourquoi c'est toujours tout ou rien pourquoi les rares moments où je ne suis plus déchirée c'est pour ressentir du vide je suis épuisée des chutes des tentatives et de recommencer toujours j'ai plus de peau sur les poignets j'veux juste réussir à arrêter mais j'ai jamais su comment
on pouvait se donner le droit de ne pas échouer.

alors j'ai pleuré des pastels, doucement
tandis que l'eau des embruns
délavait mon visage.

j'ai pleuré de la poudre de craie
dans laquelle je me suis étouffée
j'pensais pas
pouvoir ressentir autant
et aussi peu
en même temps.

Je frôle l'agonie pour réveiller toujours
une envie de vivre
qui ne dure jamais longtemps.
j'dessine moi même mes contours à la flamme d'un briquet
sur le fil d'un rasoir
j'cartographie des plaies invisibles
qui ne se verront jamais.

j'vois un canyon de la gorge à l'entre-cuisse
qui me déchire en deux
et me disloque.
 

je sais pas comment font les autres
pour tenir coupé.es en deux
j'les vois
mais moi j'y arrive pas
je recommence sans cesse
refrain connu d'une vie passée
à tenter de se non-suicider.

j'ai envie de nager
pour que le monde m'oublie
j'ai envie
qu'on arrête
de se soucier

laissez-moi crever
promis cette fois
je m'autoriserai à ne pas échouer.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Castielle Colt, le  Lun 10 Sep 2018 - 16:13

~ En route vers de nouvelles aventures ~
~ avec Cendra ~


C'est.
La.
Galère.

Enfin pas littéralement, heureusement. Parce que si on devait donner la possibilité à Castielle de "motiver" à coups de fouet des centaines de galériens pour qu'ils rament plus vite je ne donne pas cher de leur peau ! Non vraiment, mieux vaut éviter, heureusement qu'on est au 22e siècle et que ce genre de navire n'existe plus. La sueur au front, les dents serrées et les sourcils froncés, la jaune fille s'active sur le pont. Un tout petit pont mais un pont quand même ! Qui aurait cru qu'on faisait des goélettes miniatures de nos jours ? Ou alors c'était Castielle qui se faisait de fausses idées quant à ce à quoi devait ressembler le bateau à la base ? Va savoir, sans doute un peu des deux, mais on s'égare en interrogations inutiles. Revenons-en à ce que la petite sorcière est en train de faire.

Se préparer à l'aventure, voilà ce qu'elle fait ! Son sac rempli est déposé au pied d'un des deux mâts et ses doigts s'acharnent sur le noeud d'une corde particulièrement retors. Au bout de quelques minutes l'agacement est tel qu'un juron s'envole dans les airs tandis que la corde retenant le bâtiment au quai retombe sur le parquet. Furieusement Cassie vient déloger son smartphone de sa poche : quand on bloque il n'y a qu'une solution, Ultranet. En une seconde la recherche est formulée et la réponse est donnée. Suivant les instructions de la voix de l'IA Castielle parvient enfin à défaire le satané noeud. "YES !" Victoire !

Essuyant d'un coup de manche les perles coulant de son front, notre apprentie louve de mer remonte fièrement ses lunettes sur son nez. Un sourire satisfait sur le visage elle ne peut s'empêcher de se dire qu'on vit à une époque formidable et que la vie est tout de même nettement plus facile grâce à la technologie. Avec ce smartphone en compagnon de route elle ne risque pas de se perdre, si besoin il lui fournira aussi toutes les informations et indications nécessaires au bon déroulement de sa balade. Non vraiment le gars qui lui a loué le navire pour la journée s'inquiétait pour rien, elle est parfaitement capable de diriger un bateau à elle toute seule. Et un vrai ! Un comme cette goélette ! Pas celui qu'il avait voulu lui refourguer là tout petit et motorisé du style jet-ski mais en plus grand. Pfff comme si elle comptait monter sur un jouet pareil !

Bon allez, étape suivante : les voiles ! "C'est parti !"
Cendra Sundrop
Cendra Sundrop
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Cendra Sundrop, le  Sam 22 Sep 2018 - 17:33

Avec Castielle
LA mutuel


En train de rêver.

