AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 2 sur 15
Cours N°6 : Voyage scolaire.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Ven 5 Jan 2018 - 15:14


LA Élius


Bon pas de réponse normal, c’était pas comme si ton prof allait répondre à chaque fois qu’on lui posait cette question, autant attendre qu’il y’ait tout le monde d’arrivé logique. D’ailleurs en parlant d’arriver, voilà l’autre Jaune qui se pointait en patinette. Haussement de sourcil dubitatif de ta part, pourquoi il se trainer encore avec ce truc ? Personne pour lui dire que ça servait à rien au bout d’un moment de l’amener par tout ? Il avait des pieds, il pouvait s’en servir comme tout le monde non ? Visiblement non. Tu soupirais, déjà ça commençait mal, il allait falloir se le coltiner tout un week end. Déjà que ça devenait compliqué pour la durée d’un cours classique, si là Arty survivait, ça tiendrait du miracle.

Puis le défilé d’élève se poursuivait. Mered, de toute évidence délivrée de son rhume et qui prenait soin de faire comme si elle ne te connaissait pas, suivit de Marjorie à qui tu faisais un coucou enthousiaste. Puis une Rouge jamais vu auparavant, ou alors t’avais complètement oublié, chose également possible. Trottinant derrière la blondasse de Poufsouffle, celle-là même qui t’avait donné la nausée juste en se pointant à tes cotés l'autre jour. Mais là, ça allait mieux, elle avait dû changer de parfum et prendre quelque chose de plus conventionnel et plus agréable. Tu trouvais surprenant que son petit toutou attitré ne la suivait pas à la trace, elle avait dû le perdre dans le coin. A non, en fait, voilà qu’il arrivait le petit oisillon qui avait peur de voler de lui-même, machinalement un rictus amusé s’était dessiné sur tes lèvres. 3 jours avec ces ceux-là, ça pouvait être marrant au final, t’aurai pas mal de chose à dire à la blonde à propos de son poussin d’ailleurs, pas sûr que ça lui fasse plaisir en plus, mais peut être qu’elle retrouverait un semblant de repartie.

Ta réflexion s’était évanouie à l’arrivée de Peter, voilà qu’il houspillait le préfet raté t’arrachant un léger pouffement de rire alors que l’enseignant continuait à jouer les profs supérieurs. Même pas ça avait décollé le sourire de ton visage, bien au contraire. C’était marrant de voir comment le prof de divination était nettement plus agréable en dehors des cours. Apercevant la directrice adjointe, tu te retenais de demander au nouveau prof si ce genre d’activités (bonbon et papotage) lui manquait maintenant qu’il enseignait et saluait d’un bonjour poli Miss Philaester.

S’en était suivit l’arrivée de l’infirmière de toute évidence très enthousiaste à qui tu répondais de la même façon. Puis un Jaune qui y allait de son bisou à son préfet de maison. Et enfin Élius, offrant quelque chose à Peter, te rappelant que toi aussi t’étais sensé filer quelque chose à ce prof. Ton petit article amateur rédigé avec ta mère. Tu l’avais oublié dans ton dortoir, ça attendrait. D’autant plus que, t’arrachant un sursaut, la tête du dernier arrivé s’était logée sur ton épaule, chaleur doucereuse émanant de sa présence dans ton dos, quémandant une petite attention.

Oui mais non, il avait grandi le p’tit gars depuis votre dernière balade en extérieur et surtout, on t’avait mise au courant de quelques-uns de ses agissements. Bien sûr tu ne pouvais pas le blâmer sans que ça sonne trop hypocrite. Du coup ta tête avait été se poser contre la sienne, pendant  que ton regard se perdait dans le vide sur un détail d’une pierre blanchi que toi seule voyait.   « Car tu le mérites peut-être ? Les autres baby-sitters sont pas là aujourd‘hui? » Ca relevait plus de la boutade qu’autre chose. Après tout, ce n’était pas à toi de lui faire la morale, de toute manière il s’en contre fichait. Tu soupirais. Si Marjorie venait pas à lui jeter un nouveau sort dessus, ça aussi ce serait étonnant
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arty Wildsmith
avatar
Modération RPGPoufsouffle
Modération RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Arty Wildsmith, Ven 5 Jan 2018 - 17:41


LA de Peter

Trigger warning + allusions tendancieuses (je crois)

C’est là qu’il tique. Mais il est où Zaza ? Vent de panique dans les cheveux du Blaireautin. Il ne pouvait pas partir en sortie sans lui, il allait mourir, les autres étaient particulièrement tellement trop méchants. Sans son pote, il n’était pas en sécurité. Cette idée lui fait resserrer la prise autour de l’aluminium de Meryl. Puis, pour tout avouer, l’arrivée de Mered n’était pas pour le rassurer non plus, on parlait tout de même de celle à cause de qui il gardait une cicatrice au niveau du coude. Mais il ignore l’arrivée des autres, ils ne l’intéressent pas vraiment. C’est seulement l’appel de son nom qui lui fait relever la tête. Ses yeux rencontrent alors la silhouette du professeur de divination, illuminant la flamme d’insolence dans ses iris claires. Il se prenait pour qui celui-ci ? Pensait-il vraiment pouvoir parler à Arty de cette manière ? il faudrait vraiment que lui et Aza pensent à faire une petite fiche introductive pour le corps professoral, les informer exactement de leur personnalité d’élève.
Certainement qu’il allait se relever, oui, bien sûr, parce que c’était bien son genre, d’obéir au premier enseignant qu’il croise. « Bah ça se voit pas ? C’pour rouler. C’est une trottinette monsieur. » C’est qu’Arty le prenait pour un imbécile en plus, ça le fait pouffer.

