AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
-60% sur Écouteurs sans Fil Dudios Tic Bluetooth – 12€
12 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 52 sur 55
Au bord de la fontaine
Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53, 54, 55  Suivant
Invité
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Lun 7 Aoû - 13:34

La jeune fille n'aimait pas vraiment discuter, elle préférait rêvasser comme à son habitude. Cependant, la fille qui était à côté d'elle semblait vouloir papoter un peu. Si la discussion portait sur les livres, cela ne la dérangeait absolument pas. Celle-ci se demandait si parler de créatures magiques lui était vraiment bénéfique. Elle trouvait que c'était inutile, comme la majorité des choses qu'elle faisait pendant une journée. Le soleil était réapparu, tapant de plus en plus fort. Le banc n'allait pas être à l'ombre encore longtemps. La demoiselle observa les alentours d'un air curieux, voyant qu'il y avait quand même beaucoup de monde. Des discussions qui n'étaient pas intéressantes. Beaucoup de filles parlaient de ça. "La mode". Celle-ci ne comprenait absolument pas les gens qui parlaient de mode, d'habits stylés, de marque. Les gens avaient le droit de s'habiller comme ils le voulaient, peu importe ce qu'en pensait les autres. Comme elle le disait souvent "On fait ce qu'on veut". Puis, la jeune fille préférait avoir un habit moche qui datait d'une vingtaine d'années, que d'avoir un habit stylé coûtant plus de cent euros. Rewynia jeta un regard méprisant à la sorcière qui se trouvait à côté d'elle, même si elle ne lui avait absolument rien fait. Quand l'adolescente était en colère, elle s'en prenait à tout le monde et c'était un de ses nombreux défauts. La demoiselle détourna son regard, essayant tant bien que mal de se calmer. Peut-être que taper dans un objet lui serait d'une grande aide ? Ou bien gifler toutes les personnes qui parlaient de mode ? Ce serait une excellente idée, au goût de la jeune fille.

Celle-ci était quand même un peu surprise que la lionne continuait la discussion. Elle lui avait pourtant fait une remarque cinglante, lui avait rigolé au nez, n'avait pas été sympathique. Décidément, elle ne comprenait vraiment pas ses personnes. Les personnes qui essayaient de raisonner les autres, qui essayaient de les comprendre, de les aider. Ces gens faisaient comme si c'était leur problème, comme s'ils étaient concernés par nos soucis, nos peurs, nos douleurs. Celle-ci esquissa de nouveau un sourire moqueur, se disant que les personnes peuplant cette terre étaient vraiment des imbéciles. Si cela se trouvait, la Gryffondor se forçait à engager la conversation pour essayer de créer une relation amicale avec la Serpentard. Dans quel but, vous demanderez-vous ? Probablement pour tenter d'avoir la jeune fille dans sa poche et pour profiter d'elle.

L'adolescente observa la lionne, se demandant pourquoi elle avait froncé ses sourcils puis, ensuite, avait esquissé un sourire qui avait l'air sincère. Comme un certain proverbe disait "Les apparences sont trompeuses". Rewynia décida de ne pas lui rendre son sourire, parce qu'elle n'était pas d'une humeur joyeuse. Elle n'aimait pas faire semblant, elle n'aimait pas faire un faux sourire. Ce serait un mensonge un peu différent de ceux de d'habitude. Celle-ci remarqua qu'elle fouillait les pages de son grimoire, elle ignorait pourquoi. Elle se pencha un peu plus pour voir ce qu'elle cherchait, étant de nature curieuse, elle ne pouvait pas s'en empêcher. -Les créatures magiques sont fascinantes ? Je ne trouve pas. Ce ne sont juste que des bêtes, après tout. Pour moi, le mot que tu viens d'employer n'est pas le bon. "Fascinants", pour moi, ça veut dire qu'ils sont juste beaux. Sinon, peux-tu me dire à quoi ils servent ? Peut-être que certaines ont un potentiel dans tout ce qui est médecine, remèdes, etc... La majorité ne servent à rien, déclara l'adolescente d'une voix glacée. Celle-ci ne trouvait pas les créatures magiques servaient à quelque chose. C'était probablement parce qu'elle n'en avait pas, qu'elle était capable de dire de telles horreurs. La jeune fille avait été un peu brusque en répondant à la lionne, mais elle avait dit ce qu'elle pensait, c'était le principal.

Celle-ci jeta un coup d'œil au livre de la sorcière, se demandant si elle avait vraiment envie de parler des créatures qui peuplaient ce monde. Elle haussa un sourcil interrogateur, essayant de se souvenir de la bête dont lui parlait son interlocutrice. -Je crois que j'en ai déjà entendu parler dans un livre, mais je n'ai pas cherché à comprendre. Pourquoi me parles-tu des Pitiponks ? demanda la demoiselle, curieuse. Elle observa d'un peu plus près la page du bouquin, où était marqué toutes les informations au sujet de la créature. Celle-ci détourna rapidement le regard, ne voulant pas faire croire qu'elle s'intéressait beaucoup aux animaux et aux créatures fantastiques. Effectivement, Rewynia était une fille qui disait des choses qu'elle ne pensait pas forcément. On pouvait même dire qu'elle se contredisait. La Gryffondor avait pris soin de pencher le livre vers la gauche pour qu'elle puisse lire. Elle citait des phrases par-ci, par-là.

Quand la demoiselle entendit la sorcière qui était à côté d'elle, parler de rencontre avec une créature, elle fit mine de ne pas s'y intéresser. Néanmoins, elle l'écoutait attentivement en se disant qu'elle voulait elle aussi en rencontrer un. Celle-ci fronça directement les sourcils après la dernière phrase de la sorcière, se relevant directement du banc. Voilà qu'elle était encore plus de mauvaise humeur. Elle observa d'un œil énervé celle qui s'était assisse sur le banc quelques instants plus tôt, essayant quand même de garder un minimum de sang-froid. -Je n'ai jamais compris les personnes comme toi. Vous êtes tous dégoûtants, ça me met de mauvaise humeur. Comment peux-tu te demander une telle chose ?! Pourquoi voudrais-tu attraper une créature ? Pour qu'elle soit privée de sa liberté ? cracha la Serpentard, les poings serrés. Nous ne sommes que des montres, au fond. Je l'ai toujours su. Nous volons les terres des créatures, nous les attrapons pour en faire des animaux de compagnie ou pour se servir d'eux, tout en les privant de leur liberté. N'est-ce pas cruel de notre part ? Ne pouvons-nous pas les laisser tranquilles une bonne fois pour toute ? cria la demoiselle. Celle-ci mit une de ses mains devant sa bouche, venant de se rendre compte qu'elle avait fait un bruit pas possible.

Après cette petite altercation, elle venait de se rendre compte qu'elle n'avait même pas répondu à la question de la sorcière sur son livre, elle n'en avait désormais plus l'envie. Comme si elle allait sourire et lui répondre comme si de rien n'était. Il ne fallait pas trop lui en demander non plus.





