AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré
Page 2 sur 2
Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler
Aller à la page : Précédent  1, 2
Élius Askin
Serpentard
Serpentard

Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Élius Askin, Lun 11 Juin 2018 - 18:24


L.A. volé à Elhiya, Milo, Alexeï




Le pinceau glisse sur tes joues de porcelaine, camoufle cette peine qui ne saurait être cajolée. Lentement, les semaines s'écoulent depuis ce jour de marée haute où tes mots m'ont engloutis de vérité. - Si tu as mal c'est que tu as aimé - Alors je joue comme un gamin, à la poupée, pour contrer cette incessante vague d'écume obstruant mes poumons, à m'en filer la nausée. Les diversions s'avèrent efficaces sur le moment. L'idée est la même que depuis toujours ; ne jamais laisser de place à l'ennui. Ce qui change désormais, c'est le vide à combler ; une cavité anémiée des ardeurs passées.


Enfant de spectacle, je n'ai jamais renoncé à porter une jolie tenue, surtout quand l'occasion de parader se présente. Aujourd'hui, un pantalon de soie et un t-shirt crocheté laissent entrevoir mon corps tissé de danse. Deux paupières fardées de noir papillonnent sur les plis de ta robe bleue, tandis que j'attrape ta main pour t'entraîner dans la pièce décorée en ton honneur. Trop n'existe pas, crois-moi, le bonheur se trouve dans l’abus. Celui des autres par exemples. Ou d'un autre, plus précisément. La musique étire mon sourire que la vision d'un blond rend soudain carnassier. T'as raison - pour les chaussures - on va s'amuser. Mouvement de recul, parce qu'il faut pas abuser, c'est peut être un jour de fête, mais sympathiser avec des moldus, non merci.


Mon nez froncé s'enfuit un instant sur la pommette d'une verte aux oreilles félines que mes bras entourent fugacement ; morceau de tendresse irrésistiblement sucré. Ce moment que choisi la voix fluette du poupon pour attirer mon attention. Hey Piou ! Un vrai gentleman miniature, si on oublie que tu es aussi fragile que du papier. De l'index, je désigne le bout du buffet prévu pour la dépose des cadeaux avant de laisser mes doigts courir dans les boucles de l'oisillon. Un signe de main à son camarade de maison, jolie cravate. Dommage que ton minois ne s'intéresse jamais plus que ça à moi. Même sentence pour la préfète qui semble encore plus rigide que d'habitude. Entre temps, un autre sorcier dont il me semble reconnaître les attitudes désuètes fait son apparition suivi du... Chef des aurors, bah voyons. Est-ce qu'Arty va débarquer lui aussi ?


Déglutition un peu sèche, mais soif vite étanchée dans le regard aigue-marine du jouet élu pour la journée. Salut Dragoslav... Appuyé par une bouche en cœur et ma main contre la glissière de ta veste. T'as faim ? Deux crocs s’agrippent à ma lèvre envieuse pendant que je me rapproche, pendu à ton oreille. J'suis affamé. Demi-tour contrôlé sans attendre ta réponse, et dans un gloussement je me dirige vers Robin, et surtout le plateau qu'elle tend. Seulement le verre convoité s'éloigne à mesure que j'essaye de l'attraper. Azy là. Va falloir trouver une autre source de ravitaillement.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Ethan Turner, Mar 12 Juin 2018 - 15:39


Une personne semblait avoir remarqué ton arrivée, la demoiselle à la baguette curative; le contraire t'aurait certainement surpris, quoique tu aies partagé un duel amical avec la préfète de poufsouffle, et tu t'étais légèrement attendu à recevoir un sourire de sa part, même si le contraire ne te décevait pas réellement. C'était Alexei qui était arrivé ensuite, un bouquet de fleurs blanches en main, cadeau risqué pour une fille de fleuriste, à moins de vraiment bien connaître la demoiselle en question. Par contre, de ce que tu connaissais d'Alexeï, c'était précisément le genre de personne à prendre volontiers ce type de paris risqués.

Ça n'avait été qu'une question de secondes avant que l'attraction principale de la soirée ne se pointe le bout du nez, accompagnée de diverses personnes que tu ne connais pas pour la plupart. Il y avait bien'Élius, le tombeur de Serpentard, qui avait tôt fait de faire le tour des gens et de les saluer à sa façon, allant même jusqu'à te complimenter sur ta tenue, alors qu'en fait un peu tout le monde semblait habillé de façon plus chic que toi... ah c'était peut-être pour ça en fait, il était lui-même vêtu d'un style bien différent des complets qui se faisaient de plus en plus nombreux dans la pièce. Tu avais adressé un sourire amusé à l'endroit du charmeur avant de le remercier et d'apprécier un peu plus la tenue qu'il portait lui-même, alors qu'il prenait déjà la direction d'une compagnie différente.