Mais bien qu’il entendît la réplique tout de même à la fois clichée et cruelle du diseur de bonne aventure, il ne put y répondre tout de suite. La faute à son camarade Blaireau qui avait eu la bonne idée de venir lui faire un bisou sur la joue. Le gamin ne comprend pas tellement cet entrain pour sa personne mais il n’allait certainement pas dire non à un rapprochement fortuit. Il hoche poliment la tête. Trop de choses à assimiler, il se replonge dans ses pensées. Pas question de se lever pour le moment. Puis cela lui aurait fait rater ce fameux moment. L’arrivée d’Askin. Effectivement, le fait d’être dans la team des goules lui pince son égo capricieux. Il n’était pas une goule, et même pas il avait une petite attention pour lui. Les Serpentards, les goules, et Arty, par exemple. Non, du tout. Ça le chagrine mais n’efface pas l’illumination souriante qui lui passe sur le visage tandis que le Serpenteau s’approche d’eux. Un sourcil relevé il observe le jeune homme offrir du thé à McKinnon. Étrange, pourtant, ça ne l’intéresse pas. Non, il reste focalisé sur les jambes d’Élius, beaucoup trop proches à son goût. Ou pas assez. Brutale envie d'y planter ses ongles, un instant.

C’est d’une joie naïve qu’il accueille la réplique du Serpenteau. Il aurait aimé être capable de lui répondre directement, qu’il n’était strictement pas intéressé par ce qu’il y avait sous sa jupe. Mais ce ne serait que mensonge, comme le criaient ses yeux. D’un doigté imaginaire il saisit le clin d’œil du garçon pour le garder en mémoire, puisqu’il ne peut rien faire d’autre. Même pas le temps de saisir une jambe pour lui dire de rester là, tout prêt. Trop tard. Et alors qu’Élius s’éloigne, Arty y est obligé, de se relever d’un bond, Meryl subitement délaissée. Il ne parvient pas à contenir l’excitation qui envahit son ventre à l’idée qui s’était imprimée, de la possibilité – ratée - qu’il avait eu de voir sous la jupe. Alors il se contente de le suivre du regard pour finalement le voir embrasser la jeune Blairelle sur la joue. Ça le calme brusquement, le sourire disparaît puisque la jalousie vient brusquement le démanger de l’intérieur. Mais il a compris, maintenant, qu’il ne pouvait pas attaquer tous ceux qui étaient proches de lui.

Il parvient donc à se faire violence, à s’arracher les pupilles, pour détourner le regard et se focaliser sur McKinnon, qui était resté seul avec sa réplique. « By the way, j’ai même pas d’acné, j’ai la peau douce des bébés moi. Regardez ! » Pas avec les yeux, mais avec la main. Arty s’empare des doigts du jeune professeur pour les poser contre sa joue. Ça le fait rire légèrement d’entrevoir comme un frétillement de plaisir chez McKinnon au toucher de sa peau. Forcément, d’un coup, toute trace d’insolence a disparu de l'expression du Poufsouffle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azénor Philaester
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Azénor Philaester, Ven 5 Jan 2018 - 22:44


Les presque retardataires arrivent peu à peu, et moi j'ose espérer qu'ils seront tous là à temps, même si je me fais pas vraiment du soucis. Après le sermon de Peter, je m'attendais, puisque nous sommes à Poudlard et pas dans un collège d'enfants à capacités restreintes, à ce que Artémis O'Toole, étrangement préfet de sa maison, se lève. Mais sous mes yeux ébahis, l’adolescent pré-pubaire a décidé de rester confortablement installé. Je lis dans ses yeux qu'il est persuadé d'agir convenablement, il prend vraiment les adultes pour des fous ou quoi. Et ça se dit partisan, allié de l'Ordre du Phénix. Mon pauvre enfant que sais-tu de la guerre des valeurs des convictions et de la hiérarchie, parce que c'est ce qu'est mon Ordre, et comment oses-tu prétendre y avoir ta place. Si j'avais su, je ne me serais pas dérangé à l'ajouter en temps qu'allié de nos troupes. Frères et sœurs d'armes? Alors qu'il n'est pas capable d'obéir à un ordre donné par un professeur? C'est quoi un numéro comique, une caméra cachée?
Sous mon masque, d'un claquement de doigt je l'aurai amené vers moi, mis à terre, fait comprendre ce qu'il attend dehors. Certainement pas des gamineries et des futilités.
Mais il n'attend que ça, des réprimandes, pour humilier le personnel. Alors pourquoi lui donner de l'importance, pourquoi se préoccuper de sa situation, de toute son incohérence. Il ne veut que prouver aux autres gamins de son âge qu'il a le cran de se confronter aux adultes. Pauvre enfant, j'en pleurerais de rire. Dans quelques temps tu ne seras qu'un vague souvenir. Artemis quoi déjà?
J'essaie d'imaginer la tête qu'il ferait, si il apprenait qui je suis. Le lien entre Azénor et la femme masquée qui lui avait donné rendez-vous. Et moi comment ais-je pu être aussi stupide. Que croit-il au juste, qu'aucun Phénix ne se cache dans le château? Nous sommes deux mon cher, presque trois. Toutes présentes. Toutes au courant de l'autre partie de ton âme, plus sérieuse, plus attractive. J'ai hâte de voir son cas, dans quelques années. Lorsque l'âge de la futilité aura disparu.
Je ne déteste pas les gens, encore moins les élèves oh non. Je m'en contre-fiche c'est simple. Alors qu'Artemis veuille faire ses gamineries très bien, qu'il dérange le cours et la sortie scolaire, et les élèves présents? Dans ce cas-là, ça sera allé simple pour Poudlard.


Je réponds à Amy d'une semblable étreinte, heureuse de la voir parmi nous aujourd'hui et pour le reste des festivités. On pourra, lorsque les élèves seront couchés, papoter entre nanas, comme au bon vieux temps...

Venons-en plutôt à Mered, alliée bien plus intéressante. J'imagine bien qu'elle doit retenir un sourire de me voir à côté de Ian. C'est dingue elle est de ceux en qui je placerai mon entière confiance. Je crois même au point de lui délivrer mon plus grand secret. Vu le temps passé avec elle, si elle avait de mauvaises intentions, je le saurais. Il est loin le temps où elle chapardait et rôdait dans la bibliothèque; du moins le temps où je la prenais en flagrant délit!
- Bonjour Mered. Oh mais je n'en doute pas une seconde. Malheureusement on ne peut pas vraiment dire cela de tous vos camarades.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ian Benbow, Sam 6 Jan 2018 - 10:49


Contenu sensible : violence verbale

J'observe les alentours, attendant patiemment que les élèves les plus rapides me rejoignent au point de rendez-vous. La première étudiante à me rejoindre est, quelle surprise, une Serpentard. Miss Ellis, plus précisément. À son arrivée, la demoiselle me salue poliment puis se lance dans une, vaine, tentative pour m'extirper le nom de notre destination. Elle doit bien se douter que je ne vais pas m'amuser à répondre à cette question à chaque fois qu'un morveux me la pose, quand bien même ce morveux est une bonne élève de la maison que j'avais dirigé ces trois dernières années. Décidant d'ignorer la question, je me contente de répondre par un bonjour des plus formel.

