AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal
Page 4 sur 15
Cours N°6 : Voyage scolaire.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Jan 2018, 08:57


Bon, dans ton équipe c’était pas du genre pressé, non pas que toi tu rêvais de te mettre à votre exercice sur le patronus, sachant parfaitement que ce serait un fiasco total. Mais poser ton postérieur pour achever le supplice plus vite t’aurais arrangé. Etonnement c’était Ethan qui, une fois remis de ses émotions avait trouvé le chemin vers le magicobus. Il semblait totalement abattu le pauvre petit. Au bord du gouffre, ou comme si un train venait de lui rouler dessus sans qu’il ne le voit. T’avais haussé un sourcil dubitatif, ne comprenant pas très bien ce qu’il pouvait lui prendre. Certes sa blonde était en train de se faire kidnapper par Ulysse à l’heure qu’il était, et de toute évidence elle était très loin de s’en plaindre -pour le peu que t’avais aperçu- mais ça ne justifiait pas cette tête d’enterrement. A moins qu’en fait, il avait estimé que la Jaune s’offusque un tant soit peu et se dise au Rouge & Or d’aller se faire voir. Il y’avait de forte chance pour qu’il ait nourrir l’espoir stupide qu’Alicia soit réfractaire à ce quelqu’un d’autre que lui, lui prenne la main.

Le regardant passer derrière toi pour rentrer dan votre moyen de transport, t’avais haussé les yeux au ciel soupirant en retirant ta sucette de ta bouche. « Ethan attends.. ». Merveilleux, déjà que t’avais deviné qu’il t’évitait car il n’assumait pas votre soirée à Pré-au-lard, maintenant il entrait en semi-dépression le petit… Sérieusement, y’avait pire dans la vie que de voir sa nana partir main dans la main avec un blond. Surtout celui là quoi, il mordait pas, enfin… pas en publique quoi…

Du coup t’étais monté dans le sac, adressé un sourire à Alicia & Ulysse en pleine discussion en passant à leur niveau et allais poser ton séant à coté d’Ethan. Sucette en bouche tu inclinait la tête et lui adressais un sourire en coin en soupirant à nouveau. « Allé, souris donc. Il lui fera rien qu’elle ne veuille. » T’avais, d’un coup de menton, montré les deux blonds plus loin. « Estime que c’est une pause, sans Euphradisias quoi, mais même principe. Sinon tu serais capable de nous claquer dans les mains là. » D’un coup d’œil qui s’était voulu rassurant bien qu’un poil espiègle à l’évocation de la boisson, t’avais fouiné dans ton sac à tes pied pour en retirer une sucette.

Après tout, les sucreries c’était pas que pour toi, et vu que t’avais croqué dans la tienne, dans tous les cas il t’en faudrait une autre. A croire que quelque chose t’agaçait au final. Surement ce parfum fraise, la pomme ça restait mieux, mais tu te voyais mal aller chercher ton bien maintenant que t’étais enfin assise. Flemme de bouger. T’extirpais donc la gourmandise de tes affaires et la proposais au brun en te redressant. « T’veux ? Au pire ça fait passer le temps si tu veux t’acharner à m’ignorer. J’parlerai pas de la soirée à Alicia si c’est ça qui t’inquiètes ». Tu ne voyais même pas l’intérêt en fait. Pour une fois que l’aiglon s’était amusé pleinement sans ses chaines, sans ses restrictions stupides t’avais aucun intérêt à en faire un moment de pression quelconque. T’avais souri doucement et te calais sur ton fauteuil en attendant
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lorelaï Peony, Lun 15 Jan 2018, 12:05


Le bus n'avait pas encore démarré que le voyage commençait bien. Littéralement, pas d'ironie là-dessous. Lorelaï profitait de son livre, une romance qui prenait place dans un monde de science fiction post-apocalyptique. Elle avait le sourire aux lèvres car le personnage principal du livre venait de combattre un dragon me métal à coups de baguette française - sa Kryptonite - et allait enfin pouvoir délivrer sa sœur du vilain troll qui la gardait prisonnière depuis des mois.

Elle avait également bien choisit la musique qui l'accompagnait dans ses oreilles, musique épique s'il en était, bande original d'un film qu'elle avait vu durant l'été avec son père. Tout était parfait, si seulement le voyage pouvait durer comme ça, juste entre elle et elle-même, comme au bon vieux temps, avant toutes ces drames qui étaient venu la faire basculer.

Lorelaï tourna la page, avide de connaître la suite, quand une étoffe tomba délicatement sur ses genoux. Elle leva la tête et sursauta un petit peu en voyant Elhiya à quelques centimètres d'elle, prête à lui faire un bisou. La jeune aiglonne la regarda avec des grands yeux déposer un baiser sur sa tempe et s'en aller le sourire aux lèvres.

En la regardant partir, la bleue ne put s'empêcher de se souvenir des formes qui se cachaient sous cette jupe, ce qui fit monter vigoureusement le rouge à ses joues, et la lança dans une nouvelle quinte de toux.

