AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 4
Square de Londres
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Square de Londres

Message par : Beauden C. Murray, Ven 5 Jan 2018 - 10:07


Autorisation d'Aria Morrison
Pv Lizzie Bennet

La nuit était noire, seules les étoiles, ces petits points lumineux beaux et attirants et mystérieux illuminaient le ciel.
Nan en vrai ça serait trop beau, il ne faut pas oublier que Beauden était à Londres et que la ville, avec ses multiples lumières artificielles et réverbères rendait l'observation galactique plutôt compliquée.

Mais le garçon était tout de même parti dans un parc, télescope sous le bras, avec ses nombreux objectifs dans une sacoche qu'il avait en bandoulière. Il prit donc le temps de sortir son matériel et de tout installer, avant de s'installer dans l'herbe.
Il se souvenait des nombreuses fois, étant petit, où il harcelait ses parents pour regarder les étoiles tard le soir "Non tamaiti, disait le plus souvent sa mère, tu vas à l'école demain." et le jeune garçon allait se coucher, tout triste.

Il s'allongea dans l'herbe et avant d'utiliser son télescope, regarda les étoiles à l'oeil nu. D'autant plus que la Lune pleine offrait de belles opportunités d'y voir ses cratères. La Lune fascinait le jeune homme.

Beauden ferma les yeux quelques secondes, s'imaginant entrain de poser le pied sur la Lune, comme les Moldus. Ca devait être magique et en même temps pas magique vu que les astronautes étaient Moldus.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Square de Londres

Message par : Lizzie Bennet, Mar 9 Jan 2018 - 11:58


Minuit se lève et avec elle, son manteau noir. Enfin, pas vraiment, il était minuit depuis ce matin. Le temps ne voulait plus rien dire. Les enfants m’avaient rappelé l’angoisse de la tombée du jour ; vers 18, 19h, vous rappeliez vous que vous aussi, vous aviez pleuré ? Désespérés de voir la lumière disparaître. Que le ciel se referme sur vous ; comme un couvercle. Que rien ne paraisse possible face à l’inexorable chute de la lumière. Tous les enfants pleurent face à ça. A la perte de la lumière. Vous aussi, je vous le promets.

La mienne s’était retirée il y a 2 ans déjà, et je ne m’y faisais pas. J’allais droite, enfin pas vraiment, je n’ai jamais été très straight, mais j’allais toujours est-il, dans l’obscurité. C’était une nuit sans lune, une nuit sans étoile. Un trou béant face au regard. Au mien en tout cas. Je savais qu’il était tard, que si j’avais été une autre, ou si j’avais vécu autrement, j’aurais pu observer les géométries de l’espace. Mais ici il n’y avait pas d’Harmony pour me conter un monde où il suffit d’étendre les bras pour voler.

Il y avait seulement cette nuit froide qui vous enveloppe comme une serviette humide, ou un imperméable sous lequel vous n’auriez qu’un débardeur. Le tissu se plaque à votre peau, et ne vous lâche plus. Un désespoir trempé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Beauden C. Murray, Mar 9 Jan 2018 - 21:22


Beauden serra son manteau contre lui. Le garçon avait un peu froid mais rien ne pouvait l'entraver dans une contemplation de la voûte céleste. Le garçon se souvenait que petit, il avait peur du noir oui, c'est sûrement pour ça qu'il aimait autant ces petits points lumineux.

Fermant les yeux, Beauden profita d'un moment de calme pour se redresser, essuyer son manteau auquel quelques brins d'herbes collaient et se lever. La campagne, la nature, lui manquaient mais en Londres, il avait découvert un mode de vie différent aussi. Et même s'il ne pouvait plus respirer un air frais ou prétendre entendre les oiseaux, maintenant sa vie était bercée par les klaxons des chauffeurs anglais.

Et puis dans l'obscurité, une ombre se dessine, de celle un peu grande, droite, qui déambule, dans le noir pas si noir de cette nuit londonienne.

Par précaution, Beauden rangea sa baguette qui trainait dans l'herbe, dans sa sacoche. Il marcha en direction de l'ombre fine.
Il ne savait pas trop comment l'aborder mais avait envie de parler, parler de tout, des étoiles, de sa passion, de son ancienne peur du noir, des points lumineux rassurants qu'étaient donc les étoiles pour lui. Oui il voulait parler.

-Bonsoir, c'est une belle soirée, malgré les quelques nuages. Que faites-vous de beau à une heure si tardive.

C'est une voix chaleureuse qui sortit de sa bouche. Une voix qui veut se faire amicale. Et l'ancien Poufsouffle sourit.  
Et toi Beauden, hein, que fais-tu là?
Beauden Cassian, légende dans ce qui est de l'art de parler, que ce soit parce qu'il ne trouve pas ses mots ou qu'il dise les mauvais, le jeune adulte était toujours à côté de la plaque.
-Enfin désolé si je vous dérange, je ne voulais pas.

Beauden marqua une pause, chercha des paroles à mettre sur ses ressentis.
-Juste affronter le noir et le ciel avec quelqu'un.

Le noir était un grand mot mais le noir représentait aussi pour le moment, l'état de solitude (même si d'habitude il ne l'était pas) actuel de Murray Junior.
C'est qu'il était un brin poète Beauden en fait. Enfin pas vraiment mais jouer avec les mots, c'est tellement beau.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Square de Londres

Message par : Lizzie Bennet, Ven 23 Fév 2018 - 13:42


(J’avais pas vu ta réponse, pardon !)

Mes sombres ruminations sont interrompues par une voix — un inconnu, je crois, enfin c’est dur de se fier seulement aux voix, surtout qu’elles collent pas toujours avec les âmes — et sans trop savoir comment, je l’en remercie. Je n’aime pas être dérangée, mais ici, il a dépoussiéré mes épaules. En ont chuté quelques sangsues, mites et autres vermines mentales, que l’inquiétude avait laissé trainer.

Des nuages, dit-il. Peut-être. Sans doute. Difficile à dire, sans le voir. Il n’y avait pas la caresse du soleil pour m’aider à me repérer, mais comme il me semblait qu’il était tard, il fallait bien se fier à ses mots.
— Il fait nuit, oui. Le reste j’en sais pas grand chose. 



Attendre. Je sais pas pourquoi je lui parle. C’est pas mon genre, de parler aux inconnus. Faut croire que ma vie est assez misérable pour que cette maigre interaction sociale arrive à me remettre un peu dans la vie. Alors je m’y raccroche, pour quelques minutes. Pour l’illusion.

