AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 3 sur 5
Cours N°6 : Voyage scolaire.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Mer 10 Jan - 13:55


Montrer l'exemple hein? T'avais rigolé tellement ce genre de mots perdaient en crédibilité dans la bouche du blond. Quant à être sage... T'étais sage. Toi t'avais pas agressé d'eleves à coup de flèches, de nuages brumeux ou de geleta. Enfin si, un seul, mais pas en publique et puis vu que maintenant il avait un pins on dira que c'etait pas grave. Rapport? Aucun. T'avais juste tenté de pas te marrer encore plus lui adressant un dodelinement de la tête avec une moue enfantine. "Car tu serais obligé de me gronder? Quel dommage. Tu supervises les punions au moins?" C'était facile, t'avais pas pu t'en empêcher..

Et sucette à la bouche tu avais continué à compter les élèves maquants. Un vert absent, un jaune aussi de toute évidence. Niveau aigles, monsieur ex préfet blasé de la vie qui se trimballait avec sa vielle distinction s'etait ramené. Sourire éternellement radieux ce garçon un plaisir de le revoir... t'avais haussé un sourcil reprobateur. Pour venir faire des accusations dans le vide il était doué mais pour dire bonjour y avait plus personne. Pas étonnant qu'il s'entendait avec Aoi au final.

Tu regardais ailleurs, au niveau des couloirs, espérant que vous pourriez partir rapidement, pioncer dans un transport quelconque et arrêter de se dire qu'on vous pourrissait un weekend que vous auriez pu mettre à profit pour autre chose. Mais à côté de toi Monsieur Pins tout neuf semblait bien trop dubitatif pour ne pas poser de questions, il t'avait bousculée cherchant des réponses.

Sortant la sucette de ta bouche t'avais haussé une épaule et appuyais machinalement ton épaule contre lui. " Bah Lorelai, j'sais pas. Elle est plus proche de toi que de moi nan?" T'avais pointé la sucette sur l'aiglonne en esquissant un sourire en coin. C'etait pas comme si elle s'était confiée à toi. La sucrerie devia juste à côté. "Ethan est en laisse la... tu crois pas qu'il va bouger, pour le decoincer faut lui retirer sa muselière. Je doute qu"il ai trop envie de raconter ses prouesses de air guitare à sa belle" Les effluves de pommes avaient montré Alicia qui s'agrippait au brun comme à une bouée de sauvetage. "Et pour Marjo et Elius...". Un soupir t'avait échappé pendant que ton regard passait de l'un à l'autre.

C'était vrai que pour le coup, la petite blairelle sans sourire c'était bizarre. Douloureux même. Mais tu pouvais pas faire grand chose.. T'avais penché la tête sur le côté, prenant le blond pour un repose tête. "Simple. Les deux étaient ensembles. Le petit serpent est allé becoter un autre biscuit. Marjo lui en veut forcément. Et à moi aussi car je peux pas prendre de parti. En même temps.. j'risque pas d être crédible si je viens l'ouvrir..". Nouveau sourire en coin, nouveau petit soupir, tu t'etalais pas plus sur le sujet, Ulysse n'etait pas devenu amnésique il ferait le rapport tout seul sur ton manque de défense d'honneur bafoué.

Tu te redressais d'un coup, pas envie de laisser l'ambiance étrange te polluee. Tu lui souriais une nouvelle fois en haussant les épaules. "Bref .. j'sais pas grand chose . Elle est à quoi ta sucette?" Oui très important, il te semblait que t'avais pris un paquet à la pomme pourquoi il avait autre chose luî? Tu aurais bien été a coup de "vas-y fait goûter" en le lui volant sans attendre son avis mais c'etait le même principe que l'envie de se barrer d'ici. Apparemment fallait pas. [Color=green]"Si on se batre en douce car mon stock de sucette à pas le bon parfum ca passe tu crois?" Sait-on jamais, sur un malentendu ça pouvait peut être le faire.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Artemis O'Toole, Ven 12 Jan - 1:55


Qu’est-ce t’as ? T’es sérieux là ? D’où tu me parles comme ça exactement ? Parce que t’es carrément un modèle d’excellence, toi, avec ta surcompensation d’autorité en carton. J’ai même pas encore commencé à m’amuser, t’as rien vu. Tu t’excites pour rien là, qu’est-ce que ça va être, après ? Alors reste souple, détends toi va, on est même pas encore partis. Tu vas t’évanouir à t'exciter ainsi, c’est pas bon pour ce que t’as, vérifie ton rythme cardiaque, tu m’inquiètes, faudrait pas clamser. T’as l’air tout content mais au fond on sait tous les deux, que tu essaies de marquer ton territoire, j’veux pas le tien, c’est pas intéressant, trop boring. Trop facile de poser des questions sans réponse et de traiter ses élèves d’idiots, on peut rien dire, normalement, n’est-ce pas ? Tu profites pas un peu de ta situation là ? Et on est censés te regarder avec admiration ? C’est bon t’as fait ton petit discours ? Tu as attiré l’attention de tout le monde, tu veux qu’on applaudisse peut-être ? J’peux te cracher dessus comment ça se passe ? Tu me dégoûtes.
Il se dégage de la main de McKinnon et saisit Meryl. Comme une envie de l’envoyer au combat pour aller rouler sur la gu*ule de Benbow. Il le mérite le bougre. Ça brouillonne dans le ventre du Blaireautin, impossible à contrôler. Il venait même de le traiter de petit c*n. Petit mais mignon, il suppose, contrairement à l’autre. Qu’on le réprimande parce qu’il se bagarre avec ses camarades, qu’il concocte des potions dangereuses, oui, sans problème, mais là. Non. Comme quoi, il n’était pas le seul à être dominé par la mauvaise foi.

Alors il veut saisir Odette, brusquement, même s’il sait que c’est signer son renvoi immédiat. Rien à faire, il ne se laisserait pas marcher dessus par un gars qui voulait juste montrer qu’il avait de beaux muscles.
Mais la voix d’Élius l’interpelle, il cligne des yeux plusieurs fois, comme s’il reprenait soudainement conscience, réveil agréable. Il le regarde parler à l’infirmière, Miss Shields. Arty l’aimait bien, beaucoup même, il s’était même battu pour sa beauté et son style, ça devait sûrement signifier un petit quelque chose. Il comprend immédiatement que le Serpentard parle de la dernière fois, quand il avait fait semblant de jouer au patient. Quand tout s’était mis à remuer à l’intérieur. Le souvenir le calme tandis que son air malicieux reprend position sur son visage d’adolescent. C’est vrai qu’il n’avait pas eu une dose quotidienne, c’est que ça pouvait se révéler inquiétant, pour sa santé, tout ça. Et abruptement, là, au milieu des autres élèves qui ne signifiaient absolument rien, ça lui manque, trop. La fureur passionnée lui revient férocement dans la figure, comme ça, sans prévenir, accompagnée d’assourdissants picotements dans ses doigts. C’est le signe de la dépendance ça. Il fait craquer sa nuque avant de se lancer.

Littéralement, il s’empare de Meryl pour glisser jusqu’Askin. La trottinette avait quelque chose de claquant tout de même, tout le monde ne pouvait pas se vanter d’être aussi distingué que lui, visiblement. Il ignore totalement le professeur, après tout, l’autre s’était fait entendre, et Arty avait décider de s’en fiche. Il y penserait demain – vous aussi vous avez vu cette ressemblance avec Scarlett O’Hara, c’est voulu. Mais pas trop proche quand même, marquer la distance, il fallait qu’il se contienne et ne se jette pas tout de suite sur cette lèvre pincée. « Et pas qu’aujourd’hui. Tu m’as laissé me dessécher carrément, là. Ça va pas. Tu veux que j’m’évanouisse ? » Mais ce serait un peu redondant. Alors le pied au sol se met à tapoter d’impatience, les doigts l’accompagnent sur les poignées de mousse de Meryl. C’est qu’un caprice semblait sur le point d’arriver.
« N’est-ce pas qu’un médecin doit suivre ses patients Miss Shields ? C’t’une faute professionnelle tout ça. Va falloir te rattraper. Vite. » A vrai dire il ne regarde même pas l’infirmière, trop occupé à inspecter les contours du Serpentard, les yeux rivés. Mais il ne tient pas longtemps le rôle du patient outré d’être délaissé. Un sourire vient se loger sur le coin de ses lèvres, encore une fois, dans l’étincelante expectative.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lydie Nouël
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lydie Nouël, Ven 12 Jan - 22:21


LA de Ulysse héhé


Quelques semaines auparavant elle avait eu cette conversation, en toute confession, à l'abris d'un paravent. L'annonce n'était qu'hypothétique, relevait probablement du secret, c'est pourquoi elle n'avait rien répondu à sa voisine de lit, lorsque celle-ci s'interrogea sur la valise de la rouquine. Elle y avait rangé le nécessaire de sorcier, une cape et quelques uniformes. De quoi survivre, le strict minimum.

