AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 28 sur 30
Mauvaises pensées
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant
Ryan Strife
Serdaigle
Serdaigle

Re: Mauvaises pensées

Message par : Ryan Strife, Ven 25 Aoû 2017 - 22:51


Apparemment la jeune fille semblait très indécise sur la marche à suivre contrairement à Ryan. Mais elle décida finalement de se ranger à son avis et de rentrer à Poudlard. De plus Ryan n'arriverait à rien avec sa baguette en sort de soin sans ses deux mains mais il pouvait toujours lancer des sorts offensifs c'était déjà ça. Et alors qu'ils allaient se mette en route. Des bruits de sabots retentirent au loin et on peut apercevoir des centaures armes galopé dans leur direction et de l'autre côté des pas lourd et lent de trolls chargeant dans leur direction. Dans la panique montante la jeune fille demanda à Ryan si Império pouvait les soulever.

-C'est un faucon pas un dirigeable désolé mais non. Mais t'es fais pas tu vas t'en tirer.


Il sourit à la jeune fille autant pour elle que pour lui car ce qu'il allait faire le siderait. Dans d'autre circonstances et si il ne se sentait pas attaché un minimum à cette Gryffondor il ne l'aurait pas fais. Alors d'un geste il lança un levicorpus surpuissant sur la jeune fille qui vola jusqu'à une cinquantaine de mètres de l'emplacement du combat. Lui se concentra et allait jouer son dernier atout. Il s'élança à son tour mais une flèche perdue l'atteignit à l'épaule et il s'effondra inconscient au moment où les deux armées se rentraient dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Katylise McAdams
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Katylise McAdams, Sam 26 Aoû 2017 - 10:27


-C'est un faucon pas un dirigeable désolé mais non. Mais t'es fais pas tu vas t'en tirer.

Malheureusement, l'oiseau ne pouvait rien faire. Katylise le savait mais il fallait qu'elle demande pour en être sûr. Elle vit ensuite le jeune homme prendre sa baguette et l'entendit lancer un levicorpus. Soudain la jeune fille sentit son corps se lever. Elle était aussi légère qu'une plume. Elle volait dans les airs tel le jeune oiseau. Le jeune serdaigle la ramenait à Poudlard en la faisant voler. Elle était à environ 50 mètres du sol. Ce moment lui fit oublier tout les problèmes survenu dans la soirée et elle en profita quelques instant, pour regarder le paysage. Cet instant fut de courte durée. En effet, Katylise se sentait descendre. Elle regarda au sol et ce qu'elle vit l'effraya. Le jeune serdaigle avait était touché par une flèche, et était allongé au sol inconscient. Du coup, il ne contrôlait plus le sort jeté à la jeune fille. Il fallait que Katylise agisse vite. A la vitesse de sa chute, si elle ne l'arrêtait pas, elle serait aussi inconsciente que son camarade. Arrivé à quelques mètres du sol elle s'écria:

-Arresto Momentum

Son corps s'arrêta pendant quelques secondes avant de tomber délicatement sur le sol. Katylise se releva précipitamment et se dirigea vers le garçon. Voyant arriver les centaures et les trolls se diriger vers elle, elle savait qu'elle n'avait pas beaucoup de temps. Elle déplaça le corps inconscient du jeune homme pour l'écarter des flèches. Elle n'était pas très attentive en cour mais heureusement, sa mère lui avait apprit les gestes de premiers secours. Elle vérifia le pouls du jeune homme. Celui-ci respirait toujours. Ensuite elle enleva délicatement la flèche de l'épaule du garçon. Elle ne voulait pas lui faire mal. Puis, elle arracha un bout de ses vêtements et l'enroula autour de sa plaie pour arrêter le saignement. Elle ne savait pas quoi faire d'autre mais espérait que le garçon reprenne ses esprits rapidement. Les créatures de la forêt était partout. Katylise paniqua. Si elle ne faisait pas quelque chose rapidement, elle finirait écrasé par un troll ou elle prendrait aussi une flèche. Soudain, elle vit le sifflet du garçon tomber de sa poche. Elle le prit. Puis elle vit la sacoche du garçon. Elle hésita quelques secondes avant de l'ouvrir. Par chance une plume et un petit bout de papier était dedans. Elle écrivit rapidement *SOS forêt interdite, trolls VS centaures* puis le roula. Elle siffla dans le sifflet et le faucon arriva quelques secondes plus tard. Katylise espérait que le faucon lui obéissent. Elle avait vu le jeune homme appeler son oiseau plusieurs fois et l'avait pas mal observer pour savoir comment s'y prendre. Elle dit gentiment à l'oiseau:

-Imperio écoute moi bien mon joli. Va donner ce papier à un professeur de Poudlard. Vole le plus vite possible car la vie de ton maître est en jeu. Vole le plus vite possible et revient nous voir après.

L'oiseau hocha la tête signe qu'il avait comprit et s'envola vers le château. Katylise fut contente d'avoir réussi. Mais rien n'était finit. Les trolls et les centaures se rapprochait dangereusement de la zone dans laquelle les deux adolescents se trouvaient. Katylise devait gagner du temps en attendant l'arriver des professeurs. Elle jeta un coup d'oeil au jeune serdaigle. Celui-ci était en train de reprendre connaissance même si il n'était pas en état de l'aider. Elle devait agir et vite. Elle eu soudain une idée mais c'était complètement de la folie. Elle pensa même y renoncer mais elle devait essayer même si c'était l'idée la plus folle qu'elle est jamais eut. Il fallait qu'elle gagne du temps. Les animaux se rapprochaient de plus en plus. Mais Katylise ne perdit pas son sang froid. Elle prit sa baguette et lui jeta un sort pour amplifier le son de sa voix. Elle tenu sa baguette comme un micro et quand les trolls et les centaures étaient à quelques centimètres d'elle, elle s'écria de sa plus haute voix:

-SSSTTTTOOOOOOOOOOOOP!

Sa voix résonnait. Elle fut surprise tellement elle avait hurlé. Soudain, toutes les créatures se stoppèrent de leur aillant. Ils l'écoutaient abasourdi par ce qu'il venait de se passer. Katylise continua son idée de folie. Elle parla d'une voix sûre.

-Ecoutez, j'ai juste besoin de comprendre. Pourquoi faites-vous la guerre? La guerre n'a jamais rien résolu. J'ai une bien meilleure idée. Au lieu de tuer des centaines de vos alliés, pourquoi ne pas m'expliquer ce qu'il se passe. Nous pouvons régler la situation en parlant.

Katylise s'arrêta quelques secondes et rigola. Son idée était complétement dingue. Mais les trolls se regardèrent ainsi que les centaures. Ils étaient en train de se demander ce qu'il se passait. Katylise jeta un vif coup d’œil au serdaigle. Il était conscient. Elle regarda le ciel mais toujours aucun signe de l'oiseau. Elle décida donc de continuer dans son élan.
Revenir en haut Aller en bas
Ryan Strife
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Ryan Strife, Sam 26 Aoû 2017 - 21:39


Ryan commençait a douloureusement et doucement reprendre conscience. il était par terre contre la terre il sentait la froideur du vent, mais il sentait encore plus la douleur dans son épaule causé par la flèche qui par ailleurs n’était plus la. l'esprit embrumé. La seule chose qu'il vit dans son réveil fut la jeune fille qui était entre les deux armées en train de hurler. il ne comprenait pas bien ce qui se passait et voulait se relever pour la rejoindre mais la douleur plus la choc de sa tète contre le sol l'en empêcha. Il observa la scène et après plusieurs minutes arriva enfin a se relever. puis alors qu'il se dirigeait difficilement vers la Gryffondor Imperio arriva en criant et en se posant sur son bras.