— Tu ne me déranges pas vraiment. Je cherchais quelque chose à faire, une vie à mener, une chimère à poursuivre. Je ne suis pas très douée dans ce domaine.
Il reprend avec des mots nus, des mots qui disent tout sans rien dire, sans en avoir l’air. Moi aussi j’ai peur du noir. Pas de ton noir à toi, pas vraiment. Mais je ne me suis jamais tout à fait accommodée de ma cécité.

— D’où tirons-nous cette obsession pour le ciel, d’après toi ? Les constellations, les rêves, j’ai l’impression qu’on a tout tissé, tout relié, depuis des millénaires. C’est comme appeler la poudreuse le « manteau de neige », ou associer le soleil au bonheur. On l’a trop lu et s’est contenté de l’imiter ? Ou y a un truc dans notre essence qui induit cette fascination
?

Dis-moi, parle-moi, rappelle-moi, ce monde que j’ai oublié.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Beauden C. Murray
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Beauden C. Murray, Dim 25 Fév 2018 - 21:37


Le noir, on se l’appropriait ou on se laissait déstabiliser par ses ténébreuses sans issues. Des ténèbres allant même jusqu’à faire peur, très peur ou même trop peur.
Pour les enfants comme pour les plus grands, qui ne sont plus que des enfants face à l’immensité du noir, il pouvait y avoir un sentiment d’insécurité, un jeune enfant demandera toujours une petite veilleuse, une lumière dans la pièce d’à côté pour mieux s’endormir.

Alors quand la fine silhouette répondit, ça fit dans le cœur de Beauden, l’effet d’un phare, d’une lumière, la présence humaine le rassurait toujours un peu, il faisait moins noir quand on était pas tout seul.
Et puis la voix, telle une jolie mélodie pas toujours sûre d’elle s’exprima, laissant parfois quelques secondes de répits.
Mais Beauden ne coupa pas la parole, il voulait écouter la jeune femme, qui mentionne chimère, soit Beauden s’était endormi durant un cours de soins aux créatures magiques durant sa scolarité soit il n’était tout simplement pas calé ou alors c’était une bête inventée par les Moldus et dans ce cas c’était une expression ou autres.

De son début d’existence, le jeune néo-zélandais avait retenu une chose, ne pas oublier de vivre, toujours croquer la vie à pleine dent et on le voyait ainsi toujours de bonne humeur, des sourires à foison sur visage. C’était ça la vie qu’il menait lui, qu’il n’oubliait pas de vivre.
Le noir devenait aux yeux de l’ancien Poufsouffle, un peu plus supportable, un peu moins pesant en compagnie d’une autre personne. Et il se demandait comment parfois il pouvait supporter cette solitude quand il regardait les étoiles.

-Une obsession pour le ciel, pour les étoiles, moi c’est ma bouée de secours, ces points lumineux qui brillent ils réchauffent mon cœur. Petit j’avais peur du noir, maintenant parfois encore. Les étoiles elles combattent le noir pour nous protéger.

Douce métaphore et innocence de l’enfant retrouvée le temps d’un instant.

-Et puis les mol... les gens dans la vie ils ont besoin de se donner des objectifs, regarde dans le dernier journal, ils parlaient de la conquête spatiale. C’est ça pour les gens leur chimère. On a tous besoin d’un objectif.

Parce que oui le jeune adulte se souvenait maintenant de brides d’expressions entendus dans la rue dans les couloirs de Poudlard et à tous venants.

-Alors du coup il faut toujours viser la Lune, parce que c’est même devenu un proverbe. Mais moi je me dis que quand on rêveur, et bien on est déjà dans la Lune.

Sans mauvais jeu de mot bien sûr, justes quelques mots, toujours un peu sans queue ni tête, la jeune dame les interprètera comme elle le voudra. Beauden voulait parler, sans barrières. Juste parler. De rappeler et de se souvenir.
-Alors quand on parle du soleil on parle du bonheur, c’est imagé, pareil pour le manteau blanc qu’est la poudreuse. Là les étoiles elles sont imagées à travers les constellations.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Square de Londres

Message par : Lizzie Bennet, Mer 28 Fév 2018 - 21:08


L’inconnu me parle. Il me dit une peur commune à tous les enfants : le noir. C’est vrai qu’au plus jeune âge, quand le ciel s’obscurcit, tous pleurent. La nuit tombe, tire sur le jour son rideau opaque, et génère une crainte universelle. Pourtant, bientôt, les lumières y scintillant répandent un je-ne-sais-quoi de chaleur permettant d’attendre jusqu’au retour du soleil. Et même, parfois, de contempler l’astre nocturne sans vouloir précipiter le temps.

Il commence un truc sur les mol- dus ? mais enchaîne avec des références obscures sur la conquête spatiale. J’suis pas trop branchée sur son univers, qu’importe. Ce serait pas la première fois que je trahis le secret magique non plus. Lui et moi, on est pas trop copains de base ; au pire, je passe pour une illuminée. Rien de nouveau sous l’horizon.

Pour lui, l’obsession de l’espace, c’est le voyage. Intéressant. Je croyais que c’était la vie. Que c’était de déterminer s’il y avait d’autres formes d’existence dans notre galaxie et les autres. J’pensais que le mysticisme venait de là. Mais j’comprends ce qu’il veut dire ; on est une espèce de conquérants et de colonisateurs, ce serait pas la première fois qu’on se goure d’objectif.

— Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles, un truc comme ça ?


Expirer, un instant. Il répond pas tellement à mes questions, répond aux images par d’autres images, mais aucun compromis n’est fait sur leur origine. Tant pis. Enchainer autrement. Chercher la vie qu’il cache en lui. Essayer de la comprendre — au fond, nous sommes tous des aliens. Les anglais utilisent le même mot pour l’étranger et pour l’extraterrestre, précisément parce que nous sommes extra (externes) à l’autre.

Alors j’veux explorer ta vie, le temps d’une lunaison, peut-être plus, peut-être moins. Je t’écoute, en tout cas.
— Tu sais, sans ma vue, j’ai du mal à savoir où l’on est. Alors si on est déjà sur la Lune, tu pourrais me décrire ce qu’on y voit ? Me faire voyager avec toi ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mar 10 Avr 2018 - 17:06



Car je veux collectionner des moments de bonheur


Plus d’un mois sans réponse, on pique
En cas de souci Mp :kiss:

Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici



Il y’avait une chose très appréciable dans Londres : le nombre d’espace vert possible pour apparaitre en toute discrétion après un transplanage. Et bien sûr à coté de Camden market, il y’avait pas mal de verdure pour atterrir en paix. Sauf qu’au lieu de reprendre leurs esprits en plein milieu du petit square de castlehaven Open Space, Elhiya avait opté pour les toilettes attenantes aux lieux. Seule prière alors qu’elle tachait de se débarrasser du classique étourdissement : que personne ne soit dedans. Ouvrant un œil, puis l’autre, un soupir de soulagement la parcourru : la pièce était déserte.