Pas d'arrêt en salle de classe, quelques minutes de détentes supplémentaires, ses pas la guidèrent jusqu'au Hall. Des jeunes sorciers se sont déjà éparpillés un peu partout. Elle n'est normalement pas trop en retard, ne devrait pas avoir manqué quelque ce soit d'important. Pas mal d'adultes sont également présents, des accompagnateurs, très probablement. Son oeil noisette s'accroche à celui de sa brune, quand le professeur de Défense contre les forces du mal se rabat à ses côtés. Sourire en coin, elle repose son attention sur les élèves, cherche vers qui se tourner.

Elle s'attarde alors sur des cheveux dorés qui parviennent à lui arracher un second sourire en coin. Elle détache ses cheveux, histoire des les mettre en avant, ça faciliterait la compréhension. Elle file rejoindre son camarade Gryffondor. Elle sert alors à Ulysse son salut le plus cordial : dégainant sa baguette et la pointant nonchalamment vers la tête blonde, elle prononce calmement la formule.

- Cambiare Crinis Color Red 

La crinière du Lion perd en reflet et se colore de teinte rouges orangées, devant une Lydie qui sourit, et se pince les lèvres de satisfaction. Cela promettait d'être une nouvelle running joke.
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ian Benbow, Sam 13 Jan - 13:17


Je retourne près d'Azénor, ce même sourire toujours ancré sur mes lèvres. Je jette un coup d'œil rapide à ma montre. Encore deux minutes, puis je me lancerai dans mes explications avant de partir à l'extérieur pour emprunter le magicobus qui avait été réservé pour l'occasion. Mon regard parcourt le hall à la recherche de nouveau rebondissement. J'apercevais Askin en plein discutions avec Amy. Ils étaient ensuite rejoins par le signe successeur de Peeves dans ce château. Je fronçais les sourcils, encore une fois déçu de voir un membre de ma maison, enfin anciennement "ma", si amicale avec un être si pathétique que O'Toole.

Lydie Nouël descendait les marches du hall, marquant pour moi le début des hostilités. Je m'éclaircissais la voix, puis signalais aux élèves de se réunir au pied de l'escalier, sur lequel je montais afin de me retrouver en hauteur. Deux petites minutes plus tard, les élèves furent agglutinés à mes pieds, enfin, ceux de l'escalier quoi.

- Okay. Vous l'aurez compris, nous partons en week-end. Nous allons nous rendre dans la forêt de Sherwood afin d'y suivre deux cours spéciaux. L'un m'a été énormément réclamé, du coup nous y étudierons le patronus, l'objectif étant qu'à la fin de la séance chacun d'entre-vous soit capable de produire son propre patronus. Le second cours portera sur la métamagie. Vous vous en doutez ce n'est pas tout. Afin de pimenter un peu le voyage, j'ai décidé de créer une petite compétition entre-vous, mais aussi entre-nous, membre du personnel.

Je me permets un petit silence, laissant les habituels murmures faisant suite à une annonce s'évanouir.

- Nous avons tous composé une équipe. Bientôt, une liste de défis vous sera remises, chaque défi réussi vous rapportera des points, l'équipe avec le plus de point dimanche matin repartira victorieuse. Il va sans dire que certains défi ont été attribués à plusieurs équipes, de manière à ce qu'une seule d'entre-elles ne puisse le réussir.

Une nouvelle fois, je fais une pause. Non pas à cause des bavardages, cette fois, mais plutôt pour sortir la liste des équipes que nous avions composés la veille.

- Voici les équipes. Avec Miss Shields : O'Toole, Jenkins, Adand et Delacour. Avec Miss Philaester : Nouël, Dragoslav, Turner et Ellis. Avec le Professeur McKinnon : Hayajân, Vacuitas, Daiklan et Steinfeld. Mon équipe sera donc composé de : Peony, Askin, Lunas et Sparks !  

M'assurant d'un regard qu'aucun élève ne me lançait une grimace d'incompréhension, je descendais des marches pour me diriger droit vers la sortie menant au parc.

- Suivez-moi !

Quelques minutes plus tard, nous étions tous à l'intérieur du bus, prêt à démarrer vers notre destination. J'avais compté, tout le monde était présent. Jusqu'à maintenant, tout se passait plutôt bien.

- Le chauffeur me signale qu'il y en a pour dix minutes. Essayez de bien vous tenir, et installez-vous par équipe s'il vous plaît, je vais passer pour distribuer vos listes de défis.

D'un geste de la tête, je signalais au chauffeur qu'il pouvait démarrer.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Eliott Jenkins
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Eliott Jenkins, Sam 13 Jan - 15:14


Je reprends la place de Matt

Eliott avait cours cet après-midi de défense contre les forces du mal. Ce fut toujours une matière qui l'intriguait pour son attractivité. Peu importe comment le cours se passait, que les élèves soient assis devant un tableau ou bien à l'extérieur de Poudlard, c'était toujours très intéressant pour le serpent qui n'en ratait jamais une seconde. Il loupait qu'occasionnellement ce genre de cours et pour une raison plus que légitime. Sinon, même en étant malade, il lui arrivait quelques fois d'être venu lorsqu'il avait entendu le sujet sur quoi allait porter la leçon. Il faisait donc parti des élèves plutôt fidèles à cette matière et cela ne le déplaisait aucunement. En effet, être bien vu par le professeur était plus que nécessaire dans une matière qui l'intéressait fortement.

Après avoir mangé son repas, il se rendit donc devant la salle de classe afin d'être parmi les premiers. Néanmoins, la porte était déjà entrouverte. Il s'était donc permis de rentrer et remarqua le mot qui était affiché sur le tableau. Il y était inscrit que le cours n'allait pas de dérouler là-bas. Les élèves devaient donc préparer leurs valises car ils partaient trois jours, accompagnés du professeur et probablement d'autres membres du personnel, à l'occasion du cours. Le brun s'élança donc dans le dortoir des serpents afin de prendre la valise qui lui appartenait et d'y mettre toutes les affaires nécessaires à ce séjour. Il n'avait pas énormément de temps devant lui alors il se pressa un minimum afin de ne pas arriver en retard.

Une fois que cela était fait, il descendit les escaliers et se rendit dans la grande salle - lieu de rendez-vous. Quelques élèves étaient déjà présents dont le professeur ainsi que celui de divination, l'infirmière ainsi que la directrice adjointe de Poudlard qui était également la directrice de Gryffondor. Il les salua tous et se rendit près de Loredana avec qui il avait pu passer une soirée dans un bar il y a quelques jours de ça. Il était plutôt étonné qu'elle soit présente mais assez content.

- Salut ! Alors, tu t'es remis de tes émotions depuis la dernière fois ?, lui lança-t-il.

Il essaya, en parallèle, d'écouter le professeur qui donnait les indications sur le week-end. Il s'exprima en disant que cela allait se passer dans la forêt de Sherwood. Les élèves allaient étudier le patronus. Cela intéressait fortement Eliott. Ils allaient également étudier la métamagie. Le professeur précisa qu'il allait y avoir une compétition entre les élèves mais aussi entre les membres du personnel. Le brun avait hâte de voir ce que Benbow leur avait réservé. Il expliqua ensuite que chaque adulte présent avait une équipe à sa charge. Il y avait également une liste composée de défis, qui, une fois réalisés, allait faire remporter des points à l'équipe.

