AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Marché de Noël :: Barjow & Beurk
Page 3 sur 3
Atelier à bulles
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Evan
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Atelier à bulles

Message par : Evan, Mar 05 Déc 2017, 18:31







Tu ne savais pas pourquoi (enfin ton narrateur sait lui), encore une fois, tu  avais flanché au dernier moment. Tu maitrisais bien le duel avec la tête réduite, et finalement tu sors une phrase marrante mais en dehors du duel que vous étiez en train de livrer. Et la tête de nouveau se fout complètement de toi, y allant de plus belle pour te narguer.

Tu lances un regard dépité vers Elly, qui se retient de rire une nouvelle fois derrière sa main. Pour le coup, tu t'en voulais à toi-même, de t'être perdu deux fois alors que tu maitrisais la joute. Mais hors de question de laisser un foutu objet magique gagner sur toi ! Ta compagne s'approche alors, te murmure un « Je reviens... Évite de te faire top humilier en mon absence... », avant de te déposer un baiser sur la joue.

Tu la vois qui s'extirpe alors de la tente, non sans t'avoir auparavant lancé un sourire amusé, et tu lances un regard noir à Céléno. Le genre de regard qui pourrait précédé un Avada bien placé. C'est là qu'une autre connaissance arrive, Azaël, qui tombe nez à nez avec une des têtes qui lui prend rapidement la sienne de tête, puisque l'élève se lance lui aussi dans un duel avec elle. Tu attends qu'il ait est fini, et retourne, prêt à combattre à nouveau ton ennemie...

Evan - Céléno ~ Round 3 - Le retour de la revanche qui avait mal tourné...

« Bah te v'la de retour ! Je pensais que t'étais parti pleurer comme un enfant ! »
« Tu te trompes si tu crois que je vais baisser les bras aussi rapidement... »
« Tant mieux p'tit gars, j'sens que tu vas encore me faire marrer ! »
« Moi je t'avoue que c'est quand je vois ta tête que j'ai envie de rigoler ! »
« En attendant d'nous deux c'est toi qui passe pour l'roi des imbéciles ! »
« Et si je te mettais du scotch sur la bouche, tu deviendrais inutile ? »
« Inutile ?! R'garde toi t'es là et t'a même pas l'niveau ! »
« C'est toi qu'est un modèle réduit, tu veux peut-être un escabeau ? »
« J'te foutrais une beigne si j'avais des mains j'te l'promet ! »
« Et si tu avais des jambes, tu serais capable de me courser ? »
« Tu poses des questions parce qu't'as aucune répartie ? »
« Non, seulement parce que c'est facile de voir que tu sers à rien ici ! »
« J't'ai quand même cloué le bec par deux fois ! »
« Et tu penses que ça te rend meilleur que moi ? »
« J'le pense pas ça mon p'tit, je le sais ! »
« Peux-tu écrire ou dessiner ? Moi je ne vois qu'un vulgaire objet... »
« Tu m'chauffes toi je vais te casser les dents tu vas voir ! »

Pile : Bien préparé, tu lui balances un  « Faudrait déjà que tu aies des bras pour m'avoir ! », et la tête ne sait plus quoi dire, vengeance ! Evan 1 - Céléno 2, l'honneur est sauf.

Face : Tu gères très bien les répliques, c'est le moment de l'achever « Moi au moins j'ai pas les dents pourries ! », mais c'est un pétard mouillé... Céléno 3 - Evan 0, K.O.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Maître de jeu, Mar 05 Déc 2017, 18:31


Le membre 'Evan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Atelier à bulles

Message par : Elly Wildsmith, Mar 05 Déc 2017, 23:34


Tu as vu juste, c’était la bonne potion. Alors d’un regard de défi à Evan tu le vois qui plonge à son tour son regard dans une fiole. Toi, en fait, tu déglutis. T’as comme une impression que le vent tourne, que quelque chose va mal se dérouler. Alors tu te rapproches de lui, doucement. Observe la fiole qu’il tient dans sa main. Tu sais, toi, de quoi il s’agit. Pourquoi ? Parce qu’il difficile d’oublier le cours de potion dans lequel tu l’as vu – sur un livre, en tout cas. La potion est, à vrai dire, facilement reconnaissable. Une perle de nacre semblable à la lune, entourée d’un liquide sombre comme la nuit. Tu esquisses un sourire, parce-que tu es quelque part persuadée qu’il réussira à découvrir le contenu de la potion, sinon …

