AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 1 sur 1
Balade hivernale
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Balade hivernale

Message par : Harmony Lin, Ven 15 Déc 2017, 19:40


Avec l'autorisation de Elhiya Ellis

RP Privé avec Megan K. Hayajân

Musique

En tant que membre de la Tête de Sanglier, j'anime un stand pour le Marché de Noël de cette année. Et Megan en anime un aussi. J'adore cette ambiance de fête. Les boissons chaudes que chacun boit pour se réchauffer en déambulant dans le Chemin de Traverse, décoré pour l'occasion. J'aime voir passer les gens qui profitent de cet événement spécial. Mais plus je vois passer de gens heureux, plus ça me donne envie de moi-même me balader. Alors ce midi, nous avons prévu de faire un tour du Marché avec Megan. Nous avons toutes les deux droit à une petite pause déjeuner que nous allons passer ensemble.

J'avance au lieu de rendez-vous prévu et je souris, toute excitée par l'ambiance environnante. J'attends Megan avec impatience. Je sauterai presque dans tous les sens tant je suis transportée parce qu'on appelle sans doute l'Esprit de Noël. Chaque personne qui me regarde en souriant, sans doute amusée par mon comportement, je lui retourne son sourire. Un sourire innocent. Plein de joie.

Je passe la main dans mon sac rapidement pour vérifier que c'est toujours là puis je regarde à nouveau autour, cherchant mon amie du regard. J'ai vraiment hâte de passer ce moment avec elle. C'est Noël : un moment de grande joie !
Revenir en haut Aller en bas
Megan K. Hayajân
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Re: Balade hivernale

Message par : Megan K. Hayajân, Mar 09 Jan 2018, 18:09


____________________


La pauvre Megan ne voit personne sur son stand, au marché de noël... et du coup c'est elle qui profite de la bièraubeure. C'est donc avec un sourire un peu trop béat qu'elle s'engage dans l'allée principale pour retrouver Harmony, avec qui elle doit faire quelques courses de noël. Elle a encore des cadeaux à faire, notamment pour sa grand-mère. Elle n'est pas sure de trouver quoi que ce soit chez les sorciers, mais la balade n'est pas tant pour les courses que pour le plaisir de la présence de son amie. Bon, ok. C'est presque uniquement pour profiter des bons moments passés avec Harmony, mais elle ne l'avouera pas. Ne lui demandez pas trop d'effusions d'amour, tout de même.

Moment de doute. Où avaient-elles convenu de se retrouver, déjà ? Dans le centre ou bien, près d'un étale précis ? Bon ben... Megan se lance dans un premier tour complet du marché afin de retrouver la Serdaigle, où quelle soit. Elle évide soigneusement la patronne, qu'elle aperçoit, et s'engage sur la gauche. Une silhouette aux longs cheveux bruns lui indique qu'elle a enfin trouvé le lieu de rendez-vous.

Meg s'approche silencieusement avant de sauter sur son amie. Le piège un peu niais devrait avoir au moins le mérite de faire sourire les deux adolescentes coincées entre la préparation des BUSEs et le travail à la Tête du Sanglier.

« - Hello ma belle. Alors, cette matinée ? »

Noël, les guirlandes, l'écharpe... c'est les fêtes et ça se sent.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Responsable AdminHarryPotter2005
Responsable Admin
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Loup-Garou
- Permis de Transplanage


Re: Balade hivernale

Message par : Harmony Lin, Mar 23 Jan 2018, 17:14


Musique

Ambiance de Noël : chocolats chauds, stands avec toutes sortes de jeux et de choses à acheter pour faire plaisir à ses proches pour les fêtes. J'attend Megan que je dois retrouver afin que nous nous baladions toutes les deux dans le marché. Trouver quelque chose à déguster pour notre pause peut être ? C'est avec une joie non feinte que j'espère que son arrivée sera prochaine.