Le brun était dans l'équipe de l'infirmière. Au moins, s'il y avait le moindre problème au niveau de la santé, ils étaient protégés. Il était accompagné de trois autres personnes qu'il ne connaissait que de nom. Il était plutôt déçu de ne pas être dans la même équipe que Loredana mais il n'avait pas le choix. C'était le jeu. Tous les élèves suivirent le professeur qui se rendit vers le bus. Eliott monta à l'intérieur et apprit qu'il y avait dix minutes de trajet. Lors de celui-ci, il fallait se mettre en équipe. Il sortit donc du lot afin que les personnes de la même équipe que lui le reconnaissent et viennent. Le cours s'annonçait captivant.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Steinfeld
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alicia Steinfeld, Sam 13 Jan - 16:59


HRPG: Désoler encore Ethan et Lolly pour le délai :P

Complètement perdue dans ses pensées. Les choses se bousculaient, les élèves arrivaient un après l’autre… Puis Lorelaï vint voir Ethan et ils discutèrent. Pendant un court moment, un instant même, Alicia se demanda d’où ils se connaissaient et puis elle se souvint. Serdaigle… Ils étaient de Serdaigle. Alicia fit un grand sourire à Lorelaï avec un petit signe de main et fut soudainement frappé par la foudre… Ethan venait de dire qu’elle était sa petite amie… C’était certes, vraie, mais…. C’était vraiment plus qu’agréable à entendre… C’était… magique! Ali avait murmuré un faible « Salut Lorelaï. » visiblement perdue dans les vapes… Jusqu’à ce que sa bulle éclate soudainement dans un éclat…. Douloureux.

Bon, la sortie était plutôt agréable, la forêt de Sherwood, yeah! Cependant voilà, le professeur avait décidé de faire une compétition… Ali détestait la compétition, mais pire encore, il avait formé les équipes…. Heureusement, elle n’était pas avec son préfet. Sur ce coup, elle en était bien heureuse… Qu’elle ne soit pas avec Ethan était désagréable, mais seulement légèrement. Autant qu’elle soit amoureuse de lui, elle était encore capable de vivre sans ce dernier. Après tout, cela ne mettait pas fin à leur relation ou quoi que ce soit. Cependant, le fait qu’il allait être en équipe avec la blonde… Ça c’était quelque chose qu’elle n’apréciait pas. C’était marqué en gros dans le ciel d’une écriture vert fluo clignotante… Elle allait sans doute en profiter le plus qu’elle pouvait pour la déranger, la blesser et utiliser Ethan. C’était presque inévitable. C’était peut-être ça d’ailleurs son truc à elle ? Elle aimait trop les garçons? Incertaine et légèrement dans ses pensées, elle regarda Ethan, le regard visiblement inquiet. Elle ouvrit la bouche, voulant dire quelque chose puis se tut soudainement. Elle préférait se taire et suivre la cadence, incertaine de la destination.

Devant le bus, Alicia en profita pour regarder le ciel, puis de nouveau Ethan avant de lui parler, d’une petite voix. Sa voix trahissait son incertitude et son malaise face à la situation. « On s’assoit ensemble hm? » Cette fin de semaine allait être pénible. Elle ne connaissait personne de son équipe !! Heureusement, elle connaissait Peter, c’était un prof qui l’intriguait beaucoup. Il faisait pas mal de chose en plus d’être professeur quand on y pense… Malgré tout, elle allait essayer de garder la tête haute, ignorer Ellis qui n’existait tout simplement pas dans cet univers… Et faire de son mieux pour aider son équipe à gagner…
Assise dans le bus, Alicia se faisait particulièrement tranquille et silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Élius Askin, Sam 13 Jan - 18:04


L.A. d'Elhiya, Arty et Marjorie




Depuis la bouche béante de la grande salle, s'échappent les effluves du repas encore servi. Par grappes, l'immense pièce régurgite des sorciers aux ventres tendus. Leurs babines grasses ne cessent de s'agiter alors qu'ils s’éparpillent dans les alvéoles de la grande fourmilière de pierre. Quelques éclats de rire se mêlent parfois aux odeurs de viande en sauce. Pourtant, mes narines s'enchevêtrent brusquement dans une nébulosité d'agrume à l'accent torréfié. Immédiatement je tourne la tête et dévoile une expression malicieuse. Je t'avais deviné avant même de te voir arriver, Arty. Faudra parler de mon don à Peter à l'occasion... Derrière tes mèches agitées, je retrouve le visage de mon patient allongé. Tandis que j'écoute ta réclamation badine, mon regard amusé déambule de tes mains cramponnées à tes lèvres implorantes. Nos sourires se croisent juste au moment où un éclaircissement de gorge sonore interpelle la classe.


Dingue c'que vous me faites penser à Père, Benbow. J'serais prêt à parier que vous aussi, vous sirotez votre Whisky en faisant voltiger quelques moldus au bout de votre baguette pour l'apéro... Un peu suspendu à vos mots, je me réjouis du programme annoncé. Le patronus, j'ai pas encore eu l'occasion de franchement le maitriser ; une lueur argentée, tout au plus. Quant à savoir nuancer la puissance d'une incantation, c'est toujours utile. Si en plus on ajoute un peu de rivalité, ça ne peut qu'être distrayant. La promesse d'un weekend sans temps morts se confirme à mesure que vous composez les équipes. Puis progressivement, la masse d'élèves se désépaissit lorsque vous ordonnez de prendre la direction de l'extérieur. Mon sac ensorcelé abandonné à l'épaule d'Elhiya, j'n'ai que la désinvolture de mes quinze ans à trainer jusqu'au Magicobus. La rumeur des discussions excitées s'enfile par les grandes portes, et je m'arrange pour être dans les derniers à sortir. D'un geste, j't'attrape par le bras Arty et t'entraine derrière la statue de l’accueil.


Y'a ton bordel à roulettes qui glisse plus loin sur le marbre de l'entrée, mais j'en ai rien à faire. Là, c'est mon corps collé au tiens plaqué contre la pierre. Fallait pas me le demander deux fois. Les doigts agrippés à ton manteau, remontent jusqu'à ta nuque que j'attire vers moi. Ma deuxième main dérape un peu sur la surface à l'effigie de la vieille Sykes quand j'accroche mes lèvres aux tiennes. Nos cœurs battants réunis, j'ai l'impression que je n'en serais jamais rassasié de t'embrasser. L'arrivée - presque discrète - d'une besace en toile bien familière stoppe soudain la rencontre de nos langues affamées. Elhiya, j'ai reconnu ton ricanement mutin qui s'éloigne déjà. Sans séparer ma bouche de celle à la mandarine qui m'emprisonne, je murmure :


— Voilà, de quoi me racheter. Et mon étreinte se desserre tandis que j'ouvre les yeux sur tes iris claires. Emportant avec moi un peu du parfum de ta respiration ainsi que mon sac échoué, je trottine jusqu'au Magicobus. La mine satisfaite de l'enfant gâté étire mes traits pendant que j'avance entre les rangées de sièges. Wow, je m'arrête un instant devant tes cheveux flamboyants Hercule, j'veux les mêmes. Il faut que j'y pense, que j'trouve quelqu'un qui sache me faire ça ! C'est en direction de ta petite tête contre la fenêtre que j'avance Marjorie. T'es dans mon groupe, impossible de l'oublier. Essuyant d'un revers de manche mes babines encore battantes, je m'assois à côté de toi avant que le car ne démarre.


Dernière édition par Élius Askin le Sam 13 Jan - 20:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorelaï Peony
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lorelaï Peony, Sam 13 Jan - 18:49


Le petite Poufsouffle semblait dans la Lune, Lorelaï ne lui en tint pas rigueur, elle était elle-même ailleurs. Son esprit volait entre Elhiya et Ulysse qui semblaient étrangement proches. Elle pencha la tête sur le côté, songeuse. Quand s'étaient-il tant rapprochés ? Déjà en enchantement avant les vacances de Noël, elle avait remarqué une sorte de complicité qu'elle ne leur connaissait pas.

Une pointe de jalousie pinça son cœur et remonta dans sa gorge. Elle avala soudainement sa salive de travers, et commença à tousser. D'abord le plus discrètement possible, ensuite de plus en plus fort. Elle devenait rouge, elle arrivait tant bien que mal à respirer, et dû s'éloigner du groupe pour reprendre son souffle. Elle entendit au loin Monsieur Benbow répartir les élèves en groupe. Le seul nom qu'elle reconnu était celui du meneur de claque. Les autres lui étaient inconnus, elle ne connaissait pas les noms de famille de tout le monde, et s'en fichait un peu. En tout cas, elle était contente d'être dans le groupe de son professeur de défense.