Sinon, le pire peut arriver… Et c’est la voix d’Ariana qui désormais résonne à tes oreilles. Tu tournes ton regard effaré sur Evan, hoche la tête de droite à gauche, comme pour lui ordonner de jeter la fiole à terre. Là, subitement, t’as des envies d’évasion. Le cadre auparavant si convivial et festif en devenait étouffant. Finalement, la bouffée d’oxygène provient de Lizzie, qui empêche Evan de boire la potion qui l’aurait transformé en loup-garou. Ta respiration reprend un rythme normal alors qu’un nouveau (Hugh) fait son apparition dans la ronde des joueurs que vous êtes.

Entre ensuite dans la danse, une jeune femme qui ne t’es pas inconnue. La petite brune du Ministère, celle qui avait vomis à côté de la fontaine dans l’atrium. Sourire sur tes lèvres que de la revoir, mais tu restes en retrait, ton esprit peinant à reprendre le cours habituel de son programme suite au « problème » qui aurait pu se passer si Evan avait avalé la fiole. Elle vous présente le nouveau jeu, auquel tu ne te sens pas de participer. Non pas que ce ne soit pas dans tes passions que de lancer des vulgarités à tort et à travers, juste que, si la tête réduite réussissait à te mettre mal, tu risquais de te transformer en furie. Moindre que tes ancêtres vélanes tout de même, mais la colère pouvait te rendre ivresse de rage. Et c’était peut-être mieux qu’un seul monstre sorte à la fois. Regard vers Evan.

Evan d’ailleurs, qui prend un malin plaisir à se lancer dans la joute verbale avec la dénommée Céléno. Et qui se fait ratatiner. Tu arques un sourcil. Ce n’est pas dans ses habitudes alors ton sourire s’agrandit sur ton visage. Voilà qui te laisse matière à le taquiner. Finalement, ton attention se reporte sur Ariana. Si la jeune femme et toi avaient fait le choix de ne pas vous reconnaitre, tu ne peux pas ignorer les signes de son malaise. Ton regard se voile d’une interrogation que tu veux résoudre. Alors que tu entends que ton compagnon se loupe encore une fois face à la réduite qu’il a choisi d’affronter : aurait-il perdu sa capacité à manier les mots ?

Finalement, tu préfères suivre le chemin pris par Ariana pour la retrouver. Et lui demander si tout allait bien – même si tu en doutais sérieusement. Tu glisses à ton compagnon que tu reviens et tu t’éclipses sans te rendre compte des nouvelles arrivées. Tu étires un pan de la tente pour t’en extirper. Et tu la vois, agenouillée, la respiration qui semblait saccadée. Tu t’approches d’elle, pose une main sur son épaule et murmure « Ariana ? Il y a un souci ? ». Question rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Atelier à bulles

Message par : Aya Lennox, Mer 06 Déc 2017, 10:27




Barjow & Beurk___
Marché de Noël




Bon. C'était vraiment gênant, comme situation. En tant que lutin officiel de Barjow & Beurk, je me devais quelque part d'alléger le tout. D'inviter à réessayer. Et surtout, d'empêcher les joueurs de rager. Oui mais, entendons-nous, Evan était déjà passé deux fois pour l'instant et Céléno avait eu raison de lui. Franchement, cette tête réduite ne tarderait pas à finir comme Enki. Dans mon salon. Je le soufflais d'ailleurs à Liz.
- Si elle bat encore une fois Evan, je l'adopte. C'est décidé.