L'élève suivant est celui qui me fait le plus douté. Lorsque j'ai eu à choisir une classe pour m'accompagner, et que j'ai remarqué la présence du préfet de Poufsouffle, O'Toole, dans le groupe, j'ai voulu annuler. La réputation de ce blaireau n'est plus à faire, partout où il passe, il se fait remarquer. Et pas de la bonne manière. Étrangement, ça n'avait pas été le cas avec moi. Pas de quoi me réjouir néanmoins, rien que de le voir arriver sur sa trottinette, comme un gamin écervelé, ne présageait rien de bon. Cet être stupide devait voir, en ce voyage, une occasion d'échapper aux règles stricts du château, ainsi qu'aux miennes. Pas de chance pour lui, il est tombé sur le mauvais Professeur. Il me salue d'un air enjoué, vantant l'idée d'une sortie à Poudlard. Le regard que je lui porte n'a rien de sympathique, c'est un mélange entre de la haine et du dégoût. Ce jeune homme n'avait rien d'un futur grand sorcier, il représentait tout ce que je détestais à Poudlard. Un gars sans ambition, un mec qui se satisfait dans sa médiocrité, ne désirant se faire remarquer que par sa stupidité. Le genre d'élève à qui un Serpentard digne de ce nom se devrait de mettre la misère, mais non. Apparemment, tous voyaient en lui un ami. Dire que les verts et argents se sont radoucis depuis mon départ de cette école serait un euphémisme. De mon temps, il aurait été impossible de voir une personne si.. pathétique se pavaner dans les couloirs avec un Serpentard à ses côtés. Que de déception.

Je m'apprêtais à le sermonner, notamment sur cette trottinette qu'il avait décidé d'emporter avec lui. Malheureusement, d'autres élèves arrivaient, je décidais de repousser le sermon à plus tard. Il était inévitable que l'imbécile se montre irrespectueux, j'allais garder mes mots pour ce moment, plus l'audience sera nombreuses plus l'exemple sera montré aux autres. D'autres salutations formelles, jusqu'à l'arrivée de l'un de mes collègues, et accompagnant, Peter ! Et ce fut l'ancien préfet qui prit la peine de vilipender le jeune Poufsouffle. Sourire aux lèvres, je tentais de suivre l'altercation, n'attendant qu'un faux-pas de la part d'O'Toole pour me lancer à sa poursuite, face à un groupe de plus en plus complet.

Malheureusement, une distraction surgit dans le hall. La plus belle d'entre-elles. Azénor fonce droit sur moi, j'ai bien envie de l'embrasser fougueusement, mais ce n'est malheureusement pas possible. On se contente de sobre bonjour, suivit d'une question de sa part.

- Pour le moment, ça va. J'aurai peut-être besoin d'un coup de main plus tard dans la journée. Je fais une pause, dirigeant mon regard vers O'Toole et Peter, saisissant au passage la réponse, impertinente, de l'étudiant. Il en rajoute même en s'emparant de la main du Professeur de divination, oubliant ainsi la distance qu'il se doit de garder avec le corps Professorale. En parlant de mettre les choses en places.. Ha, salut Amy. Un signe de main dans sa direction, puis j'élève la voix. O'Toole !

Nul doute que, dorénavant, je possède son attention. Ainsi que celle, je l'espère, de tout les élèves présent. Je m'approche de Peter et du préfet, laissant Azénor en compagnie d'Adand. Toujours d'une voix que j'essaie de garder forte et sec, je m'adresse au clown.

- Cessez votre impertinence, O'Toole ! Vous pensez être drôle ? Ça vous amuse de casser les pieds de chaque Professeur dans cette école ? Après les cours de Miss Peverell ou Miss De Lanxorre, vous essayez de vous amuser dans les miens ? Laissez-moi vous dire que ça ne passera pas.

Je maintient un contact visuel constant, dans une tentative d'impressionner l'étudiant, chose qui, au vue de son manque de conscience, me semble peu probable.

- Poudlard est censé représenter l'excellence, et malheureusement la seule chose dans laquelle vous exceller est la stupidité. Alors, s'il vous plaît, terrez-vous dans un trou et fermez-là. Il y a des élèves dans ce château qui souhaite apprendre et évoluer, laissez-leur la chance de devenir de grands sorciers.

Je me détournais de l'étudiant, sourire aux lèvres. Ma réaction était peut-être légèrement disproportionnée au vue des événements, mais j'en avais tellement entendu à son propos, que je n'avais pu m'empêcher de le remettre à sa place.

- P'tit c*n. ajoutais-je à voix haute, en adressant à Peter un clin tout en retournant aux côtés d'Azénor.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lorelaï Peony, Sam 6 Jan 2018 - 15:45


Petit c*n.

Lorelaï venait d'arriver devant la grande salle.
Les yeux grands ouverts elle regardait son professeur insulter un élève.
Elle déglutit, déposant son sac. Fallait pas l'énerver.

Dire qu'elle n'avait même pas envie d'être là. Les enseignants se croient tout permis. Lorelaï avait des projets pour ce weekend, elle n'était pas au service de l'école vingt-quatre heure sur vingt-quatre, sept jours sur sept. Elle avait droit à un weekend de libre. Elle avait besoin d'un weekend de libre. Surtout maintenant qu'elle avait décidé de prendre soin d'elle. Elle voulait se lever tôt, passer à Pré-au-Lard, ou même sur le Chemin de Traverse si elle en avait le temps, s'acheter du nouveau matériel de dessin, et créer toute la journée.

Elhiya disait qu'elle devait tout sortir.
Elle l'avait accompagnée pour certaines choses.
Il y avait d'autres colères, d'autres tristesses, d'autres tensions à purger.
Elle avait besoin de temps, de temps pour elle et ses crayons pour y parvenir. Pas d'un rendez-vous en terres inconnus avec une bande d’adolescents et de professeurs mal lunés.