Rose Artis
Rose Artis
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Première année

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Rose Artis, le  Lun 7 Aoû - 20:29

Olivia était surprise. La Serpentard se tenait debout, devant elle, la main sur la bouche. Elle ne s’attendait pas à une telle tirade. Ni à autant d’aversion.

Sa patience commençait clairement à s’effriter. Elle avait fait des efforts, elle avait été avenante, elle avait essayé de lui parler de choses qui semblaient l’intéresser, mais rien n’y faisait. Si la Serpentard ne voulait pas d'elle, ou ne serait-ce que lui accorder 5 minutes de son temps pour discuter, elle ne la forcerait pas.

Elle aussi avait des sentiments, après tout. Sentiments déjà bien mis à mal depuis qu’elle avait décidé de s’assoir sur ce banc et partager son temps et ses intérêts avec la sorcière châtaine. Personne ne méritait autant d’acharnement sans raison.

- Je ne suis pas d’accord avec toi. Les créatures magiques ne sont pas juste des « bêtes ». Ce sont des êtres vivants, comme toi et moi. Et je ne vois pas ce qui justifierai que les sorciers valent mieux qu’elles. Alors que nous ne sommes bon que pour détruire ce que nous touchons.

Elle fronçait les sourcils. Pas parce qu’elle était en colère contre la Serpentard, non pas du tout. En fait, elle n’arrivait pas à en vouloir à cette jeune sorcière. Elle ne semblait pas vouloir réellement être méchante. Elle les fronçait parce qu’elle était contrariée que ses efforts ne servent à rien.

Elle n’avait même plus envie de répondre à sa question. Ce n’était pas les Pitiponks qui l’intéressaient. C’était d’en avoir vu un en vrai, pas seulement dans les livres. Elle allait voir une créature qu’elle avait étudié dans un bouquin, et ça avait un gout d’aventure. Elle aimait l’aventure. Mais puisque la jeune Émeraude ne semblait pas intéressée, pas la peine de relancer le sujet. Mais elle avait besoin de mettre quelques points sur les i. Elle se leva pour faire face à la sorcière.

- Et je ne voulais pas le capturer, ce n’est pas ce que j’ai dit. Je parlais de l’attraper pour pouvoir le voir de près, prendre des notes et faire quelques croquis de lui. Il n’est aucunement question de le garder. Je le relâcherai après.

Face à elle, face à cette Serpentard, elle essayait de ne pas montrer qu’elle était touchée d’avoir été rejeté comme ça. Elle serra les poings pour se donner de la contenance, et poursuivit :

- Tu n’étais pas obligée de monter sur tes grands chevaux. Si tu n’es pas d’accord avec ce que je dis, tu peux le dire simplement.

Elle pensait réellement que la sorcière disait ce qu’elle pensait. Qu’elle ne l’aimait pas, juste comme ça, sans chercher à la connaitre. Qu’elle la jugeait, elle qui essayait de la connaitre sans se baser sur sa maison. C’était totalement injuste. Oui, injuste.

Elle ajouta simplement, en ramassant son livre et son sac, et en se redressant face à la sorcière une dernière fois :

- Moi je rentre. À plus tard.

Malgré sa déception, elle était plutôt fière d’elle : Elle avait craqué et était partie, certes, mais elle avait quand même sous-entendu qu’il y aurait une prochaine fois. Elle espérait, au fond, que l’autre sorcière l’avait compris.
Elle reviendrait demain, si le temps et la chaleur le permettaient. Peut-être que la petite Serpentard serait encore là, seule sur son banc.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Lun 7 Aoû - 21:22

La jeune sorcière n'était pas forcément mauvaise. Quand elle avait crié ses mots, elle ne pensait pas que la lionne serait blessée. Effectivement, ce n'était pas vraiment contre elle qu'elle était en colère. Peut-être qu'elle était injuste ? Elle s'en fichait. Le monde était cruel, la justice n'existait pas. Comme si on avait que ça à faire de poursuivre les malfaiteurs, c'était stupide. La vie était injuste en elle-même. Alors qu'elle soit sans pitié avec une fille qu'elle ne connaissais même pas lui importait peu. Elle l'oubliera très vite. La demoiselle n'en avait absolument rien à faire de la sympathie de son interlocutrice. L'adolescente ne voulait pas d'une personne qui faisait semblant de s'intéresser à elle, qui posait des questions sans vouloir savoir la réponse, qui se montrait souriante aux premiers abords pour, au final, n'être qu'une petite peste profitant des autres. C'est pour cela que Rewynia n'avait pas cherché à comprendre la Gryffondor, la mettant dans cette catégorie de personnes. Oui, ce n'était pas une bonne idée de faire ça, mais elle était plutôt têtue quand il s'agissait de créer une relation avec quelqu'un. Et là, clairement, elle venait de déclarer la guerre à la sorcière assisse sur le banc.

La demoiselle voyait très clairement que la lionne perdait patience. En même temps, Rewynia était loin d'être une fille facile qui se laissait caresser dans le sens du poil, qui se laissait apprivoiser par les gens. C'était même le contraire. Au moins, elle savait désormais que tout cela n'était qu'une mascarade. La sorcière qui était toujours assisse, devait avoir envie de lui mettre une gifle pour tout ce qu'elle venait de dire. Pourtant, l'adolescente ne trouvait pas qu'elle en faisait des tonnes. Elle détestait les personnes qui voulaient s'approprier les créatures magiques, les privant de leur liberté. La liberté était quelque chose de fabuleux dont elle était en quête depuis de nombreuses années. Par exemple, pouvoir s'échapper de ce château ainsi que des problèmes de la vie serait, pour elle, la liberté totale. Elle n'aurait plus besoin de s'en vouloir pour tout ce qu'elle avait fait dans sa vie, ça aurait été plutôt une bonne chose.

Celle-ci observa d'un air surprise la sorcière qui venait de se lever du banc pour lui faire face, tout en crachant sa haine au visage de la jeune fille. La demoiselle se recula d'un air dégoûté, ne voulait pas que cette personne l'approche davantage. Encore une autre élève qui se permettait de lui donner une leçon de morale, cela commençait à l'énerver. Les gens se prenaient pour qui ? Pour des justiciers capables de sauver le monde ? Contre des personnes comme moi ? C'était absolument ridicule et la sorcière qui se trouvait désormais face à elle, perdait son temps à lui expliquer des choses qu'elle trouvait simples. Elle perdait aussi de sa salive, elle ferait mieux de l'économiser pour pouvoir aller discuter avec ses amis. L'adolescente jeta un regard noir, empli de haine à son interlocutrice. De quel droit une Gryffondor lui parlait ainsi ? Celle-ci tapa son pied droit contre une pierre qu'elle envoya rouler à quelques mètres, étant plutôt très en colère. La seule chose qui lui venait en esprit à ce moment-là était de donner une gifle à cette personne, de la mettre à terre et de lui changer les idées. La demoiselle fronça de nouveau les sourcils, n'en ayant plus rien à faire que des personnes soient en train d'écouter leur conversation. -Oh ? Tu es blessée ? Quel dommage, moi qui pensait que tu avais une carapace un peu plus solide qui ne répondait pas à la provocation. On dirait bien que je me suis trompé sur ton compte. Effectivement, tu ne vaux pas mieux que la majorité des élèves, c'est décevant. Tu pensais pouvoir m'appâter avec des mots doux ? Non, désolée, je ne fais pas partie de la catégorie des chiens. Pour en revenir aux créatures, tu n'as pas tort. Ce ne sont pas que de simples bêtes, c'est vrai. Les sorciers ? Ils ne valent pas mieux qu'une pierre. Regarde, on tape dans une pierre, elle s'en va à quelques mètres ! Puis-je te prendre en exemple pour illustrer mes dires ? fit celle-ci d'un air narquois, un grand sourire dessiné sur son visage. La dernière phrase de la sorcière était incompréhensible. Tout ce que nous touchions se détruisait ? Peut-être que si la jeune fille touchait cette personne, elle se détruirait ? Ce serait tellement amusant de voir une personne mourir sous ses yeux ! Une personne qu'elle n'aimait pas, bien sûr.