Il fallait faire quelque chose. Improviser. Parce que c'était vraiment triste. Azaël était venu aussi. S'était loupé en beauté, tout comme un autre bonhomme qui avait tenté l'aventure des têtes réduites. Je m'approchais du môme, glissais mes doigts le long de son bras et de son épaule. En soi, l'effet devait être là : j'étais derrière lui, il ne m'avait peut-être pas sentie.
- Gamin, franchement. Tu vaux mieux qu'elles. Une petite revanche, ça te ferait pas du bien ? sifflai-je près de lui.
Bon, entretemps, Evan se chopa un nouvel échec cuisant. Franchement, j'avais presque envie de lui décerner le prix du clown triste. Ou une invitation à arrêter les insultes, au moins pour un temps. Histoire qu'il ne se désagrège pas complètement devant sa belle. Un regard autour de moi. Ariana avait disparu je ne savais où. Shit.
- Allez, allez ! Vous n'allez tout de même pas vous laisser faire par des têtes réduites ?
Je claquais des mains en encouragement. Et dieu que je détestais avoir à faire ça. Mais c'était triste de n'en voir aucun réussir. Et aussi peu de monde se manifester face à elles finalement.

___________________

Vous avez encore une chance de vaincre les têtes réduites ! N'hésitez pas. C'est toujours agréable, les insultes gratuites.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Atelier à bulles

Message par : Evan, Mer 06 Déc 2017, 22:02







La pression, le stress peut-être, tu ne savais trop. Le fait était que, pour la troisième fois de suite, tu venais d'échouer contre la tête réduite. Et pour la quatrième fois en tout en autant de tentatives aux jeux proposés. Si clairement tu n'étais pas venu avec ta belle dans l'idée de faire de la figuration, là c'était pourtant ce qui se passait. Heureusement qu'elle avait réussi à marquer des points au premier jeu.

Ton égo en avait pris un coup, et tu regardais d'un mauvais œil Céléno que tu avais envie d'oblitéré avec un Bombarda Maxima après l'avoir soigneusement coincée dans un étau pour être certain qu'elle n'en réchapperait pas. Heureusement que ta compagne était sortie, où tu étais certain que tu aurais eu droit à une nouvelle pique, bien qu'elle te le demanderait peut-être à son retour, savoir comment tu t'en étais sorti. Tu imaginais déjà la moue moqueuse que son visage arborerait.  

Et Aya se chargeait d'encourager tout le monde à retenter, tapant des mains pour motiver les candidats. Céléno te charriait de plus belle, si bien que tu étais prêt à l'acheter juste pour la plaisir de la faire souffrir ensuite et de la condamner à la vie la plus pathétique qui soit en l'abandonnant à un endroit où elle n'aurait même pas le droit à une vue plaisante.

Tu avais déjà perdu trois fois, ce qui te surprenait, et tu étais pour le coup, bien énervé. Les applaudissements répétés de la vendeuse te motivèrent tout de même à y retourner, histoire de clarifier les choses. Une dernière partie d'échec, pour essayer de la mettre mat.

Céléno - Evan ~ Last Round - Pour l'Honneur ou le Déshonneur...

« Tien mais c'est mon meilleur ami ! Comment ça va le berlot ? »
« Je viens prendre la température de ce qui te serre de ciboulot... »
« Visiblement y en a plus dans ma p'tite tête que dans ton crâne !»
« Je suis sûr que si tu as pas de corps c'est qu'avant tu étais croisé avec un âne... »
« C'est mieux qu'd'être croisé avec un plouc ! R'garde comment t'es perdu ! »
« Ça te dérange pas d'être accrochée ici, comme un pauvre jouet qu'on ne veut plus ? »
« T'inquiète tout le monde me veut moi ! Au moins moi j'mets d'l'ambiance ! »
« Je pourrais vite en mettre aussi en te découpant avec aisance... »
« Si tu t'serres d'un couteau aussi bien qu'tu parles t'es pas prêt pas d'y arriver ! »
« Il me faudrait moins de cinq secondes pour te faire la fermer ! Tu veux parier ? »
« Je paris juste qu't'es un loser et qu't'as la rage ! »
« Tu jactes un peu trop, si j'avais la rage tu ne serais plus dans les parages... »
« Ouais c'est ça ! Sûre qu't'es tellement nul que j'te mettrais au tapis !»
« Et moi juste avec mes poings je te réduirais en bouillie... »
« La bouillie pauvre type, c'est c'que j'vais faire de tes burnes  ! »
« Moi je vais te réduire en cendres et t'offrir à tes potes dans une urne... »
« Une qui résonne comme ton crâne de piaf ?! »