Regardant discrètement autour d'elle, la jeune sorcière fut prise de sentiments contraires.
Elle aperçut Mered qui discutait avec la directrice de l'école, peut-être auraient-elles l'occasion de s’entraîner comme elles en avaient parler par écrit ? Il y avait également Artemis et Élius, quelques poufsouffles, deux élèves qu'elle ne connaissait pas et le nouveau professeur de divination dont elle avait entendu parlé. Apparemment il aimait le thé. Puis elle vit Elhiya, et un sourire se dessina sur son visage au souvenir des instants partagés quelques jours plus tôt.

Finalement, son regard s'arrêta sur Ethan. Ils n'avaient pas encore eu l'occasion de se voir comme ils l'avaient prévu. Peut-être pourraient-ils discuter durant ce long weekend ? Au moins elle ferait quelque chose qui lui plairait.
En s'avançant vers lui, elle compta le nombre d'élève présents. D'autres aller arriver. Un étranger espoir mêlé de peur s’infiltra en elle.
- Salut Ethan, comment tu vas ? Tu sais où on va ? Il est pas content Benbow ?
Revenir en haut Aller en bas
Loredana Sparks
avatar
Modération GGryffondor
Modération G
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Loredana Sparks, Sam 6 Jan 2018 - 18:44


Bonjour, bonjour, je viens remplacer Céleste


Tout semblait être normal aujourd'hui. Réveillée après une longue nuit sans rêves, ou du moins aucuns dont elle se rappelait, la jeune sorcière se sentait enfin reposée, enfin prête à attaquer cette journée en espérant que rien n'allait la contrarier. Être de bonne humeur n'était pas une chose courante, chez elle. On la voyait rarement sourire dans les couloirs, elle marchait, regardant droit devant elle, sans prêter attention aux gens qui passaient à côté d'elle. Aujourd'hui, c'était différent. Elle se sentait mieux et avait envie de profiter de sa journée et surtout du week-end qui arrivait.

Mais avant toute chose, il fallait se rendre en cours, chose certes obligatoire et ennuyeuse, mais les cours de la matinée n'étaient pas les pires, elle avait peu de chance de s'endormir et espérer que sa malchance habituelle allait disparaître. Avant de se rendre à son premier cours, elle passa par la Grande Salle pour le petit-déjeuner. Une peu de pudding, des toast et du jus d'orange et elle était d'attaque pour la matinée.
Tout se déroula plutôt bien, il était maintenant temps de se rendre en cours de Défense Contre les Forces du Mal, l'une de ses matières favorites. Elle retourna quelques instants dans la Salle Commune afin de prendre ses affaire avant de se rendre devant la salle de classe habituelle où Benbow allait donné son cours.

Celle-ci était anormalement vide. En entrant, elle aperçut un mot écrit sur le tableau adressé aux élèves, leur disant de faire leur valise avant de partir tout le week-end. Loredana était perplexe. Partir tout un week-end n'était pas une mauvaise chose, mais elle était tout de même déçu de ne pas pouvoir profiter de son samedi et son dimanche comme elle en avait envie. Sans se poser davantage de questions, elle remonta dans la Salle Commune afin de faire sa valise en deux temps trois mouvements, prenant le nécessaire (ou même un peu trop) pour le week-end. Sac en main, elle descendit les escaliers en direction de la Grande Salle où plusieurs personnes étaient déjà présentes.

Le professeur Benbow était là, mais n'était pas seul. Il était effectivement accompagner de Miss Philaester, la Directrice Adjointe et également directrice de Gryffondor, de Miss Shield, l'infirmière de l'école et enfin du professeur McKinnon qui enseigner la divination. Elle reconnut la plupart des élèves présents. Notamment Alicia , Elhyia ou encore le fameux Artemis... Qui d'ailleurs se faisait déjà remonter les bretelles. Il ne manquait jamais d'occasion de se faire remarquer. On se demandait même s'il le faisait exprès.
Loredana rejoint le groupe, salua tout le monde et attendit patiemment d'en savoir un peu plus sur tout ça. C'était quand même intrigant, le mot sur le tableau restait vague et elle savait qu'ils pouvaient avoir des surprises ce week-end...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Marjorie Lunas, Lun 8 Jan 2018 - 3:01


Coucou enthousiaste d'Elhiya, je répond par un large sourire et un petit clin d'œil. Il veut dire beaucoup, ce clin d'œil, il veut dire je te boude plus. Il veut dire "je t'en veut pas de pas m'avoir défendu en enchantement" et il veut dire "c'est pas ta faute". C'est fou comment dans un simple geste, on peut faire tant de révélation ! Et puis une autre élève arrive, une Pouffy que je connais sans connaître pour avoir partager une grande partie des cours avec elle, sans que l'on se soit jamais parler. Elle semble me reconnaître aussi, puisqu'elle m'adresse un petit signe de la main, auquel je répond avec un petit sourire. Quelques élèves font encore leur entrée, puis vient le cortège du personnel de Poudlard. Mr McKinnon mon prof de divination, Miss Philaester la directrice adjointe, et enfin Miss Shields l'infirmière. Au moins ces 3 là je les connais, enfin plus ou moins. Le prof de divination me fait rire, il ne lui manquerait qu'une couronne sur la tête, à ce monsieur Moi-Je. D'ailleurs le voilà parti à faire une réflexion à mon préfet, tiens d'ailleurs il ne s'en était pas encore pris ! Je crois que c'est un exploit... Et puis voilà qu'il rentre en piste. Mister Askin. Aïe, j'avais pas cicatrisé moi encore, et me voilà parti pour 3 jours en petit comité avec le mec qui m'a trompé. Ca va être joyeux... Je détourne le regard de lui, non je me tourne carrément. Je te pardonne pas ! Mais il est joueur, fuis moi je te suis. Et j'ai perdu. Je sens un baiser ce déposé là sur ma joue, ses doigts fins sous mon menton. Mon cœur s'emballe, mais qu'est-ce qu'il fait ! Est-ce là la seule idée qu'il ait trouvé pour se faire pardonner ? J'ai envi d'aller le voir, de lui demander pourquoi, s'il s'en veut, qu'il m'explique. Lui dire que je l'aime et qu'il peut se rattraper. Et puis y a mon petit ange sur mon épaule qui me chuchote "Tu sais bien que c'est pas un gars pour toi, tu le retiendras jamais". Y a une expression pour ça : avoir les fesses entre 2 chaises. Aller, pense à autre chose, à autre chose, vite ! Je tourne mon visage vers Elhiya. C'est pire. Tête contre tête. Ah ça me fend le cœur ! Je retire mon clin d'œil là ! Je te boude encore plus, parce que je sais que cette fois-ci tu es au courant, tu sais ce qu'Elius m'a fait, et tu t'en fiche. Je m'éloigne un peu, s'il te plait Elhiya, garde Elius 3 jours auprès de toi, je veux pas vous voir.