Elle retira son casque de ses oreilles et entreprit de chercher de l'eau dans son sac à dos, avant de trop attirer l'attention sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alexeï Dragoslav, Lun 15 Jan 2018, 12:37




Poah, encore un de ses cours où Alex allait pouvoir se la couler douce. Les patronus, c'est facile. Il s'était souvent entraîné et depuis peu il avait même réussi à faire apparaître un petit renard alpin, sont patronus corporels. Fallait maintenant attendre d'arriver dans la forêt de Sherwood pour prouver Ô combien il était doué avec sa baguette magique. Juste après, Benbow annonçait les groupes. La Gryffondor aux cheveux flamboyants, l'autre là qu'Alex ne pouvait pas supporter chez les Serpentards et enfin un Serdaigle qu'il ne connaissait pas. S U P E. R. Le voyage allait être pénible , le groupe tout autant et pour finir, il devait se coltiner Elhiya.

Joie.

Déjà, tous les gosses couraient pour atteindre le magico-bus, sans doute pour obtenir les meilleures places. On aurait pu comparer ça à un poulailler. D'ailleurs, dans les premiers y avait la blonde là. Machinalement et sans s'en rendre compte, le Poufsouffle lui balançait un petit :

- Eh, Elhiya tu vas encore balancer des cailloux sur les gens aujourd'hui ? Ou tu pense que tu va savoir te maîtriser ?

Rire cristallin. Il ne la supportait pas, et en plus elle avait aucun respect pour les inconnus. Récemment, elle avait balancé un caillou en plein dans les hanches du Poufsouffle, sans aucune raison.  Le gamin était obligé de se venger, d'autant plus en public. Fallait en profiter au maximum. Il était légitime de vouloir lui rendre la pareille, après tout elle avait agressé Dragoslav en sortant d'un match de Quidditch. Si elle pensait qu'il n'y allait avoir aucune conséquence elle se mettait le doigt dans l'oeil.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Sam 10 Fév 2018, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marjorie Lunas
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Marjorie Lunas, Lun 15 Jan 2018, 21:54


Tranquille dans mon coin, le regard détourné de toute personne que je suis susceptible de connaître, j'attends que le voyage commence. Perdue dans mes pensées, je me demande ce qu'on va y faire, comment ça va se passer. En primaire j'avais fait 2 sorties scolaire, une à la ferme, pour voir la fabrication des yaourt artisanaux, et une dans un centre d'hébergement pour voir des fossiles ! La maîtresse nous avait expliquer que c'était des minis escargots super vieux de l'âge des dinosaures qui avaient laissé des traces dans la pierre. Du coup il fallait que l'on recherche là, près d'un petit cours d'eau, des pierres avec ces formes d'escargots.

Mais je me doutais bien que là ce n'étais pas une sortie fossile. D'ailleurs le prof prend la parole. Monsieur Benbow nous explique le programme: une sortie dans la forêt de Sherwood pour y apprendre les patronus et la métamagie. Oh damn ! Le monde caché de Robin des Bois ? Trop classe ! Par contre le programme m'inquiétait un peu. Un patronus à 12 ans, j'étais pas prête de le voir surgir... Si déjà j'arrivai à sortir 3 étincelles blanches, ça serait pas mal... Et pour la métamagie, bah je sais même pas ce que c'est. On a déjà un prof de métamorphose qui n'est d'ailleurs pas là, alors ça doit pas être pareil.

Une douce agitation pleine d'excitation s'élève. Car ce n'est pas tout, on sera par groupe et compétition. Oh s'il vous plaît par tous les dieux, les anciens comme les nouveaux, si vous existaient, que l'un de vous ait pitié, je veux pas être avec Élius. Et puis les noms défile et plus mon coeur s'emballe. Jusqu'à ce que le 3ème groupe soit formé, et je comprend alors que quoi qu'il en soit, nos 2 noms vont être maintenant cité. Et ça ne loupe pas ! Askin Lunas ! Heureusement, retenti aussi le nom de Lore, qui est en train de mourir en crachant ses poumons. Nan meurt pas super nana ! J'ai besoin de toi ! La 4ème du groupe ne me dit rien, mais on est un vert, une bleue, une jaune, alors il ou elle doit être un rouge. Je verrais bien dans le bus car il nous faut maintenant y aller. Je suis dans les premières à sortir du château, mettant un maximum de distance avec Élius, et me voici ainsi dans les premières à m'assoir. Ça ressemble pas au bus moldu. En plus y a pas de télé. Je prend la place contre la vitre, je pourrais admiré le paysage. Enfin j'espère. Car le trajet ne dure que 10 minutes pour aller à Sherwood, qui n'est pas du tout la forêt interdite. Est-ce qu'elle est juste derrière ? Quoi qu'il en soit me voilà confortablement assise, la main sous le menton, à regarder par la fenêtre les personnes monter dans le bus. Et puis je sens qu'on s'assoit à côté de moi. ASKIN ! Mais c'est une blague !