Et elle arrive enfin, me surprenant en me sautant dessus. Je manque de tomber, rigole et le sourire sur mon visage s'agrandit. Je me retiens de lui rendre la monnaie de sa pièce en lui faisant des chatouilles. Je me vengerai plus tard. En toute amitié, bien sûr ! Je ne compte pas lui faire de mal.

- Hello ma belle. Alors, cette matinée ?

Les yeux pétillants de joie, je la regarde avec un sourire. Je me remémore cette matinée qui s'est plutôt bien passée. Bon, je n'ai pas eu énormément de monde mais ça allait. C'était amusant, c'est le principal !

- Plutôt bien passée ! J'ai eu quelques personnes et j'ai passé un bon moment même si je suis un peu fatiguée ! Et toi alors ?

Une fois que j'ai entendu sa réponse, je souris d'un air innocent. Ou pas. Et un grand sourire sur le visage, lui tournant un peu autour comme si je préparais un mauvais coup, je lui fais une demande.

- Tu me fais confiance ? Tend les bras et ferme les yeux si c'est le cas !


Aucune trace de méchanceté. Juste un petit jeu. C'est l'humeur liée à Noël qui fait ça. J'espère juste qu'elle ne répondra pas non. Ça mettrait toute ma surprise à l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Aysha Brayd
avatar
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balade hivernale

Message par : Aysha Brayd, Sam 07 Avr 2018, 21:43


Pas de réponse depuis plus d'un mois, je me permet de poster ici !
RP Unique

Il y avait toutes ces petites choses. Ces petits indices qui s'accumulaient sans que l'on s'en rende compte et bâtissaient l’évidence future. Et l'on disait alors que, bien sûr, on aurait du s'en douter. Qu'on avait été idiot de ne pas comprendre plus tôt. Et que c’était peut-être un peu de notre faute en somme. Même lorsqu'on avait été totalement impuissant.

Pour Aysha, le principal élément de ce genre avait été la lettre, revenue dans le même état qu’elle était partie, par une Inaya épuisée du voyage. Lettre toujours cachetée et accrochée à sa patte, sans avoir pu trouver sa destinataire dont on connaissait pourtant l'adresse. Le volatile s’était sans doute heurté à une fenêtre et une porte closes, sans personne pour l'accueillir. Si Inaya avait pu parler alors elle aurait dit ce qu’elle avait vu, arrivée à destination, toute fière de porter sa lettre. Et Aysha aurait su avant quiconque. Mais Inaya ne parlait pas et sa propriétaire n'avait pas imaginé le pire.

Et ce premier événement avait été le signe avant coureur de ce qui, le lendemain, allait l’assommer de douleur et de surprise. Aysha marchait, donc, dans les rues du Chemin de Traverse. Elle marchait d'un pas rapide car une fine pluie avait commencé à rendre glissants les pavés de la rue sorcière. La bleue avait eu pour l'intention de prendre le temps d'une promenade mais celle-ci menaçait de se retrouver écourtée si la pluie continuait à tomber ainsi. Le soleil avait brusquement laissé place à un ciel gris. Le temps avait changé de façon surprenante et partout, les passants battaient en retraite, s'engouffrant dans les boutiques alentours, sous les porches. Aysha allait rejoindre Ollivanders, mais le chemin était encore long, la boutique se trouvant à l’autre bout du Chemin de Traverse. La pluie, elle, ne cessait pas et redoublait d'intensité. Bientôt, le sol fut trempé, les pavés battus par les gouttes tombant violemment, et Aysha se retrouva ainsi, dégoulinante. Ses cheveux ressemblaient à de gros serpents trempés tombant sur ses épaules, le visage ruisselant. La bleue pressa le pas en courant presque. Repérant un porche assez large sur le côté de la rue, elle pivota et se précipita sous l’arche de pierre faisant office d'un abri de fortune. Se glissant dans l'ombre, elle salua un homme qui était déjà là, mouillé lui aussi, une pile de journaux à ses pieds. L'homme esquissa un signe et Aysha vissa son regard sur le Chemin désormais désert, qui ressemblait à une aquarelle dégoulinante. Sentant un silence pesant, elle fit glisser son regard sur la pile de journaux, la Gazette du Sorcier. Elle se racla la gorge puis, extirpant une pièce de sa poche, acheta un exemplaire du papier à son camarade d'un instant. La Gazette fut dépliée dans un froissement sonore, humide mais lisible. La préfète parcourut quelques articles avec un œil distrait.