Faut que je me concentre sur autre chose et vite, et contre toute attente c'est Arty qui me sauve, provoquant pour à nouveau McKinnon. Ah mais je crois qu'il y en a un qui en mourrait d'envi d'intervenir, Benbow entre en jeu. Et là je tique aussi. Mer**, il est au courant de ce qu'il c'est passé au dernier cours d'enchantement. J'espérais qu'il ne sache pas pour mon cas, et que les infos lui avait était rapporté de Miss Philaester, là où tout se passait à peu près bien pour moi. Mais si c'est Miss De Lanxorre qui lui a dit, la je suis les 2 pieds dans la bouse. J'ai horreur de faire mauvaise impression, alors si les infos viennent d'elle... C'est quitte ou double, soit elle n'a rien dit pour moi, faisant étonnamment preuve de compassion, soit je vais prendre chère. Ma décision est vite prise, je vais avoir un comportement irréprochable, comme ça pas d'ennui. Je vais devenir une petite souris, toute petite, minuscule. Regardez moi une dernière fois Monsieur Benbow, Askin et Ellis, 1-2-3 vous me voyez plus. Je n'existe plus. Oh quelle bonne idée, ce voyage scolaire...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ethan Turner, Lun 8 Jan 2018 - 6:49


Tour à tour, un deuxième enseignant, la directrice adjointe de l'école, ainsi que l'infirmière venaient d'arriver dans le hall, comme s'ils partaient en voyage avec eux. Ethan ne comprenait plus rien, c'était vraiment nécessaire d'avoir 4 membres du personnel enseignants avec eux? Déjà, le nouveau professeur de divination ne semblait pas particulièrement commode contrairement à l'image qu'il dégageait, mais en plus il fallait qu'Azénor soit là!? Et pour l'infirmière, fallait être rassuré de la voir, ou bien s'inquiéter du fait qu'elle doive les accompagner? Pour résumer, on avait deux enseignants de matières diamétralement opposés, une des plus hautes figures d'autorités de l'école, et l'infirmière. Poudlard pouvait vraiment se passer de tout ce personnel pendant trois jours? Et les patients, qui allait les soigner? Bon, ce n'était pas vraiment les problèmes du bleu et bronze, mais il y avait de quoi se poser des questions...

Quelques élèves arrivent, puis une voix s'éleva du groupe, c'était Monsieur Benbow, qui se donnait à fond dans sa remontrance à l'endroit d'Artemis. Le brun regarda la scène se dérouler à ses côtés, il ne savait pas ce que le jaune avait bien pu faire, mais pour avoir partagé plusieurs cours avec lui, il méritait certainement toute la Mer** qui lui tombait dessus. Par contre, même si c'était mérité, l'intervention de l'enseignant cassait drôlement l'ambiance qui régnait dans l'endroit. Puis cette insulte dite à voix haute...bon, tout le monde l'avait pensé à un moment où à un autre en présence du préfet, mais de la part d'un enseignant c'était vachement déplacé, et devant la directrice adjointe qui plus est.

C'est au même moment que le jeune homme aperçut une consoeur de maison qu'il appréciait bien, Lorelaï, qui s'avança vers lui.

-Hey Salut Lolly! Moi ça va, un peu à la bourre pour le cours par contre, et toi, t'a pas eu trop de mal pour faire ta valise et tout? Au fait, je ne sais pas si vous vous connaissez déjà comme vous êtes tous les deux de la même année, mais Lorelaï je te présente Alicia. Alicia, Lorelaï.
Dit-il en désignant alternativement chaque demoiselle de la main lorsqu'il prononçait leur nom. Alicia est ma petite amie...

Ohh mais c'est qu'il rougissait! C'était quelque chose que de se tenir la main, ou de se donner des bisous en public, mais c'était tout autre chose de prononcer ces mots-là à voix haute, surtout que c'était la première fois qu'il le faisait. Ethan affichait néanmoins un visage particulièrement radieux face à cette scène. Il laissa le temps aux jeunes femmes d'interagir entre elles, avant de reprendre là où il avait laissé.

-Ils n'ont pas encore dévoilé l'endroit où on se rend, ni pourquoi on a besoin d'autant de membres du personnel avec nous. Et pour le prof bah... j'ai pas vraiment vu ce qui s'était passé, encore une histoire avec Arty... mais je crois surtout qu'il a sauté à pieds joints sur la première occasion qu'il avait pour démontrer qu'il ne tolérerait pas d'idiotie pour le weekend.


Il se retourna ensuite vers la ravissante jeune femme à ses côtés, lui adressant un sourire particulièrement chaleureux, comme remplie d'espoir pour les jours à venir. Elle serait là avec lui pendant trois jours complets... au final c'est tout ce qui importait. Puis une réflexion apparut dans son esprit, qu'il transposa en question à l'endroit des demoiselles : « Vous avez déjà vécu ce genre de voyage scolaire auparavant? ». Ses yeux alternaient entre la blonde et... l'autre blonde. Décidément il y avait beaucoup de têtes dorées à Poudlard, mais nul n'était la splendeur de sa douce Alicia.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lorelaï Peony, Lun 8 Jan 2018 - 10:34


Ethan semblait content de la voir, ce qui faisait quand même plaisir. Une bonne bouille lumineuse comme ça, c'était toujours agréable. Non pas que la tête de Monsieur Benbow soit désagréable, mais quand il s'énervait ça donnait moins envie... Ou envie d'autre chose ?

Concentrons-nous sur Ethan... et sa petite amie ?