Rewynia trouvait que la sorcière avait une réaction puérile. En fait, les mots de la jeune fille un peu plus tôt, n'avaient pas un sens blessant. Elle voulait juste exprimer son avis par rapport aux créatures magiques ainsi qu'à leur liberté. Ce n'état pas de sa faute si ce genre de choses la rendait folle. En plus, aujourd'hui, elle n'était pas de bonne humeur alors il ne fallait pas la chercher, comme cette fille. Malheureusement, le fait d'avoir dit son avis lui avait causé une relation ennemie avec la lionne. Ce qui n'était pas plus mal, en fait. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas réglé ses comptes avec une personne. Celle-ci se mordit les lèvres, se retenant d'exploser à tout instant. -Moi, je monte sur mes grands chevaux ? Je pense que c'est normal de défendre une cause qu'on pense juste ! Celle du fait que les créatures ont le droit d'être en liberté et de ne pas servir de jouet pour les sorciers, un point c'est tout. Il me semble l'avoir dit simplement, n'essaye pas de me mettre en tord, ceci ne marchera pas, déclara la jeune demoiselle.

La demoiselle était surprise que la lionne soit partie aussi vite, la laissant en plan. Non pas qu'elle était choquée, bien au contraire. Elle ne pensait pas que la sorcière allait abandonner aussi tôt, c'était pathétique de sa part. En plus de s'être énervée, elle était partie. Que demander de mieux ? La jeune fille venait de se rasseoir, se disant que c'était vraiment son jour de chance et que le fait qu'elle soit têtue lui avait permis de ne pas céder face à cette fille. Un sourire illumina de nouveau son visage.

Fin du RP.
Merci beaucoup à Olivia Delaine pour ce moment magique !
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mar 8 Aoû - 19:55

rp avec Pandharmo

Deux étoiles dans la nuit


Le calme régnait dans le dortoir des aigles tout comme les ténèbres. Ils dormaient paisiblement les volatils tant je pouvais entendre le silence parfois rompu par quelques ronflements. Morphée ne voulait pas de moi ce soir-là, comme depuis le début de l’année. J’étais devenue un oiseau de nuit avec l’âge, préférant lire et me cultiver à la lumière naturelle du ciel qui pénétrait la pièce. Sauf que l’obscurité avait mis les grands moyens pour m’empêcher de m’adonner à cette activité, m’ordonnant de dormir indirectement.

J’essayai de m’apaiser de m’endormir mais rien à faire, le sommeil n’était pas au rendez-vous. Je m’assis dans mon lit et attrapai le bouquin présent sur ma table de chevet avec la ferme intention de ne pas laisser gagner le noir. J’envisageais de lancer un léger Lumos pour m’éclairer néanmoins j’avais peur de réveiller les oisillons présents. Je me devais de les respecter, chacun son rythme après tout et ils n’étaient pas responsable de mes déboires nocturnes.

Résignée, je me rallongeais et tournais frénétiquement en espérant trouver une position confortable pour m’assoupir. Rien à faire, mon esprit était conditionné, il voulait rien savoir le bougre, il souhaitait sortir ! L’ombre des lieux l’étouffait, il allait y rester à ce rythme, j’allais devenir folle ! Que quiconque me sorte de là s’il vous plait ! Avait été-je entendue ? Une lueur éphémère éclaircit notre chambrée avant de disparaitre...

Intriguée je me levai et m’approchai de la fenêtre pour en distinguer la source. Rien dehors, étrange mystère. Ah ça recommence ! Un corps céleste fendit l’atmosphère. Une étoile filante ? Serais-ce une nuit spéciale ? Aucune idée mais ces deux évènements espacés d’une poignée de minute titillaient ma curiosité, je devais élucider ce mystère ! Moi qui cherchait une distraction, je ne fus pas longue à me décider, j'allais m'évader du château ! Ouais je justifie mon comportement comme je peux et alors ?

Retournant à mon couchage, j’enfilai mon uniforme sans la cravate, ne sachant pas à quoi m’attendre sur la température extérieure. Je pris ma baguette au cas où et je sortis de cette noirceur pesante de la pièce. Sur la pointe des pieds pour ne déranger personne dans mon escapade solitaire. J’avais pas envie de susciter des interrogations sur le pourquoi du comment je me sauvais. Dans un dernier souffle, tout le monde paraissait rêver. Tant mieux, bonne nuit les aiglons.

L’étendue des ténèbres avait envahi les couloirs. Je lançai un petit sortilège d’allumage et mon arme prit vie, plus simple pour déambuler. Mon pas était pressé, je courais presque pour m’extraire au plus vite de ces murs, pas envie de tomber sur un préfet ou autre personnel de l'école. Bientôt le portail qui me séparait du parc, enfin. Un regard dans les airs pour revoir le phénomène mais je n’aperçus rien. Bon ben j’avais pas fait tout ce chemin pour rien, j’allais pas rentrer sagement, non j'allais me promener un peu. Réveillée comme jamais, le vent fit virevolter mes cheveux détachés. Doux sentiment de liberté.

J’enlevai mes chaussures, que je transportais dans mes mains, pour fouler la délicate pelouse des jardins. La fraicheur du sol était si agréable. Je me laissais guider à l’instinct, sans réel objectif. Celui-ci m’amena proche de la fontaine. Je balançai mes souliers par terre et plongeai mes serres dans l’eau avant de me mouiller le visage. Comme j’aimais le calme et la solitude de la nuit, que quelques étoiles perturbaient. Je m’écroulai dans l’herbe qui me servirait de matelas un moment. Les bras croisés derrières la tête, je scrutais le ciel avec un large sourire. En attente qu’il m’offre un nouveau spectacle, j’étais aux premières loges désormais.
Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Mer 9 Aoû - 20:30

Ce soir est une nuit tranquille. Tout le monde est parti se coucher assez tôt mais pas moi. D'un #Lumos, j'éclaire le livre que j'ai sur les genoux, dans la salle commune. Et je rattrape le retard. Tout ce retard accumulé par une année de recherche d'une personne. Maintenant que je l'ai trouvé, maintenant que je suis passée à autre chose, il est temps de revenir à mon rêve principal. Celui qui depuis 5 ans déjà règne dans mon cœur. Et qui avait été mis de côté pour cette recherche. Celui de trouver la solution de cette maladie. Et plus j’emmagasine du savoir, plus vite je trouverai cette solution.

