AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Jeux en promotion pour Nintendo Switch : -50%
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 53 sur 55
Au bord de la fontaine
Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54, 55  Suivant
Invité
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Jeu 19 Oct - 0:28

LA d'harmo

L’avantage de passer la nuit avec une étoile c’est qu’elle connaissait ses consœurs. De là à dire toutes, peut-être pas quand même. En tous cas, concernant ma constellation, Harmony savait la trouver dans le ciel comme si elle avait un décodeur intégré dans sa tête. La brune savait s’y prendre, elle partait de Mary, pardon de l’étoile du berger, et me guidait tantôt à gauche, tantôt à droite et me disait de tracer des lignes entres les astres pour y voir l’animal. Fallait vachement être ouvert d’esprit et imaginatif pour voir un bélier là-dedans !

C’était un peu trop complexe pour moi tout ça. Je me contentai de lui rendre son sourire poliment pour ne pas le vexer et m’attardai sur l’histoire qu’elle me racontait. L’Homme était vraiment unique pour inventer des choses pareilles. Il avait réponse à tout même si le ciel était présent bien avant son arrivée sur Terre. J’étais motivée à questionner mon acolyte et passer la nuit dehors pour en apprendre davantage sur ses croyances mais le néophyte oiseau nocturne était gagné par le sommeil.

Tiraillée entre mon envie de rester sur la pelouse ou de profiter encore d’un moment avec cette étoile du rêve, je pesais le pour et le contre. J’avais élucidé mon mystère du soir, en soi je n’avais plus de raison d’être là. Puis demain j’avais cours et une nuit banche n’était pas recommandée pour s’y préparer au mieux. Dormir c’était pas si mal. Nous nous reverrons demain mon ami.

« Tu as raison, rentrons Harmony » lui dis-je en renfilant mes chaussures.

Nous fûmes la route ensemble jusqu’au château. Juste avant de pénétrer à l’intérieur, le ciel nous offrit un dernier cadeau : une nouvelle étoile filante ! Je stoppai ma marche et arrêtai ma camarade en lui attrapant le bras. Elle ne comprit pas vraiment la raison du pourquoi du comment. C’était la tradition je vous rappelle ! On ne pouvait s’y soustraire !

« Refais un vœu et ensuite on va se coucher. » lui affirmais-je.

J’allais pas déroger à la règle. Mon souhait fut très simple cette fois-ci, j’avais juste envie de revoir cette bleue et bronze afin qu’elle développe son histoire. Pas celle concernant les étoiles hein ! SON histoire, la sienne. J’préfère vous le préciser car avec toutes ces histoires, je vous imagine bien la tête dans les étoiles. Les choses étant désormais claires, je vous laisse. Bonne nuit ! Faites de beaux rêves !

Fin de rp pour nous deux. Merci à toi Harmo et à bientôt ♥
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mar 24 Oct - 13:13

RP avec Mered


Toujours là pour toi



Assise au pied du gros chêne, je regarde mon nouveau roman. J’ai laissé tomber les histoires d’amour, en tout cas, pour le moment. Non pas que je ne les aime plus, mais tout simplement qu’après ma rupture avec le Serpentard, je n’ai pas trop envie de rêver ou de parler d’amour. Il me fallait un roman avec de l’action ou un qui fasse peur histoire de penser à autre chose. Je me suis donc orientée vers un thriller.

Le livre ouvert à la première page, je regarde l’eau qui sort de la fontaine et écoute le bruit du jet de cette dernière. J’adore cet endroit, je trouve que c’est apaisant. Parfois, après les cours, je viens ici soit pour écrire à ma famille, soit pour lire ou tout simplement pour rester un peu seule. C’est un coin un peu isolé du château et c’est calme. On entend simplement l’eau qui coule, le vent qui caresse les feuilles du chêne ou encore les oiseaux qui aiment chanter. Je me sens bien ici.

J'ouvre une boite de cookies, la pose à côté de moi et en prends un. Pendant que je le mange, je commence la lecture de mon livre. J’ai pris cette habitude le jour où ma mère m’a m’envoyé des biscuits faits par elle-même. Et comme elle m’en envoie régulièrement, je me dévoue pour les manger rapidement. Il faut dire aussi qu’ils sont extrêmement bons : moelleux à l’intérieur et croquant à l’extérieur. Je les adore !

Lorsque je finis mon cookie, je lève la tête et regarde l’eau de la fontaine en faisant glisser mon médaillon sur la chaine plusieurs fois de gauche à droite. C’est Mered qui m’a offert ce collier hier par hibou. Il est très symbolique puisqu’il représente un lion couché et un aigle avec ses ailes déployés à ses côtés. Derrière le médaillon, nos deux initiales y sont gravées. Ce cadeau m’a énormément touché.