-C’est bon Ethan on est  juste à côté. Tu te sens comment ?

Lâchant sa prise, elle avait fouillé dans son sac pour en extirper une petite bouteille d’eau. Les nausées lors des premiers voyages du genre étaient assez courantes, boire un peu soulageait parfois. Sourire aux lèvres, liquide transparents tendu généreusement, elle attendait que le garçon reprenne ses esprits.

-Il faudra marcher un peu pour attendre la rue commerçante, mais on attendra que les symptôme du transplanage passe. Evite néanmoins de t’assoir par terre, je ne suis pas sûre de la propreté du carrelage

Une légère grimace avait ourlée ses lèvres, des toilettes publiques, bien que bien entretenue étaient rarement un lieu où il faisait bon de s’étaler. Enfin… de manière générale…. Le souvenir d’une salle d’eau d’un café parisien lui revenant soudainement en tête, elle sourit avec amusement et fit mine de s’intéresser aux installations du lieu pour éviter d’avoir les joues qui viraient au carmin en repensant un peu trop distinctement à son échange sulfureux passé contre une parroi de carrelage.

-Tu me dis quand tu te sens de marcher d’acc ? Te presse pas, les boutiques ferment pas de suite de toute facon.

Tentative de revenir au sujet initiale quasi réussi. Elle avait juste toujours ce stupide sourire sur les lèvres
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Jeu 12 Avr 2018 - 11:06


Pv Elhiya
LA Mutuel


La jeune femme à la chevelure dorée avait une fois de plus répondu à une question d'Ethan de façon à le faire rougir, en lui faisait savoir humoristiquement qu'elle n'avait rien contre l'idée d'escalader à nouveau la grille du château. Le jeune homme eut un sourire coupable, la première vraie marque que son humeur commençait enfin à changer. Maintenant qu'il commençait à être habitué aux remarques de la blonde, le brun se disait que ceux-ci étaient un moindre mal en comparaison au traitement dont il avait généralement droit lorsqu'il était en compagnie de la verte et argent; elle avait beau le gêner à souhait, et parfois ne sembler avoir aucune pudeur en compagnie d'autrui, au final elle arrivait à mettre un peu de soleil dans sa journée, ce qui n'était pas une mince affaire. 

Le bleu et bronze commençait à se sentir un peu plus en confiance alors qu'ils s'avançaient un peu plus près du portail du domaine de Poudlard, quand soudainement la blonde le prit par le bras très rapidement pour lui glisser quelques mots qu'Ethan n'eut même pas le temps d'assimiler avant de sentir le sol, l'air, voir son corps à lui tout entier tourner à vive allure. Une bouillie visuelle, voilà ce que le bleu avait réussi à apercevoir avant de retomber sur ses pieds, dans un décor tout autre. L'estomac du jeune homme était viré à l'envers, alors que les murs de la pièce dans laquelle ils se trouvaient tournaient alègrements autour de lui. Ethan se pencha par en avant, luttant contre les haut-le-coeur qui l'envahissaient, s'appuyant de ses mains sur ses cuisses, comme un athlète venant de parcourir un marathon. Il s'agissait effectivement de son premier voyage en transplannant, préférant nettement les déplacements en poudre de cheminette ou en balai volant.

La blondinette vint ensuite aux nouvelles de son passager en lui demandant comment il se sentait. Enfin, ce n'était pas la joie, mais ça ressemblait beaucoup à ce qu'il avait vécu en cours de Vol, lorsque Miss Bennet avait amené ses élèves en Suède.

-Je....je vais m'en...sortir.

Le brun avait pris quelques grandes respirations de plus avant de prendre la bouteille d'eau qui lui était gentimentofferte, et d'en boire quelque gorgées. La terre cessa de tournée beaucoup plus rapidement que lors de la soirée que les deux étudiants avaient partagés aux trois balais, et il finit par se remettre tout du long, alors que son mal de coeur disparaissait. La demoiselle lui expliqua ensuite le plan de match, soit attendre que les symptômes passent pour sortir sur la rue commerciale. Donc au final la blondinette ne s'était pas planté en transplannant, et savait où ils se trouvaient, c'était déjà plus rassurant, puisqu'il ne s'attendait pas particulièrement à atterrir dans un...une...toilette? Mais pourquoi une toilette? Du coup si quelqu'un était de l'autre côté et les voyait sortir ensemble, il penserait forcément que...

La revoilà ! Cette fameuse pigmentation de la peau qui caractérisait tant Ethan lorsqu'il était en compagnie de la jeune femme des verts et argent. Bon, ce n'était pas comme s'ils allaient tomber sur des gens qu'ils connaissaient non? Enfin, les chances pour que ses grands-parents à lui se trouvent de l'autre côté de cette porte étaient inexistante, non? Mais le bleu fut coupé dans ses pensées par la dernière question d'Elhiya, qui demandait au brun de lui faire signe quand il serait fin prêt à partir affronter Londres. Mais pourquoi elle souriaitcomme ça elle? Elle était si fière de son coup pour l'avoir gêné une nouvelle fois? Ce n'est pas comme si c'était son passe-temps favoris depuis leur première rencontre hein.


-Je crois que ça va maintenant. Je vais te suivre pour la suite, j'imagine que tu sais où aller. Ohh et... merci pour ne pas m'avoir... désartibulé, ou rien de la sorte. C'était ma première fois...

Le bleu et bronze repassa une main dans sa chevelure avant de vérifier la propreté de ses habits, tout était bien à sa place, rien pour indiquer qu'ils venait de possiblement... transplanner ou autres. Il jeta un coup d'oeil à la blonde, pour vérifier qu'elle-même était prête, alors que sa main rejoignait la poignée de porte, et la tournait, dévoilant le parc à leurs yeux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 12 Avr 2018 - 16:28



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici[/color]



Notes Hors jeu:
 

Il allait survivre ? Bien sur, ce n’était qu’un transplanage rien de plus. Il lui rappelait Luna, agrippée à ses accoudoirs de siège d’avion, pale comme un linge, lui prétextant préférer le balais même si le moyen de transport était encore plus bancal que tous les autres. Elle pouffa discrètement en glissant les yeux sur le garçon encore étourdit.

