AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 4
Square de Londres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Elhiya Ellis
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard

Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mar 24 Avr 2018 - 16:47



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Bouchée détachée de son donuts, légères pointes d’amusement en regardant le brun faire. Il ne s’était pas offusqué, n’avait pas râlé comme quoi comme la nourriture était un bien précieux et sacré qu’on ne partageait pas avec n’importe qui, et avait même évité la classique réflexion « hey c’est un truc de couple ». Par contre, il râlait. Trop de sucre. Elhiya elle, pouffait de rire en dodelinnant de la tête. « Bah ouai, c’est s’qu’y est bon ». Du sucre glace rehaussé de vermicelles en sucre et un fourrage à la framboise, ce ne pouvait être qu’un gouter parfaitement sucré. Adressant un large sourire satisfait, la blondinette ne demanda pas son reste pour croquer le beignet à la framboise qu’on lui tendait. Elle avait secoué la tête, ravie de son choix. « Ch’préfère l’mien quand même »

Fallait dire que plus il y’avait de sucre meilleur c’était aux papilles de la blondinette. Un anti dépresseur alimentaire par excellence. Le sucre et le chocolat. C’était pour ça qu’elle avait voulu aller dans le café de camdem réputé pour ses chocolats chaud. Et puis, vu qu’Ethan semblait accepter le paiement en nature, autant ne profiter. « OUaip ! j’me fais payer en sucreries ! pour la peine, tu me prendras ma boisson, à moins que tu préfères proposer quelque chose du genre des 3 balais ? Ca me va aussi ! » Clin d’œil espiègle juste pour le taquiner du temps du trajet.

S’il voulait faire l’impasse totale sur leur soirée passée à pré-au-lard, il était mal tombé. Certes la blondinette pouvait parfaitement comprendre son vague à l’âme, mais elle ne saisissait toujours pas de le conserver des mois et des mois pour rien. Il fallait, à ses yeux, profiter de l’instant présent et ne pas laisser les caprices de leurs estomacs trop les impacter. Il suffisait de continuer à respirer malgré le vide qui restait présent, caché dans un coin de l’esprit et des entrailles. Il suffisait de l’étouffer à chaque fois qu’il essayait de revenir, de noyer la moindre image de mèches blondes et de sourire trop lumineux qui s’imposaient à son cœur hurlant d’envie de ressentir la  douceur de l’insouciance faire vibrer son chant. Il suffisait….

Le palpitant à nouveau douloureux, la longue inspiration s’était faite nécessaire pour le faire taire et pour que la douceur pâtissière retrouve sa pleine saveur. Quoi qu’elle faisait, il lui manquait. Quoi qu’elle pensait, son absence pesait toujours trop. Il avait fallu une nouvelle offrande qu’elle mordait à belle dents pour rappeler à Elhiya qu’à Camdem il y’avait plus de distractions que nécessaire pour faire taire ce sentiment de manque.

Se frottant les mains après avoir fini ses gourmandises, la blondinette s’était laissé porter dans la légèreté de la mise en scène de l’aiglon. Une légère courbette mimée avec les mains et elle s’engouffrait dans le café, le nez levé vers les ardoises de menus pour voir quoi prendre  En soit elle savait déjà: des unicorn poop. Mais elle vérifiait toujours si les nouveautés affichées pouvaient lui plaire.. Cherchant une table et lit de disponible, c’était la voix du brun, paumé, derrière elle, qui s’arreta un instant. Le sourcil levé, le sourire amusé aux lèvres, la blondinette hochait affirmativement de la tête avant de lâcher son sac sur un sommier une place faisant face à une table verte pomme.

« Yep, regarde la carte. Mais tu peux prendre un bol de céréales aussi si tu veux. Y’a deux type de format. Soit l’individuel, soit celui à partager. Pause toi et regarde la carte » A son aise, rebondissant un peu sur le matelas moelleux, Elhiya rigolait doucement « Premier transplanage, première boutique de camdem, et maintenant première visite au cereals killer ? Heureusement que tes grands-parents habites à coté, sinon on pourrait rallonger la liste des première fois aujourd’hui.. »

Elle se marrait de plus belle, retour de l’insouciance, les commissures malicieuses se rehaussant d’autant plus. Le laissant choisir  tranquillement, la blondinette passait commande de ses céréales de licornes et de son chocolat chaud à la fraise et chocolat blanc, le tout étant généralement noyé dans une bonne dose de chantilly, elle en avait toujours raffolé.


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mer 25 Avr 2018 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Mer 25 Avr 2018 - 8:40


Quoi de mieux pour s'effondrer d'une overdose de sucre que des beignets? Des beignets accompagnés d'une bonne dose de céréales trempantes dans un lait encore plus sucré. Elhiya révéla au bleu et bronze que le terme "café" ne s'appliquait que très peu à l'établissement dans lequel ils se trouvaient, celui-ci étant en effet spécialisé dans les "cocktails" de céréales. Et pourquoi elle avait préféré un lit à une table la blondinette? Question stupide bien sûr, quand on connaît un minimum la personne en question, BIEN SÛR qu'elle allait choisir un lit, déjà parce que c'était un grand enfant dans son coeur, mais Ethan Soupçonnait qu'elle était également désireuse de le gêner un peu plus en l'amenant une fois de plus dans un lit avec elle, même si en fait le brun choisirait plutôt celui de l'autre côté de la table, chacun son lit, c'est bien ça aussi non? ... non?

Et puis qu'est-ce que le fait que ses grands-parents vivent à Londres venait faire dans la discussion? Et quel genre de première expérience ça pouvait bien empêcher? La demoiselle avait le chic pour tourner l'esprit du jeune homme en bourrique, alors que celui-ci combattait déjà avec ferveur les images issues de leur soirée passée à Pér-au-Lard, ces dernières tentant agressivement depuis plusieurs minutes de refaire surface dans la conscience d'Ethan. Maintenant, il devait deviner quel genre de fin de soirée on lui réservait ou quoi? Ses grands-parents Londoniens avaient beau être assez laxistes par moments, le bleu et bronze n'avait absolument aucun envi qu'ils soient au courant de sa petite virée dans la capitale anglaise, particulièrement s'il finissait par boire un peu d'alcool... NON! On avait dit pas d'alcool, alors pas d'alcool ce sera! Quand bien même... il allait se coltiner une bonne quantité de questions gênantes s'il se pointait chez les Williams en pleine nuit, et ça, il préférait éviter. Ethan se contenta d'un petit rire particulièrement gêné, signe à la blondinette qu'elle avait réussie à le boucher, une fois de plus.

Puis vint le temps de regarder le menu... mais tout ce que le brun arrivait à voir sur celui-ci était : une dose de sucre, trois doses de sucre, encore plus de sucre, du sucre enrobé de sucre, même le lait était au chocolat ou à la vanille! Le bleu n'aurait pas été trop surpris de découvrir que les murs de l'endroit étaient fait en pain d'épice et que la peinture était en fait un glaçage bien opaque. Tant qu'à y être, Ethan décida de se laisser tenter par un "cocktail" assez classique, garnie de lait au chocolat. Il attendit qu'on vienne prendre leur commande à table pour signaler ce qu'il désirait à la serveuse :

-Bonjour, alors je prendais un... s'more than words, dit-il en regardant le menu à nouveau pour s'assurer de ne pas se tromper. et avec ça un stacked hot chocolate et une bouteille d'eau aussi.

La bouteille d'eau c'était pour arriver à faire passer tout ce sucre, mais ça il se garda bien de le faire savoir à qui que ce soit. Le brun trouvait d'ailleurs ça un peu stupide de devoir payer ce prix pour de l'eau, chose qu'il aurait eue à volonté d'un simple coup de baguette, s'ils n'auraient pas été dans un endroit bondé de moldus.

Elhiya commanda à la suite du jeune homme, et il ne restait maintenant plus qu'à attendre qu'on vienne les servir. Les décors, le fait de se faire servir son bol de céréales à table, le fait d'être dans un petit lit simple d'enfants, tout ça donnait un drôle de sentiment au bleu et bronze, qui se retrouvait projeté plusieurs années dans le passé, lorsqu'il passait quelques jours chez ses grands-parents, une époque où il ne connaissait pas encore la définition du mot "souci", et il ne détestait pas complètement ça.

-Il y a beaucoup d'autres endroits comme ça, où tu te sauves à la fin des cours le vendredi?

Plus qu'une simple question de curiosité, quelque chose venait à l'instant de germer dans l'esprit du brun, une graine que la demoiselle avait planté plusieurs mois auparavant, lorsqu'elle avait amené le bleu à sauter la clôture de l'école : une envie de découvrir quelque chose d'autres que les murs de l'école, qui étaient bien trop familiers pour Ethan. Peut-être l'appel de l'aventure était en fait une échappatoire pour oublier sa peine d'amour qui durait depuis de nombreux jours maintenant, mais peu importe sa cause, il avait maintenant envi d'en découvrir plus; est-ce qu'elle passait son temps à visiter la France aussi? Avec de la chance l'aigle pourrait peut-être revoir son ami de longue date, Karver, ou encore mieux, visiter l'académie Beauxbatons, de quoi faire rêver n'importe quel fan d'éducation.

La serveuse finit par revenir avec leurs commandes à chacun: une énorme dose de sucre dans les deux cas. Celle de la blondinette était particulièrement... rose, le genre de truc à rendre toutes les petites filles joyeuses, et les plus grandes filles aussi apparemment. Ethan, pour sa part, se demandait s'ils allaient avoir le temps de bien magasiner une fois tout ceci terminé, puisqu'il ne pensait pas être en mesure d'ingurgiter tous ces calories sans devoir s'attarder un minimum pour digérer. Bon, première étape, offrir à la demoiselle de goûter; elle le faisait tout le temps de toute façon alors autant avoir l'air poli, et puis avoir une goûteuse pour savoir si c'est mangeable, ce n'est pas mal non plus.

-Tu veux goûter à ça aussi?
Dit le bleu, avançant précautionneusement une cuillérée pleine vers la demoiselle.

Le brun avait l'impression de tenter de nourrir un bébé, et pourtant il était sûr que ça amuserait la blondinette, ne serait-ce que pour se moquer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mer 25 Avr 2018 - 12:11



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Les commandes passées, la blondinette attendait en retirant ses chaussures pour relever ses pieds et les poser sur un coté sur le matelas. Après tout, son assise était un lit, il aurait été incongru d’en prendre possession comme d’une chaise de bureau. Fouillant dans son sac à la recherche de sa monnaie moldue, l’attention de la blondinette fut rappelée vers son interlocuteur. Ce dernier semblait avoir retrouvé l’usage de sa langue pour communiquer et en venait à lui poser une question. Pour passer le temps, ou pour se faire curieux, dans les deux cas, c’était assez rare de la part du brun. Un instant surprise, les opales s’étaient plantées dans celles du jeune homme, trahissant l’incompréhension.

La question n’était pas compliqué, juste… étrangement personnel. Jusqu’à présent, jamais Ethan n’avait manifesté le moindre intérêt sur les habitudes de la blonde, il se contentait de suivre, souvent à contre cœur, comme s’il avait peur de vivre en sortant du château. Alors cette simple interrogation était suffisante pour laisser perplexe la demoiselle qui réceptionnait avec un faible sourire son bol de céréale licorne.

Un merci à leur serveuse, le lait rose pastel versé dans le bol, et la cuillère piochant dans la chantilly qui commençait déjà à fondre, Elhiya esquissait un sourire amusé. Le brun commençait à s’éveiller, ou du moins à moins resté caché derrière ses retranchements, observer l’évolution avait une part d’amusement insoupçonné. Le taquiner avec des blagues douteuses, des sous-entendus lascifs était divertissant également, mais sur un registre différent. Là, c’était plus regarder un môme qui apprenait à marcher. C’était des manœuvre hésitantes et maladroites relativement touchante. L’offrande du bol de céréales en était la preuve.

Sourire aux lèvres, le tourbillonnement de mèches blondes avait répondu à la place de la bouche trop occupée à se délecter de morceaux de fraises. Si le chocolat était une saveur apte à se mêler à plusieurs autres, la blondinette en voulait pas trop faire de mix afin de ne pas perdre les saveurs de sa boisson.

[color=green]-Non, ch’a ira merci[. Tu veux du caca de licorne?/color]

Coup d’œil malicieux. Le nom ne donnait pas envie, et pourtant, les mini-marshmallow, les anneaux de céréales, le yaourt à la fraise avec ses vermicelles de couleur était assez bon. Un vrai gouté de princesse, comme quand elle portait encore des couettes et qu’elle jouait dans le jardin avec Lucy. Plaisir, des yeux, des papilles et douceurs des souvenirs, de quoi rebooster un peu, et tromper le manque d’un autrui.

Nouvelle fraise picorée sur la boisson, nouvelle guimauve extraite de son bol et réflexion intense de ses occupations externe au château. Son manque de réponse n’était pas volontaire, le choix des mots afin de ne pas trop divulguer oui. Son monde extérieur n’avait rien de secret, néanmoins, s’étaler sur sa vie n’avait jamais été dans ses habilités innées. Mâchouillant une bouchée de céréales, la tête inclinée sur le côté, les prunelles furetaient vers le plafond les habitudes les plus avouables.

-Hum nan, j’fais pas souvent les boutiques, j’ai plus tendance à aller dans les parcs. Pour dessiner c’est mieux. Et celui de Poudlard est trop calme à mon gout, j’aime bien le mélange ville et campagne de ceux de Londres. Après… Bah je viens pas forcément à Londres tous les wek end, vu que je travaille chez Waddi. Mais j’aime bien les pubs moldu, et la vision de la ville de nuit depuis les toits. Ici… c’est plus un détour obligatoire vu qu’on passe à coté.