Je me demande d’ailleurs si Mered va venir me rejoindre. Comme je lui ai dit dans ma lettre, j’aimerais qu’on passe un peu plus de temps toutes les deux, pour rattraper le temps perdu. Nous étions très complices avant mais malheureusement, nous nous sommes un peu éloignées ces derniers temps. Je m’en suis rendue compte le jour où je l’ai vu au parc après l’histoire de la volière. Elle avait l’air de tellement en souffrir. Je soupire en repensant à ma sœur. Elle me manque et je regrette tellement de l’avoir délaissée pour un garçon et qui plus est, qui n’en vaut pas la peine. Je soupire de nouveau. Enfin…

Je baisse la tête vers la boite de gâteau et attrape un autre cookie avant de reprendre ma lecture.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mar 24 Oct - 15:48

rp avec Aria

Aria, quatre lettres pour définir une raison de vivre. Petite sœur adoptive pour qui je ferai tout. Et dans ce tout il y avait de me mêler de ses affaires et la blesser malheureusement. Malgré un cadeau symbolique de notre amitié offert, elle ne semblait pas aller au mieux. Elle venait de rompre avec Becker. Mélange de satisfaction et de mécontentement en moi. Heureuse de la savoir loin du venin de ce type et mal de la savoir triste. Le tout à cause de moi et de cette fameuse soirée…

Envie d’en savoir plus et de la réconforter, j’acceptai son rendez-vous au bord de la fontaine. Tant pis pour mon entraînement à la legilimancie du soir, Miss Philaester comprendra l’importance du moment. Éolia lui apporta mon message d’excuse et je pris la direction du parc à la fin de cours du jour. J’arrive ma lionne, je viens t’aider !

La météo fut clémente et le soleil arrosait ma peau de la pluie de ses doux rayons. C’était bizarre de voir les lieux en plein jour pour celle qui avait l’habitude d’y venir la nuit. Le décor avait beau être le même, tout était différent. L’environnement diurne diffusait ses multiples couleurs allant du vert de l’herbe au jaune des quelques primevères tandis que le nocturne ne réfléchissait que du noir à la lueur des étoiles. Et toi rouge et or ? Quelle était ta couleur ?

La brune était là, assise par terre, le nez dans son livre. Je m’approchai doucement, discrètement, je la scrutai, mes yeux se posèrent sur son collier. Elle le porte déjà ! Il lui allait à ravir et était encore plus beau autour de son cou. Elle grignotait un cookie et semblait plonger dans sa lecture. J'allais la déranger, non mieux la taquiner. Si j’arrivais à la faire sourire, ça serait un bon début. Coucou petite sœur, c'est l'enquiquineuse Mered !

« Bonjour Mademoiselle. Votre bijou est magnifique ! Si je connaissais la personne qui vous l’a offert, je lui ferais profiter de ces biscuits fort appétissant. », lui dis-je en souriant avant qu'elle ne m'identifie. « Puis-je me joindre à vous ? Je crois que nous avons à discuter. », lui demandais-je toujours dans mon jeu.

Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mer 25 Oct - 13:14

LA de Mered


Je suis interrompue dans ma lecture par une voix que je reconnais immédiatement. Je me tourne et constate avec joie que j’avais vu juste. C’est bien elle qui est là, juste au-dessus de moi, mon amie, ma sœur, et elle me sourit. Je referme mon livre et me lève d’un bond en la serrant fort dans mes bras. Je m’exclame toute contente : "Mered, tu as pu venir !". J’attrape ensuite sa main et l’invite à s’assoir près de moi. Un énorme sourire se dessine sur mon visage, ravie qu’elle ait réussie à se libérer pour venir me rejoindre. Je pose ensuite mon roman sur l’herbe puisque l’heure n’est plus à la lecture, et prends à la place la boite de cookies que je la lui tends : "Oh oui, prends-en un ! C’est ceux de ma mère !".

Elle m’a parlé de mon collier… Je pose immédiatement mon autre main disponible sur le médaillon en lui déclarant d’une voix plus calme et reconnaissante : "Il est magnifique, merci encore !" Et je la sers de nouveau dans mes bras, cette fois, un peu plus longtemps. J’ai toujours eu besoin de montrer la tendresse et l’affection que je porte aux personnes que j’aime. Elle en a maintenant l’habitude je pense. L’émotion m’envahit et mes larmes sont en train de monter. Je lui dis :

- Je suis tellement contente de te voir, tu n’imagines même pas à quel point.

Et une larme décide alors de couler sur ma joue. Je pose la boite des cookies par terre puis essuie mon visage d’un mouvement rapide de la main.

- Désolée, je suis assez émotive en ce moment.

Je dois avouer que la rupture avec le Serpentard a affecté mes émotions. Je me sens beaucoup plus sensible ces derniers temps. En tous cas, cette larme n’était pas du tout la même que les autres larmes que j’avais versé jusqu’à présent. Non, là, il s’agissait d’une larme de joie.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Jeu 26 Oct - 14:15

La petite fut surprise dans le bon sens du terme. La lionne sortit de sa cage de lecture et me sauta à la gorge. Oh pas pour m’égorger mais pour me donner un câlin, encore. Toujours autant affective et tactile, je lui rendis son étreinte en faisant attention de ne pas la blesser avec mes serres d’aigle. J’avais déjà fait assez de dégâts auparavant de cet entretien. Puis mes griffes miroitèrent de bien meilleures proies, ces délicieux cookies !

Aria m’attira pour partager son goûter et c’est face à elle, assise en tailleur que je pus me délecter de ces mets. Ils étaient à son image ses cookies, enveloppés d’une carapace extérieure protégeant un cœur tout mou, plus fragile. Et une fois que vous aviez fait une brèche dans les cloisons, vous ne pouviez vous passer de l’amour qu’Aria dégageait en son centre. Son sourire n’était qu’un léger aperçu de tout cela. Moi j’avais la chance de mieux la connaître que vous !