Alors je lis, encore et toujours. M'arrêtant sur chaque détail qui me parait important. Notant chaque ingrédient qui pourrait me servir. Je suis à l'affut de tout. Je ne sais plus combien de livres de Médicomagie ou de Potions j'ai du lire mais ça en fait déjà un bon paquet. Mais je ne me décourage pas. Je continue d'avancer.

Soudain, j'entends un bruit des dortoirs. Par réflexe plus que par peur, j'éteins la lumière qui se trouve au bout de ma baguette et reste silencieuse. Je vois alors une fille, sans doute un peu plus grande que moi, passer à toute vitesse à travers la salle commune et sortir. Je regarde alors mon livre, prête à continuer à le lire mais je n'arrive pas à me concentrer. La curiosité empli mon être sans que je puisse contrôler quoi que ce soit. Alors doucement, je range mon livre et sors à mon tour. J'espère pouvoir la retrouver.

J'ai à peine le temps de sortir discrètement que je la vois tourner au bout du couloir, en direction de la porte principale du Château qui mène droit au Parc. Alors doucement, je la suis. Je fais bien attention de rester derrière et qu'elle ne me remarque pas. Et effectivement, mes doutes s'avèrent quand elle passe la porte pour aller directement vers les espaces verts. Elle regarde le ciel, semble réfléchir un instant puis enlève ses chaussures. Toujours cachée, je la vois avancer. Il me semble qu'elle le fait un peu au hasard. Et elle se retrouve derrière la fontaine. Et moi, tandis qu'elle avance sans faire attention, j'avance aussi, discrètement.

Je l'observe d'un air surpris quand je la vois balancer ses chaussures puis quand elle se mouille le visage. Elle veut vraiment être malade demain matin ?! Elle s'allonge ensuite par terre, ce qui me donne, pour le coup, envie de faire pareil. Même à cette heure, l'herbe doit être confortable. Et puis, c'est qu'elle n'a pas mal choisi son coin. Depuis là où elle est, on doit bien voir les étoiles.

Intérieurement, je pèse le pour et le contre. Dois-je aller la rejoindre ? Ou repartir ? Après avoir fait tout ce chemin dans le Château, autant profiter de cette herbe fraiche et du paysage magnifique qu'offre l'univers, non ? Et puis, je suis sûre que si je réessayais de lire, je n'y arriverais pas. Alors autant m'approcher !

Forte de cette décision, je m'avance doucement, sans me cacher cette fois-ci. Je souris doucement. Je ne veux pas lui faire peur. Tout aussi discrètement, je m'assois à ses côtés. Pas trop près quand même, au cas où elle ne voudrait pas du tout de moi ici. Puis je la regarde.

- Je t'ai vu quitter les dortoirs. Je me demandais ce que tu faisais... Ça te dérange si je m'allonge à côté de toi ?

La nuit doit cacher un peu de mon embarras mais qui qu'elle soit, elle va sans doute remarquer que je ne suis pas très à l'aise. Après tout, ça n'est pas comme si j'avais l'habitude de faire ça... Je suis plutôt du genre à rester bien sagement dans ma salle commune et à lire jusqu'à épuisement. D'ailleurs, on m'a déjà retrouvée quelques matins dormant sur mes bouquins dans un fauteuil ! Enfin, c'est une autre histoire ça. Pour l'instant, je suis assise dans l'herbe, tranquille, et je regarde le ciel en attendant sa réponse.

Et je ne peux pas m'empêcher de penser,
Que nous faisons parti de cet univers si grand
Et qu'il faut profiter
D'en être un composant
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Jeu 10 Aoû - 18:20

Il se payait ma tête le ciel, c’était pas croyable. Après deux illuminations aperçues de l’intérieur, plus rien maintenant que j’étais en extérieur… Drôle de façon de me remercier de vouloir l’admirer sous son meilleur jour. Enfin il me restait les étoiles, si brillantes, si nombreuses, si petites vues d’ici et pourtant si grandes. Au final le spectacle était magnifique malgré tout, manquait que le clou de celui-ci. Patience, je comptais pas rentrer de suite. Je pouvais lui accorder une pause.

J’étais confortablement installée, uniquement les bruits de la nature parvinrent à mes oreilles. Merveilleuse mélodie composée du vent volant dans l’air faisant danser les feuilles des arbres. Plus de pollution humaine aux alentours, les élèves étaient enfermés au château avec leur boucan habituel. Repose-toi amie la nuit avant que l’aube les réveille et te chasse jusqu’au lendemain sauf que ça ne se passait jamais comme prévu…

Des bruits de pas, je n’étais plus seule, aïe. Qui approchait ? Un préfet faisant sa ronde ? Un membre du personnel ? Un animal nocturne ? Tant de question avant un retour à la tranquillité, plus aucun son. Étrange phénomène, qui ou quoi que ce soit, il m’avait pas remarqué. Coup de chance ! J'en étais pas certaine non plus, l’immobilisme et faire la morte aurait été une bonne alternative mais je préférais m’asseoir pour ausculter les environs. A peine redressée, une voix confirma mes doutes, quelqu’un d’autre était ici.

J’entendis et j’observais la source de ces paroles. Elles provinrent d’une fille assise à quelques mètres, un peu moins âgée que moi je dirai. Oh comme ça elle m’a suivi ! Une camarade de maison alors. Un autre aigle de nuit ? Elle ne semblait pas très à l’aise dans ce monde, un oisillon tombé de son nid ? Peu m'importait en soit, elle paraissait docile et pas décidée à me dénoncer, peut-être car elle était fautive aussi. La nuit accueillait quiconque la considérer. Faire l'effort de venir la rencontrer en personne sans être caché derrière une vitre était une marque de respect. Bienvenue à toi !

« Alors tu m’as suivi ? As-tu pensé que je pourrai être mal intentionnée et que personne pourrais te défendre à cette heure tardive ? », petit ton sévère, j’étais moyennement satisfaite de son comportement même si j’aurai pu faire exactement pareil. « Enfin ce n’est pas le cas je te rassure, je suis venue observer le ciel. J’ai vu des lueurs du dortoir et j’arrivais pas à dormir. Bien sûr que tu peux rester et même t’approcher, ce lit est assez grand pour deux ! », l’invitais-je, affichant un sourire rassurant et en lui montrant l’étendant de la plaine qui s’offrait à nous.

Je me rallongeai dans l’herbe les yeux rivés vers le ciel en attendant la réaction de mon acolyte. A croire qu’il attendait juste plus de spectateurs pour reprendre son numéro. Une étincelle le traversa à une vitesse vertigineuse rompant les ténèbres, une étoile filante. J’étais excitée et heureuse, mon attente fut récompensée. Je devais partager ça et ça tombait bien, j’avais désormais une partenaire avec qui le faire.

« T’as vu ça ? Fais un vœu ! », lui criais-je presque dessus. Tradition moldue oblige. Aucune idée si elle comprendrait le sens de ma phrase.



Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Sam 19 Aoû - 10:05

Au bout de ce qui me semble être une éternité tant je suis mal à l'aise, elle me répond. Mais heureusement pour moi, la nuit cache toute trace de ma gêne et les étoiles offrent un bon moyen d'attendre et de profiter de ce beau moment.

- Alors tu m’as suivi ? As-tu pensé que je pourrai être mal intentionnée et que personne pourrais te défendre à cette heure tardive ?

Elle semble presque me gronder. Oui, j'aurais peut être du faire plus attention... Mais à partir du moment où elle s'est allongée dans l'herbe, j'ai considéré qu'il n'y avait aucun danger pour ma vie. J'ai eu raison, non ? Et effectivement, ça n'est pas très poli de suivre les gens mais... Je m'ennuyais. Et elle semblait avoir le diable a ses trousses alors je voulais savoir pourquoi ! Curiosité, tu me perdras un jour...

- Enfin ce n’est pas le cas je te rassure, je suis venue observer le ciel. J’ai vu des lueurs du dortoir et j’arrivais pas à dormir. Bien sûr que tu peux rester et même t’approcher, ce lit est assez grand pour deux !

Je balbutie rapidement un Merci discret. Elle me fait un joli sourire, auquel je répond puis me montre les jardins alentours. Effectivement, je pense que nous aurons assez de place. Je m'approche donc d'elle, comme proposé, et m'allonge sur le sol en cherchant du regard ces lueurs dont elle vient de parler. Et soudain, je vois passer comme un flèche lumineuse dans la noirceur de la nuit. Je souris fortement en voyant ça et encore plus en voyant la réaction de mon acolyte de la nuit.

- T’as vu ça ? Fais un vœu !

Ma mère me disait ça quand j'étais petite aussi. Alors je ferme doucement les yeux et je fais le vœu le plus cher à mon cœur. Celui que je rêve de se voir réaliser depuis que Maman est partie. Je fais le vœu de trouver cette solution. De trouver ce remède. Je fais résonner ce vœu dans ma tête, dans mon cœur et dans tout mon être pour qu'il rejoigne avec l'aide de ce flash de lumière et d'espérance les étoiles.

- C'est bon ! Et maintenant, il faut laisser notre vœu aller rejoindre les confins de l'univers. Et quand il reviendra ici, je suis sûre qu'il se réalisera ! Enfin j'espère ! En tout cas, même sans étoiles filantes et sans vœux, le ciel est magnifique ce soir.

Et je regarde le ciel, profitant de ce moment d'infini. De ce moment privilégié où nous somme deux avec la nature, l'univers et un calme merveilleux.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Ven 25 Aoû - 23:17

N’ai pas peur petite, je vais pas de manger, cette Mered là était endormie ce soir, t’avais de la chance. Allez viens ! C’est ça approche, viens saluer la nuit, viens de te faire bercer de sa ténébreuse étreinte, elle si gentille. Pas la peine de me remercier, remercie la plutôt elle, moi je n’ai rien fait hormis t’inviter à nous rejoindre. Petit aigle tombé du nid, vient dire bonsoir à ton amie, elle ne tarderait pas à t’accueillir, un peu de patience. L’oisillon s’allongea à mes côtés et nous fûmes désormais deux  à observer le ciel quand celui-ci se décida à nous saluer. Interloquée par ce phénomène, mon cœur ne fit qu’un tour pour se remémorer une vision pareille. Voici une anecdote.

C’était lorsque j’avais dix ans. Je vivais à Lyon avec ma famille. On rentrait de chez des amis pour les quarante ans de maman. Il était bien tard, trop pour avoir le droit à éclairage public c’est pour vous dire. Pour ne rien arranger, il faisait sombre cette nuit-là mon dieu ! Mes parents et moi étions aveugles dans ces conditions, ça aidait pas pour retrouver le parking et la voiture. Ca ressemblait à une fin de soirée galère et pourtant une lueur surgit ! C’était la première fois que je voyais ce truc, c’était éphémère et un peu effrayant, vous croyez que le ciel va vous tomber sur la tête ! Anna m’avait attrapé et porté dans ses bras, alcoolisée elle était du genre poète maman et rassurante aussi et si belle… Bref elle me dit :

« Faut pas avoir peur Mered, c’était une étoile filante. C’est un présage de chance ! Fais un vœu ma fille et il se réalisera ! », m’annonçait-elle accompagné de relent de boissons fort désagréable.  Puis elle posa sa main sur mon cœur et me sourit. J’avais rien compris à la situation… Juste que c’était un évènement rare et à considérer quoi.

Je m’étais rassis pour voir la réaction de ma camarade. C’était fait ok super ! Fallait pas se louper, on avait que quelques secondes. Houlà, elle était partie loin dans son délire, j’étais plus terre-à-terre. Je pris le rôle de la maman et elle de l’enfant Mered, retour vers le passé. Enfin avec mes mots à moi, pas de plagia de ma maman !

« L’univers c’est grand et peut-être infini. Ton vœu risque de jamais revenir… Le mieux c’est de le laisser rejoindre ça (je posai ma main sur mon cœur), c’est plus petit et plus facile pour s’y retrouver tu crois pas ? », lui demandais-je. Je me rallongeai, songeuse, scrutant le toit du monde. « T’as raison le ciel est beau ce soir, il nous gâte ! », puis je tournai ma tête en sa direction, voici le temps des confidences, j’étais si bien, détendue, « Les étoiles me rappellent à quel point la vie est belle. J’aimerais tellement les apercevoir en plein jour ! C’était mon vœu…, même si je le sais impossible en soit, la lumière a besoin d’obscurité pour s’exprimer. Et le tient c’était quoi ? Si tu veux me le dire hein, j’te force pas… », enfin j’serai chiffonnée de pas savoir quand même, on était dans le même camp, celui des animaux nocturnes.

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Sam 2 Sep - 13:01

Tandis que je profite de ce ciel magnifique pour me laisser porter et pour rêver un peu plus, je vois ma voisine d'herbe se relever. Moi, je suis bien allongée. Ça me donne presque envie de m'endormir. Bercée par le vent dans les feuilles, par cet espace infini au dessus de nos têtes et par le chant des oiseaux qui ne se réveillent que la nuit. Tout est fait pour que l'instant soit magique.

- L’univers c’est grand et peut-être infini. Ton vœu risque de jamais revenir… Le mieux c’est de le laisser rejoindre ça, c’est plus petit et plus facile pour s’y retrouver tu crois pas ?

Tandis qu'elle pose la question, elle met la main sur son cœur et je souris. Elle n'a pas tord. Mais mon cœur est déjà dans mon cœur depuis longtemps. Alors si l'envoyer dans l'infini lui permet de se réaliser, je suis prête à attendre un peu plus longtemps. Elle se rallonge. Je lui parle de mon idée.

- Mon vœu est déjà dans mon cœur depuis un bon moment. Alors même si je dois attendre longtemps avant de le voir revenir de là-bas, j'attendrai.

Je ne sais pas si elle va comprendre ce que je pense. Mais bon, chacun son point de vue. Si elle n'est pas d'accord, tant pis. Je ne cesserais pas de croire pour autant.