Le groupe se mit en marche vers le Magicobus. Lorelaï songea qu'elle se sentait déjà pas très bien à cause de cette quinte de toux, l'idée de prendre le bus ne la ravie pas. Néanmoins, elle rejoint le groupe et grimpa dans l'engin.
En passant entre les rangées, elle vit Élius qui s'installait aux côtés de Marjorie, il n'avait peur de rien le petit. La jeune aiglonne fit un sourire en direction de sa Marjolie comme pour lui signifier qu'elle ne serait pas loin si besoin, puis elle s'installa sur une banquette seule, elle déposa son casque sur ses oreilles et sortit son livre. Elle espérait qu'on comprendrait le message : NE PAS DÉRANGER. Mais de toutes façons, qui voudrait la déranger ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ulysse Daiklan, Sam 13 Jan - 19:43


L.A de Lhiya, Lydie, Alicia, ma sucette, la sucette de Lhiya, mes cheveux et le fauteuil du magicobus.

La première phrase me pique le cœur. Un soupire, je ne peux m’empècher de répondre immédiatement.

- Oui je pensais.. Mais visiblement elle est plus proche de ton cousin que de moi.

Pas tellement de la jalousie, juste du dépit. Je sais de quoi le vert est capable et je suis juste impuissant face à la situation. J’écoute la suite de ses explications, Ethan, Elius et Marjo, Ethan… Du air guitare ? Mais c’est magique. L’information sur les folies d’Elius ne passent pas inaperçue et restent dans un coin de ma tête, je me concentrerais dessus plus tard. Y’a plus important, deux personnes en couples coincées.

- Tête de Nœud était jamais là pour toi. Là Élius n’a aucune excuse, Marjorie est toute mignonne. M’enfin ils sont jeunes ils se remettrons.

Je continue de dévisager les gens, et plus le couple Pouffsoufle-Serdaigle face à moi. Trop coincés hein ? La blonde contre moi dit qu’elle n’en sait pas grand-chose. C’est faux, moi je ne sais pas grand-chose. Le temps que je comprenne que Marjo et Elius était ensemble, j’ai dû comprendre qu’ils étaient séparés. Là j’apprends même que Ethan a une chérie, et qu’il sait se détendre parfois. Mais plein de nouveautés magnifiques. Un sourire en coin à la réflexion.

- Je te laisse deviner.

Mes doigts autour de son batonnet, je lui retire sa friandise avant d’échanger avec la mienne. J’essaie de ne pas me concentrer sur mon estomac qui se contacte à la simple vision de ses lèvres se refermant sur la sucrerie. Je crois que mes yeux se sont encore assombris. Mieux vaut rester concentré sur le gout de sa sucette, voilà, pomme c’est bien. Je sens que ce voyage scolaire va être bien plus intéressant. Quoi que, sa dernière question finis par me faire rire.

- Je sais pas si ça passe, mais peut-être qu’on trouvera moyen de s’esquiver au cours du truc.

Interruption. J’avais même pas vu que d’autres gens étaient arrivés. Mais là, c’est une tête rousse bien familière qui se pointe dans l’antre du cours. J’avais son badge à la poitrine, et elle son éternel sourire en coin. C’est fou, elle est belle comme un tableau.
Je veux dire, rousse, plutôt jolie. Elle a de l’assurance et tout mais je sais pas, j’arrive pas à m’imaginer faire quoi que ce soit avec. Dommage, c’aurait pu être très drôle. Mais bon, de toute façon trop tard, j’ai raté mon occasion dans la salle de bain, faut faire avec. Puis, même si les tableaux sont magnifiques, qui pourrait coucher avec ?

Pas de réponse à ma question, elle arrive devant moi, toujours son sourire et sa baguette pointée. J’hausse les sourcils, et attends de voir ce qu’elle va me dire. Je me détache légèrement de la Serpentarde pour faire face à l’autre, bras croisés. Quelques mots, et je sais déjà le résultat. Je contacte la mâchoire, bras toujours croisés. Un regard noir dans sa direction. J’évite de me concentrer sur le rire de Lhiya mais me retiens de faire pareil. Oui, j’ai envie d’humour ce soir.

- Mademoiselle Nouël. Je crois que je vais devoir faire un rapport à la Directrice Adjointe pour un tel affront.

Je tente de garder mon sérieux, dans un défi de regard pendant quelques secondes mais c’est peine perdue. Surtout que la Directrice Adjointe est juste là et que Lydie s’entends bien mieux avec elle que moi, et que j’ai une sucette dans la bouche. Niveau enfant y’a pas mieux. Je relâche mes épaules et laisse mon rire échapper. Ma main vient immédiatement rejoindre la crinière rousse de mon ancienne préfète dans un ébouriffement amicale.

- Bonjour à toi aussi. Merci pour la couleur, je savais qu’il me manquait un truc ce matin.

Un clin d’œil avant que Mr Bendow se décide à commencer son cours. Alors ok, voyage prévu dans une forêt. Vous connaissez ma chance avec les forêts ? Un indice, ça commence par Acc, ça finis par Omentule, et y’a la probabilité de ma mort imminente au milieu. Je dis ça je dis rien. Les équipes en plus ont eu l’air d’être formé de façon à bien nous distinguer, et même dans le bus on doit suivre cet arrangement. Pf. Par contre quelque chose attise ma curiosité. Ethan et sa belle ne sont pas ensemble, mais séparés avec Lhiya et moi. Huhuh ? Je me penche vers la blonde et murmure à son oreille.  

- Toi Ethan, moi Alicia. Si tu gagnes, je suis à ta disposition pendant ving-quatres heures, si je gagne c’est l’inverse. Deal ?


Un bisou sur sa joue et un clin d’œil avant que je ne m’avance vers le charmant petit couple. Alicia semble inquiète. Mais il faut pas ! Un grand sourire sur mes lèvres j’arrive près d’eux alors que la jeune demoiselle fait la demande simple de s’assoir à côté de son amoureux. Demande rejetée. Par quoi ? Par les règles mademoiselle ! Enfin pas les tiennes, mais celles du cours. D’ailleurs je l’avais déjà vu en Divination c’est le moment de créer des liens.

- Coucou tous ! Excusez-moi jeune demoiselle mais je crois qu’on va devoir se mettre ensemble. Le cours se fait par groupe et tu es celle que j’ai le plus vu, à défaut de te connaitre. Enfin ça, ça peut changer.  

Un regard à Ethan, cherchant une quelconque approbation, avant de dire que ce n’était pas à lui de décider mais bel et bien à la blondinette. Je me retourne et capture sa main pour l’attirer dans le bus, à une place qui nous convienne à tous les deux. Je ne lâche pas sa main une fois assis, la détendant simplement. Qu’elle retire la sienne si elle veut.

- Désolé, quel rustre je fais. Ulysse Daiklan, Gryffondor. Alicia Steinfield c’est ça ? On a déjà eu un cours ensemble, mais dû oublier de me présenter.


Je lui fais un grand sourire, que j’espère être rassurant. Après tout, le but n’est pas qu’elle se sente acculée. Ignorant du mieux que je peux Lorelaï, apparement déprimée que son vert ne soit pas là. Je remets la bretelle qui s’était retournée, probablement lorsque Lhiya s’était mise contre moi. Le poids des responsabilité et de mon environnement reviens peu à peu loin de ma pierre d’oubli m’enfin, cela ne m’empêchera pas de gagner.

- J’espère que ça ne te dérange pas d’être avec moi. Comme je l’ai dis les autres je les connais pas, et quitte à être avec des inconnu, autant que l’inconnue soit jolie.

Pour la subtilité on repassera. Sourire gentil, pour le coup sans arrière-pensée. C’est vrai que je ne la connais pas, je me demande ce qui se cache sous cette petite tête blonde. Peut-être de la timidité, ou d’autres choses je ne sais pas. En tout cas, maintenant j’ai hâte de voir ce que nous réserve ce cours. Tout peux encore changer.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Sam 13 Jan - 22:13


LA Lysse, LA Lorelai, LA Ethan

Ton cousin et Lorelai. T'avais haussé un sourcil dubitatif, ignorant le degré de leur rapport. La curiosité n'avait jamais trouvé chemin dans ton esprit pour poser la question en fait. T'avais juste haussé les épaules à l'information sans voir quoi dire si ce n'était "Ah". Si ca te perturbait vraiment t'irais voir directement le principal intéressé.

Mais pas le temps d'y penser plus que le tendre surnom "Tête de noeud" t'arrachait un sourire amusé et le fil de tes pensées. Ça lui allait bien à l'autre préfet des rouges ce petit nom au final. Par contre tu voyais pas bien le rapport avec Marjorie. Certes Dey était parti dans l'image de "je serais là partout où tu seras pour t'aider et te soutenir" même avec la petite Jaune, mais tu ne t'étais jamais attendue à ce qu'il bouge le petit doigt d'une quelconque facon. Ca faisait un moment que t'avais cessé de croire à ce genre d'âneries. Resultat: haussement d'épaule aussi, inutile de s'attarder sur le sujet.