Leger sourire. Ses informations étaient vagues, nul besoin de s’étaler sur les excès passés, sur les balades au niveau de la grande roue, sur les promenades en patins, sur les nuits étoilées regardées avec tendresse, sur les étoffes de coton froissées dans quelques bras doucereux. Ce n’était que des détails chéris et conservés précieusement dans un coin de son esprit. Des instants trop doux, trop courts, qu’elle ne pensait pas regretter en croquant dans un fruit synonyme d’enfance. Une chance qu’on les ait servit dans un mug de ferraille et non dans un biberon, sans quoi la valse de ses entrailles aurait pu s’en donner à cœur joie, invitant à la fête de la mélancolie quelques larmes d’argent au coin de ses prunelles.

Chasser les souvenirs de douceur perdue par de nouveau à construire. Les tromper en leur faisant croire qu’il n’était pas aussi chaud et vibrant que dans sa mémoire. Les étouffer d’une fraise rehaussée d’un chapeau de marshmallow abandonnée sur la chantilly du brun.

-Tiens, un peu d frais dans tout ce sucre. Et toi je vais pas te demander ce qu tu fais de tes week end. Tu… révises ou tu joues à la balle sur un balais c’est ca ? Ou alors le caleçon ce n’est que pour les supporteurs ?

Retour à la facilité. Car pour ne pas en venir à fixer son bol les yeux dans le vide en se demandant ce que le blond faisait, pourquoi il avait refusé de se confier, pourquoi il l’écartait dès qu’elle voulait aborder un sujet un peu moins léger que leurs classiques échanges, il fallait détourner l’attention de l’inquiétude toujours plus grandissante. Alors elle avait adressé un clin d’œil moqueur au brun, le replongeant dans leurs frasques aux 3 balais.

-T’as pas eu de bosse d’ailleurs ? Une armoire ça doit faire mal quand même ! Enfin… pas pire qu’une vitre je suppose..

Elle avait pouffé, se massant instinctivement le front, là où un bleu avait pris place quelques jours après sa rencontre avec le carreau de la chambre de l’auberge. La douleur n’y était plus, mais elle l’avait gardé un petite moment au final.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Jeu 26 Avr 2018 - 8:56


Pv Elhiya
LA Mutuel

Le bleu était allé trop loin peut-être? C'était dur à dire compte tenu de la nature de leur relation, mais une chose était sûre, c'est que la question qu'Ethan venait de poser à la demoiselle l'avait surprise, et pourtant, ça n'avait rien de bien personnel, et elle n'était pas du genre gênée, non? Un moment de silence malaisant s'en suivi, pendant lequel le brun chercha du regard un indice quelconque sur le visage de la blondinette qui lui indiquerait s'il l'avait choqué, gêné, ou plutôt perturbé. De ce qu'il connaissait de la demoiselle, ces deux dernières possibilités semblaient particulièrement farfelue, mais elle n'avait pourtant par la tronche de quelqu'un de choqué, juste là. La réflexion du brun fut interrompue par la serveuse, leur apportant bols et breuvages qu'ils avaient précédemment commandés.

Ethan proposa à la verte et argent une bouchée de ces céréales, offre que la demoiselle... déclina? Alors là, le bleu commençait à ne plus rien comprendre, enfin, encore moins que d'habitude en présence de la blonde, comme si elle se faisait un point d'honneur à brouiller les cartes à la seconde où le bleu pensait enfin commencer à comprendre un peu sa façon de raisonner. Ethan commençait à se sentir un peu mal d'avoir jeté un froid sur leur discussion lorsque son interlocutrice lui fit une offrande de caca de licorne. Bon, dit comme ça, ce n'était pas forcément tentant, mais vu le silence qui régnait maintenant entre eux, le jeune homme avait un peu peur que s'il refusait le cadeau de la demoiselle, cela ne ferait qu'aggraver le malaise du moment, et puis, faut avouer qu'une fois le nom mis de côté, le choix de collation de la blonde semblait particulièrement appétissant.

-Oui je veux bien goûter... Dit-il, s'aventurant à voler une petite cuillérée d'Unicorn poop sous le regard malicieux de la demoiselle.

Tel qu'imaginé, le "cocktail" rose et blanc était particulièrement sucré, mais tout de même délicieux. Le brun soupçonnait que peu importe le choix qu'ils auraient fait, le résultat gustatif aurait plus ou moins été le même, dur de se tromper avec autant de sucre, c'était surtout une question de présentation dans ce cas-ci.

-hmm, c'est vraiment pas mauvais en fait.


Puis le brun s'attaqua à son propre bol, avant de goûter à son chocolat chaud. La dose de sucre qu'il recevait était fulgurante, et plus le liquide de sa tasse descendait, plus il se sentait relaxer, c'était une bonne dose de bonheur liquide qu'il se payait là. Puis, alors qu'il ne l'attendait plus depuis un moment, la réponse à sa question sur les habitudes extra scolaires de la demoiselle vint enfin. Les parcs pour y dessiner, oui ça il avait déjà remarqué plusieurs mois auparavant; un job chez Waddiwasi, ça il ne savait pas; les pubs moldus... intéressants, mais pourquoi ceux moldus en particulier?; puis la vue de la ville du haut des toits... Hormis ce dernier point, Ethan était presque déçu de la réponse que la demoiselle lui fournissait. Aucune mention d'autres pays, ni de balades en balai, aucune vrai aventure d'aucune sorte, tout cela venait un peu briser l'image de baroudeuse que le jeune homme s'était fait de celle qui l'avait tiré hors de limites du château, un soir d'hiver naissant.

Bon, il ne pouvait pas vraiment se plaindre, sa vie à lui était bien monotone en comparaison, et il avait toujours préféré cela ainsi. Le réconfort des briques du château, des buches brûlant dans la cheminée de la salle commune, la sensation du papier-parchemin sur ses doigts, c'était tout ce qu'il avait jamais connu. Par contre, de prendre du plaisir comme ça, à l'extérieur du château, lui faisait remettre quelques petites choses en question. Son envi de découvrir le monde, notamment.

Le breuvage du bleu et bronze fut agrémenté d'une fraise au marshmallow, lui arrachant un sourire amusé, un doux retour à l'insouciance que procurait le lieu dans lequel ils se trouvaient, juste avant que la blondinette ne lui retourne sa question, brisant par le fait même ce petit nuage sur lequel le brun tentait de grimper. Qu'est-ce qu'il faisait de ses weekends? L'étudiante semblait déjà avoir une bonne idée de la réponse, mais ne put s'empêcher de glisser un rappel sur leur soirée à Pré-au lard, quelque chose qu'elle semblait un peu trop aimer faire maintenant qu'Ethan avait cessé d'éviter la présence de la demoiselle. Le brun, gêné, n'eut pas eu le temps de répondre qu'Elhiya continuait sur le sujet qu'il aurait vraiment préféré éviter... leur soirée aux trois balais.

Le pire, c'est que, pour une fois, elle ne semblait pas revenir sur cette soirée pour le gêner lui, non... elle en parlait comme si ce n'était rien, une simple sortie entre... amis? Qu'est-ce qu'ils étaient au fait? Cette relation était bien trop... simple? Et pourtant vraiment compliquée? Mais simplement parce qu'elle sortait des idées conventionnelles qu'on pouvait se faire d'une amitié, un peu comme s'ils avaient commencé par la fin plutôt que le début. Mais, pourtant, rien de tout ça ne semblait perturber la demoiselle; chose qui mettait étrangement le bleu un peu plus en confiance, mais pas suffisamment pour empêcher son teint de virer au rouge à vitesse de la lumière, on l'aurait sûrement perdue de vue dans un champ de tomates.

Une bouchée de céréale, puis une autre... peut-être que le silence viendrait à son secours? Nop... Se cacher derrière une montagne de chantilly alors? Non plus... Bon, il ne lui restait plus qu'à affronter ses démons en face, si seulement il aurait été capable d'aborder le sujet avec autant d'aise qu'elhi....

-eh, alors... oui, je passe le gros de mes weekends à réviser, faire des devoirs et me pratiquer au Quidditch. D'ailleurs, la révision a pris un coup dans l'aile depuis que je suis dans l'équipe, mais bon, les notes sont stables alors ça va encore. Et puis, le boxer, il existe plus hein, mon seul regret reste que tu l'ailles vue avant que je m'en débarrasse....

Courte pause, le bleu repensant au moment où il avait finalement envoyé dans le non-être son sous-vêtement ridicule, comme si, en faisant disparaître les traces de cette soirée osée, celle-ci ne se serait jamais vraiment produite. Comble de l'ironie, il avait bel et bien reçu un douloureux souvenir au visage de sa rencontre un peu trop fracassante avec l'intérieur du placart de la chambre d'hôtel, rendant ainsi toutes tentatives d'effacer son aventure d'un soir de son esprit totalement vaines. Le ridicule de cette ironie lui arracha un petit rire nerveu; il se trouvait idiot. Maintenant qu'Alicia n'était plus là, en quoi sa soirée avec la blondinette lui faisait peur? Bien des jeunes hommes de son âge auraient été fiers d'avoir été aussi loin avec une jolie blonde de septième année, et pourtant... il n'arrivait pas à faire totalement glisser ce souvenir du côté des bons moments, dans son esprit. En fait, il y était déjà, aucun changement de catégorie n'était réellement nécessaire, mais c'était de l'avouer qui était particulièrement difficile, puisque ce n'était pas quelque chose dont il était fier, d'avoir apprécié se saouler la gueule au point d'avoir une relation avec une fille qui lui était alors presque inconnue. Un nouveau pouffement accompagna l'esquisse d'un léger sourire, valait mieux en rire qu'en pleurer, non? Ils étaient là pour ça, au final.

-Ouais j'ai eu un beau bleu en plein milieu du front, j'suis surpris que tu l'aies jamais remarqué... Bien sûr qu'elle n'avait pas été en mesure de le remarqué, c'est ce que ça fait, plus de deux mois à éviter quelqu'un comme la peste. Le visage d'Ethan passa rapidement de l'amusement à quelque chose de plus sérieux, de moins jovial. Désolé... c'est con de t'avoir évité comme ça, au final ça n'aura fait aucune différence avec Alicia.

Puis il se mit à fixer son bol de céréales, noyant quelques guimauves à répétition dans le lait chocolaté qui le remplissait. Il avait bien hâte de passer à autre chose maintenant, de mettre derrière lui cette période de sa vie, dans laquelle il s'était senti si seul, alors qu'il était en fait celui qui avait évité la présence des autres. Comme façon de gérer le rejet, on avait vu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 26 Avr 2018 - 18:55



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Spoiler:
 

Voleur de céréales. Le regard espiègle s’habillait d’un pouffement de rire. Impossible de résister à l’appel des déjections de licorne, c’était un fait réel que personne ne criait sur les toits. Ethan en était la preuve parfaite. Le brun, un peu trop coincé, se retrouvait à mâchouiller un arc en ciel de pastel noyé dans un liquide couleur guimauve. Une atteinte certaine à sa virilité s’il avait été en plein Poudlard. Mais l’honneur était sauf, de toute évidence, autour d’eux que de simples autruis totalement inconnu permettant un aveu gustatif accueilli par un sourire radieux de la blondinette. Ses papilles la trompaient rarement elles. Quand elles jugeaient quelque chose de valable, elles se trompaient rarement. Ce n’était qu’infamie que de vouloir les remettre en doute. Mais comme le Bleu l’ignorait, Elhiya haussa fièrement les sourcils avant de reprendre une bouchée de son festin.

Le concert des céréales craquante sous les dents avait pris place au milieu du semblant de conversation. Leur chant gourmand comblait les recherches de mots que le brun ne trouvait toujours pas. Après tout ce temps, le voir encore et toujours aussi hésitant à communiquer devenait désolant. L’idée de demander une dose de rhum traversait l’esprit de la blondinette  mais la prise de parole semblait avoir repris ses droits, et son attention. Une gorgée de chocolat blanc glissant entre ses lèvres, elle écoutait, refreinant un sourire les programmes du week end.

Rien d’extraordinaire. Des révisions et des jeux de baballes comme elle l’avait deviné. Pas étonnant qu’il soit aussi retissant à mettre un pied hors de l’établissement scolaire avec autant d’activités prenante. Le quidditch restait un mystère à part entière pour la blondinette.  Elle avait beau regarder les matchs de serpentard, elle ne comprenait jamais l’engouement qui en découlait, et le fait d’être forcée à être dans les gradin n’avait rien avoir à son manque d’affinité avec ce sport. C’était valable pour tout ce qui semblait    attirer des foules avec un simple ballon, elle ne saisissait pas ce qu’ il y’avait d’intéressant. Si jace n’avait pas fait de chantage affectif pour qu’elle soit présente à chaque fois qu’il jouait, jamais elle n’aurait mis un seul pied au milieu d’une foule de supporter. Par contre, jamais les mirettes dépitées par l’obligation sentimentale n’avaient vu Ethan sur le terrain pour autant.

L’appel à sa mémoire manqua quasiment la remarque sur l’étoffe de coton, panoplie du fan inconditionnel. Elle s’en serait voulu de ne pas avoir rebondit dessus. Avalant sa gorgée, elle avait pouffé doucement, dodelinant de la tête. « Dommage il était sympa. Pense poussin prochain coup, j’suis sure que ça te vas à ravir ». Clin d’œil moqueur et nouvelle cuillérée de licorne pour ne pas trop rigoler et partir en fou rire. Il aurait été trop facile de rebondir sur la teinte rosée des joues du garcon et le faire passer au cramoisi, mais le défi était inexistant et inintéressant. Elle tendait l’oreille, amusée en l’entendant évoquer un bleu en plein milieu du front qu’elle n’avait jamais vu. Et pour cause… Il fuyait le petit, elle n’avait pas de pouvoir de médium et ne risquait pas de s’en apercevoir sans avoir pu passer plus de 2seconde dans son chant de vision. « Ho oui qu’elle surprise. En plus… C’est pas comme si désfois t’étais coiffé comme un boursoufflet avec des cheveux devant le nez… J’ai des barrettes à boursoufflets si tu veux. Tu préfères quoi ? Oreilles de petites souris, ou oreilles de chat ? » Nouveau pouffement, c’était juste trop tentant…

Accompagnant la proposition aux gestes, Elhiya avait fouillé au fin fond de son sac pour extirper les dernières tentatives de création pendant ses heures d’attentes à Waddi. Les bestioles de la boutique n’étaient pas vraiment des plus dociles, ce qui l’obligeait à ramener ses petites épingles au château pour tester sur ses propres animaux. Posant deux petites oreilles triangulaires sur la table, elle leva le nez vers le jeune homme en proie au remord, ou au constat qu’avoir agir bizarrement à cause d’une fille ne lui avait rien apporté de bon. Profitant de son absence mentale, elle s’était penchée en avant, clipsant rapidement les deux attributs félins de couleurs foncés. Instant d’observation, large sourire lumineux en inclinant la tête pour jauger le résultat.