- T’as raison le ciel est beau ce soir, il nous gâte !

Elle tourne sa tête vers moi. Alors doucement, je fais de même et je lui souris. C'est un beau moment que nous partageons là.

- Les étoiles me rappellent à quel point la vie est belle. J’aimerais tellement les apercevoir en plein jour ! C’était mon vœu…, même si je le sais impossible en soit, la lumière a besoin d’obscurité pour s’exprimer. Et le tient c’était quoi ? Si tu veux me le dire hein, j’te force pas...

Je trouve son vœu étonnant. Après tout, les étoiles ne sont pas faites pour être vues en plein jour. Elles sont les lumières dans l'obscurité. Elles sont les lueurs d'espoir dans l'océan de ténèbres et de doutes. Mais après tout, pourquoi pas. Après, en tant que scientifique, je sais qu'il y a peu de chances que son rêve se réalise. Mais je ne veux pas détruire ses espoirs. Alors je me contente de sourire et de retourner ma tête vers ce ciel si beau tandis que je lui fais part de mes pensées.

- Oui c'est vrai... Elles sont nos guides dans la nuit noire qui nous enveloppe. Mon rêve à moi est de réussir à trouver le remède d'une maladie. Une maladie qui a emportée ma mère. Et peu importe le temps que ça prendra, je réaliserai un jour ce rêve.

Je souris doucement. Évoquer ce sujet m'émeut souvent tout particulièrement, me fait parfois lâcher une larme. Mais la, je suis juste pleine d'espoir et de bonheur. Je suis reposée, calme et plongée dans mes rêves tout en restant dans la réalité. J'espère juste qu'elle comprendra mon rêve. Et qu'elle ne posera pas trop de questions. Je suis heureuse, je ne veut pas être triste ce soir.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Jeu 7 Sep - 16:00

La petite me confia un secret, du moins un morceau. Vœu déjà dans mon cœur… Que cachait-elle ? Ses mots semblaient lourds et ce moment de détente se transformait en un retour à un passé douloureux. Oh ben non, surtout pas ! Fallait profiter du spectacle du ciel et espérer. Le temps était le réparateur universel je le savais. Il l’avait fait avec Anna, il l’avait sorti de sa dépression, me la rendant comme neuve. Tels étaient mes vœux et prières précédents.

« Alors attends et sois patiente. Et surtout ne renonce jamais peu importe l’attente. Ton vœu se réalisera j’en suis sûre. », lui dis-je en admirant le toit du monde. Tu seras récompensée un jour camarade, la Nuit n'oublie jamais ses partisans.

Puis le vague devint plus précis. Après une brève interprétation de mes propos, la brune me révéla son objectif : trouver et détruire ce qui avait emporté sa mère… On ne touchait pas aux mamans et l’instant se fut plus grave, je ne pus m’empêcher de me redresser et l’observer. Je tentai de comprendre, de faire preuve d’empathie. Malgré toutes mes difficultés traversées avec les soucis d’Anna, ma mère était vivante contrairement à la sienne… A sa place, je n’aurai probablement plus la force de vivre… Petit être fragile meurtri par la vie, viens faire un câlin ! J'entrepris de la serrer dans mes bras pour lui donner l'amour d'une mère partie trop tôt. C’était les bras écartés que je m'approchai d'elle.

« On ne devrait jamais perdre ses parents si jeunes… Tu trouveras ce remède et sauvera d’autres enfants de la perte d’un être cher. Je vois en toi une détermination sans faille alors tu réussiras. D’ailleurs si je peux t’aider, Mered est là ! », lui affirmais-je en me pointant du doigt. Hey ! Je pris conscience que nous ne nous étions même pas présentées… « Au fait comment t’appelles-tu étoile du rêve ? », mon cerveau avait de ces idées de surnom parfois… Me demandez pas pourquoi il avait choisi celui-là mais il collait bien cette azur vous ne trouvez pas ?

Si seulement je pouvais l'assister dans sa quête, je le ferai volontiers. Pourvu qu'elle ne parle pas de potions, sinon je lui serais d'aucune utilité... De toute façon j'associais remède aux potions et à la botanique, deux domaines où je n'étais pas en excellent terme. Un soutien moral déjà, ça je pouvais lui donner afin que cette étoile brille de mille feux jusque l'éternité.

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Lun 11 Sep - 20:50

Tandis que je raconte une partie de mon rêve à ma voisine de gazon tout en observant les astres qui brillent dans le ciel, je sens une sérénité toute particulière émaner de ce moment. Un moment unique. De partage. De rêves. Nous deux, seules humaines présentes et avec pour seule compagnie le silence et les étoiles.

- Alors attends et sois patiente. Et surtout ne renonce jamais peu importe l’attente. Ton vœu se réalisera j’en suis sûre.

Je souris et acquiesce à ses paroles. C'est exactement ce que je compte faire. Et je suis heureuse qu'elle ait comprit toute l'importance qu'à ce vœu à mes yeux. Je suis contente qu'elle me soutienne et qu'elle ne me dise pas que c'est impossible. Ce soir, je sens que les éléments sont de mon côté. De notre côté plutôt. Car ce soir, nous sommes unis. Unis à travers nos rêves respectifs. A travers cette nuit noire que nous observons ensemble.

- On ne devrait jamais perdre ses parents si jeunes… Tu trouveras ce remède et sauvera d’autres enfants de la perte d’un être cher. Je vois en toi une détermination sans faille alors tu réussiras. D’ailleurs si je peux t’aider, Mered est là !

Elle se pointe du doigt. Je souris. Mered... Je peux maintenant mettre un prénom sur cette silhouette accueillante sous les étoiles. Sur cet être humain plein de chaleur qui, ce soir, me procure un plein d'Espoir. Elle propose son aide mais je ne lui répond que par un sourire. Mes yeux pétillent d'une lueur amicale et joyeuse. Comme un remerciement silencieux pour être là et pour ce qu'elle fait.

- Au fait comment t’appelles-tu étoile du rêve ?

Etoile du rêve. Je trouve ça magnifique. Mais je ne suis pas sûre de mériter tel surnom. Mais bon, je peux peut être rêver le mériter juste pour ce soir ? Demain, je retrouverai la raison.

- Moi, je m'appelle Harmony. Et merci pour ta proposition mais je dois juste travailler pour atteindre mon rêve. Et ton soutien ce soir, le fait que tu crois en moi, c'est déjà beaucoup. Tu m'aides à ta façon.

Je lui souris doucement. Réfléchis quelques instants, me perd dans mes pensées. Ce soir laisse place aux rêves et à la lumière dans l'obscurité alors j'en profite. Et je laisse mon esprit divaguer. Esprit qui au bout d'un court instant s'arrête sur le surnom que j'ai entendu de la bouche de Mered...

- Etoile du rêve est un bien joli surnom. Si j'ai pu t'inspirer de pareils mots, j'en suis heureuse Mered...