Pile : Énervé juste ce qu'il fallait, tu termines avec une pique bien placée « Tu arrives plus à te renouveler ou quoi ? Et on voit tes rides, fait gaffe... », et la tête bafouille, tu tiens enfin ta revanche ! Evan 1 - Céléno 3, au dernier acte, le Roi bat la Dame.

Face : Les mots s'enchainent avec facilité, l'envie de te venger, mais tu lâches un  « Si moi j'ai un crâne de piaf toi tu as même pas la cervelle d'un moineau ! » qui ne fait pas son effet. Céléno 4 - Evan 0, fin de la représentation, la Dame met mat le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Maître de jeu, Mer 06 Déc 2017, 22:02


Le membre 'Evan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Azaël Peverell
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Azaël Peverell, Mer 06 Déc 2017, 22:24


Tu boudes dans ton coin. Bras croisés, moue enfantine. T'étais pas prêt à te faire moucher de la sorte par une petite tête. T'as limite envie de taper du pied par terre en criant que c'est pas juste. Parce qu'elle a pas le droit de dire que t'es moche. C'est même pas vrai. Si y'a bien un truc dont t'as pas trop à avoir honte, c'est ton physique. Mais c'est que ses paroles t'ont touché un peu quand même. Tu devrais peut être vraiment songer à faire un caprice. Pour que tout le monde te regarde et voie à quel point t'es beau. Comme ça, tu pourrais lui tirer la langue en lui faisant un pied de nez.

Mais au lieu de ça, une main se pose sur ton bras. Tu sursautes, t'écartes un peu. T'aimes pas qu'on te touche. Mais tu la connais elle. Un peu. Enfin t'as l'impression que c'est lointain. Un peu dans une autre vie, pour autre chose. Là, t'es dans un état qui te permet pas bien de remettre les gens en situation. Tu penches la tête légèrement sur le côté en écoutant ses paroles. Qui te rendent le sourire et un peu de fierté. Parce que c'est vrai, tu vaux mieux qu'une tête réduite. Et t'es vachement content que quelqu'un s'en rende compte. Alors tu hoches la tête avec enthousiasme et détermination. Tu vas prendre ta revanche, et elle pourra aller pleurer les larmes qu'elle a pas cette saloperie de babiole !

Alors tu t'avances vers elle, la tête haute, le menton relevé et le regard méprisant. Enfin à peu près. Tu te donnes l'air d'un grand qui sait exactement ce qu'il va dire ou faire alors qu'en fait t'en as pas la moindre idée. N'empêche, tu serais bien content de gagner. Pour lui montrer un peu.

- Le bébé a fini de pleurer, ça y est ?
- T'es jalouse parce que toi t'es tellement sèche que tu peux pas.
- J'suis juste plus forte que toi, j'vais pas chialer dans les jupons de ma mère quand on est méchant avec moi.
- Normal, ta mère elle est morte. Comme toi.
- Ola, mais c'est qu'il commence à s'énerver le bout d'chou, t'es de mauvaise humeur parce que tu fais tes dents ?
- Ben nan, elles sont déjà toutes là...

Tu penches la tête légèrement sur le côté en ouvrant la bouche pour lui prouver. T'as comme un gros problème pour saisir le second degré. Tu devrais peut être songer à te renseigner pour savoir ce qu'il y a dans les pilules que t'avales, parce que ça devient vraiment grave là. Même la tête réduite a pas l'air de comprendre comment tu peux réagir comme ça. Peut être même que tu lui fais pitié.

- C'est bon, j'ai vu, ferme ça, ça pue.
- Un peu comme toi, non ? Parce que t'as un parfum putréfaction.
- T'as ouvert un dictionnaire pour apprendre un mot si compliqué ?