Elle m’aimait cette fille, c’était indéniable. Pourtant ce moment de joie baignait dans ses larmes… Je ne pouvais tolérer de la voir dans cet état et même si sa rupture devait l’affecter, elle devait avancer. Tout comme moi depuis l’épisode Eury. Mon nez avait vu juste en la personne de Becker. Il ne méritait pas ma sœur, maudit serpent avide de chair fraiche ! Qu’il pourrisse dans ses cachots ! Homme et rampant, le parfait cocktail pour s’attirer mes foudres. Bref l’heure était au réconfort de la brune, les cookies attendront mais ne perdaient rien pour attendre !

« Ce collier n’est pas aussi beau que toi Aria. Nous voilà unies dans le célibat désormais. » lui dis-je en souriant pour dédramatiser sa situation. « Ne pleure pas Jace, il ne te méritait pas. J’espère que votre séparation s’est passée dans le calme. Lequel des deux a rompu ? », lui demandai-je.

Mon cerveau venait de se rendre compte que c’était pas très pertinent de ressasser son récent passé douloureux. J’avais une nouvelle fois était maladroite. J’allais essayer de me rattraper, de finir sur une note positive. Je voulais pas la voir triste. Au fond, l’azur que j'étais avait aussi sa sensibilité même si elle la cachait.  

« Tu sais que nous deux, c’est pour la vie Aria. Rien de pourra nous séparer. N’oublie jamais que l’Aigle protège sa Lionne et ça, peu importe nos déboires sentimentaux », lui affirmais-je toutes dents dehors.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mer 1 Nov - 20:03

LA de Mered


Assise en face de moi, elle essaie de me réconforter comprenant que ma rupture avec Jace n’est pas facile à vivre pour moi. Non, il ne me méritait pas et non, notre séparation ne s’était pas déroulement calmement. Mais comment lui expliquer tout ce qui s’est réellement passé sans qu’elle ne s’emporte contre le Serpentard ? Je sais qu’elle ne l’aime pas et si elle venait à apprendre ce qu’il m’avait fait, je sais qu’elle irait le trouver et lui faire du mal. En soit, vu la haine que je ressens actuellement pour lui, cela ne me dérangerait pas. Non, le vrai problème est ce qu’il pourrait lui faire à elle ! Je ne voudrais pas qu’il lui fasse du mal à elle-aussi. De toute façon, tout est fini entre lui et moi. Cela n’apporterait rien de plus à vouloir se venger. Le mal est déjà fait.

Elle continue de parler en m’affirmant, que nous deux, c’est pour la vie, et que rien de pourra nous séparer. Ces paroles me touchent. Comme toujours, elle sait trouver les mots qu’il faut. Avec un petit sourire, je lui réponds :

- Oui, je sais que je peux toujours compter sur moi. Merci Mered d’être toujours là quoiqu’il puisse arriver.

Je me penche vers elle et la sers dans mes bras en ajoutant : "Moi aussi je serais toujours là pour toi" Puis, me redressant, je la regarde et reprends :

- Je vais t’expliquer ce qui s’est passé entre lui et moi mais s’il te plait, ne m’interromps pas et ne me juge pas, ok ?

En signe d’acceptation, elle hoche tête pendant que je cherche les mots pour lui expliquer au mieux ce qui s’est passé mais en veillant d’omettre certains détails. Je lui avoue donc :

- En fait, après que tu sois partie ce soir-là de la volière, j’ai... j'ai oublietté Jace… pour pas qu’il se rappelle de ce que tu lui avais fait…

Je m’interromps quelques secondes pour lui laisser le temps de digérer ces informations puis reprends :

- Tout était parfait. Il ne se rappelait de rien et avait l’air d'être même encore plus amoureux qu’avant… mais… mais j’ai vite été prise de remord… et… et j’ai décidé de lui avouer ce que j’avais fait…

Petit silence. J’arrive maintenant au passage le plus important à mes yeux. Ce moment où pour la première fois de ma vie, j’ai commencé à détester quelqu’un. Il m’avait fait peur et m’avait fait énormément de mal. Choisissant les bons mots pour résumer ce qui s’était passé, je baisse la tête et lui dis à voix basse :

- Il… il l’a très mal pris… et… n’a pas voulu me pardonner.

Malgré moi, la sensation de son Electrocorpus me revient et je me crispe. Je sens la colère en train de m'envahir de nouveau. Elle ne doit pas savoir ça. Je ferme les yeux et me mords la lèvre en essayant de prendre sur moi. Je prends ensuite une grande inspiration, puis ouvre mes yeux humides et la regarde :

- Voilà, tu sais tout
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Ven 3 Nov - 2:33

Aria était adorable mais avait un défaut notable, sa pouffytude aigüe. En ma présence, et avec les autres aussi, il fallait qu’elle distribue des câlins quand elle appréciait la personne. J’aimerai vous dire que j’y étais habituée depuis ces années mais pas du tout ! J’étais bien moins démonstrative avec mes sentiments. Peut-être à tort d’ailleurs néanmoins j’étais moi-même et c’était comme ça ! Par contre l’avantage de la connaître par cœur c’est que tout cela respirait la sincérité. Alors je lui rendis comme je pouvais son étreinte comme toujours et je gardai le silence ne sachant quoi rétorquer. Ça tombait bien, elle avait un truc à me dire.