Il ne comprenait pas d'ou il venait mais cela fut de courte durée quand des protego enveloperrent les deux élèves et les deux armés. Ryan se tourna et vit plusieurs sorciers qu'il avait déjà vu. c’était du personnelle de Poudlard qui venait désamorcer la situation. d'ailleurs l'un deux cria ce qui sembla être.

-Mais que se passe t'il ici. pourquoi etes vous ici vous deux ? et pourquoi j'ai l'impression d'arriver sur un champ de bataille ?


Ryan ne put répondre et observa la suite en se placant a coté de la Gryffondor en silence la baguette en main .
Revenir en haut Aller en bas
Katylise McAdams
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Katylise McAdams, Lun 28 Aoû 2017 - 10:59


Katylise continua dans sa lancé.

-Écoutez, au lieu de vous bagarrer comme des sauvages et de mêler plein d'autres espèces à vos histoires, ne pouvez vous donc pas simplement discuter comme des personnes matures.

Tout en parlant, la jeune fille remarqua que le jeune serdaigle se relevait difficilement et était un train de la rejoindre. Puis la jeune gryffondor leva ses yeux au ciel et entendit le faucon crier. Cela voulait dire que les renforts arrivaient. Elle n'eut pas le temps d'enchainer sa phrase qu'un protego l'enveloppa, elle et le garçon ainsi que les deux armés. Puis Katylise aperçut des professeurs de Poudlard. Le renfort était arrivé. D'un côté, elle était contente de leur arrivé mais de l'autre, elle savait qu'elle allait avoir de gros ennuis et en plus elle s'en voulait encore plus car elle pensait avoir gérer la situation et ce qu'il venait d'arriver ne ferait qu'empirer.
La jeune fille vu un professeur s'approcher des deux élèves et cria:

-Mais que se passe t'il ici. pourquoi etes vous ici vous deux ? et pourquoi j'ai l'impression d'arriver sur un champ de bataille ?

Katylise savait que le garçon n'était pas en état de répondre et elle prit la parole.

-Écoutez, nous nous promenions chacun de notre côté dans la forêt et l'on s'est croisé sans faire exprès. Ensuite on a vu les centaures agressifs et un troll nous a attaqué donc j'ai voulu voir ce qu'il se passait. Ryan m'a juste suivit parce que je lui ai demandé. C'est ma faute, j'ai voulu savoir ce qu'il se passait. Et j'ai voulu régler le problème par moi même sachant qu'une guerre se préparait. Je suis sincèrement désolée.

D'habitude elle remettait toujours la faute sur l'autre personne mais elle se sentait responsable de ce qu'il se passait, et de l'état du jeune homme et elle n'hésita pas à en subir les conséquences. Les profs ne répondirent pas mais se regardèrent. Mais Katylise savait que en rentrant au château, la discussion continuerai. En attendant deux armés attendaient impatiemment de se battre mais ne pouvait pas. Katylise dit aux profs:

-Laissez moi faire, je sais comment calmer la situation!

Mais le prof s'empressa d'ajouter sur le ton de la colère:

-Vous en avez assez fait pour aujourd'hui

Katylise encore sous le choc de la réponse du prof, recula vers son camarade et resta figé sans parler. Même si le prof avait raison, il n'avait aucune idée de ce qu'il se passait, et encore moins que c'était l'acte de la jeune fille qui avait causé la guerre. Si elle n'avait pas voulu combattre ce troll et serait resté derrière les arbres comme le jeune serdaigle avait dit, ils ne seraient pas là à attendre qu'une guerre commence.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 25 Oct 2017 - 12:30


Main et fruits
pv mm 91



Ça faisait un moment que Lïnwe lisait le même chapitre sur une étude de métamorphose pour son prochain devoir à rendre. Il s'y prenait de plus en plus en avance, comme si y'avait eu un déclic dans sa tête. Les BUSES, c'était à la fin de l'année, à tout hasard. Dans la Grande Salle : il était assis sur un banc, de préférence sans voisin de table pour l'ennuyer. Une poire et une pomme sur la table. Deux grappes de raisin et de l'eau pour lui faire sa journée. Des esquisses maladroites griffonnées à la va-vite, — un masque d'adolescent travailleur.