« V’la cute à souhait ! »

Retenir le rire était compliqué. Il fallait penser à quelque chose de triste, les pensées s’enfuirent vers le blond de gryffondor qu’elle avait vu dans un rêve tellement réaliste avec des oreilles pelucheuse d’un blanc immaculé, petite queue assortie en prime. Ca n’avait rien de triste bien au contraire, l’image était bien trop mignonne et bien trop douce pour arriver à garder un quelconque sérieux. Ne restait plus qu’à se perdre dans la boisson, sauf que celle-ci ne comportait pas un gramme d’alcool mais une dose de sucre conséquente et bienveillante. Tant pis, un éclat de rire interpella les autres clients qui posèrent les yeux sur l’aiglon devenu chaton pour quelques minutes. Elhiya le nez dans son chocolat chaud feignait l’innocence la plus totale avec bien du mal. Que le retour de l'insouciance était doux, cette fois ci encore.

Prendre une photo la démangeait, mais rien pouvant faire un cliché n'était en sa possession. Silencieusement elle se jura de s'acheter une pensine pour pouvoir conserver ce genre de souvenir et le revoir en cas de coup de coup de blues. Mélé à quelques autres instant teinté de fou rire, elle finirait par un fois un stock pouvant tuer dans l'oeuf ses moment de vagues à l'ame
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Ven 27 Avr 2018 - 10:59


Pv Elhiya
LA Mutuel

Plus le temps filait, et plus la blondinette semblait retrouver son esprit joueur, au profit de la fierté du bleu, que la jeune femme prenait un malin plaisir à prendre d'assaut à répétition. C'était peut-être sa façon à elle de l'endurcir lui? En attendant, il se serait bien passé du commentaire sur ces boxers, il ne parlait pas de ses sous-vêtements à elle en public, lui? Quoique ça ne l'aurait probablement pas dérangé, la petite blondinette, tout compte fait. Des poussins, et puis quoi encore? Il s'était juré de ne plus jamais acheter de dessous avec des motifs, et que les seuls qu'il oserait porter seraient sur à la demande spéciale de la prochaine "Alicia" qui entrerait dans sa vie, et ce ne serait certainement pas la blonde des verts et argent qui remplirait ce rôle. Aussi étrange que cela pouvait paraître, la jeune femme se trouvait dans une zone obscure entre l'amitié naissant et le désir bien présent, mais ça, le bleu ne se l'avouait même pas à lui-même, alors de là à l'avouer à quelqu'un d'autre, fallait pas rêver.

Par contre, le brun n'était quand même pas pour répondre sérieusement qu'il se contentait maintenant de porter boxers moulants bien simplistes et de couleurs sombres, il y avait de quoi là briser l'ambiance, et surtout, il ne voulait pas particulièrement révéler ce qu'il portait en ce moment; même si ce n'était pas gênant -pour une fois- ça restait tout de même du domaine du privé, jusqu'à preuve du contraire.

-Je vais me contenter des motifs de petits coeurs, mais merci pour la suggestion hein.

Un sourire sur le visage, Ethan se trouvait particulièrement drôle, jusqu'à ce qu'il se dise que la demoiselle pouvait très bien le prendre au sérieux, et considérer à partir de ce moment que les vifs d'ors de sa garde-robe avaient été remplacés par des naïfs symboles d'amour et d'affection. Il ne savait maintenant pas ce qui pouvait être pire aux yeux des gens, les vifs, ou les coeurs? Enfin, il se devait de rectifier le tir, c'est d'Ethan dont on parle quand même.

-C'était une blague hein, je ne porte rien à motif de coeur...

Et oui, l'autodérision était quelque chose de particulièrement nouveau et de peu développé chez le brun, surtout en présence d'une fille, où il avait normalement l'habitude d'essayer de paraître à son meilleur. En fait, il n'y avait que Karver avec qui Ethan se sentait assez à l'aise pour se laisser aller pleinement au ridicule, et il faut dire que la blondinette ne semblait jamais vraiment faire quoique se soit -volontairement en tout cas- pour mettre le bleu et bronze à l'aise, la suite allait lui donner entièrement raison, une fois de plus.

Le bref retour d'Ethan sur ses blessures de guerre, obtenus dans les tranchés Irlandaises des trois balais, fit changer le sujet de la conversation assez rapidement, au point où ses excuses passèrent complètement à la Trape, la blondinette jugeant probablement bien plus amusant de s'attarder sur la chevelure brune du jeune homme, et des moyens à sa disposition pour la coiffer différemment. Bon, au moins elle ne plaisantait pas avec le fait de lui couper ses cheveux, alors c'était déjà ça de gagner, mais ces barrettes à cheveux à thème animalier ne lui disaient rien qui vaille. Pourquoi elle se trimballait avec ça? Elle s'amusait à les porter peut-être? Ethan n'avait pourtant jamais vu la demoiselle avec de tels ornements, même si l'image naissante dans son esprit ne lui déplaisait pas particulièrement, un petit remerciement à son imagination débordante.

Nouvelle bouchée de céréales sucrées, moment d'inattention ne pardonnant pas lorsqu'on est en compagnie d'une blondinette désireuse de jouer. Deux petits clicks sonores plus tard, et la paire de barrettes en forme d'oreilles de chat venait de disparaître de la table, se retrouvant dans les cheveux du jeune homme. Ethan soupira en détournant son regard vers le plafond, mais son agacement se dissipa quelque peu face à la remarque d'Elhiya. Bien sûr, il redoutait tout de même fortement l'apparence qu'il avait en ce moment, et c'est pourquoi il passa rapidement ses mains dans ses cheveux, histoire de trouver l'emplacement des deux barrettes, et tenter de les enlever au plus vite, avant que quelqu'un ne le voit. Par contre, la manoeuvre fut trop lente pour la demoiselle, qui ne put retenir le bruit de son amusement, attirant ainsi le regard d'un peu tout le monde sur eux. Ethan, qui se fit soudainement dévisager par plusieurs inconnus, retrouva la couleur écarlate qui le caractérisait si souvent en présence de la blonde, et tenta de se noyer rapidement dans son bol de céréales retirer précipitamment les deux barrettes qu'il avait dans ses cheveux, afin de retrouver un minimum de dignité. La hâte dont le brun faisait preuve ne l'aida guère dans sa tâche, et il finit par devoir s'arracher quelques filaments bruns au passage, alors que sa chevelure rebelle s'était entremêlé en quelque sorte dans l'attache d'une des deux oreilles féline.

Aucune réplique ne venait à l'esprit du bleu, rien ne semblait pouvoir le sortir de cette situation embarrassante, alors que tous les gens sur place étaient probablement en train de se moquer de lui intérieurement. Il ne lui restait qu'à manger ses céréales dans le silence, et commencer à planifier sa vengeance, car oui, ce petit jeu pouvait se jouer à deux, et Elhiya jouait toute seule depuis tellement longtemps maintenant qu'il aurait bien le droit de frapper un grand coup là, non? Enfin, le bleu n'avait absolument aucune idée de comment il pourrait bien s'y prendre pour la gêner de pareille façon, étant donné que la jeune femme semblait particulièrement se moquer de l'opinion des autres, mais la pensée qu'un jour il trouverait bien quelque chose pour se vanger empêchait le bleu de focusser sur d'autres pensées moins réjouissantes, comme son envie de disparaître de la surface du monde, par exemple, ou celle un peu moins drastique de se sauver dans la forêt et de commencer une vie d'hermite.

Un long moment passa, pendant lequel le visage d'Ethan retrouva une couleur de peau légèrement plus normale. L'étudiant en était venu à se dire que s'il voulait avoir la moindre chance de gagner au petit jeu de la blondinette, il devait vraiment commencer à la considérer comme s'il s'agissait de Karver. C'était difficile pour lui, car il connaissait ce dernier depuis plusieurs années, alors qu'elle... il ne connaissait pratiquement rien d'elle, rien de bien profondément...psychologique en tout cas. C'est donc à tâtons, beaucoup trop en retard, et pas particulièrement de façon naturelle, qu'il s'élança sur une route qu'il ne connaissait pas très bien, sur un ton qui se voulait un peu moqueur et un peu plus fort qu'à l'ordinaire, pour bien permettre aux gens de l'endroit d'entendre la conversation.

-T'as vraiment de drôles de fétiches, je t'avais pourtant dis d'attendre qu'on soit seul pour ça.

Petit clin d'oeil subtil à l'endroit de la demoiselle. Mine de rien, cette simple phrase avait demandé un courage immense à Ethan, puisqu'elle le plaçait, lui aussi, dans une position assez inconfortable, et il avait dû commencer par accepter ce fait avant de se lancer. Le bleu avait maintenant un léger rush d'adrénaline, chose qu'il s'expliquait mal, mais qui lui faisait apprécier bien plus la situation actuelle que quelques minutes auparavant. En fait, de jouer au petit jeu d'Elhi se révélait être bien plus amusant que de simplement être celui qui subit sans rien dire. Par contre, il ne fallait pas lui demander de sortir ce genre de commentaires en plein Poudlard, plutôt mourir encore.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Sam 28 Avr 2018 - 10:41



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Des motifs à cœur ? C’est instinctif, programmé dans sa façon d’être, elle avait levé la tête vivement, pendant une céréale de sa cuillère, posant des opales pétillantes de malice sur le bleu. Les motifs ridicules se dessinaient parfaitement dans son esprit, agrémentant son rictus moqueur d’un pouffement contenu. Il faisait des progrès sur la création de répartie le petit, mais encore assez, car sous l’air amusé de la blonde, il trouvait nécessaire de se justifier. De quoi d’éclancher en nouveau fou rire chez la demoiselle. Elle en avait quasiment les larmes aux yeux et s’abstenait de répondre pour le moment. Fallait lui laisser du répit au brun, qu’il apprenne que partir sur l’ironie ou la dérision n’avait rien de préjudiciable. Et puis même si elle avait donné crédit à cette éventualité de sous-vêtement petits cœurs rouge passion, ce n’était pas bien grave.

Pas plus que ces deux oreilles touffues collées sur sa tête. Les autres demoiselles de la boutique semblaient trouver l’artifice digne d’intérêt vu les réactions alentours.  A moins que ce ne fusse la couleur écarlate du garçon qui les faisaient glousser ? Il fallait réellement qu’il cesse de vivre sous le regard des autres le petit aiglon, sinon, il était bon pour finir sa vie dans une cave ou les rayons d’une bibliothèque poussiéreuse. Triste finalité quand même.

Sourire radieux aux lèvres, Elhiya se contentait d’observait ses mimiques, ses tentatives de recouvrir contenance et le semblant de réflexion qui semblait faire rage dans la tête de l’adolescent. Trouver la meilleure façon de réagir quand on s’était jusqu’à présent contenté de se fondre dans la masse et de faire le mouton devait être chose hardue. Pourtant, il finit par reprendre la parole et faire preuve d’un répondant agréable.  Haussant les sourcils de façon équivoque, Elhiya sourit de plus belle en haussant une épaule.

« Rhoo, ça passe bien, pour les menottes et le fouet t’en fait, je t’ai gardé ça au chaud pour cette nuit »

Clin d’œil nécessaire. Ce n’était pas ce genre de bêtise qui seraient capable de démonter la blondinette, bien au contraire. Il lui donnait de quoi alimenter la verve habituelle. Par contre, c’était un mauvais plan de la suivre là-dessus s’il ne savait plus où se mettre par la suite. Mais grace au ciel –ou à la gourmandise- la blonde avait fini son bol de céréales et sa boisson chaude était en train de disparaitre en quelques lampées gourmandes. Le calvaire allait prendre fin pour le brun, sous peu, aller commencer un tout nouveau : les essayages de vêtements, les longues attentes et periodes de validation des tenues. Essuyant les commissures de ses lèvres avec la serviette, la blonde enfila ses chaussures, et se redressa avant d’adresser un signe de tête qui intimait de la suivre.

« Allé viens, on va faire ce pourquoi on est venu ici.  Garde les barrettes si tu veux, on trouvera peut-être le moyen de s’en servir »

Nouveau sourire lumineux, et sans ajouter un mot de plus, elle s’extirpa de la petite boutique pour rejoindre les rues. La main en visière sur le front, le regard cherchait dans quelle direction partir avant de le montrer du doigt au brun la route à prendre.

« Tu veux partir sur quoi ? un truc passe partout, ou plus habiller ? On passe par les accessoires ? ou tu me laisse entièrement faire »

Elle était persuadée qu’il allait vouloir faire de lui-même, prendre des truc trop sobre, trop passe partout qui les collerait à l’attente en retrait de la porte d’entrée et qu’elle allait devoir lui proposer quelques pièce à son gout… Quoi que ca ne la générait pas plus que ça en fait, de jouer à la poupée grandeur nature. Elle se marrait d’avance d’ailleurs alors qu’elle montrait d’un coup de menton la première enseigne à visiter.