Lorelaï avait haussé les épaules quand le bleu lui avait demandé si elle avait eu des difficultés pour faire sa valise. Apparemment les enseignants s'en fichaient que leurs élèves aient pas de pyjama propre pour une sortie entre étudiants. En tout cas ils donnaient jamais le temps à personne de se préparer. Du coup, à quoi bon lutter ? Ils aimaient les surprises, vivent les surprises !

Et en terme de surprise, Ethan lui en servait une belle.
Lorelaï regarda Alicia avec un grand sourire et s'avança pour lui faire la bise, évidemment qu'elle la connaissait. C'était la jeune Poufsouffle qui avait peur de Jace, et d'Elhiya, à juste titre d'ailleurs. La jeune femme sourit en repensant à Elhiya, elle lui avait aussi fait peur au début... Mais ça avait bien changé.

Tandis qu'Ethan expliquait ce qu'il savait ou ne savait pas, Lorelaï jeta un regard vers la blonde de l'autre côté, espérant croiser son regard.
- Vous avez déjà vécu ce genre de voyage scolaire auparavant?

Ne pouvant pas répondre à la question en gardant les yeux fixés sur la verte - elle avait quand même été un minimum bien éduquée par sa grand-mère - Lorelaï se retourna vers les tourtereaux,
- Oui, on a été en France avec le prof d'étude des moldus. Mais c'était un drôle de voyage. Je me souviens même plus comment ça s'est terminé tiens... Et vous ?

Bah quoi ? Faut bien faire la papote en attendant l'arrivée des Gryffons qui se faisaient bien attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ulysse Daiklan, Mar 9 Jan 2018 - 14:57


L.A de Lhiya

Un matin.

Encore un.

Un de plus, un de trop. Juste, ne jamais se réveiller, ou ne jamais se rendormir. Se lever du lit, les images de ma nuit commençant déjà à s’effacer de ma mémoire. Chercher ses affaires, se préparer. Se doucher, tout est oublié.

Le matin d’une normalité barbante. Footing, seconde douche, dessin, aller manger en avance, pour éviter le monde. Mon insigne à la poitrine, je reprends rapidement quelques élèves qui font mumuse avec des bonbons néansang. Ah bah elle est belle la jeunesse ! De mon temps quand on voulait sécher les cours, son se cassait VRAIMENT quelque chose. En même temps, j’étais tellement tout le temps blessé qu’au final les profs me gardaient quand même en cours.

Je mange, dans la plus grande des tranquillités, t’façon j’ai largement du temps avant d’aller en cours, donc pas de dérangement. Mes yeux perdus sur le sol en direction de la salle de Défense contre Les forces Du Mal, je ne fais pas attention à ce qu’il se passe autour de moi. Je sais juste que quand je regarde le truc qui nous sert de tableau, à peu près tout mes nerfs se mettent en route, en même temps.

Courir dans les couloirs, apercevoir le regard réprobateur de jeunes élèves probablement plus studieuses que moi. J’m’en fiche j’suis préfet ! Je prends d’ailleurs quelque minute pour réprimander un grosse de première année. Non mais il courrait dans les couloirs, vous vous rendez compte ?!

Déjà, c’est une sortie donc je me change ! Bon en vrai j’ai pas trois tonnes de possibilités donc je met mon jean noir avec mes bretelles noir et ma chemise rouge bordeau. Voilàààà ! Insigne accrochée à la poitrine, et ce sera good. J’ai l’impression d’avoir oublié un truc… Ah oui mes affaires !

Pas le temps de me prendre la tête. Je récupère ma sacoche sans fonds et lance divers accios sur les affaires qui passent devant mes yeux, ainsi que sur ma trousse de toilette. Bon je dois avoir tout ce qu’il faut et plus encore ! Temps d’aller au grand hall.

Je vous passe le trajet, la seule chose de remarquable étant mon étonnement face à toutes ces personnes avec une valise. Ils ne connaissent pas les sort d’extension ? Bizarre. Arrivée devant les gens je vois que Mr Bendow n’est pas seul.

- Bonjour Madame. Bonjour Madame. Bonjour Monsieur. Bonjour Monsieur.


Jacob Jacob, le retour. Je me retourne vers le reste du groupe qui semble… étrange ? Oui, très étrange. Lhiya et Elius, les jaunes et Bleu à part, pareil pour les autres... Super l’ambiance. Je fais un « Salut les gens ! » général avant de me retourner vers les deux verts, la blonde a le regard perdu dans le vide. Rhooo mais faut sourire dans la vie ! Je m’approche d’elle avant de lui ébouriffer les cheveux dans un rire.

- Souris ! Ça te va beaucoup mieux.


Je me penche pour lui poser un bisou sur la joue et lui fait un grand sourire pour lui donner l’exemple, avant de me diriger quelques pas plus loin et m’adosser au mur. Les gens ont l’air bizarres aujourd’hui, j’ai pas trop envie de m’approcher là. De toute façon y’a probablement Jace qui va arriver et les rejoindre. Clairement pas envie d’être en sa compagnie. Mieux vaut attendre que tout le monde soit arrivé. On verra bien ce qu’il se passera par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Élius Askin, Mar 9 Jan 2018 - 19:49


L.A. d'Elhiya et d'Amy




Ça me fait sourire gentiment ton allusion là, tout ça pour un baiser... Salut Hercule ! Pour une fois qu'on est d'accord, j'dois bien te gratifier d'un regard approbateur. N'empêche, vous êtes dingues les filles. Ou... T'es peut être jalouse ? Nos joues presque collées, mes canines brillent à côté de ton visage de poupée. Quelques mots chuchotés à ton oreille et mes lèvres abandonnées un instant contre ta mâchoire : Tiens, un bisou de compensation. Tu me rends si doux Elhiya, je deviens un agneau avec toi, comment tu fais ça ? C'est quoi ton secret ? Sans attendre ta réponse, je laisse glisser mon petit sac en toile jusqu'à tes pieds avant de changer d’horizon.