L’heure était grave. Jamais la petite ne m’avait tant préparé avant un discours. La révélation devait être importante. J’acquiesçai par respect pour elle, l’écouter était le minimum. Oublietter Becker ? Elle ? Elle était capable d’un acte pareil ? Décidément, elle avait bien grandi, j’avais raté plusieurs épisodes de sa vie je crois. La docile fillette était devenue une ado affirmée on dirait bien. Un peu comme moi en fait, étrange coïncidence non ? Sauf que ce n’était pas une violente, son unique but était de me protéger. En effaçant sa mémoire, le serpy ne chercherait pas à se venger de mon interrogatoire musclé. Si c’était pas une preuve d’amour ça !

La connaissant, elle a dû se poser des millions de questions sur le pourquoi. Bingo ! Pas besoin de legilimancie pour lire son esprit, j’étais connectée avec depuis notre rencontre. Alors tu lui a dit la vérité, sage et courageuse décision, digne d’une rouge et or. Comment ça, ce m*rdeux n’a pas accepté tes excuses ? Il se pensait supérieur ? Sûr que de vivre dans les cachots, c’est être au sommet de l’échelle sorcière. L’heure n’était pas à la plaisanterie ! Très mal pris, des mots qui résonnèrent et me firent m’imaginer des tas de choses. S’il l'avait effleuré, il avait signé son arrêt de mort ! On touche pas à Aria !

Je voulus lui demander plus de détails même si je voyais dans ses yeux la douleur. Je devais savoir, ça me dévorait de rester dans l‘ignorance. S’en prendre à cette fille c’était pire que de s’attaquer à moi ! Mélange de colère et d’empathie, je fus la plus avenante possible de l’extérieur bien qu’un volcan bouillonnait à l’intérieur.

« Merci de m’avoir protégé Aria. Je n’en avais pas besoin, ce rôle m’appartient. N’oublie pas que c’est l’Aigle qui veille sur la Lionne et non l’inverse. Te mets pas dans des situations inconfortables pour moi, je m’en voudrai. », j’essayais de la réconforter cependant mon naturel revint à la charge. « Il s’est passé quoi exactement après ton annonce à Jace ? J’ai bien compris qu’il n’était pas content mais comment ça s’est manifesté ? De simples mots et une rupture ou… », ou des sorts ont fusé et je vais le tuer !

Je ne pus terminer ma question ouvertement. Mon imaginaire était en train de construire des cauchemars tous plus sombres les uns que les autres. On a le droit de plus s’aimer, ça m’était arrivé. Cependant, ça ne s’était pas fini dans un duel improvisé. Si il avait osé lui lancé ne serait-ce qu’un Aguamenti…

Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Dim 5 Nov - 18:14

LA de Mered


Elle ne me juge pas et je me sens déjà rassurée sur ce point-là. Il n'avait pas été nécessaire que je lui explique pourquoi j'avais fait ça, elle l'avait très bien compris. Je voulais effectivement la protéger pour que rien de mal ne lui arrive. Et en voyant comment Jace s’était vengé sur moi en apprenant que je l’avais oublietté, je n’ose imaginer ce qu’il aurait fait à Mered. Je pose ma main sur celle de ma sœur en la serrant légèrement et lui dis :

- Nous deux, c’est pour la vie, tu l’as dit toi-même. Je n’accepterais pas que quelqu’un te fasse du mal donc si c'est le prix à payer pour te protéger, je le referais sans hésiter.

L’Aigle veillait sur la Lionne oui mais aujourd’hui, la Lionne savait rugir et griffer pour se défendre ou protéger ceux qui lui sont chers. Mered, elle, ne semblait pas avoir pris conscience de cela.

- Ce n’est plus seulement ton rôle Mered. Au cas où tu ne t’en serais pas rendue compte, j’ai grandi. Je ne suis plus la petite fille de 11 ans.

Je la regarde en souriant sachant pertinemment qu’elle attendait maintenant que je lui en dise plus sur ma rupture avec Jace. Je réfléchis aux trois possibilités qui se présentent à moi. La première serait de lui raconter ce qu’il m’a fait mais dans ce cas-là, je sais très bien qu’elle lui fera regretter d’être né. Même si je me moque complètement de ce qui pourrait lui arriver à lui, ce sont plus les répercussions sur Mered qui m'inquiétaient. La deuxième serait de lui mentir mais je n’y arriverais pas. Et la dernière possibilité serait de ne rien lui dire, solution la plus sage des trois :

- Ne m’en veux pas Mered, mais n’ai plus envie d’en parler. Nous ne sommes plus ensemble et c’est bien mieux comme ça !

Sans le vouloir, ma voix était devenue plus agressive sans doute parce qu’on parlait encore de lui. Je ferme les yeux un instant puis prends une grande inspiration. Je dois me contrôler. Ne plus penser à lui. Tourner la page. Sourire de nouveau.