« Hop là dedans, on devrait trouver autant pour toi que pour moi, sur du gothique ou du victorien »
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Mar 1 Mai 2018 - 11:48


PV Elhiya
LA Mutuel, ♫ puis ♬

Elle se marrait la verte, elle se marrait beaucoup trop, alors que la tentative d'Ethan pour la rendre gênée avait lamentablement échoué. En fait, cette dernière avait plutôt eu l'effet inverses, alimentant de plus belle l'esprit taquin de la demoiselle, qui n'avait pu retenir une réplique bien plus juteuse que celle du bleu, osant même aborder le domaine du sadomasochisme, en blague bien sûr... n'est-ce pas? Étrangement, le brun n'en était pas beaucoup plus gêné, c'était plutôt son orgueil qui en prenait un coup, puisqu'il se voyait être complètement bouché par la demoiselle, incapable de trouver une réplique à la hauteur de la sienne, surtout en si peu de temps. Le bleu tenta tout de même de réfléchir à un comeback de circonstance, oubliant pendant un court instant les gens autour d'eux, qui semblaient trouver la scène divertissante. Un gloussement féminin à ses côtés ramena par contre bien rapidement le jeune homme sur terre; ils étaient dans un lieu fréquenté, et maintenant au moins la moitié des gens présents allaient croire qu'ils pratiquaient le sadomasochisme, il y avait de quoi être gêné pour l'étudiant.

Nouvelle pigmentation des tissus cutanés du jeune homme, agrémenté cette fois-ci d'un léger sourire. Ne comprenant pas pourquoi il ressentait cet afflux d'énergie accompagnant sa gêne habituelle, le brun savait pourtant bien une chose : il avait envie de se dégourdir les jambes là maintenant.; sortir du café, fuir les clients, mais également rire un bon coup, oui c'était bien les désirs actuels d'Ethan, Ethan Turner, oui, qui ne comprenait pas sa propre réaction, mais qui ne pouvait s'empêcher de trouver la situation particulièrement cocasse. Depuis quand le fait de mettre des inconnus mal à l'aise était quelque chose qu'Ethan trouvait drôle? C'était davantage le genre de Karver, alors qu'Ethan se contentait habituellement d'être celui qui observe, celui qui fait mine d'être amusé par la situation, simplement pour supporter les frasques immatures de son ami. Aujourd'hui par contre, en cet instant très précis, on aurait dit qu'une partie de lui avait compris ce que son ami trouvait d'amusant dans ses situations qui embarrassaient un peu tout le monde présent.

Par une chance inouïe, la blondinette avait terminé sa montagne de sucre collation haute en calories couleurs, et se levait subitement pour quitter l'établissement, intimant le jeune homme à la suivre, histoire de finalement aller faire les boutiques. Un peu pris par surprise, Ethan se dépêcha de terminer son chocolat chaud, plongea les barrettes aux allures félines dans ses poches de pantalons, s'assura de laisser plus de drôles de billets rectangulaires que nécessaires à leur serveuse, et quitta lui aussi l'établissement, un peu en retard sur la demoiselle.

Le soleil tapait fort à l'extérieur, et la combinaison de cette chaleur avec son récent apport en sucre frappa soudainement de plein fouet le jeune homme, qui eu brièvement le tournis, et du prendre quelques secondes pour répondre à la demoiselle. Il venait de quitter le confort d'un lit alors que son corps ne désirait maintenant que rejoindre pareil confort, pour s'y perdre dans un état semi-comateux, le temps d'arrive à digérer cette riche collation. Bon, tant pis, ce serait le soleil hein, il y avait rarement des négociations possibles avec la verte; en espérant que les boutiques aient l'air climatisée, et des bancs pour s'asseoir.

-Euh je...j'en sais trop rien, quelque chose de plus habillé? C'est possible ça, dans le gothique? De toute façon, on va sûrement magasiner pas mal tout au même endroit non?

La blondinette sembla plus ou moins confirmer la demande du brun, en désignant une boutique qui ferait l'affaire pour elle également. Ethan réalisa qu'il n'avait jamais vraiment fait de shopping avec une fille dans le passé; en fait si, mais c'était avec Alicia, et ce n'était pas vraiment une journée consacrée à faire les boutiques, mais davantage un prétexte pour passer du temps ensemble, alors que là... bah ce n'était trop pas le cas. Ça allait être long? Est-ce qu'elle avait une idée de ce qu'elle voulait? En fonction de sa personnalité assez... fonceuse? Ethan jugeait que c'était fort probablement le genre de fille à entrer dans une boutique et à trouver directement ce qu'elle cherchait, avant d'en ressortir quelques secondes plus tard, ou s'amuser avec tout ce qu'elle y trouvait d'intéressant, au choix. Bon, elle offrait de l'aider, le bleu, c'était déjà bien, en autant qu'ils n'y passent pas la nuit, et qu'il n'explose pas son budget non plus, mais ça, il aurait bien de la difficulté à le savoir, puisqu'il n'était toujours pas famillier avec l'argent des moldus.

Il ne fallut pas bien longtemps aux deux étudiants pour arriver devant la boutique, le "Darkside". Assez évocateur comme nom, mais moins que les habits qui étaient exposés devant l'endroit : des robes à corsets particulièrement sexy, et des hauts pour hommes qui étaient plus cloutés que des armures de cuir médiévales. Ceux qui entraient et sortaient de la boutique partageaient tous cette allure décontractée de ceux qui se fichent de l'opinion des autres, un peu comme la blondinette en fait, même si elle, elle penchait également un peu du côté mignon; Bon, pas trop quand même, surtout quand on sortait d'une relation avec Alicia, la reine de tout ce qui était mignon... Bon, cette pensée-là était un peu de trop pour le moral du bleu, qui chuta quelque peu, comme son énergie quelques minutes plus tôt.

Ouverture de porte, la demoiselle s'engrouffra en premier, trainant quelque peu le bleu à sa suite, avant que celui-ci ne prenne racine devant les vitrines donnant sur la rue. L'intérieur était... étonnamment invitant, avec un style tout en bois, très richement décoré, et très bien éclairé, alors que le brun s'attendait à entrer dans un endroit semblable aux cachots de l'école, froid et lugubre. Par contre, dans un cas comme dans l'autre, Elhiya semblait être à sa place, ce qui n'était pas particulièrement le cas du jeune homme, même si une certaine fascination pour l'endroit commençait à s'emparer de lui. La blonde, elle, souriait abondamment, alors que le bleu, lui, observait ce qui avait dû prendre un temps fou à broder à la main, l'air perplexe.

Passer un peu trop de temps à regarder le même objet était la recette parfaite pour se faire dire, à la sauce Elhiya, de se bouger les fesses et de commencer à essayer des vêtements. La blonde, elle, ne se gênait pas pour prendre quelques tenues assez... provocatrices, et pour filer vers les cabines d'essayage, intimant une dernière fois au brun qu'il était mieux d'avoir revêtu quelque chose d'autre lorsqu'elle sortirait de sa minuscule pièce, ou sinon il goûterait réellement au fouet qu'elle avait plus tôt mentionné au Cereal Killer café, clin d'oeil en prime. L'imagination de l'aigle ne put s'empêcher de vagabonder, habillant la jeune femme des étoffes qu'elle avait sélectionnées à l'instant, et lui glissant un fouet de cuir entre les doigts... Non mais, qu'est-ce qu'il faisait chaud dans cette boutique! Il était où, cet air climatisé!? Puis, la demoiselle quitta le champ de vue d'Ethan, alors que son teint prenait une couleur qui contrastait beaucoup trop avec tout ce noir ambiant.

L'inspection des lieux fut assez longue pour le jeune homme, mais celui-ci finit par trouver des vêtements bien à son goût, ou plutôt quelque chose qui ne le rendrait pas particulièrement inconfortable lorsqu'il serait temps de le porter en public. Par chance pour lui, mettre des vêtements était une tâche légèrement plus ardue lorsqu'on était une femme, et la verte n'était toujours pas sortie de sa cabine lorsqu'Ethan s'engouffra dans la sienne. Petit changement vite fait, le brun tenta par tout les moyens de chasser l'image de la demoiselle de son esprit, mais plus les secondes s'écoulaient, et plus il redoutait le moment où il ouvrirait la porte et la verrait dans ses habits; restait qu'à espérer qu'ils ne vendaient pas de fouet ici, même si ça n'aurait pas particulièrement étonné le bleu et bronze. Une minute ou deux plus tard et le jeune homme ressortait, vêtu d'un haut particulièrement banal, et de jeans serrés qui contrastaient mal avec ce premier morceau de vêtement, beaucoup plus ample. Le regard incertain, il chercha la demoiselle des yeux, histoire qu'elle lui donne son approbation.

-Elhi? Comment tu trouves ça? C'est assez gothique, tu crois?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mar 1 Mai 2018 - 17:52



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Quelque chose de plus habillé ? C’était une information que la demoiselle ne voyait pas trop interpréter. Pour une fille, être habillée pouvait revêtir plusieurs coutures et tournures. Pour un garçon, cela restait à l’appréciation de l’œil juge. Pour Elhiya un homme habillé correctement, se devait d’avoir chemise, jean ou pantalon, et s’il fallait dévier sur des soirées plus intéressante, une cravate. Mais pas dans le genre de l’uniforme scolaire ou toute la population se ressemblait et n’avait strictement rien d’intéressant à offrir aux mirettes. Quoi qu’à bien réfléchir la chemise blanche négligemment posée et une cravate rouge et or avait toujours su lui plaire dès lors qu’elle pouvait glisser ses doigts dessous. Question d’appréciation tout simplement.

Esquissant un léger sourire en coin, la blonde haussait une épaule, hochant affirmativement de la tête. En soit, il devrait être assez simple de trouver quelque chose pour mettre en valeur le garçon qui l’accompagnait. Il était loin d’être repoussant et quand il abandonnait le trop grand sérieux et le manque de confiance qui semblait lui coller à la peau, il devait même être assez mignon. Ce n’était pas avec la soirée aux balais que la jeune fille s’était vraiment fait une idée là-dessus. Elle avait su lui coller l’étiquette de délicieusement habille et ridiculement adepte du quidditch. Le reste… elle ne s’était pas posé la question. Machinalement, elle avait glissé les yeux une fraction de seconde, essayant de le regarder comme une fille célibataire désireuse de se caser. Elle avait plissé les yeux, esquissé une moue de réflexion et abdiquait. Elle ne savait pas penser comme ça tout simplement. Elle n’avait jamais su.

Alors, la chose la plus simple à faire, serait surement de lui faire essayer ce qui serait susceptible de le mettre en valeur.  Si on lui remplaçait Ethan par Jace, la jeune fille n’aurait aucun problème pour savoir par quoi commencer. Elle lui choisirait un long manteau de cuir, aux finissions finement ouvragées, avec un haut col et des manches large. Elle y ajouterait un haut blanc chiné ou noir, fluide, épousant que légèrement sa musculature dévoilée par un large col V au laçage de cordelette de cuir. Le pantalon serait de cuir, des lanières sur les cuisses glissant en forme de croix, une chainette partant de la poche à la ceinture, un peu de gel dans ses cheveux désordonnés, une pointe de gloss déposé dans un baiser et elle le trouverait parfait. L’ében de ses cheveux mettait toujours en valeur la profondeur azur de son regard, elle n’avait jamais su y rester, peut-être qu’elle renforcerait l’effet, pour se perdre dans son regard, puis en lui.. Et là.. C’était pas vraiment la même donne.

Le regard passait sur les vêtements masculins, laissant les doigts glisser sur les étoffes, jusqu’à ce que quelque chose l’interpelle. Du coton, du velours, du cuir, des chemises, des hauts, pas mal de choix, en noir classique, en rouge et noir, et assorti clouté ou de dentelles. De quoi combiner une tenue qui ne les laisserait pas sur la touche pour ce soir. Mais surtout, des corsets de satins verts, ou bleu nuit, des jupettes mélant tulles et mousselines de facon astucieuses, des robes, comme en cours d’études de moldus, des shorts qui attiraient son attention. Pendant un moment, elle en oublait le brun, sourire radieux aux lèvres, elle regardait les modèles exposés, hésitant sur la taille, la forme. Du court ou du ultra court, avec un rajout de jupette pour jouer sur les transparences ou non, les espèces de guêtres en plus ou pas ?

Elle fouinait un peu partout, dans son élément, sélectionnant visuellement plusieurs pièces qui lui plairait de mettre, ce soir, ou plus tard en d’autres compagnie.  Déambulant dans les petites allées de vêtements, commençant à empiler diverses compositions sur son bras, elle retomba sur le jeune homme, le regard perdu en train de fixer l’éternel même t shirt. « Bah ? S’il te plait, prends le et va essayer, y’a de quoi faire j’crois ». Sans plus de procédure, elle avait aggripé un ensemble complet en espèce de sky noir avec des petite plume ébene. Ca c’était juste pour tester, car pas vraiment son genre, les jeux de transparence lui plaisait bien plus, mais quitte à être là, autant s’engouffrer dans la cabine d’essayage après un dernier regard inquisiteur au brun.

Les essais de la mini jupette noir et son léger corset doté de plumes ne lui plaisait pas, il n’y avait même pas à tergiverser, autant remettre ca sur ceinture et essayer la seconde tenue qui lui avait taper dans l’œil avant de partir sur des compositions. La longue jupe droite de coton strech fendue sur le coté jusqu’à mi-cuisse assurée la possibilité de mouvements, un très bon point, en plus du peu d’imagination nécessaire pour deviner ses jambes là-dedans. Le haut quant à lui, un corset violet sur système de haut épaules dénudés=es, lui plaisait bien. Les petits gants fournis avec était adorable, et le tout vraiment élégant. Trop pour une soirée d’étudiants. Mais vraiment plaisant.

Elle se regardait sous toutes les coutures, pesant le pour et le contre l’achat de ce genre d’ensemble. Elle ne pourrait pas la porter avant un moment, ce n’était pas très raisonnable. Mais son prénom, prononcé en extérieur la ramena sur terre : elle n’était pas venue seule, et sa présence semblait requise. Sortant la tête, elle croisa la regard du brun, de toute évidence perdu, lui présentant un espèce de sweat de tous les jours, et un pantalon dont la seule particularité était les dessins sur les fessiers. La mine dubitative avait soupirer un instant avant d’ouvrir le rideau de sa cabine d’essaye pour libérer le miroir et aller chercher le jeune homme par le bras pour le planter devant. Elle était restée volontairement attachée à son bras et lui adressais un sourire mutin dans le reflet.