- Tu le fais exprès c'est pas possible ! T'avais une place libre juste à côté ! dis je désignant la place que prend alors Lorelaï, non pas sans m'avoir fait un petit sourire réconfortant au passage. Je laisse ma main retomber sur mes cuisses, émettant un petit claquement. Un petit son sur mon désespoir. Je fronce les sourcils avant de reprendre ma position initiale, à la différence près que ce n'est plus ma main sous mon menton, mais mon poing fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Riri Vacuitas, Mar 16 Jan 2018, 05:08


Je regardais les élèves, ceux qui devaient être la relève. Peut-être que leur vie seront brèves. On en sait rien, l’avenir est incertain. Mais je les regardes, ça me sors de mes rêves. Ils me donnent tous le sentiment d’être des gamins. Soucieux de ce qui se passe maintenant. C’est plus intéressant d’être un guignole et de descendre de la gnôle. Que de savoir réfléchir et réagir. Pour mieux comprendre, mieux se comprendre, mieux apprendre et éviter de descendre trop vite dans la tombe. Je les juges sûrement trop vite, je me trompe même peut-être. Mais leur tête de gens heureux ou faussement heureux ne m’inspire pas confiance. Une grande méfiance. Finalement, j’étais bien en France. Y a un gryffon qui à l’air particulièrement c…. Peut-être que je me trompe dans le fond.

Monsieur Benbow prend la parole. C’est pas trop tôt. Il explique ce qui va composer ce week-end. Cela est intéressant et pourtant. Une pointe d’appréhension de ma part. Je ne maîtrise pas le patronus. Le maîtriser serait un super bonus pour moi. J’espère que j’y arriverais. Mais je ne rêve pas trop. Si je n’y arrive pas ça ne sera pas une fatalité, juste un gain d’expérience. Mais la métamagie, par contre. Je maîtrise déjà un peu. Coupe de duel, statue de glace et j’en passe. Mes usages étaient fréquents. Cela ne voulait pas dire que je savais tout pour autant. J’allais apprendre d’autre truc, savoir d’autre truc et essayer d’autre truc. Mince, faut aller dans l’autre bus.

Je commence à amorcer le pas vers le bus. Repense à la dernière chose que le prof de défense à dit. Des équipes … Géniale ! Je suis avec des gens que je ne connais pas. Et en plus de ça, des Poufsouffle et Gryffondor … J’adore … En espérant qu’ils ne fassent pas trop les débiles … Parce que des Merry ou des Nel j’en avais déjà trop subit. Je prend une grande inspiration et mon torse pique un peu, pas complètement cicatrisé … Pour ça que j’ai mit cette grande bande sous mes vêtements. Puis je vérifie rapidement mon avant bras gauche. Parfait …

M
e voilà dans le bus, et prenant une place comme demandé par notre bon vieux Benbow. Pourquoi les gens sont si bruyant ? Je roule des yeux, lâche un petit soupir et attends que le bus parte. J’ai bien déposé mes affaires ? Oui

HRP : Petit post pour me permettre de me mettre au même niveau que vous ! Du coups je reste imprécis quant à ma place assise Ulysse/Alicia/Megan parce que je sais pas trop où vous êtes. Mais dans l'idée il est avec vous ou pas trop loin, comme demandé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Alice Delacour
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alice Delacour, Mar 16 Jan 2018, 19:13


Tandis que le professeur expliquait comment se passerait le voyage, Alice l'écoutait attentivement. Puis, il parla de groupes où il faudrait gagner des points. Elle ne connaissait pas du tout les personnes qui étaient dans son groupe. Elle les avait déjà croisés dans les couloirs, où à la bibliothèque. Mais elle ne les connaissait pas personnellement. La rouge et or se réjouissait tout de même.. Le voyage s'annonçait palpitant. Même si elle aurait voulu rester bien au chaud dans son dortoir. Mais bon, des fois il fallait sortir de la routine, des habitudes qu'elle prenait tous les jours. Et puis il paraissait qu'ils allaient étudier le sortilège du Patronus. La lionne rêvait depuis toujours de le pratiquer. C'était un sortilège intéressant, passionnant et très utile. La forme argentée de l'animal qui se présentait était magnifique, et paraissait vivante, d'autant plus que, au début du cours, il y avait l'intrigue qui se présentait. L'intrigue de savoir quel animal allait être ton Patronus. Et rien que ça, c'était excitant.Elle s'avança vers le Magicobus ou ils allaient être transportés. La gryffondor n'avait pas totalement confiance en ce car.



Revenir en haut Aller en bas
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Élius Askin, Mer 17 Jan 2018, 12:50


L.A. d'Elhiya et Marjorie




Les sièges colorés, rangés en couple, forment deux longues colonnes et une allée centrale. J'connaissais pas encore le Magicobus dans cette ennuyante disposition. Faut dire que j'le prends surtout les week-ends, pour retrouver des distractions moins scolaires. Enfin, même si les lits ne roulent pas dans tous les sens, j'peux compter sur la quinzaine d'élèves embarqués pour animer le trajet. À commencer par toi, Marjorie. Tu t'agites, et moi je ris. Puis ton mignon minois s'évade à nouveau vers le carreau. Quoi c'est déjà fini ? Cruelle sentence de l'ignorance ? Pitié, me laisse pas avec tes cheveux, ils sont si chiants. Regarde plutôt là, y'a ton préfet qui arrive ! Il va faire le clown et - GRAOU ! C'était quoi ça ? J'en veux encore de ces frissons partout ! Enfin, un peu de tenue, c'est moi le médecin, toi le patient, comme tu me le rappelles si justement. N'empêche, y'a ce petit sourire gourmand qui acquiesce à ma place. Doubler les doses : c'est noté ! En parlant d’insatiabilité, il me faut du sucre. Ça tombe bien, j'ai repéré ça. Sac de toile ensorcelé échoué à mes pieds, j'y saisis ma baguette pour la pointer vers l'avant du bus :