Encore.

À croire qu'elle fait que ça.

Faut dire qu'elle en a, des choses en tête, la Cendra ! Plein de trucs auxquels réfléchir. C'est bien pour ça qu'elle aime se promener sur la plage. Sur la plage ou ailleurs. Mais la nature en général, c'est un parfait endroit pour méditer tranquillement.

Et puis, on y fait parfois des rencontres inopinées. Comme celle-là par exemple.

Une fille qui s'énerve sur le pont d'un bateau. Un joli bateau par ailleurs. Cendra se rapproche, curieuse. La fille jure à tout va, d'une voix qui n'est pas tout à fait inconnue à la jeune sorcière. Un sac plein à craquer est posé au pied d'un mat. Le bateau en a deux et la fille semble seule. À contre-jour, Cendra ne peut voir que sa silhouette agitée. Cependant, un mouvement vif de sa part permet à Cendra de distinguer des cheveux d'un violet éclatant.

- Ah, ouiii...

Bien sûr. Cheveux violets. Comment elle s'appelle, déjà ? C'est une Poufsouffle aussi. Cendra sourit pour elle-même et s'approche.

- Hey ! Salut ! crie-t-elle pour couvrir le bruit du vent.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Castielle Colt, le  Dim 30 Sep 2018 - 11:01

Le premier carré de toile cède gentiment sous les gestes de la jeune fille mais le vent lui a décidé qu'il ne lui faciliterait pas la tâche. À peine le temps de se réjouir de sa dextérité qu'une bourrasque à l'humour douteux lui envoie la voile en plein dans le museau ! Le SPLAF sonore qui s’essuie est digne d'un comic book et en d'autres circonstances ça aurait beaucoup amusé notre Castielle. Sauf que la blague est toujours moins drôle quand on en est le sujet principal et la couleur violacée de ses joues et de ses lunettes témoignent du manque cruel d'auto-dérision de notre héroïne. Elle aurait pu commencer à insulter copieusement tout ce qui se trouvait aux alentours pour se défouler mais une voix extérieure la coupa dans son élan.

De là où elle était impossible de voir la personne à qui appartenait la voix mais pour le moment c'était le cadet de ses soucis. Pendant un court instant son estomac se serra à l'idée que c'était le loueur de bateaux qui l'envoyait. Est-ce que ce lourdaud s'est enfin rendu compte qu'elle l'avait entourloupé et qu'elle se préparait à prendre la mer dans ce bateau-ci et pas celui qu'il lui avait accordé ? En même temps l'autre était naze, personne ne pourrait la blâmer de l'avoir évincé de ses plans. Décidée à ne pas se défaire de la goélette, Castielle s'avançait déjà avec l'idée en tête de mettre un pain dans la tête de l'émissaire du loueur. Une fois assommée elle ne lui poserait plus de problème, du moins le temps de mettre les voiles (littéralement).

Un faux sourire accroché à ses lèvres Castielle se décale sur le pont pour finalement apercevoir une petite rouquine dont le visage ne lui était pas inconnu. Elles s'étaient déjà affrontées au Quidditch amateur, Cassie ne risquait pas d'oublier cette journée. Changement radical de situation mais pas le temps de réfléchir. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Pourquoi elle l'avait suivi ? Est-ce qu'elle l'avait suivi ? Elle travaille pour le loueur ? Est-ce que ce ne serait pas un peu risqué de l'assommer elle en sachant qu'un retour à l'école est inévitable ? Plein de questions auxquelles il aurait été avisé de trouver une réponse avant de prendre une décision. Oups.

"PARFAIT !" Elle n'avait pas vraiment eu l'intention de crier à la base mais va savoir pourquoi l'émotion avait pris le dessus sur le reste. "Viens ici et attache ça là-bas !" Le vent faisant encore des manières, elles ne seraient pas trop de deux pour en venir à bout. Castielle était maintenant la Capitaine de ce navire, avec un matelot intérim à ses ordres. Intérim parce qu'une fois les voiles en place elle compte bien la faire redescendre sur la terre ferme, pas question de se la trimbaler sur l'eau. "Faut qu'on le fasse en même temps sinon on va galérer avec le vent, ALLEZ GO ! "

Son ton était sans équivoque mais si ça ne fonctionnait pas elle était prête à la tirer sur le pont par la force s'il le faut. On ne désobéit pas à un ordre direct, c'est la règle la plus élémentaire qui soit, sur terre comme en mer.