« Regarde, est-ce que tu trouves que ca colle à ce que je porte ? Allé, j’t’aide, c’est non direct » Elle avait pouffé de rire et laché son bras « On va commencer par le pantalon, on va dire ca passe, mais pas avec ce genre de sweat, là on dirait que tu va chez mémé à la campagne.. Atta…»

Elle avait filé, tenant sa jupe longue au niveau des genoux pour ne pas marcher dessus et retourner au rayon homme pour dénicher un t-shirt sans manche, assez sobre au final, et pas trop choquant. De toute évidence, il allait falloir y aller par niveau avec Ethan, même pour les fringues.

« Essaye-moi ça  pour voir ? je vais me changer aussi »

Le sourire lumineux l’avait poussé vers sa propre cabine en lui abandonnant le haut. De son parcourt dans le magasin, Elhiya avait estimé que si elle ne passait pas sa soirée assisse continuellement, sa jupe allait finir par l’agacer. Elle allait essayer plus court
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Mer 2 Mai 2018 - 14:46


Pv Elhiya
LA Mutuel

Quelques petites secondes avaient passé avant que la demoiselle ne sorte de sa - ouuaaaaaaaaah - mais qu'est-ce qu'elle était resplendissante!! c'était pas croyable. Ethan resta bouche bé pendant quelques secondes, n'écoutant que d'une oreille inattentive ce que la blondinette avait à lui dire, alors qu'elle le traînait devant le miroir de sa propre cabine d'essayage. Avait-il déjà vu une femme porter quelque chose d'aussi séduisant, tout en restant chic? il en doutait fortement, il ne lui manquait plus que le rouge à lèvres et... oh! Crash imminent du nuage, tout le monde débarque pour retourner les deux pieds sur terre; enfin pas sur terre, mais sur le tapis de cette petite cabine, devant ce miroir, qui dévoilait les deux étudiants, côte à côte.

Le spectacle était horrible, sa tenue à lui ne rendait absolument pas grâce à celle qui serait sa compagne de soirée. Alors que lui avait tenté l'approche discrète, elle s'était décidée à sortir le grand jeu, comme s'ils s'apprêtaient à aller épater des dizaines d'amoureux de la nuit. Le brun posa un dernier regard admiratif à l'endroit du corset de la verte avant de lui répondre, jamais il n'aurait cru que ce genre de vêtement l'aurait attiré...

-Euh, je...j'suis d'accord...

Oui bon, la réponse avait déjà été toute trouvée pour lui, il ne faisait qu'approver l'opinion de la blonde, mais le bleu tenait quand même à dire quelque chose; c'était un peu plus pour se sortir lui-même de la transe dans laquelle la demoiselle venait de le plonger qu'autre chose en fait, mais ça, il ne lui avouerait probablement pas. En plus, la jeune femme semblait avoir des réactions un peu plus agressives lorsqu'Ethan restait un bon moment sans rien dire, ou sans bouger, alors autant lui démontrer qu'il était toujours en vie. Quoiqu'elle semblait plutôt occupée à se marrer et à... approuver son choix de pentalon? Drôle de surprise, le jeune homme se serait plutôt attendu à un revers de la main catégorique de tout ce dont il avait choisi; c'était vraiment assez chic pour aller avec sa tenue à elle?

Pas le temps d'ajouter quoique se soit qu'elhi était repartie dans le magasin, laissant le bleu et bronze seul devant son miroir. Une fois la blondinette sortit du cadre, l'image que le brun renvoyait n'était pas si mal en fin de compte, c'était vraiment un jeu de comparaison, mais le brun préférait encore devoir élever son propre jeu d'un cran, plutôt que de forcer la jeune femme à baisser le sien. Après tout, il aurait été particulièrement dommage de la forcer à s'habiller autrement. L'aigle était toutefois mitigé entre son envie de pouvoir passer une soirée complète aux côtés d'une demoiselle aussi parfaitement vêtue, et son désir profond de se fondre dans la masse. L'étudiante ne mis toutefois pas trop de temps à revenir, visiblement c'était plus facile de choisir lorsqu'on n'était pas celui qui allait porter les vêtements en question. Elhiya tendit l'espèce de... t-shirt sans manches et... clouté... puis intima une nouvelle fois le bleu à faire un tour dans sa petite pièce pour s'y changer, allant jusqu'à le pousser pour s'assurer qu'il remplisse bien sa demande. Elle semblait retrouver sa totale joie de vivre, la demoiselle, et Ethan, toujours sous l'effet de sa réflexion à l'endroit d'Alicia, n'était pas certains de devoir considérer cela comme une bonne chose.

Nouveau changement d'habillement, enfin, seulement de haut, avant de se regarder un peu dans le miroir cette fois, avant de se laisser influencer par l'opinion de la blondinette. Étrangement, ce n'était pas vraiment le cuir ou les clous qui dérangeaient le bleu, mais plutôt le fait que c'était... brun. Avec sa chevelure particulièrement foncée, ses yeux bleus, et ses jeans toujours plus foncés, la teinte de brun du tissu jurait particulièrement avec le reste, et puis... il manquait quelque chose, des ganses peut-être? Une boutonnière? Des poches? Plus de clous? Non...sûrement pas. En fait, Ethan n'y connaissait rien en mode gothique, mais avait l'impression visuelle qu'à côté de la complexité du corset de la jeune femme, il ferait plutôt fils de roturiers qu'autres chose. Une fois son opinion bien coulée dans le béton, il passa de l'autre côté du rideau, afin de faire part de son avis à sa designer de la journée, mais également pour qu'elle seconde son opinion, parce que oui, il espérait naïvement qu'elhi ne soit du même avis que lui.

Surprise surprise, Elhiya n'était pas là, alors que le rideau de sa cabine était tiré, indiquant qu'elle y était retournée, pour remettre son habit plus décontractée qu'elle portais en arrivant, probablement... Et bah non! Après quelques dizaines de secondes passées à regarder les hauts pour hommes, Ethan apperçu la blondinette ressortir de sa petite pièce... vêtue une nouvelle fois d'habits... ... ma foi. un peu..beaucoup plus provocateurs. Une minijupe avec de la tulle, couleur rouge et noir, venait agrémenter un corset classique, le tout couronné par des bas résille grossières. Le côté noble de son précédent habit laissait place à quelque chose de beaucoup plus... appétissant? Laissant une nouvelle fois le jeune homme bouche bée, même si au final c'était une partie complètement différente de son esprit qui était atteinte par l'image qu'il avait sous ses yeux.

Le brun étant somme toute bien figé en place, c'est la blondinette qui vint cette fois vers lui, le regardant des pieds à la tête, l'observant prendre une teinte de plus en plus cramoisie au fil du temps qu'elle passait à ses côtés. Elhi sembla trouver la situation particulièrement drôle, avant de finalement se retourner vers un miroir de la boutique, intimant le brun à faire de même, pour lui demander une nouvelle fois s'il jugeait que sa tenue à lui s'agençait avec la sienne. Non, la réponse était bien évidemment non. Par contre, pour s'agencer à pareille tenue, Ethan aurait probablement du... se dévêtir un peu... ou porter du cuir, peut-être même un peu de latex....

-Euh bah euh... non hein, en fait euh... j'aimais pas trop le brun à la base et puis...c'est vide un peu non? Enfin pas toi hein, toi c'est... c'est... tu vas porter ça?

Le bleu éprouvait visiblement quelques difficultés à rassembler ses pensées et en faire des phrases concrètes, un peu trop déconcentré par les courbes rehaussées et nettement mises en valeur de la demoiselle. Il avait beau l'avoir déjà vue dans ses atours d'Ève, ces souvenirs étaient particulièrement flous, teintés d'un brouillard d'alcool d'une soirée bien arrosée, mais là, elle était bien là, à ses côtés, beaucoup trop dénudée pour ne pas lui faire d'effets. Alicia venait de disparaître de son esprit, au moins pour un temps.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Mer 2 Mai 2018 - 16:41



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici


Rien de mieux que le miroir pour vous renvoyer la vérité en face. C’était d’ailleurs un truc que Lival avait utilisé en cours une fois. Il était parti sur l’explication que face à soit même on ne pouvait plus prétendre être quelqu’un d’autre, ou quelque chose du genre. Pendant la classe, la blondinette avait dû lui adresser un regard dubitatif, mais aujourd’hui, il fallait bien avouer qu’il avait raison quand même ce prof. Ethan avait validé ce qu’elle lui disait. En même temps, niveau choix, il n’avait pas d’autres alternatives. Après lui avoir fourré un haut un tant soit plus acceptable, Elhiya avait attendu de le voir disparaitre derrière son rideau de cabine pour faire de même.

Si elle garder l’option de cet ensemble, nul besoin d’être aussi élégante pour une simple soirée d’étudiants qui normalement aurait du être trop arrosée si elle ne devait pas jouer les taxis. D’ailleurs plus elle y pensait moins ça lui plaisait. Mais elle s’était engagé à les ramener à Poudlard pour dormir et se voyait mal revenir sur sa parole pour le moment. Retirant la longue étoffe échangrée pour l’accrocher sur son cintre, la blondinette selectionna une jupe courte, facilitant le dandinement, l’assortissant avec quelque chose de simple. Les mirettes dans le miroir elle grimaçait de nouveau, c’était vraiment minimaliste, la tulle donnait un effet bien trop bouffant contrairement à ce que faisait croire l’article aplatit entre les autres. Elle se passerait bien d’un avis masculin et se débarrasserait de suite de la tenue, mais il lui semblait avoir entendu le rideau d’a côté  coulisser. Ethan devait avoir fini avec son t-shirt.

La tête passée hors de la cabine, elle le chercha des yeux sans le voir. Vérification d’usage en se penchant dans le vestiaire à coté il y était pas. Elle l’imaginait mal demander aux clientes ou vendeuses ce qu’elles en pensaient. Alors, remontant un peu le corset –et sa poitrine par la même occasion- elle attendait jusqu’à ce qu’elle aperçoive le résultat sur le brun. Outre le fait qu’il semblait avoir bugée en la voyant, le t-shirt était déjà mieux que son vieux sweat pyjamas. Il mettait en valeur ses bras, le Quidditch devait muscler un peu, elle n’y avait pas pensé avant de laisser ses doigts glisser sur la peau du brun mise à nue.

Elle tournait au tour, sourire espiègle aux lèvres, jaugeant l’ensemble, ou du moins son potentiel. La coupe rendait bien, mais ce n’était pas assez, et ce brun, jurait avec la chevelure ébène du garçon. Il lui fallait du noir à lui aussi, pour souligner l’éclat de ses prunelles. Il fallait aussi quelque chose qui le mettre bien plus en valeur, réussir à faire briller ce que cachait le classique uniforme scolaire. Enfin, fallait surtout qu’il arrive à le comprendre pour accepter d’autres vêtements. Enroulant son bras au tour du sien, se serrant contre se flan, la gamine tourna de nouveau vers le mirroir pour lui demander ce qu’il en pensait. Elle court vetu, et lui à peine en émergence d’adolescence émo. Y’avait franchement un fossé encore une fois. Mais c’était en progrès. Derrière les baffouillements, il semblait avoir compris que ca ne matchait pas celle fois encore.  Elhiya pouffa de rire, le lâcha et lui faisait face en dodelinant de la tête, faisant gigotter la tulle rouge et la noire en rythme.

« Bah ? S’quoi qui te perturbes ? Ma tenue ? t’as déjà vu bien plus, enfin bien moins, faut pas faire de telle manière… Mais c’est mignon »

Sur la pointe des pieds, les deux mains posées sur son torse, elle s’était hissée pour lui poser un bisou sur la joue et le taquiner un peu plus. Rajoutant un clin d’œil, elle se contenta d’un simple « j’reviens » et filait de nouveau dans le rayon homme.. y’avais deux-trois truc qui lui avait tapé dans l’œil. Elle agrippait une chemise de coton noir, ornée de quelques fioriture de velours, au col large et décolleté intéressant pour peur que le sport ait développé autre chose que des biceps. Ajouté à la un pantalon simili cuir noir, coupe droite, ainsi qu’une redingote longue et tout aussi foncée. Ca manquait d’accessoires, mais l’idée était là. Du sombre et un style pour donner forme à l’aiglon toujous incapable de voler seul. Revenant en sautillant, la blonde lui posa le tout dans les bras avant de lui adresser un large sourire.

« Essaye-moi ça, et dis-moi ce que t’en pense. Moi.. j’avais pas garder ce que j’ai sur l dos, ca me parait incomplet en fait… T’en pense quoi toi ? »

Elle s’était mise droite, sur la pointe des pieds, un pied derrière l’autre, les mains dans le dos, tournicotant de droite te de gauche pour qu’il regarde sous tous les angles. Le manège avait duré à peine deux seconde qu’elle avait pouffé de rire de plus belle et était repartie dans la cabine pour se changer.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Ven 4 Mai 2018 - 14:57


Pv Elhiya
LA Mutuel

don't click me


Une mention d'une douce soirée alcoolisée terminée dans l'intimité d'un nid douillet, suivi par le contact de cette paire de lèvres sur sa peau, réaction qu'il commençait à bien connaître mais qui ne lui faisait pas moins d'effets pour autant; il y avait là la recette parfaite pour faire planter les processeurs du bleu et bronze, mais ce dernier était déjà en état de redémarrage, on ne putpas vraiment voir de différences physiques sur le visage d'Ethan, même si, au final, la manoeuvre de la blondinette avait bel et bien fait naître quelque chose dans l'esprit du bleu.