— #Accio Sucettes au citron ! Sans attendre, trois friandises s'échappent de ton précieux butin Elhiya pour rejoindre ma main en vasque. Dans un froissement de papier alléchant, se dévoile l'un des petits globes acidulés. Que j'introduis immédiatement dans ma bouche anémiée. Comme un véritable bébé, je lèche la tétine glucosée qui mélange sa sève à ma salive. Mes bottines fourrées battent le vide à la cadence du manque d'occupation qui émerge soudain. Gamin élevé avec un forfait illimité de tendresse, je veux des câlins. Ou un spectacle. Mais Marjorie ! Pourquoi tu me frappes quand j’attrape ta main ? En plus, avec ce minuscule poing, j'ai presque rien senti. Laisse-moi au moins t’appâter avec quelques mots doux et ma moue navrée préférée. Lèvres retroussées et sourcils levés, j'extirpe la sucette pour susurrer à ton intention :


— Allez quoi, on est dans la même équipe, autant se réconcilier. Et on a surtout dix interminables minutes de route. Franchement, tu pourrais faire un effort. Les bras écartés, mine désolée, j'attends que tu fondes contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Lydie Nouël
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lydie Nouël, Mer 17 Jan 2018, 19:26


Lydie était arrivée la dernière. Elle le remarqua vite, puisque le professeur Benbow commença sa tirade juste après qu'elle ait mit les pieds dans le Hall de Poudlard. Oups. Tant qu'elle n'était pas en retard, tout allait bien. L'ancien directeur des Serpentard expliqua à ses élèves le but de la sortie scolaire et son déroulement, et également pourquoi trois autres membres du personnel étaient présents. Lydie laissa s'installer un léger sourire quand elle entendit qu'elle était dans le groupe d'Azénor. Évidemment. Elle le savait déjà de toute façon. Aussi étrange que cela puisse paraître, les deux jeunes femmes étaient de grandes amies. Les meilleures même!

Lydie haussa les épaules à l'intention d'Ulysse. Les groupes devaient se rassembler dans le magicobus. La rouquine poussa un léger soupire. Elle était contente de cette sortie, et espérait que tout allait bien se passer. Elle regrettait la venue de certains élèves qui selon elle, pouvait faire ralentir la classe. Mais enfin comme souvent, elle resta silencieuse et s'installa dans le bus inconfortable, pas trop loin de Alexeï, Elhiya et Ethan.
Revenir en haut Aller en bas
Lorelaï Peony
avatar
Modération GSerdaigle
Modération G
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Lorelaï Peony, Mer 17 Jan 2018, 21:10


Enfin, la gorgée tant attendue. La douleur passe, mais l'irritation reste. Les oreilles libérées de ses écouteurs, l'attention de l'aiglonne est attirée par ses voisins, Élius et Marjorie semblent se chamailler, la petite Poufsouffle a même l'air assez mal à l'aise.
Les sourcils froncés, une moue sur le visage. Finalement, elle est dérangée.

Lorelaï tousse un peu pour attirer l'attention du petit vert de l'autre côté du l'étroit couloir,
- Hum hum, Élius ?

Elle l'aime bien ce petit serpent, mais s'il embête sa Marjolie, leur relation risque de devenir compliquée.
Leurs histoires de couple la regarde pas, mais là, la petite n'a pas l'air d'avoir fort envie de lui parler. La bleue se permet alors de lui offrir une voie de sortie si elle désire la prendre.
- Askin c'est bien toi non ? Et, maintenant que j'y pense, Lunas c'est toi Marjorie. Est-ce que vous savez qui est la dernière personne dans notre groupe ? demanda Lorelaï au duo en regardant autour d'elle, comme si la personne en question allait les entendre et venir s'asseoir à côté d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ethan Turner, Ven 19 Jan 2018, 09:30


Super, voilà la verte qui vient s'assoir à côté de toi. La seule que t'a un peu honte de connaître, honte parce que tu n'assumes pas les conneries que tu as fait cette soirée-là avec elle. T'étais sortit en dehors des murs après le couvre-feu, ça c'était un moindre mal malgré tout, mais tu t'étais saoulé la gueule pour la première fois, et t'en était même venu à vomir ta vie, et surtout, tu avais fait tout ça avec elle. Bon, ce n'était pas comme si cette soirée était ton idée à la base, ni même comme si tu y avais consenti de bon coeur, mais t'y avais retiré un certain plaisir avant d'en être malade, et ça, ça t'effrayait plus que tout le reste, au point d'avoir honte de toi, et de ne plus vouloir te retrouver seul avec cette fille. Si Alicia faisait ressortir le meilleur de toi, tu jugeais qu'Elhiya faisait sans doute ressortir le pire.