Pile : "Ouais. Parce que moi j'ai des bras, alors du coup je peux le faire. Pas comme toi." ET BIM ! C'est pas bien de se moquer des handicapés, mais ça fonctionne. Elle ne s'y attendait pas. Aza 1 - Aello 1

Face : "Un dictio-quoi ?" Tu voulais juste qu'elle t'explique ce que c'est, elle était pas obligée de se moquer... Nouvel échec, nouvelle bouderie. Et cette fois-ci, tu tapes du pied en criant qu'elle est méchante. Parce qu'elle est méchante ! Aello 2 - Aza 0
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Maître de jeu, Mer 06 Déc 2017, 22:24


Le membre 'Azaël Peverell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier à bulles

Message par : Lizzie Bennet, Jeu 07 Déc 2017, 09:44




Barjow & Beurk___
Marché de Noël




Je me demande à quel point le grelot avait été important dans mon choix des costumes. Parce que, clairement, entendre les mouvements d’Aya et Ariana, ça aidait beaucoup à se repérer dans l’espace. C’était plus simple ainsi ; je pouvais les laisser prendre le relai, s’assumer, diriger l’animation, sans être complètement paumée sur ce qu’il se passait. Mais quelle idée d’être aveugle, vraiment.

Alors qu’Aya lançait « Jure comme un Chartier », un grelot s’agitait dans son coin ; je crois même qu’il quitta la tente, tant je peinais à l’entendre. Je crois que Ariana avait besoin d’espace. J’hésitais à m’approcher pour lui proposer de l’aide, mais je n’étais pas sûre d’avoir les mots adaptés. Il faudrait voir selon l’évolution.

Un transplanage elfique signala l’arrivée d’une nouvelle silhouette (Heather), et comme elle ne se mêlait aux jeux, je vins lui taper compagnie. Tenir compagnie ? Trop de violence dans mon subconscient.
— Hello ! Tu veux te joindre à nous ? On insulte les têtes réduites. Enfin, c’est pas très réussi pour l’instant, mais libre à toi de relever le niveau.


Je reconnus rapidement la voix de Hugh qui se mêlait aux premiers arrivants ; cela faisait bien longtemps que je ne l’avais pas vu, celui-là… Je me demandais un peu ce qu’il devenait. Apparemment, il perdait en talent d’insultes ; j’avais pourtant le souvenir qu’il aimait bien les joutes verbales, surtout quand elles restaient au niveau bac à sable.

Et mince alors. Evan était dans le même cas. Les gars se faisaient défoncer par les têtes réduites. Ce qui me plaisait bien, en fait. Et je crois qu’Aya pensait pareil ; elle envisageait d’adopter l’adversaire d’Evan.
— Que veux-tu, elles sont trop douées nos têtes !

Non mais sérieusement, y a même pas de bonus à distribuer. C'est chaud. Il semblerait que la clientèle de Barjow & Beurk soit plus axée potions que jurons. Faut se décoincer un peu la langue mes cocos.

— Elle est méchante !

Panique, panique. Y a un bébé qui est triste et touché dans l’ego. Oh, ces têtes suintent tellement la négativité qu’il va choper le virus et se sentir tout froid de l’intérieur. C’est mort.
— Yep, elle est méchante, c’est un peu tout ce qu’elle sait faire. Alors que toi, toi t’as plein de talents hein ? T’as envie de voir le prochain jeu ?


Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Ariana Hastings, Jeu 07 Déc 2017, 15:50







Les exercices de respiration, Ariana commençait à connaître maintenant. Inspirer. Expirer. In. out. Doucement afin de reprendre son souffle correctement.

Elle était presque calme quand le bruit de quelqu'un soulevant à son tour un pan de la tente la fit sursauter. Et si c'était lui qui venait finir son travail ? Elle resta immobile pendant un instant, comme un animal qui tente de se faire invisible aux yeux de son prédateur, mais une main sur son épaule la fit sursauter de plus belle.

Et puis, une voix calme, un murmure, la rassura immédiatement. Elly.