Vous me connaissez, déjà une autre idée qui tape derrière mon front. Réajustant ma tenue, je m'approche de l'infirmière embarquée. Un raclement de gorge des plus sérieux et une mine grave de circonstance. Sans le coin de ma bouche légèrement étiré, on pourrait presque y croire. Pas le temps de régler ce dernier détail, me voici en scène. Petite inclination de la tête, salutation courtoise avant d'enchainer :


— Très heureux de partager ce voyage avec une consœur, Miss Shields. Coup d’œil espiègle pour m'assurer qu'un Certain Blaireautin entendra bien cette conversation. En effet, je suis moi-même médicomage, depuis peu. L'index pointé vers un insigne transparent, je n'hésite pas accentuer le jeu. Oh, j'ai une spécialisation un peu particulière. Mon sourire s'élargit à l'évocation du souvenir de cette rencontre. (le lien du RP concerné "Tomber amoureux" est juste au dessus de ce texte) Puis devant vous, jolie Amy, je reprends l'amusante comédie en me rapprochant  :


— Vous ferez attention, cet élève, là, il est atteint. Un coup de tête vers toi, Arty. C'est assez grave. Mon expression devient plus ennuyée quand j'ajoute : Je ne lui ai pas encore donné son traitement aujourd'hui. Impossible de ne pas mordre ma lèvre pour conclure cette réplique.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Mar 9 Jan 2018 - 21:54


[LA Ulysse]


Bon, t'avais eu droit à un sourire et un clin d'oeil de la part de Marjorie. Les clins d'oeil c'était un peu le moyen de communication par excellence dans ton entourage en ce moment. Ça rassurait, ça irritait, ça provoquait, ça amusait.. un éventail d'emotions fourni généralement avec un mouvement de lèvres ou de sourcil pour dire ce qu'il en était. Alors que la gamine en vienne à parler comme ça, ça t'avais fait sourire. Elle avait de toute évidence compris que tu pouvais pas t'amuser à dire à un enseignant de revoir ses méthodes peu équitables concernant les élèves. Par contre, pour sur, elle allait te demander de prendre un parti, chose impossible vu le sujet... Et ça n'avait pas manqué.

A peine le temps d'appercevoir que ça commençait à papoter en petit groupe, que les anciennes habitudes enfantines d' Elius te renvoyaient directement le regard noir de ta petite Jaune. Du coup Arty qui était familier avec Peter, puis qui se faisait remette en place,  ça t'étais passé au-dessus. T'avais vaguement eu envie de lui dire de pas commencer à échauffer tout le monde mais tu préférais les autres s'en charge. Dans le meilleur des cas il se faisait exclure, et dans le pire... non tu voulais pas trop y penser... Lui et sa trotinette pouvaient finir par ne faire plus qu'un de diverses façonx. Ce qui aurait pu être assez marrant. Mais face à la tête déconfite de la blairelle tu t'en moquais.  

Alors oui, virer le petit serpent que tu considerais encore comme un moufflet et aller causer avec Marjorie ça aurait pu être une idée. Surtout que de toute évidence il manquait encore du monde avant de pouvoir partir. Mais les discours hypocrites c'etait pas ton fort et tu les laissais volontier à ton cousin. Partage de tâches, ou quelque chose du genre. Pas de bol, il était pas là.  Mais à coup sûr la petite puce avait du avoir droit à quelques mots réconfortants. Et si ça se trouvait même à quelques promesses pour venger son honneur bafoué. Ca correspondrait pas mal.

Du coup, sourire en coin dépité, t'avais pas bougé d'un poil et sursautais vaguement quand on mettait ton semblant de coiffure à  mal. "Hey!.." Commencer à râler pour voir les prémices d'insultes mourrir en un sourire en reconnaissant le geneur en question devenait récurrent avec ce Rouge. T'avais sourit plus largement. Un coup d'oeil malicieux après son baiser innocent pour simple salutation, tu l'avais regardé se caler dans son coin. Voilà qui était peu courant

Pas le temps à la réflexion que les murmures du brun contre ta joue t'arrachaient un pouffement.  "Et je suis sure que ça te plairait" Pas besoin d'épiloguer sur le sujet, toute distraction et distinction affective intéressait le jeune ecailleux. Rien de nouveau la dedans. Aussi, sans surprise sur son départ mais plus sur sa dernière question et l'abandon de son sac, tu avais vaguement regardé avec quoi il etait parti s'amuser. Haussement dubitatif de sourcil sur son choix. Voilà qu'il continuait à chercher les faveurs du personnel du château. Toi, en attendant, t'etais à nouveau cerbère de son sac de toile... cette foi-ci tu tacherais de pas le paumer.

Par contre, faire du baby sitting de besace ne te dispensait de te distraire à  ton tour. Et vu que ton attraction préférée avait jugé utile de s'isoler un peu, t'etais partie le rejoindre (sans oublier les affaires qu'on t'avait confié). "Joli pins au passage. C'est ce qui t'impose de raser les murs désormais?" Tu lui avais montré son insigne d'un coup de menton, te hissais sur la pointe des pieds et lui collait un bisou sur la joue. Bah ouai, désormais vous vous disiez bonjour, alors tant qu'à faire autant continuer les politesses tant qu'elles étaient agréables. Petit sourire amusé et tu te callais à côté, observant le groupe d'élèves depuis le mur.

Le point de vue changeait pas grand chose en fait. Y'avait toujours Lorelaï qui papotait avec Ethan, lui même toujours accroché à sa propriétaire comme si de rien n'était. Marjorie était...  prête à bouder pour 3 jours. Loredana était arrivée tu ne savais quand et toi t'avais la fichue envie de prendre la main du blond et de lui dire "vient on se barre ça me saoule déjà". Mais non à la place t'avais fait glisser ton sac devant toi et extirpais une sucette à la pomme chimique. "Tu veux?".  Machinalement tu lui en avais tendu une avant de fourrer la tienne dans la bouche. Ca ferait passer le temps
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ulysse Daiklan, Mer 10 Jan 2018 - 11:17


Un regard toujours aussi malicieux tandis que je m’éloignais. L’épaule contre le mur je regardais les gens aux alentours. Oui décidément y’avais une ambiance étrange. J’ai l’impression de voir un puzzle monté à l’envers. Quoi que finalement le mini-troll semble se lasser de la verte et qu’il va voir sa ché… ah bah non il va voir une accompagnante. Il lui prend quoi ?