Mais la voilà qui arrive avec un air doux sur le visage? Et qui essaie de te rassurer et de te réconforter, en te tendant même une sucette aux pommes. Décidément l'esprit de cette fille figurait parmi les plus grands mystères de la vie, mais quelle mouche pouvait bien l'avoir piqué aujourd'hui pour qu'elle soit compatissante comme ça? La vie n'était-elle pas qu'un grand jeu pour elle? Elle était en train de jouer là? Parce qu'on n'aurait pas dit...

Ethan prit la sucrerie que la blonde lui offrait en esquissant un sourire à demi surpris et à demi gêné. Il était là, à l'insulter dans son esprit, et elle venait lui donner une sucrerie; il y avait de quoi se sentir mal. En plus, elle lui assure qu'elle ne parlera pas de cette soirée avec Alicia; est-ce qu'ils s'étaient rapproché plus que dans ces souvenirs, aux trois balais? Il ne lui manquait pas des bouts de la soirée par hasard? C'est vrai que la fin, après la dernière danse, était assez floue dans son esprit... Le brun mis la sucrerie dans son sac en bandoulière, répondant à la jeune femme, tournant la tête en sa direction pour ce faire « Eh, bin...merci... j'ai pas trop le coeur pour ça en ce moment, mais ça viendra bien... m'enfin » puis il se remit à fixer le vide devant lui. C'était malpoli que de prendre la sucette sans la consommer immédiatement? Il espérait que non, mais lui et les interactions sociales, ça avait toujours fait 2, et ce n'est pas une simple soirée de beuverie qui allait faire une différence à ce niveau. Le jeune homme eut un regard envers le blond qui se trouvait avec la femme de sa vie... Il espérait fortement qu'Elhiya aille raison à son sujet, et qu'elle ne disait pas simplement ça pour le calmer... Bon, ils étaient où les autres membres de l'équipe? Déjà qu'il devait se coltiner la directrice adjointe et la blondinette, quoiqu'elle semblait surprenamment calme celle-là, il espérait que le reste de son équipe soit un peu plus...normal quoi. « Tu connais ceux avec qui on est en équipe toi? ». Il ne voulait plus penser à la soirée qu'ils avaient passée aux trois balais, il ne voulait plus broyer du noir, mais c'était tellement difficile... C'est dans un ultime effort qu'il avait posé cette question, espérant orienter le sujet sur quelque chose de constructif au moins. Après tout, ils allaient devoir se supporter pendant un weekend complet, autant savoir tout de suite avec qui il aurait cet honneur. Mais pour le coup, s'il s'agissait de ses amis à elle, il était pas un peu mal barré?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ian Benbow
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Legilimens
Occlumens


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Ian Benbow, Ven 19 Jan 2018, 09:55


Contenu sensible.

Alors que je déposais la dernière grille de défi, celle de mon groupe, sur les genoux de la jeune Peony, je sens le bus s'arrêter net. Je perds un peu l'équilibre, mais réussit très rapidement à retrouver une position stable grâce à une des barres, ressemblant étrangement à celles qu'utilisent les danseuses dans certains bars, à laquelle je me suis agrippé. Lentement, je reprends ma position à l'avant du bus,  face aux différents groupes d'élèves. Mes yeux s'arrêtent sur l'un ou l'autre, puis, une fois le silence de retour, je me lance dans quelques mots d'explications.

Je jette un œil au travers de l'une des fenêtres. Le magicobus se trouve au milieu d'une clairière, on ne sait pas trop comment il a pu atterri là vu l'absence de route praticable, ensoleillée. Huit tentes ont déjà été montées, Lawson étant présent sur les lieux depuis ce matin afin de mettre en place les différentes tentes.

- Voici notre nouvelle résidence.. souris-je, sachant pertinemment que certains gosses ici ne serait pas capable d'accepter de vivre dans de telles conditions. Huit tentes, une par groupe et les quatre dernières sont pour nous.. geste de tête envers mes collègues. Inutile de vous rappeler que le premier qui me casse les couilles, je le renvoie à Poudlard illico !

Un peu de grossièreté ça ne fait pas de mal. Puis, ça ne sert à rien d'être gentil avec ces morveux, ils ne comprennent rien à la politesse. Pour eux, quelqu'un de poli et gentil est une personne qu'ils ont le droit d'Emmerd*r. Cette personne n'est certainement pas moi.

- Allez déposer vos affaires dans vos tentes, à l'entrée de chacune se trouve une feuille avec le nom des occupants. Ensuite, rejoignez-moi là-bas.. Du doigt, à travers la fenêtre, je pointais en direction d'une petite zone emménagée en Salle de classe par Lawson. Un gros rondin de bois se dressait face à une petite dizaine de coussins, posé au sol par l'elfe de maison. pour le premier cours.