Elle s’affaissa un peu plus au sol, et respira un bon coup. Elly lui avait demandé s'il y avait un souci. Ariana hocha la tête. Elle prit une seconde de plus pour se remettre de ses émotions. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de débriefer avec l'Aurore sur les événements d'Halloween, mais peut-être qu'il était désormais temps.

« Vous vous souvenez des attaques dans Londres le soir d'Halloween ? J'étais dans le métro, et je me suis retrouvée face à des Inferis et des Mangemorts. Un, ou deux, je ne sais pas, c'était confus, ils avaient tous les deux la même tête... »

Elle ferma les yeux un moment. Elle ne voulait pas spécialement revivre ce souvenir douloureux, mais elle sentait qu'elle devait en faire part à l'Aurore.

« Ils ont, un des deux, je ne sais pas lequel, essayé de... »

Une autre pause, portant les mains à son cou, Elly comprendrait. Ariana caressa la peau fragile, les yeux dans le vague, avant de reprendre ses esprits et de rediriger son attention vers Elly.

« Et… Il est dans la tente. Là, maintenant, un des deux est dans la tente. »

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Modération GPoufsouffle
Modération G
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Atelier à bulles

Message par : Elly Wildsmith, Ven 08 Déc 2017, 10:00


LA d'Ariana

Alors que ta main est encore posée sur son épaule, tu sens la jeune femme qui s’affaisse, avant qu’elle ne te réponde. Et tu prends alors conscience des mots qu’elle te délivre, de l’information qu’elle te donne. Il y avait donc un ou plusieurs Mangemorts. Il y avait plusieurs possibilités : peut-être l’homme entré peu avant dans la tente de B&B était un mangemort. Ça, c’était la solution la plus simple. Ou peut-être qu’il n’était qu’un ami, qu’un partisan de l’Ordre. Et le masqué, alors, serait un métamorphomage. Bien que confuse, Ariana semblait être certaine d’avoir vu cette homme en deux exemplaires. Elle t’explique avec des mots simples ce qui s’est passait, posant ses mains sur sa gorge en un geste compréhensible par tous.

Tu réprimes un frisson et ne peux qu’imaginer l’angoisse qui l’a saisi, que de voir son agresseur entré ainsi dans sa zone de confort. Elle était simplement au travail, vétue d’un costume de lutin orné d’un grelot et voilà qu’un homme qui avait voulu sa mort se trouvait face à elle, l’air de rien. Tu souffla un coup. Il fallait la rassurer. Et enquêter, bien entendu. Mais cela ne viendrait que dans un second temps. Tu t’accroupis à ses côtés, et lui indique, sereinement « Tu sais Ariana, certains sorciers sont doués d’une puissante magie – peut-être était-ce deux métamorphomages qui se servaient de l’apparence de ce pauvre homme ? ». Tu n’en es absolument pas certaine, mais tu dois la convaincre. Sa peur pourrait la mettre en danger s’il s’agissait véritablement d’un mangemort – ou d’un quelconque partisan de l’Ordre Noir.

Tu te relèves, passe derrière elle et lui dit « Tu devrais y retourner Ariana, j’enquêterais sur cette personne, ne t’en fais pas, nous saurons ce qui s’est passé ce soir-là ». C’était une promesse, même si tu avais déjà ta petite idée vu la découverte que tu avais faite à Camdem. Tu poses ta main sur son épaule alors que ton autre main est occupée à récupérer ta baguette, tu vises la jeune femme et informule un « Anatrista Allegro », ce n’était pas le moment pour elle de défaillir. Elle avait une vie et son engagement auprès des aurors ne devait pas troubler cette dernière – même si visiblement c’était trop tard. Finalement, tu ouvres le pan de la tente et lui demande, innocemment « Tu viens Ariana, on y retourne ? »

Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Atelier à bulles

Message par : Hugh Dey, Ven 08 Déc 2017, 15:05


La déculottée avait été sévère. La petite tête réduire avait ouvert bien grand sa bouche pourvue d’horribles dents et m’avait mis K.O. A moins que je ne me sois mis au tapis seul. J’avais voulu faire un jeu de mots et j’avais foiré. Non seulement elle avait pas vraiment compris, mais en plus c’était pas drôle… Et pour finir, assez mal fait.