Puis son œil fut attiré par le titre d'un petit article en bas de la page 3.

Sa gorge se serra à la lecture de ces quelques mots en gras. « Mort », « Auror » « Suicide ».

Et ce nom. Ce nom.

Aysha restait muette un instant, les yeux soudain embués, le visage douloureux, la gorge nouée. Elle avait à la fois envie de crier et de ne rien dire. Les mots restaient coincés. Et les larmes soudain, coulant en cascade sur ses joues, brûlante, acides. La jeune femme était secouée de sanglots violents, elle distinguait à peine le visage de l'homme à côté d'elle qui s'affolait soudain. Plus rien n'avait d’importance, plus rien. Car pour la première fois Aysha était confrontée à la mort, douloureuse et assassine. Kalèn. Kalèn était morte. Kalèn s’était sans doute suicidée.

Kalèn.

Aysha se sentait impuissante, dévastée. Sa mentor, qu'elle ne connaissait pas tant que cela, mais qui faisait figure de modèle, d'exemple, d’épaule vaillante sur qui se reposer, d'objectif à atteindre. Elle qui lui avait souri d'un sourire si rassurant la première fois où elles s’étaient vues. Elle en qui la bleue avait placé  tous ses espoirs. Elle qu'elle devait revoir, qu’elle devait revoir ! Elle lui avait écrit cette lettre pour convenir d’une nouvelle entrevue, heureuse de pouvoir s’entraîner avec celle dont le visage était doux, rassurant, familier. Kalèn, Kalèn, Kalèn… Et elle n'avait rien vu. Elle s’était donné la mort sans qu'Aysha n'ait pu être une raison suffisante de l'en empêcher, évidemment. Son égo soudain se sentait bafoué et coupable. Pourquoi ? Milles questions se bousculaient dans sa tête. Mais il y avait cet homme qui s’évertuait à comprendre pourquoi la jeune fille qui venait de lui acheter un journal pleurait ainsi. Et il y avait cette pluie incessante. Et un soudain besoin panique d'air, de respirer. Aysha se redressa d'un coup. Un murmure désordonné à l'attention du vendeur de journaux. Merci. Et sortir tout à coup dans le déluge, s'extraire du porche comme d'un cauchemar.

Elle devait oublier, effacer cette douleur atroce. Qui lui arrachait les tripes. Elle se mit à courir sous la pluie battante, buvant l'eau à grosses gorgées, laissant la pluie laver son visage en même temps que sa peine. Elle ne reverrait plus jamais Kalèn. La mort, pour la première fois, avait frappé à la porte de la bleue, laissant cette trace indélébile de la toute première rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Balade hivernale

Message par : Ulysse Daiklan, Jeu 27 Sep 2018, 02:17




If you see Kamy


Pv. Kathee
Suite de ce rp
L.A de Max

Il faisait froid cette nuit-là.

Et ma seule envie, était de me réchauffer. Par un biais ou par un autre, qu’importe, tant que le résultat était là. Après tout, personne ne me demande d’être sage. Je crois.

Le dîner s’était éternisé dans la gêne. Même si j’avais mis du temps à comprendre qu’il y en avait une. Peu importe, c’était finis maintenant. Miss Valdrak avait décidé de s’en aller quelques minutes avant, me laissant le loisir de rentrer quand bon me semblait. Et je n’avais pas envie de rentrer.

La feuille de papier roule simplement dans mes doigts. Le tabac vert que je regarde se modeler de la forme que je souhaite avant de l’allumer. Qui s’en fiche ? Tout le monde. Je ne sais pas trop ce que fait Kathee. J’avoue être simplement sortit, sans même vérifier si elle me suivait ou si elle était restée.