HRP : j'ai changé la couleur de mes dialogues comme ça on s'embrouille pas à écrire toutes les deux en jaune Pouffy xD
Cendra Sundrop
Cendra Sundrop
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Cendra Sundrop, le  Mar 16 Oct 2018 - 19:46

La fille réagit très vite.

Très, très vite.

Cendra n'a pas le temps d'attendre une réponse que déjà elle crie :

PARFAIT ! Viens ici et attache ça là-bas !

Prise au dépourvu, et maintenant complètement en phase avec la réalité, Cendra bondit sur le pont et attrape la corde que lui tend sa congénère. Elle court le long du bastingage et s'arrête devant le point indiqué.

Ici ?

Pas d'autre réponse qu'un énergique "Faut qu'on le fasse en même temps sinon on va galérer avec le vent". Cendra hoche la tête et lance :

Reçu !

La Jaune prend visiblement le commandement ce qui ne choque pas Cendra plus que ça.

ALLEZ GO !

Cendra réalise qu'elle n'a pas eu de confirmation quant au lieu où attacher sa corde. Elle n'a que le temps de douter. Une seconde. Puis elle tire de toute ses forces.

La voile se déplie, se hisse, Cendra s'efforce d'attacher la corde, se pince les doigts, étouffe un juron, force encore plus, réussit à faire un tour, noue le bout de la corde de son mieux, réalise que ça ne tiendra pas, défait le noeud, rassemble toutes ses maigres connaissances en matière de marine, réalise un noeud de marin avec beaucoup de peine, et recule d'un pas pour admirer son oeuvre.

Je crois que ça ira...

Puis elle jette un coup d'oeil en direction de sa compatriote.

J'en déduis que tu acceptes l'aide que je n'ai pas eu le temps de te proposer ?

Sourire ironique, légèrement amusé.

C'est quoi la suite des événements, Cap'taine ?
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Castielle Colt, le  Sam 3 Nov 2018 - 10:37

Miracle, la voile tient le coup ! Si elle avait eu le temps d'être méprisante Castielle aurait sûrement soufflé une fois sa partie réussie pour aller râler sur le travaille de la rousse, s'attendant à un entrelacement d'amateure du style simple avec seulement double nœud. Mais non, en réalité l'oeuvre de l'une égalait bien celle de l'autre (faut dire que notre petite sorcière débute, malgré ce qu'elle ne se gênera pas de dire à son matelot intérim)

Son " J'en déduis que tu acceptes l'aide que je n'ai pas eu le temps de te proposer ? " se mêle avec son " Pas mal ! " Ce qui les fait sourire toutes les deux. Dans une telle ambiance Castielle serait bien tentée de la laisser naviguer avec elle mais une boule dans son ventre se matérialise rien qu'à cette pensée. Non, elle doit être seule. Seule face à la mer. C'est comme ça que ça marche. C'est comme ça que c'est censé se passer !

Pincement des lèvres et reniflement songeur. De quoi a-t-elle besoin maintenant ? Elle est détaché du ponton, les voiles sont tirées, ses applications pour le voyage en mer sont prêtes,... What else, cap' ?
C'est le vide dans sa tête. Elle ne trouve rien à faire de plus. Alors pourquoi cette sensation d'oubli comme quand tu sors de chez toi confiant mais une fois dans le métro le doute t'assaille ? Le cerveau humain est tellement frustrant !
Sans réfléchir (ça devient une habitude) elle dit la première chose qui lui passe par la tête, histoire de garder un peu de crédit aux yeux de sa camarade de classe. " Vérifie que personne ne vient pendant que je manœuvre ! "

Deux sorcières sont sur un bateau.
On dirait le début d'une blague.
C'est maintenant qu'on va rigoler !
Cendra Sundrop
Cendra Sundrop
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Cendra Sundrop, le  Sam 24 Nov 2018 - 16:48

La fille semble hésiter quant à la suite des événements. Cendra fronce les sourcils, elle se sent un peu mal d'un coup. Elle a l'impression désagréable de ne pas être la bienvenue ici. Mais cette impression est vite balayée par la curieuse consigne de la capitaine :

Vérifie que personne ne vient pendant que je manœuvre !