Et je continue de regarder le firmament et ses occupants, rêvant à moitié, l'autre moitié se concentrant sur ma voisine que je ne veux pas abandonner. Il est si facile de se perdre dans ses pensées dans de pareils moments... Mais ce soir, pour elle, je dois continuer. Nous continuerons de rêver... A deux !
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Sam 16 Sep - 22:27

Une simple réponse non verbale, un sourire, la chose universelle pour vous dire ok mais sans plus. Il semblait sincère mais sans parole dur de comprendre ce qu’elle essayer de me dire. On a vite fait de mal interpréter des mots alors des attitudes je vous raconte pas l’angoisse ! La brune poursuivit avec des phrases complètes cette conversation. Harmony, tel était son nom. Comme celle que nous avions ce soir, étrange coïncidence non ? Évidemment que je croyais en toi, ceux qui croient en leur rêve vont loin dans la vie. Davantage ceux qui ne se reposent pas sur leurs lauriers. Travaille encore et encore et tu réaliseras ton rêve.

« Je comprends Harmony. Je te souhaite bonne chance dans ta quête. Je sais le travail paye toujours alors tu seras récompensé un jour. », lui dis-je honnêtement en repensant aux nombreux discours de ma mère sur la valeur du travail. « Bien sûr que je crois en toi ! T’es une Serdaigle, tu ne peux que réussir ! Plus tard je lirai ton ouvrage sur ton remède et j’pourrai dire j’ai été à l’école avec cette fille. Tu me le dédicaceras hein ? », continuais-je en commençant à rire. Non pas pour me moquer de ses ambitions, bien au contraire, plus pour lui transmettre un instant de bonheur et qu’elle ne ressasse pas la perte de cet être cher perdu…

Je me projetais loin je l’admets et son histoire n’avait rien de drôle. Pourtant moi je voulais pas voir des larmes ce soir, j’étais pas prête pour ça. Alors j’ai joué avec l’humour même si j’en pensais pas moins ! C’était probablement un peu trop néanmoins pourquoi pas ? Peut-être que ma camarade deviendrait connue ! C’était bien tout le mal que je pouvais lui souhaitais. Soutenir les gens dans leurs intentions était bien plus intéressant que de détruire leurs idées.

« Tu sais Harmony, comme tu l’as dit, le ciel est magnifique ce soir. Cependant quand je te vois, je me dis que nous aussi on le gâte. Il a deux étoiles rien que pour lui, l’étoile du rêve et… euh… », instant de réflexion en fixant l’azur. « Comment tu me surnommerais ? Quel est mon nom astral d’après toi ? », lui demandais-je. Elle qui était déjà dans la recherche, j’allais tester sa capacité à trouver.

Si elle échouait ici, je ne donnais pas grand espoir à sa quête. Comment me voyait-elle ? J’étais excitée de savoir comment elle me percevrait ? J’étais l’Aigle de nuit pour certain.es ou encore la Princesse pour ma Reine mais qui je reflétais-je dans l’esprit de cette bleu et bronze ? J'attendais patiemment allongée, la tête dans l'obscurité. Ce monde était mien, enfin notre et seule l'aube viendrait rompre nos songes de bonheur.


Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Dim 24 Sep - 16:11

Ce moment de symbiose parfaite entre deux âmes et un univers. Deux âmes et une Nature. Je souris, soupire de joie. Ce moment est parfait. Je suis contente de l'avoir suivi hors des dortoirs...

- Je comprends Harmony. Je te souhaite bonne chance dans ta quête. Je sais le travail paye toujours alors tu seras récompensé un jour.

Je lui souris, la remerciant d'un regard. Pas besoin de mots ici. Les yeux suffisent à montrer ma reconnaissance. Ce beau moment que nous partageons. Intérieurement, quels que soient ses projets, je lui souhaite bonne chance aussi. Et j'espère qu'elle travaillera elle aussi pour atteindre ses buts. Mais je suis sûre qu'elle le fera. Une personne tenant un tel discours ne peut pas faire le contraire dans sa vie de tous les jours.

- Bien sûr que je crois en toi ! T’es une Serdaigle, tu ne peux que réussir ! Plus tard je lirai ton ouvrage sur ton remède et j’pourrai dire j’ai été à l’école avec cette fille. Tu me le dédicaceras hein ?

Elle commence à rire et je fais de même, amusée et touchée par cette idée. C'est un moment de pur joie et je suis ravie de voir qu'elle a assez confiance en mes capacités et mes rêves pour me demander une chose pareille, même pour rire. Et même en ne me connaissant pas. Alors je lui souris. Lui répond.

- Avec grand plaisir !

- Tu sais Harmony, comme tu l’as dit, le ciel est magnifique ce soir. Cependant quand je te vois, je me dis que nous aussi on le gâte. Il a deux étoiles rien que pour lui, l’étoile du rêve et… euh…
Comment tu me surnommerais ? Quel est mon nom astral d’après toi ?


Je souris tendrement. Je ne suis pas sûre de savoir si on gâte le ciel, lui qui a tant à nous offrir mais je ne dis rien. Elle me laisse rêver alors je préfère faire de même. Quant à son nom, je réfléchis. Ce soir, je trouve qu'elle agit comme un guide, comme un espoir dans la nuit. Une lumière qui nous permet de retrouver notre chemin. Alors je réfléchis et soudain, une idée me vient. C'est moins poétique que la sienne malheureusement mais ça reflète ce que je pense alors pourquoi pas.

- Mhh... Ce soir, tu me guide telle une étoile dans la nuit. Tu apporte l'Espoir. Donc je te nommerais du nom de l'étoile qui brille le plus dans le ciel. L'étoile du Berger. Ca te va ?

Je réfléchis deux secondes. Je ne veux pas amener ma science mais en fait, il faut apporter une précision. Qui l'aidera d'ailleurs peut être à accepter ce surnom ?

- Même si ce n'est pas vraiment une étoile en fait. C'est une planète... La planète Vénus.

Je m'allonge, jetant de petits coups d'oeil à ma voisine pour voir si elle accepte ce surnom ou non. J'ai choisi un surnom avec une symbolique intérieure plutôt qu'une beauté extérieure. Et j'espère que ça lui plaira quand même...
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Dim 1 Oct - 22:09

J’étais impatiente de connaître sa réponse, de savoir ce que je dégageais en elle. Je savais que même si elle me prenait pour une petite délinquante ayant défiée le règlement ce soir,  elle ne me blesserait pas. Non en cet instant, ça serait place aux éloges en espérant qu’elles seraient sincères. Un si beau visage ne pouvait me faire du mal. Puis toutes les étoiles portaient de jolis noms, j’allais pas y déroger hein !

Étoile du berger ! Trop la classe ! Elle me voyait comme un guide, c’était si gentil de sa part. Je ne lui avais montré que le chemin du dehors, là où la nuit régnait, là où tout était possible. Harmony m’exposa l’étendue de ses connaissances en précisant que cet astre était en fait une planète. Je ne pris pas ça pour de l’arrogance pour qu’elle se montre. Non c’était bienveillant vu son sourire, elle ignorait ma situation de née-moldue et que j’avais les bases concernant notre système solaire.

« C’est parfait Harmony ! Je ne suis pas sûre de mériter ce surnom mais je te remercie vraiment. Pour moi cette étoile la plus brillante s’appelle Mary, en l’honneur de notre préfète. », lui annonçais-je.