- Parlons d’autre chose si tu veux bien… - Ma voix s’était à nouveau adoucie - Que penses-tu des cookies de ma mère ?
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Lun 6 Nov - 15:58

Aria prit ma main, tendre attention de mon adorable petite sœur. Pas si gentille que ça en fait vue ce qu’elle avait accompli. Le bébé lion avait grandi et était devenu ado. Peu à peu elle gagnait son indépendance et me ressemblait. Au fond d’elle, je me voyais. Je distinguais l’aigle aux serres acérées prêt à taillader quiconque s’en prendrai à un de ses proches. Et vue ce qu’elle venait de réaliser, j’en faisais partie. Non pas que j’en doutais mais je ne savais pas où je me situais dans l’échelle de l’importance qu’elle donnait aux personnes. Plus de doute possible, j’étais au sommet.

Le temps avait filé si vite. Il était loin notre première rencontre sur le Chemin de Traverse. La fillette avait pris du galon et avait découvert le flirt. Je ne pouvais pas contrôler ses sentiments et encore moins sa vie. La seule chose en mon pouvoir était de l’accompagner au mieux pour la voir heureuse. Sa rupture n’était pas un évènement joyeux (sauf pour moi) alors j’allais faire mon possible pour la remettre sur pied. On n’en reparlera plus Aria, promis. Par contre son silence ne m’indiquait rien de bon. Je craignais l’attitude de Becker. J’irai l’interroger à ma façon plus tard…

L’art de changer de sujet façon Aria. Troquer sa voix agressive pour la douce habituelle et parler de... biscuits ! Pas mal mais là-dessus elle avait encore de quoi s’améliorer. Bon, j’allais pas faire la fine bouche et insister sur sa séparation. Je voyais bien que ça la mettait mal à l’aise. Et si je la faisais rire un peu ? J’avais un don pour ça je pense. Vérifions-le.

« Hmm, ils sont pas terribles mais je vais en reprendre un pour être sûre. » lui dis-je en m’empiffrant du dernier de la boîte, ce qui était mon cinquième depuis mon arrivée. « Je confirme qu'ils sont pas bons ! Je suis malade ! Me faut un antidote ! Un câlin pourrait suffire… Vite… Je… » terminais-je mon cinéma en m’allongeant dans l’herbe inerte attendant la réaction de la rouge et or.

Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mar 7 Nov - 21:29

LA de Mered


Fort heureusement, elle n’insiste pas et ne m’interroge plus par rapport à ma rupture.

Nous dévions alors de sujet : les biscuits de ma mère. Mered, ma sœur, fidèle à elle-même me fait rigoler, et même éclater de rire en jouant la comédie comme elle le fait si bien. A ma question de savoir ce qu’elle pensait de ces cookies, elle engloutit le tout dernier, et avec un ton ironique, m’annonce qu’ils ne sont pas du tout terrible. Elle fait alors mine de s’évanouir en s’allongeant sur l’herbe. Rigolant, je joue le jeu moi aussi :

- Non, ne fait pas de malaise, j’arrive, je viens te sauver ! - Je me laisse alors tomber sur elle en la serrant dans mes bras – un câlin magique et ça va mieux !

Je continue de rire et bascule sur le côté pour m’allonger sur le dos, juste à côté d’elle. Ces petits moments entre elle et moi m’avait énormément manqué. Comment le temps avait pu passer aussi vite ? Je me souviens encore de la magnifique représentation du choixpeau magique qu’elle m’avait faite, comme si c’était hier ! Le courant était tout de suite bien passé entre nous deux. Et puis, au fil du temps, elle avait toujours été là pour moi. Dès le début, elle m’avait aidé, conseillé et veillé sur moi, comme une vraie grande sœur. Il y a avait Dey aussi qui faisait tout pour me protéger lui aussi, un peu comme un grand frère mais ce n’était pas la même chose. Même si j’adorais Dey comme ma propre famille, il restait un homme. Il était donc plus facile d’aborder avec Mered des sujets plus féminins. Et puis, il faut dire aussi que cette Serdaigle est un vrai pitre et qu’elle a toujours su me faire rire. Avec un petit moment de nostalgie, je tourne la tête pour la regarder et lui demande :  

- Tu te rappelles de notre première rencontre ? - Je soupire - Le temps est passé tellement vite…
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mer 8 Nov - 21:45

J’étais immobile, une vraie statue de marbre ne sortant plus aucun son. La Mort viendrait me chercher sous peu… Mais ça va pas la tête ! La seule autorisée à venir troubler ma quiétude c’était Aria ! Et elle vint me sauver de ma bêtise à grand coup de câlins ! Je ne pus retenir mes rires naissant à la voir agir de la sorte. Elle avait rapidement compris que je blaguais et n’avait pas cédé à la panique. J’allais bien et encore plus en sa compagnie.

Ce moment d’intimité me renvoya dans le passé. Qu’elle était si proche et si lointaine l’époque où nous étions indissociables. La lionne et son aigle. L’oiseau portant dans son bec le fauve afin de lui éviter les obstacles de la vie jonchés au sol. Le félin avait grandi et je ne pouvais plus le transporter de la sorte. L’heure de le laisser affronter la vie était arrivée. La rouge et or avait appris à rugir. Elle était prête et je n’avais rien vu venir… Me sortant de mes rêveries, Aria semblait, elle aussi, repenser à tout cela.