Regard nouveau sur
sa montre argentée
- dentée par le temps, insanité.


Un sourire qui mue en un fil banane. Rictus d'une idée noire positive, odeur malsaine dans l'air. Parfum de parchemin brûlé, comme pour en effacer toute preuve de convictions chimères, rendez-vous absurdité, règne des pensées. C'était son Ombre qui l'excitait depuis quelques instants. L'ardeur. Un mot, l'autre jour, qui l'invitait à un séjour dans les enfers. Deux connivences entre le noir et le blanc. Une formation aux cellules grises, nuances de couleurs sombres et claires à la fois car il n'y a pas de ténèbres sans lumière. Une parole qui lui vînt au cœur. Son âme de peintre, on lui parle de couleurs il en offre son pinceau. Il a des idées derrière la tête, mais ne sait comment les mettre en oeuvre.

Formation jugée non conforme aux mœurs :
malpropre et sale, mais juste et loyale.

Indispensable à sa santé.
Devenir plus fort, plus sage et plus ingénieux.

L'école est tombée bien bas avec Kholov mais il avait tant de choses encore, à leur apprendre de la vie. Lui, il avait cette chance d'avoir une ombre pour le bercer après un cauchemar. Cela faisait des semaines qu'il avait entamé ce genre de... nouvelle éducation. Une institution privée par un précepteur personnel dévoué. Une ou deux heures, comme ça, solitaires dans la semaine. Un lieu ? Changeant chaque fois. Meilleure forme d'adaptation.

Il ne savait pas vraiment
s'il en avait peur ou s'il l'aimait
mais c'était indispensable,
indispensable.


Quittant les dernières marches du château, il s'assure de ne pas être suivi avant de pénétrer dans la Forêt Interdite, frontière Pré-au-Lard — Poudlard. Ses jambes s'exécutent comme une machine, un pantin dépourvu d'intellect. De toute évidence, c'était cet être obscur qui le trouverait ; lui, il devait marcher. Marcher et continuer de marcher. Il croque dans cette pomme morbide comme une envie de briser la lune et l'avenir et la vie. Délicieuse existence possédée par ses dents. La terre est ronde comme le cul d'une poire.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Mangemort 91, Dim 29 Oct 2017 - 16:19


Autorisation des admins pour les des.

Dix jours, dix nuits ou nous avions occupé notre temps, et pourtant tout avait changer. Les masques n’étaient plus les mêmes et la valse idéale du parfait petit mangemort s’était un peu ternie. Les Justes comme nous avaient glissé vingt et huit avant leur départ, étaient pourtant particulièrement actifs ces derniers temps. Mais nous n'aimions personne et nous craignons tout le monde. Suffisamment pour nous couper l'envie de nous laisser rêver. Nous restions pour nos idées.
Et par peur de décevoir.  

Et nous étions la ce soir. Pour toi. L'enfant ombre qui vouait il y a quelques semaines dans les rues abandonnées et inertes de la capitale.    Nous t'avions bien perdu des yeux hein ? Le nous connu de tous avait oublié de garder un œil sur toi. Nous avions honte désormais. Nous préférions te laisser croire que nous étions autre. Pour tout recommencer sans nos erreurs. Sans nos maladresse. Nous avions appris depuis a être parent de substitution. A être calme et a économiser nos mots. Nous avions appris a être adultes. A jouer avec les ombres.  Et a faire partie de la nuit.

Nous t'attendions dans une clairière. Corps a corps avec un tronc. Seule la buée s’échappant par la fente de notre masque pouvait nous trahir. Mais nous aimions le silence angoissant des forets noctambules. Les moments ou faire partie intégrante d'un décor ne nous était plus inaccessible.    