Le bijoutier des halles venait d'arrivée, tu avais eu du mal à le replacer, tellement il était maintenant vêtue d'une abondante élégance qui lui seyait parfaitement. Son entrée tardive avait été accompagnée par celle d'une autre personne que tu ne connaissais pas, un autre amateur des complets noirs. Ce dernier arrivant n'avait pas l'air d'un étudiant par contre, un grand frère peut-être, mais tu savais bien que la fêtée n'en avait aucun, alors un cousin sûrement. Dans tout les cas, il ne se présentait pas aux autres, et ne saluait personne. En fait, à peine arrivé, il allait déjà se chercher à boire; au diable les politesses.

D'ailleurs, parlant de politesses, il était plus que temps que tu sautes dans le petit train qui se formait pour aller donner la bise à l'aigle du jour, qui était... d'une beauté que tu avais du mal à saisir tellement ça te surprenait. Jamais tu n'avais regardé la jeune femme avec autant d'admirations dans les yeux, son styliste s'était vraiment surpassé, à moins qu'elle se soit fait aussi merveilleuse de par ses propres talents, aspect d'elle que tu ne connaissais pas encore. Tu avais donc attendu que la jeune femme soit libre pour toi, avant de t'avancer à ton tour à distance de conversation, un sourire des plus généreux se dessinant de plus en plus visiblement sur ton visage alors que tu te rapprochais.

-Joyeux anniversaire Lolly, tu est vraiment magnifique, et j'espère que tu trouvera que ta soirée l'est également.

Puis, t'avait hésité quelques secondes pour lui faire une accolade ou non, mais comme tu étais en compagnie de tellement de monde, tu avais décidé qu'un moment moins solennel serait peut-être plus opportun, lorsque la soirée serait bien débuté, par exemple. Tu t'étais alors retourné vers les adultes qui l'accompagnait, pour les saluer également :

-Bonjour à vous; Monsieur, Madame, ravi de faire votre connaissance.

Tu te souvenais que son père était un moldu, et espérait fortement qu'il n'en était pas à sa première fête magique, ou plus simplement qu'il n'était pas du genre à prendre peur devant quelques manifestations magiques.

Tout le monde semblait décidé à aller chercher quelque chose à boire, ou prendre les commandes des autres, toi tu avais plutôt décidé de faire comme celui qui manquait visiblement de politesses, en allant te servir tout seul au buffet des boissons. Passant à côté du petit Milo, tu lui avais glissé un "si jamais tu manques de bras pour toutes tes commandes, tu n'auras qu'à me faire signe" avant de te diriger plus près du buffet, te ravisant à la dernière seconde, attendant plutôt que la fêtée ait son verre en main avant de prendre toi-même un rafraichissement.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Alexeï Dragoslav, Mar 12 Juin 2018 - 20:09


T'avais à peine eu le temps de parler que la jeune femme qui était le centre de la discussion venait de franchir les portes de l'établissement. Elle était comme majestueuse dans sa robe. Un paon qui fait le beau, un oiseau qui chantonne au lever du soleil. Bien que vous vous connaissez que depuis peu, t'étais bien content d'être ici. Surtout qu'Askin était là lui aussi. Forcément, c'est un des piliers de LEGIT, le contraire aurait été plus qu'étonnant. Un sourire se dessinait allégrement sur ton visage quand il s'était approché de toi et que sa main avait frôler la tirette de ta veste. A quelques millimètre près il aurait pu t’électriser en allant un peu plus loin, mais heureusement pour toi, il s'était retenu.

Pour l'heure.

Et le voilà déjà qui s'enfuyait un peu plus loin, vers Robin. Le plaisir aura été de courte durée. Tu en profitais pour aller poser le bouquet près des autres cadeaux, avant de changer de direction. Le sourire qui bordait tes lèvres pouvait légèrement passer inaperçu, mais c'est armé de ce changement sur ton faciès que tu t'étais rapproché de Lorelaï et des personnes qui l'accompagnaient pour lui présenter tes vœux.

- Bonjour Messieurs Dames, bonjour Lorelaï. Ta robe est magnifique ! J'espère que tu passera un super anniversaire.

Voyant derrière toi que les gens faisaient la queue, tu ne t'éternisais pas, laissant son tour à chacun. Vous auriez le loisir de discuter ensemble un peu plus tard dans la soirée. Un peu plus loin tu voyais Élius chasser un verre. Ce dernier lui échappant au fur et à mesure qu'il s'en approchait. Laissant échapper un gloussement enfantin, tu te rapprochais de la scène et attrapait la boisson au vol, approchant tes lèvres de celle-ci narguant le Serpentard qui n'avait pas réussi à s'en procurer une. Tu plantais tes prunelles azurs dans les siennes, et lançait avec un ton se voulant de défi.

- Bah alors, si même Robin te refuse une boisson, tu va être un peu limité ce soir non ? D'ailleurs, salut toi, je ne t'avais pas vue !

Tu te tournais de sorte à être clairement face au jeune homme.

- Tu veux p'tet goûter ? J'le dirais à personne.