Ses symptômes à elle avait rapidement disparu, l’habitude devait forcer l’estomac et le cerveau à reprendre pied rapidement. Elle ne voyait que ça. Ses premiers trajets avaient du être aussi laborieux que celui du jeune homme, mais la mémoire étaient un outil formidable, elle avait pris soin d’atténuer ce genre de souvenirs pour accentuer tous ceux qui venaient après le voyage magique. Une balade à la patinoire, une errance sur des quais, la discussion avec des moutons, un monument touristique romantique et … Des toilettes encore et toujours. L’image était tenace, empourprant ses joues de plus belle, jusqu’a trouver quelque chose d’aussi intéressant –ou presque- à se raccrocher.

-Et bien pour une première fois, tu gères assez bien. Au moins t’as pas gerbé partout

Un autrui arrivant de manière impromptue aurait très certainement adressé aux deux adolescents un haussement de sourcil réprobateur, se faisant des idées de la situation actuelle. Mais pour la tranquillité d’esprit du bleu, personne n’était entré ou sorti de la petite maison habitant les commodités. La discrétion était assurée, du moins jusqu’à ce que la blondinette, habitée par son enthousiasme londonien habituelle, pose ses mains sur les hanches d’Ethan pour le pousser à sortir dehors.

-Rho fait pas ton timide, au pire si quelqu’un trouve bizarre qu’on sorte en même temps d’ici, ça fait rien. Parait que ça fait partie des bêtises récurrente à notre âge.

Clin d’œil espiègle avant de lui passer devant pour chercher du regard le petit portail pour rejoindre la rue commerçante. Le printemps avait rameuté pas mal de badauds et de touristes, il allait falloir jouer des coudes pour arriver à trouver ce qu’il fallait dans les boutiques. Mais avant de suivre Ethan dans un choix vestimentaire qui serait certainement trop soft si elle le laissait faire, remplir un estomac qui hurlait après le manque de collation devenait prioritaire.

Montrant d’un signe de tête la rue à prendre pour rejoindre les allées capitaliste, Elhiya, les mains dans les poches de son sweat continuait à étoffer le programme à venir.

- Heure du gouter ! Comme ça tu risqueras pas de défaillir comme en cours ! Y’a une boutique de donuts (petit lien car moi aussi je veux commander mes donuts en ligne !!), un pur régal, autant pour les yeux que pour les papilles. A moins que tu veuilles commencer par un chocolat chaud ? C’est sur la route de toute façon. Pas mal de boutiques aussi d’ailleurs, si tu veux laisser tes yeux courir librement en compensation de n’avoir pu escalader la grille. On va passer devant black Widow, tu pourras te faire une idée et voir si ca te plait. Dans tous les cas on y retournera pour moi, enfin, dans celle-ci et d’autres

Sourire espiègle. La taquinerie était forcément facile,  mais il avait besoin de se changer les idées non ? Et elle aussi, alors un peu de légèreté mêlée à l’euphorie prenante maintenant qu’ils arrivaient à l‘angle d’un café était trop tentant.

-T’es déjà venu ? Si ça se trouve t’es du coin et je fais les guides touristes pour rien là.

Non pas que ce fusse gênant en fait. Mais le constat lui avait traversé l’esprit quand elle avait tourné la tête pour voir s’il allait à nouveau piquer un far.[/color]


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 17 Avr 2018 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Dim 15 Avr 2018 - 11:34


Pv Elhiya
L.A. Mutuel
♪ ♫ ♬

Ethan s'était retrouvé à l'extérieur plus vite qu'il ne le souhaitait, poussé par la blondinette, alors que celle-ci tentait de le rassurer sur les idées que les gens se feraient en les voyant sortir des toilettes ensemble. Les bêtises récurrentes des gens de leur âge... ça ressemblait au genre de jugements fait par les gens hautains d'un certain âge, qui pensaient tous savoir des jeunes, mais dans ce cas-ci, avec la drôle de relation que le bleu partageait avec la blondinette, Ethan ne pouvait s'empêcher de penser que la phrase était juste.

La demoiselle semblait particulièrement excitée de se trouver ici, à Londres, où était-ce hors de l'école, est-ce qu'elle détestait Poudlard à ce point-là? Le bleu adorait tellement apprendre les divers arts de la magie, qu'il prenait généralement pour acquis que c'était le cas pour tout le monde, mais c'était foncièrement faux. Il s'agissait simplement de la deuxième sortie illicite que le jeune homme accomplissait en dehors des cours, et, comme pour la première, Ethan éprouvait un certain malaise à briser le règlement de l'institut qu'il adorait tant, mais le fait qu'il ne se soit pas fait prendre la première fois, couplé avec la présence rassurante de la blondinette -qui semblait finalement bien plus dans son élément à briser les règles qu'à les respecter- lui permit de ressentir une partie de cette excitation lui aussi. L'air frais caressait la peau du brun, le bruit des véhicules moldus se promenant à proximité parvenait à ses oreilles, la clarté d'un ciel presque sans nuages éclairait ses iris; le jeune homme était libre comme l'air, un peu comme lorsqu'il chevauchait un balai magique.

Ethan ferma les yeux pour respirer cet air frais printanier alors qu'il suivait machinalement la blondinette, puis la voix de cette dernière le rappela sur terre, alors qu'elle abordait la question du goûter. L'étudiant n'avait pas encore osé faire de caprices en ce sens, mais il se voyait très mal aller faire les boutiques avec une telle faim, si la décision n'aurait dépendu que de lui, il aurait sauté directement au dîner, mais ça réduirait nettement le temps qu'ils auraient ensuite pour lui dénicher un costume gothique. D'ailleurs, ce nom de boutique que la blonde mentionnait : ça sonnait foncièrement gothique, genre jusqu'à l'os. Le commentaire d'elhi sur les plaisirs de la regarder traverser la grille arracha un sourire en coin à Ethan, ce qui ne l'empêcha pas pour autant de rougir, non pas face aux paroles de la verte, mais face à sa propre réaction. Il s'agissait d'un souvenir qui était jadis classé dans les "regrettables", du temps où le brun était en couple avec Alicia, mais son retour au célibat changeait la donne pour une bonne partie de cette fameuse escapade nocturne, et ce changement involontaire d'attitude à l'égare de ces souvenirs le rendait foncièrement gêné.