Ce sont tes pas qui t'ont trahis. Tes pas désunis. Désaccordes par l'humus odorant des sous bois. Par les aiguilles qui craquaient sous tes pas. Nous nous montrions enfin a toi. La baguette a la main. Pas menaçante. Juste blanche.  Nous te faisions face, sans préambule ni constitution.

tu es venu c'est bien
maintenant défends toi. apprends a compter pour toi.


Nous commencions doucement. L'absence d'envie de te blesser pour de vrai. Peut-être juste celle de t’érafler pour te réveiller.
Une marque de perdition que nous ne connaissions que trop bien
Un #Diffindo vers ton avant main.     



1. Le sort fuse, basique. Nous avions réussi a effacer nos scrupules de te blesser toi. Et la volonté de blesser fonctionne trop bien. La plaie est plus profonde. Et le sans s’écoule. Ton sang.    
2. Problème d'articulation du au masque et le sort reste coince dans notre gorge. Nous rajoutons un ''Attaque nous  plutôt'' pour se racheter une crédibilité.  
3. Le sort te touche. Ton poignet se marque, mais le tout reste superficiel. Nous n'avons pas réussi a nous résoudre a te blesser.

4. Trop de scrupules, c'est ridicule. Notre main a fuse a l'avant de notre baguette au moment ou nous parlions.
Pour ne pas te toucher. Parce que nous nous refusions a te blesser. Entre la honte et notre main qui commence a saigner, nous prions pour que tu n'aies rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Maître de jeu, Dim 29 Oct 2017 - 16:19


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 29 Oct 2017 - 20:12


Autorisation des admins pour les dés.

Il aimait ça, d'habitude. Marcher dans le noir, le vide absolu tout autour. Imaginant alors des volutes de couleurs pour nuancer un peu ce néant lugubre. Il aimait ça, marcher seul et philosopher dans le brouillard. Comme un semi-rêve, dans un monde pas vraiment endormi pas vraiment éveillé. Entre ombre et clarté. A cette heure-ci, le soleil était parti depuis un moment déjà. Et la lune se laissait bercer par les nuages gris, à peine levée dans le ciel. Un simple bandeau de lumière qui fait briller le lac en un sourire nocturne, une courbe lumineuse sur l'eau. Le reflet.

Mais - il y avait cet instant frisson lorsque les pieds craquent sur l'échine des feuilles mortes. Des cadavres plein le sol, un cimetière d'automne. Il y avait cet instant frisson d'un silence pesant et morbide. Mortuaire aussi. Pas d'oiseau chanteur, pas de vent, pas de crépitement d'un feu réchauffant... Simplement le rayon lunaire qui observe dans la nuit, comme si l'astre crépusculaire attendait quelque chose. Quelque chose d'effrayant puisque inconnu, impénétrable, voilé, masqué. Quelque chose de dérangeant, de gênant et de malaisant qui le poursuit.

Des traces de folie
sur le tronc d'arbre devant lui.

Une senteur de bonne peste
noire et vicieuse chimère.

L'ombre d'une pulsion
de pédagogie empathique.

Un corbeau s'agite devant lui, arme à la main. Prêt à s'engouffrer dans ses tripes haut-perchées. Il semble murmurer quelque chose lorsque Lïnwe s'arrête, à peine étonné d'être ainsi pris au dépourvu. Il a l'air de lui offrir une opportunité peu commune. Ouverture là-bas, sur la main. La fin d'une emprise maladive. Nouvelle Vision : corbeau de malheur apportant -Liberté sur son dos.

- Bonsoir.
Politesse oblige ; éviter tout genre d'agression basée sur l'irrévérence.

Un léger sourire sur le visage du Gryffondor, comme pour remercier l'Ombre de sa présence.
Reconnaissance muette d'un noctambule.

Sincahonda en l'air devant lui, chatouille délicatement sa narine : l'enfant de la lune est protégé, ce soir.

Il y aura du sang collé sur la sève des arbres ce soir,
un cerveau en ébullition et des idées plein la tête,
une survie idéale pour un gamin en perdition,
la continuité d'une formation surdimensionnée.