La demoiselle glissa un petit mot à l'intention d'Ethan, lui laissant savoir qu'elle revenait, allant visiblement encore lui chercher un autre morceau de vêtement à enfiler. Décidément, elhi n'avait pas assez foi en lui pour le laisser choisir lui-même la tenue qu'il porterait. Bon, il avait peut-être fait une légère erreur sur son premier essai, mais il méritait bien une seconde chance, non...? Enfin, le brun était mitigé entre le contentement de ne pas avoir à s'occuper de satisfaire la demoiselle -vestimentairement parlant, hein-, puisque celle-ci semblait bien décidé à trouver quelque chose pour lui, qui lui plairait également à elle; et d'un autre côté son envie de pouvoir choisir son propre costume habit pour la soirée, histoire d'être un peu original, et ne pas devoir son look qu'à la jeune femme. En attendant, le brun se regarda à nouveau dans le miroir, jugeant une fois de plus son actuel accoutrement, à quel point ce dernier ne conviendrait absolument pas, se demandant si, au final, la blondinette avait vraiment fait un meilleur choix que lui. Ethan commença tranquillement à détacher les sangles de cuir qui recouvraient la fermeture éclair de son haut, avant de voir la demoiselle repointer le bout de son nez, les mains pleines d'étoffes, dont une bonne portion semblait être faite de cuir. Paquet de vêtements donné à l'aigle, la blonde lui intima d'essayer ce nouvel ensemble, avant de lui demander son opinion sur ce qu'elle portait à l'instant, l'informant qu'elle souhaitait probablement changer de tenue. Le jeune homme se figea quelques secondes, observant la demoiselle faire son petit numéro, scrutant invariablement ses... formes, entre autres choses, avant que celle-ci ne perde son sérieux, qu'elle ne gardait jamais bien longtemps d'ailleurs. Qu'est-ce qu'elle pouvait être attirante... euh reprends-toi le brun, hein! Donne un avis pas trop con et pas trop teinté par tes hormones non plus.

-hmm, bah c'est....
râclement de gorge, on reprend constance complètement et on recommence ça du début. C'est léger un peu? Enfin, oui c'est simple, simple c'est bien hein, mais quelque de plus travaillé aussi, surtout au niveau de... de la poitrine, enfin du... torse, oui, du torse, c'est ça.

Puis, il n'attendit pas vraiment la réaction de la demoiselle émeraude pour pivoter sur lui-même, et prendre la direction de sa cabine d'essayage avant de... nooon! Mauvaise cabine, ça c'est celle de la demoiselle. Le jeune homme ferma les yeux, tentant de faire sortir la gêne de son corps par un long soupir, puis ressorti brièvement pour entrer dans ce qui était, cette fois-ci, bel et bien sa cabine à lui, tirant le rideau derrière lui aussitôt qu'il eut déposé les nouveaux morceaux de tissus qu'elhi venait de lui donner. La gêne atteignait un paroxysme chez le bleu, alors qu'il enlevait son t-shirt sans manches et prenait quelques secondes pour profiter de l'air ambiant, un peu plus fraiche que lui à cet instant. Elhiya se devait de porter quelque chose de moins sexy, sinon il n'arriverait probablement jamais à se laisser aller, et passerait sa soirée à tenter d'éviter qu'elle ne surprenne son regard se balader.

Une longue respiration plus tard, et le brun jetait un coup d'oeil plus attentif à ce que la blonde lui demandait d'essayer. Une redingote en cuir, des pantalons dans un matériel assez semblable, de la cuirette probablement, et une chemise en coton. Tout ça ne ferait pas un peu trop "rôdeur malpropre des temps médiévaux"? Quoique la chemise semblait posséder une coupe des plus chics, enfin, il verrait bien en enfilant le tout. Du coup, les pantalons qu'il avait choisis, c'était mort, retour à un ensemble bas-boxers pour l'occasion, avant d'entreprendre d'enfiler tout cet attirail.

Ethan s'arrêta juste avant de mettre la redingote, pour se regarder dans la glace, et... s'admirer? Oui parce que là... ça donnait vachement bien quand même, c'était surprenant! Le bleu et bronze se tourna d'un côté, puis de l'autre, regardant sa silhouette qui se trouvait grandement mise en valeur par la cuirette de ses pentalons. Le haut, quant à lui, donnait un côté un peu rebelle qu'Ethan n'avait pas vraiment, ou pas encore. Quelque chose clochait par contre dans l'image que le brun avait sous les yeux : ses cheveux tombaient devant ses yeux, et venaient gâcher son look beaucoup plus stylé qu'à l'habitude. Ethan entreprit donc de peigner sa chevelure plutôt sur le côté, afin de dégager son front, et ses yeux, qui étaient un atout qu'il négligeait beaucoup trop ces temps-ci, tentant plutôt de cacher la rougeur qui les colorait depuis quelques semaines. Satisfait de l'image que son reflet lui rendait, le bleu entreprit d'enfiler la redingote, accessoire beaucoup plus lourd qu'il n'aurait imaginé, avant de se jeter un dernier regard. Vite comme ça, il se trouvait beaucoup plus menaçant et mystérieux que jamais auparavant. Bon, le bleu ne s'était jamais vraiment attardé sur ses vêtements avant que les filles ne commencent à l'intéresser, au milieu de sa quatrième année d'étude, du coup, il n'avait pas encore une totale confiance en ses goûts, et encore moins de l'effet qu'il pouvait faire aux jeunes femmes, mais elhi était là pour ça, non? Et de toute façon, elle ne se gênerait spurement pas de lui faire savoir, si elle n'aimait pas ça. Par contre, Ethan venait à peine de mettre le long manteau de cuir que déjà il priait pour que cette nuit soit fraîche, histoire de ne pas cuire outre mesure.

Tirement de rideau, recherche d'une petite tête dorée aux alentours, mais rien; une fois de plus, il s'était changé plus vite que la demoiselle, qu'il entendait faiblement s'activer de l'autre côté du rideau. C'était donc ça, faire du shopping avec une fille? attendre qu'elle termine, parce que ses vêtements à elle étaient plus complexes à enfiler, ou à enlever? Elle avait peut-être besoin d'aide pour enlev... NON ETHAN! Tu ne lui propose pas ton aide, parce que tu n'entreras pas dans sa cabine, point finale! Que faire alors? Que faire pour s'occuper l'esprit...

Le regard du jeune homme parcourut les alentours, apercevant au passage quelques corsets féminins d'une exquise beauté, dont le premier qu'avait essayé la blondinette. Est-ce qu'il était assez chic, habillé comme il l'était présentement, pour accompagner la jeune femme, dans ce qui avait été premier choix d'habits? L'étudiant aux yeux céruléens trouva une nouvelle paroi réfléchissante pour se regarder un peu plus, jaugeant, imaginant la demoiselle à ses côtés, vêtus de cette merveilleuse robe longue et fendue tout du long de la jupe... non, non il n'était probablement pas assez chic, peut-être sans la redingote, mais encore... Un glissement d'anneaux de métal sur une tige du même matériel annonça au bleu que sa responsable des costumes venait de terminer d'apprécier le sien en privé, et qu'elle était prête à partager cette vision avec lui, ou souhait-elle simplement voir à quoi le brun ressemblait dans son nouvel ensemble? Enfin, la réponse importait peu, enfin, surtout parce qu'Ethan ne la posséderait, puisqu'en fait, il aurait été bien curieux de la connaitre, cette réponse.

C'était une Elhiya un (deux?) poil différent qui sortit cette fois de derrière le rideau, elle portait en effet des jambières dans tissus noirs, ce qui agrémentait une jupe malheureusement un peu moins courte que la dernière, et un corset un peu plus travaillé cette fois, le tout d'une couleur noire. La demoiselle avait également un accessoire avec elle, une ombrelle de la même couleur que le reste de son ensemble. À première vue, ce qu'elle portait l'avantageait moins que sa précédente tenue, mais était tout de même beaucoup plus classe et passe-partout... enfin, dans un milieu gothique, puisqu'Ethan aurait mal vu la jeune femme se promener avec ça en plein coeur de Londres, quoique c'était Elhi quand même... La gêne du jeune homme avait maintenant disparu depuis quelques minutes déjà, et il se sentait un peu plus en confiance avec sa redingote sur les épaules. Il laissa la demoiselle s'approcher, pour qu'ils soient tous deux dans le champ de réflexion du miroir le plus près, puis il regarda de la tête aux pieds la jeune femme, scrutant les détails de sa tenue.

Les cheveux blonds d'elhi contrastaient fortement avec le reste de son ensemble, ce qui avait un charme non négligeable, le corset et la jupe étaient tous aux goûts du bleu et bronze, qui approuvait subtilement du regard alors que ses yeux se promenaient d'un morceau de tissu à l'autre, n'ouvrant pas encore la bouche pour s'exprimer. Par contre, les jambières, combinées avec l'ombrelle, venaient donner une touche beaucoup plus jeune à l'ensemble que portait la blondinette, ce qui se reprochait probablement beaucoup plus de sa personnalité à elle que les précédents ensembles qu'elle avait essayé, mais lorsqu'ils étaient côte à côte, désormais, elle avait l'air beaucoup plus jeune que lui, malgré leur écart d'âge. Et bien franchement, le brun n'avait plus trop envie de changer d'habits maintenant. Ce qu'il portait n'était effectivement pas trop gothique, et assez chic, le genre de chose qu'il se verrait bien reporter, un jour, pour une soirée à thème par exemple... enfin, encore faudrait-il qu'il commence à fréquenter ce genre de soirée. Tout dépendrait probablement du Bal en Noir.

-C'est... jolie. On voyait bien que l'effet -wow- des deux dernières tenues étaient beaucoup moins présent chez le jeune home. Par contre ça perd un peu de sa noblesse au niveau de mollets, tu trouve pas? Enfin, j'aime vraiment c'que tu m'as proposé, et... bah...je te ferais bien une proposition aussi...enfin, si tu veux hein, t'es pas obligé... il y a la différence de prix aussi, et puis... bon enfin, attends moi je reviens.

Puis Ethan tourna sur lui-même, faisant par le fait même légèrement virevolter sa redingote, lui procurant une satisfaction enfantine, pour aller chercher une robe qu'il avait aperçu, non loin du premier ensemble qu'avait enfilé la verte et argent. Le brun revint avec la robe en question, lui accordant un soin un peu exagéré, comme si celle-ci pouvait se déchirer à tout moment entre ses doigts. Le jeune homme tendit l'étoffe à sa comparse, le regard bas, gêné de demandé pour la première fois de sa vie à une demoiselle qu'elle porte un habit de son choix à lui.

-Si tu veux bien l'essayer...
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Ven 4 Mai 2018 - 16:34



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici

Oups miss click <3

Maintenant assume et enjoy :kiss:

Léger ? Un haussement de sourcil avait accueilli la remarque. Il y’avait bien plus léger que ça, mais soit, vu ce qu’elle venait de lui choisir, elle pouvait bien faire l’effort de prendre quelque chose de plus assorti. Du victorien, une longue jupe noire, gonflée par les arceaux qu’elle maudirait au moindre escalier, et une étoffe de dentelle ouvragé pour recouvrir ses épaules. Ça pouvait coller, si l’idée d’un shooting se tramais derrière. Chose pourtant peu probable. Par contre, plus travaillé qu’un corset pour le haut ? Pourquoi donc ? Quelle idée s’saugrenue ? Elhiya avait pouffé de rire avant de dodeliné de la tête. « habillé tu veux dire ? Pourquoi ? peur que j’attrape froid ? Ou toi chaud ? » C’était facile, trop même mais, c’était bien le but de cette sortie, de cette soirée, et même de cette nuit non ? D’oublier, de s’oublier à nouveau, une fois, rien qu’une seule fois de plus. Juste pour se prouver que ce manque n’était qu’une illusion, un simple raté de son cœur, un caprice de son esprit…

Un sourire dans le  vide alors qu’il partait déjà se changer… dans sa cabine à elle…. Invitation manquant de tact, à laquelle la blonde ne pu s’empêcher de murmurer à son oreille en passant à coté « Pas maintenant voyons » Il avait du tourner rouge pivoine, et dire qu’elle ratait ça en allant se changer à son tour en voir ce qu’elle avait de plus habillé. Changement de haut, un corset de satin noir, au fioriture et petit nœud sur les bordures, il était impensable de mettre un simple t-shirt, après tout, il y’avait un dress code a respecté, hors de question de passer à côté. Pour la jupe, celle-ci, bon trop coloré se trouva remplacée par une étoffe asymétrique de coton et de dentelle ouvragée, le tout, assortie à des leg-warmer semblables (cf photo quoi). Il ne pouvait pas lui reprocher qu’elle allait attraper un rhume désormais.

La blondinette se regarda dans le miroir, tourna sur elle-même, regardant les zones plus courtes que les autres, ajustant l’axe pour ne pas se retrouver avec des pans longs sur les cuisses et rien là… là où il fallait pas. Elle se jaugeait de la tête au pied. C’ était mignon. Mais le thème n’était pas « soyez mignon en dark color », ce n’était pas bien convainquant, en tout cas, pour sure, ça ne collerait pas avec ce qu’elle avait choisi à Ethan. Trop…. Petite fille. Trop.. elle ? Trop une partie d’elle qu’elle n’offrait pas à tout le monde en fait. Cette part qui prenait soin de rester dans un coin, protégée du mieux qu’elle pouvait pour arrêter d’avoir mal pour rien, de pleurer pour rien, de s’inquiéter pour rien, de… se retrouver à devoir la tromper comme aujourd’hui et se mentir, se faire croire que ce vide avait rien avoir avec Lui, Eux. Quelle peine perdue, cette pointe restait toujours là, présente à leurs absences…. Elle le savait parfaitement…

Le bruit du rideau à coté la   fit sursauter et retoucher terre. Se changer, se revêtir de quoi être quelqu’un d’autre le temps d’une nuit, souffler, et … avancer. D’un revers de main, Elhiya frotta ses deux yeux commençant à s’humidifier et inspira profondément. Arrêter de laisser ses pensées filer si facilement, se ressaisir… Un faible sourire sur les lèvres, un auto-ébourriffage de cheveux, la blonde serra les dents une fraction de seconde, ferma les yeux et chassa cet étau qui s’en prenait à son cœur… encore…  elle n’était pas là pour ça. Ce genre de choses étaient valable quand elle était seule, en tête à tête avec la lune et les étoiles…
Uniquement….
Alors..
Il
Fallait
Sortir
De là
Et
sourire

Juste pour cette fois, prétendre, car ça faisait longtemps, qu’elle ne l’avait plus fait, et que l’urgence semblait devenir nécessaire. Le tintement des anneaux du rideau trahissait son retour, attirant les opales océan du poussin changé, éveillé, dépossédé de sa coquille de lamentation, la laissant sans mot quelques seconde. C’était le même là ? le gars qui rougissait pour un rien ? Qui ne savait jamais où se mettre à la moindre taquinerie stupide ? celui qui avait peur de partager une sucette à la pomme et un chocolat viennois ? Les lèvres rosées s’étaient entre ouverte pour parler, mais rien n’était sorti hormis la surprise de la découverte et le haussement de sourcil muet. Une seule pensée avait réussi à se former devant le changement radical : quel gachi. Quel gâchis de passer son temps à se cacher derrière une tignasse bloquant l’acces à ce genre de prunelle, quel gachi de ne pas savoir jouer de tous ces atouts visiblement existants...