-Euh je... donut c'est bien ouais, et puis ils doivent bien avoir quelque chose à boire là bas aussi, on va bien manger autre chose avant la soirée hein? Un repas par exemple...

Oui la question se posait considérant qu'Ethan n'avait encore jamais vu la blonde ingurgitée quelque chose qui n'était pas sucré, c'était à se demander si elle tenait simplement sur le sucre, ce qui aurait bien expliqué ses piques énergétiques dans certaines situations...

Quelques mètres plus loin et la demoiselle demandait au jeune homme si, en fait, il connaissait le lieu, et qu'elle ne jouait pas un peu les guides touristiques pour rien. C'était comique puisque maintenant qu'elle le mentionnait, il connaissait ces lieux pour y être déjà été lorsqu'il était en séjour chez ses grands-parents du côté de sa mère, il n'était par contre pas venu dans Camden depuis l'été dernier; drôle de souvenirs refaisant surface.

-En fait... mes grand-parents habitent Londres, j'suis déjà venu donc, mais ça fait un moment déjà. Et puis, tu t'en sort plutôt bien hein, je crois que t'as trouvé ta vocation.

Derniers mots prononcés avec un sourire en coin aux lèvres. Oui, pour le bleu et bronze, ça c'était de l'humour, et il se trouvait bien drôle en ce moment. Bon, fallait bien un début à tout hein! Ethan n'avait pas plaisanté avec quelqu'un depuis le départ de Karver de Poudlard, et il ressentait un peu de nostalgie en recommençant ainsi. Mais si Karver était parvenu à tourner la page sur leur amitié, pourquoi est-ce qu'il devrait se priver de faire pareil? Ce fil de pensées ramena bien vite l'esprit d'Ethan vers Alicia, mais le brun tenta de chasser ce douloureuxsouvenir de son esprit en enchaînant rapidement :

-Euh, j'y connais rien en vêtements gothiques hein, tu... tu vouras bien me conseiller? J'ai, euh, je veux pas trop avoir l'air de celui qui s'habille n'importe comment.

Le voilà qui recommençait à se soucier de ce que les autres pensaient de lui. Cette fois Elhiya faisait exception aux gens dont le jugement l'effrayait, mais il était encore loin de son objectif de se laisser aller l'instant d'une soirée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mar 17 Avr 2018 - 21:49



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Il se déridait lentement le piaf, mais au moins il le faisait. Très certainement toujours gêné d'être sorti des commodités en charmante compagnie, son estomac et ses papilles gustatives, ne semblaient pas avoir d'avis propre sur la question de la collation. Interloquée un instant, Elhiya s'était tournée pour lui adresser un regard duvitatif. Comptait-il lui laisser carte blanche toute la fin d'après midi et soirée juste car une blondasse avait disparu de sa vie? Si l'idee pouvait être plaisante, la raison en devenait quasiment vexante. Sourire en coin et hochement de tête furent les seules réponses qu'il obtenait.

Mourir de faim n'était pas au programme, et comme il ne semblait pas avoir d'avis, la blonde se chargerait du planning de leur estomac. Sans plus attendre, elle tournait syr la droite pour se rendre à la boutique de donuts. Il devait certes y avoir à boire, mais ils reviendraient  sur leurs pas pour se prendre un chocolat chaud digne d'un nectar des dieux par la suite. C'etait décidé.

Ce serait la punition de l'aiglon pour la faire jouer les guides touristiques pour rien. Le compliment, ironique ou non, aurait certainement tiré un sourire niais à la poufsouffle qu'il collait partout, mais pas à celle qui indiquait la route a suivre. Elle avait gonflé  leq joues en une moue reprobatrice avant de lui tirer la langue en gamine effrontée. "T'es nul, si tu connais ici dis le. Moi j'habite pas loin, mais j'sais pas d'où tu viens hein"  Pour la peine elle aurait même du le planter dans la rue et lui dire d avancer seul. Mais la gourmandise la tirraillait trop pour se le permettre. Il devrait être reconnaissant...

Un peu comme à l'heure actuelle où son seul souci semblait être l'avis de pur inconnus sur ses vêtements. Étranges priorités qui firent marquer un arret à la demoiselle qui plantait ses mains dans les poches de son sweat à capuche. Même hors de l'école, ce garçon était encore trop soucieux de l'image que les autres avaient de lui. Le constat ourlait les lèvres de la jeune fille arrêtée devant lui. Amusée, elle dodelinait de la tête en le fixant. Il fallait qu'il cesse de vivre par rapport aux autres, mais pour lui faire intergrer c'était une autre histoire.

Le sourire espiègle n'avait laissé filtré aucun mot. Les opales restaient visées dans les iris ternies du garcon alors qu'Elhiya avait fait un pas en sa direction, se hissait sur la pointe des pieds et lui collait un leger baiser sur les lèvres. Une simple pression fugace et claquante, aucune chaleur, aucun frisson, juste un claque en douceur pour le qortor de sa torpeur.

-On s'en fou des autres!

Un clin d'oeil malicieux avait ponctué la phrase que les mots ne pouvaient continuer avant de sonner faux. Se moquer de l'avis de simple autrui ne la dérangerait pas. Mais il y en avait dont elle ne se fichait pas. Ceux même absent actuellement, dont la présence lui manquait de plus en plus. Le simple bisou avait vrillé ses entrailles, lui rappelant combien c'était un à un autre qu'elle aurait voulu, avec délice, dévorer du bout des lèvres. Mais ce n'était pas le moment pour ça. Pas quand une distraction toute trouvée lui tendait les bras.

-j't'aiderai, mais mangeeer avant

Elle lui avait adressé un sourire lumineux, teinté de ce nuage de déception qui suivait son ciel bleu. Mais ca, il ne le voyait pas. L'avantage de ne connaitre que les gens en superficie... il suffisait de sourire er s'engouffrer dans la boutique aux délices
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Mer 18 Avr 2018 - 12:57


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

La demoiselle semblait avoir perdu un peu de son entrain face à la réponse d'Ethan sur ses préférences concernant le goûter, ou son manque de préférence en fait. Alors que le bleu s'attendait à ce que la blondinette soit contente qu'il lui laisse le champ libre, celle-ci semblait légèrement dépitée. Depuis quand son opinion à lui pesait dans la balance en ce qui concernait Elhiya? Un autre mystère qui ne pouvait être résolu concernant la demoiselle.