Que personne ne vient ? Comment ça, que personne ne vient ? Elle hésite, un peu intimidée par cette formulation qui lui donne l'impression d'être en train de faire quelque chose d'illégal. Un doute s'insinue dans son esprit. Il vient d'où ce bateau ?

Le bateau en question est déjà en mouvement, donc il est de toute façon trop tard pour reculer. L'hésitation n'a pas sa place en mer. Cendra jette un oeil à la côte qui s'éloigne déjà.

Et remarque une petite silhouette qui court dans leur direction.

Euh, dis Cap', c'est qui lui ? Parce qu'il a pas l'air content...

Elle commence à vraiment se poser des questions sur la légitimité de la jeune fille à avoir cette embarcation.
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Castielle Colt, le  Lun 26 Nov 2018 - 14:19

Castielle s'attendait à plus de résistance de la part de l'embarcation. Mais finalement la goélette ses pliée à ses ordres comme un chien à son maître. C'en était presque trop facile ! Heureusement la mer est là pour redonner un peu de challenge à ce voyage : l'océan n'a pas de maître, il n'en a jamais eu et n'en aura jamais. Et il ne perd pas une seconde pour le rappeler à cette apprentie marin qui ose s'aventurer hors des zones de sécurité des côtes.

Le vent se lève et les vagues grossissent. Comme elles ne sont pas encore au début de la haute mer, les filles se mangent de plein fouet les rouleaux qui claquent contre la coque. Castielle tire fort sur le gouvernail tout en pianotant sur les écrans de contrôle : ils faut qu'elle pivote pour trancher le courant de face et non plus être une cible de biais. Sous la force de l'eau le bateau tangue violemment dans tous les sens. Puis vient la question/avertissement de Cendra ; le loueur de bateau est donc moins idiot qu'il n'en avait l'air. Dommage. Mais surtout : trop tard pour lui, haha ! " C'est rien ça, t'inquiète ! "
Les dents serrées, c'est pas le moment pour les explications.
La sorcière se dirait bien que la raison pour laquelle le type n'a pas l'air content est qu'elle lui a piqué un bateau (tout en ayant payé l'autre, donc ça va, c'est pas non plus une voleuse-voleuse quoi). Mais maintenant que la goélette est dans la bonne direction, la louve de mer de niveau 1 voit bien la couleur du ciel à l'horizon. Et les nuages, qui bougent, assez vite.
Aux yeux de n'importe qui c'était rien du tout : le ciel est dégagé, qu'est-ce qui pourrait arriver ? Puis c'est normal un peu de vent, en mer, pas vrai ? Sauf qu'il y a cette pointe de gris, tout la bas, pour celui (ou celle) qui regarde bien.

Demi-tour ?
Qui ça ? Castielle ? Jamais !

Juron lancé contre l'écran qu'elle avait sous les yeux avant de revenir sur le pont pour donner ses ordres. " J'espère t'as pas le mal de mer ! ". Le matelot intérim s'est transformé en matelot à contrat indéterminé, c'est ballot. Pour la balade en solitaire aussi, c'est rappé. Mais vu ce qui approche elles ne seront pas trop de deux ! Le bateau fend les flots en tressautant régulièrement, elles ont passé les vagues, maintenant ce ne sont plus que des roulis. Pour le moment...
" Tiens, mets ça " Un bon kawé jaune canari lancé à son intention. Si elle en avait eu le temps elle lui aurait dit qu'elles allaient faire un petit tour tout en mettant cap plein sud, vers le port, mais le vent se lève et fait claquer les voiles.

La mer a ça d'étonnant qu'elle peut changer d'humeur en un clin d'oeil, ah...
Cendra Sundrop
Cendra Sundrop
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Cendra Sundrop, le  Mer 5 Déc 2018 - 10:51

La fille ne répond pas vraiment à la question de Cendra.

C'est rien ça, t'inquiète !

C'est pas une réponse ça !