Alors je décidais de plutôt prendre des cours, en me mettant sur le côté et en regardant les autres. C’est d’Evan que j’appris le plus. Les traits d’esprits n’étaient pas vraiment son truc de base, je m’en souvenais, mais c’était surtout parce qu’il savait pas vraiment faire un trait. Fallait dire, il avait pas de stylo, et pas de règle non plus. Alors la règle, ça aidait juste à faire des traits droits, mais le stylo, ça permettait surtout de tracer un trait. Enfin chez les moldus. Et comme je vivais vachement chez eux en ce moment, c’était la première chose qui me venait à l’esprit. J’avais envie de crier « Mais donnez-lui un stylo ! » histoire de l’aider un peu, mais le son ne vint pas. Résultat, il se fit laminer.

Une fois, deux fois, trois puis quatre. Et là je me disais que c’était pas bien grave d’avoir perdu une fois et sur un jeu de mots foiré. Je ne pourrais de toute façon jamais faire pire qu’Evan. Et ça, c’était rassurant !

Alors je décidais de faire marcher mes méninges. Evidemment, pas trop vite, histoire de ne pas les perdre de vue. D’ailleurs, le meilleur moyen était encore de les tenir en laisse et de les faire marcher devant moi. Comme ça elles pourraient pas se casser en courant. Trop souvent je les avais laissées partir avec toutes mes bonnes idées, et j’étais passé pour un con. Dans la tente, je commençais donc à faire quelques allers-retours, la main tendue devant, comme si je tenais réellement mes méninges en laisse, et priais pour qu’elles marchent bien.

Je réfléchissais aux trois noms de ces trois têtes ignobles. Je savais pas pourquoi mais ça me disait quelque chose. Des méchantes bonnes femmes, capables de nous insulter et avec un nom pareil… Bon sang mais c’était bien sûr !

Je retournais voir Ocypète, l’air des terres minées. Euh… Nan… L’air déterminé. Voilà. C’est pas la même expression faciale. Bref, avec cet air là, mais un air que je portais donc sur le visage, enfin je le portais pas vraiment avec mes mains, il tenait tout seul. D’ailleurs c’était un air, et on pouvait pas porter l’air, c’était comme essayer d’attraper le vent, c’était pas possible. En gros donc, j’arrivais vers elle, et j’avais un air qui tenait tout seul sur le visage – juste un air hein, pas un courant d’air, ça c’est plus compliqué c’est avec de l’eau – et ce petit morceau de vent voulait dire que j’avais envie de tout péter. Et ça allait bien avec Ocypète justement.

- Hé toi !
- Oui quoi ? Ah t’es revenu ! T’es allé pleurer ta mère comme il fallait ? Ok, si elle me cherchait, elle allait me trouver
- Continue et je te châtie aussi bien qu’à l’époque. Tu vas goûter au bacul tu vas rien comprendre à ce qui t’arrives ! Bingo ! Des yeux ronds ! Fin normal en même temps c’était des yeux, et les yeux c’était rond, sauf si pour certains c’était carré, mais j’en avais jamais vu alo… STOP ! On l’écoute maintenant ! Pas question de s’éparpiller. Déjà que j’avais presque fini en morceaux la première fois…
- Voici donc un professionnel ! Jusqu’où peux-tu m’accagner ainsi ?
- Jusqu’au fin fond de ton trou de bagasse
- Je croyais que tu avais compris mais tu sembles n’être qu’un autre coquebert finalement
- Tu forlignes à me parler de la sorte. Je sais qui vous êtes et ce que vous avez fait aux hommes. J’accuse vos attitudes valétudinaires envers notre peuple.
- Goberge toi, barbacole. Quand finiras-tu ta leçon ?
- Quand tu auras fini par apprendre que l’on ne peut me jober sans que la vérité ne soit révélée
- Rognonne tant que tu le veux, ta tête de béjaune ne m’effraie aucunement
- Combien de gaudrioles pourras-tu ainsi faire avant que je ne mette fin à ces momeries ?
- Autant que je le souhaite ! Si tu sais qui je suis, tu sais aussi que je m’en sors toujours indemne
- Assez ! Je vais le remembrer à tous. A moins que tu ne m’en empêches ?
- Je t’y mets au défi !