« J’y pense chaque jour. C’est pour ça que je suis venue aujourd’hui. Je voulais revoir celle qui m’était rentrée dedans. Celle avec qui j’avais joué. Celle qui m’a fait regretter d’être fille unique… », lui dis-je en la regardant dans ses océans avant de poursuivre. « Le temps défile vite tu as raison cependant il n’a pas eu raison de notre amitié. Il a essayé le vilain, il a bien tenté de nous briser mais il a perdu. Tu sais que je partirai de Poudlard à la fin de l’année scolaire. Je ne serai plus là physiquement mais au moindre souci, à la moindre envie, je répondrai présente. », sourire sincère et larmes naissantes.

Je me relevai pour cacher les perles glissant sur mon visage. Cette séparation me faisait peur. Et si la distance nous détruisait ? Loin des yeux, loin du cœur… Non, pas elle, elle m’aura déjà fui depuis longtemps si elle le désirait. Je devais m’assurer qu’elle ne sombrerait pas seule dans cette jungle. J’avais besoin de me rassurer. Qu’avais-tu retenu de ces années au château ? Montre-moi ! J’attrapai son bouquin posé à nos côtés et je reculai de quelques pas.

« Et toi Aria, te souviens-tu de notre première rencontre à la bibliothèque ? », un sourire en coin vint illuminer mon visage. « Récupère ton lire mais attention, cette fois-ci je vais pas te laisser faire si facilement. Tu vas devoir me montrer tes talents et que tu sais réellement te défendre. » lui annonçais-je en dégainant ma baguette. « Promis j’irai doucement, petite. Alors tu te lèves ou tu dors ? Tu protèges ceux que tu aimes de la même façon ? Si oui, j’ai du souci à me faire… », ultime provocation pour la faire bouger.

Viens Aria ! Rugis et prouve-moi que tu n’es plus la petite fille bousculée sur le Chemin de Traverse. C’était un bon test pour moi aussi, une mise en pratique pour réviser mes bases avant mes examens. Oh et n’ayez crainte, je n’avais aucune intention de la blesser. Personne ne toucher à ma petite sœur je vous rappelle. Moi compris.
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Mer 8 Nov - 23:10

LA de Mered


Allongée à côté d’elle, elle m’avoue que tous les jours, elle se dit que le temps défile vraiment à une vitesse incroyable. C’est vrai qu’on ne pense jamais à profiter des bons moments et c’est souvent lorsqu’il est trop tard, qu’on se les remémore avec regret. Elle me rappelle que c’est sa dernière année à Poudlard et qu’après, nous nous verrons beaucoup moins. Je sens les larmes me monter aux yeux. Je ne veux pas qu’on se quitte, j’aimerais qu’elle reste ici avec moi. Avec une petite pointe d’humour, je lui soumets une idée :

- Sinon, tu n’as qu’à redoubler ton année, comme ça, on peut profiter encore un peu d’être ensemble ? – Je souris et reprend – Non mais sérieusement, même si ça me fait de la peine de savoir qu’après, on ne se verra pas aussi souvent qu’on le voudrait, je ne suis pas inquiète pour autant. Je sais que nous resterons toujours en contact, quoiqu’il puisse arriver. C’est ça la vraie amitié non ? Et puis, Poudlard n’est pas une prison, je suis persuadée que nous arriverons à nous voir les week-ends à Pré-au-Lard par exemple ou ailleurs.

Je voulais lui montrer que j’étais confiante et optimiste, mais mon cœur se resserre en pensant à ça. L’année prochaine, elle et Dey ne seront plus là près de moi. Je devrais continuer mes années d’études sans mon frère et ma sœur. Ce sera différent et j’avoue que je redoute un peu. Mais cela ne sert à rien d’y penser maintenant. Je dois profiter des moments présents pour plus tard, avoir de merveilleux souvenirs, sans aucun regret. Je la regarde donc et lui souris.

A ce moment-là, Mered se lève et me demande si je me souviens de notre première rencontre à la bibliothèque. Oh oui, je m'en souviens très bien ! Apparemment, elle voulait jouer au même petit jeu qu’à l’époque, à savoir « viens récupérer ton livre ». Elle voulait que je lui montre mes talents pour me défendre, puis me taquine par de petits mots qui me font éclater de rire. En me levant, je lui dis sur le ton de la rigolade : « Tu as envie de jouer Mered ? Très bien, mais je te préviens tout de suite, tu vas perdre ! »

A peine ma phrase finie, je me mets à courir derrière elle pour la rattraper. Elle ne cherchait pas vraiment à savoir si mes connaissances en sortilèges étaient bonnes, mais elle était plutôt d’humeur enfantine et je dois avouer que moi aussi. Ça me faisait un bien fou de partager ce moment avec elle, pour nous créer ainsi de nouveaux souvenirs.

Je finis par arriver à son niveau et la fait trébucher doucement pour la plaquer au sol. Avec nos rires mêlés, je me dis qu’il est tellement bon de l’entendre rire. Je lui avoue alors : « Je t’adore Mered ! Tu seras toujours dans mon cœur, quoiqu'il arrive ! »


Fin du RP pour nous deux
Merci Mered
:kiss:
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Elhiya Ellis, le  Sam 16 Déc - 16:43