Surtout que d'un clin d'oeil malicieux à ta question, ta sucette à la pomme avait été arrachée de tes lèvres avec un "plop" peu discret pour etre remplacée par une autre. Bien que surprise t'avais esquissé un sourire amusé au voleur et faisais tourner la sucette sur ta langue pour définir le goût. "Ho bah fraise tiens.." C'etait bien aussi les fruits rouge chimiques mais t'ignorais que ca avait la capacité de fournir à Ulysse ce genre de lueur dans le regard. C'etait que du sucre et du colorant, pas de quoi nourrir soudainement autant d'intérêt là dedans.

Par contre l'intérêt de s'esquiver et se barrer d'ici t'avais pas quitté étrangement. Même s'il y'avait largement de quoi se divertir dans ce cours vu la composition de la classe. T'avais juste dodeliné de la tête en passant ta sucette d'une joue à l'autre en regardant les nouveaux arrivant. Une rouge entre autre dont la présence te retire ton appuis tête. Surprenant comme rection. Tu observais la scène d'un oeil circonspect avant de pouffer de rire à la nouvelle coloration d'Ulysse.

Bon, certes ça volait pas haut comme blague, mais au moins ca avait le mérite d'être original ou du moins d'avoir réussir à te faire te marrer vu la tentative désespéré deblond devenu écarlate pour jouer les préfet. Y'avait pas à dire, ce pauvre insigne n'avait de signification que pour les premières années, et encore...

Malgré le possible divertissement naissant, Benbow estime qu'il était temps de vous dire ou vous alliez: une forêt. Et pour quoi faire: des patronus. Bon il avait dit autre chose, mais le simple mot patronus t'avais fait écarquillés les yeux une seconde et une légère grimace avait pris place sur ton visage. Machinalement ton regard avait glissé sur Peter, peut être en un espoir silencieux de le voir intervenir pour dire qu'il valait mieux encore que tu passes un week end complet sur des oeuvres telles que "comment changer sa vision du monde", "réussir à croire que la vie n est pas éphémère en 5 lecons", plutôt qu'impacter une groupe avec tes merveilleuses prestations de paillettes argentees...

C'etait très certainement à cause de votre sujet d étude du week end que t'avais papillonné des yeux aux mots soufflés par Lysse. Il t'avait fallu une ou deux secondes pour saisir ce qu'il racontait et finir par lui répondre avec un sourire malicieux et un hochement de tête positif. Un bisou collé sur ta joue, le bout de tes doigts effleurant légèrement les siens avant son départ et tu le regardais se fondre directement sur le groupe face a vous. Rapide, de toute évidence il ne voulait pas perdre à son propre jeu..

Amusée tu le regardais voler Alicia à son oisillon qui restait comme deux ronds de flan devant tant d'audace. T'avais du faire un effort pour ne pas rire trop fort et désormais seule, tu décidais de rendre ses affaires à Elius qui avait disparu de ton champ de vision. Bien qu'il ne fut pas si loin, il était en de trop bonnes mains pour avoir quelque chose à faire de son sac que tu faisais l'éviter discrètement jusqu à des pieds. Malgré ton ricanement à la scène t'espérais avoir pu passer inapercue.

Maintenant, il te fallait trouver Lorelai. Un coup d'oeil vers le bus t'informait qu'elle s'etait déjà installée. Un autre coup d'oeil vers Ethan, lui n'avait pas bougé... question de priorité tu montais à ton tour dans le bus, t'arrêtais au niveau de la blonde et fouillais dans ton sac. Etoffe bleue et bronze extirpée, tu la posais sur les genoux de la demoiselle, posant un bisou sur sa tempe pas la même occasion et lui souriais avant de redescendre de votre mode de transport. Bah oui, attendre le reste de ton groupe c'etait la base quand même, surtout que vous deviez faire le voyage ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Artemis O'Toole, Dim 14 Jan - 2:44


LA d'Élius

Jamais au bon moment, vraiment, ce prof ne servait à rien. Sa voix résonne dans le hall et fait dresser les cheveux d’Arty, alors qu’il venait tout juste de réclamer, proprement, peu subtilement, un bisou, voilà que l’autre choisit cet instant pour donner ces maudites consignes. Le Blaireautin n’écoute que d’une oreille, ce n’est pas comme s’il pouvait être tout à fait concentré de toute façon. Mais il tique tout de même à l’entente de son nom, il doit faire équipe avec Adand. Mered. Il hoche la tête, grand non. Impossible. Il faut qu’il parle à Benbow. La rouquine se montrait violente et le détestait au plus haut point, il ne pouvait pas être dans sa team, ça allait forcément très mal se passer. Surtout qu’il était seul. Aza ne serait pas là pour la tuer, si jamais. Contestation par ici, il s’apprête à lever la main, aborder le méchant bonhomme pour lui faire comprendre de faire marche arrière. Mais le mouvement d'élèves précipités de partir en sortie l’arrête. Il en aurait presque oublié la fameuse requête, son traitement. C’est qu’il était même sur le point de courir derrière l’adulte qui s’enfuyait déjà avec les autres par les grandes portes.

Pourtant son regard est attiré par la main qui lui agrippe brusquement le bras. What the ? Véritable pantin il se retrouve soudainement contre la surface froide de la statue, à l’abri des regards, et surtout, là, face à lui. Il en avait même oublié Meryl qui gisait, désemparée un peu plus loin, absolument choquée de la façon dont elle venait d’être traitée. D’abord surpris, rapidement il reprend le contrôle, tandis que les doigts du Serpentard se glissent dans sa nuque, réveillant chaque atome de sa peau. Frissons difficilement contrôlables qui parviennent jusqu’à ses mains qui, démangées, se saisissent de la taille de l’autre, le ramener tout contre lui, plus proche, comme leurs lèvres cramponnées. Ce baiser avait beau être le deuxième, ça n’atténuait pas l’explosion dans sa poitrine, pire peut-être. C’est qu’il y avait là quelque chose de plus passionné que la première fois, largement. Complètement happé il n'entend pas le ricanement d'Elhiya. Focalisé alors sur le souffle d'Élius, qui dans une parole, vient caresser la bouche du Blaireautin, sorte de conclusion agréable. Se racheter. Parce qu’il était juste question de cette dose quotidienne ? Rien d’autre ? C’est pour ça qu’il se fige en le voyant s’éloigner, sa bouche se tord, frustrée tandis que les bras retombant, ballants, sûrement déçus. Il s’en veut terriblement. Il fallait qu’il l'arrête, la prochaine fois, il ne le laisserait pas partir. Il criserait, taperait du pied, des mains à en fissurer le marbre. Les bisous ponctuels, certes c’est joli et mignon, mais il lui en fallait plus, carrément plus.

Dans un soupir, le pouce et l’index viennent se frotter aux sourcils. Se remettre de ses émotions avant de se diriger vers le bus. Ça devenait difficile. Comme quoi, il connaissait la nuance, finalement. Ses doigts viennent enfin le réveiller en secouant ses mèches toutes retournées avant de se diriger vers le groupe. Il s’empare de sa trottinette au passage et de Bélésaire aussi, qui devait se trouver pas très loin. « Ouais ça va, boude pas, t’as pas vu que j’étais occupé ? » Mais elle comprenait vite, Meryl, les problèmes de cœur du Poufsouffle. Et elle l’accompagne joyeusement jusqu’au Magicobus qui se remplissait petit à petit. Rangée alors qu’il gravit les marches du gigantesque véhicule, puis il se faufile, presque sautillant. Il le voit là, assis à côté de la Blairelle qui l’avait poussé, mécontente, la dernière fois dans la neige. Les lèvres du Poufsouffle s’étire, et alors qu’il dépasse lentement Askin il laisse ses doigts effleurer honrizontalement, doucement le haut du torse tant désiré. Comme un besoin de le marquer avant d’avancer. Puis, un demi-quart de seconde plus tard il revient sur son pas, juste le temps de murmurer à l’oreille du Serpentard : « Va falloir doubler les doses, j’crois. » Parce que c’était loin d’être terminé.