J’inspirait, laissant la fumée remplir mes poumons. Je n’ai jamais aimé fumer. Mais cette légère sensation de vertige, et de bien-être forcé me faisait du bien parfois. Puis, personne n’allait me faire la morale. Un jeune adulte qui fume tranquillement sa clope. C’est tout ce qu’il apparaît. Pour ceux qui restent loin, ou qui ont l’odorat de Voldemort avec un rhume en tout cas.

Un sourire niais s’affiche sur mon visage lorsque les effets commencent à monter. Je n’ai pas envie de rentrer. Je ne sais pas de quoi la nuit sera faire, mais certainement pas de dortoirs et de tableaux mouvants.

Mon bras balance le long de mon corps, la tige blanche entre deux doigts. Une seule idée en tête.

Je ne veux pas rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen Gold
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade hivernale

Message par : Kathleen Gold, Mar 23 Oct 2018, 22:12


Tu aimerais faire des jeux d'esprits, repartir dans les îles mystérieuses,
Les constellations et autres mythes pour fuir les odeurs d'alcool contre les tables et les futilités échangées
Mais rien ne reste lorsque le froid balaie tout.
Tu n'es pas assez vêtue pour l'occasion, malgré ton manteau,
La froideur de la conversation étant peut-être pour quelque chose dans tes émotions engourdies.

Max
Qui t'a tant apportée, et pourtant, tu te retrouves là
A ne savoir que faire devant ce/ux qui la bouleverse
Trois ans à chercher une forme de rédemption pour te retrouver
A plonger les autres dans tes défauts, tes faiblesses
Tu l'as vue s'éloigner sans trouver les mots pour apaiser les tensions
La faire rester,
Mais il était plus facile de la laisser naviguer en des eaux moins troubles
Il y a déjà deux autres voyageurs à la dérive
L'un qui est censé avoir parcouru le Beau
Et toi qui te noie dedans.

C'est peut-être pour cela que tu l'as suivi,
Dans les relents de neige et de vent, le bruit des vagues imaginaires, l'odeur des passants
Tu contemples la ville, magique pour certains, quand les termes n'ont plus de sens, lettres morts pour des mots décédés,
Des parties d'émerveillement terminées en échec et une humeur trop sombre
Après avoir goûté de l'alcool rose.
Tu l'observes, en sortant ton paquet,
Tu portes tes propres intoxications à tes lèvres,
A ses côtés, sans parler.

Le goût amer, les douleurs que ce qui est devenu ton
Essence
Quand elles montent en brouillard,
Elle apaise tes angoisses, heurtent des poumons révoltés,
Et les recommandations des docteurs au diable
Tu te détends.

Tu te souviens du moment où il est arrivé
Jeune
Trop
Nonchalant
Trop
Rieur

Ulysse
Blond, mignon
C'est presque suffisant,
Tu te souviendrais presque que tout ce b*rdel a été causé par une situation similaire
Etudiant séduisant, adulte distrayant...
Il te plaît, tu ne vas pas le dénier
Le temps d'une soirée
Le temps d'un petit ballet qu'il a si cavalièrement
Entamé, tu oublies ta conscience et te comportes comme tu l'as subi
- Il est assez grand bon sang -
Et sans promesse et quelques verres, tu peux au moins demander.

Une relique du passé dans la nouvelle génération,
Une odeur de ce qui s'est perdu dans le chant des sirènes
Un naufrage, et se remettre sur pied
Et se perdre dans les propositions.

La sienne, en début de soirée, était peut-être sérieuse ou juste un flirt,
Mais il ne s'agit pas de devenir fou, ou de chanter
Pour se perdre entre des bras, entre des draps,
C'est juste une envie
Et aucune envie d'être morale.

- Bon, je suppose que tu n'as pas de chez toi, on va chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balade hivernale

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Balade hivernale


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.