J'ouvre la porte et sors en premier du magicobus, profitant de l'air frais et du soleil qui inonde la clairière. Sans attendre, je m'approche de mon elfe et lui dépose ma valise dans les bras, tout en lui signalant d'aller la ranger dans mes nouveaux quartiers. Je m'écarte du groupe pour filer en direction de la salle de classe improvisée. Je choppe un des coussins disposés au sol pour me déposer sur mon rondin de bois. Tampis pour les élèves. De toute manière, il n'y avait déjà pas assez de coussin pour tous, alors un de moins.

Assis sur mon rondin, les yeux dans le vide, j'attends patiemment que tout un chacun me rejoignent. Il fallut près de dix minutes avant de reconstituer entièrement le groupe d'étudiant. Une fois tout le monde face à moi, je me décide à lancer les hostilités.

- Bon, commençons sans plus attendre. Les Patronus, donc. On va d'abord voir ce que vous en savez. Imaginons que je sois un moldu, expliquez-moi ce qu'est un Patronus ?

HRPG:
 


Dernière édition par Ian Benbow le Ven 19 Jan 2018, 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 19 Jan 2018, 10:25


Azénor a mon LA pour l'intégralité du cours.

Joie, ils étaient enfin arriver à l'endroit du rendez-vous. Parfait. Benbow montrait déjà les tentes que devaient se partager les élèves de Poudlard, il allait dormir avec les gens de son groupe ... et par conséquent, avec Elhiya. Ô joie. Ils allaient se quereller toute la journée, voir même, mettre le feu à la tente. Heureusement que celles-ci étaient agrandies magiquemment, ils n'allaient pas passer leur temps l'un à côté de l'autre.

Suivant les instructions du professeur, Alexeï alla déposer sa grosse valide et son sac à dos dans la tente en prenant la plus belle chambre, si on peux qualifier ça de beau à vrai dire. Faut pas s'attendre à un palace quand on va faire du camping après-tout, ca restait du temporaire.

Après avoir lâcher ses affaires, les élèves revenant un par un de leurs tentes étaient invités à s'assoir autour de Benbow, sur des coussins disposés autour de lui. Chouette, comme à l'école primaire chez les moldus. Alexeï ne s'en rappelait que trop bien, il avait vu pas mal de ces moldus agir de la sorte.

Quelques instants après, le professeur rentrait dans le vif du sujet en demandant ce qu'était un Patronus, et surtout, comment l'expliquer a un moldu. Ni une ni deux, fier de savoir quoi répondre, Alexeï prit la parole :

- Un patronus, c'est une sorte de représentation de la joie, du bonheur ou plus tout simplement de la vie que le sorcier fait jaillir grâce à une incantation. 


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Sam 10 Fév 2018, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Elhiya Ellis, Ven 19 Jan 2018, 10:29


Sucette à la main, t’attendais que le brun la récupère, c’était qu’une sucrerie, pas une boisson qui allait le transformer en bisounours, même si c’était marrant en fait quand il arrêtait de se cacher derrière ses manières de Serdaigle coincé. Vu sa tronche, le regard fuyant, les balbutiements, ça allait prendre un peu de temps avant qu’il arrête de ronchonner pour rien. T’aurais bien haussé les yeux au ciel en soupirant d’exaspération et en lui balançant qu’il fallait un peu dédramatiser, à par gerber quasi sur tes pieds il avait rien fait de préjudiciable. Enfin rien dont tu parlerais de toute façon. Donc là, l’auto flagellation psychologique, ça ne servait pas à grand-chose. Un simple sourire comme réponse, car c’était la seule chose qui le braquerait pas plus qu’il ne l’était déjà le p’tit oisillon, et tu jouais avec ton bâtonnet de sucette, le regard vers la porte du bus. Les autres arrivaient à leur tour, à peine le temps de répondre à Ethan

–Nan, pas vraiment. A part l’autre jaune.. En quelque sorte.. J’connais son prénom quoi.

Dans un premier temps l’autre Blaireau, Alexei. Ca t’aurait arrangé qu’il soit pas avec vous celui-ci. T’allais devoir te retenir de lui en coller une au bout d’un moment, surtout qu’il passait son temps à essayer de te mettre hors de toi sans vraiment savoir pourquoi. Conflit sur le Quidditch ou un truc du genre. La raison t’importait peu de toute manière, la finalité était au point que vous n’arriviez même pas à vous adresser la parole normalement. Parfait exemple avec son arrivée : pas bonjour, rien, des questions floues auxquelles tu répondais par un papillonnement d’yeux pendant une bonne seconde. Tu ne savais même pas de quoi il parlait. C’était fou ça, ce n’était même pas un souci de communication à ce niveau, vu le peu qu’ils avaient déjà échangé, c’était juste sa tête, très certainement… T’avais même pas envie d’y penser pour le coup. T’haussais un sourcil et esquissait un sourire en coin réprobateur.