Mais le bateau tangue et la manœuvre est délicate, alors autant laisser la Capitaine se concentrer. Surtout que, d'un coup, la météo semble beaucoup moins clémente. Des nuages à l'horizon qui ne lui disent rien qui vaille.

Elle jette un dernier regard sur le bonhomme qui semble maintenant désespéré, et se tourne vers la mer et l'aventure qui les attend.

J'espère que t'as pas le mal de mer !

La déclaration de la capitaine lui fait comprendre qu'elles sont deux à s'inquiéter de la couleur du ciel. Cendra ne répond pas, les dents serrées et le regard fixe. Déterminée.

Tiens, mets ça.

Elle attrape le kawé que lui lance sa coéquipière et l'enfile d'un geste fluide. Elles vont avoir besoin de ça parce que le mauvais temps semble se confirmer. Puis elle se tourne vers la fille :

Qu'est-ce que je dois faire ?
Castielle Colt
Castielle Colt
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Castielle Colt, le  Dim 30 Déc 2018 - 14:19

Que la personne qui a inventé le sortilège Impervius soit bénie, parce que sans ça Castielle aurait du mal à voir quoi que ce soit. Heureusement la magie aide beaucoup et encore une fois prouve qu'elle a beau ne pas être indispensable, c'est tout de même sympa de l'avoir avec soi dans sa boite à outils métaphoriques.
Bref.
La pluie leur tombe dessus à grosses gouttes. Amusant de voir que derrière elle le soleil brille encore, qu'au-dessus de leur tête ça devient déjà plus sombre et que droit devant, plein sud, c'est un tableau tout en noir et gris. Pas le choix, il faut traverser la tempête coûte que coûte ! Ou alors... ou alors...

Qu'est-ce que je dois faire ?

Bonne question ça ! Qu'est-ce qu'on fait mon général ? Y a pas de général, juste une capitaine ! On fera avec c'est pas grave !
Les rouleaux de l'océan gonflent à vu d’œil. Bientôt ils seront aussi fastidieux à gravir que des collines. Et avec un peu de malchance, ils se métamorphoseront en montagnes, si on leur en laisse le temps et si on est toujours dans les parages pour les voir. Quand une mission est trop dangereuse, il faut un plan B. Quel est le plan B de Castielle ? Elle est justement en train d'y réfléchir à toute vitesse.
Dans sa tête des centaines de rouages tournent à plein régime, fumant et grinçant comme une machine à l'ancienne.

" Là-bas, les deux caissons, rentre les vite ! " Signes rapides pointant les objectifs et la cabine où ils doivent se trouver à l'abris et surtout au sec. Si l'équipement passe par-dessus bord elle sera obligée d'aller les repêcher et vu les machins, une fois imbibés d'eau, ce sera la galère à remonter. Dans le pire des cas elle devra lancer un Accio et se faire pincer par les services d'usage de la magie pour les mineurs, et ça ce serait vraiment nul. Vivement ses 17 ans !
Sans attendre sa comparse, Castielle se rue dans ladite cabine pour aller en fouiller un grand tiroir de sous le tableau de bord. Le GPS a toujours leur trace, les instruments météorologiques confirme que c'est la m*rde (merci les gars pour votre aide précieuse, qu'est-ce qu'on ferait sans vous !), sur l'écran tactile la louve de mer catégorie junior encode ses directives. Pour les prochaines minutes elles seront en pilotage automatique. Espérons que ça tienne d'ici là.

Fourra une montre connectée et une lampe torche dans les mains de la rousse, Castielle lui donne ses attributions : " Ok, vas falloir que tu descendes, au premier sous-pont tu verras des caisses et des filets, tu t'en occupes pas, vérifies juste que les gros trucs soient bien attachés pour pas qu'ils se cassent la gueule quand le bateau tangue ! " et accessoirement qu'ils ne te tombent pas dessus, évidemment " Je vais tenter une manoeuvre mais faut que je sache si la coque va tenir, alors tu marches jusqu'à la pointe avant du bateau, la proue, et tu me dis si ça craque trop ok ? " Levant son poignet droit jusqu'à son menton, Castielle appuie sur un bouton de coté d'une montre semblable à celle qu'elle a donné à Cendra. Sa voix résonnant par écho à celle qui s'échappe de la montre jumelle, " On reste en communication avec ça, allez go go go ! "