Zut dans ma joie, j’en avais trop dit ou pas assez… J’avais pas envie de parler de cette histoire, pas avec cette inconnue. Elle m’était sympathique la brune mais pas intime au point de lui raconter cet épisode douloureux de ma vie. Enfin pas si douloureux si vous vous souvenez bien. C’était compliqué !

« C’est une longue histoire… », complétais-je à la va-vite avant de changer de changer de sujet anticipant des questions de la Miss.

« Au fait Harmony, tu sembles avoir des notions d’astronomie. Tu pourrais m’aider à trouver ma constellation dans le ciel ? Je suis bélier. », lui demandais-je en scrutant le ciel, « Si tu sais pas c’est pas grave du tout. J'ai pas besoin de décrypter les messages du ciel pour l’admirer et l’aimer. », terminais-je allongée comme une feuille dans l'herbe, la tête dans dans les nuages.

Si elle pouvait m’éclairer ça serait super. Si on inversait nos rôles quelques minutes ? Toi tu me guides et moi je rêve. Puis on pourrait conclure cette soirée à rêver en même temps après, guidées par ces loupiotes célestes seules et uniques pilote de nos vies. Oui ça me plaisait bien cette idée.

Harmony Lin
Harmony Lin
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Harmony Lin, le  Sam 14 Oct - 18:43

J'attends avec impatience de voir si le surnom lui plait tout en observant les étoiles. Après tout, elle n'aura peut être pas apprécié ma logique en ce moment ? Enfin, après tout c'est une Serdaigle donc je suppose que ça devrait aller...

- C’est parfait Harmony ! Je ne suis pas sûre de mériter ce surnom mais je te remercie vraiment. Pour moi cette étoile la plus brillante s’appelle Mary, en l’honneur de notre préfète.

Je souris fortement, contente que ça lui plaise puis m'apprête à poser une question sur le pourquoi du comment notre préfète est devenue cette étoile pour elle mais avant que j'ai pu rassemblé mes pensées pour lui demander, elle parle à nouveau.

- C’est une longue histoire…

Elle a du anticiper le fait que je lui poserai la question. Alors je souris doucement et je hoche la tête, comprenant qu'elle n'a pas très envie d'en parler. Je me reconcentre alors sur le ciel, observant les étoiles comme nous le faisons depuis que nous avons quitté le bâtiment. Et je laisse le silence s'installer. Si elle veut parler, alors elle le fera. Mais nul besoin de mots quand la beauté qui nous entoure parle pour nous.

- Au fait Harmony, tu sembles avoir des notions d’astronomie. Tu pourrais m’aider à trouver ma constellation dans le ciel ? Je suis bélier.
Si tu sais pas c’est pas grave du tout. J'ai pas besoin de décrypter les messages du ciel pour l’admirer et l’aimer.


Je me souviens avec un sourire du cours de Miss Steiner sur les constellations. Grâce à elle, je sais effectivement situer le bélier dans le ciel. Alors doucement, je lui montre et lui explique comment trouver ce qu'elle cherche. Je lui montre les étoiles qui constituent sa constellation, lui explique un peu l'histoire autour de ça. Rien de très scolaire, juste ce que je trouve intéressant. Et je lui souris tandis que je lui explique. J'aime aussi être le guide. Aider les autres, c'est vraiment une belle sensation. Je veux ressentir ça toute ma vie.

Une fois que je suis bien sûre qu'elle l'ai trouvée, je retourne à ma contemplation. Certes, je connais quelques constellations mais ça n'est pas ça que je regarde. Je regarde le ciel en lui-même. Je regarde plus loin. Je plonge dans mes rêves quand je regarde le ciel. Se poser la, tranquillement, est un moyen de faire un voyage intérieur. Un voyage où les étoiles et le firmament nous portent. Mais comme tout voyage, celui-ci à une fin. Et je commence à somnoler. Je ferais mieux de rentrer.

- Je pense que je ne vais pas tarder. Il se fait tard et je commence à m'endormir. Mais ce moment en ta compagnie était très agréable. Je suis heureuse de t'avoir suivie.

Je lui souris puis me redresse doucement, peinant à quitter les étoiles que j'aime tant.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Jeu 19 Oct - 0:28

LA d'harmo

L’avantage de passer la nuit avec une étoile c’est qu’elle connaissait ses consœurs. De là à dire toutes, peut-être pas quand même. En tous cas, concernant ma constellation, Harmony savait la trouver dans le ciel comme si elle avait un décodeur intégré dans sa tête. La brune savait s’y prendre, elle partait de Mary, pardon de l’étoile du berger, et me guidait tantôt à gauche, tantôt à droite et me disait de tracer des lignes entres les astres pour y voir l’animal. Fallait vachement être ouvert d’esprit et imaginatif pour voir un bélier là-dedans !

C’était un peu trop complexe pour moi tout ça. Je me contentai de lui rendre son sourire poliment pour ne pas le vexer et m’attardai sur l’histoire qu’elle me racontait. L’Homme était vraiment unique pour inventer des choses pareilles. Il avait réponse à tout même si le ciel était présent bien avant son arrivée sur Terre. J’étais motivée à questionner mon acolyte et passer la nuit dehors pour en apprendre davantage sur ses croyances mais le néophyte oiseau nocturne était gagné par le sommeil.

Tiraillée entre mon envie de rester sur la pelouse ou de profiter encore d’un moment avec cette étoile du rêve, je pesais le pour et le contre. J’avais élucidé mon mystère du soir, en soi je n’avais plus de raison d’être là. Puis demain j’avais cours et une nuit banche n’était pas recommandée pour s’y préparer au mieux. Dormir c’était pas si mal. Nous nous reverrons demain mon ami.

« Tu as raison, rentrons Harmony » lui dis-je en renfilant mes chaussures.

Nous fûmes la route ensemble jusqu’au château. Juste avant de pénétrer à l’intérieur, le ciel nous offrit un dernier cadeau : une nouvelle étoile filante ! Je stoppai ma marche et arrêtai ma camarade en lui attrapant le bras. Elle ne comprit pas vraiment la raison du pourquoi du comment. C’était la tradition je vous rappelle ! On ne pouvait s’y soustraire !

« Refais un vœu et ensuite on va se coucher. » lui affirmais-je.

J’allais pas déroger à la règle. Mon souhait fut très simple cette fois-ci, j’avais juste envie de revoir cette bleue et bronze afin qu’elle développe son histoire. Pas celle concernant les étoiles hein ! SON histoire, la sienne. J’préfère vous le préciser car avec toutes ces histoires, je vous imagine bien la tête dans les étoiles. Les choses étant désormais claires, je vous laisse. Bonne nuit ! Faites de beaux rêves !

Fin de rp pour nous deux. Merci à toi Harmo et à bientôt ♥
Contenu sponsorisé

Au bord de la fontaine - Page 52 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Contenu sponsorisé, le  

Page 52 sur 55

 Au bord de la fontaine

Aller à la page : Précédent  1 ... 27 ... 51, 52, 53, 54, 55  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.