-J’sais même pas de quoi tu parles. T’ferais mieux de te taire ça nous f’rait des vacances. Mais t’inquiète pas pour moi va, ça pourrait te rendre soudainement aimable

Clin d’œil moqueur alors que du coin de l’œil t’appercevais 3 de tes sucettes au citron disparaitre du coté d’Élius. Après le bay-sitting, le gardiennage de sac, le garde-manger… T’aurais du y penser et lui fourrer directement ton autre paquet dans ses affaires. Rapidement tu regardais à quoi il jouait avec Marjorie, te demandant si lui aussi optait pour les sucreries pour tenter une approche de réconciliation voir de rapprochement. Mais vu la distance t’entendais pas vraiment ce qui se passait et puis la coiffeuse d’Ulysse venait de vous rejoindre t’occultant ton champ de vision. Tant pis. Un sourire à son attention pour lui dire bonjour vu qu’elle t’avait zappée dans le couloir et tu reportais ton attention sur la grille de défi qu’on vous avait fourni.

Du travail d’équipe, avec dans la donne le Alexei qui ne savait pas aligner 2 phrases cohérentes entre elles…. Ça allait être vite complexe comme méthode de fonctionnement… Tu passais la feuille à Ethan à coté de toi avant de lever ne nez vers les fenêtres du magicobus. Soit t’avais passé un siècle à lire ce que Benbow attendait de vous, soit le trajet était ultra rapide. Tu apercevais une clairière, et.. Des tentes. Première grimace : devoir dormir avec n’importe qui ça te n’enchantais pas des masses. Et vu ce que racontait votre prof, t’étais bonne pour te coltiner l’autre Jaune en prime. S’il fini étouffé sous un coussin faudrait pas s’étonner…

Tu reprenais ton sac, sortait sans trop te presser, adressais un regard amusé à Lysse qui semblait quand même sur la bonne voie pour son pari etcherchais ta tente qui confirmait bien que vous restiez bien en groupe pour pieuter. Soupir désabusé en abandonnant tes affaires. Mâchouillage de bâton de sucette sans ménagement., les mains fourrées dans les poches, jouant du bout des doigts avec ta baguette. Pas sur que ça te calme... Ça allait être ultra long comme week end, même si y’avait le petit jeu d’Ulysse qui s’était greffé dedans. Fallait que t’arrives à te mettre dedans, pas super facile.

Le postérieur sur un coussin, tu t’étais posée pas loin de l’insupportable Jaune par obligation et yu l’écoutais prendre directement la parole. Genre c’était un bon élève lui… Comme quoi on en apprenait tous les jours… Quoi que c'(était super concis comme réponse quand même... Tu levais la main à ton tour.

– Cette projection de forces positives est une protection contre certaines créatures, il sert aussi de facteur quand le sorcier peut lui donner sa forme animal

Ça faisait même des léchouilles ces trucs là. Pour avoir était prise dans les élans d’affection de ceux de Peter et Ulysse. Mignon en soit et pourtant t'arrivais même pas à esquisser un sourire en y repensant. Longue.... Cette soirée allait être Longue..... machinalement tu avais adressé un coup d'oeil à votre enseignant de divination, sourire en coin désabusé, même pas t'étais dans son groupe... En soit ça t'aurais quand même rassurée même si ce n'était pas son domaine de prédilection
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Riri Vacuitas, Ven 19 Jan 2018, 11:04


Le trajet s’était plutôt bien passé. Enfin je crois, mais le voyage fut terminé lorsque le bus s’arrêta (no joke !) et que le prof prit la parole pour nous confirmer ce que nous avions déjà constaté. Nous étions arrivé, c’était ici qu’allait se dérouler notre week end. Un peu de vulgarité, voilà qui était … Surprenant ? Un sourcil se releva, intrigué. Quelques consignes se firent suivre et nous voilà sur le pied de guerre. Devoir déposer ses affaire puis retrouver le prof dans la clairière. Bon, d’accord. Sortant du bus avec mes affaires. Je me dirigea vers les tentes. Prenant soin de lire chaque papier pour trouver mon nom. Ulysse, Megan, Alicia. J’en connais aucun, su-per … On verra bien, faut partir sans idée préfabriqué. Nous ne sommes pas des usines à cliché.

Entrant alors dans la tente, déposant rapidement mes affaire et m’installant sur le premier lit qui passait (donc le plus proche de la sortie). Je prit un peu de temps pour réfléchir, penser, toujours ces idées qui me traversaient. Plutôt ces dilemmes. Mains sur le torse je vérifiais si mon bandage ne s’était pas desserré. Non, ça allais alors. Je pouvais aller dehors.

Me dirigeant alors vers ce que le prof nous avait désigné comme étant notre salle de classe de fortune. Je m’y installa et prit une classe, je voulais dire une place. Le patronus. Comme chaque cours, ça commençais avec des questions et explication que nous élèves devions apporter. Nous, qui étions censé apprendre, alors comment pouvions nous avoir les bonnes réponses ? Tant pis, fonce. Ha non, deux autres ont déjà apporté leur réponses. Un poufsouffle qui donne une réponse philosophique je trouve. Mais certainement juste. Par contre, la fille hautaine de serpentard, donne également une réponse. Je la regarde de mon air ennuyé même si sa réponse m’intéresse. Servir de facteur, voilà qui pouvait être utile.