Infourno.
Tenter un choix judicieux parmi une longue liste d'inspirations,
visant avant tout la main du précepteur pour un radiateur portatif.

Pas de loup ni de coq au petit matin
mais le bruissement des corps
dont la chute leur est pénible
contre le lit des arbres : racines.

------- Pronostiques -------

1. La précision est parfaite pour sa première leçon du soir. La main entaillée de 91 subit des dégâts cuisants. [Réussite critique]
2. Une branche est touchée par l'impact du sortilège, qui passe juste à côté de son professeur nocturne. Spectaculaire mais inutile. [Échec]
3. Le sortilège touche sa cible mais c'est son avant-bras qui est touché. L'épaisseur des habits le protègent principalement du maléfice. [Réussite]
4. Le stresse lui monte à la gorge et c'est un bouquet de fleurs qui s'échappe de sa baguette. [Échec humiliant]

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Maître de jeu, Dim 29 Oct 2017 - 20:12


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Mangemort 91, Lun 30 Oct 2017 - 13:04


Nous avions ton age il y a a peu près ton age. Notes pour trop tard, pour l’inquiétude et quelques remords. Et l'envie de te forger comme on forge une épée. Inflexible et fort comme l'espoir d'une renaissance qui ne vient pas. La main qui goutte salement, nous ne savions pas pourquoi nous avions interrompu notre sort. Ni comment nous avions pu seulement penser que nous réussirions a t'ouvrir les veines, avec application. Nous étions de ces mères alcooliques qui se persuadent encore de pouvoir sauver leur enfants, sans se soucier la colère de ce dernier. Mais toi, tu nous l'apprenais de manière cuisante.

La main en feu qui se détend brusquement, la baguette qui touche mais qui ne touche pas le sol. Nous la rattrapons de justesse de l'autre. Nous n’étions pas droitier mais nous ferons avec. Les dents se serre sous la brûlure. Nous aimions la fumée tant que les flammes se tenaient éloignées et ne venaient pas nous lécher l’épiderme. Un râle et le colère qui nous emporte. Désolées fils. Mais ce soir c'est notre tour de danser. De jouer.

Le nez avancé dans une fierté mal placée. Le rythme cardiaque comme une balancelle au dessus du vide. Si intense que nos oreilles le confondaient avec les bruits de la nuit. Avec le cris du hibou qui dort au fond d'un arbre. Et le nez comme un bec. En avant. Et les yeux mauvais, ce comporter comme si tu n’étais pas celui que l'on connait.  

Bien joué.
Mais tu t'es pris dans nos filets.

#Metalo scencio.
Comme la cire en fusion qui avait brûler nos ailes il y a déjà deux ans.  



1. Et apprendre a viser. Le filet tombe loin de sa cible.
2. Et sous la colère nous emmêlons les mots. Ce n'est que de l'eau qui s’échappe de notre os.  
3. Le filet enserre l'enfant et commence dors et déjà a se resserrer.
4. Le filet est au bon endroit au bon moment. Mais a perdu de sa faculté a se resserrer  
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Maître de jeu, Lun 30 Oct 2017 - 13:04


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 1 Nov 2017 - 18:26


L'attitude était davantage à la comédie qu'à la tragédie. Ici, c'était tout autre. Il ne fallait pas plaisanter. Pas trop parler. Ecouter, avant tout. Projeter sa colère et faire connaître son savoir. Détermination haut placée. Voilà tout. Pas forcément une partie de plaisir, mais à lui, ça lui plaisait. Fascination suprême. Entre admiration et pollution. Une pollution pour l'âme, l'esprit : le psychisme. Il n'avait plus rien à perdre, c'est ce qu'il disait. Inlassablement. Indubitablement.

Quelque chose n'allait pas,
situation délirante.

L'élève qui assène un coup au professeur.
Quelque chose ne va pas,
les sonnes clochent.