Pv alicia


Le clapotis de l’eau pour un éveil enchanteur,
Le ronronnement d’un félin pour accueillir mes premières pensées en douceur,
Des biscuits tous chaud, non loin, me chatouillant de leur délicieuse odeur,
Cette matinée enchantait dores et déjà mon cœur.
Glissant hors de mon lit, sourire aux lèvres, âme en joie,
Je me préparais rapidement, des envies de tendresse n’éveillant en moi aucun effroi,
Chose peu commune, bien qui ne je ne me demandais pas pourquoi.
Un baiser affectueux sur le front de ma meilleure amie,
Je sautillais d’un pas léger vers le parc et ses milles fééries.
L’air frais, quelques flocons virevoltant, la beauté de la nature inouïe.
Je ne connaissais rien de mieux pour se laisser aller à cette soudaine euphorie.
Soyons sincère, on avait dû me jeter un sortilège dans mon sommeil profond,
Pour que soudainement, même la fontaine éteinte puisse accueillir mon esprit vagabond,
Quelques gouttes d’eau fraiche sur ma main se jouaient de quelques rebonds,
Eveillant en moi l’envie de croiser la voluptuosité d’un certain blond.
Au détour d’une rencontre hasardeuse ou tout simplement planifiée,
Sous des saveurs de miel, de sucre ou de boisson chocolatée,
J’aurai pu profiter à nouveau de sa chaleur sous un baiser non volé,
Charmante perspective, gonflant d’émoi risible mes pensées.
Ces derniers virevoltaient agréablement se nourrissant du moindre détail attendrissant,
Le chant d’un oiseau au loin, le reflet du soleil sur un nuage occultant,
La course de deux jeunes premières années chahutant innocemment,
Tout semblait paré de nouvelles couleurs au chatoiement éblouissant.
D’un coup de baguette à côté de moi, l’eau devenue glacée formait une jolie rose
Fragile et illusoire, brillante et merveilleuse, parfaite metamorphose
Elle comme le reste, enivrait mes sens jusqu’à ce que soudainement tout se mette sur pause
Dans mon champ de vision, cette fille insipide, dont la présence aujourd’hui m’indispose.
Vrille immédiate de mes entrailles, nausée asphyxiante incontrôlable,
Adieu jolis papillons imaginaires, arc-en-ciel et symphonie digne d’un conte pour enfant adorable,
Bonjour ténèbres maladive, et irritation non discutable,
Il fallait que cette Jaune disparaisse de la ma vue c’était incontestable.
Détournant les yeux, feignant l’indifférence, la vue d’un rouge gorge ébouriffé réchauffait mon être
Etrange sensation que tout était parfait dès que l’« Autre » n’apparaissait plus dans le périmètre.
Je tournais la tête vers sa bouille insignifiante, retenant un nouveau signe de mon mal-être,
Lui vomir dessus était une solution valable bien que niveau hauteur on atteignait le niveau piètre

« Qu’est-ce que tu me veux »

Effort inconditionnel,
Regard vers le ciel,
Envie de caramel,
Opales posées sur elle,
Réaction irrationnelle
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Sam 16 Déc - 17:07

Alicia en cette journée presque parfaite avait décidé de sortir tôt, livre en main pour continuer le roman qu’elle avait débuté à la maison. C’était un roman en français d’un auteur très apprécié au Canada. Même si techniquement, Alicia passé beaucoup plus de temps en Ontario qu’à Québec, elle avait visité la ville quelque fois et s’y était fait des amis. C’est ainsi qu’avait débuté son amour inconditionnel pour ce cher Patrick Sénécal. Grand auteur québécois qui faisait des livres plus que fascinant. Ils étaient terriblement violents, amer et difficile à lire pour certains. Cependant, Alicia se plaisait à lire ces livres pervers et remplie d’horreur glacée. Pour continuer son roman, Hell.com, elle s’était dirigée vers le parc, appréciant ce calme au bord de la fontaine. Perdue dans sa lecture, une chevelure blonde lointaine la fit sortir de son roman. Hésitant un petit moment, elle se demanda si elle devait aller la voir ou non… Puis dans le pire des cas, elle allait pouvoir l’insulter à son grand plaisir.

Marchant tranquillement vers cette dernière, le roman dans ses bras, elle prit une grande respiration avant d’atterrir près d’elle.
« Salut » répondit tout de même Licia.

Encore une fois, Elhiya était de mauvaise humeur? Ou tout simplement qu’elle avait cette attitude avec elle?
« Eem… Rien. J’étais là entrain de lire tout simplement quand je t’ai vu. » fit remarquer la blondinette avant de regarder ses pieds, puis de nouveau Elhiya.

« Dis… J’ai fais quelque chose pour mériter toujours cet air quand tu me parles? Ou tu es comme ça avec tout le monde? » demanda la Pouffy. Licia n’en pouvait plus, elle devait savoir pourquoi.

« Je veux simplement savoir pourquoi… Qu’est-ce que j’ai? » Alicia semblait curieuse plus que d’autre chose et surtout déterminée à comprendre. Ali n’avait jamais eu vraiment l’habitude d’être prit autant de haut par quelqu’un et vu comme le plus gros des déchets du monde et elle n’appréciait pas.

À quel point Elhiya était répugner par Alicia Steinfield… À quel point elle aimerait bien la voir disparaître? C’était tout ce qu’elle voulait savoir.