Un sourire à la blague de la blonde. Oui sympa ce « pins » j’pourrais presque me vexer tiens, mais ma protestation est morte au moment où elle me dit bonjour. Je la regarde se caler à côté de moi tranquillement.

- Oui t’as vu. Maintenant je dois montrer l’exemple tout ça. Vous avez intérêt à rester sage mademoiselle Ellis.

Je laisse échapper un rire tandis que je lui fait un clin d’œil. Rester sage… Oui, non, je crois pas non. Mais c’est beau l’espoir. De toute façon je serais toujours moins pire que Arty donc ça va. Elle semble observer notre environnement avant de sortir des sucettes de son sac. Si j’en veux ? Bien sur que j’en veux. Par contre je n’arrive pas à retenir le regard plein de sous-entendu tandis qu’elle prend la sienne. Oui je sais c’est immature mais bon, c’est justifié.

- Je veux bien !

Non, je vais pas perdre le nord. Je capture et ouvre la sucrerie qu’elle m’offre avant de la manger à mon tour. Le gout de fraise et de lait envahis ma bouche, mais je reste bloqué sur le reste. Mais c’est elle qui m’a demandé pourquoi je rasais les murs ! Autant lui répondre. Je pousse doucement son épaule avec la mienne question qu'elle m'écoute.

- Non c’pas a cause de mon pins, mais tu trouve pas que l’ambiance est chelou ? Genre Lully et Ethan et Alicia. Et genre Elius qui va pas voir sa copine et préfère aller draguer j’sais pas qui ? Copine qui n’a pas l’air du tout contente d’ailleurs. Je comprends plus rien, j’ai l’impression d’avoir raté plein de trucs.

Et c’est probablement le cas. Déjà, quand y’a un cours ou y’a Lhiya, et Moi, isolés dans un coin a parler cordialement.. Moui, y’a décidément quelque chose de chelou. Et y’a pas son cousin dans le lot là ? Rhoo je pige plus rien. La seule chose dont je suis sûr c’est qu’Arty as déjà des ennuis. Bon d’un côté c’est rassurant y’a des trucs qui changent pas. Je pousse un long soupire, sucette en bouche en regardant la blonde. Pitié dites-moi qu’elle aussi elle a aucune envie de faire ce cours. Au début j’étais motivé mais là… Oui non. Juste non. Je sais même pas de quelle façon on va se rendre… où ? Oui voilà on ne sait rien, c’est génial.

Je sens que ce courds va être long.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Mer 10 Jan 2018 - 13:55


Montrer l'exemple hein? T'avais rigolé tellement ce genre de mots perdaient en crédibilité dans la bouche du blond. Quant à être sage... T'étais sage. Toi t'avais pas agressé d'eleves à coup de flèches, de nuages brumeux ou de geleta. Enfin si, un seul, mais pas en publique et puis vu que maintenant il avait un pins on dira que c'etait pas grave. Rapport? Aucun. T'avais juste tenté de pas te marrer encore plus lui adressant un dodelinement de la tête avec une moue enfantine. "Car tu serais obligé de me gronder? Quel dommage. Tu supervises les punions au moins?" C'était facile, t'avais pas pu t'en empêcher..

Et sucette à la bouche tu avais continué à compter les élèves maquants. Un vert absent, un jaune aussi de toute évidence. Niveau aigles, monsieur ex préfet blasé de la vie qui se trimballait avec sa vielle distinction s'etait ramené. Sourire éternellement radieux ce garçon un plaisir de le revoir... t'avais haussé un sourcil reprobateur. Pour venir faire des accusations dans le vide il était doué mais pour dire bonjour y avait plus personne. Pas étonnant qu'il s'entendait avec Aoi au final.

Tu regardais ailleurs, au niveau des couloirs, espérant que vous pourriez partir rapidement, pioncer dans un transport quelconque et arrêter de se dire qu'on vous pourrissait un weekend que vous auriez pu mettre à profit pour autre chose. Mais à côté de toi Monsieur Pins tout neuf semblait bien trop dubitatif pour ne pas poser de questions, il t'avait bousculée cherchant des réponses.

Sortant la sucette de ta bouche t'avais haussé une épaule et appuyais machinalement ton épaule contre lui. " Bah Lorelai, j'sais pas. Elle est plus proche de toi que de moi nan?" T'avais pointé la sucette sur l'aiglonne en esquissant un sourire en coin. C'etait pas comme si elle s'était confiée à toi. La sucrerie devia juste à côté. "Ethan est en laisse la... tu crois pas qu'il va bouger, pour le decoincer faut lui retirer sa muselière. Je doute qu"il ai trop envie de raconter ses prouesses de air guitare à sa belle" Les effluves de pommes avaient montré Alicia qui s'agrippait au brun comme à une bouée de sauvetage. "Et pour Marjo et Elius...". Un soupir t'avait échappé pendant que ton regard passait de l'un à l'autre.

C'était vrai que pour le coup, la petite blairelle sans sourire c'était bizarre. Douloureux même. Mais tu pouvais pas faire grand chose.. T'avais penché la tête sur le côté, prenant le blond pour un repose tête. "Simple. Les deux étaient ensembles. Le petit serpent est allé becoter un autre biscuit. Marjo lui en veut forcément. Et à moi aussi car je peux pas prendre de parti. En même temps.. j'risque pas d être crédible si je viens l'ouvrir..". Nouveau sourire en coin, nouveau petit soupir, tu t'etalais pas plus sur le sujet, Ulysse n'etait pas devenu amnésique il ferait le rapport tout seul sur ton manque de défense d'honneur bafoué.

Tu te redressais d'un coup, pas envie de laisser l'ambiance étrange te polluee. Tu lui souriais une nouvelle fois en haussant les épaules. "Bref .. j'sais pas grand chose . Elle est à quoi ta sucette?" Oui très important, il te semblait que t'avais pris un paquet à la pomme pourquoi il avait autre chose luî? Tu aurais bien été a coup de "vas-y fait goûter" en le lui volant sans attendre son avis mais c'etait le même principe que l'envie de se barrer d'ici. Apparemment fallait pas. [Color=green]"Si on se batre en douce car mon stock de sucette à pas le bon parfum ca passe tu crois?" Sait-on jamais, sur un malentendu ça pouvait peut être le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 15

 Cours N°6 : Voyage scolaire.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.