Il va s’asseoir près du Vert & Argent avec qui il était censé faire équipe, mais pas à côté, faut pas abuser, il ne se mêlait pas aux étrangers. Sa sociabilité avait des limites. Tout de même, en épousant le siège usé – sûrement – il se dit que ce voyage commençait bien, très bien. Et surprise, à cet instant présent, le sourire accroché. Il supporterait toutes les Mered Adand du monde, rien à fiche.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mered Adand
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Mered Adand, Dim 14 Jan - 15:06


Je savais pas ce qu’avait prévu le Benbow, quatre adultes pour un troupeau d’élèves, ça sentait les groupes à plein nez quand même. Le blaireau méritait bien le sien attitré pour le surveiller. Il commençait déjà à s’attirer l’attention de Peter, pas sortable ce type.  Je me recentrais sur mon Livre, je rêvais d’être avec Azénor et / ou Megan au moins, éviter les présences masculines et surtout celle du clown de service. Les derniers camarades arrivèrent et le prof annonça le programme du week-end.

Comme anticipé, division de la classe en équipes équitables. Du moins en nombre car niveau qualité je n’avais hérité ni de la directrice adjointe, ni de mon sapin de Noël (Megan) mais le pire, Artemis était avec moi ! L’envie d’aller expliquer à l’enseignant que ça allait pas être possible était forte. Faire alliance avec cet incompétent ? Autant déclarer forfait de suite. Puis bosser sur le patronus que je maitrisais déjà. Je voyais la sortie cauchemardesque se dessinait. Enfin voyons le positif, dans mon malheur, je me coltinais pas l’ex de ma jumelle (Ulysse).

Métamagie aussi, c’était déjà plus intéressant et puis il avait parlé de compétition. Il m’avait touché là, je pouvais pas abandonner, je tenais une occasion de montrer mes capacités à Azénor. Elle en connaissait certaines mais aucune liée à mon aptitude au combat. Je lui avais rabâché à maintes reprises que je n’étais pas pour la passivité. Place aux preuves désormais, que le Phénix s’aperçoit des dispositions de l’Aigle. Volatil envisageant de voler aux côtés de cet oiseau de feu à terme.

Au final j’étais pas si mécontente de la tournure que prenaient les évènements. Dans le bus, je vis celui qui pouvait tout gâcher. Coéquipier imposé, animosité entre nos deux êtres, rien ne présageait une entente cordiale. A trois nous partions avec un handicap, pas le choix de faire avec le jaune et noir. Non sans avoir fait une mise au clair avant, j’étais décidée à faire des efforts néanmoins j’avais mes limites à ne pas dépasser. Je m’assis à ses côtés, pris une grande inspiration et me lançai.

« Détends-toi Artemis, j’vais pas te frapper. Bon, j’vais rien t’apprendre en te disant qu’entre nous c’est pas l’amour fou. On va devoir faire équipe et ça m’enchante autant que toi. », ou comment parler pour ne rien dire même si un rappel ne pouvait pas lui faire du mal vu l’intelligence du mec. « J’veux gagner cette compétition et pour ça, j’vais avoir besoin de toi. J’te propose de mettre notre rivalité de côté pendant ces deux jours, aucune agression, aucun mot de travers. Tu t’en sens capable ? Si oui tape là. », je lui offris la paume de ma main et attendis sa réponse.

Prendre sur soi et faire des concessions pour la victoire. N’y voyait pas une quelconque réconciliation. S’il acceptait ça durerait le temps du séjour, ni plus, ni moins. Et au moindre débordement, je m’occuperai personnellement de son cas. Je ne perdrai pas la face en présence d’Azénor, il me marcherait pas dessus sans réaction. Il avait déjà gouté à ma colère, libre à lui d’en redemander.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alicia Steinfeld
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alicia Steinfeld, Dim 14 Jan - 18:43



Alicia n’aimait pas vraiment ce qui se passait jusqu’à présent dans ce cours… Cette histoire ne sentait pas très bon. Tandis qu’elle déprimait un peu sa vie, un garçon était arrivé, totalement par hasard pour lui dire qu’ils faisaient équipe tous les deux. Pendant un instant, Alicia avait observé le rouge, regardant son visage. Il fallut quelques secondes pour se souvenir où elle l’avait déjà vue. Cependant la chose qui retenait l’attention d’Alicia en ce moment, c’était un seul détail assez flagrant… qu’elle n’aimait pas du tout. Il avait semblé plutôt proche d’Elhi. Chose qui partait mal pour lui.

« Hmm… Je ne connais personne dans notre équipe moi non plus. » avoua la blondinette avant de lui faire un petit sourire. Ce dernier semblait légèrement moins sincère et profond. Elle devait être trop inquiète. Puis finalement, c’est à ce moment qu’Ulysse lui prit la main et l’entraîna jusqu’au bus. Abandonnant ainsi Ethan, sans n’avoir le temps de dire quoi que ce soit, ni même de réagir en fait. Bon sang, cette fin de semaine allait réellement la rendre folle si cela continuait ainsi. L’idée du voyage était agréable, mais la situation avait changé. Elle ne pouvait pas apprécier un voyage scolaire comme ça. À présent, il ne lui restait plus qu’à espérer fort et prier. Elle souhaitait que ce cours soit rapide… Très très rapide.

Finalement assise avec Ulysse dans ce bus, elle avait sans hésiter une fraction de seconde et avait retirer sa main de celle d’Ulysse. Alicia n’était pas très à l’aise en ce moment. Le contact avec les gens n’était pas son fort, il la mettait mal à l’aise à moins de se sentir très proche de la personne. Steinfield aimait généralement tout le monde, mais ne laissait pas tout de même n’importe qui la toucher. Pour l’heure, elle avait été incapable de réagir face à Ulysse, prise par surprise. D’ailleurs, elle avait fait de son mieux pour essayer de mettre une distance raisonnable entre eux une fois dans le bus, mais… Loin d’être évident avec le peu d’espace sur un banc.

« Ulysse hm? Je crois qu’on a eut Méta ensemble et Divination aussi… Oui moi c’est bien Alicia. » Elle lui fit un autre petit sourire avant d’observer un moment les gens autour dans le bus. Tout ça lui semblait étrange en ce moment… C’était peut-être car elle voulait tout simplement rester tranquille avec Ethan… ou au moins être seule ?? Bref, elle n’était pas exactement certaine de ce sentiment étrange qui se bousculait en ce moment dans son esprit, mais elle ne se sentait pas à son meilleur. Silencieuse, elle en profita pour attacher ses cheveux en queue haute comme elle le faisait souvent, puis regarda de nouveau Ulysse. Peut-être qu’il était gentil? Malgré ses mauvaises fréquentations… C’était possible? Peut-être… Peut-être pas. Il avait l’air gentil en tout cas.

Le dernier commentaire d’Ulysse la fit cependant rougir Alicia avant de baisser les yeux un petit moment puis à nouveau de reposer son regard sur le visage d’Ulysse. « Merci… En même temps on est pas beaucoup de fille dans le groupe alors c’est plus facile. » dit-elle avant de sourire timidement. Alicia savait qu’elle était jolie, mignonne dans son propre style. Cependant, elle ne se faisait pas d’illusion. Elle était loin d’être la seule à être jolie… Cependant, elle ne pouvait pas rester là en silence sans dire ce qu’elle avait à dire…

« Tu sais Ulysse, je ne sais pas pourquoi tu fais tout ça… Si vraiment tu veux tout simplement me connaître et qu’on travaille ensemble et fasse connaissance. Parfait… Par-contre si c’est ton but, je doute que ce soit une bonne idée pour toi. Je ne pense pas que ton amie va apprécier de te voir discuter tout amicalement et me dire que je suis jolie. Après tout, je suis une Pouffy bonne à rien qui donne des nausées et qui en plus manque de répartie. » dit-elle, se pointant de l’index en expliquant tout ça. « Par-contre, comme tu es son ami. Tu peux sois être complètement débile de vouloir être ami avec une fille comme elle et aveugle… Sois, tu serais encore plus naïf qu’elle me croit sans doute naïve… Tu pourrais être aussi son esclave j’imagine… Ou alors tu es un ami proche d’elle, aussi méchant qu’elle et tu fais que jouer à un jeu stupide avec elle. Si je suis ça en ce moment. Une cible, amuse-toi bien. Rendue où j’en suis de toute façon, on pourrait difficilement me faire vraiment plus de tord ou de mal de toute façon. » Alicia ne faisait aucunement confiance à Elhiya et par le fait même, tous les amis d’Elhiya était du coup à surveiller. « On va devoir travailler ensemble pour le cours… Contrairement à certains élèves, je suis vraiment là pour travailler, étudier et apprendre. Je veux terminer mes études avec de bons résultats. Donc du coup, je vais faire de mon mieux pour bien travailler avec toi et nos deux autres collègues peut importe si on s’entends bien ou non… Mais tu vas devoir travailler drôlement fort pour me convaincre qu’un ami à Elhi peut être une bonne personne gentille sans fond de méchanceté et qu’en plus, tu veux réellement apprendre à me connaître. »

Ses explications terminés, Alicia avait les bras croisés sur sa poitrine. Elle avait peut-être sonné un peu bête ou parano… Mais il était hors de question qu’elle se laisse faire par Elhiya si c’était le cas… Puis si jamais ce n’était pas une idée farfelue et méchante de la blonde ou même qui sait, d’Ulysse lui-même. Elle allait s’excuser éventuellement, mais pas avant d’avoir la certitude qu’Ulysse n’était pas qu’un autre sans cœur qui s’amuse à détester, écœuré ou qui ignore volontairement quelqu’un parce qu’il n’aime pas tout simplement. Pour rien en plus.