Soudainement, une pensée effleura l’esprit de Licia… Au fond, Alhiya était un peu comme la reine rouge Michelle… En très probablement moins perverse, très certainement… Mais tout aussi mal.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Elhiya Ellis, le  Dim 17 Déc - 15:10

Un bonjour ? Pui peut etre, pas sure de l’avoir entendu en fait. De toute façon pourquoi tant de politesse avec une parfaite inconnue. Lui avoir emprunté un bouquin ne faisait pas de nous des potes d’études liées à jamais par le saint grimoire sur l’animagie. Fallait être réaliste. Et puis ce dégout et cette nausée qui m’envahissait dès que je la regardais, c’était insupportable. C’était quoi ? Son parfum ? Son existence ? il me suffisait de regarder juste à côté d’elle pour que cette bouffée de douceur et de tendresse m’étreignait à nouveau.

Quel était ce charme ou ce sortilège dont je subissais les affres ? Désir de câlins, d’euphorie, de cupcake girly, de chantonner, sous l’emprise d’un sentiment envahissant. Mais dès qu’il fallait la regarder, elle, supporter ce qu’elle racontait, la baguette frémissait méchamment. D’un manque de contrôle et d’une impulsivité reconnue, je passais d’allergique à une pauvre Poufsoufle insignifiante. Maladie toute fraiche m’arrachant une grimace de dégout.

Et ces questions stupides, ça servait à quoi ? Franchement. Il fallait se justifier de ne pas pouvoir encadrer quelqu’un désormais. Ulysse ne m’a jamais demandé de justification de son côté. Certes ca avait dérivé en jeu, puis en drame et enfin en…. Hum tout autre chose, mais quand même, je n’avais jamais eu à m’expliquer. Parfois, il n’y avait pas de raison spéciale, juste une aura incompatible, une essence rejetée, un détail insignifiant invisible à l’œil nu qui faisait tout. Alors cette blonde-là, je n’en savais rien.

Regard sur ma rose de glace roulant doucement entre mes doigts, elle était si jolie, elle exprimait pleinement la fragilité des liens des être humains. Certains la trouveront trop froide, trop mordante, désagréable et illusoire, alors que d’autres pourront apprécier la douceur qu’elle emprisonnait en son cœur gelé. Tout n’était que question de vision personnelle, et de .. Ressenti.

Cet écœurement vrillant mon estomac, lui aussi, ne changeait pas dès que mes prunelles croisaient celles de l’Autre. Les mâchoires serrées, effort insurmontable pour ne pas vomir, je répondais à la blonde sèchement

« On s’connait pas j’vois pas pourquoi tu devrais t’acharner à venir causer. J’ai pas besoin de nouvelles amies, merci, va faire ta BA ailleurs ce serait un tant soit peu intelligent »


Avant que je ne te fasse déguerpir trop violement.
Opales à nouveau sur cette rose epjhémère, merveille illusoire et féérique.
A un moment ou à un autre mes sens cesseront d’être perturbés... Surement
Invité
Anonymous
Invité

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Invité, le  Lun 18 Déc - 0:26

Alicia observa un instant Elhiya, incertaine avant de soupirer. Pourquoi est-ce que c’était toujours comme ça avec elle? Elle avait besoin de détester les gens automatiquement dans le fond? Sans doute que c’était ça. La verte semblait avoir plus qu’un dédain envers Ali et pour Licia s’était tout simplement insupportable… Sans un mot de plus, elle serra plus fort son livre contre elle, le tenant vis-à-vis son cœur. Licia ne voulait pas nécessairement être amie avec Elhiya, mais elle aurait aimé que les choses soient tout simplement différentes… Car en ce moment, elle avait cet impression qu’elle était la seule à subir ça et c’était tout simplement désagréable. C’était au point au point où la Poufsouffle essayait en général d’éviter la Serpentard tout simplement pour qu’elle n’ait pas encore envie de la faire suer ou tout simplement pour qu’Elhiya finisse un jour par l’oublier. Aujourd’hui avait été l’exception à la règle.

Visiblement, Licia n’obtiendrais jamais de réponses valables, ni un quelconque changement d’émotions de la part Ellis… Tant pis ? Déterminée, elle fit un hochement de la tête à cette dernière, démontrant qu’elle comprenait. Elle ne voulait rien savoir d’elle, bien. Elle était tellement un moins que rien qu’elle préférait passer du temps avec n’importe qui d’autre qu’elle? D’accord. Si Alicia était simplement la dernière personne du monde qu’Elhiya voulait voir, côtoyer ou parler et bien Alicia allait tout simplement faire ce que cette dernière voudrait.

Découragée, elle tourna dos à la Serpentard, pas un mot de plus, pas un regard de plus et se dirigea vers la fontaine. Livre en main, elle décida de s’asseoir sur le bord de cette dernière, plongeant son regard dans son livre. Bien qu’elle le lût pour la quatrième ou cinquième fois environ, Alicia semblait prendre un plaisir à le lire. Elle en avait même oublié Elhiya, de toute façon, c’était bien ce qu’elle voulait non? Qu’elle ne lui adresse plus jamais la parole, ni un regard? Soit…

Bien déterminée à continuer sa journée comme elle avait commencé, Alicia était de nouveau dans son monde bien à elle.

[Fin RP Ali]


Dernière édition par Alicia Steinfeld le Lun 18 Déc - 14:39, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Au bord de la fontaine - Page 53 Empty
Re: Au bord de la fontaine
Contenu sponsorisé, le  

Page 53 sur 55

 Au bord de la fontaine

Aller à la page : Précédent  1 ... 28 ... 52, 53, 54, 55  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.