Alarme. Alarme incendie dans la tête.
Sa main avait brûlé sur place,
c'était un très joli coup
en vérité.

Mais il n'eut pas le temps de se déplacer, se rappelant qu'il était à découvert.
Sans aucune défense, autre qu'un réflexe naturel.

Jeu des pensées,
malsain.

Orphelin.
Un mot, un maux qui voulait dire perdu. Seul dans les broussailles,
sans aucune défense, autre qu'un réflexe surnaturel.

L'enfant bascule sur le côté,
à moitié enchaîné dans le drap mortuaire.

- M*erde ! Ne pas céder à la tentation. Tentation panique. Passion désastreuse. Ruines artificielles. Il roule sur le côté, baguette toujours en main. Au moins, il ne commet pas les mêmes erreurs que son adversaire à moitié penaud, tort causé par la pitié. Il ne faut jamais. Le sang-mêlé tente de se délivrer des entrailles de l'Ombre. Il aime ça, inspecter l'intestin du Mal, de la vie. Il n'a jamais été aussi loin dans l'obscurité. Un combat instantané avec la Brume. Il prend plaisir à se taillader les jambes avec un #Diffindo. Il n'a jamais été aussi proche de la Mort et pourtant, ça le rassure. L'ombre la rassure, dans la nuit noire.

C'est un tournant.
Le tournant.

Dans la vie du petit garçon :
qui devient un homme.

Le mage est délicat avec lui,
bienséant et scabreux
le cocktail idéal
d'un père idéal.

Jean troué. Envie de tuer
pour le bien.

Il se relève, derrière un tronc d'arbre
l'Arbre-Temps ou l'Arbre-Famille
aux racines troublantes
se protéger davantage est essentiel.

Capacité d'adaptation intéressante,
la Mort lui plaît.

Defodio !
vers l'endroit du méfait humain
pour tenter de fuir dans la position opposée

l'illusion du mouvement
trahison d'une vision prodige.

----- Pronostiques -----


1. Lïnwe trébuche dans les racines de son arbre familial et son sortilège fend l'air de tout son éclat. Et c'est tout. [Échec]
2. Le garçon arrive à viser un point situé au milieu de leur distance respective, ce qui lui permet de bouger d'un mètre sur le côté pour anticiper une future attaque. [Réussite]
3. Le garçon parvint à cibler le Mangemort et un gros trou se creuse sous ses jambes, ce qui lui permet de bouger à son aise. [Réussite critique]

4. Lïnwe touche accidentellement l'arbre devant lui, ce qui a tôt fait de le défoncer. Le gamin tentant comme il peut de pas s'faire écrabouiller. [Échec critique]

Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Maître de jeu, Mer 1 Nov 2017 - 18:26


Le membre 'Lïnwe Felagünd' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Mangemort 91, Jeu 2 Nov 2017 - 10:48


Il y a une fierté mal placée qui semble briller dans un regard a moitie teint par l'ombre grandissante du masque de cuir. Une fierté maternelle un peu malsaine. Bonheur inavoué de voir notre louveteau blesser sans remords, en témoignait encore notre main brûlante et inutilisable tant que nous le décidions. Nous aimions la douleur, elle nous ramenait au vivant. Au monde des sensations. Un souvenir encore récent de la perte de nos yeux. Ou nous avions cru que plus rien ne brilleraient.
Mais nous te regardons. Comme la nuit brûle, ton ombre dans l'eau.
Nous t'admirions changer ta cellule en un point de mire.
Nous voyons la peine dans les pores de ta peau.

Et tu t'en sors encore. A ce demander ou tu as pu apprendre tout ça. Nous ne t'avions rien montrer, tu ne savais rien de notre identité, et nous doutions fortement que l'un des nôtres t'ait réellement entraîné. A part peut 08, sauf qu'a force de trop rêver aux étoiles, il a la finesse et la dextérité d'un cheval. Laisse nous rire si c'est entre ses doigts que tu es passé. Mieux valait ceux de 39, sous lesquels nous aurions voulu passer nous même. Nous pâmer. Trépasser. Pour ce cher Trente-Neuf nous aurions fait n'importe quoi.  