Une réaction inattendue n'en attendant pas une autre, la suivante vint bien assez vite, lorsque le brun révéla que ses grands-parents habitaient Londres. Déjà, la blague du jeune homme ne semblait pas avoir trouvé preneur du côté de la verte et argent, qui n'affichait aucune forme de rictus sur son visage. Bon, le sens de l'humour d'Ethan laissait un peu à désirer, mais la jeune femme aurait pu faire semblant de rire un peu, juste pour l'encourager? Mais en fait c'est complètement le contraire qui se produisit. Elhiya semblait vexé des propos tenus par le bleu, qui ne comprenait pas pourquoi il avait maintenant droit à cette moue réprobatrice; il n'avait rien dit de mal, non? Mais l'explication vint bien assez vite pour qu'Ethan n'ait pas à poser de questions : Elle pensait que le brun la faisait parler pour rien, qu'il se foutait d'elle en fait. L'aigle se sentit quelque peu mal à l'aise; il ne voulait pas qu'un conflit naisse entre eux, alors qu'elle était présentement la seule chose qu'il considérait presque comme une amie. Le fait qu'ils se trouvaient tous les deux à Londres et que sans la blondinette Ethan n'arriverait jamais à rentrer au château sans se faire prendre n'aidait pas non plus auxressentis du bleu, qui vit naître l'ombre d'une peur dans son esprit.

Bien décidé à s'excuser du malentendu qui venait de naître entre eux, Ethan vint pour ouvrir la bouche, seulement pour se rendre compte que la demoiselle s'était arrêté et retournée vers lui, avant de se mettre sur la pointe des pieds, s'avançant dangereusement vers son visage. Le bleu figea en place, affichant une expression particulièrement confuse; avec Elhiya, on ne savait jamais vraiment à quoi s'attendre, autant elle pouvait lui cracher au visage que l'...embrasser? Euh....

...

... ...?

"C'est Elhi, c'est normal". Oui, oui, il n'y avait vraiment que cette réflexion qui était de mise, une conclusion ferme et définitive à toute recherche de logique, qui aurait été particulièrement vaine. Ethan avait rougi quelque peu, ayant été pris par surprise par le geste joueur de la jeune femme. Ou est-ce qu'elle jouait vraiment? En fait, plus le temps avançait et plus Ethan se disait que la blondinette était dénuée de réflexion; elle faisait ce qui lui chantait et puis c'est tout. C'était une raison comme un autre non? Et puis, il n'allait quand même pas lui demander le cheminement qu'avait pris son esprit pour passer d'une réprobation à un baiser; si ça se trouvait, c'était une route encore bien plus chaotique que toute la soirée de Pré-au-lard -souvenir gênant refaisant surface, garnissant les joues du bleu d'une couleur toujours un peu plus vive-.

Le brun regarda instinctivement autour de lui, afin de s'assurer qu'ils n'étaient pas subitement devenu le centre d'attention de toute la rue suite à ce témoignage d'une affection qui était inexistante dans les faits, mais son regard se reporta bien rapidement sur la tignasse blonde alors qu'elle lui disait que l'opinion des autres ne possédait aucune valeur. Ethan voulut trouver quelque chose à répliquer, mais il se retint, c'était personnel, vraiment très personnel. En fait, le jeune homme savait bien qu'il ne possédait aucune estime de lui, et que le départ d'Alicia l'avait d'autant plus brisé à ce niveau. C'était donc dans l'approbation des autres qu'il réussissait à s'aimer un peu, à se hisser la tête au-dessus de l'eau, à se considérer comme un être dont l'existence n'était pas un complet gâchis. Comment argumenter, dans ce cas-là? Elle avait raison; l'opinion de cette vieille femme, qui passait à leurs côtés, ne comptait en rien dans sa vie, ni celle du couple sortant de cette boutique, et pourtant, Ethan ne pouvait s'empêcher de fuir leur regard, par peur d'y trouver un nouveau jugement négatif, qui lui rapprocherait un peu plus les narines du niveau de l'eau.

-Je sais bien, mais c'est plus fort que moi. J'suis pas comme toi, moi. Jai toujours eu besoin d'une opinion extérieure...

L'Aigle décida de s'arrêter là, avant d'en révéler un peu trop sur sa personne. Déjà, c'était beaucoup, et il espérait qu'Elhi soit un peu trop occupé à admirer les beignets de la vitrine à proximité pour prêter attention à ses paroles. Vint ensuite la question des vêtements, situation à laquelle la blonde accepta d'apporter son aide dans un futur proche, rappelant néanmoins que la première priorité était de manger quelque chose. Franchement content que la discussion prenne une tournure un peu plus légérite, Ethan réussi à se coller un sourire au visage, alors qu'ils entraient finalement dans la boutique de donuts, pas le plus beau des sourires de la terre, mais c'était déjà ça, et puis c'était rare dans son cas, il était plutôt le genre à avoir une expression neutre en tout temps.

-Hey, pour tout à l'heure... en fais j'viens pas dutout de Londres, j'ai que mes grand-parents ici, sur Westminster. Moi je viens d'Ilkley en fait, une petite ville au nord de Leeds. Je viens à Londres qu'une fois par ans environ, et j'suis jamais venu ici en fait.

Il regarda autour de lui, admiratif des beignets qui étaient étalés dans les vitrines, son ventre criant famine par la même occasion. Ethan était là, devant la vitrine, accroupi pour avoir les yeux au niveau du comptoir, on aurait dit un enfant; il comprenait -ou plutôt son appétit comprenait- pourquoi la blonde l'avait amené ici plutôt qu'ailleurs, il avait le goût de prendre un exemplaire de tout ce qu'il voyait, et pourtant c'était du lourd comme donut. Le bleu se releva pour faire face à caissière, attendit son tour pour commander:

-Je prendrais une truffe chocolaté s'il vous plaît, avec un beigne à la confitture de framboise également. Il se retourna ensuite vers Elhiya. Et toi, tu prends quoi?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mer 18 Avr 2018 - 20:30



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Toujours se fier à l’opinion des autres ? Ce devait être terriblement ennuyeux et agaçant. Tout ce qu’on gagnait dans cette attitude était un sacré mal de tête, et nécessairement un manque flagrant de reconnaissance de la part de ceux dont on voulait l’approbation. Il avait attendu après une blondasse insipide pendant des jours, des nuits, peut-être même des mois, lui avait fait la tête, l’avait évité au nom des sentiments de cette même blondasse et pour quel résultat ? Pleurer soir après soir, être le stéréotype du émo-zombi, et se retreindre à vivre ? Autant dire que s’il ne comprenait pas qu’il fallait arrêter d’attendre après autrui, il ne comprendrait jamais.