Tu lui tendais le verre, espérant qu'une fois qu'il avait été happé par un adulte, il ne s'échapperait pas des mains d'un mineur.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Élius Askin, Ven 15 Juin 2018 - 2:11






Dans la salle décorée, les sphères couleurs de craies continuent d'effleurer le plafond, au rythme joyeux des retrouvailles entre un saxophone et une batterie. Musique de fête, pour un jour qui sonne particulier. Sans faire retomber ma main suspendue, j'expire un sourire devant l'évidence que Morgan a ensorcelé les cocktails alcoolisées. Deux grains de café posés malicieusement sur mon minois sont bientôt cachés, par un bras dépossédant sans difficulté le plateau, lui. Mes pupilles remontent, depuis le cuir de ta manche, jusqu'à tes yeux espiègles, avant de retomber contre tes lèvres amusées. Un mui et deux sourcils arqués déforment mon visage, en une parfaite bouille de déception, immédiatement renversée lorsque tu t'approches. Service tout inclus ici.


Mais la force qui repousse ma paume ne diminue pas. D'un haussement d'épaules, je murmure qu'un Russe ne reste jamais longtemps sans vodka - en raccrochant mes iris claires aux tiennes, puis ajoute que - tu le sais d'façon, avec un nom pareil. Dragoslav, ça s'invente pas. Et mon oncle s'appelle Alekseï comme toi. Pinçant ma bouche de deux doigts esseulés par la boisson, je glisse quand même un œil en direction de la porte avant de susurrer que c'est tant mieux si tu sais garder un secret, j'ai un endroit à te montrer. D'abord, me tourner vers l'ensemble des invités pour élargir deux bras du côté des tables bordant le mur et clamer :


— Servez-vous ! Soulevés par les percussions, mes talons entament quelques claquements sur le sol - tiens, l'est où le musicien ?
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Lorelaï Peony, Hier à 13:25


HRP : désolée d'avoir bloqué le RP, la semaine a été chargée, mais je suis là !


LA de l'elfe de maison.
LA d'Ethan.

Après les présentations, les compliments qui se déversaient sur Lorelaï. La bleue lança un grand sourire à Élius, elle était toute pimpante. Notant dans sa tête qu'elle devrait peut-être prendre des cours de style et de maquillage auprès du serpentin, elle cherchait en même temps des yeux un invité qui se faisait attendre.
Mais elle ne dut pas attendre très longtemps. Il était là, l'amoureux des pierres précieuses. Pour une fois, Lorelaï regretta de porter un nom de fleur et maudit ses parents de ne pas l'avoir appelé selon un minéral, comme Jade. Elle en avait de la chance elle. Il y avait aussi Ambre qui aurait pu faire l'affaire ou encore Ruby... Il lui fit à son tour un compliment, ce à quoi elle répondit avec un énorme sourire, penchant la tête sur le côté comme à son habitude.
- Tu n'es pas mal non plus.

Elle ne mentait même pas. Le jeune homme arborait un magnifique costume, pas particulièrement sobre, mais magnifique quand même. De toutes façons les sorciers n'étaient pas connu pour leur sens de la sobriété. Il salua le père de la jeune femme ainsi que sa grand-mère. La bleue était séduite par la manière dont il s'adressait à sa famille. Il ferait un si bon gendre. Granny était déjà sous son charme aussi, elle le voyait à la manière dont elle lui adressa un sourire avec un clin d'oeil que seule Lorelaï reconnue. Rougissant jusqu'aux oreilles, la bleue se dirigea vers le buffet. L'elfe avait apparemment entendu les commandes de chacun et s'occupait de servir tout le monde, ce qui laissa Lorelaï avec pour seule commande la sienne. Elle prit une coupe pleine d'un liquide bleu clair pétillant et la porta à ses lèvres. Un gout piquant s’agita dans sa bouche, il lui semblait qu'il s'agissait de myrtille, mais elle pouvait se tromper. Retournant vers ses parents, elle tendit son verre à sa grand-mère.
- Tiens, tu devrais goûter, c'est pas mal.

La vieille dame s’exécuta et hocha la tête « délicieux » dit-elle, tandis que Lorelaï faisait un câlin à son père. Il lui avait manqué ses dernières semaines.
- Vous vous amusez bien ? Vous me dites hein si vous avez besoin de quoi que ce soit ou si quelqu'un vous embête ou si vous comprenez pas quelque chose...

la jeune femme ne savait pas comment ses parents réagirait dans le monde magique. Ils y étaient bien passés quelques fois ensembles pour lui acheter du matériel d'école, mais c'était encore autre chose d'être à une cérémonie pleine de sorciers dans un établissement sorcier avec de la nourriture sorcière. C'est pourquoi, quand sa grand-mère prit la parole, la bleue resta figée quelques secondes, la tête toujours dans les bras de son père. « Oh, c'est pas la première fois qu'on est à une fête magique tu sais ! » avait-elle dit tout naturelement. Que quoi comment ?

Mais la bleue n'eut pas le temps de répondre qu'une main agrippa son bras et l'emporta un peu plus loin pour lui parler. C'était Ethan.
- Heu... oui, ça va Ethan ? Tu t'amuses bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Salle des plaisirs d'Anthéa Sadler

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: L'Occamy Doré-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.