La jaune et noire regarda durant un court moment dehors, puis de nouveau Ulysse. En ce moment, elle espérait sincèrement qu’Ethan allait faire attention un minimum à Elhi. Puisqu’elle aimait bien la provoquer avec Ethan comme provocation… Mais dans tous les cas, Alicia allait réagir en conséquence… Si faire qu’elle n’existait pas n’était pas une option, il y en avait d’autre possible. Éventuellement, elle risquerait de tout simplement éclater et ce jour là ne serait sans doute pas le plus beau. Après tout, lorsqu’une personne comme Alicia éclatait… C’était rarement beau à voir. Accumuler colère, déception, tristesse et haine jour après jour, sans jamais la laisser paraître, ni la faire sortir. Un moment donné, une bombe d’émotions se créait et lorsque tout finissait par éclater, ce genre de personne était rarement du genre doux. Ils avaient plutôt tendance à devenir violent et à réagir très fortement à tout ce qui se passait en fait. En ce moment, Elhi était ce qui avait tranquillement mit le feu à la petite corde d’Alicia. Après les problèmes de sa sœur, s’en était tout simplement trop pour Ali…

Sentant son sang bouillir dans ses veines, elle soupira faiblement avant de regarder Ulysse de nouveau dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ulysse Daiklan
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ulysse Daiklan, Dim 14 Jan - 21:06


L.A d'Alicia


Je n’aime pas que les filles se dénigrent.

Violet avait tendance à faire ça, et vraiment, je ne comprenais pas. Je veux dire, il y a de la beauté dans chaque femme. Si je ne trouve pas quelqu’un à mon goût, alors je laisse ceux qui apprécient être là. Mais je ne choisis pas quelqu’un par dépit. Dire que j'ai fais ce compliment juste parce qu'elles étaient pas nombreuses est faux. Sinon, je me serais juste assis à une place en attendant que quelqu'un s'assaye de lui-même à mes coté.

Son rougissement très mignon et sa phrase sortie avec un léger sourire me font me mordre la lèvre sans que je m’en rende compte avant de lâcher un grand sourire.

- Tu n’es pas un choix par défaut. Ne laisse personne te faire croire ça.

Parce que oui, si j’ai lancé cette idée sur eux deux, c’est parce que leur duo est attirant. Sinon quel intérêt ? Un sourire sincère envers elle. De toute façon mes sourires sont toujours sincères. J’essaie d’ignorer le passage ou Lhiya rentre dans le bus et va donner un truc à Lully avec.. un bisou sur la tempe ?! J’ai raté un truc c’est pas possible. Pas le temps de réfléchir je dois me concentrer sur ce qu’elle dit.

-Tu sais Ulysse, je ne sais pas pourquoi tu fais tout ça… Si vraiment tu veux tout simplement me connaître et qu’on travaille ensemble et fasse connaissance. Parfait…

Oulah, vous entendez ça ? C’est le doux son du monologue qui commence. Comme lully au début en potion, le genre de truc qui me demande encore plus de concentration.

-Par contre si c’est ton but, je doute que ce soit une bonne idée pour toi. Je ne pense pas que ton amie va apprécier de te voir discuter tout amicalement et me dire que je suis jolie.

Mon amie ? Lhiya ? Bah si elle me laisse dire ce que je veux. J’suis même sûre qu’elle est d’accord avec moi, après le lui faire avouer, c’est une autre histoire.

- Après tout, je suis une Pouffy bonne à rien qui donne des nausées et qui en plus manque de répartie.

Ah d’accord. Elhiya Ellis dans toute sa splendeur.

-Par-contre, comme tu es son ami. Tu peux sois être complètement débile de vouloir être ami avec une fille comme elle et aveugle…

Aveugle ? Ah non non, je la regarde hein. Je la regarde bien. Après pour la première partie, je peux pas nier.

- Sois, tu serais encore plus naïf qu’elle me croit sans doute naïve…

C’est un compliment ?

- Tu pourrais être aussi son esclave j’imagine… Ou alors tu es un ami proche d’elle, aussi méchant qu’elle et tu fais que jouer à un jeu stupide avec elle.

Méchant ? Moi ? Sérieusement ? On me dis toujours que j’suis bien brave !

- Si je suis ça en ce moment. Une cible, amuse-toi bien. Rendue où j’en suis de toute façon, on pourrait difficilement me faire vraiment plus de tord ou de mal de toute façon.

Je ne veux faire que du bien. Mais pourquoi une cible ? Elle est pas en position de victime là, plus de maitre du jeu qu'autre chose.

- On va devoir travailler ensemble pour le cours… Contrairement à certains élèves, je suis vraiment là pour travailler, étudier et apprendre.

Oui c’est sûr là, je vais m’amuser. AUCUN DOUTE LA DESSUS.

- Je veux terminer mes études avec de bons résultats. Donc du coup, je vais faire de mon mieux pour bien travailler avec toi et nos deux autres collègues peut importe si on s’entends bien ou non…

Oh. Mais il y a tellement de chances pour qu’on s’entende bien, ce serais dommage de tout gacher.

- Mais tu vas devoir travailler drôlement fort pour me convaincre qu’un ami à Elhi peut être une bonne personne gentille sans fond de méchanceté et qu’en plus, tu veux réellement apprendre à me connaître.

Ah c’est finis ? Elle croise les bras sur sa poitrine, je suppose que c’est finis. Je lâche le légers rire que je retiens depuis de longues minutes et vais ébouriffer les mèches blondes de la Pouffsoufle. Vous voyez, dans le manoir des Malefoy, je disais que les filles allaient probablement avoir ma peau. Maintenant j’en suis sûr, je suis tellement incapable de résister face à une moue boudeuse ou à ce genre de discours. Un besoin de séduire peut-être ? Oui probablement, ou peut-être que je veux juste que les gens se sentent bien. Et tant mieux si c’est avec moi.

- Tu arrives encore à respirer ? Je peux te répondre ? Attention j’ai du souffle aussi.

Tête penchée sur le coté, toujours le sourire aux lèvres je regarde la blonde qui elle-même regarde dehors. Huhuh, quelques craintes Mademoiselle Steinfield ? Aucune raison après tout, s’ils sont honnêtes l’un envers l’autre, ça ira mieux. Après tout, tout le monde sait que même en couple, tu peux avoir des attirances pour d’autres personne, le tout c’est de savoir assumer. Enfin, je soupire et passe ma main dans mes cheveux, dos à la fenêtre de façon à pouvoir bien regarder la Pouffsoufle.

- Alors, alors, alors. Oui, Lhiya est une amie. C’est pas pour autant que je suis méchant. Je veux dire, tu étais avec Jade en Divination, c’est pas pour autant que t’es devenue Italienne. Bah voilà, là c’est pareil.

Pire exemple du monde si vous voulez mon avis. A la base j’allais lui dire que c’était pas parce qu’on vivait dans la forêt qu’on allait devenir un arbre. Mais faut qu’elle comprenne que c’est pas la personne avec qui tu traine qui va déterminer qui tu es. Vous voyez quoi.

- Ensuite, désolé si elle a pu dire des trucs comme ça sur toi mais. Enfin, c’est Elhiya. La première fois qu’on s’est vu j’étais un Gryffondor stupide à qui elle s’est amusée à lancer des sorts et ligoter dans la volière. Faut juste apprendre à la connaitre je suppose.