Mais tant pis, à l’heure actuelle, c’était plus le choix des donuts qui travaillaient la demoiselle, il y’en avait trop. Beaucoup trop. Partir avec tout le stand assurait une longue et lente digestion affalée dans le canapé à regarder le tableau de moutons écossais dans le salon de ses parents. Impensable. Elle se contenterait d’un seul. Surtout avec la boisson qui viendrait après, ce serait plus raisonnable. Ecoutant distraitement ce que racontait Ethan sur ses origines, ses prunelles sur figèrent sur une sucrerie rose fluo parsemée d’arc en ciel en sucre. Ce serait lui, c’était décidé (on parle du donuts, pas du garçon)

La file d’attente forçait à ballader le regard un peu partout, mettant à mal le choix, aussi, préféra-t-elle s’attarder sur ce que le brun aux rouges carmines avait dit. Il avait prononcé le lieux « Westminster », lui arrachant un coup d’œil espiègle à cette évocation, souvenir de soirée peu trop sobre dont elle ne lui parlait pas.

-Je ne connais pas le coin dont tu vients. Moi la campagne c’est vraiment pas mon truc. Y’a des donuts dans ton village au moins ?. J’suis sure que non !

Justificatif suffisant pour ne pas mettre un seul pied dans sa ville natale. Un pouffement lâché, elle le laissait commander en premier, validant ses choix, réalisant qu’il avait lui aussi succombé à la framboise. Très bon choix. Comme quoi, quand il voulait, ce garçon pouvait avoir un peu de gout. Passant à sa suite, Elhiya commanda le donuts  fourré à la framboise et à la robe rose bonbon. Elle régla sa gourmandise et entraina le brun vers l’etérieur.

-Tu m’fais gouter les tiens ? J’suis sure que le beignet est juste à tomber. Y’a de la framboise il est forcément top. Tu veux gouter le mien ?

Elle lui avait tendu sa pâtisserie colorée, lui offrant la possibilité de croquer dedans, comme elle aurait fait avec Lui, ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il l’aurait gratifié d’un de ses sourire lumineux, d’un ébouriffage de cheveux et surement d’un baiser voler. Un soupire lui échappa. Son cœur était traite, mais ses souvenirs encore plus, trop à vif, ils se raccrochaient au moindre détail pour lui rappeller ce qu’elle tachait d’occulter. Malgré le sourire elle avait serré les dents à la nouvelle vrille d’estomac, manquant d’intimer à Ethan de se dépêcher à prendre sa bouchée avant qu’elle ne se ravise.

Une profonde inspiration, le nez levé vers le ciel, l'index tendu vers une autre direction, Elhiya affichait à nouveau la suite du programme.

-Par là en suite monsieur le touriste. Et pour la peine..

Délestage d'une bouchée dans le beignet framboise du jeune homme. Sucre glace bloqué au coin des lèvres, et morsure distincte sur la pâtisserie.

-Un guide touristique ca se fait payer!

Un pouffement innocent avant de reprendre la route et entamer son propore gateau. Du sucre, plein de sucre, et la confiture de framboise.. un pur regal. Elle prenait le temps de le déguster, de se délecter de chaque biuxgee, faisant durer le plaisir quitte à attendre devant la devanture du café
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Dim 22 Avr 2018 - 10:10


PV Elhiya
L.A. Mutuel

La blondinette avait été moins gourmande qu'Ethan pour une très rare fois, enfin niveau sucrerie, parce qu'autrement Ethan semblait toujours avoir un plus grand appétit qu'elle. Après avoir passé commandes, les deux étudiants quittèrent la boutique pour se diriger ensuite vers un café devant lequel ils étaientprécédemment passés, qui portait un nom plutôt provocateur et astucieux : le cereal killer coffre. Ils n'avaient fait que quelques pas hors de l'édifice que déjà Elhi demandait au jeune homme s'ils pouvaient s'échanger une bouchée de leur beignet. Mais il n'était pas tous les deux à la framboise? Enfin, celui de la verte semblait un peu plus décoré que le beignet à la confiture qu'Ethan avait choisie, mais au final ça devait à peu près être la même chose, non? Bon, au final il n'y perdrait pas grand-chose, mais il trouvait un peu étrange cette manie de partager sa nourriture; c'était quelque chose qu'il attribuait généralement aux couples, et là, clairement, ils étaient à des lieux d'une relation amoureuse.

Le bleu s'avança la tête vers l'offrande qui lui était présentée, avant d'en prendre une petite bouché, juste assez grosse pour se rendre au crémage intérieur. C'était... sucré, vraiment très sucré, finalement le glaçage supplémentaire qu'avait la demoiselle semblé faire une bonne différence, et le besoin de boire quelque chose commençait à se faire sentir.  

-Le tiens est vâchement plus sucré quand même. Remarque, j'sais pas pourquoi ça me surprend encore.


Puis la jeune femme s'amusa à reprendre à la blague son rôle de guide touristique; elle ne l'avait pas si mal pris que ça, finalement, et ça levait un certain poids sur les épaules du brun, à qui cette ambiance de légèreté manquait grandement ces derniers jours. Ethan tendit alors son propre beignet en direction des lèvres d'Elhi, qui ne se fit pas prier plus longtemps pour en croquer une bonne portion. Le brun regarda avec une très légère tristesse le trou que la demoiselle venait de faire dans sa friandise, et s'estima chanceux d'avoir acheté plus d'une sucrerie.

-Ils se font tous payés en gâteaux, ou c'est juste toi? Ajouta-il à l'attention de la blonde, affichant un sourire en coin.

Ils étaient finalement arrivés devant le café en question avant d'avoir totalement terminé leurs gâteaux. Ethan était rendu à s'attaquer à sa truffe chocolatée, mais la demoiselle semblait quant à elle étirer au maximum le plaisir qu'elle retirait de sa collation, elle était vraiment à un niveau supérieur de la dépendance aux sucreries celle-là, alors que le brun, de son côté, aurait grandement eu besoin d'un peu de lait pour mieux faire passer tout ce sucre, mais d'entrer dans un café avec des beignets d'ailleurs, ça ne se faisait pas hein? Il tendit son deuxième gâteau à la blondinette, alors qu'il ne l'avait pas encore touché, dans l'espoir que celle-ci l'aide un peu à finir de manger tout ce sucre.