Descendre était facile, rabattre les voile seule sera une autre histoire. Mais c'est au capitaine de prendre les risques, pas au matelot !
En si peu de temps qu'il ne leur a fallut pour se parler, la goélette a déjà passé la ligne de départ de la tempête. Les collines d'eau ne sont pas encore là mais on sent déjà la coque se soulever et s'abattre sur l'eau plus que de raison. Difficile d'avancer correctement dans ces conditions ! Castielle crache de l'eau et tousse, le pont assailli par l'eau de la mer et du ciel la fait glisser mais elle parvient tout de même à atteindre les cordages. Ironie de devoir défaire à la hâte les noeuds de quelques minutes plus tôt ! Mais si on les laisse comme ça les voiles vont craquer sous le vent !
L'ordinateur de bord à ordre de faire descendre mécaniquement les voiles à partir du moment où les censeurs de vent dépassent un seuil critique. Si d'ici là les noeuds ne sont pas défaits, permettant à la machine d'exécuter son programme, les mats seront bloqués et à la moindre grosse vague c'est le chavirement assuré pour tout le monde.

Est-ce que l'autre sait nager ? Elle aurait du demander avant, ça, tiens...
Invité
Anonymous
Invité

Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Invité, le  Mar 19 Fév 2019 - 20:16

Escouade bras cassés
Azaël Peverell, Enzo M. Aiken, Castielle Colt

Déjà qu’elle n’aimait pas l’idée de capturer des créatures pour les enfermer dans un zoo, elle aimait encore moins que les dites-créatures puissent être blessées. D’autant plus que, pour rappel, la narratrice à choisi de ne pas intégrer cette animation au sein de l’histoire de son personnage – pas très cohérent vu le passif de la jeune femme. Donc ils avaient réussi. Sans trop savoir comment. La malchance semblait avoir trop souri à la jeune licorne : attrapés par des idiots et blessée dans la foulée. Franchement, elle avait une mauvaise étoile.

Toujours est-il que l’escouade qu’ils formaient ainsi avait décidé de repartir à la chasse à la créature. Le challenge tout ça. Et pas n’importe quelle créature. Un kelpy. Créature aussi belle que monstrueuse. Des faibles connaissances qu’en avait la brune, il s’agissait d’une bête que les moldus évoquaient comme le « monstre du Loch Ness ». Sauf qu’en fait, si les moldus savaient qu’il y en avait dans pas mal de loch … cela ne fait nul doute qu’ils n’y tremperaient plus leurs pieds.

C’est Castielle qui avait lancé cette idée des eaux. La gamine semblait éprouver un certain plaisir à naviguer sur les eaux troubles du Clyde. Étonnamment, c’était la première fois qu’Elly la voyait aussi précautionneuse mais elle se garderait bien de faire tous commentaires. Après tout, il fallait garderce genre de propos pour soit, parfois. La brune avait rappelé à tous les membres de la petite escouade de bras cassé que NON, il ne fallait pas blesser les créatures, sans quoi c’est elle qui ferait des petits sushis avec leurs cadavres. Non, c’est une blague.

En tout cas, ils avaient réussi à rejoindre le loch Lomond. Les compétences de navigatrice de la jeune fille n’étaient donc plus à prouver. Les eaux étaient calmes. Ils n’avaient pas beaucoup voyagé, mais le mal des transports étaient relativement présent pour la brune, qui regardait à droite à gauche si elle voyait quelque chose. Quelques précautions anti-moldues avaient été mises en place, au cas où.

1. Les jumelles empruntées à Castielle fonctionne : un remou là, il y a quelque chose
2. La nausée pousse la brune à se pencher par-dessus bord, et dans les reflets troubles elle aperçoit quelque chose.

3. Rien que la brume matinale.
4. Rien qu'un joli vomito par-dessus bord.

Contenu sponsorisé

Entre cabanes de pêche et coquillages  Empty
Re: Entre cabanes de pêche et coquillages
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 3

 Entre cabanes de pêche et coquillages

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.