Et elle a failli me tuer. Je masse inconsciemment les deux cicatrices sur mon poignet à cette pensée, seule trace d’une époque très lointaine. Je pousse un soupire, comprenant légèrement ce qu’elle ressent pour avoir été à sa place un temps. Mais Lhiya est tellement mieux que ce qu’elle veut faire paraître, c’est tellement dommage. Je cherche de nouveau le regard de la blonde avant d’enchainer.

- Alicia… Tu n’es pas une Pouffsoufle qui donne la nausée et je suis sûr que tu es bonne à plein de choses. Pour la répartie je sais pas, je n’en ai pas plus que toi. Et puis, pas besoin de répartie quand on a un dialogue normal non ?

Je passe quelques secondes, les yeux dans le vide, à la recherche de mes mots. Mes lèvres pincés, j’ai l’impression qu’un singe s’amuse à faire des cymbales dans ma tête c’est très problématique. Je me laisse tomber contre le dossier, tournant simplement la tête. Ah je suis plus près que je ne le pensais. Je joue avec ma langue sur la sucette dans ma bouche. C’est que c’est bon ces conneries. Je vois qu’une de ses mèches est partie complètement à l’ouest et lâche un rire avant de la replacer. Ma mâchoire se contracte d’elle-même en me rappelant ce que Violet me disais sur ces abrutis de Durmstrang.

- Et tu sais, j’aimerais que tu te sentes mal à l’aise ou quoi avec moi. Genre si c’est le cas je préfère que tu me le dises, je ne ferais jamais rien à quelqu’un qui ne le veut pas. Par contre je garantis pas d’arriver à me taire. J’ai vraiment envie de te parler.

Ma voix bien plus douce et basse que lors de mes phrases précédentes. Parler de quoi ? Je ne sais pas, mais j’aime parler. Puis elle est amusante avec ses monologues. Consentement mutuel, oui. Prendre pour jeter… Non. Je n’ai pas envie de devenir un danger public, ou une vrai loque comme cet abrutis de Tête de Nœud depuis les cuisines. Même en ayant en tête de gagner, ça me parait juste évident que s’il arrive quelque chose elle va retourner avec Ethan. Au pire si je dois me mettre devant les deux pour leur expliquer ‘’Eh c’pas de votre faute si vous avez des hormones, ça veux pas dire que vous vous aimez pas’’ bah je le ferais. Surtout que là, ça va pas aller jusqu’à tromper... n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ethan Turner, Lun 15 Jan - 8:25


Ethan n'avait pas eu le temps de répondre négativement à la question de Loleraï que monsieur Benbow s'était mis à expliquer l'objectif de leur voyage scolaire. Enfin, il leur avait révélé qu'ils se rendraient dans la forêt de Sherwood pour étudier le patronus et la métamagie. Mais pourquoi la forêt de Sherwood? Ils allaient faire du camping ou il y aurait une auberge à leur disposition? Et puis, Sherwood, c'est moins dangereux que la forêt interdite du coup? Bref, encore quelques questions restaient sans réponse, mais le coeur du cours était là. Ça n'allait de toute évidence pas être de tout repos, le patronus et la métamagie étant deux spécialités magiques particulièrement difficile à performer correctement, selon le bleu.

Puis vint le temps de faire les équipes... Ça se gâtait d'un coup, mais grave là. Déjà, on le plaçait dans l'équipe de la directrice adjointe, donc forcément la plus stricte des quatre, puis non seulement il n'était pas avec Alicia ou Lorelaï, mais en plus la seule personne de son équipe qu'il connaissait était la blonde des Serpentard, Elhiya. Ethan massa sa tempe d'une main tellement son exaspération était grande. En plus, il ne pouvait pas s'asseoir avec sa bien-aimée le temps du trajet, même si celle-ci semblait vouloir braver les consignes du directeur, ça ne serait donc vraiment pas le genre de weekend qu'il avait en tête. Il vint donc pour faire un dernier baiser à la douce Alicia, avant de s'en séparer pour aller retrouver sa merveilleuse équipe à bord du bus, mais non, semblerait que le grand blond de gryffondor était un peu trop pressé de partir s'asseoir avec Alicia, tellement qu'il l'avait carrément arraché à sa vue. Le bleu et bronze figea un instant, il venait de se passer quoi là? Il ne comprenait en rien l'attitude du rouge et or; déjà, ils se connaissaient, ces deux-là? Et puis, manque de respect total de sa part... Le brun n'avait aucune idée de ce qui se tramait, mais un sentiment d'inconfort était né en lui, et le blond venait de sévèrement efritter le statut spécial qu'il avait gagné dans le coeur d'Ethan, lors du cours d'enchantements.

Regardant les gens entrer un à un dans le bus, il essaya vaguement de voir qui faisait partie de son équipe, en prenant bien soin d'éviter de poser ses yeux sur la seule personne qu'il connaissait dans celle-ci. Puis, d'un air résigné et un peu déprimé il alla rejoindre le magicobus, déposant sa valise dans un endroit prévu à cet effet, jetant un dernier coup d'œil à l'adorable Alicia avant de s'asseoir sur un banc vide à l'avant du bus, l'air passablement déçu.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Jan - 8:57


Bon, dans ton équipe c’était pas du genre pressé, non pas que toi tu rêvais de te mettre à votre exercice sur le patronus, sachant parfaitement que ce serait un fiasco total. Mais poser ton postérieur pour achever le supplice plus vite t’aurais arrangé. Etonnement c’était Ethan qui, une fois remis de ses émotions avait trouvé le chemin vers le magicobus. Il semblait totalement abattu le pauvre petit. Au bord du gouffre, ou comme si un train venait de lui rouler dessus sans qu’il ne le voit. T’avais haussé un sourcil dubitatif, ne comprenant pas très bien ce qu’il pouvait lui prendre. Certes sa blonde était en train de se faire kidnapper par Ulysse à l’heure qu’il était, et de toute évidence elle était très loin de s’en plaindre -pour le peu que t’avais aperçu- mais ça ne justifiait pas cette tête d’enterrement. A moins qu’en fait, il avait estimé que la Jaune s’offusque un tant soit peu et se dise au Rouge & Or d’aller se faire voir. Il y’avait de forte chance pour qu’il ait nourrir l’espoir stupide qu’Alicia soit réfractaire à ce quelqu’un d’autre que lui, lui prenne la main.

Le regardant passer derrière toi pour rentrer dan votre moyen de transport, t’avais haussé les yeux au ciel soupirant en retirant ta sucette de ta bouche. « Ethan attends.. ». Merveilleux, déjà que t’avais deviné qu’il t’évitait car il n’assumait pas votre soirée à Pré-au-lard, maintenant il entrait en semi-dépression le petit… Sérieusement, y’avait pire dans la vie que de voir sa nana partir main dans la main avec un blond. Surtout celui là quoi, il mordait pas, enfin… pas en publique quoi…

Du coup t’étais monté dans le sac, adressé un sourire à Alicia & Ulysse en pleine discussion en passant à leur niveau et allais poser ton séant à coté d’Ethan. Sucette en bouche tu inclinait la tête et lui adressais un sourire en coin en soupirant à nouveau. « Allé, souris donc. Il lui fera rien qu’elle ne veuille. » T’avais, d’un coup de menton, montré les deux blonds plus loin. « Estime que c’est une pause, sans Euphradisias quoi, mais même principe. Sinon tu serais capable de nous claquer dans les mains là. » D’un coup d’œil qui s’était voulu rassurant bien qu’un poil espiègle à l’évocation de la boisson, t’avais fouiné dans ton sac à tes pied pour en retirer une sucette.

Après tout, les sucreries c’était pas que pour toi, et vu que t’avais croqué dans la tienne, dans tous les cas il t’en faudrait une autre. A croire que quelque chose t’agaçait au final. Surement ce parfum fraise, la pomme ça restait mieux, mais tu te voyais mal aller chercher ton bien maintenant que t’étais enfin assise. Flemme de bouger. T’extirpais donc la gourmandise de tes affaires et la proposais au brun en te redressant. « T’veux ? Au pire ça fait passer le temps si tu veux t’acharner à m’ignorer. J’parlerai pas de la soirée à Alicia si c’est ça qui t’inquiètes ». Tu ne voyais même pas l’intérêt en fait. Pour une fois que l’aiglon s’était amusé pleinement sans ses chaines, sans ses restrictions stupides t’avais aucun intérêt à en faire un moment de pression quelconque. T’avais souri doucement et te calais sur ton fauteuil en attendant
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 5

 Cours N°6 : Voyage scolaire.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.