Et te revoilà droit, face a nous dans un manteau de fausse fierté qui ne dupait que toi. Nous rions de toi. Mais nos mots étaient sincères, et nous te formerions. Pour lutter. Pour te donner les armes. Parce que nous ne voulions plus jamais voir l'ombre qui avait habité tes yeux lors de notre dernière entrevue.
Parce que les ombres noctambules dansaient tout autour de toi.

Nous ne comprenons pas trop comment tu parviens a te décaler de ma perspective. Comme ça comme rien. Alors que notre bras s'armait déjà de notre sort chéri et favori.
L'#AngoNubes prodige.

1: Le sort est parfait. L'habitude et la dextérité. Notre sort fusait. Et la fumée entourait ta gorge avec une finition presque parfait. [Réussite Critique]

2: Il nous faudrait peut-etre penser au vent avant de lancer ce sort. Voila le nuage qui nous revient en plein visage, pour une de nos plus grand plaisir. [Échec critique]
3: Le sort te touche. moins danse que voulu, mais le changement de direction final nous a perturbé. [Réussite]
4: Et toujours e masque qui nous empêche d'articuler. [Échec]  
      
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Maître de jeu, Jeu 2 Nov 2017 - 10:48


Le membre 'Mangemort 91' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Mauvaises pensées

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 7 Nov 2017 - 13:39


Le plaisir de prendre le dessus d'une bataille. Une bataille pour l'éternité. La survivance irréelle d'un monde réel. Tentation de subir des dégâts, uniquement visuels. En un spasme décalé, il mouve sur le côté. Changement de perspective hilarant. Son ennemi est un de ces parfaits classiques qui se délectent de statisme trop prévisible. Des nuances assez particulières, parfois fades. Trop lisse. Délicats et sans plis. Un paysage en image, pas de nostalgie ondulant dans les pensées. Aucune probabilité — silhouette masquée par les feuillages.

Il y avait un trou dans la terre
à l'image des étoiles dans le ciel
une galaxie gruyère
rêve coulant dans la
-nuit noire.

Tableau de chasse ; un regard attentif en la direction de l'Ombre, penseuse de toutes les pensées. Oeuvre charnière à son existence, le tournant. Quel est cet étrange nuage toxique qui lui revient sur le portrait ? Ce lui semble être un croquis, une esquisse. Une ébauche de soi. Une photographie flottante dans l'eau. Le reflet de sa vie devenue pathétique. Lui montrer qu'on s'est trop laissé bouffer par les mauvaises pensées et elle va lui apprendre comment s'en débarrasser. Alors l'enfant observe silencieusement, la baguette toujours en avant comme pour se protéger d'une lueur intacte. L'innocence de s'abandonner.

C'est malsain de simuler sa propre mort.
Le garçon reste inquiet devant le spectacle muet.

Un remord peut-être
qui l'oblige à faire bouger les choses

de peur qu'on l'attaque par derrière
illusion désabusée : -vérifier
la véracité de l'action -vérifier
si ses yeux lui mentent
et alors, les arracher
pour mieux voir.

Incendio !
vers ce point de fuite
où les branches et les feuilles
s'avancent et dancent
sous un feu nocturne.

1. Lïnwe éternue à ce moment-là. Allergique à une certaine forme de pensée. [Échec]
2. Lïnwe se raccroche à une branche et s'écorche une partie du bras. -Maladroit. [Échec critique]

3. Le sort fuse vers le bois mort à proximité de 91. Lïnwe ne réfléchit pas aux conséquences de son acte quand un mètre ou deux déjà,
prennent feu à travers les arbres. [Réussite]
4. Le sort est bien lancé et précis, les feuilles brûlent sous les pieds de 91. [Réussite critique]


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Mauvaises pensées

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 28 sur 30

 Mauvaises pensées

Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29, 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.