-Tu veux goûter à celui-là aussi?

Puis attendit sa réponse avant de terminer ce qu'Elhiya lui avait bien laissé à manger de la sucrerie. Le temps vient enfin où les deux adolescents se retrouvèrent les mains vides et le ventre un peu moins vide, et ils purent finalement entrer dans le café en question. C'est à ce moment qu'Ethan réalisa qu'avoir été plus intelligent, une des deux aurait pu simplement confier ses friandises à l'autre, pour lui permettre d'aller chercher les breuvages de chacun; ils auraient eu nulle part où s'assoir, mais aumoins il aurait été en mesure de profiter pleinement de ses achats. Enfin bon, c'était trop tard maintenant, et le plan n'était pas de s'éterniser sur la collation non plus hein?

-Les guides d'abord. Fit-il en tenant la porte ouverte à la jeune femme, prenant un air et une posture faussement gentleman.

Alors qu'il s'attendait à mettre les pieds dans un café tout ce qu'il y a de plus normal, Ethan fut particulièrement surpris par l'allure des lieux, une fois à l'intérieur. En effet, des dizaines de boîtes de céréales ornaient le mur derrière le comptoir, alors que l'ensemble du mobilier faisait très... enfant moldu. Il n'y avait aucun doute là-dessus, l'endroit avait été spécialement conçu pour plaire aux enfants, et aux enfants sommeillant dans chaque adulte y mettant les pieds, tout semblait rétro et très coloré.

Le bleu se retourna vers sa comparse, un air interrogateur sur le visage :

-Euh... c'est vraiment un café? Ou on vient ici prendre le petit dej' en fait?

Le garçon aux yeux d'azur n'avait absolument rien contre un bon bol de lait en ce moment, en fait il préférait nettement ça à une mixture brune amère, surtout dans l'état actuel de ses papilles gustatives. Par contre, il était particulièrement troublé de ce décor, qui ressemblait presque au plateau de tournage d'une émission moldus pour enfants.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mar 24 Avr 2018 - 16:47



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Bouchée détachée de son donuts, légères pointes d’amusement en regardant le brun faire. Il ne s’était pas offusqué, n’avait pas râlé comme quoi comme la nourriture était un bien précieux et sacré qu’on ne partageait pas avec n’importe qui, et avait même évité la classique réflexion « hey c’est un truc de couple ». Par contre, il râlait. Trop de sucre. Elhiya elle, pouffait de rire en dodelinnant de la tête. « Bah ouai, c’est s’qu’y est bon ». Du sucre glace rehaussé de vermicelles en sucre et un fourrage à la framboise, ce ne pouvait être qu’un gouter parfaitement sucré. Adressant un large sourire satisfait, la blondinette ne demanda pas son reste pour croquer le beignet à la framboise qu’on lui tendait. Elle avait secoué la tête, ravie de son choix. « Ch’préfère l’mien quand même »

Fallait dire que plus il y’avait de sucre meilleur c’était aux papilles de la blondinette. Un anti dépresseur alimentaire par excellence. Le sucre et le chocolat. C’était pour ça qu’elle avait voulu aller dans le café de camdem réputé pour ses chocolats chaud. Et puis, vu qu’Ethan semblait accepter le paiement en nature, autant ne profiter. « OUaip ! j’me fais payer en sucreries ! pour la peine, tu me prendras ma boisson, à moins que tu préfères proposer quelque chose du genre des 3 balais ? Ca me va aussi ! » Clin d’œil espiègle juste pour le taquiner du temps du trajet.

S’il voulait faire l’impasse totale sur leur soirée passée à pré-au-lard, il était mal tombé. Certes la blondinette pouvait parfaitement comprendre son vague à l’âme, mais elle ne saisissait toujours pas de le conserver des mois et des mois pour rien. Il fallait, à ses yeux, profiter de l’instant présent et ne pas laisser les caprices de leurs estomacs trop les impacter. Il suffisait de continuer à respirer malgré le vide qui restait présent, caché dans un coin de l’esprit et des entrailles. Il suffisait de l’étouffer à chaque fois qu’il essayait de revenir, de noyer la moindre image de mèches blondes et de sourire trop lumineux qui s’imposaient à son cœur hurlant d’envie de ressentir la  douceur de l’insouciance faire vibrer son chant. Il suffisait….

Le palpitant à nouveau douloureux, la longue inspiration s’était faite nécessaire pour le faire taire et pour que la douceur pâtissière retrouve sa pleine saveur. Quoi qu’elle faisait, il lui manquait. Quoi qu’elle pensait, son absence pesait toujours trop. Il avait fallu une nouvelle offrande qu’elle mordait à belle dents pour rappeler à Elhiya qu’à Camdem il y’avait plus de distractions que nécessaire pour faire taire ce sentiment de manque.

Se frottant les mains après avoir fini ses gourmandises, la blondinette s’était laissé porter dans la légèreté de la mise en scène de l’aiglon. Une légère courbette mimée avec les mains et elle s’engouffrait dans le café, le nez levé vers les ardoises de menus pour voir quoi prendre  En soit elle savait déjà: des unicorn poop. Mais elle vérifiait toujours si les nouveautés affichées pouvaient lui plaire.. Cherchant une table et lit de disponible, c’était la voix du brun, paumé, derrière elle, qui s’arreta un instant. Le sourcil levé, le sourire amusé aux lèvres, la blondinette hochait affirmativement de la tête avant de lâcher son sac sur un sommier une place faisant face à une table verte pomme.

« Yep, regarde la carte. Mais tu peux prendre un bol de céréales aussi si tu veux. Y’a deux type de format. Soit l’individuel, soit celui à partager. Pause toi et regarde la carte » A son aise, rebondissant un peu sur le matelas moelleux, Elhiya rigolait doucement « Premier transplanage, première boutique de camdem, et maintenant première visite au cereals killer ? Heureusement que tes grands-parents habites à coté, sinon on pourrait rallonger la liste des première fois aujourd’hui.. »

Elle se marrait de plus belle, retour de l’insouciance, les commissures malicieuses se rehaussant d’autant plus. Le laissant choisir  tranquillement, la blondinette passait commande de ses céréales de licornes et de son chocolat chaud à la fraise et chocolat blanc, le tout étant généralement noyé dans une bonne dose de chantilly, elle en avait toujours raffolé.


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mer 25 Avr 2018 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Square de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4

 Square de Londres

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.