Elle était parti le rejoindre, laissant le regard nourrir le rictus satisfait devenant gourmand pendant qu’elle tournait au tour de lui, laissant une main joueuse effleurer la matière du bout des doigts. Ca lui allait bien, autant l’avouer, il faisait plus mature, moins frêle et chétif. Nul besoin de regarder ce que donnait l’accord des deux tenues. Elle faisait collégienne, il faisait gars en passe de devenir un peu trop sexy pour l’ignorer. Pas que la gamine n’était pas prêteuse, mais quitte à éveiller l’oisillon en aigle, autant en profiter un peu jalousement avant de l’offrir à la populace de la soirée.  

Plus occuper à regarder le résultat sur lui que sur elle-même, le brun se retrouva à parler le premier, à donner son avis et… a disparaitre ? dans un mouvement de redingote visible que dans les films ou séance photo préparée. Role inversé, il prenait les rênes de la confiance, revenant avec une étoffe de tissus sous le regard lapis-lazulis fixe de la blonde. Il manquait un truc pour finir la tenue du bleu, ce n’était qu’en le voyant venir à elle que l’idée émergea enfin en son esprit. Fallait qu’elle négocie. Et pourquoi pas en acceptant de mettre cette tenue ?

Récupérant la jupette de dentelle et voilage entre ses doigts, la blondinette afficha un large sourire espiègle et des opales trop pétillantes pour ne pas la trahir.

« Pas de soucis, mais toi… hum.. » Humidification de lèvres, recherches de ses mots pendant une fraction de seconde « Ca te change. Reste dans ce style si tu veux que le passe cette robe. Mais à mon avis, ca n’ira pas avec ce que tu as toi… Donne-moi une seconde, te change pas, ou alors va chercher une ceinture qui puisse aller avec ce que tu portes et peut etre un gilet de veston pour aller sur la chemise… Enfin, j’suis sure que les vendeuses trouveront direct à quoi je pense.. J’arrive »

Leg Warmer abandonné rapidement sur le sol, jupette suivant la même route, elle avait enfilé l’étiquette « winter is coming » se demandant dans quel monde il pouvait faire aussi chaud en hiver pour avoir une micro jupe de dentelle aussi courte. La sur jupe de voilage et dentelle retombait en fausse traine, donnant un air altier perdu, alors que les bretelles de satin, se nouant d’un simple nœud gracieux semblait ajoutait une pointe de fragilité au tout. Les mèches blondes coupées au carré tombait sur les petits nœuds soignés, des allures de papillon de nuit, trop doux pour elle. Mais elle voulait bien lui montrer quand même. La tête passée par le rideau, elle esquissa un sourire amusé.

«  Ferme les yeux »

L’aspec vaporeux lui avait donné une idée, pas de chaussures, pas de barrettes dans les cheveux, une empreinte aérienne de liberté pour présenter la robe choisie.

« S’bon, tu peux regarder »

Elle était sur la pointe des pieds, appuyée sur le carrelage à tournoyer pour faire voleter les pans de mousseline au tour d’elle. Des ailes, de papillon, comme quand elle était gamine. Un artifice oublié de l’enfance… Le tournis s’ajoutant à la danse, elle s’arrêta, manqua un pas d’équilibre et se rattrapa sur la chemise, ouverte du brun, relevant les yeux en se marrant doucement avant de rougir faiblement et se perdre dans ses yeux.

Ils étaient différents, différents des autres fois, la mélancolie les habitait surement encore, mais ils brillaient plus qu’avant. Comme s’il avait compris, enfin, que vivre pour ceux qui n’avait que faire d’eux ne servait à rien. Comme si, il était possible de se perdre dedans.. pour de vrai cette fois...  Les doigts restaient sur l'étoffe de coton, comme figés, bloqués eux aussi.


Everywhere I run
Everywhere I turn
I'm finding something new
Something I can't fight
I cannot escape
I’m still lost
Why not in you


Dernière édition par Elhiya Ellis le Lun 7 Mai 2018 - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Dim 6 Mai 2018 - 13:40


Pv Elhiya
L.A. Mutuel

­⇨ Fan serviiice Razz
La demoiselle avait tourné autour du brun, telle une féline s'amusant avec sa proie, ce n'était pas un sentiment des plus désagréables, se sentir quelque peu désiré, ou du moins provoquer la surprise chez le sexe opposé, surtout si celui-ci était représenté par une séduisante blondinette à l'ardente passion. Alors qu'en temps normal, Ethan aurait plutôt rougi d'autant d'attention, il restait pourtant de marbre en cet instant, affichant même l'ombre d'un sourire en coin, content que la demoiselle ait une opinion visiblement positive de cet ensemble, qu'il appréciait également beaucoup... de plus en plus même, alors que la demoiselle passait ses doigts sur ce dernier.

Petit conseil de la jeune femme sur un complément à apporter au costume, avant que celle-ci ne disparaisse, étoffe en main, de l'autre côté du fin rideau l'occultant maintenant au regard du jeune homme. Une ceinture, ou un gilet de veston? Le premier choix serait franchement pratique si la soirée impliquait une forme de danse quelconque, alors que le deuxième était plus esthétique. Bon, l'aigle avait déjà son quotat de chaleur, sous ces vêtements, et ne souhaitait pas particulièrement ajouter une épaisseur à son ensemble. Par contre, si cette dernière lui permettait de retirer sa redingote une fois au Bal en Noir, sans pour autant perdre de en charme, c'était un sacrifice que le brun accepterait volontiers.

Regard furtif cherchant une demoiselle du regard, une employée de l'endroit bien sûr, pas une banale cliente, quoique l'opinion recherchée n'était que celle de la gente féminine, il restait beaucoup moins gênant de demander conseil à quelqu'un qui était payé pour lui répondre. Ethan repéra assez rapidement celle qu'il cherchait, une jeune femme aux cheveux d'un noir de minuit, des lèvres possédant une teinte similaire, un nombre impressionnant de piercings ornant ses oreilles, des vêtements d'une sombre beauté, et ce petit objet en forme de dragon ornant son index, trop gros pour être une bague, et trop petit pour être un gant. Jocelyne, qu'elle s'appelait, enfin c'est ce qu'elle avait dévoilé à l'étudiant en quête d'informations. Pourquoi elle lui donnait son nom? Le jeune homme n'en avait pas la moindre idée, mais celle-ci semblait particulièrement enjouée à l'idée de le guider à travers le rayon destiné aux hommes, allant jusqu'à proposer au jeune homme d'essayer ses morceaux fétiches de la boutique. Suivant quelque peu ses conseils, le bleu revint vers les cabines d'essayage sans pour autant y pénétrer. L'attention qu'on semblait soudainement lui accorder lui donnait une certaine confiance en lui dont il ignorait l'existence jusqu'à tout récemment. Nul besoin de se cloîtrer pour faire l'innocent ajout d'une ceinture de cuir et d'un gilet de veston d'un rouge sanguin, orné de fioritures dont la teinte s'approchait délicatement des ténèbres séparant les étoiles. Ce dernier ajout à la couleur infernale ajoutait une touche de royauté à l'ensemble qui ne pouvait désormais qu'être complet, puisqu'Ethan allait tout bonnement prendre feu si on y ajoutait une quelconque couche supplémentaire.

Suite à une attente qui n'en fut réellement qu'une au niveau atomique, l'étoffe de tissus séparant la serpentine de l'aigle glissa quelque peu, créant un orifice à peine assez large pour qu'une petite tête blonde s'y introduise pour y faire une demande des plus particulières au jeune homme. Qu'il ferme les yeux? Bon, le brun se sentait un peu joueur, toujours affecté par cette nouvelle et éphémère estime de lui. Le bleu et bronze hocha quelque peu la tête d'est en ouest, une courbure amusée dessinant ses lèvres, il était curieux de savoir ce que la jeune femme lui réservait avec cette mise en scène, et ne tarda pas à le découvrir, puisque la blonde lui donna l'autorisation de rouvrir les yeux presque instantanément.

Elle était là, sur la pointe des pieds, à tourner sur elle-même, les pans de sa jupe s'élevant dans les airs, on aurait dit un... Ange de la nuit. Ethan ne se souvenait pas d'avoir déjà aperçu tant de douceur et de légèreté émaner d'Elhiya, et trouvait que là, dans l'instant présent, elle était plus belle qu'il ne l'avait jamais vue. Des yeux d'émerveillement ornèrent le visage du jeune homme, qui était finalement content de ne pas avoir suggéré à la douce jeune femme de reporter le premier ensemble que son coeur avait précédemment choisi. Quelques tours dignes des plus petits cyclones, et la jeune femme s'arrêt- Ooh!
La danseuse avait perdu pied, se rattrapant sur l'homme le plus près d'elle, le bleu et bonze. Ce dernier avait fait un mouvement pour la rattraper avant qu'elle ne tombe au sol, mouvement qui s'était révélé plus ou moins inutile, mais qui plaçait la demoiselle au creux de ce qui ressemblait de loin à une étreinte. La sensation qu'épouvra Ethan fut des plus étranges, mais ce ne fut rien en comparaison au moment qui suivit le pouffement de la blonde. Les yeux du jeune homme avaient rencontré ceux de la demoiselle, aspirer par leur profondeur : une porte vers un autre univers, le miroir d'une âme cachant une tout autre personne, celle qui rougissait, celle qui pouvait, l'espace d'une rencontre des océans, se révéler fragile. Que pouvait un aigle face à l'appel de la voûte céleste s'étendant devant lui? Prendre son envol, alors que ce n'était ni le temps, ni l'émotion requise, et pourtant...

Ethan entrouvrit les lèvres, désireux d'établir une connexion plus large, plus réfléchis, il voulait lui demander si elle allait, mais vraiment, d'une tournure qui dépassait de loin le simple accident de danse, et ce sans jamais abandonner cette conversation muette qu'avaient leurs pupilles, qui parlaient pourtant d'une voix assourdissante, celle qui vient du coeur, celle qui vient de l'âme. Aucun mot n'eut la chance d'être prononcé, que déjà les lèvres de la jeune femme vinrent trouver, l'espace d'un instant déjà terminé, celles du jeune homme, dans un baiser volé, bienvenu même si inattendu. Un effleurement, ce n'avait été rien de plus qu'un effleurement de lèvres, on aurait presque été en mesure de se demander si le geste était vraiment volontaire, même si la réponse à cette question était évidente. Se penchant en avant, le brun vint ensuite donner un premier baiser de son propre chef sur les lèvres de la jeune femme, un rapprochement à peine plus long que le premier, mais lors de celui-ci, Ethan était prêt, ce qui faisait toute la différence pour lui, et son appréciation du moment.

Le brun y était arrivé : pour une fois, il avait mis de côté l'opinion des autres et avait nourri son envie du moment. Son mérite était toutefois amoindri par le premier baiser de la demoiselle, celui qui avait brisé la glace, celle du jugement, celle de l'image qu'ils renvoyaient aux clients, aux employés, à l'autre; Ethan avait, quant à lui, surfé sur la vague initiée par la demoiselle. Après tout, c'était la première fois qu'Ethan se retrouvait projeté dans le rôle de celui en contrôle, celui qui n'est plus que partiellement enchaîné par la gêne; il était tel un conducteur d'autobus, qui ne connaissait rien de son trajet, mais qui était bien au fait que ce dernier était devant lui, et qu'il devait s'efforcer d'avancer pour le découvrir.

-La chantilly... Doux parfum saisi à la volée sur les lèvres de la blondinette. C'était un bon choix, ce café, au final. Des mots prononcés sur un ton plus faible qu'à son habitude, le brun ne souhaitant en aucun cas briser ce silence de violente façon.

Sourire franc offert à la danseuse maladroite, le bleu ne souhaitait pas s'attarder sur ce qui venait de se passer, ce n'était pas l'endroit pour avoir une discussion profonde, mais il ne souhaitait pas que la soirée en fusses gâchés non plus, il s'agissait là de sa maigre tentative visant à redéposer ce voile de légèreté dont ils semblaient avoir tous deux besoins dans l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Square de Londres

Message par : Elhiya Ellis, Lun 7 Mai 2018 - 18:24



Car je veux collectionner des moments de bonheur



Pv Ethan
LA Mutuel
En venant de
ici
Keep on enjoying your acts Razz


.. Car il ignore encore… ♫

Un cœur tambourinant sous la pression de ses doigts, une chaleur diffusée lentement, et ces diamants d’océan tellement différents, tellement brillants, tellement inconnus…. Elles les avaient bafoués dans le parc, moqués dans un pub, habillés de vodka, dévorés sans les voir cette nuit où les conséquences abandonnées les lui avait fait croiser sans jamais les apercevoir, alors pourquoi aujourd’hui, les voyait-elle soudainement ? tels qu’ils étaient vraiment ? profonds, troublés, fragiles, touchants…. La garde baissée une fraction de seconde, à cause de ces absents bien trop présents, laissait percevoir une part d’elle qu'elle ne voulait pas lui offrir, une part, cachée, protégée destinée qu’à ces êtres capables de poser sur elle un regard doux, trop doux, pour que le manteau vipère subsiste. Mais pas lui, pas cet aiglon à la coquille se brisant à peine, pas lui….