« Si je devais le faire visualiser à un moldu sans lancer de sort. Je lui expliquerais que c’est une sorte de lumière vivante qui prend la forme d’un animale nous représentant et qui se balade. Pas sans but non. Mais que malgré tout, il n’est pas solide ou matériellement touchable. »

Avant de me relancer sur une question qui me tracasse.

« Monsieur, est-il possible de ne jamais réussir à en produire, ne jamais réussir à maîtriser ce sort ? »

J’avais comme le sentiment, que ce serais mon cas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Élius Askin
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Métamorphomage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Élius Askin, Ven 19 Jan 2018, 11:14


L.A. de Lorelaï




Partout l'herbe s'écrase sous les pieds des élèves pressés de retrouver la liberté. Les miens sautillent gaiement en direction d'une tente dans laquelle je pose mes affaires en premier. Ou plutôt, je balance mon sac en toile ensorcelé sur un lit. En sors un pantalon que j'échange avec ma jupe, question de praticité. Les bottines deviennent baskets et j'en profite pour dévorer quelques amandes. Tout ce folklore m'excite ; dormir sous les étoiles j'ai jamais fais. Quoi, trois filles avec moi ? Oh, vous savez, j'ai l'habitude, au cabaret. Mine réjouie, je m'avance et m’agenouille sur un coussin. Progressivement, le groupe s'amasse autour du professeur.


En voyant Lorelaï arriver, je repense à notre conversation dans le bus ; la rouge que je ne connais pas, mon sourire malin entre les deux sièges. La sucette au citron tendue vers cette petite gorge meurtrie, et surtout cette question : T'as pris le kaléidoscope ? Puis votre voix s'élève et déjà je ricane. Ouais, désolé, mais là, vous imaginer en moldu ; non. On parle vraiment aux moldus ? Sérieusement, ça sert à rien de leur expliquer quoi que ce soit. Ils comprennent rien, transforment tout ; ont une pensée tellement limitée ! ...Un jaune lève sa main et je reste sceptique. J'ai rarement vu des moldus heureux. Connaissent pas le bonheur ; z'êtes déjà allés à Londres ? Pas très loin, Elhiya poursuit en donnant une vision moins poétique et du coup plus accessible à leurs cerveaux mous. Ensuite y'a un bleu au regard vert et à la peau blanche qui parle de lumière. À mon tour, j'ajoute :


— Selon certaines légendes, ouais, les moldus aiment ça, les légendes. Ils y classent tout ce qui échappe à leur jugeote. seul les sorciers au cœur purs peuvent produire un patronus. Sourire de convenance. Petite pause, le temps que ça monte aux neurones. Mais, on sait que c'qui compte, au final c'est d'avoir l'impression de se battre pour une cause noble non ? Je fixe l'enseignant-devenu-moldu et termine sur le ton du récit :


— Faire apparaître un patronus en ayant de mauvaise intentions peut avoir des conséquences terrrrrrribles. Allez Monsieur Benbow, faites un effort, un vrai moldu aurait déjà les yeux écarquillés. On dit que des asticots sortent de votre baguette et viennent vous dévorer ! Ahah !


Dernière édition par Élius Askin le Ven 19 Jan 2018, 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexeï Dragoslav
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Alexeï Dragoslav, Ven 19 Jan 2018, 11:22


Après Alexeï, plusieurs élèves avaient apporter des réponses, notamment Elhiya Riri et un autre Serpentard, un des copains d'Artémis. Alexeï écoutait attentivement leur réponse pour ensuite en apporter une supplémentaire. Il fallait montrer à Elhiya qu'elle n'était rien comparé en lui, l'élève modèle qui pouvait répondre à toute question à n'importe quel moment.

Tachant de faire attention à ce qu'il pourrait dire qui aurait déjà pu être annoncé par les autres élèves, le Poufsouffle prit la parole pour annoncer la formule du sortilège. C'est bateau comme réponse, mais néanmoins très important. Sans formule, pas de sortilège. Pas de sortilège, pas de défense contre un détraqueur. Pas de défense contre un détraqueur, pas de survie.

- On peux également rajouter, M. Benbow, que la formule a utiliser pour faire un patronus est "Expecto Patronum". Faut avouer que si on utilise pas de formule, a moins de l'informuler, y'aura pas grand chose au bout de la baguette. Peut-être une étincelle ou un lumos tout au plus, et encore.

Content de sa réponse, le Poufsouffle ferma la bouche et se mis à attendre d'autres questions ou bien même que d'autres élèves prennent la parole. Il se remémorait la première fois qu'il avait réussi à lancer un sortilège du patronus. Il s'entraînait avec son frère aîné mais n'y arrivait pas au tout début, même pas à faire apparaître un filet argenté. Déçu tout au long de son entraînement ce n'est qu'au moment où le garçon s'imaginait mourir que la seule pensée de vivre avait fait réussir le slave à lancer correctement le sortilège. En effet, le sentiment de vouloir vivre est aussi fort que celui du bonheur et permettait de lancer le sortilège.


Dernière édition par Alexeï Dragoslav le Sam 10 Fév 2018, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours N°6 : Voyage scolaire.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 15

 Cours N°6 : Voyage scolaire.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Défense contre les Forces du Mal-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.