Pile : Et c’est ainsi que la vérité tomba. D’une voix forte je les regardais toutes trois et révélais la vérité au monde : « Votre règne est fini, car je sais à présent que vous êtes les Harpies ». Silence. Et ainsi nous saurions avec quelles précautions prendre ces têtes aigries. Hugh 1 – Ocypète 1

Face : Et c’est ainsi que la vérité tomba. D’une voix forte je les regardais toutes trois et révélais la vérité au monde : « Votre règne est fini, car je sais à présent que vous êtes les Charpies ». Silence. Eclats de rire des trois têtes. Quoi, j’avais dit quelque chose de mal ? Hugh 0 – Ocypète 2
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Atelier à bulles

Message par : Maître de jeu, Ven 08 Déc 2017, 15:05


Le membre 'Hugh Dey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile ou Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Atelier à bulles

Message par : Lizzie Bennet, Ven 08 Déc 2017, 23:56




Barjow & Beurk___
Marché de Noël




(II)
Ariana est revenue ; son grelot guilleret me l’a signalé. Il est temps pour moi de me retirer dans une part de la tente dont certains ignorent encore l’existence. Un antre où l’on questionne la réalité et l’avenir. Où l’on se joue des perceptions pour essayer d’apprivoiser demain. C’est un jeu dangereux, pour être honnête. Mais terriblement palpitant…

Non, Lizzie, ce n’est pas palpitant. La chair et le coeur palpitent, mais l’événement en lui-même ne s’émeut pas des circonstances. Tout comme il est incorrect, après avoir été piqué, de dire que cela nous gratte ; cela nous démange, c’est quelque chose de tout à fait différent. Palpitant est la démangeaison ; l’évènement est insecte.

Ce qui compte, en définition, l’action, le grattage, c’est ce que nous allons voir, ce que nous allons en faire. Car ici, tout est possible.

Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: Atelier à bulles

Message par : Hugh Dey, Hier à 15:44


J’avais tout donné dans cette joute verbale. Tout. J’avais sorti mon plus beau vocabulaire, pioché dans le plus ancien dictionnaire. Je savais qu’elles craignaient que leur identité ne soit révélée, la réplique d’Ocypète se faisait de plus en plus hésitante. Et là, j’avais sorti le coup fatal.

Mais pour elles, tout ne s’était pas effondré tel que je l’avais cru. Non. Et je ne savais pas ce que j’avais pu dire de mal. C’était pas ce qu’elles étaient ? Des femmes qui réduisaient les autres en bouillie ? En charpie donc ? Si, si, c’était forcément ça. Mais leur rire… Ah leur rire… Une horreur. Je me bouchais les oreilles et m’éloignais une seconde fois. J’avais tenté. Peut-être reprendrais-je plus tard mais pour le moment, c’était mes esprits que je souhaitais retrouver.

Alors je préférais ignorer les bruits alentours, fermer mes oreilles pour ouvrir mes yeux et regarder. Voir. Percer les secrets de cette tente. J’avais l’impression qu’elle se désemplissait, puis qu’elle revenait. Je ne distinguais pas vraiment les visages, seulement les formes. Je me rendais compte du nouveau pas que je faisais dans le monde magique. A découvert, nu, sans masque et sans artifice sur le visage. J’étais simplement moi.

J’écartais un instant les bras, prenais une grande inspiration, profitant du simple fait d’être vivant. Et libre. Tellement libre. Puis un mouvement me fit tourner la tête et je vis les restes d’un corps disparaître. Non comme un corps à qui l’on ôte la vie et que l’on cache. Simplement une entrée dissimulée.

Piqué de curiosité, je suivais. Le 39 m’avait interpelé. Et j’entrais dans la tente.

[Suite sur le post de Lizzie]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Atelier à bulles

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3

 Atelier à bulles

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Marché de Noël :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.