When you get older, plainer, saner
Will you remember this moment ?
After everything I've lost
Tell me should I get lost on you?



Et pourtant… il y’avait quelque chose dans ces non-dits, dans cette tentative désespérée de prendre la parole, quelque chose, comme un vide intérieur, un manque appelant les brides de néant toujours trop vibrantes. Elle ne voulait pas le voir, pas le ressentir, faire taire ce pincement de cœur, étouffer ces images de sourires qui déchiraient son âme par leur silence, elle voulait juste, fermer les yeux et…. Respirer… grâce à un baiser volé d’un hissement sur la pointe des pieds, d’une simple chaleur éphémère pour tuer cette douleur, la tromper doucereusement, avant de reposer pied à terre, serrant doucement la chemise sous ses doigts… Une vrille d’estomac lui avait retourné les sens, rappelant insidieusement celle manière de faire avec le blond, son regard espiègle à ce moment, sa réponse…. Un retour…. La sensation de ne pas se perdre dans un monde sans fond… pas comme maintenant, les prunelles luisantes de la naissance de larmes d’argent chutant sans fin dans celle qui lui faisait face… ce n’était pas suffisant, pas assez fort, pas assez réel, impossible de tromper ce qu’elle était, qui elle était…. Elle ne pouvait pas, non… plus utiliser des mensonges mystificateurs à sens unique…

Can I be able to  dream once again ?
I'm reaching helpless I descend
You're leading deeper through this maze
I'm still afraid to loosing my-self on you


Mais s’il venait, à son tour, tromper ces ombres, si de ces mèches brunes chatouillant son nez il osait s’avancer, tendre la main au chaton hérissé, cela fonctionnerait-il mieux ? Cette caresse, sur ses lèvres, la plongeant en apnée, forçant au regard dubitatif, à la pigmentation de joue, au froissement de chemise pouvait-il suffire ? La langue passée rapidement pour humidifier la ligne fine de son sourire hésitant, ne savait que trop penser, elle suivait le chant silencieux de son palpitant ayant raté une marche. La surprise, l’incompréhension, le jeu retourné vers sa propre créatrice.

…de quoi elle est faite… ♫♫

Le regard se voulait fuyant, pour ne pas répondre à une question sans réponse existante. Les « pourquoi » se baladant dans tout son être étaient bien trop nombreux pour accueillir ceux des autres… encore une fois… Elle voulait juste se détacher de l’étoffe rouge sang, la lâcher, ne pas y être agrippée comme à une bouée sans raison valable. Elle voulait juste tourbillonner de nouveau, rigoler insouciamment et juste laisser son index glisser sur l’ouverture de son torse en lui adressant un clin d’œil coquin. Car, malgré tout, elle l’avait vu, avec le gilet, la ceinture de côté, l’assurance enfin adoptée, il se parait des atouts qu’elle aimait, de ce qui la laissait douter. Douter d’elle, des faux-semblant, des images données aux autres, aux gargouillis de ses entrailles, à son rougissement, à la nécessité de se ressaisir.

Et si elle en avait plus rien à fouttre ? Et si elle leur disait qu’elle avait marre, marre d’avoir mal, marre de devoir se réfugier car elle était trop faible ? L’entendraient-il ?  Et si elle leur balançait qu elle était incapable d’avancer seule ? que feraient-il ? Et si elle leur disait combien elle les aimait ? Comprendraient-il quelque chose ? Ou seraient-il bien trop perdus dans leurs propres mensonges pour ouvrir les yeux ? Faut-il qu’elle se vide de son sang, qu’elle disparaisse pour de bon pour qu’un seul de ces idiots soient capables de lui dire qu’elle importait ? Ou estimaient-ils qu’elle était trop forte ?  Ne s’était-elle pas assez présentée les yeux rougis, la baguette hésitante, la colère hurlante pour qu’ils ne la libèrent de leur emprise ? N’était-elle pas devenue suffisamment sage, suffisamment calme, suffisamment dépendante pour cela ?

My past has tasted bitter
Grace is just weakness
But the blood on my hands scares me to death
Even if I’ve been good



Alors ce n’était pas d’une plaisanterie sur le parfum de ses lèvres dont elle avait besoin, ce n’était pas un ton plus léger qui fanerait cet étau étouffant son cœur, non… ce n’était pas assez, toujours pas … ce qu’il fallait, c’était reprendre son rôle, celui qu’elle avait endossé devant l’aigle depuis le début, celui de celle qui tendait la main, celle qui en avait rien à faire de devoir glisser sa main dans sa nuque pour l’attirer à elle, capturer ses lèvres, mêlant ses doigts à la tignasse, pour le garder un peu plus, partageant les saveurs de chocolat et de fraise, comme si jamais les conséquences n’avaient d’existence.

For all of the light that I shut out
For all of my bruises and my tears
For all of my sparks that have been stomped out
I can’t be more good



D’une larme caressant sa joue pour s’écraser sur son bras nu, l’échange devenait voluptueux. L’abandon de quelques vérités, de quelques promesses ternies, de quelques espoirs bafoués, en un simple geste mêlant sincérité et comédie. Le parfait mélange pour cloitrer Conscience bâillonnée dans un coin de son cachot, et Sentimentalisme avec. Ils ne servaient à rien, jamais, si ce n’était à lui faire mal toujours un peu plus. Alors qu’ils se perdent à nouveau à leur tour quand elle rendait sa liberté au brun pour le regarder un instant et….

..dommage !♫♫♫

… esquisser un sourire en coin amusé, lui offrir des opales pétillantes de malice en laissant glisser sa main libre sur le décolleté de cette chemise décidément des plus saillantes.  Un clin d’œil, une pointe de langue glissée sous sa lèvre supérieure avant de souffler quelques mots à sa discrète attention.

« Ca va être dur d’être sage. Depuis quand joues-tu les bourreaux ? J’suis pas la seule à avoir cet avis j’crois, r’garde la vendeuse »

Coup de menton vers la demoiselle non loin, clairement en train de surveiller ce qui se passait. Un pouffement irrépressible et un haussement de sourcil plein de sous-entendu en faisant un pas en arrière pour récupérer un peu d’espace vitale, la décence elle, n’avait pas d’influence là-dedans. La blonde devait surtout changer de tenue, et ne comptait pas trainer plus longtemps.

« J’trouve de quoi t’accompagner, et j’arrive, tu veux donner ton avis directement en cabine ? »

Nouveau clin d’œil à l’invitation rapidement rejoint par un éclat de rire et une disparition derrière le rideau.

And so I
Break off.
I gave in.
Feeling pretty good about the trouble that I'm in.
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Turner
avatar
Modération RPGSerdaigle
Modération RPG
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Square de Londres

Message par : Ethan Turner, Mar 8 Mai 2018 - 15:01


Pv Elhiya
LA Mutuel


Un effleurement, une rencontre des lèvres, brève, perdue presque instantanément, Ethan s'était abreuvé à son désir, il avait tenté d'étancher une soif qui ne faisait que grandir alors qu'il déposait ses lèvres sur sa source. Une seconde volant plus que sa valeur au temps de l'univers, un instant appréciable et apprécié, premier relâchement de l'aigle quittant le nid, appelé par son instinct, celui de nourrir ses désirs avant que ceux-ci n'aspirent à un futur impossible. Ce contact ne suffisait pourtant qu'a calmé la plus impuissante demande du jeune homme, qui voulait se replonger dans les yeux de la blonde, une vision inespéré, là où le chercheur ne cherchait plus, là où l'anxiété avait créé un voile au passé, là où la liqueur de vie avait brouillé une contemplation d'un profond abysse de l'âme.

Mais elle détournait le regard, rompant un lien plus important qu'elle ne se doutait, tournoyant l'esprit et les entrailles du brun, s'était-il mal pris? Devait-il rester celui qui subit pour toute une vie, sans jamais initier, sans jamais profiter? Et pourtant ce n'était pas cet appel de l'autre qui le bouleversait davantage, il avait trouvé quelque chose dans la paire de saphirs de la demoiselle, une lueur, sombre lumière vacillant entre les ténèbres et la vie. Il semblait avoir aperçu une autre personne, une personne avec qui il voulait se lier, avec qui il voulait converser, partager. L'émeraude semblait indécise, bataillant sur le champ de guerre des émotions et des indécisions, pour finalement créer un rapprochement, à la fois perturbant et excitant.  

Une main sur sa nuque, empoignant sa crinière, et Ethan se retrouvait attiré en direction de la chevelure dorée de la danseuse en herbe, saluant une nouvelle fois ses prunelles de son propre regard, avant de laisser un rideau noir s'abattre sur le monde qui l'entourait, au même moment ou leurs lèvres se touchait à nouveau, s'offrant le rappel d'évènements ses déroulant quelques mois auparavant. Cette caresse qui commença comme une réconciliation tendre et satinée glissa lentement vers un baiser humide et empli d'une passion qu'il s'expliquait mal, mais qu'il ne combattait désormais plus. L'aigle avait bel et bien prisson envol, le bleu pouvait le sentir, là, dans son ventre, à voler dans tous les sens alors que les doigts féminins de l'émeraude se refermaient un peu plus sur ses cheveux. Les réflexions d'ordinaire afluantes dans l'esprit du jeune homme se faisaient désirer, alors qu'il leur avait ordonné une prise de vacances bien méritées, jugeant que celles-ci ne lui avaient dernièrement apporté que chagrin et désarrois. Ethan avait plus que jamais besoin de vivre, et là, en cet instant, vivre signifiait se perdre avec la demoiselle, s'enfuir loin de tout, autant de corps que d'esprit, ne serait-ce que l'espace d'un instant; puisse-t-ilsembler durer une éternité, ce doux congé d'une réalité bien trop désenchanté.

Plusieurs grains du sablier de la vie s'étaient écoulélorsque la blondinette cessa ses caresses langoureuses, pour se redresser et commencer à promener un doigt baladeur sur le torse partiellement exposé du jeune homme, un geste qu'il lui aurait bien rendu, là, maintenant, s'ils n'auraient pas été exposés au regard de plusieurs clients. Commentaire de la blonde sur un ton de question, dure d'être sage qu'elle disait, faisant se retourner l'aigle volant au creux des entrailles du bleu, ses plumes battantes des vents ses transformants en tornades d'émotions et de désirs, envahissant toujours un peu plus le bon sens du bleu, sur le point de complètement céder à la tentation. Un petit regard fit envoyer en direction de la vendeuse qui avait plutôt servi le jeune homme, celle-ci semblait presque un poil jalouse d'Elhi, comment ça se faisait? Ethan aurait difficilement pu moins se soucier de la demoiselle qui l'avait servis, mais l'intérêt qu'elle semblait lui porter, qui était pourtant inexistant à estentré dans la boutique, éveillait la curiosité du jeune homme. Le brun n'eut pas le temps de remettre en question ses vêtements habituels que la voix d'Elhi atteignait de nouveau ses oreilles, y glissant une invitation particulièrement coquine, jetant de l'huile sur les feux du désir brûlant du jeune homme, et stemmant une graine dans son esprit qui ne prit qu'un instant à germer.

La blondinette disparue alors de l'autre côté du rideau, précisément là où elle venait d'inviter le bleu et bronze à venir admirer plus activement son changement de tenue, laissant le brun dans un état indescriptible. Il avait chaud, alors qu'une seule envie parcourait son esprit : rejoindre la demoiselle, pour continuer un peu plus à l'abri des regards ce qu'ils avaient entamé devant les salles d'essayages. Le bleu s'approcha du tissu voilant ce qui devait être une vision magnifique, et regarda autour de lui, s'assurant que personne ne lui prêtait attention. La vendeuse, la vendeuse avait son regard fixé sur lui telle une tigresse prête à bondir sur sa proie. Même si le brun appréciait l'attention de la gent féminine, celle-ci tombait particulièrement mal, puisque la dénommé Jocelyn allait forcément comprendre son petit manège si elle le voyait disparaître à son tour, dans le même cabinet que la blonde. Le jeune homme décida de feinter l'attente interminable de l'émeraude qui l'accompagnait, jetant régulièrement un coup d'oeil discret en direction de celle qui s'occupait de la boutique jusqu'à ce que... Miracle! Une cliente venait l'occuper en lui demandant conseille, la faisant perdre sa proie du regard, et laissant juste le temps au bleu pour se faufiler de l'autre côté de la porte d'étoffe le séparant de sa proie à lui.

La demoiselle était là, surprise, mais affichant tout de même l'esquisse d'un sourire en coin, délicieuse coquetterie. Le jeune homme eut à peine le temps de voir qu'elle en était à l'étape de nouer son corset qu'il se jetaitsur elle. Il n'en pouvait plus d'attendre, alors que son corps ne réclamait qu'une chose : elle, ses cheveux d'un soleil radieux, ses yeux d'un bleu mystérieux, et ses lèvres... lèvres sur lesquelles le jeune homme déposa les siennes avant qu'elles ne puissent s'ouvrir et dire un quelconque mot. Les mains du bleu vinrent visiter les hanches de la serpentine sucrerie, faisant pression sur son corps, le poussant lentement jusqu'à ce que celui-ci se heurte à un mur, coinçant la jeune femme dans une position des plus sensuelles. Les baisers d'Ethan s'intensifient, plus langoureux, plus empreints de cette soif de vivre pleinement, au même rythme que ses mains s'aventuraient, l'une en hauteur, passant dans la nuque de la jeune femme, l'autre derrière son dos, approchant le bas de leur corps toujours un peu plus.

Réalisant, après quelques instants, à quel point il venait d'agresser la jeune femme, Ethan recula presque imperceptiblement son visage, quittant simplement le confort des lèvres humides qui l'avaient si bien accueillis, prenant un instant pour souffler lentement et retrouver le plein contrôle de ses pensées. D'une voix douce et cachant une pointe de mélancolie, il dévoila ses couleurs à la jeune femme :

-J'veux pas rendre ça compliqué, j'veux juste m'évader avec toi, et que tu me montre à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Square de Londres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4

 Square de Londres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.